Vous êtes sur la page 1sur 80

ApercË u sur les croyances

des chiites

v
c
w
ApercË u sur les croyances
des chiites
Par
Abdallah ibn Mohammad Al salafi
Qu' Allah lui accorde Son Pardon ainsi
qu'aÁ ses parents et aux musulman

Pre face de son excellence le cheikh


Abdalaziz ibn Abdillah ibn Baz
(qu' Allah lui fasse MiseÂricorde)

Mufti du royaume d'Arabie Saoudite, directeur du comite des grands savants et

directeur du comite des recherches scientifiques et des avis juridiques

Traduit par
Mohammed Jamil Charifi
Re vise par
Adlan abou mohammed et Abderrahman Al italy
Etudiants aÁ l'universite islamique de MeÂdine

x
Tous drois re serve s
1eÁ re e dition
1430 - 2009

y
ApercËu sur les croyances des chiites z

Pre face
Au Nom d'Allah Le Tout Mise ricordieux, le TreÁ s Mise ricordieux
De Abdalaziz ibn Abdallah ibn Baz au freÁ re hon-

oreÂ....qu'Allah lui accorde le succeÂs.

Salutations, MiseÂricorde et BeÂneÂdiction d'Allah sur vous.

Je fais reÂfeÂrence aÁ la lettre dateÂe du 10/02/1418 de l'heÂgire et

en particulier au livre sur les chiites que vous m'avez adresseÂ.

Nous l'avons lu et nous avons trouve qu'il eÂtait excellent et

important, et qu'il conviendrait donc de le diffuser dans le

royaume d'Arabie Saoudite et dans les pays du Golfe.

J'implore Allah le TreÁs Haut qu'il rende profitable cet

ouvrage et qu'Il beÂnisse vos efforts.

Salutations, MiseÂricorde et BeÂneÂdiction d'Allah sur vous.

Grand Mufti du royaume d'Arabie Saoudite, direc-


teur du comite des grands savants et du comite de la
recherche scientifique et des avis juridiques.

TTT
{ ApercËu sur les croyances des chiites

Introduction
Louange aÁ Allah Seul et Paix et Salut sur l'Envoye d'Allah,

ses proches et ses compagnons.

Ce qui m'a incite aÁ eÂcrire ce livre c'est ce regain d'activisme

proseÂlyte observe chez les chiites, dans le monde musulman, au

cours de ces dernieÁres anneÂes, sachant le danger que repreÂsente

cette secte sur la religion musulmane. Aussi, nombreux sont les

musulmans qui ignorent les peÂrils de ce groupe et ce que

veÂhiculent leurs ideÂes en guise d'associationnisme, de deÂnigre-

ment du texte coranique, d'insultes aÁ l'encontre des compagnons

- qu'Allah les agreÂes - et d'abus au sujet des imams.

J'ai donc deÂcide de composer ce livre et de reÂpondre aÁ ce

qui preÃtait aÁ confusion, sans trop m'eÂtendre, en prenant exemple

sur mon maõÃ tre, le cheikh Abdallah ibn Abdarrahman Al Jibrin

- qu'Allah le preÂserve - avec son ouvrage «Commentaires de

l'Eclat de la foi» et en m'aidant aussi de ce que j'ai releve dans

les livres de reÂfeÂrences de cette secte. Je me suis aussi inspire des

livres des savants de la sounnah, parmi les anciens et les

contemporains, et de ce qu'ils ont eÂcrit comme reÂponses pour

deÂnoncer la foi travestie des chiites fondeÂe sur l'association-

nisme, la deÂmesure, le mensonge, l'outrage, l'injure, l'insulte et

le deÂnigrement.
ApercËu sur les croyances des chiites |

J'ai essayeÂ, tant que peut se faire, en ce modeste et petit

livre, de les discreÂditer aÁ partir de leurs ouvrages de reÂfeÂrence et

leurs publications comme l'a dit le cheikh Ibrahim ibn

Sulayman Al JabhaÃn -qu'Allah l'agreÂe dans Sa miseÂricorde - :


à chiite !»
«C'est de tes propres paroles que tu en es discreÂditeÂ, O

Je termine en sollicitant le Seigneur Magnifique et TreÁs-

jEn tout cela il y a un rappel


Haut de rendre ce travail utile et profitable aÁ ceux qui sont

clairvoyants. Le TreÁs-Haut a dit :

pour quiconque posseÁ de un cúur et qui preà te l'oreille avec


attentioni
Je tiens aÁ remercier tous ceux qui ont contribue aÁ la

reÂalisation de ce livre et demande aÁ Allah de les reÂtribuer pour

leur travail. Et Allah est le plus Savant. Paix et Salut d'Allah sur

notre PropheÁte, sa famille et ses compagnons.

L'auteur : Abdallah ibn Mohammed Al salafi


} ApercËu sur les croyances des chiites

Quand est apparue la secte des «rawaÃfidhs1» ?


La secte des «rawaÃfidhs» est neÂe avec l'apparition d'un juif

nomme Abdallah ibn Saba. Il se faisait passer pour un

musulman et preÂtendait aimer la famille du propheÁte. Il

montrait un une affection deÂmesureÂe pour Ali qu'Allah l'agreÂe

en preÂtendant que la succession pour le califat lui revenait. Puis

il l'a eÂleve au rang de diviniteÂ. Ces faits sont reconnus par les

propres ouvrages chiites.

2
Al Qomy, dans son ouvrage «Les dits et les factions» ,

reconnaõÃ t son existence (c'est-aÁ-dire celle de Abdallah ibn Saba)

et le consideÁre comme le premier aÁ avoir clame l'obligation de

l'imama de Ali et son retour, et avoir tenu des propos de

deÂnigrements aÁ l'encontre de Abu Bakr, 'Omar, Othman et aÁ

l'encontre de l'ensemble des compagnons. Ces faits sont aussi


3
reconnus dans l'ouvrage «les groupes chiites» d'An-nubakhty

ainsi que dans le livre d'Al-Kachchy connu sous le titre «Les


4
hommes d'Al-Kachchy»

1 - C'est aÁ dire ceux qui ont deÂnie aux trois premiers califes le titre de chef de la

CommunauteÂ.

2 - Cf. «Al-maqalat wal firaq» (Les dits et les fractions) Al-Qumy p. 10 aÁ 21

3 - cf. «Firaq ach-chi'a» (les groupes chiites) An-nubakhty p. 19 aÁ 20

4 - Voir les nombreux teÂmoignages qu'a rapporte Al-kachchy concernant Ibn

Sabaà et ses convictions, cf. du në 170 aÁ 174 p. 102 aÁ 108.


ApercËu sur les croyances des chiites ~

Parmi les chiites contemporains reconnaissant l'existence

d'Abdallah ibn Saba : Mohammed 'Ali Al Mouaalim, dans son


1
livre «Abdallah ibn Saba, la reÂalite ignoreÂe»

Tous ceux susmentionneÂs sont de grands maõÃtres chiites, et

reconnaõÃ tre une chose en est la meilleure des preuves.

Al Baghdadi a eÂcrit : «Les sabiyyah, ce sont les partisans de

Abdallah ibn Saba. Ce dernier montra une deÂvotion exageÂreÂe

pour Ali jusqu'aÁ lui attribuer la propheÂtie. Puis il outrepassa les

limites au point de dire qu'il eÂtait Allah» et aussi : «Ibn As-

sawdaÃ, c'est-aÁ-dire Ibn Saba, eÂtait d'origine juive, de la tribu de

Hayrah, il proclama son islam et aspira aÁ une preÂsidence et un

affairisme parmi les gens de Koufa. Il leur deÂclara qu'il avait

trouve eÂcrit dans la Thora que tout propheÁte avait un

testamentaire et que Ali - qu'Allah l'ait en son agreÂment -

eÂtait le testamentaire de Mohammad - Paix et Salu tsur lui»

Al Shahrastani mentionne qu'Ibn Saba fut le premier aÁ

avoir parle d'un eÂcrit (nass) concernant l'imama de Ali -

qu'Allah l'ait en son agreÂment- et que les Sabiyyah furent les

premiers aÁ avoir parle de la doctrine de l'Occultation et du

Retour. Les chiites, par la suite, malgre leurs divergences et leur

division, reprirent aÁ leur compte cette alleÂgation de l'imama

d'Ali et de son califat, baseÂe sur un texte et une recommanda-

tion testamentaire. Ces ideÂes remontent aÁ ibn Saba. ApreÁs cela,

1 - Ce livre est une reÂponse aÁ un ouvrage compose par un chiite s'appelant

Mortadaà al'askary deÂniant l'existence de 'Abdullah ben Sabaà et ayant pour

titre: «Abdullah ben Sabaà wa asaÃtõÃr ukhra» (abdullah ben Sabaà et autres

fabulations)
vu ApercËu sur les croyances des chiites

les chiites se scindeÁrent en plusieurs dizaines de groupes chacune

avec ses ideÂes.

C'est donc ainsi que les chiites introduisirent cette heÂreÂsie

de la recommandation testamentaire, du Retour et de


1
l'Occultation et qui plus est de la divinite des imams en

conformite avec Ibn Saba le juif.

TTT

1 - «Usul a'tiqad ahl as-sunnah wal jama'a» (Les fondements du credo des gens

de la Tradition et du consensus) Al-laÃlikay vol. 1 p.22 et 23


ApercËu sur les croyances des chiites vv

Pourquoi a-t-on de signe les chiites


par «rawaÃfidhs» ?

Cette deÂnomination fut relateÂe par leur cheikh Al Majlisy

dans son livre «Les oceÂans de LumieÁres» chapitre «Le meÂrite des

«rawaÃfidhs» et l'eÂloge de cette appellation». Puis il rapporte ce

que Sulayman Al A'mech a dit : «Je suis entre chez Abou

Abdallah Dja'far ibn Mohammed et je lui ai dit : les gens nous

appellent «rawaÃfidhs», qui sont les «rawaÃfidhs» ? Il reÂpondit :

Par Allah, ce n'est pas les gens qui vous ont appele ainsi mais

c'est Allah qui vous a deÂsigne ainsi dans la Thora et l'Evangile


1
par la parole de MoõÈse et de JeÂsus»

Il est aussi rapporte qu'on les a appele «rawaÃfidhs» parce

qu'ils sont venus trouve Zayd ibn Ali ibn Al Hussein et lui ont

dit : «DeÂsavoues-toi d'Abu Bakr et Omar et nous te suivront. Il

leur reÂpondit : Ce sont les compagnons de mon grand-peÁre, et je

continuerais aÁ leur eÃtre fideÁle. Ils lui dirent : Alors, nous te

deÂsavouons». On les a donc deÂsigne par «rawafidhs». Quant aÁ

ceux qui preÃteÁrent alleÂgeance aÁ Zayd et furent d'accord avec lui,

se nommeÁrent Zaydites.

1 - cf. «BihaÃr al anwaÃr» (Les oceÂans de lumieÁres) Al-Majlisy p. 65 /97 (un de leurs

derniers livres reÂfeÂrence»


vw ApercËu sur les croyances des chiites

De meÃme, il est dit qu'ils ont eÂte surnomme «rawafidhs» du


1
fait qu'ils ont refuse Abu Bakr et de Omar ou encore parce
2
qu'ils rejeteÁrent la religion .

TTT

1 - cf. «Hamech maqaÃlat al islaÃmiyyin» (En marge des dires des musulmans) vol.

1 p. 89

2 - cf. «Maqalat al islaÃmiyyin» v. 1 p. 89


ApercËu sur les croyances des chiites vx

En combien de groupes se divise cette secte ?


Dans le livre (l'encyclopeÂdie), nous avons releve ce qui suit :

«le nombre de groupe issu de la secte chiite est supeÂrieure aux


1
soixante-treize sectes musulmanes connues .

2
Le chiite Mir BaÃqir Al DaÃmad rapporte concernant le

hadith «Ma communaute se divisera en soixante-treize sectes»

qu'il s'agit des groupes chiites et que la seule qui sera sauveÂe,

parmi ces groupes, est celui des imamites.

3
Al Maqrizi deÂclare qu'ils sont au nombre de trois cents.

Shahrastany, lui, fait la remarque suivante : «les «raw-

aÃfidhs» se divisent en cinq groupes : Al-KõÃsaÃniya, al-Zaydiya,


4
Al-Imamiya, Al-Ghaliya et Al-isma'iliya

Quant aÁ Al-BaghdaÃdi il affirme que les «rawaÃfidhs», apreÁs

la mort de Ali, se sont diviseÂs en quatre groupes : Zaydiya,


5
Imamiya, KõÃsaÃniya et GhulaÃt sachant que les Zaydites ne font

pas partie des «rawaÃfidhs» aÁ l'exception des Jaroudiyya.

1 - «DaÃirat al ma'arif» (EncyclopeÂdie) v. 4 p. 67

2 - Il s'agit de BaÃqir ben Mohammed Al-astaraÃbaÃdi connu sous le nom de Mir

Ad-damad.Mort en 1041. cf. sa biographie dans le livre «al-kunay wal al-qaÃb»

(les surnoms et noms de famille) de Abbas Al-qumi v. 2 p. 226

3 - Al-maqrizi dans «khutat» vol. 2 p 351

4 - «Al-milal wan-nihal» (les communauteÂs et les sectes) p. 147

5 - «Al-firaq bayn Al-firaq» (Les clivages d'entre les groupes) p. 41


vy ApercËu sur les croyances des chiites

Quel est ce principe de «Novation» auquel


croient les «rawaÃfidhs» ?
La «novation» a pour signification apparition apreÁs

dissimulation ou encore reÂgeÂneÂration d'ideÂes. La «novation»

suppose par ses acceptions un eÂtat d'ignorance preÂceÂdant un

eÂtat de science et tout cela est impossible aÁ attribuer au sujet

d'Allah. Mais les chiites assignent cela aÁ Allah.

Il est rapporte que RyaÃn ibn Al Soult a dit : «J'ai entendu

Al Ridha dire : Allah n'a envoye aucun propheÁte sans qu'il ne

proclame l'interdiction du vin et sans qu'on ne reconnaisse la


1
novation Abou Abdallah a dit : En guise d'adoration, rien n'est

plus agreÂable aupreÁs de notre Seigneur que de croire en la


2
novation . Allah TreÁs-Haut est au-dessus de tout cela.

Seigneur le Loue et treÁs Haut l'ignorance alors qu'Il dit : jDis :


Observe, mon freÁre en islam, comment ils attribuent aÁ notre

En dehors d'Allah, tous les habitants des cieux et de la terre


ignorent ce qui est cele i [Les fourmis, v. 65].Par contre, les
rawaÃfidhs croient que les imams connaissent toutes les sciences

et que rien ne leur eÂchappe.

Cette croyance appartient elle aÁ la religion du propheÁte

Mohammed -Paix et Salut sur lui !?

1 - «Usul Al-KaÃfi» (Les fondements d'A-KaÃfi) p. 40

2 - «Usul Al-KaÃfi lilkaylani fi kitaÃb at-tawhid» (Les fondements d'Al-Kafi de

Kaylani dans le livre de l'UniciteÂ)


ApercËu sur les croyances des chiites vz

Quel est la croyance des «rawaÃfidhs»


concernant les attributs divins ?
Les «rawaÃfidhs» sont les premiers aÁ avoir parle d'anthro-
1
pomorphisme. Ibn Taymiyyah a pre cise que parmi les

«rawaÃfidhs» ce sont Hicham ibn Al Hakem, Hichem ibn

SaÃlam al JawaÃlõÃqi, Yunes ibn Abderrahman Al Qomi et Abu


2
Ja'far Al Ahwal qui sont aÁ l'origine de cette terrible heÂreÂsie.

Ces derniers eÂtaient tous de grands maõÃtres appartenant aÁ la

branche duodeÂcimaine puis ils sont devenus Jahmiyya deÂniant

les attributs divins comme il est mentionne dans leurs eÂcrits. En

effet, ils ont deÂcrit Allah en reÂfutant certains de ses attributs qui

Lui eÂtaient affirmeÂs. Ibn Babouyeh rapporte plus de soixante-

dix versions qui deÂnie aÁ Allah toute temporaliteÂ, localisation,

qualiteÂ, mouvement ou deÂplacement et tout attributs en rapport


3
avec les corps, qu'il n'est pas tangible, corporel ou image .

Leurs maõà tres ont donc adopte cette doctrine qui consiste aÁ

renier les attributs divins mentionneÂs dans le Coran et la

Sounnah. Ainsi, ils ne reconnaissent pas la descente d'Allah, ils

disent que le Coran est creÂe et ils deÂnient la vision du Seigneur

1 - «MihaÃj as-sunna» (la voie de la sunnah), Ibn Taymiyyah v.I p.20

2 - «A'tiqadaÃt firaq al-muslimin wal -mushriqin» (les croyances des musulmans et

des associateurs) p. 97

3 - «At-tawhid» (l'uniciteÂ) Ibn Babouyeh


v{ ApercËu sur les croyances des chiites

dans l'au delaÁ. On releÁve dans le livre «Les oceÂans de lumieÁres»

ce qui suit : on questionna Abou Abdallah Jaafar Al Sadeq au

sujet de la vision de notre Seigneur au Jour de la reÂsurrection. Il

reÂpondit :» Gloire aÁ Allah, Il est au dessus de tout cela, les


1
regards ne peuvent l' atteindre . Ils affirment meÃme que : «Celui

qui attribue aÁ Allah certains attributs, comme la vision, n'est

plus musulman», comme le preÂcise leur maõÃ tre Jaafar Al Najfi.

