Vous êtes sur la page 1sur 378

L’ESSENTIEL.

FRANÇAIS LANGUE
ÉTRANGÈRE
UNIDADES DIDÁCTICAS
Nicole Dulin
Sylvie Palafox
M.a Rosario Ozaeta

L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE


ÉTRANGÈRE

UNIVERSIDAD NACIONAL DE EDUCACIÓN A DISTANCIA


UNIDADES DIDÁCTICAS (46203UD01A01)
L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Quedan rigurosamente prohibidas, sin la


autorización escrita de los titulares del
Copyright, bajo las sanciones establecidas
en las leyes, la reproducción total o
parcial de esta obra por cualquier medio
o procedimiento, comprendidos la reprografía
y el tratamiento informático, y la distribución
de ejemplares de ella mediante alquiler
o préstamos públicos.

© Universidad Nacional de Educación a Distancia


Madrid 2006

Librería UNED: c/ Bravo Murillo, 38 - 28015 Madrid


Tels.: 91 398 75 60 / 73 73
e-mail: libreria@adm.uned.es

© Nicole Dulin, Sylvie Palafox, M.a Rosario Ozaeta

ISBN: 978-84-362-5300-9
Depósito legal: M. 24.271-2007

Primera edición: noviembre de 2006


Primera reimpresión: mayo de 2007

Maquetación: UNED

Impreso en España - Printed in Spain


Imprime: Fernández Ciudad, S. L.
Coto de Doñana, 10. Pinto (Madrid)
Celui qui aime à apprendre
est bien près du savoir.

Confucius
SOMMAIRE

Prólogo ................................................................................................ 21
Introducción....................................................................................... 23
Quelques notions de phonétique .................................................... 33

CHAPITRE 1. LE SUBSTANTIF ET L’ADJECTIF


QUALIFICATIF
1. Généralités ................................................................................ 41
2. Le genre (masculin / féminin) ................................................ 41
2.1. Formation du féminin ....................................................... 41
Règle générale.................................................................... 41
Modifications à la règle générale...................................... 42
Remarques affectant les substantifs................................. 43
Remarques affectant les adjectifs ..................................... 44
3. Le nombre (singulier / pluriel)............................................... 44
3.1. Formation du pluriel ......................................................... 44
Règle générale.................................................................... 44
Modifications à la règle générale...................................... 44
4. Place de l’adjectif..................................................................... 45
4.1. Après le nom ...................................................................... 45
4.2. Avant le nom....................................................................... 46
4.3. Devant ou derrière le nom : effets de sens. Adjectifs
fréquents de sens large ...................................................... 46
Double sens pour un même adjectif ................................. 46
5. Les degrés d’intensité et de comparaison qui
affectent l’adjectif qualificatif ............................................... 46
5.1. Le comparatif..................................................................... 46
5.2. Le superlatif ....................................................................... 47
10 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

5.3. Le superlatif absolu. Très ................................................... 48


5.4. Comparatifs et superlatifs irréguliers ............................... 48
Exercices......................................................................................... 51

CHAPITRE 2. LES ARTICLES


1. L’article défini ........................................................................... 59
1.1. Genre et nombre ................................................................ 59
1.2. Contraction des articles définis......................................... 60
1.3. Présence de l’article ........................................................... 60
1.3.1. Devant les noms de continents, de pays,
de régions et certaines villes .................................. 60
1.3.2. Aller / revenir d’un pays. Se trouver (habiter
dans ce pays)........................................................... 61
1.3.3. Espaces temporels .................................................. 62
1.3.4. Devant le superlatif relatif...................................... 62
1.4. Absence de l’article ............................................................ 63
2. L’article indéfini ....................................................................... 65
2.1. Genre et nombre ................................................................ 65
2.1.1. Langue écrite .......................................................... 65
2.1.2. Langue orale ........................................................... 65
2.2. Modification de l’indéfini des → de / d’ ............................. 65
2.3. Forme négative................................................................... 66
3. L’article partifif........................................................................ 66
3.1. Genre .................................................................................. 66
3.2. Forme négative................................................................... 67
4. Modification des articles indéfini et partitif ....................... 68
5. Remarques au sujet des articles ........................................... 68
Exercices......................................................................................... 71

CHAPITRE 3. LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS


DÉMONSTRATIFS .................................................. 75
1. Les adjectifs démonstratifs .................................................... 77
1.1. Formes................................................................................ 77
1.2. Valeurs de ce....................................................................... 78
SOMMAIRE 11

2. Les pronoms démonstratifs.................................................... 79


2.1. Formes simples .................................................................. 79
Remarques ......................................................................... 79
2.2. Formes composées............................................................. 80
Remarques ......................................................................... 81
2.3. Formes neutres .................................................................. 81
2.3.1. Ce utilisé comme antécédent d’un pronom relatif... 81
2.3.2. C’ + verbe être.......................................................... 82
2.3.3. Ceci, cela, ça ............................................................ 85
Exercices......................................................................................... 87

CHAPITRE 4. LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS


POSSESSIFS
1. Les adjectifs possessifs ........................................................... 93
1.1. Généralités ......................................................................... 93
1.2. Formes................................................................................ 94
1.2.1. Un seul possesseur. Une ou plusieurs choses
possédées................................................................. 94
1.2.2. Plusieurs possesseurs. Une ou plusieurs choses
possédées ................................................................ 95
1.3. Langue orale....................................................................... 95
1.4. Cas de la troisième personne ............................................ 96
2. Les pronoms possessifs........................................................... 98
2.1. Généralités ......................................................................... 98
2.2. Formes................................................................................ 99
2.2.1. Un seul possesseur.................................................. 99
2.2.2. Plusieurs possesseurs ............................................. 99
2.3. Langue orale....................................................................... 100
3. Récapitulation des adjectifs et des pronoms
possessifs de 3ème personne .................................................... 101
Exercices......................................................................................... 103

CHAPITRE 5. LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS NUMÉRAUX


1. Les numéraux cardinaux ........................................................ 109
1.1. Les adjectifs numéraux cardinaux .................................... 109
1.1.1. Formes .................................................................... 109
12 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.1.2. Construction des formes composées ..................... 110


1.1.3. Accord ..................................................................... 110
1.2. Les pronoms numéraux cardinaux ................................... 113
2. Les adjectifs numéraux ordinaux .......................................... 113
2.1. Formes................................................................................ 113
2.2. Accord................................................................................. 114
3. L’heure ....................................................................................... 115
Exercices......................................................................................... 117

CHAPITRE 6. LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS


INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS.
LA PHRASE INTERROGATIVE ET LA
PHRASE EXCLAMATIVE
1. Les adjectifs interrogatifs et exclamatifs ............................. 123
1.1. Formes................................................................................ 123
1.2. Emploi exclamatif de ces formes ...................................... 124
2. Les pronoms interrogatifs ...................................................... 124
2.1. Formes invariables............................................................. 124
2.2. Formes variables................................................................ 126
2.3. Adverbes utilisés pour formuler une interrogation ......... 126
3. La phrase interrogative ........................................................... 128
2.1. Interrogation directe.......................................................... 128
3.1.1. Registre courant ..................................................... 128
3.1.2. Registre soutenu (surveillé) ................................... 129
3.1.3. Registre familier ..................................................... 129
3.2. Interrogation indirecte ...................................................... 130
4. La phrase exclamative ............................................................. 131
5. Conclusions ............................................................................... 133
Exercices ......................................................................................... 135

CHAPITRE 7. LES PRONOMS PERSONNELS


1. Généralités ................................................................................ 141
2. Tableau général des formes conjointes et disjointes ......... 142
SOMMAIRE 13

3. Formes conjointes.................................................................... 142


3.1. Tableau ............................................................................... 142
3.2. Caractéristiques et variations morphologiques ............... 143
3.3. Les pronoms personnels sujets ......................................... 146
3.4. Les pronoms personnels compléments d’objet
direct et d’objet indirect ................................................... 147
3.4.1. Formes .................................................................... 147
3.4.2. Place des pronoms personnels compléments ........ 147
Même construction que l’espagnol ......................... 147
Construction différente ........................................... 149
Récapitulation générale de la place des pronoms
personnels compléments......................................... 150
4. Formes disjointes........................................................................ 150
4.1. Tableau ............................................................................... 150
4.2. Caractéristiques ................................................................. 150
4.3. Quelques emplois des formes disjointes........................... 151
4.4. Le pronom soi .................................................................... 152
5. Le pronom indéfini on ............................................................ 152
5.1. On représente nous............................................................ 152
5.2. On représente il(s), elle(s), quelqu’un................................ 153
5.3. On représente des personnes déterminées ....................... 153
5.4. On représente je ................................................................. 153
5.5. On représente le pronom réfléchi soi ............................... 153
6. Les pronoms adverbiaux y, en................................................ 154
6.1. Caractéristiques ................................................................. 154
6.2. Y, en, pronoms personnels................................................. 155
6.3. Emploi de y, en : inanimés et animés ............................... 155
6.4. Y / en dans une phrase négative ........................................ 156
6.5. Y / en utilisés dans certaines expressions ........................ 156
Remarques finales......................................................................... 157
Exercices......................................................................................... 159

CHAPITRE 8. LES PRONOMS RELATIFS


1. Tableau géneral ........................................................................ 165
1.1. Formes simples .................................................................. 166
14 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.1.1. Qui: sujet du verbe dans la phrase suivante.......... 166


1.1.2. Qui: Complément d’objet indirect ......................... 167
1.1.3. Que: C.O.D. du verbe dans la phrase suivante ...... 167
1.1.4. Exemples comparatifs ............................................ 167
1.2. Dont (cuyo, cuya)............................................................... 168
1.3. Où ....................................................................................... 170
1.3.1. Complément de lieu (avec ou sans mouvement) ..... 170
1.3.2. Complément de temps .............................................. 171
1.4. Quoi .................................................................................... 171
2. Formes composées ................................................................... 174
Exercices.......................................................................................... 175

CHAPITRE 9. LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INDÉFINIS


1. Adjectifs et pronoms de même forme ................................... 181
1.1. Aucun, aucune..................................................................... 181
1.1.1. Autre façon d’exprimer la quantité nulle ............... 182
1.2. Autre (l’autre, un / une autre, d’autres)................................ 182
1.3. Tout (toute, tous, toutes) ..................................................... 184
1.3.1. Adjectif ..................................................................... 184
1.3.2. Pronom..................................................................... 184
2. Adjectifs et pronoms présentant quelques variantes.......... 186
2.1. Chaque, chacun ................................................................... 186
2.1.1. Adjectif ..................................................................... 186
2.1.2. Pronom..................................................................... 186
3. Les pronom indéfinis ............................................................... 187
3.1. On ........................................................................................ 187
3.2. Quelqu’un ............................................................................ 187
3.3. Personne............................................................................... 188
3.4. Quelque chose...................................................................... 188
3.5. Rien...................................................................................... 188
Exercices.......................................................................................... 191

CHAPITRE 10. LES PRÉPOSITIONS


1. Avant, après, devant, derrière, depuis, dès, sur, sous,
au dessus de, au dessous de, dans............................................. 197
1.1. Avant, après ......................................................................... 197
SOMMAIRE 15

1.2. Devant, derrière.................................................................... 197


1.3. Dès depuis............................................................................ 198
1.4. Sur / sous / au dessus de / au dessous de ............................ 198
1.5. Sur et dans........................................................................... 199
1.6. Dans indicateur d’un temps qui se projette dans le futur ... 199
2. Chez ............................................................................................. 200
3. À, de, en ....................................................................................... 201
3.1. À ........................................................................................... 201
3.1.1. À introduit un complément de nom ....................... 201
3.1.2. À introduit un complément circonstanciel ............ 202
3.2. De ......................................................................................... 203
3.3. En......................................................................................... 205
3.3.1. En introduit un complément de nom..................... 205
3.3.2. En introduit un complément circonstanciel.......... 206
3.3.3. En fait partie de la structure du gérondif .............. 206
4. Par, pour..................................................................................... 207
4.1. Par = por .............................................................................. 207
4.2. Pour = para.......................................................................... 207
4.3. Exceptions ........................................................................... 208
Exercices.......................................................................................... 209

CHAPITRE 11. L’ADVERBE ET LA PHRASE NÉGATIVE


1. Adverbes exprimant la manière.............................................. 217
1.1. Formation des adverbes terminés par -ment..................... 217
1.1.1. Adjectifs terminés par une consonne...................... 217
1.1.2. Adjectifs terminés par une voyelle .......................... 218
1.1.3. Adjectifs masculins terminés en : -ant, -ent .................. 218
1.1.4. Cas de l’adverbe de manière bien ............................ 219
2. Adverbes exprimant le lieu...................................................... 220
2.1. Ici, là, là-bas ........................................................................ 220
2.2. Emploi adverbial de certaines prépositions ...................... 220
2.3. Y, en en fonction d’adverbe de lieu .................................... 221
3. Adverbes exprimant le temps ................................................. 221
3.1. L’expression du présent, du passé, du futur ...................... 221
16 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

3.2. La durée, la fréquence de l’action ...................................... 222


3.3. Un moment dans le déroulement de l’action .................... 222
4. Adverbes exprimant le degré
4.1. Comparaison ....................................................................... 222
4.1.1. Égalité ...................................................................... 222
4.1.2. Supériorité et infériorité ......................................... 223
4.2. Quantité............................................................................... 223
4.3. L’adverbe très....................................................................... 224
5. Conséquence (intensité) : assez, bien, si, tant,
très, trop, tellement.................................................................... 224
5.1. Si, tellement ....................................................................... 224
5.2. Tant, tellement.................................................................... 225
6. Place de l’adverbe ..................................................................... 226
6.1. Verbes à un temps simple................................................... 226
6.2. Verbes à un temps composé ............................................... 226
6.3. Verbes à l’infinitif................................................................ 226
6.4. Dans une phrase ................................................................. 227
7. L’adverbe de négation et la phrase négative ........................ 227
7.1. Non ...................................................................................... 227
7.2. La phrase négative .............................................................. 228
7.3. Ne... personne. Ne... rien...................................................... 230
7.4. Ne... que ............................................................................... 230
7.5. Pas employé seul, sans ne................................................... 231
Exercices.......................................................................................... 233

CHAPITRE 12. LES CONJONCTIONS DE COORDINATION


ET DE SUBORDINATION
1. La coordination ......................................................................... 239
1.1. Et.......................................................................................... 239
1.2. Ou ........................................................................................ 240
1.3. Donc..................................................................................... 240
1.4. Car........................................................................................ 240
2. La subordination....................................................................... 241
2.1. La cause............................................................................... 241
SOMMAIRE 17

2.2. La condition ........................................................................ 242


2.3. Le temps .............................................................................. 242
2.4. La conséquence................................................................... 242
2.5. Le but................................................................................... 243
2.6. La concession...................................................................... 243
2.7. Conjonctions multifonctions (Récapitulation) ................. 243
2.7.1. Que ........................................................................... 243
2.7.2. Comme ..................................................................... 244
2.7.3. Si............................................................................... 244
Exercices.......................................................................................... 245

CHAPITRE 13. LE VERBE


1. Morphologie verbale................................................................. 249
1.1. Généralités .......................................................................... 249
1.2. La personne......................................................................... 249
1.3. Langue écrite....................................................................... 250
1.4. Langue orale........................................................................ 250
1.4.1. Moyens employés par le code oral pour éviter
la confusion ............................................................. 250
1.5. La conjugaison française.................................................... 251
1.5.1. Classement traditionnel des groupes verbaux ....... 251
1.5.2. Le mode indicatif..................................................... 254
1.5.2.1. Le présent................................................... 254
1.5.2.2. L’imparfait.................................................. 254
1.5.2.3. Le futur....................................................... 255
1.5.2.4. Le conditionnel .......................................... 255
1.5.2.5. Le passé composé ...................................... 256
1.5.3. Le subjonctif ............................................................ 256
1.5.4. Tableau des conjugaisons........................................ 256
1.5.4.1. Avoir ........................................................... 257
1.5.4.2. Être ............................................................. 258
1.5.4.3. Aimer .......................................................... 259
1.5.4.4. Finir............................................................ 260
1.5.4.5. Aller............................................................. 261
1.5.4.6. Dire ............................................................. 262
1.5.4.7. Faire............................................................ 263
2. Syntaxe........................................................................................ 264
2.1. L’indicatif............................................................................. 264
18 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

2.1.1. Emploi de l’indicatif en français face à un


subjonctif en espagnol............................................. 264
2.1.1.1. Présent........................................................ 264
2.1.1.2. Imparfait .................................................... 264
2.1.1.3. Futur........................................................... 265
2.1.2. Passé simple et passé composé............................... 265
2.2. Le subjonctif ....................................................................... 266
3. Les verbes avoir et être ............................................................ 266
3.1. Emploi des auxiliaires avoir et être avec les temps
composés. Les formes pronominales................................. 266
3.1.1. Formation des temps composés ............................. 266
3.2. Formation du participe passé ............................................ 267
3.3. Emploi de l’auxiliaire avoir ................................................ 270
3.4. Emploi de l’auxiliaire être................................................... 270
3.5. Cas particuliers de changement d’auxiliaire ..................... 271
3.6. Accord du participe passé................................................... 272
3.6.1. Avec l’auxiliaire avoir .............................................. 272
3.6.2. Avec l’auxiliaire être................................................. 273
3.6.3. Cas des verbes pronominaux .................................. 273
4. L’impératif ................................................................................. 273
4.1. L’impératif présent .............................................................. 273
4.1.1. Formation de l’impératif ......................................... 274
4.1.2. Verbes terminés en –er ............................................ 274
4.1.3. Impératif des autres verbes..................................... 274
4.1.4. Impératif irrégulier de certains verbes................... 275
4.1.5. L’impératif et les pronoms compléments................ 275
5. L’infinitif..................................................................................... 276
5.1. L’infinitif présent................................................................. 276
5.2. L’infinitif correspond à un gérondif espagnol ................... 276
6. Le participe présent et le gérondif......................................... 277
6.1. Les formes verbales terminées en –ant.............................. 277
6.2. Le participe présent ............................................................ 277
6.3. Le gérondif .............................................................................. 278
6.3.1. Le gérondif a la fonction d’un complément
circonstanciel ............................................................. 278
6.3.2. Différentes traductions du gérondif dans
les deux langues....................................................... 279
7. Le futur proche et le passé récent ......................................... 280
SOMMAIRE 19

8. Les verbes impersonnels.......................................................... 280


Exercices.......................................................................................... 283

CHAPITRE 14. LES ACCENTS ORTHOGRAPHIQUES.


LES SIGNES AUXILIARES.
L’ÉLISION. L’ENCHAÎNEMENT
ET LA LIAISON
1. Les accents ................................................................................. 289
1.1. Généralités .......................................................................... 289
1.2. Le timbre de la voyelle e ..................................................... 290
1.2.1. L’accent aigu ............................................................ 291
1.2.2. La voyelle e prononcée [e] ou [ə] sans accent
graphique sur la voyelle .......................................... 291
2. Les signes auxiliaires................................................................ 291
2.1. Le tréma ............................................................................. 291
2.2. La cédille ............................................................................. 292
2.3. L’apostrophe ....................................................................... 292
3. L’élision....................................................................................... 292
3.1. Lettres qui s’élident............................................................. 293
4. L’enchaînement et la liaison.................................................... 294
4.1. L’enchaînement ................................................................... 294
4.2. La liaison ............................................................................. 294
4.2.1. Fonctions de la liaison ............................................ 294
4.2.2. Niveaux de langue et liaisons.................................. 294
Exercices.......................................................................................... 297
Corrigés des exercices ................................................................... 299
Index ................................................................................................ 361
Bibliografía ..................................................................................... 369
20 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE
PRÓLOGO

Tras sus recientes Repères grammaticaux fondamentaux (UNED,


Madrid, 2000), Nicole Dulin, secundada por sus colaboradoras Rosario
Ozaeta y Sylvie Palafox, se enfrenta al reto de darnos L'essentiel. Français
Langue Étrangère, obra que, como anuncia el título, pretende explicar los
contenidos básicos de la gramática francesa al estudiante de FLE
(Francés Lengua Extranjera). El ambicioso proyecto, por lo que implica de
selectivo y de pedagógico —resumir, dar lo esencial— presupone un vasto
saber y a la vez la capacidad de elegir y priorizar, estando plenamente
conseguido, pues la obra presenta de forma clara, sencilla y a la vez muy
completa, las distintas cuestiones de morfología y de sintaxis básicas, sin
olvidar la fonética, que se relacionan y diferencian en la lengua oral y la
lengua escrita. Los numerosos ejercicios que acompañan a las
explicaciones ayudan a la comprensión y, de manera muy eficaz, incitan
al alumno a la puesta en práctica de las cuestiones estudiadas.
Si los Repères grammaticaux... anteriores fueron el primer manual
de gramática comparada francés-español, indispensable no sólo para los
estudiantes de nivel avanzado, sino sobre todo para los traductores y
para quienes se interesan por los estudios comparados, este Essentiel
recoge la experiencia anterior, pero se dirige a un público más amplio, el
de los estudiantes de FLE que desean comprender los mecanismos
básicos de la lengua en la que comunican.
Ciertamente las ediciones francesas son ricas en gramáticas de
distintas corrientes lingüísticas, que a veces hemos tenido que adaptar a
nuestro contexto escolar hispánico porque no existían obras de este tipo
específicamente para españoles; por esta razón, este Essentiel, concebido
y realizado por una experta filóloga y docente, bilingüe, viene a llenar el
vacío de una buena gramática francesa, rigurosa, clara y completa, para
los estudiantes españoles de FLE, que comprenderán con ella las
semejanzas y diferencias de ambas lenguas y de sus culturas.

MERCÈ BOIXAREU
Catedrática de Francés
Filología Francesa
UNED
INTRODUCCIÓN

Nuestra experiencia, avalada por muchos años de enseñanza a


hispanófonos, tanto en la modalidad presencial como más específicamente
en la enseñanza a distancia, nos ha llevado a elaborar un manual que es a
la vez una sinopsis gramatical y un instrumento eficaz para resolver las
dificultades reales encontradas por los alumnos, así como para evitar los
errores que éstos puedan cometer en lengua francesa.

OBJETIVOS Y CONTENIDOS
El título del manual, L’essentiel. Français Langue Étrangère, anuncia ya
el contenido de la materia, que recoge los aspectos básicos imprescindibles
para permitir a cualquier estudioso de la lengua francesa revisar con
precisión su morfosintaxis, con el apoyo de numerosos ejercicios. El
manual se dirige a estudiantes universitarios con un nivel básico de lengua
francesa; aconsejamos afianzar este nivel con ayuda de la bibliografía
básica y complementaria.
Hacemos hincapié en el hecho de que no se trata de una gramática
convencional. L’essentiel tiene por objeto afianzar las estructuras y el
funcionamiento de la lengua a través del aprendizaje de sus
mecanismos y reglas, que se exponen de modo muy sintético para
facilitar su comprensión.
El texto de estudio propuesto consta de dos partes:
1. Parte teórica, compuesta por 14 capítulos.
24 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

2. Numerosos ejercicios de aplicación que complementan cada


capítulo teórico. La corrección de estos ejercicios, situada al final del
libro, permite una evaluación continua del progreso en los conocimientos
adquiridos.
Un detallado Sommaire, situado al comienzo del manual, facilita la
rápida localización de los capítulos y apartados. Al final del libro se
encuentra un Index con los términos y conceptos recogidos, con el mismo
objetivo, así como una Bibliografía básica y complementaria.

PRESENTACIÓN DEL CONTENIDO DE LOS CAPÍTULOS


Y TERMINOLOGÍA UTILIZADA
La presentación de los temas abordados se asemeja, sin embargo, a un
tratado convencional en lo que se refiere al modo de exponer la
información. Los estudiantes encontrarán en el manual un marco
tradicional de presentación de los elementos de la frase: el grupo del
sustantivo con todos los determinantes que pueden acompañarle; formas
invariables tales como las preposiciones, las conjunciones, los adverbios;
el grupo verbal, los signos ortográficos, la liaison, fenómeno típico del
francés que entorpece con frecuencia la comprensión en la cadena
hablada. Al mismo tiempo, el estudio les resultará más ameno gracias a
una terminología lingüística asequible que les evitará posibles
desconciertos.
Cuando ha existido una posibilidad de «duda» en cuanto a la
exposición de una teoría o de una nomenclatura determinadas, hemos
elegido la solución adoptada por la mayor parte de los lingüistas en sus
publicaciones más recientes. Tal es el caso de la palabra tout (cf. capítulo
9: Les adjectifs et les pronoms indéfinis) o de la clasificación de los verbos
(cf. capítulo 13: Le verbe), en la que hemos optado por una exposición
tradicional, descartando en este último capítulo la clasificación por bases.

OPERATIVIDAD DE LA PRESENTACIÓN DEL SISTEMA


MORFOLÓGICO FRANCÉS
Hemos tenido muy presente la importancia de un trabajo claro y
estructurado que haga factible un estudio autónomo eficaz. En este
sentido, hemos dedicado todo nuestro esfuerzo a presentar las
estructuras gramaticales, elaborar los datos y facilitar la información de
manera operativa. Hemos expuesto el conjunto teórico del modo más
sencillo y asequible, con objeto de facilitar la memorización y adquisición
INTRODUCCIÓN 25

funcional de las bases insoslayables del sistema morfológico francés.


Hemos tendido, prioritariamente, a describir la morfología, objetivo
que preside todo el conjunto del manual. La sintaxis no ha sido tratada
de modo específico, quedando en segundo término; lógicamente, está
presente en las frases propuestas, pero sólo se desarrolla de forma más
precisa en el capítulo del verbo, donde es ineludible, ya que la sintaxis
afecta al empleo de modos y tiempos distintos en francés y en español.
El capítulo del verbo, a pesar de estar situado en último lugar, en
pro del mantenimiento de un orden lógico en las categorías
gramaticales, ha de ser manejado constantemente desde el principio y
a lo largo de todos los capítulos, puesto que constituye «el armazón»
de todas las demás categorías y un punto de apoyo del que no se
puede prescindir.
Para un estudio detenido de la sintaxis, así como del aspecto
comunicativo del francés (actes de paroles) remitimos a la Bibliografía
básica situada al final del manual.

EL «ERROR» COMO GUÍA DIDÁCTICA ESTRATÉGICA


El manual L’essentiel. Français Langue Étrangère intenta ser, de algún
modo, un vademécum» del estudiante hispanófono, ya que está
fundamentalmente enfocado hacia él. La finalidad de la explicación
gramatical se halla completamente condicionada por la naturaleza de
los errores que aquél suele cometer. En consecuencia, hemos utilizado
dichos errores, generalmente cometidos por los hispanófonos, como guía
estratégica para el aprendizaje del francés. Hemos «balizado» la
morfología francesa con la esperanza de que nuestros estudiantes inicien
un verdadero proceso constructivo, se sientan más motivados y
encuentren mayores ayudas para reflexionar acerca de los puntos
conflictivos (contrastivos) entre ambos idiomas, y los asimilen más
rápidamente. Ello redundará en un ahorro de tiempo, a la vez que
mejorará cuantitativamente su aprendizaje. Les impulsará, como
deseamos, hacia una progresiva y segura superación de su competencia
lingüística.

LENGUA ESCRITA Y LENGUA ORAL


Aunque los temas traten principalmente sobre la lengua escrita, se ha
prestado atención a la lengua oral en varios capítulos, en los que la
diferencia entre los dos códigos es realmente notoria. En tales casos, la
transcripción fonética figura al lado de la realización escrita.
26 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Para facilitar la comprensión, se incluye al comienzo del libro unas


nociones elementales de fonética que además, recogen los sonidos
franceses y su representación fonética.
El capítulo 1 «Le substantif et l’adjectif qualificatif» ofrece algunos
ejemplos en los que se pueden apreciar los importantes cambios fonéticos
que origina el paso del masculino al femenino. El capítulo 5, dedicado a
los numerales « Les adjectifs et les pronoms numéraux », proporciona
también un gran número de transcripciones fonéticas, así como el
capítulo 14, que incluye el estudio de la liaison. En cuanto al verbo, la
fonética de la forma verbal nos ayuda a diferenciar las terceras personas
del singular y del plural del presente del indicativo (il sort / ils sortent
[ilsɔ́ʁ] / [ilsɔ́ʁt]; il veut / ils veulent [ilvǿ] / [ilv´ l]; il prend / ils prennent
[ilpʁɑ̃´] / [ilpʁέn]; il dit / ils disent [ildí] / [ildíz]). En efecto, los pronombres
personales il / ils se muestran fonéticamente indiferenciados.
Profundizando más, encontramos algunos casos que se resuelven
exclusivamente en el oral (il aime [ilέm] / ils aiment [ilzέm]). En este caso
concreto, aunque la forma verbal es fonéticamente idéntica en singular y
en plural, se diferencia con ayuda del mecanismo de la liaison.
En general, se adjunta la transcripción fonética cuando ésta puede
facilitar la comprensión, previniendo posibles errores.

NIVEL DE LENGUA EMPLEADO.


CÓDIGO ESCRITO / CODIGO ORAL
Nuestro discurso oral no es el mismo si nos dirigimos a un superior
jerárquico, a un ministro, a una persona a la que acabamos de ser
presentados, a un miembro de la familia o a un amigo. Cada lengua
dispone de varios niveles.
El francés emplea distintos registros. El conjunto del manual está
concebido y redactado en un registro corriente (français courant,
véhiculaire). En el caso del léxico, indicamos el cambio de nivel si se
emplea una palabra o un giro en un francés cuidado (soutenu,
surveillé), o si, por el contrario, pertenece al registro familiar (français
familier).
En la morfología utilizamos el passé composé, tiempo que rige el uso
corriente, explicando la diferencia de uso entre el passé composé y el
passé simple en el capítulo dedicado a la morfología verbal (el passé
simple se reserva hoy en día para el uso escrito culto, o literario).
La sintaxis se ve igualmente afectada por los diferentes registros. En
este caso también hemos optado por el uso corriente.
INTRODUCCIÓN 27

Si el código escrito y el código oral tienen importantes divergencias,


éstas se hacen evidentes en el fenómeno de la elisión. Como indicamos en
el capítulo 14: «Les accents orthographiques. Les signes auxiliaires.
L'élision. L'enchaînement et la liaison», la elisión se utiliza mucho en el
código oral; no sólo en el ámbito coloquial, sino también, con mayor
frecuencia, en el habla cotidiana y en el lenguaje mediático.

LÉXICO UTILIZADO
Como ya hemos indicado, el léxico corresponde a un nivel corriente,
es decir, a un nivel medio de comunicación escrita/oral en francés.
El corpus de frases que apoyan la teoría refleja situaciones de la vida
cotidiana. No olvidemos que la lengua oral es la que constituye la vida del
lenguaje. Por ella transitan todas las modificaciones que afectan a la
evolución de una lengua.

TRADUCCIÓN DE LAS FRASES PRESENTADAS


Dada la orientación contrastiva del manual, la mayor parte de las frases
que ilustran los aspectos gramaticales se presenta con su correspondiente
traducción, con objeto de facilitar dicho aspecto comparativo. De este
modo pretendemos asegurar la correcta interpretación de la teoría y
afianzar los contenidos, evitando traducciones erróneas. Hemos querido
ofrecer una equivalencia en la que es prioritario el sentido, por lo que a
veces puede dar la impresión de que no se ajusta a la descripción
pretendida; para tal fin, la traducción literal resulta útil, pero no
siempre es posible ni deseable, ya que en numerosos casos es preciso
abandonar dicha literalidad a favor de la corrección en la expresión, que
debe ser preservada en el registro empleado, al que ya hemos hecho
referencia.
Observen atentamente la diferente disposición tipográfica en francés
y en español.

REDACCIÓN DEL MANUAL EN FRANCÉS


Considerando el nivel de los alumnos a los que va dedicado este
manual, su redacción en francés no debería constituir una gran
dificultad. Los enunciados son muy similares en todos los capítulos, así
como los consejos y las explicaciones.
28 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

GUÍA DE ABREVIATURAS Y SÍMBOLOS

Abreviaturas
Incluimos una guía de abreviaturas utilizadas en el manual.
Adj. adjectif
Adj. qual. adjectif qualificatif
Adv. adverbe
Art. article
C.c. complément circonstanciel
C.o.d. complément d’objet direct
C.o.ind. complément d’objet indirect
Conj. conjonction
Fém. féminin
Masc. masculin
Part. participe
Pers. personne
Plur. pluriel
Prés. présent
Prép. préposition
Prop. proposition
Rel. relatif
Sing. singulier

SÍMBOLOS
La finalidad de los símbolos empleados es la de subrayar un punto
importante.
Cada icono representa siempre la misma consigna.
= Important. Rappelez-vous. Pensez à...
= Très important.
tachado = Formas incorrectas.
INTRODUCCIÓN 29

CD-ROM
Las unidades didácticas se complementan con un CD-ROM que
recomendamos encarecidamente, ya que permite volver a trabajar con el
manual (teoría y ejercicios) de modo interactivo.
Dicho CD-ROM, denominado Mon bloc-notes de grammaire française,
que se elaboró como parte integrante de un manual titulado Repères
Grammaticaux Fondamentaux en Français (Nicole Dulin, Sylvie Palafox,
Madrid, UNED, 2000), sigue siendo vigente, sin embargo, pues
responde al mismo contenido y progresión de los capítulos
plasmados en el presente manual, L’essentiel. De este modo, los
alumnos podrán revisar de forma más amena y, sobre todo, más flexible,
tanto la teoría como los ejercicios.

EJERCICIOS
Los ejercicios, uno de los mejores instrumentos de control y de
progresión, no deben eludirse nunca.
Facilitan en alto grado el aprendizaje al permitir una constante
autocomprobación del nivel de conocimientos de los alumnos.
El abundante corpus de ejercicios de aplicación que contiene el
manual constituye una fuente de automatización de las estructuras
propuestas, al mismo tiempo que fija el vocabulario de base.
Por otra parte, la autoevaluación, que ofrece la corrección de todos los
ejercicios, permite comprobar la pericia teórica, así como la agilidad de
producción que ha adquirido el estudiante.

Tipología de los ejercicios


Ejercicios de transformación
Se trata de modificar:
a) Un término: pasar de femenino a masculino, de singular a plural o
viceversa; cambiar una categoría gramatical por otra (un artículo
por un posesivo por ejemplo).
b) Una estructura: pasar de una forma afirmativa a una forma
negativa, interrogativa, o exclamativa.
Pasar del «vouvoiement» al «tutoiement» (capítulo 4. «Les adjectifs et
les pronoms possessifs»).
30 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Pasar de la forma directa a la forma indirecta.

Ejercicios de completar frases


Se trata de reutilizar una estructura gramatical. Es el clásico
ejercicio en el que el alumno debe rellenar huecos con una palabra o
una frase.
El enunciado del texto varía algunas veces en su terminología, pero se
trata siempre del mismo tipo de ejercicio.
Choisissez (un mot déterminé)...
Employez le mot qui convient...
Indiquez...
Complétez les phrases suivantes, le dialogue suivant...
Écrivez... (devant chaque mot l’article qui convient (capítulo 2. « Les
articles ». Ejercicio V).

Ejercicios de sustitución
Se trata de sustituir unos términos o unos segmentos de frase por
otros.

Ejercicios que suponen una reflexión particularmente contrastiva


acerca de un punto teórico.
Déterminez le genre de certains mots.
Exercices sur les nombres. Écrivez et prononcez.
Cherchez les mots invariables qui sont au pluriel.
Retrouvez les adjectifs qui ont permis la construction des adverbes
suivants.
Traduisez les expressions suivantes.
Indiquez la fonction d’un terme, classez des mots en fonction de leur
emploi.
Composez des phrases avec des éléments donnés.

Ejercicios de traducción.
INTRODUCCIÓN 31

BIBLIOGRAFÍA
La bibliografía presentada se compone de varias partes: Méthodes,
Grammaires, Exercices, et Outils (herramientas) pratiques, Traducción.
De este modo, el estudiante encontrará en esas secciones títulos
útiles para completar el Manual. Como se explica en el apartado de
Bibliografía, se ha concedido especial atención a los estudios más
recientes publicados en el ámbito del «francés lengua extranjera».
Asimismo, se ofrecen reseñas de publicaciones de la UNED especiali-
zadas en el FLE cuya consulta, dado su carácter eminentemente
didáctico, será muy provechosa.
Por último, en el apartado de diccionarios, se presenta una selección
de publicaciones que hemos juzgado adecuadas para un estudio óptimo
de la asignatura.
No se puede estudiar un idioma sin disponer de uno o varios
diccionarios al alcance de la mano. Es imprescindible manejar, al
menos, un diccionario bilingüe, un diccionario francés y un diccionario
español.
QUELQUES NOTIONS DE PHONÉTIQUE

Nous vous présentons sur ces quelques pages :


A. Un tableau alphabétique à trois colonnes qui reflète les
différentes correspondances entre la graphie (on écrit) le son prononcé
(on prononce) et des exemples de mots.
La transcription phonétique utilisée est celle de l’API (alphabet
phonétique international).
Lorsque vous trouverez des transcriptions phonétiques au cours des
chapitres proposés dans le manuel, ce tableau vous aidera à déchiffrer
une prononciation déterminée, surtout s’il s’agit de termes qui
s’opposent ou bien dont la réalisation est différente de la graphie qu’ils
présentent.
Nous insistons sur le fait que nous offrons ici des explications très
sommaires destinées à clarifier les nomenclatures employées et bien sûr,
totalement éloignées d’un traité de phonétique.
Dans la colonne on prononce, vous trouverez plusieurs signes
phonétiques qui correspondent à un même son. À titre d’exemples
observez ces quelques commentaires :
1. Pour le a vous avez deux signes phonétiques qui correspondent à
deux prononciations différentes : un [a] bref dans le mot matin et un [a]
long dans le mot bas.
Remarquez que le signe phonétique indique le son de la lettre en
caractère gras tel qu’il se prononce.
34 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

2. Le b comporte deux signes phonétiques.


Le [b] bilabial de bonbon et le b qui ressemble à un [p] de absorbant.
3. Le c comporte trois signes phonétiques et un tiret — (un guion).
Le premier correspond à un [k] cou, le deuxième à un [s] cela, le
troisième à un [g] second, le quatrième à un tiret – cela veut dire que le son
ne se prononce pas : blanc [blã].
4. Le l comporte deux réalisations.
Un [l ] prononcé de bal et le deuxième à un tiret – cela veut dire que le
son ne se prononce pas : gentil [ɑ̃tí].
5. Pour le o remarquez deux signes phonétiques.
Le o ouvert [ɔ] de porte et le o fermé [o] de loto.
6. Les lettres p, de beaucoup, q de cinq cents, r de entier, s de
tomates, t de dont et z de essayez, assez ne se prononcent pas.

B. La page suivante considère séparément les voyelles, les semi-


consonnes, les consonnes.
L’exposition suit la même méthode.
Le signe phonétique est suivi de la graphie dans laquelle le signe
correspondant est en caractère gras.

Les voyelles

À REMARQUER
Les oppositions e fermé [e] été, parler / e ouvert [ε] mais, père, seize.
Les oppositions a bref [a] (antérieur) plat, plate / a long [ɑ] (postérieur)
bas, pâte.
Les oppositions o ouvert [ɔ] bord, sol / o fermé [o] nôtre, gauche,
rose.
Les oppositions [i] fil, île / [u] tout / [y] tu. Ce dernier son est très
difficile à réaliser pour un hispanophone.
Les oppositions [ø] (son fermé) deux, veut / [] (son ouvert) bonheur,
cœur.

