Vous êtes sur la page 1sur 27

Réseaux d’Opérateurs 1

2017/2018

Transport des données PDH et SDH

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 2
2017/2018

Notions de Multiplexage
Le multiplexage joue un rôle prépondérant dans la construction des réseaux
de transmission. Il consiste à associer ou regrouper des débits incidents ou
primaires pour former un débit supérieur ou résultant qui est plus facile à
transmettre et à gérer dans le réseau de transmission.
Il est en effet évidemment impossible de transporter sans multiplexage
l’ensemble des signaux à 64 kbit/s du réseau téléphonique.
Le réseau de transport est divisé en deux parties qui sont :
 le réseau d’accès ou réseau local de raccordement qui est près de
l’abonné,
 le réseau de transport haut débit qui regroupe le réseau
d’interconnexion principal (appelé parfois « backbone» ), le réseau
sectoriel et les réseaux locaux principaux
1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour
Réseaux d’Opérateurs 3
2017/2018

Multiplexage Démultiplexage

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 4
2017/2018

Problématique
Outre la disparité des technologies d'accès (ADSL, boucle locale radio, PDH,
SDH...), les opérateurs doivent emprunter des couches de transport
intermédiaires comme l'ATM, pour répondre à des exigences d'exploitation
et d'administration que des protocoles faible niveau insatisfaites.
A cela s'ajoutent de nouvelles technologies telles que le multiplexage de
signaux de longueurs d'onde différentes, ou WDM (Wavelength Division
Multiplexing), indispensable pour doper une épine dorsale optique soumise à
la pression d'un trafic exponentiel.
Il en résulte une architecture pyramidale complexe, composée de
strates protocolaires aux fonctions souvent redondantes.

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 5
2017/2018

PDH (Plesiochronous Digital Hierarchy) peu flexible


Difficulté pour les multiplexeurs
il n’est pas possible d’identifier un multiplex particulier dans le brin porteur : nécessité
de multiplexer (et dé-) à plusieurs niveaux

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 6
2017/2018

 Une cascade de multiplexeurs qui pèse sur les coûts


 Le système de transmission PDH met en œuvre une batterie de multiplexeurs en
cascade.
 Cet enchevêtrement de multiplexeurs implique une structure réciproque à l'autre
extrémité, afin d'extraire de ce flux synthétique l'intervalle de temps de 64 kbit/s
émis.
 Une telle pyramide à chaque extrémité pèse évidemment sur les coûts
d'exploitation.

 Un léger mieux avec la hiérarchie synchrone


 Avec toutes ces entraves, l'avènement de la hiérarchie numérique synchrone (SDH)
s'imposait.
 Celle-ci emprunte des multiplexeurs capables d'injecter ou d'extraire directement un
affluent d'abonnés, (à l'exemple d'un échangeur autoroutier prêt à accueillir ou
dériver n'importe quel flux de véhicules).
1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour
Réseaux d’Opérateurs 7
2017/2018

Niveaux de multiplexage
On distingue :
 Le niveau bas débit jusqu’à 2 Mbit/s qui comprend l’adaptation de débit dans le
canal à 64 kbit/s, l’accès de base au RNIS (réseau numérique à intégration de services),
le multiplexage de canaux à 64 kbit/s dans les conduits numériques à 2 ou 1,5 Mbit/s,
 le niveau à haut débit à partir de 2 Mbit/s que l’on trouve sous forme plésiochrone
ou sous forme synchrone la hiérarchie européenne synchrone (SDH, Synchronous
Digital Hierarchy) et la hiérarchie US SONET
Les équipements synchrones acceptent les interfaces de la hiérarchie
synchrone et les interfaces de la hiérarchie plésiochrone, ils réalisent donc
l’interfonctionnement entre les deux hiérarchies.
Les fonctions de multiplexage sont souvent associées à des fonctions de
brassage.

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 8
2017/2018

LE MULTIPLEXAGE MIC/PCM:
Niveau de transmission E1

LE MIC UTILISE UN CONDUIT NUMERIQUE A 2048Kbit/s = 32 canaux (IT) de 8 bits


échantillonnés à 64Kbit/s
 IT0 = synchronisation de la trame courante
 IT1 à 15 = 15 voies de parole
 IT16 = signalisation associée à deux voies de parole (4bits/voie)
 IT17 à 31 = 15 voies de parole

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 9
2017/2018

Multiplexage Plésiochrône
Le caractère plésiochrone du multiplexage impose une opération de
démultiplexage à chaque niveau pour accéder à un signal affluent.

