Vous êtes sur la page 1sur 6
Rapport d’activité Projet Tutoré Etude du logiciel de simulation OPEN EMS (ou équivalent) CLIENT PTUT

Rapport d’activité

Projet Tutoré

Rapport d’activité Projet Tutoré Etude du logiciel de simulation OPEN EMS (ou équivalent) CLIENT PTUT /

Etude du logiciel de simulation OPEN EMS (ou équivalent)

CLIENT PTUT / TUTEUR :

ANDRIEUX Laurent

EQUIPE PROJET :

LAVAL Romain

PINZI Alexandre

Date du premier rapport : 10/11/2016 Date du second rapport : 20/01/2017

5 Pages

3 Annexes

Présentation du projet :

2

Cahier des charges :

2

Gestion du temps :

3

Etat d’avancement du projet :

3

Évolution prochaine du projet :

5

Présentation du projet :

Projet : Etude du logiciel de simulation OPEN EMS (ou équivalent)

Open EMS est un logiciel utilisé en électromagnétisme. Il permet plusieurs utilisations, comme par exemple la résolution des équations de Maxwell (permettant de décrire les champs électriques et magnétiques). Dans notre cas, le logiciel sera utilisé comme un simulateur de diagrammes et de rayonnement d’antennes, telles que des antennes Yagi, des paraboles ou des dipôles, par exemple.

La première partie du projet sera la comparaison et le choix du logiciel à utiliser pour le reste du projet. L’objectif du projet est de découvrir, d’analyser et de mettre en oeuvre cet outil de simulation pour pouvoir tracer les diagrammes en question. Le but est de pouvoir l’utiliser en Travaux Pratiques, pour le comparer, par exemple à ceux créés par le nouveau banc d’antenne. Le projet se base sur des compétences d’électromagnétisme et d’informatique. Et sur les compétences de synthèses nécessaires pour la recherche et pour la mise en place d’un guide simple à comprendre pour utiliser le logiciel.

Cahier des charges :

Les premières réunions avec le tuteur de stage nous ont permis de créer un premier cahier des charges pour la première partie du projet, l’étude du marché des logiciels de simulation de rayonnement d’antennes.

Objectifs : → Effectuer une recherche des différents concurrents existants et les comparer.

→ Effectuer un travail de synthèse sur chacun des logiciels trouvés.

→ Un choix construit et justifié devra être fait parmi tous ces outils.

→ Le logiciel choisi sera utilisé pour la suite du projet.

→ Il devra ensuite être étudié plus en détails pour accomplir les objectifs du projet.

Gestion du temps :

La gestion du temps a été organisé d'abord par un journal de bord dans notre espace de travail personnel pour ensuite être transformé en diagramme de Gantt (annexe n°1).

Le Gantt représente les périodes de temps que nous avons passer sur le projet jusqu’à l’instant présent, et représente les prévisions des futurs activités du projet.

Les périodes prévues pour le test, l’étude du logiciel et pour les rédactions, sont pour le moment très approximatives, car elles risquent de s’agrandir selon la complexité du cahier des charges.

Il est à noter que le partage des charges de travail était équitable, depuis le nombre de logiciels à analyser jusqu’à la rédaction du cahier des charges. En effet, 30 logiciels de simulations ont été testés. Par conséquent, 15 logiciels ont été attribués pour chaque membre de ce projet tuteuré.

La rédaction du cahier des charges a été également judicieusement répartie : Alexandre s’occupait du diagramme de Gantt et l’amélioration de l’ensemble du compte rendu (orthographe, apparence, détailler le contenu …). Romain rédigeait le contenu textuel du rapport.

Aucune difficulté dans la réalisation des tâches ne s’est manifestée, les différents objectifs énoncés dans le Gantt (hormis ceux à prévoir) ont été faits dans les temps. Nous avons été rapides et efficaces. De plus, nous avons eu l’avantage d’avoir un matériel déjà présent et à notre portée (logiciels gratuits et matériel disponible dans l’IUT).

Etat d’avancement du projet :

Les activités menées avant d’écrire ce rapport ont été celles nécessaires pour boucler la première partie du projet. Premièrement, nous avons construit deux tableaux rassemblant tous deux les points forts et les points faibles de chacun des 28 logiciels trouvés. Ce tableau, sous la demande du tuteur, a ensuite été amélioré pour fournir plus d’indications sur chacun des logiciels. Ce travail a été fait en téléchargeant les logiciels pouvant l’être, et en les testant sommairement, et en utilisant les ressources disponibles sur les différents sites des logiciels. Si ces derniers ne pouvaient pas être téléchargés, l’étude s’appuyait uniquement sur les informations données par le site et les utilisateurs du logiciel.

