Vous êtes sur la page 1sur 72

METHODES D’ANALYSE DES

RISQUES INDUSTRIELS
ANALYSE
PRELIMINAIRE
DES RISQUES
SOMMAIRE
INTRODUCTION

IDENTIFICATION DES DANGERS ET DES SCENARIOS D’ACCIDENTS

ESTIMATION DES CONSEQUENCES

ESTIMATION DES FREQUENCES

EVALUATION DU RISQUE

ACCEPTATION DU RISQUE

REDUCTION DU RISQUE

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE LA MÉTHODE APR

APPLICATION DE L’APR POUR UNE UNITÉ DE STOCKAGE D’AMMONIAC


INTRODUCTION
BUT DE L’ANALYSE DU RISQUE : utilisation des informations disponibles
pour un système afin d’identifier les phénomènes dangereux et estimer
les risques

Identification des sources de dangers  Situations dangereuses


 Risques d’accidents pouvant conduire à des dommages sur les
personnes, l’environnement ou les biens

Estimation des risques  Hiérarchisation des risques par définition


d’un critère d’acceptabilité

Risques acceptables Risques non acceptables


RISQUES NON ACCEPTABLES

- Recherche des barrières de sécurité existantes pour vérifier leur


efficacité

- Barrières de sécurité existantes insuffisantes  Proposition d'autres


barrières

Barrières de Barrières de
prévention protection

Prévention de l’apparition des situations Limitation de la


dangereuses et risques éventuels gravité des
conséquences
ANALYSE DES RISQUES

Estimation des
Identification conséquences
Détermination Evaluation
des dangers et des risques
des scénarios des risques
associés Estimation des
d'accidents
fréquences

Mesures de
prévention NON
Acceptation
du risque ?

Mesures de
protection
OUI

Risque
accepté

GESTION ET MAÎTRISE
DES RISQUES
Analyse préliminaire de risques (APR) : démarche ou processus
visant l’évaluation des problèmes à résoudre en matière de maîtrise
des risques

APR : méthode utilisée tout au début d’un projet de maîtrise des


risques, avant les méthodes plus fines d’évaluations de risques
(Arbres de Défaillance, HAZOP, AMDEC, ...)

Phases de l’APR :

- Identification des dangers, des événements redoutés à prendre


en compte

- Evaluation et classement des risques associés

- Propositions des mesures de maîtrise des risques


IDENTIFICATION DES
DANGERS ET DES
SCENARIOS D’ACCIDENTS
Sources d’information pour l’identification des dangers et des scénarios
d’accidents

- Retour d’expérience

- Codes et réglementation en vigueur

- Informations relatives à l'exploitation (installations, équipements,


infrastructure, etc.) et à son environnement

- Réalisation d’une revue d’accidents passés, propres à l'exploitation


ou à d'autres exploitations similaires

Identification des dangers et Etablissement des


des éléments sensibles de scénarios d’accidents
l'exploitation
ANALYSE DES INCIDENTS /
ACCIDENTS PASSÉS

Identification a priori des incidents ou accidents susceptibles de se


produire à partir de l’historique d’accidents ou incidents déjà produits
sur le site étudié ou survenus sur des exploitations similaires

Détermination des causes les plus fréquentes d’accidents et collecte des


renseignements relatifs aux performances de barrières de sécurité

Base de travail pertinente


pour l’analyse des risques
INTERÊTS A PROTEGER

Equipements dont l’atteinte en cas d'accidents peut augmenter l'ampleur


et la gravité des conséquences

Augmentation du Difficulté de la tâche


nombre d’individus des intervenants lors
potentiellement atteints d’un accident

Occurrence d’autres Destruction de matériels


accidents découlant du de grande importance
premier (effet domino) pour l'exploitation

Equipements et installations indispensables au bon fonctionnement


de l'exploitation

Equipements nécessaires au maintien de la sécurité (salle de contrôle,


local d'extinction d'incendies, …)
IDENTIFICATION DES
SOURCES DE DANGERS

Identification des éléments dangereux de l’installation en se basant


sur sa description fonctionnelle

- Substances ou préparations dangereuses (matières premières,


produits finis, utilités, …)

- Equipements dangereux : réacteurs, chaudières, compresseurs, …

- Opérations dangereuses associées aux procédés utilisés

Recherche des sources de dangers externes susceptibles de provoquer


des accidents majeurs, ou des dommages à l‘installation étudiée

- Usine avoisinante, écrasement d’avion, actes de malveillance, …

- Evénements d’origine naturelle (inondations, séismes, ...)


SCÉNARIOS D’ACCIDENTS

Etablissement d’une liste de scénarios d’événements susceptibles


d'engendrer des conséquences critiques ou catastrophiques pour
l‘installation

Utilisation du concept de « scénario le plus pénalisant »  conséquences


maximales en termes de personnes touchées, d’installations affectées et de
niveau d’impact (coûts économiques et médiatiques)

Scénario d’accident :

- Conditions d’occurrence du scénario d’accident

- Evaluation de l’étendue et de la gravité des conséquences de l’accident


Utilisation du modèle « nœud de papillon » pour décrire chaque
scénario d’accident

C
O
N
C S
A E
U EVÉNEMENT Q
S REDOUTÉ U
E E
S N
C
SCENARIO E
S

- Identification de toutes les causes pouvant donner lieu à l'évènement redouté

- Inventaire des conséquences et description des mesures à prendre pour


les limiter
ESTIMATION DES
CONSEQUENCES
Conséquence = résultat d’un événement sur l’exploitation étudiée

