Vous êtes sur la page 1sur 20

Bulletin interne du HAO nº 4

Janvier 2008

4 7 9 16 17
Al omrane Droit Dossier Citoyenneté Ressources
Casablanca de Savoir Dar Lakbira du groupe Humaines
DRH & COM

SPÉCIAL
AL OMRANE CASABLANCA
Edito

Nabil EL KERDOUDI
Membre du Directoire
du Groupe Al omrane

Brassage de cultures diverses, la refonte porte bien son nom. Ex SNEC, Ex ANHI,
Ex ATTACHAROUK et Ex ERAC, le temps passe vite l’avenir est ce qui nous
reste.

Société qui porte le nom de la ville phare du Maroc, à savoir Casablanca, Al


omrane Casablanca doit le refléter en terme de projets marquants, d’image
d’excellence et de santé financière.
Tel est le challenge !

Nos ressources humaines sont notre atout pour y arriver : nouvelle culture de
performance et de résultats, des valeurs d’excellence et d’éthique partagées,
une mise à niveau ciblée et une formation adaptée.

Le rayonnement d’Al omrane Casablanca à travers les régions du grand


Casablanca, de Chaouia Ouardigha, Tadla Azilal et une partie de la région
de Abda Doukalla est un gage de redistribution des synergies inter projets et
de résultats sur nos métiers stratégiques et à forte valeur ajoutée entre autres
notre mission sociale, les grands projets d’aménagements urbains, les villes
nouvelles et des nouvelles niches dans la promotion immobilière.

Les attentes concernant notre société sont grandes des pouvoirs publics et
des citoyens, nous devons être à la hauteur et y répondre mais nos attentes en
terme de soutien du groupe Al omrane sont aussi grandes à travers la synergie
nécessaire orchestrée par le département de tutelle.

Sommaire
Al omrane Casablanca s’exprime 4
Dossier Dar Lakbira 7
Droit de savoir 9
La citoyenneté du groupe 16
Ressources Humaines 17
Abderrahmane LAHLOU
Directeur Général
de la Société Al omrane Casablanca

Un Mouvement
Une Dynamique
Une Consécration
Le mouvement opéré qui a donné naissance à la société Al omrane
Casablanca est de nature à marquer l’histoire des opérateurs publics en
habitat qui rayonnaient la région en réinventant de nouveaux modes de
travail, de production et de gestion et à ouvrir de nouvelles perspectives de
développement.

En effet, la dynamique souhaitée est de placer cette nouvelle organisation


qu’est la société Al omrane Casablanca au rang des principaux acteurs de
développement urbain au niveau des territoires qui dépendent de son champ
d’intervention. Ce qui nous enchante et nous rend fiers de pouvoir contribuer
efficacement en synergie avec nos partenaires à ce choix et de pouvoir relever
les défis. Car en plus de la volonté des personnes ressources constituant la
société, des modes d’organisation du travail et des moyens mis en place, les
résultats escomptés ne peuvent qu’être à la hauteur de la confiance placée
en nous.

Ainsi, et pour vous dire à quel point nous nous sommes investis dés les premiers
jours à réaliser les objectifs tant qualitatifs que quantitatifs escomptés.
La consécration est là et les premiers résultats commencent déjà à émerger.
4 Al omrane Casablanca s’exprime

L’AMBITION D’UN
ACTEUR ET BATISSEUR
REGIONAL

L a société Al omrane Casablanca,


en considération de son plan de
développement et de la vision
stratégique qu’elle souhaite mettre en
place, ambitionne dans une première
étape et conformément aux orientations
du groupe Al omrane de réaliser les
indicateurs ci après, qui viendraient
clôturer un semi exercice riche en
événements.

Ainsi en matière de ressources : celles-ci


devraient s’établir à hauteur de 1020
Mdhs composées essentiellement des
recettes clients pour un montant de 418
Mdhs suivi respectivement d’une subvention FSH et BGE pour 322 Mdhs et d’un solde de trésorerie
de début d’exercice équivalent à 138 Mdhs. Ces ressources seraient allouées en partie aux
dépenses d’investissement pour un montant de 732 Mdhs, nécessaires, pour achever 16097 unités
et la mise en chantier de 16475 unités ainsi que la création et l’apurement foncier de 8202 titres, et
pour le remboursement des avances et prêts accordés pour un montant de 111 Mdhs en plus des
dépenses à consentir pour les besoins de fonctionnement.

