Vous êtes sur la page 1sur 6

ÉCOLE NATIONALE DÉPARTEMENT GÉNIE

D’INGENIEURS DE SFAX MÉCANIQUE

COMPTE-RENDU
Tenue En Service Des Matériaux

TP N°2

Essai de fatigue en flexion des renforcés, sur éprouvettes


non encastrées, à température ambiante

GEM3 S6
G3
Taib MEGDICHE
Achraf REGAIEG
Imen KAMMOUN

0 Labo. Tenue en service des matériaux


ÉCOLE NATIONALE DÉPARTEMENT GÉNIE
D’INGENIEURS DE SFAX MÉCANIQUE

I. But :
L’objectif de ce TP, est la réalisation d’un essai de fatigue en flexion sur des éprouvettes en
plastique renforcés à température ambiante. La détermination de la limite d’endurance.
II. Dispositif

Fig1 : Dispositif de fatigue en flexion Fig2 : Dispositif d’essai de flexion simple


III. Mode opératoires
- Réaliser des éprouvettes selon la norme NF-T51-1203.
- Déterminer la limite d’endurance du matériau pour 90% de la limite élastique par un
essai de flexion cyclique (sur 3 éprouvettes).
- Déterminer la résistance élastique à travers un essai statique de flexion (une éprouvette).
IV. Résultats et interprétations
 Essai de fatigue en flexion

1 Labo. Tenue en service des matériaux


ÉCOLE NATIONALE DÉPARTEMENT GÉNIE
D’INGENIEURS DE SFAX MÉCANIQUE

Fig 3 : Machine de fatigue en flexion

On réalise l’essai sur trois éprouvettes de même dimension (L = 60mm ; b = 20mm ; h = 2mm) pour
des flèches différentes, on choisit le critère de fin d’essai de 10%. On obtient les résultats suivants :
 Pour une flèche de 3 mm :

Nombre de cycle : 104 cycles


 Pour une flèche de 2.5 mm :

2 Labo. Tenue en service des matériaux


ÉCOLE NATIONALE DÉPARTEMENT GÉNIE
D’INGENIEURS DE SFAX MÉCANIQUE

Nombre de cycle : 1,5.103 cycles

 Pour une flèche de 2 mm :

Nombre de cycle : 1,4.103 cycles


Interprétations
Lors de l’essai on constate que le nombre des cycles augmente avec une diminution de la
valeur de flèche. Ces résultats une conforme pas à la réalité. Avec nos résultats expérimentaux. On
ne peut pas obtenir la courbe de Wöhler.

3 Labo. Tenue en service des matériaux


ÉCOLE NATIONALE DÉPARTEMENT GÉNIE
D’INGENIEURS DE SFAX MÉCANIQUE

Cette contradiction due à plusieurs paramètres liés aux éprouvettes. La répartition des fibres dans la
matrice, des défauts superficiels et des facteurs métallurgiques.

 Essai statique en flexion simple

Fig 4 : Essai statique en flexion


f(mm) F(daN) f(mm) F(daN) f(mm) F(daN)
0 1,9 1,8 21,5 3,6 39
0,2 3,9 2 23,7 3,8 39,9
0,4 4,8 2,2 26 4 40,6
0,6 6,3 2,4 28 4,2 38,8
0,8 8,5 2,6 30,7 4,4 29
1 10,5 2,8 32,2 4,6 14
1,2 12,5 3 34 4,8 12
1,4 16,8 3,2 36,5
1,6 19,2 3,4 38,2

4 Labo. Tenue en service des matériaux


ÉCOLE NATIONALE DÉPARTEMENT GÉNIE
D’INGENIEURS DE SFAX MÉCANIQUE

On réalise l’essai de flexion statique pour déterminer :


- Re : la limite d’élasticité d’après la courbe de flexion statique (F= ƒ (Δ L)).
D’après l’essai de flexion statique on obtient :
La limite d’élasticité Re a comme abscisse f = 2,6mm pour cette valeur, F = 30,7 daN.

V. Conclusion :
Pour avoir des résultats précis pour l’endurance d’un matériau faut faire plusieurs tests d’essai
pour diminuer les erreurs dues à la dispersion et la mise en œuvre.

5 Labo. Tenue en service des matériaux