But de l’estimation des conséquences liées aux scénarios


d’accidents retenus : établir et quantifier les impacts de ces
événements sur l'exploitation

Nécessité d’établir une échelle de gravité des conséquences

– Exemple d’échelle de gravité (norme européenne CENELEC EN 50126) –

Niveau de Conséquences pour les personnes ou Conséquences pour


gravité l’environnement l’exploitation
Des morts et/ou plusieurs personnes Perte de plusieurs
Catastrophiqu gravement blessées et/ou des dommages systèmes importants
e majeurs pour l’environnement
Un mort et /ou une personne grièvement Perte d’un système
Critique blessée et/ou des dommages graves pour important
l’environnement
Marginal Blessures légères et /ou menace grave pour Dommages graves pour
(significatif) l’environnement un (ou plusieurs)
systèmes(s)
Insignifiant Eventuellement une personne légèrement Dommages mineurs
(mineur) blessé pour un système
Utilisation de la « logique d’agrégation des conséquences » pour
l'évaluation des conséquences

Logique d’agrégation des conséquences : passage d’une évaluation


séparée des conséquences (conséquence sur les personnes, sur les
biens ou sur l’environnement, ...) à leur évaluation globale

Pratique d’agrégation souvent utilisée : « la règle du maximum »

Prendre la note la plus haute répertoriée


sur l’une des échelles de gravité
ESTIMATION DES
FREQUENCES
Fréquence d’occurrence = possibilité qu’un accident se produise
et que des éléments sensibles de l'exploitation soient affectés par
les conséquences découlant de cet accident

Détermination de la fréquence d’occurrence :

- Démarche statistique basée sur l’historique des incidents et


accidents survenus dans l’exploitation

- Utilisation de bases de données d’accidents sur des exploitations


utilisant des matériels similaires
Exemple d’échelle de probabilité ou fréquence d’occurrence d’une
situation dangereuse (norme européenne CENELEC EN 50126)

Niveau Description

Fréquent Susceptible de se produire fréquemment. La situation dangereuse


est continuellement présente.

Probable Peut survenir à plusieurs reprises. On peut s’attendre à ce que la


situation dangereuse survienne souvent.

Occasionnelle Susceptible de survenir à plusieurs reprises. On peut s’attendre à


ce que la situation dangereuse survienne à plusieurs reprises.

Susceptible de se produire à un moment donné du cycle de vie du


Rare système. On peut raisonnablement s’attendre à ce que la situation
dangereuse se produise.

Peu susceptible de se produire mais possible. On peut supposer


Improbable que la situation dangereuse peut exceptionnellement se produire.

Invraisemblable Extrêmement improbable. On peut supposer que la situation


dangereuse ne se produira pas.
Limitation parfois du nombre de niveaux à 3 : événement fréquent,
peu fréquent ou rare, puisque la fréquence ne joue pas un rôle
important dans la méthode APR

Utilisation de la « logique d’agrégation des fréquences » : passage


d’une évaluation partielle du niveau de probabilité à une évaluation
globale du niveau de probabilité
EVALUATION
DU RISQUE
Evaluation du Risque = combinaison d’une fréquence d’occurrence
d’un événement et de la gravité de ses conséquences

Détermination du niveau de
risque de l’événement dangereux

Matrice de criticité « fréquence - gravité »


Gravité
Fréquence Insignifiant Marginal critique Catastrophique
(mineur) (significatif)
Fréquent
Probable
Occasionnel
Rare
Improbable
Invraisemblable
ACCEPTATION
DU RISQUE
Comparaison du niveau de risque estimé à un niveau jugé
acceptable ou tolérable

L’acceptabilité du risque peut évoluer avec le temps suivant la


progression de l’information et de la culture du risque

Définition de critères d’acceptabilité du risque : étape-clé dans


le processus de gestion du risque

Les critères d’acceptabilité dépendent de :

- Facteurs éthiques, moraux, économiques, politiques, …

- Contraintes : contexte de l’établissement, objectifs de la gestion


des risques, …
Critères d’acceptation retenus : doivent être bien connus et explicités
préalablement à toute phase d’analyse des risques

Critères d’acceptation souvent fondés sur le principe ALARP (As Low As


Reasonably Practicable)

ALARP : signifie que le risque résiduel (risque subsistant après l’application


des mesures de sécurité) sera aussi bas que raisonnablement faisable

Principe ALARP  un risque est si bas qu'essayer de le rendre plus bas


serait réellement plus coûteux  Risque tolérable

Prises de mesures « raisonnables » et/ou « praticables » pour réduire


le risque jusqu’à l’obtention d’un risque tolérable
Limites des risques « acceptables » et « tolérables » établies
en fonction des :

- Directives de sûreté et sécurité

- Spécifications de l’exploitation étudiée

- Normes et lois nationales et internationales

- Suggestions des organismes consultatifs

Approche ALARP  Comparaison du coût engagé dans la mise en


place et l’utilisation des moyens de réduction du risque avec celui gagné
par l'amélioration attendue en termes de réduction essayée de risque
- Diagramme de « carotte » : triangle ovale au centre,
marquant les différents niveaux d'acceptabilité du risque -