Suivent les quatre voyelles nasales. La dernière [] un, parfum est très
peu utilisée dans le parler courant. Ce son est de plus en plus remplacé
par la nasale [ε̃] de matin, faim.
QUELQUES NOTIONS DE PHONÉTIQUE 35

N’oubliez pas le [ə] muet (ou caduc) qui se prononce à peine, ou pas du
tout. Cependant il existe toujours graphiquement.
Je t’aime [ətέm]. J’t’aime [tέm].

Les semi-consonnes
Il faut bien différencier les sons [w] oui, ouest de [] lui, évaluation.

Les consonnes

Faites attention aux oppositions suivantes :


[b] / [v] La consonne b est bilabiale tandis que la consonne v est
labio-dentale.
[s] / [z] La consonne s est sourde et la consonne z est sonore. La
confusion a souvent lieu par exemple entre les mots dessert (postre) et
désert (desierto) poisson (pez) et poison (veneno).
[əʃɑ̃t] Je chante. L’hispanophone a du mal à prononcer le son « je ».
La combinaison des deux consonnes c + h peut donner lieu à des
prononciations différentes :
Cheval, chocolat se prononcent [ʃəvál], [ʃokolá]
Mais orchestre, cholestérol se prononcent [ɔʁkέstʁ] [kɔlεsteʁɔ́l]
La consonne t + i + voyelle se prononce comme un s :
Attention [atɑ̃sjɔ̃´], national, élections partielles
Mais le t d’amitié, se prononce t [amitjé].
36 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

TABLEAU DES SIGNES PHONÉTIQUES

ON ÉCRIT ON PRONONCE EXEMPLES ON ÉCRIT ON PRONONCE EXEMPLES

a [a] matin o [ɔ] porte


[ɑ] bas [o] loto

b [b] bonbon p [p] pont


[p] absorbant – beaucoup

c [k] cou q [k] qui


[s] cela – cinq cents
[ ] second
– blanc r [r] rue
– sentier
d [d] demander
[t] quand elle peut s [s] savon
– il comprend [z] désert
– tomates
e [ə] me
[e] toucher t [t] terre
[ε] mère, tête, elle [s] nation
– dont
f [f] fou, effort
[v] neuf ans u [y] pull
– nerf [ɔ] minimum

g [] girafe v [v] rêve


[ ] gare
– doigt w [w] whisky
[v] wagon
h [ʃ] Hollande
– humanité x [ks] fax
[ z] exercice
i [i] livre [s] six
– oignon [z] deuxième
[k] excès
j [] jeu – joujoux
[d] jogging
y [i] mystère
k [k] kilomètre [j] payer
l [l] bal z [z] onze

– gentil [s] quartz


– essayez,
m [m] mener – assez
– automne
n [n] chacune
QUELQUES NOTIONS DE PHONÉTIQUE 37

VOYELLES

[i] fil, y, île


[e] été
[ε] mais, père, seize, être, terre
[a] matin, plat, plate
[ɑ] bas, pâte
[ɔ] bord, sol
[o] nôtre, beau, gauche, rose
[u] vous, tout
[y] vu, tu
[ø] deux, il veut
[] bonheur, cur
[ə] de, regard
[ε̃] plein, matin, importé, bain, faim, symbole
[ɑ̃] enfant, champs, trembler
[ɔ̃] son, tromper, tomber

[] un, parfum

SEMI-CONSONNES

[j] ciel, viens, fille, yeux, il


[w] oui, ouest ouate, moi, moyen, loin
[] lui, appuyer, situé, évaluation

CONSONNES

[p] papa, appartement, absolu


[t] tête, thèse, été
[k] car, occasion, quand, orchestre, kilo, sac
[b] bébé, abbé
[d] doué, aide
[ ] langue, Guy, gare, agrandir
[f] femme, neuf, philosophie
[s] sel, cinéma, français, dessus
[ʃ] cher, château
[v] vous, wagon
[z] zoo, raison
[] je, général, mangeons
[l] loup, elle
[r] russe, mur
[m] maman, homme
[n] nous, année
[ ] règne, Espagne
CHAPITRE 1
LE SUBSTANTIF ET L’ADJECTIF
QUALIFICATIF

1. Généralités
2. Le genre (masculin / féminin)
2.1. Formation du féminin
Règle générale
Modifications à la règle générale
Remarques affectant les substantifs
Remarques affectant les adjectifs
3. Le nombre (singulier / pluriel)
3.1. Formation du pluriel
Règle générale
Modifications à la règle générale
4. Place de l’adjectif
4.1. Après le nom
4.2. Avant le nom
4.3. Devant ou derrière le nom : effets de sens. Adjectifs fréquents de
sens large
Double sens pour un même adjectif
5. Les degrés d’intensité et de comparaison qui affectent l’adjectif qualificatif
5.1. Le comparatif
5.2. Le superlatif
5.3. Le superlatif absolu. Très
5.4. Comparatifs et superlatifs irréguliers
Exercices
1. GÉNÉRALITÉS
Le substantif et l’adjectif qualificatif constituent un ensemble très
proche à l’intérieur du groupe nominal.
Ils subissent des variations en genre et en nombre, identiques pour
certains, voisines pour d’autres.
Cette similitude formelle fait que de nombreux mots changent de
classe étant soit adjectifs, soit substantifs :
Les sportifs sont très concentrés.
Los deportistas están muy concentrados.
Les activités sportives sont excellentes pour la santé.
Las actividades deportivas son excelentes para la salud.
L’article et la liaison sont souvent les seules clés du genre ou du
nombre dans l’expression orale :
Le [ə] fauteuil confortable. Les [e] fauteuils confortables.
La chemise blanche. Les chemises blanches.
Quelle femme extraordinaire ! Quelles femmes∪extraordinaires !

2. LE GENRE (MASCULIN / FÉMININ)


2.1. Formation du féminin
Règle générale
SUBSTANTIFS ET ADJECTIFS
On ajoute un –e à la forme du masculin
un ami joli une amie jolie
un rival banal une rivale banale
un marchand persévérant une marchande persévérante
un cousin voisin une cousine voisine
un candidat délicat une candidate délicate
42 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Modifications à la règle générale


■ Le mot est déjà terminé par un -e :
un libraire aimable / une libraire aimable
un fleuriste antipathique / une fleuriste antipathique
un élève précoce / une élève précoce
un concierge serviable / une concierge serviable

■ Substantifs Adjectifs
L’avant-dernière voyelle du féminin prend un accent grave :
étranger / étrangère léger / légère
caissier / caissière singulier / singulière
infirmier / infirmière particulier / particulière
inquiet / inquiète
discret / discrète
complet / complète

■ La consonne finale est doublée :


cadet / cadette coquet / coquette
chat / chatte muet / muette
nul / nulle
chien / chienne naturel / naturelle
comédien / comédienne personnel / personnelle
bas / basse
épais / épaisse
gros / grosse
champion / championne bon / bonne
lycéen / lycéenne ancien / ancienne

SAUF
cousin / cousine fin / fine
africain / africaine prochain / prochaine
américain / américaine plein / pleine

■ La consonne finale est modifiée :


coiffeur / coiffeuse blanc / blanche Français courant :
vendeur / vendeuse sec / sèche un copain : un
amigo
frais / fraîche une copine : una
veuf / veuve neuf / neuve amiga
époux / épouse nerveux / nerveuse
joyeux / joyeuse
doux / douce
LE SUBSTANTIF ET L’ADJECTIF QUALIFICATIF 43

■ La terminaison subit une modification plus ou moins importante :


acteur / actrice séducteur / séductrice
directeur / directrice conservateur / conservatrice

REMARQUES
Le passage au féminin de certains mots provoque des changements
phonétiques :
Long / longue [lɔ̃‘ ] / [lɔ̃‘g]
[ɑ̃tí] / [ɑ̃tíj]
Gentil / gentille [fís] / [fíj]  [fíl]
Fils / fille (hijo / hija) à ne pas confondre avec fil (hilo)

Remarques affectant les substantifs

Le genre étant arbitraire, le masculin ou le féminin diffèrent dans les


deux langues pour certains mots.

Exemples de ces différences :

■ Masculins en français, féminins en espagnol :


le bonheur la felicidad le mensonge la mentira
le dos la espalda le mur la pared
un escalier una escalera le nez la nariz
le front la frente un orage una tormenta
le lait la leche le printemps la primavera
le lit la cama le sourire la sonrisa
le matin la mañana

■ Féminins en français, masculins en espagnol :


la couleur el color la douleur el dolor
la chaleur el calor la lèvre el labio
la dent el diente la période el periodo

■ Certains noms changent de genre selon leur sens dans une


phrase donnée :
un critique un crítico une critique una crítica
un livre un libro une livre una libra
un mémoire un informe la mémoire la memoria
un voile un velo une voile una vela
44 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Remarques affectant les adjectifs


L’adjectif s’accordant en genre et en nombre avec le substantif
suivra les variations de genre et de nombre du substantif.
Exemples :
Il a le dos douloureux / la douloureuse nouvelle.
Les murs blancs de l’Andalousie / la voile blanche du bateau.

■ Certains masculins ont deux formes, face à une seule forme au


féminin.
Les adjectifs suivants ont un masculin différent selon qu'ils sont suivis
de voyelle ou d' « h muet »:
beau / bel… belle
un beau travail, un bel ouvrage / une belle œuvre
nouveau / nouvel... nouvelle
un nouveau camarade, un nouvel ami / une nouvelle amie.
vieux / vieil... un vieil ami, un vieux soldat, un vieil homme / une
vieille femme.

3. LE NOMBRE (SINGULIER / PLURIEL)

3.1. Formation du pluriel

Règle générale
On ajoute un –s à la forme du singulier
SUBSTANTIFS ADJECTIFS
un enfant intelligent des enfants intelligents
un mur énorme des murs énormes
un toit pointu des toits pointus
une robe bleue des robes bleues

Modifications à la règle générale


■ Le même mot déjà terminé au masculin singulier par -s, -x (-z,
pour les substantifs nez, gaz) ne subit pas de modification :
Substantifs Adjectifs
les bras gros
les tapis (un tapis) épais
les mois rigoureux
LE SUBSTANTIF ET L’ADJECTIF QUALIFICATIF 45

les prix avantageux


les gaz dangereux
les nez frais

SAUF
Les substantifs suivants sont féminins, donc il y a modification de l'adjectif.
Les voix prodigieuses, les noix fraîches :

■ On ajoute un -x à la forme du singulier.


 Mots terminés par -au, -eu, -eau
un tuyau / des tuyaux
un cheveu / des cheveux
un jeu / des jeux
un tableau / des tableaux (beaux)
un château / des châteaux (nouveaux)
 Quelques mots terminés par –ou → oux
un bijou / des bijoux
un genou / des genoux

■ Mots subissant une modification de terminaison.


 Mots terminés par -al → aux
un cheval / des chevaux inégal / inégaux
un journal / des journaux local / locaux
un mal / des maux social / sociaux
 Mots terminés par -ail → aux
un travail / des travaux
un corail / des coraux

SAUF
Des chandails, des détails.

4. PLACE DE L’ADJECTIF

4.1. Après le nom : la grande majorité


■ Adjectifs :
de couleur : un drapeau blanc
de forme : un ballon rond, une assiette carrée
de nationalité : des étudiantes espagnoles
46 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ Adjectifs longs :
un chien intelligent
une histoire invraisemblable

4.2. Avant le nom


■ Adjectifs courts, de haute fréquence d’utilisation.
Un beau discours, un grand tableau / une grande maison,
un mauvais film, une petite voiture, un bon conseil,
un gros sac...

4.3. Devant ou derrière le nom : effets de sens. Adjectifs


fréquents de sens large
Double sens pour un même adjectif
■ Certains adjectifs ne veulent pas dire la même chose s’ils sont
placés avant ou après le substantif.
un brave garçon (gentil) un garçon brave (courageux)
un buen chico un chico valiente
un curieux voisin (bizarre) un voisin curieux
un vecino raro un vecino curioso
un gros mangeur une femme grosse
un gran comilón una mujer gruesa
une jeune femme une femme jeune
una joven una mujer joven
un vieil ami (de longue date) un vin vieux
un viejo amigo un vino añejo
un grand homme (important) un homme grand
un gran hombre un hombre alto
un grand malade (grave) les grandes tailles (vêtements)
un enfermo grave las tallas grandes

5. LES DEGRÉS D’INTENSITÉ ET DE COMPARAISON QUI


AFFECTENT L’ADJECTIF QUALIFICATIF
5.1. Le comparatif
Trois degrés de comparaison qui expriment :
L’égalité AUSSI ... QUE
LE SUBSTANTIF ET L’ADJECTIF QUALIFICATIF 47

La supériorité PLUS ... QUE


L’infériorité MOINS ... QUE

■ L’ÉGALITÉ
AUSSI ... QUE Attention !
Ce film est aussi intéressant QUE celui de samedi dernier.
Esta película es tan interesante como la del sábado pasado.
Amélie est aussi intelligente QU’ Anne-Marie.
Amélie es tan inteligente como Anne-Marie.

■ LA SUPÉRIORITÉ
PLUS ... QUE
Jean est plus gros que Paul.
Jean está más gordo que Paul.

■ L’INFÉRIORITÉ
MOINS ... QUE
Il fait moins chaud que le mois dernier.
Hace menos calor que el mes pasado.

5.2. Le superlatif
Comparez les structures suivantes, elles n’altèrent pas le sens :
a) C’est la plus belle femme du monde.
Es la mujer más hermosa del mundo.
C’est le plus beau jour de ma vie.
Es el día más importante de mi vida.
b) Répétition du déterminant
Le .................... Le
La .................... La plus / moins ...
Les ................... Les
C’est bien le roman le plus drôle que j’aie lu.
Realmente es la novela más divertida que he leído.
L’hôtel le plus petit d’Espagne se trouve dans l’île de Hierro.
El hotel más pequeño de España se encuentra en la isla del Hierro.
48 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Les oiseaux les plus splendides vivent dans cette région.


Los pájaros más espectaculares viven en esta región.

5.3. Le superlatif absolu. Très


■ Très correspond à deux traductions en espagnol : mucho et muy.
Il fait très froid ce matin.
Hace mucho frío esta mañana.
Le professeur est très sévère avec ses élèves.
El profesor es muy severo con sus alumnos.

La traduction espagnole de certaines sensations physiques provoque l’erreur en


français.

froid frío
chaud calor
faim hambre
J’ai très Tengo mucho / a
peur miedo
soif sed
honte vergüenza

ATTENTION !
Faites très attention ! Cf. ch. 11.
¡Tenga mucho cuidado! Les adverbes

5.4. Comparatifs et superlatifs irréguliers


■ Bon → meilleur → le meilleur (bueno)
Le café naturel est bon mais je trouve meilleur le café torréfié.
El café natural es bueno, pero me parece mejor el café torrefacto.
Le gruyère est bon, mais l’emmenthal est meilleur.
El gruyère es bueno pero el emmenthal es mejor.

■ Mauvais (malo) → pire (pis) → le pire


Cette qualité est pire que l’autre.
Esta calidad es peor que la otra.
LE SUBSTANTIF ET L’ADJECTIF QUALIFICATIF 49

Il n’y a pire sourd que celui qui ne veut entendre.


No hay peor sordo que el que no quiere oír.

ATTENTION ! Ne pas confondre :


L’adjectif bon ... meilleur
et
L’adverbe bien ... mieux

Le pain est bon, mais avec du beurre c’est meilleur.


El pan está rico, pero con mantequilla sabe mejor.
Vous parlez, c’est bien, mais si vous vous taisez c’est mieux.
Está bien que habléis, pero si os calláis, es mejor.
C’est un bon joueur, c’est le meilleur de tous.
Juega bien, es el mejor de todos.
François conduit bien, c’est lui qui conduit le mieux.
François conduce bien, es el que mejor conduce.

■ De même que :
Mucho mejor / bien mieux (beaucoup meilleur).
Muchísimo más delgada / bien plus mince.

■ Cas de:

Bon ≠ mauvais
Bien ≠ mal

Dans ce restaurant tout est bon. On mange bien.


En este restaurante todo está bueno. Se come bien.
Les repas servis dans ces avions sont mauvais. On mange mal.
Las comidas que sirven en estos aviones son malas. Se come mal.

Mauvais temps, mauvaise note


Mal tiempo, mala nota
50 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE
EXERCICES. Chapitre 1
LE SUBSTANTIF et L’ADJECTIF QUALIFICATIF

I. Formez le féminin des groupes de mots suivants :


Ex. : Un traducteur travailleur / une traductrice travailleuse.
1. Un directeur calculateur.
2. Un cuisinier singulier.
3. Un époux jaloux.
4. Un loup agressif.
5. Un chien cruel.
6. Un aristocrate démocrate.
7. Un chat noir.
8. Un hôte accueillant.
9. Un bon lion.
10. Un amoureux audacieux.
11. Un chien blanc.
12. Un homme public.

II. Déterminez le genre des substantifs suivants :

M F M et F
Ex. : Pli x
1. Armoire
2. Beauté
3. Concierge
4. Courage
5. Dos
6. Drap
7. Esclave
8. Foi
9. Foie
52 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

M F M et F
Ex. : Pli x
10. Fois
11. Lit
12. Meuble
13. Oreille
14. Poids
15. Printemps
16. Table

III. Traduisez les substantifs suivants précédés de leur article :


Ex. : La pelota / le ballon
1. El calor
2. La labor
3. El color
4. La primavera
5. La felicidad
6. El dolor
7. El coche
8. El diente

IV. Traduisez les mots suivants précédés de leur article :


Ex. : Un critique / un crítico Une critique / una crítica
1. Un secrétaire une secrétaire
2. Un manche une manche
3. Un mode une mode
4. Un voile une voile
5. Un poêle une poêle
6. Un mémoire une mémoire

V. Mettez au féminin les substantifs suivants en vous aidant du


dictionnaire si nécessaire :
Ex. : Un mari / une femme
1. Un neveu
2. Un veuf
3. Un roi
4. Un oncle
5. Un frère
6. Un garçon
7. Un héros
8. Un dieu
LE SUBSTANTIF ET L’ADJECTIF QUALIFICATIF 53

VI. Choisissez l’article un / une pour accompagner les groupes de mots


proposés. Faites l’accord avec l’adjectif :
Ex. : Orchestre (européen) / un orchestre européen
Armoire (neuf) ; escalier (étroit et raide) ; mur (imposant) ; souris
(peureux) ; nappe (blanc) ; matin (lumineux) ; front (large) ; orage
(inattendu) ; nuage (léger) ; visage (joyeux) ; voiture (rapide) ; dent (acéré) ;
sang (épais) ; drap (doux) ; pensée (singulier) ; forêt (mystérieux) ; retour
(récent) ; année (long) ; sel (naturel) ; peur (bleu) ; bois (frais) ; mer
(cruel) ; icône (faux) ; obscurité (protecteur) ; lit (douillet).

VII. Écrivez au pluriel les groupes de mots proposés :


Ex. : Un ballon rond / des ballons ronds
1. Une voiture neuve
2. Une belle fille
3. Un journal régional
4. Un festival banal
5. Un vitrail lumineux
6. Un travail monumental
7. Un récital génial
8. Un émail spécial
9. Un château médiéval
10. Un beau bateau
11. Un beau morceau

VIII. Traduisez les expressions suivantes en faisant attention au


changement de sens :
Ex. : Son ancienne voiture / su viejo coche.
Une voiture ancienne / un coche antiguo.
1. Une maison propre
Sa propre maison
2. Une certaine fatigue
Une fatigue certaine
3. Un brave homme
Un homme brave
4. Un fait certain
Un certain fait
5. Un seul ami
Une personne seule
6. Un simple regard
Une fille simple
54 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

7. Une curieuse conclusion


Une voisine curieuse
8. Une légère erreur
Une robe légère

IX. Traduisez les phrases suivantes :


1. Este libro es tan complicado como el anterior.
2. El tigre es tan feroz como el león.
3. Este jardín es tan florido como el jardín de la vecina.
4. Esta playa es tan bonita como las playas del Caribe.

X. Traduisez les phrases suivantes :


1. Ce joueur de volley est très grand.
2. Il fait très chaud.
3. Ce voyage aux Seychelles revient très cher.
4. Ces réfugiés ont très faim.
5. Je suis très fatiguée.
6. J’ai très peur des examens.

XI. Traduisez les phrases suivantes :


1. Grand-père est de plus en plus sourd.
2. Il sort de moins en moins.
3. Il devient de plus en plus dangereux de traverser la rue.
4. Claude nage de plus en plus loin.
5. Moins on travaille, plus on est fatigué.
6. La vie est de plus en plus chère.

XII. Traduisez les phrases suivantes en choisissant entre l’adjectif meilleur (e)
et l’adverbe mieux :
1. Catherine es mi mejor amiga.
2. Manuel está mucho mejor desde su operación.
3. Ahora veo mejor las cosas.
4. El que mejor conduce es François.
5. Este vino es mejor que el otro.
6. Mi nota media es mejor este año.

XIII. Complétez les phrases suivantes avec meilleur, mieux, pire, bien,
bon, mauvais (attention à l’accord !) :
1. Tes résultats seront (...) si tu te concentres (...).
2. Ce gâteau était déjà (...) sans chocolat, mais il est (...) maintenant.
LE SUBSTANTIF ET L’ADJECTIF QUALIFICATIF 55

3. Jacques travaille (...) en classe mais il travaillera (...) avec un


professeur particulier.
4. Cet exposé est (...) mais il serait encore (...) sans préparation.
5. Ce restaurant était (...) avant. Il est bien (...) depuis l’année dernière.
6. C’est (...) d’avoir du temps pour préparer les examens. J’aime (...)
réviser tranquillement.

XIV. Complétez les phrases suivantes avec bon, meilleur, le (la) meilleur (e),
bien, mieux, le mieux. Faites les accords si nécessaire.
1. María parle (...) le français.
2. Elle parle (...) le français que Paco.
3. Sa prononciation est bien (...) que celle de Paco.
4. Cependant Paco est un (...) élève ; il travaille (...).
5. Son vocabulaire est (...) qu’avant.
6. C’est María qui parle (...) le français de toute la classe.
7. Le français de María est (...) que j’aie entendu.
8. María est (...) élève de tout le lycée.
CHAPITRE 2
LES ARTICLES

1. L’article défini
1.1. Genre et nombre
1.2. Contraction des articles définis
1.3. Présence de l’article
1.3.1. Devant les noms de continents, de pays, de régions et certaines
villes
1.3.2. Aller / revenir d’un pays. Se trouver (habiter dans ce pays)
1.3.3. Espaces temporels
1.3.4. Devant le superlatif relatif
1.4. Absence de l’article
2. L’article indéfini
2.1. Genre et nombre
2.1.1. Langue écrite
2.1.2. Langue orale
2.2. Modification de l’indéfini des de / d’
2.3. Forme négative
3. L’article partitif
3.1. Genre
3.2. Forme négative
4. Modification des articles indéfini et partitif
5. Remarques au sujet des articles
Exercices
1. L’ARTICLE DÉFINI

1.1. Genre et nombre

Masculin Le [lə] + voyelle + consonne


SINGULIER L’ PLURIEL Les [le]
Féminin La + h muet [lez]+ voyelle

le mur blanc l’orage brutal les nuages légers


la pared blanca la terrible tormenta las nubes vaporosas
le matin lumineux l’année prochaine les dents longues
la mañana luminosa el año que viene los dientes largos
la mer cruelle l’escalier étroit les amis dévoués
el mar cruel la escalera estrecha los amigos serviciales
la pensée créatrice l’armoire neuve les objets perdus
el pensamiento creador el armario nuevo los objetos perdidos
l’heure tardive
la hora tardía
l’hôtel moderne
el hotel moderno

■ Il n’y a pas d’élision de l'article pour les mots qui commencent par
un « h aspiré ».
Le hall de l’édifice [ləól]
Le héros du roman [ləeʁó]
Le hasard providentiel [ləazáʁ]
La Hollande, la Haye [laɔlɑ̃´ d], [laέ]
60 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ Liaison : toujours obligatoire.


Les∪enfants de nos∪amis [lezɑ̃fɑ̃dənozamí]
Ils∪écoutèrent les∪hymnes nationaux [ilzekutεʁlezímn]
Les∪hivers sont très froids [lezivέʁ].
Les∪honneurs pour l’équipe gagnante [lezon´ʁ].

1.2. Contraction des articles définis

à + le AU de + le DU
à + les AUX de + les DES

■ Ces articles se contractent au contact de à / de.


le lit il va au lit tout de suite (à + le).
Se va a la cama ahora mismo.
le lycée elles sortent du Lycée très tôt ( de + le).
Salen muy temprano del Instituto.
les cours de langue à 10 heures du soir Myriam ne peut aller aux
cours (à + les).
Myriam no puede ir a clase.
Les cours intensifs du soir Nous revenons des cours intensifs (de + les).
Volvemos de los cursos intensivos.

SAUF
■ Dans le cas de la / l’.
Rendez-vous à la porte de l’hôtel.
Quedamos en la puerta del hotel.
Le vent vient de la mer.
El viento viene del mar.

1.3. Présence de l’article

1.3.1. Devant les noms de continents, de pays, de régions


et certaines villes

L’Amérique est immense.


América es inmensa.
LES ARTICLES 61

Le Vénezuela a beaucoup de pétrole.


Venezuela tiene mucho petróleo.
La Gascogne est une région très riche.
Gascuña es una región muy rica.
La Baule, Le Caire, Le Havre, La Haye, La Hollande, Le Mans, Les
États-Unis.

1.3.2. Aller / revenir d’un pays


Se trouver (habiter dans ce pays)

Quel article employer ?


■ Pays (ou îles) de genre masculin qui commencent par une consonne
au singulier ou au pluriel :


AU, AUX Aller vers le pays.
Je vais au Chili, au Japon, au Canada, aux Canaries, aux
Maldives.
A Voy a Chile, a Japón, a Canada, a Canarias, a las Islas Maldivas.
DU, DES Revenir du pays.
Je reviens du Portugal, du Soudan, des Canaries.
Vuelvo de Portugal, de Sudán, de Canarias.

B Je suis (j’ habite) AU ...


... au Portugal, au Maroc, au Luxembourg, aux Seychelles.
Vivo en Portugal, en Marruecos, en Luxemburgo, en las Seychelles.

■ Pays (ou îles) de genre masculin qui commencent par une voyelle et
noms de pays féminins :


EN Aller vers le pays.
Je vais en Irak, en Iran, en Équateur, en Espagne, en France, en
Argentine.
A Voy a Irak, a Irán, a Ecuador, a España, a Francia, a Argentina.
DE, D’ Revenir du pays.
Je reviens d’Espagne, de Chine, de Finlande.
Vuelvo de España, de China, de Finlandia.

B Je suis (j’ habite) EN ...


Je me trouve (je réside) en Finlande, en Égypte, en Irlande, en
Australie.
Vivo en Finlandia, en Egipto, en Irlanda, en Australia.
62 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.3.3. Espaces temporels

Siècles, années, mois, saisons, dates, durée indéterminée…

Au XVIème siècle, (seizième) / au XIXème siècle.


En el siglo dieciséis, en el siglo diecinueve.
Au Moyen-Âge.
En la Edad Media.
Au mois d’avril, au mois de mai...
En el mes de abril, en el mes de mayo...

en été en verano
Au printemps en automne En primavera en otoño
en hiver en invierno

Au début, au milieu (à + le), à la fin de l’année... au moment où...


A principios, a mediados, a finales del año... en el momento en que...
Aujourd’hui nous sommes le 18 avril.
Hoy estamos a 18 de abril.
Bordeaux, le 21 février.
Burdeos, a 21 de febrero.
Pour la première fois.
Por // vez primera.
Ils sont partis le lendemain.
Se marcharon al día siguiente.

1.3.4. Devant le superlatif relatif

C’est le jour le plus beau pour elle. Elle se marie !


Es el día más bonito para ella. ¡Se casa!
La conférence la plus intéressante a été celle de ton amie.
La conferencia más interesante ha sido la de tu amiga.
La femme la plus extraordinaire...
La mujer más extraordinaria...
L’employé le plus sérieux et le plus responsable...
El empleado más serio y más responsable...
LES ARTICLES 63

1.4. Absence de l’article


■ L’âge.
À // dix-neuf ans.
A los diecinueve años.
À // vingt ans, à // trente ans, on a toute la vie devant soi.
A los veinte años, a los treinta años, se tiene toda la vida por delante.

■ L’heure.
Il est // deux heures.
Son las dos.
Il est // sept heures et demie.
Son las siete y media.

■ Expressions d’un intervalle de temps.


Demain // matin.
Mañana por la mañana.
Hier // soir.
Ayer por la noche.

■ Date ou moment précis affectant les jours de la semaine.


Venez // lundi prochain à // quatre heures.
Venga el lunes que viene a las cuatro.
Il s’est fracturé la hanche // dimanche dernier.
Se rompió la cadera el domingo pasado.

■ L’orientation.
À // droite, à // gauche.
A la derecha, a la izquierda.

REMARQUE
Monsieur le Président. El señor presidente.
Madame la Directrice. La señora directora.
Madame le Ministre. La señora ministra.
Madame Gaudry. La señora de Gaudry.
Mesdames, mesdemoiselles, messieurs... bonsoir !
¡Señoras, señoritas, señores, buenas tardes!
64 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

SAUF
■ Dans le cas d’un fait habituel qui affecte les jours de la semaine :
Beaucoup de magasins sont fermés en France le lundi, alors Nathalie
fait ses courses le samedi matin.
Muchas tiendas cierran en Francia los lunes; por eso Nathalie va a
comprar los sábados por la mañana.
Le dimanche, nous allons toujours au restaurant.
Los domingos vamos siempre al restaurante.

Du côté de l’espagnol
Cas où l’article défini est employé en espagnol et traduit
différemment en français
Article défini + infinitif traduit par une périphrase
El comer de pie es malo para la salud.
Le fait de manger debout est mauvais pour la santé.
El subir y bajar escaleras es excelente para la circulación.
Le fait de monter et de descendre les escaliers est excellent pour la
circulation.

Article défini traduit par un possessif


(Cf. ch. 4. Les adjectifs et les pronoms possessifs)
No sé donde he dejado las gafas.
Je ne sais pas où j’ai mis mes lunettes.
Date prisa, vas a perder el tren.
Vite, tu vas rater ton train.
Hago todo lo posible por ayudarle.
Je fais tout mon possible pour vous aider.

Article défini + de (ou) que, traduit par un démonstratif


(Cf. ch. 3. Les adjectifs et les pronoms démonstratifs)
Jerôme ha perdido su reloj y el de su hermana.
Jerôme a perdu sa montre et celle de sa soeur (la montre).
¿Dónde has dejado la revista Elle, del mes pasado, la que te presté
ayer?
Où as-tu laissé la revue Elle, du mois dernier, celle que je t’ai prêtée
hier ?
LES ARTICLES 65

2. L’ARTICLE INDÉFINI

2.1. Genre et nombre

2.1.1. Langue écrite

Masculin Un Un tome
SINGULIER Un énoncé
Féminin Une Une feuille
Des magazines
PLURIEL (Masculin /Féminin) Des
Des accents

ATTENTION ! L’ARTICLE INDÉFINI PLURIEL EST OBLIGATOIRE EN FRANÇAIS.

Ils ont acheté livres en France Han comprado // libros


Elles regardent films à la télévision Ven // películas en la televisión
des
Marc vend tableaux Marc vende // cuadros
Je cherche meubles anciens Busco // muebles antiguos

2.1.2. Langue orale


Observez le phénomène de la liaison :
■ Masculin singulier + substantif commençant par une voyelle.


amour de jeunesse
UN [ε̃n-] ∪
homme courageux

usage fréquent

■ Pluriel + substantif commençant par une voyelle.


accords conflictifs

esprits forts
DES [dez-]

habitudes saines

yeux bleus

2.2. Modification de l'indéfini des


DES de / d’ quand un adjectif précède un nom au pluriel.
Des jeunes filles sympathiques.
De sympathiques jeunes filles.
Unas chicas simpáticas.
66 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Des paysages magnifiques.


De magnifiques paysages.
Unos paisajes preciosos.
Des peintures étonnantes.
D’étonnantes peintures.
Unos cuadros asombrosos.

2.3. Forme négative


À la forme négative les articles indéfinis sont tous remplacés
par une forme UNIQUE :

Un
Une pas... De / D’
Des

Est-ce qu’il y a une télévision ici ?


¿Hay un televisor aquí?
Non, il n’y a pas de télévision.
No, no hay // televisión.
Elle apporte toujours des gâteaux le dimanche.
Los domingos siempre trae // pasteles.
Aujourd’hui, elle n'a pas apporté de gâteaux.
Hoy no ha traído // pasteles.

Utilisation de l’article indéfini devant un déterminant indéfini :

Un autre jour → Otro día


Une autre clé → Otra llave

3. L’ARTICLE PARTITIF

3.1. Genre

Masculin du
SINGULIER de l’ + voyelle ou « h muet »
Féminin de la
LES ARTICLES 67

Il s’emploie pour indiquer une partie d’un substantif non comptable :


L’eau, l’air, l’huile, la force, le vin, le pain.
L’argent, la chance, le temps, l’espoir, le travail.
du pain et du vin sur la table
Il y a de l’eau fraîche dans le réfrigerateur
de l’alcool dans cette boisson
du temps pour voyager
Ils ont de la chance en ce moment
de l’argent à la banque

Utiliser de l’huile d’olive pour faire la cuisine.


Utilizar // aceite de oliva para guisar.

Français courant: « faire + art. partitif » signifie pratiquer.


Par exemple :
• Faire du français.
Estudiar francés.
• Faire du piano.
Tocar el piano.
• Faire du tennis.
Jugar al tenis.

3.2. Forme négative


Comme pour les articles indéfinis, les articles partitifs sont remplacés
par une forme unique à la forme négative.

du
de la pas ... De / D'
des

du temps pas de temps


du succès pas de succès
du cholestérol pas de cholestérol

de la chance pas de chance,


de la culture pas de culture
de la fièvre pas de fièvre
68 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

de l’hygiène, pas d’hygiène


de l’inquiétude pas d’inquiétude
de l’ombre pas d’ombre

des (*)ennuis pas d’ennuis


des idées pas d’idées
des regrets pas de regrets

* En général, les grammairiens ne considèrent pas des comme article partitif, mais
comme article indéfini pluriel.

4. MODIFICATION DES ARTICLES INDÉFINI ET


PARTITIF

Avec un adverbe de quantité

Assez
Beaucoup DE, D’...
Trop
Peu

Bruno a du travail. Il a beaucoup de travail.


Bruno tiene // trabajo. Tiene mucho // trabajo.
Denise et Catherine commettent des incorrections. Elles commettent
trop d'incorrections.
Denise et Catherine cometen // errores. Cometen demasiados // errores.
— A-t-elle du temps pour toi ? — Elle a peu de temps en ce moment.
—¿Dispone de tiempo para ti? —Ahora tiene poco // tiempo.

5. REMARQUES AU SUJET DES ARTICLES

Ne pas confondre :
■ des (de + les > des) article défini contracté et des (un > des) article
indéfini pluriel, ainsi que dès (que) préposition.
Je reviens tard des cours du soir (de + les).
Vuelvo tarde de las clases nocturnas.
LES ARTICLES 69

Elle a acheté des pommes (une → des).


Compró // manzanas.
Dès maintenant, vous ne devrez plus confondre ces deux déterminants !
¡A partir de ahora, no tendrán que volver a confundir esos dos
determinantes!

■ du article contracté et du article partitif


La voiture du voisin (de + le) est rouge.
El coche del vecino es rojo.
Il me manque du temps pour finir ce travail (le temps : non comptable).
Me falta // tiempo para terminar este trabajo.

■ Avec le verbe être les articles indéfini et partitif ne changent pas


de forme dans une structure négative
Ce n’est pas un livre. Ce ne sont pas des sardines.
C’est du beurre ?
Non, ce n’est pas du beurre, c’est de la margarine.

ATTENTION !

Je n’ai pas d’eau (absence d’eau)


No tengo agua.
Ce n’est pas de l’eau, mais du vin (identification)
No es agua, sino vino.
EXERCICES. Chapitre 2
LES ARTICLES

I. Traduisez en français les groupes de mots suivants :


Ex. : La pared blanca / le mur blanc
1. El año que viene.
2. El hotel de la playa.
3. Los dientes largos.
4. La escalera estrecha.
5. La tormenta violenta.
6. El armario nuevo.

II. Complétez les phrases suivantes avec un article s’il y a lieu :


Ex. : Connais-tu (l’)Espagne ?
1. Aimes-tu (...) Suisse ?
2. Fait-il chaud (...) Maroc en janvier ?
3. Pensez-vous aller (...) Amérique ?
4. Parlez-vous (...) français ?
5. Le climat (...) Portugal est-il semblable au climat français ?
6. Irez-vous cet été (...) Baléares ?
7. Mon frère revient tout juste (...) Caraïbes.

III. Écrivez devant chaque mot l’article qui convient : le, l’, la:
Ex. : (Le) hibou
(...) hommage ; (...) haricot ; (...) hôtesse ; (...) hypnose ; (...) hanche ; (...)
fracturée ; (...) héros ; (...) honnête homme ; (...) horrible accident ; (...)
honteux chantage ; (...) hardi conquérant ; (...) hâte inutile.
72 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÉRE

IV. Composez des phrases en rattachant les verbes ALLER ; RESTER ;


REVENIR avec les lieux : La France, L’Irlande, Le Japon, L’Alaska,
L’Inde, L’Andalousie, Paris :
Ex. : Il va en France Il reste en France Il revient de France

V. Appliquez les formes qui conviennent : au ; aux ; de ; de la ; de l’ ; du ;


des :
1. Il sort (...) Lycée à 4 heures.
2. Le jardinier savait comment parler (...) oiseaux.
3. Montons les lainages d’hiver (...) grenier.
4. La statue (...) Liberté est le symbole de New York.
5. Le commencement ( ...) l’année est toujours difficile.
6. Le campus (...) facultés se trouve au nord de la ville.

VI. Complétez les phrases suivantes avec les articles qui conviennent
(attention : tous les espaces en blanc ne comportent pas nécessairement
d’article) :
Tous (...) matins, je me lève de bonne heure, mais (...) lundi matin, je me
lève plus tôt que (...) autres jours. Si je ne pars pas de (...) maison à (...) huit
heures moins dix, je n’arrive pas à (...) heure. Hier (...) matin pour (...)
première fois, je suis parti cinq minutes plus tard. (...) drame !
Heureusement (...) lundi prochain, c’est fête : je pourrai me lever au moins
à (...) neuf heures et demie. Après (...) vacances, (...) début de (...) année
scolaire, tout le monde est reposé ; mais (...) milieu et à (...) fin de l’année,
quelle paresse de se lever (...) matin !

VII. Traduisez les phrases suivantes :


1. Mañana por la tarde.
2. Ayer por la mañana.
3. El jueves que viene.
4. El domingo pasado.
5. El sábado por la noche.
6. El lunes de la semana que viene.

VIII. Traduisez ces phrases en utilisant l’article qui convient :


Ex. : Han comprado libros en Francia / Ils ont acheté des livres en France.
1. [Ellos] Ven películas mudas.
2. Marc vende viejos diccionarios.
3. [Ellos] No tienen zapatos.
4. [Ella] llegó media hora más tarde.
5. Hoy es otro día.
6. Hace falta valor...
LES ARTICLES 73

IX. Choisissez entre l’article défini et l’article partitif pour compléter les
phrases suivantes :
Ex. : Il y a ... or dans cette montre. ... or est un métal précieux.
Il y a de l’or dans cette montre. L’or est un métal précieux.
1. (...) eau fait pousser les plantes. Je veux (...) eau minérale.
2. Il y a (...) sable fin sur cette plage. (...) sable est très blanc ici.
3. Ils ont (...) chance ; ils n’ont pas eu (...) grippe.
4. (...) lait est nécessaire aux enfants. Prenez (...) lait, c’est (...) calcium.
5. Mangez (...) poisson. (...) poisson est bon pour la santé.
6. Il faut (...) argent pour vivre, mais (...) argent ne fait pas le bonheur.

