Vous êtes sur la page 1sur 4

La Corée du Sud

23 avril 2008
© MINEFE – DGTPE Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001

Une histoire longue et mouvementée


Depuis 2 000 ans, plusieurs dynasties ont progressivement unifié le pays sur le
territoire de la péninsule tout en subissant des invasions chinoises, mongoles et
japonaises. La dynastie Yi (1392-1910), également appelée période Joseon ou
Chosun, a marqué le repli de la Corée sur elle-même (« royaume ermite ») pendant
cinq siècles. Initialement sous influence chinoise, la Corée est annexée par le Japon
en 1910 et libérée en 1945.

Le désarmement des troupes japonaises par les troupes américaines au sud de la


péninsule et par les troupes soviétiques au nord donne naissance à deux entités
politiques distinctes, de part et d'autre du 38ème parallèle : au nord, la République
démocratique populaire de Corée et, au sud, la République de Corée. Les deux
1961-
Corée entrent en guerre en 1950 et cessent le feu en 1953. Une ligne de
1986 Dictatures militaires démarcation infranchissable, la « zone démilitarisée » ou DMZ, sépare depuis les
1
ère
élection d’un deux pays, toujours officiellement en guerre.
1987 président au suffrage
universel La Corée était, jusque dans les années 60, une des sociétés agricoles les plus
1988 Jeux olympiques pauvres du monde. Partie de productions intensives en main d’œuvre (comme le
Libéralisation des textile), la Corée du Sud a su rapidement développer une industrie hautement
1989
voyages à l’étranger capitalistique (sidérurgie, pétrochimie, construction navale, automobile) et plus
1995 Adhésion à l’OMC récemment porter au premier rang mondial une vaste industrie de l’électronique
1996 Admission à l'OCDE
(mémoires, écrans plats, téléphones mobiles) pour devenir la douzième puissance
1997 Crise financière
économique mondiale en 2007. Son PIB a atteint 970 Mds d’USD et 19 400 USD
Election du Président
par habitant en 2007. La Corée du Sud maintient une des croissances les plus fortes
2007 actuel LEE Myung-
de l’OCDE, tout en gardant des « fondamentaux » sains, c’est-à-dire des comptes
Bak
extérieurs et des comptes publics équilibrés.

Géographie
La péninsule coréenne s’étend du nord au sud entre les latitudes de Casablanca et
La Corée en Asie du Nord-Est
de Toulouse. Elle est bordée au nord par la Chine et par la Russie au nord-est. Le
reste du territoire est entouré d’eau (mer de l’Est et mer Jaune).

D'une superficie de 99 646 km² (soit environ 1/5ème de la France), la Corée du Sud
(Corée dans la suite) occupe la moitié méridionale de la péninsule coréenne, au sud
de la DMZ. Cette frontière hermétique fait en pratique de la Corée une île. Le
territoire sud-coréen est couvert à plus de 60 % de montagnes. L’agriculture
n’occupe que 19 % de sa superficie. La Corée est, en outre, pratiquement
dépourvue de ressources minières et le pays, premier consommateur mondial de
pétrole par point de PIB, importe tout son pétrole.
Un territoire très montagneux et dépourvu
de ressources minières Le climat coréen se caractérise par un hiver est très froid et sec sous l'influence du
climat continental de la Sibérie et un été marqué par la chaleur et de fortes
précipitations tropicales.
– © MINEFE - DGTPE

