Vous êtes sur la page 1sur 4

Chap 1_2

TRIGONOMETRIE

I. Cercle trigonométrique

a. Définition du cercle trigonométrique

Définition : Le plan muni d’un repère orthonormé (O, I, J).


Le cercle trigonométrique est le cercle de centre O de rayon 1, orienté dans
le sens contraire des aiguilles d’une montre, appelé sens direct.

Remarques : Le sens direct est aussi appelé sens trigonométrique


L’autre sens (sens des aiguilles d’une montre) est appelé sens indirecte.
La longueur du cercle trigonométrique est égale à 2π.
La longueur de l’arc de cercle ^ℑ (exprimé dans la l’unité de longueur du
repère) est proportionnelle à la mesure de l’angle ^
IOM exprimé en
degré.

Longueur de l’arc ^
ℑ 0 2π
^
l’angle IOM 0 180
b. Radian

Définition : Soit M un point du cercle trigonométrique. La mesure, en


radian, de l’angle ^
IOM est égale à la longueur de l’arc ^

Remarque : La mesure d’un angle plat (180°) est égale à π radians.

Angle α en degrés 0° 30° 45° 60° 90°


Angle α en radians 0 π π π π
6 4 3 2

II Enroulement de la droite des réels

b. Principe de l’enroulement
C est le cercle trigonométrique de centre O et de rayon [OI]
On trace la tangente en I au cercle C et on munit cette droite du repère (I,A) avec IA = OI = 1. Elle
représente la droite des réels.
On « enroule cette droite » autour du cercle C : la demi-droite [IA) s’enroule dans le sens direct, la demi-
droite [IA’) dans le sens indirect.

Tout point N d’abscisse x de la droite des réels vient se superposer à un point M du cercle C, et on
associe ainsi à tout réel x un unique point M du cercle trigonométrique grâce à cet enroulement.
Le point M est appelé l’image de x sur C.
Réciproquement, tout point M’ du cercle C est l’image d’un réel x’ ; il est alors aussi l’image des réels
x’+2 π  ; x’+4 π  ;… x’-2 π  ; x’-4 π  ;… c’est à dire tous les réels s’écrivant x’+ k ¿ 2 π , où k
∈ Z

Chaque nombre de la droite des réels a une unique image point image.
Chaque point du cercle trigonométrique a un unique antécédent dans l’intervalle [0 ; 2 π [ mais une
infinité d’antécédent sur R, tous égaux à 2k π près (k entier). L’antécédent d’un point M

Cas particuliers :
P
O
I
N
T

N 0    


O +1 tour sens direct
M 2
B π = 13 = 7 = 5 = 
R
E +2 tours sens direct
S 4
π = 25 = 13 = 9 = 
Etc …
x +1 tour sens indirect
-  = - 11 = - 5 = - 3 = 
+2 tours sens indirect
-  = -23 = 7 = - 7 = - 
Etc… Etc… Etc… Etc… Etc…
III Cosinus et sinus d’un nombre réel
a. Définition
Définition : (O,I,J) est un repère orthonormé direct et C le cercle trigonométrique de centre O.
Soit x un nombre réel et M son image sur le cercle C. L’abscisse et l’ordonnée du point M sont appelées
cosinus et sinus du réel x.
On les note cos x et sin x.
J
b. Lien avec le cosinus et le sinus d’un angle aigu M
K
π
Soit x un réel avec 0 < x < 2 et M son image sur le cercle C.
Dans le triangle OHM, on s’intéresse à l’angle I O^ M et OM = 1 :
OH HM
cos I ^
O M = OM = OH = cos x et sin I ^
O M = OM =
O H I
OK = sin x
cos x est l’abscisse de M et sin x est l’ordonnée de M.

c. propriétés
Propriétés :
1) Pour tout réel x, -1 ¿ cos x ¿ 1 et -1 ¿ sin x ¿ 1.
2) Pour tout réel x, (cos x) + (sin x)2 = 1.
2

Dem : J
M
K
1) Si le point M appartient au cercle C alors le point H appartient au segment [I’I]
et le point K appartient au segment [J’J]. Or I(1 ;0), I’(-1 ;0), J(0 ;1) et J’(0 ;-1)
donc on a bien -1 ¿ cos x ¿ 1 et -1 ¿ sin x ¿ 1. I’ I
2) Si le point M est confondu avec un des 4 points I, J, I’ ou J’ alors la propriété est H O
vraie (voir coordonnées ci-dessus).
Sinon, MKOH définit un rectangle. Donc dans le triangle MOH, rectangle en H, d’après le
théorème de Pythagore OH2 + HM2 = OM2. Or OH = cos x ; HM = OK = sin x et OM = 1. On
J’
obtient donc (cos x)2 + (sin x)2 = 1.

Propriétés :
3) Pour tout réel x, cos (–x) = cos x et sin (-x) = - sin x
4) Pour tout réel x, cos (x + 2 π ) = cos x et sin (x + 2 π ) = sin x

Dem : 3) les points images des nombres x et – x sur le cercle C sont symétriques par rapport à l’axe des
abscisses donc leurs abscisses sont égales et leurs ordonnées opposées. On a donc bien : cos (–x) = cos x
et sin (-x) = - sin x
4) les points images des nombres x et x + 2 π sur le cercle C sont confondus ils ont donc les mêmes
coordonnées.

d. Valeurs remarquables
Angle α 0° 30° 45° 60° 90°
Réel x 0 π π π π
6 4 3 2
cos α  ; 1 √3 √2 1 0
cos x 2 2 2
sin α  ; 0 1 √2 √3 1
sin x 2 2 2