Vous êtes sur la page 1sur 73

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/326274639

Etude et Simulation d'un Dispositif d'Inspection Par MFL des Installations de


Stockage et de Transport des Hydrocarbures

Book · July 2018

CITATIONS READS

0 4,762

1 author:

Tarek Bouchala
Université de M'sila
27 PUBLICATIONS   45 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Electromagnetic induction for medical and biomedical applications View project

Electromagnetic for biomedical applications View project

All content following this page was uploaded by Tarek Bouchala on 09 July 2018.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


UNIVERSITE KASDI MERBAH OUARGLA

Faculté des Sciences Appliquées

Département de Génie Electrique

Mémoire
MASTER ACADEMIQUE
Domaine : Sciences et technologies

Filière : Génie électrique

Spécialité : Machine électrique

Présenté par :

Ben Atiallah Yassine Mazari Mohammed Abdelghafor

Thème :

Etude et Simulation d'un Dispositif d'Inspection Par MFL des Installations de


Stockage et de Transport des Hydrocarbures

Soutenu publiquement

Le : 26/06/2018

Devant le jury :

Mr Benalia Khaled MCB Président UKM Ouargla


Mr Bouchala Tarik MCA Encadreur/rapporteur UKM Ouargla
Mme Naceur Sonia MCA Examinateur UKM Ouargla
Année universitaire 2017/2018
Remerciement

- On remercie dieu le tout puissant de nous avoir donné la santé et la


volonté d’entamer et de terminer ce mémoire.
- Tout d’abord, ce travail ne serait pas aussi riche et n’aurait pas pu
avoir le jour sans l’aide et l’encadrement de Mr Bouchala Tarik, on le
remercie pour la qualité de son encadrement exceptionnel, pour sa patience, sa
rigueur et sa disponibilité durant notre préparation de ce mémoire.
- Nous sommes conscientes de l’honneur que nous a fait Mr Benalia
Khaled en étant président du jury et Md Naceur Sonia d’avoir accepté
d’examiner ce travail.
- Nos remerciement s’adresse également au corps administratif de de
Département Génie électrique et à tous nos professeurs pour leur générosités et
la grande patience dont ils ont su faire preuve malgré leurs changes
académiques et professionnelles.
- On n’oublie pas nos parents pour leur contribution, leur soutien et leur
patience.
Enfin, nos profonds remerciements vont également à toutes les personnes
qui nous ont aidés et soutenu de près ou de loin, nos proches, nos amis qui
nous ont toujours encouragés au cours de la réalisation de ce mémoire.

2
Dédicace

Je dédie ce modeste travail à :


- A mes parents, aucun hommage ne pourrait être à
la hauteur de l’amour dont ils ne cessent de me combler.
Qui dieu leur procure bonne santé et longue vie.
- A celle gue j’aime beaucoup et qui m’a soutenue
tout au long de ce projet mon esprit KHAOULA
- Et bien sûr A mes sœurs et mon frère Kacem
- A toute ma famille et mes amis sans oublier ma tante
Aicha la source de mes efforts.

Yassine

3
Sommaire
Remerciement........................................................................................................................ 2
Dédicace............................................................................................................................ 3-4
Introduction générale............................................................................................................ 7
Chapitre I : Généralités et définitions
I.1.Introduction ................................................................................................................... 8
I.2.Principe de fonctionnement de Flux de fuite magnétique ........................................…… 8
I.3.Différents types de capteurs de champ ........................................................................... 9
I.3.1.Bobines d'induction...................................................................................................... 9
I.3.2. Composants Hall ......................................................................................................... 10
I.3.3. Porte flux magnétique.................................................................................................. 10
I.3.4.Diode et transistor sensibles magnétiques.................................................................... 10
I.4.Les capteurs d'état non-magnétiques comprennent principalement ................................ 11
I.5.Les Avontages et les inconvénients des pipelines ..................................................... …..11
I.6.Généralité sur les pipelines ………………………………………..………………..……11
I.6.1.Quelle est la différence entre un oléoduc et un gazoduc ?..............................................11
I.6.2.Sûreté des pipelines et protection environnementale…………..………………………12
I.6.2.1.Les pipelines sont-ils sûrs ?.........................................................................................12
I.6.2.2.Comment fait-on le nettoyage après une fuite d’oléoduc ?.........................................13
I.6.2.3.Qu’est-ce qui provoque les défaillances de pipelines ?...............................................13
I.7. Activité transport par canalisations ..................................................................................13
I.7.1.Les avantages de transport par pipeline........................ …………………………….....15
I.7.2.Les technologies de mesures ……………………………………………………. …..15
I.7.2.1.Le contrôle de géométrie ……………………….……………….…………………..15
I.7.2.2.La recherche de manques de métal…………….…………………….………………15
I.7.2.3.Exemples des utilisations de cette technologie .……………………….…………….15
I.7.2.4.Avantages de ce service ……………………..………………………………………16
I.8.Conclusion ……………………………………..………………………………...………17
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL
II.1. Introduction……………………………………………………………..………...…… 19
II.2. Description du système de détection de défaut dans le pipe…………..……………… 19
II.3.Paramètres d'influence de la forme des défauts ……………………..………………….22
II.3.1. configuration géométrique et physique …………………………..………………….22
II.4. Cas d'un défaut interne……………………………………………..…………………..25
II.4.1.Effet de la largeur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique ………..26
II.4.2 Effet de la hauteur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique……..... 27
II.5. Cas d'un défaut externe……………………………………………………………..….28
II.5.1 Effet de la hauteur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique …..…...29
II.5.2. Effet de la largeur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique…..…... 30
II.6.Conclusion ………………………………………………………………………..…….31
Chapitre III simulation d’un système d’inspection des bacs par flux magnétique de fuite
III.1. Introduction ……..……………………………………………………………………..33
III.2. Parcs de stockages…..………………………………………………………………….33
III.3. Rôle du stockage …..…………………………………………………………………..33
III.4.Bac de stockage…..…………………………………………………………………… 34
 Bac à toit fixe
 Bac à toit flottant (simple pont ou doubles ponts)
III.5. Matériaux de construction des bacs…………………………………………..………..35
III.6. Mécanismes de dégradation et de défaillance ……………………………..………….35
III.7. Mise en œuvre du plan d’inspection……………………………………….…………. 36
III.7.1. Visite de routine………………………………………………………..…………… 36
III.7.2. Inspection externe en exploitation …………………………………..……………....36
III.8. Méthodes d’inspection et de contrôle………………………………..……………….. 36
III.9. Mode d'examen MFL………………………………………………..…………………37
III.10. Intérêts du scan MFL……………………………………………..…………………..37
III.11. Défaut dans les bacs et méthodologie de détection…………….…………………….38
III.12.Formulation magnétostatique du problème étudié …………….……………………..39
III.13. Caractéristique du système MFL à étudier………………….……….……………….40
III.14.Effet de variation des paramètres du défaut sur les composantes du champ
magnétique41
III.14.1. Cas d'un défaut surfacique……………………………..………………………….. 41
III.14.1.1. Effet de la longueur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique.... 41
III.14.1.2. Effet de la largeur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique……42
III.14.1.3. Effet de la profondeur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique..43
III.14.1.4. Effet du Lift-off sur les composantes de l'induction magnétique…………………43
III.14.2. Cas d'un défaut Sub-surfacique………………………………………………..……44
III.14.2.1. Effet de la longueur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique…..44
III.14.2.2. Effet de la largeur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique…...44
III.14.2.3 Effet de la profondeur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique...45
III.15. Conclusion…………………………………………………………………………….45
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP
IV.1.Introduction …………………………………………………………………………....48
IV.2.RMS2 Détection de défauts C-Scan haute vitesse et accès distant et système de
cartographie de la corrosion……………………………………………………………….....48
IV.2.1.RMS2 Système de détection de défauts à haute vitesse et accès C-Scan à distance et
système de cartographie de la corrosion…………………………………………………..…48
IV.2.1.Têtes de balayage……………………………………………………………………...49
IV.2.2.La tête de balayage ……………………………………………………………….…49
IV.2.3.RWP-57 POMPE A EAU ROBUSTE……………………………………….……....49
IV.2.4.PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES…………………………………………....50
IV.2.5. SOLUTION FLEXIBLE………………………………………………………….....50
IV.2.6.TRANSDUCTEUR D'IMMERSION……………………………………………...…50
IV.2.7.RMS2 DRIVE SYSTEM…………………………………………………………..…51
IV.2.8.LOGICIEL D'ACQUISITION ET D'ANALYSE ……………………………….….52
IV.2.9.COUCHES C-SCAN ET PORTAILS A-SCAN MULTIPLES………………….….52
IV.2.10.La vue d'amplitude B-scan montre……………………………………………….....53
IV.2.11.TRAITEMENT A-SCAN ET PORTE FLOTTANTE…………………………..….53
IV.2.12.LOGICIEL D'ANALYSE DE BUREAU……………………………………….….54
IV.2.13.CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU LOGICIEL…………………….…...54
IV.3. T-SCAN Jauge d'épaisseur ultrasonique portative……………………………….……57
IV.3.1.MATÉRIEL ET REVÊTEMENT……………………………………………..……..57
IV.3.2.PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES……………………………………..……..58
IV.3.3.APPLICATIONS……………………………………………………………..……...58
IV.3.3.LE SYSTÈME SILVERWING……………………………………………..……….59
IV.4.UT LITE Inspection et analyse de la corrosion pour les actifs critiques…….………..60
IV.4.1.POURQUOI LA FAMILLE UT LITE………………………………….…………..61
IV.4.2.PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES…………………………….……………..62
IV.4.3.R-SCAN LITE……………………………………………………….……………...62
IV.4.4.THETASCAN…………………………………………………….…………………63
IV.4.5.ToFD LITE…………………………………………………….……………………63
IV.4.6.SCORPION……………………………………………….………………………..64
IV.5.FLOORMAP………………………………………………………………………….64
IV.5.1.Le nouveau système introduit……………………………………………………….65
IV.5.2.HAUTE PRODUCTIVITÉ ET EXACTITUDE……………………………………65
IV.5.3.PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES…………………………………………..65
IV.5.4.VUE MFL CALIBRÉE…………………………………………………………….65
IV.5.5.MFLi VIEW ……………………………………………………………………….67
IV.5.6.STARS TOP VIEW………………………………………………………………..67
IV.6.Conclusion …………………………………………………………………………..68
Conclusion générale…………………………………………………………………….….69
Les mots clé……………………………………………………………………….……….71
List de figure………………………………………………………………………………72
Référence ………………………………………………………………………………….73
Introduction Générale

Le contrôle par flux de fuite magnétique (Magnetic Flux Leakage) est une technique non
destructive rapide adaptée au contrôle de tube, de pipe-lines et de réservoir de stockage en
matériaux ferromagnétiques. Cette technique permet la détection de défauts internes et les
pertes d’épaisseur en analysant les composantes des champs de fuite interceptée par le capteur
de champ, [1, 2].

Dans le premier chapitre, nous donnons un aperçu sur cette technique à savoir le
principe de fonctionnement, les différents types ainsi que les avantages et les inconvénients de
cette méthode. Ensuite, nous mettons en évidence la nécessité du transport des hydrocarbures
en Algérie par pipelines à savoir l’oléoduc et le gazoduc ainsi que le stockage dans les bacs,
[3]. Après cela, nous évoquons l’utilisation des MFL pour l’inspection de ces dispositifs de
transport et de stockage.
Dans le deuxième chapitre nous reproduisons le fonctionnement d'un système MFL en
2D d'inspection des pipelines par une simulation numérique d'un système axisymétrique dont
l'axe est celui du pipeline. Pour de faire, nous procédons à la modélisation des phénomènes
électromagnétiques à travers les équations de Maxwell. Ensuite, nous implantons le modèle
sous le logiciel COMSOL pour simuler le comportement du système et étudier l'effet des
caractéristiques d'un défaut apparaissant dans la surface interne et externe d'un pipeline sur les
signaux d'un capteur à effet Hall mesurant les composantes radiales et axiales du champ de
fuite.
Dans le troisième chapitre, notre travail consiste à simuler un système MFL en 3D
constitué d’un circuit magnétique alimenté en champ magnétique par des aimants permanents
et un capteur de champ à effet Hall inspectant la surface d’une tôle d’acier à faible carbone
présentant plusieurs type de défauts. Apres avoir implanté le modèle sous Comsol multiphysics
nous considéreront un défaut surfacique et sub-surfacique et nous étudions l’effet de la
variation des paramètres caractéristiques du défaut à savoir la longueur, la largeur et la
profondeur sur les composantes radiales et axiales de l’induction magnétique.
Enfin en chapitre quatre, nous évoquons les équipements dont ENSP s'est doté cette
année pour l'inspection des installations de transport et de stockage des hydrocarbures. En
effet, ce matériel même s'il utilise en grande partie les MFL dispose aussi des équipements
complémentaires utilisant les ultrasons.

