Vous êtes sur la page 1sur 6

HSE Info

Santé, Sécurité, Environnement et Développement Durable

LE BULLETIN D’INFORMATIONS DE LA DIRECTION CENTRALE HSE


N° 5- novembre 2006

Workshop sur le reporting Santé, Sécurité et Environnement


Un workshop consacré au reporting santé, sécurité et environnement a été organisé par Sonatrach les 29 et 30
octobre 2006 à l’hôtel El-Aurassi.
Cette rencontre organisée à travers une démarche participative de toutes les Structures du Groupe, avait pour
objectif à travers ses quatre ateliers, de débattre les meilleurs voies et moyens qui permettront la mise en place au
sein de Sonatrach d’un système de reporting HSE uniforme et efficace. Par ce workshop, Sonatrach cible à
identifier et à définir les éléments d’informations, à déterminer les outils nécessaires et les moyens pour une
meilleure diffusion de l’information.
A l’ouverture de cette rencontre, le Président Directeur Général de
Sonatrach, Monsieur Mohammed Meziane a prononcé une allocution dans
laquelle il a exprimé les préoccupations de Sonatrach à assurer la meilleure
protection pour ses travailleurs et ses installations et ce, par l’implication de
tout son personnel et particulièrement ses managers, l’acquisition
d’expertises et la mise en place des centres de gestion de crises. Sonatrach
consacre 1 400 000 US$ pour un programme d’investissement et de
réhabilitation de ses sites industriels.
Il a également annoncé le lancement prochain d’un programme de formation
« Safety Behaviour Program » qui consiste à intervenir sur le changement du
comportement humain afin de minimiser voire éliminer les accidents. Ce programme concernera les 120 000
travailleurs du Groupe. Monsieur Meziane a déploré les accidents tragiques survenus récemment sur les
installations de Sonatrach et a réitéré la détermination de l’entreprise à protéger la santé et la sécurité de ses
employés. Au cours de la matinée de la première journée, des présentations relatives au thème ont été exposés. La
première a porté sur le « reporting HSE à Sonatrach et les standards internationaux ». La Direction Centrale HSE a
montré à travers cette communication, l’intérêt du reporting, les objectifs des indicateurs de performances HSE
ainsi que les différents standards de reporting. Cette communication a surtout mis en valeur que la qualité du
reporting dépend en grande partie de la méthodologie de collecte de l’information et du choix des indicateurs de
performance et les moyens matériels mis en place à cet effet. Des communications relatives au reporting au sein
de chaque Activité ont été par la suite présentées. (Suite page 3)

Dans ce numéro :
Station de pompage SP2: assurer le transport
d’hydrocarbures dans le respect de l’environnement
Workshop sur le reporting 1-3
HSE Le Ministre de l’énergie et des mines, M. Chakib Khelil, a procédé le 07
Sécurité info 2-3 octobre 2006 à l’inauguration de la mise en service de la station de pompage
SP2 située à 25 km au nord-ouest de la ville de Laghouat, et devant permettre
Dossier thématique : La d’augmenter la capacité de transport de GPL de l’oléoduc LZ1 de 6 à 9 MTA.
fiscalité environnementale 4 L’ouvrage, qui revêt une importance capitale dans la chaîne du GPL, conforte
la nouvelle stratégie nationale de commercialisation des hydrocarbures visant à
Veille réglementaire 5 atteindre l’objectif d’accroissement des exportations du GPL à 3 millions de
tonnes par an. Cet équipement d’un débit de plus de 1 010 m3/h a été réalisé
Événements / Manifestations 6 par un groupement de sociétés algériennes: « Eterikib, Batinco, Batijic » dans
un délai de 30 mois, tout en tenant compte de la protection de
Glossaire 6 l’environnement. En effet, cette station est réalisée dans les normes les plus
respectueuses de l’environnement (récupération des huiles et autres produits
Formation 5-6 pollués). L’ensemble de la station est équipé d’un système de télésurveillance
pouvant déterminer toutes éventuelles anomalies. Par ailleurs, ce projet a
Agenda 6 permis la création de 350 postes de travail.
Page 2 Sécurité Info N° 05

