Vous êtes sur la page 1sur 20
L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R
Dompeter
2018 - 2019
Edito : Anniversaire de l’Armistice de 1918, Paix et avenir de l’Europe.
Le 11 novembre 2018 nous étions très nombreux au Dompeter, jeunes scouts et guides et anciens, pour la messe
pour la paix célébrée par Mgr Christian Kratz, évêque auxiliaire de Strasbourg.
C’était le 100ème anniversaire de la guerre de 1914-1918, tragiquement suivie par celle de 1939-1945.
Pour nous tous c’est essentiel que les mouvements scouts français et allemands se retrouvent fidèlement pour ce
pèlerinage annuel au Dompeter dans un esprit de fraternité.
Nos regards se tournent aussi vers notre avenir commun au sein de l’Europe si important pour les jeunes généra-
tions.
Il y a 70 ans, le 5 mai 1949, naissait le Conseil de l’Europe, première étape de la construction des institutions euro-
péennes qui assurent la paix, la sécurité, la liberté et la coopération entre les peuples de notre continent.
Il fut établi à Strasbourg comme l’ont souhaité deux de ses fondateurs : Winston Churchill qui disait place Kléber à
Strasbourg « Ce n’est pas contre une race, ce n’est pas contre une nation quelconque que nous nous rassemblons,
c’est contre la tyrannie sous toutes ses formes anciennes ou modernes que nous nous dressons résolument » et Ro-
bert Schuman qui évoqua une ville « enjeu séculaire de compétitions
sanglantes, de conflits politiques », qui « devient le laboratoire d’une
coopération pacifique entre les peuples d’Europe ».
Cette année 2019 le Parlement Européen est renouvelé, souhaitons
qu’il contribue à l’avenir à favoriser une Europe plus solidaire et res-
ponsable face aux défis régionaux et mondiaux.
Christian Wilhelm
président
L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R
L E S A M I S D U D O M P E T E
L E S A M I S D U D O M P E T E
L E S A M I S D U D O M P E T E
La Boutique scoute à STRASBOURG vous accueille les samedi de 10h à12h au Sous-sol de
La Boutique scoute
à STRASBOURG
vous accueille
les samedi de 10h à12h
au Sous-sol de l’Eglise St Bernard

Adresse du nouveau site internet de lassociation

https://lesamisdudompeter.weebly.com/

2

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Association Les Amis du Dompeter

Extraits du procès verbal des AGO du 11 mai 2019

Accueil : Christian Wilhelm remercie les participants et tout particulièrement :

Le Père Jauffrey WALTER, nouveau Curé de Molsheim et de la Communauté de paroisse St Edith Stein et Recteur du Dompeter, Mme Françoise Hauss, Maire d'Avolsheim, M. Jacques Sprauel, Délégué territorial des Scouts et Guides de France du territoire « Terres du Mont Saint Odile » et Mme Khantey Legrand, représentante du Terri- toire « Rhin Nord » et M. Jean-Pierre Fritsch, Président de la Fabrique du Dompeter

Présence à des manifestations : Nous avons pu constater une bonne présence de plusieurs groupes Scouts et

Guides pour faire vivre du scoutisme autour de cette église et à Avolsheim.

Il y a eu ainsi une nouvelle soirée denvoi en camps pour les maîtrises SGDF le 29 juin 2018.

Célébration du 11 novembre 2018 au Dompeter : La messe pour la paix du 11 novembre 2018 présidée par Mgr Christian Kratz, évêque auxiliaire de Strasbourg a connu une affluence impressionnante.

Ce fut un moment très fort, pour le 100 ème anniversaire de la fin de la grande guerre de 14-18 qui avait été précé- dé par une belle cérémonie civile de la Commune dAvolsheim organisée par le Conseil des jeunes dAvolsheim avec la participation de scouts.

Madame le Maire remercie les Amis du Dompeter et les scouts pour leur présence lors de ces temps forts.

Projet bancs : Nous avons fait aboutir notre « Projet anniversaire 1957-2017 » pour la souscription de nouveaux bancs pour les bas-côtés par latelier du Sonnenhof, avec la réalisation de 20 bancs sur deux ans avec le concours du conseil municipal dAvolsheim et une subvention du conseil de fabrique .

Les noms des donateurs sont gravés sur des plaques. Plusieurs groupes se sont mobilisés.

Le site internet : Le nouveau site internet de lassociation a été mis en œuvre par Hugues Legrand via le site inter- net du territoire des Scouts et Guides de France. Son adresse : https://lesamisdudompeter.weebly.com/

Actualité des Mouvements scouts : Le territoire du Bas-Rhin du mouvement des Scouts et Guides de France, fort de 2000 adhérents (21 groupes) depuis trois ans, a été scindé en deux à compter de septembre 2018 : au sud

« Terres du Mont Ste-Odile », et au nord « Rhin Nord ». Une soirée d'envoi en camps est prévue le 28 juin 2019

au Dompeter.

Un Jamboree international « scout et guides» se tiendra à Jambville en juillet2019.

Dominique Pflieger informe sur la vitalité du Heissenstein comme base du scoutisme en Alsace. En mai 2018, une journée a été organisée pour les 60 ans du Heissenstein. Une capsule contenant des messages pour les scouts de demain a été enterrée par les scouts.

Rapport du trésorier : La Trésorière, Monique Lafleuriel, présente les comptes détaillés conformes à ceux de la Banque.

Les réviseurs aux comptes, comptes.

Le rapport financier est adopté.

Election du Bureau par le comité du 11 mai 2019. (Voir composition en dernière page). Adopté à lunanimité.

après vérification, Guy LOUYOT et Romain MARTIN certifient lexactitude des

3

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Messe du 11 novembre 2018 au Dompeter Présidée par Mgr Christian KRATZ, Evêque auxiliaire de Strasbourg

Pour marquer le 100 ème anniversaire de lArmistice du 11 novembre 1918 les Amis du Dompeter et les délégués des Scouts et Guides de France avaient invité lEvêque auxiliaire de Strasbourg, Mgr Christian Kratz, ancien aumô- nier scout, à venir à la rencontre des jeunes en pèlerinage au Dompeter. Ils furent plus de 500 des groupes dAl- sace de tous les mouvements et dAllemagne.

Mgr Kratz, entouré des aumôniers scouts, le Père Cyrille-Marie Richard et le Diacre Jean-Claude Spitz, a présidé cette messe du pèlerinage scout et nous a adressé un fort message de paix et despérance.

Jacques Sprauel, Délégués territorial SGDF la remercié chaleureusement au nom de tous.

Christian Wilhelm pour les Amis du Dompeter, a remercié les musiciens, les groupes, les chefs et les compagnons qui encadrent les jeunes et qui ont contribué à lorganisation de cette journée, le Maire et la paroisse dAvolsheim ainsi que les fidèles membres de lassociation des Amis du Dompeter.