7
Chapitre I
Chapitre I Généralités sur le flux de fuite magnétique

I.1.Introduction
Les contrôles par flux de fuite magnétique (MFL, Magnetic Flux Leakage Testing) qui -
est une technique rapide adaptée au contrôle de tube, de pipe-lines et de réservoir de stockage
en matériaux ferromagnétiques ,[1]. Cette technique permet la détection de défauts internes et
les pertes d’épaisseur. MFL est aussi adapté aux examens de câbles en permettant la détection
des cordons cassés.
I.2.Principe de fonctionnement de Flux de fuite magnétique
Le dispositif de test MFL obtient l'amplitude des défauts en mesurant la densité de flux
magnétique fuite de la surface du matériau ferromagnétique, [2]. Si les composants à mesurer ne
sont pas défectueux alors tout le flux magnétique passera à travers les composants, comme le
montre la figure I.1 (a). La présence d'un défaut dans un matériau ferromagnétique magnétisé
entraîne une redistribution champ magnétique dans le voisinage de la faille, ce qui provoque une
«fuite» du champ magnétique dans le milieu environnant comme indiqué sur la figure 1 (b). Ce
champ de fuite peut être détecté, en utilisant le capteur à effet Hall ou d'autres capteurs pour
mesurer les composantes axiales ou radiales de la densité de flux magnétique B.

I.3.Différents Figure
types deI.1capteurs
: Principe de détection de fuite de flux magnétique.
de champ
(a) pipeline sans perte de métal ; (b) pipeline avec défaut.

8
Chapitre I Généralités sur le flux de fuite magnétique

I.3.Différents types de capteurs de champ


Le capteur magnétique est un dispositif qui transforme les signaux magnétiques en
signaux électriques. [3] Il existe de nombreux types de capteurs magnétiques, y compris les
bobines d'induction, les composants Hall, les grilles magnétiques, les diodes et transistors
magnétiques, les résistances magnétiques, etc. Les plages de mesure des différents capteurs
magnétiques sont indiquées dans le Tableau 1.

Tableau I.1 : plage de mesure des capitans de champ

capteur magnétique intensité mesurable/T

bobines d'induction 10-3~10


capteur Hall 10-5~10
porte de flux magnétique 10-12~10-13
diode sensible magnétique 10-6~10-1
transistor sensible magnétique 10-6~10-1
résistance magnétique 10-11~10-3

I.3.1.Bobines d'induction
Lorsque les bobines se déplacent sur la surface du pipe, le champ provoqué par un défaut
peut provoquer un changement du flux magnétique à travers la bobine. la force électromotrice
induite générée par le champ de fuite magnétique peut être exprimée par le formule suivante :
d d (B .S )
V  N N (1)
dt dt
-N : nombre de spires ;
-H : le flux de fuite du champ magnétique dans les pipes ;
-B : intensité d'induction magnétique ;
-S : section transversale des bobines.
La bobine d'induction mesure la variation relative du champ
magnétique, qui est sensible aux signaux haute fréquence. La
sensibilité dépend du nombre de bobines et de la vitesse de
déplacement relative, et elle est facilement influencée par la
vitesse du mouvement de la bobine.

9
Chapitre I Généralités sur le flux de fuite magnétique

I.3.2. Composants Hall


Lorsque la direction du mouvement du courant est perpendiculaire à la direction de
l'intensité de l'induction magnétique, les composants Hall
des deux côtés produisent une électro-Obliger, [3]. Il peut
être exprimé par la formule suivante :
VH = KH  I  B  cosα (2)
-VH : la force électromotrice de Hall ;
-KH : Coefficient de Hall ;
-B : Intensité d'induction magnétique ;
Cosα : l'angle normal entre l'intensité d'induction
magnétique et les composants de Hall.
Le terme VH n'a rien à voir avec la vitesse du moteur, il
n'est donc pas affecté par la non-uniformité de l'inspection
du pipeline.
I.3.3. Porte flux magnétique
La porte de flux typique a généralement trois enroulements :
Enroulement d'entraînement, sortie enroulements et enroulements de contrôle. Il est
généralement utilisé pour mesurer des champs magnétiques faibles ; le résultat dépend des
propriétés magnétiques du noyau magnétique, et le pouvoir de résolution varie avec noyau
magnétique et taille de bobine, [3]. Au cours des dernières années, certains chercheurs ont
utilisé des alliages amorphes comme les cœurs magnétiques, et la sensibilité a été
considérablement augmentée.
I.3.4.Diode et transistor sensibles magnétiques
Une diode sensible magnétique est un nouveau type de composant de conversion de
magnéto électricité. Sa sensibilité est élevée et convient à la détection petite changements de
champ magnétique. Sa tension de fonctionnement et sa sensibilité diminuent avec
l'augmentation de la température de sorte qu'une compensation est nécessaire. Le transistor
sensible magnétique est un nouveau type de transistor semi-conducteur sensible aux champs
magnétiques. Il peut être divisé en NPN type et type PNP. Les deux ont une sensibilité élevée,
mais en raison de la non-linéarité de Coefficient de température et rendement, peu ont été
effectivement appliqués.
I.4.Les capteurs d'état non-magnétiques comprennent principalement
1. Un détecteur composé de deux odomètres, où le signal de sortie de l'opération réelle
toujours utilise deux odomètres avec la course la plus rapide étant une roue de kilométrage
comme le signal de déclenchement du système, ce qui peut éviter les pannes causées par une
roue de kilométrage.
2. Les capteurs de pression sont utilisés pour mesurer la pression hydraulique ou pneumatique
absolue. Depuis le la pression à l'intérieur du pipe affecte également le champ magnétique de
fuite, il est nécessaire de comprendre les conditions de pression dans la canalisation.
3. Un capteur de pression différentielle détecte la différence de pression du support de
transmission avant et après le bol de la peau. Il fournit un paramètre auxiliaire pour la vitesse
de fonctionnement du détecteur.
4. Un capteur de température qui utilise le principe du thermocouple est utilisé pour détecter

10
Chapitre I Généralités sur le flux de fuite magnétique

température de la pipe.
I.5.Les Avantages et les inconvénients des MFL
Avantage :
- Simple, peu coûteux et rapide ;
- Détection des défauts débouchant et sous‐jacents.
Inconvénient :
- Applicable seulement aux matériaux ferromagnétiques ;
- Aimantation dépend de la perméabilité de la pièce examinée ;
- La sensibilité de détection des défauts dépend en effet de la nature, de la direction et de
l’intensité de la magnétisation de la pièce [5].
I.6.Généralités sur les pipelines
I.6.1.Quelle est la différence entre un oléoduc et un gazoduc ?
Les pipelines de pétrole (oléoducs) et les pipelines de gaz naturel (gazoducs) sont très
semblables, [4] car ce sont tous deux des canalisations d’acier avec un revêtement qui sont
enfouies sous terre. La principale différence est que les oléoducs transportent généralement
des liquides dont la pression se situe entre 600 et 1 000 livres par pouce carré (lb/po2), tandis
que les gazoducs transportent du gaz dont la pression est plus élevée, soit 1 000 lb/po2 ou
plus.
Les gazoducs ont des stations de compression en surface à des intervalles précis. [4] Ces
compresseurs consistent souvent en des moteurs à réaction terrestres et ils sont généralement
alimentés au gaz naturel, à même le gazoduc. Les pipelines de pétrole brut ou de liquides ont
des stations de pompage en surface à des intervalles précis, lesquelles sont généralement
munies de pompes électriques.
I.6.2.Sûreté des pipelines et protection environnementale
I.6.2.1.Les pipelines sont-ils sûrs ?
Les sociétés de pipelines sont assujetties à divers règlements et sont tenues de répondre aux
normes bien précises. [4]Le règlement de l’ONÉ exige de la part d’une société de pipeline
qu’elle mette en place un système de gestion et des programmes de protection afin d’anticiper,
de prévenir, de gérer et d’atténuer les conditions possiblement dangereuses associées à ses
pipelines. À titre de propriétaires et d’exploitants de leurs installations, les sociétés de
pipelines ont la responsabilité principale de construire des systèmes qui assurent la sûreté des
pipelines et la protection de l’environnement.
Les sociétés de pipelines sont tenues de mettre au point des programmes de protection de la
sécurité, de l’intégrité et d’intervention d’urgence propres à leurs infrastructures afin de gérer
et d’atténuer les risques qui sont posés pour la population et pour l’environnement. Ces
programmes sont passés en revue, inspectés et vérifiés par l’ONÉ. En cas de non-conformités,
l’ONÉ prend les mesures nécessaires afin de protéger l’environnement et la population.
L’ONÉ a de nombreux outils de conformité et d’application à sa disposition à cette fin et peut
révoquer les autorisations, imposer des ordonnances sur la sécurité qui limitent les activités,
ordonner l’arrêt des activités et intenter une poursuite au criminel. L’ONÉ est également
autorisé à imposer des sanctions administratives pécuniaires (SAP), allant de 25 000 dollars
pour les particuliers à 100 000 dollars pour les sociétés, par effraction, par jour.

11
Chapitre I Généralités sur le flux de fuite magnétique

En vue d’assurer la sécurité, les sociétés sont tenues d’inspecter périodiquement leurs
systèmes à l’aide d’outils spécialisés qui circulent à l’intérieur des pipelines, ainsi que de faire
la surveillance et l’inspection de l’emprise. Les fuites et les ruptures de pipelines sont
détectées en temps réel à l’aide de systèmes informatisés complexes. Les sociétés peuvent
souvent arrêter l’écoulement à distance afin de minimiser le volume des déversements.
I.6.2.2.Comment fait-on le nettoyage après une fuite d’oléoduc ?
En vertu de la loi, les organismes de réglementation fédéraux et provinciaux doivent être
avertis dès que survient un déversement. Le plan d’intervention d’urgence d’une société, qui
doit être préautorisé par l'ONE, dicte alors l’intervention initiale et le confinement à faire pour
le déversement à l’aide de l’équipement approprié, comme des barrages flottants. Les sociétés
de pipelines doivent avoir des premiers intervenants liés par contrat pour les déversements.
L’une des exigences de l’ONÉ est aussi que les sociétés donnent constamment à tous les
premiers intervenants de la formation sur les pratiques et procédures à suivre en cas
d’urgence.
Une fois que le déversement est contenu, on enlève le pétrole à l’aide d’un camion-citerne
sous vide pour le recyclage. On prélève ensuite le sol et l’eau contaminés afin de les traiter.
Pour les oléoducs réglementés par l’ONÉ, un Guide sur le processus de réhabilitation exige
que les sociétés réalisent une évaluation environnementale du site et fournissent un plan de
mesures correctives en vue de l’approbation par l’ONÉ. Le Guide indique que les critères les
plus rigoureux doivent être utilisés pour réhabiliter le sol et l’eau souterraine contaminés. Le
lieu de déversement est considéré comme propre lorsque l’ONÉ approuve un rapport final du
processus de réhabilitation démontrant que toutes les normes ont été respectées. La remise en
état du site afin de rétablir l’environnement fait également partie du nettoyage.
I.6.2.3.Qu’est-ce qui provoque les défaillances de pipelines ?
Les défaillances de pipelines se produisent pour diverses raisons, dont la corrosion, les
fissures causées par l’environnement, les défaillances d’équipement, les défauts de matériau,
les incidents environnementaux (comme les glissements de terrain et l’érosion) et les
interférences humaines (comme lorsqu’ils sont heurtés par de la machinerie lourde).
I.7. Activité transport par canalisations
L’Activité Transport par Canalisations est un maillon important de la chaine des
hydrocarbures et ce, d’un point de vue historique, stratégique et opérationnel.
L’histoire de SONATRACH a débuté avec cette activité lorsqu’elle s’est lancée dès 1966
dans la construction du premier oléoduc algérien, [6], l’OZ1, d’une longueur de 805 KM,
reliant Haoud El Hamra à Arzew.
Depuis, notre réseau de transport par canalisations n’a eu de cesse de se densifier et de se
complexifier en fonction du développement des activités de l’Amont et de l’Aval pétrolier et
gazier de SONATRACH, en national et en international.
Des centres de dispatching comptent parmi les installations névralgiques de SONATRACH
car ils permettent de collecter, puis d’acheminer les hydrocarbures en provenance des zones
de production vers leurs multiples destinations :

 Le Centre de Dispatching d’Hydrocarbures Liquides (CDHL) de Haoud El Hamra


(Hassi Messaoud).
 Le Centre National de Dispatching Gaz (CNDG) de Hassi R’mel, qui assure la
collecte du gaz naturel provenant des sites de production et son acheminement par
pipeline vers les centres de consommation (Sonelgaz, clients tiers et unités de

12
Chapitre I Généralités sur le flux de fuite magnétique

Sonatrach), de transformation (complexes de liquéfaction) et d’exportation par


gazoducs (PEDRO DURAN FARELL, ENRICO MATTEI et GZ4-MEDGAZ).

