Vous êtes sur la page 1sur 1

Biographie de Scipion l'Africain,

général romain (235-Liternum 183 avant J.-C.), vainqueur de Carthage

Il commence très jeune dans la carrière des armes ; âgé de 17 ans à peine, il prend part aux batailles du Tessin, où il
porte courageusement secours à son père blessé, puis de la Trébie et de Cannes, où il est tribun militaire et, où,
après le désastre, il prend le commandement d'un groupe de rescapés qu'il sait ramener jusqu'à Rome. En 213 avant
J.-C., il obtient avant l'âge l'édilité curule puis, sans passer par les charges de préteur et de consul, reprenant la
charge perdue par son père et son oncle, se posant en vengeur de sa famille et de sa patrie, il impose en 211 sa
candidature comme proconsul en Espagne pour y combattre les Carthaginois.
Il prend Carthagène en 209, puis, pénétrant en Andalousie, vainc Hasdrubal Barca à Baecula (près de l'actuelle
Bailén). Il ne peut pour autant empêcher Hasdrubal de rejoindre Hannibal en Italie. Mais Scipion inflige près d'Ilipa
(aujourd'hui Alcalá del Rio, dans la province de Séville) à l'armée carthaginoise dirigée par Magon et par Hasdrubal
Giscon (206 avant J.-C.) une défaite qui met pratiquement fin à la domination punique en Espagne. Consul en 205,
il réunit des troupes en Sicile d'où il observe attentivement les développements diplomatiques en Afrique, où une
alliance se noue entre Carthage et les Numides Masaesyles du roi Syphax. Parvenant à vaincre les hésitations du
Sénat, d'abord hostile à son projet de porter la guerre en Afrique alors qu'Hannibal, en Italie, constitue encore une
menace pour Rome, il réunit une armée en Sicile, et passe en Afrique (204) où il met le siège devant Utique (204
avant J.-C.), s'allie au roi de Numidie orientale Masinissa, incendie le camp de Giscon et de son allié Syphax (203),
et les met en déroute aux Grandes Plaines (Campi Magni, aujourd'hui Souk el-Arba, vers Béja). Menacée
directement, Carthage demande la paix, mais le retour d'Hannibal et de son armée (202) entraîne la poursuite de la
guerre. Avec son allié Masinissa, Scipion remporte la victoire décisive de Zama (202) qui met fin à la deuxième
guerre punique. Il reçoit en 201 le titre d'Africanus.
À la fin de sa vie, il accusé dans un procès pour malversations en même temps que son frère. Scipion l'Africain
n'est pas condamné, à la différence de son frère, mais malade, il choisit de s'exiler de Rome ; il se retire dans sa
propriété de Liternum, en Campanie, où il meurt peu après.
(encyclopédie Larousse)

Africanus superior non solum contusam et La république était frappée et ébranlée par les armes
confractam belli Punici armis rem des Carthaginois ; elle était même presque épuisée,
publicam, sed paene iam exsanguem atque expirante : cependant le premier Scipion l'Africain la
morientem Carthaginis dominam reddidit. rendit maîtresse de Carthage. Ses concitoyens
Cuius clarissima opera iniuriis pensando récompensèrent par des persécutions ses exploits
ciues uici ignobilis eum ac desertae paludis éclatants, et ce grand homme devint l'habitant d'un
accolam fecerunt. eiusque uoluntarii exilii village obscur, sur le bord d'un marais désert. Son exil
acerbitatem non tacitus ad inferos tulit, fut volontaire ; mais il n'emporta pas sa douleur chez
sepulcro suo inscribi iubendo « ingrata les morts sans en laisser un témoignage. Il fit graver
patria, ne ossa quidem mea habes ». quid sur son tombeau ces paroles : INGRATE PATRIE,
ista aut necessitate indignius aut querella TU NE POSSÈDES PAS MÊME MES
iustius aut ultione moderatius? cineres ei OSSEMENTS. Est-il rien de plus indigne que ce
suos negauit, quam in cinerem conlabi destin, de plus juste que cette plainte, de plus modéré
passus non fuerat. igitur hanc unam que cette vengeance ? Il refuse ses cendres à une ville
Scipionis uindictam ingrati animi urbs qui sans lui était réduite en cendres. C'est la seule
Romana sensit. vengeance que Scipion fait éprouver à la république
pour son ingratitude.
VALERI MAXIMI FACTORVM ET
VALERE MAXIME, Des faits et des paroles
DICTORVM MEMORABILIVM LIBER V
mémorables, livre V.
I/ Questions Notes :
1- Quelle période de la vie de Scipion ce texte évoque-t-il? Justifiez. - Reddidit => 3e p. du sg. Du
2- Retrouver dans le texte latin les expressions françaises en gras. parfait de verbe reddo, is, ere :
3- Quelle image de Scipion ce texte tend-il à donner? Justifiez en précisant rendre.
les qualités de Scipion. - Accola, ae, m. : voisin,
habitant.
- Vicus, i, m : village
II/ Traduire les phrases suivantes - palus, paludis, f. : marais.
1- Scipio Africanus rem publicam Carthaginis dominam reddidit. - Fecerunt parfait de faciunt
2- Cives Romani eum vici ignobilis accolam et desertae paludis fecerunt. - Sensit => 3e p. du sg. Du
3- Post mortem ejus, Roma Scipionis vindictam sensit. parfait de sentio, is, ire : sentir.