Vous êtes sur la page 1sur 65

ROYAUME DU MAROC

OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail


DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION

RESUME THEORIQUE
&
GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES

MODULE N°:13 LOGIQUE COMBINATOIRE

SECTEUR : ELECTROTECHNIQUE
SPECIALITE : RÉPARATION
D’ÉQUIPEMENTS
ÉLECTROMÉNAGERS

NIVEAU : QUALIFICATION

0
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Document élaboré par :

Nom et prénom EFP DR


DINCA Carmen Mihaela CDC - DRGC
Electrotechnique

Révision linguistique
-
-
-

Validation
-
-
-

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 1
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

SOMMAIRE
................................................................................................... Page

Présentation du module ............................................................................................. 9


Résumé de théorie 10
I/ Algebre de Boole......................................................................................... 10
1/ Operateurs binaires de logique combinatoire...................................... 10
1.1/ Operateur OUI ou operateur égalité .................................................... 10
1.2/ Operateur NON ou opérateur négation ............................................... 10
1.3/ Operateur ET ou produit logique ......................................................... 10
1.4/ Operateur ET-NON ou operateur négation du ET ............................... 11
1.5/ Operateur OU ou somme logique........................................................ 11
1.6/ Operateur OU-NON ou operateur négation du OU ............................. 11
1.7/ Operateur OU EXCLUSIF ................................................................... 12
1.8/ Operateur OU-NON EXCLUSIF .......................................................... 12
2/ Les lois de l’algèbre de Boole ............................................................. 12
3/ Les Théorèmes de l’algèbre de Boole :............................................... 13
4/ Postulats de l’algèbre de Boole :......................................................... 13
5/ Simplification algebrique des équations booléennes........................... 14

II / LES SYSTEMES DE NUMERATION.......................................................... 15


1/ Base d’un système de numération............................................................ 15
1.1 / Système décimal ............................................................................... 15
1.2 / Système binaire................................................................................. 16
1.3 / Système octal.................................................................................... 17
1.4 / Système hexadécimal ....................................................................... 17
2 / Changement de base............................................................................... 18
2.1 / Tableau de correspondance entre nombre de différentes bases ...... 18
2.2 / Conversion d’un nombre décimal en un nombre d’un système d’une
autre base...................................................................................... 18
2.3 ./ Autres conversions........................................................................... 20

III / TABLE DE VERITE ................................................................................... 21

IV / TABLEAU DE KARNAUGH .......................................................................... 23


4.1 / Transposition d’une équation logique dans un diagramme de Karnaugh
.......................................................................................................................... 23
4.1.1 / Diagramme de Karnaugh ............................................................... 23
4.1.2 / Disposition des combinaisons à l’intérieur du diagramme de
Karnaugh ....................................................................................... 24
4.1.3 / Transposition d’une équation logique dans un diagramme de
Karnaugh ....................................................................................... 25
4.2 / Simplification d’une équation par le diagramme de Karnaugh........... 25
4.3 / Écriture des équations à partir de regroupement .............................. 29

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 2
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

V / CIRCUITS INTEGRES LOGIQUES............................................................... 33


1/ Configuration des broches pour les différents modèles des C.I.............. 34
1.1 / Circuit intégré portes «NON» ............................................................ 34
1.2 / Circuit intégré Portes «ET» ............................................................... 34

1.3 / Circuits intégrés portes «OU» ........................................................... 35


1.4 / Circuits intégrés « NON ET » ............................................................ 35
1.5 / Circuits intégrés portes «NON OU» ................................................. 36
1.6 / Circuits intégrés portes «Ou exclusif» : ............................................ 36

VI / CIRCUITS LOGIQUES DE BASE................................................................. 37


1/ Additionneur............................................................................................... 37
A/ Demi-Additionneur ................................................................................. 37
B/ Additionneurs complets.......................................................................... 38
2/ Soustracteurs logiques .............................................................................. 40
A/ Demi-soustracteur.................................................................................. 40
B/ Soustracteurs complets ......................................................................... 40
3/ Multiplicateur.............................................................................................. 43

TP1 - PORTES LOGIQUES FONDAMENTALES : ET (AND), OU (OR). NON


(NOT) .......................................................................................................... 46
1.1. Objectifs visés......................................................................................... 46
1.2. Durée du TP............................................................................................ 46
1.3. Matériels (Equipements et matière d’œuvre) par équipe ........................ 46
1.4. Description du TP ................................................................................... 46
1.5. Déroulement du TP................................................................................. 47

TP2 - PORTES LOGIQUES FONDAMENTALES : NON-ET (NAND), NON-OU


(NOR), OU EXCLUSIF (XOR)..................................................................... 49
2.1. Objectifs visés......................................................................................... 49
2.2. Durée du TP............................................................................................ 49
2.3. Matériels (Equipements et matière d’œuvre) par équipe. ....................... 49
2.4. Description du TP ................................................................................... 49
2.5. Déroulement du TP................................................................................. 50

TP3 - APPLICATIONS DE L'ALGEBRE DE BOOLE ............................................ 52


3.1. Objectifs visés......................................................................................... 52
3.2. Durée du TP............................................................................................ 52
3.3. Matériels (Equipements et matière d’œuvre) par équipe ........................ 52
3.4. Description du TP ................................................................................... 52
3.5. Déroulement du TP................................................................................. 53

TP 4 : APPLICATIONS DE L'ALGEBRE DE BOOLE............................................ 55


4.1. Objectif(s) visé(s) : .................................................................................. 55
4.2. Durée du TP:........................................................................................... 55
4.3. Matériel (Équipement et matière d’œuvre) par stagiaire: ........................ 55
4.4. Directives particulieres :.......................................................................... 55
4.5. Description du TP : ................................................................................. 55
4.6. Déroulement du TP :............................................................................... 56

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 3
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

TP 5 : ETABLIR LA TABLE DE VERITE D’UN CIRCUIT ...................................... 57


5.1. Objectif(s) visé(s) : .................................................................................. 57
5.2. Durée du TP:........................................................................................... 57
5.3. Matériel (Équipement et matière d’œuvre) par stagiaire: ........................ 57
5.4. Directives particulieres :.......................................................................... 57
5.5. Description du TP : ................................................................................. 58
5.6. Déroulement du TP :............................................................................... 58

TP 6: MONTER DES CIRCUITS DE BASE .......................................................... 59


6.1. Objectif(s) visé(s) : .................................................................................. 59
6.2. Durée du TP:........................................................................................... 59
6.3. Matériel (Équipement et matière d’œuvre) par stagiaire: ........................ 59
6.4. Description du TP : ................................................................................. 59
6.5. Déroulement du TP :............................................................................... 59
Liste des références bibliographiques................................................................... 64

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 4
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

MODULE : 13 LOGIQUE COMBINATOIRE

Durée :30 H
38% : théorique
55% : pratique
OBJECTIF OPERATIONNEL DE PREMIER NIVEAU
DE COMPORTEMENT

COMPORTEMENT ATTENDU
Pour démontrer sa compétence le stagiaire doit appliquer des notions
de logique combinatoire selon les conditions, les critères et les
précisions qui suivent.