Parmi les autres infrastructures importantes :


- 22 Systèmes de Transport par Canalisations (21 en exploitation, 01 en cours de réalisation
GR5) intégrant 82 stations de pompage et de compression dont 50 Stations de Pompage
destinées aux hydrocarbures liquides,[6].
- De nombreux postes de chargement à quai de pétrole brut, de condensat, de GNL et des
produits pétroliers au niveau des trois ports pétroliers de chargement d’hydrocarbures Arzew,
Bejaia et Skikda.
Les 03 ports sont équipés de 5 bouées de chargement de pétrole en haute mer, qui permettent
les accostages de tankers de capacité allant de 80 000 à 320 000 TM.
La longueur de notre réseau de transport des hydrocarbures dépasse aujourd’hui les 19 000
Km.
Trois gazoducs transcontinentaux relient l'Algérie à l’Europe à travers les pays du Maghreb.
I.7.1. Avantages de transport par pipeline
 Ecologique, durable, économique et fiable.
 Contribue au développement économique et renforcent l’effet « cluster ».
 Impact positif dans la lutte contre les changements climatiques.

13
Chapitre I Généralités sur le flux de fuite magnétique

Figure I.2 : cartographie Réseau de transport par canalisations gaz et pétrole

14
Chapitre I Généralités sur le flux de fuite magnétique

I.7.2. Technologies de mesure


Il existe un grand nombre de principes physiques utilisés pour les racleurs instrumentés. Les
paragraphes ci-dessus présentent les technologies les plus courantes et ne prétendent en aucun
cas être exhaustifs. En particulier, les techniques vidéo ou à base de courant de Foucault ne
sont pas développées.
I.7.2.1. Contrôle de géométrie
Les racleurs de contrôle de géométrie sont généralement équipés d’une couronne circulaire
déformable qui s’appuie sur la face interne du pipeline. Lorsque celui-ci n’est pas
parfaitement circulaire, la couronne se déforme. Cette déformation est enregistrée ainsi que la
position du racleur et permet, après dépouillement, de localiserait dimensionner les
déformations (ovalisation, enfoncement) du tube.
La technologie la plus utilisée pour détecter les fuites éventuelles utilise un enregistrement
du bruit à l’intérieur du pipeline. Cet enregistrement se fait dans une bande de fréquence
caractéristique d’un écoulement de fluide sous pression à travers un orifice et permet ainsi de
détecter et localiser une telle fuite.
I.7.2.2. Recherche de manques de métal
Il s’agit là de l’usage essentiel des racleurs instrumentés dans un objectif de lutte contre la
corrosion. Deux grandes familles d’outils existent à l’heure actuelle s’appuyant sur deux
technologies distinctes.
I.7.2.3.Exemples des utilisations de MFL
o Caractérisation de matériau [8].
o Contrôle de câbles.
o Contrôle de la corrosion.
o Contrôle de soudure.
o Contrôle de tube, de barre ou de profil.
o Contrôle des rivets.
o Dimensionnement de fissure.
o Mesures d’épaisseur de revêtements.
o Mesures d’épaisseur de tôles.
I.7.2.4.Avantages de ce service
• Pas de nécessité d’utilisation de produits (pas de couplant, pas de révélateur,…).
• Possibilité de remplacer les contrôles par ressuage (PT) dans les zones inaccessibles par
l’homme, [8].
• Pas de contact requis.
• Possibilité de contrôler des tubes d’acier carbone sans devoir enlever l’isolation.
• Contrôle du produit fini sans dégradation de surface (pas de nécessité de décaper la
surface à inspecter).
• Grande sensibilité de détection.
• Productivité (possibilité de vitesses de défilement élevées et/ou possibilité de large
couverture avec des sondes multiéléments).

15
Chapitre I Généralités sur le flux de fuite magnétique

I.8.Conclusion
La MFL plus particulièrement dans des secteurs tels que : transport, énergie, chaudronnerie,
métallurgie, mécanique, etc., tant en fabrication qu’en maintenance.
Dans ce chapitre une discussion de la méthode d’inspection par flue de fuit magnétique est
présenté avant d’entamer les applications de cette méthode pour l’inspection des pipelines et
des bacs de stockage des produit hydrocarbures. En effet, le prochain chapitre sera réservé à
l’étude par une simulation numérique de l’inspection du pipe par la méthode MFL avec capteur
à effet Hall.

16
Chapitre II
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

II.1. Introduction
Le pétrole et le gaz naturel sont deux des principales formes d'énergie existant dans la terre, dont le
transport sur de longues distances est principalement réalisé par des pipelines à longue distance.
Avec une augmentation des pipelines, les accidents de fuite de la corrosion se produisent
fréquemment, ce qui provoque un grave gaspillage de ressources et de catastrophes
environnementales. Par conséquent, la technologie de contrôle non destructive est importante pour
assurer l'exploitation sûre des pipelines et de l'énergie minière, [1]. La technologie d'inspection en
ligne des fuites de flux magnétique (MFL) est appliquée à la détection d’une grande variété
d’anomalies survenant dans une ligne de transport.

Le mur du pipeline. Ensuite, un champ magnétique de fuite se forme à l'endroit défectueux du pipe
en raison de la distorsion du champ magnétique du pipeline. Enfin, il détecte la forme et l'intensité
du champ magnétique de fuite à travers un capteur adéquat et traite les signaux numériques pour
localiser et caractériser le défaut. Mais parce que l'équipement de test de fuite de flux magnétique
est énorme et compliqué, un processus de fabrication de haut niveau est nécessaire. Maintenant,
l'équipement MFL n'est fabriqué que dans une poignée de grandes entreprises de fabrication
d'équipements de tests non destructifs de renommée internationale. Le système d'inspection en ligne
MFL conçu considère de nombreuses caractéristiques du pipeline de la collecte de l'information à
l'analyse et le traitement des données de test. Le robot d'inspection de pipeline peut détecter dans le
pipeline en temps opportun pour prévenir l'accident à l'avance. En attendant, c'est une sorte de
technologie de détection non destructive, qui n'a pas besoin d'endommager le pipeline pour collecter
les données.

19
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

II.2. Description du système de détection de défaut dans le pipe

Le détecteur d'inspection en ligne MFL prend le transport moyen dans le pipeline comme puissance
avancée. Il peut détecter les pipelines de manière non destructive et immédiatement. Figure II1
.montre sa structure globale. Le détecteur est composé d'une section dynamique, d'une section de
mesure, d'une section d'enregistrement et d'une section d'abattery. [1] Nous utilisons des joints
universels pour connecter ces sections. La section de mesure conte un dispositif de magnétisation et
des sondes de hall. En outre, en tant que source d'excitation, l'aimant permanent dans le dispositif
d'aimantation n'a pas besoin d’une source de courant et a un produit à haute énergie magnétique. Il
y a des éléments de hall dans les sondes de Hall.

Figure II.1 Structure globale du détecteur MFL de défauts de pipeline

Le détecteur d'inspection en ligne MFL lui-même porte un aimant permanent. Il utilise l'aimant pour
produire un circuit magnétique longitudinal dans le cercle de paroi du pipe. [9] Lorsque le détecteur
avance, si des défauts ne se produisent pas dans la paroi du pipeline, les lignes de force magnétiques
seront parallèles à la direction du mur. Si des défauts apparaissent sur la surface externe ou interne,
les lignes magnétiques traverseront à travers la paroi du pipe et produire une fuite de liquide
magnétique, Comme le montre la figure (II.2)

Figure (II.2) : Le principe de l'inspection MFL

20
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

Le champ magnétique de fuite se situe entre les deux pôles magnétiques, de sorte qu'il sera détecté
par des sondes qui s'accrochent à la paroi du pipe. Pendant ce temps, les sondes produisent des
signaux d'induction correspondants. Ces signaux seront enregistrés en mémoire après avoir été
filtrés et amplifiés. Ensuite, nous jugeons et analysons la situation au moyen de la lecture et du
traitement des données.
Quand il y a un défaut dans le pipeline, le champ de fuite de défaut est généré (figure II.3), et les
distributions de vecteur de chaque composant est illustré sur la figure (3b-d). L'axe horizontal
représente la largeur du défaut ; l'axe vertical représente l'intensité de l'induction magnétique, [9].

Figure II.3 : composent de champ magnétique de fuite

Nous supposons d'abord que les propriétés magnétiques de la canalisation en acier sont uniformes et
isotropes, [1]. Selon les caractéristiques structurelles (axisymétrie pipeline), nous analysons un
champ magnétique statique à deux axes. Son ensemble d'équations de Maxwell est :

.B  0 (1)

 H  j (2)

Où est le vecteur de densité du flux magnétique, 𝐽est la densité de courant équivalente, et μ est la
perméabilité du matériau, [1]. En raison de la passivité du champ magnétique, nous introduisons un
potentiel magnétique vecteur

B   A (3)

Parce que la divergence de densité de flux magnétique est identique à 0 dans l'équation. (1), et pour
toute fonction vectorielle, sa divergence des boucles est également égale à 0, donc :

.A  0 (4)

À partir des équations ci-dessus, nous obtenons :

21
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

1 
   .  A  J (5)
 

 A
Br   z ,
 (6)
B  1 . A (rA ).

z
r r

En raison de la symétrie géométrique, nous utilisons la coordonnée cylindrique (r, θ, z), puis =A
(r, z) 𝑒0, où 𝑒0 est un vecteur unitaire de la direction 𝐻. Donc l’équation (5) peut être simplifiée
comme suite :

 1   ²A
² A  .
 r r  rA    z ²   J (7)
r

L'équation du vecteur potentiel magnétique (7) satisfait l'équation de Poisson, qui appartient à
l'équation universelle. Nous la combinons avec des conditions aux limites pour constituer le modèle
mathématique de la fonction à résoudre. Pour le pipeline, les conditions aux limites du vecteur de
position magnétique peuvent être écrites comme suit :

A 1 
 : A  A0 , B r   , Bz  (rA ) (8)
r r r

Il est difficile de résoudre le modèle mathématique ci-dessus en utilisant des méthodes analytiques.
Nous pouvons mettre en place une fonction d'énergie équivalente à l’équation (8) et rechercher la
valeur minimale de la fonction dans un espace de fonction approximatif, et ses conditions aux
limites correspondantes sont Γ, [1]. Nous pouvons donc rechercher les solutions de modèle
d'éléments finis du champ magnétique de fuite de flux en ligne, l'intensité du champ magnétique et
la distribution de la ligne magnétique dans chaque point de l'espace.

