Vous êtes sur la page 1sur 22

Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1

Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020


Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

Chapitre 3 : Normes du réseau téléphonique numérique

Rappel : le réseau téléphonique public commuté ou PSTN (publc switched


téléphone network)

Le PSTN a essentiellement pour objet le transfert de la voix. Le transport des


données n’y est autorisé. Utilisant le principe de la commutation de circuits,
il met en relation deux abonnés à travers une liaison dédiée pendant tout
l’échange.

On distingue deux grandes parties dans ce réseau :

 Le réseau capillaire ou de distribution, c’est le raccordement depuis


chez l’abonné à un point d’entrée du réseau. Cette partie du réseau est
analogique.

 Le réseau de transit, effectue pour sa part le transport des


communications entre les noeuds de transit concentrateurs /
commutateurs). Cette portion du réseau est actuellement numérique.

La numérisation offre plusieurs avantages. Puisqu’il ne s’agit que de 0 et de


1, la qualité du signal est préservée, quelle que soit la distance entre les
convertisseurs (analogique numérique et numérique analogique). Ce n’est pas le

1
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

cas des communications analogiques où le signal est pollué à chaque


manipulation.

La gestion générale du réseau discerne trois fonctions :

 La distribution, celle-ci comprend essentiellement la liaison d’abonné ou


boucle locale (paire métallique torsadée) qui relie l’installation de
l’abonné au centre de transmission de rattachement. Cette ligne assure la
transmission de la voix (fréquence vocale de 300 à 3 400 Hz), de la
numérotation (10 Hz pouf la numérotation décimale -au cadran- et 697 à
1633 Hz pour la numérotation fréquentielle) et de la signalisation
générale (boucle de courant, fréquences supra vocales)

 La commutation, c’est la fonction essentielle du réseau, elle consiste à


mettre en relation deux abonnés, maintenir la liaison pendant tout
l’échange et libérer les ressources à la fin de celui-ci. C’est le réseau
qui détermine les paramètres de taxation et impute le coût de la
communication à l’appelant

 La transmission, c’est la partie support de télécommunication du réseau,


cette fonction est remplie soit par un système filaire cuivre (en voie de
disparition), de la fibre optique ou des faisceaux hertziens.
Aujourd’hui, le réseau est pratiquement intégralement numérisé, seule la
liaison d’abonné reste analogique.

Architecture du PSTN

Le réseau téléphonique commuté a une organisation hiérarchique à trois niveaux.


Il est structuré en zones correspondant à un niveau de concentration.

2
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

On distingue :

 Zone à Autonomie d’Acheminement (ZAA), cette zone, la plus basse de la


hiérarchie, comporte un ou plusieurs Commutateurs à Autonomie
d’Acheminement (CAA) qui eux-mêmes desservent des Commutateurs Locaux
(CL). Les commutateurs locaux ne sont que de simples concentrateurs de
lignes auxquels sont raccordés les abonnés finals. La ZAA (Zone à
Autonomie d’Acheminement) est un réseau étoilé, elle constitue le réseau
de desserte;

 Zone de Transit Secondaire (ZTS), cette zone comporte des Commutateurs de


Transit Secondaires (CTS). Il n’y a pas d’abonnés reliés aux CTS
(Commutateurs de Transit Secondaires). Ils assurent le brassage des
circuits lorsqu’un CAA (Commutateur à Autonomie d’Acheminement) ne peut
atteindre le CAA destinataire directement (réseau imparfaitement maillé);

 Zone de Transit Principal (ZTP), cette zone assure la commutation des


liaisons longues distances. Chaque ZTP (Zone de Transit Principal)
comprend un Commutateur de Transit Principal (CTP), L’un des commutateurs
de transit principal (CTP) est relié au commutateur international de
transit.

le réseau ISDN

Le réseau téléphonique commuté (RTC) ou PSTN (public switched telephone


network) conçu pour la transmission analogique de la voix, s’est avéré inadapté
à la transmission des données numériques à haut débit.