Bulletin interne du HAO nº4


Al omrane Casablanca s’exprime 5

Les indicateurs clés de la première période En matière Financière :


d’exploitation de la société Al omrane - Ressources : 1020 Mdhs
s’établissent comme suit : - Emplois : 763 Mdhs
- Investissement : 732 Mdhs
En matière technique : - Remboursement : 111 Mdhs
- Achèvement de 16097 unités ;
- Mise en chantier de 16424 unités ;
- Création de 8202 titres fonciers.

En matière commerciale :
- Réalisation de plus de 418 Mdhs ;
- Réalisation d’un chiffre d’affaires de 363 Mdhs ;
- Livraison de 2739 unités ;
- Etablissement de 2304 contrats.

Bulletin interne du HAO nº4


6 Al omrane Casablanca s’exprime

U.G.P : Un territoire d’action qui s’étend de la


côte atlantique au pied de l’Atlas

L a société Al omrane Casablanca


s’attachera à apporter des solutions
tangibles en partenariat avec l’Etat, les
Ces espaces constituent des centres d’intérêt
certains pour l’ensemble de la profession
immobilière et ce, de par les potentialités
collectivités locales et les promoteurs privés à économiques et sociales qu’elles offrent et les
la problématique de l’habitat sommaire et/ou déficits constatés en matière de production
insalubre qui se manifeste dans son territoire de logements et d’aménagement.
d’action ainsi que la mise sur le marché de Ceci nous interpelle, nous nouvelle
différents types de produits en adéquation organisation, à redoubler d’efforts et
avec les différents profils de la demande. d’ingéniosité pour produire encore plus, au
meilleur coût et dans les meilleurs délais, et ce
En effet, l’aire d’intervention de la dite société afin de s’inscrire davantage dans les projets
constituée des régions du Grand Casablanca, spécifiques d’appui au développement
Chaouia Ouardigha, Tadla Azilal et une humain dont la lutte contre l’habitat sommaire
partie de la région de Abda Doukkala soit et/ou insalubre en est la pierre angulaire ainsi
une superficie de 32 392 km2, regroupe une que la promotion de projets d’habitat social et
population urbaine dépassant les sept millions à faible VIT.
d’habitants soit presque 50% de la population
urbaine du Maroc. Il est bien entendu que la diversification de
l’offre et la recherche d’opérations à forte
La société Al omrane Casablanca agira donc valeur ajoutée constitueront également des
sur une zone d’intervention des plus importantes niches de développement de notre société.
en termes de besoins en aménagements C’est ainsi que sur le plan prévisionnel, la
urbains. Elle va opérer ainsi dans un territoire consolidation des objectifs a permis à cette
composé de 268 communes. nouvelle société d’avoir une importance
signifiante au sein du groupe Al omrane.

Pour répondre aux multiples enjeux


économiques qui s’annoncent et en
Mohammedia considération de son champ d’action qui
se trouve immense et décésif, Al omrane
Casablanca
Ben Slimane Casablanca a choisi de valoriser la proximité.

Al omrane Casablanca entend agir au


Settat
El Jadida
Khribga plus prés des besoins, des attentes et des
préoccupations des ménages et des
Beni mellal investisseurs porteurs d’une demande qui peut
impliquer son savoir - faire.

Azilal
A cet effet Al omrane Casablanca a d’emblée
fait le choix d’une organisation décentralisée
avec 6 unités de gestion de projets et deux
directions régionales réparties en fonction des
besoins comme du potentiel de réalisation.
Aire d’intervention de la société
Al omrane Casablanca

Bulletin interne du HAO nº4


Droit de savoir 7

El ALAMI BERQOQ SIDI MUSTAPHA


Chargé de la Communication
à la Société Al omrane Casablanca

Formation :
- Mastère spécialisé en maîtrise d’ouvrage et gestion immobilière (ESTP-Paris).
- Licence en sciences économiques juridiques et sociales Faculté Mohammed V Rabat.

