Vous êtes sur la page 1sur 29

L’Unité

d’Injection

www.shutterstock, Image ID:271367333,


Copyright: Macrovector

1
Phases d'un cycle d'injection plastique
La trémie alimente la vis
de plastification en
granulé de matière
thermoplastique.
Cette vis, en tournant, permet d'amener la matière
dans le fourreau. Les colliers chauffants et l'action
mécanique de la vis vont faire fondre et malaxer les
granulés qui vont devenir pateux et se mélanger ce
qui est utile lorsqu'on ajoute des adjuvants et des
additifs (colorants, charges, anti-UV, fongicides,
etc...).
Le dosage (préparation d'une dose à injecter dans le
moule) s'effectue par rotation de la vis.
L'injection se fait par une translation rapide de
la vis qui s'arrête alors de tourner.
La matière pénètre dans le
moule et vient remplir les
empreintes en passant
dans la carotte, les canaux
d'injection et les seuils.
Le moule reste fermé pendant un laps de temps,
pour permettre à la matière de se solidifier.
Pendant ce temps, la vis recule tout en tournant
pour effectuer un nouveau dosage en amenant de
la matière fondue au devant de la buse.
L'unité d'injection recule alors
pour ne pas rester en contact
avec le moule, la partie mobile
du moule recule afin d'ouvrir
le plan de joint et les éjecteurs
vont sortir pour éjecter la
pièce de l'empreinte.

Le moule va ensuite se refermer, les éjecteurs


vont rentrer, l'unité va avancer et la buse va
venir à nouveau en contact avec l'outillage
pour effectuer une nouvelle injection.
Exercice
La pression au niveau du piston d’un cylindre de
plastification est de P1 = 50 bars pour une section de
diamètre D1 = 150 mm

Calculer la pression dans la buse de la presse si le


diamètre de la section de celle-ci est de D2 = 30 mm
Exercice
La force exercée par le vérin du piston est : F1 = P1 x
S1,
avec P1 = 50 bars et S1 = p * D1²/4 et D1 = 150 mm

La pression dans la buse de la presse est : P2 = F2 /


S2,
avec F2 = F1 et S2 = p * D2²/4 et D2 = 30 mm

On a donc : P2 = P1 * S1 / S2 = P1 * D1² / D2²

Application numérique : P2 = 50 * 150² / 30² = 1250


bars = 125 MPa.
L’Unité d’Injection – Composants: Le
Cylindre de Plastification
https://www.youtube.com/watch?v=B31lWwrQV
r4

https://www.youtube.com/watch?v=f7mtu-
dhyIM

https://www.youtube.com/watch?v=RMjtmsr3C
qA
L’Unité d’Injection – Composants: Le
Cylindre de Plastification
Le cylindre chauffant est la partie la plus
importante de l’unité d’injection. Il est
généralement concu sous la forme d’un tube
longitudinal à partir d’un acier pas cher. Par
contre, l’intérieur du cylindre est couvert d’une
couche fine d’acier de haute qualité qui peut
résister au caractere abrasif de l’injection.
Généralement, cette couche a une forte teneur
en Chrome.
L’Unité d’Injection – Le Cylindre de
Plastification
Le Chrome est un métal dur, de couleur gris
acier-argenté. Il résiste à la corrosion et au
ternissement.

Source Wikipedia
L’Unité d’Injection –Le Cylindre de
Plastification
A l’extérieur du cylindre, on retrouve des
résistances chauffantes qui lui sont attachés. Le
chauffage de ces bandes se fait avec du courant
électrique. Un espace minimal est maintenu
entre elles.

Il existe 3 zones de chauffages: la zone frontale,


centrale et postérieure. Chaque zone contient 3
(ou plus) bandes. Le nombre des bandes depend
de la longueur du cylindre.
L’Unité d’Injection –Le Cylindre de
Plastification

A chaque zone (frontale, centrale et postérieure)


est assigné un thermocouple pour le controle de
la température.

L’unité de controle decidera en fonction de ces


mesures de température, si plus de chaleur doit
être introduite dans la zone spécifiée.
L’Unité d’Injection – La Trémie (Hopper)

En haut à droite de
l’unité d’injection, on
peut distinguer le
Hopper. C’est là que
les granules en
plastique sont stockés
avant d’être
introduites dans le
cylindre chauffant
L’Unité d’Injection – La Trémie (Hopper)

On peut voir que la section du


hopper se retraicit afin de faciliter
le remplissage des granules en
plastique.

Généralement un hopper est


concu pour contenir du matériau
nécessaire pour 2 heures de
fonctionnement de la machine.
L’Unité d’Injection – La Trémie

La base du hopper doit contenir un aimant. Son


role est de capturer les particules métalliques qui
peuvent exister dans les granules en plastiques.

Ces particules métalliques peuvent provenir


accidentellement des lames de découpe des
palettes (ou même d’une manière intentionnelle).

L’aimant peut être placé a l’extérieur ou a


l’intérieur du hopper.
L’Unité d’Injection – La Trémie

Si l’aimant est placé à l’extérieur, il peut être


prélevé et enlevé même quand la machine
fonctionne.

Si l’aimant est placé à l’intérieur, il doit être prélevé


du hopper pour être nettoyé.

La configuration intérieure est moins chère, mais


moins facile a nettoyer
L’Unité d’Injection – La vis de plastification

La vis de plastification est placé à l’intérieur du


cylindre de plastification. Il a deux roles:

- Déplacer le matériau de la trémie tout au long


du cylindre

- Mélanger et homogénéiser le plastique en


fusion
L’Unité d’Injection – La vis de plastification
Le mouvement du matériau dans la vis génère du
frottement qui engendre de la chaleur. Ceci
contribue à augmenter la température du
plastique.
Plus le plastique est déplacé vers l’avant, plus il est
comprimé (le diamètre de la vis augmente). Le
frottement du à la compression génère de la
chaleur.
Le frottement est créé car il existe une faible
distance entre la surface de la vis et la paroie
intérieure du cylindre (généralement entre 0.003
et 0.005 in / 0.008 et 0.013 cm)
L’Unité d’Injection – La vis de plastification

Rappelons nous qu’il y a des résistances


électriques placées sur le cylindre de plastification.

Ces cylindres sont à l’origine de la plus grande


partie de chaleur nécessaire à la fusion du
plastique.

Mais le frottement du à la compression dans la vis


participe aussi au chauffage, réduisant ainsi le cout
en électricité.
L’Unité d’Injection – La vis de plastification

L’action de compression dans la vis est appelée


cisaillement (shear).

Trop de cisaillement peut détruire la structure


moléculaire du plastique et de ce fait dégrader
le matériau. C’est pour celà qu’on ne peut pas
fournir toute la chaleur nécessaire à la fusion à
partir du cisaillement.
L’Unité d’Injection – La vis de plastification

Il y a plusieurs types de conceptions de la vis de


plastification avec différentes formes, pas de
vis, cisaillement, géometrie de la tête de vis etc..
L’Unité d’Injection – La vis de plastification

On remarque que la section de la vis augmente


à partir de la zone d’alimentation.

La zone de fusion est une zone transitoire entre


l’alimentation et l’injection. C’est là où la section
de la vis augmente afin de favoriser le
cisaillement et de ce fait le chauffage.
L’Unité d’Injection – L’embout
La dernière partie de l’unité d’injection est
l’embout. Il existe des résistances électriques à
l’embout.