Zone de risque Le risque ne peut être justifié que dans


inacceptable des circonstances exceptionnelles

Acceptable uniquement si la réduction


du risque est impossible ou si les coûts
sont tout à fait disproportionnés par
Zone ALARP ou zone de rapport à l'amélioration attendue
risque tolérable (le risque
est pris uniquement si un
avantage est escompté)
Acceptable si, en terme de coûts, la
réduction du risque est supérieure à
l'amélioration attendue

Zone acceptable Les risques sont considérés si faibles


que les efforts consentis pour les
(la démonstration détaillée de réduire ne seraient probablement
l'ALARP n'est pas nécessaire) justifiés par aucun critère ALARP
Quatre niveaux d'acceptabilité définis par le principe ALARP

- Classe I : risque intolérable, qui doit être éliminé - Classé dans la zone
inacceptable

- Classe II : risque indésirable, tolérable uniquement s'il est impossible


de réduire le risque ou si le coût de la réduction est disproportionné par
rapport à l'amélioration possible - Classé dans la zone ALARP

- Classe III : risque acceptable moyennant un contrôle approprié


et l'accord de l'exploitation étudiée - Classé dans la zone ALARP

- Classe IV : risque négligeable - Classé dans la zone acceptable


Prise en compte du principe ALARP dans la matrice de criticité :
identification des 4 classes de risque à partir du croisement entre la
fréquence d’occurrence de l'accident et la gravité de ses conséquences

Gravité
Fréquence
Insignifiant (mineur) Marginal (significatif) critique Catastrophique
Fréquent II I I I
Probable III II I I
Occasionnel III III II I
Rare IV III III II
Improbable IV IV III III
Invraisemblable IV IV IV IV

Classe I : risque intolérable

Classe II : risque indésirable mais tolérable (impossible à réduire ou coûts élevés)

Classe III : risque acceptable moyennant un contrôle approprié

Classe IV : risque négligeable


REDUCTION
DU RISQUE
Réduction ou maîtrise du risque = ensemble d’actions ou dispositions
entreprises en vue de diminuer la probabilité ou la gravité des dommages
associés à un risque particulier

But de la réduction ou maîtrise du risque : réduire les risques jugés


inacceptables à un niveau acceptable

Deux types d’actions de maîtrise du risque :

- La prévention  Réduire la probabilité d’occurrence et/ou éliminer


les causes de la situation dangereuse à l’origine du dommage

- La protection  limiter la gravité du dommage considéré, s’assurer que


les conséquences soient limitées en influençant la nature et l’étendue de
l'événement et/ou en protégeant l’homme
Probabilité
d’occurrence
Zone
ALARP Risque
identifié
PROTECTION
X

PREVENTION
Zone
inacceptable

Zone acceptable

Gravité des
conséquences
PRÉSENTATION DES
RÉSULTATS DE LA
MÉTHODE APR
- Tableau-type synthétisant les résultats de la méthode APR -

Sous-système Phase Entité Événement Situation Événement Effets ou Occurrence Mesures de Application
ou dangereuse causant une dangereuse causant Accident conséquences Gravité (fréquence) prévention des
équipement situation un ou de mesures
dangereuse accident protection

. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
Pour chaque élément dangereux identifié : chercher les événements
dont l’occurrence pourrait amener à des situations dangereuses

Situation dangereuse = élément dangereux + événement

Fuite de gaz = Stockage de gaz Fuite


inflammable
+
inflammable
stockée

Pour chaque situation dangereuse : chercher les événements pouvant


provoquer des accidents

Accident = Situation dangereuse + événement

Explosion = Fuite de gaz + Flamme


Incendie inflammable
stockée
Estimation de la fréquence d’occurrence et de la gravité
des conséquences

- Les événements « fuite » et « présence de flammes » ne peuvent


être considérés comme improbables

- La gravité de l’explosion ou de l’incendie dépend de nombreux


facteurs : quantité de gaz, confinement, personnes exposées au
risque, valeur des biens exposés, ...

Mesures de prévention ou de protection

Action sur la probabilité de fuite Action sur les facteurs aggravant les
et la probabilité de flamme dommages d’explosion ou d’incendie

Rendre le risque d’explosion


ou d’incendie acceptable
Exemples d’actions de prévention ou de protection

Interdictions
Limitation de la
de fumer
quantité stockée

Interdiction d’accès
Détection de gaz à toute personne en
dans l’atmosphère période de stockage

Interrupteurs électriques Eloignement d’autres


anti-étincelles produits dangereux ou
inflammables
EXEMPLE : RECHERCHE DE SITUATIONS DANGEREUSES
D’UN SYSTÈME DE TRANSPORT FERROVIAIRE

Source de danger = énergie cinétique du train

- Situation dangereuse 1 : Obstacle sur la voie parcourue

EVÉNEMENTS

Chute d’un Malveillance


rocher sur la voie
Chargement perdu
par une circulation
Chute d’une
ferroviaire sur la voie
grue sur la voie

Coulée de boue Véhicule routier


sur la voie sur la voie
- Situation dangereuse 2 : Circulations ferroviaires se dirigeant
l’une vers l’autre sans dispositif d’arrêt avant la rencontre

EVÉNEMENTS

Défaillance de la Annulation intempestive


signalisation d’un dispositif de sécurité
par un aiguilleur

Non-respect d’un
signal d’arrêt par un
mécanicien Engagement non autorisé
d’une circulation depuis
un chantier
- Situation dangereuse 3 : Personnes sur les voies parcourues
par une circulation

