Vous êtes sur la page 1sur 6

Exercices sur les circuits magn étiques : corrigé

Exercice I

Un circuit magn étique est constitu é d'un tore en mat é riau ferromagn étique de perm éabilit é relative 1000, de longueur moyenne 200 mm, de section 10 cm ² et d'un entrefer de 1 mm de long. Sur ce circuit, on enroule 25 spires d’un conducteur parcouru par un courant de 2 A.

On suppose que le champ dans le fer est 1,25 fois plus important que dans l'entrefer.

le fer est 1,25 fois plus important que dans l'entrefer. Calculer en utilisant le th é

Calculer en utilisant le th é or ème d'Amp ère le module du champ magn é tique dans l'entrefer et les excitations magn étiques dans l'acier et l'entrefer.

Exercice II

Une bobine est constitu é e de 30 spires enroul é es sur un circuit magn étique constitu é d'un mat ériau ferromagné tique de perm é abilit é relative µ r = 1000 et d'un entrefer de 1 mm, la fibre moyenne mesure 300 mm. La section du fer est de 10 cm ² et celle suppos ée de l'entrefer de 12 cm ².

1. L’intensit é du courant dans le bobinage é tant de 8 A, calculer le champ magn é tique dans l'entrefer.

Le circuit magn étique est d é compos é en une partie « acier » et en une partie « air » :

Partie «

acier » : longueur l a = 300.10 3 m , section S a = 10.10 4 m 2 et perm éabilit é magné tique

a = 4 .10 4

SI

Partie

« air » :

a = 4 .10 7

longueur

SI

l e = 10 3 m

,

section

S e = 12.10 4 m 2

et

perm éabilit é

magné tique

D'apr è s le thé or è me d'Amp è re :

et l'entrefer, N = 30 spires et I l'intensit é du courant dans le bobinage.

H a . l a H e . l e = N I

avec H a et H e les modules de l'excitation dans l'acier

Comme

B a =  a H a

et

B e =  0 H e

, l' é quation pr é c é dente devient

B

a

a

.

B 0 . l e = N I

e

l a

D'apr è s la loi de conservation du flux :

B a . S a = B e . S e

dans l'acier et l'entrefer. On obtient

B a = B e . S e

S

a

avec B a et B e les modules du champ magn é tique

D'o ù

B e

finalement

S e

1

S a a

B e =

.

l a B e

0

. l e = N I

N I

S e

S a

1

a

. l a 1 0 . l e

=

B

e S e

S

a

1

l a 1

qui

devient

0

. l e = N I

.

30. 8

a

en

factorisant

12.10

4

4 .10 4 . 300.10 3

1

10.10

4

1

4 .10 7 . 10 3

= 0,221 T

Be

et

2. Quelle est le flux à travers le circuit magn é tique ?

Puisque

 = B a . S a = B e . S e

alors

 = B e . S e = 0,221 .

12.10 4 = 265 µWb

3. Calculer le flux total vu par la bobine.

C'est le flux vu par une spire (flux à travers une section du circuit magn é tique) multipli é par le nombre de

spires :

T = N  = 30 .265 = 7,95 mWb

Exercices sur les circuits magn étiques :

Exercice III

On consid ère un circuit magn é tique torique de section carr é e sur lequel est bobin é un enroulement de N = 20 spires parcourues par un courant d’intensit é I.

La perm é abilit é relative de l'acier vaut 10000. Rayon inté rieur R 1 = 4 cm. Rayon ext érieur R 2 = 6 cm. Épaisseur de l'acier 2 cm. La longueur de l'entrefer est variable

I R 2 e R 1 La section de l'entrefer est suppos é e é
I
R 2
e
R 1
La section de l'entrefer est suppos é e é gale
à celle de l'acier.

1. En utilisant la relation d’Hopkinson, é crire le flux à travers une section du mat é riau en fonction de l' é paisseur e de l'entrefer et du courant I (la longueur de l'entrefer est n é glig é e pour le calcul de la r é luctance de l’acier).

