Vous êtes sur la page 1sur 67

&2856'(

/(&785('(3/$16
±
'(66,1 '¶(;(&87,21

)LOLqUHV/3 /*&&

7RIDQJXL*X\ 5RODQG.21(
WRIDQJXLNRQH#LHHGXRUJ
2EMHFWLIV

$ODILQGHFHFRXUVYRXVGHYH]
rWUHFDSDEOHVGH OLUHGpFRGHU
HWUpDOLVHUGHVGHVVLQV
G¶H[pFXWLRQGHWRXWRXYUDJHGH
EkWLPHQWHW7UDYDX[3XEOLFV
3ODQVGXFRXUV

$*pQpUDOLWpV±5DSSHOV
%3ODQVGHIRQGDWLRQV
&3ODQVGHVRXEDVVHPHQW
'3ODQVGHFRIIUDJH
(3ODQVGHIHUUDLOODJH
)3ODQVGHSRVH
*'HVVLQVG¶HVFDOLHUV
$
*(1(5$/,7(6
5$33(/6
DVVDLQLVVHPHQW

LUULJDWLRQ

EkWLPHQWV

URXWHV

DESSINS D’EXECUTION
D’OUVRAGES
RAPPEL
DE
DEFINITIONS
$ /H'RVVLHU7HFKQLTXH
Le Dossier Technique , comprend :
¹ Les dessins techniques (documents graphiques)
¹ Les pièces écrites.
Il sert :
¹ A passer les marchés,
¹ Faire les devis.
Ses éléments constitutifs doivent être
clairs, précis et détaillés
clairs détaillés. Ils traduisent les
choix techniques et économiques de
l’œuvre dont ils sont l’objet.
% /H'RVVLHUGHFRQVWUXFWLRQ
Il est constitué des différents plans et
pièces écrites (devis descriptif,
quantitatif et estimatif et le planning des
travaux)
Le dossier de construction est établi
par le maître d’œuvre (Architecte ou
Ingénieur) pour le maître d’ouvrage
(client ou son représentant).
& /H3URMHW
C’est un dessin ou un ensemble
de dessins réalisé(s) à grande
échelle à partir de la mise au point
d’une étude.
Ex : des plans , des coupes, des
façades ou des élévations d’ouvrages.
' /H3URMHWGH&RQVWUXFWLRQ
• Le projet de construction concerne l'ensemble
des études qui permettent d'établir le dossier
de construction (dans les domaines du
bâtiment, des aménagements hydrauliques,
des routes et piste, etc.)

L'étude d'un projet est réalisée sur la base de


3 catégories successives de dossiers :
ª L'avant - projet sommaire (APS),
ª L'avant - projet détaillé (APD) et
ª Le projet définitif.
'pPDUFKHG·pODERUDWLRQG
XQGRVVLHU
GHSURMHWGHFRQVWUXFWLRQ
ETUDES ET TRAVAUX
PREALABLES
AUX
PROJETS
DE CONSTRUCTION
/(675$9$8;'(/(9e67232*5$3+,48(6
Ils permettent de réaliser les
documents graphiques tels :

ª Le plan de situation
ª Le plan général ou fonds de plan
(formes et accidents)
ª Les profils en long et en travers
(représentations graphiques des lignes
figuratives de la surface du terrain)
75$9$8;'(621'$*(6'(62/6

Ils permettent de donner la configuration du


terrain en coupe et contribuent à la réalisation
des documents dessinés relatifs à la
reconnaissance du sol .

Ex: La légende lithologique des sols de fondations, pour les


relevés de sondages en bâtiment, barrage, et études
mécaniques des sols.
LES PIECES ECRITES
D’UN PROJET DE
CONSTRUCTION EN
BATIMENT
LE DEVIS DESCRIPTIF : décrit avec la plus grande précision,
Les travaux à réaliser, la nature et les caractéristiques des
matériaux utilisé, pour chaque corps d'état de la construction.