LA VENTE à instaurer des règles de moralité et une


indispensable déontologie dans les transactions
EN L’ETAT FUTUR immobilières et de réduire le coût de la
D’ACHEVEMENT construction en mobilisant le montant des prêts
d’accession à la propriété au profit du vendeur
P ratique répandue au Maroc, la vente en
l’état futur d’achèvement n’était soumise
à aucune réglementation précise. Ce qui en
Ce qui apporte à ce secteur d’activité un levier
permettant l’autofinancement des projets de
la promotion immobilière.
avait fait un terrain fertile à tous les abus.
La loi édicte un mécanisme qui s’échelonne
La loi 44-00, entrée en vigueur en Novembre
dans le temps et dans lequel la VEFA donne
2003, est un moyen de limiter les risques, même
lieu à un contrat préliminaire et un contrat
si elle est en contradiction avec d’autres lois.
définitif. Le contrat préliminaire ne peut être
En effet, les opérations de promotion
signé qu’après l’achèvement des fondations
immobilières recourent aux avances des
au niveau du rez –de- chaussée, les conditions
futurs acquéreurs en vue de financer leur
techniques et financières de la vente sont
construction.
comportées obligatoirement dans ce contrat
Cette mobilisation de ressources
financières autre que celles
traditionnellement utilisées (fonds
propres et crédits bancaires)
encouragent la réalisation et
donc la vente en l’état futur
d’achèvement, dites VEFA elle
est également source de risque
pour les candidats à l’accession
à la propriété. On parle de VEFA
lorsqu’un promoteur décide
d’édifier une construction sur
un terrain lui appartenant et de
vendre l’ensemble (terrain +
construction) à un candidat à
l’accession à la propriété.
Les objectifs fondamentaux de
cette nouvelle loi consistent

Bulletin interne du HAO nº4


8 Droit de savoir

où le délai de livraison, la détermination du prix à réaliser l’immeuble sans les finitions. Dans ce
et son versement sont également spécifiés. type de vente, l’immeuble inachevé va être
La nouvelle loi innove également par livré au sens de la loi 44-00. Il en est de même
l’obligation de fournir, par le promoteur, avec la vente « clés en mains », lorsque cette
d’une garantie de remboursement au futur opération est précédée d’un compromis de
acquéreur. vente qui autorise le promoteur à percevoir des
fonds, ou encore en cas de vente d’immeubles
A cela s’ajoutent d’autres garanties contre les en cours de réhabilitation, qui concerne des
risques de non conformité ou bien de retards anciens immeubles en réhabilitation, quand
de livraison ou encore d’inachèvement de l’accédant verse un acompte durant les
travaux. travaux de rénovation ou quand ces derniers
sont trop considérables pour être de simples
Toutefois, ces apports, la VEFA n’est pas travaux de modernisation.
exempte de critiques. La loi 44-00 recèle
certaines ambiguïtés et contradictions avec A cela s’ajoute la possibilité laissée aussi bien
d’autre textes légaux. Les similitudes existant aux vendeurs qu’aux acquéreurs de ne pas
entre la VEFA et d’autres types de vente posent conclure de contrats définitifs. Or la VEFA n’a
les problèmes de frontières. Il s’agit notamment d’intérêts que si les désistements sont interdits.
de ventes « prêt à finir », ou le vendeur s’engage

Bulletin interne du HAO nº4


Dossier Dar Lakbira 9

Résultats de Dar Lakbira TR2


SMAP en date du 25 mai 2007.