Cependant, la vision est une veÂrite citeÂe dans le Coran et la

:
jCe jour laÁ il y aura des visages lumineux ]
Sounnah, cela sans saisir ni comprendre le comment. Allah dit

i
contemplant leur

Seigneur chap. 75, v. 22et 23

Quant aÁ la Sounnah, Al Bukhari et Muslim dans leurs

recueils de traditions authentiques rapportent ce que Jarir ibn

Abdallah Al Badjali a dit : «Nous eÂtions assis avec le propheÁte -

Paix et Salut sur lui- une nuit de pleine lune lorsqu'il leva les

yeux vers elle et dit : Vous verrez votre Seigneur comme vous
2
voyez cette lune sans aucun doute quant aÁ sa vision . Les versets

et hadiths rapporteÂs aÁ ce sujet sont nombreux et nous ne


3
pouvons tous les mentionner .

TTT

1 - cf. «Bihar al-anwar» (les oceÂans de lumieÁres) Al-Majlisi v. 4 p. 31

2 - Al-Bukhari, hadith në 544 et Muslim në 633

3 - cf. les ouvrages des gens de la Sunnah et du consensus concernant la veÂrite de

«la vision» comme le livre de «la vision»de Ad-daruqutni et de l'imaÃm Al-

lalikaÃy et d'autres.
ApercËu sur les croyances des chiites v|

Quelle est la croyance des «rawafidhs»


envers le Noble Coran ?
Les «rawaÃfidhs», qu'on deÂnomme de nos jours par chiites,

disent que le Coran que l'on posseÁde n'est pas celui qui fut

reÂveÂle aÁ Mohammed -Paix et Salut sur lui, mais qu'il a eÂte alteÂreÂ,

modifie et qu'on a opeÂre des rajouts et des suppressions.

La majorite des traditionnistes chiites croient aÁ la

manipulation du texte coranique, comme l'a mentionne Al

Noury Al Tabarsy dans son ouvrage «La parole deÂcisive


1
concernant la manipulation du Livre du MaõÃtre de l'univers

Mohammed ibn Yaqoub Al Koulayni, dans son livre «Les

fondements du KaÃfy» au chapitre «N'ont codifie le Coran en

son entier que les imams», rapporte que JaÃbir a dit : «J'ai

entendu Abou Jaafar dire : Celui qui preÂtend avoir reÂuni tout le

texte coranique, comme Allah l'a reÂveÂleÂ, est un menteur. Ne l'a

reÂuni et appris par cúur comme il a eÂte reÂveÂle qu'Ali ben Abi
2
TaÃlib et les imams apreÁs lui

JaÃbir rapporte qu'Abou Jaafar - sur lui la Paix- a dit :

Personne ne peut preÂtendre qu'il a en sa possession le Coran en


3
entier sauf les «awsiyyah»(imams mandateÂs) .

1 - «Faslu al-khitaÃb» hussein ben Muhammed Taqy An-noury At-tabarsy p. 32

2 - «Usul Al-Kafy» Al-Kulayni v. 1 p. 228

3 - «Usul Al-Kafy» Al-Kulayni v. 1 p. 285


v} ApercËu sur les croyances des chiites

Hichem ibn SaÃlem rapporte qu'Abou Abdallah - sur lui la

Paix- a dit : Le Coran transmis aÁ Mohammed - Paix et Salut sur lui


1
- par Jibril - Paix sur lui - comprend 17 000 versets Ce qui signifie

que le Coran que les «rawaÃfidh» preÂtendent deÂtenir est supeÂrieur aÁ

celui qui est entre nos mains et dont Allah a fait promesse de le

preÂserver par trois fois !! Qu'Allah nous preÂserve d'eux.

Ahmed Al Tabarsy, dans son livre «L'argumentation» rapporte

que Omar a dit aÁ Zeyd ben ThaÃbet : «Ali deÂtient un coran ouÁ les

bassesses des mecquois immigreÂs (mouhajirin) et ceux qui les ont

assisteÂs (ansaÃrs) sont mentionneÂes. J'ai donc pense qu'il eÂtait bon

d'eÂcrire le coran et de supprimer ce qui y est mentionne en guise

d'infamies et d'outrages aÁ l'encontre des muhaÃjirin et des ansaÃrs».

Zeyd reÂpondit favorablement aÁ la proposition de Omar mais il dit :

«Si je termine de le codifier selon vos instructions et qu'Ali rende

public le coran qu'il deÂtient, alors ce que l'on a fait sera voue aÁ

l'eÂchec ?» Omar dit : «Quelle ruse adopter ?» Zeyd lui reÂpondit :

«Vous eÃtes aÁ meÃme de savoir la ruse !» Omar dit alors : «La ruse n'est

autre que de le tuer et d'en finir avec lui». Omar complota donc de le

faire tuer par Khalid ibn Al Walid mais il eÂchoua.

Lorsque Omar devint calife, il demanda aÁ Ali de lui remettre

le coran qu'il deÂtenait et ceci afin de proceÂder aÁ des manipulations

au niveau du texte. Omar dit : «Abou al Hassen (Ali) veux-tu me

remettre l'exemplaire du coran que tu as exhibe aÁ Abu Bakr afin

que nous nous mettions d'accord aÁ son sujet ?» Ali dit : «il ne m'est

1 - «Usul al-qaÃfy» Al-Kulayni v. I p. 634. Leur maõà tre Al-majlisy a confirme ces

propos. En son livre «le miroir des entendements» v. 12 p. 525 la tradition est

fiable. Puis il dit: Cette tradition est authentique et il n'eÂchappe pas que cette

tradition et beaucoup d'autres authentiques sont claires quant aux suppres-

sions opeÂreÂes et manipulations du texte coranique. Toutes ces traditions

rapporteÂes en ce chapitre sont consideÂreÂes comme multilateÂrales, selon moi.


ApercËu sur les croyances des chiites v~

pas possible de vous le remettre. Je l'ai preÂsente aÁ Abu Bakr afin de

jNous e tions dans l'ignorance de tout celai


deÂsapprouver ce dernier et pour qu'au Jour de la reÂsurrection

japreÁ s ta venuei
vous ne diriez pas :

chap. 7 v. 172 ou encore ch. 7, v. 129. Ce Coran

que je posseÁde ne le touchent que ceux qui sont purifieÂs et les

mandateÂs (awsiyyah) parmi ma descendance. Omar lui dit :

«Quand viendra le moment de sa divulgation ? Ali lui reÂpondit :

«lorsqu' apparaõÃ tra le «qaÃim» de ma descendance, il le divulguera


1
et imposera aux gens de l'observer

Bien que les chiites affichent un deÂsaveu pour dissimuler leur

croyance (taqiyyah) eÂtablie dans l'ouvrage d'Al Noury Al Tabarsi,

il n'en demeure pas moins que le livre se base sur des centaines de

versions preÂleveÂes dans les ouvrages de reÂfeÂrence de leurs savants.

L'úuvre de Al Tabarsy est bien une confirmation qu'ils sont

convaincus de la manipulation du texte sacre mais ils eÂvitent d'en

parler pour qu'il n'y ait pas une leveÂe de boucliers aÁ leur encontre.

ApreÁs cela, nous ne pouvons que constater la preÂsence de deux

versions du Coran : une connue et une autre cacheÂe dans laquelle

est inseÂre un chapitre intitule «l'alleÂgeance». Les chiites preÂtendent

aussi, comme il est rapporte dans le livre «La parole deÂcisive

concernant la manipulation du Livre du MaõÃtre de l'univers» d'Al

Noury Al Tabarsy, que le verset suivant a eÂte supprime : «N'avons-

Nous pas dilate ta poitrine par le souvenir d'Ali, ton gendre» chap.

94 v.1 sans eÃtre pour autant deÂrange par le fait que le chapitre en

question est mecquois et qu'aÁ ce moment laÁ, Ali n'eÂtait pas encore le

gendre du PropheÁte -Paix et Salut sur lui.

1 - «Al-ihtijaÃj» (L'argumentation) p. 225 et «Fasl al-khitaÃb» p. 7


wu ApercËu sur les croyances des chiites

Quelles sont les opinions des «rawaÃfidh» aÁ


l'encontre des compagnons du PropheÁ te -
Paix et Salut sur lui.
La doctrine des chiites est fondeÂe, en ce qui concerne les

compagnons - qu'Allah les agreÂes - sur l'insulte, la diffamation

et la taxation de meÂcreÂants. Al Koulayni rapporte dans son

ouvrage «Les annexes du Kafy» que Jaafar - Paix sur lui - a dit :

«Les gens, apreÁs le PropheÁte - Paix et Salut sur lui, sont devenus

apostats aÁ l'exception de trois personnes : Al MiqdaÃd ibn Al


1
Aswad, Abou Dhar Al GhifaÃry et Salman Al Farisy .

Al Majlisy, dans son livre «Les oceÂans de lumieÁre»,

rapporte qu'un esclave d'Ali ibn Al Hussein a dit : «J'eÂtais

avec lui, au cours d'une de ses retraites spirituelles, et je lui ai

pose la question suivante : Tu te dois de m'informer au sujet de

ces deux personnes : Abu Bakr et Omar. Il me reÂpondit : Deux

meÂcreÂants et est meÂcreÂant celui qui les aime»

De meÃme, Abu Hamzah Al TamaÃly a questionne 'Ali ibn

Al Hussein aÁ leur sujet (Abu Bakr et 'Omar) il reÂpondit : «Deux


2
meÂcreÂants et meÂcreÂant celui qui les prend comme allieÂ

1 - «Furu' al-kafy» (Les annexes du Kafy) Kulayni, p. 115

2 - «Les oceÂans de lumieÁre» Al-Majlisy v. 29 p. 137 et 138 Ici, nous devons

signaler qu'Ali ben Al-Hussein et la famille du PropheÁte - GraÃces unitives


=
ApercËu sur les croyances des chiites wv

jEt Il interdit la turpitude, l'illicite et l'injusticei


Dans le commentaire coranique d'Al Qomy, aÁ propos du

verset chap. 16 v.

90 les «rawaÃfidhs» disent : entendez par les termes : «turpitude»


1
Abu Bakr, «l'illicite» 'Omar et «l'injustice» Othman .

Et aussi dans «Les oceÂans de lumieÁre» d'Al Majlisy, on lit :

«Les informations concernant la meÂcreÂance d'Abu Bakr, 'Omar

et leurs allieÂs ainsi que la reÂcompense de ceux qui les maudissent

et les deÂsapprouvent et affirment leurs eÂgarements sont

innombrables au point que ni ce volume ni d'autres ne peuvent

les contenir. Mais ce que nous avons relate est suffisant pour
2
celui dont Dieu veut guider dans le droit chemin .

Toujours dans son ouvrage «Les oceÂans de lumieÁre»,

l'auteur nous rapporte des versions dans lesquelles Abu Bakr,

'Omar, Othman et Mouaawiyya - qu'Allah les agreÂe - sont dans


3
des cercueils de feu, qu'Allah nous en preÂserve .

Dans leur livre «L'affirmation de la veÂrite» eÂcrit par Al

Maraachy, les chiites reÂcitent «Seigneur reÂpand Ta BeÂneÂdiction

sur Mohammed et sur ses proches et maudit les idoÃlatres de

Qoraych, les deux magiciens, les deux tyrans ainsi que leurs

filles etc.» Ils visent par laÁ Abu Bakr, 'Omar et Aicha et Hafsa -
4
Qu'Allah les agreÂe !

= et Salutations sur lui - deÂsavouent tous ces dires que les chiites colportent. Que

Dieu les avilisse pour leurs dires!

1 - «Tafsir al-qumy» v.I p. 390

2 - «BihaÃr al-anwar» Al-Majlisy, v. 30 p. 230

3 - «BihaÃr al-anwaÃr» Al-Majlisy, v. 30 p. 232

4 - «L'affirmation de la veÂrite» v. 1 p. 337 cf. Les idoÃles de Qoraych en fin de volume.


ww ApercËu sur les croyances des chiites

Al Majlisy rapporte dans son livre «Les croyances» les

principes suivants : «Ce qui est consideÂre comme fondamentale,

du point de vue de la religion, chez les imamites c'est le mariage

temporaire (al mutaa), le peÁlerinage dit «tamatu'» (grand

peÁlerinage et petit peÁlerinage combineÂs) et le deÂsaveu de trois

personnes (Abu Bakr, 'Omar et Othman) ainsi que Mouaa-

wiyyah, Yazid ibn Mouaawiyyah et tous ceux qui ont combattu


1
l'Emir des croyants (Ali) .

er
Le jour de l'Achoura (10eÁme jour du 1 mois lunaire), les

chiites ameÁnent un chien et l'appelle 'Omar puis ils se mettent aÁ

le frapper avec des baÃtons et aÁ le lapider avec des pierres jusqu'aÁ

ce que mort s'en suive. Ensuite, ils apportent une agnelle qu'ils

nomment 'Aicha et ils commencent par lui arracher les poils et aÁ

la frapper avec des chaussures jusqu'aÁ ce qu'elle meure. Ils

feÃtent meÃme le jour de la mort de 'Omar ibn Al Khattab

assassine par Abou Lou'lou' Al Majousy qu'ils surnomment par


2
«PeÁre-courage de la religion

Constate, freÁre en islam, combien est rancunieÁre et vile

cette secte deÂviante et ceux qu'ils ont reÂpandu comme paroles aÁ

l'encontre des meilleurs des hommes apreÁs les propheÁtes -

Salutations sur eux - dont Allah et Son PropheÁte ont loue et

dont la communaute est unanime aÁ proclamer leur justice et

leurs vertus et que l'histoire teÂmoigne de leurs bienfaits, leurs

meÂrites et leurs combats pour l'islam.

1 - «Risalat Al-'aqaÃid» (Opuscule sur le credo) Al-Majlisy p. 58

2 - «TabdõÃd ad-dhulaÃm wa tanbih an-niyyam» (Stigmatisation des injustes et

reÂveil des assoupis) Ibrahim Al-jabhaÃn - que Dieu l'ait en sa miseÂricorde, p. 27


ApercËu sur les croyances des chiites wx

Les points de similtudes entre les juifs et les


«rawaÃfidh»
Ibn Taymiyyah - que Dieu lui fasse miseÂricorde - a dit : «Le

signe de tout cela c'est que le malheur des «rawaÃfidh» est

comparable aÁ celui des juifs et cela parce que ces derniers ont

dit : «La royaute n'appartient qu'aÁ la famille de David» Les

«rawaÃfidh» tiennent le meÃme raisonnement en affirmant que

l'imaÃmat n'est propre qu'aux descendants d'Ali. Les juifs ont dit

aussi : «Point de combat dans la voie de Dieu jusqu'aÁ

l'apparition de l'AnteÂchrist et la descente de l'eÂpeÂe» Les

«rawaÃfidh» disent : «Point de «jihad» ou guerre sainte jusqu'aÁ

l'aveÁnement du Mahdi et l'entente de l'Appel d'un HeÂraut

venant du ciel»

Les juifs retardent leurs prieÁres jusqu'aÁ l'apparition des

eÂtoiles et les «rawaÃfidh» agissent de meÃme concernant la prieÁre

du maghreb alors qu'une tradition propheÂtique souligne : «Ma

communaute ne cessera d'eÃtre aÁ l'eÂtat de «fitra» ou primordia-

lite tant qu'elle ne retardera pas la prieÁre du maghreb jusqu'aÁ


1
l'apparition des eÂtoiles

1 - Tradition rapporteÂe par l'imaÃm Ahmed ibn Hanbal in V. 4 p. 147 et v. 5 p. 417

et 422; Abu Daoud hadith në 418; Ibn MaÃjah hadith në 689 dans les rajouts.La

chaõÃne de transmission est bonne.


wy ApercËu sur les croyances des chiites

Les juifs ont manipule la Thora et les «rawaÃfidh» ont fait

de meÃme concernant le Coran.

Les juifs n'observent pas la madeÂfaction et les «rawaÃfidh»

de meÃme.

Les juifs abhorrent l'ange Gabriel et disent qu'il est leur

ennemi. Les «rawaÃfidh» disent de Gabriel qu'il s'est trompe en

deÂlivrant la reÂveÂlation au PropheÁte Mohammed - GraÃces


1
unitives et Salutations sur lui .

De meÃme, aÁ l'instar des chreÂtiens les «rawaÃfidh» n'attri-

buent pas de dot aÁ leurs femmes. Ils ont recours au mariage dit

temporaire ou «mut'a» et leÂgalisent cette union.