II.3.Paramètres d'influence de la forme des défauts

II.3.1. configuration géométrique et physique

Le champ magnétique de fuite sera affecté par de nombreux facteurs, dont la magnétisation des
parois du pipe et le magnétisme résiduel, le matériau du pipeline (conductivité électrique et
magnétique), Par exemple, le décollement causé par les soudures et les débris est un problème
insidieux qui affecte les données de fuite de flux magnétique acquises dans l'inspection MFL par
pipeline; une augmentation de la vitesse du détecteur peut entraîner une réduction évidente du flux
de fuite du défaut et une modification de la vitesse; Devrait être pris en compte lorsqu'une plus

22
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

grande précision de détection des défauts est nécessaire. D’autre part plus l'épaisseur de la paroi du
pipe, le plus fort du champ magnétique externe nécessaire pour atteindre l'aimantation de saturation
doit être aussi important, [9].

Si l'intensité de l'aimantation n'est pas suffisante, alors les défauts de l'épaisseur de paroi mince
peuvent transporter tout le flux, de sorte que vous n'avez pas de flux de fuite. En même temps,
l'aimantation ne peut pas être sursaturée, car elle n'augmentera pas le champ de fuite, ce qui entraîne
une diminution du rapport signal / bruit, mais aussi chauffer la paroi du pipe et réduire la résolution.

Nous notons aussi, que les dimensions du défauts a savoir la longueur et le profondeur affecte la
forme et l’intensité du signal (figure II.4).

Signaux MFL radiaux avec une Signaux MFL radiaux de longueur


profondeur différente différente.

Signaux circonférentiels MFL avec unSignaux circonférentiels MFL de longu


profondeur différente différente.
Figure II.4 : effet de la profondeur et la langueur du défaut sur les composantes des signaux

23
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

Pour entamer une recherché approfondie sur l’effet des dimensions du défaut sur les signaux acquis
au niveau de capteur nous prenons la configuration ci-dessous

Cette figure (Figure II.5) montre une coupe de racleur intelligent inspection de l’intérieur l’intégrité
de la pipe.

Coupe du Pipe Défaut interne

Aimant

Déplacement

Circuit magnétique
Capteur

Figure II.5 : coupe de dispositif de contrôle


La construction du modèle d'entité est basée sur la forme réelle du dispositif de détection de fuite de
flux magnétique, tel qu'illustré à la Fig. II.5. La distance entre les deux pôles magnétiques est de
0,17 m ; la longueur du défaut est de 10 mm, la profondeur du défaut est de 4 mm sur la paroi
externe ; l'épaisseur de la paroi du pipe est de 0,009 m, la longueur est de 0,75 m; l'aimant mesure
0,09 m de longueur, 0,025 m d'épaisseur; et la ligne de fer a une longueur de 0,35 m et une
épaisseur de 0,015 m.

Figure II.6: Structure globale du détecteur MFL de défaut de pipeline.

Dans le présent modèle, nous devons définir les matériaux : l'air, l'aimant permanent, circuit
magnétique et le pipe, [1]. La perméabilité magnétique relative de l'air est de 1. Les matériaux

24
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

magnétiques permanents N43 sont utilisés et la perméabilité magnétique est de 1,083. Le matériau
de la paroi est l'acier à faible teneur en carbone Q20, qui est largement utilisé dans l'ingénierie. Sa
perméabilité magnétique est de 300, sa courbe B-H.

Figure II.7 : courbe de B en fonction de H

Pour élargir cette étude nous prénoms un défaut interne et un défaut externe :

II.4. Cas d'un défaut interne

Défaut interne

Capteur

Figure II.8: Structure globale du détecteur MFL de défaut de pipeline

25
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

II.4.1.Effet de la largeur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique


En étudier l’effet de la largeur de défaut sur la composante axiale et radial de l’induction
magnétique de fuite, nous fixons la hauteur de défaut à 8 mm puis nous faisan variant la largeur de
2mm a 8mm.
Induction radiale[T]

Induction axiale[T]

Position du capteur [mm] Position du capteur [mm]

Figure (II.9) : composent radial et axial du chaque de défaut en fonction de la position de capteu

Pour mettre en évidence l’effet de la largeur du défaut sur la déformation du champ magnétique et
l’augmentation du champ de fuite nous traçons les lignes iso-valeurs du potentiel magnétique
vecteur pour Wd max et Wd min
Z[mm]

Z[mm]

Wd min = 2mm Wd max = 8mm

r[mm]
r[mm]

Figure (II.10) : Lignes iso-valeurs de A pour Wd


r [m]
min et Wd max

26
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

On va clairement à travers ces résultats que l’amplitude de l’induction magnétique de défaut


augmente au fur et a mesure que la largeur de défaut augmente. Cela peut être justifie par
l’augmentation de volume de défaut perturbant et déformation le champ circulant dans la paroi de
pipe tel que monté sur la figure (II.8)

II.4.2 Effet de la hauteur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique


A pris avoir étudié l’effet de la largeur de défaut sur le signal du capteur, nous procédons a la étude
de l’effet de la hauteur Hd pour ce faire, nous fixant la largeur a Wd = 8 mm et nous feu sous varie
Hd de 20 mm a 80 mm. Le résultat se montré sur la figure (II.9)
Induction radiale[T]

Induction axiale[T]

Position de capteur Position de capteur


Figure (II.11) : composent radial et axial de l’induction magnétique de fuite en fonction de hauteur de défaut

D’après les résultats obtenu on peut remarquer que le signal du capteur en fonction de Hd subit
deux déformation, l’une se voit clairement sur l’écartement du signal au fur et à mesure que la
largeur de défaut augment. D’autre part, voit une légère augmentation de l’amplitude du signal.

Pour une bonne interprétation des résultats obtenus, nous traçons la cartographie du champ
magnétique pour Hd min et Hd max.

27
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

Hd min= 20 mm Hd max= 80
mm

Z[mm]
Z[mm]

r[mm] r[mm]
Figure (II.12) : lignes densité de flux magnétique pour Hd min et Hd max

Même si, l’augmentation de la hauteur induit obligatoirement une augmentation de volume affecté,
donc une modification de la forme et l’amplitude du signal est immédiatement aperçu. Mais, étant
donné que le capteur se déplace suivant la hauteur, cela conduit à l’élargissement du signal.

II.5. Cas d'un défaut externe

Après avoir étudié les défauts apparaissant sur la paroi interne de la pipe, nous entamons l’étude des
défauts externe, généralement créé par les facteurs externes :

Capteur
Défaut externe

A = A0
Z[mm]

Pipe

r[mm]

Figure (II.13) : dispositif en demi-espace 2D

28
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

II.5.1 Effet de la hauteur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique

Comme il a été fait pour le cas d’un défaut interne, nous étudions de l’effet de la hauteur Hd. Pour
ce faire, nous fixant la largeur a Wd = 8 mm et nous faisons varions Hd de 20 mm a 80 mm. Le
résultat est montré sur la figure (II.12).
Induction axiale[T]

Induction radiale[T]

Position de capteur Position de capteur

Figure (II.14) : composent radiale et axiale du l’induction magnétique de fuite en fonction de hauteur de défaut

D’après les résultats obtenu on peut remarquer que le signal du capteur en fonction de Hd subit
deux déformation, l’une se voit clairement sur l’écartement du signal au fur et à mesure que la
largeur de défaut externe augmente. D’autre part, voit une légère augmentation de l’amplitude du
signal. Pour une bonne interprétation des résultats obtenu, nous traçons la carte iso valeur du
potentiel A pour Hd min et Hd

Hd max= 80 Hd min= 20
Même si,mm
l’augmentation de la hauteur induit obligatoirement une mm
augmentation de volume affecté,
donc une modification de la forme et l’amplitude du signal est immédiatement aperçu. Mais, étant
Z[mm]
Z[mm]

donné que le capteur se déplace suivant la hauteur, cela conduit à l’élargissement du signal.

II.5.2. Effet de la largeur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique

r[mm] r[mm]

Figure (II.15) : ligne iso-valeur de A pour Hd min et Hd max

29
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

Comme il a été fait pour le cas d’un défaut interne, nous étudions l’effet de la largeur du défaut sur
la composent axiale et radiale de l’induction magnétique de fuite, nous fixons la hauteur du défaut à
8 mm puis nous faisan variant la largeur de 2mm a 8mm.
Induction radiale[T]

Induction axiale[T]

Position de capteur Position de capteur

Figure (II.16) : composent radiale et axiale du de défaut en fonction de la position de capteur


Z[mm]

Z[mm]

r[mm] r[mm]

Figure (II.17) : ligne iso valeur de A pour Wd min et Wd max

30
Chapitre II Simulation d’un système d’inspection des pipelines par MFL

On voit clairement à travers ces résultats que l’amplitude de l’induction magnétique augmente au
fur et à mesure que la largeur du défaut augmente. Cela peut être justifié par l’augmentation du
volume du défaut perturbant et déformant le champ circulant dans la paroi du pipe tel que montré
sur la figure (II.14).

II.6.Conclusion
Durant ce chapitre nous avons décrit l’appareil de détection de défauts apparaissent dans les pipes
par flux de fuit magnétique. Ensuite, nous avons modélisé les phénomènes électromagnétiques à
travers les équations de Maxwell.

Pour résoudre les équations aux dérivés partiels les obtenues, nous avons implanté le système dans
COMSOL Multiphysics. Après cela nous avons étudié l’effet de la variation des caractéristiques
d’un défaut interne et externe (largeur et hauteur) sur les signaux du capteur.

Nous avons remarqué que l’amplitude du signal dépend de la largeur, étant donné que sa forme
s’écarte au fur et à mesure que sa hauteur augmente.

31
Chapitre III
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

III.1. Introduction

Les bacs de stockage des hydrocarbures sont de grands réservoir cylindrique fabriqués par le
soudage de tôle d’acier a faible carbone. En effet plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de
l’apparition d’une grandes variété de défauts : fissure, manque d’épaisseur, corrosion ; d’où la
nécessité d’inspection des fond de réservoir et la paroi externe et interne.
Plusieurs méthodes sont utilisées : les ultrasons, courants de Foucault et la méthode du flux
magnétique de fuit ou MFL.
Dans ce chapitre, notre travail consiste à simuler un capteur MFL constitué d’un circuit
magnétique alimenté en champ magnétique par des aimants permanents et un capteur de champ à
effet Hall inspectant la surface d’une tôle d’acier à faible carbone présentant plusieurs type de
défauts.

-Apres avoir implanté le modèle sous Comsol multiphysics nous considéreront un défaut
surfacique et sub-surfacique et nous étudions l’effet de la variation des paramètres caractéristiques
du défaut à savoir la longueur, la largeur et la profondeur sur les composantes radiales et axiales
de l’induction magnétique.

III.2. Parcs de stockages

Le stockage des hydrocarbures consiste à emmagasiner certains volumes de pétrole ou de gaz dans
des réservoirs bien spécifiques selon la nature de l'hydrocarbure. En effet, les bacs peuvent aussi
bien être de capacités identique que différentes, [10]. Ils sont connectés entre eux par des
canalisations.

III.3. Rôle du stockage


Le stockage des hydrocarbures est d’une importance primordiale afin d'ajuster en temps réel l'offre
à la demande fluctuante des consommateurs, le stockage permet aussi de se prémunir des crises
internationales, ou encore de préserver le pétrole pour le raffinage.
Le stockage est aussi stratégique pour assurer un minimum d'autonomie énergétique du pays
consommateur. Le stockage doit être assuré aux différentes étapes du cheminement du pétrole,
depuis le puits de production jusqu'aux lieux de consommation, [10].

33
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

III.4.Bac de stockage
Les bacs de stockage sont des réservoirs généralement de forme cylindrique verticale utilisés pour
divers produits, [10]. On distingue deux types de bacs de stockage :
 Bac à toit fixe
Utilisés pour le stockage d'huile non stabilisée (c'est-à-dire de pétrole comportant encore des
hydrocarbures volatils pouvant dégazer), [10].
Il existe deux types de toits fixes, les toits de formes coniques et les toits en forme de dôme
(sphérique ou ellipsoïdale). Les toits en forme sphérique sont les mieux adaptés pour le stockage
des gaz notamment du fait que le gaz a tendance a se détendre ainsi les forces de pression seront
mieux réparties sur le toit sphérique.
Les bacs à toit fixe sont aussi utilisés pour le stockage momentané des liquides pendant les
opérations de rinçage des conduites.