CONDITIONS D’EVALUATION

• À partir :
- de directives;
- d’une équation non simplifiée.
• À l’aide :
- de manuels techniques;
- de fiches techniques;
- de composants logiques;
- d’outils et d’instruments de mesure;
- de matériaux d’assemblage;
- de l’équipement de protection individuelle.

CRITERES GENERAUX DE PERFORMANCE

• Travail méthodique et minutieux.


• Utilisation appropriée du matériel et des instruments de mesure.
• Montage opérationnel et conforme à l’équation.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 5
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

OBJECTIF OPERATIONNEL DE PREMIER NIVEAU


DE COMPORTEMENT

PRECISIONS SUR LE CRITERES PARTICULIERS DE


COMPORTEMENT ATTENDU PERFORMANCE

A. Appliquer des notions d’algèbre • Respect des règles.


booléenne

B. Effectuer des conversions entre des • Exactitude des conversions.


bases numériques et des codes.

C. Établir les tables de vérité d’un • Construction selon les règles prescrites.
circuit. • Exactitude des résultats.

D. Réduire des équations par la • Regroupement optimal des variables.


méthode de Karnaugh. • Clarté du schéma.

E. Traduire des équations en schémas. • Conformité du schéma avec l’équation.


• Clarté du schéma.

F. Monter des circuits de base. • Sélection judicieuse des composants en


fonction des directives de départ.
• Conformité du montage avec le schéma.
• Respect des règles de santé et de sécurité
au travail.
• Qualité du montage.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 6
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

OBJECTIFS OPERATIONNELS DE SECOND NIVEAU

LE STAGIAIRE DOIT MAITRISER LES SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE, SAVOIR-PERCEVOIR OU


SAVOIR-ETRE JUGES PREALABLES AUX APPRENTISSAGES DIRECTEMENT REQUIS POUR
L’ATTEINTE DE L’OBJECTIF DE PREMIER NIVEAU, TELS QUE :

Avant d’apprendre à appliquer des notions d’algèbre booléenne (A) :

1. Énumérer les règles de l’algèbre de Boole.

Avant d’apprendre à effectuer des conversions entre des bases


numériques et des codes (B) :

2. Expliquer sommairement les systèmes de numération.

Avant d’apprendre à établir des tables de vérité d’un circuit (C) :

3. Expliquer les fonctions logiques de base ainsi que leur table de vérité.

Avant d’apprendre à monter des circuits de base (F) :

4. Reconnaître différents composants à partir des codes d’identification.


5. Utiliser une sonde logique.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 7
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

PRESENTATION DU MODULE

Le stagiaire doit pouvoir :

- Appliquer des notions d’algèbre booléenne;

- Effectuer des conversions entre des bases numériques et des codes;

- Établir sa table de vérité conformément aux conditions de marche et selon


les règles prescrites;

- Transposer avec justesse les variables dans le tableau de Karnaugh et


réduire les équations des sorties;

- Traduire ces équations en schémas clairs, propres et conformes aux


équations de départ;

- Choisir les composants correspondants aux fonctions logiques attendues ;

- Réaliser le montage du circuit choisi avec vérification du fonctionnement


qui doit être conforme aux données de départ.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 8
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Module 13 : LOGIQUE COMBINATOIRE

RESUME THEORIQUE

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 9
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

I / Algebre de Boole

L’algebre de Boole est un ensemble de varaibles à deux états, de valeurs de vérité 1


(vrais), 0 (faux), muni d’un nombre limité d’operateurs: NON, ET, OU. La
manipulation de ces varaibles dites booléennes à l’aide de ces opérateurs donne des
fonctions, car leur résultat est une variable booléenne.

1 / Operateurs binaires de logique combinatoire

1.1/ Operateur OUI ou operateur égalité


La sortie est à l’état 1 si, et seulement si, l’entrée est à l’état 1.

1.2/ Operateur NON ou opérateur négation


La sortie est à l’état 1 si, et seulement si, l’entrée est à l’état 0.

1.3/ Operateur ET ou produit logique


La sortie est à l’état 1 si, et seulement si, toutes les l’entrées sont à l’état 1.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 10
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

1.4/ Operateur ET-NON ou operateur négation du ET


La sortie est à l’état 0 si, et seulement si, toutes les l’entrées sont à l’état 1.

1.5/ Operateur OU ou somme logique


La sortie est à l’état 1 si, et seulement si, une ou plusieurs entrées sont à l’état 1.

1.6/ Operateur OU-NON ou operateur négation du OU


La sortie est à l’état 1 si, et seulement si, toutes les l’entrées sont à l’état 0.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 11
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

1.7/ Operateur OU EXCLUSIF


La sortie est à l’état 1 si, et seulement si, une seule entrée est à l’état 1.

1.8/ Operateur OU-NON EXCLUSIF


La sortie est à l’état 1 si, et seulement si, les deux entrées sont dans le même état.

2 / Les lois de l’algèbre de Boole

Lois
Commutativité L1 A•B =B •A
L2 A+B=B+A
Associativité L3 (A • B ) • C = A • ( B • C )
L4 ( A + B ) + C = A +( B+ C )
Distributivité L5 A • ( B +C )= A • B + A • C
L6 ( A + B ) • ( A + C )= A+ B• C
Absorption L7 A + ( A• B ) = A
L8 A • ( A+ B ) = A
Expansion L9 ( A• B )+ ( A • B )= A
L 10 ( A + B ) • (A + B ) = A

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 12
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

L 11 A •B = A + B
De Morgan
L 12 A+B = A • B
L 13 A + B = A• B
L 14 A • B = A+ B
Similitude L 15 A+ A• B = A+ B
L 16 (
A • A +B =A • B)

3 / Les Théorèmes de l’algèbre de Boole :

Théorèmes
Invariance T1 A• 0= 0
T2 A + 1 =1
Élément neutre T3 A • 1= A
T4 A+0 = A
Idempotence T5 A • A= A
T6 A+ A = A
Complémentarité T7 A• A = 0
T8 A + A =1
Involution T9 A=A

4 / Postulats de l’algèbre de Boole :

Postulats
P1 0 •0=0
P2 0 •1 =1• 0 = 0
P3 1 •1 =1
P4 0 +0 = 0
P5 1 + 0 = 0 + 1 =1
P6 1 + 1 =1
P7 0 =1
P8 1= 0

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 13
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

5 / Simplification algebrique des équations booléennes

La simplification d’une équation revient à appliquer les régles :


- des opérations booléennes ;
- des relations fondamentales ;
- des theoremes DE MORGAN ;
et à utiliser, eventuellement, comme moyens de simplification :
• la table de verité,
• le tableau ou diagramme de Karnaugh.

Exemple : simplifier : z = ( a + b ) ( b + c ) ( a + c )

z = ( a b + a c + b b + b c ) ( a + c)
Or, b b= 0
z = ( a b + a c + b c ) ( a + c) developpons, on aura :
z = a b a +a b c + a c a + a cc + b c a + b c c
Or, a a=0
a ba=0 et a a c =0

Mais c c = c
z= a b c + abc + a c + b c
z = c [ a ( b + 1) + b ( a +1) ]

Or, a + 1 = b +1=1
z = (a + b ) c

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 14
II / LES SYSTEMES DE NUMERATION

1/ Base d’un système de numération

La base d’un système de numération est le nombre de chiffres différents qu’utilise ce


système de numération. En électronique numérique, les systèmes les plus
couramment utilisés sont : le système binaire, le système octal, le système décimal
et le système hexadécimal.
Se rappeler que : a0 = 1.