4
4
L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Pèlerinage au Dompeter

Article paru dans les DNA du 28 novembre 2018

Le groupe des scouts et guides de France de Saint-Pierre-le-Jeune a participé, le jour du centenaire de lArmistice, au pèlerinage du Dompeter.

centenaire de l ’ Armistice, au pèlerinage du Dompeter. Cette journée est particulièrement évocatrice pour les
centenaire de l ’ Armistice, au pèlerinage du Dompeter. Cette journée est particulièrement évocatrice pour les

Cette journée est particulièrement évocatrice pour les scouts, les guides et les membres de la paroisse Saint- Pierre-le-Jeune de Strasbourg.

Le Dompeter (Domus Pétri, la maison de Pierre), situé à Avolsheim, près de Molsheim, est la plus ancienne église dAlsace selon la tradition, consacrée en 1049 par le pape alsacien Léon IX, qui consacra la même année la pre- mière église Saint-Pierre-le-Jeune à Strasbourg (lactuelle église protestante, place Saint-Pierre-le-Jeune). Vers 1930, lédifice était à labandon. Au cours dune promenade, des scouts ont découvert cette situation lamentable et proposé à Mgr Ruch, alors évêque de Strasbourg, de restaurer lédifice.

Les scouts de France, sauveteurs du Dompeter

Lors de la fête marquant la fin des travaux de rénovation, en 1933. lévêque adressa aux scouts le message sui- vant : « Nous fêtons la résurrection de cette église qui, après des siècles, rend hommage à la foi de nos ancêtres. Elle était délaissée, elle a failli disparaître. Cela ne pouvait se faire, des sauveteurs se sont trouvés : les scouts de France. Votre devise est de servir, mais servir, cest être prêt à tous les sacrifices. Vous avez, chers scouts, ac- compli une belle œuvre. Par vous et grâce à vous, cette vénérable demeure est restaurée. Maintenant, elle vous appartient, je la confie à la sauvegarde des scouts de France. »

Quelques années plus tard éclatait la Seconde Guerre mondiale. Trente mille Alsaciens incorporés de force dans la Wehrmacht disparurent sur les champs de bataille ou dans les camps de prisonniers. D'autres tombèrent sous létendard des forces de la Résistance ou des armées de la Libération. Parmi eux, beaucoup étaient scouts. Leurs noms sont inscrits au Dompeter sur les parois du chœur.

Après la cessation des hostilités, leurs parents et amis décidèrent dy venir en pèlerinage en leur mémoire chaque 11 novembre.

En pèlerinage chaque 11 novembre

Cette année. Météo France prévoyait pour le dimanche 11 novembre quelques gouttes de pluie puis de belles apparitions du soleil : elle ne sétait pas trompée. Les premiers marcheurs, quelques scouts, caravelles, pionniers, responsables et parents, partis à 5 h de léglise Saint-Pierre-le-Jeune, ont essuyé une sévère averse vers 6 h du matin. Après avoir traversé la ville endormie et suivi le chemin de halage du canal de la Bruche, les pèlerins ont

5

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

été rejoints à 8 h à Hangenbieten par des marcheurs moins expérimentés ou plus jeunes, des jeannettes. des louve-

teaux et des farfadets.

Tous ensemble, ils ont poursuivi la marche pour arriver sous un beau soleil, vers 11 h, à léglise du Dompeter où les attendaient les pionniers et les guides venus à vélo.

Dans léglise du Dompeter, la messe a été célébrée par Mgr Kratz devant une assistance nombreuse, constituée pour lessentiel de scouts et guides venus de toute la région (ou dAllemagne) et danciens. Tous se sont recueillis en ce jour où était commémoré lArmistice de la Première Guerre mondiale. Ils nont pas fêté de victoire: la Grande Guerre fut une épouvantable catastrophe. Ils ont prié pour les victimes des guerres et affirmé leur volonté dêtre des artisans de paix, lun des objectifs fondamentaux du scoutisme.

La journée du Patrimoine

Le 16 septembre 2018 une délégation d'anciens ont assuré toute la journée de leur présence pour accueillir les visi- teurs.

Une quarantaine de personnes dont un groupe d'Allemands ont découvert le Dompeter grâce aux explications de Serge HAAG qui faisait le guide.

dont un groupe d'Allemands ont découvert le Dompeter grâce aux explications de Serge HAAG qui faisait
dont un groupe d'Allemands ont découvert le Dompeter grâce aux explications de Serge HAAG qui faisait

6

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Le Souvenir Français

Le Devoir de Mémoire a toujours été une démarche importante au sein du groupe SGDF de Hœnheim. Depuis de nom- breuses années, la maîtrise met un point dhonneur à être présente, avec les jeunes disponibles, à lensemble des cérémonies de commémoration des Armistices du 11 no- vembre et du 8 mai, organisées face au Monument aux Morts de la ville. « Cest une occasion pour chacun, jeune et moins jeune, de se souvenir et de prendre un temps de recueillement, pour que cela ne se reproduise plus », ex- plique Sandrine, Responsable de Groupe.

plus », ex- plique Sandrine, Responsable de Groupe. Dans un souci d ’ approfondir encore plus

Dans un souci dapprofondir encore plus cette démarche, nous avons répondu présents aux sollicitations du Souvenir Français concernant leur quête annuelle du 1 er Novembre. Cest ainsi que depuis plus de 25 ans, des générations de Pionniers-Caravelles, de Compagnons et de chefs se sont succédés chaque année dans les cimetières pour récolter des dons destinés à entretenir les tombes des soldats Morts pour la France, et à financer des interventions dans les écoles du secteur dans le cadre du Devoir de Mémoire.

Tout naturellement et dans la continuité de ce partenariat, nous avons par la suite accepté de renforcer les rangs du Souvenir Français en tant que porte-drapeaux lors des différentes cérémonies. En effet, il était de plus en plus pénible pour les anciens combattants membres du Souvenir Français de réaliser cette tâche, tantôt dans le froid de novembre, tantôt sous le soleil parfois incommodant de mai. Cest donc avec une grande fierté que nous représentons, en tenue scoute, les anciens combattants lors des différentes cérémonies de la circonscription CUS-Nord.

différentes cérémonies de la circonscription CUS - Nord. Témoignage d ’ Emmanuel, chargé de mission au
différentes cérémonies de la circonscription CUS - Nord. Témoignage d ’ Emmanuel, chargé de mission au
différentes cérémonies de la circonscription CUS - Nord. Témoignage d ’ Emmanuel, chargé de mission au

Témoignage dEmmanuel, chargé de mission au sein du groupe et porte drapeau régulier :

En tant que porte-drapeau, jaccompagne les cérémonies du souvenir à Bischheim, Hœnheim, Souffelweyersheim et Reichstett. Chaque cérémonie est différente mais lémotion que lon ressent est toujours la même. Un mélange de fierté et de tristesse. Fierté dêtre acteur du devoir de mémoire, pour les générations futures. Tristesse devant tant de noms, tant de personnes qui sont mortes pour la liberté. Je pense notamment à tous ces scouts et guides qui se sont engagés dans la résis- tance. Être porte-drapeau est aussi loccasion de leur rendre hommage et de les remercier.

dans la résis- tance. Être porte - drapeau est aussi l ’ occasion de leur rendre

7

dans la résis- tance. Être porte - drapeau est aussi l ’ occasion de leur rendre
L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Un Grand Merci aux Réviseurs aux Comptes

Fidèles, ils viennent chaque année, éplucher, contrôler nos comptes.