2. Calculer l'intensit é du courant permettant d'obtenir un champ magn étique de 100 mT.

a. lorsque l'entrefer est nul.

b. lorsque l'entrefer vaut 0,5 mm.

1

3. L' é nergie W emmagasin ée par la bobine s' é crit : W = 2 T . I , T é tant le flux total vu par la bobine.

a. Exprimer l' é nergie en fonction de e et .

b. Tracer la courbe W = f(e) (é nergie stock é e en fonction de la longueur d'entrefer) pour la m ê me valeur

du flux qu'au 2 (e varie de 0 à 3mm). Dans quelle partie du circuit magn étique l' é nergie est­elle majoritairement stock é e ?

Exercices sur les circuits magn étiques :

Exercice IV

On ré alise une bobine de 20 spires sur le noyau central du circuit magn é tique ci­contre :

La perm é abilit é relative du mat ériau vaut 1000.

1. Le circuit magn é tique peut être repr ésent é par le sch é ma ci­dessous à droite (analogie é lectrique) :

a. Calculer les valeurs des r éluctances de chaque partie du circuit magn é tique (On suppose que les sections des entrefers sont é gales à celles des p ô les qui les encadrent. On n é glige la longueur de l'entrefer pour le calcul des r éluctances des parties fer).

7

2

7 cm cm 2 cm 5 cm 2 cm 0,5 cm 0,5 cm cm entrefer
7 cm
cm
2 cm
5 cm
2 cm
0,5
cm
0,5
cm
cm
entrefer
10cm
0,1 cm

l

La r éluctance d'une portion de circuit magn étique est donn ée par ℜ = 1

S

Les longueurs sont celle de la fibre moyenne du circuit, les notation sont celles du circuit magn é tique analogue de le figure suivante :

Pour les colonnes verticales lat é rales :

perm é abilit é magné tique

a =  0 . r

1 = 1 a S 1 r = 1000

avec

1

l

avec l 1 = (7 – 1) = 6 cm, S 1 = 2x7 = 14 cm 2 et la

. Ce qui donne :

1 =

1

2

14.10 4 = 34,1 kH 1

6.10

4 . 10 7 . 1000

Pour les portions verticales et lat é rales de la colonne horizontale inf é rieure :

l

2 = 1 a S 2

2

avec l 2 = 1 cm,

S 2 = 2x7 = 14 cm 2 et la perm é abilit é magn étique

a =  0 . r

. Ce qui donne :

2 =

1

10

2

4 = 5,7 kH 1

4 . 10 7 . 1000

14.10

Pour les portions horizontales de la colonne horizontale sup é rieure :

l

3 = 1 a S 3

3

avec l 3 = (5 – 1) =

4 cm, S 3 = 2x7 = 14 cm 2 et la perm é abilit é magn étique

a =  0 . r

. Ce qui donne :

3 =

1

2

14.10 4 = 22,7 kH 1

4.10

4 . 10 7 . 1000

Pour la colonne centrale :

magn é tique

a =  0 . r

l

4

4 = 1 a S 4

. Ce qui donne :

avec l 4 = (7 – 1) = 6 cm, S 4 = 5x7 = 35 cm 2 et la perm é abilit é

4 =

1

2

35.10 4 = 13,6 kH 1

6.10

4 .10 7 . 1000

Pour la portion verticale et centrale de la colonne horizontale inf érieure :

l

5 = 1 a S 5

5

avec l 5 = 1 cm,

S 5 = 5x7 = 35 cm 2 et la perm é abilit é magn étique

a =  0 . r

. Ce qui donne :

5 =

1

10

2

4 = 2,8 kH 1

4 . 10 7 . 1000 35.10

Pour les entrefers ext é rieurs :

e1 = 1

0

l e1

S

e1

magn é tique du vide (ou de l'air). Ce qui donne :

avec l e1 = 0,1 cm, S e1 = 2x7 = 14 cm 2 et la perm é abilit é

e1 =

1

7 0,1 14.10 .10 4 = 568 kH 1

2

4 . 10

Exercices sur les circuits magn étiques :

