Vous êtes sur la page 1sur 29

Manuel de schémas

THE FUTURE OF ENERGY


www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

Remarque : Ce manuel de schémas (version n°080108-SM-FR) annule et remplace les versions antérieures.

Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
2 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
Version n°: 080108-SM-FR 2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

Installations COMPACT

COMPACT 1 Production d’eau chaude sanitaire avec un ballon COMPACT SKL ; appoint avec chaudière fioul / gaz ;
variante avec bouclage d’ECS 4/5

COMPACT 2 Production d’eau chaude sanitaire avec un ballon COMPACT SKL ; appoint avec chaudière fioul / gaz ;
variante avec réchauffage solaire d’une piscine 6/7

COMPACT 3 Préchauffage d’eau chaude sanitaire avec un ballon COMPACT SKL ; appoint avec chaudière fioul / gaz avec ballon intégré ;
variante avec bouclage des ballons d’ECS 8/9

Installations COMFORT (PSR)

COMFORT 1 Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire FWM par ballon tampon PSR ; Complément de chauffage par
augmentation de retour ; appoint avec chaudière fioul / gaz /combustible solide 10/11

COMFORT 2 Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire FWM par ballon tampon PSR ; Complément de chauffage par
tamponnage ; appoint avec chaudière à combustible solide par charge/décharge du ballon tampon 12/13

COMFORT 3 Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire FWM par ballon tampon PSR ; Complément de chauffage par
augmentation de retour ; appoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide 14/15
Installations COMFORT plus (PSC)

COMFORT plus 1 Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire FWM par ballon tampon PSC et module de chargement en
stratification SLM ; appoint avec chaudière à combustible solide par charge du ballon tampon 16/17
COMFORT plus 2 Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire FWM par ballon tampon PSC et module de chargement en stratification
SLM (2 champs de capteurs) ; Complément de chauffage par augmentation de retour ; appoint avec chaudière murale 18/19
COMFORT plus 3 Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire FWM par ballon tampon PSC et module de chargement en stratification
SLM ; Complément de chauffage par augmentation de retour; appoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide 20/21

COMFORT plus 4 Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire FWM par ballons tampon PSC et PS et module de chargement
en stratification SLM ; appoint avec chaudière fioul / gaz /combustible solide par charge du ballon tampon 22/23

Installations COMFORT XL

COMFORT XL 2 Préchauffage d’eau chaude sanitaire par ballon tampon PS et module de chargement en stratification SLM ; Appoint avec
chaudière fioul / gaz / combustible solide et ballon d’ECS existant 24/25

COMFORT XL 3 Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire FWM par ballon tampon PS et module de chargement en
stratification SLM ; Appoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide 26/27

3 THE FUTUREExplication
OF ENERGY des symbole utilisés dernière page
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMPACT 1
ECS
TBM

m ² ETI Régulation Bouclage


.... solaire :
. ....
teurs S1 SKSC2
C ap
S1 > S2 = R1 PS...TW
S1, S4 pour comptage d'énergie
Schéma: ANL 1
EFS

Variante pour chaudière Circuit de


à température constante : chauffage
S1 > S2 = R1
S3 < T réglée = R2
bar S1, S4 pour comptage d'énergie
Schéma: ANL 3

ECS
°C
TBM

R1 R2
AG...S
BF PS25...
RLG S3

S4 Chaudière
EFS gaz / fioul
S2

SKL .......

Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
4 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMPACT 1
Production d’eau chaude sanitaire avec un ballon COMPACT
SKL ; appoint avec chaudière fioul / gaz ; variante avec
bouclage d’ECS

Principe de fonctionnement (Réglage : ANL 1): Recommandations concernant le circuit hydraulique de l’installation:

Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle du ballon d’ECS (S2) • Un mitigeur thermostatique SONNENKRAFT doit impérativement être
d’environ 6°C, la pompe solaire (R1) charge le ballon jusqu’à la température installé conformément au schéma hydraulique ou à la notice de montage.
de consigne réglée (60°C). • En cas de bouclage d’eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être
Dans le cas d’une chaudière avec régulation d’ECS, la pompe de charge ECS installé entre la pompe et les clapets anti-retour.
est commandée par celle-ci via une sonde/aquastat BF (Réglage : ANL 1). Il • Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des
est recommandé dans ce cas de régler des plages de fonctionnement raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le
(uniquement la nuit, par exemple) afin d’augmenter le rendement solaire. « manuel de mise en service et d’entretien » pour tout détail concernant la
Dans le cas d’une chaudière à température constante (sans régulation réalisation.
d’ECS), la pompe de charge d’ECS (R2) est commandée par la régulation • L’installation d’un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du
solaire en fonction de la température du haut du ballon (S3, réglage : ANL circuit solaire est indispensable pour une installation dépassant 11 m de
3). hauteur.
Dans le cas d’une chaudière à allumage manuel, la pompe de charge ECS
n’est enclenchée que si la température de la chaudière (sonde S4 insérée
dans la chaudière, réglage : ANL 8) dépasse celle du haut du ballon. Le SKSC2 intensité
SKSC2
comptage d’énergie n’est plus possible pour cette variante. maxi : 4A
max. Schaltleistung 4A
La fonction de protection des capteurs (OKX = ON) – activable au choix – R2 N
évite les phénomènes de stagnation dans le capteur en mettant en service la
pompe solaire (R1) quand le capteur atteint environ 120 °C (KMX = 120). K1
Le comptage d’énergie peut être activé si la sonde S4 a été installée dans la
conduite retour du capteur. Le débit peut être lu sur le débitmètre
(commuter la pompe R1 sur ON) et les données du fluide caloporteur (type et concen-
tration) peuvent être saisies dans la régulation.
K1
Kesselanforderung
Sollicitation de la chaudière
Voir la notice d’utilisation de la régulation SKSC2 pour tout détail concernant
les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du
M
capteur, l’arrêt d’urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc.
(téléchargement sous http://www.sonnenkraft.fr). Pompe de charge ECS R2
Ladepumpe

5 THE FUTURE OF ENERGY


w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMPACT 2

m² ETI Régulation
... solaire :
......
rs
pteu S1 SKSC2
Ca S1 > S2 = R1
S1 > S3 = R2a et R2b
Circuit de
S1, S4 pour comptage d'énergie chauffage
S4 Schéma: ANL 6

ECS
bar
TBM

°C
Pompe de charge ECS M

BF PS25...
R1
AG...S

RLG EFS
S2 Chaudière
gaz / fioul

DWF
SKL .......
max. Bipasse pour
50 °C régulation de débit
°C
TH R2b
°C Piscine

SBPWT Filtre
R2a RLG-E S3
max.45 °C

Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
6 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMPACT 2
Production d’eau chaude sanitaire avec un ballon COMPACT
SKL ; appoint avec chaudière fioul / gaz ; variante avec
réchauffage solaire d’une piscine