1.1 / Système décimal

C’est le système de numération décimal que nous utilisons tous les jours. C’est le
système de base 10 qui utilise donc 10 symboles différents : 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et
9.
Un nombre N (entier positif) exprimé dans le système de numération décimale est
défini par la relation ci-dessous :

N = an x 10n + an-1 x 10n-1 .............. + a0 x 100


(où an est un chiffre de rang n)

Exemple : N = (1975)10
N = 1 x 103 + 9 x 102 + 7 x 101 + 5 x 100

Les puissances de 10 sont appelées les poids ou les valeurs de position. Le poids
est égal à la base élevée à la puissance de son rang.

Unité Dizaine Centaine Milliers 10*Milliers 100*Millier


s
Chiffre a0 a1 a2 a3 a4 a5
Rang 0 1 2 3 4 5
Poids 100 101 102 103 10 4
105

Exercices à resoudre:

Ecrire les numbres suivants en systéme decimal :


N = (6281)10 =

N = (1967)10 =

N = 2 * 104 + 8 * 103 + 4 * 102 + 2 * 101 + 9 *100 =

15
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

1.2 / Système binaire

Le système binaire est le système de base 2, c’est à dire qui utilise deux symboles
différents : le 0 et le 1. Chacun d’eux est appelé bit (contraction de binary digit) ou
élément binaire.

Dans ce système, le poids est une puissance de 2.

Exemple : N = (10110)2
N = 1 * 24 + 0 * 23 + 1 * 22 + 1 * 21 + 0 * 20
N = (22)10

• Puissance de 2 :

n 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2n 1 2 4 8 16 32 64 128 256 512 1024 2048 4096

n 13 14 15
2n 8192 16384 32768

• Définitions :

Triplet : nombre binaire formé de 3 éléments binaires.


Quartet : nombre binaire formé de 4 éléments binaires.
Octet (byte) : nombre binaire formé de 8 éléments binaires.
Mot (word) : nombre binaire formé de 16, 32 ou 64 éléments binaires.
L.S.B. : bit le moins significatif ou bit de poids faible (élément le plus à droite d’un
nombre binaire).
M.S.B. : bit le plus significatif ou bit de poids fort (élément binaire le plus à gauche
d’un nombre binaire).

Exercices à resoudre:

Ecrire les numbres suivants en systéme binaire :


N = (10011)2 =

N = (10111001) 2 =

N = 1 * 25 + 0 * 24 + 1 * 23 + 0 * 22 + 0 * 21 + 1 * 20 =

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 16
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

1.3 / Système octal

Le système de numération octal est de base 8, ainsi il utilise 8 symboles différents :


0, 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7.
Dans ce système, le poids est une puissance de 8.

Exemple : N = (6543)8
N = 6 * 83 + 5 * 82 + 4 * 81 + 3 * 80
N = (3427)10

La succession des nombres par ordre croissant est le suivant :

- 1 chiffre : 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 0, 1, 2.......etc.
- 2 chiffres : 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 20, 21......, 27, 30, 31....etc.

• Puissance de 8 :

n 0 1 2 3 4 5
8n 1 8 64 512 4096 32768

Exercices à resoudre:

Ecrire les numbres suivants en systéme octal :


N = (1672)8 =

N = 3 * 84 + 0 * 83 + 5 * 82 + 3 * 81 + 1 * 80 =

1.4 / Système hexadécimal

Le système hexadécimal est de base 16 et utilise 16 symboles différents : les dix


premiers chiffres décimaux : 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 et les 6 premières lettres de
l’alphabet : A, B, C, D, E, F.
La succession des nombres hexadécimaux par ordre croissant est la suivante :
- 1 chiffre : 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, A, B, C, D, E, F, 0, 1, 2, 3.....etc.
- 2 chiffres : 00, 01, 02 ....., 09, 0A, 0B,....., 0F, 10, 11, 12,....., 19, 1A, 1B.....etc.

Les lettres de A à F correspondent respectivement aux nombres décimaux 10 à 15.


Dans ce système, le poids est une puissance de 16.

Exemple : N = (AC53)16
N = A * 163 + C * 162 + 5 * 161 + 3 * 160
N = 10 * 163 + 12 * 162 + 5 * 161 + 3 * 160
N = (44115)10

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 17
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

• Puissance de 16 :

n 0 1 2 3 4 5
16n 1 16 256 4096 65536 1048576

2 / Changement de base

2.1 / Tableau de correspondance entre nombre de différentes bases

Décimal (base 10) Binaire (base 2) Octal (base 8) Hexadécimal (base


16)
25 24 23 22 21
0 0000 0 0
1 0001 1 1
2 0010 2 2
3 0011 3 3
4 0100 4 4
5 0101 5 5
6 0110 6 6
7 0111 7 7
8 1000 10 8
9 1001 11 9
10 1010 12 A
11 1011 13 B
12 1100 14 C
13 1101 15 D
14 1110 16 E
15 1111 17 F
16 10000 20 10
17 10001 21 11

2.2 / Conversion d’un nombre décimal en un nombre d’un système d’une


autre base

Problème : Un nombre N étant donné en base 10, cherchons à l’écrire dans un


système de base b.

Nous divisons le nombre décimal à convertir par la base b et nous conservons le


reste. Le quotient obtenu est divisé par b et nous conservons le reste. S’il y a un
reste, le résultat est égal à 1 sinon il est égal à 0. Il faut répéter l’opération sur
chaque quotient obtenu. Les restes successifs sont écrits, en commençant par le
dernier, de la gauche vers la droite pour former l’expression de N dans le système de
base b.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 18
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Exemple : conversion de N = (3786)10 en un nombre du système binaire (b=2).

3786 2 1893 2

0 1893 1 946

946 2 473 2

0 473 1 236

236 2 118 2

0 118 0 59

59 2 29 2

1 29 1 14

14 2 7 2

0 7 1 3

3 2 1 2

1 1 1 1

Le nombre binaire ainsi obtenu est :

N = 010100110111

Exercices à resoudre:

Ecrire les numbres suivants en systéme hexadecimal :


N = (F5D3)16 =

N = (1F0B)16 =

N = F * 163 + 0 * 162 + 8 * 161 + A * 160 =

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 19
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

2.3 ./ Autres conversions

• Conversion d’un nombre octal en un nombre binaire :


Chaque symbole du nombre écrit dans le système octal est remplacé par son
équivalent écrit dans le système binaire à trois bits (voir tableau de correspondance).

Exemple : N = (257)8 = 010 101 111


2 5 7

• Conversion d’un nombre binaire en un nombre octal :

C’est l’opération inverse de la précédente. Il faut regrouper les 1 et 0 du nombre trois


par trois en commençant par la droite, puis chaque groupe est remplacé par le chiffre
octal correspondant.

Exemple : N = 11001101111 = 11 001 101 111


3 1 5 7

N = (3157)8

• Conversion d’un nombre hexadécimal en un nombre binaire :

Chaque symbole du nombre hexadécimal est remplacé par son équivalent écrit dans
le système binaire.