EVÉNEMENTS

Agent de maintenance travaillant Autorisation de traverser


sur la voie parcourue au lieu de la donnée à tort
voie consignée suite à une erreur
ou un malentendu

Traversée non autorisée de Véhicule routier avec conducteur ou


voie par des tiers ou par des passager franchissant ou immobilisé
voyageurs ou par des agents sur un passage à niveau qui se ferme
Source de danger = la haute tension de la caténaire

- Situation dangereuse 4 : Personnes montées sur des véhicules


ferroviaires sous caténaire alimentée

EVÉNEMENTS

Personnes non autorisées Erreurs dans la procédure de


(ex : des enfants qui jouent) consignation conduisant des agents à
monter sous une caténaire qu’ils
croient à tort consignée

Non-respect des règles de


sécurité par des agents ayant
à intervenir sur la toiture
d’engins ou de véhicules
- Situation dangereuse 5 : Personnes portant de longues échelles
ou perches, à proximité de la caténaire

EVÉNEMENTS

Personnes non autorisées Non-respect des règles de


dans les emprises sécurité par personnes
formées et habilitées

Personnes non formées aux


dangers, autorisées à intervenir
sous caténaire non consignée
- Situation dangereuse 6 : Caténaire non disjonctée tombée à terre

EVÉNEMENT

Rupture d’éléments de la caténaire


provoquant la chute sans contact avec
un conducteur provoquant la disjonction
RECHERCHE DES SOURCES POTENTIELLES DE DANGERS

Recherche basée sur des listes spécifiques à chaque domaine


technique :

- Dangers électriques (risques d’électrocution, d’échauffement)

- Dangers mécaniques (risques de coupures, chocs, ruptures)

- Dangers chimiques (risques de corrosion, d’explosion, ...)

- Dangers biologiques (risques de maladie, d’empoisonnement, ...)

- Dangers liés aux combustibles (risques d’incendie, d’échauffement, ...)

- Dangers liés à l’atmosphère (risque d’asphyxie, ...)


ÉLÉMENTS ET SITUATIONS DANGEREUSES
DANS L’AÉRONAUTIQUE

Eléments dangereux Situations dangereuses


Combustible Accélération
Propergols Contamination
Catalyseurs chimiques Corrosion
Charges explosives Réactions chimiques
Capacités Électricité (pannes, chocs, chaleurs, action faite par
Batteries mégarde)
Conteneurs sous pression Explosion
Ressorts tendus Feu
Systèmes de suspension Chaleur, température (y compris variations)
Fluides sous pression Fuites
Générateurs électriques Humidité, buée
Objets susceptibles de tomber Oxydation
Objets susceptibles de se déplacer, d’être catapultés Pression (trop élevée, trop faible, variations rapides)
Dispositifs de chauffage Chutes, mouvements, catapultage d’objets
Pompes Radiations (thermique, électromagnétique, ultraviolet,
Ventilateurs, hélices, soufflantes nucléaire, ionisation...)
Machines tournantes Chocs
Interrupteurs, dispositifs de mise à feu Concentration de contraintes
Éléments nucléaires Endommagement structurel
Réacteurs Toxicité
Matériaux favorables à l’électricité statique Vibration et bruit...
Énergie sous toutes ses formes
APPLICATION DE
L’APR POUR UNE
UNITÉ DE STOCKAGE
D’AMMONIAC
PRESENTATION DU SYSTÈME

Composition de l’unité de stockage de l’ammoniac

- 2 bacs de stockage d’ammoniac de capacité unitaire 15.000 t

- 2 réchauffeurs d’ammoniac utilisés pour porter la température


de l’ammoniac à 5°C pour son transfert vers l’usine

- 4 motopompes pour le transfert d’ammoniac à l’usine et le


conditionnement de la conduite de déchargement

- 4 compresseurs d’ammoniac pour maintenir la température de


stockage d’ammoniac au sein des bacs ainsi celle des tuyauteries
à -33°C (ammoniac liquide)
- Schéma de maintien en froid des bacs de stockage d’ammoniac -
55IE 01 55IE 02 55IE 03 55IE 04
55IE 14

M2

M1 AIR
55 IR 01 55 IR 02

55 IR 09 N2 N2
55 IR 07 SF SF
VERS DN 250
VERS DN 250

IP 05 IP 06
LEGENDE
IR 06
DN 250 NH3 LIQ
FILTRE
DN 400 NH3 LIQ -33°C
NH3 GAZ IR 12 IR 11 IR 10 IR 05
NH3 LIQUIDE +17°C POMPES D'HUILE
NH3 LIQUIDE -33°C 55IP 07/08/09/10/11
DN 50 NH3 GAZ
DEGAZAGE VANNE HV 603/604
IP01/02/03/04
NH3 GAZ COMPRIME VANNE LV 227A/B
EAU FROIDE VANNE FAL 406 IP 10 IP 11
EAU CHAUDE IP 09 IP 08 IP 07
HUILE DE LUBRIFICATION VANNE HV 601/602
DES COMPRESSEURS IE 10 IE 11 IE 09 IE 08 IE 07
NH3 + HUILE
VAPEUR ANTI IC 03
CONDENSATION IC 04 IC 02 IC 01
55 IR 03
VERS SF
AMMONIAC

Ammoniac (NH3) : Gaz incolore, peu inflammable, toxique avec une forte
odeur piquante - Densité par rapport à l’air = 0.579 - TLiquéfaction = -33°C
TSolidification = -77°C