Principe de fonctionnement: (Réglage : ANL 6) • la pompe de filtration de la piscine doit être commandée par un relais (voir
schéma électrique). L’installation d’une commande supplémentaire de la
Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle du ballon d’ECS (S2) pompe de filtration par minuterie est instamment recommandée afin de
d’environ 6°C, la pompe solaire (R1) charge le ballon jusqu’à la température filtrer l’eau de la piscine.
de consigne réglée (60°C). Dès que la température du capteur (S1) dépasse • Prévoir une vanne 3 voies thermostatique (DWF) pour empêcher toute
celle de la piscine (S3) d’environ 6°C, la sortie R2 est activée pour réchauffer détérioration de l’échangeur thermique à plaques (voir notice de montage).
la piscine via l’échangeur à plaque. Un thermostat de sécurité supplémentaire (TH) doit pouvoir mettre la pompe
Dans le cas où le ballon d’ECS doit être chargé en priorité (PRIO = 1), la (R2a) hors tension lors du dépassement d’une température de 45 °C dans
sortie R2 est désactivée toutes les 15 minutes durant 2–4 minutes pendant l’échangeur thermique.
le réchauffage de la piscine. Pendant ce temps d’attente, le système vérifie • Une dérivation avec vanne de régulation de débit doit être installée sur le
que la température du capteur a bien atteint une température suffisante côté secondaire du circuit de la piscine afin d’empêcher que la totalité du
pour charger le ballon d’ECS en priorité. Dans le cas contraire, la piscine débit ne passe par l’échangeur thermique (régimes de température similaires
continue à être réchauffée en fonction de S3. du côté primaire et du côté secondaire de l’échangeur thermique).
L’appoint dans le ballon d’ECS est effectué par la chaudière en fonction d’une • La résistance du matériau de l’échangeur thermique aux produits
sonde/aquastat BF. Il est recommandé de régler des plages de chimiques de l’eau de la piscine doit être garantie !
fonctionnement (uniquement la nuit, par exemple) afin d’augmenter le • Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des
rendement solaire. raccordements des
La fonction de protection des capteurs (OKX2 = ON) – activable au choix – capteurs (convection
évite les phénomènes de stagnation dans le capteur en mettant en service la interne au tuyau). SKSC2 Intensité
SKSC2 230 V
230V / 50 Hz
/ AC
pompe solaire (R1) quand le capteur atteint environ 120 °C (KMX2 = 120). Consulter le « manuel de maxi : 4A
max. Schaltleistung 4A
Voir la notice d’utilisation de la régulation SKSC2 pour tout détail concernant mise en service et R2 N L N
les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du d’entretien » pour tout
capteur, l’arrêt d’urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. détail concernant la
minuterie
Zeitschaltuhr
(téléchargement sous http://www.sonnenkraft.fr). réalisation.
°C
• L’installation d’un clapet
Recommandations concernant le circuit hydraulique de l’installation : anti-thermosiphon dans la
conduite de retour du
• Un mitigeur thermostatique SONNENKRAFT doit impérativement être circuit solaire est
installé conformément au schéma hydraulique ou à la notice de montage. indispensable pour une
M M
• En cas de bouclage d’eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être installation dépassant 11 m
installé entre la pompe et les clapets anti-retour. de hauteur. pompe
PumpeR2a R2a Pompe
Pumpe R2b
R2b

7 THE FUTURE OF ENERGY


w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMPACT 3

.. m² ETI Régulation
Circuit de
....... solaire :
chauffage
urs S1 SKSC2
pte
Ca
S1 > S2 = R1
S1, S4 Compteur d'énergie
Schéma: ANL 1

Variante :
S1 > S2 = R1 M
S3 > S4 = R2
Schéma: ANL 2
Attention : R2 pompe sanitaire
bar ECS

°C TBM
Chaudière
gaz / fioul

R1
AG...S
Ballon BF
RLG S3 ECS
S4
R2
S4
S2 EFS

SKL .......

Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
8 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMPACT 3
Préchauffage d’eau chaude sanitaire avec un ballon COMPACT
SKL ; appoint avec chaudière fioul / gaz avec ballon intégré ;
variante avec bouclage des ballons d’ECS

Principe de fonctionnement: (Réglage : ANL 1) Recommandations concernant le circuit hydraulique de l’installation :

Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle du ballon d’ECS SKL • Un mitigeur thermostatique SONNENKRAFT doit impérativement être
(S2) d’environ 6°C, la pompe solaire (R1) charge le ballon jusqu’à la installé conformément au schéma hydraulique ou à la notice de montage.
température de consigne réglée (60°C). • En cas de bouclage d’eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être
installé entre la pompe et les clapets anti-retour.
L’eau sanitaire est préchauffée par le ballon d’ECS solaire. L’appoint est • Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des
assuré par la chaudière via le ballon existant. raccordements des capteurs (convection interne au tuyau). Consulter le
« manuel de mise en service et d’entretien » pour tout détail concernant la
Afin d’éviter les démarrages intempestifs de la chaudière en été, une pompe réalisation.
de bouclage (R2) peut être installée afin de faire circuler l’eau du ballon • L’installation d’un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du
solaire vers le ballon chaudière. La pompe de bouclage s’active quand circuit solaire est indispensable pour une installation dépassant 11 m de
S3>S4. Ceci permet de réchauffer le ballon chaudière avec le ballon solaire hauteur.
quand ce dernier est plus chaud (Réglage : ANL 2). Le comptage d’énergie • Selon l’âge et l’état du ballon d’ECS existant, il peut s’avérer plus
n’est plus possible pour cette variante. intéressant de ne plus utiliser ce dernier (cf. schéma Compact 1). De même
pour les chaudières avec ballon intégré de type « bain marie ».
La fonction de protection des capteurs (OKX = ON) – activable au choix – • La pompe de bouclage entre les ballons doit impérativement être adaptée
évite les phénomènes de stagnation dans le capteur en mettant en service la à l’utilisation avec de l’eau sanitaire.
pompe solaire (R1) quand le capteur atteint environ 120 °C (KMX = 120). • Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des
Le comptage d’énergie peut être activé si la sonde S4 a été installée dans la raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le
conduite retour du capteur. Le débit peut être lu sur le débitmètre « manuel de mise en service et d’entretien » pour tout détail concernant la
(commuter la pompe R1 sur ON) et les données du fluide caloporteur (type et réalisation.
concentration) peuvent être saisies dans la régulation.

Voir la notice d’utilisation de la régulation SKSC2 pour tout détail concernant


les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du
capteur, l’arrêt d’urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc.
(téléchargement sous http://www.sonnenkraft.fr).