Exemple : N=BF8

N = 1011 1111 1000


B F 8

• Conversion d’un nombre binaire en un nombre hexadécimal :

C’est l’inverse de la précédente. Il faut donc regrouper les 1 et 0 du nombre par


quartet en commençant par la droite, puis chaque groupe est remplacé par le
symbole hexadécimal correspondant.

Exemple : N = 100001101111

N = 1000 0110 1111


8 6 F

N = (86F)16

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 20
III / TABLE DE VERITE

De nombreux circuits logiques possèdent plusieurs entrées mais seulement une


sortie. Une table de verité nouis fait connaître la reaction d’un circuit logique (sa
valeur de sortie) aux diverses combinaisons de niveaux logiques appliqués aux
entrées.

Pour une table de N entrés il y a 2N lignes.

On peut construire un tableau de ces combinaisons comportant autant de colonnes


que de variables d’entrées et autant de lignes que de combinaisons.
Pour le remplir, il suffit d’écrire pour chaque ligne l’équivalent binaire des nombres
décimaux à compter de 0 à 2 n – 1.

Exemple :

a) 2 variables A et B Ì 2 2 = 4 combinaisons à compter de 0 à 3.

A B
0 0 L’équivalent binaire de 0
0 1 L’équivalent binaire de 1
1 0 L’équivalent binaire de 2
1 1 L’équivalent binaire de 3

b) 3 variables A, B et C Ì 2 3 = 8 combinaisons à compter de 0 à 7.

A B C
0 0 0 0
1 0 0 1
2 0 1 0
3 0 1 1
4 1 0 0
5 1 0 1
6 1 1 0
7 1 1 1

Exemples :

A/ Fonction OUI :
A F
0 0
1 1

21
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

B/ Fonction NON :
F A
0 1
1 0

C/ Fonction ET à 2 variables :

A B F
0 0 0
0 1 0
1 0 0
1 1 1

D/ Fonction OU à 2 variables :

A B F
0 0 0
0 1 1
1 0 1
1 1 1

E/ Fonction OU EXCLUSIF à 2 variables :

A B F
0 0 0
0 1 1
1 0 1
1 1 0

F/ Fonction NON ET à 2 variables :

A B F
0 0 1
0 1 1
1 0 1
1 1 0

G/ Fonction NON OU à 2 variables :

A B F
0 0 1
0 1 0
1 0 0
1 1 0

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 22
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

IV / TABLEAU DE KARNAUGH

4.1 / Transposition d’une équation logique dans un diagramme de Karnaugh

4.1.1 / Diagramme de Karnaugh

C’est un diagramme qui reprend les indications de la table de vérité pour les mettre
sous une autre forme. Le nombre de cases est égal au nombre de lignes de la table de
vérité, ou encore au nombre de combinaisons des variables d’entrée.

Exemples :

a) 1 variable d’entrée A 21 combinaisons = 2 cases.

b) 2 variables d’entrée A et B 22 combinaisons = 4 cases.

A
B

c) 3 variables d’entrée A, B, et C 23 combinaisons = 8 cases.

AB
C

d) 4 variables d’entrée A. B. C. et D 24 combinaisons = 16 cases.

AB
CD

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 23
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

4.1.2 / Disposition des combinaisons à l’intérieur du diagramme de Karnaugh

Pour pouvoir simplifier par suite l’équation à partir du diagramme de Karnaugh, il


faut qu’une seule variable change d’état pour deux cases adjacentes. On utilise donc le
code Gray au lieu du code binaire.

Exemples :

1. A
A B S B 0 1
1- 0 0 00
1
10
3

0
2- 0 1 AB AB
3- 1 0 01
2
11
4

1
4- 1 1 AB AB

2.
A B C S
1- 0 0 0
2- 0 0 1 AB
3- 0 1 0 C 00 01 11 10
1 3 7 5
4- 0 1 1
0 000 010 110 100
5- 1 0 0 ABC ABC A BC ABC
2 4 8 6
6- 1 0 1
1 001 011101 111
7- 1 1 0 ABC A BC A BC ABC
8- 1 1 1

3.
A B C D S
1- 0 0 0 0
2- 0 0 0 1
3- 0 0 1 0 AB
4- 0 0 1 1 CD 00 01 11 10
5- 0 1 0 0 1 5 13 9

00 0000 0100 1100 1000


6- 0 1 0 1
A BC D A B C D A B C D A B C D
7- 0 1 1 0 2 6 14 10

8- 0 1 1 1 01 0001 0101 1101 1001


A B C D ABC D A B C D A B C D
9- 1 0 0 0 4 8 16 12
10- 1 0 0 1 11 0011 0111 1111 1011
11- 1 0 1 0 A B C D A B C D A BC D AB C D
3 7 15 11
12- 1 0 1 1 0010 0110 1110 1010
10
13- 1 1 0 0 A B C D A BC D A B C D A B C D
14- 1 1 0 1
15- 1 1 1 0
16- 1 1 1 1

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 24
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

4.1.3 / Transposition d’une équation logique dans un diagramme de Karnaugh

Exemples :

a / Soit l’équation : S = A+ B

- Table de vérité - Diagramme de Karnaugh

A B S A
1 0 0 0 B 0 1
1 3
2 0 1 1
0 0 1
3 1 0 1
2 4
4 1 1 1
1 1 1

b / Soit l’équation : S = A•C + B•C

- Table de vérité - Diagramme de Karnaugh

A B C S
1 0 0 0 0
2 0 0 1 0 AB
3 0 1 0 1 C 00 01 11 10
1 3 7 5
4 0 1 1 0
0 0 1 1 1
5 1 0 0 1
2 4 8 6
6 1 0 1 0
1 0 0 0 0
7 1 1 0 1
8 1 1 1 0

4.2 / Simplification d’une équation par le diagramme de Karnaugh

4.2.1 / Cases adjacentes

Deux cases sont adjacentes lorsqu’elles sont situées côte à côte, que ce soit à
l’horizontale ou à la verticale. De plus, une seule variable doit changer d’état pour
que deux cases soient considérées comme adjacentes.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 25
Exemples :
AB
CD 00 01 11 10
00

01
Cases adjacentes
11

10

Cases adjacentes Cases non adjacentes

4.2.2 / Règles de regroupement

Le regroupement des cases adjacentes permet de réduire une équation


logique le plus simplement possible. Pour ce faire, certaines règles doivent être
respectées :

Règle 1 : Le regroupement des cases adjacentes doit se faire par puissance


de deux :
20, 21, 22, 23, ….(1, 2, 4, 8 ….)

Exemples :

a) b)
A A
B 0 1 B 0 1
0 1 0 0 1 1

1 0 0 1 0 0

Case unique Groupement de deux

c)
AB
C 00 01 11 10
0 1 1 0 0

1 1 1 0 0

Groupement de quatre

26
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

d)
AB
CD 00 01 11 10
00 0 1 1 0

01 0 1 1 0

11 0 1 1 0

10 0 1 1 0

Groupement de huit

Règle 2 : Les cases appartenant au même groupement doivent avoir la même


valeur binaire de la variable de sortie. (voir les exemples
précédents).

Règle 3 : La longue et la hauteur des groupements doivent être des


puissances de deux.