LE DEVIS QUANTITATIF : énumère pour chaque corps d'état,


les quantités de matériaux nécessaires à sa mise en œuvre.

LE DEVIS ESTIMATIF : est un document technico-financier, qui


détermine pour chaque corps d'état, un métré détaillé par
ouvrage (quantité précise de matériau) et les prix
correspondants, calculés à partir d'un bordereau de prix
unitaires.
LES CAHIERS DE CHARGES : Il s'agit de documents contractuels
qui précisent certaines obligations et conditions d'ordre
administrative et juridique spécifiques aux travaux et à leur
exécution.

LE CALENDRIER D’EXÉCUTION : Il s'agit d'un planning des


travaux, qui donne pour chaque corps d'état, les dates du début et
de fin de son intervention.
SCHEMAS SIMPLIFIE DE LA CONDUITE
D’UN PROJET DE CONSTRUCTION EN BATIMENT
LES PIECES
DESSINEES D’UN
PROJET DE
CONSTRUCTION EN
BATIMENT
LES DESSINS OU PLANS D'ARCHITECTURE

Il s’agit de dessins réalisés par les


cabinets d'architectes.
d'architectes
Ils comprennent :
• Le plan de situation,
• Le plan de masse,
• Les dessins d’ensemble : plans,
coupes, façades,
• Les dessins de détails.
LES DESSINS D’EXÉCUTION
Ils sont établis par les bureaux d'études
spécialisés à partir des dessins
d'architecture. Ils comprennent :
Les plans de fondations (et de canalisations),
Les plans de soubassement,
Les plans de béton armé (coffrage,
ferraillage, pose),
Les plans d ‘exécution des différents
éléments de construction : charpente, couverture,
climatisation, assainissement, électricité, téléphone,
informatique, etc.
RAPPELS

5(*/(6'(
5(35(6(17$7,21
(7'(&27$7,21
'(6'(66,16
'
$5&+,7(&785(
/(3/$1'(6,78$7,21
• Il permet de situer le terrain à bâtir (parcelle ou lot)
dans une ville, un village, une agglomération, une
unité d'exploitation agricole ou d’élevage, un site à
bâtir, etc.
• Il est établi, soit sur un fond de plan cadastral (site
lotie), soit un fond de levé topographique.
• Il doit mettre en évidence le terrain par une
figuration très distincte (pochage, hachure, cercle).
• Il doit rigoureusement comporter la position du
nord géographique.
géographique
Échelles usuelles : 1/500è et 1/10.000è
Exemple de plan de situation
/(3/$1'(0$66(

• Il définit la position de l'habitation sur la


parcelle ou le lot localisé par le plan de
situation.
• Il situe les voies d'accès au terrain et les
viabilités existantes (réseau d'eau,
électricité, téléphone, gaz, assainissement
collectif).
• Le contour du terrain est matérialisé par un
trait renforcé.
Exemple de plan de masse
/HSODQGHPDVVHGRLWULJRXUHXVHPHQWFRPSRUWHU
L'orientation géographique,
Le numéro du lot, de la parcelle ou les références
cadastrales,
La superficie du terrain,
Le nom du propriétaire et de ses riverains,
Les constructions existantes (mitoyennes ou sur le
terrain même),
Les cotes d'implantations exhaustives
Les réseaux existants : eau, assainissement collectif,
électricité, gaz, téléphone,
Le réseau d'assainissement individuel : eaux de pluies,
eaux vannes, eaux usées.
&RWDWLRQGXSODQGHPDVVH

Les cotes d'implantation d’un plan de masse


doivent permettre :
D’une part de définir la forme de l’aire à
bâtir (cotation de forme exhaustive).
D’autre de situer l’aire à bâtir par rapport
aux ouvrages et repères environnant
(cotation de position exhaustive)
Échelles usuelles : 1/2000è, 1/500è et
exceptionnellement 1/100è.
4XHOTXHVVLJQHV
HWV\PEROHV
FRQYHQWLRQQHOOHV
/(63/$16'(1,9($8
• Il correspond à une coupe horizontale
réalisée à une hauteur de 1,00 m au-dessus
du sol fini ou à 10 cm au-dessus des
rejoints des appuis de baie de fenêtre.

coté sans
• Il doit être entièrement coté,
ambiguïté de l'intérieur et de l'extérieure.