9 THE FUTURE OF ENERGY


w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT 1

Plancher Circuit
Régulation chauffant radiateur
²
.m solaire:
....
....
teurs S1 SKSC2

C ap
S1 > S2 = R1
S3 > S4 = R2
Schéma: ANL 9

bar M M

°C °C
Pompe de charge ECS

A
Chaudière
PS25... gaz / fioul
R1
AG...S BF - basse température
- condensation
B

S3
PSKR S4
C
position
repos
S2
DWV
D R2
Bouclage
PSR ....... ECS
EFS
Filtre

FWMZP
Hmax :
1 mCE
FWM35
Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
10 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT 1
Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire
FWM par ballon tampon PSR ; Complément de chauffage par
augmentation de retour ; appoint avec chaudière fioul / gaz /
combustible solide

Principe de fonctionnement : (Réglage : ANL 9) Voir la notice d’utilisation de la régulation SKSC2 pour tout détail concernant
les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du
Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle du ballon tampon PSR capteur, l’arrêt d’urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc.
(S2) d’environ 6°C, la pompe solaire (R1) charge le ballon tampon jusqu’à la (téléchargement sous http://www.sonnenkraft.fr).
température de consigne réglée (95°C).
Quand la température du ballon tampon (S3) dépasse d’environ 3 °C la Recommandations concernant le circuit hydraulique de l’installation:
température du retour chauffage (S4), le retour chauffage est dirigé vers le
ballon tampon à l’aide d’une vanne d’inversion (R2). La température des • Ce schéma hydraulique est également adapté aux chaudières à
retours de la chaudière est ainsi augmentée. Quand la température du condensation (prévoir un découplage hydraulique, voir également le schéma
tampon ne dépasse plus la température du retour chauffage que d’environ COMFORT Plus 2).
1,5 °C, la vanne d’inversion (R2) est à nouveau désactivée (« position repos • En cas de bouclage d’eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être
») et le circuit de chauffage est chauffé uniquement par la chaudière. installé en amont de la pompe FWMZP.
L’appoint pour l’ECS dans le ballon tampon est effectué par la chaudière en • Le raccordement d’eau froide du FWM35 doit être équipé d’un groupe de
fonction d’une sonde/aquastat BF. Il est recommandé de régler des plages sécurité pour ballon – à l’instar des ballons d’ECS. Un filtre est recommandé
de fonctionnement (uniquement la nuit, par exemple) afin d’augmenter le pour garantir le bon fonctionnement du détecteur de débit.
rendement solaire. • L’utilisation d’une vanne 3-voies mélangeuse est recommandée sur le
circuit radiateur afin d’augmenter le rendement solaire.
Le module d’eau sanitaire FWM35 permet une production d’eau chaude • Le raccordement du retour de circuit de chauffage sur le ballon tampon
sanitaire très efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le PSR doit être modifié du raccord C au raccord D si les circuits de chauffage
rendement de l’installation. Lors d’un puisage d’eau chaude (V > 1,5 l/min), fonctionnent en permanence à basse température (chauffage au sol, par
un détecteur de débit active la pompe de chargement pour faire circuler l’eau exemple) .
chaude du ballon tampon via l’échangeur thermique à plaques et réchauffe • L’installation d’un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du
l’eau froide à la température d’eau chaude sanitaire réglée (réglable de 30 circuit solaire est indispensable pour une installation dépassant 11 m de
°C à 70 °C, sans risque de formation de calcaire en dessous de 57 °C). hauteur.
• Le vase d’expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du
La température de consigne de l’appoint dans la partie supérieure du tampon volume total (ballon tampon compris) de l’installation.
doit dépasser d’au moins 10 °C celle réglée sur le module FWM35. • Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des
Une pompe de circulation FWMZP (Hmax. = 1 mCE) peut être installée raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le
(option). « manuel de mise en service et d’entretien » pour tout détail concernant la
réalisation.

11 THE FUTURE OF ENERGY


w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT 2

Plancher Circuit
chauffant radiateur
² Régulation
.m solaire :
....
....
teurs S1
SKSC2

C ap S1 > S2 = R1
S4 > S3 = R2
Schema: ANL 8

bar M M

°C °C

R1
AG...S
B S4
Chaudière
combustible
PSKR solide
C R2

S3
S2
D

Bouclage
PSR ....... ECS
EFS
Filtre

FWMZP
Hmax :
1 mCE
FWM35

Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
12 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT 2
Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire
FWM par ballon tampon PSR ; Complément de chauffage par
tamponnage ; appoint avec chaudière à combustible solide par
charge/décharge du ballon tampon
Principe de fonctionnement : (Réglage : ANL 8) Voir la notice d’utilisation de la régulation SKSC2 pour tout détail concernant
les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du
Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle du ballon tampon PSR capteur, l’arrêt d’urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc.
(S2) d’environ 6°C, la pompe solaire (R1) charge le ballon tampon jusqu’à la (téléchargement sous http://www.sonnenkraft.fr).
température de consigne réglée (95°C).
Quand la température de la chaudière à combustible solide (S4) dépasse Recommandations concernant le circuit hydraulique de l’installation :
d’environ 6 °C la température du ballon tampon (S3), le ballon tampon est
rechargé par la chaudière à combustible solide à l’aide de la pompe de • Le module de relève de retour de chaudière assure une température
chaudière (R2). Dans ce cas, il convient de veiller à ce que la température minimale du retour de la chaudière (environ 60 °C) et doit être installé à
minimale du circuit solaire (S1) soit réglée sur environ 60 °C (OKN = ON ; proximité directe de la chaudière.
KMN = 60). La température maximale du ballon tampon (S3) devrait être • La fonction de refroidissement du circuit de capteurs doit être désactivée
située autour de 85 °C (MX3E = 80 ; MX3A = 75). (ORUE = OFF) ; dans le cas contraire, l’énergie de la chaudière à
Le chargement du tampon ne peut se faire que si la température de la combustible solide risque d’être dissipée par le capteur solaire. En
chaudière est supérieure à 65°C (S4). alternative, le réglage de SMX peut être plus élevé que celui de MX3E.
Le retour des circuits de chauffage est introduit dans le ballon tampon via le • En cas de bouclage d’eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être
raccord C (circuits de chauffage haute température) ou le raccord D (circuits installé en amont de la pompe FWMZP.
de chauffage basse température). • Le raccordement d’eau froide du FWM35 doit être équipé d’un groupe de
sécurité pour ballon – à l’instar des ballons d’ECS. Un filtre est recommandé
Le module d’eau sanitaire FWM35 permet une production d’eau chaude pour garantir le bon fonctionnement du détecteur de débit.
sanitaire très efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le • L’installation d’un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du
rendement de l’installation. Lors d’un puisage d’eau chaude (Q > 1,5 l/min), circuit solaire est indispensable pour une installation dépassant 11 m de
un détecteur de débit active la pompe de chargement pour faire circuler l’eau hauteur.
chaude du ballon tampon vers l’échangeur thermique à plaques, réchauffant • Le vase d’expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du
ainsi l’eau froide à la température d’eau chaude sanitaire réglée (réglable de volume total (ballon tampon compris) de l’installation.
30 °C à 70 °C, sans risque de formation de calcaire en dessous de 57 °C). • Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des
raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le
La température de consigne de l’appoint dans la partie supérieure du tampon « manuel de mise en service et d’entretien » pour tout détail concernant la
doit dépasser d’au moins 10 °C celle réglée sur le module FWM35. réalisation.
Une pompe de circulation FWMZP (Hmax. = 1 mCE) peut être installée
(option).

