Vous êtes sur la page 1sur 13

d

Conditions fonctionnelles ? cas n°3 :


6 5 e 1 2 b’’ et c’’
COTATION FONCTIONNELLE 4 3 3 déjà traitées
6

emin
4 5 dmin : résistance
(filetage)

fmin emin : fonct.


(montage)
dmin
fmin : esthétique
+ fonct.

gmax : fonct.
2 (encombrement)
gmax

1 h : fonct.
(course vérin)
h

+ dir. radiale
(ajustements) :
montage, …

e =d
f=g–e
==d5 g
–f – +e+1df5+
64 1–
e
5g5 3
Conséquences sur la cotation du corps
Compatibilité des cotes ?
COTATION FONCTIONNELLE

b’’1mini
• c’’1mini doit être e1Maxi
c’’1mini

• si c’’1mini et e1mini :
e1Maxi

conserver 1 seule cote

ff1Maxi
(la + grande des 2)

• si c’’1Maxi et e1Maxi :
conserver 1 seule cote
(la + petite des 2)

• si ∃ ff1Maxi : surabondance de cotes


Traitement des surabondances de cotes

b’’1mini
(i) vérifier la compatibilité :
COTATION FONCTIONNELLE

lMaxi e1Maxi ≥ ff1Maxi + b’’1mini


c’’1mini
e1Maxi

lmini c’’1mini ff1Maxi + b’’1mini

ff1Maxi
(ii) si OK : supprimer la cote surabondante

• critère : fabrication, contrôle, …


ici : surf. sup. ref. facilité d’obtention
e1, c’’1 = l des cotes on supprime ff1Maxi
l’Maxi
b’’’1mini ff1Maxi • transfert de cote ff1Maxi devient cote condition
ff1Maxi = l’Maxi – b’’’1mini
ici, on choisit de prendre : l’Maxi = e1Maxi et d’assurer
la compatibilité entre b’’’1mini et b’’1mini

(ii) sinon : résoudre le problème amont …


TOLERANCES GEOMETRIQUES Principe
- tolérance dimensionnelle établit deux surfaces limites idéales
correspondant au maximum et au minimum de matière admissible
- ce mode de tolérancement n’établit aucune exigence géométrique
sur ces «surfaces»
- dans certains cas, cela peut suffire, dans d’autres, il est nécessaire
d’ajouter des renseignements plus restrictifs sur la position,
l’orientation et la forme des éléments étudiés: ce sont
des tolérances géométriques
∅D±t
D±t

pièce bonnesisi: :∀i,


piècebonne ∀i,D–t
D–t ddi i D+t
D+t position, orientation,
forme ?
Tolérances de forme –
TOLERANCES GEOMETRIQUES
Forme d’une ligne Forme d’une surface
quelconque quelconque
Rectitude d’une ligne Planéité d’une surface

Circularité d’une ligne Cylindricité d’une surface

Tolérances d’orientation

dim. défauts
%A

Parallélisme Perpendicularité Inclinaison

Tolérances de position % A, X

Coaxialité (axe) et
Localisation Concentricité Symétrie (plan)
(point)

+
TOLERANCES GEOMETRIQUES
TOLERANCES GEOMETRIQUES Indication d’un élément
- élément de référence: précisé par un triangle (noirci ou non)
- élément tolérancé: indiqué par une flèche
- trois cas possibles:
élément élément
référence tolérancé
référence ou tolérance:
élément lui-même

: prolongement ligne de cote


référence ou tolérance: axe ou
plan médian ainsi spécifié

: axe ou plan médian


référence ou tolérance: axe ou
plan médian
Rugosité
défaut de forme : défaut de 1er ordre

défauts plus petits : 2ème, 3ème ou 4ème ordre : liés à la rugosité cotation géom.
défauts 1er et 2nd ordre : frottement, étanchéité, résistance au matage, …
3ème et 4ème ordre : écoulement fluide, étanchéité, …

palpeur
Rugosité…

surface réelle
100 µm
10 µm
e

x
Rugosité dent dominante : 1 dent
de la fraise est plus basse
période ondulation :
avance×nb_dents
0.5 à 2 mm
défaut d’ordre 2 :
ondulation

défaut d’ordre 4 :
fentes, arrachements période ordre 3 :
période < 0.02 mm 0.02 à 0.5 mm défaut d’ordre 3
profil anamorphosé
état surface outil avance par tour stries et sillons d’usinage
d’outil
rugosité
Rugosité

Rugosité… méthode des motifs (= portion de profil comprise entre les points les
plus hauts de 2 saillies locales du profil, consécutives ou non)

Motif
Rm-1
R1
R2 R3
Rj Rm
R4
Rj+1

AR1 AR2 ARi ARn

prof. moy. = R = moy(Rj)


avance (mm/tr)
tournage :
prof. max = Rmax = max(Rj)
f2 f2
R (mm ) ≈ R ( m ) ≈ 125
pas moy. = AR = moy(ARj) 8 re re
rayon de bec d’outil
Rugosité

Rugosité… méthode de la ligne moyenne

Ligne moyenne
Tronçon 1 Tronçon 2 Tronçon 3

longueur de base l l l

longueur d’évaluation L
divisée en n longueurs de bases égales

pour améliorer la fiabilité des résultats : moyennes sur 3 ou 5 longueurs de


base (sauf pour Rt)
Rugosité
Rugosité… méthode de la ligne moyenne (i.e. ligne des moindres carrées)
ligne moyenne
ligne de saillies
y

Ra
Rp

x
Rt

Longueur de base l

Rp = hauteur maximale de saillie unité µm ligne de creux


Rt = hauteur maximale de profil l
y(x ) dx
1 Ra×l =
Ra = écart-moyen arithmétique Ra = =
du profil l0
Rugosité

…inscription sur un dessin de définition

spécification d’un critère


d’état de surface