Vous êtes sur la page 1sur 6

ALBERT EINSTEIN

Albert Einstein naquit le 14 mars 1879 à Ulm, moyenne cité


du Wurtemberg en Germanie. Son père, Hermann Einstein, avait
une petite usine électrochimique et était de nature très optimiste.
Par contre, sa mère, Pauline Koch, était d'une nature plus sérieuse
et artistique, avec une note délicate d'humour. Elle aimait jouer du
piano, surtout les sonates pour piano de Beethoven. Cest ce goût
pour la musique classique qu'Albert hérita le plus de sa mère. Cet
art musical le passionna toute sa vie. L'oncle qui vivait avec la
famille témoignait pour les aspects les plus raffinés de la vie
intellectuelle, un plus grand intérêt que le père d'Einstein. C'était
un ingénieur d'expérience et c'est de lui qu'Albert reçut l'impulsion
première en mathématiques. "C'est une science amusante, disait-il
au jeune garçon; quand l'animal que nous sommes en train de
poursuivre ne peut pas être attrapé, nous l'appelons "x"
momentanément et nous continuons la chasse jusqu'à ce qu'il soit
dans le sac."

Albert venait d'avoir 5 ans lorsqu'un jour


son père lui montra une boussole de poche.
La mystérieuse propriété de l'aiguille
aimantée, toujours pointée dans la même
direction, quelle que fût l'orientation de son
cadre, fit une très forte impression sur
l'enfant. Bien que rien de visible ne fît
mouvoir l'aiguille, il conclut que quelque
chose qui attire et tourne les corps dans une
direction particulère doit exister dans l'espace
considéré comme vide. Ce fut l'une des
impressions qui plus tard conduisirent
Einstein à réfléchir aux mystérieuses
propriétés de l'espace vide.

1
A 6 ans, les parents d'Einstein l'obligea à suivre des cours de
violon. Au début, cela n'intéressait plus ou moins le jeune Einstein,
jusqu'au jour où il découvrit les sonates de Mozart d'où il comprit
que sa technique n'était pas à la hauteur de ces compositions qui
nécessitent une main légère et beaucoup d'expression. C'est à ce
moment que le jeune Einstein se mit à aimer le violon.

Cette même année , Einstein entra à l'école primaire de sa


paroisse. Tout au long de ces études, Einstein surpassait de haut
ses compagnons de classe en mathématiques, mais il n'en était
nullement ainsi pour les langues classiques. Il souffrait d'avoir à
s'appliquer à des matières qui ne l'intéressaient pas et qu'il
supposait n'avoir à apprendre qu'à cause des examens.

Jusqu'à l'âge de 9 ans , Einstein manquait encore de facilité


d'élocution. À sa naissance, il mit même très longtemps à
apprendre à parler. Sa mère disait même: "Il sera peut-être un
grand professeur un jour." (si elle avait su...)

A 10 ans, Einstein quitta l'école


primaire pour entrer au Luitpold gymnasium,
à Munich. Les gymnases, à la fin des années
1800, en Allemagne, était très militariste. Un
jour, Einstein y fit même la réflexion: "Les
professeurs m'ont fait à l'école primaire
l'effet de serpents, et au gymnase de
lieutenants."
En 1894, la famille d'Einstein se déplaça à
Munich et Einstein décida officiellement d'abandonner
sa nationalité allemande en faveur de celle de suisse

Après ses études au gymnase, il quitta l'Allemagne pour aller


passer son examen d'entrée à l'école Polytechnique Fédérale
Suisse et ce qu'il craignait le plus depuis son départ de Munich
arriva: il échoua son examen d'entrée car n'oublions pas qu'Albert
était surdoué en mathématiques mais (disons le) complètement
nul dans les langues modernes et les sciences naturelles (zoologie
et botanique). Toutefois, le directeur du Polytechnicum avait été

2
frappé des connaissances mathématiques d'Einstein, et l'engagea
à obtenir le diplôme requis dans une école Suisse: l'école
cantonale de la petite ville d'Aarau.

Après ses études, Einstein se chercha un emploi dans son


domaine mais en vain, il dut se contenter d'un emploi comme
agent de brevet dans un bureau (l'ouvrage était aussi rare
qu'aujourd'hui). Sa tâche était de faire un premier examen des
inventions apportées.

Peu après son arrivée à Berne, Einstein


épousa Mileva Maritch, sa compagne
d'études au Polytechnium. Elle était un peu
plus agée que lui. Malgré son origine
grecque orthodoxe, c'était une libre-
penseuse aux idées avancées, comme la
plupart des étudiants serbes. Albert et Mileva ont eu 2 fils dont le
plus agé s'appelait comme son père, Albert.

Il travailla au bureau des brevets à Berne de 1902 à 1909, et il y rédigea un nombre


étonnant de publications de physique théorique, écrites pendant ses moments perdus
sans contact avec la littérature scientifique. Einstein obtint un doctorat de l'université
de Zurich en 1905. En 1908 il devint lecteur à l'université de Berne et l'année
suivante, professeur à l'université de Zurich.