13 THE FUTURE OF ENERGY


w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT 3

Circuit de
Régulation
. m² solaire:
chauffage
.......
ur s. S1 SKSC2
te
C ap
S1 > S2 = R1
S3 > S4 = R2
Schéma: ANL 9

bar M

ECS

°C °C

A
Chaudière
gaz / fioul
R1
AG...S - basse température
- condensation
B

S3
PSKR S4 Ballon BF
C ECS
position
repos
S2
DWV
D R2
Bouclage
PSR .......
EFS
Filtre

FWMZP
Hmax :
1 mCE
FWM35

Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
14 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT 3
Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire
FWM par ballon tampon PSR ; Complément de chauffage par
augmentation de retour ; appoint avec chaudière fioul / gaz /
combustible solide
Principe de fonctionnement : (Réglage : ANL 9) Recommandations concernant le circuit hydraulique de l’installation:

Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle du ballon tampon PSR • Ce schéma hydraulique est également adapté aux chaudières à
(S2) d’environ 6°C, la pompe solaire (R1) charge le ballon tampon jusqu’à la condensation (prévoir un découplage hydraulique, voir également le schéma
température de consigne réglée (95°C). COMFORT Plus 2).
Quand la température du ballon tampon (S3) dépasse d’environ 3 °C la • En cas de bouclage d’eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être
température du retour chauffage (S4), le retour chauffage est dirigé vers le installé en amont de la pompe FWMZP.
ballon tampon à l’aide d’une vanne d’inversion (R2). La température des • Le raccordement d’eau froide du FWM35 doit être équipé d’un groupe de
retours de la chaudière est ainsi augmentée. Quand la température du sécurité pour ballon – à l’instar des ballons d’ECS. Un filtre est recommandé
tampon ne dépasse plus la température du retour chauffage que d’environ pour garantir le bon fonctionnement du détecteur de débit.
1,5 °C, la vanne d’inversion (R2) est à nouveau désactivée (« position repos • L’utilisation d’une vanne 3-voies mélangeuse est recommandée sur les
») et le circuit de chauffage est chauffé uniquement par la chaudière. circuits radiateur afin d’augmenter le rendement solaire.
• Le raccordement du retour de circuit de chauffage sur le ballon tampon
Le module d’eau sanitaire FWM35 permet une production d’eau chaude PSR doit être modifié du raccord C au raccord D si les circuits de chauffage
sanitaire très efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le fonctionnent en permanence à basse température (chauffage au sol, par
rendement de l’installation. Lors d’un puisage d’eau chaude (V > 1,5 l/min), exemple) .
un détecteur de débit active la pompe de chargement pour faire circuler l’eau • L’installation d’un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du
chaude du ballon tampon via l’échangeur thermique à plaques et préchauffe circuit solaire est indispensable pour une installation dépassant 11 m de
l’eau froide (température maxi réglable de 30 °C à 70 °C, sans risque de hauteur.
formation de calcaire en dessous de 57 °C). • Le vase d’expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du
L’eau sanitaire est préchauffée par le ballon tampon PSR. L’appoint est volume total (ballon tampon compris) de l’installation.
assuré par la chaudière via le ballon existant. • Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des
Une pompe de circulation FWMZP (Hmax. = 1 mCE) peut être installée raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le
(option). « manuel de mise en service et d’entretien » pour tout détail concernant la
réalisation.
Voir la notice d’utilisation de la régulation SKSC2 pour tout détail concernant
les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du
capteur, l’arrêt d’urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc.
(téléchargement sous http://www.sonnenkraft.fr).

15 THE FUTURE OF ENERGY


w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT plus 1
Régulation Circuit 1 Circuit 2 Régulation circuit Régulation circuit
solaire: de chauffage (HKM1) de chauffage (HKM2)
HKM, Module 1 HKM, Module 2
SKSC3 (Montage sur PSC) (Montage mural) SKSCHK1 SKSCHK1


ETI F1 > F3 = A1 S1+S2+S3+S5 S1+S5
... F2 > F3 = A2 R1+R2+R3+R4
....
R1+R2+R3+R4+R5
S1 S1
.. F5 > F6 = A
urs F2, F4 pour comptage d'énergie (HKM1) (HKM2) S5 Cde à distance S5 Cde à distance

R1(HKM1)
F1

R1(HKM2)
te Schéma: Pufferschichtb.
ap

R2/R3(HKM1)

R2/R3(HKM2)
C S2 Sonde extérieure

Chaudière
combustible
solide
A (y compris granulés)
F6
SKSRV R5(HKM1)
F4 F2 B

A1 A C
S3
F5
A2 (HKM1)
F3
D
Bouclage
SLM50 ECS
EFS
PSC........... Filtre
AG...S

FWMZP
Hmax :
1 mCE
FWM35
Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
16 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT plus 1
Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire
FWM par ballon tampon PSC et module de chargement en
stratification SLM ; appoint avec chaudière à combustible
solide par charge du ballon tampon
Principe de fonctionnement : (Réglage : Pufferschicht b) Les circuits de chauffage sont régulés en fonction de la température
extérieure via la sonde de départ (S1 (HKM1/2)) et la sonde extérieure (S2
Dès que la température du capteur (F1) dépasse celle du ballon tampon PSC (HKM1/2)). La sortie R5 du régulateur (R5 (HKM1/2)) permet soit de
(F3) d’environ 7°C, la pompe solaire (A1) est activée (vitesse au solliciter la chaudière (chaudière automatique), soit d’actionner la pompe de
démarrage : 30%). Dès que la température aller du module de chargement charge de la chaudière. Dans ce cas, la pompe de charge sera activée ou
en stratification (F2) dépasse celle du ballon tampon (F3) d’environ 5°C, la désactivée en fonction de la température minimale réglée (S3).
pompe de chargement du ballon (A2) charge le ballon tampon jusqu’à la Voir les notices d’utilisation des régulations SKSC3 et SKSCHK1 pour tout
température de consigne réglée (85°C). détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température
La régulation de vitesse des pompes A1 et A2 tente de porter et de maintenir minimale du capteur, l’arrêt d’urgence du capteur, le refroidissement du
la température du ballon tampon à environ 63 °C. Quand la température de ballon, etc. (téléchargement sous http://www.sonnenkraft.fr).
départ secondaire (F5) du module de chargement en stratification SLM
dépasse d’environ 3 °C la température (F6) de la partie supérieure du ballon Recommandations concernant le circuit hydraulique de l’installation :
tampon, la vanne d’inversion A bascule pour réchauffer le haut du ballon
tampon (chargement en stratification). • Les débits primaire et secondaire du module de chargement en stratification SLM50
L’appoint pour l’ECS et le chauffage dans le ballon tampon est effectué par la doivent être réglés pour garantir un échange thermique optimal. Pour ce faire,
chaudière à combustible solide. Dès que la température de la chaudière est commuter les pompes A1 et A2 en mode manuel sur ON.
suffisante, la pompe de charge est activée, et le tampon rechargé (jusqu’à • Les sondes F2 et F4 peuvent être utilisées en combinaison avec un compteur d’eau à
épuisement du chargement en combustible de la chaudière). impulsion SKSRV et la régulation SKSC3 pour mesurer l’énergie produite par le champ
de capteur.
Le module d’eau sanitaire FWM35 permet une production d’eau chaude • En cas de bouclage d’eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être installé en
sanitaire très efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le amont de la pompe FWMZP.
rendement de l’installation. Lors d’un puisage d’eau chaude (Q > 1,5 l/min), • Le raccordement d’eau froide du FWM35 doit être équipé d’un groupe de sécurité pour
un détecteur de débit active la pompe de chargement pour faire circuler l’eau ballon – à l’instar des ballons d’ECS. Un filtre est recommandé pour garantir le bon
chaude du ballon tampon vers l’échangeur thermique à plaques, réchauffant fonctionnement du détecteur de débit.
ainsi l’eau froide à la température d’eau chaude sanitaire réglée (réglable de • Une vanne 3-voies manuelle permet de raccorder le retour vers la chaudière soit en B,
30 °C à 70 °C, sans risque de formation de calcaire en dessous de 57 °C). soit en C selon les besoins.
La température de consigne de l’appoint dans la partie supérieure du tampon • L’installation d’un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du circuit solaire
doit dépasser d’au moins 10 °C celle réglée sur le module FWM35. est indispensable pour une installation dépassant 11 m de hauteur.
Une pompe de circulation FWMZP (Hmax. = 1 mCE) peut être installée • Le vase d’expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du volume total (ballon
(option). tampon compris) de l’installation.
• Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements
des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le « manuel de mise en service et
d’entretien » pour tout détail concernant la réalisation.
17 THE FUTURE OF ENERGY
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT plus 2
Régulation
solaire :
2 x ETI Circuit de
SKSC3