B r è v e s …
Incendie de pipelines en Incident dans le gisement Nezla 19 à Gassi-Touil
Tunisie: Un incendie, provoqué
par des projections d'étincelles lors Un incendie s’est produit deuxième degré, ont été experts américains se
de travaux de soudure, s'est vendredi 15 septembre transférés d’urgence à sont déplacés sur site. Ils
déclenché vendredi, 20 octobre
2006 à 15 heures trente, à l’hôpital d’Aïn Naâdja ont eu pour mission
2006, sur des pipelines transportant
des produits pétroliers d'une
Gassi Touil, situé à puis évacués dans un principale de localiser la
raffinerie vers le port de Bizerte (60 environ 140 km au sud de hopital spécialisé en source du feu pour
km au nord de Tunis). Le sinistre a Hassi-Messaoud, à la suite France. Les autres ont été couper la flamme. Ainsi,
été dominé en fin de journée. d’une éruption incontrôlée blessés légèrement et il a fallu dégager les
L’incendie n’a fait aucune victime de gaz. Le puits Nezla 19 soignés et ont pu matériels provenant de
mais a cependant occasionné des en cours de forage, regagner leurs domiciles. l’appareil de forage qui
d é g â t s m a t é r i e l s . implanté dans le cadre du Les premiers secours ont obstruaient le puits et de
Gazoduc en flammes en Iran, développement des été assurés par les équipes le fermer. Tous les
prés de la frontière turque: Un champs de gaz de Gassi- d'intervention de moyens étaient réunis du
incendie est survenue à la suite Touil, Rhourde Nouss, en S o n a t r a c h , fait qu’un incident
d’une explosion jeudi 28 septembre partenariat entre Sonatrach immédiatement similaire s’était déjà
au soir prés de Bazargan en Iran, et les compagnies dépêchées sur les lieux. produit à Hassi-R’mel en
située à prés d'un kilomètre de la espagnoles Repsol et Gas Des cellules d’urgence au 2002, au HR 64. .
f r o n t i è r e t u r q u e . Natural, a pris feu, à la sein de Sonatrach ont été Sonatrach n’avait donc
L’explosion s’est déclarée sur un suite de pertes de gaz qui installées sitôt l’incident pas besoin de se procurer
gazoduc alimentant la Turquie en n’ont pas été maîtrisées. survenu. La société le matériel pour faire face
gaz iranien. On ne déplore aucune Parmi l’équipe de 15 américaine Boots and à ce genre d’incident.
v i c t i m e . personnes chargées de Coots, experte en Comme dégâts matériels,
Incendie dans une raffinerie à l’opération de forage, on contrôle d’éruptions et l’incendie a causé la perte
Cuba: Le 27 septembre 2006, un compte 9 victimes, des possédant une grande de l’appareil de forage
important incendie de grandes foreurs algériens employés expérience dans les pays d’un coût de 4 millions
proportions a touché la plus grande par l’ENTP dont deux du Golfe, a pris en charge de dollars. L’éruption a
raffinerie de Cuba à La Havane, n’ont pas été retrouvés l’extinction du feu. été maitrisée le 8
faisant deux blessés. bien que d'intenses Sonatrach a signé un novembre 2006.
Explosion d'une citerne de recherches ont été menées contrat d’une valeur de 2 Toutefois, cet incident
pétrole en chine:Une citerne de par Sonatrach et le millions de dollars avec n’a eu aucun effet sur la
pétrole appartenant à la compagnie personnel de ses filiales cette société. Elle peut la diminution de la