Cependant les juifs et les chreÂtiens sont meilleurs que les

«rawaÃfidh» sur deux points : Quand on pose la question aux

juifs quelles sont les personnes les plus distingueÂes parmi vous,

ils reÂpondent les compagnons de MoõÈse. De meÃme les chreÂtiens

consideÁrent que les meilleurs parmi eux sont les compagnons de

JeÂsus. Par contre, si on pose la question aux «rawaÃfidhs» au

sujet des compagnons de Mohammed -Paix et Salut sur lui - ils


2
reÂpondent : ce sont les pires de notre communaute .

1 - Une fraction parmi eux appeleÂe «al-gharaÃbiyya» deÂclare que Gabriel est un

traõÃtre car au lieu de deÂlivrer la reÂveÂlation aÁ 'Ali ben Abi Thalib il l'a transmise

aÁ Mohammed. Ils disent cela sous une formule «Le fideÁle a trahit et il en a

prive le lion» Constate, freÁre en islaÃm, comment ils accusent Gabriel -

Salutations sur lui - de traõÃtrise alors que Dieu le deÂcrit comme le suÃr: «Que

l'Esprit fiable a fait descendre» chap. 26 v. 193 et encore «ObeÂi et fiable» chap.

81 v. 21 ApreÁs cela que doit-on penser au sujet des «rawaÃfidh»!?

2 - «MinhaÃj as-sunnah» Ibn Taymiyyah v. 1 p. 24


ApercËu sur les croyances des chiites wz

Le cheikh Abdallah Al Jamaly, dans son livre «Efforts

deÂployeÂs des «rawaÃfidhs» pour ressembler aux juifs», fait

observer que comme les juifs, les rawafidhs, consideÁrent que

tout ceux qui ne partagent pas leur foi est meÂcreÂant et rendent

licite le sang et les biens de ceux qui ne partagent pas leur

croyance.

Le cheikh Al Jamaly poursuit en disant : les juifs divisent

les gens en deux groupes : juifs et non-juifs. Et ils croient qu'ils

sont les seuls croyants tandis que tous les autres eÃtres humains

sont consideÂreÂs comme des meÂcreÂants et idolaÃtres meÂconnais-

sant Allah Le TreÁs-Haut.

Dans le Talmud, il est eÂcrit que tous les peuples, en dehors

des juifs, sont des idolaÃtres. L'enseignement de leurs rabbins est

fonde sur cette foi. Ils disent aussi, aÁ propos de JeÂsus - sur lui les

Salutations - qu'il eÂtait meÂcreÂant et ne connaissait pas Allah.

De meÃme, les «rawaÃfidhs» croient eÃtre les seuls croyants et

tous ceux qui ne partagent leur foi sont des infideÁles et des

apostats. La raison pour laquelle ils consideÁrent que les autres

musulmans sont infideÁles c'est aÁ cause de la question de la

«wilayah» ou mandat. Cette question est consideÂreÂe par eux

comme un fondement et tout un chacun qui n'y souscrit pas est

consideÂre comme un infideÁle semblable aÁ celui qui n'eÂnonce pas

la profession de foi ou encore qui ne s'acquitte pas de la prieÁre.

Pour eux, ce principe de la «wilayah» est prioritaire aux autres

piliers de l'islam.

Al-Barqi rapporte qu'Abou Abdallah - sur lui la Paix - a

dit : «Nous et notre groupe sommes les seules fideÁles aÁ la


w{ ApercËu sur les croyances des chiites

Tradition d'Abraham.» Dans les commentaires coraniques de

Al Qomy, il est rapporte qu'Abou Abdallah - sur lui la Paix - a

dit : «Nous sommes les seuls musulmans et les autres


1
connaitrons leur sort au Jour de la ReÂsurrection .

TTT

1 - «Badhlu al-majhud fõÃ muchabahati ar-raÃfidah lil-yahoud» Abdullah A-jamyly

v. 2 p. 559 et 568. Pour de plus amples informations concernant le fait que les

«rawaÃfidhs» consideÁrent les autres musulmans comme infideÁles se reporter aÁ

mon ouvrage «Ach-chi'a al-ithna 'achariya wa takfirihim li 'umum al-

muslimin»
ApercËu sur les croyances des chiites w|

Quelles sont les convictions des «rawaÃfidhs»


au sujet de leurs imams ?
Les «rawaÃfidhs» preÂtendent que leurs imams sont infaill-

ibles et connaissent l'invisible.

Al Kulayni, dans ses «Fondements du Kafy» rapporte ce

qui suit : «L'imaÃm Jaafar Al Sadiq a dit : Nous sommes les

deÂtenteurs de la science divine, nous sommes les interpreÁtes de

l'Ordre divin, nous sommes infaillibles. Il a eÂte ordonne de nous

obeÂir et interdit de nous deÂsobeÂir. Nous sommes La preuve


1
eÂloquente d'Allah pour ceux qui sont sous les cieux et sur terre

Al Kulayni souligne dans son ouvrage «Al Kafy», chapitre

«si les imams veulent savoir une chose alors ils la connaissent»,

que Jaafar a dit : «Si l'imam deÂsire savoir une chose alors il la

connait et que les imams conaissent le jour de leur mort et qu'ils


2
ne meurent que par leur volonteÂ

Al Khoumayni, dans son livre «Le libelle de l'intercession»

eÂcrit : «L'imam, de par sa son haut degre et sa fonction de

creÂation, se soumettent aÁ son autorite tous les atomes de

l'univers. Il dit eÂgalement «Nous avons (les imams duodeÂci-

1 - «Usul al-kafy» Kulayni v. I p. 165

2 - idem p. 258
w} ApercËu sur les croyances des chiites

mains) avec Allah des eÂtats que ne peuvent contenir ni ange


1
rapproche ni propheÁte envoyeÂ

Les «rawaÃfidhs», dans leur exageÂration, sont alleÂs jusqu'au

point d'affirmer que leurs imams eÂtaient supeÂrieurs aux

propheÁtes exception faõÃte de Mohammed (Paix et Salut d'Allah

sur lui).

Dans son livre «Le miroir des esprits» Al-Majlisy eÂcrit : «Ils

sont meilleurs et plus nobles que tous les propheÁtes aÁ l'exception


2
de Mohammed (Paix et Salut d'Allah sur lui) .

Mais leur outrance ne s'arreÃte pas laÁ. Ils attribuent aux

imams la charge universelle de la creÂation. Al Khuy, dans son

ouvrage «La lumieÁre de l'entendement» dit : «En apparence, du

point de vue de leur charge de mandataire, il n'y a aucun doute

quant aÁ leur autorite sur la totalite des creÂatures comme il

apparaõÃt dans les reÂcits. Ils sont un intermeÂdiaire existentielle et

c'est par eux que se fait l'existence. Ils sont la cause de la

creÂation. Si ce n'eÂtaient les imams, les gens n'auraient jamais vu

le jour. Ces derniers ont eÂte creÂe pour eux, et par eux ils ont

existeÂ. Ils sont les intermeÂdiaires par annexion. Les imams ont
3
une capacite de creÂer semblable aÁ celle d'Allah .

Qu'Allah nous preÂserve de cette outrance et de ces

deÂviations !!Comment peuvent-ils se dire eÃtre intermeÂdiaires et

cause de la creÂation ? Et comment peuvent-ils eÃtre la raison de

1 - «Tzahrir al-wasilah» Khomeyni p. 52 et 94

2 - «MiraÃt al-'uqul fi charh akhbar aÃli ar-rasoul'' Al-Majlisy v. I p. 290

3 - «Misbah al-faqaÃhah» Abul -Hassen Al-Khuy, v. 5 p. 33


ApercËu sur les croyances des chiites w~

jJe n'ai cre e les ge nies et les hommes que pour
l'existence des eÃtres et dire que ces derniers ont eÂte creÂe pour eux

m'adoreri
alors qu'Allah dit :

chap. 51 v. 56. Qu'Allah nous preÂserve de ces

croyances deÂviantes eÂloigneÂes du Coran et de la sainte Tradition

propheÂtique.

Ibn Taymiyyah - qu'Allah lui fasse miseÂricorde - a eÂcrit :

«Les «rawaÃfidhs» preÂtendent que la religion est le privileÁge des

preÃtres et des moines et que c'est eux qui deÂcident si les choses
1
sont licites ou illicites. En fait, la religion c'est ce qu'ils deÂcident

Si tu veux, cher lecteur, avoir une ideÂe de leur meÂcreÂance,

de leur associationnisme et de leur outrance - preÂservons nous

aupreÁs d'Allah contre tout cela - tu n'as qu'aÁ lire ce qui suit

comme versification eÂcrite de la main d'un de leurs maõÃtres

contemporains, Ibrahim Al'Amily, au sujet de Ali ibn Abi TaÃlib

- Qu'Allah l'agreÂe !

Abou al Hassen, tu es la source de la diviniteÂ

Et le titre de Sa puissance auguste

Ta science embrasse l'invisible

Aucun secret ne t'eÂchappe

Tu diriges toutes les creÂations

Et ses oceÂans sublimes sont aÁ toi

A toi l'ordre si demain tu veux faire revivre

Et saisir par le toupet si tu le deÂsires

Un autre auteur, 'Ali ibn Souleyman Al MazõÃdõÃ, a composeÂ

1 - «MinhaÃj as-sunnah» cheikh al-islaÃm ibn Taymiyyah, V. I p. 482


xu ApercËu sur les croyances des chiites

ce poeÁme eÂlogieux pour Ali ibn Abi TaÃlib - Qu'Allah l'agreÂe !

Abou al Hassen, eÂpoux de la chaste

Auxiliaire du divin et aÃme de l'EnvoyeÂ

Pleine lune de la perfection et soleil des esprits

Esclave de son Seigneur et c'est toi le roi

Le PropheÁte t'a convie le jour de Kadir

Et t'a deÂsigne par commandement en lieu de Ghadir

Car tu es l'Emir pour les croyants

Et de son mandat par acte il t'a investi

Toutes choses convergent vers toi

Ce que contiennent les cúurs tu le connais

Et ce qui est dans les tombes tu le feras revivre

Et la reÂsurrection t' a eÂte confieÂ

Tu es celui qui entend tout et qui voit tout

Et tu es capable de toutes choses

Aucune eÂtoile n'aura eÂvolue sans toi

Et aucun corps ceÂleste n'aurait gravite sans ton ordre

Au sujet de toute creÂature tu es savant

Et l'interlocuteur des gens de l'eÂcrit

Sans toi Allah n'aurai pas converse avec MoõÈse,

Gloire aÁ celui qui t'a creÂe

Le secret de ton nom sera deÂvoile aÁ l'univers

Ton amour est comme le soleil au dessus du front

La haine sur le visage de ce qui te deÂteste

Est semblable aÁ du goudron certes et voue aÁ l'eÂchec celui qui te hait


ApercËu sur les croyances des chiites xv

De ce qui eÂtait et de ce qui sera

Les propheÁtes et les envoyeÂs

Le plume de la Table gardeÂe et les mondes

Te sont esclaves et sujets

Abou al Hassen, OÃ directeur de l'existence

Abri de la voie et refuge des groupes

Abreuve tes biens-aimeÂs le jour du breuvage

Et certes a meÂcru aÁ la reÂsurrection celui qui t'as renieÂ

à distingue en digniteÂ
Abou al Hassen, O

Mon alleÂgeance aÁ toi est une lumieÁre dans ma tombe

Et ton nom dans la difficulte est pour moi un embleÁme

Mon amour pour toi est mon acceÁs aÁ ton paradis

Par toi le surcroõÃt pour tout avenant

Quand viendra l'ordre de la majeste divine

Et quand on annoncera le deÂpart

Certes tu ne deÂlaisses pas celui qui a plaisir aÁ eÃtre avec toi

Peut-on dire que cette poeÂsie est digne d'un musulman

professant l'islam ? Par Allah, les gens de la peÂriode ante-

islamique n'ont pas eÂgale en matieÁre de meÂcreÂance, d'associa-

tionnisme et d'outrance ce qu'a eÂcrit ce «rafidhi» reÂprouveÂ.

TTT
xw ApercËu sur les croyances des chiites

Quelle est cette croyance du «Retour» dont


professent les «rawaÃfidhs» ?
Les «rawaÃfidhs» ont innove cette croyance du «Retour».

Al-Mufid dit : «Les imamites sont unanimes pour deÂclarer


1
l'obligation du retour d'un nombre consideÂrable de deÂfunts

dont le retour de leur dernier imam, appele «Al qaim»(l'homme

debout), aÁ la fin des temps. Ce dernier sortira d'une crypte et il

eÂgorgera tous ses adversaires politiques puis il reÂtablira aux


2
chiites leurs droits dont ils ont eÂte spolieÂs aÁ travers l'histoire .

Al Sayed Al Murtadah dans son livre : «Les questions

NaÃsiriyyah» dit qu'au temps du Mahdi (le douzieÁme imaÃm

qu'ils appellent «Al qaim» appartenant la famille du propheÁte)

Abu Bakr et 'Omar seront crucifieÂs sur un arbre et ce dernier


3
deviendra sec apreÁs avoir eÂte tendre .

Al Majlisy dans son livre «la veÂrite eÂvidente» eÂcrit que

Mohammed Al BaÃqir a dit : «Quand apparaõÃ tra le Mahdi, il fera

revivre Aicha, la meÁre des croyants, et il lui appliquera la peine


4
leÂgale .

1 - «AwaÃil al-MaqaÃlat» (les proleÂgomeÁnes des ReÂcits) Al-Mufid p. 51

2 - «Al-khutut al-'Aridah» (Les grands desseins) Muhibbu-din Al-Khatib p. 80

3 - «AwaÃil al-MaqaÃlat» Al-Mufid p. 95

4 - «Haqqul yaqin» Al-Majlisy


ApercËu sur les croyances des chiites xx

La question du «Retour» a subi une eÂvolution chez les

«rawaÃfidhs». Ces derniers avancent le retour de l'ensemble des

chiites et de leurs imams ainsi que de tous leurs adversaires et

leurs imams.

Cette fable met aÁ jour cette haine cacheÂe et dont ils

l'expriment par de telles superstitions.

Les Sabiyyah ont utilise cette croyance du retour comme

argument pour nier le Jour Dernier.

En fait, cette croyance du «Retour» n'est autre que cette

ideÂe de vengeance aÁ l'encontre de leurs adversaires. Mais qui

sont ces adversaires ? Ce qui va suivre va te montrer, freÁre en

islam, la raison de la haine des «rawaÃfidhs» aÁ l'encontre des gens

de la Sounnah et leur amitie pour les juifs et les chreÂtiens.

Al Majlisy rapporte dans son livre «Les oceÂans de

LumieÁre» qu'Abou BasõÃr a rapporte qu'Abou Abdallah - Que


à Abou Mohammed !
le Salut soit sur lui - a dit : «Il me dit : O

c'est comme si je voie la descente du «Qaim» (le douzieÁme imam

cache ) dans la mosque e Sahla avec sa famille et ses

eÂpouses...puis je dis : Quant aux minoriteÂs des gens du Livre

(Ahl ad-dhimmah) quelle attitude aura-t-il vis-aÁ-vis d'eux ?

Il reÂpondit : Il les traitera comme aÁ traiter l'Envoye de Dieu

- Paix et Salut d'Allah sur lui - et ils s'acquitteront de la Jizya(la

dette) avec humiliteÂ. Et ceux qui vous ont montre de l' hostilite ?

Il dit : Ceux-laÁ n'auront aucune chance, car Allah nous a rendu

licite leur sang, et cela aÁ l'aveÁnement du «Qaim». Aujourd'hui, il

nous est interdit de les toucher et personne ne doit vous tromper


xy ApercËu sur les croyances des chiites

sur cela. Mais lorsque apparaõÃtra le «Qaim» il vengera Allah,


1
son Envoye et nous tous ensemble

Observe, freÁre en islam, comment le Mahdi des chiites

traitera avec les juifs et les chreÂtiens alors qu'il combattra ceux

qui ont contredits les chiites, aÁ savoir les gens de la Sounnah. Il

se peut que quelqu'un dise : Ce chaÃtiment est reÂserve aÁ ceux qui

ont montre leur haine aÁ la famille du PropheÁte, or les gens de la

Sounnah ne haõÈssent pas la famille du PropheÁte. Comment peut-

on dire alors que ce chaÃtiment, qui consiste aÁ rendre licite le

sang, vise les gens de la Sounnah ? La reÂponse est qu'aÁ travers

les reÂcits rapporteÂs, ceux qui sont viseÂs sont bien les gens de la

Sounnah qu'ils appellent Al Nassiba. Pour plus d'informations

aÁ ce sujet, reportez-vous aÁ l'ouvrage «Les vertus individuelles»

de Hussein 'Ali 'Asfur Ad-daraÃzi Al-Bahrany ainsi qu'au livre

de Youssef Al Bahrany «Les fleÁches perforantes deÂvoilant le

sens du terme «nassib»

TTT

1 - «BihaÃr al-anwaÃr» Al-Majlisy v. 25 p. 376


ApercËu sur les croyances des chiites xz

Quel est ce principe de foi qu'est la «taqiyyah»


ou dissimulation chez les «rawaÃfidhs» ?
La dissimulation a eÂte exposeÂe par l'un de leurs savants

contemporains en ces termes : «La taqiyyah» ou dissimulation

consiste aÁ dire ou aÁ faire autrement que ce que l'on pense et ceci


1
afin de preÂserver sa personne, ses biens et sa dignite du mal .