.. m² Ca chauffage
Chaudière murale
... pte F1 > F3 = A1
.... urs F2 > F3 = A2 Conseil : consulter le fabricant de

urs .... F5 > F6 = A la chaudière pour les


F7 F1 ....
pte .m
F7 > F3 = A3 raccordements et la régulation.

Ca ²
F5, F8 pour comptage d'énergie
Schéma: COMFORT 2

Régulation
augmentation de retour :

SKSC1
M

S1 > S2 = R1
Sonde de
bouteille
°C F6 Pompe de charge ECS
BF A

PS25...
A3
B
F4 F2
RLG-E S2 Bouteille de
Position
C repos découplage
A1 A S1
DWV
F5 R1
A2 F3 D

SLM 50 Bouclage
PSC ....... ECS
EFS
SKSRV
Filtre
F8
AG...S

FWMZP
Hmax :
1 mCE
FWM35

Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
18 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT plus 2
Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire FWM
par ballon tampon PSC et module de chargement en stratification
SLM (2 champs de capteurs) ; Complément de chauffage par augmen-
tation de retour ; appoint avec chaudière murale
Principe de fonctionnement : (Réglage : COMFORT 2) Voir les notices d’utilisation des régulations SKSC3 et SKSCHK1 pour tout
détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température
Dès que les températures des capteurs (F1 et/ou F7) dépassent d’environ minimale du capteur, l’arrêt d’urgence du capteur, le refroidissement du
10°C la température du ballon tampon (F3), les pompes solaires (A1 et/ou ballon, etc. (téléchargement sous http://www.sonnenkraft.fr).
A3) sont activées (vitesse de démarrage : 50 %). Dès que la température
aller du module de chargement en stratification (F2) dépasse celle du ballon Recommandations concernant le circuit hydraulique de l’installation :
tampon (F3) d’environ 5°C, la pompe de chargement du ballon (A2) charge
le ballon tampon jusqu’à la température de consigne réglée (85°C). La • La conduite commune de départ capteur doit être de section supérieure à
régulation de vitesse des pompes A1 et A2 tente de porter et de maintenir la celles des conduites de retour pour éviter un dysfonctionnement hydraulique
température du ballon tampon à environ 63 °C. Quand la température de lors du fonctionnement simultané des deux pompes solaires.
départ secondaire (F5) du module de chargement en stratification SLM • Les débits dans les deux champs de capteurs doivent être équilibrés (débitmè-
dépasse d’environ 3 °C la température (F6) de la partie supérieure du ballon tres intégrés dans RLG-E et SLM50). Une bouteille de purge doit être prévue
tampon, la vanne d’inversion A bascule pour réchauffer le haut du ballon sur chaque champ.
tampon (chargement en stratification). • Les débits primaire et secondaire du module de chargement en
stratification SLM50 doivent être réglés pour garantir un échange thermique
Quand la température du ballon tampon (S1) dépasse d’environ 3 °C la optimal. Pour ce faire, commuter les pompes A1 et A2 en mode manuel sur ON.
température du retour chauffage (S2), le retour chauffage est dirigé vers le • Les sondes F5 et F8 peuvent être utilisées en combinaison avec un
ballon tampon à l’aide d’une vanne d’inversion (R1). La température des compteur d’eau à impulsion SKSRV et la régulation SKSC3 pour mesurer
retours de la chaudière est ainsi augmentée. Quand la température du l’énergie produite par le champ de capteur.
tampon ne dépasse plus la température du retour chauffage que d’environ • En cas de bouclage d’eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être
1,5 °C, la vanne d’inversion (R1) est à nouveau désactivée (« position repos installé en amont de la pompe FWMZP.
») et le circuit de chauffage est chauffé uniquement par la chaudière. • Le raccordement d’eau froide du FWM35 doit être équipé d’un groupe de
Le module d’eau sanitaire FWM35 permet une production d’eau chaude sécurité pour ballon – à l’instar des ballons d’ECS. Un filtre est recommandé
sanitaire très efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le pour garantir le bon fonctionnement du détecteur de débit.
rendement de l’installation. Lors d’un puisage d’eau chaude (Q > 1,5 l/min), • Le raccordement hydraulique de la chaudière murale doit être validé en
un détecteur de débit active la pompe de chargement pour faire circuler l’eau fonction des prescriptions du fabricant.
chaude du ballon tampon vers l’échangeur thermique à plaques, réchauffant • Le vase d’expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du
ainsi l’eau froide à la température d’eau chaude sanitaire réglée (réglable de volume total (ballon tampon compris) de l’installation.
30 °C à 70 °C, sans risque de formation de calcaire en dessous de 57 °C). • Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des
raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le
La température de consigne de l’appoint dans la partie supérieure du tampon « manuel de mise en service et d’entretien » pour tout détail concernant la
doit dépasser d’au moins 10 °C celle réglée sur le module FWM35. Une pompe de réalisation.
circulation FWMZP (Hmax. = 1 mCE) peut être installée (option).
19 THE FUTURE OF ENERGY
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT plus 3
Circuit de chauffage
Régulation
solaire :