Pour l'entrefer central :

e2 = 1

0

l e2

S

e2

du vide (ou de l'air). Ce qui donne :

avec l e2 = 0,1 cm, S e2 = 5x7 = 35 cm 2 et la perm é abilit é magn é tique

e2 =

1

2

10 7 0,1 35.10 4 = 227 kH 1

.10

4 .

b. Mettre le sch é ma sous la forme d’une force magn é tomotrice « alimentant » une ré luctance, le flux dans le circuit étant celui de la colonne centrale. Les r éluctances des branches ext é rieures sont en s érie (mê me flux), la ré luctance é quivalente est é gale à la somme des r é luctances :

lat = 2. 3  ℜ 1  ℜ 2  ℜ e1

lat = 2.

22,7 34,1 5,7 568 = 653 kH 1

Ces deux r é luctances sont en parall è le et comme elle sont identiques, elle peuvent être remplac ées par une seule égale à

lat

= 653

= 326 kH 1

2

Les

2

r éluctances

de

la

branche

centrale

sont

en

s érie

soit

cent = ℜ 4  ℜ 5  ℜ e2 = 13,6 2,8 227 = 243 kH 1

ℜ e 2 = 13,6  2,8  227 = 243 kH − 1 Finalement, les

Finalement, les r é luctances

lat

2

2. Module du champ magn é tique

et

cent

sont en s érie ce qui donne une r éluctance équivalente :

eq = lat

2

 ℜ cent = 326 243 = 569 kH 1

a. Calculer la valeur du courant permettant d'obtenir un champ de 140 mT dans l'entrefer central.

D'apr è s la relation d'Hopkinson

spires et I l'intensit é du courant dans la bobine.

La section S c de l'entrefer central est égale à 35 cm 2 et les vecteurs champ magn étique

suppos és colin é aires et de m ême sens donc =

eq = N I

avec F le flux dans le circuit magn é tique, N le nombre de

B c . S c = B c . S c

B c et surface sont

et la relation d'Hopkinson devient

eq B c . S c = N I

ce qui donne :

I = eq B c . S c = 569.10 3 .0,14 .35.10 4

N 20

= 13,9 A

b. En dé duire le champ magn étique dans les colonnes ext é rieures.

D'apr è s

la

B ext = B c .

loi

S c

S ext

de

conservation

du

= 0,14 . 35 = 0,35 T

14

flux :

B ext . S ext = B c . S c

(indice

« ext »

pour

ext érieur)

soit

3. Calculer le flux dans la bobine et le rapport de ce flux sur l'intensit é du courant dans la bobine.

La bobine est constitu ée de 20 spires qui « voient » chacune

 = B c . S c

soit un flux total :

T = 20.  = 20. B c . S c = 20 . 0,14 . 35.10 4 = 9,8 .10 3 Wb

Le rapport du flux sur l'intensit é du courant :

I

T

= 9,8 .10

3

13,9 = 7,05 .10 4 H

(c'est

l'inductance de la

Exercices sur les circuits magn étiques :

bobine).

Exercice V

On consid ère l' é lectroaimant ci­contre. Les cotes sont donn é es en mm, la profondeur est é gale à 30 mm. Perm é abilit é relative des culasses et du noyau : 1500. Le ressort de rappel maintient la partie mobile dans une position telle que l'on ait un entrefer de 2,5 mm sur chaque branche.

1. Exprimer l' é nergie W emmagasin é e par la bobine en fonction du flux F à travers une section du circuit magn étique, du nombre de spires et du courant I qui la traverse.

