Vous êtes sur la page 1sur 4

In Sorel, Histoire comique de

Francion, Garnier-Flammarion
1979. Texte établi, présenté
et annoté par Yves Giraud,
professeur à l'Université de
Fribourg.

La biographie de Sorel présente très peu de faits sail­


lants et beaucoup d'incertitudes. Une grande partie de ses
œuvres ayant paru anonymement, il est même souvent
délicat de décider s'il est bien l'auteur d'un ouvrage qui
lui a été attribué. Nous retenons les dates et les attribu­
tions les plus vraisemblables.
1599? ou 1602?: Charles Sorel naît à Paris, d'une
famille de bonne bourgeoisie champenoise. Son père a
acheté une charge de procureur; sa mère est la sœur de
l'historiographe de France Charles Bernard. Les Sorel
ont quelques prétentions nobiliaires: Charles, qui se
dira sieur de Souvigny, affirme descendre d'Agnès
•Sorel, la «Dame de Beauté» de Charles VII.
v. 1612-1618?: Études au Collège de Lisieux, rue Saint­
Étienne-des-Grès, où il est «galoche» (externe).
1616: Premiers vers imprimés (il a environ quatorze
ans): Épithalame sur l'heureux mariage du Très
Chrestien Roy de France Louis XI/r.
v. 1618-1620: Il entreprend des études de droit, très
relâchées. Il est peut-être quelque temps clerc de pro­
cureur. Sa vocation littéraire lui vaut certains désac­
cords avec sa famille. Il entreprend la rédaction de
romans.
1619?: Il est introduit à la Cour.
1621 : Protégé par le comte de Cramail, avec lequel il
collabore occasionnellement.
En relations avec Théophile, Boisrobert, Saint-Amant.
8 CHRONOLOGIE

Histoire amoureuse de Cléagénor et Doristée, premier


roman publié (anonyme).
1622: Secrétaire du comte de Marcilly (?), il publie
sous le nom de celui-ci son second roman, Le Palais
d'Angélie.
1623: Ballet des Bacchanales, vers écrits avec Théo­
phile, Boisrobert, Saint-Amant et Du Vivier.
Les Nouvellesfrançoises où se trouvent les divers effets
de l'Amour et de la Fortune.
Histoire comique de Francion (premier état, en VII
livres). Le livre a peut-être été mis en vente à la fin
de l'année 1622.
1624-1625?: Protégé par le comte Fr. de Baradas.
Esprit trop indépendar:t pour réussir à la Cour, Sorel se
décide à mener la vie de l' « homme de lettres » .
Pressé par les soucis matériels, il se livrera à des
travaux «alimentaires» de polygraphe.
1626: Ballet de la duchesse douairière de Billebahaut,
avec Bordier, L'Estoile, Imbert.
Histoire comique de Francion (2e état, en XI livres).
L'Orphize de Chrysante, roman.
1627: Le Berger extravagant, roman satirique.
1628: Avertissement sur l'histoire de la monarchie fran­
çoise.
1629: Histoire de la monarchie françoise.
v. 1630: Sorel retourne au logis familial, rue Saint-Ger­
main-!'Auxerrois. Il partage l'héritage de ses parents
avec sa sœur, qui a épousé le procureur Parmentier. Il
vit avec le ménage Parmentier. Il ne quittera pas la
capitale et restera célibataire.
1633: Histoire comique de Francion (3e état, en XII
livres).
1634: Sorel brocarde l'Académie naissante.
La Vraye Suite des avantures de la Polyxène du feu
sieur Molière (d'Essertines), roman.
La science des Choses corporelles, premier traité de la
CHRONOLOGIE 9
Science Universelle, dont la parution s'échelonnera
jusqu'en 1668.
Pensées chrestiennes sur les commandemens de Dieu,
premier des traités de piété de Sorel.
1635: Visions admirables du Pèlerin de Parnasse ( ?).
Il achète la charge d'historiographe du roi laissée va­
cante par son oncle.
1637: Jugement sur le Cid composé par un bourgeois de
Paris.
1641: La Science universelle.
Recueil de Lettres morales et politiques.
. 1642: La Maison des jeux, nouvelles.
La Fortune de la Cour.
1644: Nouveau Recueil des pièces les plus agréables de
ce temps.
v. 1645: Amitié avec Guy Patin.
1646: Histoire du roy Louis XIII, œuvre de son oncle
Bernard, revue et augmentée par Sorel.
Gillet de La Tessonnerie: Comédie de Francion
(d'après le roman de Sorel).
1648: Polyandre, roman. Fin de la carrière de romancier
de Sorel.
1649: Agréables Conférences de deux paysans, mazari­
nade.
v. 1650: Sorel fréquente les milieux précieux et mon­
dains, dont le salon de Mme de Montbel. Il est lié avec
l'abbé Michel de Marolles.
1650: Le Parasite Mormon, satire.
1654: Discours sur l'Académie française.
1655: De la perfection de l'homme.
1658: Querelle littéraire avec Furetière, à propos de la
Nouvelle allégorique de celui-ci, qui se vengera en
glissant un portrait perfide de « Charroselles » dans son
Roman bourgeois ( I 666).
1659: Description de l'isle de Portraicture.
10 CHRONOLOGIE

1662 : Histoire de la monarchie française sous le règne


de Louis XIV.
1663 : Les pensions d'historiographes sont supprimées
par Colbert. Sorel ne garde que le titre.
Le Chemin de la Fortune.
Œuvres diverses ou discours meslefs.
1664 : Sorel est ruiné par le retranchement des rentes sur
l'Hôtel de Ville. Il doit vençlre sa maison et vient
habiter chez son neveu Simon de Riencourt, rue des
Bourdonnais.
La Bibliothèque française.
1665 : La Science de l'histoire.
1668 : Nathaniel Duez, La vraye histoire comique de
Francion, revue et corrigée, Leyde-Rotterdam., 2 vol.
1671 : De la connaissance des bons livres.
7 mars 1674 : Mort de Charles Sorel; il est .enterré le 9 à
Saint-Germain-!'Auxerrois. Son ami l'abbé de Marol­
les lui consacre un quatrain funéraire :
Charles Sorel, nommé Science universelle,
Vous nous avez quitté trop tost pour notre bien:
Modeste, vertueux, d'un si doux entretien;
Philosophe, orateur; historien fidelle.