Guy LOUYOT, depuis plus de 10 ans, Romain MARTIN depuis 6 ans, l'un de sa résidence de retraite et l'autre de Phalsbourg, près d'une heure de route.

Tous deux issus du milieu Scout : Guy a participé à divers Jamborees, en particulier, celui de 1947 à MOISSON "Jamboree de la Paix". Romain à Saverne, bien connu du milieu scout, en particulier d' "INTERCAMP" avec Serge HAAG. Scouts toujours !

Merci encore à tous les deux pour votre bonne humeur et votre sérieux !

à tous les deux pour votre bonne humeur et votre sérieux ! Monique LAFLEURIEL , Trésorière

Monique LAFLEURIEL, Trésorière

Avolsheim les derniers bancs

Installation des bancs le 26 septembre par lentreprise du Sonnenhof en présence de Christian WILHELM (Président des « Amis du Dompeter), Françoise HAUSS (Maire dAvolsheim), Jean-Pierre FRITSCH (Président du Conseil de Fabrique dAvolsheim), Monique LAFLEURIEL (Trésorière des « Amis du Dompeter) – photo DNA et Dominique RISSE….à loccasion des 60 ans de lanniversaire de lAssociation.

Le 17 octobre 2018, les plaques ont été fixées sur la 1 ère tranche des bancs en présence de Christian WILHELM, Monique & J-Pierre LAFLEURIEL.

de Christian WILHELM, Monique & J - Pierre LAFLEURIEL. UN GRAND MERCI pour tous ceux qui
de Christian WILHELM, Monique & J - Pierre LAFLEURIEL. UN GRAND MERCI pour tous ceux qui

UN GRAND MERCI pour tous ceux qui ont participé à cette 2 ème souscription.

http://menuiserie-doppler.fr/ bdoppler@orange.fr
http://menuiserie-doppler.fr/
bdoppler@orange.fr

8

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Histoire de la création de lassociation des Amis du Dompeter

Le Dompeter demeure un cas unique dans l'histoire des Scouts de France. Depuis toujours, des scouts ont accom-

pli de nombreuses B.A. en participant à la restauration d'édifices remarquables, certains scouts ont même cons- truit des chapelles, mais le Dompeter est la seule église en France qui ait été confiée « à la garde du mouve- ment ». Cette mission a demandé, et demande toujours, un investissement important de la part des Scouts d'Al- sace. Depuis les premiers chantiers en 1933, l'eau de la Bruche, a coulé sous les ponts. L'époque où les scouts pouvaient piocher autour du Dompeter ou, munis d'un pinceau, redonner des couleurs aux murs millénaires de l'édifice, est révolue. Le mouvement a dû s'adapter aux réglementations relatives à la restauration des Monu-

ments Historiques

Réunir les fonds nécessaires, faire appel à des professionnels, tels furent les motivations qui

vont conduire les Scouts de France d'Alsace à fonder il y a 60 ans l'association des « Amis du Dompeter ».

Lhistoire du Dompeter et des scouts débute le 18 mai 1933 lorsque Mgr Kolb, vicaire général, archidiacre de St- Florent, et un scout constatent létat dabandon de lédifice : « Les vitres étaient cassées ; les cadres des fenêtres, défoncés, gisaient dans léglise. On pouvait, faute de mieux, entrer par ces baies béantes. Lintérieur de léglise, par son délabrement, frappa plus encore les deux visiteurs. Derrière les stations du chemin de croix, les oiseaux avaient fait leurs nids. Les autels étaient abandonnés, sales et poussiéreux, les statues branlantes ; tout était abîmé par lhu- midité, la pluie et les traces que laissent nos petits frères les oiseaux, si aimables, mais aussi irrespectueux ! »[1] De- vant ce constat, un véritable projet scout se dessine : effectuer les travaux de nettoyage et de restauration néces- saires pour rendre à ce lieu de culte sa dignité.

Une fois les autorisations obtenues, évêché, paroisse, municipalité, durant lété 1933, les scouts vont se relayer pour effectuer les travaux nécessaires : nettoyage, remplacement des vitres, réparation du plancher de la tour, dé- blaiement de la source de Sainte Pétronille. Le tout sous le contrôle de Monseigneur Kolb, de larchitecte des Mo- numents Historiques, et avec laide de la population dAvolsheim.

Chaque journée passée au Dompeter fait lobjet dun rapport précis qui est transmis à lévêché et qui nous ren- seigne, semaine après semaine, de l'avancée des travaux.

La restauration achevée, le Dompeter est rendu au culte lors dune cérémonie présidée par lévêque de Strasbourg, Mgr Ruch, qui confie officiellement le sanctuaire à la garde des Scouts de France dAlsace le 13 octobre 1933. Ainsi

exhorte-t-il les scouts de son diocèse : « Nous fêtons la résurrection de cette église qui, après des siècles, rend hom- mage à la foi de nos ancêtres. Elle était délaissée, elle a failli disparaître. Cela ne pouvait se faire, des sauveteurs se sont trouvés : les Scouts de France. Votre devise est servir, mais servir c'est être prêt à tous les sacrifices. Vous avez, chers scouts, accompli une belle œuvre. Par vous et grâce à vous cette vénérable demeure est restaurée. Maintenant

elle vous appartient. Je la confie à la sauvegarde des Scouts de France. Dirigez souvent vos pas vers cette église, ve-

nez y prier, souvent et avec ferveur. Et chaque fois, vous la quitterez fortifiés dans la foi qui était celle des premiers chrétiens, les apôtres de cette province. »

Une tradition se met en place : la célébration de la messe de minuit pour les scouts les plus téméraires qui, depuis Strasbourg, acceptent de braver le froid et le verglas.

Le 1er juillet suivant, les responsables des Scouts de France - le Général de Salin, le chanoine Cornette - sont venus de Paris et se pressent autour du Dompeter pour accueillir les reliques des saints dAlsace. Car quelques mois plus tôt Mgr Ruch a souhaité que chaque saint de la province puisse être prié dans lédifice.