Exemple :

AB
CD 00 01 11 10
00 1 0 0 0

01 1 0 0 0
2
2 ou 4
11 1 0 1 1

10 1 0 1 1

2 0 ou 1 2 1 ou 2

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 27
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Règles 4 : Les regroupements de quatre casses ou plus doivent être disposés


symétriquement par rapport à l’un des axes du diagramme.

Exemples :

A faire A ne pas faire

AB AB
CD 00 01 11 10 CD 00 01 11 10
00 0 1 1 0 00 0 1 1 1

01 0 1 1 0 01 0 1 1 1

11 0 1 1 0 11 0 1 1 0

10 0 1 1 0 10 0 0 0 0

Règles 5 : Les cases des extrémités de gauche peuvent être regroupées avec
celles de droite, avec celles des bords hauts ou encore avec celles
du bas.

Exemples :

a) b)

AB AB
CD 00 01 11 10 CD 00 01 11 10
00 0 0 1 1 00 1 0 0 1

01 0 0 0 0 01 1 0 0 1

11 0 0 0 0 11 1 0 0 1

10 0 0 1 1 10 1 0 0 1

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 28
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Règle 6 : Les quatre cases des 4 coins d’un diagramme de Karnaugh peuvent
être regroupées.

Exemples :

A faire A ne pas faire

AB AB
CD 00 01 11 10 CD 00 01 11 10
00 1 0 0 1 00 1 0 0 0

01 0 0 0 0 01 0 0 0 0

11 0 0 0 0 11 0 0 0 0

10 1 0 0 1 10 0 0 0 1

4.3 / Écriture des équations à partir de regroupement

A / Somme de produits

Chaque regroupement de 1 donne le produit logique des variables d’entrée


qui n’ont pas changé d’état. L’ensemble de ces regroupements est une somme
logique.

Règle : B = 1 ⇒ On la représente par B ;


B=0 ⇒ On la représente par B .

Exemples :
a) Groupement 2

AB
CD 00 01 11 10
00 0 1 1 0
Groupement 1
01 1 1 1 1

11 0 0 0 0

10 1 0 0 0

Groupement 3

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 29
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Groupement 1 : A et B changent d’état


L’équation du groupement :
C• D
C = 0 et D = 1 ne changent pas d’état

Groupement 2 : A et D changent d’état


L’équation du groupement :
B•C
B = 1 et C = 0 ne changent pas d’état

Groupement 3 : A = 0, B = 0, C = 1 et D = 0
ne change pas d’état L’équation du groupement :
A• B•C • D

D’où l’équation finale : S =C • D + B•C + A• B•C • D

b)

AB
CD 00 01 11 10
00 0 0 1 0

01 0 0 1 1
Groupement 1

11 1 1 1 1 Groupement 2

10 0 0 1 0

Groupement 3

Groupement 1 : A• D

Groupement 2 : C• D S = A• D +C • D + A• B

Groupement 3 : A• B

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 30
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

B / Produit de sommes

Chaque regroupement de 0 donne la somme logique des variables d’entrée qui


n’ont pas changé d’état. L’ensemble de ces regroupements est un produit logique.

Règle : B = 1 ⇒ On la représente par B ;


B=0 ⇒ On le représente par B.

Exemples :

a/

AB
CD 00 01 11 10
00 0 1 0 1

01 0 1 0 1

11 0 1 0 1

10 0 1 0 1

Groupement 1 Groupement 2

Groupement 1 : A, B ne changent pas d’état (A = 0, B = 0)


L’équation du
C et D changent d’état groupement :
A+ B

Groupement 2 : A, B ne changent pas l’état (A = 1, B = 1)


L’équation du
C et D changent groupement :
A+ B

(
D’où l’équation finale : S =( A+ B ) • A+ B )

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 31
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

b/
AB
CD 00 01 11 10
00 1 1 1 1

01 1 1 1 1

11 1 1 1 1

10 1 0 0 1

Un seul groupement : A change d’état


L’équation du
B, C et D ne changent pas d’état groupement :
(B = 1, C = 1, D = 0) B +C + D

D’où l’équation finale : S = B +C + D

Exercices à resoudre:

Simplifier par méthode graphique les tableaux de Karnaugh suivants :


1) 2)
AB AB
CD 00 01 11 10 CD 00 01 11 10
00 1 1 1 1 00 0 0 1 0

01 1 1 0 0 01 1 1 1 1

11 1 1 0 0 11 1 0 1 1

10 1 0 0 1 10 0 0 1 0

3)
AB
CD 00 01 11 10
00 0 1 1 0

01 0 0 0 0

11 0 0 0 1

10 1 1 1 1

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 32
V / CIRCUITS INTEGRES LOGIQUES

La materialisation des fonctions logiques à été d’abord réalisé avec des composants
discrets puis elle s’est transformée en integrat plusieurs composants sur un seul
circuit.
Un circuit intégré (C.I.) désigne un bloc constitué par un monocristal de silicium de
quelques milimètres carrés en forme parallélipipede rectangle aplati, à l’interieur
duquel se trouve inscrit en nombre varaible des composants électroniques
(transistors, diodes, résistances et, plus rarement des condensateurs).
Ces C.I. sont constitués d’un boîtier qui contient la puce, laquelle est reliée à
l’extérieur par un certain nombre de pattes (ou broches). Ce nombre varie
généralement entre 14 et 28. La tension d’alimentation est + 5 V.

Circuits intégrés :

- Série TTL : conçue essentielleemnt à partir de transistors bipolaires qui


présente l’avantage d’être rapide en temps de réponse, cependant, elle est
caractérisée par une forte consommation de courant.

a) Suivant la gamme de température d’utilisation, on distingue deux séries des


C.I. TTL :
- La série 5400 : gamme de température d’utilisation militaire indiquée par
5 (-55°, +125°C);
- La série 7400 : gamme de température d’utilisation générale indiquée
par 7 (0°,+70°C).

b) La famille TTL se subdivise en sept sous-groupes, dont chacun possède ses


propres caractéristiques de fonctionnement.

TTL standard 74XX


TTL low power (faible consommation) 74LXX
TTL schottky 74SXX
TTL fast 74FXX
TTL low power schottky 74LSXX
TTL advanced schottky 74ASXX
TTL advanced low power schottky 74ALSXX

- Série CMOS : réalisé par l’emploi de transistors MOS qui présente une faible
consommation, mais, très lente.

33
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

1/ Configuration des broches pour les différents modèles des C.I.