CNPC (China National Petrolium pour les retrouver. Deux solliciter à tout moment production globale.
Corporation) a explosé le 28 victimes, brûlés au en cas de nécessité. Cinq
octobre 2006 au nord-ouest de la
chine et a fait 12 victimes parmi les Incendie dans une Incident à Mohammadia et conséquences du
ouvriers qui couvraient la citerne raffinerie de pétrole au non respect par les populations des distances
d’une peinture anticorrosive.
L’incident serait provoqué par une Koweit de sécurité
réaction chimique due à des Une raffinerie de pétrole de Une explosion s’est
composants présents dans la
d’Oran , 2 jugés blessés
Chouiba, d’une capacité de produite le matin du 19
peinture. Douze autres ouvriers ont production de 200 000 barils
gravement, ont été
octobre sur le gazoduc évacués vers l’hôpital de
été également touchés mais hors de jours, située à 80Km au sud GZ2, reliant Hassi R’mel
d a n g e r . de Koweit, a été totalement à Arzew, dans la Montpellier (France).
Fuite dans un gazoduc à Hassi fermée, suite à un incendie c o m m u n e d e Une unité de soin est
Messaoud: Une fuite de gaz a qui s’était déclaré, le samedi Mohammadia, wilaya de restée sur place afin
entrainé, la nuit du 20 au 21 04 novembre 2006 vers Mascara. Le souffle de d’assurer le suivi médical
octobre, une explosion sur un 13H00 (10H00GMT), après l’explosion a causé des des blessés.
pipeline situé dans la zone Irara à une explosion survenue au blessures et des brûlures
Hassi-Messaoud . La déflagration a niveau d’une de ses unités de à 78 riverains. Une Sonatrach a, également,
provoqué un mouvement de équipe médicale mis à la disposition des
pétrole lourd, selon les composée de 05
panique et heureusement, personne déclarations faites par le porte autorités locales des
n’a été touché par l’incident. médecins, de 03
parole de la Kuweit National infirmières dotée de 06 moyens logistiques, des
Cependant les déflagrations ont été Petrolum Compagy (KNPC). ambulances a été denrées alimentaires
minimes et le feu a été vite maitrisé. Aucun blessé n’a été déploré dépêchée sur les lieux
Trois morts dans une explosion
ainsi que des repas pour
et les causes de l’explosion par Sonatrach pour les familles touchées par
de gaz en Roumanie: une n’étaient pas encore connues porter assistance aux
explosion de gaz dans la raffinerie blessés. Les blessés ont l’incident. L’incident
au moment de la déclaration.
Rafo de Onesti, l’une des plus La raffinerie de Chouiba, tous été évacués vers les n’aurait fait aucun blessé
importantes en Roumanie a causé la avec celles de Al Ahmadi et structures hospitalières si les distances et les
mort de trois personnes mercredi de Mina Abdellah, totalisent de la région pour y périmètres de protection
1er novembre. Selon les premières une capacité de production recevoir les soins avaient été respectés par
constatations, l'accident serait dû à pour la KNPC, de 920 000
nécessaires. 22 ont été les populations.
une accumulation de gaz dans un traités et ont pu regagner
barils par jours (Source : leurs domiciles et 7 ont (suite page 3)
des fours de la raffinerie. AFP, 4 nov. 2006). été évacués vers le CHU
N° 05 Sécurité Info Page 3