ETI

....... SKSC3

ur s.. F1 F1 > F3 = A1
te
C ap F2 > F3 = A2
F5 > F6 = A
F7 > F8 = A3
F2, F4 pour comptage d'énergie M
Schéma: COMFORT 3 Pompe de charge ECS

Chaudière
PS25...
gaz / fioul
(y compris
condensation)

F6
BF A

SKSRV * F8
position
B repos
F4 F2 * Chaudière
combustible
A3 DWV solide

A1 F7 C
A *
F5
A2 D
* F3
SLM50 Boucl.
PSC........... ECS
EFS
Filtre
AG...S

FWMZP
Hmax :
1 mCE

Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
20 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT plus 3
Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire
FWM par ballon tampon PSC et module de chargement en stratifica-
tion SLM ; Complément de chauffage par augmentation de retour ;
appoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide
Principe de fonctionnement : (Réglage : COMFORT 3) Recommandations concernant le circuit hydraulique de l’installation :

Dès que la température du capteur (F1) dépasse celle du ballon tampon PSC • Les débits primaire et secondaire du module de chargement en stratification
(F3) d’environ 7°C, la pompe solaire (A1) est activée (vitesse au SLM50 doivent être réglés pour garantir un échange thermique optimal. Pour
démarrage : 30%). Dès que la température aller du module de chargement ce faire, commuter les pompes A1 et A2 en mode manuel sur ON.
en stratification (F2) dépasse celle du ballon tampon (F3) d’environ 5°C, la • Les sondes F2 et F4 peuvent être utilisées en combinaison avec un compteur
pompe de chargement du ballon (A2) charge le ballon tampon jusqu’à la d’eau à impulsion SKSRV et la régulation SKSC3 pour mesurer l’énergie
température de consigne réglée (85°C). produite par le champ de capteur.
• Ce schéma hydraulique est également adapté aux chaudières à condensation
La régulation de vitesse des pompes A1 et A2 tente de porter et de maintenir (prévoir un découplage hydraulique, voir également le schéma COMFORT
la température du ballon tampon à environ 63 °C. Quand la température de plus 2).
départ secondaire (F5) du module de chargement en stratification SLM • En cas de bouclage d’eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être
dépasse d’environ 3 °C la température (F6) de la partie supérieure du ballon installé en amont de la pompe FWMZP.
tampon, la vanne d’inversion A bascule pour réchauffer le haut du ballon • En cas d’utilisation occasionnelle d’une chaudière à combustible solide, une
tampon (chargement en stratification). vanne 3-voies manuelle permet de raccorder le retour vers la chaudière soit
en B, soit en C selon les besoins.
Le module d’eau sanitaire FWM35 permet une production d’eau chaude • Le raccordement de plusieurs conduites sur un raccord du ballon tampon
sanitaire très efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le (cf. raccord A) doit avoir une section de 1 1/2’’.
rendement de l’installation. Lors d’un puisage d’eau chaude (Q > 1,5 l/min), • Le raccordement d’eau froide du FWM35 doit être équipé d’un groupe de
un détecteur de débit active la pompe de chargement pour faire circuler l’eau sécurité pour ballon – à l’instar des ballons d’ECS. Un filtre est recommandé
chaude du ballon tampon vers l’échangeur thermique à plaques, réchauffant pour garantir le bon fonctionnement du détecteur de débit.
ainsi l’eau froide à la température d’eau chaude sanitaire réglée (réglable de • Le vase d’expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du
30 °C à 70 °C, sans risque de formation de calcaire en dessous de 57 °C). volume total (ballon tampon compris) de l’installation.
La température de consigne de l’appoint dans la partie supérieure du tampon • Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des
doit dépasser d’au moins 10 °C celle réglée sur le module FWM35. raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le
Une pompe de circulation FWMZP (Hmax. = 1 mCE) peut être installée « manuel de mise en service et d’entretien » pour tout détail concernant la
(option). réalisation.

Voir la notice d’utilisation des régulations SKSC3 pour tout détail concernant
les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur,
l’arrêt d’urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement
sous http://www.sonnenkraft.fr).

21 THE FUTURE OF ENERGY


w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT plus 4

Régulation Circuit 1 Régulation circuit Circuit 2 Régulation circuit


solaire : HKM, Module 1 de chauffage (HKM1) HKM, Module 2 de chauffage (HKM2)
(Montage sur PSC) (Montage mural)
SKSC3 SKSCHK1 SKSCHK1

m² ETI
...
F1 > F3 = A1 S1+S2+S3+S5+S6 S1+S3+S5
.. S1 S1
....
F2 > F3 = A2 R1+R2+R3+R4+R5 R1+R2+R3+R4
F5 > F6 = A
rs (HKM1)

R1 (HKM1)
(HKM2)

R1 (HKM2)
u F1 F1 > F8 = A3a/A3b S5 Cde à distance S5 Cde à distance
pte

R2/R3 (HKM1)

R2/R3 (HKM2)
F2, F4 pour comptage d'énergie
Ca Schéma: Puffersch.+SB S2 Sonde extérieure

M M

TH
DWV Chaudière
position
repos gaz / fioul
- basse température
- condensation
F4 F2 R4(HKM1) R5(HKM1)
F6 A R5(HKM1)
S6
(HKM1)
SKSRV
B S3(HKM1)

A1 A C
DWF F5
A2 D

F3
A3a SLM50 Bouclage
max. PSC........... PS........... ECS
50 °C
Bipasse EFS
pour régulation de Filtre
RLG-E AG...S TH
°C débit

