Vous êtes sur la page 1sur 86

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

SCIENTIFIQUE

FACULTE DES SCIENCES EXACTES ET APPLIQUEES


DEPARTEMENT DE CHIMIE
MEMOIRE
Présenté par

BELDJILALI HIND
Et
BADAOUI HANANE
Pour l’obtention du
DIPLOME DE MASTER
Spécialité : Chimie Macromoléculaire
Option : Chimie verte

Synthèse et caractérisation des hydrogels nanocomposites de


poly(AAM -co-METAC)/ Maghnite CTAB

Soutenu le /09/2020 devant la commission d’examen

Mr. M.HAMADOUCHE Pr. Université Oran1 A.B Président


Mme. F.Z.SEBBA Pr. Université Oran1 A.B Examinateur
Mme. M.BRADAI MCB. Université Oran1 A.B Encadreur
Remerciement
Ce travail a été réalisé au Laboratoire de chimie physique macromoléculaire (LCPM) de la faculté des sciences
de l’université Oran 1 A.B, sous la direction scientifique de Mme MASIKA BRADAI.

Tout d’abord, nous remercions Dieu le tout puissant de nous avoir donné la Patience et le courage pour réaliser
ce travail.

Nous remercions chaleureusement, Dr MASIKA BRADAI de nous avoir proposé ce thème, de nous avoir
encadré, de nous avoir témoigné son soutien et sa confiance, de nous avoir guidé et encouragé dans ce travail,
pour toutes les connaissances scientifiques et les conseils qu’il nous a apportés, pour sa disponibilité et son rire
communicatif, pour la patience et l’amabilité dont il a fait preuve tout au long de ce mémoire. Grâce à vous nous
avons beaucoup appris.

Tous nos remerciements vont également à Mme. FATIMA ZOHRA SEBBA, pour avoir accepté d’examiner notre
travail ainsi que pour leur contribution à l’amélioration de ce manuscrit.

Nous adressons nos sincères remerciement à Monsieur le professeur MOHAMMED HAMADOUCHE qui nous
a fait l’honneur de présider le jury de ce mémoire.

Nous tenons à remercier Monsieur BOUMEDIENE BOUNACEUR Professeur à l’université d’oran1 A.B, qui
nous a permis de réaliser la sorption du colorant .

Nous garderons un bon souvenir de nos nombreuses discussions. Ces moments ont largement contribué
à créer une ambiance de travail agréable, (Merci KHADRA).

Enfin, sans oublier de remercier tous ceux qui ont contribués de prés ou de loin à la réalisation de ce travail, et
qui ont été d’un soutien qu'il soit moral ou matériel. Qu’ils trouvent ici l’expression de notre sincère gratitude :
KHADIDJA , HAYAT, NOUR ,WALID et ALI.
Dédicace
Arrive finalement le moment tant attendu et redouté où la page se tourne. L'heure du bilan ou plutôt du petit
coup d'œil dans les rétroviseurs latéraux et centrale alors qu'on ignore où la route nous porte. C'est cet instant
que j'ai voulu réserver pour rédiger ces quelques lignes. Je tiens à dédier ce modeste travail plus particulièrement

A mes parents que j’aime plus que tout, qui m’ont toujours soutenu et encourager. qui par ces efforts,
ces conseils, ces persévérance, m’a permis d’arriver à ce niveau, je ne la remercierai jamais assez .

A la mémoire de mon oncle «HOUCINE » et ma tante que j’aime «MOKHTARIA » que votre repos soit
aussi doux que vos cœur et que le paradis soit votre éternel « Incha-Allah ».

A mes aimables frères et sœurs «ABDELLAH, OUSSAMA, ASMAA, AICHA et ma petite chouchou
adorable HASSIBA » En témoignage de mon amour fraternel et de mon attachement éternel.

A mon cher oncle « OMAR LEGRINIE », merci pour votre soutien permanant que je n’oublierais jamais.
A tous mes chers amis de la promotion 2020 , merci pour votre gentillesse, et pour tout les moments
qu’on a passé ensemble.

A madame M.BRADAI et sa famille, Merci infiniment pour votre gentillesse et votre soutien permanant
que je n’oublierais jamais.

A toi «S.WALID » Meilleurs vœux de succès dans ton parcoure.


A mon binôme « HANANE » (Nina ) et sa famille , merci pour tout.
A tous ce qui me sont chère
Je dédie ce travail

« HIND ».
Dédicace
Arrive finalement le moment tant attendu et redouté où la page se tourne. L'heure du bilan Ou plutôt du petit coup d'œil dans
les rétroviseurs latéraux et centrale alors qu'on ignore où la route nous porte. C'est cet instant que j'ai voulu réserver pour
rédiger ces quelques lignes , Je tiens à dédier ce modeste travail plus particulièrement

A mes parents que j’aime plus que tout, qui m’ont toujours soutenu et encourager. Qui par ces efforts, ces conseils, ces
persévérance, m’a permis d’arriver à ce niveau, je ne la remercierai jamais assez.

A mon aimable frères « YACINE » et mes petites chouchou adorables « KHALIL et YOUCEF » En témoignage de mon amour
fraternel et de mon attachement éternel.

A mon cher oncle « MESROUA HOUARI » qui n’a pas cessée de me conseiller, encourager et soutenir tout au long de mes
études. Que Dieu te protège.

A ma chère tante et son mari « SOUHILA et NACIM » merci pour votre soutien permanant que je n’oublierais jamais.

A toute ma famille, source d’espoir et de motivation.

A ma chère amie d’enfance «NOUR» je te remercie pour ton amitié et pour ton soutien morale je te souhaite tout le bonheur du
monde.

A tous mes chers amis de la promotion 2020, merci pour votre gentillesse, et pour tous les moments qu’on a passés ensemble.

A madame M.BRADAI et sa famille, Merci infiniment pour votre gentillesse et votre soutien permanant que je n’oublierais
jamais.

Sans oublier mon binôme «HIND» pour sa patience et sa compréhension tout au long de ce projet et sa famille, merci pour
tout.

A tous ce qui me sont chère

Je dédie ce travail

« HANANE »
Liste des abréviations
Mag-CTAB : Maghnite intercalée par Bromure de Cetyl trimethyl d’ammonium..

Maghnite-Na+ : Maghnite sodique..

AAM : Acide acrylamide. .

.METAC : 2(Methacryloyloxy)ethyl)trimethylammonium chloride.

poly(AAM-co-METAC): Poly(Acide acrylamide-reticule-(Methacryloyloxy)ethyl)trimethylammonium


chloride).

Kps: Persulfate de potassium..

Bis : Bisacrylamide..

R : Rendement..

NC : Nanocomposite..

OM : Méthyle orange..

A : Absorbance..

Q : Taux de gonflement en poids..

mhs : Masse de l’hydrogel sec..

mhg : Masse de l’hydrogel à l’état gonflé..

Qt : Capacité de sorption du colorant..

C0 : Concentration initiale du (OM)..

Ct : Concentration du (OM) au cours du temps..

V : Volume de la solution..

RPM : Rotation par minut.e.

PPM : Partie par million. .

CEC : Capacité d’échange cationique..

IRTF : Infrarouge à transformée de fourier..

MEB : Microscopie électronique à balayage.


Introduction générale

La protection de l’environnement s’impose afin de préserver la vie sur notre planète. La science de la
protection de l’environnement étudie l’interdépendance de l’environnement et des phénomènes,
processus naturels, artificiels, l’homme et les espèces vivantes..

La chimie fait aujourd'hui partie de notre quotidien. En effet, de nos jours des millions de tonnes de
produits chimiques, tels que les carburants, les engrais, les polymères et composites, les produits
pharmaceutiques, les détergents, les additifs alimentaires, les colorants, les produits agrochimiques, etc.
sont utilisés partout pour maintenir ou même augmenter le niveau de vie de notre société.

Les roches argileuses sont présentes partout à la surface de la planète. Cependant, leurs propriétés et
leurs compositions varient selon les conditions dans lesquelles elles se sont formées. L’altération de
diverses roches, au cours des âges, sont à l’origine des différentes argiles. L’argile est caractérisée par
un ensemble de facteurs qui sont : le type de roche dont elle est issue, le climat, la topographie du sol,
etc. Les minéraux argileux sont utilisés en millions de tonnes par an pour des applications industrielles
et produits domestiques dans le monde entier. Ceux-ci comprennent la céramique, les cosmétiques, les
produits pharmaceutiques, les aliments, les boissons, les emballages, les composites, la catalyse, les
fluides de forage et les matériaux tampons. Le grand domaine d’application des argiles peut être attribué
à leur inertie générale, stabilité et propriétés d'écoulement, mais aussi à leur réactivité spécifique, leur
activité catalytique et capacité d'adsorption.

Le développement de matériaux polymères possédant de nouvelles propriétés ou des propriétés


améliorées est l’un des axes importants de la recherche dans le domaine des polymères.

Les hydrogels qui constituent une catégorie à part entière des matériaux macromoléculaire, ont fait
l’objet d’un grand nombre d’études scientifiques au cours de ces 20 derniers années.

En effet ils sont à la base d’un large spectre d’application dans de nombreux domaines technologiques,
du fait de leurs propriétés (réservoirs) et de leurs fonctions barrières.

Ils sont également très utilisés dans le domaine des superabsorbants (couches isolants lourds ou de
molécules inorganiques). Actuellement , les applications biomédicales des hydrogels reçoivent une
attention toute particulière ( lentilles de contacte , culture cellulaire…).

Les hydrogels nanocomposites (gels NC) sont des réseaux polymères remplis de nanomatériaux
hydratés qui présentent une élasticité et une résistance plus élevées que les hydrogels traditionnels. Une
gamme de polymères naturels et synthétiques sont utilisés pour concevoir un réseau de nanocomposites .

Dans ce travail , qui s’inscrit dans la cadre de ce thème , nous nous somme donc intéressés à la synthèse
de l’hydrogel poly(AAM-co-METAC) et l’hydrogel nanocomposite poly (AAM-co-METAC)Mag CTAB
obtenus en réticulant chimiquement de tels polymères associatifs . Pour la préparation de l’hydrogel ,
nous avons adoptés la méthode de copolymérisation radicalaire, on utilisant comme monomère Acide
acrylamide (AAM) et comme comonomère le 2-(methacryloyloxy)ethyltrimethyl (METAC) et comme
amorceur le persulfate de potassium(KPS) en faisant varier le taux en AAM (30%, 50% et 70%) et pour
les hydrogels nancomposites on a ajoutés des différents pourcentages d’agile oraganophile (Maghnite
CTAB) (1%, 3% et 5%) aux mélange .

L’indentification de ces derniers a été basée sur leurs analyses par spectroscopie infra rouge à
Transformée de Fourier, à l’état solide (FTIR).

Les objectifs que nous nous sommes fixés pour mener à bien ce travail s’articulent autour de trois
chapitres:

Le premier chapitre de ce travail sera consacré à une étude bibliographique permettant de mieux
appréhender ,de façon générale les concepts théorique de base sous-tendant ce travail

par la suite les résultats expérimentaux de ce travail seront présentés sous forme d’articles .

Dans le premier article (chapitre 2) nous nous intéressons plus spécifiquement à l’activation et
caractérisation de la maghnite et la synthèse de l’hydrogel poly(AAM-co-METAC) et l’hydrogel
nanocompsite poly(AAM-co-METAC) ainsi que les caractérisations (FTIR )..

le second article (chapitre 3) sera consacré aux propriétés de gonflement de l’hydrogel poly(AAM-co-
METAC) et l’hydrogel nanocompsite poly(AAM-co-METAC) et à l’étude des capacités de sorption de
colorant méthyle orange (MO).

Et enfin nous avons terminé notre travail par une conclusion.


Table des matières
Introduction général…………..……………………………………………………………………….………………………………………………………………………………………….1

Chapitres I
revu bibliographique
Introduction ………………………………………...………………………………………………………………………….……………...…………………………………………………………………….1
I. Etude des hydrogels……………………………………………………………………………………………………..…………….……………...…………………………………………………………………………………………………………………………………………2
I.1.Definition…………………………………………………………………………………………………………….……………...……………………………………………………………………………………………………………………………………….……………...……………………2
I.2.Structure cristallographique…………………………………………………………………...……………………………………………………………………………………………………………………………………….……………...……………………2
I.3.Fabrication des nanocomposites a renfort argileux……………………………………………………………………………………………………………………………………….……………...……………………4
I.4.L’échange cationique………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….……………...……………………4
II. Maghnite…………………….………………………………...………………………………………………………………………………………………………………….……………...……………………5
II.1.Introduction…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………5
II.2.Definiton…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..5
III.Les nanocomposites…………………………………………………………………………………………………………….……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………6
III.1. Introduction……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..6
III.2. Definition………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….. 7
III.3. Différents méthodes d’obtention des nanocomposites…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………7
III.3.1. Polymérisation in_situ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….7
III.3.2. Mélange en solution………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..8
III.3.3. Préparation à l’etat fondu………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..…………………………………………………………………….9
III.4. Différents types de nanocomposites polymère/argile…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………10
III.4.1.Microcomposites. …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….10
III.4.2. Nanocomposites intercalés. ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….…………….11
III.4.3. Nanocomposites exfoliées………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….……………….11
III.5. Propriétés des nanocomposites…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….………………….12
III.5.1. Propriétés mécaniques……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..…………………….12
III.5.2.Propriétés thermiques……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….………………12
III.5.2.1.Stabilité thermique………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….……….12
III.5.3.Quelques domaines d’applications des nanocomposites…………………………………………………………………………………………………………………………….………………….13
IV. Les hydrogels ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….……………………………….13
IV.1. Definition…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………13
IV.2.Classification des hydrogels……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………14
IV.3. Les différentes classes d’hydrogels……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..16
IV.4. Hydrogels naturels et synthétiques………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………16
IV.4.1. Naturels……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….……………….17
IV.4.2. Synthétiques. ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….………………………………………………………………………………………………………………..17
IV.5. Synthèse d’hydrogel………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….……….……………………..18
IV.5.1. Hydrogel réversible…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….18
IV.5.2. Hydrogel permanent…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….…………………….19
V. Le taux de gonflement…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..……………………..20
VI. Hydrogels nanocomposites………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….……………………….21
VII. Copolymérisation…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….22
VII.1. Définition………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………22
VII.2. Copolymérisation radicalaire………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….22

Chapitre II
synthèse et caractérisation d’hydrogels de
poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels nanocomposites/ Maghnite CTAB

I . INTRODUCTION…………………………………………………………………………………………………………..……………………………….…………………………………………………………………………………………………………………….………….29

II . Maghnite……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….29

II.1. Définition……………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………….…….29

II.2. Purification et homoionisation de la maghnite……………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………….30

II.2.1. Purification de la maghnite naturelle………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..………………………………………………………….30

A- Elimination des matières solubles dans l’eau………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..…………….………………….30


B- Elimination des carbonates………………………………………………………..…………………………………………………………………………………………………………………………………..……………………………………….30
C- Elimination des matières organiques……………………………………………………..……………………………………………………………………………………..………………………………….……………………….31

II.2.2. Homoionisation de la Maghnite brute………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..…………………………………………………….….31

II.3. Caractérisation par Infrarouge à transformée de fourier de la Maghnite-Na………………………………………………………..……….……………………..….31

II.4. Caractérisation par Microscopie électronique à balayage MEB de la Maghnite-Na………………………………………………………..…………….32

