Vous êtes sur la page 1sur 14

SEQUENCE II : ANTIGONE DE JEAN ANOUILH

Séance 4 : Antigone et Hémon,

Objectifs :

Projet de lecture :
Étudier la manière dont une mise en scène peut mettre en lumière un texte théâtral.

Dresser le portrait d’Antigone : femme-enfant, amoureuse et héroïne tragique (tournée vers la mort, consciente du destin, habitée par une passion excessive et impossible).

La scène commence à partir de la 30ième minute


https://www.youtube.com/watch?v=5_sO75wwZ1g

But : Dresser un portrait moral d’Antigone. A la fin de l’heure, vous écrirez vous-même ce portrait moral dans un paragraphe qui reprendra tous les éléments que nous avons vus
(séance précédentes) et ceux qui seront au tableau.

Rappel : Situation du passage. Lecture de mardi.

Consigne : Observez la mise en scène du passage entre Antigone et Hémon.


- Notez les déplacements d’Antigone (par une flèche) ainsi que ses points d’arrêt sur le plateau (par une croix).
- Prêtez attention aux postures d’Hémon et d’Antigone à chaque arrêt et résumez en quelques mots ce dont elle parle.

Correction + distribution du texte.

RMQ générale 1) On remarque qu'au point de départ elle s'excuse qu'à la fin elle lui demande de partir. On en déduit que c'est une scène de réconciliation et de rupture.
2) Antigone domine la parole.
Reprendre déplacement par déplacement.

Déplacement 1: assis devant la fontaine, Hémon la serre

-Sujet Enfant imaginaire : - Une définition du rôle de la mère et une description de soi même : « sûre » (protectrice, rassurante, forte),
- Contradiction entre le physique et jeunesse d’Antigone et sa force morale (contradiction conjonction «mais »)
- Expression du regret : utilisation du conditionnel passé. Annonce la rupture, l’impossibilité.

-Posture : - il la serre et l’embrasse. Scène tendre. (« mon amour »)


-Amusement et décontraction d’Hémon VS visage inquiet d’Antigone.
-Regard d’Antigone yeux levés vers Hémon : admiration, naïveté de l’enfant. Geste affectueux presque paternel
-Contradiction : elle parle de l'enfant qu'elle aurait serré/ Hémon la serre à cet instant (=> Antigone femme entre deux âges: enfance/ adulte.)

Déplacement 2: "Tu m'aimes comme une femme? "

-Sujet attirance physique : -Doute exprimé par l’accumulation de question.


-Opposition répétée entre Ismène/ Antigone.

-Sujet pressentiment de la mort : -« Quand je serai à toi » = mariage associé à la mort (« grand trou noir » = mort) AMOUR IMPOSSIBLE
-Réponses courtes d’Hémon, répétées, il ne comprend pas.

-Posture : -Position séductrice d’Antigone au dessus d'Hémon.


-Contradiction : Expression du doute d'Antigone.
-Opposition entre la crispation d’Antigone et la décontraction d’Hémon.

Déplacement 3 : séparation physique "J'aurais aimé être ta femme"

-Sujet annonce de la rupture -à nouveau utilisation du conditionnel passé


- affirmation du regret de ne pas pouvoir être sa femme (plus de doute) : PQ ELLE ROMPT ? SAUVER L’ETRE AIME

-Posture -Visage d’Antigone défait/ pâle


-Visage d’Hémon devient grave, bouche pincé et regard durcit.

Déplacement 4: Elle s'éloigne encore plus et se place en surplomb (tentative de reprendre la domination)

-Sujet la relation physique entre A/H -Acte sexuel exprimé implicitement "être ta femme avant", "que tu me prennes", « pour te donner envie de moi » AMOUR PASSIONNEL
-Annonce catégorique de la rupture : menace, impératif, répétition de « pars » => MISE A MORT DE LA RELATION
-Evocation de la passion d’Antigone (« très fort »)

-Posture : -Opposition entre la tension du corps en présence d’Hémon et l’effondrement final : première mise à mort. Héroïque tragique
Trace au tableau.

Antigone un personnage en proie au doute Antigone une amoureuse passionnée Antigone une héroïne tragique

-besoin de réconfort, de gestes affectueux, de tendresse -Personnage tourné vers la mort (conditionnel passé)

-Expression de sa force morale et besoin de réconfort -admiration, amour naïf et pur pour Hémon . -Jeune et fragile physiquement mais grande force morale
(contradiction entre le jeu et les mots). (anticipe son rôle de mère protectrice)
-amour entier au dessus des lois et du péché (évocation
-Expression du doute de sa capacité à séduire mais du désir charnel hors mariage) -tiraillée entre l’amour pour Hémon et le présage de la
adopte une position de séduction et se maquille pour mort (comparaison entre le mariage et un grand trou
plaire. noir)

-choix de la mise à mort de son amour pour épargner


l’être aimé.
SEQUENCE II : ANTIGONE DE JEAN ANOUILH
Séance 4 : Antigone et Hémon,

Consigne : Observez la mise en scène du passage entre Antigone et Hémon.


- Notez les déplacements d’Antigone (par une flèche) ainsi que ses points d’arrêt sur le plateau (par une croix).
- Prêtez attention aux postures d’Hémon et d’Antigone à chaque arrêt et résumez en quelques mots ce dont elle parle.

SCHEMA DE LA SCENE
Antigone de Jean Anouilh, mise en scène Nicolas Briançon, 2003, Théâtre Marigny
Arrêt 0 :
Arrêt, position 1 :
Arrêt, position 1 (bis)
Arrêt, position 2 :
Arrêt, position 2 (bis) :
Déplacement, position 2 (ter) :
Arrêt, position 3 :
Arrêt, position 4 :
Arrêt, position 4 (bis) :
Position finale