Un régime politique stable


La constitution actuellement en Provinces et villes autonomes
Un Président fort élu au suffrage universel vigueur date de 1987 et a doté la
pour un mandat unique de quatre ans République de Corée d'un régime
présidentiel monocaméral donnant
de larges pouvoirs au Président. Les
4 Gangwon
Chronologie des Présidents élections de décembre 2007 ont
1
porté au pouvoir LEE Myong-Bak,
Gyeonggi
1948-1960 RHEE Syng-man ancien PDG de Hyundai
1960-1962 YUN Po-Sun Engineering & Construction, pour Chungcheongbuk
1962-1979 PARK Chung-hee un mandat non renouvelable de Chungcheongnam
1979-1980 CHOI Kyu-hah quatre ans.
1980-1988 CHUN Doo-hwan Gyeongsangbuk
5
1988-1993 ROH Tae-woo
Le pouvoir législatif est exercé par
1993-1998 KIM Young-sam
une chambre unique, l'Assemblée 3
1998-2003 KIM Dae-jung Jeollabuk
nationale, composée de 299 députés 7
2003-2008 ROH Moo-hyun
élus pour quatre ans. Gyeongsangnam
2008- LEE Myung-bak
6 2
La Corée est divisée en 7 villes Jeollanam
métropolitaines autonomes (dont
Séoul) et 9 provinces (do) dont les
responsables, maires et gouverneurs,
sont élus. Bien que les collectivités
locales produisent la moitié de la
dépense publique, le gouvernement
Le droit coréen s’inspire du droit allemand
central reste puissant et assure près Jeju
de 40 % de leurs ressources.

Le système judiciaire coréen comprend douze juridictions de district (équivalents


des tribunaux de grande instance), cinq cours d'appel et une Cour suprême, ainsi
que d’autres juridictions spécialisées.
Population
Les 7 villes « millionnaires » Avec une population estimée à 50 millions d’habitants en 2007 et 485 habitants au
km² en 2005, la Corée est un des pays les plus denses du monde, alors même que
Séoul 10 356 202
les deux tiers du territoire sont inhabités. Plus de 80 % de la population est
Busan 3 635 389
citadine, et 40 % vit dans l’agglomération de Séoul. En dehors de cette mégapole,
Incheon 2 663 854 la Corée compte six villes de plus d'un million d'habitants.
Daegu 2 513 219
Pyramide des âges de la population coréenne
Daejeon 1 475 961
Hommes Femmes
Gwangju 1 415 953 80-84
Ulsan 1 102 988
Source : National statistical office, 2005 70-74

60-64
La population par province
50-54
Gyeonggi 10 415 399
Gyeongsangnam 3 056 356 40-44
Gyeongsangbuk 2 607 641
30-34
Chungcheongdam 1 889 495
20-24
Jeollanam 1 819 819
Jeollabuk 1 784 013 10-14
Gangwon 1 464 559 0-4
Chungcheongbuk 1 460 453
-2 500 000 -1 500 000 -500 000 500 000 1 500 000 2 500 000
Jeju 531 887
Source : National statistical office, 2005 National statistical office, 2005

- 2 -
– © MINEFE - DGTPE

La Corée fait aujourd’hui face à un sérieux problème de vieillissement de sa


population. La chute de la natalité et l’espérance de vie élevée (78,6 ans à la
naissance en 2005) font que la population vieillit rapidement. 38 % des Coréens
auront plus de 65 ans en 2050, contre seulement 9,5 % en 2006.
Bien qu’à l’origine de nombreux émigrés (environ 6 millions de Coréens dans le
Un pays qui s’ouvre aux étrangers
monde), la Corée reste elle-même assez fermée aux étrangers. L’immigration
connaît malgré tout un boom depuis 2000 : le nombre de résidents étrangers a
dépassé le million en 2007 (pour la plupart chinois).

Culture et société
La population coréenne est très homogène sur le plan ethnique et linguistique, mais
La Corée est marquée par le confucianisme
s’accommode de nombreuses influences extérieures, notamment le confucianisme
et le bouddhisme chinois
et le bouddhisme chinois. Le christianisme (essentiellement protestant) est récent,
mais les chrétiens sont aujourd’hui aussi nombreux que les bouddhistes.

L’alphabet coréen hangeul, conçu au XVe siècle par le roi Sejong, a remplacé les
Le mot hangeul écrit en coréen idéogrammes chinois utilisés auparavant, qui restent, toutefois, utilisés dans des
cas particuliers.

La Corée a connu nombre de bouleversements sociaux : la colonisation japonaise,


la guerre de Corée, la séparation définitive du Nord communiste et une violente
répression « anti-gauchiste » au Sud, enfin une industrialisation et une croissance
rapide. Parallèlement, l’enrichissement rapide d’un paysan coréen, qui n’a
longtemps connu que la disette, a engendré un consumérisme effréné. En même
temps, le pays a ouvert ses portes aux importations, mais aussi aux influences
culturelles extérieures.