Une convention signée en décembre 1934 par Monseigneur Kolb, vicaire général, établit lorganisation des célébra-

tions. Les Scouts sont tenus dorganiser un service religieux les jours de fêtes des saints dont les reliques se trou-

vent au Dompeter. Cet office peut être reporté au jeudi le plus proche pour permettre aux jeunes scouts dy assis- ter. Le curé dAvolsheim est, quant à lui, tenu de fêter la Saint Pierre, la Sainte Pétronille, Saint Léon IX, Saint Ma- terne et la Nativité de la Sainte Vierge.

Quant aux guides, elles disposent du Dompeter pour y célébrer leur patronne, Sainte Jeanne dArc. Elles sont, par ailleurs, tenues de fabriquer et dentretenir les ornements et vêtements liturgiques.

9

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

En 1935, lors dune audience, le père Sevin informe Pie XI de la restauration de léglise par les Scouts alsaciens. Le Saint Père donne son approbation à ce quil appelle une « nouvelle forme daction »[2].

Jusquau début de la guerre les scouts poursuivent les travaux, les piliers et arcades de la nef se dépouillent peu à peu de leur épaisse couche de crépis, le puits de Sainte Pétronille se dégage toujours davantage, la tour est nettoyée, repeinte et transformée en local habitable.

Survint la seconde guerre mondiale, lannexion allemande et l'interdiction - du moins officiel - du scoutisme. Car à Avolsheim, autour du curé Weber, scouts et guides dépourvus d'uniformes se retrouvent pour des réunions clan- destines. « Il représentait la fidélité et lespoir. Au moment où on avait le cafard, où tout semblait sombre, on allait en vélo au Dompeter chez M. le curé Weber et lon repartait réconforté » témoigne une ancienne dObernai[3].

Le Dompeter, mémorial des Scouts d'Alsace

Au lendemain de la victoire des Alliés, le mouvement est en pleine renaissance et en pleine expansion. En Alsace,

cette impulsion s'accompagne d'une volonté de maintenir la mémoire des nombreux scouts disparus. Ainsi est con- féré au Dompeter le rôle de mémorial.

Dans le chœur sont fixées dès 1944 sur des plaques de contreplaqué, gravés, les noms des scouts disparus. La liste demeure incomplète. Alors, en décembre 1945, dans le Bulletin des chefs de la Province, un appel est lancé : les chefs de groupe et chefs de clan sont priés de bien vouloir communiquer à leur chef de district les noms et pré- noms des aumôniers, chefs et scouts « morts pour la France », tant dans les rangs de lArmée Française et du Ma- quis que sous luniforme allemand ou dans les camps de concentration.

Pour certains, disparus, sans que leur corps ait été retrouvé, sans sépulture, le Dompeter devient leur seul lieu de mémoire.

A la fin des années 50, les scouts victimes des guerres d'Indochine et d'Algérie viennent allonger la liste.

Alors que le 8 mai n'a pas encore été retenu comme un jour de commémoration annuelle par le gouvernement, c'est le 11 novembre que les scouts choisissent pour célébrer une eucharistie au Dompeter en mémoire des dispa- rus. Tradition qui perdure toujours encore de nos jours.

Comme de nombreux Alsaciens, un grand nombre de scouts de la province ont été réfugiés en zone libre durant la dernière guerre. Pendant cette période fut organisé par les Scouts de France un grand pèlerinage au Puy-en-Velay.

A cette occasion, les scouts d'Alsace sculptèrent « Notre-Dame de Strasbourg » en formulant le vœu de rapporter la

statue lorsque l'Alsace serait libérée. En 1946 la Vierge aux bras étendus traverse l'Alsace lors du grandiose pèleri- nage du retour. Elle fut installée l'année suivante dans le chœur du Dompeter.

A la Pentecôte 1950, le Dompeter est de nouveau le théâtre d'un rassemblement de province. Les organisateurs

ont souhaité célébrer un triple événement : le neuvième centenaire de l'église, le trentième anniversaire des Scouts de France d'Alsace et enfin la bénédiction du nouvel autel qui devient le monument commémoratif des 183 scouts morts au cours de la guerre. Ce fut la journée du lundi le point culminant de ce rallye. Le matin Mgr Weber, évêque de Strasbourg, fut accueilli au village d'Avolsheim par Georges Gauthier, commissaire général des Scouts de France, Georges Christ, Mgr Hincky, Mrs les chanoines Held, Elchinger, Bornert, l'abbé Weber, curé d'Avolsheim, Mr le Sous -prefet Dissler, le colonel d'Ornan, représentant le gouverneur militaire de Strasbourg.

Les chants liturgiques furent magistralement exécutés par le chœur des séminaristes de Strasbourg. La grand'messe pour les disparus fut célébrée face au peuple. A la fin de la cérémonie, le commissaire de Province déposa au pied de l'autel-mémorial une magnifique gerbe : une immense croix scoute en fleurs rouges sur laquelle se détachait un lys blanc.

Les « Amis du Dompeter »

Au début des années cinquante, les travaux de rénovation reprennent avec de nombreux soutiens. La Ville de Stras- bourg donne les matériaux du château d'eau de l'Esplanade pour la réfection des soubassements. Les scouts peu- vent aussi compter sur l'aide précieuse apporté par M. Auberger, le patron de la Société Rhin-Rhône.[4]

10

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Une « Commission des Gardiens du Dompeter » est constituée ; elle est présidée par lAbbé Bourgeois entouré par Eddy Conrad, Robby Lux, Guite Maurer, Pierre Schmidt-le-Roi, Georges Schmitt, Ernest Schmitt, Claude Schmidt et

le curé dAvolsheim, lAbbé Weber.

En 1957, cette commission est transformée en association baptisée « Les Amis du Dompeter ». Ernest Schmitt en est son premier président. L'association se fixe pour mission : de mieux faire connaître le Dompeter (…), de procé- der, en liaison avec la Province Scouts d'Alsace, la municipalité d'Avolsheim et les services compétents, aux travaux d'entretien, d'aménagement et dembellissement du monument et du site, et enfin de réunir les fonds nécessaires à

cet effet en recueillant des dons

[5]

En 1964 l'association met en place deux équipes de « gardiens » qui sinvestissent à tour de rôle dans lentretient de lédifice. Auparavant ils ont été invités à faire un stage au Musée Rohan à Strasbourg.

A partir de 1964 et jusquen 2006, Jean-Marie Lotz prend la direction de lassociation. En 1965, il entreprend dim-

portants travaux de restauration de lédifice : les murs extérieurs sud sont consolidés et réparés, la tribune entière-

ment enlevée, cependant les factures sont payées, mais la caisse des « Amis du Dompeter » commence à se vider. Dautres travaux urgents devront être réalisés, indique Jean Marie LOTZ dans un prospectus visant à faire appel à de nouveaux donateurs.