1.1 / Circuit intégré portes «NON»

Six portes NON : 7404


(TTL) [SN74LSD4]
V CC 6A 6Y 5A 5Y 4A 4Y

14 13 12 11 10 9 8

1 2 3 4 5 6 7
1A 1Y 2A 2Y 3A 3Y GND
Six portes NON : 4069
(CMOS) [CD4069UB]

1.2 / Circuit intégré Portes «ET»

Quatre portes «ET» à deux entrées : 7408 (TTL) [SN74LSD8]


V CC 4B 4A 4Y 3B 3A 3Y
14 13 12 11 10 9 8

1 2 3 4 5 6 7
1A 1B 1Y 2A 2B 2Y GND

Quatre portes «ET» à deux entrées : 4081 (CMOS) [CD4081]

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 34
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

1.3 / Circuits intégrés portes «OU»

Quatre portes «OU» à deux entrées : 7432 (TTL) [SN74LS32]


VCC 4B 4A 4Y 3B 3A 3Y
14 13 12 11 10 9 8

1 2 3 4 5 6 7
1A 1B 1Y 2A 2B 2Y GND

Quatre portes «OU» à deux entrées : 4071 (COMS) [CD4071B]

1.4 / Circuits intégrés « NON ET »

Quatre portes «NON ET» à entrées : 7400 (TTL) [SN74LS00]

V CC 4B 4A 4Y 3B 3A 3Y

14 13 12 11 10 9 8

1 2 3 4 5 6 7

1A 1B 1Y 2A 2B 2Y GND

Quatre portes «NON ET» à 2 entrées : 4011 (C-MOS) [CD4011

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 35
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

1.5 / Circuits intégrés portes «NON OU»

Quatre portes «NON OU» à 2 entrées : 7402 (TTL) [SN74LS02]

Vcc 4Y 4B 4A 3Y 3B 3A

14 13 12 11 10 9 8

1 2 3 4 5 6 7

1Y 1A 2B 2Y 2A 2B GND

Quatre portes «NON OU» à 2 entrées : 4001 (C-MOS) [CD4001]

1.6 / Circuits intégrés portes «Ou exclusif» :

Quatre portes « OU exclusif » à 2 entrées : 7486 (TTL) [SN 74LS86]


VCC 4B 4A 4Y 3B 3A 3Y
14 13 12 11 10 9 8

1 2 3 4 5 6 7

1A 1B 1Y 2A 2B 2Y GND

Quatre portes « OU exclusif » à 2 entrées : 4030 (C-MOS) [CD4030B]

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 36
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

VI / CIRCUITS LOGIQUES DE BASE

1/ Additionneur

C’est un circuit logique qui permet d’effectuer l’addition des nombres binaires.

A/ Demi-Additionneur

Il ne peut additionner que deux bits ou entrées. On l’identifie par DA.

- Schéma logique - Représentation simplifiée

- Table de vérité

Entrées Sorties
A B S C
0 0 0 0
0 1 1 0
1 0 1 0
1 1 0 1

S donne la somme (Σ )= A⊕ B
Le montage possède 2 sorties
C donne le report (C )= A• B

Exemples d’addition :
1
° 1 1
+ 0 + 1
01 10

Report (C) Somme(∑) Report (C) Somme(∑)

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 37
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Pour pouvoir additionner de plus grands nombres binaires, on doit combiner


plusieurs DA pour former des additionneurs complets, qu’on identifie par AC.

B/ Additionneurs complets

C’est une évolution du DA, il possède 3 entées (figure 11).

Table de vérité :

Entrées Sorties
A B Co Σ C1
0 0 0 0 0
0 1 1 0
0 1 0 1 0
0 1 1 0 1
1 0 0 1 0
1 0 1 0 1
1 1 0 0 1
1 1 1 1 1

Il est possible de refaire le même travail en combinant plusieurs AC et en


utilisant le report du premier étage en guise d’entrée «C» du second et ainsi de suit.
La figure 12 traite l’addition de deux nombres de 4 bits en utilisant des AC.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 38
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Figure 12

Les familles CMOS et TTL comportent des additionneurs sous la forme des
C.I pour éviter de manipuler une quantité énorme de portes logiques (figure 13).

Additionneur complet 4bits CMOS (4008)

Additionneur complet 4 bits TTL (7483A)

Figure 13

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 39
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

2/ Soustracteurs logiques

Ils ne sont pas très utilisés dans les domaines industriels. Leur fonctionnement
ressemble énormément à celui des additionneurs.

A/ Demi-soustracteur
Il est obtenu en ajoutant une porte «NON» à un demi-additionneur.
On l’identifie par les lettres DS (figure 14).

- Schéma logique - Représentation simplifiée

- Table de vérité

Entrées Sorties
X Y D B
0 0 0 0
0 1 1 1
1 0 1 0
1 1 0 0

On a deux sorties : D qu’on pourrait représenter par D = X ⊕Y

B qu’on pourrait représenter par B = X •Y

B/ Soustracteurs complets

Le soustracteur complet est une combinaison de deux DS auquel on a ajouté un


«OU» logique à la sortie de la retenue (figure 15).

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 40
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

- Table de vérité

Entrées Sorties
X Y Bo D B1
0 0 0 0 0
0 0 1 1 1
0 1 0 1 1
0 1 1 0 1
1 0 0 1 0
1 0 1 0 0
1 1 0 0 0
1 1 1 1 1

Il est possible de refaire le même travail en combinant plusieurs SC en


cascade pour réaliser une soustraction binaire de 4 bits ou plus (Figure 16).

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 41
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Malheureusement, on ne trouve pas des C.I. pour les soustracteurs. Il est cependant
possible d’utiliser un artifice mathématique pou transformer la soustraction en
addition et ainsi utiliser des additionneurs logiques(figure 17).

Il est possible de se servir, par exemple d’un C.I TTL 7483 pour monter un circuit
soustracteur.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 42
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

3/ Multiplicateur

Exemple de multiplicateur de 2 bits par 4 bits (Figure 18).

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 43
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Le montage à partir des portes logiques de base serait très difficile et coûteux.
On utilise donc des C.I qui contiennent tous les composants nécessaires à la
réalisation de l’opération.
Voici un tableau qui énumérer les divers C.I qui servent à la multiplication.

Fonction Numéro
2 bits par 4 bits 74LS261
TTL 4 bits par 4 bits 74284, 74285, 74S274
4 bits 40181, 4057
CMOS Multiplicateur BCD 4527
Multiplicateur binaire 4089

Remarque :

Il existe plusieurs autres circuits logiques de base tels que :

-
Le décodeur : c’est un circuit permettant de convertir pour chacune des
combinaisons possibles d’entrées, une sortie possible.
- Le codeur : c’est un circuit logique permettant de convertir un code quelconque
en un autre code.
Le comparateur : c’est un circuit permettant de comparer deux nombres binaires à
ses entrées pour ainsi désigner lequel des deux est le plus grand.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 44
Module 13 : LOGIQUE COMBINATOIRE

GUIDE DES EXERCICES ET TRAVAUX


PRATIQUES

45
TP1 - PORTES LOGIQUES FONDAMENTALES : ET (AND), OU (OR). NON
(NOT)

1.1. Objectifs visés

Démontrer le rapport existant entre l'entrée et la sortie de portes ET (AND)


et OU (OR) à deux entrées et NON (NOT) à une entrée, en construisant
les tables de vérité.

1.2. Durée du TP
2 heures.

1.3. Matériels (Equipements et matière d’œuvre) par équipe

- Equipement :
- Alimentation continue unipolaire ( + 5 V)
- Plaquette de montage ou simulateur de fonctions logiques
- Matière d’œuvre :
- Interrupteurs logiques
- Pinces et fils calibre 22
- Circuits intégrés 7404 , 7408, 7432.
- Notes de cours et fiches téchniques

1.4. Description du TP

Soit le circuit montré à la figure 1.1.

Figure 1.1

1) Réaliser le circuit montré à la figure 1.1.


2) Annoter ce que les afficheurs 0 et 1 montrent dans la table de vérité de la
fig. 1-3.

46
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

1.5. Déroulement du TP

1. Réaliser le circuit montré à la figure 1.1. Se rappeler que l'on doit relier
la broche 14 de chaque circuit intégré à la borne "+5V" de l'alimentation
en cc, et la broche 7 à la borne "GND".

