Vous êtes sur la page 1sur 2

Module de réaction R.

Cosentino – Août 2016

Définition
On appelle module de réaction 𝐾 le rapport entre une contrainte de compression et un déplacement.
𝜎𝑐
𝐾=
Δ𝐿
Il a été introduit et est principalement utilisé en mécanique des sols pour étudier le tassement des fondations.

Applications
Dans le cadre de modélisations aux éléments finis, il est parfois utile de prendre en compte la réaction surfacique
du support (par exemple un support béton) en introduisant dans le modèle de calcul le module de réaction K.
L’objectif de la présente note est de résumer les formules corrélant la valeur de K à la valeur du module d’Young
du matériau et à la géométrie de la surface d’appui. Bien que les formules proposées ci-dessous sont issues de la
mécanique des sols, elles reposent sur la théorie des milieux continues et sont donc applicables dans d’autres
domaines.

Estimer la valeur du module de réaction


La corrélation entre le module de réaction et le module d’Young du matériau support est dépendante de la
géométrie de la surface d’appui.

Surface circulaire
Pour le cas d’une surface circulaire (cas de l’essai à la plaque en mécanique des sols), Timoshenko et Goodier ont
établi la corrélation en 1951 grâce à la théorie de Boussinesq (1885) :
4𝐸
𝐾=
𝜋𝐷(1 − 𝜈 2 )
E : module d’Young du matériau support
ν : coefficient de poisson du matériau support
D : diamètre de la surface d’appui

Surface rectangulaire
Pour les surfaces rectangulaires, il convient d’introduire un coefficient de forme β𝑣 . La formule proposée ci-
dessous est issue du tableau J.3.2.1 de la NF P 94-261 pour les fondations superficielles rectangulaires.

𝐿 0,25 𝐵 0,5
𝛽𝑣 = 1,55 ( ) + 0,8 ( )
𝐵 𝐿
𝐸
𝐾 = 𝛽𝑣
2√𝐵𝐿(1 − 𝜈 2 )
E : module d’Young du matériau support
ν : coefficient de poisson du matériau support
B : largeur de la surface d’appui
L : longueur de la surface d’appui

Nota : pour le cas particulier d’une plaque carrée de côté B, on a 𝐾 ≈ 1,18 𝐸⁄


𝐵(1 − 𝜈 2 )

1
Cas des surfaces élancées (L > 15 B)
Pour les surfaces élancées, c’est la largeur d’appui qui devient prépondérante pour le calcul du module de réaction,
il est alors pertinent de retenir la formule utilisée pour les fondations filantes :
0,37 𝐸
𝐾=
𝐵 (1 − 𝜈 2 )
E : module d’Young du matériau support
ν : coefficient de poisson du matériau support
B : largeur d’appui

Remarques générales
Toutes les valeurs ci-dessous sont des valeurs approchées. Le module « réel » de réaction d’un support est soumis à
un nombre important de paramètres. Le support n’est ni semi-infini ni parfaitement élastique, et la rigidité
relative entre le support et la plaque d’appui n’est ici pas prise en compte. En modélisant suivant Winkler avec des
ressorts exclusivement verticaux, on ne tient pas compte de l’interdépendance des ressorts, et donc du fait que,
pour une plaque uniformément chargée, la déformation n’est pas le même au centre de la surface et sur les bords.

Exemple d’application :
Modélisation d’un berceau de vérinage prenant appui sur un talon de poutre (VIPP 211 à Chasses-sur-Rhône)
Le module de réaction est utilisé pour modéliser l’interface avec le béton et calculer les contraintes de contact.