Très soluble dans l’eau (1 part d'eau en volume absorbe  200 parts de
vapeur d'ammoniac en volume) + Dégagement de chaleur lors de la
dissolution

Exemples d’utilisation : Agent de nettoyage - Fabrication des pattes à


papier - Synthèses de l’acide nitrique, du nitrate d’ammonium (explosif), de
l’acide cyanhydrique, de l’urée (polymères) et du perchlorate d’ammonium
(propergol pour fusées)

Limites inférieures et supérieures d’explosibilité : LIE = 16% - LES = 25%

(NH3)Gaz stable à Tambiante, brûle à l’air au contact d’une flamme en


donnant de l’azote et de l’eau
TOXICITÉ DE L’AMMONIAC

Atteintes corporelles lors de l’exposition à une atmosphère chargée de NH3

- Atteintes oculaires : larmoiement - conjonctivites - atteintes de


la cornée plus au moins profondes

- Atteintes cutanées : brûlures moyennement graves dues aux


solutions ammoniacales - dermites de contact

- Atteintes respiratoires : irritation des voies respiratoires supérieures


avec éternuement, dyspnée et toux - œdème aigu du poumon ainsi
que des bronches et des pneumopathies aigües

- Brûlures digestives : douleurs très intenses et état de choc -


œdème de la glotte
Réglementation de la concentration limite autorisée d’ammoniac en
atmosphère de travail : entre 25 et 50 ppm

Concentration Effets Temps d’exposition


en mg/m3
3.5 Odeur perceptible par certains individus.
18 Odeur perceptible par la plupart des Valeur limite moyenne d’exposition professionnelle en France et
individus. dans de nombreux pays.
Irritation perceptible par la plupart des Tolérable jusqu’à 2 heures pour les personnes non habituées à
35-70 individus, au niveau des yeux. être exposées ; les personne habituées peuvent supporter pendant
le même temps des concentrations plus élevées.
Irritation des yeux, des voies nasales et des
87-100 muqueuses. Temps d’exposition supérieur à 1 heure
Irritation de la gorge et des voies
respiratoires supérieures.
140 Nausées et maux de tête
Une exposition d’une 1/2 h à 1h n’entraîne pas de dommages
280-490 Irritation immédiate des yeux, du nez, de la sérieux bien qu’une irritation de l’appareil respiratoire supérieur
gorge et des voies respiratoires supérieures. puisse persister pendant 24 h à la suite d’une exposition de 30
min. Une aggravation de problèmes respiratoires préexistants
peut survenir.
Des dommages aux yeux et au système respiratoire peuvent
700-1400 Toux importante. Irritation grave des yeux, survenir s’ils ne sont pas traités rapidement. Une exposition de
du nez et de la gorge, spasmes des 30 min peut entraîner des effets très sérieux sur les personnes
bronchiques. prédisposées aux problèmes respiratoires.

2100-2800 Toux importante. Irritation grave des yeux, Peut être fatal après 30 min.
du nez et de la gorge.
3500-8400 Spasme respiratoire. Asphyxie rapide, Fatal en quelques minutes.
œdème sérieux, strangulation.
(NH3) non catalogué dans la catégorie de gaz inflammables

(NH3) non très combustible

Cas où la chaleur provient d'une autre source (sol ou apport d'eau)


 possibilité de déclenchement de feu

A l'opposé du mélange air-ammoniac, des mélanges oxygène-


ammoniac sont très explosifs
MÉTHODOLOGIE D’APPLICATION DE L’APR

But de la méthode APR : identification des événements indésirables

Première étape : recherche des éléments ou des événements


dangereux du système

Deuxième étape : analyse des séquences d’événements transformant


les situations dangereuses en accidents

Troisième étape : étude des conséquences des accidents et préconisation


des mesures correctives et préventives ramenant le risque à un niveau
acceptable
Tableaux APR

- Sous-système étudié - phase ou le type de fonctionnement étudié

- Eléments dangereux et événements pouvant créer des situations


dangereuses

- Evénements associés aux situations dangereuses recensées


pouvant causer des accidents

- Conséquences de l'accident

- Classification par gravité G des effets de chaque accident potentiel

- Estimation préliminaire de la probabilité d’occurrence F de l’accident


(historique des accidents et incidents - bases de données)
Niveau de gravité Description
5 Atteintes de l'environnement externe avec décès et
dégâts matériels trop importantes
4 Atteintes limitée à l'intérieur du site avec pertes
humaines
3 Atteintes limitées à l'intérieur du site avec blessés
2 Atteintes limitée à l'intérieur du site sans dégâts humains

1 Faibles dégâts matériels

Niveau de fréquence Définition


5 L'événement est arrivé plusieurs fois sur le site.
4 L'événement s'est déjà produit une fois sur le site
3 L'événement est connu pour s'être produit plusieurs fois
sur des sites ayant le même type d'activités.
2 L'événement est connu pour s'être produit une fois sur
un site ayant le même type d'activités.
L'événement n'a pas d'historique connu dans la
1 profession ni d'enregistrement dans les banques de
données.
- Calcul de la criticité plane C = F x G  Classification des événements
accidentels dans les trois zones de risque : acceptable, tolérable (ou à
surveiller), inacceptable