II.5. Préparation de la Maghnite organophile CTAB………………………………………………………..……………………………………………………………………………………………..……………………..….33

III. Synthèse et caractérisation de l’hydrogel de poly (AAM-co-METAC) …………………………………………………………..……………………..………………………....35

III.1. Produits et réactifs utilisés………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..………………………………………………………………….………………………….35

III.1.1. Acide acrylamide…………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………………………………….……….35

III.1.2. 2(Methacryloyloxy)ethyl)trimethylammonium chloride(METAC) ……………………………………………………..……………………………….…………………….…….35

III.2. Préparation des hydrogels poly (AAM-co-METAC) ………………………………………………………..……………………………………………………………………………..………………………….36

III.2.1. Réaction de synthèse d’hydrogel de poly (AAM-co-METAC) ………………………………………………………..……………………………………………..……………………..….36

III.3. Caractérisation des hydrogels de poly (AAM-co-METAC) …………………………………………………………..…………………………………………………………………………………..37


III.3.1. Analyses des hydrogels de poly (AAM-co-METAC) par spectroscopie infrarouge…………………………………………………………………….37

III.4. Préparation de l’hydrogel nanocomposites poly (AAM-co-METAC)/maghnite organophile CTAB……………………….39

III.4.1. Copolymérisation in-situ de l’hydrogel nanocomposite poly(AAM-co-METAC)/Mag CTAB……………………..………….….39

IV. Le taux de rendement de l’hydrogel nanocomposite de poly(AAM-co-METAC)/Mag CTAB………………………….……….…….41

V. Références bibliographiques…………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..………………………………………………………………………………………….43

Chapitre III

Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) de l’hydrogels de


poly(AAM-co-METAC) et de l’hydrogels nanocomposites /Mag CTAB

I . Introduction………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..………………………………………………….….47

II. Propriétés de gonflement…………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..…………………………………………………………………………………………………….47

II.1. Taux de gonflement en poids des hydrogels………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..………………………………………….47

III. Etude des capacités de sorption de colorant méthyle orange (MO) ……………………………………………………..……………………………………………………………….52

III.1. Introduction………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………..….52

III.2. Colorants……………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..…………………………………………………..…….52

III.3. Choix de colorant de méthylorange…………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………………..……….52

III.4. Capacité de sorption du colorant MO……………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………….…….53

IV. Appareillage…………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..………………………………………………...54

IV.1. Le colorimètre………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………….….54

IV.2. Loi d’absorption………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..…………………………………….56

IV.2.1. Loi de Beer-Lambert…………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………………………...56

V. Préparation des solutions étalons du méthyle orange OM………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..….56

V.1. Etablissement de la courbe d’étalonnage………………………………………………………..………………………………………..………………………………………………..……………………………………………….57

VI. Préparation des solutions pour la sorption du méthyle orange OM…………………………………………………………..………………………………………………………..58

VI.1. Détermination du temps d’équilibre d’adsorption…………………………………………………..……………………………………………………………………………………..………….………………….61

VI.2.Conclusion………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..…………………………………………………..….66

VII. Références bibliographiques …………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..………………………………………………………………………………….67

VIII. Conclusion générale………………………………………..……………………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………..…………………..…………………68


Liste des figures
Figure.I.1 : Structure cristallographique des argiles phyllosilicates de type 1 :1.

Figure.I.2 :Structure cristallographique des argiles phyllosilicates de type 2 :1.

Figure.I.3 :structure de la maghnite

Figure.I.4:Technique de polymérisation in-situ.

Figure.I.5: Technique de polymérisation en solution.

Figure.I.6: preparation de nanocomposite par disperssion de solution

Figure.I.7 :Technique de polymérisation à l’état fondu.

Figure.I.8: préparation de nanocomposites à l’état fondu

Figure.I.9: description de la principale morphologie des nanocomposites : unmixed.

Figure.I.10: description de la principale morphologie des nanocomposites : intercalé.

Figure.I.11: description de la principale morphologie des nanocomposites : exfolié.

Figure.I.12 :Les différents types de nanocomposites.

Figure.I.13 : les Familles d’hydrogels selon leurs dimensions.

Figure.I.14: Classification des hydrogels selon leur morphologie.

Figure.I.15 :Schéma représentant la formation de deux types d’hydrogel physique, l’un étant ionique: hydrogel
« ionotropique » ( ex : Alginate de sodium) , l’autre étant polyionique (ex : Alginate / polylysine).

Figure .I.16: Schéma représentant la formation d’hydrogels chimiques, par polymérisation ou réticulation de
polymère hydrosoluble .

Figure.I.17 :Schéma représentant le panel de nanoparticules utilisées dans le domaine du biomédical comme les
nanoparticules carbonées, polymériques, inorganiques, métal/métal oxyde, combinées avec différents polymères
pouvant être naturels ou synthétiques. Ces différents nanocomposites peuvent être réticulés de manière physique
ou chimique.

Figure.II.1 : Mise en suspension de la Maghnite Brute.

Figure.II. 2 : Spectre IRTF de la Maghnite Brute.

Figure.II.3 : Spectre IRTF de la Maghnite-Na

Figure.II.4 : Images MEB de la Maghnite-Na à différentes échelles.

Figure.II.5 : teste de nitrate d’argent.

Figure.II.6 : image de la maghniteorganophile CTAB.

Figure.II.7: Acrylamide.

Figure.II.8 : schéma reactionnel de l’hydrogel poly (AAM-co-METAC)

Figure.II.9 : l’agitation de mélange de l’hydrogels de poly(AAM-co-METAC).


Figure.II.10: schéma du montage de synthèse des hydrogels.

Figure.II.11: spectre FTIR à l’état solide de l’hydrogel poly(AAM-co-METAC) 50%.

Figure.II.12 : schéma du montage de synthèse des nanocomposites.

Figure.II.13 : lavage du nanocomposite poly(AAM-co-METAC)/MagCTAB.

Figure.II.14 : Polymérisation radicalaire du (AAM-co-METAC) catalysée par persulfate de potacium.

Figure.II.15: Illustration schématique des différentes étapes pour la préparation de nanocomposite poly (AAM-
co-METAC)/Maghnite-organophile.

Figure.II.16 : spectre FTIR à létat solide de l’hydrogel nanocomosite de poly(AAM-co-METAC).

Figure .III. 1: représentation schématique d’un hydrogel de polymère gonflé dans l’eau, réticulé chimiquement
ou physiquement et présentent différents types de défauts structuraux

Figure.III.2 : montage de gonflement d’hydrogel dans l’eau distillé (PH=7.4).

Figure.III.3 : gonflement d’hydrogel (50%/50%) de poly (AAM-co-METAC) dans l’eau distillé à PH=7.4

Figure.III.4 : gonflement de l’hydrogel nanocomposite1% de poly( AAM-co-METAC) /Mag CTAB dans l’eau
distillé à PH= 7.4

Figure.III.5 : gonflement del’hydrogel nanocomposite 3% de poly(AAM-co-METAC)/ magCTAB dans l’eau


distillé à PH= 7.4

Figure. III.6: gonflement del’hydrogel nanocomposite 5% de poly( AAM-co-METAC) /mag CTAB dans l’eau
distillé à PH= 7.4

Figure.III.7 : variation des taux de gonflements par rapport aux temps de l’hydrogel (AAM-co-METAC)dans
l’eau à PH 7.4

Figure.III.8 : Evolutions aux cours du temps des taux de gonflement en poids de l’hydrogel/l’hydrogel
nanocomposites à l’équilibre de poly( AAM-co-METAC) 50%/ mag CTAB , dans l’eau distillée, à pH=7.4.

Figure.III.9 : Structure chimique du colorant méthylorange

Figure .III.10: la solution de colorant et de l’hydrogel : (a) avant la sorption et (b) après la sorption (c)
l’hydrogel avant la sorption du colorant et (d) l’hydrogel après la sorption du colorant

Figure.III.11 : photo de colorimètre utilisé

Figure.III.12 : schéma d’un colorimètre

Figure.III.13 : solutions étalons ( 1ppm, 3ppm, 5ppm, 10ppm) de OM.

Figure.III.14 : courbe d’étalonnage de l’absorbance en fonction de la concentration du méthyle orange OM.

Figure.III.15 : solutions (50ppm, 30ppm, 20ppm, 10ppm).


Figure.III.16 : Montage de sorption du OM par l’hydrogel/ l’hydrogel nanocomposite de poly(AAM-co-
METAC)/mag CTAB.

Figure.III.17 : solution de OM après la sorption de l’hydrogel (AAM-co-METAC)50% l’hydrogel


nanocomposite 1% 3% 5% de poly (AAM-co-METAC)/mag CTAB (CoOM = 10ppm).

Figure.III.18: solution de OM après la sorption de l’hydrogel (AAM-co-METAC)50% l’hydrogel


nanocomposite 1% 3% 5% de poly (AAM-co-METAC)/mag CTAB (CoOM = 20ppm).

Figure.III.19 : solution de OM après la sorption de l’hydrogel (AAM-co-METAC)50% l’hydrogel


nanocomposite 1% 3% 5% de poly (AAM-co-METAC)/mag CTAB (CoOM = 30ppm).

Figure.III.20 : solution de OM après la sorption de l’hydrogel (AAM-co-METAC)50% l’hydrogel


nanocomposite 1% 3% 5% de poly (AAM-co-METAC)/mag CTAB (CoOM = 50ppm).
Liste des tableaux
Tableau.I.1: Exemples d’hydrogels classés selon divers paramètres

Tableau.I.2 : Méthodes couramment utilisées pour la fabrication des hydrogels.

Tableau.II.1 : Conditions expérimentales de la préparation de la Maghnite-Na.

Tableau.II.2 : Condition expérimentale de la préparation de la Maghnite-Organophile.

Tableau.II.3 : Condition expérimentale de la préparation de l’hydrogel poly(AAM-co-METAC)

Tableau.II.4 : principales bandes d’absorption IR caractéristique des hydrogels poly(AAM-co-METAC)

observées .

Tableau.II.5 : conditions expérimentales de copolyméristation in-situ de poly(AAM-co-METAC)/Mag CTAB

(1%, 3%, 5% ) (solvant : l’eau distillé , température : 65°C, amorceur :KPS agent : Bis).

Tableau.II .6 : taux de rendement de l’hydrogel nanocomposite de poly(AAM-co-METAC)Mag CTAB.

Tableau.II.7 : principales bandes d’absorption IR caractéristique del’hydrogelnanocompositepoly(AAM-co-

METAC)Mag CATB observées.

Tableau.III.1 : taux de gonflement en poids à l’équilibre de l’hydrogel poly(AMA-co-METAC) à 25° à pH =7.4.

Tableau.III.2 : taux de gonflement de l’hydrogel/nanocomposite à l’équilibre de poly(AAM-co-

METAC)50%/mag à l’eau distillé pH=7.4.

Tableau.III.3 : Propriétés physico-chimiques du colorant méthylorange.

Tableau.III.4 : Valeurs obtenues pour l’établissement de la courbe d’étalonnage du Méthyle

Tableau.III.5 : valeurs des capacités de sorption du OM à l’équilibre de l’hydrogel poly(AAM-co-METAC) 50%

et des hydrogels nanocomposites poly(AAM-co-METAC)/mag CTAB en fonction de la concentration initiale en

OM (T=25° ; pH=7.4)

Tableau.III.6: valeurs des taux d’éliminations du OM à l’équilibre de l’hydrogel poly(AAM-co-METAC) 50%

(AAM) et les hydrogels nanocomposites poly(AAM-co-METAC)/mag CTAB en fonction de la concentration

initiale en OM (T=25° ; pH=7.4)


Chapitre I : Rappelles bibliographiques
Rappels bibliographiques Chapitre I

INTRODUCTION:

Les argiles silicates feuilletés dispersées sous forme de phase renforçant dans une matrice de
polymères techniques ou de commodité représente une nouvelle classe de matériaux qui a fait son
apparition au début des années 90 du dernier siècle. Cette classe de matériaux est communément
désignée par le terme : nanocomposite.
Depuis les travaux des chercheurs de la compagnie Toyota (1990) relatifs aux renforcements de
matrices polyamide avec des argiles lamellaires qui ont donné des résultats très encourageants, un
nombre considérable de nouveaux nanocomposites polymère/argile a été développé. Il s"agit de
nanocomposites époxy/argile polyimide/argile, polyoxyde d'ethylène/argile, polypropylène/argile,
polyméthacrylate de methyle /argile, polyuréthane/argile, etc.

Les nanocomposite sont des matériaux qui se caractérisent par le fait qu'au moins une dimension
de la phase renforçante est de l'ordre du nanomètre. Ces matériaux présentent des propriétés améliorées
relativement au polymère de base (matrice). La structure nanométrique de ces composites leur confère
des propriétés mécanique, thermique, optique et physico-chimiques supérieures aux bas taux de renfort
relativement au polymère matriciel, d'une part, et aux matériaux composites micrométriques
conventionnels d'autre part. Les composites conventionnels polymères-argile contenant des agrégats
argileux micrométriques présentent une rigidité améliorée mais une faible résistance à la traction,
allongement à la rupture et résistance aux chocs.

Les propriétés améliorées des nanocomposites résultent de la combinaison de plusieurs facteurs, à


savoir : la structure feuilletée particulière de l'argile; la valeur élevée du rapport d'aspect
(largeur/épaisseur) du feuillet argileux lequel possède une épaisseur de l'ordre du nanomètre et une
largeur et longueur allant de 500 à 2000 nanomètre; et des interactions qui se forment entre les feuillets
et le polymère au cours du mélangeage ("compounding").

Le couplage entre la surface spécifique élevée de l'argile (750 à 800 m2/g) et les macromolécules de
la matrice facilite le transfert de contraintes vers la phase renforçante, améliorant par ce fait les
propriétés de traction et de résistance aux chocs.

Page | 1
Rappels bibliographiques Chapitre I

I.ETUDE DES Argiles


I.1.Définition :

Les minéraux de type argile à structure en feuillets sont des phyllosilicates, c'est-à-dire des matériaux
composés d'oxygène et de silicium composant des tétraèdres SiO4. On peut y trouver aussi des métaux
de type Fer ou Aluminium.

Les noms Bentonite, Smectite et Montmorillonite sont souvent utilisés de manière synonyme et
interchangeable pour désigner les argiles, toutefois, il existe des différences. Bentonite est le nom de la
roche, donné par conséquent au minerai lui-même. Ce minerai est formé d'argile smectite et d'impuretés
telles que du schiste ou du calcaire.

Les principales classes d’argiles vont des kaolins de composition chimique uniforme aux smectites de
compositions et de capacité d’échange cationique très variables.
Les smectites représentent une famille d’argiles de type TOT ou 2 :1, cette famille comprend les argiles
naturelles comme la montmorillonite, l’hectorite et la saponite et aussi des argiles synthétiques comme
la fluorohectorite, la laponite et la magadite. L’espacement des feuillets individuels constitutifs des
argiles est gouverné par la présence de cations dans l’espace interfoliaire.
Il convient de noter qu'il existe des argiles synthétiques (telle que : la laponite) non modifiées et
modifiables organiquement. Ces argiles synthétiques ont été très largement étudiées [1, 2]. Carrado [3]
a récemment écrit un article sur les argiles synthétiques et leurs applications dans le domaine des
nanocomposites à matrice polymère.