X. Répondez négativement aux phrases suivantes :


1. Il y a du beurre dans la paëlla ?
2. Il y a des carottes dans la soupe aux poireaux ?
3. Il y a de la sauce tomate dans la sauce béarnaise ?
4. Il y a des amandes dans ce gâteau ?
5. Il y a des fraises pour le dessert ?

XI. Complétez les phrases suivantes :


D’abord vous choisissez la structure adéquate : Il (elle ou un « nom de
personne ou de chose ») a... / Il y a ...
Puis vous choisissez le partitif adéquat :
Ex. : (...) (...) magie dans l’air ce soir.
(Il y a) (de la) magie dans l’air ce soir.
François (...) (...) patience : il m’explique les choses sans se fâcher.
François (a) (de la) patience : il m’explique les choses sans se fâcher.
Ce vin n’(...) pas (...) goût.
Ce vin n’ (a) pas (de) goût.
1. Cécile (...) (...) fièvre ce matin.
2. (...) (...) méfiance dans son regard.
3. (... ) (...) mayonnaise dans le frigidaire.
4. Bertrand n’ (...) pas (...) mémoire.
5. Elvire n’ (...) pas (...) facilité pour les langues.
6. Mettez vos affaires ici : (...) (...) place.
7. (...) n’ (...) pas d’hygiène dans ce restaurant.
8. Paul n’ (...) pas (...) idées.

XII. Mettez au pluriel les phrases suivantes :


Ex. : C’est du thé de Chine / Ce sont des thés de Chine
1. C’est une bonne idée.
2. C’est du miel de Provence.
74 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÉRE

3. C’est de l’alcool fort.


4. C’est de la farine biologique.
5. C’est de l’eau gazeuse.
6. C’est du beurre pasteurisé.

XIII. Modifiez les phrases suivantes en incorporant les adverbes de quantité


suivants assez, beaucoup, trop, peu :
Ex. : Nous mangeons du poisson (beaucoup de) / nous mangeons beaucoup
de poisson.
1. Il a du travail. (beaucoup de)
2. Ces enfants mangent du beurre. (trop de)
3. Francis a du temps pour réaliser ce travail. (peu de)
4. Cette pièce de thêatre a eu du succès. (assez de)
5. Julien a des ennuis. (beaucoup d’)
6. Il y a de l’hygiène dans cet hôpital. (peu d’)
CHAPITRE 3
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS
DÉMONSTRATIFS

1. Les adjectifs démonstratifs


1.1. Formes
1.2. Valeurs de ce.
2. Les pronoms démonstratifs
2.1. Formes simples
Remarques
2.2. Formes composées
Remarques
2.3. Formes neutres
2.3.1. Ce utilisé comme antécédent d’un pronom relatif
2.3.2. C’ + verbe être
2.3.3. Ceci, cela, ça
Exercices
1. LES ADJECTIFS DÉMONSTRATIFS

1.1. Formes
LANGUE ÉCRITE LANGUE ORALE


[sətɑ̃´]


CE Ce temps [sə]
Masculin
[sεtε̃sidɑ̃´]

voyelle Cet incident au
SINGULIER CET +
h muet Cet homme [sεt] [sεtɔ́m] sin ulier
Féminin CETTE Cette chose [sεtʃɔ́z]


[sεteɔʁisjε̃´]


Ces théoriciens
Masculin
Ces incidents [sε] + consonne [sεzε̃sidɑ̃´] au
PLURIEL CES
Ces réponses [sεz] + voyelle [sεʁepɔ̃´ s] pluriel
Féminin
Ces invitations [sεzε̃vitasjɔ̃´ ]

Langue orale :
Attention à la
liaison !

Ne confondez pas !
Confusions orthographiques provoquées par la prononciation identique
de deux mots grammaticaux (homophones).

■ Le masculin avec le féminin.


Cet [sέt] Cette [sέt]
Cet homme / este hombre
Cet ami / este amigo
Cette amie / esta amiga
78 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ Le démonstratif avec le possessif.


Ces [sέ] Ses [sέ]
Ces Estos
enfants sont bien élevés niños están bien educados
Ses Sus

■ Le démonstratif avec le présentatif.


Ces [sέ] C'est [sεέ]
Ces pierres / estas piedras
C’est Pierre / es Pedro

■ Le démonstratif avec le pronom personnel réfléchi


(complément).
Ce [sə́] Se [sə́]
Ce film se passe en Irlande.
Esta película transcurre en Irlanda.
Ce médicament se prend le matin.
Esta medicina se toma por las mañanas.

Le pluriel du féminin cette :


Le pluriel de cette est ces,
Ces activités / estas actividades (cettes : faute extrêmement
courante).
Ces fenêtres / estas ventanas

1.2. Valeurs de ce. Ce couvre de façon imprécise les


espaces correspondant à este, ese, aquel
Le français ne dispose que de deux termes de renforcement -ci / -là pour
indiquer la proximité ou l’éloignement de la personne ou de l’objet dont on
parle. Ces adverbes servent également à préciser ou opposer.
Mais non ! Pas ce livre-ci, ce livre-là.
Où vas-tu ? Attention ! Pas de ce côté-ci, passe de ce côté-là.

■ Le français moderne n’utilise, en principe, que la forme


d’insistance et de localisation -là.
Prends ces serviettes -là / Coge estas toallas.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS DÉMONSTRATIFS 79

Cette forme a perdu sa valeur spatiale d’éloignement en français


courant.
— Où sont mes clés? — Elles sont là.
— ¿Dónde están mis llaves? —Están aquí.
— N’aie pas peur, je suis là.
—No tengas miedo, estoy aquí.

Changements de genre entre les deux langues :


Par ex. matin et orage sont masculins ; horloge est féminin
Ce matin cet orage cette horloge
Esta mañana esta tormenta este reloj

2. LES PRONOMS DÉMONSTRATIFS

2.1. Formes simples

LANGUE ÉCRITE LANGUE ORALE


Masculin CELUI [səlɥí] ou [slɥ́] Souvenez-vous
SINGULIER que les adjectifs
Féminin CELLE [sέl] sont :
Masculin CEUX [sǿ] Ce, Cet [sə́ ], [sέt]
PLURIEL Cette [sέt]
Féminin CELLES [sέl] Ces [sέ]
NEUTRE CE, C’ [sə́]

REMARQUES
Ces formes s’utilisent :
■ Suivies des particules d’ / de / du / des.
Il a perdu sa montre et celle de sa soeur (montre est féminin en français).
Ha perdido su reloj y el de su hermana.
Je n’ai pas pris mon manteau, mais celui d’Annette.
No he cogido mi abrigo, sino el de Annette.

■ Comme antécédent d’un pronom relatif : Cf. ch. 8


Ceux qui ont commis cet acte sont des vandales. Pronoms relatifs
Los que han cometido este acto son unos vándalos.
Le locataire du troisième, celui qui fait tant de bruit, va enfin déménager.
El inquilino del tercero, el que hace tanto ruido, va a mudarse por fin.
80 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

La dame avec son chien, celle que nous voyons le dimanche matin.
La señora que va con su perro, la que vemos los domingos por la
mañana.
Voilà les actrices de ce film, celles dont on entend parler à la
télévision.
Aquí están las actrices de esta película, de las que se habla en la televisión.

ATTENTION : ne confondez pas :


■ Le pronom relatif avec la conjonction que celui qui (qu’il fait tant
de bruit / que fait...)

■ Le masculin pluriel ceux [sø] avec la forme neutre ce [sə].


Je ne connais pas ceux qui vont venir demain.
No conozco a los que van a venir mañana.
Ce [sə] que cet homme cherche est difficile à trouver.
Lo que busca este hombre es difícil de encontrar.
■ Les pronoms personnels compléments le, la, les avec les pronoms
démonstratifs celui, celle, ceux, celles de...
Ils sont peu nombreux ceux qui se promènent dans les rues à cette heure.
(les qui...) (pour les rues...)
Son pocos los que pasean por las calles a estas horas.
Pense à ceux qui viendront après (dans les qui...).
Piensa en los que vendrán después.

■ L’adjectif cette avec le pronom celle.


Pense à cette femme, celle qui a veillé sur nous durant tant d’années.
Piensa en esa mujer, la que nos cuidó durante tantos años.

2.2. Formes composées


Elles se construisent avec les particules -ci et -là.

Masculin CELUI Souvenez-vous


SINGULIER –CI
que les adjectifs
Féminin CELLE
sont :
Masculin CEUX Ce, Cet
PLURIEL –LÀ
Féminin CELLES Cette -ci / -là
Ces
NEUTRE CECI, CELA, ÇA
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS DÉMONSTRATIFS 81

REMARQUES
■ Comme pour l’adjectif démonstratif, ces formes servent à
différencier :
La proximité ou l’éloignement.
Passe-moi les ciseaux : ceux-ci non, ceux-là, ils sont plus grands.
Dame las tijeras: éstas no, aquéllas que son más grandes.

Français familier :
Les formes en -là sont également utilisées à des fins
expressives.
— Qu’est-ce qu’il me veut celui-là ? (qu’est-ce qui lui arrive à....).
—¿Qué le pasa a ése?
Celle-là, elle va s’attirer des ennuis si elle continue comme ça.
Ésa, si sigue así, se va a buscar problemas.
Ceux-là, je les ai à l’il !
¡A ésos, los tengo fichados!

2.3. Formes neutres

2.3.1. Ce utilisé comme antécédent d’un pronom relatif

qui
CE que
dont

Ce que je dis est exact.


Lo que digo es exacto.
Ce qui se passe ici est étrange.
Lo que ocurre aquí es extraño.
Je ne comprends pas ce dont on m’accuse.
No entiendo de lo que se me acusa.

REMARQUES
L’emploi de cette structure donne lieu à des confusions portant sur les
mots grammaticaux.
82 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ Assimilation du pronom neutre ce au pronom personnel espagnol lo.


Ce que (le que) je te demande c'est l’adresse de Ninon.
Lo que te pido son las señas de Ninon.

■ Confusion du pronom ce avec les formes cela / ça.


Chaque visiteur peut trouver ce qu’il cherche (cela / ça qu’il cherche).
Cada visitante puede encontrar lo que busca.

■ Comparez avec les phrases suivantes.


Tout cela ne lui plaît pas du tout.
No le gusta nada de todo eso.
Je vous attends à trois heures demain ? C’est ça.
¿Le espero a las tres mañana? Eso es.

■ Erreur de relatif dans les structures ce... qui / que... Cf. ch. 8
parce que les pronoms relatifs sujet et objet sont Les pronoms relatifs
insuffisamment maîtrisés.
Nous ne devons pas dépenser ce que nous n’avons pas, ce qui...
objet sujet verbe
No debemos gastar lo que no tenemos.

Nous ne devons pas dépenser ce qui n’est pas à nous ce que...


sujet verbe
No debemos gastar lo que no es nuestro.

2.3.2. C' + verbe être

■ C’, est le pronom ce élidé, « collé » au verbe être et sujet de ce


verbe. Il n’a pas de traduction en espagnol.
C’est a principalement les fonctions de présentatif, de mise en relief
d’un terme ou d’un segment de phrase (structure souvent employée
dans le registre familier).

■ Mise en relief simple.


• Affecte un terme.
C’est mon fils, c’est terrible, c’est bien.
Es mi hijo, es terrible, está bien.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS DÉMONSTRATIFS 83

• Affecte un segment de phrase.


 Cas d’un infinitif :
Partir, c’est mourir un peu. Marcharse es morir un poco.
Lire, c’est se cultiver. Leer es cultivarse.
 Cas d’un groupe nominal.
Monsieur, votre unique solution c’est de prendre le premier avion.
Señor, su única solución es coger el primer avión.

Français familier :
Observez les tours négatifs caractéristiques d’un discours
conversationnel : le premier élément de la négation manque.
Mais non ! C’est pas moi qui ai fait ça !
¡No! // ¡Eso no lo he hecho yo!
C’est pas vrai ! Il est encore arrivé en retard !
¡No me lo puedo creer! ¡Ha vuelto a llegar tarde!

■ Mise en relief d’un terme, ou d’un segment de phrase, intégrant


les relatifs.

C’est qui
Ce sont que, qu’

Cette construction suppose une difficulté pour l’hispanophone


puisqu’elle n’existe pas dans sa langue (Elle n’a presque jamais de
traduction).

Qui va t’accompagner à l’aéroport ? Cf. ch. 7


C’est mon frère qui va m’accompagner (C’est lui qui…) Les pronoms
personnels
Me va a acompañar mi hermano.
Qu’est-ce que c’est que ce bruit ?
Ce sont les voisins qui font tout ce bruit. (Ce sont eux qui…)
Los que hacen tanto ruido son los vecinos.
Quand devez-vous remettre ce travail ?
C’est la semaine prochaine que je dois le remettre.
Tengo que entregarlo la semana que viene.
84 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

REMARQUES
Quand faut-il utiliser le pronom neutre C’ devant « est » ?

■ Le problème du sujet.
L’hispanophone qui n’utilise pas de sujet devant es doit analyser la phrase
française pour savoir si le verbe être a déjà un sujet ou non.
a) Le verbe être a déjà un sujet (donc pas de c’).
L’avantage des nouvelles technologies est impressionnante.
sujet verbe
La ventaja de las nuevas tecnologías es impresionante.
b) Le verbe être, n’a pas de sujet dans la construction présentative, il a
besoin du pronom neutre élidé c’.
C’est un endroit idyllique (est un endroit idyllique).
Es un lugar idílico.

■ C’est / Il est (elle est) : concurrence de deux constructions pour


une seule traduction : es.
Ces deux constructions ont des rapports délicats !
 C’est = présentation / identification
Il est (elle est) + adjectif, ou substantifs indiquant un statut, une
profession, une nationalité, une religion... Utilisé en général pour une
description, une explication.
C’est Cyrille ; il est peintre.
Es Cyrille; es pintor.
Il est professeur (catégorie professionnelle).
C’est un professeur très patient (appréciation).
C’est son interprète ; elle est danoise.
Es su intérprete; es danesa.

Français familier :
Coucou ! C’est moi !
¡Hola! ¡Soy yo!

■ Se rappeler l’emploi des formes disjointes pour les Cf. ch. 7


structures :
C’est moi, toi, lui / elle
C’est nous, c’est vous
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS DÉMONSTRATIFS 85

Attention à l’accord pour :


Ce sont eux / elles qui viendront demain.
Et attention aux structures :
Ce n’est pas moi qui dis ... moi je suis pas qui dis (dit, erreur
fréquente de personne).

2.3.3. Ceci, cela, ça

Ceci et cela sont réservés à l’usage soutenu.

■ Cela → Ça
Ça est un terme très employé dans le français familier.
Ça va ? ¿Qué tal?
Ça m’est égal. Me da igual.
Ça y est. Ya está.
Ça marche. Funciona. ¡De acuerdo!
À quoi ça sert ? Ça sert à ouvrir des boîtes.
¿Para qué sirve esto? Sirve para abrir latas.
EXERCICES. Chapitre 3
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS DÉMONSTRATIFS

I. Complétez les phrases suivantes avec l’adjectif démonstratif qui


convient : ce, cet, cette, ces :
Ex. : Cet homme est mon oncle d’Amérique.
1. (...) animaux vivent en liberté.
2. À (...) âge, les enfants ont bon appétit.
3. Nous avons beaucoup voyagé (...) année.
4. (...) livre est une réédition.
5. (...) arbre nous donne de l’ombre.
6. Lave mieux (...) assiette, s’il te plaît.
7. (...) surprises sont agréables.

II. Mettez au singulier les groupes de mots en caractères gras en tenant


compte des accords. Attention au changement de personne du verbe !
Ex. : Tu as vu ces enfants comme ils s’amusent / Tu as vu cet enfant comme
il s’amuse.
1. Regarde ces fruits comme ils sont mûrs !
2. Ces arbres n’ont pas de feuilles.
3. Il n’y a pas de place dans ces armoires.
4. Ces hôtels sont près de la route.
5. Ces escaliers semblent en mauvais état.
6. Ces orages sont extrêmement violents.
8. Pourquoi ces étudiants sont-ils en retard ?

III. Complétez les phrases suivantes par ce qui, ce que, ce qu’ :


1. Je me demande (...) je vais lui raconter.
2. Sait-on (…) le destin nous réserve ?
3. Il affirme qu’il était chez lui ce jour-là, (…) est impossible.
88 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

4. Elle était accaparée par ses obligations, (...) la fatiguait.


5. C’est tout (…) il nous a raconté.
6. (…) elle fait la passionne.

IV. Remplacez les mots en italique par c’est... qui, c’est... que, c’est... qu’,
en reconstruisant les phrases suivantes :
Ex. : Cet écrivain a fait connaître le Surréalisme en France.
C’est cet écrivain qui a fait connaître le Surréalisme en France.
1. Patrick a monté cette pièce de théatre.
2. Nous irons voir ton père demain.
3. Son intelligence me séduit.
4. Je veux rester avec vous.
5. Eric a joué son argent à la Bourse.
6. Ils ont visité le Népal cet été.
7. Dominique consacre sa vie aux papillons.
8. François a remarqué un nid d’oiseau sur la branche.
9. Vous supportez mal les changements d’horaire.

V. Utilisez c’, ce, ça dans les phrases suivantes :


1. (...) sont les voyageurs de l’Eurostar.
2. Je ne savais pas que (...) pouvait arriver.
3. Vous êtes fatigués ; (...) est normal, vous dormez peu.
4. (...) sont les enfants de ma soeur.
5. Préparez-moi (...) pour demain.
6. Quinze jours de vacances (...) est court, mais (...) est mieux que rien.

VI. Traduisez les phrases suivantes :


1. Es una realidad evidente.
2. No es un Americano, es un Canadiense.
3. Buenos días ¡Soy yo!
4. Es china: es la traductora del director.
5. Está muy bien así. Está claro.
6. Es Mélanie: está en España por primera vez.

VII. Traduisez les phrases suivantes en utilisant la contraction ça :


1. ¿Qué tal? [aller]
2. ¿Te gusta? [te plaire]
3. ¿Funciona? [marcher]
4. ¡Ya está! [y être]
5. ¿Para qué sirve? [servir à]
6. Me da igual. [être égal]
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS DÉMONSTRATIFS 89

VIII. Répondez aux questions en suivant l’exemple :


Ex. : De quelle nationalité est Octavio Paz ?
Il est mexicain. C’est un merveilleux écrivain mexicain.
1. De quelle nationalité est Catherine Deneuve ?
(…) française. (… ) une excellente actrice française.
2. De quelle nationalité est Monserrat Caballé ?
(...) espagnole. (…) une grande soprano.
3. De quelle nationalité est John Ford ?
(...) américain. (…) un cinéaste mondialement connu.
4. Qui est cet homme ?
(...) le professeur de ma fille. (…) anglais.

IX. Complétez les phrases suivantes par ce qui [səki], c’est… qui [sεki],
ceux qui [søki], puis essayez de les prononcer à voix haute :
1. (...) est gênant, c’est l’attente dans les aéroports.
2. (…) Jacques (…) me préoccupe : il est à l’hôpital.
3. (…) travaillent finissent toujours par obtenir des résultats.
4. (…) serait sympathique, c’est de se voir pendant les vacances.
5. (…) ont commis cet acte sont des vandales.
6. (…) se passe ici est bien étrange.
7. (...) lui (...) sait (...) s’est passé.

X. Modifiez les phrases suivantes en suivant l’exemple proposé :


Ex. : Il est triste de se séparer de ses amis. / Se séparer de ses amis, c’est triste.
1. Il est obligatoire de montrer ses papiers à la frontière.
2. Il est vrai que les fruits sont chers cette saison.
3. Il est fatigant de voyager pour son travail.
4. Il est utile de préparer un itinéraire avant de partir en voyage.
5. Il est facile de se tromper de chemin.
CHAPITRE 4
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS
POSSESSIFS

1. Les adjectifs possessifs


1.1. Généralités
1.2. Formes
1.2.1. Un seul possesseur. Une ou plusieurs choses possédées
1.2.2. Plusieurs possesseurs. Une ou plusieurs choses possédées
1.3. Langue orale
1.4. Cas de la troisième personne
2. Les pronoms possessifs
2.1. Généralités
2.2. Formes
2.2.1. Un seul possesseur
2.2.2. Plusieurs possesseurs
2.3. Langue orale
3. Récapitulation des adjectifs et des pronoms possessifs de 3ème personne
Exercices
1. LES ADJECTIFS POSSESSIFS

1.1. Généralités

Il existe d’importantes différences entre les deux langues. Ces


différences affectent le genre, le nombre et la concordance de l’adjectif
possessif avec le nom qu’il détermine.

Trois problèmes majeurs se posent à l’hispanophone :

■ Le genre : en français, l’adjectif prend le genre du nom qu’il détermine


ma voiture (f) ton lit (m) sa montre (f)

mi coche tu cama su reloj

■ Le choix de l’adjectif possessif à la troisième personne. Cet adjectif


dépend du nombre de possesseurs et du nombre de choses
possédées.
Ses amis / sus amigos (de él) leurs voisines / sus vecinas (de ellas)

■ Le vouvoiement : la personne à laquelle on dit « vous ».


Monsieur Serre, je vous présente mon amie.
Señor Serre le presento a mi amiga.
94 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.2. Formes

1.2.1. Un seul possesseur. Une ou plusieurs choses possédées

Français Espagnol
Cas du genre
1ère 2ème pers. 3ème 1ère 2ème pers. 3ème

Masc. Mon Ton Son


Concordance Mi Tu Su (1)
Fém. Ma Ta Sa
Invariable
Votre* Su (2)
Invariable
Mes Tes / Vos* Ses Mis Tus / Sus (2) Sus

* Interlocuteur que l’on vouvoie. (1) de él / ella / ello. (2) de Vd.

Regardez les exemples proposés :


Sa cravate est jaune. Son nez est imposant ! (le nez de Paul)
Su corbata es amarilla. ¡Su nariz es imponente!
Ses poches sont vides. Ses difficultés sont immenses.
Sus bolsillos están vacíos. Sus dificultades son inmensas.
Votre pied est enflé. Votre chemise est jolie (Mademoiselle).
Su pie (de Vd.) está hinchado. Su camisa (de Vd.) es bonita.
Vos dossiers rouges. Vos livres sont prêts (Messieurs).
Sus carpetas rojas (de Vds.). Sus libros (de Vds.) están listos.

IMPORTANT !
Les formes du masculin remplacent les formes du féminin
lorsque le mot suivant commence par une voyelle ou un « h muet ».
Mon amie (f), son hypothèse (f), ton erreur (f), mon assiette (f), son
hérédité (f), son habitude (f).
Comparez avec les exemples suivants :
Ma nouvelle amie, sa brillante hypothèse, ta grave erreur, ma belle
assiette, sa triste hérédité, sa désagréable habitude.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS POSSESSIFS 95

1.2.2. Plusieurs possesseurs. Une ou plusieurs choses possédées

Personn Français CAS DU GENRE Espagnol


CONCORDANCE Nuestro(s), nuestra(s)
1ère Notre, nos
en genre
et nombre Vuestro(s), vuestra(s)
2ème Votre, vos INVARIABLE
en genre INVARIABLE Su(s) [de Vds.]
3ème
Leur, leurs en genre Su(s) (de ellos /ellas)

Notre ami → nuestro amigo, nos amis → nuestros amigos.


Notre amie → nuestra amiga, nos amies → nuestras amigas.

Faites bien attention à ces exemples :


vuestro coche
Votre voiture
冦 su coche (de Vd., de Vds.)
vuestros coches
Vos voitures
冦 sus coches (de Vds.)

Leur argent → Su dinero (de ellos / ellas).


Leur joie → Su alegría (de ellos / ellas).
Leurs amours → Sus amores (de ellos / de ellas).
Leurs décisions → Sus decisiones (de ellos / de ellas).

1.3. Langue orale


■ Effets de la liaison.
 Elle affecte les formes du masculin lorsque le mot suivant
commence par voyelle ou h muet.
Remarquez l’ouverture de la nasale dans ces cas précis.
Mon∪amie (f) [mɔ̃namí], mon∪hypothèse (f) [mɔ̃nipɔtέz],
son∪habitude (f) [sɔ̃nabitýd].
Comparez avec les formes du masculin suivies d’une consonne :
Mon lit [mɔ̃lí], ton sac [tɔ̃sák].

 Elle permet la distinction entre les homophones leur / leurs.


Leur chemin / leurs chemins [lʁʃəmε̃´].
Leur histoire / leurs∪histoires [lʁistwáʁ] / [lʁzistwáʁ].
96 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ La voyelle qui est ouverte dans notre /votre [nɔ́tʁ / vɔ́tʁ] est fermée
au pluriel de ces formes : nos / vos [nó / vó]

1.4. Cas de la troisième personne


Se rappeler ABSOLUMENT que l’adjectif dépend à la fois du nombre de
possesseurs et du nombre de choses possédées.

UN SEUL POSSESSEUR PLUSIEURS POSSESSEURS

Une personne / chose Une personne / chose

son frère su hermano leur frère su hermano


sa voisine (de él vecina leur voisine (de ellos vecina
sa rue /ella) calle leur rue /ellas) calle
S son ami amigo leur ami amigo
(Son, L
Sa, (Leur, Plusieurs personnes / choses
Plusieurs personnes / choses
Ses) Leurs)
ses frères sus hermanos leurs frères sus hermanos
ses voisines (de él vecinas leurs voisines (de ellos vecinas
ses rues /ella) calles leurs rues /ellas) calles
ses amis amigos leurs amis amigos

REMARQUES
■ Ne confondez pas les adjectifs possessifs avec les pronoms
personnels.

 Votre / Vos, adjectifs possessifs traduisant SU... de Vd. / Vds.


avec le pronom personnel Vous.
Je vous présente votre nouveau professeur (la directrice aux élèves).
Les presento a su nuevo profesor.
Monsieur, je vous demande de surveiller votre chien.
Señor, le ruego que vigile a su perro.

 Leur / leurs, adjectifs possessifs avec le pronom personnel leur.


Il lui (pr. pers.) donne sa récompense (au petit garçon).
Le da su recompensa.
Il leur (pr. pers.) donne leur récompense (aux petits garçons).
Les da su recompensa.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS POSSESSIFS 97

 Ton, adjectif possessif avec les pronoms


personnels conjoints / disjoints, tu / toi. Cf. ch. 7
Les pronoms
Quand je connaîtrai ton emploi du temps... personnels
tu emploi du temps
toi emploi du temps

ATTENTION :
 Au pluriel de notre, votre → nos, vos notres, votres
Nos enfants vont en classe ensemble.
Nuestros niños van a clase juntos.
Vos amis sont passés nous voir.
Vuestros (sus) amigos han venido a vernos.

Observez une autre manière d’exprimer la possession :


 Appartenir à → ser de
Cette villa appartient au maire.
Este chalet es del alcalde.
— À qui est ce manteau ? — Il est à Vincent.
—¿De quién es este abrigo? —Es de Vincent.
Il (elle) est à moi, à toi, à lui... Attention ! Pronoms Cf. ch. 7
disjoints. Les pronoms
personnels
Es mío, tuyo, de él...

Du côté de l’espagnol
Traductions des adjectifs espagnols su, sus
Ils correspondent en français: soit à une 2ème personne soit à une
3ème personne.

Personne UN SEUL POSSESSEUR PLUSIEURS POSSESSEURS

Interlocuteur(s) que l’on vouvoie

2ème SU(S) (de Vd.) SU(S) (de Vds.)

VOTRE
VOS
SON
SU(S) LEUR SU(S)
SA
3ème de él/ella LEURS de ellos/ellas
SES
98 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

La tournure possessive est traduite par un article Cf. ch. 2.


Les articles § 1.5.1.
défini en espagnol.
Je ne sais pas où j’ai mis mes lunettes.
No sé donde he dejado las gafas.
Je fais tout mon possible.
Hago todo lo posible.
Garder son calme.
Guardar la calma.
Perdre son temps.
Perder el tiempo.

2. LES PRONOMS POSSESSIFS

2.1. Géneralités
Le choix des pronoms possessifs est déterminé, comme pour les
adjectifs, par:
■ Le genre du nom qu’il remplace.
Ma voiture (f) La mienne
Mi coche El mío
Ton bonheur (m) Le tien
Tu felicidad La tuya

■ Le nombre de possesseurs ou de choses possédées, dans le cas de la


troisième personne.
Ses livres, les siens; leurs revues, les leurs.

■ Le vouvoiement, la personne à laquelle on dit « vous ».


— Votre enfant, le vôtre ; vos photos, les vôtres.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS POSSESSIFS 99

2.2. Formes
2.2.1. Un seul possesseur

Personne Adjectifs Pronoms


1ère Mon travail Le mien El mío
2ème Ton dos (m) Le tien El tuyo
3ème Son effort Le sien El suyo (de él / ella)
1ère Ma voiture (f) La mienne La mía
2ème Ta revue La tienne La tuya
3ème Sa collection La sienne La suya (de él / ella)
1ère Mes Les miens Los míos
2ème Tes livres Les tiens Los tuyos
3ème Ses Les siens Los suyos (de él / ella)
1ère Mes Les miennes Los míos
2ème Tes études (f) Les tiennes Los tuyos
3ème Ses Les siennes Los suyos (de él / ella)

Interlocuteur que l’on vouvoie


travail Le vôtre El suyo
Votre
maison La vôtre La suya
2ème de Vd.
livres Los suyos
Vos Les vôtres
photos Las suyas

2.2.2. Plusieurs possesseurs

Personne Adjectifs Pronoms


1ère
Notre Le nôtre El nuestro
2ème Votre ami Le vôtre El vuestro
3ème Leur Le leur El suyo (de ellos /ellas)
1ère Notre La nôtre La nuestra
2ème Votre université La vôtre La vuestra
3ème Leur La leur La suya (de ellos /ellas)
1ère Nos Los nuestros
2ème Vos enfants Los vuestros
3ème Leurs Les nôtres Los suyos (de ellos /ellas)
Les vôtres
1ère Nos Les leurs Las nuestras
2ème Vos ambitions Las vuestras
3ème Leurs Las suyas (de ellos /ellas)
100 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Interlocuteur(s) que l’on vouvoie

2.3. Langue orale

frère Le vôtre El suyo


Votre
soeur La vôtre La suya
2ème de Vds.
amis Los suyos
Vos Les vôtres
amies Las suyas

■ L’opposition masculin / féminin est marquée par la dénasalisation


de la voyelle [ε̃] > [ε] et la prononciation de la consonne nasale.
mien [mjε̃´] mienne [mjέn]

■ L’opposition singulier / pluriel est marquée par l’article précédant


le pronom.
le mien / les miens [lə mjε̃´] / [le mjε̃´]
la mienne / les miennes [la mjέn] / [le mjέn]
La voyelle o ouverte [ɔ] pour l’adjectif est fermée [o] pour le pronom.
notre [nɔ́tʁ] notre dossier → le nôtre [nótʁ]

Du côté de l’espagnol
Traduction des pronoms espagnols el, (los) suyo(s), la, (las)
suya(s)
Ils correspondent en français à une 2ème personne et à une 3ème
personne.
Comme pour l’adjectif, le pronom employé dépend à la fois du
nombre de possesseurs et du nombre de choses possédées.

Personne UN SEUL POSSESSEUR PLUSIEURS POSSESSEURS


Interlocuteur(s) que l’on vouvoie
El suyo El suyo
2ème Le vôtre
La suya La suya
de Vd. La vôtre de Vds.
Los suyos Los suyos
Les vôtres
Las suyas Las suyas

El suyo Le sien Le leur El suyo


de él /
3ème La suya La sienne La leur La suya de ellos
ella
Los suyos Les siens Les leurs Los suyos /ellas
Las suyas Les siennes Las suyas
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS POSSESSIFS 101

3. RÉCAPITULATION DES ADJECTIFS ET DES PRONOMS


POSSESSIFS DE 3ÈME PERSONNE

ADJECTIFS PRONOMS EXEMPLES

Le Sien Son travail Le sien (el suyo)


S Son amie La sienne (la suya)
La Sienne
(adj. Son, sa, ses) Sa volonté La sienne (la suya)
Siens Ses doutes (m) Les siens (las suyas)*
Les
Siennes Ses lettres Les siennes (las suyas)
Le Leur dialecte Le leur (el suyo)
L Leur
La Leur étude (f) La leur (el suyo)*
(adj. Leur, leurs)
Leurs terrains Les leurs (los suyos)
Les Leurs
Leurs origines (f) Les leurs (los suyos)*

REMARQUES
■ Les pronoms de la 3ème personne, le sien, la sienne, les siens /
siennes sont particulièrement difficiles à utiliser pour l’hispanophone.

■ Attention aux cas, signalés par un astérisque (*) dans le tableau, dont
le genre n’est pas le même que celui de l’autre langue.
EXERCICES. Chapitre 4 [A]
LES ADJECTIFS POSSESSIFS

I.1. Placez l’adjectif possessif correspondant à un seul possesseur son, sa


ses devant les mots suivants :
(...) entreprise ; (...) discipline préférée ; (...) ressources ; (...) atelier ; (...)
enquêtes ; (...) interdiction ; (...) nouvelles orientations ; (...) semaine
thématique ; (...) local provisoire ; (...) locaux provisoires ; (...) programme
de formation ; (...) candidature ; (...) effectifs croissants ; (...) culture
scientifique ; (... ) emploi ; (...) politique générale ; (...) effort méritoire.

I.2. Placez maintenant l’adjectif possessif qui correspond à plusieurs


possesseurs leur, leurs devant les mots suivants :
(...) attente indéfinie ; (...) yeux bleus ; (...) bon fonctionnement ; (...) activités
sportives ; (...) délai d’inscription ; (...) liberté de conscience ; (...) notes ; (...)
rôle éducatif ; (...) équipes sportives ; (...) obligations scolaires ; (...) autobus
scolaires ; (...) joie d’avoir fini (...) études.

II. Complétez les phrases suivantes avec l’adjectif possessif qui convient :
Ex. : Le garçon de café est venu prendre ma commande.
1. Le concert a été merveilleux ; tout le monde était content de (...)
soirée.
2. Laisse les enfants tranquilles ; ce sont (...) vacances !
3. Quand rendrez-vous (...) devoirs à (...) institutrice ?
4. Quand rendrez-vous (...) travail à (...) professeurs ?
5. La veille de (...) examen, Jacques prépare (...) affaires et met (...)
réveil.
6. Elle a moins de temps pour faire (...) devoirs.
104 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

III. Complétez les phrases suivantes avec l’adjectif possessif qui correspond
au sujet de la phrase en faisant attention au genre du substantif et à la
lettre par laquelle il commence :
Ex. : Julien répare son escalier.
1. Elle tapisse l’intérieur de (...) nouvelle armoire.
2. Elle tapisse l’intérieur de (...) armoire ancienne.
3. Tu dois reconnaître (...) erreur.
4. Elle finit (...) histoire avant d’éteindre la lumière.
5. Elle finit de leur raconter (...) belle histoire.

IV. Traduisez les phrases suivantes :


1. Su abrigo [de Vd.] no está encima de la butaca.
2. Sus revistas [de ellos] no han llegado.
3. Pierre no sabe si va a decir la verdad a sus padres.
4. ¿A qué hora vienen sus amigos [de Vd.]?
5. Me gusta su ciudad [de Vd.].
6. Su hermano [de ellos] trabaja con ellos.
7. Ponga Vd. sus documentos en su bolso.
8. El niño tiene su mundo y sus problemas.

V. Complétez les phrases suivantes avec l’adjectif possessif qui convient :


1. Envoyez-lui (...) coordonnées [les vôtres] dès que vous pourrez.
2. Où ont-ils mis (...) affaires [les leurs] ?
3. Elle a encore déchiré (...) robe.
4. Monsieur, (...) carte de crédit [la vôtre] n’est plus valable.
5. L’équipe de basket attend (...) bagages [les siens].
6. Ils sont inquiets : (...) enfants [les leurs] ne sont pas encore là.
7. Elle a perdu (...) clés [les siennes].
8. Il n’aime pas perdre (...) temps [le sien].
9. Avez-vous choisi (...) menu, Messieurs-dames ?
10. Est-ce que je peux vous aider à porter (...) paquets ? [les vôtres].
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS POSSESIFS 105

EXERCICES. Chapitre 4 [B]


LES PRONOMS POSSESSIFS

I. Indiquez à côté de chaque adjectif possessif suivant, le pronom


possessif qui lui correspond :
Ex. : Mon chat / C’est le mien.
1. Ma collection / C’est la (...).
2. Mon espace / C’est le (...).
3. Notre bureau / C’est le (...).
4. Notre habitude / C’est la (...).
5. Nos amitiés / Ce sont les (...).
6. Nos tableaux / Ce sont les (...).
7. Ton problème / C’est le (...).
8. Sa volonté [de Monique] / C’est la (...).
9. Son endroit préféré [de Jacques] / C’est le (...).
10. Ses enfants [de Julie] / Ce sont les (...).
11. Ses dettes [de Michel] / Ce sont les (...).
12. Leur enthousiasme [de ces chercheurs] / C’est le (...).
13. Leur élégance [de Pierre et de Michel] / C’est la (...).
14. Leurs procès / Ce sont les (...).

II. Remplacez les mots en caractères gras par le pronom possessif qui
convient :
Ex. : Il a quitté son logement de fonction.
Il a quitté le sien.
1. L’enseignant complète ses heures de cours par des travaux pratiques.
2. Il va changer son appartement contre une villa au bord de la mer.
3. Chaque professeur craint la difficulté pour ses élèves le jour de
l’examen.
4. Je ne parle pas de la voiture de Monique, je parle de votre voiture.
5. Votre manteau n’est pas sur le fauteuil.
6. Ton attitude est inexplicable, je ne la comprends pas.
7. On ne connaît pas son identité.
CHAPITRE 5
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS
NUMÉRAUX

1. Les numéraux cardinaux


1.1. Les adjectifs numéraux cardinaux
1.1.1. Formes
1.1.2. Construction des formes composées
1.1.3. Accord
1.2. Les pronoms numéraux cardinaux
2. Les adjectifs numéraux ordinaux
2.1. Formes
2.2. Accord
3. L’heure
Exercices
1. LES NUMÉRAUX CARDINAUX

1.1. Les adjectifs numéraux cardinaux

1.1.1. Formes

0 → zéro
1 → un 11 → onze
2 → deux 12 → douze
3 → trois 13 → treize
4 → quatre 14 → quatorze
5 → cinq 15 → quinze
6 → six 16 → seize
7 → sept 17 → dix-sept
8 → huit 18 → dix-huit
9 → neuf 19 → dix-neuf
10 → dix ......................

20 → vingt 30 → trente 40 → quarante


21 → vingt et un 31 → trente et un 41 → quarante et un
22 → vingt-deux 32 → trente-deux 42 → quarante-deux
23 → vingt-trois 33 → trente-trois 43 → quarante-trois
50 → cinquante 60 → soixante 70 → soixante-dix
51 → cinquante et un 61 → soixante et un 71 → soixante et onze
52 → cinquante-deux 62 → soixante-deux 72 → soixante-douze
53 → cinquante-trois… 63 → soixante-trois… 73 → soixante-treize
80 → quatre-vingts 90 → quatre-vingt-dix
81 → quatre-vingt-un 91 → quatre-vingt-onze
82 → quatre-vingt-deux 92 → quatre-vingt-douze
83 → quatre-vingt-trois 93 → quatre-vingt-treize
100 → cent 200 → deux cents 300 → trois cents
210 → deux cent dix 360 → trois cent soixante
1.000 → mille 1.000.000 → un million 3.000.000 → trois millions
1.000.000.000 → un milliard 4.000.000.000 → quatre milliards
110 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.1.2. Construction des formes composées

En général, il n’y a pas de conjonction de coordination entre


deux formes simples.
Trente-deux (treinta y dos), quarante-huit (cuarenta y ocho), soixante-
quatre (sesenta y cuatro), soixante-dix (setenta).

