Vous êtes sur la page 1sur 5

DOCUMENT DE PROGRAMME (PRO DOC) – À PRÉPARER ET À FINALISER AVEC LE PARTENAIRE ÉTATIQUE

4. Informations générales relatives au programme et au partenaire étatique


4. 1 Informations Bureau de l’UNICEF NATIONAL
relatives à la Fiche
Technique Nom du partenaire étatique Programme National d’Elimination du Choléra et de Lutte contre les
autre Maladies Diarrhéiques /Prise En Charge Intégrée des Maladies
du Nouveau-né et de l’Enfant au niveau Communautaire
Intitulé de la Fiche SUPERVISION DU NIVEAU CENTRAL DANS LE CADRE DU
Technique PROJET CARAMAL
Durée De : JANVIER A JUIN 2020 SOIT 6 MOIS
Couverture géographique 2 ZS DE KWILU : IPAMU ET KINGANDU ET 1 ZS DE KWANGO :
KENGE
Population ciblée 114.042 enfants de 0-59 mois de 3 ZS ciblées
4.2 Budget du Montant en DCT $ 34 720,97 % 100
programme
Montant en Supply $0 % du total
Total $ 34 720,97 100%

5. Description du programme
5.1 Justification de la Le paludisme est responsable de plus de 400 000 décès / an, dont la plupart sont des enfants
Fiche Technique de moins de 5 ans et des femmes enceintes (OMS : WMR 2016) et environ 90% de tous les
décès dus au paludisme surviennent en Afrique (dont plus de 41% en RDC, Nigeria et Uganda)
(OMS: WMR 2016).En RDC, 31% des enfants souffrent du paludisme et 19% décèdent avant
leur cinquième anniversaire; bien que les TDR, les ACT et Artésunate injectable soient
disponible (EDS 2013-2014).

Selon une étude réalisée sur 6 000 enfants souffrant de paludisme grave au niveau
communautaire en Afrique en 2009, environ 23% atteignaient une formation sanitaire de
référence entre 6 et 15 heures et 22% n'étaient toujours pas arrivés après plus de 15 heures.

L'Artésunate rectal se révèle être un traitement pré référentiel efficace contre le paludisme pour
les enfants de moins de 6 ans car 90% ou plus des parasites sont éliminés si correctement
utilisé et ainsi réduire le risque de décès ou d’invalidité permanente de 50%. Mais, il sied de
noter que son utilisation au niveau des Sites de Soins Communautaires(SSC) ainsi qu’au niveau
de Centre de Sante requiert des mesures d’encadrement supplémentaire et surtout des
supervisions de qualité.

La RDC au travers de son Ministère de la Santé et avec le financement du Projet CARAMAL a,


non seulement harmonisé les Outils de formation après révision du protocole de prise en charge
avec toutes les parties prenantes, mais aussi les outils de supervision ainsi que les outils de
communication en y intégrant les nouveautés liées à l’introduction de la nouvelle molécule dans
le souci d’assurer des supervisions efficaces et de qualité.

C’est pourquoi qu’il est nécessaire, après le renforcement des capacités des prestataires et des
RECOSITES ainsi que les suivis post formation, il est nécessaire de réaliser les supervisions
trimestrielles des Zones d’intervention du projet CARAMAL / RAS qui est financé par UNITAID
et mis en œuvre par un consortium composé de la Clinton Health Access Initiative (CHAI),
UNICEF, et Swiss Tropical and Public Health Institute (Swiss TPH).
5.2 Genre, équité, et Les interventions retenues dans cette fiche technique ciblent principalement les enfants de 2 à
développement durable 59 mois quel que soit leur sexe. Une cible vulnérable, fortement affectée par les privations de
leurs droits à la vie et à la survie comme les statistiques le révèlent dans la section de la
justification. Ils sont la priorité et le focus de la mise en œuvre des interventions de ce projet.
Le maintien de la dynamique communautaire dans toutes les interventions restera un objectif
principal pour garantir la durabilité des résultats des actions.
5.3 Contribution du La participation étatique consistera au paiement des salaires des prestataires des soins et à
partenaire étatique l’implication des autorités politico-administratives dans la mobilisation des communautés et des
ressources locales.
5.4 Autres partenaires Dans le cadre de l’approche conjointe pour une synergie efficace, les partenaires interviennent
concernés dans le cadre de ce projet par UNITAID et mis en œuvre par un consortium composé :
1) Clinton Health Access Initiative (CHAI),
2) UNICEF,
3) Swiss Tropical and Public Health Institute (Swiss TPH).
Le fonds Mondial intervient aussi dans ces mêmes ZS pour la prise en charge du paludisme.