I.2. Structure cristallographique :

Les phyllosilicates sont formés de couches tétraédriques (symbolisées par la lettre T) et de couches
octaédriques (notées par la lettre O). La couche tétraédrique possède une épaisseur de l'ordre de 3 Ǻ.
L'atome d'oxygène occupe les sommets du tétraèdre et le centre de ce dernier est occupé par un atome
de Silicium ou d'Aluminium. La couche octaédrique possède une épaisseur égale à de l'ordre de 4 Ǻ. Les
octaèdres ont leurs sommets occupés par des atomes d'oxygène ou des hydroxydes OH et leur centre par
un atome d'Aluminium ou de Magnésium. Les tétraèdres SiO4 forment des feuillets bi-dimensionnels
condensés avec des octaèdres d'oxyde métallique selon un rapport 2:1 ou 1:1. Les figures I-1 et I-2
illustrent la structure cristallographique des phyllosilicates, respectivement, de type 1 :1 et 2:1

Page | 2
Rappels bibliographiques Chapitre I

Figure1 . Structure cristallographique des argiles phyllosilicates de type 1 :1.

Figure_2 . Structure cristallographique des argiles phyllosilicates de type 2 :1.

Page | 3
Rappels bibliographiques Chapitre I

Les feuillets ont des dimensions latérales (largeur et longueur) de l'ordre d'une centaine de nanomètre
et une épaisseur de l'ordre du nanomètre. Il en résulte que le facteur de forme (L/e) de ces feuillets est
élevé, allant de 200 à 1000. Les smectites sont des phyllosilicates de type 2:1 (notés TOT). La seule
particularité de la smectite qui la distingue des autres minéraux est sa capacité à gonfler en présence
d'eau. Sa capacité à se disperser et a gonfler dans l'eau lui permet de contrôler la rhéologie des systèmes
aqueux dans laquelle elle est utilisée [4] .

I.3 FABRICATION DES NANOCOMPOSITES A RENFORT ARGILEUX :

Il a été montré qu'une modification de l'argile par un agent surfactant de type ammonium ou
phosphonium favorise grandement l'intercalation des chaînes de polymères dans les espaces
interfoliaires [5]. Cette modification abaisse la tension interfaciale à l'interface polymère/argile suite
au fait que les feuillets sont rendus plus organophiles. Ceci explique pourquoi de nombreux chercheurs
débutent leur élaboration de nanocomposite en modifiant leurs argiles. Actuellement de nombreux
fournisseur (Southern Clay, Sũd chemie) procèdent eux même à cette modification de manière plus
contrôlée.
I.4Modification des argiles
Il existe plusieurs méthodes pour modifier une argile naturellement organophobe afin de la rendre
organophile. Dans ce qui suit, nous allons exposer les différentes méthodes actuellement utilisées .

I.5.L'échange cationique

L'échange cationique est la méthode de modification la plus utilisée. Son principe est d'échanger les
cations compensateurs iterfoliaires (Na +, Ca2+) par des cations porteurs de chaines alkyle tel que les
ions alkylamoniums. Cet échange se fait en milieu aqueux pour que le gonflement de l'argile favorise
l'intercalation des ions alkylamoniums dans les galeries interfoliaire. La taille de l'espace interfoliaire
obtenu alors dépend directement de la longueur de l'ion intercalé entre les feuillets argileux.
Habituellement on a une distance d001 de l'ordre de 12.6 Ǻ pour un ion alkylamine en C4 qui augmente
jusqu'à 19.2 Ǻ pour un chaîne en C18 [6]. Lors de la modification, une faible partie de des ions
modifiants est adsorbé à la surface externe des feuillets, toutefois, la majorité se localise dans les
galeries interfoliaires. La structure finale de l'espace interfoliaire est contrôlée par la compacité des
chaînes alkyles intercalées ainsi que de leurs organisations. En effet, lors de l'échange cationique les
têtes cationiques des ions alkylamoniums vont s'adsorber sélectivement sur les feuillets chargés

Page | 4
Rappels bibliographiques Chapitre I

négativement et les chaînes organiques vont alors s'organiser librement par rapport à la surface. Des
études [7] ont montré que ces chaînes peuvent adopter différents arrangement, à savoir: parallèles ou
inclinées par rapport à la surface du feuillet comme le montre la figure I.2. Ainsi, une étude par
diffraction des rayons X [9] a montré que l'espace interfoliaire d'une montmorillonite modifiée par la
benzidine (d001 = 15.4 Ǻ) est plus petit que la longueur de la molécule de benzidine (18 Ǻ). Cette étude
confirme donc que les molécules de benzidine sont orientées en diagonale par rapport aux directions
des plans des feuillets argileux (disposition paraffinique).

II.Maghnite
II.1.Introduction :

L’intérêt porté sur les argiles n’a cessé de s’accroitre au fil du temps. Leur composition chimique et la
morphologie de leur particules permet de classifier les argiles en plusieurs familles, telles que la
smectite, la chlorite, la kaolinite, l'illite et l'halloysite [8].
En raison de leur grande disponibilité, coût relativement faible, impact environnemental et la croissance
rapide de la recherche scientifique, les minéraux argileux ont été étudiés et développé pour diverses
applications [9, 10].
Le gisement de Maghnia (Hammam Boughrarra) est l’un des plus importants d’Algérie, l’exploitation
de ce dernier a commencé dans les années 1930. En 1972, la société SONAREM a exposé un rapport
sur les résultats de travaux de recherche et de prospection géologique exécutés sur le gisement
d’Hammam Boughrara.
Ce n’est qu’en 1994, que SIDAM a réévalué les réserves de Roussel, dans le cadre d’une étude de la
faisabilité préliminaire et a réalisé des cartes de distribution des paramètres chimiques ou physico-
chimique des argiles de la région de Maghnia.
II.2.Definition
La Maghnite est une argile naturelle qui provient de la région de Maghnia. Cette argile se caractérise
par une capacité élevée d’adsorption, d’échange ionique et de gonflement. La maghnite est composé
essentiellement de 65% de montmorillonite, ce qui fait d’elle une phyllosilicate du deuxième groupe 2
:1 « smectite dioctaédrique ». Elle est fournie à l’état brut par l’ENOF Bental Spa de l’Entreprise
Nationale des Produits Miniers non Ferreux, Unité de Maghnia (Algérie).

Page | 5
Rappels bibliographiques Chapitre I

Figure.3 : structure de la maghnite

III.Les nanocomposites :
III.1.Introduction :
Les nanocomposites (polymère/argile) sont une nouvelle classe de matériaux qui ont attiré l'attention
des chercheurs ces dernières années grâce à leurs excellentes propriétés telles que le facteur de forme
élevé, la température de déformation à la chaleur, création de barrière de gaz, perméabilité au gaz
réduite, retard de flamme et ont augmenté les propriétés mécaniques en comparaison avec le polymère
pur [13-11]
Des nanocomposites à renfort d'argile peuvent être obtenus par mélange d'argile dans un polymère à
l'état fondu. En les dispersant au niveau nanométrique, ces minéraux augmentent les propriétés
mécaniques ainsi que le niveau d'imperméabilité et la résistance au feu, et ce pour un faible taux de
charges. La qualité de la dispersion des charges dans la matrice polymère dépend de la nature de
l’interaction charge/polymère. Aujourd’hui, l’enjeu expérimental est de trouver un système modèle qui
permette de corréler les effets de ces deux contributions sur le renforcement, la difficulté réside
cependant dans la compatibilité entre les argiles et les polymères. Pour remédier à ce problème, les
argiles utilisées sont en général modifiées par des surfactants cationiques, tels que l'alkyl ammonium.
Ces modifications de propriétés sont liées à la morphologie du nanocomposites, qui va de la
morphologie intercalée (pénétration des chaînes de polymère entre les feuillets) à la morphologie
exfoliée (dissociation totale des feuillets) .[14]
Le premier polymère nanocomposite (PCN) a été élaboré par une équipe de recherche de Toyota Central
Research & Development Co. Inc. (TCRD) sous forme d'hybride du nylon6/argile .

Page | 6
Rappels bibliographiques Chapitre I

Bien avant, des tentatives pour préparer des composés de polymère/argile sont trouvées dans des vieilles
littératures. Dans ces cas-ci, l'incorporation de 40 à 50 % en masse d'argile (bentonite, hectorite, etc.)
dans un polymère a été essayée mais finie avec des résultats insuffisants.
En 1993, Fukushima et leurs collègues à TCRD on préparé avec succès, le nylon 6/argile de structure
exfoliée par l'intermédiaire de la polymérisation in-situ du caprolactame

III.2. Definition :

Un nanocomposite est constitué de deux éléments: des charges de tailles nanométriques (10-9m) jouant
le rôle de renfort rigide et un polymère jouant le rôle de matrice. Il existe différents types de charges et
différentes catégories de polymère. La grande diversité des éléments fait qu’il existe dans la littérature
un très grand nombre de systèmes nanocomposites. Le point commun à tous ces systèmes est l’effet nano,
qui lorsque la taille de la charge est du même ordre de grandeur que la taille caractéristique du
polymère, fait que les propriétés macroscopiques du polymère sont grandement modifiées. La surface
de contact entre les charges et le polymère devient grande et ceci augmente l’intensité des interactions
entre la charge et le polymère. Les propriétés macroscopiques modifiées peuvent être des propriétés
barrières, optiques, diélectriques, thermique et mécaniques. [11]

III.3.Différentes méthodes d’obtention des nanocomposites :

Il existe 03 différentes voies d’élaboration des nanocomposites : Polymérisation in-situ , Mélange en


solution, Préparation à l’état fondu

III.3.1.Polymérisation in-situ :

Cette technique consiste en générale à l'introduction de l'argile organophile dans un monomère liquide
ou en solution. Le monomère va pénétrer dans l'espace entre les feuillets par diffusion. La réaction de
polymérisation peut être déclenchée par chauffage, rayonnement ou en utilisant un initiateur intercalé
également entre les feuillets.
Les chaînes polymères se forment alors dans l'espace entre les feuillets, et vont écarter ceux-ci, résultant
en une augmentation de la distance inter-lamellaire et une certaine exfoliation à la fin de la
polymérisation. [15]

Page | 7
Rappels bibliographiques Chapitre I

Figure.4 Technique de polymérisation in-situ.

III.3.2.Mélange en solution :
Ce mode de préparation consiste à mélanger le polymère ainsi que l’argile dans un solvant commun,
pour ensuite l’éliminer. Afin d’optimiser cette méthode il est nécessaire d’utiliser un solvant pouvant à
la fois gonfler l’argile et qui soit aussi un bon solvant du polymère. D’un point de vue thermodynamique,
la perte d’entropie due à l’intercalation des chaînes et donc à leur confinement est compensée par le
gain provenant de la désorption de nombreuses molécules de solvant [16], ce qui favorise la formation
du nanocomposite .
Le principal désavantage de cette méthode est la forte quantité de solvant qui doit être utilisée, et qui
est en totale opposition avec les défis environnementaux d’aujourd’hui et des applications industrielles .

Figure 5: Technique de polymérisation en solution

Page | 8
Rappels bibliographiques Chapitre I

Shema1 : preparation de nanocomposite par disperssion de solution

III.3.3.Préparation a l’état fondu :


Contrairement au cas précédent, ce mode de synthèse présente de nombreux avantage que le monde
industriel ne cesse d’exploiter et développer. Le procédé d'obtention par
mélange à l'état fondu est rapporté pour la première fois par Vaia et al. en 1993. [17]
Le principe repose sur le mélange de la matrice polymère à l'état fondu avec l'argile modifiée ou non
dans un mélangeur de type extrudeuse.
Cette méthode exige des conditions particulières, notamment la compatibilité entre la
matrice polymère et l’argile pour former un nanocomposite intercalé ou exfolié.

Figure 6 : Technique de polymérisation à l’état fondu.


Page | 9
Rappels bibliographiques Chapitre I

Schéma 2 : préparation de nanocomposites à l’état fondu

III.4.Différents types de nanocomposites polymère/argile :


Il existe trois types de structures de nanocomposites qui peuvent être obtenus avec des argiles selon l'état
de dispersion de la nanocharge dans la matrice polymère (Figure 10).

III.4.1. Microcomposites : Les polymères ne s'insèrent pas dans les galeries interfoliaires, et des
agrégats de silicates agglomérés de l'ordre du micron sont dispersés dans la matrice. Dans ce cas,
l'appellation nanocomposite est abusive.

Figure 7: description de la principale morphologie des nanocomposites : unmixed

Page | 10
Rappels bibliographiques Chapitre I

III.4.2. Nanocomposites intercalés : La distance interfoliaire a été augmentée par l'insertion du


polymère entre les feuillets.

Figure 8 : description de la principale morphologie des nanocomposites : intercalé

III.4.3.Nanocomposites exfoliés : Les feuillets sont totalement dispersés dans la matrice polymère.
La structure de la charge est complètement délaminée. Le processus de l'exfoliation d'argile exige
essentiellement une modification de la surface telle que la largeur de la couche intercalaire elle doit
dépasser une certaine valeur qui dépend de la différence de l'énergie d'absorption afin d'être
thermodynamiquement favorable. [18]

Figure9 : description de la principale morphologie des nanocomposites : exfolié

Page | 11
Rappels bibliographiques Chapitre I

Figure 10 : Les différents types de nanocomposites

III.5.Propriétés des nanocomposites :

III.5.1.Propriétés mécaniques :

Les propriétés mécaniques en traction des nanocomposites sont liées à la dispersion. Ainsi, une
dispersion isotrope des feuillets dans une matrice de polymère conduit à un module trois fois plus élevé
que celui mesuré sur un composite à fibres de verre.
Des chercheurs expliquent ce renfort par un couplage efficace entre les feuillets et la matrice ainsi que
par une diminution de la mobilité des chaînes macromoléculaires au voisinage des feuillets.
III.5.2.Propriétés thermiques :
III.5.2.1.Stabilité thermique :

L'ajout de charges minérales dans une matrice polymère permet d'accroître sa stabilité thermique.
Ainsi la température de dégradation thermique augmente de 85°C pour un polyamide-6 chargé avec 5%
de MMT. Ce nanocomposite a été utilisé par la firme Toyota comme « sous capot » de voiture .
Le polydiméthylsiloxane présente aussi ce comportement : il se décompose, mais du fait de sa très
faible perméabilité, empêche la sortie des volatiles issus de la décomposition.
Ceci est aussi dû à la diminution de mobilité des chaînes induites par la présence des feuillets au sein
de la matrice [19]

Page | 12
Rappels bibliographiques Chapitre I

III.5.3.Quelques domaines d'application des nanocomposites :


Ces caractéristiques intéressantes laissent déjà entrevoir plusieurs applications industrielles possibles
pour les nanocomposites polymères :
Automobile (pare-chocs, les marche-pieds, baguettes de protection latérales) .
Aérospatiale (panneaux ignifuges et composantes haute performances) .
Electricité et électroniques (composantes électriques et cartes de circuits imprimés)
Sport et loisirs (balles de tennis Wilson à double noyau) .
Construction (section d'édifices et panneaux structuraux) .
Emballage alimentaire (contenants et pellicules).[19]

IV. les Hydrogels :


IV.1.definition :
Les hydrogels sont des réseaux tridimensionnels contenant des chaînes de polymère hydrophile
connectées ensemble par réticulation covalente ou réversible points. Ils peuvent gonfler, absorber une
grande quantité de l'eau en peu de temps et retenir l'eau sous pression. Ils sont largement utilisés en
hygiène, cosmétique, agriculture, médecine et biotechnologie applications [20-24] et médicaments
(libération contrôlée de médicaments, plaie traitement, expansion de la peau, lentilles de contact,
biocapteurs) en raison de leurs excellentes caractéristiques comme le gonflement dans les milieux
aqueux, sensible comportement aux facteurs externes comme la température, le pH, ionique force,
pression, etc.
Ces dernières années, la préparation de nanocomposites organiques / inorganiques l'hydrogel a attiré
beaucoup plus d'attention [25].
Comparé au biologique conventionnel hydrogels, hydrogels nanocomposites organiques / inorganiques
en général présentent des propriétés mécaniques nettement améliorées [26] , résistance au sel [27] et
faible coût [28].
Un hydrogel est un réseau tridimensionnel composé d’un polymère hydrophile réticulé pouvant absorber
une grande quantité d’eau (~ 95 wt%). Les points de réticulation entre les chaînes polymères peuvent
être de nature chimique ou physique. Selon leurs dimensions, les hydrogels peuvent être macroscopiques
(˃ 0.1 cm), microscopiques (0.1 – 100 μm, IUPAC) ou nanoscopiques (1 – 100 nm, IUPAC) (Figure
3.1). Dans ce travail, on s’intéressera particulièrement aux hydrogels chimiques macroscopiques (~ 1

Page | 13
Rappels bibliographiques Chapitre I

cm3), microstructurés avec des macroporosités (> 50 nm, IUPAC) contrôlées et interconnectées, et
utilisés pour immobiliser des nanoparticules catalytiques.