Lhebdomadaire catholique alsacien L'Ami du Peuple du 31 décembre 1967 rapporte que les poutres ont été mises

à nu par les bénévoles des « Amis du Dompeter » avec laide des sapeurs-pompiers dAvolsheim.

Lanimation culturelle nest pas oubliée, et le Dompeter accueillera, au grand dam du curé Weber, peu réceptif à la musique moderne, l'un des premiers concerts des Percussions de Strasbourg.

Le Dompeter, témoin de la crise du scoutisme

Dans un contexte national tumultueux - guerre dAlgérie, révoltes étudiantes - le scoutisme va traverser une crise liée à la baisse de ses effectifs, l'abandon de certaines pratiques jugées rétrogrades, et à des réformes pédago- giques qui ne feront pas lunanimité

Cette crise aura des répercussions jusqu'au Dompeter. Progressivement, les jeunes générations vont délaisser le Dompeter. Ernest Schmitt se plaint dès 1964 que les jeunes scouts ne sy intéressent presque plus.

Au lendemain de la messe du 11 novembre 1967, un chef de groupe strasbourgeois est convoqué par le Commis- saire Départemental. Il doit s'expliquer car sa troupe a proposé des livres et des brochures de Michel Menu[6] à la sortie de l'église. Figure emblématique du scoutisme, celui-ci s'oppose à la réforme pédagogique des Scouts de France.

Lors d'une cérémonie de promesses prononcées le 11 novembre 1978, les anciens s'émeuvent de constater que cet engagement reflète d'avantage d'une parodie aussi sinistre, parfaitement vidé de tout ce qui, naguère, constituait la fierté de ce mouvement[7] !

Les Scouts de France mettront plusieurs années à se remettre de ces conflits, à voir ses effectifs de nouveaux en

hausse

et ses scouts se réapproprier le Dompeter.

Renouveau

Dans les années 1990 un nouvel élan est donné aux Amis du Dompeter. A linitiative de François Brusset, Commis- saire régional, le comité est renouvelé et de nombreux projets vont voir le jour.

Suite à la dissolution de La chaumière Saint Georges en 1994, qui gérait un chalet, un don va permettre la restaura-

tion du chœur ainsi que la pose d'une croix scoute en bois. Grâce à un partenariat efficace avec la municipalité d'Avolsheim et le Conseil de fabrique, les travaux se poursuivent par la mise en peinture de la nef, le remplacement des vitraux et la restauration, en 1998, du groupe de crucifixion.

Le Conseil national des Scouts de France se rend au Dompeter en juillet 1998. Après la visite du lieu, l'aumônier na- tional, le père Michel Joseph, célébra une eucharistie animée par le groupe des Scouts de Molsheim.

11

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Notre-Dame de Strasbourg est de retour au Dompeter le 11 novembre 1998. Cinquante ans après son entrée au Dompeter, vingt-six ans après sa disparition, une nouvelle statue est réalisée par Gaby Britschu, ancien scout et sculpteur. Marie-Thérèse Halbwachs, ancienne Guide et couturière, s'est chargée de confectionner l'habillage de la Vierge.

Désormais l'association édite un bulletin annuel permettant aux adhérents de mieux connaître l'histoire, l'architec- ture du Dompeter et de prendre connaissance des actions menées et des projets envisagés.

Les membres de l'association assurent une permanence lors des journées du patrimoine afin d'accueillir et de gui- der les amateurs de vieilles pierres.

Enfin, de nombreux partenariats sont établis : le Souvenir Français, l'Office de Tourisme de la région de Molsheim – Mutzig, les Amis de Saint-Jacques de Compostelle

L'amitié franco-allemande

A linitiative des anciens scouts allemands (DPSG - Deutsche Pfadfinderschaft Sankt Georg) du diocèse de Speyer,

des contacts sont noués avec les « Amis du Dompeter ». Ces liens vont se concrétiser par une participation régu- lière des anciens scouts allemands aux cérémonies du 11 novembre.

En 1995, un vitrail est offert par les anciens scouts du diocèse de Fribourg. Deux ans plus tard, une représentation de Saint Georges, patron des scouts, offerte par les anciens scouts du diocèse de Speyer, prend place près de ce vitrail.

Ces amitiés nouvelles mèneront également des délégations des « Amis du Dompeter » pour des agapes outre-Rhin.

Plus de quatre-vingt ans ont passé depuis l'arrivée des premiers scouts venus restaurer l'église, soixante ans depuis

la fondation de l'Association des « Amis du Dompeter ». Quelques jours après la translation des reliques au Dompe-

ter en 1934, le quotidien La Croix[8] rapportait les propos du chanoine Cornette[9] : « Ce que se proposent les Scouts de France : redresser les croix aux carrefours des routes, rebâtir les vieux sanctuaires et non seulement les rebâtir, mais y faire revivre la vie chrétienne. » C'est la mission que se sont fixés les Scouts de France d'Alsace soute- nus par les « Amis du Dompeter ». Ainsi, au fil des années, cette B.A. a permis de faire du Dompeter le sanctuaire où se pratiquent la spiritualité et la fraternité propre au scoutisme.

Et le chanoine de poursuivre par cet éloge : « Dompeter est une leçon et un exemple qui méritent d'être connus à travers la France entière, et ce sera l'honneur de l'Alsace, des Scouts d'Alsace, d'avoir donné cette leçon et cet exemple à la France entière » !

[1]

Ernest SCHMITT, Le Dompeter, Coll. « Les merveilles de lAlsace »

[2]

Revue Le Chef, N°120, février 1935, Edt. Scouts de France

[3]

60 ans SdF Obernai, édité par les Scouts de France d'Obernai, 1985

[4]

Kocherschbari, été 2000, N°41

[5]

Statuts des Amis du Dompeter de 1957

[6]

Il est commissaire national Éclaireurs des Scouts de France (SDF) de 1947 à 1956. Il est l'initiateur des « raiders scouts »

et des « goums ».

[7]

Extrait d'une lettre de protestation rédigée par un ancien à lintention du président des « Amis du Dompeter. »

[8]

La Croix, 10 juillet 1934

[9]

Avec le père Jacques Sevin, il fonde les Scouts de France en 1920. Le chanoine Cornette est nommé aumônier général

du mouvement et est notamment chargé de faire accepter la nouvelle fédération par la hiérarchie épiscopale.

Lionel GODMET

12

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

ACI : Action Catholique des milieux Indépendants

Scout ou Guide, la vie déquipe vous connaissez, ou vous avez connueAlors aujourdhui, lACI cest peut-être pour vous aussi.

LACI cest quoi ?