• Il peut comporter la représentation


schématique du mobilier
mobilier, de l'appareillage
sanitaire et électrique
électrique; ceci permet de juger
déjà au stade d'avant-projet de la
fonctionnalité des locaux.
([HPSOHGHGpQRPLQDWLRQGH
SODQVGHQLYHDX

ª Plan de R.d.C,
ª Plan de sous-sol,
ª Plan de comble,
ª Plan du premier étage, etc.

eFKHOOHXVXHOOHV : 1/100è et 1/50è


&RWDWLRQGHSODQVGHQLYHDX
Les plans de niveau sont cotés de l’intérieur et de
l’extérieur suivant les dispositions ci-après :
Cotes extérieures
1è ligne : Longueur de trumeaux & LNB / HNB
2è ligne : Distance d’axe à axe de baie
3è ligne : Cote d’implantation des murs porteurs
4è ligne : Longueurs des parties d’ensemble
5è ligne : Longueur totale du bâtiment.
Les lignes de cote doivent figurer dans l’ordre indiqué
Autres cotes extérieures
Il s’agit des cotes de définition des formes et
positions des éléments spécifiques apparaissant sur
les contours extérieures du bâtiment :
Exemples :

• Les terrasses
• Les balcons
• Les décrochements intérieurs, etc.
Cotes intérieures

1. Dimensions intérieures des pièces et


épaisseurs de murs (sur les mêmes lignes de
cote).
2. Largeur et cote de position des baies
intérieures (sur les mêmes lignes de cote).
3. Cotes de niveau
4. Cotes de forme et de position des éléments
tels, terrasse, bac à fleurs, balcon, etc.
5. Désignation des pièces
/(6&283(6

• Il s’agit de coupes verticales effectuées sur


la totalité de la construction, suivant des
plans de coupe droits ou brisés
brisés.
• Elles sont choisis au mieux des
renseignements qu’elles donnent.
• Leur nombre doit être suffisant pour bien
définir le bâtiment.
• Échelle usuelles : 1/100è et 1/50è
&RWDWLRQGHVFRXSHV
Une cotation de coupe
doit faire apparaître :

1. Une ligne de coteau niveau de


chaque baie coupée avec :

• la hauteur d’allège (le cas échéant),


• la hauteur nominale de baie et
• la cote de rattachement
au plancher ou plafond.
2. Une ligne de cote pour :

• Les épaisseurs du ou
des plancher(s) : remblai
dallage, chape, plancher, etc
• La ou les hauteur(s)
sous-plafond.
3. Des cotes niveau

• Niveau de fond de fouilles

• Niveau de plancher(s)

• Niveau de TN
5. Cotes partielles des divers éléments apparaissant
sur les coupes.

• Fondation (forme)
• Balcon (forme et position)
• Dépassée de toit (forme)
• Pente de toit
5. Cotation des nus
Le nu est une surface verticale de construction.
Sa cote permet de différencier les reliefs de façade.
Exemple de cotation exhaustive d’une coupe
/(6'(66,16'()$&$'(6

Exemple 1 : Dessin de façade avec rendu


Représentation
schématique des
menuiseries

Niveau du sol fini

Exemple 2 :
Dessin de façade
simplifié
/(6'(66,16'('(7$,/6
• Il s'agit de tous les dessins permettant de définir
les dispositions constructives qui n'apparaissant
pas sur les plans et coupes : semelles, acrotère,
balcon, escalier, rampe, garde-corps, seuils de
porte, coupe de fenêtre, liaisons, assemblages,
etc.
• Ils complètent ainsi les dessins d'ensemble et
fournissent plus de détails.
• Ils sont en général présentés en coupe et/ou
sections partielles.
• Échelles usuelles : 1/20è , 1/10è et 1/2è
RAPPEL