Figure11. [29] : les Familles d’hydrogels selon leurs dimensions


IV.2.Classifications des hydrogels :
Les hydrogels sont obtenus par une transition de phases appelée sol-gel. Au cours de la préparation,
une solution aqueuse (eau ou alcool) contenant les molécules précurseures (polymères ou monomères),
le sol, se transforme en un solide mou (le gel) par la formation de jonctions, ou points de réticulation,
entre les chaînes polymères.
Les interactions entre les macromolécules sont de nature chimique ou physique. Les hydrogels chimiques
sont formés de liaisons covalentes procurant un caractère "permanent" aux points de réticulation, et
donc aux matériaux obtenus. Avec un changement des conditions externes (p.ex., pH, température), les
liaisons ne se rompent pas. Contrairement aux hydrogels chimiques, les gels physiques sont constitués
de noeuds de réticulation "réversibles", permettant une transition gel-sol (ou inverse) sous certaines
conditions.[30]
Cependant , bien que les hydrogels soient classés selon la nature des liens, de nombreux autres
paramètres permettent de les distinguer (Tableau .1).
Selon leur morphologie, les hydrogels peuvent être classés en trois formats génériques (Figure 12) :
hydrogel 3-D, forme sphérique, et film mince. Les hydrogels 3-D prennent la forme du contenant dans
lequel le sol est coulé avant la gélification.

Page | 14
Rappels bibliographiques Chapitre I

Figure 12 : Classification des hydrogels selon leur morphologie.[32]


Tableau .1 : Exemples d’hydrogels classés selon divers paramètres.[31, 33]
Classification Contenu Exemples
Naturelle Chitosane , Alginate , Gélatine ,Cillagène
Poly(hydroxyéthylméthacrylate),(PHEMA),
Source
Synthétique Poly(alcool vinylique)(PVA),
Plyéthylène glycol (PEG)
Poly(N-isopropylacrylamideà(PNIP Aam),
Chimique Poly(acide acrylique) (PAA) ,
Poly(alcool vinylique) (PVA)
Types de liaisons
Physique
Gélatine, copolymère à bloc d’élastomère
-Forte
Xanthane, Gomme arabique
Faibles
Agarose , poly(acide acrylique) (PAA)
Homopolymère
Composant Acide hyluronique
Copolymère Alginate, Dextrane
Cationique Chitosane , polylysine
Poly(acide acrylique), acide hyaluronique,
Anionique
Charge du réseau Carraghénane
à pH neutre Poly(hydroxyéthylméthacrylate) (PHEMA),
Neutre
Dextrane , Agarose
Amphiphilique Gélatine, Fibrine, Carboxyméthyl chitine

Page | 15
Rappels bibliographiques Chapitre I

IV.3.Les differents classe d’hydrogel :


on peut classer les différents classes d’hydrogel selon les différents catégories :
-Provenance du polymère : hydrogel naturel, synthétique, hybride
❒ Nature de la réticulation : physique ou chimique
❒ Caractéristiques du réseau polymérique : réseau homo-polymérique ou Co polymérique,
réseau de polymère enchevêtré.
❒ Taux de gonflement de l’hydrogel (capacité de stockage)

❒ Durée de vie : dégradable ou non dégradable


-Les hydrogels se présentent sous différentes formes physiques [34]:
❒ Solide mou (Lentille de contact)
❒ Poudre comprimée (Pilules ou capsules pour ingestion orale)

❒ Microparticules (Vecteur bio adhésif ou traitement de plaies)

❒ Revêtements (implants, pilules, capsules)

❒ Membrane feuillet (réservoir dans un patch de libération sous cutanée)

❒ Liquide (formant un gel au chauffage ou au refroidissement)


Ces différentes caractéristiques démontrent bien la grande variabilité des hydrogels du point de vue de
leurs origines, ou encore de leurs formes physiques. Malgré ces différences, il est tout de même possible
de décrire de façon générale la structure d’un réseau tridimensionnel réticulé, que l’on peut exprimer
par trois paramètres fondamentaux [35]
❒ Le pourcentage volumique de polymère sous forme hydratée.

❒ La distance moyenne entre chaque point de réticulation.

❒ La taille des pores dans le réseau

IV.4.Hydrogels naturels et synthétiques :


Les hydrogels peuvent être classés en deux catégories différentes en fonction de leur origine naturelle
ou synthétique. Il est également possible de fabriquer des hydrogels composés de polymère naturel et
synthétique.

Page | 16
Rappels bibliographiques Chapitre I

IV.4.1.Naturels :
Les hydrogels à base de polymères naturels peuvent être fabriqués grâce à une grande variété de
polymères « bio-sourcés », comme la matière végétale, le blé, le maïs, les algues marines. Ils sont
également appelé les polymères bio-sourcés .
En absence d’eau (par échange de solvant : éthanol ou autres), ces matériaux peuvent subir des
modifications et donc présenter des propriétés différentes, principalement définies par la phase liquide
dans le réseau
Les hydrogel bio-sourcés présentent des caractéristiques très intéressantes dans de nombreux domaines
de la recherche liées à leurs propriétés uniques telles que leurs forte biocompatibilité[36],
biodégradabilité[37], mais également à leur nature hydrophile (polaire : -OH, -COOH) permettant
d’éviter l’utilisation de solvant toxique[38].
A noter que dans certains cas, les polymères peuvent contenir des branches hydrophobes (Apolaire : -
CH2-, -CH3). On parlera alors de domaine hydrophile ou hydrophobe.
Pour résumer, les hydrogels utilisant des polymères d’origine naturelle sont largement utilisés
notamment dans le domaine du biomédical, comme par exemple pour l’ingénierie tissulaire [39,40], ou
encore pour la délivrance de molécules [41,42].
Cependant, les propriétés physicochimiques de ce type d’hydrogel peuvent varier. En effet, cette stabilité
dépend de leur environnement (pH, ions, température…). Les scientifiques se sont donc rapidement
intéressés à l’amélioration des propriétés de ces matériaux par l’addition de polymères de natures
différentes [43], ou encore de nanoparticules [38,44].
IV.4.2Synthétiques :
Les hydrogels d’origine synthétique peuvent être fabriqués grâce à une grande variété de monomères
synthétiques. Tout comme leurs homologues naturels, ils possèdent des propriétés de rétention d’eau
très intéressantes. Tout comme les hydrogels bio-sourcés, ils peuvent présenter un caractère hydrophile
ou hydrophobe et ne sont donc pas forcement solubles dans l’eau.
Toute fois, le caractère hydrophobe de ces polymères peut être ajusté pour obtenir un caractère plutôt
hydrophile et donc permettre leur solubilisation en milieu aqueux. Par ailleurs, la structure des
polymères synthétiques peut être modifiée de manière à satisfaire la biodégradabilité et la bio-
fonctionnalité.
A titre d’exemple, l’une des premières étude d’hydrogel avait comme objectif de développer des
dispositifs médicaux et plus précisément des lentilles de contac…… .[45,46].

Page | 17
Rappels bibliographiques Chapitre I

IV.5.Synthèse d’hydrogels:
De ce fait, en fonction du type de propriété souhaitée, deux méthodes de fabrication des hydrogels
permettent d’obtenir soit un hydrogel « permanent » soit un hydrogel « réversible ».
Les principales méthodes de synthèse chimiques ou physiques pour la fabrication d’hydrogels, sont
résumées dans le tableau ci-dessous.

Tableau 2 – Méthodes couramment utilisées pour la fabrication des hydrogels[34]

Hydrogels réversibles (Physiques) Hydrogels permanents (Chimiques)

- Chauffage ou refroidissement d’une solution - Irradiation (ex. irradiation (ex :UV84) de PEO
(ex. agarose ou gélatine dans l’eau) dans l’eau)
- Diminution du pH pour former un gel par - Réticulation chimique (ex. traitement du
liaisons hydrogènes entre deux polymères en collagène avec du glutaraldéhyde)
solution aqueuse (ex. PEG) - Copolymérisation d’un monomère par un agent
- Mélange de solutions d’un polyanion et d’un réticulant en solution (ex. HEMA + EGDMA)
polycation pour former un gel sous forme de - Polymérisation d’un monomère dans un polymère
coacervat complexe (ex. alginate de sodium plus solide différent pour former un réseau interpénétré
polylysine) (ex. acrylonitrile + amidon)
- Gélification d’une solution de polyélectrolyte - Conversion chimique d’un polymère hydrophobe
avec un ion multivalent de charge opposée (ex. en hydrogel (ex. hydrolyse partielle de poly
alginate de sodium + calcium) (acétate de vinyle) PVAc - PVA)

IV.5.1.Hydrogels réversibles :

Les hydrogels « physiques » également appelés hydrogels « réversibles » sont formés d’un
enchevêtrement de polymères maintenus par des liaisons de type hydrogène ou ionique. A titre
d’exemple, un mélange constitué d’un polyélectrolyte et d’un ion de valence différente et de charge
opposée, provoque la formation d’un hydrogel par l’interaction de ces deux entités.
Une fois réticulés, les gels physiques laissent apparaitre des défauts sous forme de zones hétérogènes
au cœur même du réseau. En effet, ces défauts se manifestent par la présence de chaines de polymère
restant libres dans la matrice. Ils forment ainsi un réseau transitoire dans le gel formé. Les sites de
réticulation d’un hydrogel physique ne sont pas permanents (liaisons faibles).

Page | 18
Rappels bibliographiques Chapitre I

L’un des exemples le plus parlant concerne l’alginate de sodium, polymère qui sera décrit plus en détails
dans la suite de ce chapitre. Comme décrit dans le Tableau 2 , la réticulation physique de ce type de gels
peut être engendrée par de nombreux facteurs, tels que le pH, la température, la force ionique ou encore
la lumière [34]. Le schéma de la Figure 13 montre la formation d’hydrogels physiques ionotropique et
polyionique.

Figure 13 : Schéma représentant la formation de deux types d’hydrogel physique, l’un étant ionique:
hydrogel « ionotropique » ( ex : Alginate de sodium) , l’autre étant polyionique (ex : Alginate /
polylysine)[34]

IV.5.2.Hydrogels permanents :

Les hydrogels peuvent être « permanents » lorsqu’ils sont réticulés de manière covalente. Comme les
hydrogels physiques, les hydrogels chimiques présentent aussi des inhomogénéités. Ainsi, il existe des
régions dans le réseau où la densité de réticulation est élevée, qu’on appelle des « agglomérats ».
Ces agglomérats sont répartis parmi les régions de faible densité de réticulation, où l’eau peut
s’introduire plus facilement. Il peut également se produire une séparation de phases lors de la formation
du gel, provoquant ainsi la formation de cavités remplies d’eau. Ainsi, dans les gels chimiques, les
chaines de polymères libres constituent des défauts à l’intérieur du réseau et ne contribuent pas à
l’amélioration des propriétés mécaniques (élasticité) de ces derniers [34]. La Figure 14 présente
schématiquement quelques exemples de formations d’hydrogels chimiques (Poly et copolymérisation).

Page | 19
Rappels bibliographiques Chapitre I

Figure14: Schéma représentant la formation d’hydrogels chimiques, par polymérisation ou


réticulation de polymère hydrosoluble[34].
V.Le taux de gonflement :

L’étude du gonflement des hydrogels dans l’eau montre que ce dernier dépend de la nature des
monomères utilisés [47] dans la formation du réseau, des interactions entre les structures du réseau et
l’eau.
Les hydrogels sont généralement caractérisés par leurs propriétés de gonflement dans l’eau ou dans
d’autres solvants [48-50] .
Grâce a leurs propriétés de gonflement ces réseaux peuvent donner lieu à de nombreuses
applications dans des domaines divers, parmi lesquels, le domaine agricole, le domaine biomédical ainsi
que celui de la protection de l’environnement [51].
Ainsi, afin d’évaluer les applications potentielles des hydrogels que nous avons préparés, nous avons
procédé à l’étude de leurs propriétés de gonflement dans l’eau
Le taux de gonflement en poids [52 ,53] d’un hydrogel dans l’eau distillée est déterminé selon l’équation
𝒎𝒉𝒈
𝑸=
𝒎𝒉𝒔
𝒎𝒉𝒈 : masse de l’hydrogel à l’état gonflé dans l’eau distillée.
𝒎𝒉𝒔 : masse de l’hydrogel à l’état sec.

Page | 20
Rappels bibliographiques Chapitre I

VI.Hydrogel nanocomposites :

Les hydrogels nanocomposites (gels NC) sont des réseaux polymères remplis de nanomatériaux hydratés
qui présentent une élasticité et une résistance plus élevées que les hydrogels traditionnels. Une gamme
de polymères naturels et synthétiques sont utilisés pour concevoir un réseau de nanocomposites.
En contrôlant les interactions entre les nanoparticules et les chaînes de polymères, une gamme de
propriétés physiques, chimiques et biologiques peuvent être modifiées [54] La combinaison de la
structure organique (polymère) et inorganique (argile) donne à ces hydrogels des propriétés améliorées
sur les plans physique, chimique, électrique, biologique et de gonflement/désenflement qui ne peuvent
être obtenues par l’un ou l’autre matériau seul. [55] Inspirés par des tissus biologiques flexibles, les
chercheurs intègrent des nanomatériaux à base de carbone, polymères, céramiques et/ou métalliques
pour donner à ces hydrogels des caractéristiques supérieures comme les propriétés optiques et la
sensibilité au stimulus qui peuvent être très utiles à la médecine (en particulier l’administration de
médicaments et l’ingénierie des cellules souches) etles domaines mécaniques. [56]

Figure 15 : Schéma représentant le panel de nanoparticules utilisées dans le domaine du biomédical


comme les nanoparticules carbonées, polymériques, inorganiques, métal/métal oxyde, combinées avec
différents polymères pouvant être naturels ou synthétiques. Ces différents nanocomposites peuvent être
réticulés de manière physique ou chimique.[57]

Page | 21
Rappels bibliographiques Chapitre I

VII.Copolymérisation:
VII.1.Définition:

La copolymérisation est une polymérisation dans laquelle d’au moins deux types de monomères,
chimiquement différents, qui se polymérisent en donnant un produit appelé copolymère, qui possède des
propriétés et caractéristiques mécaniques, chimiques et physiques [58]
Ces propriétés dépendent de la nature des monomères, leurs propriétés respectives dans la
macromolécule, la répartition des séquences dans la chaine, et les proportions des monomères
constitutifs [59].
VII.2. Copolymérisation radicalaire :

La copolymérisation radicalaire a été jusqu'à présent beaucoup plus étudié que les copolymérisations
ioniques, aussi bien expérimentalement que théoriquement. Les rapports de réactivité r1 et r2 ont été
déterminé pour un grand nombre de couples de monomères [60].
On considère ici, la copolymérisation ce deux monomères A et B de même que pour les
homopolymérisations radicalaires, on retrouvera ici les réactions d’amorçage, de propagation et de
terminaison. Les radicaux primaires R issus de la décomposition de l’amorceur réagiront sur les deux
monomères pour donner les radicaux RA et RB.
R*- A R A*
R*- B R B*
Ces deux radicaux pourront donnent lieu quatre équations de propagation le modèle terminal développé
par Lewis Mayo ainsi que par Goldfinger stipule que la vitesse d’addition de chaque monomère ne
dépend que de la nature de la dernière unité polymérisée.
On pourra donc écrire quatre étapes élémentaires de propagation, avec quatre constant de vitesse
Indépendantes de la longueur de la macro radicale [61].