Ces données numériques ou data peuvent être :

- le son de qualité studio


- les images statiques et dynamiques
- les données
- le téléfax (ou fax) numérique qui est un appareil électronique qui
convertit l'image de documents en impulsions électriques pour les
transmettre à un destinataire au travers d'une ligne téléphonique.
- …etc.

Le réseau numérique à intégration de services ISDN (integrated switched


telephone network) ou RNIS (en français) est une abréviation introduite en
1979 par le CCITT (Comité Consultatif International Téléphonique et
Télégraphique, actuellement IUT-T) pour définir l'objectif vers lesquelles
devaient tendre les télécommunications numériques. L’objectif de l’ISDN était
de satisfaire une communication numérique de bout en bout.

3
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

L’ISDN devait peut gérer plusieurs périphériques et plusieurs numéros de


téléphone sur la même ligne. Jusqu'à huit (08) téléphones, télécopieurs ou
ordinateurs distincts

Les services additionnels (payants) de l’ISDN sont :

- présentation (affichage) du numéro


- conversation à trois
- signal d'appel
- renvoi d'appel
- indication des coûts de communication
- …etc.

et ce l’aide d’insertion de :

- modems de normes V21 (Modem à 300 bit/s duplex) à V92 (avec des de 56
kbit/s en aval et de 48 kbit/s en amont)

- l’insertion de carte ISDN pour un PC

Le PSTN et l’ISDN permettaient le transport de :

- conversations téléphoniques

- données numériques (data)

4
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

L’UIT a commencé à recommander l’ISDN en 1988 en tant que nouveau système


permettant aux sociétés d’exploitation de transmettre des données.

Dans les années 1990 l’ISDN a été créé aux états unis. Il offrait aux
consommateurs de meilleurs prix et un accès Internet à large bande passante.

L’ISDN était très déployé en Europe dans les années 80/90 mais peu répandu
dans le reste du monde.

L’ISDN a une bande passante de :

- 80 KHz En Amérique du Nord et en Europe

- 320 kHz au Japon

Aujourd'hui, l’ISDN a été remplacé par des connexions d'accès Internet à large
bande telles que les modems (modualeur-demodulateur) DSL (digital subscriber
line), le réseau WAN (wide area network) et le réseau par câble.

L’ISDN est encore utilisé comme sauvegarde lorsque les lignes principales
échouent.

5
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

Les deux interfaces (modes d’accès) à l’ISDN :

Le service ISDN est offert à deux niveaux:

- interface (ou accès) de débit de base BRI (basic rate interface)


- interface (ou accès) de débit primaire PRI (primary rate interface)

6
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

PBX : Autocommutateur privé PBX


(private branch exchange) : Ces
systèmes existent depuis longtemps
et se connectent au réseau
numérique à intégration de service
(RNIS) en anglais PSTN (public
switched telephone network) par le
biais de lignes téléphoniques
traditionnelles, en anglais POTS
(plain old telephone service).

Un PBX est un central téléphonique qui dessert une entreprise en commutant les
appels entre les utilisateurs de l'entreprise sur des lignes locales, tout en
permettant aux utilisateurs de partager un certain nombre de lignes
téléphoniques externes.

Avantage et évolution: Le principal avantage du PBX est qu’il permet de réduire


les coûts en réduisant la nécessité de disposer d’une ligne distincte
(fournisseur de services ou bureau central) pour chaque utilisateur et en
offrant une commutation d’appel gratuite dans l’entreprise.

Cet avantage essentiel est resté disponible depuis l’invention des PBX
analogiques et s’est poursuivi avec la transition vers les PBX numériques
(digital PBX) et, plus récemment, vers les IP PBX (internet protocol-PBX).

Cependant, avec les progrès technologiques, les PBX offrent maintenant des
fonctionnalités beaucoup plus avancées pour prendre en charge les fonctions de
l'entreprise

PBX numériques : ils offrent un certain nombre de fonctionnalités avancées tout


en offrant une qualité vocale identique (ou supérieure) et un traitement du
signal amélioré que les PBX analogiques. Certaines de ces fonctionnalités
incluent :

- le transfert d'appels
- la messagerie vocale
- les standards automatiques virtuels.