■ On place un trait d’union entre les éléments des formes


composées :
Soixante-treize, quatre-vingt-onze, quatre-vingt-dix-huit, cent-vingt-
trois.
Mais : pas de trait d’union entre les nombres reliés par et.
Cinquante et un, soixante et un, soixante et onze.

■ De vingt à soixante-dix :
La conjonction et est seulement présente entre les dizaines et le
nombre un.
Vingt et un, trente et un, cinquante et un, soixante et un , soixante et
onze.

■ À partir de soixante-dix jusqu’à cent :


Il y a irrégularité dans les dizaines.
Soixante et un (61), soixante et onze (71). Quatre-vingt-un (81),
quatre-vingt-// onze (91).
On compte de un à vingt, de soixante (60) à quatre-vingts (80).
Soixante et un, soixante-deux... soixante-trois... soixante-dix, soixante
et onze, soixante-douze, soixante-treize... soixante-dix-neuf.

■ De quatre-vingts (80) à cent (100) :


On compte également de un à vingt,
Quatre-vingt-un, quatre-vingt-deux, quatre-vingt-trois... quatre-vingt-
dix, quatre-vingt-//onze, quatre-vingt-douze, quatre-vingt-treize...
quatre-vingt- dix-neuf.

1.1.3. Accord

■ Genre
Ces adjectifs sont invariables.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS NUMÉRAUX 111

SAUF
Un [´] / [ýn] Une
Il a fait les mille et une bêtises.
Quarante et une publications.
Et... vingt et une, trente et une, quarante et une...

■ Nombre
Les formes sont invariables.

SAUF
Les numéraux composés avec vingt et cent.
Vingt et Cent prennent la marque du pluriel quand ils terminent le
nombre.
Ils seront quatre-vingts.
Ils étaient trois-cents.

Langue orale :
La liaison fait apparaître le pluriel lorsque le mot suivant le numéral
commence par une voyelle.
Mon père a quatre-vingts∪ans. [katʁəvε̃zɑ̃´]
Mi padre tiene ochenta años.
L’étudiant a deux cents∪heures [døsɑ̃z ˜´ʁ] de français.
El estudiante tiene doscientas horas de francés.

Vingt et cent restent invariables quand ils sont suivis par un autre
nombre.
Il a quatre-vingt-dix ans.
Mille neuf cent quatre-vingt-dix.

Mille reste invariable contrairement à millions / milliards.


Cinq mille hommes.
Cinco mil hombres.
Je te l’ai dit mille fois.
Te lo he dicho mil veces.
112 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

 Élision
Non élision de l’article devant certains numéraux.
1. un le un [lə˜´]
8. huit le huit [ləɥít]
11. onze le onze [ləɔ̃´z]

Langue orale :
Certains numéraux se prononcent différemment selon leur position
dans la chaîne parlée.

■ Numéral en fin de phrase : la consonne finale est prononcée.


5. cinq [sε̃´k]
7. sept [sέt]
8. huit [ɥít]
9. neuf [n˜´f]

■ Numéral + mot commençant par consonne : la consonne


finale n’est pas prononcée.
2$ / 5$ : deux dollars, cinq dollars [dǿdoláʁ] [sε̃doláʁ]
6: six lettres [silέtʁ]
8: huit livres [ɥilívʁ]
10 : dix cartes postales [dikaʁtpɔstál]
Mais 9 : neuf maisons ! [n˜fmezɔ̃´]

■ Numéral + mot commençant par voyelle ou h muet : la liaison


provoque la modification de la terminaison du numéral.
Articulation de la consonne finale du numéral. Comparez :
1. un chien un∪animal un∪enfant
[ε̃ʃjε̃´] [ε̃nanimál] [ε̃nɑ̃fɑ̃´]
Sonorisation de la consonne finale du numéral.
2. deux ans∪
[døzɑ̃´]
3. trois∪erreurs [tʁɑzeʁ´ʁ]
9. neuf∪heures [nv´ʁ]
10. dix∪éléments [dizelemɑ̃´]
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS NUMÉRAUX 113

Comparez le cas de 6 : six


Ils sont six [ilsɔ̃sís]
Ils∪ont six lettres [ilzɔ̃silέtʁ]
Ils∪ont six∪erreurs [ilzɔ̃sizeʁ´ ʁ]

1.2. Les pronoms numéraux cardinaux Cf. ch 7


Les pronoms
Ce sont les mêmes que les adjectifs mais ils sont personnels (y, en)
employés seuls.
 On les retrouve fréquemment employés avec le pronom adverbial
en dans le type de structure suivante :
Des chiens... j’en ai trois.
Des chaises... il en faudrait dix.
Des billets... nous devons en acheter sept.

2. LES ADJECTIFS NUMÉRAUX ORDINAUX

2.1. Formes
 On ajoute le suffixe –ième aux formes des adjectifs numéraux
cardinaux :
Deux deuxième
Quatre quatrième
Sept septième
Trente et un trente et unième
Cent centième
Mille millième

 Deux exceptions cependant :


Le premier la première
Le second la seconde
Pour cette dernière forme vous pouvez aussi dire :
Le deuxième la deuxième

■ Deuxième et second.
a) S’il y a plus de deux éléments dans l’énumération, on emploie le
terme deuxième.
Elle a été la deuxième parmi cinquante candidates.
Ha sido la segunda entre cincuenta candidatas.
114 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

b) S’il y a seulement deux éléments on emploie le terme second /


seconde.
On cherche encore le second voleur.
Todavía se busca al segundo ladrón.

Langue orale :
Second [sə ɔ̃´]
Seconde [sə ɔ̃´d]

ATTENTION !
Dites toujours :
Les cinq premières minutes.
Los cinco primeros minutos.
Les quinze dernières secondes.
Los quince últimos segundos.

2.2. Accord
Le suffixe –ième qui s’ajoute au numéral ordinal est variable en nombre.
Le vingtième, la vingtième, les vingtièmes.
Le soixantième, la soixantième, les soixantièmes.

Il y a variation en genre et nombre, pour premier, dernier et second :


Le premier, les premiers, la première, les premières.
Le second, les seconds, la seconde, les secondes.
Les derniers, les dernières...

REMARQUES
■ Différences entre les termes : chiffre, nombre, numéro.
 Le chiffre indique chacun des caractères qui représentent les
nombres.
Par exemple on dit : écrire un nombre de plusieurs chiffres.
Les chiffres vont de 0 à 9.
Un nombre peut-être le 17 ou le 450.
 Le nombre 721 s’écrit avec les chiffres 7.2.1.
Quel est le nombre de personnes sur lequel nous pouvons compter ?
(La quantité de personnes 10, 20, 30 ou 50...)
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS NUMÉRAUX 115

 Le numéro classe, caractérise une chose parmi ses semblables.


Le numéro (n.o) 98.700 a gagné le gros lot à la loterie nationale
(numéro d’une série déterminée).
J’habite au n.o 48 de l’Avenue Niel à Paris.
Votre abonnement à la revue « France Cable » prend fin avec le
numéro 397.

 Pour les dates :


Jusqu’au XXème siècle on utilise de préférence les nombres formés
avec le numéral cent :
1490. Quatorze cent quatre-vingt-dix
1515. Quinze cent quinze
1830. Dix-huit cent trente

3. L’HEURE
■ Il existe deux formulations de l’heure :

L’heure officielle L’heure quotidienne

MATIN Huit heures Huit heures (du matin)


SOIR Vingt heures Huit heures (du soir)

MATIN Huit heures quinze Huit heures et quart (du matin)


SOIR Vingt heures quinze Huit heures et quart (du soir)

MATIN Huit heures trente Huit heures et demie (du matin)


SOIR Vingt heures trente Huit heures et demie (du soir)

MATIN Huit heures quarante-cinq Neuf heures moins le quart (du matin)
SOIR Vingt heures quarante-cinq Neuf heures moins le quart (du soir)

■ Pour exprimer une durée, on dit :


15 minutes (quinze) Un quart d’heure
30 minutes (trente) Une demi-heure
45 minutes (quarante cinq) Trois quarts d’heure
116 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

ATTENTION !
Une minute (un minuto).

AU QUOTIDIEN
Vous êtes en retard, votre montre retarde de cinq minutes.
Vd. llega tarde, su reloj se atrasa cinco minutos.
Vous êtes à l’heure, votre montre est à l’heure.
Llega puntual, su reloj va bien.
Vous êtes en avance, votre montre avance de cinq minutes.
Vd. llega antes de tiempo, su reloj adelanta cinco minutos.
EXERCICES. Chapitre 5
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS NUMÉRAUX

I. Écrivez en toutes lettres les nombres suivants :


1. 21 voitures.
2. 21 jetons.
3. 40.
4. 45.
5. Il en prend 6.
6. Prends ces 6 livres
7. Donne-m’en 7.
8. 7 fois de suite.
9. 7 amis.
10. 8 hommes.
11. 9 enfants de 9 ans seront là le 9 avril à 9 heures.
12. 21 hommes et femmes.

II. Écrivez en lettres les nombres suivants :


1. 6.
2. 16.
3. 17.
4. 18.
5. 19.
6. 20.
7. 21.
8. 22.
9. 23.
10. 200.000.000.
11. 200.000 habitants.
118 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

III. Écrivez en lettres les nombres suivants :


Quelles remarques vous suggère cet exercice ?
1. 61.
2. 62.
3. 71.
4. 72.
5. 80.
6. 81.
7. 91.
8. 350.
9. 400.
10. 418.
11. 500.

IV. Écrivez les représentations suivantes :

1. Une 1/2 bouteille

2. 1 heure 1/2

3. Minuit 1/2

4. Midi 1/2

5. 7 heures 45

6. 3/4 de gâteau

V. Écrivez :
1. L’ an 738.
2. L’ an 1.000.
3. L’année 1920.
4. 80 ans.
5. 200 ans.

VI. Écrivez en toutes lettres :


1. La concierge est au 2ème étage.
2. Le 5ème arrondissement est-il dans le Quartier Latin ?
LES ADJECTIFS ET PRONOMS NUMÉRAUX 119

3. Cet exercice se trouve à la 21ème page du livre.


4. Il s’agit de la 300ème [représentation] de l’Avare.
5. Voici des billets de 2ème classe.
6. Il est né un 1er mai et il est mort un 2 octobre.

VII. Complétez les phrases à l’aide du mot nombre, numéro, chiffre :

1. Quel est votre (...) d’identité ?


2. Le (...) de gagnants se monte à 25.
3. Le (...) gagnant est le 20 !
4. Écrivez le (...) 2.510.
5. J’ai gagné une fortune aux cartes. Dites un (...) pour voir.
6. Les (...) pairs me portent chance.
CHAPITRE 6
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS
INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS.
LA PHRASE INTERROGATIVE
ET LA PHRASE EXCLAMATIVE

1. Les adjectifs interrogatifs et exclamatifs


1.1. Formes
1.2. Emploi exclamatif de ces formes
2. Les pronoms interrogatifs
2.1. Formes invariables
2.2. Formes variables
2.3. Adverbes utilisés pour formuler une interrogation
3. La phrase interrogative
3.1. Interrogation directe
3.1.1. Registre courant
3.1.2. Registre soutenu (surveillé)
3.1.3. Registre familier
3.2. Interrogation indirecte
4. La phrase exclamative
5. Conclusions
Exercices
1. LES ADJECTIFS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS
Les adjectifs et pronoms interrogatifs / exclamatifs ont les mêmes
formes.
Les adjectifs s’accordent en genre et en nombre avec le substantif
qu’ils accompagnent.

1.1. Formes

LANGUE ÉCRITE LANGUE ORALE

Masculin QUEL Quel temps [kεltɑ̃´]


SINGULIER Quelle époque [kέl] [kεlepɔ́k]
Féminin QUELLE
Quelle femme [kεlfám]
Quels contes [kέl] [kεlkɔ̃´ t]
Masculin QUELS
Quels articles [kέlz] [kεlzaʁtíkl]
PLURIEL
Quelles femmes [kέl] [kεlfám]
Féminin QUELLES
Quelles horreurs [kέlz] [kεlzɔʁ´ ʁ]

Quel temps fait-il au Brésil en ce moment ?


¿Qué tiempo hace ahora en Brasil?
Quels articles avez-vous publiés ?
¿Qué artículos ha publicado Vd?
Quelles habitudes a-t-il ?
¿Qué costumbres tiene?
124 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.2. Emploi exclamatif de ces formes


■ L’adjectif interrogatif ou exclamatif peut se placer avant ou après
le substantif.
Quel tragique accident ! ¡Qué accidente tan (más) trágico!
Quelle belle journée ! ¡Qué día tan (más) hermoso!
Quelles femmes courageuses ! ¡Qué mujeres tan (más) valientes!
Quels enfants turbulents ! ¡Qué niños tan (más) revoltosos!

2. LES PRONOMS INTERROGATIFS


2.1. Formes invariables. Deux possibilités : phrase
complexe ou phrase simple

PERSONNES CHOSES

Qui (est-ce qui) frappe à la porte ? Qu’est-ce qui fait ce bruit ?


SUJET
Qui êtes-vous ?

Qui (est-ce que) vous voulez voir ? Qu’ (est-ce que) vous voulez ?
C.O.D
Qui voulez-vous voir ? Que voulez-vous ?

À qui (est-ce que)... ? À quoi ?


C.O.IND. De De
et Sur qui... ? Sur quoi (est-ce que)... ?
CIRC. À qui devons-nous parler ? À quoi penses-tu ?
À qui est-ce que nous devons parler À quoi est-ce que tu penses ?

Qui êtes-vous ?
ATTRIBUT
Qui est-ce que vous êtes ?

REMARQUES
■ La question affecte une personne ou une chose.

PERSONNE(S) CHOSE(S)
qui ? Sujet qui ? Sujet
Qui est-ce Qu’ est-ce
que ? Objet que ? Objet
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS... 125

 Quand on interroge sur la (les) personne(s) on dit :


Qui est-ce qui fait ce bruit ? qu’est-ce que...
Qui fait ce bruit ? ¿Quién hace este ruido?

 Quand on interroge sur les choses on dit :


Qu’est-ce qui (sujet) fait ce bruit ?
¿Qué es ese ruido?
Qu'est-ce que (objet) nous allons leur raconter ?
Qu'allons-nous leur raconter ?
¿Qué vamos a contarles?

■ Le pronom est sujet ou objet


Qui est-ce qui (sujet) se charge de prévenir Anne ?
Qui (sujet) se charge de prévenir Anne ?
¿Quién se encarga de avisar a Anne?
Qu’est-ce qu’on (objet) va lui dire ? (On va lui dire quoi ?)
Que (objet) va-t-on lui dire ?
¿Qué le vamos a decir?

■ Le pronom quoi est précédé d’une préposition


À quoi pensais-tu ?
¿En qué estabas pensando?
De quoi est-ce qu’il s’agit ?
¿De qué se trata?
À quoi bon ?
¿Para qué?

Français familier :
Vous faites quoi dans la vie ?
¿A qué se dedica Vd. en la vida?

Pour faire répéter :


Quoi ? Qu’est-ce que tu dis ?
¿Qué? ¿Qué dices?
126 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Du côté de l’espagnol
À la question ¿Quién? l’hispanophone doute entre qui et que. Il
contourne l’obstacle en employant l’un ou l’autre terme.
¿Quién ha llamado esta mañana?
Qui (est-ce qui) a téléphoné ce matin ?

2.2. Formes variables


LEQUEL, LESQUELS, LAQUELLE, LESQUELLES
Au Du
À la quel(s), quelle(s) De la quel(s), quelle(s)
Aux Des

De ces passagers, lequel est sorti le dernier ?


Lequel de ces passagers est sorti le dernier ?
¿Cuál de esos pasajeros ha salido el último?
De toutes ces robes, laquelle vas-tu choisir ?
Laquelle de ces robes vas-tu choisir ?
¿Cuál de estos vestidos vas a elegir?
Il y a deux guichets, auquel des deux dois-je m'adresser ?
Hay dos ventanillas, ¿a cuál de las dos tengo que dirigirme?

2.3. Adverbes utilisés pour formuler une Cf. ch. 11.


L’adverbe.
interrogation
Où vas-tu ?
Où ? Où est-ce que tu vas ? ¿Adónde vas?
Où tu vas ?
Quand partez-vous ?
¿Cuándo se marcha
Quand ? Quand est-ce que vous partez ?
Vd.?
Vous partez quand ?
Comment fait-il ça ?
Comment ? Comment est-ce qu’il fait ça ? ¿Cómo lo hace?
Il fait ça comment ?
Combien sommes-nous ?
Combien ? Combien est-ce que nous sommes ? ¿Cuántos somos?
Nous sommes combien ?
Pourquoi agissez-vous comme ça ? ¿Por qué actúa de ese
Pourquoi ? Pourquoi est-ce que vous agissez comme ça ? modo?
Pourquoi vous agissez comme ça ?
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS... 127

REMARQUES
Si le sujet est un substantif, l’interrogation peut se formuler de
plusieurs façons, selon le registre de langue employé.
Registres de langue :
Véronique s’est foulé la cheville comment ? Familier
Comment est-ce que Véronique s’est foulé la cheville ? Courant
Comment Véronique s’est-elle foulé la cheville ? Soutenu
¿Cómo se hizo el esguince en el tobillo Véronique?

Il y a doute et confusion entre :


■ Est-ce que ? / Qu’est-ce que ?
Est-ce que tu vas acheter des sandwiches ?
¿Vas a comprar bocadillos?
Qu'est-ce que tu vas prendre comme sandwiches ?
¿Qué bocadillos vas a coger?

■ Qui se rapporte à quelqu’un


Que
se rapportent à quelque chose
Quoi
Quel(s) / quelle (s) sont des mots interrogatifs :
Vous cherchez qui ? Vous cherchez quelqu’un ?
¿A quién busca Vd. ?

Vous cherchez quoi ? Vous cherchez quelque chose ?


Que cherchez-vous ?
¿Qué busca Vd.?
À quelle heure as-tu rendez-vous ?
¿A qué hora has quedado?

■ Comme / Combien / Comment.


Comme
→ exclamatifs
Combien
Comme il a changé ! ¡Cómo ha cambiado!
Combien il a changé ! ¡Cuánto ha cambiado!

Généralement :
 combien exprime la quantité.
Combien je regrette ce qui s’est passé !
¡Cuánto siento lo que ha pasado!
128 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

 comment exprime la manière.


Comment allez-vous ?
¿Cómo está Vd.?
■ Pourquoi ? → Parce que (cause) / Puisque (conséquence)
— Pourquoi n’as-tu pas téléphoné ?
— Parce que je n’avais pas ton numéro.
—¿Por qué no has llamado?
—Porque no tenía tu número.
— Pourquoi tu n’es pas venue hier ?
— Parce que je ne me sentais pas bien.
— Puisque tu ne te sens pas bien, j’appelle le docteur.
—¿Por qué no viniste ayer?
—Porque no me encontraba bien.
—Ya que no te encuentras bien, voy a llamar al médico.

3. LA PHRASE INTERROGATIVE
Comment poser une question :

3.1. Interrogation directe

3.1.1. Registre courant

■  Le ton monte !

■ Phrase affirmative + intonation interrogative.


— Je prends un parapluie ?
—¿Cojo un paraguas?
■ Phrase affirmative + mot interrogatif à la fin.
— Tu vas voir qui ?
—¿A quién vas a ver?
— Vous allez où ?
—¿Adónde va Vd.?
■ Est-ce que + phrase affirmative.
C’est une forme très utilisée parce que est-ce que, véritable « point
d’interrogation en avant » assure le décodage interrogatif.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS... 129

— Est-ce que Sylvie va venir aujourd’hui ?


—¿Vendrá hoy Sylvie?
— Est-ce qu’ils sont bien arrivés ?
—¿Llegaron bien?

3.1.2. Registre soutenu (surveillé)


■ Inversion verbe + sujet.
— Viendrez-vous dîner à la maison samedi ?
—¿Vendrán Vds. a cenar a casa el sábado?
— Sont-ils bien arrivés ?
—¿Llegaron bien?

■ Phrase affirmative mais rappel du sujet par un pronom.


— Claire vit-elle encore en Angleterre ?
—¿Sigue viviendo Claire en Inglaterra?
— Ce voyage était-il vraiment nécessaire ?
—¿Era realmente necesario ese viaje?

3.1.3. Registre familier

C’est + pronom interrogatif. On entend de plus


en plus
C’est qui ? (qui est-ce ?) C’est qui son patron ? fréquemment :
¿Quién es su jefe? Qui c’est Qui
C’est quoi ? (qu’est-ce que c’est ?) C’est quoi commande ici ?
¿quién manda aquí?
cette histoire ?
¿Qué historia es ésa?
C’est comment ? (comment est-ce ?) C’était comment le film ?
¿Cómo era la película?
C’est combien ? (combien est-ce ?) C’est combien les trois cafés ?
¿Cuánto son los tres cafés?
C’est quand ? (quand est-ce ?) C’est quand la réunion ?
¿Cuándo es la reunión?
REMARQUES AFFECTANT L’INVERSION

■ N’oubliez-pas le trait d’union [-] entre verbe et sujet.


— Fait-il beau là-bas ?
—¿Hace bueno ahí?
130 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

— Avons-nous besoin d’acheter du pain ?


—¿Hace falta comprar pan?
■ Un t euphonique (de transition) se place entre verbe et pronom
lorsque le verbe finit par une voyelle et le pronom commence
également par une voyelle.
— Arrivera-t-elle demain ?
—¿Llegará mañana?
— Mange-t-elle suffisamment ?
—¿Come lo suficiente?

■ Il y a liaison sous la forme d’un [t] entre verbe et pronom, même


si la consonne finale du verbe est autre que t.
— Mangent-elles suffisamment ? [mɑ̃zətέl]
— Prend-il ses vitamines ? [pʁɑtíl]
— Attend-elle depuis longtemps ? [atɑtέl]
— Perd-elle souvent ses clés ? [pεʁtέl]

3.2. Interrogation indirecte

L'interrogation indirecte est introduite au moyen de verbes comme :


demander, se demander, savoir, ignorer ...

Observez un exemple d’interrogation directe :


Est-ce qu’ils viendront cet été ?
¿Vendrán este verano?

Voici maintenant un exemple d’interrogation indirecte :


Je me demande s'ils vont venir cet été.
Me pregunto si vendrán este verano.

REMARQUES
■ L’inversion du sujet disparaît.
Où vont-ils ? → Je voudrais savoir où ils vont.
Me gustaría saber adónde van.
Pourra-t-il le faire ? → Nous nous demandons s’il pourra le faire.
Nos preguntamos si va a poder hacerlo.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS... 131

Très important attention ! Source constante d’erreurs.

qui qui
Qu’est-ce → CE
que que

— Qu’est-ce qui t’arrive ?


—¿Qué te pasa?
Dis-moi ce qui t’arrive.
Dime qué te pasa.

— Qu'est-ce que je peux faire pour toi ?


—¿Qué puedo hacer por ti?
Je ne sais pas ce que je peux faire pour toi.
No sé lo que puedo hacer por ti.

4. LA PHRASE EXCLAMATIVE
Attention à l’inversion des termes dans les structures
suivantes :
Cf. ch. 12.
■ Comme / que Les conjonctions de
Comme (que) vous êtes gentil ! coordination et de
¡Qué amable es Vd.! subordination

Que les jours passent vite !


¡Qué pronto pasan los días!
Qu’il est laid ce pauvre chat !
¡Qué feo es este pobre gato!

ATTENTION ! Comme et non comment :


Comme
il a changé ! ¡Cuánto ha cambiado!
Combien

■ Que de...
Que de monde il y avait sur la plage !
¡Cuánta gente había en la playa!
Que de temps perdu à discuter !
¡Cuánto tiempo perdido en discusiones!
132 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ Que + C’est...
Que c’est difficile de bien s’entendre avec tout le monde !
¡Qué difícil es llevarse bien con todo el mundo!

■ Ce que...
Il faut voir ce que ce monsieur est ennuyeux !
¡Hay que ver lo aburrido que es ese señor!

Du côté de l’espagnol
• Traduction de lo + adjectif + que, par si :
¡Lo contentos que se van a poner!
Ils vont être si contents !
• Construction exclamative.
¡Será + adjectif !
¡Será bobo este niño!
Ce qu'il peut être sot (idiot) ce gosse !
Qu'est-ce qu'il peut être sot (idiot) ce gosse !
(français familier)

■ Qu'est-ce que... forme familière « populaire ».


Qu'est-ce que c'est bon !
¡Qué rico está!
Qu'est-ce qu'il est beau, cet acteur !
¡Qué guapo es este actor!

Recapitulation

QUEL !
COMME !
COMBIEN !
¡QUÉ... ! QUE DE... !
QUE ...
QUE C’EST + adjectif (inversion des termes)
CE QUE !
QU’EST-CE QUE !
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS... 133

5. CONCLUSIONS

NE CONFONDEZ PAS :
■ Le sujet avec le complément.
qui (sujet) vous a téléphoné ?
Qui est-ce
que (complément) vous voulez voir ?
qui (sujet) se passe ici ?
Qu’est-ce
que (complément) vous allez lui offrir ?

■ L’ordre des mots est différent selon le type d’interrogation.


Qu’est-ce que vous allez dire ?
Qu’allez-vous dire ?
viendront tes amis ?
À quelle heure
tes amis viendront-ils ?

Où sont leurs amis ?


Leurs amis, où sont-ils ?
Je me demande où sont leurs amis.

Du côté de l’espagnol
Attention aux procédés expressifs de l’exclamation en espagnol
Tan ne se traduit pas en français.
¡Qué empleado tan servicial!
Qu’il est serviable cet employé !

Les termes de la phrase n’ont pas la même place dans les deux
langues.
Qu’il dessine bien !
¡Qué bien dibuja!

■ Oui Ⲇ Si ; non Ⲇ pas :


 Avec une structure affirmative vous répondez → oui
— Demain tu viens avec moi au cinéma ? → — Oui, c’est entendu.
—¿Mañana te vienes conmigo al cine? —Bueno, de acuerdo.
134 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

 Avec une structure interrogative, négative vous répondez → si


— Alors, elle ne va pas l’accompagner à son cours de piano ?
— Mais si ! Elle a dit qu’elle irait.
—Entonces, ¿ella no le va a acompañar a la clase de piano?
—¡Claro que sí! Ella dijo que iría.

 La négation non porte sur toute la phrase.


— Les banques ouvrent le lundi matin ? — Non, jamais.
—¿Abren los bancos los lunes por la mañana? —No, nunca.

 Pas , incide seulement sur un segment de phrase.


— Tu pars en voiture à Paris ? — Non, pas en voiture, en avion.
—¿Vas a París en coche? —En coche no, en avión.
EXERCICES. Chapitre 6 [A]
LES ADJECTIFS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS
LA PHRASE INTERROGATIVE ET EXCLAMATIVE

I. Transformez les phrases suivantes en phrases exclamatives selon les


exemples proposés :
Ex. : Ce tableau est horrible.
Quel horrible tableau !
1. Cette petite fille est adorable.
2. Cet accident est terrible.
3. Ce garçon est gentil.
4. Cette histoire est triste.
5. Ce modèle est superbe.
6. Ces exploits sont fabuleux.

II. Écrivez correctement l’adjectif interrogatif qui convient : quel ; quelle


quels ; quelles :
1. (…) lectures me proposez-vous ?
2. (…) heure est-il ?
3. (…) temps fait-il à Paris aujourd’hui ?
4. (…) élèves pensez-vous faire passer dans la classe supérieure cette
année ?
5. À (…) plage allez-vous vous baigner ?
6. Par (…) chemins passerez-vous pour arriver chez nous ?

III. Traduisez les exclamations suivantes :


1. ¡Qué divertida es esta excursión!
2. ¡Qué aburrida es esta película!
3. ¡Qué cara está la vida!
4. ¡Qué completo es un desayuno a la inglesa!
5. ¡Qué barato es este restaurante!
6. ¡Qué ambiciosas son estas personas!
136 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

IV. Construisez des phrases interrogatives en utilisant la structure


proposée, (registre soutenu).
Ex. : À (...) heure [vous venez] ?
À quelle heure viendrez-vous ?
1. À (...) date [tu prévois ce voyage] ?
2. À (...) époque [il faut aller en Argentine] ?
3. À (...) endroit [nous nous retrouvons] pour prendre un café ?
4. À (...) âge [il a commencé à parler] ?
5. (...) [temps il fait] ?
6. (...) horreurs [vous me racontez] ?
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS... 137

EXERCICES. Chapitre 6 [B]


LES PRONOMS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS
LA PHRASE INTERROGATIVE ET EXCLAMATIVE

I. Indiquez la fonction du pronom interrogatif dans les phrases suivantes


sujet, c.o.d, c.o. ind., c. circonstanciel :
1. Qui est-ce qui est venu te voir ?
2. Qu’est-ce que tu dis ?
3. Par quoi est-ce que tu finis ton exposé ?
4. De quoi est-ce qu’il s'agit ?
5. À qui dois-je m’adresser ?
6. Qu’est-ce que nous allons leur raconter ?
7. Qui est -ce qui est le responsable ?
8. Qu’est-ce qui ne va pas ?

II. Transformez ces phrases interrogatives complexes en phrases


interrogatives simples :
Ex. : Qui est-ce qui fait la cuisine ce midi ? / Qui fait la cuisine ce midi ?
1. Qu’est-ce que vous racontez ?
2. Qui est-ce qui fait ce bruit ?
3. Combien est-ce qu’ils sont ?
4. Quand est-ce que tu travailles ?
5. Pourquoi est-ce que tu pleures ?
6. Où est-ce qu’il va ?
7. Où est-ce que vous allez ?

III. Indiquez la fonction du pronom dans les phrases suivantes : sujet ;


c.o.d ; c.o.ind ; c. circonstanciel :
Ex. : Qu’est-ce qu’ils veulent ? → [ils veulent quoi ?] → C.o.d.
1. Qu’est-ce que tu penses des événements ?
2. Qui êtes-vous ?
3. Qu’est-ce qu’on pourrait faire ?
4. Comment est-ce que tu as deviné ?
5. Qui veut reprendre de la soupe ?
6. Qu’est-ce qui se passe ici ?
7. Qu’est-ce qu’on doit lui demander ?
138 REPÈRES GRAMMATICAUX FONDAMENTAUX EN FRANÇAIS

IV. Transformez ces phrases qui sont à la forme directe en forme indirecte :
Ex. : Qui est-ce qui vous dit le contraire ? / (Je me demande …) Je me
demande qui vous dit le contraire.
1. Qu’est-ce que tu fais demain ? (je ne sais pas …)
2. Qui est-ce qui va s’en occuper ? (On ne sait pas…)
3. Qu’est-ce qui leur arrive ? (Personne ne sait…)
4. Qui vous l’interdit ? (Je me demande…)
5. Est-ce qu’il en sera capable ? (J’aimerais savoir s’il…)
6. Qu’est-ce qui fait ce bruit ? (Je ne sais pas…)
7. Qui est-ce qui fait ce bruit ? (Je ne sais pas…)

V. Complétez les phrases suivantes en utilisant le pronom interrogatif :


1. Dans ce tableau (…) remarquez-vous de spécial ?
2. (…) est-ce qui est venu chez vous hier soir ?
3. Sur (…) s’appuie l’avocat pour sa défense ?
4. (…) fait-il dans la vie ?
5. (…) vous a raconté cette bêtise ?
6. (…’) est-ce qui les fait courir si vite ?
7. (…) lui faire comprendre son erreur ?
8. (…) l’as-tu aidé ?
CHAPITRE 7
LES PRONOMS PERSONNELS

1. Généralités
2. Tableau général des formes conjointes et disjointes
3. Formes conjointes
3.1. Tableau
3.2. Caractéristiques et variations morphologiques
3.3. Les pronoms personnels sujets
3.4. Les pronoms personnels compléments d’objet direct et d’objet
indirect
3.4.1. Formes
3.4.2. Place des pronoms personnels compléments
Même construction que l’espagnol
Construction différente
Récapitulation générale de la place des pronoms personnels
compléments
4. Formes disjointes
4.1. Tableau
4.2. Caractéristiques
4.3. Quelques emplois de formes disjointes
4.4. Le pronom soi
5. Le pronom indéfini on
5.1. On représente nous
5.2. On représente il(s), elle(s), quelqu’un
5.3. On représente des personnes déterminées
5.4. On représente je
5.5. On représente le pronom réfléchi soi
6. Les pronoms adverbiaux y, en
6.1. Caractéristiques
6.2. Y, en, pronoms personnels
6.3. Emploi de y, en : inanimés et animés
6.4. Y / en dans une phrase négative
6.5. Y / en utilisés dans certaines expressions
Remarques finales
Exercices
1. GÉNÉRALITÉS
Les pronoms personnels représentent les trois personnes
grammaticales, trois niveaux dans la communication.
Première personne : je, nous, la (les) personne (s) qui parle (nt).
Deuxième personne : tu, vous (Vd.), la personne à qui l’on parle.
Troisième personne : il (s), elle (s), la (les) personne (s), l’objet, la
notion dont on parle.
Il faut ajouter le pronom indéfini on, très utilisé dans le français
actuel pour les personnes. Ce pronom fera l’objet d’un paragraphe spécial
dans ce chapitre.

Les pronoms personnels adoptent différentes formes selon qu’ils


sont :
Cf. § 3
Conjoints : ils font partie du groupe du verbe.
Cf. § 4
Sujets : par exemple je, tu, ils, vous, on.
Compléments : par exemple me, te, leur.
Disjoints : séparés du verbe, ils ont un fonctionnement autonome
(moi-même, sur moi, à moi, sans eux, pour nous).
Pour l’hispanophone l’emploi de deux pronoms différents,
conjoints ou disjoints, suppose un véritable problème. Fixez votre
attention sur les exemples proposés :
Donne-moi son numéro de téléphone pour que je puisse l’appeler.
Dame su número de teléfono para que pueda llamarle.
Lui et moi, nous vivons dans un stress continu.
Él y yo vivimos con un estrés continuo.
Je voyage autant qu’eux. Et toi ?
Viajo tanto como ellos. ¿Y tú?
142 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

2. TABLEAU GÉNÉRAL DES FORMES CONJOINTES


ET DISJOINTES

FORMES CONJOINTES (§ 3) DISJOINTES


C.O.D. (§ 4)
SUJET C.O.D. C. IND
C. IND

Je Me / M’ Moi
Tu Te / T’ Toi
SINGULIER
Il Le / L’ Lui / Soi
Se / S’ Lui
Elle La / L’ Elle / Soi

Nous Nous Nous


Vous Vous Vous
PLURIEL
Ils Eux
Les Se / S’ Leur
Elles Elles

INDÉFINI On Soi

3. FORMES CONJOINTES
3.1. Tableau
FORMES CONJOINTES
C.O.D.
SUJET C.O.D. C. IND.
C. IND.

Je Me / M’
Tu Te / T’
SINGULIER
Il Le / L’
Se / S’ Lui
Elle La / L’

Nous Nous
Vous Vous
PLURIEL
Ils
Les Se / S’ Leur
Elles

INDÉFINI On
LES PRONOMS PERSONNELS 143

3.2. Caractéristiques et variations morphologiques


Regardez les pronoms sur le tableau au fur et à mesure que vous
lisez les explications.
■ Je, me, te, le / la, se perdent leur voyelle finale devant une voyelle ou
un h muet. C’est le phénomène de l’élision : j’, m’, t, l’, s’.
Ne pas
J’ai un petit chat ravissant, mais je dois l’offrir à confondre :
quelqu’un car je ne peux m’en occuper. Les pronoms
personnels (c.o.d.)
Tengo un gatito monísimo, pero se lo tengo que regalar a
le, la, les + verbe
alguien porque no puedo ocuparme de él. avec les articles le,
la, les + substantif
Agnès et Francine s’appellent tous les jours, et s’envoient (le nez, la dent, les
des tas de sms. analyses)
Agnès et Francine se llaman todos los días y se mandan Cf. ch. 2.
montones de sms. Les articles

■ Les est la marque du pluriel sous une forme unique pour le


masculin et le féminin.
Ces billets, vous devez les prendre la semaine prochaine.
Estos billetes, los tiene que recoger sin falta la semana que viene.
Les dates de vos examens, marquez-les tout de suite.
Las fechas de sus exámenes, apúntenlas enseguida.

■ Tu est pronom conjoint (à ne pas confondre avec le


pronom disjoint toi). Cf. § 4
Formes disjointes
— Tu rentres toujours chez toi (pronom disjoint) pour
déjeuner ?
—¿Vuelves siempre a casa para comer?

■ Tu opposé à vous (Usted).


Tutoyer (dire tu) ou vouvoyer (dire vous).
Le français tutoie moins fréquemment son interlocuteur que
l’espagnol.
On dit vous à une personne que l’on ne connaît pas, ou bien par
respect, par politesse.

Attention à l’accord des éléments concernés par ce « vous de


politesse » masculin ou féminin singulier.
Vous 2ème personne du pluriel suppose l’accord avec tous les autres
éléments de la phrase.
144 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

• Vous êtes fâchée, madame Dupin ? (Tu es fâché / fâchée).


¿Está Vd. enfadada señora Dupin?
• Vous êtes très occupé monsieur Hébert ?
¿Está muy ocupado señor Hébert?
• Vous êtes disposés à signer, Messieurs ?
¿Están Vds. dispuestos a firmar, señores?

Comparez avec :
• Vous êtes prêts à partir les enfants ?
¿Niños, estáis listos para salir?

■ Il / ils, elle / elles.


Ces pronoms sujets conjoints ne doivent pas être confondus avec
les formes disjointes lui / elle, eux / elles.
Elle (conjoint) ne fait pas de bruit, elle (disjoint), au moins.
Ella no hace ruido, por lo menos.
Ils (conjoint) ne font pas de bruit, eux (disjoint), au moins.
No hacen ruido, ellos, por lo menos. (Por lo menos, ellos no hacen
ruido).

■ Il pronom impersonnel.
Il ne représente ni une personne ni une chose. C’est un pronom
placé devant les verbes impersonnels.
Il pleut.
// Llueve.
Il faut travailler sérieusement.
// Hay que trabajar seriamente.

■ Lui / leur (pronoms conjoints c.o.ind).


Lui est la forme unique pour le masculin et le féminin
singulier.
Leur est la forme unique pour le pluriel.
J’ai parlé avec Karine ; je lui ai proposé de déjeuner avec elle jeudi
prochain.
Hablé con Karine; le propuse que comiéramos juntas el jueves que
viene.
J’ai parlé avec Christophe, je lui ai proposé...
Hablé con Christophe, le propuse…
LES PRONOMS PERSONNELS 145

Elle a écrit à ses amies pour leur demander si elles viendront à son
mariage.
Ha escrito a sus amigas para preguntarles si vendrán a su boda.
Elle a écrit à Frédéric et à Bertrand pour leur demander si ...
Ha escrito a Frédéric y a Bertrand para preguntarles si...

Ne confondez pas leur pronom personnel avec leur adjectif


possessif. Cf. ch. 4. Les adjectifs et les pronoms possessifs.

Revoyez ces exemples d’adjectifs possessifs :


Leur (son) ami / leurs (ses) amis. Su amigo / sus amigos.
Leur (sa) soeur / leurs (ses) soeurs. Su hermana / sus hermanas.
Leur (son) espoir / leurs (ses) espoirs. Su esperanza / sus
esperanzas.
Ils ont rangé leurs affaires. Il a rangé ses affaires.
Han guardado sus cosas. Ha guardado sus cosas.