✓ R A• + A AA• Vaa = Kaa [A•] [A]………….……. (1)

✓ R B• + B BB• Vbb = Kbb [B•] [B]………..........…. (2)

✓ R A• + B AB• Vab = Kab [A•] [B]…………..……. (3)

✓ R B• + A BA• Vba = Kba [B•] [A]……………..… (4)


Page | 22
Rappels bibliographiques Chapitre I

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
[1] C Dekimpe, M C Gastuche, G W Brindey, Am mineral, 46,p1370-1381 (1961).

[2] C E Weaver, L D Pollard. Elsevier scientific Pub Co., Amsterdam (1973).

[3] K.A Carrado. Applied Clay Science, 17, p 1-23 (2000).

[4] Z Wang, T J Pinnavaia. Chem Mater, 1998, Vol 10 p 3769-3771

[5] Y Hu, L Song, J Xu, L Yang, Z Chen, W Fan. Colloid Polym Sci, 2001, Vol 279, p 819-822.

[6] C Zilg, R Thomann, R Mulhaupt, J Finter. Advanced Material, 1999, Vol 11, p 49-52

[7] G Lagally. Solid State Ionics, 1986, Vol 22, p 43-51.

[8] Nazir, M.S.; Kassim, M.H.M.; Mohapatra, L.; Gilani, M.A.; Raza, M.R.; Majeed, K.
Characteristic propertiesof nanoclays and characterization of nanoparticulates and nanocomposites. In
Nanoclay Reinforced Polymer Composites; Springer: Singapore, (2016); pp. 35–55.

[9] Müller, K.; Bugnicourt, E.; Latorre, M.; Jorda, M.; Echegoyen Sanz, Y.; Lagaron, J.M.; Miesbauer,
O.; Bianchin, A.; Hankin, S.; Bölz, U. Review on the processing and properties of polymer
nanocomposites and nanocoatings and their applications in the packaging, automotive and solar energy
fields. Nanomaterials (2017), 7, 74.

[10] Rytwo, G.J.M. Clay minerals as an ancient nanotechnology: Historical uses of clay organic
interactions, and future possible perspectives. Macla (2008), 9, 15–17.

[11] Nicolas Jouault, Thèse doctorat, nanocomposite silice/polymère, université de Bretagne-sud, 16,
(2011)

[12] Yoshitsugu Kojima, Arimitsu Usuki, Masaya Kawasumi, Akane Okada, Yoshiaki

Fukushima, Toshio Kurauchi et Osami Kamigaito, Journal of Materials Research 8 (5), 1185-1189,
(1993)

[13] Naoki Hasegawa, Masaya Kawasumi, Makoto Kato, Arimitsu Usuki et Akane Okada,Journal of
Applied Polymer Science, 67, 87–92, (1998)

[14] E. Manias, H. Chen, R. Krishnamoorti, J. Genzer, E. J. Kramer et E. P. Giannelis,

Macromolecules, 33, 21, (2000)

[15] R.A, Vaia, E.P. Giannelis, Macromolecules, 30, 7990, 1997

Page | 23
Rappels bibliographiques Chapitre I

[16] Long Yu, Biodegradable Polymer Blends and Composites from Renewable Resources,369-386,
(2009)

[17] Masami Okamoto, American Scientific Publishers, 8, 791–843, 2004

[18] Assassi Fatima, mémoire magister, Synthèses et caractérisations des nanocomposites,université


d’Oran, 3, (2010)

[19] Rémi Waché, formulation et caractérisation de nanocomposites à matrice polyéthylène,institut


français de pétrole, Matériaux, (2002)

[20] Santos, J.R., Alves, N.M., and Mano, J.F. (2010) J. Bioact.Comp. Polym., 25, 169–184.

[21] Zohuriaan-Mehr, M.J., Omidian, H., Doroudiani, S., and Kabiri, K. (2010) J. Mater. Sci., 45(21):
5721–5735.

[22] Smith,T.J.,Kennedy, J.E., andHiggingbotham,C.L. (2010) J.Mater. Sci., 45 (11): 2884–2891.

[23] Jagur-Grodzinski, J. (2010) Polym. Adv. Technol., 21:27–47.

[24] Kopecek, J. (2009) J. Polym. Sci. Part A: Polym. Chem., 47:5929–5946.

[25] Baït et al., 2011; Ikeda et al., 2011; Taki et al., 2013

[26] Ma, J., Xu, Y., Fan, B., Liang, B., 2007. Preparation and characterization of sodium
carboxymethylcellulose/ poly(N-isopropylacrylamide)/clay semi-IPN nanocomposite hydrogels. Eur.
Polym. J. 43 (6), 2221–2228.

[27] Bao, Y., Ma, J., Li, N., 2011. Synthesis and swelling behaviors of sodium carboxymethyl cellulose-
g-poly(AA-co-AM-co-AMPS)/MMT superabsorbent hydrogel. Carbohydr. Polym. 84 (1), 76–82.

[28] Irani, M., Ismail, H., Ahmad, Z., 2013. Preparation and properties of linear low-density
polyethylene-g-poly(acrylic acid)/organo-montmorillonite superabsorbent hydrogel composites. Polym.
Test. 32 (3), 502–512

[29] Yallapu et al. (2011).[16] Copyright (2011) Elsevier.

[30] A. S. Hoffman, Advanced drug delivery reviews 2012, 64, 18.

[31] Figures adaptées de a) M. D. Moya-Ortega, C. Alvarez-Lorenzo, A. Concheiro, T. Loftsson,


International journal of pharmaceutics 2012, 428, 152; b) M. Ballauff, Y. Lu, Polymer 2007, 48, 1815;

Page | 24
Rappels bibliographiques Chapitre I

c) Y. Wang, G. Wei, W. Zhang, X. Jiang, P. Zheng, L. Shi, A. Dong, Journal of Molecular Catalysis A:
Chemical 2007, 266, 233. Copyright (2012), (2007), (2007), avec la permission d'Elsevier.

[32] A. S. Hoffman, Advanced drug delivery reviews 2012, 64, 18.

[33] a) S. K. Gulrez, S. Al-Assaf, G. O. Phillips, in Progress in molecular and environmental


bioengineering-from analysis and modeling to technology applications, InTech 2011; b) A. S. Hoffman,
Advanced Drug Delivery Reviews 2002, 54, 3.

[34] Hoffman, A. S. Hydrogels for biomedical applications. Adv. Drug Deliv. Rev. 64, 18–23 (2012).

[35] Lin, C. C. & Metters, A. T. Hydrogels in controlled release formulations: Network design and
mathematical modeling. Adv. Drug Deliv. Rev. 58, 1379–1408 (2006).

[36] Augst, A. D., Kong, H. J. & Mooney, D. J. Alginate hydrogels as biomaterials. Macromol. Biosci.
6, 623–633 (2006).

[37] Kamath, K. R. & Park, K. Biodegradable hydrogels in drug delivery. Adv. Drug Deliv. Rev. 11, 59–
84 (1993).

[38] Shi, Z., Gao, X., Ullah, M. W., Li, S., Wang, Q., & Yang, G. Electroconductive natural polymer-
based hydrogels. Biomaterials 111, 40–54 (2016).

[39] ury, J. L., & Mooney, D. J. Hydrogels for tissue engineering: Scaffold design variables and
applications. Biomaterials 24, 4337– 4351 (2003).

[40] Lee, K. Y. & Mooney. Hydrogels for Tissue Engineering Applications. Chem. Rev. 101, 1869–1879
(2001).

[41] Hoare, T. R. & Kohane, D. S. Hydrogels in drug delivery: Progress and challenges. Polymer
(Guildf). 49, 1993–2007 (2008).

[42]. Qiu, Y. & Park, K. Environment-sensitive hydrogels for drug delivery. Adv. Drug Deliv. Rev. 64,
49–60 (2012).

[43] Liu, Y., Hu, J., Zhuang, X., Zhang, P., Wei, Y., Wang, X., & Chen, X. Synthesis and Characterization
of Novel Biodegradable and Electroactive Hydrogel Based on Aniline Oligomer and Gelatin. Macromol.
Biosci. 12, 241–250 (2012)

[44] Wang, N. & Wu, X. S. Preparation and characterization of agarose hydrogel nanoparticles for
protein and peptide drug delivery. Pharm. Dev. Technol. 2, 135–142 (1997).
Page | 25
Rappels bibliographiques Chapitre I

[45] Wichterle, O. & Lím, D. Hydrophilic Gels for Biological Use. Nature 185, 117–118 (1960).

[46] Wichterle, O. Resharing a Xerogel By Mechanical Removal and Swelling To Form a Hydrogel
Contact Lens. U.S. Patent No. 3,361,858. (1968)

[47] Tedric: Electric-field-controlled synthesis of HPMA hydrogels containing self-organized arrays of


micro-channels, Journal of Polymer Science: Part A: Polymer Chemistry, 45, 2593– 2600 (2007).

[48] D. Zhang et al: Research on the Long Time Swelling Properties of Poly (vinyl alcohol)/Hydroxyl
apatite Composite Hydrogel, Journal of Bionic Engineering, 6, 22–28 (2009).

[49] B. Ji et al: Manufacture of prosthetic nucleus and analysis of stress relaxation properties, Journal
of University of Science andTechnology Beijing (in Chinese), 27, 589–592 (2005).

[50] E. Jabbari'et S .Nozari: polyacrylic acid in aqueous solution, Iranian Polymer Journal, 8, 263269
(1999).

[51] G. Liu et al: Advances in hydrogel, Polymer Materials Science and Engineering (inChinese), 18,
54–57 (2002).

[52] Z.Zhang et al: Synthesis and properties of thermosensitive, crown ether incorporated poly
(Nisopropylacrylamide) hydrogel, polymer, 43, 4823-4827 (2002).

[53] T.Inoue et al:A hydrophobically-modified bioadhesive polyelectrolyte hydrogel for drug delivery,
Journal of Controlled Release, 49, 167–176 (1997).

[54] Carrow, James K.; Gaharwar, Akhilesh K. (November 2014). "Bioinspired Polymeric
Nanocomposites for Regenerative Medicine". Macromolecular Chemistry and Physics. 216 (3): 248–
264.

[55] Song, Fangfang; Li, Xiaoqiong; Wang, Qun; Liao, Liqiong; Zhang, Chao (August 2015).
"Nanocomposite Hydrogels and Their Applications in Drug Delivery and Tissue Engineering". Journal
of Biomedical Nanotechnology. 11 (1): 40–52

[56] Song, Fangfang; Li, Xiaoqiong; Wang, Qun; Liao, Liqiong; Zhang, Chao (August 2015).
"Nanocomposite Hydrogels and Their Applications in Drug Delivery and Tissue Engineering". Journal
of Biomedical Nanotechnology. 11 (1): 40–52

[57] C, A. K., Peppas, N. A. & Khademhosseini, A. Nanocomposite hydrogels for biomedical


applications. Biotechnol. Bioeng. 111, 441– 453 (2014).

Page | 26
Rappels bibliographiques Chapitre I

[58] G.Odian, la polymérisation. Principes ET applications: 3rd Ed. John Wiley and Sons, Inc. (1994).

[59] K. Matyjaszewski, K.L. Beers, A. Kern and S.G. Gaynor J Polym Sci: Part A: Polym Chem 36, pp.
823–830 (1998).

[60] A.Johnson and R.N.Young, J.Polym.Sci.Symp., 56 211 (1976).

[61] Mémoire de CHIHA FARIDA (p13-14) (2016).

Page | 27
Chapitre II : synthèse et caractérisation
d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/ Maghnite CTAB
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

I.Introduction :

Les phyllosilicates présentent des similitudes de structure et de propriétés, mais nous allons maintenant
restreindre notre champ d’investigation à la montmorillonite car c’est à cette catégorie qu’appartient
la Maghnite-Na+.

Les montmorillonites possèdent, les propriétés de gonflement les plus intéressantes de tous les minéraux
de la famille des phyllosilicates [1-2]. Cette aptitude au gonflement permet leur emploi pour la
réalisation de nanocomposites. En effet, leur gonflement en milieu aqueux facilite énormément leur
modification en matériaux inorganiques organophiles. L’obtention d’un gonflement similaire en milieu
organique doit permettre l’amélioration des propriétés des matériaux polymères, mais nous reviendrons
sur ce point dans le chapitre 3.

Cette partie a porté sur la purification, modification et caractérisation d’une argile locale appelée
‘’Maghnite’’ qui fait partie de la famille des montmorillonites « TOT » de la région de Maghnia wilaya
de Tlemcen [3].

II. Maghnite :

II.1. Définition :

La bentonite de Maghnia (petite ville dans la wilaya de Tlemcen, nord-ouest d'Algérie) ou la "Maghnite"
a été largement étudiée par M. Belbachir [4-8]. Ils Ont.. montrés et ont permis de classer cette Maghnite
dans la famille montmorillonites.

Maghnite-Na+ un nouveau catalyseur à base de Montmorillonite, qui a été développé au Laboratoire


de Chimie des Polymères, a montré des capacités catalytiques remarquables vis-à vis aux réactions de
polymérisation de plusieurs monomères vinyliques et hétérocycliques [9]. Dans ce chapitre nous avons
étudié la structure de la Maghnite-Na+, son activationet les différentes réactions de polymérisation
amorcées par ce catalyseur.

Certain auteurs, Confirment la structure montmorillonite de la maghnite après des différentes analyses
spectroscopique tel que l’infrarouge IR et microscopie électronique à balayagede la Maghnite traitée
Maghnite-Na+ et non traitée ( brute) [10-12].

Page | 29
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

II.2. Purification et homoionisation de la maghnite :

La purification de la maghnite naturelle a été éfféctuée selon un protocole rigoureux que nous avons
fixé au laboratoire de chimie des polymères (LCP, Oran) [13] , qui se déroule en deux étapes :

A- La première étape consiste en une simple extraction et purification de la Maghnite qui correspond
à la montmorillonite pure.
B- La seconde partie correspond à l’homoionisation de la maghnite.