5(*/(6'(
5(35(6(17$7,21
(7'(&27$7,21
'(6'(66,16'¶(16(0%/(6
'(62895$*(6'(73
/HVGHVVLQVG·HQVHPEOHGHV
RXYUDJHVGH73VRQWGHVWLQpV

ª $GpILQLUOHXUIRUPHG·HQVHPEOH
ª $UHQVHLJQHUVXUOHXU
IRQFWLRQQDOLWp H[HPSOHXQ
GDOORWXQHSULVHXQGpYHUVRLUHWF
,OVVRQWUHSUpVHQWpVWHUPLQpVF·HVW
jGLUHDYHFpYHQWXHOOHPHQW
Les remblais
Remblai de route au voisinage d’un pont
Un déversoir construit en déblai, etc.
Les revêtements
Perré maçonné ou perré sec à la jonction d’un pont et
d’un remblai de route.
Les terres
Terre non remaniée à la sortie d’un ouvrage de prise.
Les aménagements de surface
Surface de remblai compacté avec sans forme de pente
à l’intérieur d’un terre-plein.
Les ouvrages de Travaux Publics sont en général de
formes et de dimensions diverses. Leur représentation
(disposition des différentes vues) ne peut donc pas obéir à
des règles strictes.
De manière générale :

¹ Les vues en plan sont intimement liées aux coupes.


¹ Les vues de face et d'arrière prennent toujours le nom
d'élévation; cette désignation étant presque toujours
d'élévation
complétée en fonction de l'orientation géographique.
¹ Contrairement au bâtiment, on utilise toujours la vue
¹ de dessus, qui prend traditionnellement le nom de plan
plan.
/(3/$1'(6,78$7,21
• Il permet comme en bâtiment de situer l’ouvrage
dans un environ géographique donné.
• Exemple : Un pont situé au PK 130 d’une route ou
un déversoir situé sur la tête morte d’un canal.
• Il est établi sur un fond de plan topographique.
• Il doit mettre en évidence le site par une figuration
très distincte (pochage, hachure, cercle).
• Il doit rigoureusement comporter la position du
nord géographique.
géographique
Échelles usuelles : 1/500è et 1/10.000è
/(3/$1*(1(5$/
• Le plan général doit correspondre à la vue de
dessus de l’ouvrage terminé et ses abords
immédiats.
topographique
• Il est établi sur un fond de plan topographique.
• Il définit l’implantation de l’ouvrage sur son
site de construction.
• Il situe les voies d'accès au site de
construction et les ouvrages connexes.
connexes
• Le contour du site est matérialisé par un trait
renforcé.
renforcé
/(698(6(13/$1'·2895$*(
Elles correspondent aux vues de dessus.
• Elles peuvent être dessinées entièrement
ou partiellement (par rapport aux plans de
symétrie)
symétrie
• Elles sont représentés terminés (avec les
remblais, les revêtements, les terres et les
aménagements de surface).
coté sans
• Elles doivent être entièrement coté,
ambiguïté en forme et en position.
eFKHOOHXVXHOOHV : 1/100è 1/50è
/(6&283(6'·2895$*(
Il s’agit
• Des coupes longitudinales dont le plan de
coupe est parallèle au sens d’écoulement
des eaux (coupe A-A)
• Des coupes transversales dont le plan de
coupe est perpendiculaire au sens
d’écoulement des eaux (coupe B-B)
coté sans
• Elles doivent être entièrement coté,
ambiguïté en forme et en position.
eFKHOOHXVXHOOHV : 1/100è 1/50è
/(63$57,&8/$5,7(6'(
5(35(6(17$7,21

• Les hachures de lisibilités sont


matérialisées sont matérialisées sur les
surfaces inclinées
/HV+DFKXUHVGHOLVLELOLWp

Surface en terre Surface en béton


/HV+DFKXUHVGHOLVLELOLWp
/HV*DELRQV

/HVSODQVG·HDX