°C Piscine FWMZP
Hmax :
max.45 °C F 1 mCE
SBPWT A3b F8 FWM35

Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
22 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT plus 4
Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire
FWM par ballons tampon PSC et PS et module de chargement
en stratification SLM ; appoint avec chaudière fioul / gaz /
combustible solide par charge du ballon tampon
Principe de fonctionnement : (Réglage : Puffersch. +SB) Les régulateurs SKSCHK1 régulent les circuits de chauffage via les sondes départ (S1 (HKM1
ou 2)) et la sonde extérieure (S2 (HKM1)). La chaudière et la pompe de charge du tampon
Dès que la température du capteur (F1) dépasse celle du ballon tampon PSC (F3) d’en- (R5 (HKM1) sont activées via la sortie du régulateur (R5 (HKM1)) par la sonde du tampon (S3
viron 7°C, la pompe solaire (A1) est activée (vitesse au démarrage : 30%). Dès que la (HKM1)). Dans le cas d’une chaudière équipée d’une régulation, la vanne d’inversion
température aller du module de chargement en stratification (F2) dépasse celle du bal- DWV et la pompe de charge sont actionnées par la chaudière. Pour de plus amples détails
lon tampon (F3) d’environ 5°C, la pompe de chargement du ballon (A2) charge le ballon concernant le fonctionnement du module d’eau sanitaire FWM35, veuillez consulter le
tampon jusqu’à la température de consigne réglée (85°C). schéma de base COMFORT 1 (PSR). Voir les notices d’utilisation des régulations SKSC3 et
SKSCHK1 pour tout détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la tempé-
La régulation de vitesse des pompes A1 et A2 tente de porter et de maintenir la tempé- rature minimale du capteur, l’arrêt d’urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc.
rature du ballon tampon à environ 63 °C. Quand la température de départ secondaire (téléchargement sous http://www.sonnenkraft.fr).
(F5) du module de chargement en stratification SLM dépasse d’environ 3 °C la tem-
pérature (F6) de la partie supérieure du ballon tampon, la vanne d’inversion A bascule Recommandations concernant le circuit hydraulique de l’installation :
pour réchauffer le haut du ballon tampon (chargement en stratification).
Dès que la température maximale du ballon tampon (ΔT1max, ΔT2max) est atteinte • Les débits primaire et secondaire du module de chargement en stratification SLM50
et que la température du capteur (F1) dépasse celle de la piscine (F8) d’environ 7 °C, doivent être réglés pour garantir un échange thermique optimal. Pour ce faire, commu-
l’échangeur thermique à plaques et les pompes A3a et A3b réchauffent la piscine ter les pompes A1 et A2 en mode manuel sur ON.
jusqu’à obtention de la température de consigne de l’eau de la piscine (ΔT3max). Com- • Les sondes F2 et F4 peuvent être utilisées en combinaison avec un compteur d’eau à
muter les pompes A3a et A3b en parallèle à l’aide d´un relais. impulsion SKSRV et la régulation SKSC3 pour mesurer l’énergie produite par le champ
La sortie A3 est désactivée pendant 2 minutes toutes les 15 minutes pendant le charge- de capteur.
ment de la piscine, dans le cas où le tampon doit être chargé en priorité (SLM-après. A3 • Ce schéma hydraulique est également adapté aux chaudières à condensation (prévoir
= Oui). Pendant ce temps d’attente, le système vérifie que la température du capteur a éventuellement un découplage hydraulique, voir également le schéma COMFORT PLUS
bien atteint une température suffisante pour charger le ballon tampon en priorité. Ceci 2).
évite de réchauffer la piscine en permanence. • Le raccordement de plusieurs conduites sur un raccord du ballon tampon (cf. raccord B)
Dans le cas d’une chaudière à température constante (sans régulation d’ECS), le régu- doit avoir une section de 1 1/2’’.
lateur SKSCHK1 commande le chargement des ballons tampon pour le module d’eau • Le raccordement d’eau froide du FWM35 doit être équipé d’un groupe de sécurité pour
sanitaire FWM35 (priorité d’ECS). Si la température de consigne (T-ECS-ON) n’est pas ballon – à l’instar des ballons d’ECS. Un filtre est recommandé pour garantir le bon fonc-
atteinte dans la partie supérieure du tampon (S6 (HKM1)), la chaudière est sollicitée via tionnement du détecteur de débit.
la sortie (R5 (HKM1)), la pompe de charge des ballons tampon (R5 (HKM1)) ainsi que • Le vase d’expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du volume total (ballon
la vanne d’inversion (R4 (HKM1)) sont activées et les ballons tampon sont réchauffés tampon compris) de l’installation.
jusqu’à ce que la température de consigne soit atteinte (T-ECSOFF). • Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements
des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le « manuel de mise en service et
d’entretien » pour tout détail concernant la réalisation.

23 THE FUTURE OF ENERGY


w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT XL 2
Boucl. ECS

.... gé
e
.. ... a n
s
ur èles par r
Régulation
ETI solaire :
p t e l l e
a r a ri
d e c s pa n sé SKSC3
p ée e F1
h am ang eurs F1 > F3 = A1, parallèle A
C ... r pt F2 > F3 = A2
... ... ca
F5 > F6 = A, parallèle A1
F6 > 30 °C et W > 1,5 l/min = A3
... F5, F4 pour comptage d'énergie
TBM
Schéma: Maxi 3
Pompe de charge ECS

BF Chaudière
gaz / fioul
- basse température
- condensation

A
Ballon existant
A1 F6
SKSRV
B
position W
repos
DMS DMS
F5 A3
F2
A A2 C
AG...S
F4 F3
D

SLM120/200
(représentation schématique)
Composants
du module de
PS......... préchauffage
sur demande
EFS
Filtre
Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
24 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT XL 2
Préchauffage d’eau chaude sanitaire par ballon tampon PS et
module de chargement en stratification SLM ; Appoint avec
chaudière fioul / gaz / combustible solide et ballon d’ECS
existant
Principe de fonctionnement : (Réglage : MAXI 3) environ 5 °C inférieure à la température réglée (de 45 °C à 65 °C). Le
réchauffage du réservoir d’ECS existant est assuré toute l’année par le
Dès que la température du capteur (F1) dépasse celle du ballon tampon PS système de réchauffage traditionnel (réseau de chaleur, fioul, gaz,
(F3) d’environ 7°C, la pompe solaire (A) est activée à vitesse constante et le biomasse,...) via une sonde d’ECS (BF). Le rendement solaire est mesuré sur
fluide solaire passe par la dérivation de l’échangeur thermique du module de les températures de départ et de retour secondaire (F5 et F4) avec le
chargement en stratification SLM jusqu’à obtention de la température de compteur d’eau à impulsion SKSRV du régulateur SKSC3.
consigne sur l’aquastat de la vanne d’inversion (protection antigel de Voir la notice d’utilisation des régulations SKSC3 pour tout détail concernant
l’échangeur). Quand la température de départ primaire (F2) du module de les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur,
chargement en stratification SLM dépasse d’environ 3 °C la température (F3) l’arrêt d’urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement
du ballon tampon, la vitesse de la pompe A2 est régulée pour porter et sous http://www.sonnenkraft.fr).
maintenir autant que possible la température du ballon tampon à environ 60
°C. Si l’ensoleillement le permet, la pompe de charge (A2) est activée Recommandations concernant le circuit hydraulique de l’installation :
jusqu’à ce que la température de consigne d’environ 85 °C soit atteinte.
Quand la température de départ secondaire (F5) du module de chargement • Les débits primaire et secondaire du module de chargement en stratification
en stratification SLM dépasse d’environ 3 °C la température (F6) de la partie SLM120/200 doivent être réglés pour garantir un échange thermique optimal.
supérieure du ballon tampon, la vanne d’inversion A1 bascule pour Pour ce faire, commuter les pompes A et A2 en mode manuel sur ON.
réchauffer le haut du ballon tampon (chargement en stratification). • Prévoir un robinet de vidange sur le côté secondaire de l’échangeur de
Ce type de schéma (préchauffage dans ballon tampon indépendant) préchauffage.
augmente le rendement de l’installation solaire. La pompe de charge est • Si plusieurs ballons tampon sont raccordés en parallèles, utiliser les flexibles
actionnée par un détecteur de débit lors d’un puisage d’eau sanitaire pour de raccordement PVS40 pour garantir l’homogénéité des températures dans les
irriguer l’échangeur à plaque et ainsi préchauffer l’eau sanitaire. Une vanne ballons tampons.
thermostatique permet de limiter la température de l’échangeur pour • Le vase d’expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du
empêcher la formation de calcaire dans la partie secondaire de l’échangeur. volume total (ballon tampon compris) de l’installation.
La température de l’eau chaude sortant de la phase de préchauffage est • Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des
raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le
« manuel de mise en service et d’entretien » pour tout détail concernant la
réalisation.