 Ainsi, pour extraire un train à 2 Mbit/s dans un multiplex à 140 Mbit/s, trois
démultiplexages sont nécessaires, 140 vers 4 * 34, 34 vers 4 * 8 et enfin 8 vers 4 * 2.

 Chaque opération comporte une récupération de rythme et une recherche de trame.

Le multiplexage plésiochrone est basé sur l’adjonction d’un surdébit


variable accolé à chacun des signaux à multiplexer.

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 10
2017/2018

PDH: Divergence des normes


Les normes sont différentes en fonction des continents:
-E1: est une norme européenne
-T1: est une norme nord-américaine

T1

E1 E3
1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour
Réseaux d’Opérateurs 11
2017/2018

PDH (Plesiochronous Digital Hierarchy) :


La PDH (Plesiochronous Digital Hierarchy) est une technologie utilisée dans
les réseaux de télécommunications afin de véhiculer les voies
téléphoniques numérisées. Le terme Plesiochronous vient du grec plesio
(proche) et chronos (temps) et reflète le fait que les réseaux PDH utilisent
des éléments non parfaitement synchronisés : ils ont un même débit
nominal pour toutes les artères du même type mais ce débit diffère
légèrement en fonction de l'horloge de traitement local.
SDH se situe au niveau 1 et 2 du model OSI

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 12
2017/2018

Constitution de la trame : 4 secteurs de 212 bits

Bloc informations Bloc informations Bloc informations Bloc informations


Bloc I I I P
Entrelacées Entrelacées Entrelacées Entrelacées
service
4 x 50 bits J 4 x 52 bits J 4 x 52 bits J J 4 x 51 bits
12 200 4 208 4 208 4 4 204
bits bits bits bits bits bits bits bits bits

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 13
2017/2018

Définition des éléments de la hiérarchie synchrone


Le conteneur Cn est une entité dont VC est l’entité gérée par le réseau SDH
Cn conteneur
la capacité est dimensionnée pour
assurer le transport d'un des débits
définis par le CCITT. Le conteneur joue
le rôle de régénération du signal
plésiochrone de départ, il récupère
l'horloge et transforme le code de
transfert selon les débits entrants.
Le " n " de Cn dépend du débit entrant, par
exemple C4 correspond à 139264kbit/s, le C3
pour 44736 ou 34368 Kbit/s (selon continent),
le C12 pour 2048kbit/s, le C11 pour 1544
Kbit/s.
1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour
Réseaux d’Opérateurs 14
2017/2018

Le conteneur virtuel VCn est obtenu à partir du conteneur en lui ajoutant un


Sur débit de Conduit POH (Path OverHead) utilisé pour la gestion du
conteneur. C'est le conteneur virtuel VC qui est l'entité gérée par le réseau
SDH.

La procédure consiste à démultiplexer complètement l'ensemble des


différents ordres de multiplexage pour extraire un signal. De plus, la
synchronisation qui est une clef à transmission sans erreur est parfois délicate
à obtenir dans ce système où les horloges donnant le rythme sont réparties
entre les émetteurs et les récepteurs et on se retrouve avec presque autant
d'horloges différentes qu'il y a de machines différentes dans le réseau

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 15
2017/2018

Organisation de la hiérarchie : PDH


PDH
• Plésiochronous Digital Hierarchy
• décalage des horloges entre systèmes distants
Transmission numérique téléphonique
• composer à partir de multiplex d’un débit donné un multiplex de
débit supérieur
Débits normalisés
• débit de base : 1 voie 64 Kbit/s
• 5 ordres de multiplex de E1 à E5

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 16
2017/2018

La PDH hierarchy doit être démultiplexée jusqu'à un niveau de 2 Mb/s


pour accéder au signal de 2 Mb/s

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 17
2017/2018

TRANSITION PDH - SDH


Avec l'apparition de la fibre optique et les besoins croissants de flexibilité, il était nécessaire
de créer une nouvelle hiérarchie de multiplexage capable d'intégrer tel quel des signaux
de différents débits (à savoir les différents niveaux de la hiérarchie PDH).