Figure (III.1) : Réservoir à toit fixe.

 Bac à toit flottant (simple pont ou doubles ponts)


Sont utilisés pour le stockage d'huile stabilisée (ne présentant pas de risque de dégazage), [10].
Le toit flotte sur le produit stocké et fait étanchéité avec la robe du réservoir au moyen d'un joint.

34
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

Figure (III.2) : Réservoir à toit flottant (double pont).

III.5. Matériaux de construction des bacs


Les matériaux constitutifs des réservoirs sont en général des aciers au carbone, l’acier inoxydable
ou un matériau composite pouvant être utilisés pour contenir certains produits chimiques. Les
choix d’acier sont effectués en fonction des contraintes propres à chaque élément. Les
caractéristiques mécaniques des aciers à prendre en compte sont définies dans les codes de
construction ou à défaut dans les codes de réparation, [10].

Figure (III.3) : paroi interne et externe d’un bac en construction

III.6. Mécanismes de dégradation et de défaillance


Les principaux mécanismes de dégradation et de défaillance des réservoirs sont [11]:
- La corrosion

35
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

- Les affaissements et problèmes associés

- Les défaillances de structure du réservoir et de ses accessoires

- Dégradations liées au fonctionnement cyclique

- Dégradation des assises

- La fissuration
III.7. Mise en œuvre du plan d’inspection
Le plan d’inspection est constitué de différents types d’inspection à différentes fréquences[11].
III.7.1. Visite de routine
La visite de routine a pour but de constater le bon état général du réservoir et de son
environnement ainsi que les signes extérieurs liés aux modes de dégradation possible.
III.7.2. Inspection externe en exploitation
Cette inspection, permet de s’assurer de l’absence d’anomalie remettant en cause la date prévue de
la prochaine inspection. Elle comprend à minima :
- une revue des visites de routine ;

- une inspection visuelle externe approfondie des éléments constitutifs du réservoir et de ses
accessoires ;

- une inspection visuelle de l’assise ;

- une inspection de la soudure robe fond ;

- un contrôle de l'épaisseur de la robe, notamment près du fond ;

- une vérification des déformations géométriques éventuelles du réservoir et notamment de la


verticalité, de la déformation de la robe et de la présence de tassements ;

- L’inspection des ancrages si le réservoir en est pourvu ;

- des investigations complémentaires concernant les défauts révélés par l’inspection visuelle s’il y
a lieu.
III.8. Méthodes d’inspection et de contrôle
L’inspection visuelle détaillée intéresse tous les éléments visibles et accessibles c'est-à-dire tous
les items inspectables sur la structure, les accès et les accessoires du réservoir.
Cette inspection visuelle est complétée par des contrôles non destructifs. A noter que cette liste de
contrôle n’est pas exhaustive et doit être complétée ou adaptée si nécessaire, notamment en cas de
situation atypique.
Trois niveaux de contrôles en termes d’étendue et de méthode sont proposés :

36
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

- niveau A : niveau le plus élevé

- niveau B : niveau intermédiaire

- niveau C : niveau le moins élevé


Le niveau, pour chaque élément du réservoir, est déterminé et adapté par l’inspecteur en fonction :
- des mécanismes de dégradation identifiés

- des conclusions de l’analyse de criticité

- du facteur de confiance recherché

- de la date prévue de la prochaine inspection

III.9. Mode d'examen MFL

Deux matériels MFL sont utiles pour un scan complet des fonds de bacs :

 Automatisé, il permet la capture des indications et les reporte sur une cartographie à l’aide
d’un logiciel approprié,[11] avec une précision de l’ordre du millimètre.

 Manuel, d’un encombrement moindre, les accès difficiles sont également scannés (autour
de puisard, autour des patchs de réparations, sous les tuyauteries internes, etc.).

III.10. Intérêts du scan MFL


 Détection possible sans enlèvement de revêtement adhérent (6 millimètres) en automatisé,
 Utilisation facile sans couplant, [11].
 Localisation instantanée des pertes d’épaisseurs par coordonnées (X, Y) tôle par tôle,
 Immobilisation très courte du bac (3 équipes de 2 personnes formées et habilitées),
 Livrables sur support papier et informatique (base documentaire en ligne avec accès
personnalisé et sécurisé),
 Rapport «SCAN» complété par un contrôle visuel, ultrason et jauge de profondeur,
 Préconisation de réparation suivant codes d’applications,
 Possibilité d’extraire des statistiques : fond complet ou tôle par tôle pour une analyse
précise des phénomènes de corrosion,
 Suivi périodique grâce à l’utilisation de la fonction comparaison par superposition du
différent scan,
 Modélisation des accessoires du bac sur rapport (insert des piquages, trou d’homme,
verticale de pige, internes, «patch»…),
 Le fond est contrôlé en continu avec un rendu complet pouvant être détaillé tôle par tôle,
III.11. Défaut dans les bacs et méthodologie de détection

Les bacs sont fabriqués à partir de tôles en acier soudées. Les réservoirs de forme cylindrique sont
constitués par la robe avec les viroles verticales et le fond. L'assemblage des tôles de fond est

37
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

assez complexe, réalisé par des soudures de type à recouvrement et bout à bout. La soudure
d'assemblage de la robe avec le fond au niveau de la bordure annulaire appelée parfois la soudure
de tôle marginale est de type angulaire, [11].

Plusieurs cas de ruptures des soudures ont été constatés sur des réservoirs en service occasionnant
des fuites voire la déchirure de la paroi métallique conduisant à des pollutions accidentelles
majeures. Dans certains cas, les fuites résultent de la rupture par fissuration de la soudure de
liaison robe-fond initiée en paroi intérieure, non inspectable en service lorsque le réservoir est
fermé.

Les diverses investigations et expertises métallurgiques ont confirmé que les contraintes cycliques
induites par les opérations de remplissage et de vidange associées au mauvais état des fondations
de supportage des réservoirs peuvent conduire au développement de fissurations. La soudure
d'angle d'assemblage de la première virole de robe avec la partie annulaire des tôles de fond est
une zone sensible à l'amorçage de rupture et à la corrosion.

La MFL technologie est utilisée dans l’inspection des tôles (matériaux métalliques
ferromagnétiques) de fond des bacs de stockage pour la détection et dimensionnement de la
corrosion avec un rapport software avancé.

La mesure de l’état de corrosion des tôles de fond de bacs, réservoirs ou cuves de stockage est une
méthode préventive efficace dans le cadre de la protection de l’environnement et de vos matériels.
C’est dans ce cadre que nous mettons à votre disposition les moyens de garantir un niveau de
sécurité optimal visant à vous prémunir d’une fuite ou d’une rupture de ces installations.
La méthode « MFL » consiste en l’application une quantité de champ magnétique depuis le pôle
d’un aimant dans un support magnétique et de le récupérer par retour sur l’autre pôle afin d’en
analyser la perte.

Fond du bac

Figure (III.4) : Inspection d'une tôle de fond du bac


par MFL.

38
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

III.12.Formulation magnétostatique du problème étudié

La magnétostatique est la branche de l'électromagnétisme qui étudie les champs magnétiques


produits par des courants invariants à temps constant. Un courant de magnétisation comme dans
les aimants permanents est produit par des charges mobiles qui subissent un mouvement de
translation si les dipôles magnétiques ne sont pas uniformément distribués. Lorsqu'un grand
nombre de charges existe en flux continu, les courants sont considérés comme stables (courant
continu, courant continu). Par conséquent, dans ce cas de charges se déplaçant avec une vitesse
constante, un champ magnétique statique (ou magnétostatique) est produit.

Du point de vue mathématique, l'équation de Maxwell, qui sont des équations aux dérivées
partielles avec des conditions aux limites données, délimitent des phénomènes physiques de nature
magnétique. En l'absence de courant libre, le problème magnétostatique est régi par les équation
de Maxwell.
La loi de flux magnétique révélant l'inexistence de monopôles magnétiques et la conservation du
flux magnétique est donnée par:
div B=0, or .B  0 (3.1)
où B est le vecteur de densité de flux magnétique. En plus des équations précédentes, nous
présentons la relation constitutive à l'intérieur des matériaux ferromagnétiques (y compris les
aimants permanents):
B  0  H  M  (3.2)

Ici, 0 dénote la perméabilité magnétique de l'espace libre (qui est égal à 4 107 ) et M, qui dépend
de B, est le vecteur d'aimantation du matériau ferromagnétique. Dans l'espace libre, M = 0 et la
relation simplifier pour :
B  0 H (3.3)
Nous présentons maintenant la notion de potentiel de vecteur magnétique. Ce qui est un champ
vectoriel qui ne peut pas vraiment être interprété physiquement. néanmoins, la relation (2.2)
pourrait être satisfaite si le vecteur de densité de flux magnétique B est exprimé en termes du
vecteur auxiliaire A appelé vecteur de potentiel magnétique, tel que:
B   A (3.4)
Par conséquent. Le théorème d'Ampère (2.1) avec la relation (2.3) donne:
 (01 A )   M (3.5)

39
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

ou encore :

 (01r1 A )  J (3.6)

III.13. Caractéristique du système MFL à étudier

Le système d'inspection par flux de fuite magnétique d'une tôle du fond du bac est composé de
deux aimants permanents reliés par un circuit magnétique. L’ensemble permet de magnétiser la
tôle jusqu'à la saturation. En parallèle, un capteur à effet Hall est placé au milieu afin de mesurer
un éventuel champ de fuite. Les dimensions des différentes parties sont données ci-dessous :

- Aimants permanents : Longueur de 90mm, section de 55x50mm2 et un espace entre les deux
aimants de 70mm. Une aimantation M = 100000 A/m.

- Tôle d'acier à faible carbone : Longueur de 240mm, largeur de 150mm et une épaisseur de
12mm.

- Défaut : Longueur de 15mm, largeur de 2mm et une profondeur de 4mm.

- Capteur à effet Hall : une zone sensible de longueur de 15mm, largeur de 2mm et une
profondeur 4mm.

Le système en 3D est donné sur la figure suivante:

Déplacement
circuit magnétique
S N
N S

z
Plaque d'acier faible carbone
Pd
x
Wd
Dd
y

Ld

Figure (III.5) : système de détection de défaut dans les bacs en 3D

Pd : position du défaut

40
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

Ld : longueur du défaut

Wd : largeur du défaut

Dd : profondeur du défaut

III.14.Effet de variation des paramètres du défaut sur les composantes du champ


magnétique

Après avoir implanté le modèle décrit précédemment sous Comsol-multiphasiques, nous


procédons à l'étude de l'effet de la variation des paramètres d'un défaut parallélépipède sur la
réponse du capteur à effet Hall mesurant les composantes radiale et axiale de l'induction
magnétique. Pour ce faire, nous prenons deux types de défauts : défaut surfacique et un défaut
sub-surfacique.

III.14.1. Cas d'un défaut surfacique

III.14.1.1. Effet de la longueur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique

En étudier l’effet de la longueur de défaut sur la composent axial et radial de l’induction


magnétique de fuite, nous fixons la largeur de défaut à 8 mm et la profondeur à 4mm puis nous
faisan variant la largeur de 4mm à 34mm.
Induction radiale[T]
Induction axiale[T]

Position du capteur [mm] Position du capteur [mm]

Figure (III.6) : composente radiale et axiale du chaque de défaut en fonction de la position de capteur

41
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

A travers les résultats obtenus, nous remarquons que quand la longueur de défaut augmente, on
aperçoit un écartement du signal tout en gardant l’amplitude constante. Cela peut être justifié par
le fait que le flux de fuite est aperçu dans la zone affectée. Donc, plus cette zone est longue plus le
signal du capteur du champ s’écarte.

