Vous êtes sur la page 1sur 1

Mauvais réglages homopolaires des protections ampèremétriques

7.1.1 Départ
Lorsque le réseau souterrain se développe et que l'on « oublie » de prendre en compte la nouvelle valeur du
courant capacitif du départ à protéger, la condition Iréglage > 1,2 × 3Ic peut ne plus être plus remplie.
La protection ouvre intempestivement son disjoncteur à l'occasion d'un défaut monophasé faiblement résistant
sur un départ voisin : on parle souvent de déclenchement par sympathie.
Pour évaluer la valeur du courant capacitif du départ, la mesure directe par la mise à la terre directe d'une phase
dans le poste primaire est largement préférable à une évaluation théorique par calcul, qui souvent conduit à
minimiser la valeur du courant capacitif (oubli, notamment, des remontées aérosouterraines et valeur erronée du
courant capacitif linéaire des ouvrages).

7.1.2 Arrivées
Lorsque le coefficient β a une valeur inférieure à 1 et que l'on « oublie » d'en tenir compte, le disjoncteur d'arrivée
peut s'ouvrir intempestivement. En effet, le réglage homopolaire de l'arrivée est alors sous estimé. Un défaut
monophasé peut engendrer dans le départ défectueux un courant résiduel inférieur à sa valeur de réglage
(< 1,2 × 3Ic) mais générer un courant circulant dans l'arrivée assez élevé pour être détecté par sa protection : le
départ ne s'ouvre pas et l'arrivée s'ouvre.