Cette deuxième phase se distingue de la


première par l’adoption de « l’offre produit »
au lieu de l’offre de prix, permettant ainsi de
Mounir BOUMEDIENE mettre les candidats sur la base des critères
Coordinateur National
Dar Lakbira Groupe
cités ci après :
Al omrane - Le nombre de logements économiques à
produire ;
- L’engagement sur le délai de réalisation du
projet de construction
E u égard aux objectifs majeurs assignés à
« DAR LAKBIRA TR2 » consistant à mettre
en œuvre la stratégie du gouvernement en
- L’établissement d’un montage financier
accompagné d’une note technique ;
- L’échéancier de paiement du prix de l’îlot ;
matière d’habitat, notamment :
- Le lieu de résidence du soumissionnaire ;
- La résorption du déficit en logement ;
Les commissions chargées de statuer sur
- L’accélération du rythme de production
l’attribution des îlots, ont tenu 4 réunions
d’habitat social ;
pendant les périodes allant du 20 Juillet 2007
- L’encouragement de la petite et moyenne
au 28 Septembre 2007.
promotion immobilière ;
- L’amélioration du cadre bâti des villes
L’analyse et l’évaluation des résultats de « DAR
Marocaines.
LAKBIRA TR2 » seront présentées suivant le plan
cité ci après :
Et considérant, les résultats probants,
- Première partie : résultats des commissions
enregistrés au titre de la première tranche de
« DAR LAKBIRA TR2 » ;
« DAR LAKBIRA TR1 », le Holding d’aménagement
- Deuxième partie : évaluation des activités
Al omrane a lancé en juillet 2007 à travers ses
du centre d’appel ;
sociétés filiales, une 2ème tranche qui a été
- Troisième partie : diverses observations et
annoncée officiellement par le Ministre de
suggestions.
l’Habitat et de l’Urbanisme, lors de la journée
d’inauguration de la quatrième édition du

Bulletin interne du HAO nº4


10 Dossier Dar Lakbira

A- Résultats « DAR LAKBIRA TR2 »


1- Consistance de l’offre « DAR LAKBIRA TR2 » des sociétés Al omrane
Dans le cadre de « DAR LAKBIRA TR2 » le groupe AL Omrane à travers ses sociétés filiales a mis en
vente dans 30 villes du royaume, 997 îlots,
- Dépendant de 38 opérations, portant sur 2481 lots de terrains d’une superficie totale
de 34 ha 75a 38ca ;
- Les logements induits à l’issu de cette deuxième tranche sont estimés à 12 415 unités ;

Le tableau figurant ci-dessous, scinde cette offre par société filiale :

SOCIETE SUPERFICIE NB LOGEMENTS


NB ILOTS NB DE LOTS
AL OMRANE (EN M2) INDUITS

RABAT 360 801 117872 4520


MARRAKECH 281 611 82340 2776
CASABLANCA 69 339 35242 1711
OUJDA 112 282 35952 1053
FES 67 145 30011.3 1002
AL BOUGHAZ 64 161 25980 762
AGADIR 29 112 14719 336
AL JANOUB 15 30 5422 255

TOTAL 997 2481 347538.30 12415

2- Résultats « DAR LAKBIRA TR2 »


par commission
Pendant la période du 10 Juillet
au 28 Septembre 2007, le Groupe
Al omrane, à travers ses sociétés
filiales, a reçu, 1800 dossiers de
soumissions, qui ont fait l’objet d’un
dépouillement par les commissions
régionales, il en découlent les
résultats suivants :
- Attribution de 607 îlots, portant
sur 1 496 lots d’une superficie de
21ha25a23ca, représentant 61%
du total des îlots proposés ;
- Les unités induites sont de 7727
logements et 898 commerces ;
- Les logements constituent 62%
du total des logements induits de
l’offre précitée ;
- Les recettes prévisionnelles à
générer s’élèvent à 441.30 Mdh.

Bulletin interne du HAO nº4


Dossier Dar Lakbira 11

Le tableau figurant ci-dessous, relate ces résultats par commission :

DATES DES SUPERFICIE LOGEMENTS COMMERCES RECETTES A


CPS DEPOSE ILOTS VENDUS LOTS VENDUS
COMMISSIONS (EN M2) INDUITS INDUITS PERCEVOIR

COMMISSIONS 20 JUILLET 07 512 214 527 76926 3064 402 174,943,652.30


COMMISSIONS 10 AOUT 07 485 169 440 64431 2223 300 148,023,261.90
COMMISSIONS 31 AOUT 07 635 150 345 46744 1576 124 87,952,169.00
COMMISSIONS 28 168 74 184 24422 864 72 30,386,649.00
SEPTEMBRE 07

TOTAL 1800 607 1496 212523 7727 898 441,305,732.20

3- Résultats « DAR LAKBIRA TR II » par la sociétés Al omrane


Le tableau ci-dessous récapitule les résultats de « DAR LAKBIRA TR II » par sociétés Al omrane :