Voir annexes 1 & 2

Une fois les tableaux terminés, le choix du logiciel le plus intéressant était à faire. Chacun de notre côté, nous avons ressorti un ou plusieurs logiciels de notre tableau, pour des raisons diverses.

(Romain LAVAL) Dans le premier tableau, j’ai, au début, décidé de mettre en valeur les deux logiciels qui me paraissaient les plus intéressants. Ces deux logiciels furent FEKO Lite et EMCoS Antenna Vlab SV. Ils offrent beaucoup de possibilités, ont une interface graphique simple et pratique, et ont tous une communauté qui les suit. Mais le seul problème des deux versions est que la version étudiante de chacune des logiciels est obtenue après une demande auprès des développeurs. Ainsi, le logiciel EMCoS a vite été éliminé, ces créateurs ne travaillant qu’avec des étudiants d’universités américaines ou canadiennes. La seconde raison pour laquelle il a été éliminé en faveur de FEKO LITE fut la présence d’une bibliothèque d’antenne imposante (plus de 200 modèles d’antennes différentes) Le second mail envoyé pour obtenir la version étudiante complète de FEKO Lite n’a pour le moment reçu aucune réponse. Après ces incidents, nous avons décidé de nous reporter sur les logiciels d’Alexandre, plus faciles à obtenir et tout aussi intéressants.

(Alexandre PINZI) En effet, deux logiciels se démarquent des autres, de mon côté. Le premier logiciel étant newFasant (Silver Version). Ce logiciel de simulation électromagnétique puissant convient à la fois pour l’analyse, l’étude et la conception de signaux électromagnétiques en 2D et 3D. Il dispose d’une interface à la fois moderne mais aussi assez intuitive. Il permet de visualiser le schéma RCS (Radar Cross Station) d’un objet émettant des ondes électromagnétiques, donc de pouvoir déterminer l’intensité de visibilité d’un objet disposant d’un radar (selon le matériel de l’objet, sa taille, l’angle d'incidence, l'angle de réflexion, …). NewFasant utilise également la technologie MIMO (Multiple Input - Multiple Output) qui consiste à multiplier le taux de dispersion des signaux. Cette technologie est d’ailleurs utilisée pour le 802.11ac (WiFi) ou encore la WiMAX (4G). Des bibliothèques d’exemples sont disponibles en téléchargement ou en ligne de commande (que l’on peut copier-coller directement dans le logiciel). Le mode d’emploi est clairement professionnel. Les seuls points négatifs seraient une réelle absence de communauté et l’absence d’open-source.

Enfin, openEMS, le logiciel proposé en titre du PTUT dispose de nombreuses qualités. Contrairement à newFasant (Silver Version) il est open-source et possède un forum très fréquenté. Ce solveur d’ondes électromagnétiques utilise la méthode FDTD (Finite Difference Time Domain) ou Yee’s Method. Elle consiste à effectuer des calculs sur les ondes électromagnétiques (en 2D comme en 3D) ainsi que leur mouvement (électrodynamisme). De nombreux tutoriels constitués de commandes permettent d’expliquer clairement comment réaliser certaines formes d’ondes simulées. Aussi, le logiciel est multiplateforme (Windows, Linux, MAC OS) et bénéficie de nombreux packages téléchargeables sur le site. Il peut-être combiné avec MathLAB ou Octave, 2 logiciels de calculs numériques (un sur Windows et l’autre GNU Linux). Bien que le logiciel nécessite plus d’espace de stockage que newFasant (Silver Version), il possède néanmoins de nombreuses qualités et caractéristiques intéressantes, ce qui nous conduira à choisir ce logiciel pour pouvoir effectuer notre Projet Tuteuré.

Évolution prochaine du projet :

Le choix du logiciel effectué, nous pouvons maintenant commencer à l’installer, le prendre en main et débuter la simulation d’antennes. Une fois cette petite phase de prise en main effectuée, notre but sera de retourner voir le client pour pouvoir écouter ses directives quant à l’étude du logiciel et pouvoir créer le second cahier des charges : celui de l’étude. Une fois ces deux phases effectuées, les simulations et les tests divers sur le logiciel pourront débuter.

Signature du tuteur

Signature du tuteur Signatures de l’équipe

Signatures de l’équipe

Signature du tuteur Signatures de l’équipe