Les PBX numérique offrent la possibilité d'ajouter de nouvelles


fonctionnalités en ajoutant de nouvelles cartes (modules complémentaires) à la
structure de bus dans l'armoire PBX existante, telles que

- des téléphones analogiques


- des téléphone IP peuvent
- le serveur VoIP,

7
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

- les systèmes d'alarme


- la musique d'attente

IP-PBX (internet protocole-PBX) : ils sont basés sur le logiciel, ils peuvent
avoir :

- un matériel dédié
- être configurés sur un ordinateur en tant que logiciel.

Un IP-PBX fournit toutes les fonctionnalités d'un PBX analogique ou


numérique typique et offre en outre plusieurs fonctionnalités avancées
telles que:

- Communications unifiées: réseau unique de voix et vidéo.


- Services de mobilité.
- Messagerie vocale par courrier électronique et télécopie par courrier
électronique.
- Transcription de la messagerie vocale en SMS (parole en texte)
- Conférence
- …etc.

Interface de débit de base BRI (basic rate interface) : également


appelé S0 ou AdB, cet accès est destiné pour des applications domestiques,
généralement dans les petits bureaux ou pour les connexions à domicile. Cet
accès de base à l’ISDN comprend 2 canaux B et un canal D pour la signalisation
(2B+D).

Les 2 canaux B (bearer): ont un débit de 64 kbit/s chacun et sont réservées


aux données et/ou voix entre les deux sites distants. Ce débit a été largement
dominé par celui basé sur les lignes DSL. Les canaux B fonctionnent:

o par commutation de circuit ou de paquets

o travaillent en full duplex, c'est à dire que le trafic peut s'effectuer


simultanément dans les deux sens

le canal D : il a un débit de 16 kbit/s. C’est un canal de contrôle qui


supporte les informations de signalisation sous forme d’échange d’une série
de messages entre le BRI / 2 et le commutateur, ces message concernent
principalement :

o l’établissement des appels

o l’entretien des appels

o la fin de l’appel sont traités par:


8
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

o des demandes de services

o de routage des données sur les canaux B

Ces informations de signalisation sont hors bande passante. Elles ont


été conçues pour cheminer sur un réseau totalement distinct des canaux B.
La signalisation hors bande est utilisée dans le système de signalisation
7 ou SS7 (signaling system #7).

Le canal D peut être utilisé pour transmettre des données utilisateur


(protocole X.31b) en mode paquet.

Exemple : 2B+D permet par exemple deux conversations téléphoniques simultanées


ou un appel téléphonique et une communication numérique (transfert de données
par exemple.

- L’ensemble 2B+D a un total de 144 kbit/s

E-carrier : La CEPT (Conférence Européenne des administrations des Postes et


Télécommunications) a standardisé le système E-carrier et a été adopté à la fin
des années 1980 par l’IUT (Avis G7xx), section de la standardisation des
télécommunications (IUT-T) pour couvrir les domaines des télécommunications
numériques où une simple paire physique de fils de cuivre est utilisée afin de
transporter :

o de nombreuses communications vocales simultanées au moyen du multiplexage


temporel

Ce standard constitue un complément et une amélioration de la technologie


américaine T-carrier.

E1 :
o Un lien E1 fonctionne avec deux paires séparées de fils de cuivre, en
général en paire torsadée

o Le débit sur la ligne est de 2,048 Mbit/s en full duplex, c'est-à-dire


2,048 Mbit/s dans un sens et 2,048 Mbit/s dans l'autre.

o Le signal est divisé en 32 tranches temporelles (time slots) composées


chacune de 8 bits.

o Chaque tranche temporelle contient un échantillon PCM (pulse coded


modulation) sur 8 bits, codé habituellement selon les loi A ou loi µ, 8
000 fois par seconde (8 x 8 000 x 32 = 2 048 000).

o C'est idéal pour les appels téléphoniques où la voix est échantillonnée à


ce débit et reconstruite à l'autre extrémité.