Recettes
SOCIETES NB ILOTS CPS DEPOSES ILOTS ATTRIBUES LOTS ATTRIBUES SUPERF (M2) LOGTS INDUITS COMM.INDUITS à percevoir

RABAT 360 1,058 266 586 94,163 3,640 377 225,758,036

MARRAKECH 281 219 128 303 37,875 1,179 269 58,813,400

CASABLANCA 67 216 66 145 24,324 1,008 142 74,556,645

OUJDA 112 64 47 138 16,267 544 28 18,994,642

FES 64 71 38 99 15,500 583 9 22,804,874

AL BOUGHAZ 29 129 28 107 10,842 321 25 25,994,585

AGADIR 69 27 18 86 7,770 228 0 11,348,000

AL JANOUB 15 16 16 32 5,782 224 48 3,035,550

TOTAL 997 1,800 607 1,496 212,523 7,727 898 441,305,732

Constats :

n Les dossiers des soumissions honorés sont de 34% sur le total des CPS déposés ;
n Les attributions d’îlots ont atteint 61% du total de l’offre proposée ;
n Sur une offre de 38 programmes, 31 opérations ont enregistré des ventes d’îlots (voir en
annexe les résultats par opération) ;

n Les îlots attribués par la société Al omrane Rabat, sont au nombre de 266, ils représentent
44% du total des îlots vendus, la valeur commerciale correspondante s’élève à 266 Mdh, soit
51% des recettes totales à générer les principales opérations ayant concouru à ce résultat
sont :
- Al Khair à Mers Lkhair (97 îlots) ;
- Sidi Abdellah à Salé (51 îlots) ;
- Le Vallon à Kénitra (48 îlots).

n La société Al omrane Marrakech, vient en second rang après Rabat, avec 128 îlots
attribués pour une valeur commerciale de 59 Mdh.

Bulletin interne du HAO nº4


12 Dossier Dar Lakbira

4. Analyse de la demande de 4.2 Les clients associés


« DAR LAKBIRA TR2 » Les clients associés ont bénéficié de 280
Deux types de clients ont exprimé leurs îlots, soit 46% du total des îlots, attribués, les
demandes sur les îlots proposés, il s’agit des logements qui seront induits à ce niveau sont
clients ayant soumissionné seul et ceux qui estimés à 3927 unités.
se sont associés entre eux pour présenter leurs
demandes. La décomposition de ces groupements est
mentionnée dans le tableau ci dessous :
4.1 Clients individuels ILOTS LOGEMENTS
CLIENTS ASSOCIES NBRE
ATTRIBUES INDUITS
SOCIETE NB ILOTS
PART EN % COOPERATIVES 7 7 190
AL OMRANE ATTRIBUES
SOCIETES DE P.IMMOBILERES 35 35 794
MRE 65 20%
AMICALES 11 11 191
PROFESSION LIBERALE 48 15%
GROUPE D’AMIS ET FAMILLES 227 227 2752
EMPLOYE 39 12%
TOTAL 280 280 3927
FONCTIONNAIRE 38 12%
COMMERCANT 29 9%
SANS 21 6%
Constats :
DIRECTEUR 17 5%
ADMINISTRATEUR 16 5%
INGENIEUR 13 4%
Les groupes de familles sont
OUVRIER 13 4% prédominants, ils constituent 81% du total
PROMOTEUR 12 4% des clients associés, les îlots attribués à
GERANT DE SOCIETE 9 3% cette catégorie (227 unités), conduiront
RETRAITE 7 2% à la construction de 2752 logements, soit
TOTAL 327 100% 70% du total des logements induits (3927
unités).
- Les clients individuels ont bénéficié de 327
îlots, soit 54% du total attribué, cela dénote
de l’intérêt porté par les particuliers à la petite 4.3 Délai de valorisation des îlots
promotion immobilière, les logements induits
sont de 3800 unités ; Les Marocains Résidents E N M O I S

à l’Etranger sont prédominants avec 20%. des SOCIETE DELAIS MIN DELAIS MAX

îlots attribués, leur choix a été principalement AGADIR 12 24


orienté au niveau des villes de Nador et Kénitra ; AL BOUGHAZ 6 32
CASABLANCA 5 24
FES 6 33
Marrackech 6 24
OUJDA 6 20
RABAT 6 39

- Le délai minimum des réalisations varie entre


5 (Casablanca) et 12 mois (Agadir);

- Le délai maximum varie entre 20 (Oujda)


et 39 mois (Rabat).