Géopolitique
La Corée a toujours revêtu une importance stratégique supérieure à son poids
Exportations et importations de la Corée en
démographique et à son influence. Elle est, aujourd’hui, en mesure de jouer jeu
2007
égal avec les puissances voisines (notamment dans le cadre des négociations à six
(en Mds d’USD)
entre les Etats-Unis, la Russie, la Chine, le Japon et les deux Corée, sur la
82,0
dénucléarisation de la Corée du Nord). L’approvisionnement énergétique de la
63,0 péninsule par la Russie pourrait à terme favoriser un rapprochement des deux
56,0 56,3 Corée.
45,8
36,8 37,2 Par ailleurs, la Corée se situe à un carrefour économique de l’Asie. L’Asie du
26,4 Nord-est concentre aujourd’hui 25 % de la population (1,5 milliard d’habitants) et
22 % du PIB mondiaux. L’État coréen œuvre pour faire du pays une plate-forme
d’affaires internationales desservant le marché chinois, le plus grand de la planète,
et le Japon, deuxième puissance économique mondiale. La Chine et l’Union
Chine UE Etats- Japon européenne voient leurs échanges commerciaux avec la Corée se renforcer
Unis continûment, alors que le Japon et les Etats-Unis, historiquement les plus grands
Exportations Importations
partenaires commerciaux du pays, voient leur importance décliner.

Voisin direct de la Corée du Sud, la Corée du Nord est un pays exsangue, au PIB
estimé 35 fois inférieur à celui de la Corée du Sud. Le pays est quasiment
dépourvu de ressources et dépend aujourd’hui fortement de la Chine, et de plus en
plus de son voisin du sud. Les deux Corée ont amorcé, ces dernières années, une
politique de rapprochement limitée, au travers de zones de coopération
économique (complexe industriel de Gaeseong), même si l’investissement
étranger, y compris sud-coréen, en Corée du nord, reste anecdotique. Les échanges

- 3 -
– © MINEFE - DGTPE

intercoréens représentaient 1 milliard d’USD en 2005, dont la moitié sous forme


d’aide alimentaire du Sud au Nord.

En revanche, la proximité et parfois même la confusion dans les esprits avec la


Corée du Nord font que la notation financière de la Corée du Sud et les valeurs
boursières coréennes souffrent d’une décote (Korean Discount), même si la
menace militaire est de nos jours très atténuée.

Pour en savoir plus Guides disponibles en version papier ou électronique dans la boutique en ligne
d’Ubifrance : www.ubifrance.fr
S’implanter en Corée du Sud, 2008 L’essentiel d’un marché : la
(prochainement) Corée du Sud, 2006,
Une étude complète destinée aux 192 pages, 23,70 € HT
sociétés françaises désirant créer une Ce guide fait un tour
structure en Corée du Sud qui comporte d’horizon des problématiques
de nombreuses informations pratiques, auxquelles est confronté un
notamment concernant les coûts et les exportateur en Corée du Sud :
procédures à suivre pour chaque forme accès aux marchés,
d’implantation. distribution, tarifs douaniers,
canaux promotionnels,
règlementation des échanges

Contact
La Mission Economique et Ubifrance : des Mission Economique de Corée du Sud
structures à votre disposition pour toute www.missioneco.org/coree
question ou demande Contact : Sylvain REMY, Attaché économique et juridique
sylvain.remy@missioneco.org - Tel : + 82 (02) 563 2280

Copyright Auteur : Alexandre GIRAUDON


Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation
expresse de la Mission Economique (adresser les Adresse : Samheung Bldg. 8th Fl.,
demandes à seoul@missioneco.org). 705-9, Yeoksam-dong, Gangnam-gu,
135-711, Seoul,
Clause de non-responsabilité Corée du Sud
La ME s’efforce de diffuser des informations exactes et à Rédigée par : Alexandre GIRAUDON
jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs Revue par : Sylvain REMY
qui lui seront signalées. Toutefois, elle ne peut en aucun
cas être tenue responsable de l’utilisation et de Version originelle du 23 avril 2008
l’interprétation de l’information contenue dans cette
publication qui ne vise pas à délivrer des conseils
personnalisés qui supposent l’étude et l’analyse de cas
particuliers.

- 4 -