Comparez les pronoms personnels et les adjectifs possessifs


dans les phrases suivantes :
Je leur (c.o.ind.) ai demandé des nouvelles de leur (adjectif
possessif) ami anglais et aussi de leurs amis chiliens.
Les he preguntado por su amigo inglés y también por sus amigos
chilenos.
Je lui (c.o.ind.) ai demandé des nouvelles de son (adjectif possessif)
ami.
Le he preguntado por su amigo.

Leur pronom personnel, ne prend jamais d’s.


Il leur (à eux / à elles) donne de bonnes nouvelles.
Les da buenas noticias.

Du côté de l’espagnol :
• L’emploi emphatique des pronoms le, la,… en espagnol ne se
traduit pas en français.
Le regalé un disco a mi hermana.
J’ai offert un disque à ma soeur.
Me lo ha contado todo tu hermano.
Ton frère m’a tout raconté.
146 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ Se / s’.
Pronom personnel réfléchi (ou réciproque) de 3ème personne
singulier / pluriel. Le pronom se perd sa voyelle finale devant
une voyelle ou un h muet → s’.
Il s’habitue à son nouveau travail.
Se acostumbra a su nuevo trabajo.
Elle s’habille toujours en Chanel.
Se viste siempre de Chanel.
Soi est le pronom disjoint correspondant.
Qu’on est bien chez soi ! Cf. § 4
¡Qué a gusto está uno en su casa! Formes disjointes

Chacun chez soi et Dieu pour tous.


Cada uno en su casa y Dios en la de todos.

3.3. Les pronoms personnels sujets Cf. ch. 13


Le verbe
Le pronom sujet est obligatoire en français pour
indiquer la personne dont il s’agit. Il doit toujours accompagner le
verbe :
Le français a besoin de je, tu, il, on... pour distinguer les personnes à
l’oral.
Observez les verbes suivants dans leur réalisation graphique et
phonétique et comparez avec l’espagnol :

Je chante canto

Tu chantes cantas
[ʃɑ́t]
Il / Elle chante canta

Ils / Elles chantent cantan

Je fais hago

Tu fais [fέ] haces

Il / Elle fait hace


LES PRONOMS PERSONNELS 147

3.4. Les pronoms personnels compléments d’objet direct


(c.o.d.) et d’objet indirect (c.o.ind.)

3.4.1. Formes

Dans le tableau des formes conjointes (3.1). vous remarquez des


formes identiques réunies sous le titre conjoint C.O.D. / C.O.IND. et des
formes différentes pour les deux types de compléments : C.O.D. d’une
part, et C.O.IND. d’autre part.

Les formes DIFFÉRENTES affectent la 3ème personne du singulier et


du pluriel.
Pour utiliser le pronom adéquat le, la, les ou lui, leur, il est
indispensable de connaître le régime des verbes. Certains se
construisent avec la préposition à (construction indirecte) : donc les
pronoms employés seront lui / leur.
Avant de choisir le pronom personnel, il faut toujours se demander s’il
s’agit d’une construction directe ou indirecte.

Observez plusieurs exemples de construction indirecte. C’est une


construction très difficile pour l’hispanophone.
Je parle à nos amis de ce voyage. Je leur parle de ce voyage.
Hablo a nuestros amigos de este viaje. Les hablo de este viaje.
Estelle demande à Cécile de passer par la pharmacie. Elle lui
demande de passer par la pharmacie.
Estelle le pide a Cécile que pase por la farmacia. Le pide que pase por la
farmacia.
J’ai téléphoné au concierge hier. Je lui ai téléphoné hier.
Llamé al portero ayer. Le llamé ayer.

3.4.2. Place des pronoms personnels compléments

■ Même construction que l’espagnol.


 Verbes à un temps personnel.
• Avec un pronom.
Je le demande.
Lo pido.
148 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Nous les prenons.


Los cogemos.
Ils leur donnent beaucoup d’argent.
Les dan mucho dinero.

• Avec deux pronoms (sauf 3ème pers. sing / pluriel)


Tu me le diras.
Me lo dirás.
Nous vous les prêtons.
Nosotros os los prestamos.
Ils nous les envoient.
Nos los mandan.

 Verbes à l’impératif.
• Avec un pronom de 1ère / 2ème personne.
• Forme affirmative.
Conduis-moi à l’aéroport.
Llévame al aeropuerto.
Prends de la tarte, sers-toi.
Coge tarta, sírvete.
Assieds-toi ici, près de moi.
Siéntate aquí, cerca de mí.

Remarquez l’emploi des pronoms disjoints : moi, toi.

• Forme négative.
Ne me conduis pas à la gare, je prends un taxi.
No me lleves a la estación, cojo un taxi.
Ne te sers pas tant de tarte, pense aux autres.
No te pongas tanta tarta, piensa en los demás.
Ne t’assieds pas par terre.
No te sientes en el suelo.
LES PRONOMS PERSONNELS 149

Rappelez-vous les pronoms personnels compléments


indirects.
Téléphone-lui demain à première heure.
Llámale mañana a primera hora.
Donne-leur du temps pour finir ce travail.
Dales tiempo para acabar este trabajo.

■ Construction différente
 Verbes à un temps personnel.
• Avec deux pronoms : 3ème pers. sing. / pluriel
Il y a inversion des deux pronoms pour des raisons
euphoniques.
Tu le lui diras quand tu le sauras (si tu peux venir).
Se lo dirás cuando lo sepas (si puedes venir).
Nous les leur donnerons quand ils reviendront en Europe (les
photos).
Se las daremos cuando vuelvan a Europa (las fotos).

 Verbes à l’impératif.
• Avec deux pronoms.
Le pronom indirect est TOUJOURS en seconde position.
Dis-le-moi (ton secret).
Dímelo (tu secreto).
Envoie-les-nous (les photos)
Mandánoslas (las fotos)
Donne-la-lui (la clé de ton bureau)
Dásela (la llave de tu despacho).

 Verbes à l’infinitif.
• Un ou deux pronoms, ils seront toujours placés devant le
verbe.
Le demander, les prendre, leur donner ...
Pedirlo, cogerlos, darles...
Me le dire, nous les offrir, vous l’envoyer ...
Decírmelo, regalárnoslos, enviároslo...
150 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ Récapitulation générale de la place des pronoms personnels


compléments

CAS GÉNÉRAL TROISIÈME PERSONNE

1
me le 2
te la
2 les 1 lui
nous
l’ leur
vous

2
moi
nous
1 C.O.IND. lui IMPÉRATIF AFFIRMATIF
2 C.O.D.
leur

4. FORMES DISJOINTES

4.1. Tableau

SINGULIER PLURIEL INDÉFINI

Moi Nous
Toi Vous
Lui Eux
Elle Elles
SOI

4.2. Caractéristiques
Les formes disjointes sont composées de :
Formes identiques aux pronoms conjoints : lui, elle, elles, nous, vous.
Formes différentes : moi, toi, soi, eux.
LES PRONOMS PERSONNELS 151

Ces formes ne s’emploient jamais comme sujet du verbe.


Toi, tu as de la chance, tu voyages souvent.
Tú tienes suerte, viajas mucho.
Nous, si nous voulons une voiture, nous devons faire des économies.
Nosotros, si queremos un coche, tenemos que ahorrar.
Eux, ils font partie de cette chorale depuis longtemps déjà.
Ellos forman parte de este coro desde hace ya tiempo.

REMARQUES
La présence d’une forme disjointe à côté d’un pronom conjoint
renforce le sujet. N’oubliez pas que le pronom sujet est toujours
obligatoire en français, car il indique la personne du verbe
Cf. §. 3.3
(c’est l’indicateur désinentiel du verbe ).

4.3. Quelques emplois de formes disjointes


■ Après une préposition.
Ne pas confondre
C’est à moi. avec :
Es mío. C'est moi qui ai
télephoné.
Il fait chaud chez eux. Soy yo quien ha
Hace calor en su casa. llamado

■ Après un présentatif.
C’est moi qui irai vous chercher à la gare.
Yo misma (soy yo quien) le iré a buscar a la estación. Français Familier :
c’est nous, c’est vous
Ce sont eux qui ont décidé de ne pas signer l’accord. C’est eux
Son ellos los que han decidido no firmar el acuerdo.

■ Dans une construction comparative.


Elle est beaucoup plus affectueuse que lui.
Es mucho más cariñosa que él.

■ Lorsque le pronom est employé seul ou en position détachée.


Qui va faire ce travail ? Pas moi !
¿Quién va a hacer este trabajo? ¡Yo no!
Elle est vraiment formidable, elle ...
Ella es realmente estupenda...
152 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ Lorsqu’il est uni à un autre mot par un agent de coordination.


Ni lui ni eux n’ont été sélectionnés pour ce travail.
Ni él ni ellos han sido seleccionados para este trabajo.

■ Lorsque le pronom est renforcé comme dans :


moi aussi, toi non plus, eux-mêmes, lui-même ...
François est inquiet, moi aussi.
François está preocupado, yo también.

4.4. Le pronom soi


Soi est le pronom correspondant aux formes de certains pronoms
indéfinis sujets : on, personne, chacun, ceci, cela (ça).
C’est fatigant de recevoir chez soi (cela est fatigant).
Recibir en casa es cansado (recibir invitados en casa resulta cansado).
Cela va de soi.
(Esto se da) por supuesto.
Chacun travaille pour soi (-même).
Cada uno trabaja para sí (mismo).

5. LE PRONOM INDÉFINI ON
Le pronom indéfini on, dans sa fonction de pronom Cf. ch. 9
personnel peut remplacer presque toutes les personnes. Les adjectifs et les
pronoms indéfinis.
C’est un pronom très utilisé dans le langage courant,
sorte de pronom « passe-partout ».
On va souvent au cinéma le dimanche après-midi.
Solemos ir al cine los domingos por la tarde.
On est toujours suivi d’un verbe à la troisième personne du singulier.

On a bu du champagne à Noël.
Bebimos champán en Navidad.

5.1. On représente nous = moi et les autres


On dîne très peu mon mari et moi.
Mi marido y yo cenamos muy poco.
LES PRONOMS PERSONNELS 153

Quand on est arrivés (mes amis et moi) on a sonné longtemps,


mais il n’y avait personne.
Cuando llegamos (mis amigos y yo) estuvimos llamando un buen
rato, pero no había nadie.

5.2. On représente il(s), elle(s), quelqu’un : sujet vague


Ce cas correspond à l’emploi courant de se ou de uno en espagnol.
On cuisine au beurre en France (les gens).
En Francia se cocina con mantequilla.
On fait un petit déjeuner copieux en Angleterre.
En Inglaterra se desayuna mucho.
Quand on est jeune, on ne sait pas ; quand on est vieux, on sait mais
on ne peut plus.
Cuando uno es joven, no sabe; cuando uno es viejo, uno sabe pero ya
no puede.

5.3. On représente des personnes déterminées, tout à fait


identifiées
Les possibilités de traduction en espagnol sont plus larges.
On n’est pas très organisé, dans cette maison (la famille qui y vit).
En esta casa no son muy organizados (la familia que vive en ella).
On m’a offert une montre pour mon anniversaire (mon mari ).
Me han regalado un reloj para mi cumpleaños (mi marido).

5.4. On représente je
On désigne celui qui parle (français courant).
On fait ce qu’on peut (moi... je ne peux pas faire mieux).
Se hace lo que se puede (yo no lo puedo hacer mejor).
Est-ce que tu peux me prêter la voiture ? On verra (je).
¿Puedes prestarme el coche? Ya veremos (yo).

5.5. On représente le pronom réfléchi soi


Cf. § 4.4.
On a toujours besoin d’un plus petit que soi. Le pronom soi
Siempre se necesita a alguien más pequeño que uno.
154 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Qu’on est bien chez soi !


¡Qué bien se está en casa! (en la casa de uno).

Liaison
La liaison a lieu lorsque on est suivi d’une voyelle ou d’un
« h muet ».
On∪ira passer nos vacances en Finlande.
Iremos a pasar las vacaciones a Finlandia.
On∪écoute beaucoup la radio le matin.
Se oye mucho la radio por la mañana.

Confusions.
Il ne faut pas confondre on avec ont, 3 ème personne du verbe
avoir (ils ont).
On a tout ce qu’il nous faut.
Tenemos todo lo que necesitamos.
Ils ont tout ce qu’il leur faut.
Tienen todo lo que necesitan.

6. LES PRONOMS ADVERBIAUX Y, EN Cf. ch. 11.


Les adverbes
6.1. Caractéristiques § 2.3

Y et en sont appelés pronoms adverbiaux parce qu’ils peuvent être :


soit pronoms personnels, soit adverbes de lieu.
Dans les deux cas, ils remplacent des groupes nominaux
précédés des prépositions à ou de :

À Y
DE EN

Ils pensent à leur voyage au Brésil. Ils y pensent.


Piensan en su viaje a Brasil. Piensan en él, en ello. Fonction
de pronom
Ils parlent de leur voyage. Ils en parlent. personnel.
Hablan de su viaje. Hablan de él, de ello.
LES PRONOMS PERSONNELS 155

Ils vont au Brésil. Ils y vont.


Van a Brasil. Van allí. Fonction
d’adverbe
Ils reviennent du Brésil. Il en reviennent. de lieu.
Vuelven de Brasil. Vuelven de allí.

6.2. Y, en, pronoms personnels


Tenez compte du complément que remplace chaque pronom.

Le pronom Y remplace À (AU, AUX)


+
C.O.IND. (choses)

— Réponds tout de suite à sa lettre s’il te plaît. — J’y réponds tout de


suite.
—Contesta enseguida a su carta. —La contestaré enseguida.
Je réfléchis à la meilleure solution possible. J’y réfléchis.
Estoy buscando la mejor solución posible. La estoy buscando.

Le pronom EN remplace DE (Du/Des)


+
C.O.IND. (choses)

Les enfants parlent encore de cette fête. Ils en parlent encore.


Los niños hablan todavía de esa fiesta. Todavía hablan de ella.
— Allez tirer de l’argent au distributeur. — Mais non ! Je n’en ai pas
besoin.
—Vaya al cajero a sacar dinero. —¡Que no! No lo necesito.

6.3. Emploi de y, en : inanimés et animés


■ La norme recommande l’usage des pronoms y et en lorsque le
groupe nominal à remplacer correspond à des choses
(inanimés).

Je réfléchis à, à l’, au, aux + CHOSE ⇒ J’y réfléchis.

Je réfléchis à mon rendez-vous de demain. J’y réfléchis.


Pienso en mi cita de mañana. Pienso en ella.
156 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Il parle de, d’, de l’, de la, des + CHOSE ⇒ Il en parle.

Il parle de son safari. Il en parle.


Habla de su safari. Habla de él.

■ L’usage courant utilise les pronoms y et en dans le cas des


personnes.
Je pense souvent à cette personne extraordinaire.
J’y pense souvent.
Pienso en ella muchas veces.
Christine s’occupe d’enfants malades. Elle s’en occupe.
Cristina está al cuidado de niños enfermos. Ella misma los cuida.

6.4. Y / en dans une phrase négative


Les pronoms y et en sont toujours placés avant le premier
élément verbal.
Nous n’y allons pas souvent.
No vamos con frecuencia (allí).
Je n’en achète pas beaucoup.
No suelo comprar mucho (de ello).

6.5. Y / en utilisés dans certaines expressions


Ils ont perdu leur valeur grammaticale
S’en aller :
Tu t’en iras quand tu voudras.
Te irás cuando quieras.
Ne t'en va pas.
¡No te vayas!

S’y connaître :
Il s’y connaît en la matière.
Está versado en la materia.
Et d’autres expressions comme : il y a (hay); ça y est (ya está).
LES PRONOMS PERSONNELS 157

REMARQUES FINALES
Il faut répéter le pronom sujet :
■ Avant un deuxième verbe.
Tu te trompes si tu attends que je fasse le premier pas.
Te equivocas si // esperas que dé yo el primer paso.

■ Après un pronom relatif et une conjonction.


Les questions qu’elle se posait ne servaient à rien.
Las preguntas que // se planteaba no servían para nada.
Je doute que tu me dises la vérité.
Dudo que // me digas la verdad.

 Dernières remarques concernant le trait d’union avec les


pronoms personnels.

On met un trait d’union :


■ Quand il y a inversion du pronom personnel
Que fais-tu ? / ¿Qué haces?
Prête-le-moi / Préstamelo.
Viens ici, dit-il / Ven aquí, dijo él.

■ Avec les pronoms adverbiaux y et en à l’impératif


Allez-y ; prends-en.
À l'impératif également :
Pour les verbes finissant par -e, on ajoute un -s avant le trait
d’union :
Donnes-en ; penses-y.

■ Avec les pronoms conjoints suivis de même :


Moi-même ; lui-même ; eux-mêmes.

■ Il y a un double trait d’union à l'impératif


Dans le cas de deux pronoms personnels compléments :
Dis-le-nous ; allez-vous-en (partez).
158 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ On place un t euphonique de liaison entre le verbe et le sujet.


Fernand a-t-il bien pris son passeport ?
¿Seguro que Fernand ha cogido su pasaporte?
— Excuse-moi, ajouta-t-il.
—Discúlpame, añadió.
— Va-t-en
—Vete.
EXERCICES. Chapitre 7
LES PRONOMS PERSONNELS

I. Remplacez les mots en italique par les pronoms personnels


conjoints le, la, les, l’ (fonction de complément d’objet direct) :
Ex. : As-tu vu les hirondelles hier soir ?
Les as tu vues hier soir ?
1. Vous préviendrez Sophie demain matin.
2. Je rencontre cette personne tous les jours dans le métro.
3. Avez-vous terminé votre travail ?
4. Il répète son rôle tous les soirs.
5. Tu vas abîmer cette revue si tu n’en prends pas soin.
6. Il faudrait améliorer ces programmes de radio.
7. Je vais payer ce billet tout de suite.

II. Même exercice avec lui, leur (fonction de complément d’objet


indirect) :
Ex. : Ils demandent à leurs étudiants de lire ce livre en premier.
Ils leur demandent de lire ce livre en premier.
1. Elle a fait part au directeur de sa surprise.
2. Il raconte à sa femme les détails du voyage.
3. Je conseille toujours aux visiteurs d’aller voir Versailles.
4. Stéphane a offert à Marie un joli foulard.
5. La compagnie d’aviation garantit à ses passagers un vol sans retards.
6. François explique à sa soeur les raisons de son départ.
7. Il faudra rendre visite à Grand-mère pour son anniversaire.

III. Même exercice avec le, la, les, l’ / lui, leur :


Ex. : Les rescapés apportent leurs témoignages aux journalistes.
Les rescapés leur apportent leurs témoignages.
1. Ils répondront par courrier à Pierre.
160 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

2. Les historiens contestent l’authenticité de ces documents.


3. Elle remet des lettres au facteur pour qu’il les poste.
4. Il oublie toujours son nouveau numéro de téléphone.
5. Où ai-je laissé mon agenda ?
6. Où est-ce que je pose ces fleurs ?
7. J’ai vu mon frère pendant les vacances de Pâques.
8. Répondez à ces clients par écrit.
9. Ne parlez pas de cette affaire au directeur.
10. Ils habitent cette nouvelle maison depuis peu.

IV. Complétez les phrases suivantes avec le pronom qui convient :


Ex. : Tu es arrivé en retard. J'ai raté mon train à cause de toi.

1. C’est Pierre qui ira chercher nos amis à la gare ; il n’y a que (...) de
libre.
2. Donne-(...) [à Luc et à Jeanine] ton numéro de compte bancaire.
3. Jacques et (...) vous êtes comme des frères.
4. J’en sais moins que (...) [Daniel] sur le sujet.
5. Tu travailles autant qu’ (...) [Irène et Alex].
6. Tu conduis bien ; avec (...) je n’ai pas peur.
7. Didier ne peut pas venir ; tant pis, nous irons sans (...).

V. Ce tableau présente 2 colonnes de verbes que vous mettrez à la


première personne de l’impératif et 8 substantifs que vous devrez
remplacer à chaque fois par le pronom complément d’objet direct
(C.O.D.) correspondant, accompagné du pronom personnel
complément d’objet indirect (C.O.IND.) qui convient pour chaque cas :

VERBE IMPÉRATIF + C.O.D. + C.O.IND.

Ex. : (La caméra) : Donne-la-moi / montre-la-lui.

DONNER MONTRER
La caméra à moi à Pierre
Les livres à lui à Jeanne
Ses tableaux à nous à moi
L’argent à elle à Eric /Anne
Les vêtements à elle à lui
La voiture à elles à elle
L’objet à lui à elles
Ce timbre à elle à moi
LES PRONOMS PERSONNELS 161

VI. Même exercice avec la troisième personne de l’impératif (vous) :


Ex. : (La valise) : Apportez-la-leur / Rangez-la-lui

APPORTER RANGER
La valise à eux à Francine
Les livres à elle à moi
Ses documents à Jean à elles
Les vêtements à nous à eux
Les passeports à nous à elle
La boîte à moi à nous
L’échelle à lui à moi
Le calendrier à nous à elles

VII. Transformez les phrases suivantes en remplaçant le texte entre


crochets par les 2 pronoms personnels adéquats. N’oubliez pas
l’inversion des pronoms en français à la troisième personne du
singulier / pluriel, pour des raisons d’euphonie :
Ex. : Nous empruntons les DVDs [à Pierre] / Nous les lui empruntons.

VERBE + C.O.D. + C.IND.

1. Ils donnent ces adresses [à Pierre et à Jackie].


2. J’offrirai les dernières roses du jardin [à vous].
3. Ils achètent une superbe moto [à Hélène].
4. Vous communiquez la nouvelle [à vos amis].
5. Le directeur promet un bon salaire [à l’employé].
6. Ce candidat offre des garanties [aux électeurs].

VIII. Transformez les phrases suivantes en utilisant « il faut ». N’oubliez


pas de changer le mode du verbe :
Ex. : Nous les lui empruntons.
Il faut les lui emprunter.

IL FAUT + C.O.D. + C.IND. + VERBE

1. Ils les leur donnent.


2. Vous nous les proposez.
3. Il te l’apprend.
4. Je vous les offrirai.
5. Ils la lui achètent.
6. Vous la leur communiquez.
7. J’aimerais le leur raconter.
8. On ne le lui a pas dit.
162 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

IX. Remplacez les mots soulignés par le présentatif c’est... qui / que... et
utilisez les pronoms disjoints qui conviennent :
Ex. : Les enfants pleurent / Ce sont eux qui pleurent.
Ton oncle nous a écrit / C’est lui qui nous a écrit.
1. J’appelle Jean/ C’est (...) qui appelle Jean.
2. Les inondations ont dévasté toute la région. / Ce sont (...) qui ont
dévasté toute la région.
3. Tu vas voir Régine et Jeanne à Paris./ Ce sont (...) que tu vas voir.
4. Les employées ont choisi leur représentante. / Ce sont (...) qui ont
choisi leur représentante.
5. Il veut te voir immédiatement. / C’est (...) qui veut te voir
immédiatement.
6. Je vous confirmerai la date du rendez-vous. / C’est (...) qui vous
confirmerai la date du rendez-vous.
7. Je lui donne de l’argent pour faire les courses. / C’est (...) qui lui
donne de l’argent pour faire les courses.

X. Complétez les phrases suivantes par on ou par ont :


1. (...) ne compte plus les accidents arrivés à ce carrefour.
2. Le directeur leur a dit qu’ils (...) des progrès à faire.
3. Il faut qu’(...) en parle à Sylvain.
4. Est-ce qu’(...) t’a invité au repas de fin d’année ?
5. Mes collègues ne m’(...) pas encore répondu.
6. (...) ne sait jamais...
7. Ils (...) reçu leurs notes de ce trimestre.
8. (...) dit que les élections ont été truquées.

XI. Utililisez en ou y pour remplacer les mots en italique :


1. Vous réfléchissez longuement à la meilleure solution / Vous (...)
réfléchissez longuement.
2. Il faudrait consacrer plus de temps à ce projet / Il faudrait (...)
consacrer plus de temps.
3. Jean participe au marathon de New york cette année / Jean (...)
participe cette année.
4. Vous devriez vous charger de ces travaux / Vous devriez vous (...) charger.
5. L’établissement s’occupe de toutes les inscriptions / L’établissement
s’(...) occupe.
6. Ne t’approche pas trop du bord de la piscine / Ne t’ (...) approche pas trop.
7. Cet homme se consacre corps et âme à la politique / Cet homme
s’(...) consacre corps et âme.
8. J’ai bien envie de prendre quelques jours de vacances / J’ai bien
envie d’(...) prendre.
9. Mélanie s’intéresse beaucoup à la peinture / Mélanie s’ (...) intéresse
beaucoup.
10. Elle vient juste de s’apercevoir du vol de ses bijoux / Elle vient juste
de s’(...) apercevoir.
11. Nous devons retirer de l’argent du distributeur / Nous devons (...) retirer.
CHAPITRE 8
LES PRONOMS RELATIFS

1. Tableau général
1.1. Formes simples
1.1.1. Qui : Sujet du verbe dans la phrase suivante
1.1.2. Qui : Complément d’objet indirect
1.1.3. Que : c.o.d. du verbe dans la phrase suivante
1.1.4. Exemples comparatifs
1.2. Dont (cuyo, cuya)
1.3. Où
1.3.1. Complément de lieu (avec ou sans mouvement)
1.3.2. Complément de temps
1.4. Quoi
2. Formes composées
Exercices
1. TABLEAU GÉNÉRAL

TABLEAU GÉNÉRAL DES PRONOMS RELATIFS

Simples qui, que, quoi, dont, où

Composés lequel, laquelle, lesquels, lesquelles

Contractés auquel, duquel,


auxquels, desquels,
auxquelles, desquelles

ANIMÉS / NON ANIMÉS

QUI QUE DONT


DE + Complément

SUJET C.O.IND. C.O.D. attribut plusieurs fonctions

NON ANIMÉS
(compléments)

OÙ QUOI

lieu temps Préposition + complément


166 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

ATTENTION !
Que est la forme UNIQUE du pronom relatif en espagnol pour le sujet
et l’objet.
Le français, par contre, utilise DEUX FORMES; une pour le sujet et
une autre pour l'objet.

1.1. Formes simples


QUI (sujet) / QUE (c.o.d).

1.1.1. Qui. Sujet du verbe dans la phrase suivante

Qui représente le mot antérieur. Il est SUJET du verbe dans la


phrase suivante :

J’aime les tableaux qui sont exposés dans cette galerie.


sujet verbe

Me gustan los cuadros que están expuestos en esta galería.

Les enfants regardent le chat qui joue au soleil.


sujet verbe

Los niños miran al gato que juega al sol.

L’antécédent peut être :

■ Un nom ou un groupe de noms.


Les études universitaires qui sont utiles pour ce travail figurent dans le
guide.
Los estudios universitarios que se necesitan para este trabajo figuran
en la guía.
Attention à l'accord
du verbe avec le
■ Un pronom personnel ou un démonstratif. pronom personnel :
J'ai téléphoné
C’est moi qui ai téléphoné hier. Tu as téléphoné
Fui yo quien llamó ayer. C'est moi qui ai
raison
Cette personne, c’est celle qui est déjà venue la semaine C’est toi qui as
dernière. raison
Esta persona es la que vino ya la semana pasada. Cf. ch. 3. § 2.3.2
LES PRONOMS RELATIFS 167

1.1.2. Qui. Complément d’objet indirect (à qui, pour qui)


Voilà la personne à qui je dois remettre ces documents.
Ésta es la persona a la que tengo que entregar estos documentos.

1.1.3. Que représente le mot antérieur. Il est C.O.D. du verbe


dans la phrase suivante
J’aime les tableaux que cet artiste expose dans cette galerie.
c.o.d. sujet
Me gustan los cuadros que expone este artista en esta galería.

Le chat que mon père m’a offert a disparu.


c.o.d. sujet
El gato que me regaló mi padre ha desaparecido.

1.1.4. Exemples comparatifs

Les visiteurs contemplent l’exposition enthousiasmés.


Les bibliothèques QUI
ferment au mois d’août.
Les synthèses SUJET
permettent une vision rapide.
Vous étudiez la linguistique.
Celles travaillent à l’extérieur.

Les visiteurs l’exposition enthousiasme.


Les bibliothèques QUE nous trouvons fermées au mois d’août.
Les synthèses C.O.D. tu devras élaborer.
Vous la linguistique intéresse.
Celles leur employeur exploite.

REMARQUES
■ Le relatif qui ne s’élide jamais.
Les enfants qui habitent à la montagne... → Les enfants qui y
habitent. Los niños que viven en la montaña... → Los niños que
viven allí.
L’avion qui atterrit à huit heures (qu’il).
El avión que aterriza a las ocho.
Comparez avec :
Les enfants qu’un autocar prend tous les matins.
Qu’ = que > C.O.D.
Los niños a los que recoge un autocar todas las mañanas.
168 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ Qui a la fonction de sujet dans la phrase suivante donc, après qui


ne mettez jamais de pronom personnel.
J’ai un cousin qui // parle très bien le chinois.
Tengo un primo que habla muy bien el chino.
Je suis émue de cette amitié qui // résiste au temps.
Me conmueve esta amistad que resiste al tiempo.
Il faut récupérer l’information qui // (qu’elle) s’est perdue.
Hay que recuperar la información que se ha perdido.

■ Que a la fonction de c.o.d. dans la phrase suivante donc, après


que il faudra toujours un sujet pour accompagner le verbe :
As-tu des nouvelles de ce cousin qui // parlait très bien chinois et
que nous avions revu l’année dernière ?
¿Tienes noticias de ese primo que hablaba chino tan bien y al que
volvimos a ver el año pasado?
L’information que nous avons perdue doit être récupérée.
La información que hemos perdido debe ser recuperada.

Fixons notre attention pour éviter les confusions :


1. Emploi erroné de qui (sujet) et de que (c.o.d.).
2. Non élision de qui.
(Les enfants qui habitent...)
Élision de que.
Les enfants qu’un autocar prend...
3. Confusions de ces relatifs avec la conjonction que.
On pense que (conjonction) les femmes qui (relatif sujet)
travaillent dehors sont très actives.

1.2. Dont (cuyo, cuya)

DONT

DE + Complément

plusieurs fonctions
LES PRONOMS RELATIFS 169

Dont remplace un complément introduit par la préposition de


(du, de la, des).

dans toutes ses fonctions

La traduction de ce relatif est très complexe puisqu’elle dépend du


contexte. Remarquez bien les différentes options que nous vous
proposons.
Le fils du voisin est médecin. Tu peux le prévenir ?
Tu peux prévenir le voisin dont le fils est médecin ?
¿Puedes avisar al vecino que tiene un hijo médico? (cuyo hijo es
médico)
Hervé se méfie des promesses d’Alain (elles lui font peur).
Les promesses d’Alain dont Hervé se méfie ….
Hervé no se fía de las promesas de Alain (le dan miedo).
Las promesas de Alain de las que no se fía Hervé, le dan miedo.
La voiture de Mireille a disparu. Celle-ci est furieuse.
Mireille dont la voiture a disparu est furieuse.
Mireille, cuyo coche ha desaparecido, está furiosa.

REMARQUES
■ Dont complément de nom :
Le groupe nominal suivant est toujours accompagné de l’article.
Mireille dont la voiture… Mireille cuyo coche...

■ La présence de dont dans une phrase n'altère pas l'ordre de celle-ci.


Ces otages dont nous ignorons la cachette...
Estos rehenes cuyo paradero ignoramos...
Remarquez que l'espagnol « colle » le complément immédiatement
après le relatif.

■ Dont remplace exclusivement un complément introduit par la


préposition de (du, de la, des) :
De + ...
Revoyez les exemples vus antérieurement :
Le fils du voisin... le voisin dont le fils...
Il se méfie des promesses d’Alain...
Les promesses... dont il se méfie...
170 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

À l’oral.
Ne confondez pas les mots suivants qui sont d’une grande
proximité phonique :
• Dont avec donc (conjonction de coordination)
Je ne comprends pas le problème, donc il faudra qu’on me le
réexplique.
No comprendo el problema, por lo tanto tendrán que
volvérmelo a explicar.
Je ne comprends pas ce problème dont il faudra qu’on me
redonne l’explication.
No comprendo este problema cuya explicación me tendrán
que volver a repetir.
• Dont avec dans (lequel, laquelle, lesquels, lesquelles...),
dont [dɔ̃] dans [dɑ̃] à cause de leur contigüité phonique :
J’ai mes brasseries favorites dans lesquelles (dont) je
rencontre des tas de gens.
Tengo mis tabernas favoritas donde encuentro a un montón
de gente.

1.3. Où
1.3.1. Complément de lieu (avec ou sans mouvement)
■ Avec mouvement
Vienne, où j’aimerais retourner, m’a toujours fascinée.
Viena, adonde me gustaría volver, siempre me ha fascinado.
Nous ne savons jamais où il va quand il part de la maison.
Nunca sabemos adónde va cuando sale de casa.

■ Sans mouvement
Je n’ai pas trouvé le tiroir où se trouvent ces photos.
No he encontrado el cajón donde están esas fotos.
Les clés sont là où tu les as laissées.
Las llaves están donde las has dejado.
les Salabert passent leurs vacances
C’est un endroit où ils vont souvent écouter du jazz
Jacqueline va aller se reposer
nous partons tous les ans faire du ski
LES PRONOMS RELATIFS 171

1.3.2. Complément de temps

Ne traduisez pas le relatif où (complément de temps) par la


conjonction espagnole cuando.
Te souviens-tu du samedi où il a tant neigé ?
¿Recuerdas el sábado en que nevó tanto?
Je rentrais de Paris le jour où nous nous sommes rencontrés.
Volvía de París, el día en que nos encontramos.
C’est l’heure où le soleil ne brûle plus et où il fait bon sortir.
Es la hora en que el sol ya no quema y es agradable salir.

REMARQUES
■ Soyez attentifs au type de phrase suivant :
Je te préviendrai au moment où (que) je saurai la date de leur arrivée.
Te avisaré cuando (en cuanto) sepa la fecha de su llegada.
C’est la saison où (quand) on est le mieux aux Caraïbes.
Es la época del año en la que mejor se está en el Caribe.

■ Ne confondez pas :
1. Où ? adverbe interrogatif.
Où trouver l’argent nécessaire ?
¿Dónde encontrar el dinero necesario?
2. Où pronom relatif.
Nous irons nous promener là où tu voudras.
Daremos un paseo por donde quieras.
3. Ou conjonction de coordination.
Tu rentres ou tu sors, mais ferme cette porte !
Entra o sal, ¡pero cierra la puerta!

1.4. Quoi

QUOI

Préposition + complément

Ce pronom est d’un emploi peu fréquent.


172 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Seulement utilisé :

■ Après un antécédent indéfini.


Rien
Ce à quoi se raccrocher...
Quelque chose

Pascal n’a rien à quoi se raccrocher.


Pascal no tiene nada en que agarrarse.
C’est bien ce à quoi je pensais.
Precisamente en eso estaba pensando... en lo que yo pensaba.

■ Lorsqu’il reprend toute une proposition.


Je voudrais savoir à tu penses
Il n’a pas de vivre
Nous ne savons pas par quoi commencer
Ils ne voient pas en cela dérange leurs amis
Vous ignorez de il s’agit

■ Dans tous les autres cas :


Inanimé + complément → Lequel, laquelle, auquel ...
Je n’ai pas obtenu l’argent sur lequel je comptais.
No conseguí el dinero con el que contaba.
Le vol par lequel ils devaient arriver a été annulé.
El vuelo en el que iban a llegar ha sido anulado.
Tu ne connais pas les événements auxquels elle fait allusion.
Tú no conoces los acontecimientos a los que hace alusión.
Elle a retrouvé le livre dans lequel se trouvait cette citation.
Encontró el libro en el que estaba esa cita.

REMARQUES
■ Qui et quoi peuvent introduire des propositions relatives sans
antécédent (propositions relatives nominales) en général, des
expressions figées, des proverbes.
Qui veut voyager loin ménage sa monture.
(Celui qui veut voyager loin ménage sa monture)
Quien abusa de su montura, ni va lejos ni le dura.
LES PRONOMS RELATIFS 173

Qui va à la chasse perd sa place.


(Celui qui va à la chasse perd sa place)
Quien fue a Sevilla perdió su silla.
Quoi que je fasse, ce n’est jamais bien fait.
Haga lo que haga, nunca está bien hecho.

■ Que
Ce mot a plusieurs fonctions grammaticales, entre autres, celles
de :
• Relatif : l’homme que j’ai vu.
• Interrogatif : que veux-tu manger aujourd’hui ?
• Exclamatif : que c’est beau ! Qu’on est bien ici !
• Mot de subordination : je pense que tout cela est clair.

■ Se rappeler le pronom neutre ce utilisé comme


Cf. ch. 3 § 2.3.1.
antécédent d’un pronom relatif : Ce. Les adjectifs et
qui les pronoms
démonstratifs
Ce que
dont
à quoi

Ce qui est arrivé hier aurait pu être évité.


Lo que pasó ayer podría haberse evitado.
Dis-moi ce que je te dois.
Dime lo que te debo.
Je ne sais pas encore ce dont il va nous parler.
Todavía no sé de lo que nos va a hablar.
Je ne vois pas très bien ce à quoi elle pourrait s’intéresser.
No acabo de saber lo que podría interesarle.

Rappelez-vous également la formule d’insistance qu’emploie le


français :
Ce qui / que ... c’est ...
Ce qui est important, c’est que tout se soit finalement bien passé.
Lo importante es que finalmente todo haya ido bien.
Ce que je souhaite, c’est que vous soyez bien à l’heure.
Lo que deseo es que llegue Vd. puntualmente.
Ce dont j’ai besoin, c’est de prendre quelques jours de repos.
Lo que me hace falta es tomarme unos días de descanso.
174 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Ce à quoi je pense, c’est à un bon bain chaud.


En lo que estoy pensando es en un buen baño caliente.

2. FORMES COMPOSÉES
LEQUEL LAQUELLE
LESQUELS LESQUELLES

AUXQUELS
AUQUEL
AUXQUELLES
à
Prépositions + relatifs + relatif
de DESQUELS
DUQUEL
DESQUELLES

À LAQUELLE / DE LAQUELLE

Il n’a pas pu assister à la réunion.


La réunion à laquelle il n’a pas pu assister.
La reunión a la que no ha podido asistir.
Son fils va à un collège qui est tout près d’ici.
Le collège auquel va son fils est tout près d’ici.
El colegio al que va su hijo está muy cerca de aquí.
Pour les personnes il y a deux possibilités : le relatif simple et le relatif
composé.
Martine a donné de l’argent à l’homme âgé qui n’a plus de foyer.
L’homme âgé à qui (auquel) Martine a donné de l’argent n’a plus de
foyer.
El hombre al que (a quien)... dio dinero Martine ya no tiene hogar.
Les étudiants avec qui (avec lesquels) je travaille sont très motivés.
Los estudiantes con los que trabajo están muy motivados.
Les américains pour qui (pour lesquels) on a cherché un
appartement l’année dernière sont maintenant à Genève.
Los americanos a los que les buscamos un apartamento el año
pasado, están ahora en Ginebra.

■ L’emploi obligatoire en espagnol de la préposition a devant un


C.O.D. représentant une personne, provoque l’erreur suivante:
C’était un homme qui lui faisait peur et que (auquel) Nathalie
n’aimait pas.
Era un hombre que le daba miedo y que no le gustaba a Nathalie.
EXERCICES. Chapitre 8
LES PRONOMS RELATIFS

I. Employez le relatif qui convient qui, que pour compléter les phrases
suivantes :
1. Le toit (...) a souffert de la tempête doit être réparé.
2. Méfiez-vous des conseils (...) les gens vous donnent.
3. Il s'agit d'une personne (...) connaît tout le monde.
4. Celles (...) la mécanique intéresse sont rares.
5. C’est moi (...) ai téléphoné hier.
6. (...) va à la chasse perd sa place.
7. La valise (...) était perdue vient d’être retrouvée.