Toutefois les délais restent tributaires des tailles


des îlots choisis par les soumissionnaires.

Bulletin interne du HAO nº4


Dossier Dar Lakbira 13

B. Activités du centre d’appels mandatè par 3. Appels pour prise des RDV et requêtes par
le holding société Al omrane
En vue de renforcer la communication autour
du produit « DAR LAKBIRA TR 2 », le Holding a - RDV fixés par sociétés Al omrane
mis à la disposition du grand public un numéro
bleu « n° éco : 081000123 » pour faciliter l’accès Le tableau figurant ci-dessous, relate par
à l’information sur ce produit. société Al omrane, le nombre de RDV fixé
avec les prospects, désirant s’enquérir sur le
1. Appels recus produit « DAR LAKBIRA TR2».
Pendant la période du 10 Juillet au 10
Septembre 2007, le centre d’appels a reçu SOCIETE AL OMRANE NB APPEL PART EN %

2505 appels des prospects se répartissant CASABLANCA 821 41%


comme suit : RABAT 536 26%
- 2015 appels pour prise des rendez vous, MARRAKECH 245 12%
auprès des sociétés Al omrane, soit 80% AL BOUGHAZ 173 9%
du total ; FES 99 5%
- 247 appels pour demande d’informations AGADIR 83 4%
sur le fonctionnement de l’opération « DAR OUJDA 50 3%
LAKBIRA », représentant 10% de l’ensemble AL JANOUB 8 0.39%

des appels; TOTAL 2015 100%

- 231 appels portant sur des demandes


d’acquisition des unités d’habitats en Il appert que La société Al omrane Casablanca
dehors de la formule de « DAR LAKBIRA » est placée en premier rang, avec un nombre
soit 9% du total ; de 821 RDV fixé durant la période du 10 Juillet
- 12 appels se rapportant à des réclamations. au 10 Septembre 2007, représentant ainsi 41%
du total des appels enregistrés.
2. Media source d’informations
Il ressort du tableau ci-dessous que pour la La seconde place est occupée par la société
période du 10 Juillet au 10 Septembre 2007, Al omrane Rabat avec une part de 26% de
la radio et la presse écrite, demeurent la l’ensemble des appels.
source d’information prépondérante pour les
intéressés, elles représentent 82% du total des - Requêtes formulées pour d’autres produits
appelants ayant été informés par ces deux
médias. Il y a lieu de souligner que 231 prospects ont
effectué des appels pour s’informer sur d’autres
Quant aux autres média, leurs parts respectifs produits en dehors de « DAR LAKBIRA TR2» le
ne dépassent pas tableau ci-dessous récapitule ces demandes
par type de produits :
MEDIAS PART EN %
TYPE DE PRODUITS PART EN %
RADIO 45%
VILLAS 125
JOURNAUX 37%
LOTS DE TERRAINS 87
NON COMMUNIQUE 9%
APPARTEMENTS 15
BAO 4%
AUTRES 4
TELEVISION 3%
TOTAL 231
AFFICHAGE 1%
INTERNET 1%
PLV 0%
TOTAL 100%

Bulletin interne du HAO nº4


14 Dossier Dar Lakbira

Ci-après la répartition des appels des sociétés Al omrane :

SOCIETES AL OMRANE NOMBRE APPELS

CASABLANCA 113
MARRAKECH 75
AUTRES 19
AGADIR 12
AL BOUGHAZ 12
TOTAL 231

C. Principales observations et suggestions faites par les responsables commerciaux


Les responsables commerciaux chargés de la gestion et du suivi du dossier de « DAR LAKBIRA TR2 »
ont formulé des observations et des suggestions telles que :

Observations :

- Le produit « DAR LAKBIRA TR2 » a été bien assimilé par le grand public grâce à la
dynamisation de la campagne de communication correspondante ;
- Le critère de sélection se rapportant au montage financier et la note technique, constituent
un obstacle pour la plupart des postulants, qui ont des difficultés à fournir ces éléments, cet
état de fait, les a poussé à demander l’assistance des cabinets d’architecte;
- Certains soumissionnaires ne se manifestent pas dans les délais impartis pour s’acquitter du
premier versement et ce, nonobstant l’envoi du courrier recommandé par les responsables
commerciaux concernés;
- Moult dossiers sont bien présentés (qualités des montage technico financier et esquisse du
projet), ont reçu la même notation que ceux appartenant à des soumissionnaires, qui se
sont simplement contentés d’une note technique sommaire sur le projet.

