Vous êtes sur la page 1sur 4

Fiche HIDA

Tex Avery, 1942 Blitz Wolf
Tex Avery, 1942
Blitz Wolf
Domaine
Domaine

arts de l'espace

arts du langage

arts du quotidien

arts du son

arts du spectacle

arts du visuel

Matière
Matière

Français

Maths

Histoire-géo

LV1

LV2

EPS

Latin / Grec

Technologies

SVT

Sc. physiques

éd. musicale

Arts plastiques

Auteur

Tex Avery (1908-1980) se lance dans l'animation en 1929. En 1942 il travaille pour la MGM. On lui doit d'avoir développé le personnage de Bugs Bunny et la création de personnages comme Daffy Duck ou Droopy. Son style s'oppose à celui de Walt Disney, son contemporain, en étant beaucoup plus démonstratif, en en détournant les codes et en prenant à partie le spectateur.

détournant les codes et en prenant à partie le spectateur. Contexte Les Alliés commencent à reprendre

Contexte

Les Alliés commencent à reprendre l’initiative face aux puissances de l’Axe, que ce soit en U.R.S.S (Stalingrad), en Afrique du Nord (El-Alamein) ou dans le Pacifique (Mer de Corail – Midway). C’est le moment également où l’effort de guerre américain entame son rythme de croisière et surclasse celui des puissances de l’Axe. Jusqu’à l’entrée en guerre des États-Unis après l’attaque de Pearl Harbour par les Japonais, les studios d’animation américains n’étaient pas touchés par le conflit, mis à part sur l’aspect financier (l’Europe en guerre était devenu un marché où les productions de ces studios ne s’écoulait plus). D’un point de vue artistique, la guerre, dont les enjeux restaient très éloignés des préoccupations de l’Amérique profonde, n’avait pas d’influences sur les productions de dessins animés. Mais après le 7 décembre 1941, le gouvernement étatsunien réquisitionne tous les studios d’animation :

Disney prend la lourde tâche de vulgariser les enjeux du conflit, ses tenants et aboutissants. Le patriotisme est valorisé et tous les thèmes sont bons à mobiliser : Ex : l’intérêt pour tout un chacun de payer ses impôts en temps et heure (The New Spirit). Toutes les Stars de la compagnie sont donc mises à contribution et participent à l’effort de Guerre. • Dans cette perspective, Tex Avery et les studios Warner ne sont pas en reste, Blitz Wolf se distinguant néanmoins comme une contribution originale à la propagande de guerre antifasciste .

Description

Blitz Wolf, est sorti sur les écrans le 22 août 1942. Il s'agit d'un cartoon, c'est à dire un programme court (6 à 9 minutes) destiné à être projeté pendant l'entracte : les séances étaient composées de deux films entrecoupés par un cartoon accompagné d'actualités filmées.

Technique

Les sculptures sont en bas-relief : les personnages et les animaux semblent sortir du mur. De plus, ils sont représentés en mouvement. Ces sculptures étaient peintes pour paraître plus réalistes encore. Il existe une parfaite symétrie entre les deux longs côtés du temple. Les deux cortèges convergent à l’endroit où les jeunes filles remettent le peplos

Analyse

A. TEX AVERY S'INSPIRE D'UN CONTE

Pour réaliser Blitz Wolf, Tex Avery puise son inspiration dans un conte anonyme du folklore anglo- saxon : les trois petits cochons (Three little pigs) dont les premières traces remonteraient au XVIIIème siècle, bien que le conte soit sans doute plus ancien. Ainsi, dans le conte comme dans le dessin animé, les principales fonctions narratives sont assumées par des animaux.

B.

EN LE PARODIANT

Tex Avery prend des libertés avec le conte d’origine. Le message s’il correspond relativement bien au conte originel, s’en trouve actualisé par les temps de guerre. Ex : Le loup, symbolise depuis le Moyen-Âge dans les contes tout ce qui fait peur à l’enfant (peur d’être dévoré, peur de l’étranger, peur d’être dans la

). Il est

pénombre, peur d’être puni, peur d’être kidnappé donc naturel qu’il soit associé à Adolf Hitler.

C. ….PAR L'UTILISATION DE MULTIPLES RESSORTS

COMIQUES

LA CARICATURE Incarnée par Wolf, elle vise à le dévaloriser :

▪ Par le comique de geste. Ex : la démarche et le salut nazi associés à l'attitude fourbe attribuée classiquement au loup dans le conte.

fourbe attribuée classiquement au loup dans le conte. ▪ Par le comique de situation. Ex :

Par le comique de situation. Ex : peureux,

idiot et

dragueur, il n'est nullement un chef de guerre terrifiant.

il n'est nullement un chef de guerre terrifiant. ▪ Par l'utilisation de connotations de deux types

▪ Par l'utilisation de connotations de deux types :

- Racistes. Ex : le pied de Wolf transformé en saucisse de Francfort (stéréotype).

de Wolf transformé en saucisse de Francfort (stéréotype). - Sexy, voire sexuelles. Particularité de Tex Avery,

- Sexy, voire sexuelles. Particularité de Tex Avery, dont il fera un des éléments de son comique de transgression.Ex: la comparaison des tailles des canons, et le sergent pork utilisant une revue de pin'ups.

et le sergent pork utilisant une revue de pin'ups. LE GAG qui s'exprime ici, par la

LE GAG

qui

s'exprime ici, par la création de situation burlesques (absurdes, ridicules) créant des décalages par :

l'originalité

C'est

toute

de

Tex

Avery

▪ La personnification. Ex : l'humanisation de l'armement.