II. Employez le relatif qui convient qui, que pour compléter les phrases
suivantes :
1. Les visiteurs (...) contemplent l’exposition émerveillés...
2. Les visiteurs (...) l’exposition émerveille...
3. Celles (...) leur employeur exploite...
4. Celles (...) travaillent à l’extérieur...
5. Vous (...) étudiez la linguistique...
6. Vous (...) la linguistique intéresse...
7. Les bibliothèques (...) ferment au mois d’août...
8. Les bibliothèques (...) nous trouvons fermées au mois d’août...

III. Choisissez le relatif qui convient: qui, que, dont pour compléter les
phrases suivantes :
1. C'est une amie (...) je voulais vous présenter.
2. Voici un texte (...) le contenu ne veut rien dire.
3. Mon amie (...) la voiture a disparu est indignée.
4. Il s'agit de détails (...) on ne se souvient jamais.
176 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

5. C'est un livre (...) je n'oublierai pas.


6. Les parents (...) les enfants suivent un régime doivent apporter un
certificat médical.

IV. Déterminez la fonction de que (conjonction de coordination, pronom


relatif, ou pronom interrogatif) dans les phrases suivantes en mettant
une croix dans la colonne correspondante :

Conj. Rel. Int.


1. L’enfant que j’étais a bien changé.
2. Il faudra bien que je me décide.
3. Que faisons-nous ce soir ?
4. Le garçon que tu montres du doigt est mon
fils.
5. Je crois bien que c’est suffisant.
6. Que penses-tu de cette réponse ?
7. Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée.

V. Indiquez si les mots en caractères gras sont des pronoms relatifs :

Oui Non
1. Il est plus grand que toi.
2. Qui est là?
3. Les études que j’ai faites ne mènent à rien.
4. C’est un détail qu’il faut étudier serieusement
5. Où se trouvent les toilettes ?
6. C’est le pays où je suis né.
7. J’irai là où tu iras.
8. C’est ce dont j’aimerais te parler.
9. Que ferons-nous dimanche ?

VI. Choisissez le pronom qui convient où, dont pour compléter les
phrases :
1. C'est impensable à l'époque... nous sommes.
2. Nous ne savons jamais... nous rangeons nos papiers.
3. C’est la saison... il pleut le plus.
4. Citez une cathédrale... la tour n'a pas été restaurée.
5. Le Quartier Latin est un endroit... il y a beaucoup de cinémas.
6. L’édifice... il avait posé la première pierre est terminé.
7. Elles regrettent cette situation... elles ne sont pas responsables
8. Les clés sont là... tu les as laissées.
LES PRONOMS RELATIFS 177

VII. Indiquez quelle préposition (de, à, en, par) précède le pronom relatif
quoi dans les cas suivants :
1. Je voudrais savoir... quoi tu penses.
2. Il n’a pas... quoi vivre.
3. Nous ne savons pas... quoi commencer.
4. Ils ne voient pas... quoi cela dérange leurs amis.
5. Il n’y a pas... quoi protester.
6. Vous ignorez... quoi il s’agit.

VIII. Utilisez le relatif qui convient dans les phrases suivantes :


1. Ce sont des habitudes (...) nous devrions perdre.
2. Le vendeur (...) je vous ai parlé n'est plus là.
3. Cette plante (...) soigne bien des maladies se trouve en pharmacie.
4. Elle n'a plus de nouvelles des enfants (...) elle s'occupait.
5. Cessez de rêver aux choses (...) vous auriez dû faire.
6. Je cherche le mode d’emploi (...) était sur la table de la cuisine.
7. Ils veulent prendre cet avion (...) fait escale à Madrid.
8. Vous trouverez au supermarché ce fromage (...) on vous a parlé.
9. Les clients (...) nous recevons sont de plus en plus difficiles.

IX. Utilisez le relatif qui convient qui, que, lesquelles, où, dont pour relier
les phrases suivantes (A+B) :
A
1. Il y a une cabine téléphonique au coin de la rue.
2. J’ai rencontré ce matin un ami.
3. Donnez-moi une adresse.
4. C’est une maison.
5. J’ai perdu les clés avec.

B
1. (…) vous écrire.
2. (…) ne marche pas et (…) personne ne répare.
3. (…) le toit est en ruine.
4. (…) je dois ouvrir ma boîte à lettres.
5. (…) j’avais perdu de vue.

X. Complétez les phrases suivantes avec lequel, laquelle, lesquels, auquel,


duquel, auxquels, auxquelles :

1. Un événement (...) personne ne s'attendait [s’attendre à] se produisit


dans la matinée.
2. Louis XIV fut un souverain sous (...) la France prit son essor.
3. On a établi une liste des gagnants parmi (....) Alain se trouvait.
178 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

4. L'entreprise pour (...) elle travaille se trouve dans le centre.


5. Les amis avec (...) nous allons au cinéma sont très cinéphiles.
6. Les concessionnaires (...) vous vous êtes adressés [s’adresser à] pour
votre voiture sont complètements nuls.
7. Je ne reconnais pas la personne à (...) il fait signe [faire signe à].
8. Les avocates (...) ils ont eu affaire [avoir affaire à ] connaissent bien
leur métier.

XI Complétez les phrases suivantes avec les relatifs qui conviennent en


tenant compte des prépositions :
1. Il n'existe rien à (...) il croit vraiment.
2. Je vais vous commenter ce à (...) j’ai pensé.
3. On a annulé la réunion à (...) il ne pouvait assister.
4. Il n'a pas de (...) vivre.
5. Le médecin (...) les malades étaient si mécontents [être mécontent de]
a fermé son cabinet.
6. Le médecin (...) je pense [penser à], n' exerce plus.
7. Les pommiers (...) les fruits sont pourris devront arrachés.

XII Composez des phrases correctes à l'aide des pronoms dont, où, qui,
que, laquelle, auquel, lesquelles... et des segments de phrase qui vous
sont proposés :
1. Martine connaît quelqu’un... (...) vous vous êtes disputés.
2. Il s’agit du livre... (... ) j’ai louée va être vendue.
3. Est-ce que le programme... (...) je t’ai parlé.
4. La maison... (...) Mélanie fait ses études.

5. C’est la faculté... (...) j’écris est anglaise.


6. La jeune fille à... (...) parle parfaitement le
chinois.
7. Je ne comprends pas les raisons pour... (...) vous vous intéressez est
fini?
CHAPITRE 9
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS
INDÉFINIS

(FORMES ET EMPLOIS DE QUELQUES INDÉFINIS)

1. Adjectifs et pronoms de même forme


1.1. Aucun, aucune
1.1.1. Autre façon d’exprimer la quantité nulle
1.2. Autre (l’autre, un / une autre, d’autres)
1.3. Tout (toute, tous, toutes)
1.3.1. Adjectif
1.3.2. Pronom
2. Adjectifs et pronoms présentant quelques variantes
2.1. Chaque, chacun
2.1.1. Adjectif
2.1.2. Pronom
3. Les pronoms indéfinis
3.1. On
3.2. Quelqu’un
3.3. Personne
3.4. Quelque chose
3.5. Rien
Exercices
Les adjectifs et pronoms indéfinis expriment une quantité indéterminée.
Cette quantité varie. Elle peut être nulle (aucun, pas un, personne,
rien), d’opposition (un autre...une autre), totale (tout) distributive
(chaque, chacun), vague (on, quelqu’un).
On étudiera les indéfinis selon l’ordre suivant :
1. Adjectifs et pronoms de même forme.
2. Adjectifs et pronoms présentant quelques variantes.
3. Les pronoms indéfinis on, quelqu’un, personne, quelque chose, rien.

1. ADJECTIFS ET PRONOMS DE MÊME FORME

1.1. Aucun, aucune


Ningún, ninguno(s), ninguna(s)

ADJECTIF Aucun livre ne mérite de prix cette année.


Este año, ningún libro merece premio.
Aucune candidate ne s’est présentée à l’entrevue.
No se presentó ninguna candidata a la entrevista.

PRONOM Aucun ne mérite de prix cette année.


Ninguno merece premio este año.
Aucune ne s’est présentée à l’entrevue.
No se presentó ninguna a la entrevista.
182 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Elle ne peut mettre aucun pantalon.


No se puede poner ningún pantalón.
Alexandre n’a acheté aucune carte postale.
Alexandre no ha comprado ninguna postal.

REMARQUES
■ Observez la présence de la particule ne dans les deux cas et remarquez
l’absence de la particule pas.
Aucun coup de téléphone n’a // été donné depuis ce numéro hier soir.
Il n’y a // eu aucun coup de téléphone depuis hier soir.
Aucun accident ne s’est produit. Il n’est pas passé aucun accident
Il n’a // aucun droit. Il n’a pas aucun droit

1.1.1. Autre façon d’exprimer la quantité nulle

■ Pas un, pas une se traduit par ni un, ni una ou par ningún(a)
Il n’y a pas un bruit, on n’entend pas une mouche voler.
No hay ni un (ningún) ruido, no se oye volar ni una (ninguna) mosca.
De toutes les robes qu’on lui a montrées, pas une seule ne lui plaisait.
De todos los vestidos que le enseñaron, ni uno solo (ninguno) le
gustaba.
Pas une boulangerie d'ouverte aujourd'hui (il n’y a pas de
boulangeries ...).
Ni una panadería abierta hoy.

1.2. Autre (l’autre, un / une autre, d’autres)


Otro(s), otra(s)

ADJECTIF Il va organiser une autre exposition (d’autres expositions).


Va a organizar otra exposición (otras exposiciones).
Un autre colloque aura lieu en mai.
En mayo tendrá lugar otro coloquio.

PRONOM Un premier colloque a eu lieu en janvier, un autre aura lieu en septembre.


Se celebró un primer coloquio en enero y se celebrará otro en septiembre.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INDÉFINIS 183

L’un chante, l’autre danse.


Uno (de ellos) canta, el otro baila.
Les joueuses ne se mettent pas d’accord : les unes veulent arrêter la
partie, les autres continuer.
Las jugadoras no se ponen de acuerdo, unas quieren que se acabe la
partida, otras quieren seguir.
Je pense aux autres.
Pienso en los demás.
Ne t’occupe pas des autres.
No te preocupes por los demás.

REMARQUES
■ Le déterminant est obligatoire dans la majorité des cas.
 Observez l’indéfini pluriel des qui devient d’ devant une voyelle.
Un autre, une autre, d’ autres.
Je te ferai un autre dessin tout à l’heure / d’autres dessins tout à
l’heure.
Te haré otro dibujo luego / otros dibujos luego.
Il te racontera une autre histoire demain / d’autres histoires
demain.
Te contará otro cuento mañana / otros cuentos mañana.

 Quand un numéral est suivi d’un indéfini, la position est différente


pour chaque langue.
Les deux autres, mes trois autres enfants.
Los otros dos, mis otros tres niños.

Fixez votre attention sur les traductions proposées.


— Quoi d’autre ? — Rien d’autre.
—Qué más? —Nada más.
Je n’ai rien d’autre à ajouter.
No tengo nada más que añadir.
— Qui d’autre ? — Personne d’autre.
—¿Quién más? —Nadie más.
— Quelqu’un d’autre ? — Aucun autre.
—¿Alguien más? —Ninguno más.
184 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.3. Tout, toute, tous, toutes


Todo(s), toda(s)

1.3.1. Adjectif

TOUT / TOUTE + singulier

TOUS / TOUTES + pluriel

Sens de entier, complet


Tout le travail est à refaire
Hay que rehacer todo el trabajo.
Ils ont voyagé toute la nuit.
Han viajado toda la noche.
Tous nos appareils sont garantis deux ans.
Todos nuestros aparatos están garantizados por dos años.
Toutes mes amies sont parties étudier en France.
Todas mis amigas se han ido a estudiar a Francia.

1.3.2. Pronom

TOUT + singulier
TOUS / TOUTES + pluriel.
Tout va très bien par ici.
Todo va muy bien por aquí.
Les blessés sont arrivés à temps à l’hôpital: tous sont sauvés.
Los heridos llegaron a tiempo al hospital: todos se salvaron.
J’ai pris plein de photos cet été : toutes sont réussies.
Este verano he hecho muchas fotos: todas han salido bien.
Nous irons tous ensemble aux U.S.A. [tusɑ̃sɑ̃´bl]
Iremos todos juntos a Estados Unidos.

REMARQUES
■ Il faut éviter les confusions orthographiques :
TouT + singulier (adjectif / pronom).
Nous pensons à tout ce qui nous manque. Tous ce qui....
Pensamos en todo lo que nos hace falta.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INDÉFINIS 185

TouS + pluriel (adjectif / pronom).


Je suis contente de tous les meubles que j’ai achetés. Touts
Estoy encantada con todos los muebles que he comprado.

■ Il y a inversion de l'indéfini :
 avec un pronom personnel
Nous tous, eux tous, todos nosotros, todos ellos.
 avec les verbes à un temps composé et avec un infinitif
Ils ont tout fait pour le sauver.
Han hecho todo lo posible para salvarle.
Tu dois tout manger.
Tienes que comértelo todo.

■ Ne pas confondre :
Tous les jours ≠ toujours (todos los días ≠ siempre).

■ Liaison
Langue orale
Tous (pronom), le S se prononce toujours, mais reste sourd.
Tous sont sortis [tussɔ̃sɔʁtí]
Ils ont tous∪un billet. [ilzɔ̃tusε̃bijέ]

■ Tout peut également être adverbe.


Des livres tout neufs (complètement, tout à fait). Cf. ch. 11. L’adverbe
Il vit tout seul dans la montagne.
Il vit tout près d’ici (cerquita de ...).
Parler tout bas, tout haut ...
Aller tout doux (la santé ne va pas fort).

Du côté de l’espagnol
Différentes traductions
Tous les six mois, ils partent en voyage.
Cada seis meses, se van de viaje
Toutes les trois heures, il doit prendre son médicament.
Cada tres horas, tiene que tomarse la medicina.
186 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Suppression de l’indéfini dans la traduction.


Elles vont m’accompagner toutes les deux chez le médecin.
Las dos me van a acompañar al médico.
Les disques de musique classique sont à moi, tous les autres
sont à lui.
Los discos de música clásica son míos, los demás son suyos.

2. ADJECTIFS ET PRONOMS PRÉSENTANT


QUELQUES VARIANTES

2.1. Chaque, chacun (e)


Cada, cada uno(s), una(s)

2.1.1. Adjectif

Chaque appareil est muni d’un dispositif de sécurité.


Cada aparato está provisto de un dispositivo de seguridad.
Chaque revue coûte six euros.
Cada revista cuesta seis euros.

2.1.2. Pronom

Ces objets coûtent six euros chacun.


Cada uno de estos objetos cuesta seis euros.
Chacune de ces femmes a lutté pour obtenir ce poste.
Cada una de esas mujeres ha luchado por lograr este puesto.

REMARQUES
Ne confondez ni ne mêlez orthographiquement adjectifs et
pronoms.
Chacun (pronom) de ses termes était pesé (chaque de ses termes).
Cada uno de sus términos estaba medido.
Chaque terme était médité.
Cada término estaba meditado.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INDÉFINIS 187

Chacun (pronom) peut faire ce qu’il veut après le dîner.


Cada uno puede hacer lo que le parezca después de la cena.
Chaque invité peut faire ce qu’il veut après le dîner.
Cada invitado puede hacer lo que le parezca después de la cena.
Chacun pour soi (pronom personnel disjoint indéfini) et Dieu pour
tous.
Cada uno en su casa y Dios en la de todos.

N’écrivez pas chaque un, chaque une... !

■ Observez les différentes réalisations qu’adopte chaque langue.


Je lui rends visite chaque fois que je peux (toujours quand je peux).
Voy a visitarle siempre que puedo.
Ils vont au théâtre tous les quinze jours.
Van al teatro cada quince días.

3. LES PRONOMS INDÉFINIS

3.1. On

Mes copains et moi on ira au Maroc cet été. Cf. ch. 7.


Les pronoms
Mis amigos y yo iremos a Marruecos este verano.
personnels
On ne sait pas qui a commis cet acte abominable.
No se sabe quién ha cometido este acto abominable.
Qu’on est bien à ne rien faire !
¡Qué bien se está sin hacer nada!

3.2. Quelqu’un
Alguien

Quelqu’un va aller la chercher à la gare ?


¿Va a ir alguien a buscarla a la estación?
J’ai vu quelqu’un dans le jardin.
He visto a alguien en el jardín.
188 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

3.3. Personne
Nadie
Personne ne va // aller la chercher à la gare.
Nadie va a ir a buscarla a la estación (no va a ir nadie).
Il n ’y a // personne dans le jardin.
No hay nadie en el jardín.

3.4. Quelque chose


Algo
Quelque chose bouge derrière l’arbre.
Algo se mueve detrás del árbol.
Avez-vous quelque chose à me donner ?
¿Tiene Vd. algo que darme?

3.5. Rien
Nada
Rien ne bouge derrière // l’arbre.
Nada se mueve detrás del árbol (no se mueve nada detrás del árbol).
Je n ’ai // rien à vous donner.
No tengo nada que darle.

ATTENTION
Personne Ne
Ne … personne.
Jérôme ne voit personne dernièrement.
Últimamente, Jérôme no ve a nadie.
Rien Ne
Ne ... rien.
Ne lui dites rien, ce n’est pas de sa faute.
No le diga nada, no es culpa suya.

Omission de la particule pas devant personne et rien.


Ils ne disent // rien, ne parlent à // personne.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INDÉFINIS 189

Inversion de l’indéfini rien dans le cas de verbes à un temps composé,


ou avec un infinitif.
Je n’ai // rien vu.
No he visto nada.
Ne // rien dire.
No decir nada.

REMARQUES
L'indéfini suivi d'un complément intercale souvent la particule de
Quelqu'un de ... / quelque chose de ...
Cet homme, c'est quelqu'un de très cultivé.
Este hombre es alguien muy culto.
Y a-t-il quelque chose d’intéressant à visiter ?
¿Hay algo interesante que visitar?
— Quelque chose à signaler ? — Rien de spécial.
—¿Algo que señalar? —Nada especial.
Quelqu’un (quelque personne)a téléphoné, je ne sais pas qui c’est.
Alguien ha llamado, no sé quien puede ser.

Langue orale :
L’adverbe de négation
NE disparaît.
J’ai // vu personne.
No he visto a nadie.
Je // veux rien (j’veux rien).
No quiero nada.
EXERCICES. Chapitre 9
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INDÉFINIS

I. Transformez les phrases suivantes selon l’exemple proposé en


utilisant aucun, aucune :

Ex. : Tous les livres présentés méritent le premier prix. / Aucun livre présenté
ne mérite le premier prix.

1. Toutes les villes se ressemblent.


2. Les médicaments lui font de l’effet.
3. Il y a un arrêt d’autobus tout près d’ici.
4. Les séances débutent à midi.
5. Plusieurs coups de téléphone ont été donnés depuis ce numéro.
6. J’ai envie d’aller au cinéma.

II. Complétez les phrases suivantes avec tous, tout, toutes :

Ex. : … ses amis sont venus lui dire au revoir.


Tous ses amis sont venus lui dire au revoir.

1. (...) demande doit être présentée en traitement de texte.


2. (...) les soldats ont péri dans cette bataille.
3. [Annie et Valérie] (...) les deux m’ont parlé de vous avec admiration.
4. (...) le monde n’a pas ta chance.
5. Nous avons (...) ce qu’il nous faut.
6. La nuit (...) les chats sont gris.
7. Il est impossible de décrire (...) ce que nous avons vu.
8. Qu’avez-vous fait durant (...) ce temps ?
9. Il doit se lever (...) les trois heures.
10. (...) ceux qui ont passé l’examen seront reçus.
192 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

III. Choisissez la fonction de tous, tout(es) dans les phrases suivantes


(adverbe, adjectif, pronom) :
Adv. Adj. Pron.
1. Tous les travaux sont à refaire.
2. Nous irons tous ensemble à la plage.
3. Elle a travaillé toute la nuit.
4. Ces fresques sont toutes décolorées par l’humidité.
5. Il s’est enfui à toute vitesse.
6. On finit par s’habituer à tout.
7. Venez tous jeudi pour mon anniversaire !
8. Parlez tout bas, elle se repose.

IV. Complétez les phrases suivantes par chaque, chacune, chacun :


(...) année, les soldes attirent une énorme clientèle : (...) peut y trouver
ce qu’il cherche. (...) portable coûte moins cher qu’une bouteille de bon
champagne. (...) fait la queue car c’est (...) son tour pour passer à la
caisse ! (...) fois que je peux, j’y vais avec mes amies. Quel plaisir de
fouiller partout : (...) d’entre nous trouve toujours quelque chose à
acheter.

V. Choisissez la fonction des indéfinis suivants adjectif ou pronom :


Adj. Pron.
1. Ces quelques achats n’étaient pas prévus.
2. Y a-t-il quelque chose d’intéressant à voir ?
3. Est-ce que quelqu’un parle japonais dans la salle ?
4. Jacques est quelqu’un de très susceptible.
5. J’ai finalement pu rédiger quelques lettres avant la
levée du courrier1.
6. Nous avons vu quelqu’un rôder dans le jardin.
7. Il y a quelqu’un au téléphone qui demande à te
parler.
8. Donne-moi quelques idées pour mon travail.
9. Je reconnais quelques unes de mes erreurs passées.

VI. Traduisez les phrases suivantes :


1. Alguien me preguntó por ti.
2. Algo se movía en la oscuridad.
3. Tengo unos ahorros.
4. ¿Hay algo interesante en este programa ?

1
« Levée du courrier » : recogida de correo.
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INDÉFINIS 193

5. Realizó algunas entrevistas a políticos.


6. Vimos varios animales salvajes cruzar la carretera.
7. Este hombre me recuerda a alguien conocido.

VII. Traduisez les phrases suivantes en utilisant : personne ... ne ; personne


... n´... ; ne ... personne :
1. Antoine no ve a nadie desde hace una semana.
2. Mis hermanos no hablan con nadie.
3. No se presentó nadie al examen.
4. No hay nadie preparado para este trabajo.
5. Nadie es capaz de decírselo.
6. No se cree nadie lo que cuentas.

VIII. Traduisez les phrases suivantes en utilisant : ne ... rien ; n’... rien ; rien :
1. No le digan nada.
2. No hay nada real en toda esta historia.
3. ¿Nada que declarar?
4. No he visto nada de lo que pasó.
5. ¿No tiene (Vd.) nada para mí?
6. Virginie no sabe nada acerca de estos envíos.
CHAPITRE 10
LES PRÉPOSITIONS

1. Avant, après, devant, derrière, depuis, dès, sur, sous, au dessus de, au
dessous de, dans
1.1. Avant, après
1.2. Devant, derrière
1.3. Dès, Depuis
1.4. Sur / sous, au dessus de / au dessous de
1.5. Sur et dans
1.6. Dans indicateur d’un temps qui se projette dans le futur
2. Chez
3. À, de, en
3.1. À
3.1.1. À introduit un complément de nom
3.1.2. À introduit un complément circonstanciel
3.2. De
3.3. En
3.3.1. En introduit un complément de nom
3.3.2. En introduit un complément circonstanciel
3.3.3. En fait partie de la structure du gérondif
4. Par, pour
4.1. Par = por
4.2. Pour = para
4.3. Exceptions
Exercices
Ne sont traitées ici que les prépositions offrant une difficulté
particulière et sources de nombreuses erreurs pour l'hispanophone.

1. AVANT, APRÈS, DEVANT, DERRIÈRE, DEPUIS, DÈS,


SUR, SOUS, DANS

Ces prépositions ne sont suivies d’aucune autre préposition quand


elles introduisent un groupe nominal.

Point important : si les prépositions sont suivies d'un pronom


personnel, ce dernier sera disjoint. Pour moi, devant toi, sans eux,
selon lui.

1.1. Avant, après, indiquent le temps


Ils rentreront dans leur nouvel appartement avant // Noël.
Estrenarán su nueva casa antes de Navidad.
Il est parti à la montagne après // sa sortie de clinique.
Se fue a la montaña después de salir de la clínica.

1.2. Devant, derrière, indiquent le lieu


Vous avez devant // vous la chaîne des Pyrénées.
Delante de Vd., el sistema pirenaico.
Nous laissons derrière // nous la ville fortifiée.
Dejamos atrás la ciudad fortificada.
198 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.3. Dès (imminence), depuis (durée)


Les deux prépositions signifient le point de départ d’une action dans le
temps.
Dès annonce l'imminence de l’action, le « tout de suite » (enseguida).
Depuis exprime la durée de l’action.
Écris-moi dès que tu seras arrivé.
Escríbeme en cuanto llegues.
Dès demain vous pourrez vous lever.
Mañana mismo podrá levantarse.
Tu me manques depuis que tu es partie.
Te echo de menos desde que te fuiste.
La fièvre a baissé depuis hier.
La fiebre ha bajado desde ayer.

L'exemple suivant illustre la différence entre les deux prépositions :


— Depuis combien de temps avez-vous ces malaises ? — Depuis l'été
dernier; j'ai mal dès que je tourne la tête.
—¿Desde cuándo tiene esas molestias? —Desde el verano pasado; me
duele en cuanto giro la cabeza.

REMARQUES
■ Avant, devant, derrière, depuis peuvent également être Cf. ch. 11.
adverbes. Les adverbes
Comparez les deux exemples suivants :
Venez avant quatre heures (préposition).
Venga antes de las cuatro.
Cinq heures, c’est trop tard; venez avant (adverbe).
Las cinco es demasiado tarde, venga antes.

1.4. Sur / sous ≠ au dessus de / au dessous de


Il a les pieds sur la table et le soleil est au dessus de sa tête.
Tiene los pies sobre la mesa y el sol sobre (por encima de) su cabeza.
Il est caché sous la table.
Está escondido debajo de la mesa.
Nos voisins, juste au dessous de chez nous, sont très bruyants.
Los vecinos de abajo son muy ruidosos.
LES PRÉPOSITIONS 199

1.5. Sur et dans introduisent des compléments de lieu


■ Sur exprime le contact avec quelque chose. Le lieu est ouvert.
Il s'est allongé sur son lit.
Se tumbó encima de la cama.

■ Dans évoque la représentation de « à l'intérieur d'un volume ».


Il fait très froid dans son bureau (dedans, à l’intérieur de).
Hace mucho frío en su despacho.
(On considère le lieu comme fermé en opposition à sur, ouvert).

■ Examinez ces autres exemples.


Marchez sur le trottoir, pas dans la rue, c'est plus prudent.
Camine por la acera y no por la calle, es más prudente.
Je m'assieds sur une chaise, mais je me laisse tomber dans mon
fauteuil préféré.
Me siento en una silla, pero me arrellano en mi butaca preferida.
Après toutes ces nuits passées dans des chambres d'hôtel, j'ai hâte de
coucher dans mon lit.
Después de todas esas noches durmiendo en hoteles, estoy deseando
dormir en mi cama.
Asseyez-vous sur une chaise, dans un fauteuil, ou par terre, comme
vous le voudrez.
Siéntese en una silla, en una butaca o en el suelo, como quiera.
Je marche dans la rue, sur la route, sur les grands boulevards.
Ando por la calle, por la carretera, por los grandes bulevares.

1.6. Dans indicateur d’un temps qui se projette dans le futur


Dans // un mois, dans // un an...
Dentro de un mes, dentro de un año ...
Le taxi viendra vous prendre dans // une demi-heure.
El taxi vendrá a recogerle dentro de media hora...

 Comparez avec la phrase antérieure :


J'attends ce taxi depuis une demi-heure.
Llevo media hora esperando este taxi.
200 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

2. CHEZ
C'est un emploi idiomatique vraiment difficile pour l'étudiant.
Je vais chez moi.
Voy a mi casa.

■ Chez = en casa de: indique la maison de quelqu’un, le lieu


professionnel d’une personne. Emplacement dans lequel on se
trouve, vers lequel on se dirige.
Nous n’allons pas à l’hôtel, nous allons chez des amis.
No vamos al hotel, vamos a casa de unos amigos.
En revenant de chez le coiffeur, passe chez le boucher.
Al volver de la peluquería, pásate por la carnicería.
— Allez « chez Jean », on y mange très bien.
—Vayan a «Casa Juan», allí se come muy bien.
Elle a trouvé un travail pas trop loin de chez elle (chez soi, son chez).
Ha encontrado un trabajo no muy lejos de su casa.

ATTENTION
■ Chez + pronom DISJOINT : chez moi, toi, lui, eux ...
Je serai chez moi toute la journée demain (je serai à la maison).
Estaré en casa mañana todo el día.
Il n'est jamais chez lui pendant le mois d'août.
No está nunca en casa durante el mes de agosto.
Les gens ne sortent plus beaucoup de chez eux le soir.
La gente ya no sale mucho de su casa por la noche.
 Observez attentivement les expressions suivantes :
Mon chez-moi, ton chez-toi, son chez-lui ...
mi casa, tu casa, su casa

ATTENTION
• Le pronom personnel indéfini on a pour
Cf. ch. 7.
correspondant le pronom personnel réfléchi soi : Tableau des
« qu’on est bien chez soi ! » pronoms personnels
Le français n’utilise pas la préposition à devant chez.
Nous irons // chez eux dimanche.
Iremos a su casa (de ellos) el domingo.
LES PRÉPOSITIONS 201

3. À, DE, EN
Ce sont des prépositions multifonctions, leurs réalisations sont
spécifiques au contexte socio-culturel de chacun des deux pays.

3.1. À

3.1.1. À introduit un complément de nom

rouge lèvres carmín labios


햲 destination moulin poivre molinillo pimienta
attribution brosse à de
dents cepillo dientes
utilisation
cuillère à soupe cuchara sopera
boîte aux lettres buzón

robe bretelles vestido tirantes


햳 traits à
chaussures bouts carrés zapatos puntera cuadrada
différenciels femme de
cheveux gris mujer pelo gris
aux
maison fenêtres étroites casa ventanas estrechas

peinture l’eau pintura al agua


sardines à l’huile sardinas en aceite
햴 mélanges thon la tomate atún tomate
composants café con
lait café leche
au
gâteau chocolat pastel de chocolate
riz aux champignons arroz con champiñones

■ Cette préposition introduit également la notion de la destination


d’un objet, ce à quoi il va servir : « il est fait pour... »
Ceci est en relation avec le point 햲 de tableau.
Les phrases suivantes clarifient la différence entre contenant et
contenu :
Un verre à vin (pour le vin) n'est pas un verre de vin (contenant du vin).
Une tasse à thé (pour le thé) n'est pas une tasse de thé (contenant du thé).
Véronique m'a offert six tasses à thé.
Verónica me ha regalado seis tazas de té.
Agnès m'a proposé une tasse de thé.
Agnès me ha ofrecido una taza de té.
Marcel mange avec une cuillère à soupe.
Marcel come con una cuchara sopera.
202 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

L’infirmière donne une cuillérée de bouillie au bébé.


La enfermera le da una cucharada de papilla al bebé.

3.1.2. À introduit un complément circonstanciel qui indique

■ L’appartenance.
À moi, à toi, à lui... mío, tuyo, de él (suyo)
Ce chien est sûrement à eux.
Este perro es de ellos, seguro.
Ils sont à vous ces tableaux ?
¿Son suyos estos cuadros?

Rappelez-vous que le pronom personnel est toujours disjoint


après une préposition.
Cette lettre n’est pas à moi. Cf. ch. 7.
Esta carta no es mía.

■ Le lieu.
Destination avec ou sans mouvement (a / en, en espagnol)

Je vais Voy a
à Paris París
Je suis Estoy en

Nous irons au Luxembourg lundi prochain. N’oubliez pas :


El lunes que viene, iremos a Luxemburgo. à + le = au
À Moscou, l'hiver est très froid. à + les = aux
En Moscú, el invierno es muy frío.

■ Le temps.
À cette époque, à cette saison, à demain, à lundi …
En esa época, en esta estación, hasta mañana, hasta el lunes...
Au printemps.
En primavera.

■ La manière.
Il marchait à pas lents.
Andaba con paso lento.
LES PRÉPOSITIONS 203

 En général, cette préposition introduit toute une série de


compléments comportant un infinitif :
C’est facile à dire.
Es fácil de decir (se dice fácil).
Des travaux à effectuer à la maison.
Unos trabajos para realizar en casa.
Rien à faire.
Nada que hacer.
Penser à lui écrire.
Pensar en escribirle.

 À l’inverse le français omet (omite) la préposition alors que


l’espagnol l’utilise :
• Pour le complément d’objet d’animé :
Nous aimons beaucoup // la fille d’Agnès. Elle est très dynamique.
Queremos mucho a la hija de Agnès. Es muy dinámica.
Nous avons vu // Pierre la semaine dernière.
Vimos a Pierre a semana pasada.

• Pour les verbes suivis de l’infinitif :


Ils sont allés // chercher // sa cousine.
Han ido a buscar a su prima.
J’irai // leur annoncer la bonne nouvelle.
Iré a darles la buena noticia.

3.2. De

Il m'a regardé d'un drôle d'air.


Me ha mirado de una forma rara.
Marcher d'un pas alerte, d'un air fatigué.
Andar con paso ágil, con aire cansado.

■ Le discours indirect utilise de face à que en espagnol.


Je lui ai demandé de noter ses dépenses.
Le he pedido que apunte sus gastos.
204 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Cas où l’espagnol n’utilise pas la préposition de, ce qui par


symétrie peut provoquer une omission de la préposition
obligatoire en français. Examinez les constructions suivantes
qui affectent :
 Les indéfinis et les adverbes Cf. ch. 11.
personne d’aussi débrouillard qu’elle. L’adverbe et ch. 9.
Les adjectifs et les
nadie tan desenvuelto como ella. pronoms indéfinis
rien d’autre à dire.
nada más que decir.
rien de bien grave.
nada realmente grave.
quelqu’un de vraiment bizarre.
alguien francamente raro.
Moins avantages
Plus erreurs
Assez de, d’ difficultés
Beaucoup temps
Trop travail
Peu

Combien de tranches de jambon voulez-vous ?


¿Cuántas // lonchas de jamón quiere Vd.?

 Les constructions verbales suivies d’un infinitif :


difficile de travailler dans ces conditions.
Il est
es difícil // trabajar en estas condiciones.
important de finir ce travail.
es importante // terminar este trabajo.
Il est
facile de se tromper de chemin.
es fácil // equivocarse de camino.
Ce qui est important c’est de connaître la date de son arrivée.
Lo importante es // conocer la fecha de su llegada.

 Les expressions de temps :


Ma montre avance / retarde de quelques minutes.
Mi reloj adelanta / atrasa // unos minutos.

 Certaines locutions idiomatiques :


De mon temps.
En mis tiempos.
LES PRÉPOSITIONS 205

 Les noms de certains objets composés avec un nom de matière :


Ver de terre = lombriz
Fil de fer = alambre
Eau de javel = lejía
Chemin de fer = ferrocarril
Chef d’oeuvre = obra maestra
Observez les rections prépositionnelles particulières à chaque
langue.

Se contenter Contentarse con


Se dépêcher Darse prisa en
Se rapprocher Acercarse a
Avoir besoin Necesitar —
de
Décider Decidir —
Profiter Aprovechar —
Se servir Utilizar —
Jouer d’(un instrument) Tocar (un instrumento) —

Par contre : donner à manger / dar de comer.


Je compte sur toi lundi ?
¿Cuento contigo el lunes?
Il est interdit d’écrire sur les murs.
Está prohibido // escribir en las paredes.
Il a maigri de dix kilos en un mois.
Ha adelgazado // diez kilos en un mes.
Je vais // chercher mes lunettes.
Voy a por mis gafas.

3.3. En

3.3.1. En introduit un complément de nom

■ La matière: en concurrence avec de.


Foulard en soie (foulard de soie) / Pañuelo de seda.
Pantalon en cuir (pantalon de cuir) / Pantalón de cuero.

■ La manière.
Elle était en bleu des pieds à la tête.
Iba de azul de los pies a la cabeza.
206 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Raconter une histoire en détail.


Contar una historia detalladamente.
L’appareil fonctionne en permanence.
El aparato funciona permanentemente.

3.3.2. En introduit un complément circonstanciel qui indique


à la fois mouvement / non mouvement
Partir en voyage ; aller en vacances ; être en vacances; voyager en
train ; en avion.
Nous irons en France cet été.
Iremos a Francia este verano.
Moi je passe toujours mes vacances en Espagne.
Yo siempre veraneo en España.

3.3.3. En fait partie de la structure du gérondif


En fermant la porte, je me suis pincé le doigt.
Al cerrar la puerta, me pillé el dedo.
En rentrant chez lui, il s’est aperçu qu’il n’avait pas les clés.
Al volver a casa, se dio cuenta de que no tenía las llaves.

D’autres emplois de en :
en passant, de paso
Être en panne (averiado), en rodage, en avance, en retard, en sueur,
(sudando) en colère...

Du côté de l’espagnol
Différentes traductions françaises de la préposition espagnole en :
Tengo todos estos números de teléfono en la cabeza.
J’ai tous ces numéros de téléphone dans ma tête.
En la playa, me quedo mucho tiempo en el agua.
À la plage, je reste longtemps dans l’eau.
Te espero en casa a las nueve.
Je t’attends à la maison à neuf heures.
En esta casa hay chimeneas en todas las habitaciones.
Dans cette maison il y a des cheminées dans toutes les pièces.
Nací en París.
Je suis née à Paris.
LES PRÉPOSITIONS 207

4. PAR. POUR
En général :

4.1. Par = por


■ L'agent (forme passive).
Les journalistes ont été reçus hier par le ministre.
Los periodistas fueron recibidos ayer por el ministro.

■ La cause au sens large.


Elle a obtenu son travail par ses relations.
Ha logrado su trabajo por sus amistades.
Par étourderie
Por despiste.

■ Le moyen.
Par avion.

■ La manière.
Par écrit, par coeur (de memoria).

■ Le lieu. (Passage par...)


Ce train ne passe pas par Genève.
Este tren no pasa por Ginebra.
Il s’est jeté par la fenêtre.
Se ha tirado por la ventana.
Je passais par là (pour).
Pasaba por allí.

■ Distribution.
Un ordinateur par élève pour (élève confusion fréquente).
Un ordenador por alumno.

4.2. Pour = para


■ Finalité.
Pour réussir, il faut travailler dur.
Para tener éxito, hay que trabajar duro.
208 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

C’est fait pour. (ça sert à ça ...)


Sirve para esto.

■ Destination.
Il a acheté cette maison pour ses enfants.
Ha comprado esta casa para sus hijos.

■ Temps.
Pour toujours.
Para siempre.
Vous l’aurez pour ce soir.
Lo tendrá para esta noche.

4.3. Exceptions
Nombreuses sont les exceptions qui altèrent les paramètres exposés
plus haut.
■ pour → but, finalité → POR
Le jeu pour le jeu; le jeu pour l’argent.
El juego por el juego, el juego por el dinero.
Si tu ne le fais pas pour toi, fais-le pour moi.
Si no lo haces por ti, hazlo por mí.
■ pour → temps, durée → POR
Pour le moment / por ahora.
Pour toute la vie / de por vida.
Pour la première fois / por vez primera.