Gravité G
Probabilité F 1 2 3 4 5
5
4
3
2
1

Zone de risque acceptable

Zone de risque à surveiller

Zone de risque inacceptable

- Mesures préventives et correctives éventuelles et leurs applications


TABLEAUX APR
Repère Sous- Phase Entité Événement Situation Événement Accident Effets ou G F Mesures de Application
système ou dangereuse causant une dangereuse causant potentiel conséquences prévention des
équipement situation un accident ou de mesures
dangereuse protection
Circuit de Mise en Présence Différence de -Choc thermique -Défaillance des Fuite -Intoxication 5 5 -Prévoir des A réaliser
dépotage froid de la d’ammoniac température instruments de d’ammoniac du personnel simulations sur les
d’ammoniac conduite gazeux dans la entre -Déplacement de mesure -Pollution de fuites d’ammoniac
1 de conduite l’ammoniac du la conduite l’environneme -Visualiser un A réaliser
dépotage pipeline et -Déplacement de nt contrôle
l’ammoniac la conduite hors systématique des
dépoté tolérance instruments de
mesure
-Rupture de la -Prévoir un anti- A réaliser
conduite bélier
-Prévoir des A étudier et
détecteurs de fuite installer
d’ammoniac au
niveau de la
conduite
Présence Absence de Retour Mauvaise Panne des -Augmentation 2 2 -Remise en état de A réaliser
d’ammoniac contrôle du d’ammoniac indication des compresseur de la pression marche automatique
2 liquide niveau de liquide aux instruments s en service au niveau de la de l’asservissement
dégazeur compresseurs conduite et des entre les pompes et
bacs le niveau du
-Ouverture des dégazeur
soupapes -Prévoir un planning A réaliser
de contrôle et
d’entretien du
niveau du dégazeur
Dépotage Bras de Mauvais temps Déplacement du -Non étanchéité de Fuite -Intoxication 5 4 -Saisir rapidement A réaliser
déchargement bras hors zone la double vanne d’ammoniac du personnel par la météo tout
3 d’ammoniac du débattement -Défaillance de la par rupture -Pollution de changement de
déconnexion du bras et du l’environneme temps
d’urgence flexible nt -Prévoir un sas A réaliser
équipé de tenues
anti-ammoniac
-Prévoir des A réaliser
simulations sur les
fuites d’ammoniac
Repère Sous- Phase Entité Événement Situation Événement Accident Effets ou G F Mesures de Application
système ou dangereuse causant une dangereuse causant potentiel conséquences prévention des
équipement situation un accident ou de mesures
dangereuse protection

Circuit de Dépotage Pipeline Corrosion ou -Vieillissement -Coups de bélier Fuite -Intoxication 5 3 -Contrôler A réaliser
4 dépotage usure du pipeline -Points faibles au d’ammoniac du personnel périodiquement
d’ammoniac -Perte niveau des -Pollution de l’état de corrosion
d’épaisseur du soudures l’environneme externe de la
pipeline nt conduite
-Prévoir des A réaliser
simulations sur les
fuites d’ammoniac