5.5 Autres éléments à Les activités reprises dans cette fiche technique ne peuvent avoir lieu sans la disponibilité dans
prendre en compte le timing requis des ressources financières. Une réunion de coordination sera tenue chaque
mois pour évaluer la mise en œuvre de toutes les activités du projet Caramal.
5.6 Autres documents RAS
5.7 Résultats escomptés - L’offre, la demande et la qualité des services de santé sont améliorées.
- L’Interaction entre la communauté et les services de santé est opérationnelle
- La participation communautaire devienne effective.

Résultats Indicateur(s) de performance Situation Cible Moyens de


de base vérification1
Résultat Intermédiaire du PTA 1.2 : D’ici fin 2020, la couverture de la prise en charge des principales maladies tueuses des
enfants (paludisme, la diarrhée, les IRA, la malnutrition aigüe sévère (MAS), VIH/SIDA et les affections néo natales) est au
moins à 60% et leur incidence est réduite.
Résultats du programme Indicateur(s) de performance Situation Cible Moyens de
(Service ou produit livré à de base vérification2
travers la Fiche Technique)
La supervision trimestrielle Proportion des ZS ayant bénéficié de deux 0 100% Rapport de
des prestataires des Fosa et supervisions trimestrielles dans le cadre du projet supervision
sites des soins CARAMAL ?????
communautaires est assuré
Nombre de facilitateurs du niveau National par ZS 0 3 Rapport
et le système de référence
lors de la première supervision trimestrielle d’activités
et/ou d'orientation sur les
stratégies de soins pré- Nombre de facilitateurs du niveau National par ZS 0 3 Rapport
référentiels en rapport avec lors de la deuxième supervision trimestrielle d’activités
le Projet Pilote Artésunate
suppositoire est renforcé nombre des SSC ayant bénéficié de deux visites 0 80% Rapport de
de supervision Supervision
nombre des Poste de santé ayant bénéficié de 0 80% Rapport de
deux visites de supervision Supervision
nombre des CS ayant bénéficié de deux visites 0 80% Rapport de
de supervision Supervision
nombre des HGR/CSR ayant bénéficié de deux 0 80% Rapport de
visites de supervision Supervision

1
Sources spécifiques permettant de déterminer le statut de chaque indicateur de performance. Si la source de données est une
enquête ou une étude que le partenaire d’exécution prévoit de mener dans le cadre de ce programme, elle doit être planifiée et
incluse dans le budget (partie 2, Plan de travail et budget du programme).
2
Sources spécifiques permettant de déterminer le statut de chaque indicateur de performance. Si la source de données est une
enquête ou une étude que le partenaire d’exécution prévoit de mener dans le cadre de ce programme, elle doit être planifiée et
incluse dans le budget (partie 2, Plan de travail et budget du programme).
Résultats du programme Indicateur(s) de performance Situation Cible Moyens de
(Service ou produit livré à de base vérification2
travers la Fiche Technique)
nombre des cas de Palu grave prise en charge Au Rapport
selon la politique nationale au niveau des moins d’activités /
HGR/CSR 90% base des données
remplies
Proportion de connaissance de type de signe Au Rapport
d’orientation par les RECOSITES moins d’activités
80%
Proportion de connaissance des signes de danger Au Rapport
par les RECOSITES moins d’activités
80%
Proportion de connaissance de RECOSITES ,IT Au Rapport
et IR PS sur quand administrer du RAS moins d’activités
80%
Proportion de connaissance des 8 étapes 80% Rapport
d’administration de l’Artésunate suppositoire par d’activités
les RECOSITES
Proportion de connaissance des 8 étapes
d’administration de l’Artésunate suppositoire par
les IT des centres de santé
Proportion de connaissance des 8 étapes
d’administration de l’Artésunate suppositoire par
les IR des postes de santé
nombre des cas palu grave ayant reçu le RAS au 100% Rapport
SSC avec note d’orientation avant d’être Orientés d’activités/ base
des données
remplies
nombre des cas palu grave ayant reçu le RAS au 100% Rapport
PS avec note de référence avant d’être référés d’activités/ base
des données
remplies
nombre des cas palu grave ayant reçu le RAS au 100% Rapport
CS avec note de référence avant d’être référés d’activités/ base
des données
remplies
nombre de cas de référence qui sont retournés au 80% Rapport
CS/Poste/SSC de santé avec une note de contre d’activités/ base
référence des données
remplies
nombre des VAD réalisées 80% Rapport
d’activités/ base
des données
remplies
nombre de diffusion des spots/Message sur le 80% Rapport
RAS à travers les radios locales d’activités/ base
des données
remplies

Fait à KINSHASA, le 10/01/2020


Le Directeur du PNECHOL-MD

Dr Placide WELO OKITAYEMBA