■ pour → prix, quantité, échange → POR


il pour il, dent pour dent.
Ojo por ojo, diente por diente. Ne pas confondre :
La mañana, le matin
Un cinq pour cent. (substantif) ≠ mañana,
Un cinco por ciento. demain (adverbe).
La matinée s'est très bien
■ N’oubliez pas les expressions de temps passée.
La mañana (durée) ha sido
Por la mañana, por la noche. buena.
// le matin // le soir // la nuit. Demain, je vais chez le
dentiste.
Mañana por la mañana. Mañana, voy al dentista
Demain // matin.
EXERCICES. Chapitre 10
LES PRÉPOSITIONS

I. Traduisez les phrases suivantes :


1. J’ouvre une boîte de sardines à l’huile.
2. Je n’aime pas l’odeur de l’eau de Javel.
3. Cela sent // le poisson.
4. Cette glace a le goût de la fraise.
5. Goûtez ces biscuits au chocolat.
6. Le café au lait, me fait mal au foie.
7. Ces photos sont à moi.
8. J’aime prendre un thé au lait au petit déjeuner.
9. Toutes ces histoires m’ont mis la tête à l’envers.
10. Cette nappe est faite à la main.
11. Je l’ai vu à la télévision.
12. À quoi ça sert ?

II. Traduisez les phrases suivantes :


1. Tengo que presentarte a una amiga nueva.
2. Hay que llamar al fontanero.
3. Las ventanas de este piso dan a la calle.
4. Vamos a intentarlo.
5. La cultura ha liberado a la mujer.
6. Nos van a decir la verdad.
7. Necesitan a una dependienta en esta tienda.
8. Vimos a Pierre la semana pasada.

III. Complétez le texte suivant, s'il y a lieu, avec les prépositions qui
conviennent :
Michel et Claudine vivent (...) France; ils habitent (...) Paris, (...) le
centre. Ils pensent aller cet été (...) Italie. Ils aimeraient visiter (...) la
210 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Sicile (...) bicyclette et s’arrêter plusieurs jours (...) Palerme (...) se


perdre (...) pied (...) le dédale des ruelles et découvrir enfin le Teatro
Massimo (...) voir l’endroit où a été filmé la fin du « Parrain ».

IV. Complétez les phrases suivantes en utilisant les prépositions après,


depuis, dès, puis :
Ex. : Il a maigri depuis qu’il ne mange plus de pain.
1. Les électeurs n’écoutent plus les sondages (...) les dernières élections.
2. Ils se sont séparés (...) cinquante ans de mariage.
3. Les prix continuent à monter (...) l’année dernière.
4. Viens (...) que tu pourras.
5. (...) hier, il est citoyen américain.
6. Écris-nous (...) ton arrivée.
7. (...) la terrasse, on domine toute la région.
8. (...) la nuit tombée, nous sommes envahis par les moustiques.
9. (...) quand êtes-vous si fatigué ?
10. Le téléphone a sonné (...) on a raccroché.
11. (...) que je me lève, je me sens épuisé.
12. Il n’arrête pas de pleuvoir (...) huit jours.
13. On voyait l’avion il y a un instant (...) il a disparu dans les nuages.

V. Complétez les phrases suivantes en utilisant les prépositions: en, chez,


dans, de, par, sous, sur, dessus :
Ex. : Marchez sur le trottoir et pas dans la rue.
1. Dormirez-vous (...) votre lit cette nuit ?
2. Ne laissez pas cet enfant seul (...) cette pièce.
3. N’oubliez pas de passer le chiffon (...) les meubles .
4. Sa soeur habite (...) Auvergne.
5. Il vaut mieux ne pas juger (...) les apparences.
6. Que vas-tu mettre (...) cette boîte ?
7. Cet été, nous irons (...) Italie.
8. Il me téléphone (...) moyenne deux fois par semaine.
9. Tournez (...) votre droite.
10. Il m’interroge (...) mes projets futurs.
11. Il s’assied (...) une chaise, moi je me laisse tomber (...) mon fauteuil,
mais les enfants s’installent (...) terre.
12. Toutes mes fenêtres donnent (...) la cour.
13. J’ai rendez-vous (...) le docteur lundi.
14. Laisse-le tranquille, il est (...) pression.

VI. Employez la préposition qui convient pour chaque verbe proposé :


Ex. : Se contenter de peu.
1. Médire (...) ses voisins.
2. Persuader Paul (...) son erreur.
LES PRÉPOSITIONS 211

3. Rêver (...) Jacques.


4. Se battre (...) un copain
5. Trébucher (...) une pierre
6. Se déguiser (...) clown
7. Partir (...) vacances
8. Travailler (...) la maison
9. Entrer (...) la faculté
10. Entrer (...) première année
11. Entrer (...) une pièce
12. Se reposer (...) quelqu’un
13. Se reposer (...) ses efforts
14. Penser (...) ses parents
15. Éviter (...) parler
16. Manquer (...) courage

VII. Traduisez les phrases suivantes en fixant votre attention sur les
différentes constructions utilisées par le français on par l’espagnol :
Ex. : Hay que juzgar a los responsables.
Il faut juger // les responsables.
1. Queremos mucho a la hija de Agnès.
2. Vamos a probar un nuevo coche.
3. Tienes que ir a verle.
4. Iremos juntos a anunciarle la noticia.
5. Vimos a Pedro la semana pasada.
6. Ellos han ido a buscar a Ana a la estación.
7. Dominique no se ha atrevido a decirle la verdad [a Solange].
8. Los diputados van a comer juntos después del congreso.

VIII. Traduisez les phrases proposées :


Ex. : Le dimanche, nous déjeunons toujours chez mes parents.
El domingo siempre almorzamos en casa de mis padres.
1. Je rentre chez moi.
2. Moi, je reste chez Julia.
3. Pourquoi pars-tu de chez toi si tôt ?
4. Je passerai chez moi pour prendre mon sac de voyage.
5. « CHEZ JULES ».
6. Venez chez nous quand vous voudrez.
7. Chez nous (en Bretagne), on mange du beurre avec tout.
8. J’ai un rendez-vous chez le médecin.
9 Tu vas chez le coiffeur demain ?
10. Nous dînons chez les Martin demain soir.
212 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

IX. Complétez les phrases suivantes en choisissant entre les deux


prépositions par et pour :
1. Ce contrat est valable (...) plusieurs années.
2. Ne prenez pas ce train (...) aller en Bourgogne, il ne passe pas tous les
jours (...) Dijon.
3. Il vaut mieux passer (...) cette grande avenue.
4. J’ai démissionné (...) des motifs personnels.
5. Tant pis (...) toi !
6. (...) combien de temps habiterez-vous au Canada ?
7. J’espère terminer ce travail (...) ce soir.
8. Il y avait un billet (...) personne.
9. (...) la première fois, il n’a pas réussi à les convaincre.
10. Nous nous sommes rencontrés (...) hasard.
11. Cesse de t’inquiéter autant (...) elle.
12. Aidez-nous, (...) pitié !

X. Trouvez les prépositions qui correspondent aux verbes proposés :


Être : (...) forme Donner : (...) manger
(...) bonne humeur (...) compter
(...) retard (...) obligation
(...) pression (...) recevoir
(...) soi Partir : (...) bagage
(...) uniforme (...) la pluie
(...) la misère (...) la tombée de la nuit
(...) zéro

XI. Déterminez si les mots en caractères gras ont une fonction d’adverbe
ou de préposition :
Adv. Prép.
1. Le plombier viendra avant midi.
2. Il aurait dû me prévenir avant.
3. Tu lui diras tout après.
4. Après moi, le déluge!
5. Elle a cessé de travailler depuis l’été dernier.
6. On ne sait rien d’elle depuis.
7. Ceux qui étaient devant ont tout vu.
8. Elle a fait un scandale devant tout le monde.
9. Il est monté seul dans l’avion.
10. Une fois dedans, il a eu peur.
11. En voiture, elle monte toujours derrière.
12. « Derrière chez moi, il y a un étang »
LES PRÉPOSITIONS 213

XII. Quelle expression correspond exactement à la phrase proposée ?


Ces lunettes sont contre les rayons du soleil. a) des lunettes pour le soleil
b) des lunettes de soleil
c) des lunettes contre le soleil

Je remplis cette tasse avec du thé a) une tasse à thé


b) une tasse pour le thé
c) une tasse de thé

Ces ciseaux sont pour le bois a) des ciseaux de bois


b) des ciseaux en bois
c) des ciseaux à bois

Un mur fait de milliers de briques a) un mur en brique


b) un mur à briques
c) un mur de briques

Un gâteau contenant du chocolat a) un gâteau de chocolat


b) un gâteau en chocolat
c) un gâteau au chocolat

Une boîte pour ranger des outils a) une boîte à outils


b) une boîte d’outils
c) une boîte avec des outils

Un verre contenant du vin a) un verre à vin


b) un verre de vin
c) un verre pour le vin
CHAPITRE 11
L’ADVERBE
ET LA PHRASE NÉGATIVE

1. Adverbes exprimant la manière


1.1. Formation des adverbes terminés par -ment
1.1.1. Adjectifs terminés par une consonne
1.1.2. Adjectifs terminés par une voyelle
1.1.3. Adjectifs masculins terminés en : -ant, -ent
1.1.4. Cas de l’adverbe de manière bien
2. Adverbes exprimant le lieu
2.1. Ici, là, là-bas
2.2. Emploi adverbial de certaines prépositions
2.3. Y, en en fonction d’adverbe de lieu
3. Adverbes exprimant le temps
3.1. L’expression du présent, du passé, et du futur
3.2. La durée, la fréquence de l’action
3.3. Un moment dans le déroulement de l’action
4. Adverbes exprimant le degré
4.1. Comparaison
4.1.1. Égalité
4.1.2. Supériorité et infériorité
4.2. Quantité
4.3. L’adverbe très
5. Conséquence (intensité) : assez, bien, si, tant, très, trop, tellement
5.1. Si, tellement
5.2. Tant, tellement
6. Place de l’adverbe
6.1. Verbes à un temps simple
6.2. Verbes à un temps composé
6.3. Verbes à l’infinitif
6.4. Dans une phrase
7. L’adverbe de négation et la phrase négative
7.1. Non
7.2. La phrase négative
7.3. Ne... personne. Ne... rien
7.4. Ne... que
7.5. Pas employé seul, sans ne
Exercices
L’adverbe est un mot invariable placé près d’un verbe, d’un adjectif
qualificatif ou d’un autre adverbe. Il sert à modifier le sens du terme
près duquel il est placé en le précisant, ou en le nuançant.
On mange bien dans ce restaurant.
Le paysage est vraiment magnifique.
Il est rentré très tard.
Les adverbes expriment les mêmes notions qu’un complément
circonstanciel : la manière, le lieu, le temps, le degré (comparaison,
quantité, intensité / conséquence).

1. ADVERBES EXPRIMANT LA MANIÈRE


Ils répondent à la question COMMENT ?

1.1. Formation des adverbes terminés par -ment

1.1.1. Adjectifs terminés par une consonne

Ces adverbes se forment géneralement sur le féminin de l’adjectif. Ce


sont les plus nombreux.
faux fausse faussement
franc franche franchement
heureux heureuse heureusement
218 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.1.2. Adjectifs terminés par une voyelle

large largement
poli poliment
vrai vraiment
absolu absolument

1.1.3. Adjectifs masculins terminés en : — ant →amment [amɑ̃´]


— ent → emment [amɑ̃´]
Abondant abondamment
Courant couramment
Évident évidemment
Fréquent fréquemment

ATTENTION
Ne pas confondre comment adverbe de manière et comme adverbe
de comparaison.

Comment
Como
Comme

Je ne sais pas comment on écrit ce mot (comme).


No sé cómo se escribe esta palabra.

REMARQUES
Ne pas confondre :

Comment interrogatif (Cf. ch. 6. Les adjectifs et les pronoms


interrogatifs comme, combien, comment).
Pour comme exclamatif (Cf. ch. 6. La phrase exclamative).
Et la conjonction de subordination comme (Cf. ch. 12.
Conjonctions de coordination et de subordination.)

Vite (adverbe) : il marche vite


Anda deprisa.
L’ADVERBE ET LA PHRASE NÉGATIVE 219

Rapide (adjectif) : elle a une voiture rapide.


Tiene un coche rápido.

Du côté de l’espagnol :
La traduction en espagnol des adverbes de manière.
sûrement seguro
lentement despacio
rapidement rápido
El tiempo pasa cada vez más rápido
Le temps passe de plus en plus rapidement (rapide).
L’espagnol supprime (apocope) la terminaison du premier adverbe,
tandis que le français conserve la terminaison en –ment même s’il
est suivi d’un autre adverbe :
Hemos charlado larga y agradablemente.
Nous avons bavardé longuement et agréablement.

La proximité en espagnol de l’adjectif solo = seul et de


l’adverbe sólo = seulement, peut provoquer une erreur de
traduction.
Il (elle) était seul (seule) quand on lui a annoncé la nouvelle.
Estaba solo (sola) cuando le dieron la noticia.
Il y a seulement quelques minutes qu’il a atterri.
Hace sólo unos minutos que ha aterrizado.

ATTENTION !
L’adverbe sólo traduit le tour restrictif ne... que.
Cf. négation
Je ne peux vous consacrer que quelques minutes. restrictive. § 7.4.
Sólo le puedo dedicar unos minutos.
Elle vient de mourir, elle n’avait que vingt ans.
Acaba de morir (se acaba de...), sólo tenía veinte años.

1.1.4. Cas de l’adverbe de manière bien

Bien mieux
Bon meilleur
220 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Mieux est le comparatif de bien. Ne le confondez pas avec meilleur,


comparatif de l’adjectif bon.
C’est bien ce que vous faites, cependant vous pouvez faire mieux
meilleur.
Lo que hace está bien, sin embargo puede hacerlo mejor.
Hier, le dessert n’était pas très bon, celui d’aujourd’hui est nettement
meilleur.
Ayer el postre no estaba muy bueno, el de hoy está francamente mejor.
Je me sens bien mieux beaucoup meilleur.
Me encuentro mucho mejor.

2. ADVERBES EXPRIMANT LE LIEU

Ils répondent à la question OÙ ?

2.1. Ici, là, là-bas. Aquí, allí, allá Cf. ch. 3. Les
adjectifs et les
pronoms
Se rappeler que les adverbes ne marquent pas la distance
démonstratifs.
de la même façon qu’en espagnol. Tout est beaucoup plus
« flou » (impreciso) en français.
Dessus / dessous. Encima / debajo.
En haut / en bas. Arriba / abajo.

2.2. Emploi adverbial de certaines prépositions : Cf. ch. 10. Les


principalement avec les mots indiquant le prépositions.
lieu ou l’espace
 C’est le cas de : avant, après, devant, derrière, depuis (dedans,
dehors sont seulement adverbes).
Examinez ces quelques exemples :
Le plombier viendra avant quatre heures (prép.).
El fontanero vendrá antes de las cuatro.
Il fallait prévenir avant (adv.).
Había que avisar antes.
Il parlera après son frère (prép.).
Hablará después de su hermano.
Tu le lui diras après (adv.).
Se lo dirás después.
L’ADVERBE ET LA PHRASE NÉGATIVE 221

Il monta dans (prép.) un taxi, une fois dedans (adv.), il s’aperçut qu’il
n’avait pas d’argent.
Subió a un taxi, una vez dentro, se dio cuenta de que no llevaba dinero.

2.3. Y, en, en fonction d’adverbe de lieu


■ Lieu où l’on est :
Il est à Strasbourg, il y restera deux ans.
Está en Estrasburgo, se quedará allí dos años.

■ Lieu où l’on va :
Je vais à Paris la semaine prochaine.
Voy a París la semana que viene.
J’y vais la semaine prochaine.
Voy allí la semana que viene.

■ Lieu d’où l’on vient :


Ils reviennent de la Martinique.
Vuelven de Martinica.
Ils en reviennent.
Vuelven de allí.

3. ADVERBES EXPRIMANT LE TEMPS


Ils répondent à la question QUAND ?

3.1. L’expression du présent du passé, du futur


 Du présent : aujourd’hui, hoy
 Du passé : hier, ayer, avant-hier, anteayer
 Du futur : demain, mañana
Cet adverbe rentre dans de multiples combinaisons telles que :
Demain // matin : mañana por la mañana
Le lendemain : al día siguiente
Le lendemain matin : a la mañana siguiente
Après demain : pasado mañana
222 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Pensez également aux moments de la journée ; le matin // l’après-


midi, le soir, la nuit, hier // soir. (Por) la mañana, (por) la tarde, al
atardecer, (por) la noche (anoche), de bonne heure ; temprano.

3.2. La durée, la fréquence de l’action


Quelquefois, souvent, toujours, jamais, longtemps.
Arnaud vient quelquefois, souvent, toujours // me voir.
Arnaud viene a verme a veces, a menudo, siempre.
Hugo n’a jamais fait de sport étant jeune parce qu’il a été longtemps
malade.
Hugo nunca ha hecho deporte porque ha estado enfermo durante
mucho tiempo.

3.3. Un moment dans le déroulement de l’action


Avant, d’abord, après, ensuite.
D’abord tu prépares ton examen, après (ensuite) tu pourras sortir
avec tes copines. Mais attention ! Les études passent avant...
En primer lugar, preparas tu examen, y luego puedes salir con las
amigas. Pero ¡Ojo! Los estudios son lo primero...

4. ADVERBES EXPRIMANT LE DEGRÉ

4.1. Comparaison (supériorité, égalité, infériorité)

4.1.1. Égalité
L’adverbe de comparaison est différent selon le terme comparé :
adjectif, adverbe, verbe ou substantif.

 Que est toujours le second terme de la comparaison en


français.
Aussi ...que, autant ...que, autant de ...que.
Tan / tanto ... como

Verbe + AUSSI + adjectif + QUE Verbe + AUTANT + QUE


adverbe AUTANT DE + substantif
L’ADVERBE ET LA PHRASE NÉGATIVE 223

Cette directrice est aussi efficace que celle d’avant.


Esta directora es tan eficaz como la anterior.
Restez aussi longtemps que vous le voudrez.
Quédese tanto tiempo como desee.
Elle mange autant que son frère, mais elle ne prend pas un gramme.
Come tanto como su hermano, pero no engorda ni un gramo.
Elle mange autant de friandises que son frère si de friandises.
Come tantas golosinas como su hermano.

4.1.2. Supériorité et infériorité

Ce sont les mêmes schémas que pour le comparatif d’égalité.

PLUS adjectif PLUS


Verbe + + + QUE Verbe + + QUE
MOINS adverbe MOINS DE + substantif

Lucette est plus / moins sportive (adj.) que moi.


Lucette es más / menos deportista que yo.
Gabriel court plus / moins vite (adv.) que lui.
Gabriel corre más / menos deprisa que él.
Elles se soignent plus / moins qu’eux.
Ellas se cuidan más /menos que ellos.

REMARQUES
■ Se rappeler le degré superlatif : le plus..., le moins...
Voilà bien l’homme le plus courtois que je connaisse.
Este es el hombre más educado que conozco.
C’est la maison la moins chère que j’aie pu trouver.
Es la casa más barata que he podido encontrar.

4.2. Quantité
Beaucoup, trop, assez, peu (de...)

Verbe + adv de quantité + de + substantif.

Il mange assez, beaucoup, peu, trop de friandises (... bastantes ...


dulces)
Vous commettez beaucoup d’erreurs (muchos errores).
224 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Ils lisaient peu de littérature étrangère.


Leían poca literatura extranjera.
Anne lit de plus en plus de romans policiers.
Anne lee cada vez más novelas policíacas.

4.3. L’adverbe très

adjectif
TRÈS +
adverbe

Ces chaussons sont vraiment très confortables.


Estas zapatillas son realmente muy cómodas.
Partez vite ; il est très tard.
Váyase enseguida ; es muy tarde.

 Remarquez la traduction de très = muy rendue par mucho / a


J’ai très chaud, faim, froid, honte, soif.
Tengo mucho calor, mucha hambre, mucho frío, mucha verguenza,
mucha sed.
Faites très attention !
¡Tenga mucho cuidado!
Ne pas confondre très = muy et trop = demasiado.
Très chaud, muy caliente / trop chaud, demasiado caliente.

5. CONSÉQUENCE (INTENSITÉ) : ASSEZ, BIEN, SI, TANT,


TRÈS, TROP, TELLEMENT

Si, tellement, tant, sont des adverbes d’un emploi complexe pour les
hispanophones qui n’ont que tan / tanto face à plusieurs possibilités en
français : la comparaison (aussi, autant) et la conséquence, l’intensité (si,
tant, tellement).

5.1. Si, tellement

SI / TELLEMENT + adjectif + QUE


adverbe
L’ADVERBE ET LA PHRASE NÉGATIVE 225

Nicolas est si intelligent qu’il comprend tout immédiatement.


Nicolas es tan inteligente que lo entiende todo inmediatamente.
Stéphanie conduit si (tellement) vite qu’un jour elle aura un accident.
Stéphanie conduce tan deprisa que un día tendrá un accidente.
Ce professeur explique si bien les mathématiques que ses élèves
finissent par les aimer.
Este profesor explica tan bien las matemáticas que a sus alumnos les
terminan gustando.

Comparez les deux types de construction (la comparative, la


consécutive).
Nous vous offrons quelques exemples illustrant les différentes
structures :

■ Comparaison
Il fait aussi froid que l’année dernière à pareille époque.
Hace tanto frío como el año pasado en la misma época.

■ Conséquence
Il a fait si froid cette année que toutes les plantes sont mortes.
Ha hecho tanto frío este año que todas las plantas se han muerto.

5.2. Tant, tellement (ces adverbes sont souvent


interchangeables)

TANT TANT
+ verbe + QUE de + substantif + QUE
TELLEMENT TELLEMENT

Aurélie a tant travaillé qu’elle a été reçue à son concours.


Aurélie ha trabajado tanto que ha aprobado las oposiciones.
Elle parle tellement que les autres en ont mal à la tête.
Ella habla tanto que a los demás les da dolor de cabeza.
Il y avait tant (tellement) de bruit dans la pièce que je n’ai pas
entendu le téléphone.
Había tanto ruido en la habitación que no he oído el teléfono.
226 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Ne confondez pas :
Elle est aussi jolie que ses deux soeurs (comparaison)
Es tan guapa como sus dos hermanas.
Elle est si jolie ! (intensité / exclamation)
¡Es tan guapa!

6. PLACE DE L’ADVERBE
En principe, l’adverbe est antéposé au mot qu’il modifie.
Ces étudiants sont encore absents.
Esos estudiantes otra vez están ausentes (han faltado otra vez).
Elle s’habille vraiment mal.
Ella se viste realmente mal.

■ Comme modificateur de verbe

6.1. Verbes à un temps simple


L’adverbe se place après le verbe.
Il pleut toujours au mois de mai.
Siempre llueve en el mes de mayo.
Ne l’appelle pas encore.
No le llames todavía.

6.2. Verbes à un temps composé


L’adverbe se place entre l’auxiliaire et le verbe.
Ils ont beaucoup travaillé.
Han trabajado mucho.
Tu as peu dormi ces temps-ci.
Has dormido poco últimamente.

6.3. Verbes à l’infinitif


L’adverbe se place en principe, avant le verbe.
L’ADVERBE ET LA PHRASE NÉGATIVE 227

On doit toujours regarder avant de traverser une rue.


Siempre hay que mirar antes de cruzar una calle.
Bien manger, beaucoup dormir, ne jamais se fâcher...
Comer bien, dormir mucho, no enfadarse nunca...

6.4. Dans une phrase


Il y a une plus grande liberté : l’adverbe se place en tête de
phrase ou à la fin.
Demain, je viendrai tôt.
Je viendrai tôt demain.
Mañana vendré temprano.

7. L’ADVERBE DE NÉGATION ET LA PHRASE NÉGATIVE


Le mot négatif espagnol NO correspond à non et ne avec toutes ses
variantes, ne... plus, ne... jamais, etc.

Non
NO
Ne... pas, pas

7.1. Non
■ Cet adverbe de négation s’oppose à oui dans les phrases
assertives.
Oui / non.
Je n’ai dit ni oui, ni non.
No he dicho ni sí, ni no.
— Tu viens avec moi ? — Oui (non).
—¿Vienes conmigo? —Sí (no).

■ Non est renforcé par plus pour répondre à une structure


négative.
Ils prennent leurs vacances en juillet. Moi aussi.
Toman sus vacaciones en julio. Yo también.
Mais ils n’iront pas sur la Côte cette année. Moi non plus.
Pero no irán a la Costa Azul este año. Yo tampoco.
228 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ Non fonctionne comme préfixe négatif dans de nombreux mots


composés.
Espace non-fumeur.
Área de no fumadores.
24 heures d’émission non-stop.
24 horas de programación ininterrumpida.
Il est important de remarquer que dans le cas des négations ne... plus,
ne... jamais les productions pas plus, pas jamais, sont des erreurs
extrêmement fréquentes.

7.2. La phrase négative


Ne + verbe + pas (plus, jamais).
Regardez le tableau :

PLACE DES TERMES DE LA NÉGATION

Il/elle ne pas

TEMPS SIMPLES
1 va plus les voir
IMPÉRATIF Ne jamais
Il/elle n'est* pas venu (e)
2 TEMPS COMPOSÉS plus les voir
Il/elle n'a* jamais voulu
pas
3 INFINITIF Ne plus venir le matin
jamais
*Auxiliaire

1. Temps simples et impératif.


Les deux termes de la négation entourent le verbe.
Il ne vient pas, il ne vient plus, il ne vient jamais.
No viene, ya no viene, no viene nunca.
Ne viens pas.
No vengas.
2. Temps composés.
Les deux termes de la négation entourent l’auxiliaire.
Frédéric n’est pas venu aujourd’hui.
Frédéric no ha venido hoy.
Henri n’est plus venu les voir.
Henri ya no ha venido a verles.
L’ADVERBE ET LA PHRASE NÉGATIVE 229

Françoise n’a jamais voulu les voir.


Françoise nunca quiso verles.

3. Infinitif.
Les deux termes de la négation sont placés avant l’infinitif.
Ne pas venir le matin.
No venir por la mañana.
Ne plus venir le matin.
No venir ya por la mañana.
(No volver a venir por la mañana)
Ne jamais venir le matin.
No venir nunca por la mañana.

Nous vous proposons d’autres exemples comme exercices d’application :


1. Alice ne prend pas (plus, jamais) le métro le soir.
Ne prends pas (plus, jamais) le métro le soir.
2. Alice n’a pas (plus, jamais) pris le métro le soir.
3. Ne pas prendre le métro le soir.
Ne plus fumer tant de cigarettes.
Ne jamais se mêler des affaires de autres.

REMARQUES
La négation + DE partitif Cf. ch. 2. § 3.2.

pas
Ils n’ont plus DE chance
jamais

No tienen // suerte.
Ya no tienen // suerte.
Nunca tienen // suerte.

Ne... pas et ses variantes


Attention à l’oubli fréquent chez les hispanophones du mot pas,
deuxième terme de la négation.
Je ne comprends pas bien le français (je ne comprends bien le
français).
No entiendo bien el francés.
230 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Ne... plus, ne ... jamais


Le fonctionnement de ces structures est identique à ne... pas, cependant
le terme pas en est exclu.
Je ne vais plus travailler pour cette entreprise.
No voy a trabajar más para esta empresa (ya no voy a trabajar...).
Cécile ne peut jamais être à l’heure (ne peut pas jamais).
Cécile nunca consigue llegar a su hora.

7.3. Ne... personne. Ne ...rien

■ Consultez le chapitre « Les adjectifs et pronoms indéfinis » Cf. ch. 9. § 3


dans lequel les cas de négation sont traités.
Voici quelques exemples qui aideront à remettre en mémoire les
différents emplois de la négation avec personne et rien. Comme dans
les cas antérieurs se rappeler l’omission de la particule pas devant
personne / rien.
Les nouveaux venus ne voient // personne.
Los que acaban de llegar no ven a nadie.
Ils n’ont vu passer personne.
No han visto pasar a nadie.
Ils ne disent // rien, ne parlent // à personne, ne voient // jamais //
personne.
No dicen nada, no hablan con nadie, no ven nunca a nadie.
Le malade n’a rien mangé depuis deux jours.
El enfermo no ha comido nada desde hace dos días.
Ne rien décider à la légère, ne pas décider rien / ne décider pas rien.
No decidir nada a la ligera.

7.4. Ne... que


Structure restrictive qui exprime la notion de « seulement ».

Ne + groupe verbal + que

Ce professeur ne vient que le lundi.


Este profesor viene sólo los lunes.
L’ADVERBE ET LA PHRASE NÉGATIVE 231

Il n’y a que des surgelés dans le réfrigérateur.


Sólo hay congelados en la nevera.
N’ouvre qu’une boîte de conserves.
Abre sólo una lata de conservas.

7.5. Pas employé seul, sans ne


Dans le cas d’une réponse négative brève, ou pour nier (restreindre)
un segment de phrase, l’hispanophone doute entre pas, ne et non.
— Tu viens avec moi ? — Pas tout de suite. — Pas encore.
—¿Vienes conmigo? —Ahora no. —Todavía no, aún no.
— Nous allons nous promener. — D’accord, mais pas trop loin.
Ne trop loin
Non trop loin
—Vamos a dar un paseo. —De acuerdo, pero no demasiado lejos.

Langue orale. Disparition de ne.


J'ai jamais dit ça !
Yo nunca he dicho eso.
J'ai rien vu d'anormal.
No he visto nada anormal.
J'ai encore rencontré personne ce matin.
Todavía no me he encontrado a nadie esta mañana.
EXERCICES. Chapitre 11
L’ADVERBE ET LA PHRASE NÉGATIVE

I. Retrouvez les adjectifs qui ont permis la construction des adverbes


suivants :
Ex. : Facilement facile
Gaiement gai
Doucement
Facilement
Faussement
Franchement
Fréquemment
Méchamment
Poliment
Vivement
Vraiment

II. Complétez les phrases suivantes avec l’adverbe qui convient (l’adjectif
servant de base se trouve entre parenthèses) :
Ex. : Les enfants jouent (bruyant) bruyamment dans la cour.
1. Faites (rapide) vos bagages.
2. Elle affronte (courage) son infirmité.
3. Conduisez (doux); j’ai mal au coeur en voiture.
4. Béatrice dormait si (profond) qu’elle n’a pas entendu l’orage.
5. Ce que vous affirmez est (complet) faux.
6. Ne traitez jamais un enfant (dur).
7. Chacun doit répondre (individuel) à ce questionnaire.
8. Parlez-lui (différent), vous verrez comme il vous écoutera.
9. Et (final), ils ont donné leur accord.
234 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

III. Complétez toutes les cases du tableau suivant :

ADJECTIFS MASCULINS ADJECTIFS FÉMININS ADVERBES


franchement
heureuse
aisée
clairement
vrai
gai
autre
conscient
dûment
follement
franche
rude
abondante
violent

IV. Complétez les phrases proposées en plaçant correctement l’adverbe


indiqué entre parenthèses :
Ex. : (Bien) Il a voulu que ce projet se réalise. / Il a bien voulu que ce
projet se réalise.
(Assez) Tu as vu la télévision aujourd’hui. / Tu as assez vu la télévision
aujourd’hui.
1. (Bien) Notre situation financière s’est améliorée.
2. (Mal) Les petits ont mangé ce midi à la cantine.
3. (Beaucoup) J’ai étudié ce sujet.
4. (Vite) Nous avons ramassé nos affaires.
5. (Souvent) J’ai visité ces ruines.
6. (Peu) Tu as dormi cette nuit.

V. Mettez les phrases suivantes à la forme négative en utilisant les


adverbes de négation indiqués entre parenthèses :
Ex. : (ne...plus) Je peux monter les étages très vite. / Je ne peux plus monter
les étages très vite.
1. (ne... pas) Il a le temps de passer chez le teinturier.
2. (ne... pas) Tout le monde veut faire du sport.
5. (ne... plus) Pourquoi faire partie de cette association?
4. (ne... jamais) Il vaut mieux intervenir dans les affaires des autres.
5. (ne... rien) Le malade a mangé ce matin.
6. (ne... personne) Les gendarmes ont vu passer quelqu’un.
L’ADVERBE ET LA PHRASE NÉGATIVE 235

VI. Complétez les phrases suivantes en utilisant les adverbes de


comparaison aussi... que / autant... que / autant de... que :
Ex. : Il fait... sport que lorsqu’ il était jeune / Il fait autant de sport que
lorsqu’il était jeune.
Jean est... grand que Pierre / Jean est aussi grand que Pierre.
1. Partez (...) vite que vous le pourrez.
2. Elle aime le café (...) que le thé.
3. Ces poissons ne sont pas (...) frais que ceux de la semaine dernière.
4. Il y a (...) de moustiques sur cette plage que sur celle d’à côté.
5. Ce matin, le vent est (...) frais qu’hier matin.
6. Mon ami a chez lui presque (...) de livres que toi.
7. Manuel parle (...) lentement que Pierre.
8. Il mange(...) de fruits qu’un végétarien.

VII. Complétez les phrases suivantes en utilisant les adverbes d’intensité


si... que / tellement... qu’(e) / tant... que... :
Ex. : Il fait (...) froid que l’étang a gelé / Il fait si froid que l’étang a gelé.
1. Il parle (...) rapidement qu’on ne peut pas prendre de notes.
2. Jacques a (...) crié qu’il en avait mal à la gorge.
3. Suzanne est (...) jeune qu’elle ne peut vivre seule.
4. Il est (...) intelligent qu’il comprend immédiatement.
5. Ce reportage explique (...) bien la situation qu’on la comprend
immédiatement.
6. Il ment (...) qu’on ne le croit plus.

VIII. Classez les mots en italique en fonction de leur emploi, soit comme
adverbe, soit comme préposition :
Adv. Prép.
1. Il fait froid dehors.
2. Rentre dans la maison, il va pleuvoir.
3. Ne reste pas dehors.
4. Jette cette boîte, il n’y a plus rien dedans.
5. Il fait le guet devant sa porte.
6. Passez devant, je vous suis.
7. L’école est près de chez nous.
8. Nous nous verrons après le déjeuner.
9. Il m’en avait déjà parlé avant.
10. On se rappelle avant lundi !
11. Après la représentation, on est tous allés
prendre un verre.
12. Rangeons ces confitures derrière les boîtes
de conserves.
13. Il pleut depuis trois semaines.
236 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

IX. Traduisez les phrases suivantes :


1. Les étudiants n’ont jamais cours le lundi.
2. Notre fils vient souvent déjeuner avec nous.
3. Il ne reste pas longtemps à table.
4. Il apporte quelquefois des pâtisseries comme dessert.
5. Sa femme nous appelle toujours le week end.
6. Aujourd’hui elle a encore oublié ses papiers.
CHAPITRE 12
LES CONJONCTIONS
DE COORDINATION
ET DE SUBORDINATION

1. La coordination
1.1. Et
1.2. Ou
1.3. Donc
1.4. Car
2. La subordination
2.1. La cause
2.2. La condition
2.3. Le temps
2.4. La conséquence
2.5. Le but
2.6. La concession
2.7. Conjonctions multifonctions (Récapitulation)
2.7.1. Que
2.7.2. Comme
2.7.3. Si
Exercices
La conjonction de coordination est un mot invariable qui relie deux
mots, deux groupes de mots ou deux propositions qui ont la même
fonction syntaxique, par exemple : et, ou, mais, car, donc.
La conjonction de subordination est un mot invariable qui unit
une proposition subordonnée à une proposition principale.
La proposition subordonnée dépend de la principale ; elle est reliée
par ce mot de liaison introduisant la notion que reflète cette proposition
subordonnée, par exemple : temps, lieu, but, cause, conséquence.
Selon la norme qui est celle de « l’Essentiel », ce chapitre traitera
seulement les difficultés que chaque conjonction présente dans le face à
face français / espagnol.

1. LA COORDINATION

1.1. Et
Ne pas confondre :
Et / est
Ce sont des enfants très beaux et très intelligents
Son unos niños muy guapos y muy inteligentes.

Langue orale :
Et alors ! ¡Y qué!
¡Y bien!
Et puis ! ¡Y qué!
Et il est satisfait !
¡Y además está contento!
240 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Il est très aimable...


Es una persona muy capacitada.

1.2. Ou Cf. ch. 11 L'adverbe


ch. 8. Les pronoms
relatifs
Ne pas confondre :
Ou conjonction de coordination sans accent, avec
où accentué qui est soit pronom relatif, soit adverbe de lieu, soit
adverbe interrogatif.
Tu rentres ou tu sors, mais ne reste pas dans le couloir (conjonction
de coordination).
Entra o sal, pero no te quedes en el pasillo.
Consultez les panneaux où les arrivées des avions sont affichées.
(pronom relatif).
Consulte los paneles en los que figuran las llegadas de los aviones.
Pense au moment où tu seras enfin en vacances (pronom relatif).
Piensa en el momento en el que por fin estés de vacaciones.
On se voit où tu voudras (adverbe de lieu).
Nos vemos donde tú quieras.
Où ai-je donc pu ranger ce papier ? (adverbe interrogatif).
¿Pero dónde he podido guardar ese papel?

1.3. Donc
Ne pas confondre la conjonction avec le pronom relatif dont.

Le voyage dont [dɔ̃] je rêvais est trop cher, donc [dɔ̃k] il faut que j’en
cherche un autre meilleur marché.
El viaje con el que soñaba es demasiado caro, así que tengo que buscar
otro más barato.
La poste est fermée maintenant, donc il faudra attendre lundi.
Correos está cerrado ahora, así que tendremos que esperar al lunes.

1.4. Car
Cf. § 2. La
Je ne peux pas aller vous chercher car je n’ai pas de voiture. subordination
No puedo ir a buscarle, puesto que (ya que) no tengo coche. 2.1. La cause
LES CONJONCTIONS DE COORDINATION ET DE SUBORDINATION 241

Je n’ai pas pu prendre l’avion car la compagnie est en grève


No pude coger el avión, pues la compañía se puso en huelga.
Il n’a pas pu acheter le manteau qu’il avait vu, car il n’y avait pas sa
taille.
No se pudo comprar el abrigo que había visto, porque no había de su
talla.

2. LA SUBORDINATION
Les conjonctions ou locutions conjonctives de subordination
présentées ici le sont en raison de :

• Divergences de MODE ou de TEMPS entre les deux langues.


• Structures ou traductions qu’il faut retenir.

2.1. La cause
Parce que / puisque.

■ On ne connaît pas la cause.


— Pourquoi ne m’as-tu pas prévenu de ton arrivée ?
— Parce que je n’en ai pas eu le temps.
—¿Por qué no me has avisado de tu llegada?
—Porque no he tenido tiempo.

■ La cause est connue.


Puisque = ya que, dado que, puesto que. Cf. § 1.4. Car

Je prendrai l’avion puisque tu me l’as conseillé.


Cogeré el avión ya que me lo has aconsejado.
— Vous êtes sûr que je ne vais rien sentir ? — Puisque je vous le dis !
—¿Seguro que no me va a doler? —¡Si se lo estoy diciendo!

Attention ! Après le présentatif c’est la seule possibilité est parce-


que.
C’est bien parce que c’est toi qui me le demandes !
¡Lo hago porque eres tú quien me lo pide!
242 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

2.2. La condition
Si + imparfait de l’INDICATIF

Si tu venais avec moi, j’aurais moins peur.


Si vinieras conmigo, tendría menos miedo.
Si je pouvais fermer cette fenêtre, j'aurais moins froid.
Si pudiera cerrar esta ventana, tendría menos frío.

2.3. Le temps
Quand / Lorsque + futur de l’INDICATIF subjonctif
je pourrai... pueda...
tu voudras... quieras...
Quand il saura... Cuando sepa...
Lorsque nous vivrons là-bas... vivamos allí...
vous recevrez... recibáis...
ils enverront... envíen...
Je t’écrirai quand je (le) pourrai.
Te escribiré cuando pueda.
Rémi se fâchera quand il saura la nouvelle.
Rémi se enfadará cuando sepa la noticia.
Tout va changer quand nous vivrons là-bas.
Todo cambiará cuando vivamos allí.
Viens à la maison quand tu voudras.
Ven a casa cuando quieras.