Ils preÂtendent que le PropheÁte - Paix et Salut sur lui - l'a

pratique lorsque le chef des hypocrites Abdallah ibn Saloul

deÂceÂda. Ils disent que lorsque le PropheÁte vint faire la prieÁre

mortuaire sur lui, 'Omar lui dit : N'est-ce pas qu' Allah t'a

deÂconseille d'agir ainsi ? C'est-aÁ-dire de prier en faveur des

hypocrites. Le PropheÁte - Paix et Salut d'Allah sur lui - lui

reÂpondit alors : Prends garde ! Tu ne sais pas ce que j'ai dit. J'ai

certes eÂvoque Allah en disant : Seigneur ! Remplis son inteÂrieur


2
de feu, sa tombe de feu et sa base de feu

Constate, freÁre en islam, comment ils osent attribuer au

PropheÁte - Paix et Salut d'Allah sur lui - le mensonge ? Est-il

raisonnable de penser que les compagnons sont en train de

demander la reÂmission des peÂcheÂs du deÂfunt alors que le

1 - «Ac-chi'a fil mizaà n» (Etude critique du comportement des chiites)

Mohammed JawaÃd Mughniyah p. 47

2 - «Furu' Al-kaÃfy» (Livre des funeÂrailles) p. 188


x{ ApercËu sur les croyances des chiites

PropheÁte de la MiseÂricorde, lui-meÃme, est en train de le

maudire ! ?

Al-Kulayni rapporte dans «Les fondements du kaÃfy» ce qui

suit : «Abu 'Abdullah a dit : «OÃ Aba 'Amr, la «taqiyah» ou

dissimulation repreÂsente les neuf-dixieÁme de la religion et celui

qui ne dissimule pas, n'a pas de religion. La «taqiyah» est aÁ

observer pour toutes choses aÁ l'exception du «nabid» (boisson

leÂgeÁrement fermenteÂe) et la madeÂfaction. Craignez pour votre

religion et reveÃtez-la par la dissimulation, car point de foi pour


1
celui qui ne dissimule pas !»

Mais les «rawaÃfidhs» ne se sont pas arreÃtez laÁ ! Ils sont alleÂs

jusqu'au point de jurer par autre qu'Allah et cela toujours pour

observer la dissimulation. Qu'Allah nous en preÂserve !

Al Hur Al Amily eÂcrit dans son ouvrage «L'instrumenta-

lisation chiite» qu'ibn Bukayr rapporte de ZuraÃrah les dires

suivants d'Abi Jaafar - sur lui la Paix - : «Je lui ai dit : Nous

sommes solliciteÂs par ces gens au sujet de nos biens et ils

demandent qu'on jure alors que nous nous sommes acquitteÂs de

l'aumoÃne leÂgale. Il me reÂpondit : OÃ ZuraÃrah ! Si tu as peur, jure

leur par ce qu'ils veulent.

De meÃme, Sama'a rapporte ces dires d'Abou Abdallah - sur

lui la Paix - : «Si la personne jure par dissimulation cela n'est pas
2
preÂjudiciable si elle le fait par contrainte ou neÂcessiteÂ

1 - «Usul al-kaÃfy» p. 482 -483

2 - «WasaÃil ach-chi'a» Al-hur Al -Amily v. 12 p. 136, 137


ApercËu sur les croyances des chiites x|

Les «rawaÃfidhs» consideÁrent la dissimulation comme une

obligation et comme le fondement de leur eÂcole. Ils se

transmettent son principe secreÁtement et ouvertement et ils y

recourent dans les situations difficiles.

à musulmans des agissements des «raw-


Prenez garde, O

aÃfidhs» !

TTT
x} ApercËu sur les croyances des chiites

Qu'elle est cette «terre» qu'ils consideÁ rent


comme un principe de leur foi ?
Ce qui est vise par «tinna» ou terre glaise c'est cette terre

preÂleveÂe sur la tombe d'Al Hussein - sur lui la paix.

Un de leurs eÂgareÂs, se deÂnommant Mohammed An-nu'maÃn

Al Harithy, surnomme cheikh Al Mufid rapporte dans son livre

«La visite» qu'Abou Abdallah a dit : «La terre de la tombe d'Al

Hussein est un remeÁde pour tout mal, c'est le grand remeÁde»

Abdallah a dit : «Immunisez vos enfants par la terre d'Al

Hussein» et il ajoute : «On expeÂdia aÁ Abi Al hassen Al Ridaà un

morceau de veÃtements venant de Khorasan avec de la terre. On

questionna le porteur au sujet de cette terre. Il reÂpondit : c'est de

la terre de la tombe d'Al Hussein. Ainsi, il n'expeÂdiait aucune

chose sans lui adjoindre de la terre et il disait : Cela constitue

une garantie par ordre d'Allah le TreÁs-Haut»

Il est rapporte que quelqu'un questionna Al Saadeq sur le

fait de prendre de la terre d'Al Hussein. Al Saadeq lui reÂpondit :

«Lorsque tu prends de cette terre dis : Seigneur ! Je t'implore par

l'ange qui l'a recueillie, par le propheÁte qui l'a gardeÂe et par le

mandate qui s'est incorpore en elle, que Tu reÂpandes tes

BeÂneÂdictions sur Mohammed et sur sa famille et qu'elle soit un

remeÁde contre tout mal, une assurance contre toute peur et une

protection contre tout malheur»


ApercËu sur les croyances des chiites x~

Abou Abdallah fut interroge au sujet de l'utilisation des

deux terres preÂleveÂes sur les tombes de Hamzah et d'Al Hussein

et de l'excellence de l'une par rapport aÁ l'autre. Il dit : «Le

rosaire de la terre d'Al Hussein glorifie le Seigneur dans la main


1
de l'utilisateur sans que ce dernier glorifie

C'est ainsi que les chiites pensent qu'ils ont eÂte creÂeÂs aÁ

partir d'une terre particulieÁre issue du meÂlange de deux terres:

l'une chiite et l'autre sunnite. C'est ainsi que tout ce qui sera

deÂsobeÂissance et deÂlits venant d'un chiite est duà aÁ l'effet de la

terre sunnite et inversement tout ce qui sera bonnes actions et

concorde eÂmanant d'un sunnite cela est duà aÁ l'effet de la terre

chiite.

Et, au Jour de la reÂsurrection, les mauvaises actions et les

transgressions opeÂreÂes par les chiites seront endosseÂes par les

sunnites et inversement pour ce qui concernent les bonnes


2
úuvres des sunnites .

TTT

1 - «KitaÃb al-mazaÃr» de leur cheikh appele Al-Mufid p. 125

2 - «Al'ilal ac-charai'i» p. 490, 491 «BihaÃr al-anwaÃr» v. 5 p. 247 et 248


yu ApercËu sur les croyances des chiites

Quelles sont les convictions des «rawaÃfidhs»


concernant les sunnites ?
Les «rawaÃfidh s» jugent que les biens et le sang des sunnites

sont licites. Al Sadouq rapporte dans «Les Motifs» une

tradition remontant aÁ Daoud ibn Ferqad : «J'ai dit aÁ Abou

Abdallah que penses-tu du sunni ? Il reÂpondit : Son sang est

licite. Mais pour te preÂserver, si tu peux l'ensevelir sous un mur

ou le noyer dans la mer de facËon aÁ ce qu'on ait pas de traces,

fais-le ! Je lui ai dit : Et au sujet de ses biens ? Il me reÂpondit :


1
Prends-en ce que tu peux !

Les «rawaÃfidhs» consideÁrent que leur nouveau-ne vient au

monde avec une purete que les autres non pas. Hachim Al

Bahrany dans son commentaire «L'argument» eÂcrit que Haytem

ibn Yahya a rapporte ces propos de Jaafar ibn Mohammed : «Il

n'est pas de nouveau-ne chiite sans qu'un geÂnie parmi les geÂnies

ne s'interpose entre le nouveau-ne et le diable. Si ce n'est pas un

chiite, le diable lui met son indexe dans le derrieÁre et alors

apparaõÃt le sexe par devant. Si c'est une fille, le diable lui met

son doigt dans le vagin et elle deviendra alors une perverse. Le

diable agit ainsi au moment de la sortie du beÂbe et c'est ce qui


2
fait que le nouveau-ne se met aÁ pleurer treÁs fort .

1 - «Al-mahasin an-nafsaniyyah» p. 166

2 - «Tafsir al-burhaÃn» HaÃchim Al-BahraÃny 2/ 300


ApercËu sur les croyances des chiites yv

Les chiites consideÁrent, aÁ l'exception d'eux, que tous les

gens sont le fruit d'une union adulteÁre.

Al Kulayni, dans son ouvrage «Le jardin du KaÃfy»

qu'Abou Hamzah a rapporte d'Abou Jaafar - sur lui la paix -

ce qui suit : «J'ai dit aÁ Abou Jaafar, certains de nos compagnons

calomnient et injurient ceux qui s'opposent aÁ eux. Il me

reÂpondit : Le mieux est de ne pas leur reÂpondre. Puis il dit :

Par Allah ! OÃ Abou Hamzah, tous les gens sont les enfants de
1
prostitueÂes aÁ l'exception des chiites

Les chiites «rawaÃfidhs» consideÁrent que les sunnites sont

plus meÂcreÂants que les juifs et les chreÂtiens. Ils pensent de ces

derniers que c'est aÁ l'origine qu'ils eÂtaient meÂcreÂants tandis que,

pour eux, les sunnites le sont devenus par acte d'apostasie. Or la

meÂcreÂance suite aÁ une apostasie est plus grave. C'est la raison

pour laquelle on les trouve preÃtant main forte aux juifs et


2
chreÂtiens contre les musulmans comme l'histoire l'a montreÂ.

Dans le livre «l'instrumentalisation chiite», Al Foudayl ibn

YasaÃr a dit : «J'ai interroge Abu Jaafar aÁ propos de la femme

chiite, peut-elle eÂpouser un «nassib» (sunnite) ? Il reÂpondit :


3
Non, car le «nassib» (sunnite) est un meÂcreÂant

1 - «Ar-rawdatu min Al-KaÃfy» Kulayni 8/285

2 - Ibn Taymiyyah a eÂcrit: les «rawaÃfidh» ont preÃte assistance aux Tatars lors de

leur invasion des pays musulmans. «Al fataÃwa» 35/151. Cf.aussi le livre

«L'entreÂe des Tatars dans les pays musulmans) de D. Suleiman ben Hamd Al-

'awdah. De meÃme, consideÁre comment se sont comporteÂs les chiites d'Irak,

lors de l'invasion des troupes d'occupation et comment ils ont participe aux

boucheries collectives contre les sunnites aÁ Faloujah et ailleurs.!!

3 - «WasaÃil ach-chi'a» Al-Hur Al-'Amily (7/431) ``Attahdib» (7/303)


yw ApercËu sur les croyances des chiites

Le terme «nawasib» a pour signification, chez les sunnites,

le fait de deÂtester Ali ben Abi TaÃlib - sur lui la paix. Mais les

chiites appliquent ce terme aux sunnites parce que ces derniers

mettent en avant l'imama d'Abu Bakr, de 'Omar et de Othman

avant celle de Ali. L'excellence des trois premiers eÂtaient deÂjaÁ

convenue du temps du PropheÁte - Paix et Salut d'Allah sur lui -

et on n'y voyait pas d'inconveÂnient aÁ cela. La preuve aÁ ce sujet

est ce qui est rapporteÂe dans Al-Bukhary : ibn 'Omar a dit :

«Lorsque nous choisissions une personne parmi nous au temps

du PropheÁte - Paix et Salut d'Allah sur lui,nous commencËions

toujours par Abu Bakr, ensuite 'Omar puis Othman»

At Tabarani, dans son recueil de traditions, ajoute : «Le

PropheÁte - Paix et Salut d'Allah sur lui - savait cela et ne le

contestait pas» Et chez ibn 'Asakir : «Nous donnions la

preÂeÂminence aÁ Abu Bakr, 'Omar, Othman puis Ali». Ahmed

ibn Hanbal et d'autres rapportent ces paroles de Ali ibn Abi

TaÃlib : «Les meilleurs personnes de cette communaute apreÁs son

PropheÁ te sont Abu Bakr puis 'Omar et si je veux je

mentionnerai le troisieÁme» Ad Dhahabi a dit : «C'est une


1
tradition authentique et unanime chez les musulmans

TTT

1 - «at-ta'liqat 'ala matn lam'atula'tiqad» notre maõÃ tre le treÁs savant Abdallah al

jabrayn- que Dieu le preÂserve p. 91


ApercËu sur les croyances des chiites yx

Quelles sont les convictions des «rawaÃfidhs»


de la «mut'a» ou mariage temporaire et quel
me rite a-t-il aÁ leurs yeux ?
«Al mut'a» ou mariage temporaire a chez les le «rawaÃfidhs»

un grand meÂrite. Qu'Allah nous en preÂseÁrve !

Dans l'ouvrage «Minhaj al Sadiqin» (la voie des sinceÁres)

de Fathul-lah al KaÃchaÃny, il est rapporte que Al Sadeq a dit :

«Al mut'a est ma religion et la religion de mes peÁres. Celui qui la

met en pratique, pratique notre religion et celui qui la deÂnonce,

deÂnonce notre religion, et ne fait pas parti de nous. Et l'enfant

issu d' al mut'a est meilleur qu'un enfant issu d'une eÂpouse pour
1
toujours. Celui qui deÂnonce al mut'a est un meÂcreÂant reneÂgat

Al Qomy eÂcrit dans son livre «man laà yahduruhu al-faqih»

(Ce qui ne se preÂsente pas au jurisconsulte) que Abdallah ibn

SinaÃn rapporte qu' Abdallah a dit : «Allah TreÁs-Haut nous a


2
interdit les boissons alcooliseÂes et nous a compense par al mut'a »

Dans «Tafsir minhaj as-sadiqin» (le commentaire de la voie

des sinceÁres) de Fathul-lah Al Kachany, il est rapporte que le

PropheÁte - Paix et Salut sur lui - a dit : «Celui qui applique al

1 - «MinhaÃj as-saÃdiqin» Mollah Fathul-lah Al-KaÃchaÃny 2/495

2 - «Man laà yahdaruhu al-faqih» Ibn Babouyeh Al-Qumy p. 330


yy ApercËu sur les croyances des chiites

mut'a une fois se preÂserve du courroux divin, s'il le fait par deux

fois il sera ressuscite parmi les pieux et s'il le fait par trois fois il

sera avec moi au paradis» Toujours dans le meÃme ouvrage, on

lit que le PropheÁte a dit : «Celui qui contracte un seul mariage

temporaire (al mut'a) aura le degre d'Al Hussein, s'il le fait par

deux fois il aura le degre d'Al Hassan, par trois fois le degre de

Ali ibn Abi Talib et par quatre fois son degre est comparable au
1
mien

Les «rawaÃfidhs» ne limitent pas le nombre de mariages

temporaires. Dans les ouvrages «Furu' al-kaÃfy», «Al Tahdib» et

«Alistibsar», il est dit que Zurarata a rapporte qu' Abdallah a

dit : «Je l'ai interroge au sujet du mariage temporaire (al mut'a)

si ce dernier eÂtait limite aÁ quatre ? Il me reÂpondit : Epouse si tu

veux mille, ce sont des femmes de location» Mohammed ibn

Muslim rapporte que Jaafar a dit au sujet du mariage

temporaire : «Cela n'est pas limite aÁ quatre car elles ne peuvent


2
eÃtre divorcer ni heÂriter, ce sont des femmes de location

jIls ont dores et de jaÁ re ussi - les


On est en droit de dire comment cela est possible alors

qu'Allah le TreÁs-Haut a dit :

croyants qui se recueillent dans leurs prieÁ res - qui se de tournent
des futilite s - qui s'acquittent de l'aumoà ne prescrite - qui
pre servent leur sexe - excepte avec leurs e pouses ou les esclaves
en leur possession, ceux-laÁ n'encourent aucun blaà me - quant aÁ
ceux qui outrepassent ce que Nous leur avons prescrit, ceux-laÁ
sont des transgresseursi chap. 23 v. 1 aÁ 7

1 - «Al-furu' al-kaÃfy'' Kulayni 5/451; ``At-tahdib'' 2/188

2 - «Tafsir minhaÃj as-saÃdiqin'' Mollah Fathul-lah Al-kaÃchaÃny 2/492 et 493


ApercËu sur les croyances des chiites yz

Ces versets nous indique ce qui nous est permis au sujet des

femmes : c'est d'avoir une eÂpouse dans le cadre d'un mariage

leÂgal ou ce que nous avons sous nos mains comme esclaves. En

dehors de cela, aucune femme nous est permise. La femme de

location ne peut-eÃtre consideÂreÂe comme une eÂpouse car elle ne

peut heÂriter ni eÃtre divorceÂe. Donc c'est une prostitueÂe !