III.14.1.2. Effet de la largeur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique

Pour étudier l’effet de la largeur du défaut sur la composante axiale et radiale de l’induction
magnétique de fuite, nous fixons la profondeur du défaut à 4 mm et de longueur de défaut à 16mm
puis nous faisons varier la largeur de 9mm à 15mm.
Induction axiale [T]

Induction radiale [T]

Position du capteur [mm] Position du capteur [mm]

EnFigure (III.7)à :lacomposente


se referant figure, ouradiale et axiale
voit bien du champ de
contrairement fuite ende
à l’effet fonction de la position
la longueur de capteur
du défaut lorsque la
largeur varie de 9mm à 15 mm l’amplitude du signal augmente tandis que l’écartement du signal
est nul. Cela put être interprété par l’augmentation de champ de fuit autour du capteur à effet Hall.

III.14.1.3. Effet de la profondeur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique

Après avoir étudié l’effet de la largeur du défaut sur le signal du capteur, nous procédons à l’étude
de l’effet de la profondeur Dd. Pour ce faire, nous fixons la largeur à Wd = 8 mm et nous faisons
varier Dd de 4 mm à 8 mm. Le résultat se montre sur la figure (III.8)

42
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

Induction radiale[T]

Induction axiale[T]
Position du capteur [mm] Position du capteur [mm]

Figure (III.8) : composente radiale et axiale du champ de fuite en fonction de la position de capteur
A travers les résultats obtenus, on remarque que l’amplitude du signal augmente lorsque la
profondeur progresse de 4mm à 8mm. En effet, le champ magnétique de fuite généré par la
présence du défaut augmente lorsque la profondeur de ce dernier augmente.

III.14.1.4. Effet du Lift-off sur les composantes de l'induction magnétique


Induction radiale[T]
Induction axiale[T]

Position du capteur [mm] Position du capteur [mm]

Figure (III.9) : composente radiale et axiale du champ de fuite en fonction de la position de capteur

Comme il a été attendu, de plus le lift-off augmente le capteur devient moins sensible et
l’amplitude du signal diminue lorsque le lift-off passe de 1mm à 5mm.

43
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

III.14.2. Cas d'un défaut Sub-surfacique

III.14.2.1. Effet de la longueur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique

-3 -5
x 10 x 10
-1.48 8

6
-1.5

Induction radiale[T]
4
Induction axiale[T]

-1.52 2
Ld = 04 mm
-1.54 Ld = 14 mm 0 Ld = 04 mm
Ld = 24 mm -2
Ld = 14 mm
-1.56 Ld = 34 mm Ld = 24 mm
-4 Ld = 34 mm
-1.58
-6
-1.6 -8
-40 -20 0 20 40 -40 -20 0 20 40
Position du capteur [mm] Position du capteur [mm]
Figure (III.10) : composente radiale et axiale du champ de fuite en fonction de la position de capteur
III.14.2.2. Effet de la largeur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique
Induction radiale[T]
Induction axiale[T]

Position du capteur [mm] Position du capteur [mm]

Figure (III.11) : composente radiale et axiale du champ de fuite en fonction de la position de capteur

44
Chapitre III Simulation d’un système d’inspection de bacs par flux magnétique de fuite

III.14.2.3 Effet de la profondeur du défaut sur les composantes de l'induction magnétique


Induction axiale[T]

Induction radiale[T]
Position du capteur [mm] Position du capteur [mm]

Figure (III.12) : composante radiale et axiale du chaque de défaut en fonction de la position de capteur

A travers les résultats obtenus lorsque on fait varier la longueur, la largeur ainsi que la profondeur
d’un défaut sub-surfacique, on peut attribuer les même interprétations que celles faites par le
défaut surfacique ; c’est-à-dire une augmentation de l’amplitude en fonction de la largeur et la
profondeur, et un écartement du signal lorsque la longueur du défunt augmente. D’autre part, on
peut remarquer que le capteur est moins sensible au défaut sub-surfacique.

III.15. Conclusion

Dans ce chapitre nous avons réussi à simuler le comportement d’un système de détection de défaut
par MFL dont la configuration est tridimensionnelle. Les résultats ont montré le lien entre le signal
détecté et la forme et la position du défaut. En résumé :

- Quand la profondeur et la largeur de défaut augmente l’amplitude du champ de fuite augmente

- Quand la longueur du défaut augmente le signal s’écarte tout en gardant la même amplitude
maximale

- Quand le Lift-off augmente le capteur devient moins sensible

- Enfin, le défaut est détecté avec moins de précision lorsqu’il s’éloigne de la surface.

45
Chapitre IV
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

IV.1.Introduction

A travers nos visites à ENSP, nous avons pu voir les différents équipements d'inspection des
installations de transport et de stockage des hydrocarbures dont l'entreprise s'est dotée cette année
(2018). En effet, ce matériel même s'il utilise en grande partie les MFL dispose aussi des
équipements utilisant les ultrasons.

IV.2.RMS2 Détection de défauts C-Scan haute vitesse et accès distant et système de


cartographie de la corrosion

IV.2.1.RMS2 Système de détection de défauts à haute vitesse et accès C-Scan à distance et


système de cartographie de la corrosion

Le RMS2 est un accès distant haut vitesse et haute précision système de cartographie de corrosion
par ultrasons conçu pour évaluer là l'état des structures ferreuses telles que les réservoirs de
stockage, les pipelines, récipients sous pression et autres équipements critiques, programme
d'inspection efficace qui prend en charge l'intégrité processus de gestion pour assurer un
fonctionnement efficace et sécuritaire.

Le RMS2 peut donner 100% de couverture dans une bande jusqu'à 1000 mm large, augmentant
considérablement la probabilité de détection (POD) de défauts et la corrosion, permettant aux

48
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

ingénieurs de déterminer la stratégie de réparation optimale et améliorer l'évaluation de la durée de


vie restante.

(RLA) et programmes d'entretien basés sur l'inspection basée sur le risque (RBI).

Le RMS2 est extrêmement flexible avec une gamme de têtes de balayage pour répondre aux
différentes exigences d'inspection.

IV.2.1.Têtes de balayage

La tête de balayage RMS2-600 est conçue pour maximiser la numérisation taux sur de grandes
surfaces telles que les réservoirs, les récipients sous pression et d'autres structures.

IV.2.2.La tête de balayage

RMS2-450 est conçue pour fonctionner circonférentiellement


sur les surfaces incurvées telles que les pipelines ou les
récipients sous pression de 152 mm (6 pouces) jusqu'à la
plaque plane. La tête de balayage RMS2-300 est conçue
comme un usage général scanné pour inspecter les zones à
accès limité, les têtes de d'autres applications où des largeurs
de balayage plus petites sont requises.

Le RMS2 ARC 24 -36 et le RMS2 ARC 36-48, conçus pour fonctionner longitudinalement sur
des diamètres de tuyau de 24 "à 48". Le Combinaison d'un balayage longitudinal de tuyau et d'une
largeur de balayage de 60 ° apporte une amélioration majeure à l'efficacité de l'inspection pour
pipeline et applications de Slugcatcher tout en maintenant le haut niveau de la qualité des données
associée au RMS2.

IV.2.3. RWP-57 POMPE A EAU ROBUSTE

Les systèmes RMS2 sont fournis avec une pompe à eau


renforcée RWP-57.

La pompe à diaphragme à 3 chambres comprend la


commutation automatique de puissance (100 à 240 VAC-
50-60 Hz).

La pompe est capable de fournir 5,7 litres par minute à une


hauteur de 30 mètres. Le débit est contrôlé électroniquement

49
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

peut être finement ajusté à minimiser la consommation d'eau.

Le RWP-57 comprend plusieurs caractéristiques de sécurité et de fonctionnement, une surcharge


thermique la protection arrête la pompe en cas de surchauffe.

Une alarme sonore est audible dans le cas où l'eau ne serait pas pompée opérateur d'un problème.

IV.2.4.PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES

Très grande vitesse pour une couverture rapide de 2,63 m / h (730 mm / s)

- Affichage A-scan en temps réel et C-scan

- Détecter les défauts mécaniques de surface supérieure, inférieure et extrême

- Scanner contrôlé avec un joystick ou à l'écran

- Grande probabilité de détection avec une grille de balayage jusqu'à 0,5 mm

- Large gamme d'applications jusqu'à 200˚C

- Inspecter l'épaisseur du matériau jusqu'à 280 mm

- Caméra montée sur scanner pour faciliter le positionnement

- Vue des données 3D pour le profil interne / externe

- Peut être utilisé sur n'importe quel article ferreux de 6 "OD à plat

- Tête de lecture longitudinale pour une productivité accrue sur la brute ligne de transfert d'huile,
dispositifs de capture de limaces et similaires

- Scan jusqu'à 50 mètres de long x 1 m de large réalisable en une seule session de numérisation

- Durabilité, fiabilité et précision éprouvées sur le terrain

- Réduire les coûts de maintenance en minimisant l'utilisation d'échafaudages

- Aucun enlèvement de peinture requis

IV.2.5. SOLUTION FLEXIBLE

Toutes les têtes de balayage RMS2 partagent la même haute performance contrôleur de système si
différentes têtes de balayage peuvent être utilisées en fonction des exigences d'inspection.

50
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

Les tracteurs orientables intègrent des moteurs pas à pas à couple élevé et de puissantes roues
motrices magnétiques assurant le maintien du scanner fixé à la surface d'inspection même lorsqu'il
est inversé.

Un transducteur d'immersion monocristallin est maintenu dans une sonde à cardan support en
s'assurant qu'il reste perpendiculaire à la surface et lui permettant de chevaucher des bouchons de
soudure et des joints de recouvrement jusqu'à 8 mm de haut.

La plaque d'usure en acier inoxydable empêche les dommages au transducteur balayage sur des
surfaces rugueuses.

IV.2.6.TRANSDUCTEUR D'IMMERSION

Le transducteur de type immersion permet la cartographie simultanée à la fois la corrosion de la


paroi proche et de la paroi arrière, qui est facilement visualisée en utilisant la présentation 3D C-
scan, quelque chose d'irréalisable solutions de sonde de contact standard. Une gamme de
fréquences de transducteur et les longueurs focales sont disponibles pour s'adapter à des épaisseurs
de matériaux spécifiques à partir de 2 mm, et en combinaison avec la sonde étendue en option Les
supports permettent au RMS2 d'inspecter des matériaux jusqu'à 150 mm d'épaisseur.

IV.2.7.RMS2 DRIVE SYSTEM

L'unité de commande de mouvement RMS2 permet aux têtes de balayage RMS d'être utilisé avec
des systèmes ultrasoniques OEM tiers. Ce système de maisons le module d'alimentation, le
système de contrôle de mouvement et l'encodeur X / Y sorties et est fourni avec PC de contrôle de
scanner dédié logiciel mais exclut le matériel UT et le logiciel d'acquisition de données.

51
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

IV.2.8.LOGICIEL D'ACQUISITION ET D'ANALYSE

Le logiciel RMS2 intègre le contrôle du scanner, la capture de données, outils d'analyse et de


reporting de données. Le logiciel montre en temps réel affichage de l'ultrason A-scan, C-scan,
mesure d'épaisseur et données de position, avec une résolution maximale de 0,5 mm x 0,5 mm.
Toutes ces informations sont enregistrées lorsqu'une analyse est enregistrée.

L'interface utilisateur modulaire a été conçue pour cacher et restaurer les contrôles rarement
utilisés, avec un seul clic de souris, et enregistrer des dispositions d'écran spécifiques pour une
utilisation future.

Les contrôles à ultrasons sont similaires à ceux d'un ultrason standard détecteur de défauts afin
qu'un opérateur ultrasonique formé puisse rapidement devenir familier avec toutes les fonctions.

IV.2.9.COUCHES C-SCAN ET PORTAILS A-SCAN MULTIPLES

Le logiciel est conçu autour du concept de «couches» C-scan.

Cela permet à l'opérateur RMS de basculer rapidement entre chaque les multiples vues C-scan
générées. Pendant un scan, le A-scan trace et l'image C-scan résultante sont affichées dans le RMS
logiciel en temps réel.