LACI est un mouvement conduit par des laïcs, en lien avec les évêques de France. Une expérience de Vie, ça se partage : telle est la nouvelle devise de ce mouvement fondé il y a 70 ans et qui re- groupe des personnes désirant prendre du temps pour partager avec dautres leurs réalités de vie à la lumière de lEvangile.

Cette relecture se fait en équipe, accompagnée par un prêtre ou un laïc, selon la méthode de lAction Catholique :

regarder, discerner, transformer.

Regarder cest accueillir, contempler, faire le récit. Léquipe essaye de comprendre, déclairer celui qui parle de sa vie.

Discerner, cest le temps doser se questionner, daccepter être questionné et de laisser la parole de Dieu se creu- ser en chacun.

Transformer, cest se mettre en mouvement. Après avoir accueilli les questions de léquipe cest repartir en fai- sant évoluer ses habitudes, ses comportements.

Lors des rencontres, ce cheminement peut se vivre :

par le récit de vie dun des membres de léquipe, par le partage autour du thème dannée proposé par le mouvement, par la méditation en équipe dun texte biblique.

Le mouvement propose aussi des temps de rassemblement locaux ou nationaux permettant à chacun de se res-

Quelques témoignages de personnes en équipe ACI :

« LACI cest un effort, une fois par mois pour sortir de chez moi, mais un effort positif, qui me permet de me poser, de réfléchir à mon quotidien, et aussi de ne pas vivre replié sur moi-même ».

« LACI me permet de « poser mes valises », de réaffirmer certains choix, de me remettre en question en pro- fondeur ».

« LACI est une chance donnée de sarrêter dans un monde qui bouge et de repérer si ce que lon fait est juste. Japprends à regarder autrement ».

« Après plusieurs années, je maperçois que mon regard a changé sur les événements et sur les personnes suite aux partages en équipe ».

« LACI mapporte un espace de liberté, source de transformation ».

« Dieu me fait confiance, je lexpérimente dans cette équipe ».

sourcer, douvrir son regard à des réalités plus larges que celle des membres de son équipe. Vous souhaitez faire une pause dans votre vie, prendre du recul et partager en confiance ce que vous vivez, donner cohérence à votre vie ? Des équipes ACI seront heureuses de vous accueillir.

13

Catherine Demange, responsable ACI Bas-Rhin

06 76 99 98 51

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

La Vierge aux bras étendus

François Muller, diacre permanent à la Cathédrale de Strasbourg, est guide-conférencier. Son article nous raconte la dévotion à Notre-Dame de Strasbourg, dite la Vierge aux bras étendus.

Il est assez surprenant que les plus anciennes références à la Vierge de Strasbourg ne soient pas stricto sensu religieuses et pastorales mais concernent en fait ladminis- tration et la puissance de la Ville de Strasbourg : il sagit du grand sceau (1201) et de la bannière militaire (1262). Il nen demeure pas moins que cette effigie de Marie accompagnée de son Enfant porte un message de paix et de concorde.

de son Enfant porte un message de paix et de concorde. Au fil des siècles, cette

Au fil des siècles, cette image de la Vierge de Strasbourg connaîtra quelques variantes, mais son message reste toujours dactualité. La dé- votion envers elle sest installée dans le quoti- dien de lAlsace tant aux heures glorieuses quaux moments difficiles de notre histoire, et elle ne se démentira pas, même si aucun lieu de pèlerinage ne lui est officiellement attri- bué.

François Muller

Paru dans LAmi hebdo daté du 10 février 2019

La Vierge de Strasbourg se caractérise par son attitude : elle est assise, couronnée, sur un trône large et lourd, et est vê- tue dune robe bleue aux riches galons brodés dor ; lampleur de cette robe la fait retomber sur les pieds de la Vierge, et ses larges manches sont retenues au haut des bras par des bracelets, véritables bijoux de métaux et pierres pré- cieuses. La Vierge ouvre grand ses bras, tendus à lhorizon- tale, comme pour signifier avec exagération une embrassade universelle. Ces bras tendus ne sont pas prémonitoires de la crucifixion, mais démontrent au contraire un amour sans borne, sans limite, une disponibilité à laccueil où chacun

trouvera place. Je peux mimaginer la Vierge placée loin, de-

vant, dans le chœur de la Cathédrale : elle indiquera à tous, jusquau dernier, qui nose pas rentrer par le grand portail ou qui se tient timidement au fond, dans le narthex, quil est le bienvenu, car ces bras ouverts lui garantis- sent une place et une écoute bienveillante auprès de son fils.

Justement, ce fils sest installé sur son genou gauche. Vêtu de rouge, symbole dune passion nécessaire pour ra- cheter nos fautes, Jésus tient dans sa main gauche une fleur de lys dorée qui fait référence, comme un logo, à la Ville de Strasbourg. De sa main droite ouverte, levée à lexemple de sa mère, il nous donne sa bénédiction par le geste précis de deux doigts levés.

Le trône se caractérise par un style lourd et imposant ; accoudoirs et dossier sont ornés de quatre grenades, fruits qui rappellent la prospérité, la fécondité et lunité. Autant de dons et de bienfaits que la Ville de Strasbourg voulait toujours cultiver.

la fécondité et l ’ unité. Autant de dons et de bienfaits que la Ville de

14

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Témoignage dune vie de scout

Romain MARTIN
Romain MARTIN

Du scoutisme aux châteaux

Cest en septembre 1977 que mes parents décident de minscrire chez les Scouts de France de Phalsbourg étant donné que mon frère ainé y était déjà membre. Jintègre donc le groupe Leclerc en tant que louveteau. Rempli dactivités, de week-ends en chalet et sous tente, je découvris ce monde qui métait alors inconnu. Jétais à cette époque-là très timide et quelques fois ce nétait pas très facile !

Alors que les différents camps dété (essentiellement dans le massif alpin), dont tout le monde connaît la conte- nance : randonnée, découverte de la nature et des paysages, jeux, activités, mais aussi les services de bois, de vais-

selle et deau, etc. Jessayais de faire du mieux que je pouvais ! Mais je nétais pas toujours parmi les premiers et les

cheftaines nétaient pas toujours très pédagogues en ce temps-là. Ce qui fait que je nai pas gardé que de bons sou-

venirs de cette période.

Je grandi, et enfin jarrive dans lunité scoute en 1980. Malgré certains chefs un peu rustres et la vie à la dure que nous vivions dans ces années, jai commencé à mieux apprécier le scoutisme. Il y avait bien entendu toujours les mêmes services, mais les activités devenaient bien plus intéressantes pour moi. Mon grand frère Claude, a dail- leurs été mon chef pendant une période, ce qui ne ma bien entendu pas déplu.