25 THE FUTURE OF ENERGY


w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT XL 3
ECS Boucl.
²
.. m.. e Boucl.
. .... n gé
s a
t e ur èles par r ETI Boucl.
p a l l e
a r ri
d e c s pa n sé EFS
p ée e F1 Filtre
h am ang eurs
C ... r pt
... ... ca
...
W
Régulation
solaire :

SKSC3

F1 > F3 = A1, parallèle A


F2 > F3 = A2
F5 > F6 = A, parallèle A1
F5 , F4 pour comptage d'énergie FWM150/225
(Représentation schématique)
Schéma: Maxi 3

F6
A

A1 BF
SKSRV
B
position
repos
DMS DMS
F5
C
F2
A A2
AG...S
F4 F3 D

SLM120/200
(Représentation schématique)
PS......... PS.........
Raccordement réseau de
chaleur, chaudière gaz
ou fioul, etc.
Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et
26 THE FUTURE OF ENERGY sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression © SONNENKRAFT –
2006/11 www.sonnenkraft.com
w w w. s o n n e n k ra f t . c o m

COMFORT XL 3
Production d’eau chaude sanitaire avec module d’eau sanitaire
FWM par ballon tampon PS et module de chargement en
stratification SLM ; Appoint avec chaudière fioul / gaz /
combustible solide
Principe de fonctionnement : (Réglage : MAXI 3) L’appoint dans la partie supérieure du tampon est assuré toute l’année par
un système de chauffage traditionnel (réseau de chaleur, fioul, gaz,
Dès que la température du capteur (F1) dépasse celle du ballon tampon PS biomasse, ...). La température de consigne (BF) doit dépasser d’au moins 10
(F3) d’environ 7°C, la pompe solaire (A) est activée à vitesse constante et le à 25 °C la température réglée pour l’eau chaude sanitaire sur le module
fluide solaire passe par la dérivation de l’échangeur thermique du module de d’eau sanitaire FWM150/225. En augmentant la température de consigne de
chargement en stratification SLM jusqu’à obtention de la température de l’appoint, on augmente de même la réserve énergétique disponible lors des
consigne sur l’aquastat de la vanne d’inversion (protection antigel de pointes de puisage
l’échangeur). Quand la température de départ primaire (F2) du module de Le rendement solaire est mesuré sur les températures de départ et retour
chargement en stratification SLM dépasse d’environ 3 °C la température (F3) secondaires (F5 et F4) avec le compteur d’eau à impulsion (SKSRV) du
du ballon tampon, la vitesse de la pompe A2 est régulée pour porter et régulateur SKSC3.
maintenir autant que possible la température du ballon tampon à environ 60 Voir la notice d’utilisation des régulations SKSC3 pour tout détail concernant
°C. Si l’ensoleillement le permet, la pompe de charge (A2) est activée les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du
jusqu’à ce que la température de consigne d’environ 85 °C soit atteinte. capteur, l’arrêt d’urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc.
Quand la température de départ secondaire (F5) du module de chargement (téléchargement sous http://www.sonnenkraft.fr).
en stratification SLM dépasse d’environ 3 °C la température (F6) de la partie
supérieure du ballon tampon, la vanne d’inversion A1 bascule pour Recommandations concernant le circuit hydraulique de l’installation :
réchauffer le haut du ballon tampon (chargement en stratification).
Le module d’eau sanitaire permet une production d’eau chaude sanitaire très • Les débits primaire et secondaire du module de chargement en
efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le rendement de stratification SLM120/200 doivent être réglés pour garantir un échange
l’installation. Un détecteur de débit active la pompe de chargement (à thermique optimal. Pour ce faire, commuter les pompes A et A2 en mode
régulation de vitesse) lors d’un puisage d’eau chaude, irriguant l’échangeur à manuel sur ON.
plaque avec l’eau chaude du ballon tampon. Le mélange effectué dans le • Si plusieurs ballons tampon sont raccordés en parallèles, utiliser les
circuit de chargement empêche la formation de calcaire du côté eau sanitaire flexibles de raccordement PVS40 pour garantir l’homogénéité des
de l’échangeur thermique à plaques. La température de puisage de l’eau températures dans les ballons tampons.
chaude sanitaire est environ 5 °C inférieure à la température de mélange • Les conduites de bouclage doivent être équilibrées pour assurer une bonne
réglé (de 45 °C à 65 °C, réglage d’usine 55 °C). Une vanne d’inversion circulation.
permet de stratifier le ballon tampon en fonction de la température de retour • Le vase d’expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du
de l’échangeur : en mode « bouclage » (température retour > 35°C), le volume total (ballon tampon compris) de l’installation.
retour est injecté en partie médiane du ballon tampon ; en mode « puisage » • Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des
(température retour < 35°C), le retour est injecté en partie basse du ballon raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le
tampon. La pompe de bouclage intégrée (Hmax = 1,2 bar) est intégrée au « manuel de mise en service et d’entretien » pour tout détail concernant la
module d’eau sanitaire FWM 150/225. réalisation.

27 THE FUTURE OF ENERGY


France
Sonnenkraft France S.A.S.
195, Avenue de Strasbourg
F-67170 Brumath
Tel.: 0033 3 88 51 99 16
Fax: 0033 3 88 68 54 07
E-mail: france@sonnenkraft.com
THE FUTURE OF ENERGY
w w w. s o n n e n k ra f t .c o m
Explication des symbole utilisés :
Vanne de sectionnement Vanne 3-voies Séparateur d’air Dispositif de remplissage
thermostatique

Vanne thermostatique Robinet de vidange bar Détecteur de débit


W
Manomètre

ETI Pot de purge


position
repos
TBM Mitigeur thermostatique
Vase d’expansion avec Vanne d’inversion à ressort
robinet d’arrêt
F6 Conduite de raccordement au
Sonde de température Compteur d'eau à impulsion
Purgeur automatique S3 ballon
SKSRV
S2

Sonde / Aquastat d’ECS


TH °C
BF Filtre Aquastat Thermomètre
pour chaudière

M
Vanne 3-voies motorisée Circulateur / pompe Clapet anti-retour / Echangeur thermique à plaque
anti thermosiphon

Débitmètre à flotteur Groupe de sécurité de


chauffage Soupape de sécurité avec
bac de récupération