1

Relation de l'exercice III question 3 : W = 2 T . I et T = N avec N le

1

nombre de spires. Finalement W = 2 N . I

   
     
 
     
 
   
 

10

10    
   
 
 
 
  10   20   10    

10

 

20

 
  10   20   10    

10

  10   20   10    
   
 
    40
 

40

10

10  
 
10  
10  
10  
10  
10  
 
 
 

40

2. Exprimer le flux F en fonction de la r éluctance du circuit magn é tique, du nombre de spires et du courant I. En dé duire l'expression de W en fonction de la r éluctance du circuit, du nombre de spires et du courant I.

D'apr è s la relation d'Hopkinson = N I avec la r éluctance du circuit magn é tique, F le flux dans le circuit magn é tique, N le nombre de spires et I l'intensit é du courant dans la bobine.

3. Donner la ré luctance en fonction de la longueur x d'un entrefer.

La longueur de la fibre moyenne de l'acier est l a = 2 .30 2. 35 = 130 mm et sa section

S a = 10 . 30 = 300 mm 2

soit une ré luctance

a =

1

l

a

3

4 .10 7 .1500 300.10 6 = 230 kH 1

1

130.10

0 . a

S a

=

La ré luctance de l'entrefer d é pend de sa longueur :

e = 1 0 S e

x

=

1

x

6 = 2,65 .10 9 . x (en H 1

4 . 10 7 300.10

et

x en m)

La ré luctance du circuit est é gale à la somme de ces deux r é luctances soit :

e = 230.10 3 2,65 .10 9 . x

(en H 1 et

x en m)

4. Exprimer l'intensit é F de la force de rappel en fonction de x ( F = dW

dx

d

dx

1

)

On remplace W par son expression dans F = dW

dx

F =

d

dx

2 1 N N I

1

. I  = 2 N . I 2

d

dx

1

(le produit

ce qui donne F =

2

2 1 N I 2 est constant)

N . I et comme

= N I

alors

1

En remplaç ant par son expression : F = 2 N . I 2

d

dx

1

230.10 3 2,65.10 9 . x

Dé riv ée de 230.10 3 2,65 .10 9 . x :

d

dx

1

2,65.10 9 . x

230.10 3 2,65 .10 9 . x = 230.10 3 2,65 .10 9 . x 2

D'o ù l'expression de la composante verticale de la force : F v =−

1

2

N . I 2

2,65.10 9

230.10 3 2,65 .10 9 . x 2

soit une

Exercices sur les circuits magn étiques :

intensit é (module du vecteur) : F =

1 N . I 2

2

2,65.10 9

230.10 3 2,65 .10 9 . x 2

5. Le ressort cr éé une force de rappel constante et é gale à 5 N. Calculer la force magn é tomotrice pour que l'armature soit attir é e. La bobine é tant constitu ée de 200 spires, calculer l'intensit é du courant.

D'apr è s l'é quation pré c é dente :

N . I 2 = 2. F . 230.10 3 2,65 .10 9 . x 2 2,65 .10 9

d'o ù l'expression de l'intensit é :

L'entrefer a une longueur é gale à 2,5 mm : I =

1

200

I =

1

N

2. F . 230.10 3 2,65.10 9 . x 2

2,65 .10 9

2. 5 . 230.10 3 2,65 .10 9 .2,5 .10 3 2

2,65.10 9

= 2,1 A

6. L’armature est maintenant coll é e, quelle r ésistance faut­il placer en s é rie avec la bobine pour que le courant suffise au maintien de l'armature lorsque l'alimentation est de 12 V.

La longueur d'entrefer est nulle

:

I =

1

200

2. 5 . 230.10 3 2,65 .10 9 .0 2

2,65.10 9

= 71 mA

Dans la question pr é c é dente, le courant a une intensit é de 2,1 A pour une tension de 12 V soit une r ésistance

12

de la bobine R b = 2,1 = 5,7 . Si une r é sistance R est plac ée en s é rie avec la bobine, l'intensit é du

courant

s' é crit

I =

12

R R b

soit

R = 12

I

R b .

Pour

limiter

le

courant

à

71

mA,

il

faut

12

R = 71.10 3 5,7 = 163

Exercices sur les circuits magn étiques :