Lun de mes meilleurs souvenirs de cette période bleue, était un rassemblement départemental au château de Pange en Moselle, où nous avions reconstitué des jeux de lépoque romaine. Evidemment, vu mon prénom, je ne pouvais quapprécier le contenu de ce week-end. Dautant plus, que ce rassemblement a donné lieu à un reportage sur RTL, la télé des lorrains à lépoque. Nous étions fiers dy rencontrer un animateur célèbre de cette période. Il sappelle Jean-Luc BERTRAND. Lors des camps dété, jy ai entre autres découvert le canoé kayak. Nous y avons des- cendu la Loue dans le Doubs et cela fait également partie de mes meilleurs souvenirs de scout.

De 1983 à 1985 jai vécu mes années pionniers. Lamour du scoutisme monte dun cran. En effet, les activités et les camps devenaient bien plus intéressantes. Le rassemblement national pionniers à Lourdes en 1985 et le camp que nous avions fait en Ardèche restent dans mes pensées encore aujourdhui, tellement jai apprécié ces moments. En effet, jy ai rencontré beaucoup de gens et de jeunes et découvert des paysages pour moi inconnus. Une partie de mon cœur est restée en Ardèche, et actuellement jy ai encore des amis et jy suis retourné avec les scouts ou en privé quelques fois.

Vient ensuite la période verte. Cette période na pas duré très longtemps. En effet, comme dans beaucoup de

groupes, les études de certains les obligent à quitter la ville et ainsi ne sont plus disponibles le samedi. Néanmoins,

grâce à laide de nos responsables, nous avons pu vivre de bons moments compagnon. Le point fort de cette pé- riode fut le camp que nous avions fait en plusieurs parties en 1987. Une partie farniente à la plage dans lHérault, puis une randonnée dune semaine sur le site de « la vallée des merveilles » dans les alpes maritimes, et pour finir une petite session de protection de la forêt à Marseille.

15

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Suite à cela, mes obligations militaires mont un peu écarté du scoutisme. Mais seulement pour une courte durée,

car le chef de groupe de lépoque Jean-Marie DUTEL ma contacté et demandé si je ne souhaitais pas devenir chef.

Bien entendu, cest le désir de beaucoup de scouts dy parvenir. Jai donc accepté la fonction dassistant chef, puis chef scout à Phalsbourg. Les formations STIP et STAP, cest au Heissenstein que je les ai effectuées. Là aussi, jai

appris à connaître pas mal de monde.

Ma situation change et je déménage à Saverne. Après avoir pris contact avec le chef de groupe de lépoque Claude SALMON, jintègre donc lunité scouts/guides du groupe Ste Marie à Saverne en 1994.

Un an après, le groupe souhaitait reconstituer lunité « pionniers/pionnières » et cest ainsi quavec Eric STENGER, nous avons réouvert cette unité manquante à cette période. Eric ma fait découvrir le château du Frankenbourg, dans le Val de Villé. Je passe chef pionniers après le départ dÉric et continue à moccuper des jeunes avec laide de chefs et cheftaines assistantes. Les activités sont plus ou moins intenses, car le Frankenbourg nous offrait la possi- bilité dy passer un week-end à la Toussaint tous les ans, mais il ny avait pas que ça. Nous avons aussi repeint les grilles du Dompeter que je ne connaissais pas à lépoque, de participer à de nombreux rassemblements et camps tel quIntercamp qui est un rassemblement international dune dizaine de pays.

Après quelques participations à Intercamp, Jai été sollicité par Serge HAAG, responsable Français du comité Inter- camp, pour être responsable de camp de lIntercamp qui avait lieu à Gundershoffen en 2007. Ce moment va être lapothéose de ma vie de scout. En effet, être responsable de plus de 2000 jeunes, nest pas une mince affaire. Tout sest bien passé et aujourdhui, les souvenirs restent.

En septembre 2007, un grand changement. Après avoir fait mon dernier camp pionnier en Ardèche en jumelage avec une unité de « La Madeleine » dans le Nord, où nous avons participé à la rénovation dun village du nom de

Saint Montan, jai estimé avoir accompli ma mission de chef et ne plus avoir grand-chose à apporter aux jeunes. Jai

donc repris le groupe de Saverne en tant que responsable de groupe en succédant à Stéphane LEYENBERGER qui avait alors dautres ambitions.

Les années passent, le groupe augmente ses effectifs et vit relativement bien. Au niveau dIntercamp, puisque jétais prédestiné à la direction dun Intercamp à Jambville, les choses ne se passent pas comme nous le souhai- tions. Le comité international dIntercamp na pas retenu notre proposition. Avec grande déception, nous abandon- nons notre projet. Je quitte ma fonction de responsable de groupe en 2013 et devient adjoint au responsable de groupe, puis secrétaire de groupe jusquen 2017, fin de mon engagement chez les Scouts et Guides de France.

Les châteaux me direz-vous. Après avoir fais de nombreux chantiers au Frankenbourg avec des pionniers de Sa-

verne, mais aussi de Marlenheim, Schiltigheim et des compagnons de Phalsbourg, certains des chefs de lépoque

avons décidé de créer une association propre à ce château. Nous avons donc en mars 2013, constitué notre propre association qui se nomme « Les Mains dOr du Frankenbourg », dont je suis le Président. Aujourdhui, en collabora- tion avec le Club Vosgien de Villé et la Société dhistoire de Villé, nous effectuons au minima deux chantiers annuels au château. Lors de nos rencontres, nous continuons à camper comme des scouts et fonctionnons tel quel. Cest ça le scoutisme. Scout un jour, scout toujours ! Peu importe la mission.

Château du Haut Barr Actuellement, je suis aussi Vice-Président de « Castrum Borra » qui
Château du Haut Barr
Actuellement, je suis aussi Vice-Président de « Castrum Borra » qui s’occupe du château du Haut Barr à Saverne et
secrétaire de « Châteaux Forts Vivants » qui fédère l’ensemble des associations castrales du Bas-Rhin.
16
L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Les Territoires SGDF dAlsace

Depuis septembre 2018, le territoire SGDF Bas-Rhin, composé de plus dune vingtaine de groupes sest scindé en deux nouveaux territoires par la limite de la RN4 :

en deux nouveaux territoires par la limite de la RN4 : - Le territoire Rhin Nord

- Le territoire Rhin Nord , dont les Délégués Territoriaux sont Jeanne HOUOT et Thomas MEYER-BISCH

- Le territoire des Terres du Mont Ste Odile, dont le Délégué Territorial est Jacques SPRAUEL

Odile, dont le Délégué Territorial est Jacques SPRAUEL Assemblée Territorial Rhin Nord mars 2019 N ews

Assemblée Territorial Rhin Nord mars 2019

News des Terres du Mont Sainte Odile !

Septembre 2018, le nouveau territoire naît ! Et cest une sacrée aventure !

territoire naît ! Et c ’ est une sacrée aventure ! Studieuse réunion ! Il faut

Studieuse réunion !

Il faut prendre ses marques, prendre contact, prendre vie !