Qu'Allah nous en preÂserve !

Son excellence, le cheikh Abdallah ibn Jibrin a dit : «Les

rawaÃfidhs» prennent comme reÂfeÂrence pour autoriser le mariage

j(Est e galement interdit) les femmes marie es exception


temporaire le verset contenu dans le chapitre 4, «les femmes»,

verset 24 :

faite de vos esclaves ; Telles sont les prescriptions d'Allah aÁ votre


endroit. En dehors de celles qui viennent d'eà tre mentionne es, il
vous est permis de chercher, moyennant votre argent, aÁ vous
marier sans commettre d'adulteÁ re. Remettez obligatoirement son
duà aÁ toute femme dont vous avez joui. Mais une fois l'obligation
remplie, vous ne serez pas blaà me s pour vous eà tre accorde s sur un
montant en sus, car Allah est TreÁ s Savant et TreÁ s Sagei

jOÃ vous qui croyez, il


La reÂplique est la suivante : Tous ces versets traitent du

mariage et ceci depuis le verset 19, chap. 4

ne vous est pas permis d'he riter des femmes (comme un bien)
contre leur gre i et v. 20 jSi maintenant vous souhaitez substituer
aÁ une e pouse aÁ laquelle vous avez accorde une dot conside rablei et
v. 21 jN'e pousez pas les femmes que vos peÁ res ont eu pour

e pousesi et v. 23 jvous sont interdites vos meÁ res...i Puis apreÁs

jIl
avoir mentionne les femmes dont il nous est interdit d'eÂpouser,

vous a permis en dehors de cela...i C'est aÁ dire les autres femmes.


que cela soit par parente ou alliance, Allah nous dit (v. 24) :
y{ ApercËu sur les croyances des chiites

Si vous les eÂpousez, alors donnez-leur la dot convenue. Si ces

futures eÂpouses vous font graÃce de ce que vous leur avez alloueÂ,

cela n'est pas un peÂcheÂ. Ainsi a eÂte commente ce verset par les
1
compagnons et les tabiins .

Et voilaÁ qu'une autorite des «rawaÃfidhs» le cheikh Al TuÃsi

dans son livre «Tahdib al-ahkam» (ReÂforme des statuts)

deÂsapprouve le mariage temporaire et le critique. Il dit : «Si la

femme appartient aÁ une famille noble, il n'est pas permis de la

louer car cela deÂshonore la famille et apporte du meÂpris pour la


2
femme

Les «rawaÃfidhs» sont alleÂs jusqu'au point d'autoriser la

sodomie. Dans le livre «Al istibsaÃr» (La clairvoyance) on lit que

Ali ibn Al Hakam a dit : «J'ai entendu SafwaÃn dire : J'ai dit aÁ Al

Ridhaà : un de tes esclaves m'a prie de te poser une question car il

te craint et a honte de te la poser directement. Al Ridhaà dit :

quelle est-elle ? Je lui ai dit : Est-ce que l'homme peut sodomiser


3
sa femme ? Il reÂpondit : Bien suÃr !

1 - Paroles rapporteÂes par son excellence le cheikh ben Jabrin - que Dieu lui

accorde un haut degre - L'argument contenue dans ProductIDla Traditionla

Tradition concernant l'interdiction du mariage temporaire est ce qui est

rapporte par Rabi' ben Busrata Al-Jahny de son peÁre qui lui a raconte alors

qu'il eÂtait avec le PropheÁte - Que les GraÃces unitives et le Salut soient sur lui -

qu'il a entendu dire ce dernier ce qui suit: «Oà gens! Je vous ai autorise le

mariage temporaire. Dieu l'a interdit jusqu'au Jour de la reÂsurrection. Celui

qui a contracte un mariage temporaire qu'il s'en deÂtourne et ne leur reprenez

quoique ce soit de ce que vous leur avez donne»Tradition rapporteÂe par

Muslim sous le në 1406

2 - «Tahdib al-ahkam» At-tuÃsi, 7/ 227

3 - «Al-istibsaÃr» At-tuÃsi 3/ 243


ApercËu sur les croyances des chiites y|

Quelles sont les convictions des «rawaÃfidh»


au sujet de Najaf et Karbalaà et quel est le
me rite de la visite de ces lieux
Les «rawaÃfidhs» consideÁrent les endroits contenant la

seÂpulture de leurs imaÃms comme des lieux saints. Ainsi Koufa,

Karbalaà et Qom sont consideÂreÂs comme des lieux sacreÂs. Les

«rawaÃfidhs» rapportent que Al Sadeq a dit : A Allah appartient

un territoire sacre qui est la Mecque, aÁ son PropheÁte un espace

sacre qui est MeÂdine, aÁ l'Emir des croyants (Ali) une ville sacreÂe

qui est Koufa et aÁ nous un lieu sacre qui est Qom»

Chez les «rawaÃfidhs», Karbalaà est meilleure que la Ka'ba.

Dans le livre «BihaÃr al-anwar» (les oceÂans de lumieÁre), on lit

qu'Abou Abdallah a dit : «Allah a reÂveÂle aÁ la Ka'ba que si ce

n'eÂtait la terre de Karbalaà Je ne t'aurai pas donne cette

preÂeÂminence. Si ce n'eÂtait ce qu'elle renferme en elle, Je ne

t'aurai pas creÂe et Je n'aurai pas creÂe le Temple par lequel Je

m'enorgueillis. Sois donc satisfaite et demande satisfaction et

sois humble, modeste et reÂserveÂe, sans t'emporter d'orgueil

envers la terre de KarbalaÃ. Sinon, Je m'emporterai contre toi et


1
Je te preÂcipiterai dans la fournaise de l'Enfer

Les «rawaÃfidhs» consideÁrent la visite de la tombe d'Al

1 - «KitaÃb al-bihaÃr» 10/107


y} ApercËu sur les croyances des chiites

Hussein aÁ Kerbalaà meilleure que de s'acquitter du cinquieÁme

pilier de l'islam qu'est le peÁlerinage !!

Al Majlisy mentionne dans son ouvrage «BihaÃr al-anwaÃr»

que Bachi Ad-dahaÃn a dit : «J'ai dit aÁ Abdallah - que le Salut

soit sur lui - : Il se peut que le moment du peÁlerinage soit passeÂ,

puis-je stationner le jour de Arafat sur la tombe d'Al Hussein ?

Il reÂpondit : tu viens de dire laÁ une remarque importante !Saches

que tout croyant qui vient se recueillir sur la tombe d'Al

Hussein connaissant son meÂrite, en dehors d'un jour de feÃte, il

lui est eÂcrit l'eÂquivalent de vingt peÁlerinages, vingt visites pieuses

('Omrah), vingt batailles avec un propheÁte envoye ou un imam

juste. Quant aÁ celui qui lui rend visite le jour de 'Ara-

fat,connaissant son meÂrite, seront inscrits aÁ son actif mille

peÁlerinages ainsi que mille visites pieuses ('Omrah) et mille

batailles avec un propheÁte envoye ou un imaÃm juste.

Dans le meÃme ouvrage, il est mentionne que ceux qui

visitent la tombe d'Al Hussein aÁ Karbalaà sont plus pures et

meilleurs que les peÁlerins qui stationnent, le jour de 'Arafat, car

ces derniers sont consideÂreÂs comme des enfants d'adulteÁre.

Qu'Allah nous preÂserve !!

Ali ibn Asbat rapporte que Abou Abdallah - sur lui la Paix

- a dit : «Allah BeÂni et TreÁs-Haut commence tout d'abord par

jeter un regard sur les visiteurs de la tombe d'Al Hussein, le jour

de 'Arafat» Je lui ai dit : «Avant les peÁlerins stationneÂs ? Il

reÂpondit : «Bien suÃr !» Je dis : «Comment cela ?» Il me reÂpondit :

«Parce que laÁ-bas, il y a des enfants d'adulteÁre alors qu'ici il n'y


1
en a pas

1 - «BihaÃr al-anwaÃr» Al-Majlisy 85/98


ApercËu sur les croyances des chiites y~

Pire encore ! Ali Al Sistany, leur reÂfeÂrence, dans son livre

«MinhaÃj as-saÃlihin» (la voie des vertueux) dit que la prieÁre dans

les mausoleÂes est meilleure que dans les mosqueÂes !! A la

question numeÂro 562, il dit : «La prieÁre dans les mausoleÂes des

imams - que la Paix soient sur eux - est souhaitable, sinon

preÂfeÂrable aÁ la prieÁre effectueÂe dans une mosqueÂe. La prieÁre faite

dans le mausoleÂe de l'imam Ali ibn Abi TaÃlib - sur lui la Paix -
1
est supeÂrieure de mille fois aÁ celle effectueÂe dans une mosqueÂe .

L'exageÂration a culmine aÁ un point ouÁ leur cheikh Abbas

Al KaÃchaÃny, dans son livre «MasaÃbih al-jinaÃn» (les luminaires

du paradis) eÂcrit au sujet de Karbalaà ce qui suit : «Il ne fait point

de doute que Karbalaà est la plus sainte terre d'islam. Les textes

rapporteÂs lui octroient plus de meÂrite qu'aucun endroit. Elle est

la terre sacreÂe et beÂnie d'Allah ; La terre humble et modeste

d'Allah ; La terre choisie, sacreÂe, suÃre et beÂnie d'Allah; la terre

sacreÂe d'Allah et son PropheÁte et la coupole de l'islam. L'endroit

ouÁ Allah aime eÃtre adore et invoque ; La terre-remeÁde d'Allah.

Tous ces avantages et consorts qu'on trouve aÁ Karbalaà ne se


2
trouve nulle part ailleurs meÃme pas aÁ la Ka'ba

Dans le livre «Al-mazaÃr» (la visite) de Mohammed An-

na'maÃn surnomme cheikh Al Mufid, aÁ propos des meÂrites de la

mosqueÂe de Koufa, il est rapporte qu'Abou Jaafar Al-BaÃqir a

dit : «Si les gens, si eÂloigneÂs soient-ils, savaient ce qu'il y a dans

la mosqueÂe de Koufa, ils appreÃteraient provisions et moyens de

transport pour s'y rendre. La prieÁre obligatoire, en ce lieu,

1 - «MasaÃbih al-jinaÃn» Abbas Al-KaÃchaÃny

2 - «MasaÃbih al-jinaÃn» Abbas Al-KachaÃny p. 360


zu ApercËu sur les croyances des chiites

eÂquivaut aÁ un peÁlerinage, et une prieÁre sureÂrogatoire eÂquivaut aÁ


1
une oumra

Dans le meÃme ouvrage, on y lit dans le chapitre «Al qawlu

'inda al-wuquf 'ala al-judath» (Ce qui doit eÃtre dit en preÂsence

des corps deÂfunts) : «Lorsqu'on visite la tombe d'Al Hussein, on

doit orienter sa main droite vers son mausoleÂe puis dire une

longue invocation dont voici un passage : «Je suis venu te rendre

visite demandant l'affermissement de mes pas dans ma venue

vers toi eÂtant certain qu'Allah, par vous, dissipe le malheur et

fait descendre la miseÂricorde. Que par vous, Il empeÃche que la

terre se deÂrobe avec ses habitants, que par vous il affermit les

montagnes sur ses fondements. Je m'oriente vers mon Seigneur

en vous prenant comme intercesseur pour l'accomplissements de


2
mes affaires et la reÂmission de mes peÂcheÂs

Constate, cher lecteur, comment ces gens tombent dans

l'associationnisme (al shirk), lors de leurs invocations, puisqu'ils

jEt
s'adressent aÁ un autre qu'Allah pour l'accomplissement de leurs

qui donc pardonne les pe che s si ce n'est Allahi chap. 3 v. 135
affaires et la reÂmission de leurs peÂcheÂs. Alors qu'Allah dit

Qu'Allah nous preÂserve du peÂche de l'associationnisme !

TTT

1 - «KitaÃb al-mazaÃr» Cheikh Al-Mufid, p. 20

2 - «KitaÃb al-mazaÃr» Cheikh Al-Mufid, p. 99


ApercËu sur les croyances des chiites zv

Quelles sont les divergences entre les chiites


«rawaÃfidhs» et les gens de la sunnah ?
Nidam ad-din Mohammed Al A'dhamy (savant sunnite),

dans son introduction au livre «Achi'a wal-mut'a» (les chiites et

le mariage temporaire), eÂcrit : «La divergence entre nous (les

sunnites) et eux (les chiites) ne se limite pas seulement aÁ une

divergence secondaire jurisprudentielle comme le mariage

temporaire...loin de laÁ. La divergence se situe au niveau des

fondements, notamment au sujet des points suivants :

1 - Les «rawaÃfidhs» consideÁrent que le Coran est falsifieÂ

tandis que nous, nous proclamons : «Le Coran est la Parole

d'Allah compleÁte et non modifieÂe. Rien n'est changeÂ, ni

jC'est Nous qui avons


soustrait, ni falsifie et ce jusqu'aÁ ce qu'Allah heÂrite la terre et

ce qu'elle contient. Comme Allah le dit :

fait descendre ce rappel et c'est Nous qui le pre serverons (de toute
alte ration)i chap. 15 v. 9
2 - les «rawaÃfidhs» disent que les compagnons du PropheÁte

- Paix et Salut sur lui - aÁ l'exception de quelques uns ont

apostasieÂs apreÁs le deÂceÁs du PropheÁte et qu'ils ont eÂte deÂloyales

et trahit la religion. Ils visent preÂciseÂment les trois premiers

califes : As-sadõÃ q, Al-faruÃq (Omar) et dhu al-nurayn (Othman).

Ces derniers sont consideÂreÂs par eux comme les pires meÂcreÂants,

eÂgareÂs et fourvoyeÂs. Pour ce qui nous concerne, nous disons que


zw ApercËu sur les croyances des chiites

les compagnons du PropheÁte - Paix et Salut sur lui - sont les

meilleurs gens apreÁs les propheÁtes - Salutations et Paix sur eux -

et qu'ils eÂtaient tous eÂquitables et qu'ils ne mentaient pas

deÂlibeÂreÂment au sujet du PropheÁte et qu'ils eÂtaient dignes de

confiance dans leurs transmissions des textes sacreÂes.

3 - Les «rawaÃfidhs» disent que leurs douze imams eÂtaient

infaillibles, qu'ils connaissaient l'invisible et l'ensemble des

sciences qui ont eÂte donneÂes aux anges, aux propheÁtes et aux

envoyeÂs ; Qu'ils connaissaient toutes les langues du monde et

que la terre leur appartenait. Et nous, nous disons qu'ils eÂtaient

des hommes comme tout le monde sans distinction et qu'ils y

avaient parmi eux des jurisconsultes, des savants et des califes et

que nous ne leur imputons pas ce qu'ils n'ont pas dit, eux-

meÃmes, aÁ leur sujet ; bien au contraire ils ont deÂnonce et


1
deÂsavoue ce qu'on leur a attribueÂ

TTT

1 - «Muqaddimah Nidhamu ed-din Mohammed Al-A'dhamy li kitaÃb achi'a wul

mut'a'' p. 6
ApercËu sur les croyances des chiites zx

Quelleconvictionles«rawaÃfidhs»ontdujourde
«'Achourah» et quel est, pour eux, son me rite ?
Les «rawaÃfidhs» ceÂleÁbrent leurs feÃtes, leurs deuils et leurs

lamentations par des manifestations dans les rues et dans les

lieux publics. A ces occasions, ils reveÃtent des habits noirs en

signe de deuil pour commeÂmorer le martyr d'Al Hussein - Que

la Paix soit avec lui. Ces eÂveÂnements se passent les dix premiers

jours du premier mois heÂgirien (Mouharram) de chaque anneÂe.

Ils pensent que c'est un des actes les plus pieux leur permettant

de se rapprocher de leur Seigneur. A cette occasion, ils se

frappent le visage avec leurs mains, leur poitrine et leur dos. Ils
Ã
se lamentent en s'exclamant aÁ haute voix : O Hussein ! OÃ

Hassan ! Et tout particulieÁrement le dixieÁme jour de chaque

mois de Mouharram, ils se flagellent avec des chaõÃnes et des

sabres comme on l'observe, par exemple, en Iran. Leurs cheikhs

les poussent aÁ ce genre de comeÂdie dont ils sont devenus un sujet

de deÂrision parmi les peuples.

