Vous êtes sur la page 1sur 6

I.

Définition
Un produit est considéré comme dangereux s’il présente une ou plusieurs propriétés de danger
qui peuvent provoquer des nuisances pour l’homme ou l’environnement.
Les produits dangereux, sous forme de substances pures ou de mélanges, font l’objet d’une
réglementation pointue pour leur utilisation, leur stockage et leur transport.
Ils sont classés par classe de danger en fonction de leurs propriétés physico-chimiques, de
leurs effets aigus ou chroniques sur l’homme et de leurs effets sur l’environnement.
II.Identification des produits dangereux
Les emballages de la plupart des produits dangereux affichent une étiquette comportant un ou
plusieurs pictogrammes de danger et des mentions de danger. Cependant, certains ne
contiennent ni pictogramme, ni mention de danger. Vous devez donc être vigilants.
Pour identifier les produits dangereux, le plus simple est de consulter les étiquettes sur les
emballages des produits utilisés ou stockés sur votre site.
Attention, il existe des anciens et des nouveaux pictogrammes de danger !

Ancien pictogramme Nouveau pictogramme Signification Risque Exemple

Produits qui
provoquent des
effets néfastes sur
les organismes du Lindane (pesticide),
Je pollue milieu aquatique tétrachloriure de
(poissons, carbone
crustacés, algues,
autres plantes
aquatiques...)

J'empoisonne
rapidement même
à faible doses.
Produits qui, par Méthanol, benzène,
inhalation, phénol, naphtaline,
ingestion ou Phosphore blanc, sulfure
Je tue
pénétration d'hydrogène, cyanure
cutanée en petites d'hydrogène à plus de
quantités, 7%
entraînent la mort
ou des effets aigus
ou chroniques.
Produit qui
empoisonne à forte
dose ; qui irrite la
peau les yeux et /
ou les voies
Dichlorométhane,
respiratoires ; qui
trichloréthylène,
peut provoquer des
térébenthine,
J'altère la santé ou allergies cutanées
Bichromate de
la couche d'ozone (eczéma par
potassium, eau de Javel
exemple) ; qui peut
diluée, ammoniaque
provoquer des
entre 5 et 10 %.
somnolences ou
des vertiges ; qui
détruit l'ozone dans
la haute
atmosphère.

Produit qui peut


provoquer ou
aggraver un Acide nitrique à 70 % et
incendie ; qui peut plus, peroxydes, oxydes
Je fais flamber provoquer une de chrome VI,
explosion en désherbants (chlorate
présence de de soude).
produits
inflammables.

Produit qui peut


provoquer ou
aggraver un Acide nitrique à 70 % et
incendie ; qui peut plus, peroxydes, oxydes
Je fais flamber provoquer une de chrome VI,
explosion en désherbants (chlorate
présence de de soude).
produits
inflammables.

Produit qui peut


exploser, suivant le
cas, au contact
Nitroglycerine, butane,
d'une flamme OU
propane dans un certain
d'une étincelle, ou
J'explose pourcentage de mélange
d'électricité
avec l'air, TNT
statique ou sous
(trinitrotoluène
l'effet de la chaleur,
d'un choc, de
frottements...

Produit qui peut Acide chlorhydrique à 25


attaquer ou % et plus, acide
détruire les métaux phosphorique à plus de
Je ronge ; qui ronge la peau 25 %, eau de Javel
et/ou les yeux en concentrée,
cas de contact ou ammoniaque à plus de
de projections. 10 %
Produit qui peut
exploser sous l'effet
de la chaleur (gaz
comprimés, gaz
liquéfiés, gaz
Je suis sous
dissous) ; qui peut
pression
causer des brûlures
ou des blessures
liées au froid (gaz
liquéfiés
régrigérés).

Produit qui peut


provoquer le
cancer ; qui peut
modifier l'ADN ; qui
peut nuire à la
fertilité ; qui peut
nuire au foetus ;
qui peut altérer le
fonctionnement de
certains organes ;
Je nuis gravement
produit qui peut
à la santé
être mortel en cas
d'ingestion / de
pénétration dans
les voies
respiratoires ; qui
peut provoquer des
allergies
respiratoires
(asthme par
exemple

La classification des produits dangereux


Des critères de classification, c’est-à-dire les règles qui permettent de définir l’appartenance d’un
produit chimique à une classe de danger et à une catégorie de danger au sein de cette classe, sont
définis dans le réglement CLP. Ces critères peuvent être différents de ceux établis par le système
préexistant.
Ces changements fondamentaux permettent de comprendre qu'il n'est pas possible de faire des
correspondances directes et systématiques entre le système règlementaire préexistant et le système
CLP.