Workshop sur le reporting Santé, Sécurité et Environnement


(suite de la page 1)
Le reporting au sein de l’absence de sensibilisation normale et anormale?
l’Activité Aval, est scindé en au niveaux des différents - qui reporte, à qui
trois volets, à savoir: les sites. reporter et qui valide?
accidents-incidents, E n f i n, d es exp er t s - quels sont les moyens à
l’environnement et la santé étrangers ont présenté mettre en place pour un
et enfin, les bases de leurs expériences en reporting efficace?
données. Le reporting à matière de reporting HSE. Au terme de ces travaux,
l’Aval est essentiellement Eni a présenté ses des recommandations ont
basé sur l’élaboration d’un indicateurs en matière de été faites par les
ra pp o rt men sue l qui santé, de qualité participants.
comporte: (l’évaluation du risque lié à
- des informations sur la la santé, de l’audit Un représentant de
sécurité; technique…) ainsi que ses chaque groupe de travail a
indicateurs de présenté en plénière les
- des informations sur la p e r f o r m a n c e s . résultats de la réflexion de
santé au travail; Schlumberger utilise un chaque atelier.
- un rapport d’activité de logiciel facile et accessible Les recommandations les
surveillance médicale; basé sur des questions plus importantes sont:
- une cartographie des portant sur l’objectivité des - la révision du document
risques professionnels; descriptions des rapports, (canevas) déjà existant par
la neutralité des rapports et la clarification des
- et enfin, un rapport sur la facilité de leur lecture définitions et concepts;
l’environnement. par tout le personnel du - l’uniformisation des
L’Activité Amont a, quant à Groupe. rapports ;
elle, présenté les difficultés Enablon, éditeur de - l’engagement d’une
et les contraintes qu’elle solutions logicielles de réflexion au niveau du
rencontre en matière de reporting et pilotage dans partage d’expériences;
reporting au niveau des le domaine du
divisions et des différents développement durable et - l’association des
sites, les données souvent de la gestion HSE, a Activités et des filiales
difficilement exploitables, présenté deux façons pour l’élaboration des
ainsi que les retards de d’aborder la gestion de rapports d’activités avant
transmission des données. l’information HSE: le SD- consolidation au niveau de
Pour palier à ces HSE et l’IMS. la Direction Centrale Incident à
insuffisances, l’Activité Le SD-HSE, Sustainable HSE. Mohammadia et
Amont suggère l’acquisition Development, a pour but A la question qui reporte?, conséquences du non
d’un outil informatique de d’exprimer les besoins de les participants ont jugé
traitement des données qui respect par les
assure la transmission d’une reporting et pilotage des que cette responsabilité
entreprises dans le cadre incombe aux premiers populations des
manière rapide ainsi que leur de la production des responsables de l’Activités
fiabilité. distances de sécurité
r a p p o r t s d u ou de la filiale. (suite de la page 2)
Pour l’Activité TRC, le Développement Durable. Quant aux moyens
reporting HSE est organisé L’IMS, Incident nécessaires pour assurer La législation en vigueur
selon trois segments: la Management System, a un bon reporting, il a été
communication interne, la définit clairement la gestion
c o m m un i c a t i o n i n t r a - pour objectif, quant à lui montré la nécessité de
d’exprimer les besoins de mettre en place un outil de ces périmètres de sécurité
sectorielle et la gestion, pilotage et uniforme et automatisé
communication externe. ainsi que les responsabilités
L’interaction entre les amélioration des pour traiter et transmettre concernant les périmètres de
segments se fait grâce aux performances des l’information. Des actions
entreprises en matière de formation doivent être protection autour des
flux d’informations contenus de sécurité, de conditions également organisées à ce
dans les différents supports installations industrielles
de communication tels que de travail et de prévention sujet.
des risques. dangereuses, à travers le
le BRQ (Bulletin de Au terme de la
reporting quotidien), la note Selon Enablon, une consolidation, le Directeur décret n° 84 -105 du 12 mai
de conjoncture... entreprise pourrait Central HSE a procédé à 1984 portant institution d’un
Il ressort que, les contraintes appliquer un des deux la clôture du workshop et périmètre de protection des
rencontrées par les Activités modèles ou adopter une a exprimé ses
solution double SD-IMS. remerciement à installations et infrastructure
dans le reporting sont l’ensemble des
similaires en majeure partie à L’après-midi du premier et de l’arrêté du 15 janvier
tout le Groupe Sonatrach, jour et la matinée du participants pour avoir
contribué aux travaux afin 1986 fixant les limites du
notamment en ce qui deuxième jour ont été de mettre en place un périmètre de protection
concerne la lenteur dans la consacrées aux travaux en système de reporting
transmission de ateliers. Quatre groupes de autour des installations et
l’information, une mauvaise travail ont été formés pour uniforme et efficace pour
tout le Groupe Sonatrach. infrastructures du secteur
homogénéité du reporting débattre des questions:
entre les structures et - quoi reporter en situation des hydrocarbures.
Page 4 Dossier thématique N° 05