9
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

o E-carrier est à présent utilisé dans presque tous les pays de la planète
en dehors des États-Unis, du Canada et du Japon.

T-Carrier : T-carrier est la désignation d'un système générique de


télécommunication numérique multiplexé originellement développé par Bell
Labs et utilisé en Amérique du Nord et au Japon. L'unité de base dans le
système T-carrier est le DS0 qui a une transmission de 64 kbit/s, et est
couramment utilisé pour un circuit voix.

T1 : Grâce à cette technique, il est possible d’atteindre un débit de


1,544 Mbit/s dans les 2 sens sur deux paires torsadées. Les circuits T2
et T3 transportent plusieurs canaux T1 multiplexés, permettant
d'atteindre des débits jusqu’à 44,736 Mbit/s.

Rappels :

o la bande passante dédiée est de 300 Hz à 3,4 kHz

o pour chaque bande passante, l'échantillonnage se fait au rythme de 8000


fois par seconde (8 kHz) :

1/8000e de seconde = 125 µs

o chaque échantillon pour un signal audio (300 Hz à 3,4 kHz) est codé par 8
bits.

o pour un canal de signal audio, la vitesse sera de : 8000 échantillons/s x


8 bits/échantillon = 64 kbit/s

o le E1 est formé de 32 canaux de signaux audio x 64 Kbit/s


= 2048 Kbit/s

o le T1 est formé de 24 canaux de signaux audiox 64 Kbit/s


= 1 536 Kbit/s

10
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

- Interface de débit
primaire PRI (primary rate
interface) : également appelée
S2 ou AP et normalisée par
l’avis G.704 sous le nom E1/T1
respectivement en Europe et
Japon/USA.

Cet accès à l’ISDN est destiné à une utilisation professionnelle


moyennant :

o 30 canaux B en Europe et 23 canaux B aux USA et Japon


pour le transfert de la voix ou des données en mode circuit et
offrant un service numérique de bout en bout.

o Possibilité d’agrégation des canaux B en fonction des applications


(384, 1920 Kbps)

o Un canal D de 16 et 64 kbit/s respectivement en Europe et Amérique


du NORD) dit de signalisation utilisé pour la gestion des
communications et pour les applications à bas débits (X.25/D).

La PRI nécessite l’utilisation pour multiplexer plusieurs canaux B pour


atteindre un débit de 2,048 Mbps en Europe et 1,544 Mbps au Japon et en
Amérique du nord

o d’un commutateur téléphonique (PABX)

o d’un routeur

La PRI est donc utilisé dans les environnements plus vastes car il
fournit une bande passante plus importante.

Le réseau ISDN a des temps d'établissement de connexion de 4 s, dix fois


moins par rapport au réseau analogique (40 s)

Raccordement de l’ISDN sur la boucle locale


L’ISDN était destiné à remplacer le PSTN où le réseau de branchement est
constitué de deux (02) fils par abonné. Or en informatique, l’échange de
données sérielles s’effectue au minimum sur quatre (04) fils en fonction du
sens de transmission (en supposant les masses séparées). Ainsi, pour pouvoir
fonctionner simultanément dans les deux sens sur deux fils, deux méthodes ont
été retenues.
11
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

- La technique de transmission à l’alternat half duplex (Ping


Pong) permet une transmission dans un sens puis dans l’autre sens par un
multiplexage temporel.

- Les techniques d’annulation d’échos : est une technique déjà utilisée en


téléphonie analogique. En transmission analogique, la séparation du sens
de transmission est réalisée par un coupleur 4 fils/2 fils générateur
d’écho. La technique de suppression d’écho consiste à mesurer l’écho pour
le soustraire

- Le raccordement du poste téléphonique de l’abonné ISDN ne se fait pas


directement sur la ligne de distribution du PSTN. L’administrateur met en
place différentes interfaces à travers des quelles s’établies la
connexion. Ces interfaces dépendent également du type d’accès ISDN choisi
par l’abonné.