Léquipe territoriale se met en route avec ses nouveaux membres (presque tous) ; et ce sont des rencontres, des réunions ; et tout ça se fait avec hâte en prenant le temps !!!

Trouver un écusson, choisir un foulard, faire le point avec tous les groupes, penser à lannée en cours. Etape après étape, ça avance !

à l ’ année en cours. Etape après étape, ça avance ! APF mars 2019 L’écusson

APF mars 2019

L’écusson du territoire ! Il est beau, hein !
L’écusson du territoire ! Il est beau, hein !

Lannée va se terminer bientôt ! Que dire ?

Les unités de chaque groupe vont partir en camps. La préparation de « Connecte » se continue.

Les formations territoriales ont été assurées parfois en collaboration avec nos voisins de Rhin Nord.

Les moments forts de branches ont été vécus !

Nous préparons lavenir !

Paul Centis, Responsable du Pôle Pédagogique du territoire.

17

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Journée territoriale des farfadets du Haut-Rhin

Dimanche 3 avril 2018, a eu lieu la journée territoriale des farfadets du Haut-Rhin à Neuf-Brisach ! Le matin les far- fadets ont aidé un ami de Prune et Tom à retrouver ses émotions. Laprès-midi ils ont grandi avec leurs mains, leur corps, les autres ainsi qu'avec Jésus lors de 4 activités. Cette belle journée ensoleillée sest terminée avec remise de trésors de la malle de Prune et Tom. Toutes les rondes du Territoire étaient représentées avec pas moins de 60 far- fadets et 30 adultes (responsables farfadets et parents animateurs répartis entre lanimation et lintendance). Une réussite !

entre l ’ animation et l ’ intendance). Une réussite ! C onnecte! Voilà le nom

Connecte! Voilà le nom du prochain rassemblement Scouts et Guides !

Dans un environnement ultra-numérisé, où les écrans et les images sont omniprésents et les espaces saturés dinformations, les Scouts et Guides de France souhaitent proposer aux jeunes garçons et filles de 11 à 14 ans une démarche éducative ancrée dans la société actuelle. Intitulée « Connecte ! », elle est une invitation à se connecter à soi, aux autres, au monde.

Ce rassemblement aura lieu du 22 au 26 juillet 2019 à Jambville. Près de 19 000 jeunes, entre 11 et 14 ans, sont invités à vivre cinq jours intenses de rencontre, de jeux, déchanges et de veillée.

Parmi les participants et participantes, plus de 2 000 jeunes extérieurs au mouvement sont invités et attendus pour découvrir la joie et lénergie du scoutisme à travers ce rassemblement exceptionnel !

Ils seront près dun millier, jeunes, chefs, cheftaines et équipiers venus des territoires Rhin-Nord, Terres du Mont Sainte-Odile et Haut Rhin à y participer.

Terres du Mont Sainte - Odile et Haut Rhin à y participer. Thomas GALL, Accompagnateur Pédagogique
Terres du Mont Sainte - Odile et Haut Rhin à y participer. Thomas GALL, Accompagnateur Pédagogique

Thomas GALL, Accompagnateur Pédagogique Bleu Rhin Nord

18

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Les 60 ans du Heissenstein

(1958-2018)

En 1958 le Conseil de Province des Scouts de France dAlsace décide de doter le mouvement dun Centre de forma- tion pour les chefs et les cheftaines et décide lacquisition par lintermédiaire de lassociation « Les Amis du Heis- senstein » dune grande propriété de 5 Ha située sur les hauteurs de Nothalten.

Cest ainsi que débute, il y a 60 ans, lhistoire scoute du Heissenstein, qui a toujours su maintenir le cap fixé par ses fondateurs : il a permis de former plusieurs milliers et plusieurs générations de responsables scouts, il a accueilli de nombreux grands rassemblements scouts, des camps nationaux, des rencontres transfrontalières franco- allemandes et des centaines de week-ends scouts ou dévènements familiaux ou associatifs.

Le dimanche 13 mai 2018 a eu lieu la fête des 60 ans de présence scoute au Heissenstein. Au programme, le matin, concours de froissartage avec comme objectif de construire des vaisseaux spatiaux, suivi de linauguration de lamphithéâtre rénové par la caravane de Marlenheim ; à midi, repas en commun avec en prime un grand gâteau danniversaire et enfouissement dune capsule temporelle avec la vision de chaque groupe du Heissenstein et du scoutisme dans 60 ans ; et vers 16h, messe animée par les Scouts et Guides de France du Bas-Rhin. De belles re- trouvailles, un beau moment fort, joyeux et festif !

MyEuropeMySay

un beau moment fort, joyeux et festif ! M yEuropeMySay En février 2019, l ’ OMMS,

En février 2019, lOMMS, lOrganisation Mondiale du Mouvement Scout, et ses partenaires, dont les Scouts et Guides de France et les Eclaireuses et Eclaireurs de France ont lancé le projet #MyEuropeMySay-voix des jeunes pour lavenir de lEurope dans le but de mobiliser les jeunes à être des citoyens actifs. Cette rencontre avait deux thèmes : « le multicultarisme et la citoyenneté européenne » et « lEurope et moi : comprendre, mobiliser et agir ».

45 participants de 9 pays européens étaient présents à Strasbourg entre le 16 et le 22 février 2019, et ont travaillé

ensemble sur :

Mieux comprendre lEurope et les enjeux actuels

Apprendre à mobiliser ses pairs sur les enjeux européens

Mettre en place des actions en vue des élections européennes

Khantey LEGRAND

19

L E S A M I S D U D O M P E T
L
E
S
A
M
I
S
D
U
D
O
M
P
E
T
E
R

Composition du Comité en 2019

Président : Christian WILHELM Vice-président : Jacques SPRAUEL Secrétaire : Bénédicte LECLERC Secrétaire adjointe : Emmanuelle CAMPAGNE Trésorière : Monique LAFLEURIEL Assesseurs : Jean-Pierre FRITSCH, Serge HAAG, Marc HOLICKY, Khantey LEGRAND et Jean Marie SCHUH

Membres de droit :

Maire dAvolsheim : Françoise HAUSS Curé dAvolsheim : Père Jauffrey WALTER Aumônier territorial : Frère Cyrille-Marie RICHARD Délégués territoriaux Rhin Nord : Jeanne HOUOT et Thomas MEYER-BISCH Délégué territorial Terres du Mont Sainte-Odile : Jacques SPRAUEL Délégué territorial Haut-Rhin : Dominique BRUMPTER

Détail autel et statue de la vierge restaurés
Détail autel et statue de la vierge restaurés
territorial Haut - Rhin : Dominique BRUMPTER Détail autel et statue de la vierge restaurés Tél.
Tél. : 03 88 38 63 41
Tél. : 03 88 38 63 41

20