II.2.1. Purification de la maghnite naturelle

A- Elimination des matières solubles dans l’eau: ce traitement consiste a lavé l’argile plusieurs

fois afin de pouvoir éliminer les matières soluble dans l’eau. Nous avons dans un premier temps dispersé
30 g d’argile dans 1 litre d’eau distillé (3% en poids), puis maintenu, le mélange sous forte agitation
(600 rpm) pendant 24 h à température ambiante. Le mélange est placé par la suite dans une éprouvette
de 1 litre (sédimentation) afin de pouvoir récupérer la partie en suspension de la maghnite.

Figure.II.1 : Mise en suspension de la Maghnite Brute.

B- Elimination des carbonates : une fois qu’on a récupéré le maximum de la partie en suspension

nous procédons à un deuxième lavage par une solution d’acide diluée à 0.1N d’acide sulfurique pendant
24 h sous forte agitation (600 rpm) et à température ambiante. Ce traitement permet l’élimination des
Page | 30
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

carbonates contenus dans l’argile. Plusieurs lavages à l’eau distillée sont nécessaires jusqu'à
l’obtention d’un test négatif avec le nitrate d’argent

C- Elimination des matières organiques : Après avoir filtré et séché l’argile à la suite du traitement

acide, nous avons effectué un lavage à l’aide d’une solution d’eau oxygénée H2O2 à 30% et à
température ambiante pendant 12 h. Une augmentation de la température à 70 °C est requise pour
décomposer l’eau oxygénée résiduelle. Ce traitement va permettre l’élimination des matières organiques
présente dans la Maghnite. L’argile est par la suite lavée plusieurs fois à l’eau distillée, puis filtrée,
séchée, broyée et tamisée pour obtenir la Maghnite Brute.

II.2.2.Homoionisation de la Maghnite brute:

Àl’aide d’une solution de 1N de NaCl nous avons effectué une homoionisation sodique de la Maghnite
brute en introduisant 20g (2% en poids) de cette dernière dans 1 litre de solution de chlorure de sodium
par une méthode classique « agitation magnétique » pendant 24 heures et température ambiante. La
maghnite-Na récupérée a été lavée plusieurs fois avec de l’eau distillée jusqu’à l’obtention d’un test
négatif avec du nitrate d’argent. Les conditions opératoires sont rapportées dans le (Tableau.II.1).

Tableau.II.1 : Conditions expérimentales de la préparation de la Maghnite-Na

Argile méthode Temps sel Volume concentration


Maghnite brute classique 24H NaCl 1L 1N

II.3. Caractérisation par Infrarouge à transformée de fourier de la Maghnite-Na :

Sur les spectres infrarouge de la Maghnite-Na, nous notons un pic intense à 1057 cm-1 et deux bandes
à 455 et 515 cm-1 relatives aux vibrations d’élongation et de torsion des liaisons Si- O-Si et Si-O-Al,
respectivement [14-15].

La bande à 1000 cm−1 est due au mode de vibration hors du plan de Si–O de la Montmorillonite. Les
bandes larges à 1643cm-1 et 3625 cm-1 sont attribuables aux élongations des groupements hydroxyles
de l’eau liée par liaison hydrogène à l’argile [16,17].

Page | 31
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

Figure.II. 2 : Spectre IRTF de la Maghnite Brute

Figure.II.3 : Spectre IRTF de la Maghnite-Na

II.4.Caractérisation par Microscopie électronique à balayage MEB de la Maghnite-Na :

Les clichés de Microscopie électronique à balayage (MEB) de la Maghnite-Na sont représentés sur la
Figure.II.4. Elles montrent l’aspect morphologique de l’argile homoionisé. La taille observée des
particules de la Maghnite-Na ne dépasse pas les 10 μm. Ces particules présentent un encombrement en
flocons et une forme désordonnée turbostratique qui confirme la structure en couches de l'argile [18].
Page | 32
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

Figure.II.4 : Images MEB de la Maghnite-Na à différentes échelles [18].

II.5. Préparation de la Maghnite organophile CTAB

On va préparer une argile organo-modifiée par échange cationique. Cette préparation fait intervenir
un tensioactif à partir de la Maghnite sodique, le bromure de cétyltriméthyl-ammonium « CTAB ».

La Maghnite faisant partie de la famille des Montmorillonite possède un espace interfoliaire de 10 Å à


l’état brute et une capacité d’échange cationique CEC = 90 meq/100g [19]. 10 g de Maghnite-Na est
introduit dans 1L d’eau avec une concertation choisis de CTAB.

La suspension est filtrée puis lavée plusieurs fois avec de l’eau distillée jusqu'à l’obtention d’un test
négatif avec le nitrate d’argent. Après filtration de la suspension et séchage de la Maghnite, la présence

Page | 33
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

des ions alkylammonium à la surface des feuillets, des particules primaires, et des agrégats confère à la
Maghnite un caractère« organophile ». Les conditions opératoires sont rapportées dans le Tableau.II.2.

Figure.II.5 : teste de nitrate d’argent.

Tableau.II.2 : Condition expérimentale de la préparation de la Maghnite-Organophile

Argile Méthode temps T.A Volume Concentration


Maghnite-Na classique 24H CTAB 1L CEC

Figure.II.6 : image de la maghnite organophile CTAB

Page | 34
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

III. Synthèse et caractérisation de l’hydrogel de poly (AAM-co-METAC) :


III.1.Produits et réactifs utilisés :
II.1.1. Acide acrylamide :
L'acrylamide ou 2-propénamide (amide acrylique) est un composé organique de formule brute
C3H5NO.L'acrylamide est une substance CMR (cancérogène, mutagène et reprotoxique). Il est classé
parmi les composés du groupe 2A (agents probablement cancérogènes) selon la classification du
CIRC.Il est considéré par l'OMS comme présentant un risque pour la santé humaine [20]. Il se forme
spontanément lors de la cuisson (four, friture, rôtissage, etc.) à haute température (supérieure à 120 °C)
d'aliments riches en glucides (amidon, sucres) et en protéines.

Figure.II.7: Acrylamide

III.1.2. 2(Methacryloyloxy)ethyl)trimethylammonium chloride(METAC):

Page | 35
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

III.2. Préparation des hydrogels poly (AAM-co-METAC) :

Nous avons préparée des hydrogels de poly (AAM-co-METAC) en faisant varier de AAM (30%,50% et
70%) ,selon le schéma réactionnel :

Figure.II.8 : schéma réactionnel de l’hydrogel poly (AAM-co-METAC)

III.2.1. Réaction de synthèse d’hydrogel de poly (AAM-co-METAC) :

Toutes les réactions de copolymérisation radicalaire ont été effectuées dans l’eau distillée sous
atmosphère inerte (AZOTE) à une température de 65° sous agitation durant 1heure.

On a utilisée le persulfate de potassium(KPS) comme un amorceur à 1% et le bisacrylamide à 1% (en


masse) comme agent réticulant, par rapport aux monomères Acide acrylamide (AAM) et
le2(Methacryloyloxy)ethyl)trimethylammonium chloride (METAC) pour l’ensemble des réactions
réalisées.

Figure.II.9 : l’agitation de mélange de l’hydrogels de poly(AAM-co-METAC)

Page | 36
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

Les conditions expérimentales sont apportées dans le Tableau.II.3 :

Tableau.II.3 : Condition expérimentale de la préparation de l’hydrogel poly (AAM-co-METAC)


Hydrogel AAM METAC KPS BIS L’eau distillé T t
30% 30%
(1500mg) (1500mg)
50% 50% 1% 1%
Poly(AAM-co-METAC) (2500mg) (2500mg) (150mg) (300 mg) 5 ml 65°c 1 heure

70% 70%
(3700mg) (3700mg)

Toutes les réactions sont effectuées à 65°C, sous atmosphère d’azote durant 1 heure.
Le flacon contenant le mélange réactionnel est plongé dans un bain d’huile sous agitation assurée par
agitateur magnétique chauffant à température régulée.

Début de réaction fin de réaction

Figure.II.10: schéma du montage de synthèse des hydrogels

III.3. Caractérisation des hydrogels de poly (AAM-co-METAC) :


Les hydrogels on été caractérisée à l’état solide, par spectroscopie infrarouge à transformée de fourier
(FTIR-ATR diamant, alpha Bruker) au laboratoire de chimie des polymères université d’oran1 A.B

III.3.1.Analyses des hydrogels de poly (AAM-co-METAC) par spectroscopie infrarouge


Nous avons caractérisé l’hydrogel de poly (AAM-co-METAC) obtenu avec 50% en masse de AAM par
spectroscopie infrarouge FTIR.

Page | 37
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

Le spectre IR du produit obtenu est présenté sur le Figure.II.11

Figure.II.11: spectre FTIR à l’état solide de l’hydrogel poly(AAM-co-METAC) 50%

L’examen des spectres IR nous a permis d’observer les principales bandes d’absorption caractéristiques
des hydrogels de poly (AAM-co-METAC) (Tableau.II.4 ).

Tableau.II.4 : principales bandes d’absorption IR caractéristique des hydrogels poly (AAM-co-


METAC) observées.

Hydrogels Bandes Valeurs (cm-1) Référence


C-H 2921 [ 21-23,28-33]
C=O 1716 [23,34,29,30, 35-38]
Poly (AAM-co-METAC)
N-H 1580-1490 [39]
C-O 1173 [40]

Tableau.II.4 nous montre les principales bandes d’absorption IR :

-Une bande entre 2921 cm-1 caractéristique de la liaison C-H des groupes CH₂ et CH₃

- Une bande d’absorption à 1716 cm-1 appartenant aux groupes carbonyle C=O du groupement ester.

- Une bande à 1580-1490 cm-1 correspondants à liaison N-H du groupement amines secondaires.

- Une bande à 1173cm-1 correspondants à la liaison C-O du groupement ester.

Page | 38
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

III.4. Préparation de l’hydrogel nanocomposites poly (AAM-co-METAC)/maghnite


organophile CTAB:

Sur la base de la force d'interaction du polymère / argile modifié, deux types différents de structures
nanocomposites peuvent être synthétisés, (I) des nanocomposites intercalés, de sorte que l'insertion des
chaînes polymères dans la structure silicatée se fait de manière cristallographique régulière (II) des
nanocomposites exfoliés, dans lesquels les différentes couches de silicate sont dispersées dans la matrice
polymère. La synthèse de nanocomposites peut être réalisée par différentes méthodes telles que la
polymérisation in-situ , le mélange de solutions de polymères et d'autres méthodes .

Dans cette partie, nous avons procédé : la polymérisation in-situ du poly (AAM-co-METAC).

III.4.1. Copolymérisation in-situ de l’hydrogel nanocomposite poly(AAM-co-METAC)/Mag


CTAB :

Dans un tube, on a mélangé 2500 mg de AAM aves 2500 mg de METAC . Puis on a ajouté 150 mg de
KPS comme amorceur et 300 mg de Bis comme agent réticulant. puis des différents pourcentage d’argile
organophile (maghnite) ( 1% , 3% et 5%) ont été ajouté aux mélange . ce dernier a été dissous dans
l’eau distillé avec agitation pendant quelques minutes pour permettre au monomère de pénétrer dans
les galeries d’argile.

Les tubes contenants le mélange réactionnel est plongé dans un bain d’huile sous agitation assurée par
agitateur magnétique chauffant à température régulée, à 65°C, sous atmosphère inerte (Azote) pendant
1heure ,le produit obtenu est lavée plusieurs fois pendant une semaine pour éliminer les extractibles tel
que le poly acrylamide qui est soluble dans l’eau.

Figure.II.12 : schéma du montage de synthèse des nanocomposites.

Page | 39
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

Les conditions expérimentales sont portées dans le Tableau.II.5

Tableau.II.5 : conditions expérimentales de copolyméristation in-situ de poly(AAM-co-METAC)/Mag


CTAB (1%, 3%, 5% ) (solvant : l’eau distillé , température : 65°C, amorceur :KPS agent : Bis).

L’eau Mag- t
Nanocomposite AAM METAC KPS Bis T°
distillé CTAB (heure)
1%
Poly(AAM-co- 50% 50% 1% 1%
5 ml 3% 65°C 1
METAC)/Mag (2500mg) (2500mg) (150 mg) (300 mg)
5%

Nanocomposite 1% Nanocomposite 3% Nanocomposite5%

Le produit obtenu est lavée plusieurs fois pendant une semaine pour éliminer les extractibles tel que le
poly acrylamide qui est soluble dans l’eau .

Figure.II.13 : lavage du l’hydrogel nanocomposite poly(AAM-co-METAC)/MagCTAB

Page | 40
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

IV. Le taux de rendement de l’hydrogel nanocomposite de poly(AAM-co-METAC)/Mag


CTAB:

Tableau.II .6 : taux de rendement de l’hydrogel nanocomposite de poly(AAM-co-METAC)Mag CTAB.

nanocomposite R(%)
NC 1% 85
NC3% 89
NC5% 91

Figure.II.14: Polymérisation radicalaire du (AAM-co-METAC) catalysée par persulfate de


potassium

Page | 41
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

Figure.II.15: Illustration schématique des différentes étapes pour la préparation de l’hydrogel


nanocomposite poly (AAM-co-METAC)/Maghnite-organophile.

Page | 42
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

References Bibliographiques:

[1] Churchman G. J., Askary M., Peter P., Wright M., Raven M. D., Self P. G., Geotechnical properties
indicating environmental uses for an unusual Australian Bentonite. Applied Clay Science, vol 20, p199-
209. (2002).
[2] C. Breen, J. Madéjovà. P .Komadel -« High-Ph alteration of argillaceous rocks: An experimental
and modeling study », J.Mater. Chem, p 496- 474. (1995).
[3] Z.Cherifi- «synthèse de Macro-monomère réticule et de Nanocomposite à base de méthacrylate de
Glycidyle et Maghnite » , Thèse de Doctorat, Université Es-Senia, Oran, P 39. (2019).
[4] A. Bendjama- « Etude de la bentonite algérienne : Application à la décoration des huiles», E.N.P,
Alger, Thèse de Magister. (1981).
[5] F. Mokhtari -« Synthèse et caractérisation d‟argiles pontées a l‟aluminium et au titane », Mémoire
de Magister, Université Es-Senia, Oran. (1991).
[6] A. Driouch- «Polymérisation du THF par la Maghnite-H+ », Mémoire de Magister, Université Es-
Senia, Oran. (1999).
[7] A. Driouch- «Polymérisation du THF par la Maghnite-H+ », Mémoire de Magister, Université Es-
Senia, Oran. (1999).
[8] M. Makhloufia - «Utilisation des spectroscopes DRX, RMN du solide, RPE et IR à l‟étude des argiles
de l‟ouest d‟Algérie », Mémoire de Magister, Université Es-Senia, Oran. (1999).
[9] Belbachir M., Bensaoula A, Composition and Méthode for Catalysis using Bentonite, US Patent
7,094,823 B2. (2006).
[10] A. Harrane, R. Meghabar, M. Belbachir, Designed Monomers & Polymers, vol 9. P181-191. (2006).
[11] A. Yahiaoui, M. Belbachir, A. Hachmaoui, Int. J. Mol. Sci 4, p572-585. (2003).
[12] R. Meghabar, A. Megherbi, M.Belbachir - polymères 99, p 2397. (2003).
[13] Z.Cherifi- «synthèse de Macro-monomère réticule et de Nanocomposite à base de méthacrylate de
Glycidyle et Maghnite » , Thèse de Doctorat, Université Es-Senia, Oran, P 40. (2019).
[14] A. Hambleton., - Etude des transferts des petites molécules au travers des films comestibles
encapsulant des substances actives (arôme), Thèse de Doctorat,Université de Bourgogne. (2010).
[15] A. Steinbuchel, B. H. A. Rehm.- Alginates: biology and applications,Springer: (2009).13 5.
[16] V. Rocher, A. Bee, J-M. Siaugue, V. Cabuil.- Dye removal from aqueous solution by magnetic
alginate beads crosslinked with epichlorohydrin, Journal of Hazardous Materials, (2010) 178: 434-439.
[17] Thèse de Doctorat A. Synthèse et propriétés de biosorbants à base d’argiles encapsulées dans de
alginates: Application aux traitements des eaux, Ely, Université de Limoges (2010) p 11-19.