En France, l'opérateur national (France Télécom) installe un dispositif appelé


TNR (Terminaison Numérique de Réseau), qui reste sa propriété, et qui est
alimenté en énergie électrique à travers la ligne.

Au-delà du TNR commence le bus S0 (propriété de l'entreprise), qui peut


comporter au maximum 10 prises S0 (type RJ45), et permet de brancher au plus 5
terminaux tous numériques.

Ces appareils peuvent être :

- un téléphone numérique
- un micro-ordinateur équipé d'une carte d'interface adéquate
- un routeur spécialisé (pour relier un réseau local à l'ISDN)
- un fax numérique (également appelé "fax groupe 4")
- PBX ou micro-central téléphonique privé etc.

12
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

L’opérateur téléphonique ne fournit qu'un seul numéro de téléphone par ligne,


chaque appareil doit reconnaître les données qui lui sont destinées.

En Amérique du Nord, le TNR européen s'appelle NT-1 (network terminator 1),


qui est cette fois-ci, la propriété de l'entreprise, qui doit l'alimenter en
énergie électrique (et même en courant secouru s'il faut assurer la continuité
du service).

NT1 (network termination 1) ou équipement de terminaison de réseau de


type 1 ou encore terminaison de boucle locale, représente la terminaison de la
connexion physique entre le site client et le commutateur local. Ses
responsabilités incluent :

- la surveillance des performances


- la synchronisation
- la conversion du protocole de signalisation physique
- le transfert de puissance.

13
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

- L’interface BRI est utilisée


pour relier la boucle locale
(le dernier kilomètre) entre
le central et la connexion sur
site (à la maison ou au
bureau).

Ci-joint une interface de type : Cisco 1-


Port BRI U interface High-Speed WAN
Interface Card.
Le NT-1 peut être :

- un dispositif simple comme le TNR,


- dispositif plus élaboré permettant le branchement de 8 appareils
analogiques ou numériques.

TE 1 (terminal equipment type 1) ou équipements terminaux de type 1


sont des appareils utilisant les protocoles RNIS et prenant en charge les
appareils RNIS tel un téléphone RNIS ou poste de travail RNIS.

14
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

TE 2 (terminal equipment type 2) ou


équipements terminaux de type 2 sont des appareils
non compatibles avec le RNIS, tels que des
téléphones analogiques.

TA (terminal adapter)ou un adaptateur de terminal désigne tout


dispositif d'interface permettant de relier un appareil tels un micro-
ordinateur, un téléphone analogique, un fax analogique également appelé "fax
groupe 3" au bus S.

Au fait, les équipements non-ISDN n'ont pas nécessairement des débits


compatibles avec la définition du canal de 64 Kbps du canal B. Dans ce cas, les
adaptateurs de terminal (TA) :

- réalisent une adaptation en réduisant le débit effectif du canal B


jusqu'à une valeur compatible avec le dispositif non-ISDN. La présence
d'une mémoire tampon s'impose donc. Ces adaptateurs sont relié au micro-
ordinateur par sa sortie série

- adaptent les différents protocoles des deux équipements ayant chacun son
propre protocole de fonctionnement.

Les cartes ISDN permettent :

- allocation manuelle et dynamique de bande passante (couplage/découplage


des deux canaux B).

- le Call Bumping qui est la restitution automatique d'un canal lorsqu'un


appel téléphonique survient

- possibilité de brancher des appareils analogiques sur des prises situées


à l'arrière de la carte,

- support des protocoles de sécurité et de certains algorithmes de


compression

- le spoofing : coupure automatique de la ligne en cas d'inactivité


prolongée .

- détection automatique du type de commutateur utilisé par la compagnie de


téléphone

15
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

Certaines de ces possibilités ne peuvent être mises en œuvre que si elles sont
simultanément disponibles sur les deux machines communiquant via l’ISDN (ex :
l'allocation dynamique de bande passante)

Les termes digital modem ou ISDN modem sont souvent utilisés pour désigner le
TA. Des cartes ISDN pour micro-ordinateurs sont également utilisées.