2. Relier le point A de la figure 1.1 à l'interrupteur de données "0" et le


point B à l'interrupteur de données "1". Relier ensuite le point Y1 à la
borne "0" de l'afficheur à leds à 8 bits, le point Y2 à la borne " 1", et le
point Y3 à la borne "2". A la figure 1.2 on peut voir le schéma de
disposition du circuit de la figure 1.1.

Figure 1.2

3. Commuter les interrupteurs de données "0" et "1" aux positions "0" ou


"1" et observer l'état des afficheurs à leds à 8 bits "0", "1" et "2", Le led
allumé indique que la sortie est au niveau logique 1; le led éteint
indique que la sortie est au niveau logique 0.

4. Annoter ce que les afficheurs 0 et 1 montrent dans la table de vérité de


la fig. 1-3.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 47
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Figure 1.3

Résultat :

Si toutes les procédures exècutées ont été correctes, les résultats seront ceux que
l'on indique dans le tableau de la fig. 1-4. Dans le cas contraire, recontrôler le circuit
et refaire l'exercice, puis rechercher le problème.

Figure 1.4

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 48
TP2 - PORTES LOGIQUES FONDAMENTALES : NON-ET (NAND), NON-OU
(NOR), OU EXCLUSIF (XOR)

2.1. Objectifs visés

Démontrer le rapport existant entre l'entrée et la sortie de portes NON - ET


(NAND) et NON - OU (NOR) et OU EXCLUSIF (XOR) à 2 entrées, en
construisant les tables de vérité.

2.2. Durée du TP
2 heures.

2.3. Matériels (Equipements et matière d’œuvre) par équipe.

- Equipement :
- Alimentation continue unipolaire ( + 5 V)
- Plaquette de montage ou simulateur de fonctions logiques
- Matière d’œuvre :
- Interrupteurs logiques
- Pinces et fils calibre 22
- Circuits intégrés 7400, 7402, 7486.
- Notes de cours et fiches téchniques

2.4. Description du TP

Soit le circuit montré à la figure 2.1.

Figure 2.1

1) Réaliser le circuit montré à la figure 2.1.


2) Annoter ce que les afficheurs 0 et 1 montrent dans la table de vérité de
la fig. 2-3.

49
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

2.5. Déroulement du TP

1. Réaliser le circuit montré à la figure 2.1 et effectuer les connexions


adéquates. Se rappeler que l’on doit relier la broche 14 du circuit
integré à la borne « + 5V » de l’alimentation en cc , et la broche 7 à la
borne « GND ».
2. Relier les interrupteurs de données « 0 » et « 1 » respectiveemnt aux
points A et B de la figure 2-1. Ensuite relier les afficheurs à leds à 8 bits
« 0 », « 1 » et « 2 » respectivement à la sortie des points Y1, Y2 et Y3
de la figure 2-1.
Le schéma des connexions est montré à la fig. 2-2.

Figure 2.2

3. Commuter les interrupteurs de données "0" et "1" aux positions "0" ou


"1", et observer l'état des afficheurs à leds à 8 bits "0", "1 " et "2". Le led
allumé indique que la sortie est au niveau logique 1; le led éteint
indique que la sortie est au niveau logique 0.

4. Annoter les résultats observés dans la table de vérité de la figure 2.3

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 50
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Figure 2.3

Résultat :

Si l'on a bien réalisé les connexions, les sorties des trois portes devraient être les
suivantes :

Figure 2.4

Dans le cas contraire, recontrôler le circuit et l'alimentation, puis refaire l’exercice et


découvrir l’erreur.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 51
TP3 - APPLICATIONS DE L'ALGEBRE DE BOOLE

3.1. Objectifs visés

1. Analyser les règles de l'algèbre de Boole.


2. Acquérir de l'expérience en travaillant avec des circuits pratiques.
3. Simplifier une fonction complexe de l'algèbre de Boole.

3.2. Durée du TP
2 heures.

3.3. Matériels (Equipements et matière d’œuvre) par équipe

- Equipement :
- Alimentation continue unipolaire ( + 5 V)
- Plaquette de montage ou simulateur de fonctions logiques
- Matière d’œuvre :
- Interrupteurs logiques
- Pinces et fils calibre 22
- Circuits intégrés 7400, 7402 x 2.
- Notes de cours et fiches téchniques

3.4. Description du TP

Soit le circuit montré à la figure 3.1.

Figure 3.1

1) Réaliser le circuit montré à la figure 3.1.


2) Reporter dans la table de vérité de la figure 3.3 les résultats de
l'observation.

52
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

3.5. Déroulement du TP

1. En observant la figure 3.1, réaliser le circuit. Se rappeler que l'on doit


relier la broche 7 à la masse et la broche 14 à la borne +5 V. Le
schéma de disposition physique est montré à la figure 3.2.

Figure 3.2

2. Relier le point d'entrée A à l'interrupteur de données "0" et le point B à


l'interrupteur de données "1" ; relier le point de sortie y à la borne "IN"
de la sonde logique à trois états. La borne "GDN" de la sonde logique à
trois états devra être adéquatement reliée.

3. Commuter les interrupteurs de données "0" et " 1" aux positions "0" ou "
1" et observer l'afficheur de ta sonde logique à trois états qui visualisera
"1" quand la sortie est au niveau logique 1 et "0" quand elle est au
niveau logique 0.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 53
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

4. .Annoter les résultats observés dans la table de vérité de la figure 3.3

Figure 3.3

5. D'après ce circuit, l'équation de Boole pour la sortie est:


[ ( ) ] [( B ) ( A B )]
Y = ( A) A B

A quelle fonction du circuit correspond-elle ?

Résultat :

Si l’on a bien réalisé les connexions, la sortie doît être la suivante :

La fonction du circuit correspond à la fonction OU EXCLUSIF; on pourra donc


simplifier l'équation dc Boole susmontionée comme suit Y = AB + AB.

Application :

Réaliser le circuit suivant et vérifier si la fonction correspond à la fonction OU


EXCLUSIF.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 54
TP 4 : APPLICATIONS DE L'ALGEBRE DE BOOLE

4.1. Objectif(s) visé(s) :

- Simplfication des équations :


• Ecriture des équations à partir de regroupements :
- régle de lecture;
- maximum quatre variables.
• Régles de regroupement;
• Méthodes : somme des produits, produit des sommes
- Traduire les équations en schémas :
• Disposition
• Selections des fonctions
- Reconnaître differents composants à partir des codes d’identification
- TTL série 7400
- Configuration des broches
- Référence des fabricats

4.2. Durée du TP:

3 heures

4.3. Matériel (Équipement et matière d’œuvre) par stagiaire:

- Equipement :
- Alimentation continue unipolaire ( + 5 V)
- Plaquette de montage ou simulateur de fonctions logiques
- Matière d’œuvre :
- Interrupteurs logiques
- Pinces et fils calibre 22
- Résistance de limitation de 330 Ω
- Circuits intégrés 7400 TTL x 4
- Notes de cours et fiches téchniques

4.4. Directives particulieres :

Le travail doit se faire en équipe de 2 à 4 stagiares suivant l’effectif et le


materiel disonible.