Page | 43
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

[18] ] Z.Cherifi- «synthèse de Macro-monomère réticule et de Nanocomposite à base de méthacrylate


de Glycidyle et Maghnite » , Thèse de Doctorat, Université Oran1 A.B , P 43-44. (2019).
[19] M.M. Boufatit, H. Ait-Amar, W.R. Mc Whinnie, Development of an algerian material
montmorillonite clay–Intercalation with selective long chain alkylammonium cations
(Octadecytrimethylammonium, Cetylpyridium and Tetrabutylammonium) and with tellerium complexes
Development of an algerian material montmorillonite, Desalination, 223 (2008) 366– 374.
[20] Conclusion du comité mixte FAQ/OMS d’experts des additifs alimentaires (JECFA) qui a evalué en
2015 l’innocuité de l’acrylamide dans les aliments.
[21] R.Vijayaraghavan , D.R. MacFarlane : Synthesis, reactivity ratios and characterization of
hydroquinone promoted CT co-polymerization of styrene and methyl methacrylate in a room
temperature ionic liquid. European Polymer Journal, 42, 2736–2742 (2006).
[22] .A Matsumoto et al : Sequence length dependence of steric effect on the reactivity of growing
polymer radical in the free-radical copolymerization of triallyl isocyanurate with sterically unhindered
monomers. European Polymer Journal, 36, 1741-1744 (2000).
[23].F. Healtly et al : Determination of reactivity ratios for anionic copolymerization of ethylene oxide
and propylene oxide in bulk. European Polymer Journal, 27, 573-579 (1991).
[24].A. M. Meilchen et al : Effect of copolymer composition on the phase behaviour of mixtures of poly
(ethylene-co-methyl acrylate) with propane and chlorodifluoromethane. Macromolecules, 24, 4874-
4882 (1991).
[25].R. Balaji et al : Photoresponsive polymers having pendant chlorocinnamoyl moieties: synthesis,
reactivity ratios and photochemical properties. Polymer, 45, 1089–1099 (2004)
[26] .C. J. Bevington et B.W. Malpass : Reactivities of esters of methacrylic acid-II. Studies of radical
copolymerization. European Polymer Journal, 1, 19-24 (1965).
[27] .C. Soykan et al : Copolymers of N-(4-bromophenyl)-2-methacrylamide with 2-hydroxyethyl
methacrylate. Express Polymer Letter, 9, 594-603 (2007).
[28] .N. Pekel et al: Synthesis and characterization of N-vinylimidazole-ethyl methacrylate copolymers
and determination of monomer reactivity ratios. European Polymler Journal, 37, 2443-2451 (2001).
[29] M. Shiomi et al : Dependence of miscibility on copolymer composition for blends of poly (vinyl
chloride-co-vinyl acetate) and poly (n-butyl methacrylate-co-isobutyl methacrylate). Macromolecules,
22, 3578-3581 (1989).
[30] . R.. Bednarski et D. Braun : Copolymerization of styrene and a-cyanocinnamate. I.synthesis, NMR-
assignement, reactivity ratios. Makromolecular Chemistry, 191, 773-782 (1990).
[31].T. Narsimhaswamy et al : Synthesis, characterization and reactivity ratios of phenyl methacrylate-
N-vinyl 2-pyrrolidone copolymers Journal Macromolecular Science Part A Chemistry; 28, 517-530
(1990).

Page | 44
synthèse et caractérisation d’hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et d’hydrogels
nanocomposites/Maghnite CTAB
Chapitre II

[32].R Vijayaraghavan , D.R. MacFarlane : Synthesis, reactivity ratios and characterization of


hydroquinone promoted CT co-polymerization of styrene and methyl methacrylate in a room
temperature ionic liquid. European Polymer Journal, 42, 2736–2742 (2006).
[33] .A. Matsumoto et al : Sequence length dependence of steric effect on the reactivity of growing
polymer radical in the free-radical copolymerization of triallyl isocyanurate with sterically unhindered
monomers. European Polymer Journal, 36, 1741-1744 (2000).
[34] (a)- I. Skeist : Copolymerization: the Composition Distribution Curve. Journal American Chemistry
society, 68, 1781-1784 (1946).
(b)-E.V. Meyer et G.G. Lowry : Integral and differential binary copolymerization equations Journal
of Polymer Science, A,3, 2843-2851 (1965).
(c) -E.V.MeyeretK.R.S.Chan:JournalofPolymerScience,C,25,11(1968).
(d)-J.M.DionisioetF.K.O'driscoll:JournalofPolymerscience,Polymer LettersEdition,17,701(1979)
[35] R.. Santhi et al : Studies on copolymers of 3-methacryloyloxystyryl-4 methylphenyl ketone and
methyl methacrylate. Reactive and Functional Polymers , 66, 1215-1226 (2006).
[36].A.. Arun et B. R. S. Reddy : Photocrosslinkable polymers based on 4-[5-(4-hydroxyphenyl)-3-
oxopenta-1,4-dienyl]-phenyl-2-methacrylate: photocrosslinking studies and reactivity ratios with
vinylcyclohexane, European Polymer Journal 40, 589–597 (2004).
[37] R.. Balaji et al : Photoresponsive polymers having pendant chlorocinnamoyl moieties: synthesis,
reactivity ratios and photochemical properties. Polymer, 45, 1089–1099 (2004)
[38] .R. Coçkan et al : Study of free-radical copolymerization of itaconic acid/2-acrylamido-2- methyl-
1-propanesulfonic acid and their metal chelates. European Polymer Journal, 42, 625–637 (2006).
[39] Y.Kuwahara et al: GC-FTIR Potential for structure Elucidation, Journal Brazilian Chemical
Society, 3, 1-2, (1992)

Page | 45
Chapitre III : Etude des propriétés de gonflement et de

sorption du Méthyle orange (OM) de l’hydrogels de poly(AAM-


co-METAC) et de l’hydrogels nanocomposites /Mag CTAB
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

I1. Introduction

L’étude du gonflement des hydrogels dans l’eau montre que ce dernier dépend de la nature des
monomères utilisés [1] dans la formation du réseau, des interactions entre les structures du réseau et
l’eau.

Les hydrogels sont généralement caractérisés par leurs propriétés de gonflement dans l’eau ou dans
d’autres solvants [2-4] .Grâce a leurs propriétés de gonflement ces réseaux peuvent donner lieu à de
nombreuses applications dans des domaines divers, parmi lesquels, le domaine agricole, le domaine
biomédical ainsi que celui de la protection de l’environnement [5].

Ainsi, afin d’évaluer les applications potentielles des hydrogels que nous avons préparés, nous avons
procédé à l’étude de leurs propriétés de gonflement dans l’eau.

Les propriétés de gonflement des hydrogels du poly (AAM-co-METAC) ont été exprimées par les taux
de gonflement en poids dans l’eau distillée à 25°C. Nous avons ainsi déterminé les taux de gonflement
en poids, ainsi que la cinétique de gonflement de ces hydrogels.

Figure. III.1 : représentation schématique d’un hydrogel de polymère gonflé dans l’eau,
réticulé chimiquement ou physiquement et présentent différents types de défauts structuraux.

II.Propriétés de gonflement :

II.1 Taux de gonflement en poids des hydrogels :


Le taux de gonflement d’un hydrogel dans l’eau distillée est déterminé selon l’équation [6-7] :

Page | 47
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

mhg :masse de l’hydrogel à l’état gonflé dans l’eau distillée.

mhs: masse de l’hydrogel à l’état sec.

Dans un pilulier , on a mis 30mg d’hydrogel et on a ajouté 5 ml d’eau distillé( PH=7.4) à l’aide d’une
pipette et à chaque fois on fait un prélèvement pour calculer la quantité de l’eau absorbé.

Figure. III.2 : montage de gonflement d’hydrogel dans l’eau distillé (PH=7.4).

Figure.III.3 : gonflement d’hydrogel (50%/50%) de poly (AAM-co-METAC) dans l’eau distillé à


PH=7.4

Page | 48
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Figure.III.4 : gonflement de l’hydrogel nanocomposite de poly( AAM-co-METAC) /1% Mag CTAB


dans l’eau distillé à PH= 7.4

Figure.III.5 : gonflement de l’hydrogel nanocomposite 3% de poly(AAM-co-METAC)/ magCTAB


dans l’eau distillé à PH= 7.4

Figure. III .6: gonflement de l’hydrogel nanocomposite 5% de poly( AAM-co-METAC) /mag CTAB
dans l’eau distillé à PH= 7.4

Page | 49
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

-Le tableau ( III.1) regroupe les valeurs des taux de gonflement des hydrogels poly(AAM-co-
METAC), dans l’eau distillée, à 25°c, à pH= 7.4.

Tableau.III.1 : taux de gonflement en poids à l’équilibre de l’hydrogel poly(AMA-co-METAC) à 25°


à pH =7.4.

Hydrogel AAM(mol%) T Qe
50/50 25° 2333
Poly(AAM-co-METAC) 30/70 25° 4000
70/30 25° 2167

Qe: taux de gonflement en poids de l’hydrogel.

Figure.III.7 : variation des taux de gonflements par rapport aux temps de l’hydrogel (AAM-co-
METAC)dans l’eau à PH 7.4.

L’examen des courbes des variation des taux de gonflement permet de faire les observations suivantes :

La variation du taux de gonflement de l’hydrogel de poly(AAM-co-METAC) à 50%/50% est plus


importante par rapport à 30/70 et 70/30 .

Page | 50
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Tableau.III.2 : taux de gonflement de l’hydrogel/l’hyrogel nanocomposite à l’équilibre de poly(AAM-


co-METAC)50%/mag CTAB à l’eau distillé pH=7.4 .

Hydrogel/nanocomosite Hydrogel/nanocomposite en masse T Qe

Hydrogel poly(AAM-co-METAC) 50% 25° 2333

1% 25° 2167
Poly(AAM-co-METAC)/mag-
3% 25° 1833
CTAB
5% 25° 1500

Qe: taux de gonflement en poids à de l’hydrogel

Figure.III.8 : Evolutions aux cours du temps des taux de gonflement en poids de


l’hydrogel/l’hydrogel nanocomposites à l’équilibre de poly( AAM-co-METAC) 50%/ mag CTAB , dans
l’eau distillée, à pH=7.4.

Ces résultats nous permettent de faire les observations suivants :

Le taux de gonflement de l’hydrogel poly(AAM-co-METAC) est plus important par rapport l’hydrogel
nanocomposites 1%, 3% et 5%.

Page | 51
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

III. étude des capacités de sorption de colorant méthyle orange (MO)

III.1. Introduction

La grande diversité des industries textiles par les fibres à traiter (naturelles, artificielles, etc.), les
procédés de teinture (en fils, en pièces, etc.) et les produits utilisés (colorants en particulier) se répercute
sur la nature et la masse de pollution rejetée. L’activité mécanique n’engendre qu’une très faible
pollution à l’exception de celle provenant des ateliers de peignage et de lavage des laines. Les pesticides
sont parfois utilisés pour la préservation des fibres naturelles et ceux-ci sont transférés dans les rejets
d’eau durant les opérations de lavage et de récupération. Le développement accéléré des techniques

industrielles modernes a engendré une pollution très importante. En effet, celle-ci est devenue plus
massive, plus variée et plus insidieuse devant l’extrême diversité de ces rejets, une investigation propre
à chaque type d’industrie est nécessaire : il est donc primordial d’être parfaitement informé sur les
procédés de fabrication et le circuit des réactifs et des produits.

Il est évident que les effluents déversés sans traitement approprié entraînent des changements
indésirables dans le milieu récepteur et des pollutions très néfastes. A ce propos, parmi les grandes
industries polluantes, l’industrie textile occupe une place suffisamment importante pour être prise en
compte [8,9].

III.2. Colorants :

Les colorants synthétiques représentent aujourd’hui un groupe relativement large de composés


chimiques organiques rencontres dans les effluents aqueux. La production mondiale est estimée à
700000 tonnes /an dont 140 000 tonnes /an sont rejetées dans leseffluentes au cours des différentes
étapes d’application et l’industrie textile représente 70 del’utilisation de colorants [10].

III.3.Choix de colorant de méthylorange :

Le méthylorange est un colorant anionique de formule C₁₄H₁₄N₃NaO₃S (Figure III.9) ses propriété sont
résumés dans le tableau (III.3).

Figure.III.9 : Structure chimique du colorant méthylorange [11].

Page | 52
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Tableau.III.3 : Propriétés physico-chimiques du colorant méthylorange.

III.4. Capacité de sorption du colorant MO :

Dans tous les tests d’adsorption, les quantités adsorbées et les taux d’élimination de MO peuvent être
calculées par simples calculs selon les équations suivantes :

Avec :
qe : la quantité adsorbée par unité d’adsorbant (mg/g).

V : volume de la solution de MO (ml).

m : la masse de l’adsorbant (mg).

C0 : la concentration initiale de MO (mg/l).

Ceq : la concentration à l’équilibre de MO (mg/l).

E : taux d’élimination de MO (%).

Page | 53
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Figure .III.10: la solution de colorant et de l’hydrogel : (a) avant la sorption et (b) après la sorption
(c) l’hydrogel avant la sorption du colorant et (d) l’hydrogel après la sorption du colorant

IV. Appareillage :

IV.1. Le colorimètre :

En chimie, le colorimètre est un appareil permettant de mesurer l'absorbance ou la transmittance, d'une


solution pour un petit nombre de longueurs d'onde prédéterminées. La valeur d'absorbance peut être
reliée à la concentration de l'entité colorée soit grâce à une courbe d'étalonnage, soit grâce à la loi de
Beer-Lambert. La méthode de la courbe d'étalonnage consiste à comparer l'absorbance de la solution
de concentration inconnue à l'absorbance de solutions de concentrations connues de la même entité, à
la même longueur d'onde, pour une même cuvette. L'utilisation de la loi de Beer-Lambert nécessite que
le coefficient d'absorption molaire de l'entité, à cette longueur d'onde, soit connu.

La lumière utilisée pour l'analyse est une lumière blanche filtrée. Les différents filtres du colorimètre
permettent de sélectionner certaines plages de longueurs d'onde. Les filtres ne produisant pas une

Page | 54
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

longueur d'onde monochromatique, un tel dispositif est bien évidemment moins performant qu'un
spectrophotomètre.

Les travaux de sorption de MO a été réalisé par un colorimètre de type Sherwood colorimètre 470 au
laboratoire de chimie physique macromoléculaire .