Classes de danger physique


 explosibles

 gaz inflammables

 aérosols

 gaz comburants

 gaz sous pression


 liquides inflammables

 matières solides inflammables

 substances et mélanges autoréactifs

 liquides pyrophoriques

 matières solides pyrophoriques

 substances et mélanges auto-échauffants

 substances et mélanges qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables

 liquides comburants

 matières solides comburantes

 peroxydes organiques

 substances ou mélanges corrosifs pour les métaux

Classes de danger pour la santé


 toxicité aiguë

 corrosion cutanée/irritation cutanée

 lésions oculaires graves/irritation oculaire

 sensibilisation respiratoire ou cutanée

 mutagénicité sur les cellules germinales

 cancérogénicité

 toxicité pour la reproduction

 toxicité spécifique pour certains organes cibles-exposition unique

 toxicité spécifique pour certains organes cibles-exposition répétée

 danger par aspiration

Classes de danger pour l’environnement


 dangers pour le milieu aquatique

 dangereux pour la couche d’ozone

Les reglements et etiquetages des produits dangereux

Quel est l'objet de ce Règlement?


La Loi sur les produits dangereux (LPD) exige que les fournisseurs de produits
dangereux communiquent les risques associés à leurs produits au moyen des étiquettes et des
fiches signalétiques des produits comme condition de vente et d'importation pour utilisation
en milieu de travail.
Le Règlement sur les produits dangereux (RPD) précise les critères de classification des
dangers que présentent les produits chimiques et les exigences en matière d'étiquettes de
produits et de fiches signalétiques des produits. Le RPD, en plus des modifications apportées
à la LPD conformément à la Loi no 1 sur le plan d'action économique de 2014, a modifié le
Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) de manière
à intégrer le Système général harmonisé (SGH) de classification et d'étiquetage des produits
chimiques pour les produits chimiques utilisés au travail. Le RPD a abrogé et remplacé le
Règlement sur les produits contrôlés (RPC), et a abrogé la Liste de divulgation des
ingrédients.
Le SIMDUT constitue la norme nationale canadienne en matière de communication des
risques liés aux produits chimiques utilisés au travail. Ce programme national a pour objectif
d'assurer la protection des travailleurs canadiens contre les effets négatifs de produits
dangereux par la communication d'information pertinente sur la santé et la sécurité. Le
SIMDUT est mis en œuvre par un ensemble coordonné et imbriqué de lois appliquées par
Santé Canada et par les autorités fédérales, provinciales et territoriales de la santé et la
sécurité au travail.

Quels sont les principaux éléments du Règlement?


Les principaux éléments du ROC sont les suivants :
1. les critères de classification pour les dangers pour la santé associés aux produits
dangereux;
2. les exigences relatives à l'information devant être inscrite sur les étiquettes de
produit concernant les dangers que présentent les produits chimiques utilisés au
travail;
3. les exigences relatives aux fiches signalétiques des produits qui doivent présenter de
l'information plus détaillée sur les dangers que présentent les produits chimiques
utilisés au travail.

4. L’ÉTIQUETAGE DES PRODUITS DANGEREUX


Depuis le 20 janvier 2009, il existe un nouveau système d’étiquetage des produits
dangereux en Belgique, suite auquel de nouvelles étiquettes sur les emballages des
produits dangereux vont apparaître. Ce nouveau système est en conformité avec le
règlement européen « CLP » (l’acronyme « CLP » (Classification, Labelling,
Packaging en anglais), c’est-à-dire « classification, étiquetage, emballage ») et permet
d’harmoniser la classification des dangers avec les règlementations internationales.
5. Le but du nouveau règlement est de garantir un niveau élevé de protection pour
l’Homme et l’environnement lors de l’utilisation de substances chimiques. Il vise
aussi à faciliter le commerce international des substances et des mélanges
chimiques.
6. Petit à petit, les étiquettes de l’ancien système vont être remplacées : au fil des
prochains mois, des prochaines années, nous allons voir apparaître de nouvelles
étiquettes sur les produits chimiques que nous utilisons.