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 18
2017/2018

La SDH
Hiérarchie numérique synchrone SDH

Synchronous Digital Hierarchy


– débits de transmission élevés : jusqu’à 10Gb/s
– fonctions plus simple qu’en PDH d’accès et de retrait des canaux « add
and drop »
– disponibilité aisée, réaction simple à la demande
– sécurité, mécanismes de récupération
– support idéal pour des services de téléphone classique aux accès LAN
– standard, interconnexion plus simple… (SDH/SONET)
1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour
Réseaux d’Opérateurs 19
2017/2018

Le modèle SDH
VC : conteneur virtuel, charge utile
en extrémité des multiplexeurs

VC-4 : prise en charge signaux à


140 Mb/s ou ATM

VC-12 : prise en charge des signaux


à 2 Mb/s

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 20
2017/2018

Désignation des sections SDH

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 21
2017/2018

SDH: Multiplexage synchrone


La première série de recommandations relatives à la nouvelle hiérarchie
numérique synchrone SDH (Synchronous Digital Hierachy) a été mise au
point en février 1988 à Séoul .

 La trame STM-1 est la trame de base de la SDH,


 sa durée est de 125 s
 et elle comprend 9 * 270 octets.

 La trame STM-N est la trame obtenue par multiplexage synchrone octet


par octet de N trames de base STM-1.

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 22
2017/2018

SDH: Les principes


 définition d’une trame de base à 155,520 Mbit/s appelée STM-1
(Synchronous Transport Module level 1)

 définition de hauts débits d’ordre N qui sont obtenus par entrelacement


d’octets des trames de base (STM-N Synchronous Transport Module level
N) : le débit résultant est donc de N x 155,520 Mbit/s.

 définition du multiplexage à l’intérieur de la trame de base chaque signal


à transmettre est inclus dans un conteneur (Container).

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 23
2017/2018

Elément SDH : le multiplexeur


PDH Fonction d’un multiplexeur : combinaison
Multiplexeur STM-N de signaux PDH et SDH d’une hiérarchie
terminal inférieure pour composer une hiérarchie
SDH
STM-N.

STM-N STM-N
Add / Drop
Multiplexeur Fonction d’un ADM : insertion ou
suppression d’un flux PDH ou SDH à partir
d’une hiérarchie supérieure.
PDH SDH

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 24
2017/2018

Elément SDH : le commutateur DXC


DXC : brasseur numérique
VC : conteneur virtuel (données utilisateur + POH)
STM-16 STM-16
STM-4 STM-4
STM-1 STM-1

140 Mbit/s 140 Mbit/s


34 Mbit/s 34 Mbit/s
2 Mbit/s 2 Mbit/s

Fonction d’un DXC : mapping des signaux PDH dans des VC et commutation des VC

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 25
2017/2018

Elément SDH : la trame élémentaire STM-1


• Synchronous Transport Module - 1
– débit de 155,52 Mb/s, ITU-T G.707
– premier niveau de la hiérarchie synchrone
• Description
– matrice de 9 lignes par 270 colonnes, 125 s
– chaque octet « utile » représente un canal 64kb/s
1 9 270
SOH 1
SOH : surdébit de section
AU pointer charge utile / capacité
LOH : surdébit de ligne
POH : surdébit de conduit LOH 9
1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour
Réseaux d’Opérateurs 26
2017/2018

Placement des charges utiles


9 octets 261 octets
SOH unité administrative précédente
9 lignes AU pointer
Trame 1

temps
unité administrative

POH 1
LOH (info utile)
SOH
9 lignes

Trame 2 AU pointer

POH 2
LOH
surdébit

1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour


Réseaux d’Opérateurs 27
2017/2018

SDH = SYNCHRONOUS DIGITAL HIERARCHY


 SUPPORT DE TRANSMISSION OPTIQUE POUR LES HAUTS-DEBITS
 HIERARCHIE SYNCHRONE: MULTIPLES DE 4
 PEUT "CONTENEURISER" DIFFERENTS FORMATS DE DONNEES:
 hiérarchies plésiochrones: T1/T3/SONET (USA), E1/E3 (PDH)
 trames: HDLC, SMDS,
 slots DQDB, cellules ATM...

AVANTAGES DE LA SDH:
 système de transport universel
 informations de contrôle et de supervision (orienté TMN)
 interfaces de transmission simplifiés
 haute sécurité (boucles SDH)
1ere année Master Réseaux de Télécommunications / Mr. Mansour