Vous êtes sur la page 1sur 5

Plan

Introduction
I. OBJECTIVE DE LA CRISTALISATION
II. ETAPES MAJEURS DE LA CRISTALISATION
1) La nucléation
2) La croissance cristalline

III. TYPES DE CRISTALISATION


1) Voies sèches
2) Voies humides

IV. DIFFERENTES CRISTALISATION


1) Cristallisation fractionnée
2) Cristallisation sélective

Conclusion
INTODUCION

Les cristaux produit industriellement dans de très


nombreux domaines (agroalimentaire, chimie de spécialité,
pharmacie, etc.) doivent répondre à des spécifications bien
déterminées comme la phase cristalline, le facies, la pureté, la
solidité, la taille, etc. La cristallisation est donc pour l’industrie
une opération unitaire de Génie Chimique très importante car
c’est à ce stade que les cristaux acquièrent leurs qualités
physiques requise pour l’application. La cristallisation est un
changement d’état qui conduit, à partir d’une phase gazeuse ou
liquide à un solide appelé cristal de structure régulière et
organiser.
I. OBJECTIFS DE LA CRISTALLISATION

L’objectif de la cristallisation est de : isole un produit


pour le récupérer c’est en quelque sorte l’inverse d’une
distillation ;
Purifier un produit lors de la cristallisation, les impuretés
sont rejetées dans la phase liquide ;
Conférer au produit la forme cristalline (morphologie, tas
de particules, structure cristalline…)
Afin de l’étudier par différente technique comme la
diffraction des rayons x ou pour lui assurer la stabilité et la
biodisponibilité nécessaire dans le cas d’une substance
pharmaceutique (voir polymorphisme et forme
galénique).

II. ETAPES MAJEURS DE LA CISTALLISATION

Le processus de la cristallisation se compose de deux


(2) évènements majeurs. La nucléation et la croissance
des cristaux qui sont entrainés par les propriétés
thermodynamique ainsi les propriétés chimiques.

1) La nucléation
En cristallisation la nucléation est l’étape les molécules
de soluté ou les atomes dispersées dans solvants commencent à se
regroupés en grappes, à échelle microscopique, qui deviennent
stable dans les conditions de fonctionnement actuelle. Ces groupes
stable constitut des noyaux. C’est au stade de la nucléation que les
atomes ou les molécules s’arrangent de manière définie et
périodique qui définie la structure cristalline.
2) La croissance cristalline

La croissance cristalline est l’augmentation de taille


subséquente des noyaux qui réussissent à atteinte la taille de grappe
critique. La croissance des cristaux est un processus dynamique se
produisant à l’équilibre ou les molécules ou les dissous précipitent
hors de la solution et se dissolvent dans la solution.
CONCLUSION

Le passage à l’état solide, avec encore de nombreux inconnus


des ses mécanismes, avec des effets mal contrôler liés à l’interface
solide-liquide, aux impuretés en solution, aux phénomènes de
nucléation bien souvent aléatoire, conduit à des composés cristallisés
de qualité chimique mais surtout physique très variable. De
nombreux procédés industriels utilise la cristallisation en tant
qu’étape de génération de forme solide.