On questionna une de leur autorite religieuse, Mo-

hammed Hassen KaÃchaf Al GhitaÃ, au sujet du comporte-

ment de ses coreligionnaires qui se frappent et se

flagellent...etc. Il reÂpondit que cela faisait partie du respect

jAinsi en est-
teÂmoigne aÁ l'eÂgard de ce qu'Allah nous a institue comme

sacrifice et se reÂfeÁre au verset 33 du chapitre 22


zy ApercËu sur les croyances des chiites

il, le respect que vous te moignez pour les sacrifices institue s par
Allah proceÁ de de la pie te des cúursi 1

TTT

1 - Ces comeÂdies sont ceÂleÂbreÂs tous les ans, sachant que le PropheÁte - que les

GraÃces unitives et Les Salutation soient sur lui - nous a dissuadeÂ, dans une

Tradition authentique rapporteÂe par Muslim de në 103, de ne pas se frapper le

visage et de ne pas deÂchirer les pochesmais les «rawaÃfidh» que Dieu les avilisse

rejettent cette tradition du PropheÁte - que les GraÃces unitives et Les Salutation

soient sur lui - car leur faction est une des plus porteÂe aÁ forger les mensonges

sur le PropheÁte - que les GraÃces unitives et Les Salutation soient sur lui.
ApercËu sur les croyances des chiites zz

Quelles convictions ont les «RawaÃfidhs»


concernant l'alle geance ?
Les «rawaÃfidh» consideÁrent que tout gouvernement en

dehors de celui des duodeÂcimains est illeÂgal. On lit dans «Al-

kaÃfy bi charh Al-Maà zindaraÃny» (Commentaire du Kaà fy

concernant Al-MaÃzindarany) et «Al-ghayba» (L'occultation)

de Al-Na'many que Abou Jaafar a dit : «Tout drapeau leveÂe par

un dirigeant avant celui d' «Al qaim» - le Mahdi des chiites -


1
alors ce dirigeant est un tyran

Pour eux, l'obeÂissance, sauf par dissimulation, aÁ un

dirigeant non institue par Allah n'est pas leÂgale. Il en est de

meÃme concernant un imam ou autre despote et injuste,

impropre aÁ l'imama. Ce qui est vise dans tout cela, ce sont les

dirigeants musulmans en dehors de leurs imams. En teÃte de liste

des dirigeants on trouve les califes bien guideÂs - qu'Allah les

agreÂes - : Abu Bakr, 'Omar er OthmaÃn.

Al Majlisy, chiite eÂgareÂ, dans son ouvrage «BihaÃr al-anwaÃr»

eÂcrit aÁ propos des trois califes bien guideÂs ce qui suit : «Ils eÂtaient

des spoliateurs, injustes et apostats. Qu'Allah les maudisse ainsi


2
que ceux qui les ont suivi et qui les suivent toujours

1 - «Al-kaÃfy bicharh Al-maÃzindarany 12/371, cf aussi «KitaÃb al bihaÃr'' 25/113

2 - «KitaÃb al-bihaÃr» Al-Majlisy, 3/385


z{ ApercËu sur les croyances des chiites

VoilaÁ ce qu'eÂcrit leur imam Al Majlisy, dont le livre est

consideÂre comme leur principale reÂfeÂrence, au sujet des

meilleures personnes apreÁs les messagers d'Allah.

Sur la base de ce principe concernant les dirigeants

musulmans, ils consideÁrent que tous ceux qui traitent avec ces

derniers participent eÂgalement aÁ leur injustice et despotisme.

Al Kulayni rapporte que Amr ibn Handalah a dit : «J'ai

questionne Abou Abdallah, aÁ propos de deux de nos compagnons

en deÂsaccord au sujet d'une question religieuse ou d'heÂritage et qui

ont deÂpose leur affaire devant un tribunal (non chiite), est-ce que

cela leur est permis. Il reÂpondit : «Celui qui accepte leur jugement, aÁ

tort ou aÁ raison, c'est comme s'il accepte l'illicite meÃme s'il a gain de
1
cause. Car le jugement a eÂte rendu par un tyran .

L'imam Al Khomeyni dans son livre «Al hukumah Al-

islaÃmiyyah» (Le gouvernement islamique), suite aÁ leurs discours,

a dit : «L'imam, lui-meÃme, dissuade de recourir aux dirigeants et

aÁ leurs juges et consideÁre que le recours aÁ leurs services est un


2
recours au despotisme

Dans le livre «At-taqiyyah fi fiqh ahl al-beyt»(La dissim-

ulation dans la jurisprudence des Ahl al beyt) dans la neuvieÁme

section au sujet de la dissimulation dans le jihaÃd et qui est une

conclusion relative aux recherches de l'ayatollah al-haj al-cheikh

Muslim Al DaÃwiry, aÁ propos de la conduite aÁ tenir devant un

dirigeant despote(pour les chiites, le dirigeant despote c'est bien

eÂvidemment le dirigeant sunni). Il dit : «Participer aÁ la vie civile

1 - «Al-KaÃfy» Al-Kulayni 1/67; «At-tahdõÃb'' 6/301; `` Man laà yahduruhul -faqõà h'' 3/5

2 - «Al-hukumah Al-islaÃmiyyah'' p. 74
ApercËu sur les croyances des chiites z|

d'un Etat dirige par un despote suppose trois situations : 1) On


1
peut y participer dans le but d'alleÂger le fardeau des croyants , de

les aider dans leurs deÂmarches ou de reÂgler leurs affaires. Cette

participation est souhaitable et c'est ce qui apparaõÃt dans ce qui

doit eÃtre recherche en guise de bonnes úuvres comme nous

l'avons traite plus haut. 2) Ou encore, on peut y participer dans le

but de gagner sa vie et d'eÃtre dans le confort. Si cette attitude est

permise, elle n'en demeure pas moins reÂpreÂhensible. Mais si on

fait preuve de geÂneÂrosite et d'assistance vis-aÁ vis de ses freÁres

coreligionnaires, cela est une reÂmission des peÂcheÂs comme il a eÂteÂ

relate dans certaines traditions rapporteÂes concernant le bien-

agir envers les croyants et le soulagement de leurs peines.3)

Enfin, on peut y participer par neÂcessite et besoin de se nourrir et


2
cela est permis sans blaÃme

Constate, freÁre en islam, comment, au sujet des sunnites, ils

ont deÂcreÂte qu'ils eÂtaient injustes !! Et comment, sans perdre

toujours de vue leurs inteÂreÃts, ils ont pose les conditions d'une

participation aÁ la vie active avec les sunnites.

Comme il est bien constateÂ, les «rawaÃfidhs» n'acceptent

qu'un gouvernement chiite et lorsqu'ils travaillent en un lieu ils

n'embauchent que leurs coreligionnaires et essayent, tant que

peut se faire, d'eÂloigner les sunnites de certaines activiteÂs de

facËon aÁ avoir la mainmise sur tout.

Allah est suffisant pour proteÂger les musulmans de leur mal !

1 - Ce qui est vise par le terme «croyants» c'est les chiites.

2 - «KitaÃb at-taqiyyah fi fiqh ahl al beyt,taqrir li abhath samaÃhat ayatollah al-haj

al-cheikh muslim Ad-daÃwiry, 2/ 153


z} ApercËu sur les croyances des chiites

Est-cequ'uneconciliationestpossibleentresunnites
unitaires et «rawaÃfidhs» associationnistes ?
Il te suffit, cher lecteur, de lire les passages du livre

«Masalatu at-taqrõÃ b» du Dr. NaÃsir Al QifaÃry. Ce dernier -

qu'Allah le preÂserve - eÂcrit : «Comment est-ce possible une

conciliation avec ceux qui critiquent le Livre d'Allah, qui

l'interpreÁtent aÁ leur facËon et qui preÂtendent que des textes ont


1
eÂte reÂveÂleÂs aÁ leurs imams apreÁs la reÂveÂlation du Noble Coran ,

qui consideÁrent que l'imama est une propheÂtie et que les imams

sont comme les propheÁtes ou meilleurs, et qui travestissent le

Message transmis par les propheÁtes concernant l'adoration

d'Allah unique par une interpreÂtation aÁ leurs facËons. Aussi,

consideÁrent-ils la conformite aÁ leurs points de vue comme une

obeÂissance et c'est donner aÁ Allah des associeÂs que de ne pas

obeÂir aÁ leurs imams. Ensuite, ils taxent de meÂcreÂants les

meilleurs compagnons du PropheÁte - Paix et Salut sur lui - et

1 - Lis, cher freÁre lecteur, aÁ la fin de cet opuscule, un des chapitres que les

«rawaÃfidh» preÂtendent eÃtre soustrait du Coran et qui est le chapitre «Al-

walayah» extraite du livre «Faslu al-khitaÃb» du chiite eÂgare An-noury At-

tabarsy. C'est deÂmentir et reÂpliquer aÁ la promesse faõà te par Dieu - Glorifie et

TreÁs-Haut - aÁ propos de Sa reÂveÂlation «Nous avons fait descendre la

reÂveÂlation et Nous en assurons sa preÂservation (de toute alteÂration)» chap. 15

v. 9 ApreÁs cela, peut-il subsister un doute, pour la personne raisonnable,

quant aÁ l'infideÂlite de ceux qui soutiennent de tels propos parmi les chiites?
ApercËu sur les croyances des chiites z~

deÂcreÁtent que l'ensemble des compagnons du PropheÁte, aÁ

l'exception de trois, quatre ou sept selon leurs versions, avaient

apostasieÂs. Enfin, ils se distinguent de l'ensemble des musul-

mans par des convictions sur l'imama, l'infaillibilite , la

dissimulation et professent le «Retour», «l'Occultation» et la


1
«Novation»

TTT

1 - «Masalatu at-taqrõÃb» Cheikh Dr. NaÃsir Al-qifaÃry - que Dieu le garde et que les

musulmans tirent profit de ce qu'il a eÂcrit.


{u ApercËu sur les croyances des chiites

Paroles de certains imaÃms (sunnites) anciens


et contemporains au sujet des «rawaÃfidhs»
Cheikh al-IslaÃm, ibn Taymiyyah - qu'Allah lui fasse

miseÂricorde - a dit : «Les savants sont unanimes sur le fait que

la secte des «rawaÃfidhs» est la plus mensongeÁre des sectes. Le

mensonge est une chose ancienne chez eux et ils y ont souvent

recours.

Achhab ibn Abdalaziz a dit : «On a interroge l'imam Malik

- qu'Allah lui fasse miseÂricorde - au sujet des «rawaÃfidhs». Il

reÂpondit : «Ne discute pas avec eux et ne transmet rien d'eux. Ce

sont des menteurs» Il a dit aussi : «Celui qui insulte les

compagnons du PropheÁte - Paix et Salut sur lui - n'a aucun

rapport avec l'islam.»

Ibn Khathir, dans son commentaire du verset 29 du

chapitre 48 :

jMohammed est l'Envoye d'Allah et ceux qui sont avec lui


sont inflexibles vis-aÁ -vis des me cre ants et sont mise ricordieux
entre eux. Tu les vois incline s et prosterne s recherchant les faveurs
d'Allah et Son agre ment. Leurs visages portent les marques
distinctives conse quences de la prosternation. C'est ainsi qu'ils
sont de crits dans la Thora et dans l'Evangile : tel un plant qui
donne naissance aÁ de jeunes e pis et les renforce et dont la tige
ApercËu sur les croyances des chiites {v

s'e paissit pour finir par se tenir droite, provoquant l'admiration du


cultivateur et l'ire des me cre ants. Allah a promis aÁ ceux d'entre
eux qui auront eu la foi et pratique les bonnes úuvres Son pardon
et une re compense sublimei eÂcrit : «De ce verset, l'imam Malik -
qu'Allah lui fasse miseÂricorde - dans un de ses propos, a

deÂmontre la meÂcreÂance des «rawaÃfidhs» qui deÂtestent les

compagnons - que Dieu les agreÂes tous, et ce, par la moquerie

qu'ils ont envers eux.

Al-Qourtoubi a dit : «Malik a parfaitement reÂpondu et bien

interpreÂteÂ. Celui qui diminue l'un des compagnons ou le deÂnigre

dans ses propos c'est comme s'il avait contredit Allah, le


1
Seigneur des mondes, et rendu vaines les lois de l'islam

Abu HaÃtim a dit : «Harmalah nous a dit : J'ai entendu Al

Chafi'i - qu'Allah lui fasse miseÂricorde - dire : «Je n'ai vu

personne s'adonner aux faux teÂmoignages comme les «raw-

aÃfidhs»

Mu'mil ibn Wahb a dit : «J'ai entendu Yazid ibn Harun

dire qu'il est permis de prendre la science chez les innovateurs

tant qu'ils n'appellent pas aÁ leurs innovations sauf les

«rawaÃfidhs» car ils ne font que mentir.»

Mohammed ibn Sa'id Al AsbahaÃny a dit : " J'ai entendu

Sharik dire : «Je prends certes la science de tous les savants que

je rencontre aÁ l'exception des «rawaÃfidhs». Ces derniers

inventent des hadiths et les utilisent comme principes

1 - «Usul madhab ac-chi'a al-imaÃmiyyah al-ithnaà 'achariyyah'' Dr. NaÃsir Al-

qaÃfiry 3/1250
{w ApercËu sur les croyances des chiites

religieux». Sharik ibn Abdallah eÂtait un juge dans la ville de

Koufa.

Mu'awiyyah a dit : «J'ai entendu Al A'mach dire : «J'ai

rencontre des gens qu'on appelle par le nom de menteurs» Il

faisait allusion aÁ Al-Mughira ibn Sa'id, le chiite menteur,


1
comme l'a deÂcrit Al Dhahabi .

Cheikh Al islam - qu'Allah lui fasse mise ricorde -

commentant ce qu'ont eÂcrit les salafs, a dit : «L'innovation des

«rawaÃfidhs» est baseÂe sur la libre penseÂe, l'heÂreÂsie et la

preÂmeÂditation. Et le mensonge est monnaie courante chez eux

et d'ailleurs eux-meÃmes le reconnaissent puisqu'ils disent : notre

religion est la dissimulation (al taqya), c'est aÁ dire exprimer ce

qu'on ne pense pas. Cela est bien ce que l'on appelle le

mensonge et l'hypocrisie. Ils sont comme le proverbe dit : «Elle


2
m'a jete son mal et s'est esquiveÂe

Abdallah ibn Ahmed ibn Hanbal a dit : «J'ai interroge mon

peÁre au sujet des «rawaÃfidhs» il m'a reÂpondu : «Ce sont ceux qui

insultent Abu Bakr et 'Omar» On questionna l'imam Ahmed ibn

Hanbal au sujet d'Abu Bakr et 'Omar, il dit : «Implore Allah qu'Il


3
leur accorde Sa GraÃce et deÂsavoue toi de ceux qui les deÂtestent

1 - «MinhaÃj as-sunnah» Cheikh Al-IslaÃm ben Taymiyyah - que Dieu lui fasse

miseÂricorde - 1/59 et 60

2 - «MinhaÃj as-sunnah» Cheikh Al-IslaÃm ben Taymiyyah - que Dieu lui fasse

miseÂricorde - 1/68

3 - «Al-masaÃil war-rasaÃil al-marwiyyah 'an al-imaÃm Ahmed ben Hanbal'' (Les

questions et les opuscules de l'imaÃm Ahmad ben Hanbal relateÂs) 'AbdulilaÃh

ben SuleimaÃn al-Ahmady 2/357


ApercËu sur les croyances des chiites {x

Al KhallaÃl eÂcrit qu'Abu Bakr Al Marwazy a dit : «J'ai

interroge Abou Abdallah sur ceux qui insultent Abu Bakr,

'Omar et Aicha, il me reÂpondit : Je ne les consideÁre pas comme


1
des musulmans

Al KhallaÃl rapporte que Harb ibn IsmaõÈl Al KarmaÃny a

dit : «Mousa ibn Harun ibn ZiyaÃd a dit : J'ai entendu Al

FaryaÃni, alors que quelqu'un l'interrogeait au sujet de celui qui

insulte Abu Bakr, dire : celui qui l'insulte est un meÂcreÂant. Je lui

ai pose la question suivante : est-ce qu'on peut prier sur sa


2
deÂpouille ? Il me reÂpondit que non

Ibn Hazm, (qu'Allah lui fasse miseÂricorde) alors qu'il

argumentait avec des chre tiens et que ces derniers lui

apporteÁrent les livres des «rawaÃfidhs» pour le contredire, a dit

au sujet des «rawaÃfidhs» : «Les «rawaÃfidhs» ne sont pas des

musulmans et leurs paroles ne sont pas des arguments aÁ prendre

en consideÂration pour tout ce qui touche aÁ la religion. C'est une

secte qui eÂmergea vingt cinq anneÂes apreÁs le deÂceÁs du PropheÁte -

Paix et Salut sur lui - et n'y adheÂrait que ceux qui voulait ruser

contre l'islam. Cette faction est comparable aux juifs et aux

chreÂtiens dans leur infideÂlite et leur facËon de forger des


3
mensonges

Abou Zour'ah Al Razy a dit : «Si tu constates que

1 - «As-sunnah» Al-KhallaÃl 3/493 Cela est clair, de la part de l'imaÃm Ahmed, que

les «rawaÃfidh» sont des meÂcreÂants.