Points de référence ISDN: Ils définissent les protocoles de


communication entre les différents équipements fonctionnels de l’ISDN. .
L'importance des points de référence réside dans le fait que différents
protocoles peuvent être utilisés à chaque point de référence

Les quatre points de référence sont R, S, T et U. La figure ci-dessus montre


les dispositifs fonctionnels et les points de référence utilisés dans le RNIS.

Le point de référence R : il se situe entre un équipement terminal non ISDN


(TE2) et un TA. Le TA permettra au TE2 d'apparaître sur le réseau en tant que
périphérique RNIS.

Le point de référence S : il se situe entre l’équipement utilisateur ISDN (TE1


ou TA) et l’équipement de terminaison de réseau (NT2 ou NT1).

Le point de référence T : il se situe entre le site client et le matériel de


commutation entre sites client (NT2) et la terminaison de boucle locale (NT1).

16
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

Le point de référence U : ce n'est pas une norme ITU (international union of


telecommunication) et est défini par la FCC (federal communications
commission). C'est entre le NT1 et le périphérique réseau LE qui fournit
l’ISDN.

Fonctions du LE : elles peuvent également être décomposées :

- en terminaison locale LT (local termination) : gère la terminaison de la


boucle locale
- en terminaison d’échange ET (exchange termination) : gère les fonctions
de commutation.

LE est également responsable de distinguer les données utilisateur sur le canal


B des données de signalisation sur le canal D et achemine (routage) les données
utilisateur vers sa destination.

l’ISDN et modèle OSI (open systems interconnection)

- Le canal D utilise les couches 1, 2


& 3 jusqu'à la couche réseau

- le canal B utilise à la fois la


couche liaison ( couche 2) de
données et la couche physique
(couche 1).

17
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

Rappel sur le système OSI :

Le modèle OSI est une norme de communication, en réseau, de tous les systèmes
informatiques. C'est un modèle de communications entre ordinateurs proposé par
l'ISO (International Organization for Standardization en français Organisation
Internationale de Normalisation) qui décrit les fonctionnalités nécessaires à
la communication et l'organisation de ces fonctions.

PDU Couche Fonction

7 Application Point d'accès aux services réseau

Gère le chiffrement et le déchiffrement


des données, convertit les données
6 Présentation
machine en données exploitables par
Donnée
n'importe quelle autre machine
Couches
hautes Communication Interhost, gère les
5 Session sessions entre les différentes
applications

Connexion de bout en bout,


Segment (en) /
4 Transport connectabilité et contrôle de flux ;
Datagramme
notion de port (TCP et UDP)

Détermine le parcours des données et


Paquet 3 Réseau
l'adressage logique (adresse IP)
Couches
Trame 2 Liaison Adressage physique (adresse MAC)
matérielles
Transmission des signaux sous forme
Bit 1 Physique
numérique ou analogique

Les trois couches inférieures (1, 2 & 3) sont plutôt orientées communication
et sont souvent fournies par un système d'exploitation et par le matériel.

Les quatre couches supérieures (4,5,6 & 7) sont plutôt orientées application et
plutôt réalisées par des bibliothèques ou un programme spécifique. Dans le
monde IP (internet protocol), ces trois couches sont rarement distinguées. Dans
ce cas, toutes les fonctions de ces couches sont considérées comme faisant
partie intégrante du protocole applicatif.

Par ailleurs, les couches basses sont normalement transparentes pour les
données à transporter, alors que les couches supérieures ne le sont pas
nécessairement, notamment au niveau présentation.

18
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

Dans une telle architecture, une « entité » de niveau (N+1) envoie des données
avec la primitive « data.request » à l'entité de niveau (N) en lui fournissant
comme données un (N+1)-PDU qui sera à son tour encapsulé dans un (N)-PDU. Côté
récepteur, chaque entité analyse l'enveloppe protocole correspondant à sa
couche et transmet les données à la couche supérieure sous la forme d'une
primitive « data.indication ».

Certaines fonctions comme la détection des erreurs de transmission, leur


correction et le contrôle de flux peuvent être présentes dans plusieurs
couches. Ces fonctions sont décrites globalement plus loin.