Présence Débit très Augmentation -Excès d’arrivée Fuite -Intoxication 2 2 --Exiger le respect A réaliser
5 d’ammoniac important au de la pression au des gaz aux bacs d’ammoniac du personnel du débit au début du
gazeux au début du niveau des bacs -Echappement des par -Pollution de dépotage
niveau de la dépotage et de la conduite gaz d’ammoniac ouverture l’environneme -Prévoir des A réaliser
conduite et des soupapes nt simulations sur les
des bacs fuites d’ammoniac
Réchauffemen Augmentation -Excès d’arrivée Fuite -Pollution de 2 2 -Prévoir des A réaliser
6 Hors Présence t de de la pression des gaz aux bacs d’ammoniac l’environneme simulations sur les
dépotage d’ammoniac l’ammoniac -Echappement des par nt fuites d’ammoniac
gazeux dans la gaz d’ammoniac ouverture -Asphyxie du -Superviser en A réaliser
conduite des soupapes personnel permanence la
de la pression de la
conduite conduite
et/ou des
bacs
Repère Sous-système Phase Entité Événement Situation Événement Accident Effets ou G F Mesures de Application
ou dangereuse causant une dangereuse causant potentiel conséquences prévention des
équipement situation un accident ou de mesures
dangereuse protection
Bacs de Stockage Soupapes Augmentation Ouverture Evaporation Blocage des -Intoxication du 2 4 -Prévoir des A réaliser
7 stockage d’ammoniac de la pression des soupapes importante soupapes en personnel simulations sur les
d’ammoniac au niveau des d’ammoniac position -Pollution de fuites d’ammoniac
bacs ouverte l’environnement -Remise en état de A réaliser
engendrant marche automatique
une fuite de l’asservissement
d’ammoniac entre les
compresseurs et les
pressostats
Panne au 2 1 -Prévoir des A réaliser
8 niveau de la simulations sur les
boucle de fuites d’ammoniac
réfrigération -Prévoir un contrôle A réaliser
périodique de la
boucle de
réfrigération
Virole Séisme Rupture de Séisme plus Rupture des Intoxication du 5 2 -Prévoir des A réaliser
9 la virole puissant que bacs personnel et simulations sur les
prévu endommagement fuites d’ammoniac
de l’unité et des -Existence d’une Existant
voisinages à cuvette de rétention
grande distance
-Pertes des Fuite -Intoxication du 4 2 -Envisager un A réaliser
Corrosion Fissure au caractéristiq d’ammoniac personnel contrôle périodique
niveau de la ues des -Pollution de de l’état des joints et
10 virole boulons et l’environnement des boulons
des joints -Prévoir des A réaliser
-Fissuration simulations sur les
des cordons fuites d’ammoniac
de soudure -Contrôler A réaliser
périodiquement
l’état de la corrosion
des viroles
Repère Sous-système Phase Entité Événement Situation Événement Accident Effets ou G F Mesures de Application
ou dangereuse causant une dangereuse causant potentiel conséquences prévention des
équipement situation un accident ou de mesures
dangereuse protection
Bacs de Stockage Toit Corrosion Fuite -Pertes des Fuite -Intoxication du 3 2 -Envisager un A réaliser
stockage d’ammoniac d’ammoniac caractéristiqu d’ammoniac personnel contrôle périodique
d’ammoniac es des -Pollution de de l’état des joints et
11 boulons et l’environnement des boulons
des joints -Contrôler A réaliser
périodiquement
l’état de la corrosion
de la toiture des bacs
-Prévoir des A réaliser
simulations sur les
fuites d’ammoniac
-Renouveler A réaliser
périodiquement la
peinture du toit des
bacs
Tuyauteries Corrosion Perte Pertes des Fuite -Intoxication du 2 4 -Envisager un A réaliser
12 d’étanchéité caractéristiqu d’ammoniac personnel contrôle périodique
des brides de es des -Pollution de de l’état des joints et
la tuyauterie boulons et l’environnement des boulons
des joints -Prévoir des A réaliser
simulations sur les
fuites d’ammoniac
Bac -Maintien Dépression Blocage des Entrée d’une Explosion du bac 5 1 Remise en état de A réaliser
des excessive du casses vides quantité très marche automatique
compresseur bac de en position importante du fonctionnement
s en service service ouverte d’air dans le des compresseurs
13
après la bac avec les pressostats
chute de la basse et haute
pression pression des bacs
-Dépotage à
une
température
très basse
Repère Sous- Phase Entité Événement Situation Événement Accident Effets ou G F Mesures de Application
système ou dangereuse causant une dangereuse causant potentiel conséquences prévention des
équipemen situation un accident ou de mesures
t dangereuse protection
Circuit Maintien Tuyauteries Corrosion Fissure ou perte -Oxydation Fuite -Intoxication 2 4 -Renouveler A réaliser
14 frigorifique en froid d’épaisseur -Milieu marin d’ammoniac du personnel périodiquement la
des bacs corrosif -Pollution de peinture des
-Milieu l’environneme tuyauteries et
poussiéreux et nt contrôler la qualité
agressif de la peinture
utilisée
-Prévoir des A réaliser
simulations sur les
fuites d’ammoniac
-Contrôler A réaliser
systématiquement
l’état des tuyauteries
Accessoires -Durée de Endommagemen -Vieillissement Fuite -Intoxication 2 4 -Prévoir des A réaliser
15 (joints, fonctionnement t des accessoires des accessoires et d’ammoniac du personnel simulations sur les
piquages, des accessoires altération de leur -Pollution de fuites d’ammoniac
vannes, …) -Variation des performance l’environneme -Prévoir une A réaliser
paramètres de -Perte de nt disponibilité
marche de l’étanchéité des permanente des
l’unité connexions avec la accessoires de
tuyauterie rechange
Compresseurs Augmentation Surpression des -Dysfonctionnemt -Ouverture -Intoxication 1 2 -Prévoir un contrôle A réaliser
16 de la pression bacs des compresseurs des soupapes du personnel périodique de la
au niveau des -Réduction des engendrant -Pollution de disponibilité des
bacs capacités une fuite l’environneme compresseurs
frigorifiques des d’ammoniac nt -Prévoir des A réaliser
compresseurs simulations sur les
fuites d’ammoniac
- Remise en état de A réaliser
marche automatique
du fonctionnement
des compresseurs
avec les pressostats
basse et haute
pression des bacs
Repère Sous-système Phase Entité Événement Situation Événement Accident Effets ou G F Mesures de Application
ou dangereuse causant une dangereuse causant potentiel conséquences prévention des
équipement situation un accident ou de mesures
dangereuse protection
Circuit Maintien Compresseurs -Chute de la Dépression Maintien des Entrée d’une Explosion du 5 1 Remise en état de A réaliser
17 frigorifique en froid pression au excessive du bac compresseurs quantité très bac marche automatique
des bacs niveau du bac en service importante le fonctionnement
d’air dans le des compresseurs
bac avec les pressostats
basse et haute
pression des bacs
Repère Sous-système Phase Entité Événement Situation Événement Accident Effets ou G F Mesures de Application
ou dangereuse causant une dangereuse causant potentiel conséquences prévention des
équipement situation un accident ou de mesures
dangereuse protection
Transfert Soutirage Pompes, Durée de Diminution de -Vieillissement Fuite -Intoxication 2 4 -Envisager un A réaliser
18 d’ammoniac d’ammoniac conduite fonctionnement la fiabilité des des accessoires d’ammoniac du personnel contrôle
vers l’usine à partir des d’aspiration équipements -Perte -Pollution de périodique de
bacs et d’étanchéité l’environneme l’état des
accessoires (joints, nt pompes et
garnitures) accessoires
-Rupture de la -Prévoir des A réaliser
conduite simulations sur
les fuites
d’ammoniac
Refoulement Réchauffeurs Contact entre la Evaporation Mélange entre Augmentatio Ouverture des 2 4 -Installer un pH- Existant
19 des pompes vapeur et excessive de la vapeur et n de la soupapes mètre à la sortie
l’ammoniac l’ammoniac l’ammoniac pression au engendrant une du condensat
dans la calandre niveau de la fuite -Prévoir un Existant
calandre du d’ammoniac entretien
réchauffeur préventif des
faisceaux
tubulaires des
réchauffeurs
-Prévoir des A réaliser
simulations sur
les fuites
d’ammoniac
Conduite de Pipeline -Corrosion -Pertes Chocs Fuite -Intoxication 5 2 -Contrôler A réaliser
20 transfert -Variation de d’épaisseur de la thermiques d’ammoniac du personnel périodiquement
température conduite -Pollution de l’état de
l’environneme corrosion
nt externe de la
conduite de
transfert
-Prévoir des A réaliser
simulations sur
les fuites
d’ammoniac
Passage de la Risque Heurt et Fuite -Intoxication 5 1 Installation de Existant
21 conduite sur le d’explosion des collision des d’ammoniac des voisinages cuvettes
rack au-dessus camions et véhicules à de grande -Pollution de enterrées à
de la route endommagemen grande hauteur envergue l’environneme proximité de la
t de la structure avec la suite à la nt route pour éviter
de la charpente structure du rupture du la dispersion de
rack pipeline l’ammoniac
Repère Sous- Phase Entité Événement Situation Événement Accident Effets ou G F Mesures de Application
système ou dangereuse causant une dangereuse causant potentiel conséquences prévention des
équipement situation un accident ou de mesures
dangereuse protection
Transfert Conduite Pipeline Séisme Cisaillement des Séisme ou chocs -Rupture du -Endommagement
22 d’ammoniac de poteaux supports plus puissants pipeline de l’unité et des
vers l’usine transfert que prévus -Fuite voisinages à grande
(suite) d’ammoniac distance
-Pollution de
l’environnement