2 - «As-sunnah» Al-KhallaÃl 3/499

3 - «Fasl fil milal wan-nihal» (Paragraphe du livre les sectes et les factions) Ibn

Hazm 2/78
{y ApercËu sur les croyances des chiites

quelqu'un deÂnigre un des compagnons du PropheÁte - Paix et

Salut sur lui - saches que c'est un heÂreÂtique».

Une personne accompagne d'un groupe, se situant en

bordure Nord de la frontieÁre iraquienne et aÁ proximite d'un

poste iraquien de rite jaafarite, a interroge le comite permanent

des consultations juridiques du royaume d'Arabie Saoudite au

sujet de la viande abattue par ces hommes du poste si elle eÂtait

licite ou pas, sachant qu'ils invoquent Ali, Al Hassan et Al

Hussein.

Le ComiteÂ, sous la preÂsidence du paternel cheikh Abdalaziz

ibn Baz, du cheikh Abdalrazak Afifi, du cheikh Abdallah ibn

Ghoudayan et du cheikh Abdallah ibn Qu'ud - qu'Allah les

reÂcompense ont reÂpondu : «Louange aÁ Allah seul et BeÂneÂdic-

tions et Salutations sur Son PropheÁte, sa famille et ses

compagnons. Par suite, si l'affaire est comme l'a deÂclare le

questionneur, aÁ savoir que les personnes qui sont aÁ proximiteÂ

sont des jaafarites et qu'ils invoquent Ali, Al Hassan et Al

Hussein et leurs grands personnages, alors ils sont association-

nistes et ont renie l'islam - qu'Allah nous en preÂserve - La

consommation de leurs viandes est illicite car cela est consideÂreÂ

comme des beÃtes mortes meÃme s'ils invoquent le Nom d'Allah


1
sur elles .

On a pose au cheikh Abdallah ibn AbdurrahmaÃn Al Jibrin

- qu'Allah le proteÁge et le preÂserve de tout mal - la question

1 - «fataÃwah al-lajnah ad-daÃimah lil-iftaÃ'' (ReÂponses du Comite Permanent des

consultations juridiques) p. 264


ApercËu sur les croyances des chiites {z

suivante : «Dans notre ville se trouve un boucher chiite et les

sunnites viennent le voir pour qu'il eÂgorge leurs beÃtes et il y a

aussi des restaurants qui traitent avec non seulement ce boucher

mais avec d'autres chiites qui exercent le meÃme meÂtier. La

question est de savoir quelle attitude devons-nous adopter vis-aÁ-

vis de ce chiite et ses consorts ? Quelle est le statut de la viande

eÂgorgeÂe par lui, est-elle licite ou pas ? ReÂpondez-nous, qu'Allah

vous reÂcompense ! Et d'Allah vient l'Assistance !

Sa reÂponse fut la suivante : «Salutations et BeÂneÂdictions

d'Allah sur vous, par suite : l'abattage des «rawaÃfidhs» n'est pas

licite et la consommation de leurs viandes de meÃme. Les chiites

dans la plupart des cas ne cessent d'invoquer Ali ibn Abi TaÃlib aÁ

tout moment et dans toute situation. MeÃme aÁ 'Arafat, lors des

circumambulations et du «sa'y» (course entre Safa et Marwa) ils

invoquent Ali et ses enfants et leurs imams comme nous les

avons entendus aÁ plusieurs reprises. Ceci constitue un grand

peÂche et une apostasie de l'islam et ils meÂritent la mort pour

cela. De meÃme, ils subliment les qualiteÂs de Ali - qu'Allah

l'agreÂe - et le deÂcrivent par des attributs qui ne conviennent qu'aÁ

Allah, comme nous les avons entendus aÁ 'Arafat.

Par le fait qu'ils le consideÁrent comme une divinite et un

creÂateur ayant un pouvoir d'action sur la creÂation, qu'il connaõÃt

l'invisible, qu'il dispense le bien et le mal et autres choses

semblables, ils sont conside reÂs comme des apostats. Ils

remettent en cause le saint Coran et preÂtendent que les

compagnons l'ont falsifie et ont invente beaucoup de choses

touchant la famille du PropheÁte ou leurs adversaires. Ils

consideÁrent qu'ils ne peuvent s'en servir comme reÁgle de vie ni


{{ ApercËu sur les croyances des chiites

comme guide. Aussi, critiquent ils les grands compagnons,

comme les trois califes et les dix autres, les meÁres des croyants et

les compagnons ceÂleÁbres comme Anas, JaÃbir, Abu Hourayrah et

autres. Ils n'acceptent pas leurs hadiths car ils les consideÁrent

comme des meÂcreÂants ! Ils ne mettent pas en pratique les hadiths

contenus dans les deux recueils d'Al Bukhari et Muslim sauf

pour ce qui est rapporte par la famille du PropheÁte. Ils s'en

tiennent aÁ des Traditions forgeÂes ou n'ayant aucune reÂfeÂrence

selon leurs dires. Avec cela, ils ont une attitude hypocrite car ils

disent ce qu'ils ne pensent pas et cachent ce qu'ils ne veulent pas

montrer et ont pour devise : «Celui qui ne dissimule pas n'a pas

de religion» Leurs preÂtentions aÁ la fraternite ou aÁ la foi ne sont

pas acceptables...etc. L'hypocrisie est un principe chez eux.

Qu'Allah nous pre serve de leur mal, et BeÂneÂdictions et


1
Salutations sur le PropheÁte, sa famille et ses compagnons .

TTT

1 - Cette reÂponse a eÂte eÂmise par son excellence, en l'anneÂe 1414 de l'heÂg. apreÁs

qu'on l'ait interroge sur le fait d'avoir des transactions avec les chiites. Je

voudrai souligner que le cheikh Abdullah Al-Jabrin a eÂte le premier aÁ deÂclarer

meÂcreÂants les chiites. Il est vrai que les imaÃms depuis les devanciers jusqu'aux

derniers ont eÂte unanimes aÁ deÂclarer que cette faction est meÂcreÂante par le fait

d'arguments en leur deÂfaveur et du rejet de toute excuse imputeÂe aÁ une

ignorance.
ApercËu sur les croyances des chiites {|

Le pre tendu chapitre de la «wilayah»


(alle geance)
Extrait du livre «Faslul KhitaÃb» (La parole deÂcisive)

«OÃ croyants ! Croyez aux deux lumieÁres que nous avons

descendues et qui vous re citeront nos versets et vous

preÂviendront du chaÃtiment d'un jour terrible S Deux

lumieÁres, l'une par l'autre, et moi Je suis l'Oyant, le Savant

S Ceux qui s'acquittent ainsi que Son Envoye de signes, aÁ eux

les jardins de deÂlices (sic) S Et ceux qui ont meÂcru apreÁs avoir

eu la foi, ceux-laÁ par leur trahison du pacte et de ce que l'EnvoyeÂ

a pris comme engagement aupreÁs d'eux seront preÂcipiteÂs en

Enfer S Ils se sont montreÂs iniques et ont deÂsobeÂi au

mandataire envoyeÂ, ceux-laÁ abreuveront un liquide bruÃlant S


Certes Dieu a eÂclaire les cieux et la terre de ce qu'Il veut et a

choisi des anges et a fait des croyants, ceux-laÁ sont dans Sa

creÂation S Dieu fait ce qu'Il veut. Point de divinite si ce n'est

Lui, le Tout miseÂricordieux, le TreÁs miseÂricordieux S Ceux qui

les ont preÂceÂdeÂs ont ourdi contre leurs propheÁtes. Nous les

avons saisis aÁ cause de leur ruse car Notre prise est terrible et

douloureuse S Dieu a aneÂanti 'Ad et Thamoud aÁ cause de leurs

meÂfaits et Il en a fait pour vous un rappel, peut-eÃtre craindriez-

vous S Et pharaon, quand il s'est montre tyrannique envers

MoõÈse et son freÁre Aaron, je l'ai englouti, lui et tous ceux qui
{} ApercËu sur les croyances des chiites

l'ont suivi S De facËon aÁ ce qu'il soit un signe pour vous et

beaucoup d'entre vous sont des meÂcreÂants S Dieu les

rassemblera le Jour de la reÂsurrection et ils ne pourront

reÂpondre lorsqu'ils seront interrogeÂs S L'Enfer est leur

demeure et Dieu est Savant et Sage S à Envoye ! Transmets


O

mes avertissements car ils sauront plus tard S Ceux qui se sont

opposeÂs aÁ Mes signes et Mes deÂcisions sont les perdants S


Ceux qui s'en tiennent aÁ ta promesse, Je les gratifierai de jardins

deÂlicieux S Dieu est celui qui pardonne et qui reÂtribue

largement S 'Ali est des pieux et Nous lui octroieront sa part

le Jour du jugement et Nous ne sommes pas ignorant au sujet du

preÂjudice qu'il a subi S Et Nous lui avons donne la

preÂeÂminence sur toute ta famille S Lui et sa descendance

sont certes parmi les patients S Et leur ennemi est le chef des

criminels S Dis aÁ ceux qui ont meÂcru apreÁs avoir eu la foi, vous

avez recherche la parure de la vie ici-bas et vous eÂtiez empresseÂs

aÁ l'obtenir S Vous avez oublie ce que Dieu vous a promis ainsi

que son Envoye et vous avez trahi les serments apreÁs les avoir

accepteÂs S Nous vous avons donne des exemples, peut-eÃtre

allez-vous bien vous conduire S Oà Envoye ! Nous avons

descendu sur toi des versets eÂvidents S Ceux qui les mettent en

pratique sont les croyants et ceux qui les deÂnoncent apreÁs toi

seront les dominants S DeÂtourne-toi d'eux car ils se sont

deÂtourneÂs. S Nous les preÂsenterons devant Nous en un jour ouÁ

rien ne leur sera d'un secours et ouÁ il ne leur sera pas fait

miseÂricorde S l'Enfer sera leur seÂjour et ils ne pourront y

eÂchapper S Glorifie le Nom de Ton Seigneur et sois parmi ceux

qui se prosternent S Nous avons envoye MoõÈse et Aaron parce

qu'il a eÂte mandate S Ils se sont montre arrogeant vis-aÁ vis


ApercËu sur les croyances des chiites {~

d'Aaron S Patiente d'une belle patience ! Nous les avons

transformeÂs en singes et en porcs et Nous les avons maudits

jusqu'au jour ouÁ ils seront ressusciteÂs S Patiente ! Ils verront

plus tard S Nous t'avons donne l'arbitrage aÁ l'exemple de ceux

que Nous avons envoye avant toi S Et Nous t'avons assigne un

mandataire, parmi eux, peut-eÃtre se ressaisiront-ils S Celui qui

se deÂtourne de Mon commandement je le ferai retourner (en

cette vie) S Courte jouissance apreÁs leur infideÂlite ! Et ne me

pose pas de questions au sujet de ceux qui deÂnoncent leurs

promesses S à Envoye ! Nous t'avons charge de prendre


O

engagement aupreÁs des croyants. Prends-le d'eux et sois parmi

ceux qui sont reconnaissants S 'Ali prie la nuit et se prosterne.

Il se preÂserve pour la vie future et espeÁre la reÂcompense de Son

Seigneur S Dis : Sont-ils eÂgaux ceux qui sont injustes alors

qu'ils connaissent Mon chaÃtiment ? S Nous leur mettrons un

carcan autour du cou et ils regretteront leurs actes S Nous

t'avons annonce la bonne nouvelle de sa pieuse descendance S


Et aÁ Notre commandement ils sont toujours fideÁles S Sur eux,

Ma BeÂneÂdiction et Ma miseÂricorde vivants et morts et le jour ouÁ

ils ressusciteront S Ceux qui les opprimeront, apreÁs toi, sur eux

Ma coleÁre, car ce sont les malfaisants et les perdants S Et ceux

qui suivront leur voie beÂneÂficieront de Ma miseÂricorde et seront

en seÂcurite dans leurs appartements


1
S Et Louanges aÁ Dieu,

Seigneur des mondes

1 - Ce chapitre preÂsume de la «Walayah» extrait du livre «faslul khitaÃb» confirme

la manipulation du Livre de Dieu. Nous l'avons compleÁtement eÂdite pour que

le lecteur constate comment ils ont ose deÂfier Dieu qui a promis de preÂserver

Son Livre de tout changement et de toute interfeÂrence.


|u ApercËu sur les croyances des chiites

La pre tendue tablette de Fatimah

«Ceci est un livre de la part de Dieu Puissant et Sage aÁ

Mohammed Son PropheÁte, Sa lumieÁre, Son ambassadeur, Son

voile et Son guide S De la part du Seigneur des mondes l'Esprit

fideÁle est descendu avec S Ã Mohammed ! mes Noms


Magnifie O

et sois reconnaissant envers Mes faveurs et ne deÂnigre pas Mes

bienfaits S Je suis, Moi, Dieu, point de divinite si ce n'est la

mienne S Je brise l'eÂchine des tyrans, j'humilie les injustes et Je

donne la religion S Je suis Dieu, point de divinite si ce n'est

Moi S Celui qui espeÁre une graÃce autre que la mienne ou qui

craint autre que Moi, Je lui infligerai un chaÃtiment sans

preÂceÂdent dans l'univers S Adore-Moi et mets ta confiance en

Moi S Je n'ai pas deÂleÂgue de propheÁtes sans leur avoir donneÂ

un mandataire avant que leurs jours ne se soient eÂcouleÂs et leur

mission accomplie S Je t'ai donne la preÂeÂminence sur les

propheÁtes et aÁ ton mandataire Je lui ai donne la primaute sur les

autres mandataires S Et Je t'ai honore par le lionceau et tes

petits-fils Hassan et Hussein S J'ai fait de Hassan, la mine de

Ma science apreÁs la mort de son peÁre S Et J'ai fait de Hussein

le treÂsorier de ma reÂveÂlation S Je l'ai honore par le martyr et de

bonheur je l'ai comble S Il est le meilleur de ceux qui sont

tombe martyrs et il a le plus haut degre parmi eux S J'ai mis

Mes Paroles compleÁtes avec lui et Ma Preuve eÂvidente en lui S


Par sa descendance, Je gratifie et chaÃtie S Le premier parmi
ApercËu sur les croyances des chiites |v

eux est 'Ali, seigneur des adorateurs et parure de mes saints

passeÂs S Et son fils, ressemblance de son grand-peÁre loueÂ,

Mohammed, le «Baqir» de Ma science et mine de Ma sagesse S


Ceux qui ont doute de Jaafar seront chaÃtieÂs car le contredire

c'est Me contredire S C'est une Parole de veÂrite venant de Moi

que d'honorer l'accueil de Jaafar S Je le satisferai en sa faction,

ses partisans et ses amis S ApreÁs lui, J'ai place MuÃsa, comme

eÂpreuve forte et sombre S Car le fil de Mes recommandations

ne se coupe pas et Ma Preuve ne peut-eÃtre occulteÂe S Mes

amis, Je les abreuverai de coupes remplies S Celui qui renie

l'un d'eux renie Ma graÃce et celui qui change un verset de Mon

Livre m'a impute le mensonge S Malheur aux menteurs

deÂnigreurs lorsque Musa, Mon serviteur, Mon ami et Ma

preÂfeÂrence arrivera au terme de sa mission


1
S En 'Ali, Mon ami

et Mon deÂfenseur et qui (...) la propheÂtie et l'a eÂprouve par Sa

reÂveÂlation S Un deÂmon impeÂrieux le tuera et il sera enterreÂ

dans la ville construite par l'homme vertueux aÁ coÃte de ma plus

miseÂrable creÂature S Par Ma Parole de veÂriteÂ, Je lui ai deÂsigneÂ

apreÁs lui, Mohammed, son fils et successeur, heÂritier de sa

science S Il est la mine de Ma science, le deÂpoÃt de Mon secret et

de Ma Preuve aupreÁs de Mes creÂatures S Celui qui croit en lui,

Mon Paradis lui est destine et son intercession pour soixante-dix

personnes de sa famille destineÂes en Enfer est accepteÂe S Je

comblerai de bonheur son fils, 'Ali, Mon ami et Mon deÂfenseur

S Mon teÂmoin aupreÁs de Mes creÂatures et garant fideÁle de Ma

reÂveÂlation S Je tirerai de lui Mon apoÃtre et treÂsorier de Ma

science, Al Hassan et je compleÂterai tout cela par son fils

1 - Un mot illisible que nous n'avons pas pu deÂchiffrer.


|w ApercËu sur les croyances des chiites

1
(...) miseÂricorde pour les mondes S Sur lui la perfection de

MoõÈse, la splendeur de JeÂsus et la patience de Job S A son

eÂpoque, Mes amis seront humilieÂs et leurs teÃtes mises aÁ mort

comme celles des Turcs et des Daylamites S Ils seront

massacreÂs, bruÃleÂs, apeureÂs, effrayeÂs et effareÂs S La terre sera

teinteÂe par leur sang et de leurs femmes s'eÂleÁveront les

lamentations et les plaintes douloureuses S Ceux-ci sont Mes

amis en veÂrite S Par eux, je repousserai les eÂpreuves dures et

terribles, dissiperai les confusions et deÂnouerai les liens et les

carcans S Ceux-laÁ, sur eux, la BeÂneÂdiction et la MiseÂricorde de


2
leur Seigneur car ce sont les bien-guideÂs

'AdurrahmaÃn ben Salam rapporte que Abu BasõÃr a dit : «Si

tu n'entends de ta vie que ces dires, ils te sont suffisants,

pre serve-les donc et ne les divulgue qu'aÁ ceux qui les


3
reconnaissent

TTT
1 - Un mot illisible que nous n'avons pas pu deÂchiffrer.

