Vous êtes sur la page 1sur 5

Navigation

Accueil
Portails thématiques
Article au hasard
Contact

Contribuer
Débuter sur Wikipédia
Aide
Communauté
Modifications récentes
Faire un don

Outils
Pages liées
Suivi des pages liées
Téléverser un fichier
Pages spéciales
Lien permanent
Informations sur la page
Citer cette page
Élément Wikidata

Imprimer / exporter
Créer un livre
Télécharger comme PDF
Version imprimable

Dans d’autres langues


Čeština
Deutsch
English
Esperanto
Español
‫עברית‬
Magyar
Italiano
⽇本語
한국어
Nederlands
Norsk nynorsk
Polski
Português
Русский
Українська

粵語
Modifier les liens

Corps des fractions


En théorie des anneaux, le corps des fractions d'un anneau intègre A est le plus petit corps commutatif (à
isomorphisme près) contenant A.

Sa construction est une généralisation à un anneau de la construction du corps des rationnels à partir de
l'anneau des entiers relatifs. Appliqué à un anneau de polynômes, il permet la construction de son corps des
fractions rationnelles.

Cette construction se généralise encore avec le procédé de localisation.

Sommaire
Construction
Propriétés
Corps
Plongement
Propriété universelle
Unicité
Exemples
Généralisation
Références

Construction
On définit sur E = A × A\{0} deux lois internes et une relation d'équivalence compatible avec ces deux lois :

une pseudo-addition : pour tout (a, b) et (c, d) de E, (a, b) + (c, d) = (ad + cb, bd) ;
une pseudo-multiplication : pour tout (a, b) et (c, d) de E, (a, b) . (c, d) = (ac, bd) ;
une relation : pour tout (a, b) et (c, d) de E, (a, b) ~ (c, d) ssi ad = bc.

L'existence des deux lois est fortement subordonnée au fait que l'anneau soit intègre car il faut que le produit
bd soit non nul Dans ce cas les deux lois de composition interne sont bien définies commutatives (d'après la
bd soit non nul. Dans ce cas, les deux lois de composition interne sont bien définies, commutatives (d'après la
commutativité du produit sur A) et associatives.

Elles ne possèdent un élément neutre que si l'anneau est unitaire (il s'agit dans ce cas de (0, 1) pour la première
et (1, 1) pour la seconde) et même dans ce cas, si l'anneau n'est pas déjà un corps, il existe des éléments sans
inverse pour chacune des deux lois construites sur E. Enfin, il n'y a pas de distributivité de la seconde loi sur la
première.

La relation ~ définie par (a, b) ~ (c, d) si ad = bc est bien symétrique, réflexive et transitive par hypothèse
d'intégrité. Elle est de plus compatible avec les deux lois, c'est-à-dire que la classe du résultat de la pseudo-
multiplication (ou de la pseudo-addition) ne dépend que des classes des opérandes. Autrement dit, les lois de
composition peuvent être appliquées aux classes d'équivalence sans tenir compte du choix du représentant.

La classe d'un couple (a, b) se note usuellement et est appelée fraction.

L'ensemble quotient, noté K(A) est muni des lois de composition induites (addition et multiplication).

Propriétés

Corps

K(A) est alors un corps commutatif, c'est-à-dire qu'il possède les propriétés suivantes (on fixe un élément non
nul quelconque x de A) :

simplification de fraction : pour tout c non nul, ;

commutativité et associativité des lois induites ;

existence d'un neutre pour la première loi

existence d'une unité neutre pour la seconde ;

existence d'un opposé pour tout élément ;

existence d'un inverse pour tout élément non nul ;

di t ib ti ité d l lti li ti l' dditi


distributivité de la multiplication sur l'addition :

Plongement

Si l'anneau A est unitaire, l'application i de A dans K(A) qui, à l'élément a, associe est un morphisme injectif
qui plonge l'anneau A dans son corps de fractions.

Si l'anneau A n'est pas unitaire, on choisit un élément e non nul de A. L'application i de A dans K(A) qui, à
l'élément a associe est un morphisme injectif qui plonge l'anneau A dans son corps de fractions. Cette
application ne dépend pas de l'élément e non nul choisi.

Propriété universelle

Pour tout corps L et tout morphisme injectif d'anneaux de A dans L, il existe un unique morphisme de corps
de K(A) dans L tel que

La seule façon de créer est de définir par , où e est un élément

non nul fixé de A. Il suffit ensuite de prouver que cette construction est indépendante du représentant choisi et
que est bien un morphisme injectif.

Unicité

D'après la propriété universelle, K(A) est le plus petit corps contenant A, au sens suivant : si L est un autre
corps contenant A, il existe un morphisme injectif de A dans L donc un morphisme injectif de K(A) dans L.

Exemples
La construction des nombres rationnels consiste à définir le corps ℚ des nombres rationnels
comme le corps des fractions de l'anneau ℤ des entiers relatifs.
Pour tout corps commutatif K, le corps des fractions de l'anneau de polynômes K[t] est le
corps de fractions rationnelles K(t).
Le corps des fractions du sous-anneau K[t2, t3] contient t = t3/t2 donc est aussi K(t).
Le corps des fonctions méromorphes est le corps des fractions de l'anneau des fonctions
holomorphes sur ℂ autrement dit des fonctions entières
holomorphes sur ℂ, autrement dit des fonctions entières.

Généralisation
Si l'anneau est commutatif mais n'est pas intègre, il n'a plus un corps des fractions mais un anneau total des
fractions. Cet anneau de fractions est défini comme le localisé S-1A de A en le sous-ensemble S des éléments
qui sont réguliers, c'est-à-dire qui ne sont pas des diviseurs de zéro.

Si l'anneau n'est pas commutatif mais est d'Ore, alors il possède un corps de fractions non commutatif.

Références
Cours de mathématiques-(tome I) Jacqueline-Lelong Ferrand et Jean-Marie Arnaudiès.
Editions Bordas
Bourbaki, Éléments de mathématique, Algèbre commutative, chapitre II, § 2

Ce document provient de « https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Corps_des_fractions&oldid=176075962 ».

La dernière modification de cette page a été faite le 30 octobre 2020 à 23:10.

Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes
conditions ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les
crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la
licence.
Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le
paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.