-Joints des Durée de -Vieillissement -Pertes des Fuite -Intoxication du 3 1 -Prévoir une Existant
23 tuyauteries fonctionnement des joints caractéristiques d’ammoniac personnel disponibilité
- Brides -Diminution de des accessoires -Pollution de permanente
-Vannes la fiabilité des -Pertes de l’environnement des accessoires
-Indicateurs indicateurs de l’étanchéité des de rechange
de mesure mesure joints -envisager un A améliorer
contrôle
périodique de
l’état des joints
et des boulons
-Prévoir des A réaliser
simulations sur
les fuites
d’ammoniac
GRILLE DE CRITICITÉ PLANE ET SYNTHÈSE DE L’APR

Tableaux APR  Estimation de G et de F pour chaque accident potentiel,


identifié par son repère  placement dans la grille de criticité plane

Gravité G
Probabilité F 1 2 3 4 5
5 1
4 7, 12, 14, 3
15, 18, 19
3 4
2 16 2, 5, 6 11 10 9, 20
1 8 13, 17,
21, 22, 23

Zone de risque acceptable

Zone de risque à surveiller


Zone de risque inacceptable
Résultats de la grille de criticité plane de l’installation d’ammoniac :

6 risques 12 risques à 5 risques


acceptables surveiller inacceptables

Risques liés à une fuite d’ammoniac


de forte concentration  intoxication
du personnel et une pollution de
l’environnement  G = 5

Repère Description événement


1 Déplacement et/ou rupture de la conduite de dépotage engendrant une
fuite d'ammoniac
3 Non étanchéité de la double vanne et/ou défaillance de la déconnexion
d'urgence du bras de déchargement et fuite d'ammoniac
4 Points faibles au niveau des soudures engendrant fuite d'ammoniac
9 Séisme plus puissant que prévu et explosion des bacs
20 Déplacement et/ou rupture de la conduite de transfert vers l’usine
engendrant une fuite d'ammoniac
Moyens de prévention et de maîtrise des conséquences mis en évidence
par l’APR :

- Prévoir des simulations des fuites d'ammoniac

- Prévoir un contrôle systématique des instruments de mesure

- Prévoir un anti-bélier au niveau de la conduite

- Prévoir des détecteurs de fuite d'ammoniac au niveau de la conduite

- Remise en état de marche automatique de l'asservissement entre


les pompes et le niveau du dégazeur

- Prévoir un planning de contrôle et d'entretien du niveau du dégazeur

- Saisir en urgence tout changement météorologique

- Prévoir un sas équipé des tenues anti-ammoniac


- Contrôler périodiquement l'état de corrosion externe de la conduite

- Remise en état de marche automatique de l'asservissement entre les


compresseurs et les pressostats basse et haute pression des bacs

- Prévoir un contrôle périodique de la boucle de réfrigération

- Envisager un contrôle périodique de l'état des joints et des boulons

- Contrôler périodiquement l'état de la corrosion des viroles

- Renouveler périodiquement la peinture des tuyauteries et contrôler


la qualité de la peinture utilisée

- Contrôler systématiquement l'état de la tuyauterie


- Prévoir un contrôle périodique de l’état des compresseurs

- Envisager un contrôle périodique de l'état des pompes et accessoires

- Installer un pH-mètre à la sortie du condensat

- Prévoir un contrôle préventif des faisceaux tubulaires des réchauffeurs

- Contrôler périodiquement l'état de corrosion externe de la conduite


de transfert