Tout savoir sur la fiscalité environnementale


Un Fonds National pour La lutte contre la pollution marine Cette taxe est reversée au profit du
l’Environnement et la Dépollution n’est plus supportée par ce fonds FEDEP (50%), du budget de l’Etat
(FEDEP) a été créé au terme de la après les modifications apportées par (20%) et des communes (30%).
loi des finances complémentaire de
2001. (JO n°38 du 21 juillet 2001). la loi des finances 2006. La taxe sur le torchage a été établie
Le FEDEP est dirigé par le Ministre La taxe sur les activités polluantes a par la loi n°05-07 relative aux
de l’aménagement du territoire et de hydrocarbures. C’est une disposition
l’environnement et alimenté par : été établie par la loi des finances de
l’année 1992. Elle est entrée en qui ordonne à tout contractant
- les taxes sur les actions polluantes disposant d’une autorisation de
ou dangereuses pour application en 1993 (Décret exécutif
l’environnement ; torchage de s’acquitter d’une taxe
n°93.68 du 1er mars 1993, relatif aux
- les produits des amendes ou titre spécifique payable au Trésor public
modalités d’application de la taxe sur de huit mille (8000) DA par millier
des infractions à la réglementation les activités polluantes ou dangereuses
relative à l’environnement ; de mètres cubes (Nm3).
- les dons et legs nationaux ou pour l’environnement).
internationaux La taxe sur l’utilisation de l’eau
Cette taxe ne concerne que les potable ou propre à l’irrigation a
- les indemnisations au titre des
dépenses pour la lutte contre les installations classées, régies par le été instaurée pour assurer une
pollutions accidentelles occasionnées Décret exécutif n°98.339 du 3 récupération assistée des ressources
par des déversements de substances novembre 1998, définissant la en eau. Le contractant doit
chimiques ou dangereuses dans la réglementation applicable aux s’acquitter d’une taxe, payable
mer, dans le domaine hydraulique et installations classées et fixant leur annuellement au Trésor public. Le
les nappes souterraines publiques ou nomenclature. montant est fixé à quatre vingt (80)
dans l’atmosphère ;
- les prêts accordés au Fonds et DA par mètre cube utilisé.
Quant à la taxe sur le stockage des
destinés à financer les opérations de déchets spéciaux, elle a été instaurée L’utilisation, le transfert ou la
lutte contre la pollution ; cession de crédit concernant
- les dotations éventuelles du Budget par la loi des finances 2002. Elle
concerne les détenteurs de ce genre de l’émission de Gaz a effet de serre
de l’Etat ; sont soumises au paiement d'une
- toutes autres contributions et déchets et les incite à prendre les
ressources ; dispositions nécessaires pour trouver taxe spécifique payable par le
contractant au Trésor public.
Le FEDEP est destiné à couvrir les d e s so l u t i o n s d e t r ai t e me n t
dépenses liées au financement : appropriées. Le montant de cette taxe Instituées par la loi des finances
• de l’aide à la reconversion des a été fixé à 10 500 DA la tonne de 2006, la taxe sur les huiles,
installations existantes vers les déchets industriels spéciaux et ou lubrifiants et préparations
technologies propres; dangereux, déchets susceptibles de lubrifiantes est fixée à 12 500 DA
nuire à la santé publique ou à par tonne, importés ou fabriqués sur
• des contrôles à la source ;
l’environnement. le territoire national, et dont
• de la surveillance de l’état de
La taxe sur les déchets des hôpitaux l’utilisation génère des huiles
l’environnement ;
est destinée à inciter les hôpitaux et usagées. Les revenus de cette taxe
• des études et de la recherche cliniques à se doter des équipements sont reversés au profit du trésor
scientifique; d’incinération appropriés. Son public (15%), des communes (35%)
• des interventions d’urgences montant est fixé à 24 000 DA la tonne et du FEDEP (50%).
dans le cas des pollutions de déchets.
accidentelles ; La taxe sur les pneus neufs importés
La taxe sur les carburants touche deux ou produits localement, est fixée
• de tous les aspects liés types de carburants plombés (normal comme suit :
l’information, la sensibilisation et la et super). Elle est de 1 DA/litre
vulgarisation, relatives aux questions • 10 DA par pneu destiné aux
de l’environnement ; d’essence super et normal plombés. véhicules lourds ;
Cette taxe est affectée dans les
• des actions des associations comptes du FEDEP (50%) et le • 5 DA par pneu destiné aux
d’utilité publique dans le domaine de Fonds National routier et autoroutier véhicules légers. Les revenus de
l’environnement ;
(50%). cette taxe sont affectés comme suit :
• des projets d’investissements
intégrant des technologies propres ; La loi des finances 2003 a institué une 10% au profit du Fonds National du
taxe sur les eaux usées industrielles, Patrimoine Culturel, 15% au profit
• des remboursements des prêts établie selon le volume rejeté et la
accordés aux Fonds ; du Trésor public, 25 % au profit des
charge de pollution générée par
• des actions relatives à la l’activité en dépassement des valeurs communes et 50% au profit du
dépollution industrielle. limites telles que fixées par la Fonds National de l’Environnement
réglementation en vigueur. et de la Dépollution (FEDEP).
N° 05 Veille Réglementaire Page 5