4.5. Description du TP :

Soit l’équation :

S = A• A• B • B • A• B
A, B – variables d’entrée
S – variable de sortie dont l’état peut-être visualisé sur le simulateur

55
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Questions :
1) Simplifier algebriquement S;
2) Faire le logigramme de S à 4 portes logiques NON-ET;
3) Réaliser le schéma de brochage;
4) Réaliser pratiqueemnt le schéma de brochage à l’aide des circuits
integrées de la famille TTL 7400;
5) Dresser la table de vérité du systeme.

4.6. Déroulement du TP :

1) Le stagiare, à partir de l’équation donnée, fait les simplifications, en se


basant sur les lois, les theoremes et postulats connus de l’algebre de
Boole et les theoremes De Morgan.
S = A • A • B • B• A • B = A • A • B + B • A • B
( ) ( ) ( )
S = A • A + B + B • A + B = A + B • ( A + B)
S = A A + A B + A B + B B = A B + A B = A⊕ B

2) Transposition de l’équation simplifiée en logigramme à l’aide de


symboles connus.

3) Schéma de brochage.

4) Montage du circuit TTL 7400.

5) Vérification du fonctionnement.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 56
TP 5 : ETABLIR LA TABLE DE VERITE D’UN CIRCUIT

5.1. Objectif(s) visé(s) :

- Appliquer des notions d’algebre de Boole :


• Identité booléenes
• Mise en équation
- Expliquer les fonctions logiques de base ainsi de leurs tables de verité :
• Symbolisation ISO
• Tableau combinaisons
• Table de vérité
- Faire le schéma de brochage et réalisation pratique du schéma
- Etablir la table de vérité d’un circuit :
• Régles de construction
• Équations
• Résultats.

5.2. Durée du TP:

3 heures.

5.3. Matériel (Équipement et matière d’œuvre) par stagiaire:

- Equipement :
- Alimentation continue unipolaire ( + 5 V)
- Plaquette de montage ou simulateur de fonctions logiques
- Matière d’œuvre :
- Interrupteurs logiques
- Pinces et fils calibre 22
- Résistance de limitation de 330 Ω
- Circuits intégrés TTL : 7432, 7400, 7404.
- Notes de cours et fiches téchniques

5.4. Directives particulieres :

Le travail doit se faire en équipe de 2 à 4 stagiares suivant l’effectif et le


materiel disonible.
Le formateur doit :
• S’assurer que les stagiaires suivanet bien les étapes dans l’ordre
indiqué, afin de bien comprendre les éleemnts du circuit à réaliser.
• S’assurer du focntionnement du circuit logique :
- montage clair et précis
- choix de l’alimentation
- correctitude des résultats.

57
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

5.5. Description du TP :

Etablir la table de vérité du circuit suivant :

S = ( A + B )• A C , en lisant l’état de la sortie S en fonction des entrées a et b.

Indiquer les étapes à suivre.

5.6. Déroulement du TP :

1) Construction du logigramme de l’équation S = ( A + B )• A C

2) Choix des composants :


- circuit integrée TTL 7432 – pour la porte logique OU
- circuit integrée TTL 7400 – pour la porte logique NAND
- circuit integrée TTL 7408 – pour la porte logique ET

3) Montage des composants : positionement, technique de travail.

4) Réalisation du circuit logique

5) Etablir la table de vérité à partir des manœuvres exécutés sur les


interrupteurs logiques A, B et C.

6) Conclusions.

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 58
TP 6: MONTER DES CIRCUITS DE BASE

6.1. Objectif(s) visé(s) :

- Montage et démontage des composants


- Utilisation des outils d’extraction
- Montage des circuits de base : additionneur, décodeur, convertisseur
• Positionnement des composants
• Conformité du montage avec le schéma.

6.2. Durée du TP:

3 heures.

6.3. Matériel (Équipement et matière d’œuvre) par stagiaire:

- Equipement :
- Alimentation continue unipolaire ( + 5 V)
- Plaquette de montage ou simulateur de fonctions logiques
- Matière d’œuvre :
- Interrupteurs logiques
- Pinces et fils calibre 22
- Résistances de limitation de 330 Ω
- Circuits intégrés 74LS83
- Notes de cours et fiches téchniques

6.4. Description du TP :

Competances visée :
Monter et vérifier le fonctionneemnt d’aditioneur binaire 74LS83.

6.5. Déroulement du TP :

1) Monter le circuit de la figure suivante d’un additionneur binaire : addition de


deux nombres binaires de quatre bits.

59
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

GND

Vcc
C0

A1
A2
A3
∑1
A4
∑2

74LS83 ∑3

∑4

B1
B2
c4
B3
B4

a) En se basant sur le brochage du circuit 7483 mettre à coté de chaque


broche le numéro correspondant ?
b) Câbler le circuit.
c) Vérifier le fonctionnement du circuit en prenant quelques exemples :

A1 A2 A3 A4
+ B1 B2 B3 B4

0100
+ 0111

1110
+ 0111

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 60
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

2) Monter le circuit de la figure suivante d’un additionneur binaire : addition de


deux nombres binaires de cinq bits.

a) En se basant sur le brochage du circuit 7483 compléter les numéros


des broches ajoutés?
b) Câbler le circuit.
c) Quelle est la retenue de cette addition ?

11110
+ 11011

GND

Vcc
C0

A1
A2
A3
∑1
A4
∑2

74LS83 ∑3

∑4

B1
B2
B3
C4
B4

GND

Vcc C0

A5
A6
∑9
A7
A8
∑6
74LS83

B5
B6
c4
B7
B8

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 61
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Module 13 : LOGIQUE COMBINATOIRE

EVALUATION DE FIN DE MODULE

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 62
1. Transformer les schémas électriques suivants en équation :
a)

C
S1
A B
E
D

b)
A

D
S2
B

E
C
B

2. Traduire les équations logiques suivantes en logigrammes :


(
S 1 = A B + A B C + A BC ) (A B ⊕ C)
S2 = ( A + B D )C + B C
S3 = A B ⊕ A (B C + D )

3. Réaliser l’operateur logique OU EXCLUSIF avec seuleemnt des portes


NON-OU à 2 éntrées.

4. Un systéme électronique de sécurité reçoit trois informations binaires A, B


et C. Il allume 3 voyants selon les conditions :
- Si toutes les informations sont présentes, une lampe verte s’allume ;
- Si une des informations est absente, une lampe jaune s‘allume ;
- Si au moins 2 informations sont absentes, une lampre rouge s‘allume.

On vous demande :
a) D’établir la table de verité du systéme ;
b) De simplifier algebriqueemnt les équatuions des 3 voyants ;
c) De donner le schéma logique correspondant.
d) De réaliser à l’aide des portes logiques TTL le montage sur plaquette
de montage ou simulateur de fonctions logiques.

63
Résumé Théorique et MODULE 13: LOGIQUE COMBINATOIRE
Guide de travaux pratiques

Liste des références bibliographiques

Ouvrage Auteur Edition


Introduction aux circuits Jean Letocha McGraw-Hill
logiques
Circuits numériques Ronald Tocci Dunod
Electronique appliquée P. Léautey, P. Salette, A. Delagrave
Bianciotto, P. Boye
Module logique CEMEQ
combinatoire

tttt

OFPPT/DRIF/CDC 64