Plusieurs portails A-scan peuvent être ajoutés pour mesurer entre plusieurs parties de la trace A-
scan. Cela signifie qu'il est possible de mesurer l'amplitude du signal, l'épaisseur de la pièce, le
profil de la surface interne et profil de surface externe simultanément. Après l'acquisition, l'analyse
peut être ré-analysé en ajustant les paramètres de la porte pour produire un plus image C-scan

52
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

précise, ou mettre en évidence des indications particulières. Cet outil puissant minimise le besoin
de re-scanner en raison de changements en état de surface ou erreurs mineures d'installation.

IV.2.10.La vue d'amplitude B-scan montre

Le profil B-scan dans les deux dimensions X et Y à un point sélectionné du C-scan. En utilisant la
vue d'amplitude B-scan, l'opérateur peut identifier facilement les défauts ou les inclusions.

C-scans fournissent une méthode efficace pour visualiser l'amincissement général des murs et plus
grande défauts, mais l'indication de petites fosses et d'inclusions peut souvent être difficile à voir
en raison de leur petite surface. En examinant les acquisitions en mode B-scan, ces les indications
critiques peuvent être rapidement identifiées et dimensionnées. Le logiciel a également un mode
B-scan empilé pour aider à l'identification de la fissuration pas à pas et des défauts pas aligné avec
les directions de balayage X et Y.

IV.2.11.TRAITEMENT A-SCAN ET PORTE FLOTTANTE

Le traitement de forme d'onde RMS A-scan est entièrement numérique, à la fois en temps réel
pendant une analyse et pendant le post-traitement. Les enregistrements du système A-scans sous
forme brute non filtrée RF, qui peut ensuite être traitée après, y compris la rectification, le filtrage,
le lissage des vagues et rejet de bruit. Cela minimise la mise en place sur le site et évite de
rescanner en raison d'une configuration ultrasonique incorrecte.

Une autre nouvelle fonctionnalité du logiciel RMS2 est le flanc flottant. La porte flottante "suit" le
même% de l'amplitude du signal.

Cela permet de capter des signaux beaucoup plus faibles amplitude améliorant la précision et
augmentant l'efficacité d’analyse des données et rapports avec une plus grande confiance en
matière d'inspection.

53
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

IV.2.12.LOGICIEL D'ANALYSE DE BUREAU

Fourni avec RMS est une analyse de bureau basée sur Windows application. Cela réplique
l'interface utilisateur RMS et peut être utilisé pour analyser et retraiter les données acquises hors
ligne, permettant RMS pour continuer la numérisation sur site et le partage des données hors site
spécialistes. Le logiciel peut être utilisé pour :

- Charger dans les analyses.

- Effectuer l'analyse en 2D et 3D.

- Ajouter et ajuster les portes

- Ajustez la rectification, le filtrage et le lissage A-scan.

- Re-analyser l'analyse, 20% plus vite que la version précédente.

- Enregistrer les analyses.

IV.2.13.CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU LOGICIEL

- Contrôle du scanner intégré, acquisition de données, analyse et outils de reporting.

- Portes flottantes pour une plus grande précision et des données améliorées collection.

- Affichage A-scan en temps réel et C-Scan.

- Logiciel d'analyse de bureau dédié.

- A-scan entièrement capturé et configuration de la porte pour le poste analyse d'inspection.

- Analyse complète hors ligne et retraitement avec plusieurs portes.

- Augmentation de la vitesse de ré-analyse pour une analyse efficace des données.

54
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

- Dimensionnement des défauts côté externe (externe) et dimensionnement des défauts côté interne
(interne).

- Jusqu'à 20 portes A-scan - Plusieurs types de portes :

 Pic
 Flanc
 Position fixe (Peut être utilisé pour la corrosion de surface supérieure)
 Amplitude

- Jusqu'à 19 couches C-scan pour la révision des données.

- Outils de dimensionnement, longueur, surface, statistiques.

- A-scan, B-scan, C-scan et 3D.

- Exporter les données C-Scan sous forme de fichiers .CSV pour MS Excel.

- Importer et assembler automatiquement des analyses dans CMAP suite de gestion d'inspection.

55
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

56
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

IV.3. T-SCAN Jauge d'épaisseur ultrasonique portative

Le Silverwing T-Scan est un micromètre à ultrasons de précision qui peut être utilisé pour faire des
mesures fiables ou scanner une longueur de matériel pour le point le plus mince. Basé sur le même
fonctionnement principes que SONAR, le T-Scan est capable de mesurer le épaisseur de divers
matériaux avec une précision aussi élevée que ± 0,001 pouces, ou ± 0,01 millimètres.

L'avantage principal de la mesure par ultrasons sur méthodes traditionnelles est que les mesures
par ultrasons peuvent être effectuée avec l'accès à un seul côté du matériel étant mesuré. L'écran
rétro-éclairé du T-Scan est facile à lire, même dans faible luminosité, et l'unité fonctionne jusqu'à
200 heures sur un seul ensemble de piles.

IV.3.1.MATÉRIEL ET REVÊTEMENT

T-scan est une jauge d'épaisseur combinée de matériaux et de revêtements.

Contrairement à d'autres systèmes, le T-scan est capable de mesurer à travers les surfaces peintes
et donnant à la fois l'épaisseur de la peindre et le métal de base en même temps. Options dans le
logiciel permettent à l'opérateur de voir les résultats comme simples chiffres ou comme une image
en coupe transversale B-scan de la zone inspectée.

Le T-Scan a la capacité de calibrer sur le terrain à la volée et offre extrême flexibilité et précision
pour calibrer à une variété de matériaux instantanément. Dites simplement au T-Scan une

57
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

épaisseur connue point situé sur le matériel d'essai, et le T-Scan calculera le type de matériel pour
vous.

IV.3.2.PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES

- Alarme sonore / visuelle avec paramètres de limite


haute et basse

- Fonction B-Scan basée sur le temps pour les


balayages de matériaux en coupe transversale

- Stockage de données jusqu'à 210 000 mesures

- Logiciel PC Windows inclus

IV.3.3.APPLICATIONS

- Corrosion et piqûres

- Réservoirs

- Verre

- Tube et pipe

- Chaudières

- Variété d'applications

Le T-Scan est également équipé d'une option d'étalonnage à deux points, fournir à l'utilisateur une
extrême précision. Une autre particularité du T-Scan est le mode de balayage à grande vitesse.
Dans ce mode, le T-Scan prend 16 lectures par seconde plutôt que 4 lectures par seconde en mode
de mesure standard. Les lectures sont visible pendant la numérisation. Retirez simplement le
transducteur de la zone testée et le T-Scan affichera le minimum épaisseur dans la zone balayée.

 T-SCAN 300DL

Le T-scan 300DL possède toutes les fonctionnalités du T-scan 300 mais a également une
installation de stockage de données massive. Le stockage de données permet stockage de 210 000

58
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

mesures d'épaisseur, en grille ou en format séquentiel, ou 16 000 images graphiques B-scan, y


compris les paramètres pour chaque image.

 T-SCAN 300DL +

Le T-scan 300DL + possède toutes les caractéristiques du T-scan 300DL mais comprend
également un affichage A-Scan.

IV.3.3.LE SYSTÈME SILVERWING

Silverwing produit une gamme complète d'équipements pour la corrosion inspection des réservoirs
de stockage, des cuves et des pipelines La gamme comprend la cartographie MFL et les systèmes
manuels, à ultrasons chenilles pour la mesure d'épaisseur, et des boîtes à vide pour inspection de
soudure. En fournissant une gamme complète, nous pouvons offrir support inégalé, et assurer la
plus haute qualité d'inspection le moyen le plus efficace. Tous nos produits sont éprouvés sur le
terrain par notre équipe de la maison et utilisé par l'inspection mondiale la plus respectée
entreprises. Pour un aperçu complet, contactez nos ventes techniques équipe.

59
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

IV.4.UT LITE Inspection et analyse de la corrosion pour les actifs critiques

système pour le profilage de la corrosion, la cartographie et l'inspection des soudures.

Utilisation de la technologie de numérisation à couplage sec unique de Silverwing pour le


profilage de la corrosion, la cartographie et les sondes TOFD standard pour les soudures bout à
bout, il offre des avantages distincts pour l'inspection de réservoirs de stockage, tuyauterie et
récipients sous pression.

L'UT Lite est conçu en accord avec la philosophie de Silverwing collecte de mesures facile et
rapide couplée à un vaste outil d'analyse. Cette approche permet aux techniciens de se concentrer
sur achever le travail efficacement tout en capturant toutes les données brutes à aider à la
déclaration et à l'inspection basée sur les risques (RBI).

60
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

IV.4.1.POURQUOI LA FAMILLE UT LITE

Traditionnellement, les relevés d'épaisseur de paroi impliquent de prendre des mesures d'épaisseur
simples à des endroits donnés (TML). Cela signifie la probabilité statistique de trouver le
minimum l'épaisseur et la répétition au fil du temps est faible. En outre, la collecte et la
notification de ces résultats peuvent être
significatifs.

L'approche de Silverwing à l'inspection est


d'enregistrer un grand nombre de mesures
couvrant autant de l'actif que possible, aussi
rapidement que possible, puis analyser cela avec
outils dédiés pour fournir une image complète de
la condition des actifs.

La famille UT Lite a été conçue pour augmenter


la probabilité statistique tout en augmenter
l'efficacité en recueillant plus de données dans le
même laps de temps ou moins d'un approche
traditionnelle. Un système d'acquisition unique couplé à une gamme de têtes de balayage donne au
technicien une solution complète et rentable pour l'inspection de la corrosion.

Le système est livré avec trois types de capacités d'inspection, B-scan pour les balayages de ligne
codés rapides, C-scan pour les petits détails Inspection de zone et ToFD pour l'inspection des
soudures sur les réservoirs et tuyauterie. L'interface utilisateur possède des commandes à ultrasons
similaires à un détecteur de défauts standard, donc un technicien ultrasonique formé peut
rapidement se familiariser avec toutes les fonctions, y compris capacité de stockage de données
complète. Têtes de numérisation :

- R-Scan: Scanner B-scan manuel couplé à sec

- Thétascan: Scanner C-scan manuel couplé à sec

- ToFD: Système d'imagerie ToFD à canal unique

- Scorpion: rampe d'accès à distance couplée à sec

61
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

IV.4.2.PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES

- Logiciel conçu pour les techniciens par des techniciens

- Sonde de roue couplée à sec pour le scan B & C - pas d'exigence de couplant

- Affichage extérieur, robuste, écran tactile

- Des données stockées en permanence pour aider à la prévision des tendances RLA & RBI

- À piles

- Enregistrement B-scan jusqu'à 33 pieds (10 m) de long

- Enregistrement C-scan jusqu'à 12 x 12 pouces (300 mm x 300 mm)

- Utiliser sur une épaisseur de matériau jusqu'à 50 mm

- Importer les données d'inspection dans le logiciel d'analyse CMAP de Silverwing

- Durabilité et fiabilité éprouvées sur le terrain

IV.4.3.R-SCAN LITE

Le R-Scan est un scanner manuel à ultrasons B-scan couplé à sec qui peut être utilisé sur une
grande variété d'actifs allant de 2 pouces (50 mm) de diamètre jusqu'à une surface plane.

> 3600 Profilage de corrosion en service.

> Idéal pour les endroits éloignés, (aucun couplant requis).

> Inspectez une variété de surfaces, y compris les pipes et les coudes

62
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

IV.4.4.THETASCAN

Le Thetascan est un C-scan à couplage sec et ultrasonique système qui peut être utilisé pour la
cartographie de la corrosion sur les actifs allant d'un pipe de 12 pouces (300 mm) de diamètre
jusqu'à une surface plane.

> Cartographie de corrosion en service.

> C-scan détaillé avec une résolution réglable.

> Compensation de balayage pour le diamètre de la pipe.

IV.4.5.ToFD LITE

Le ToFD Lite est un système portatif monocanal conçu pour inspecter les soudures des réservoirs,
des pipes et des cuves. Le système comprend H et Un cadre pour couvrir une gamme d'épaisseurs
de soudure et d'applications.

> Sondes 5 MHz et 10 MHz.

> Coins angulés de 45, 60 et 70 degrés.