Ville nouvelle de Hassi Messaoud Certification Iso 9001


version 2000 du GL4Z
Deux décrets ont été Enfin, s’agissant des la wilaya de Ouargla;
promulgués concernant la fonctions de base de cette Le complexe de
-le président de
création de la ville nouvelle ville nouvelle de Hassi production de gaz
l’assemblée populaire liquéfié GL4Z à Arzew a
de Hassi Messaoud ainsi Messaoud, ce décret traite communale de la
que les modalités de sa également les activités été certifié « ISO 9001
commune de Hassi version 2000 » .
gestion future. é n e r g é t i q u e s , Messaoud, et;
Décret n°06-321 du 18 universitaires, culturelles, - un représentant de L’audit du complexe a été
septembre 2006 portant sportives et de loisirs. chaque ministère (une effectuée les 16, 17 et 18
trentaine). octobres 2006 par SGS
création d’une nouvelle Décret n°06-322 du 18
France.
ville dénommée « ville septembre 2006 fixant Sur le plan financier, cet
nouvelle de Hassi les missions, établissement est doté Cette certification pour le
Messaoud » qui est l’organisation et les d’un fond initial sous la management de la qualité,
implantée sur le territoire modalités de forme d’une dotation a été inscrite dans le
de la commune de Hassi fonctionn em ent de budgétaire dont le cadre de la stratégie du
Messaoud dans la wilaya l’organisme de la ville Groupe.
montant est fixé par
de Ouargla. nouvelle de Hassi arrêté conjoint du Pour rappel, les unités
Ce décret arrête la Messaoud. Ministre chargé des certifiées ISO 9000 sont:
superficie du périmètre de Ce décret précise que finances et du Ministre - le complexe GL2Z
cette nouvelle ville et fixe l’organisme de gestion chargé de l’énergie.
- le complexe GL1Z
son programme général cette nouvelle ville est un L’Etat accorde à cet
traitant des : établissement public à organisme des - l’ENTP
caractère industriel et contributions financières - HELIOS
-espaces pour le
programme d’habitat; commercial (EPIC). Il est en compensation des - ENAGEO
doté de la personnalité sujétions de service
- é q u i p e m e n t s morale et de l’autonomie public que l’Etat lui - Naftal (aviation marine)
administratifs; financière et est régi par impose. -et GTP.
-infrastructures et des règles administratives
établissements du sport et dans ces relations avec Maitrise de l’énergie:
de la jeunesse; l’Etat et par des règles
commerciales dans ces Formation d’auditeurs énergétiques et
- instituts universitaires; relations avec les tiers. hommes-énergie
- centres de formation ; Cet établissement est Devant le renforcement Promotion et la
- zones d’activités destinées placé sous la tutelle du d e s dispositions Rationalisation de
à la production des biens et Ministre cha rgé d e r é g l e m e n t a i r e s et l’Utilisation de l’Energie),
services liés aux activités l’énergie. législatives nationales
énergétiques, universitaires. deux projets de
Ce décret précise aussi relatives à la maîtrise de conventions relatifs à la
Pour ce qui est du volet que cet établissement est l ’ é n e r g i e , faisant formation d’auditeurs
environnement, ce administré par un conseil o b l i g a t i o n aux
programme prévoit : énergétiques et
d’administration et dirigé établissements grands
- d e s sys t èmes et par un directeur général. d’hommes-énergie, au
consommateurs de profit du personnel du
infrastructures de
traitement des déchets et L e c o n s e i l l’énergie (loi n°99-09 du Groupe Sonatrach. Cette
des eaux usées; d ’ a d mi n i s t r at i o n e st 28 juillet 1999), d’
formation a pour objectif
présidé par le ministre effectuer des audits
- des espaces de protection chargé de l’énergie ou son énergétiques (décret l’acquisition d’une
autour de la ville nouvelle représentant. Il comprend exécutif N° 05-495 du 26 expertise ainsi que les
dont les usages sont fixés outils nécessaires à
aussi comme membres : décembre 2005), la
par le plan d’aménagement
- le wali de la wilaya de Direction Centrale HSE l’intégration du
de la ville nouvelle;
O u a r g l a ; prévoit d’initier, en mécanisme d’éco-
- une ceinture verte de efficacité énergétique dans
protection de la ville - l e p r és i d en t d e c o l l a b o r a t i o n a v e c
nouvelle contre les vents. l’Assemblée Populaire de l ’ A P R U E ( A g e n c e la gestion globale de
Nationale pour la l’entreprise.
Page 6 Evénements- Manifestations N° 05