Bulletin interne du HAO nº4


Dossier Dar Lakbira 15

Suggestions :

n Etaler la période dédiée à « DAR LAKBIRA » sur toute l’année et prévoir des commissions
mensuelles de jugement des dossiers y afférents à la fin de chaque mois ;

n Fixer clairement dans le cahier des charges, une date effective pour acquittement du
premier versement ou prévoir le dépôt d’un chèque de 30% dans le dossier de soumission, à
dessein de procéder à son encaissement après acceptation du dossier.

n Mise en place d’une cellule « DAR LAKBIRA TR2 » par Société filiale qui sera chargée du :
- Suivi technique inhérent à l’avancement des travaux de construction et assistance
à apporter aux clients;
- Suivi commercial et administratif, se rapportant au respect des engagements financiers pris
par le client ;
- Suivi des volets juridique et contentieux en cas des litiges afférents au non respect des
clauses du cahier des charges.

n Prévoir une liste d’attente des postulants par ordre, qui sera honoré en cas de déchéance
du premier bénéficiaire ;

n Maintenir le prix de 300 Dhs, fixé pour l’obtention du cahier des charges, en vue de filtrer
les postulants intéressés de ceux qu’ils ne le sont pas.

Bulletin interne du HAO nº4


16 La citoyenneté du groupe

La citoyenneté du groupe s’exprime davantage


Le Groupe Al omrane affirme sa valeur d’Entreprise citoyenne
Le Mardi 25 septembre 2007 à 11 heures du matin, une cérémonie de distribution de cartables a
été organisée par la cellule d’accompagnement social du projet de restructuration de Sidi Taibi au
profit des élèves nécessiteux de l’école Sidi Taibi 1.

Aides aux associations dans le cadre de


l’accompagnement social
Cette opération s’inscrit, bien sûr, dans le
cadre des missions d’accompagnement social
du projet de restructuration et des actions
sociales menées par la cellule et financées
et appuyées par la Direction Régionale du
Holding d’Aménagement Al omrane en faveur
des habitants de Sidi Taibi.

M. Berrani a saisi cette occasion pour remercier, au nom de l’AMAID et des habitants de Sidi Taibi,
le Holding d’Aménagement Al omrane pour son appui et assistance en faveur de ces actions.

Bulletin interne du HAO nº4


Ressources Humaines 17

Pour poursuivre son développement et nourrir ses ambitions le groupe Al omrane a choisi de
promouvoir une politique de ressources humaines fondée sur la reconnaissance de la performance
et le développement des compétences.

Un méga chantier a été ouvert pour doter le groupe d’un référentiel métiers au standard le plus
évolué en la matière touchant entre autres :
- Le Schéma directeur des ressources humaines ;
- Le Référentiel des emplois et compétences ;
- Le régime indemnitaire ;
- Le système d’évaluation ;
- Le statut de rémunération ;
- Le règlement intérieur ;
- La valorisation des caisses de pension.

Organigramme de la Holding d’Aménagement Al omrane

Directoire

Attaches de Direction
Audit Interne
& Conseillers

G.I.E. Al Omrane

Secrétaire Général
Contrôle de
U.G.P. Opérations
Gestion & Système
Héritées
d’Information

Bureau d’Ordre

Direction Etudes
Direction Ressources Direction Filiales Direction Financière
Développement Direction Programme
Humaines & Communication & Participations & Comptable
& Marketing

Etudes et Gestion des Programmes Affaires Juridiques Département


Développement Ressources Humaines & Contentieux Financier
Foncier
Coopération Communication Actes Sociaux Département
Partenariat Comptable
Marketing Logistiques et Moyens Généraux Organisations Et Méthodes

Hommage
A nos braves ressources humaines.
M. Mohammed BOUHADOU ou le (hadj tirage)
et M. Said WASSAFAR

Tout d’abord du fond du cœur on vous dit merci, merci pour


tout ce que vous avez fait dans vos carrières respectives,
et bravo pour vos parcours sans faute.
Vous avez fait preuve tout au long de vos cursus d’assiduité
et de professionnalisme, ce qui vous a valus le respect de tous.

Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur, de réussite et de sérénité.


Bulletin interne du HAO nº4
18 Ressources Humaines

Réflexion
Le système d’information au service de la stratégie du groupe Al omrane
Le système d’information (SI) est aujourd’hui au cœur de la création de valeur au sein des entreprises.
C’est un ensemble complexe, souvent composé de plusieurs briques qui se sont juxtaposés au fil du
temps en fonction des choix stratégiques, des évolutions technologiques des systèmes informatiques
et de communication, et du développement de l’organisation. Conscient de ce rôle, le groupe
Al omrane (GAO), a lancé une étude de schéma directeur au démarrage du processus de refonte
des établissement public sous tutelle du Ministère de l’habitat, pour faire un diagnostic global de
l’existant et proposer un système cible capable d’accompagner le groupe dans ce processus et
mettre en place des solutions qui intégreront facilement les changements aussi bien sur le plan
organisationnel que fonctionnel.

Après une phase d’harmonisation durant laquelle le Groupe Al omrane a donné la priorité à la
mise en place d’une plate-forme stable et intégré capable de prendre en charge les spécificités
de chacune des entités fusionnées et donner un outil qui couvre la maximum de fonctionnalités
métiers, après cette phase, le groupe est appelé à mettre l’accent sur l’enrichissement de son
système d’information par :
- L’assurance de son évolution conformément au schéma directeur du système d’information du
groupe (SDSI) ;
- L’intégration de nouveaux modules qui traduisent les nouveaux métiers du groupe en matière
d’ingénierie financière, de gestion et de développement de partenariat, de mise en place de
e- services et de développement des ressources humaines ;
- La consolidation des données de l’ensemble des filiales pour la production d’indicateurs
physiques et financiers capable d’aider à la gestion de la performance du groupe.

Cette évolution ne peut être envisagée que si le système d’information délivre des services
permettant l’alignement de la technologie au métier et à la stratégie du Groupe et surtout, la
distinction de plusieurs systèmes d’information souvent différenciés selon les niveaux des décisions :
stratégiques, de gestion ou opérationnelles, et selon la nature de l’information prise en charge et
des traitements effectués :
- Les systèmes opérationnels (qui assurent les transactions),
- Les systèmes d’aide à la décision (qui exploitent des modèles d’analyse de problèmes et
produisent des indicateurs),
- Les systèmes de gestion de la connaissance (qui fournissent en particulier des outils pour le
travail collaboratif et qui permettent de gérer le patrimoine informationnel de l’entreprise).

De ce fait le SI du groupe Al omrane, doit en plus des outils de gestion mis à la disposition de
l’organisation et des utilisateurs, offrir des outils d’aide à la décision capable d’anticiper et
d’accompagner les mutations connait le groupe en matière d’intégration de nouveau concept
en management immobilier et d’optimisation pour accompagner la politique générale du
gouvernement axée sur la diversification de ses produits et la mise sur le marché de produits de
qualité et à faible coût.

Bulletin interne du HAO nº4


Ressources Humaines 19

Top
Management
Stratégie / Business

Déclinaison de la stratégie Déclinaison de la stratégie


business en stratégie SI business en organisation
(Schéma directeur et urbanisation SI) et processus opérationnels

Système Métiers
d’information
Management
Nouvelles
opérationnel
technologies

Accompagnement des relations entre SI et Métiers


(Assistance Maîtrise d’Ouvrage, Pilotage stratégique de projets,
Accompagnement de changement)

L’alignement du SI sur la stratégie de l’entreprise

En conclusion le SI doit finalement remettre l’informatique au service des métiers (de base et
stratégiques), établir la relation entre les systèmes informatiques et la stratégie de l’entreprise,
organiser les briques du système d’information dans un objectif de souplesse, et décliner puis
intégrer progressivement les demandes d’évolution du système d’information par une approche
rationalisée et intégrée.

Contribution de Mohamed TISQI


Ingénierie des Systèmes d’Information
du Groupe Al omrane

Bulletin interne du HAO nº4