En 1905, lorsqu'Einstein était agé de 26 ans, il


publia le résultat de ses recherches, trois
mémoires d'une importance cruciale:

Dans le premier article, Einstein discute l'hypothèse


émise par Max Planck, selon laquelle l'énergie
électromagnétique est émise par des quantités discrètes.
L'énergie de ces quanta est directement proportionnelle à
la fréquence de la radiation. Cela semble en contradiction
avec la théorie classique de l'électromagnétisme basée sur
les équations de Maxwell et les lois de la
thermodynamique qui décrivent une théorie ondulatoire dans laquelle l'énergie peut
être aussi faible que l'on veut. Einstein utilisa l'hypothèse de Planck pour décrire le
rayonnement électromagnétique de la lumière.

3
Le deuxième article de 1905 introduisait ce qui est appelé aujourd'hui le
théorie de la relativité restreinte. Il basa sa théorie sur une réinterprétation du
principe classique de relativité selon lequel les lois de la physique sont
indépendantes du système de référence. Comme seconde hypothèse fondamentale,
Einstein supposa que la vitesse de la lumière était invariante comme il le fallait pour
la théorie de Maxwell.

Plus tard en 1905 Einstein montra l'équivalence de la masse et de l'énergie. Il


n'était pas le premier à proposer les bases de la relativité restreinte, mais sa
contribution réside dans l'unification de parties importantes de la mécanique
classique et de l'électrodynamique de Maxwell.

Le troisième article de 1905 concerne la mécanique statistique, un domaine


qui avait été étudié par Ludwig Boltzmann et Josiah Gibbs

Ces résultats firent un tel émoi que pour les physiciens des
universités suisses, ils parurent incompatibles avec la tâche
assignée à un obscur fonctionnaire de l'office des brevets. Et on
emmena Einstein à enseigner à l'université de Zurich en 1909
comme professeur " extraordinaire".

A 31 ans, en 1910, la chaire de physique théorique à


l'université allemande de Prague devint vacante. Il y avait deux
candidats à ce poste, il y avait Gustave Jaumann, physicien qui
essaya de fonder une théorie de la matière à distribution continue.
L'autre fut, bien entendu, Albert Einstein. Le poste fut accordé à
Jaumann pour une raison politique, même si Albert était le premier
choix. La réponse de Jaumann fut: "Si Einstein a été proposé le
premier à votre choix, parce qu'on croit qu'il a une oeuvre plus
importante à son crédit, je n'ai alors rien à faire avec une
université qui court après la modernité et n'apprécie pas le mérite
vrai."

En 1911, Einstein fit une première prédiction sur la manière dont les rayons
lumineux émis par une étoile lointaine étaient déviés en passant à proximité du
soleil.

4
Vers 1912, Einstein entama une nouvelle phase de ses recherches sur la
gravitation avec l'aide de son ami mathématicien Marcel Grossmann, en exprimant
ses travaux à l'aide du calcul tensoriel de Tullio Levi-Civita et Gregorio Ricci-
Curbastro. Einstein appela sa nouvelle théorie la relativité générale. Après plusieurs
tentatives il publia fin 1915, la version définitive.
Einstein retourna en Allemagne en 1914, mais il ne demanda pas la nationalité
allemande

À partir de 1916, il commença à publier


• sa théorie de la gravitation
• et les lois de la relativité généée.

En 1919, il regroupa tout au sein d'une


• théorie de la relativité généralisée,
• qui étend le principe de la relativité restreinte aux systèmes accélérés
• et qui est la théorie fondamentale du champ de gravitation dans un univers à
quatre dimensions, courbe et fini.

Plus tard, il essaya de mettre au point une théorie unitaire capable de réunir
• les lois de la gravitation
• et celles de l'électromagnétisme.
Cette tentative ne fut pas couronnée de succès mais elle contenait des résultats
mathématiques d'une rare élégance qui furent utilisés par ailleurs.

Après la première guerre mondiale, Einstein


fut à la tête d'une organisation américaine contre
la possibilité d'une arme chimique ( explosions de
molécules d'uranium) qui pourrait être très
dévastatrice. Ce qui lui donna un prix nobel.

Un peu plus tard, en 1933, Einstein se rendit


au État-Unis pour être le directeur d'une institut de
science avancée à Princeton, au New-Jersey.

Toute sa vie, Einstein est resté une espèce de grand solitaire.


Il a cherché l'harmonie de l'univers dans la musique aussi bien que
dans la physique mathématique et ces deux domaines l'ont retenu
tout au long de son existence.

5
L'influence d'Einstein sur la physique contemporaine a été immense: la mutation
qu'il a provoquée dans l'histoire des sciences a pu être comparée à celle dont
Newton avait été l'initiateur deux siècles plus tôt.
L'ébranlement qu'a provoqué la théorie de la relativité au plan philosophique a
été considérable.
• d'une part, en remettant en question la conception de l'espace et du temps;
• d'autre part, en montrant clairement que le progrès scientifique ne consiste pas
en une accumulation de connaissances considérées comme immuables une
fois acquises, mais en une restructuration perpétuelle des principes directeurs
de notre connaissance.

Des recherches récentes laissent penser que sa femme, mathématicienne de haut


niveau, prit une part non négligeable dans l'élaboration de ces travaux.
Il travailla jusqu'à sa mort à Princeton pour tenter unifier les lois de la
physique en incluant le champ électromagnétique à la théorie de la relativité
générale; il mourut un 18 avril 1955 à l'age de 76 ans.