Figure.III.11 : photo de colorimètre utilisé

Figure.III.12 : schéma d’un colorimètre.

Page | 55
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

IV.2. Loi d’absorption :

Les lois générales d’absorption sont valables pour les spectres d’absorption dans les domaines
ultraviolet et visible dans les mêmes conditions que dans le domaine infrarouge.

IV.2.1. Loi de Beer-Lambert

Soit un faisceau de lumière monochromatique traversant une épaisseur L de solution d’un corps
adsorbant. Soit I0 la puissance rayonnante à l’entrée de la solution et I la puissance rayonnante à la
sortie, C la concentration du corps absorbant et ε l’épaisseur de la cuve.

La loi de Beer- Lambert s’exprime sous la forme suivante :

A= log(I0 /I) = log (1/T) = ε L C = K C

Avec:

T: Facteur de transmission ou transmittance.

A : Absorbance ou densité optique.

C : Concentration massique du composé dosé.

I, I0 : Intensité du faisceau émergent et incident .

ε: Coefficient d’extinction moléculaire.

L:Epaisseur de la cuve.

K : Constante dont la valeur dépend entre autre de l’espèce .absorbante de la longueur d’onde λ et de
la longueur de cuve (K en mole⁻ˡ).

V. Préparation des solutions étalons du méthyle orange OM :

Pour tous les composés étudiés, nous avons utilisé la même méthode qui consiste à préparer d’abord
une solution mère (SM) 100 mg/l de concentration donnée, à partir de laquelle nous préparons par
dilutions successives, une série de solutions filles de concentrations bien déterminées.

Page | 56
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Figure.III.13 : solutions étalons (1ppm, 3ppm, 5ppm, 10ppm) d’OM.

V.1. Etablissement de la courbe d’étalonnage

Avant d’établir les courbes d’étalonnage du Méthyle Orange , on a déterminer la longueur d’onde
maximale d’absorption de MO par spectrophotométrie qui est 470 nm.

Nous établissons ainsi, la droite de la courbe d’étalonnage du OM et Les résultats des absorbances sont
regroupés dans le tableau et représentés graphiquement sur la figure (III.14).

Tableau.III.4 : Valeurs obtenues pour l’établissement de la courbe d’étalonnage du Méthyle Orange


(λmax = 470 nm).

Concentrations OM 1 ppm 3 ppm 5 ppm 10 ppm


Absorbances (A) 0.06 0.18 0.35 0.84

Page | 57
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Figure.III.14 : courbe d’étalonnage de l’absorbance en fonction de la concentration du méthyle


orange OM.

On constate que les courbes sont des droites avec des coefficients de corrélations égales à 0.99
représentant un bon ajustement linéaire.

On utilise les équations suivantes : K= 0.088 C pour déterminer la concentration en Méthyle Orange
d’une solution donné.

V.2. Préparation des solutions pour la sorption du méthyle orange OM :


La solution mère de concentration 100 mg/l (100 ppm) de méthyle orange (OM) et à partir de celle-ci,
nous avons préparé 4 solutions filles de OM de concentrations : 10 ppm, 20 ppm, 30 ppm et 50 ppm.

Figure.III.15 : solutions (50ppm, 30ppm, 20ppm, 10ppm)


Page | 58
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Le protocole expérimental que nous avons adopté pour la détermination des capacités de la rétention
du OM par l’hydrogel poly(AAM-co-METAC) 50%/50% et l’hydrogel nanocomposites poly(AAM-co-
METAC)/mag CTAB 1%, 3% et 5% à 25°C consiste à prélever respectivement, un volume 0.02L de
solution contenant OM de concentrations : 10mg/l, 20 mg/l, 30 mg/l et 50 mg/l. chaque solution de OM
est mise en contacte, au temps t=0, avec une quantité de 0.02 g d’hydrogel/ d’hydrogel nanocomposites
dans un pilulier pendant 24h, sous agitation.

Figure.III.16 : Montage de sorption du OM par l’hydrogel/ l’hydrogel nanocomposite de poly(AAM-


co-METAC)/mag CTAB.

Les figures regroupent les solutions du méthyle orange après la sorption.

Figure.III.17 : : solution de OM après la sorption de l’hydrogel (AAM-co-METAC)50% l’hydrogel


nanocomposite 1% 3% 5% de poly (AAM-co-METAC)/mag CTAB (CoOM= 10ppm).

Page | 59
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Figure.III.18: solution de OM après la sorption de l’hydrogel (AAM-co-METAC)50% l’hydrogel


nanocomposite 1% 3% 5% de poly (AAM-co-METAC)/mag CTAB (CoOM = 20ppm).

Figure.III.19 : solution de OM après la sorption de l’hydrogel (AAM-co-METAC)50% l’hydrogel


nanocomposite 1% 3% 5% de poly (AAM-co-METAC)/mag CTAB (CoOM = 30ppm).

Page | 60
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Figure.III.20 : solution de OM après la sorption de l’hydrogel (AAM-co-METAC)50% l’hydrogel


nanocomposite 1% 3% 5% de poly (AAM-co-METAC)/mag CTAB (CoOM = 50ppm).

V.2.1. Détermination du temps d’équilibre d’adsorption :


L’adsorption de l’OM en fonction du temps permet de déterminer le temps de contact adsorbant-
adsorbat nécessaire pour établir un équilibre d’adsorption. Les essais d’adsorption ont été réalisé en
système discontinue cette étude a été mené dans le but de déterminer la quantité adsorbé et le taux
d’élimination du méthyle orange.

Le tableau (III.5) résume les valeurs des capacités du sorption de OM à l’équilibre de l’hydrogel poly
(AAM-co-METAC) 50% et les hydrogels nanocomposites poly (AAM-co-METAC)/Mag CTAB 1%, 3%
et 5% en fonction de la concentration initiale en OM (T=25° ; pH= 7.4).

Tableau.III.5 : valeurs des capacités de sorption du OM à l’équilibre de l’hydrogel poly (AAM-co-


METAC) 50% et des hydrogels nanocomposites poly (AAM-co-METAC)/mag CTAB en fonction de la
concentration initiale en OM (T=25° ; pH=7.4).

Concentration(OM) Qe 50% AAM (mg/g) Qe NC 1% Qe NC 3% Qe NC 5%


10 ppm 3,75 3,9772 3,5227 3,6931
20 ppm 9,4318 9,4318 9,1477 8,9772
30 ppm 14,090 14,261 14,034 13,465
50ppm 20,6251 23,693 22,272 22,272

Page | 61
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Les courbes représentent les variations au cours du temps les capacités de sorption du OM par
l’hydrogel poly (AAM-co-METAC) à 50% et les hydrogels nanocomposites poly(AAM-co-METAC)/Mag
CTAB 1%, 3% et 5% à différents concentrations ( 10ppm, 20ppm, 30ppm et 50ppm) T=25° ; pH=7.4

Figure.III.21 : Evolution au cours du temps, de la capacité de sorption du méthyle orange par


l’hydrogel poly(AAM-co-METAC) 50% et par l’hydrogel NC poly(AAM-co-METAC)/ Mag CTAB à 10
ppm (T=25°C, pH=7.4).

Figure.III.22 : Evolution au cours du temps, de la capacité de sorption du méthyle orange de


l’hydrogel poly (AAM-co-METAC) 50% et l’hydrogel NC poly(AAM-co-METAC)/ Mag CTAB à 20
ppm (T=25°C, pH=7.4).

Page | 62
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Figure.III.23 : Evolution au cours du temps, de la capacité de sorption du méthyle orange de


l’hydrogel poly (AAM-co-METAC) 50% et l’hydrogel NC poly(AAM-co-METAC)/ Mag CTAB à 30
ppm (T=25°C, pH=7.4).

Figure.III.24 : Evolution au cours du temps, de la capacité de sorption du méthyle orange de


l’hydrogel poly (AAM-co-METAC) 50% et l’hydrogel NC poly(AAM-co-METAC)/ Mag CTAB à 50
ppm (T=25°C, pH=7.4).
la première partie des courbes révèle dés les premières minutes de contacte, une sorption rapide de
méthyle orange de nanocompositepoly(AAM-co-METAC)/1% Mag CTAB. Dans la deuxième partie les
quantités sorbes évoluent plus lentement jusqu’à atteindre un plateau correspondant à l’équilibre.

Page | 63
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

On peut donc conclure que la capacité de sorption est proportionnelle aux concentrations d’OM. Et cela
confirmerait les interactions chimiques fortes entre les colorants et poly (AAM-co-METAC)/1%Mag
CTAB.
Le tableau (III.6) résume les valeurs des taux d’élimination de OM à l’équilibre de l’hydrogel poly
(AAM-co-METAC) 50% et les hydrogels nanocomposites poly(AAM-co-METAC)/mag CTAB 1%, 3%
et 5% en fonction de la concentration initiale en OM (T=25° ; pH= 7.4).

Tableau.III.6 : valeurs des taux d’éliminations du OM à l’équilibre de l’hydrogel poly (AAM-co-


METAC) 50% (AAM) et les hydrogels nanocomposites poly(AAM-co-METAC)/mag CTAB en fonction
de la concentration initiale en OM (T=25° ; pH=7.4).

Concentrations (OM) E% hydrogel (mg/g) E% NC 1% E% NC 3% E% NC5%


10 ppm 75 79,5454 70,4545 73,8636
20 ppm 94 94,3181 91,4772 89,7727
30 ppm 94 93,5606 95,0757 89,7727
50 ppm 83 94,7727 89,0909 89,0909
Les courbes représentent les variations au cours du temps des taux d’élimination du OM par
l’hydrogel poly (AAM-co-METAC) à 50% et les hydrogels nanocomposites poly(AAM-co-METAC)/Mag
CTAB 1%, 3% et 5% à différents concentrations ( 10ppm, 20ppm, 30ppm et 50ppm) T=25° ; pH=7.4.

Figure.III.25 : Evolution au cours du temps, des taux d’élimination du méthyle orange de l’hydrogel
poly (AAM-co-METAC) 50% et l’hydrogel NC poly(AAM-co-METAC)/ MagCTAB à 10 ppm (T=25°C,
pH=7.4).

Page | 64
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Figure.III.26 : Evolution au cours du temps, des taux d’élimination du méthyle orange de l’hydrogel
poly (AAM-co-METAC) 50% et l’hydrogel NC poly(AAM-co-METAC)/ Mag CTAB à 20 ppm (T=25°C,
pH=7.4).

Figure.III.27 : Evolution au cours du temps, des taux d’élimination du méthyle orange de l’hydrogel
poly (AAM-co-METAC) 50% et l’hydrogel NC poly(AAM-co-METAC)/ Mag CTAB à 30 ppm (T=25°C,
pH=7.4).

Page | 65
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Figure.III.28 : Evolution au cours du temps, des taux d’élimination du méthyle orange de l’hydrogel
poly (AAM-co-METAC) 50% et l’hydrogel NC poly(AAM-co-METAC)/ Mag CTAB à 50 ppm (T=25°C,
pH=7.4).

V.2.2. Conclusion

après l’analyse des courbes on a remarqué que le taux d’élimination du méthyle orange par le
nanocomposite hydrogel à 1% en Mag CTAB est plus important que l’hydrogel, NC 3% et NC5%.

Page | 66
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

References Bibliographiques:

[1] Thedric: Electric-field-controlled synthesis of HPMA hydrogels containing self-organized arrays of


micro-channels, Journal of Polymer Science: Part A: Polymer Chemistry, 45, 2593–2600 (2007).

[2] D. Zhang et al: Research on the Long Time Swelling Properties of Poly (vinyl alcohol)/Hydroxyl
apatite Composite Hydrogel, Journal of Bionic Engineering, 6, 22–28 (2009).

[3] B.Ji et al: Manufacture of prosthetic nucleus and analysis of stress relaxation properties, Journal of
University of Science and Technology Beijing (in Chinese), 27, 589–592 (2005).

[4] E. Jabbari et S .Nozari: polyacrylic acid in aqueous solution, Iranian Polymer Journal, 8, 263-269
(1999).

[5] G. Liu et al: Advances in hydrogel, Polymer Materials Science and Engineering (in Chinese), 18,
54–57 (2002).

[6] Z .zhang et al: Synthesis and properties of thermosensitive, crown ether incorporated poly (N-
isopropylacrylamide) hydrogel, polymer, 43, 4823-4827 (2002).

[7] T .Inoue et al: A hydrophobically-modified bioadhesive polyelectrolyte hydrogel for drug delivery,
Journal of Controlled Release, 49, 167–176 (1997).

[8] F. kafife, «synthèse et caractérisation des hydroxydes double lamellaires (HDL) et


application dans l’adsorption de colorant», Mémoire de Magister, Université de Mohamed
Boudiaf Oran-Algérie, (2010).

[9] B .Gouarir, « Elimination d’un colorant par adsorption sur support solide et par procédés
photochimique, en milieu aqueux », Mémoire de Magister Université Constantine-1, (2011).

[10] G.E Zawlotzki , « Traitement des polluants organiques en milieux aqueux par procédé
électrochimique d’oxydation avancé, électro-fenton, application à la minéralisation des
colorants synthétiques », Thèse de Doctorat, Université de Marne-la-vallée 2, France, (2004).

[11] A.Kamar, K. ushawaha, N.G upta, M. chattopad hyaya, «Removal methylene bleu and
malachite green dyes from queues solution by-waste materials of daucus carata», Journal of
Saudi Chemical Society, 200-207,18(2014).

Page | 67
Etude des propriétés de gonflement et de sorption du Méthyle orange (OM) des
hydrogels de poly(AAM-co-METAC) et des hydrogels nancomposites/Mag CTAB
Chapitre III

Conclusion générale
Les travaux qui ont abouti à la réalisation de ce mémoire de fin d’étude qui comporte trois chapitres
dont l’un a été consacré aux rappels bibliographique sur les hydrogels et les hydrogels nanocomposite
nous permettent ainsi de mettre en évidence les résultats obtenus.

Résultats relatifs à la synthèse et caractérisations des hydrogels et des hydrogels nancocomposites

Nous avons synthétisé une série d’hydrogels à base d’Acide acrylamide (AAM) et
2(methacryloyloxy)ethyltrimethyl (METAC) par copolymérisation radicalaire en faisant varier le taux
de AAM (30%, 50% et 70%) et en utilisant, comme amorceur le persulfate de potassium KPS et le
bisacrylamide comme agent réticulant, à la suite nous avons synthétisé l’hydrogel nanocomposite en
ajoutant des différents pourcentages d’argile organophile (Maghnite CTAB) ( 1%, 3% et 5%).

L’étude structurale par spectroscopie infrarouge (FTIR) nous a permis de mettre en évidence les
structures de ces réseaux d’hydrogel poly(AAM-co-METAC) et l’hydrogel nanocomposite poly(AAM-
co-METAC)/Mag CTAB.

L’évolution des taux de gonflements en poids des hydrogels de poly(AAm-co-METAC) en fonction de


temps montre que les valeurs des taux de gonflement en poids à l’équilibre, dans l’eau distillée à 25°C,
à pH= 7.4 sont proportionnelles aux taux de AAM.

L’application de l’hydrogel de poly(AAM-co-METAC) et l’hydrogel nanocomposite poly(AAM-co-


METAC)/Mag CTAB à la sorption du méthyle orange OM à pH= 7.4, montre que les valeurs des
capacités de rétention du OM sont proportionnelles avec le taux de AAM.

Page | 68