2 - «Al-KaÃfy» Al-Kulayni 1/527; «Al-waÃfy» Al-faydh Al-KaÃchaÃny vol. I 2/72

«IkmaÃlud-din» Ibn BaÃbuyah Al-Qumy p. 301 aÁ 303 «I'laÃm al-waraÃ''Abu 'Ali

At-tabarsy p. 152

3 - Les chiites disent que cette tablette a eÂte reÂveÂleÂe aÁ Fatimah par l'ange Gabriel -

sur lui la Paix - apreÁs le deÂceÁs du PropheÁte - GraÃces unitives et Salutations sur

lui - 'Ali, aÁ ce moment-laÁ, eÂtait cache derrieÁre un voile lorsque Gabriel est

descendu sur Fatimah et il eÂcrivait ce que l'ange disait aÁ Fatimah - que La

GraÃce de Dieu soit sur elle. (Ce reÂcit a eÂte rapporte par Al-Kulayni dans son

livre Al-Kafy 1/185 et 186) Ceci est un eÂnorme mensonge sachant que la

reÂveÂlation s'est interrompue avec la mort du PropheÁte - GraÃces unitives et

Salutations sur lui - Et avec cela, cette tablette forgeÂe a, chez eux, la meÃme

importance que le saint Coran chez les sunnites.


ApercËu sur les croyances des chiites |x

Invocations aÁ l'encontre des idoÃlatres de Qoraych


(Les personnes viseÂes sont Abu Bakr et 'Omar - que Dieu les agreÂes)

Au Nom de Dieu miseÂricordieux, TreÁs MiseÂricordieux.

Seigneur que Tes BeÂneÂdictions et Tes Salutations soient sur

Mohammed et ses gens.

Seigneur ! Maudit les idolaÃtres de Qoraych, magiciens,

tyranniques et calomniateurs qui se sont e carte s de Tes

commandements ainsi que leurs filles. Ils ont rejete Ta reÂveÂlation

et n'ont pas reconnu Tes faveurs. Ils ont deÂsobeÂi aÁ Ton EnvoyeÂ,

perverti Ta religion et manipule Ton Livre. Ils ont sympathiseÂ

avec tes ennemis, mis en cause Tes GraÃces, rendu vaines Tes lois,

tourne en deÂrision Tes obligations et se sont eÂcarteÂs de Tes signes.

Ils ont pris comme ennemis Tes amis et ont noue amitie avec Tes

ennemis. Ils ont deÂvaste Ta terre et corrompu Tes creÂatures.

Seigneur ! Maudit-les, ainsi que leurs allieÂs, leurs amis, leur

communaute et leur sympathisants car ils ont deÂtruit la maison de

la propheÂtie, deÂmembre sa porte abattu son plafond. Ils ont joint le

ciel avec la terre, le haut avec le bas, l'exteÂrieur avec l'inteÂrieur,

deÂracine sa famille, extermine ses deÂfenseurs, tueÂs ses enfants,

rendu deÂsert sa chaire de sa preÂdication et de ses heÂritiers en science.

Ils ont rejete son imaÃmat et ont donne des associeÂs aÁ leur Seigneur.

Seigneur ! Agrandis leurs pe che s et qu'ils se journent

eÂternellement en lieu de «Saqar» (Le Feu infernal) «Et qui donc

te fera connaõÃtre ce que Saqar ? Il deÂtruit tout, n'eÂpargne rien»


|y ApercËu sur les croyances des chiites

Seigneur ! Maudit-les pour chaque iniquite perpe treÂ,

chaque veÂrite occulteÂ, chaque chaire de preÃche eÂdifieÂe, chaque

croyant qu'ils ont deÂcËu, chaque hypocrite pris comme allieÂ,

chaque ami traite comme un ennemi, chaque exclu recueilli,

chaque sinceÁre chasseÂ, chaque infideÁle soutenu, chaque imaÃm

opprimeÂ, chaque obligation deÂtourneÂe, chaque tradition non

observeÂe, chaque mal reÂaliseÂ, chaque sang verseÂ, chaque bienfait

modifieÂ, chaque infideÂlite institueÂe, chaque mensonge cacheÂ,

chaque heÂritage institueÂ, chaque butin confisqueÂ, chaque profit

illicite consommeÂ, chaque cinquieÁme autoriseÂ, chaque injustice

permise, chaque asservissement reÂpandue, chaque hypocrisie

dissimuleÂe, chaque traõÃ trise cacheÂe, chaque injustice eÂtendue,

chaque promesse de nonce e, chaque de poà t trahi, chaque

engagement deÂnonceÂ, chaque licite interdit, chaque illicite

permis, chaque ventre eÂtripeÂ, chaque fútus avorteÂ, chaque

coÃte casseÂe, chaque oreille deÂchireÂe, chaque union disperseÂe,

chaque noble humilieÂ, chaque personne de basse condition

honoreÂe, chaque droit spolieÂ, chaque mensonge occulteÂ, chaque

jugement rendu inopeÂrant et chaque imaÃm contredit.

Seigneur ! Maudit-les pour chaque verset falsifieÂ, chaque

obligation de laisse e, chaque tradition manipule e, chaque

deÂcision annuleÂe, chaque eÂcriture deÂchireÂe, chaque recomman-

dation transformeÂe, chaque affaire neÂgligeÂe, chaque alleÂgeance

deÂnonceÂe, chaque teÂmoignage dissimuleÂ, chaque appel interdit,

chaque preuve renieÂe, chaque ruse institueÂe, chaque trahison

perpeÂtreÂe, chaque obstacle institueÂ, chaque mouvement infiltreÂ

et chaque parure obligeÂe.

Seigneur ! Maudit-les inteÂrieurement dans le treÂfonds des


ApercËu sur les croyances des chiites |z

aÃmes et exteÂrieurement d'une maleÂdiction multiple, permanente,

perpeÂtuelle eÂternelle, sans fin et sans terme quant aÁ sa dureÂe.

Une maleÂdiction lieÂe aÁ eux deÁs son deÂbut et qui n'a pas de limite,

pour eux, leurs sbires et leurs partisans, leurs amis et leurs

clients, ceux qui se sont mis sous leurs ordres ainsi que ceux qui

les sollicitent, ceux qui reÂpercutent leurs paroles, ceux qui se

sont eÂleveÂs par leur aide, ceux qui eÂcoutent leurs paroles et qui

acquiescent aÁ leurs jugements.

(Puis dire par quatre fois) : Seigneur ! ChaÃtie-les d'un

chaÃtiment dont les infernaux invoquent le secours. Amin,

Seigneur des mondes !

(Puis encore quatre fois) : Seigneur ! Maudit-les tous et

reÂpands Ta BeÂneÂdiction sur Mohammed et ses gens. Enrichis-

moi par le licite que par l'illicite et preÂserve-moi de la pauvreteÂ.

Seigneur ! J'ai mal agi et j'ai eÂte injuste. Je reconnais mes

erreurs. Tu deÂtiens ma personne, fais-en ce qu'il plaõÃt. C'est Toi

qui reÂprimande, je ne recommencerai pas mes erreurs et si je

recommence de nouveau, renouvelle Ton pardon et mes excuses

par Ta GraÃce, Ta geÂneÂrositeÂ, Ta bonteÂ, Ton pardon et Ta

magnanimiteÂ, OÃ Le plus miseÂricordieux des miseÂricordieux ! Et

que les GraÃces unitives soient sur le seigneur des envoyeÂs et le

sceau des propheÁtes ainsi que sur ses gens bienveillants et purs,

par Ta miseÂricorde OÃ le plus miseÂricordieux des miseÂricordieux1.

1 - «IhqaÃq al-haqq wa izhaÃq al-baÃtil» (Affirmation de la veÂrite et dissipation de

l'erreur) Al-QaÃdi NuÃr Allah Al-mar'chy At-tustary; 1/337 et 338


|{ ApercËu sur les croyances des chiites

Conclusion
ApreÁs tout cela, freÁre en islam, tu es d'accord avec moi

pour consideÂrer que tous ceux qui pratiquent la foi de cette secte

pervertie ne sont pas des musulmans, meÃme s'ils se disent

musulmans.

à musulman unitaire, face aÁ ces


Quel est donc ton devoir, O

«rawaÃfidhs», sachant qu'ils vivent parmi les musulmans et se

reÂclament d'eux ?

Tu dois te preÂserver d'eux et eÂviter de traiter avec eux. Fais

attention aÁ leurs croyances nuisibles fondeÂes sur l'inimitie pour

chaque unitaire croyant en Allah, son Seigneur, aÁ l'islam comme

religion et aÁ Mohammed - Paix et Salut d'Allah sur lui -

propheÁte et EnvoyeÂ.

Cheikh Al-Islam ibn Taymiyyah - qu'Allah lui fasse

miseÂricorde - a dit : «Le «raÃfidhi» agit hypocritement lorsqu'il

traite avec quelqu'un. Sa religion, en lui-meÃme, est pervertie et le

porte au mensonge et aÁ la traõÃtrise, aÁ tromper les gens et aÁ leur

vouloir du mal. Il ne se meÂnagera pas pour les tromper et il fera

tout mal possible aÁ leur encontre. Il est deÂteste par celui qui ne le

connaõÃt pas, meÃme s'il ne sait pas qu'il est chiite, car son visage
1
deÂnote l'hypocrisie ainsi que ses paroles

1 - «MinhaÃj As-sunnah an-nabawiyyah» ibn Taymiyyah - que Dieu lui fasse

miseÂricorde 3/360
ApercËu sur les croyances des chiites ||

Ils nous cachent l'inimitie et la haine. Qu'Allah les

maudisse pour leurs mensonges !

Avec cela, il y a des gens parmi la majorite des sunnites,

trompeÂs par eux, qui leur font confiance et traitent avec eux

dans les affaires de la vie courante. La raison de tout cela est

l'ignorance concernant la religion et ses preÂceptes exhortant aÁ

prendre comme ami tout musulman unitaire et aÁ se deÂsavouer

de tout meÂcreÂant ou associationniste.

En fin de compte, nous pensons avoir mis en exeÂcution ce

qui nous incombait de faire en tant que musulman avec l'espoir

que certains y verront plus clair.

Nous demandons aÁ Allah qu'il secoure Sa religion, qu'il

fasse dominer Sa Parole, qu'il deÂfasse les chiites et ceux qui s'y

affilent aÁ eux et qu'Il nous les livre comme butin.

Et BeÂneÂdictions et Salutations sur notre propheÁte Mo-

hammed, sur sa famille et ses compagnons.

Salutations, miseÂricorde et beÂneÂdictions d'Allah sur vous.

L'a compose celui qui espeÁre le Pardon de son Seigneur

Abdallah ibn Mohammed Al salafi

Qu'Allah lui accorde son pardon, aÁ ses parents et aux

musulmans.

TTT
|} ApercËu sur les croyances des chiites

Re fe rences bibliographiques


1- «FataÃwaû cheikhul-IslaÃm ibn Taymiyyah

2- «MinhaÃj as-sunnah» cheikhul-IslaÃm ibn Taymiyyah

3- «Al-millal wal nihal», AchahrastaÃny

4- «Al-firaq bayn al-firaq»

5- «MaqaÃlaÃt al-islaÃmiyyin», Al-Ach'ari Parmi les livres contemporains

1- «Jami' muallafat» cheikh IhsaÃn Il^hi DhahõÃr

2- «Masalatu at-taqrõÃ b», cheikh NaÃsir Al-QafaÃry

3- «Usul madhab ac-chi'a al ithnaà 'achariyyah», cheikh NaÃsir Al-QafaÃry

4- «Jami' muallafaÃt» ach-cheikh Mohammed MaÃl Allah

5- «Badl al-mujhud fõÃ muchaÃbahat ar-raÃfidhah lil yahud», Abdullah Al-jamõÃ ly

6- «Hatta laà nakhda'», 'Abdullah Al-muÃsily

7- «Ach-chi'a al-ithnaà 'achariyyah wa takfõÃrihim li'umum al- muslimin»


'Abdullah As-salafy

8- «Man qatala Al Hussein»

9- «Al-burhaÃn fi tabriati Abi hurayrata min al-buhtaÃn» 'Abdullah NaÃsir

10- «Al-antisaÃr lis-suhbi wal AÃ l» Ibrahim Al-halaby

11- «Kach al-jaÃny mohammed At-tijaÃny» cheikh OthmaÃn Al-khamõÃs

12- «Bal dhalalt fi rad abaÃtil At-tijaÃny» cheikh khaÃlid Al-AsqalaÃny

13- «M'a al-ithnaà 'achariyyah fil usuÃl wal furu'» 'Ali As-SaÃluÃs

14- «TabdõÃ d ad-dhalaÃm wa tanbõÃh an-niyaÃm 'ala khatar at-tachyy' 'ala al-
muslimin wal-IslaÃm» cheikh Suleiman Al-jabhaÃn

Et cette liste, bien entendu, n'est pas exhaustive.


ApercËu sur les croyances des chiites |~

Sites importants recommande s


A consulter comme re ponses au chiites duode cimains

http://www.dd-sunnah.net «Pour la deÂfense de la sunnah»

http://www. fnoor.com «Site de Faysal Nour»

http://www. albrhan.com «Site d'Al-burhaÃn»

http://www. Wylsh. Com «Site des muhtaduÃn»

http://www. khomayni.com «La veÂrite sur Khomeiny»

http://www.dhr12.com «Les preuves eÂvidentes concernant les raÃfidah»

http://www. albainah.net «Site d'Al-bayynah»

http://www ansar.org «Site des deÂfenseurs d'Al Hussein»

http://www.almanhaj.com «Site le manhaÃj»

http://www.isl.org.uk «Ligue des sunnites en Iran»

http://www.almahdi.com «Site de l'imaÃm Al-Mahdi»

TTT
}u ApercËu sur les croyances des chiites

Table des matieÁ res


sujet page
PreÂface de son excellence le savant cheikh 'Abdalaziz ibn Abdallah ibn baz . . . . . . . . . . . . . 5
Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Quand est apparue la secte des «rawaÃfidhs» ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
Pourquoi a-t-on deÂsigne les chiites par «rawaÃfidhs» ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
En combien de groupes se divise cette secte ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Quel est ce principe de «Novation» auquel croient les «rawaÃfidhs» ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Quel est la croyance des «rawaÃfidhs» concernant les attributs divins ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Quelle est la croyance des «rawafidhs» envers le Noble Coran ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
Quelles sont les opinions des «rawaÃfidh» aÁ l'encontre des compagnons du PropheÁte - Paix
et Salut sur lui.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Les points de similtudes entre les juifs et les «rawaÃfidh» . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
Quelles sont les convictions des «rawaÃfidhs» au sujet de leurs imams ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Quelle est cette croyance du «Retour» dont professent les «rawaÃfidhs» ? . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Quel est ce principe de foi qu'est la «taqiyyah» ou dissimulation chez les «rawaÃfidhs» ?. 35
Qu'elle est cette «terre» qu'ils consideÁrent comme un principe de leur foi ? . . . . . . . . . . . . . . . 38
Quelles sont les convictions des «rawaÃfidhs» concernant les sunnites ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
Quelles sont les convictions des «rawaÃfidhs» de la «mut'a» ou mariage temporaire et quel
meÂrite a-t-il aÁ leurs yeux ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
Quelles sont les convictions des «rawaÃfidh» au sujet de Najaf et Karbalaà et quel est le
meÂrite de la visite de ces lieux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47
Quelles sont les divergences entre les chiites «rawaÃfidhs» et les gens de la sunnah ? . . . . . . 51
Quelle conviction les «rawaÃfidhs» ont du jour de «'Achourah» et quel est, pour eux, son meÂrite ? . 53
Quelles convictions ont les «RawaÃfidhs» concernant l'alleÂgeance ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55
Est-ce qu'une conciliation est possible entre sunnites unitaires et «rawaÃfidhs» associationnistes ? 58
Paroles de certains imaÃms (sunnites) anciens et contemporains au sujet des «rawaÃfidhs» . . . . . . . . . 60
Le preÂtendu chapitre de la «wilayah» (alleÂgeance). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67
La preÂtendue tablette de Fatimah. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70
Invocations aÁ l'encontre des idoÃlatres de Qoraych (Les personnes viseÂes sont Abu Bakr et
'Omar - que Dieu les agreÂes) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73
Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
ReÂfeÂrences bibliographiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78
Sites importants recommandeÂs A consulter comme reÂponses au chiites duodeÂcimains. . . . . . . . . . . . 79