Glossaire HSE 13ème Réunion des Experts de l’environnement des pays de


OPAEP -Le Caire Egypte
Ce glossaire a pour objectif de
fournir des définitions simples et La 13ème réunion des COP11/MOP1 dans l’environnement des pays
objectives de mots et formules Experts Arabes de lequel a été initiée une de l’OPAEP, les deuxième
fréquemment utilisés dans le l’environnement tenue au nouvelle phase relative et troisième journées ont
d o m a i n e H S E . Caire les 09 et 11 septembre au régime du été consacrées à des
♣ Amélioration continue : 2006, s’inscrit dans le cadre changement climatique Workshops sur le
Processus d’enrichissement du de la concertation et de la international et sur la m éc ani s me po ur un
s y s t èm e d e m a n a g e m en t coordination de la position nécessité de maintenir développement propre et
environnemental pour obtenir des pays Arabes l’effort en matière de les communications
des améliorations de la exportateurs de pétrole, en discussions sur les nationales.
performance environnementale vue de la tenue de la changements climatiques Ces deux workshops ont
globale en accord avec la douzième Conférence des afin de mieux défendre été organisés en vue
politique environnementale de Parties de la Convention les intérêts des pays d’encourager le
l ’ o r g a n i s m e . Cadre sur les Changements m e m b r e s d e développement des projets
♣ Audit : examen méthodique C l i m a t i q u e s l’Organisation des pays MDP au sein des pays
et indépendant en vue de COP12/MOP2, à Nairobi Arabes exportateurs de membres et créer un espace
déterminer si les activités et (Kenya), du 06 au 13 pétrole (OPAEP). d’échange d’informations et
novembre 2006. En marge des travaux de d’expériences notamment
résultats satisfont aux dans l’élaboration des
dispositions pré-établies, et si ces Cette réunion a porté sur le cette 13ème réunion des communications nationales.
dispositions sont mises en plan d’action adopté par la e x p e r t s d e
oeuvre de façon efficace et apte à
atteindre les objectifs recherchés.
Séquestration du Carbone : Réunion à Riyad Arabie Saoudite
Agenda Des représentants de compréhension participants sur les
Sonatrach ont assisté à la conceptuelle du derniers développements
Sous le slogan « les Réformes … première Conférence bénéfice financier et en matière de
Stratégies, Opportunités,
Innovations », se déroulera la Internationale sur le économique que le technologie, co ûts,
Semaine de l’Energie, SEA3, du 25 Mécanisme pour un MDP pourrait apporter. politiques et règlements
au 29 novembre 2006 à Oran. Développement Propre Cette conférence a été concernant le PSC;
Cette manifestation de grande (MDP) en Arabie Saoudite
envergue, réunira pendant cinq suivie, le 21 septembre - identifier des facteurs