> Configurations H et A Frame.

63
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

IV.4.6.SCORPION

Le Scorpion est un robot à ultrasons robuste Conçu pour l'imagerie rentable A et B-scan sur les
structures tels que les réservoirs, les navires et les installations offshore.

> Sonde de roue couplée à sec.

> Système complet de chenilles UT.

> Accès à distance jusqu'à 164 pieds (50 m) de distance.

IV.5.FLOORMAP

Scanner de sol MFL avec STARS Top & Bottom Defect Discrimination & MFLi Advanced
Analyse des défauts

64
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

Capitaliser sur le succès du Floormap3D avec STARS top et la discrimination des défauts du fond,
la recherche continue et le développement a entraîné le flux magnétique le plus avancé Le scanner
de fond du réservoir de stockage de fuite (MFL), le Floormap3Di.

IV.5.1.Le nouveau système introduit:

- MFLi (intensité) - outil avancé de recherche et de vérification

- Curseur dynamique - outil avancé de dimensionnement et de classification des défauts

Ensemble, ces caractéristiques innovantes réalisent des avancées significatives dans la mesure de
la corrosion, avec le potentiel de réduire temps d'inspection et améliorer considérablement la
qualité d'un inspection de réservoir. Cela permet aux ingénieurs de chars de déterminer stratégie de
réparation optimale et améliorer les résultats de Fitness For Évaluations des services (FFS),
évaluation de la durée de vie restante (RLA), et les programmes d'inspection basée sur les risques
(RBI).

IV.5.2.HAUTE PRODUCTIVITÉ ET EXACTITUDE

Le Floormap3Di a une largeur de balayage plus large que les modèles précédents capable de
scanner jusqu'à 1440 m2 par jour, et contrairement au manuel
Systèmes "stop on defect", quel que soit le nombre des
indications trouvées. Le processus de cartographie guidée par
logiciel encourage la couverture de plaque la plus efficace et
contribue à assurer la zone maximale est scannée réduisant les
chances de manquer corrosion. La tête de capteur MFL haute
résolution couplée à traitement avancé du signal et nouveaux
outils de classification des défauts améliore considérablement la
capacité de détection et de dimensionnement de la corrosion sur
les systèmes de génération précédente.

IV.5.3.PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES

> Enregistrement et cartographie complets des données de fond de cuve

> Réseaux de capteurs haute résolution à 64 canaux pour maximiser la capacité de détection

> 256 capteurs individuels pour une résolution de numérisation de 4,6 x 2 mm

65
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

> Outils avancés de traitement du signal et de classification des défauts

> 30 ans de développement MFL dans plus de 66 pays

> Grâce à l'inspection de revêtement jusqu'à 6 mm, y compris les FRP, GRP et SS

> Transfert de données simplifié basé sur USB

> Calibrage numérique pour différentes épaisseurs de plaques

> Alimenté par batterie, aucun câble externe requis

> Ordinateur à écran tactile offrant une vue immédiate de la plaque pour l'évaluation des défauts

> Durabilité et fiabilité éprouvées sur le terrain

> Moteur, vitesse de balayage constante de 0,5 m / s

> Floormap3DiM ajoute un scan gratuit et s'arrête en mode défaut avec seuil réglable

IV.5.4.VUE MFL CALIBRÉE

Nouveaux algorithmes de traitement du signal développés pour le Floormap3Di introduire une plus
grande précision pour la présentation de la zone de défaut, et séparer et filtrer automatiquement les
indications de «bruit» vue de la plaque affichée.

La représentation améliorée de la zone et les filtres de réduction du bruit améliorer encore la


précision pour la discrimination haut / bas en utilisant STARS, tout en réduisant simultanément
l'exigence de «prouver et augmenter l'efficacité de l'inspection.

66
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

IV.5.5.MFLi VIEW

Le Floormap3Di introduit une nouvelle vue de plaque à contraste élevé basé sur l'intensité de la
réponse du signal MFL.

La carte de défauts MFLi utilise plusieurs palettes de couleurs pour mettre en évidence zones de
corrosion, de réduire l'effet des indications fausses, et le plus important pour aider à classer le type
de défaut.

Ce puissant outil de détection et de classification peut révéler présence de piqûres de petit


diamètre, attaque SRB, modèles d'érosion et d'autres caractéristiques qui nécessitent une
vérification plus poussée.

IV.5.6.STARS TOP VIEW

La technologie STARS innovante ajoute 64 réseau de capteurs de canal pour détecter les variations
de champ magnétique force causée par les défauts du côté supérieur. Les signaux STARS et MFL
sont combinés et traité au sein du logiciel pour distinguer le côté supérieur défauts des défauts du
côté inférieur. STARS fonctionne efficacement jusqu'à 6 mm (1/4 ") de revêtement, permettant une
discrimination de surface de défaut efficace sans revêtement suppression.

67
Chapitre IV Rapport des visites de l'entreprise nationale des services aux puits ENSP

IV.6.Conclusion

Durant les visites successives que nous avons effectuées au sein d’ENSP nous avons pu voir les
différents équipements d'inspection MFL utilisés pour l'inspection des bacs de stockage. En effet,
une gamme complète d'équipements pour l'inspection de la corrosion des réservoirs de stockage,
des cuves et des pipelines. Cela, permet d'avoir une cartographie MFL aidant la discrimination des
défauts du fond.

68
Conclusion Générale

Le contrôle par flux de fuite magnétique (Magnetic Flux Leakage) est une technique
rapide adaptée au contrôle de pipe-lines et de réservoir de stockage en matériaux
ferromagnétiques, [1, 2]. Dans ce mémoire après avoir donné, en chapitre un, un aperçu
général sur la technique d'inspection par MFL à savoir le principe de fonctionnement, les
différents capteurs ainsi que ses avantages et inconvénients nous avons procédé à la
modélisation et la simulation de deux type de configuration qui ont fait l'objet du chapitre
deux et trois, [3]. Par conséquent, à travers les études accomplies, diverses conclusions utiles
ont été tirées.

Dans le chapitre deux nous avons simuler sous Comsol multiphysics le fonctionnement
d'un système d'inspection de pipe par flux magnétique de fuite. Cela nous a permis d'étudier
l'effet des paramètres caractéristiques d'un défaut dans la parois interne et externe sur la forme
et l'amplitude de la composante axiale et radiale du champ de fuite capté par la sonde à effet
Hall. En effet, les résultats de simulation ont montré que :

L’amplitude du signal dépend de la largeur du défaut.


La forme du signal s'écarte au fur et à mesure que la hauteur du défaut augmente.

Dans le chapitre trois nous avons réussi à simuler le comportement d’un système de
détection de défaut du fond de bac, dont la configuration est tridimensionnelle, par MFL, [5].
En effet, les résultats de l'étude de l'effet de la variation des paramètres du défaut sur la
signature du capteur ont montré ce qui suit :

Quand la profondeur et la largeur de défaut augmente l’amplitude de champ de fuite


augmente;

Quand la longueur du défaut augmente le signal s’écarte tout en gardant la même


amplitude maximale ;

Quand le Lift-off augmente le capteur devient moins sensible;

Enfin, le défaut est détecté avec moins de précision lorsqu’il s’éloigne de la surface.

Comme rapport des visites successives effectuées à ENSP, le chapitre quatre est
consacré pour une description détaillée des différentes technologies utilisées au sein de ENSP

69
pour l'inspection de bacs de stockage et de pipes à savoir les ultrasons et le flux magnétique
de fuite, [10-14].

En perspective, les travaux réalisés dans ce mémoire peuvent être complétés par :

Optimisation du capteur en vue de l'amélioration des performances du capteur;

Utilisation de l'intelligence artificielle dans le but reconstituer la position, la forme


et la taille du défaut à partir du signaux du capteur de champ magnétique.

Faire une étude statistique des défauts fréquemment interceptés par les contrôleurs
travaillants au sein de ENSP pour s'approcher plus des problèmes pratiques.

70
Les mots clé
MFL : Magnetic Flux Leakage
SAP : sanctions administratives pécuniaires
CNDG : Centre National de Dispatching Gaz

List de figure
Figure I.1 : Principe de détection de fuite de flux magnétique (a) pipeline sans perte de
métal ; (b) pipeline avec défaut.
Figure I.2 : cartographie Réseau de transport par canalisations gaz et pétrole.
Figure II.1 : Structure globale du détecteur MFL de défauts de pipeline
Figure II.2 : Le principe de l'inspection MFL.
Figure II.3 : Composant de champ magnétique de fuite
Figure II.4 : effet de la profondeur et la langueur du défaut sur les composantes des signaux

Figure II.5 : coupe de dispositif de contrôle

Figure II.5. Structure globale du détecteur MFL de défaut de pipeline.


Figure II.6 : Structure globale du détecteur MFL de défaut de pipeline
Figure II.7 : composent radial et axial du chaque de défaut en fonction de la position
de capteur
Figure II.8 : ligne iso-valeurs de A pour Wd min et Wd max
Figure II.9 : composent radial et axial de l’induction magnétique de fuite en fonction
de hauteur de défaut
Figure II.10 : lignes densité de flux magnétique pour Hd min et Hd max
Figure II.11 : dispositif en demi-espace 2D
Figure II.12 : composent radial et axial de l’induction magnétique de fuite en
fonction de hauteur de défaut
Figure II.10 : ligne iso-valeur de A pour Hd min et Hd max
Figure II.13 : composent radial et axial du chaque de défaut en fonction de la position
de capteur
Figure II.14 : ligne iso valeur de A pour Wd min et Wd max
Figure III.1 : Réservoir à toit fixe.
Figure III.2 : Réservoir à toit flottant (double pont).
Figure III.3 : paroi interne et externe d’un bac en construction
Figure III.4 : Inspection d'une tôle du fond du bac par MFL.
Figure III.5 : système de détection de défaut dans les bacs en 3D

69
Figure III.6 : composante radiale et axiale du chaque de défaut en fonction de la
position de capteur
Figure III.7 : composent radial et axial du chaque de défaut en fonction de la position
de capteur
Figure III.8 : composent radial et axial du chaque de défaut en fonction de la position
de capteur
Figure III.9 : composent radial et axial du chaque de défaut en fonction de la position
de capteur
Figure III.10 : composent radial et axial du chaque de défaut en fonction de la
position de capteur
Figure III.11 : composent radial et axial du chaque de défaut en fonction de la
position de capteur
Figure III.12 : composent radial et axial du chaque de défaut en fonction de la
position de capteur

70
Références

[1] Feng Jian, Zhang Jun-Feng, Lu Sen-Xiang, Wang Hong-Yang, and Ma Rui-Ze.
Three-axis magnetic flux leakage in-line inspection simulation based on finite-
element analysis, 19 July 2012.

[2] Yan Shi ,*, Chao Zhang , Rui Li, Maolin Cai and Guanwei Jia, Theory and
Application of Magnetic Flux Leakage Pipeline Detection, 30 November 2015.

[3] Yan Shi , Chao Zhang 1, Rui Li, Maolin Cai ,and Guanwei Jia. Theory and
Application of Magnetic Flux Leakage Pipeline Detection. November 2015.

[4] Site web : http://www.rncan.gc.ca/energie/infrastructure/5894

[5] Nagu. Sathappan , Krishnan BALASUBRAMANIAM , Three-Dimensional FEM


of Magnetic Flux Leakage Technique In Plates With Defect And Without Defect.
[6] Site web : https://www.sonatrach.com.

[8] Safety, quality and environmental services, Méthodes électromagnétiques (ET),


CND.
[9] Yan Shi, Chao Zhang , Rui Li, Maolin Cai and Guanwei Jia, Theory and
Application of Magnetic Flux Leakage Pipeline Detection, 30 November 2015.
[10] Site web : https://cscexpertise.crti.dz/controle-par-magnetic-flux-leakage.php
[11] catalogue fabriquant 1- http://www.silverwingndt.com/
[12] catalogue fabriquant 2- http://www.silverwingndt.com/
[13] catalogue fabriquant 3- http://www.silverwingndt.com/
[14] catalogue fabriquant 4- http://www.silverwingndt.com/

73

View publication stats