LE GAG

l'originalité

s'exprime ici, par la création de situation burlesques (absurdes, ridicules) créant des décalages par :

qui

C'est

toute

de

Tex

Avery

▪ La personnification. Ex : l'humanisation de l'armement.

personnification. Ex : l'humanisation de l'armement. ▪ La transformation. Ex : la forme et la fonction

▪ La transformation. Ex : la forme et la fonction de l'armement, dévalorisant Wolf ou son Armement

de l'armement, dévalorisant Wolf ou son Armement ▪ L' exagération. Ex : le canon à échelle

▪ L'exagération. Ex : le canon à échelle démesurée ou la

forteresse volante suréquipée, montrant la surpuissance de l'armement américain.

montrant la surpuissance de l'armement américain. ▪ La distanciation, impliquant directement le spectateur

▪ La distanciation, impliquant directement le spectateur

dans la démonstration. Ex : Wolf s'adressant au spectateur,ou Tex Avery lui-même, rappelant le bombardement audacieux deTokyo dès janvier 1942, mené par le lieutenant-colonel James Doolittle, à partir de bombardiers Hornet modifiés,lancés pour la première fois de porte-avions.

modifiés,lancés pour la première fois de porte-avions. POUR LE METTRE AU SERVICE DE LA GUERRE Tex

POUR LE METTRE AU SERVICE DE LA

GUERRE

Tex Avery utilise les techniques et les codes de la propagande politique :

1. LA SIMPLIFICATION :

• Les ennemis nazis et japonais sont ciblés par des

symboles simples et aisément identifiables. Ex : Wolf par sa petite moustache, sa coiffure et sa démarche

représente de manière évidente Hitler.

• La répétition de ces symboles propose une vision

manichéenne11 : la lutte du Bien (les démocraties, incarnées parles trois petits cochons) contre le Mal (les régimes totalitaires nazis et nippons, incarnés par Wolf).

2. LE GROSSISSEMENT ET LA DÉFIGURATION :

• Absence de nuances. Ex : le loup est fourbe, cruel et a un fort accent germanique.

• Utilisation du pastiche12 et de la caricature qui déforment, dévient et amplifient.

3. L'ORCHESTRATION :

• Les règles de découpage de l'action sont simples et graduées :

Inconscience face au danger.

Le danger grandissant.

La lutte d'influence.

La victoire.

• Le rythme ainsi proposé permet ainsi de capter l'attention du public.

4. LA TRANSFUSION :

• L’ennemi est totalement dévalorisé, mais il convient de

distinguer deux approches différentes, selon qu’il s’agisse de l’Allemagne ou du Japon :

Ce n’est pas le peuple allemand qui est visé mais son Führer.

Anti-japonisme très violent (ex : panneau « no japs »)

s'appuyant sur le mythe du « Péril Jaune »13 né en 1905 à

San Francisco et renforcé par le fait que l'attaque de Pearl Harbour le 7 décembre 1941 se soit déroulée avant la déclaration de guerre japonaise aux États-Unis (ex :

discours de F.D Roosevelt du 8 décembre : « […] un jour à

marquer du sceau de l'infamie

] [

» ): c'est donc le

peuple japonais dans son ensemble qui est visé. Ex : la

bombe lancée sur Tokyo, provoquant l'immédiate disparition sous les eaux de l’archipel nippon.

disparition sous les eaux de l’archipel nippon. Fiche histoire des Arts, collège Pierre Aguiton de Brecey

5. L'UNANIMITÉ :

Les références allemandes et japonaises, et, face à elles, les références américaines, ne laissent aucun doute sur les intentions de l'auteur :

▪ Faire accepter la guerre.

▪ Convaincre les partisans du bien pour rassembler l’argent nécessaire à la victoire des démocraties par l'anéantissement des régimes totalitaires nazi et nippon.

▪ Galvaniser l'esprit combatif des Américains.

L'interpellation directe du spectateur à plusieurs reprises renforce cet objectif d'adhésion.

Ex : le générique de fin (The End

of

Adolf). énonce clairement que Hitler sera détruit grâce aux bons achetés.

Portée

Blitz Wolf apporte la preuve du rôle primordial que peut jouer l’image en mouvement dans la perception des événements historiques :

• D’abord, parce qu’il (re-)présente à grands traits stéréotypés l’idéologie d’une époque. En effet,

ce dessin animé daté de 1942 retrace un pan entier du conflit et de la guerre des nerfs qui opposa les démocraties aux

dictatures.

• Ensuite, parce qu’il révèle comment un outil de culture (le cinéma d’animation) peut être détourné

de son rôle premier de divertissement destiné principalement aux plus jeunes pour devenir une arme redoutable de propagande alors destinée aux adultes dans le contexte de la deuxième guerre mondiale.

• Enfin, parce qu’à postériori certaines scènes originales ont été gommées dans l’édition parue en DVD.

Ainsi, selon la Warner, leurs connotations racistes (même si elles sont à recontextualiser dans la conjoncture de l’époque) n’ont plus lieu d’être aujourd’hui !! Cela fait mauvais effet ! À tous ces niveaux, Blitz Wolf peut donc être envisagé comme un document d’Histoire au même titre qu’une affiche, qu’un discours, qu’un article de presse

Ouverture vers d'autres oeuvres

• Der Huehrer's face de Walt Disney

• Le Dictateur, Charlie Chaplin

• Le triomphe de Tarzan

• La bête est morte de Calvo

Recherches personnelles