Caractérisation résumée des couches

La caractérisation donnée ici est tirée du chapitre 7 de ISO 7498-1. La


description originelle donne en plus, pour chaque couche, les fonctions de
manipulation de commandes ou de données significatives parmi celles décrites
plus bas.

1. La couche « physique » est chargée de la transmission effective des


signaux entre les interlocuteurs. Son service est limité à l'émission et
la réception d'un bit ou d'un train de bit continu (notamment pour les
supports synchrones (concentrateur)).

2. La couche « liaison de données » gère les communications entre 2


machines directement connectées entre elles, ou connectées à un
équipement qui émule une connexion directe (commutateur).

3. La couche « réseau » gère les communications de proche en proche,


généralement entre machines : routage et adressage des paquets (cf. note
ci-dessous).

4. La couche « transport » gère les communications de bout en bout entre


processus (programmes en cours d'exécution).

5. La couche « session » gère la synchronisation des échanges et les «


transactions », permet l'ouverture et la fermeture de session.

6. La couche « présentation » est chargée du codage des données


applicatives, précisément de la conversion entre données manipulées au
niveau applicatif et chaînes d'octets effectivement transmises.

19
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

7. La couche « application » est le point d'accès aux services réseaux,


elle n'a pas de service propre spécifique et entrant dans la portée de
la norme.

20
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

Références :

https://www.frameip.com/voip/?video=143#video-143

https://www.nextiva.com/blog/what-is-isdn.html

http://ipbx.pro/les-lignes-rnis-%E2%80%93-pri-%E2%80%93-bri/

Module UE3 – Téléphonie Numérique à Intégration de service : RNIS. Responsable:


Frédéric LAUNAY. IUT de Poitiers, 2011-2012

http://netcert.tripod.com/ccna/wan/isdn.html

http://www.telecomdictionary.com/telecom_dictionary_ISDN_definition.html

https://dealna.com/Article/Post/5646/Comparison-of-Analog-Digital-and-IP-PBX

http://membersresource.dialogic.com/_releases/docs/sr511fp1/onldoc/htmlfiles/br
iugwin/1466-01-11.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/E-carrier

https://en.wikipedia.org/wiki/T-carrier

http://cerig.pagora.grenoble-inp.fr/icg/Dossiers/ISDN/ISDN-
Chapitre3.html#anchor98008

https://www.lias-lab.fr/perso/fredericlaunay/Cours/TR3/LE%20RNIS.pdf

http://cerig.pagora.grenoble-inp.fr/icg/Dossiers/ISDN/ISDN-Chapitre5.html

https://www.telecomworld101.com/ISDN-BRI.html

https://www.tzmc.us/alpha/NT1.htm

https://www.cisco.com/c/en/us/products/collateral/interfaces-modules/high-
speed-wan-interface-cards/data_sheet_c78_439537.html

https://www.randallmillsdesign.com/fullscreen-page/comp-jhusazdf/256991dc-6a72-
40ac-ba6b-34ee9304cb22/0/%3Fi%3D0%26p%3Dyeisw%26s%3Dstyle-jidgff31

https://www.createlonline.com/fr/fax-serveur-rnis-s0-canaux-denregistrement-
xml-399_401-1455.html

https://www.amazon.com/2500-Classic-Control-Handset-Included/dp/B00YFZ1AVO

http://cerig.pagora.grenoble-inp.fr/icg/Dossiers/ISDN/ISDN-Chapitre5.html

https://inetdoc.net/articles/rnis/rnis.how.html#rnis.how.intf.pri

http://crajkumar.tripod.com/isdn/chapter4.html

https://www.telecomworld101.com/ISDN-BRI.html
21
Université de Blida 1 Master R&T/ Semestre 1
Faculté de Technologie UED : Normes Année 2019-2020
Département d’Electronique et Protocoles Mr Mahdi BERSALI

https://www.globalspec.com/reference/25921/203279/understanding-the-open-
systems-interconnect-reference-model

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le_OSI

22