jours, ingénieurs, spécialistes, qui s’est tenue les 19 et 20 2006, par une table nécessaire au
experts et managers autour des septembre2006 à Riyad, ronde sur le Piégeage et développement rapide
thèmes qui caractérisent les plus Arabie Saoudite. le Stockage du dioxyde du PSC, et;
grandes tendances actuelles de
l’industrie de l’Energie. Le thème de la du Carbone (PSC). - discuter le rôle
SEA3 sera constituée de trois grands Conférence était Cette table ronde a été potentiel du dialogue EU
é v é n e m e n t s : « Protocole Kyoto et o r g a n i s é e - OPEP dans la
- La Troisième Exposition Arabie Saoudite : de conjointement par
Internationale sur le Pétrole et le promotion du PSC.
Gaz (ALOGE 3, Algerian Oil and
l’observation à l'Union Européenne
Gas Exhibition 3), du 25 au 29 l’acceptation puis à la (EU) et l'Organisation Durant ces trois jours,
n o v e m b r e 2 0 0 6 . mise en œuvre rapide ». des Pays Exportateurs plus de 300 participants
- La Cinquième Conférence du Pétrole (OPEP) et ont assistés, représentant
Stratégique Internationale (CSI 5), Organisée par le Ministère des gouvernements, des
du Pétrole et des fait partie du
sur les opportunités Programme du Travail organisations
d’investissement dans le domaine de Ressources Minérales de internationales, des
l’Energie en Algérie, du 26 au 27 l'Arabie Saoudite, la 2006 du Dialogue UE -
novembre 2006. - OPEP sur l'Énergie. La entités industrielles,
Conférence avait pour financières et légales, et
Les Septièmes Journées objectif de fournir aux table ronde a visé à :
Scientifiques et Techniques de également des
Sonatrach (JST 7) du 28 au 29 participants une - informer les institutions de recherche.
novembre 2006. Comme de
tradition, ces Journées Scientifiques
et Techniques seront un carrefour
d’échange d’idées, de débats et de Formation Risk Management et Assurances
partage d’expériences vécues.
Notons que ces journées consistent Dans le cadre de la Management et d’accéder à la nouvelle
en des sessions plénières, des formation interne, la Assurances pendant le vision de la fonction
sessions audiovisuelles, des sessions Direction Centrale mois de novembre, à
par affiches (posters) et des tables l’hôtel Hilton. assurances dans le
rondes. Huit (08) thèmes seront Groupe Finances, Groupe et de profiter de
conjointement avec le Des cadres HSE y
abordés durant ces assises, parmi prennent part. La la riche expérience des
lesquels, celui ayant trait à la Santé, à consultant Gras Savoye a formation qui s’articule
la Sécurité, à l’Environnement et au organisé une formation formateurs et spécialistes
Développement Durable. autour de thème
de 15 jours en Risk d’actualité, permet dans ce domaine.

Direction Centrale HSE / Sonatrach - Djenane El Malik—Hydra—Alger


E.mail : hseinfo@sonatrach.dz Tél /Fax : (213) 021 60 26 95 Tél réseau: 21 00 57 66/ 40 41