2.4. La conséquence
Si
Tant que Cf. ch. 11
L’adverbe
Tellement

Il est si intelligent qu’il comprend tout immédiatement.


Es tan inteligente que lo entiende todo inmediatamente.
Ils faisaient tant de bruit que je n’ai rien entendu.
Hacían tanto ruido que no he oído nada.
Agnès a tellement insisté que nous sommes restés à dîner.
Agnès ha insistido tanto que nos hemos quedado a cenar.
LES CONJONCTIONS DE COORDINATION ET DE SUBORDINATION 243

2.5. Le but
Il y a deux constructions possibles, soit avec le subjonctif, soit
avec l’infinitif.

■ Pour que, afin que + subjonctif.


Termine ce travail tout de suite pour que nous puissions partir.
Termina este trabajo enseguida para que podamos marcharnos.

■ Pour, afin de + infinitif.


On a besoin d'une personne pour répondre au téléphone.
Se necesita una persona para atender al teléfono.
J’ai dû faire un grand détour pour ne pas le rencontrer.
Tuve que dar una vuelta grande para no encontrarme con él.

REMARQUES
Rappelez-vous le groupement des deux négations dans le cas
d’un infinitif.
... pour ne pas le rencontrer.

2.6. La concession

Bien que + subjonctif

■ Nous allons vous engager bien que votre anglais soit déficient.
Vamos a contratarle aunque su inglés sea deficiente.

Attention à la traduction d'un autre terme exprimant la


concession : POURTANT, sin embargo, a pesar de.
Je suis arrivée en retard, pourtant, j'étais partie de bonne heure.
A pesar de que había salido temprano, llegué tarde.

2.7. Conjonctions multifonctions (Récapitulation)

2.7.1. Que

Il faut rappeler certains emplois de que n’ayant pas la même


traduction en espagnol.
244 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

■ La structure restrictive ne... que = sólo.


Il n’a fait qu’une faute.
Sólo ha cometido un error.
■ Le comparatif d’égalité aussi... que = tan / tanto... como.
Valérie est aussi têtue que lui.
Valérie es tan testaruda como él.

2.7.2. Comme

Cette conjonction a plusieurs fonctions dans la phrase :


■ Fonction comparative.
Tu feras comme les autres.
Harás como los demás.
■ Fonction exclamative.
Comme vous êtes pâle !
¡Qué pálida está Vd.!
■ Fonction temporelle.
Comme je sortais de l’ascenseur, un gros chien se jeta sur moi.
Cuando salía del ascensor, un perro enorme se abalanzó sobre mí.
■ Fonction causale.
Comme l’édition est épuisée, je n’ai pu consulter le livre.
Como la edición está agotada, no pude consultar el libro.

2.7.3. Si
■ Fonction conditionnelle.
Si tu ne viens pas aujourd’hui, j’en profiterai pour aller faire des
courses.
Si no vienes hoy, aprovecharé para ir de compras.
■ Fonction d’intensité.
La montagne est si reposante !
¡La montaña es tan relajante!
■ Réponse à une question interro-négative.
— Tu ne vas quand même pas le lui dire ? — Mais si !
—¿No se te ocurrirá decírselo? —¡Claro que sí!
EXERCICES. Chapitre 12
LES CONJONCTIONS DE SUBORDINATION
ET DE COORDINATION

I. Complétez les phrases suivantes en choisissant entre et, es, est :


1. Il (...) trop tôt pour prendre une décision.
2. Elle (...) montée en ascenseur (...) elle (...) redescendue à pied.
3. Pouvez-vous me dire qui (...) au téléphone ?
4. Tu persistes (...) tu signes !
5. Elle (...) bien décidée à travailler (...) à réussir.
6. Si tu (...) malade, ne viens pas.
7. Il (...) bien ennuyé, maintenant.

II. Complétez les phrases suivantes en choisissant entre où et ou :


1. D’(...) venons-nous? (...) allons-nous ?
2. Achète des fraises (...) des framboises pour dîner.
3. Prendrez-vous du fromage (...) un dessert ?
4. Peux-tu me dire (...) tu as rangé mes papiers ?
5. Par (...) passe le train de Quimper ?
6. (...) irons-nous cet été ?
7. (...) bien je vais te voir à Paris (...), bien tu viens à Madrid.

III. Complétez les phrases suivantes en choisissant entre donc et dont :


1. L’étudiante (...) nous parlions hier n’est pas venue aujourd’hui.
2. Tu as pris ta décision: (...), tu pars lundi ?
3. Je suis perdue; dites-moi (...) de quel exercice il s’agit.
4. « Si ce n’est toi, c’est (...) ton frère ».
5. Ils sont partis pour ce voyage (...) ils rêvaient depuis si longtemps.
6. Nous avons regardé ces photos (...) j’avais oublié l’existence.
246 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

IV. Déterminez dans les phrases suivantes la fonction de que conjonction


ou pronom relatif :
Conj. Pr. relatif.
1. Je crois que nous avons déjà abordé ce
sujet.
2. L’hôtel que tu as réservé est parfait.
3. Les plages que nous aimons sont saturées
en août.
4. Il faut maintenant que tu fasses tes bagages.
5. Notre professeur pense que nous faisons
des progrès.
6. Ils sont contents que les événements aient
pris cette tournure.
7. Est-ce votre soeur que j’ai vue ce matin ?
8. C’est le seul livre de mathématiques que je
possède.

V. Complétez le texte suivant à l’aide des conjonctions avant qu’(e), car,


dès que, donc, et, ni... ni, pour qu’(e), si (s’) :

(...) je suis malade et que j’ai de la fièvre, j’appelle le médecin (...)’il ne


finisse sa journée (...)’il puisse passer me voir (...) possible. Je ne peux
(...) me lever (...) sortir (...) la fièvre est très forte. (...)’il ne vient pas,
j’attendrai demain (...) j’en appelerai un autre. (...), il me reste à être
patient (...) à rester bien au chaud.

VI. Complétez les phrases suivantes en conjuguant les verbes entre


parenthèses après avoir consulté le chapitre des verbes (chap. 13) :

1. Gilles sera content quand il [apprendre] la nouvelle.


2. Si je [savoir] pourquoi tu pleures, je [pouvoir] peut-être te consoler.
3. Nous voyagerons demain à moins qu’ il (ne) [neiger].
4. Elise est partie sans que personne (ne) lui [dire] au revoir.
5. Je vous écrirai quand j’[arriver].
6. Quand vous [vouloir] venir me voir, appelez avant.
7. Si tu [conduire] on [prendre] ma voiture.
CHAPITRE 13
LE VERBE

1. Morphologie verbale
1.1. Généralités
1.2. La personne
1.3. Langue écrite
1.4. Langue orale
1.4.1. Moyens employés par le code oral pour éviter la confusion
1.5. La conjugaison française
1.5.1. Classement traditionnel des groupes verbaux
1.5.2. Le mode indicatif
1.5.2.1. Le présent
1.5.2.2. L’imparfait
1.5.2.3. Le futur
1.5.2.4. Le conditionnel
1.5.2.5. Le passé composé
1.5.3. Le subjonctif
1.5.4. Tableau des conjugaisons
1.5.4.1. Avoir
1.5.4.2. Être
1.5.4.3. Aimer
1.5.4.4. Finir
1.5.4.5. Aller
1.5.4.6. Dire
1.5.4.7. Faire
2. Syntaxe
2.1. L’indicatif
2.1.1. Emploi de l’indicatif en français face à un substantif en
espagnol
2.1.1.1. Présent
2.1.1.2. Imparfait
2.1.1.3. Futur
2.1.2. Passé simple et passé composé
2.2. Le subjonctif
3. Les verbes avoir y être
3.1. Emploi des auxiliaires avoir et être avec les temps composés.
Les formes pronominales
3.1.1. Formation des temps composés
3.2. Formation du participe passé
3.3. Emploi de l’auxiliaire avoir
3.4. Emploi de l’auxiliaire être
3.5. Cas particuliers de changement d’auxiliaire
3.6. Accord du participe passé
3.6.1. Avec l’auxiliaire avoir
3.6.2. Avec l’auxiliaire être
3.6.3. Cas des verbes pronominaux
4. L’impératif
4.1. L’impératif présent
4.1.1. Formation de l’impératif
4.1.2. Verbes terminés en –er
4.1.3. Impératif des autres verbes
4.1.4. Impératif irrégulier de certains verbes
4.1.5. L’impératif et les pronoms compléments
5. L’infinitif
5.1. L’infinitif présent
5.2. L’infinitif correspond à un gérondif en espagnol
6. Le participe présent et le gérondif
6.1. Les formes verbales terminées en –ant
6.2. Le participe présent
6.3. Le gérondif
6.3.1. Le gérondif a la fonction d’un complément circonstanciel
6.3.2. Différentes traductions du gérondif dans les deux langues
7. Le futur proche et le passé récent
8. Les verbes impersonnels
1. MORPHOLOGIE VERBALE

1.1. Généralités
Nous ne traitons ici qu'une partie de la théorie du verbe, celle qui
affecte la morphologie verbale (les conjugaisons) et l'emploi des modes et
temps dans l'optique contrastive qui est celle de L’essentiel.
Cette première partie est assez ardue en raison de la complexité
morphologique des verbes français. Les formes simples de certains
verbes sont soumises à des variations qui résistent à une taxinomie.
La personne n'est pas aussi clairement marquée qu'en espagnol et a
besoin des pronoms personnels « béquilles » (muletas) du verbe.
La langue écrite et la langue orale n’ont pas le même
fonctionnement.

1.2. La personne Cf. ch. 7


Les pronoms
Les désinences verbales ne sont pas toujours porteuses personnels
des marques de nombre et de personne comme en espagnol.
Les pronoms personnels remplacent dans de nombreux cas la
fonction des désinences.
Je chante, tu chantes, il chante, ils chantent. / Canto, cantas, canta.
Je finis, tu finis, il finit. / Acabo, acabas, acaba.
Je veux, tu veux, il veut. Quiero, quieres, quiere.
Je viens, tu viens, il vient. Vengo, vienes, viene.
250 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.3. Langue écrite


Les pronoms personnels qui accompagnent les personnes du verbe,
ajoutés aux marques de singulier ou de pluriel spécifiques à chaque
forme verbale garantissent la personne du verbe.

1.4. Langue orale


■ Il n’y a pas toujours d’identification de la personne à travers le
pronom personnel ou la désinence.
Il travaille sérieusement. Trabaja con seriedad [iltʁavaj]
Ils travaillent sérieusement. Trabajan con seriedad [iltʁavaj]
Il mange trop vite. Come demasiado deprisa [ilmɑ̃]
Ils mangent trop vite. Comen demasiado deprisa [ilmɑ̃]

1.4.1. Moyens employés par le code oral pour éviter la


confusion

• Un sujet différencié.
Jean travaille, Jean et Pierre travaillent.
• Une marque modale.
Tu accompagnes Christine. Il faut que tu accompagnes Christine.
• La présence ou l’absence d’un pronom personnel.
Tu manges lentement // Mange lentement !
• La liaison.
Il aime. Ils∪aiment
Elle arrive. Elles∪arrivent
Il offre. Ils∪offrent

Cas des 3ème personnes du singulier et du pluriel du présent de


l'indicatif

La discrimination est assurée au présent de l'indicatif par :


a) Alternance de non prononciation / prononciation de la
consonne finale du radical.
Il sort [ilsɔ́ʁ] ils sortent [ilsɔ́ʁt]
Il perd [ilpέʁ] ils perdent [ilpέʁd]
Il veut [ilvǿ] ils veulent (+ ouverture de la voyelle) [ilvóel]
LE VERBE 251

b) Alternance de nasalisation / dénasalisation.


Il prend [ilpʁɑ̃´] ils prennent [ilpʁέn]
Il tient [iltjε̃´] ils tiennent [iltjέn]
Il vient [ilvjε̃´] ils viennent [ilvjέn]

c) Altérations plus ou moins prononcées du radical.


Il est [ilέ] ils sont [ilsɔ̃´]
Il fait [ilfέ] ils font [ilfɔ̃´]
Il va [ilvá] ils vont [ilvɔ̃´]

Il doit [ildwɑ́] ils doivent [ildwɑ́v]


Il dit [ildí] ils disent [ildíz]
Il sait [ilsέ] ils savent [ilsɑ́v]

Important. L'ordre sujet + verbe est beaucoup plus rigide qu’en


espagnol. Regardez ces exemples où se manifeste le transfert que
l’hispanophone fait de sa propre expérience sur l’autre langue :
Les fêtes sont terminées. Sont terminées les fêtes
Han acabado las fiestas; las fiestas han acabado.
Le train ne partait qu’à dix heures ne partait pas le train qu’à dix
heures.
El tren no salía hasta las diez; (hasta la diez ...)

1.5. La conjugaison française

1.5.1. Classement traditionnel des groupes verbaux

Il existe les verbes réguliers qui font partie du 1er et du 2ème groupe et
les verbes irréguliers regroupés dans la troisième catégorie : verbes à
plusieurs bases.

■ 1er groupe : infinitif en -ER. Type : aimer. Un radical Cf. § 1.5.4.3.


unique.
Il n’y a aucune modification en cours de conjugaison. C’est le groupe
le plus nombreux.
La seule difficulté est celle des variations orthographiques et phonétiques
de certains verbes.
252 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

MODIFICATIONS ORTHOGRAPHIQUES ET PHONÉTIQUES DE


CERTAINS VERBES.

1. Si la syllabe finale comporte un e muet [ ə ].


Il y a :
a) duplication de la consonne devant le e muet [ ə ] et ouverture
de la voyelle antérieure [ ə ] devient [ ε ].
Verbes terminés en –eler / -eter.
Appeler [apəlé] Jeter [əté]
J`’appelle [apέl] tu jettes [tyέt]
Il appellera [ilapεləʁá] ils jetteront [ilεtəʁɔ̃´]
MAIS :
Nous appelons [nuzapəlɔ̃] vous jetez [vuəté]

b) ouverture de la voyelle antérieure au moyen d’un accent grave.


[ ə ] devient [ ε ]
Acheter [aʃəté] Lever [ləvé]
J’achète [aʃέt] Je lève [əlέv].
MAIS :
Nous achetons [nuzaʃətɔ́] vous levez [vuləvé]

c) ouverture de la voyelle antérieure au moyen d’un changement


d’accent.
L’accent aigu [e] devient accent grave [ε].
Espérer [espeʁé] Préférer [pʁeferé]
J’espère [espέʁ] Je préfère [əpʁefέʁ]

d) Y → i devant le e muet ( ə )
J’envoie, tu envoies, il emploie, ils emploient, Francis tutoie, elles
vouvoient.
MAIS :
Employer, envoyer, tutoyer (llamar de tú), vouvoyer (llamar de Vd.).
Nous envoyons, il envoyait, vous employez, tu employais.

ATTENTION au futur du verbe envoyer !


J’enverrai, tu enverras, il enverra, nous enverrons, vous enverrez, ils
enverront.
LE VERBE 253

2. Dans le but d’uniformiser la prononciation de toute une série


verbes il y a :
a) Insertion d’un e muet (ə) devant a et o.
Nous mangeons [mɑ̃ɔ́]
Je voyageais [vwajaέ]
Je bougeais [buέ]
En voyageant [ɑ̃vwajaɑ̃]

MAIS :
Manger [maé] Bouger [bué]
Partager [paʁtaé] voyager [vwajaé]
Je mange [mɑ̃´ə] tu bouges [búə]

b) Addition d’une cédille sous le c >ç [ s ] devant a et o.


Nous annonçons [nuzanɔ̃sɔ̃]
Nous commençons [nucomɑ̃sɔ̃]
Je commençais [əcomɑ̃sέ]
Nous lançons [nulɑ̃sɔ̃´]
En lançant le ballon [ɑ̃lɑ̃sɑ̃ləbalɔ̃´]

MAIS :
Annoncer [anɔ̃sé] commencer, lancer
J’annonce, tu commenceras, ils lanceront

■ 2ème groupe : infinitif en -IR. Type : Finir. Le radical Cf § 1.5.4.4.


est élargi en -ISS.
Réfléchir, grandir, grossir, maigrir, mincir et quelques néologismes formés
sur atterrir ;
alunir, amérrir.
Je finissais, tu grandissais, en choisissant...

■ 3ème groupe : infinitifs en -IR, -OIR, -RE.


Ce groupe réunit tous les verbes qui ne sont pas Cf § 1.5.2.1.
Le présent : tableau
classables dans les deux autres groupes. Ils se conjuguent des trois groupes
sur des bases multiples.
254 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.5.2. Le mode indicatif

1.5.2.1. Le présent : tableau des trois groupes

1er GROUPE AUTRES GROUPES 2ème/3ème

-ER (aimer)
-IR (+ quelques verbes
qui ont une désinence en -IR -OIR -RE
-e : cueillir, couvrir, offrir,
ouvrir, découvrir, souffrir)

travaille (travailler) finis (finir) peux (pouvoir) attends (attendre)


Je, J’ cueille (cueillir) Je viens (venir) Je veux (vouloir) Je, J’ prends (prendre)
ouvre (ouvrir) vaux (valoir) réponds (répondre)

travailles finis peux attends


Tu Tu Tu Tu
ouvres dois (devoir) veux prends

Il/Elle travaille Ill/Elle finit Il/Elle peut Il/Elle attend


On ouvre On doit On veut On prend

travaillent finissent peuvent attendent


Ils/Elles ouvrent Ils/Elles doivent Ils/Elles veulent Ils/Elles prennent
découvrent viennent valent vendent

travaillons finissons pouvons attendons


Nous cueillons Nous courons Nous voulons Nous prenons
ouvrons devons valons répondons

travaillez finissez pouvez attendez


Vous cueillez Vous courez Vous voulez Vous prenez
ouvrez devez valez répondez

1.5.2.2. L’imparfait

Formes -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient que l’on ajoute directement
au radical.
Il travaillait tous les étés.
Nous finissions de déjeuner lorsque vous êtes arrivés.
Elles voulaient changer d’appartement, mais elles n’avaient pas assez
d’argent.
LE VERBE 255

1.5.2.3. Le futur

Formes de l’infinitif + la terminaison -ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont


(désinences du présent de l’indicatif du verbe avoir) que l’on ajoute
directement au radical.

Remarquez la marque -R qui se retrouve dans le conditionnel.


Denis téléphonera (téléphoner) demain à midi.
Denis llamará mañana a las doce.
Vous attendrez (attendre) l'année prochaine pour demander une bourse.
Vd. esperará al año que viene para pedir una beca.
Ils ne boiront (boire) que de l’eau minérale pendant leur voyage.
Sólo beberán agua mineral durante el viaje.

Les futurs irréguliers ne sont pas formés sur l’infinitif :


Marthe aura (avoir) son bébé dans un mois.
Marthe tendrá su bebe dentro de un mes.
Tu seras (être) au Japon quand nos amis italiens viendront en Espagne.
Estarás en Japón cuando nuestros amigos italianos vengan a España.
Antoine ira (aller) au Pôle nord cet été.
Antoine irá al Polo Norte este verano.
Nous lui ferons (faire) un beau cadeau d'anniversaire.
Le haremos un estupendo regalo de cumpleaños.
Cet été tu pourras (pouvoir) apprendre le crawl avec Daniel.
Este verano podrás aprender a nadar a crawl con Daniel.
Et ... vouloir >tu voudras... (querrás)
Et ... venir > je viendrai… (vendré)

1.5.2.4. Le conditionnel

On le groupe avec le futur pour les désinences : les deux temps ont des
formes symétriques du point de vue morphologique. Formes (e)r + ais, -ais,
-ait, -ions, -iez, -aient (désinences de l’imparfait) que l’on ajoute au radical.

Futur Conditionnel
J’ouvrirai, tu ouvriras J’ouvrirais, tu ouvrira i s
Je pourrai, tu pourras Je pourrais, tu pourra i s
Nous dirons, vous direz Nous dirions, vous dir i ez
Il prendra, ils prendront Il prendrait, ils prendra i ent
256 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.5.2.5. Le passé composé


Cf. § 3. Emploi des
auxiliaires avoir ou
Ce temps est formé avec l’auxilaire avoir ou être suivi du être avec les temps
verbe au participe passé. composés
J’ai fini, mais je suis entré dans la maison.

1.5.3. Le subjonctif. Désinences du présent du subjonctif

Elles sont régulières pour tous les verbes :


-e, -es, -e, - i ons, - i ez, -ent.

• Pour les verbes du 1er groupe, infinitif en -ER, (type aimer)


on ajoute les terminaisons aux bases du présent de l’indicatif.
Je chante que je chante
Nous chantons que nous chant i ons
Vous chantez que vous chant i ez

• Pour les verbes du 2ème groupe, infinitif en -IR (type finir), le


présent du subjonctif se forme avec la base élargie -ISS.
Je finis que je finisse
Nous finissons que nous finiss i ons
Vous finissez que vous finiss i ez

• De nombreux verbes irréguliers forment leur subjonctif


différemment.
Je vais que j’aille
Tu peux que tu puisses
Tu prends que tu prennes
Il doit qu’il doive
Il veut qu’il veuille
Nous faisons que nous fass i ons
Vous faites que vous fass i ez
Ils savent qu’ils sachent

1.5.4. Tableau des conjugaisons

Nous présentons ici les conjugaisons des verbes avoir


et être (qui sont à la fois auxiliaires), des verbes aimer (type Cf. Bibliographie
1er groupe), finir (type du 2ème groupe), ainsi que des verbes conjugaison des
aller, dire et faire, dont les temps sont très irréguliers. verbes
LE VERBE 257

1.5.4.1. Avoir

INDICATIF

Présent Imparfait Futur

J’ ai J’ avais J’ aurai
Tu as Tu avais Tu auras
Il a Il avait Il aura
Nous avons Nous avions Nous aurons
Vous avez Vous aviez Vous aurez
Ils ont Ils avaient Ils auront

Passé Composé Conditionnel (présent)

J’ ai eu J’ aurais
Tu as eu Tu aurais
Il a eu Il aurait
Nous avons eu Nous aurions
Vous avez eu Vous auriez
Ils ont eu Ils auraient

Participe Passé : eu Impératif : aie, ayons, ayez

Participe Présent : ayant Gérondif : en ayant

SUBJONCTIF

Présent Avoir est utilisé comme auxiliaire aux temps composés


de la majeure partie des verbes, avec un participe passé
Que j’ aie dont l’accord dépend de la place du C.O.D. dans la
Que tu aies phrase.
Il y a accord en genre et en nombre avec le C.O.D. s’il
Qu’ il aie
est placé avant le verbe :
Que nous ayons
Ses amies, il les a accompagnées à la gare.
Que vous ayez
(Sus amigas, las ha acompañado a la estación.)
Qu’ ils aient
Si le complément d’objet direct est placé après le
verbe, il n’y a pas d’accord:
Il a accompagné ses amies à la gare.
(Ha acompañado a su amigas a la estación.)
258 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.5.4.2. Être

INDICATIF

Présent Imparfait Futur

Je suis J’ étais Je serai


Tu es Tu étais Tu seras
Il est Il était Il sera
Nous sommes Nous étions Nous serons
Vous êtes Vous étiez Vous serez
Ils sont Ils étaient Ils seront

Passé Composé Conditionnel (présent)

J’ ai été Je serais
Tu as été Tu serais
Il a été Il serait
Nous avons été Nous serions
Vous avez été Vous seriez
Ils ont été Ils seraient

Participe Passé : été Impératif : sois, soyons, soyez

Participe Présent : étant Gérondif : en étant

SUBJONCTIF

Présent Être est utilisé comme auxiliaire aux temps composés


des verbes qui n’ont pas de C.O.D. (intransitifs).
Que je sois Il y a accord du participe passé en genre et en nombre
Que tu sois avec le sujet :
Qu’ il soit Elle est partie sans se retouner
Que nous soyons (Ella se marchó sin volverse.)
Que vous soyez
Utilisé comme auxiliaire aux temps composés des
Qu’ ils soient verbes pronominaux:
Je me suis couchée trop tard hier soir (moi, Alice)
(Me acosté demasiado tarde anoche.)
LE VERBE 259

1.5.4.3. Aimer, verbe type du 1er groupe


CONJUGAISON RÉGULIÈRE
INDICATIF

Present Imparfait Futur

J’ aime J’ aimais J’ aimerai


Tu aimes Tu aimais Tu aimeras
Il aime Il aimait Il aimera
Nous aimons Nous aimions Nous aimerons
Vous aimez Vous aimiez Vous aimerez
Ils aiment Ils aimaient Ils aimeront

Passé Composé Conditionnel (présent)

J’ ai aimé J’ aimerais
Tu as aimé Tu aimerais
Il a aimé Il aimerait
Nous avons aimé Nous aimerions
Vous avez aimé Vous aimeriez
Ils ont aimé Ils aimeraient

Participe Passé : aimé Impératif : aime, aimons, aimez

Participe Présent : aimant Gérondif : en aimant

Le présent du subjonctif a pour je, tu, il / elle,


SUBJONCTIF ils / elles, les mêmes désinences (-e, -es, -e, -ent) que
le présent de l’indicatif. Pour nous et vous, il a les
Présent désinences de l’imparfait : ions, iez.
* Les désinences d’imparfait sont celles du verbe
Que j’ aime avoir à l’imparfait.
Que tu aimes Le futur et le conditionnel se forment sur l’infinitif :
base en -r.
Qu’ il aime * Les désinences du futur sont celles du verbe avoir
Que nous aimions au présent : -ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont.
Que vous aimiez Le passé composé se forme avec le verbe avoir au
Qu’ ils aiment présent de l’indicatif + le participe passé du verbe : J’ai
aimé.
Pour l’accord du participe passé, cf. l’auxiliaire avoir
1.5.4.1.
260 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.5.4.4. Finir, verbe type 2 ème groupe -ISS

CONJUGAISON RÉGULIÈRE
INDICATIF

Présent Imparfait Futur

Je finis Je finissais Je finirai


Tu finis Tu finissais Tu finiras
Il finit Il finissait Il finira
Nous finissons Nous finissions Nous finirons
Vous finissez Vous finissiez Vous finirez
Ils finissent Ils finissaient Ils finiront

Passé Composé Conditionnel (présent)

J’ ai fini Je finirais
Tu as fini Tu finirais
Il a fini Il finirait
Nous avons fini Nous finirions
Vous avez fini Vous finiriez
Ils ont fini Ils finiraient

Participe Passé : fini Impératif : finis, finissons, finissez

Participe Présent : finissant Gérondif : en finissant

Cette conjugaison est régulière.


SUBJONCTIF
* Mais : la base est élargie en -iss pour le présent,
l’imparfait de l’indicatif, le présent du subjonctif,
Présent l’impératif et le groupe participe présent et gérondif.
Le verbe connaître (appartenant à un autre groupe)
Que je finisse suit ce modèle :
Que tu finisses Présent : je connais, tu connais, il connaît, nous
Qu’ il finisse connaissons, vous connaissez, ils connaissent.
Que nous finissions Imparfait : je connaissais...
Subjonctif présent : que je connaisse...
Que vous finissiez
Impératif : connais, connaissons, connaissez...
Qu’ ils finissent Participe présent : connaissant
Gérondif : en connaissant
LE VERBE 261

1.5.4.5. Aller

CONJUGAISON IRRÉGULIÈRE
INDICATIF

Présent Imparfait Futur

Je vais J’ allais J’ irai


Tu vas Tu allais Tu iras
Il va Il allait Il ira
Nous allons Nous allions Nous irons
Vous allez Vous alliez Vous irez
Ils vont Ils allaient Ils iront

Passé Composé Conditionnel (présent)

Je suis allé J’ irais


Tu es allé Tu irais
Il est allé Il irait
Nous sommes allés Nous irions
Vous êtes allés Vous iriez
Ils sont allés Ils iraient

Participe Passé : allé Impératif : va, allons, allez

Participe Présent : allant Gérondif : en allant

SUBJONCTIF Conjugaison très irrégulière qui a plusieurs bases.


Attention aux différentes prononciations des formes
Présent verbales:
aille [áj] ≠ allions [aljɔ̃´], alliez [aljé]
Que j’ aille S’en aller (irse), se conjugue de la même façon :
Que tu ailles Je m’en vais (me voy).
Qu’ il aille Il faut que je m’en aille (tengo que irme).
Que nous allions Je m’en irai dès que je le pourrai (me iré en
cuanto pueda).
Que vous alliez
Les formes de l’impératif suivies d’un pronom
Qu’ ils aillent personnel sont :
Va-t-en (vete).
Allons-nous-en (vámonos).
Allez-vous-en (váyanse).
262 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

1.5.4.6. Dire
CONJUGAISON IRRÉGULIÈRE
INDICATIF

Présent Imparfait Futur

Je dis Je disais Je dirai


Tu dis Tu disais Tu diras
Il dit Il disait Il dira
Nous disons Nous disions Nous dirons
Vous dites Vous disiez Vous direz
Ils disent Ils disaient Ils diront

Passé Composé Conditionnel (présent)

J’ ai dit Je dirais
Tu as dit Tu dirais
Il a dit Il dirait
Nous avons dit Nous dirions
Vous avez dit Vous diriez
Ils ont dit Ils diraient

Participe Passé : dit Impératif : dis, disons, dites

Participe Présent : disant Gérondif : en disant

SUBJONCTIF

Présent Attention ! dites est la 2ème personne du pluriel du


présent de l’indicatif et de l’impératif.
Que je dise L’auxiliaire avoir est utilisé au participe passé :
Que tu dises
Qu’ il dise Vous avez dit beaucoup de bêtises.
Que nous disions (Vd. ha dicho muchas tonterías)
Que vous disiez Les bêtises que vous dites.
Qu’ ils disent (Las tonterías que dice Vd.)
LE VERBE 263

1.5.4.7. Faire

CONJUGAISON IRRÉGULIÈRE
INDICATIF

Présent Imparfait Futur

Je fais Je faisais Je ferai


Tu fais Tu faisais Tu feras
Il fait Il faisait Il fera
Nous faisons Nous faisions Nous ferons
Vous faites Vous faisiez Vous ferez
Ils font Ils faisaient Ils feront

Passé Composé Conditionnel (présent)

J’ ai fait Je ferais
Tu as fait Tu ferais
Il a fait Il ferait
Nous avons fait Nous ferions
Vous avez fait Vous feriez
Ils ont fait Ils feraient

Participe Passé : fait Impératif : fais, faisons, faites

Participe Présent : faisant Gérondif : en faisant

SUBJONCTIF

Présent Attention ! faites est la 2ème personne du pluriel du


présent de l’indicatif et de l’impératif.
Que je fasse
Remarquez l’alternance de la prononciation :
Que tu fasses
faire [fέʁ], mais faisons [fəɔ̃´], faisait [fəέ]
Qu’ il fasse
et ferai [fəʁέ].
Que nous fassions
Que vous fassiez
Qu’ ils fassent
264 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

2. SYNTAXE
L'emploi des modes et des temps du verbe
Ce paragraphe traite exclusivement des différences modales et
temporelles qui existent entre le français et l'espagnol. Elles ont d’ailleurs
été traitées dans le chapitre consacré aux conjonctions de coordination et
de subordination.

2.1. L’indicatif

2.1.1. Emploi de l’indicatif en français face à un subjonctif


en espagnol

Dans les temps et les phrases proposées, remarquez comment le


français exprime le caractère d’éventualité, la perspective hypothétique à
travers le mode indicatif.

2.1.1.1. Présent
Fr. Indicatif
Présent
Esp. Subjonctif

Même si je vais à Paris, je ne pourrai pas te consacrer un seul


instant.
Aunque vaya a París, no te podré dedicar ni un solo instante.
Si vous faites le moindre geste, vous êtes un homme mort.
Como haga el más mínimo gesto, Vd. es hombre muerto.
Il ne sait peut-être rien encore.
Tal vez no sepa nada todavía.

2.1.1.2. Imparfait

Si + imparfait de l’INDICATIF (en français)


Si + imparfait du SUBJONCTIF (en espagnol)

Si je ne travaillais pas demain, nous irions skier.


Si (yo) no trabajara mañana, iríamos a esquiar.
Si nous avions du temps, nous irions voir cette collection de peinture.
Si tuviéramos tiempo, iríamos a ver esta colección de pintura.
LE VERBE 265

2.1.1.3. Futur
Quand + FUTUR de l’INDICATIF (en français)
Cuando + PRÉSENT du SUBJONCTIF (en espagnol)

Les conjonctions lorsque, dès que, suivent cette règle.


Quand j’aurai du temps, j’irai voir cette collection.
Cuando tenga tiempo, iré a ver esta colección.
Dès que vous saurez la date, prévenez-moi.
En cuanto sepa la fecha, avíseme.
Lorsqu’ils seront grands, ils comprendront pourquoi il faut étudier.
Cuando sean mayores, comprenderán por qué hay que estudiar.

2.1.2. Passé simple et passé composé

Emploi du passé composé.


Le français a cessé d’utiliser le passé simple dans les situations
courantes. Le passé composé a remplacé le passé simple dans la
plupart des cas, annulant la différence stylistique qui existait entre
les deux temps.
Si l’on tient compte du fait que le passé composé se traduit en
espagnol, soit par un «pretérito perfecto simple», soit par un «pretérito
perfecto compuesto», il faut connaître la valeur des deux temps pour
traduire l'équivalence exacte dans chaque contexte.

Le passé composé.
Exprime une action passée dont la date n’est pas spécifiée.
— Alliez-vous le voir ? — Au début, oui, puis j’ai arrêté.
—¿Iba Vd. a verle? —Al principio, sí, pero luego lo dejé.
Il a eu l’air contrarié quand il est revenu ; je ne lui ai posé aucune
question.
Parecía disgustado cuando volvió, no le pregunté nada.

Le passé simple exprime une action complètement achevée.


Elle dit : « j’ai mal là », porta la main à la poitrine, poussa un cri et
tomba raide morte.
Dijo «me duele aquí», se llevó la mano al pecho, dio un grito y cayó
muerta en el acto.
266 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

2.2. Le subjonctif
■ Le mode subjonctif se trouve réduit en français usuel à un
seul temps, le présent, qui assure toutes les subordinations et
rassemble toutes les concordances des temps.

Observez la différente répartition des temps du subjonctif dans


les deux langues.

veux
qu’il vienne
Je voulais
voudrais qu’il vienne (français usuel)
J’aurais voulu qu’il vînt (français soutenu).
quiero venga
quería
[yo] que
quisiera viniese, viniera
hubiese, (hubiera) querido

3. LES VERBES AVOIR ET ÊTRE


Ces verbes s’emploient comme il a déjà été vu tout au long des
chapitres de l’Essentiel pour les descriptions, l’expression de la possession,
l’identification, la mise en relief (c’est lui qui…).
Nadine a décoré la salle. C’est elle qui a décoré la salle.
Nadine ha decorado el aula. Ha sido ella quien ha decorado el aula.
Ils s’emploient aussi comme auxiliaires des temps composés et des
formes pronominales d’autres verbes. Prêtez attention à ces emplois
complexes pour un hispanophone.

3.1. Emploi des auxiliaires avoir et être avec les temps


composés. Les formes pronominales
3.1.1. Formation des temps composés
Les temps composés des verbes se forment avec les auxiliaires avoir
ou être.
Je montre mon travail à Sébastien :
J’ai montré mon travail à Sébastien.
Le he enseñado mi trabajo a Sebastián.
LE VERBE 267

Il prend le train de midi :


Il a pris le train de midi.
Ha cogido el tren de las doce.
Ils partent en vacances en Irlande :
Ils sont partis en vacances en Irlande.
Se han ido de vacaciones a Irlanda.
Guillaume arrive en retard :
Guillaume est arrivé en retard.
Guillermo ha llegado tarde.

Observations pour l’hispanophone


Les conditions que l’hispanophone doit observer pour construire
un temps composé sont :
■ Connaître le participe passé du verbe à conjuguer.
■ Choisir l’auxiliaire adéquat.
■ Accorder convenablement le participe passé.

3.2. Formation du participe passé


Il se forme sur le radical de l’infinitif auquel on ajoute une
terminaison.
 1er groupe : chant + é,

 2er groupe : fin + i,

 3er groupe : il est impossible d’établir une classification simple des


nombreux verbes qui rentrent dans cette catégorie. Voici quelques
participes passés très utilisés.

Radical + u Radical + i

Courir Couru Partir Parti


Tenir Tenu Servir Servi
Venir Venu Sortir Sorti
Vouloir Voulu Suivre Suivi
268 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Examinez ces autres verbes suivis d'exemples :

Attendre (esperar). Attendu.


Il a attendu que la pluie s'arrête.
Entendre (oir). Entendu.
J'ai entendu du bruit dans l'escalier.
Perdre (perder). Perdu
Ils ont perdu leur chien.
Répondre (responder) Répondu.
Vous ne m'avez pas répondu.

Mais :
Apprendre (aprender, enseñar). Appris.
La vie m'a appris beaucoup de choses.
Prendre (coger) Pris.
Ils ont tout pris. (Comprendre, apprendre, reprendre)
Mettre (poner). Mis.
J’ai mis un parapluie dans mon sac.
Écrire (escribir). Écrit.
Ils n’ont pas encore écrit.
Conduire (conducir). Conduit.
Il l’a conduit à la clinique à toute vitesse.
Dire (decir) Dit.
Vous ne m’avez pas dit comment vous vous appelez.
Offrir (ofrecer) Offert.
Il lui a offert un très beau livre.
Ouvrir (abrir) Ouvert.
La banque n’est pas encore ouverte.
Couvrir (cubrir) Couvert. (Découvrir, recouvrir)
Le sol est couvert de neige.
Boire (beber). Bu.
Vous n’avez pas bu votre café.
Connaître (conocer). Connu
Il n’a pas connu son père.
LE VERBE 269

Devoir (deber). Dû.


Elle n’aurait pas dû lui dire la vérité.
Lire (leer). Lu.
Vous avez lu le journal de ce matin ?
Pouvoir (poder). Pu.
Ils n’ont pas pu passer, la route était coupée.
Recevoir (recibir). Reçu.
Je n’ai pas encore reçu le divan que j’avais commandé.
Savoir (saber). Su.
Elle a su la nouvelle par les voisins.
Vendre (vender). Vendu.
Francis a vendu sa maison.
Voir (ver). Vu.
Avez-vous vu mes lunettes ?
Vivre (vivir). Vécu.
Ce journaliste a vécu une terrible expérience.

Et...
Avoir (haber, tener). Eu.
Nous avons eu très peur.
Être (ser, estar) Été.
Ils ont été vraiment très gentils.
Faire (hacer). Fait.
Ces médicaments nous ont fait beaucoup de bien.
Mourir (morir). Mort.
Je suis morte de peur.
Naître (nacer). Né.
Il est né avec le siècle.

Attention aux féminins des participes passés terminés par une


consonne.
Dite, écrite, faite, mise, morte, offerte, prise...
270 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

3.3. Emploi de l’auxiliaire avoir


■ Avoir est à son tour auxiliaire des verbes avoir et être.
J’ai eu des cauchemars cette nuit.
He tenido pesadillas esta noche.
Il a été chercher du secours.
Ha ido a buscar ayuda.

■ Il s’emploie avec la grande majorité des verbes (revoir les exemples


présentés plus haut).
Nous avons couru sur la plage.
Hemos corrido por la playa.
Ils ont changé d’appartement.
Han cambiado de piso.

■ Il s’emploie avec les verbes transitifs c’est à dire avec des verbes
suivis d’un complément direct d’objet.
Vous avez épuisé votre crédit.
Vd. ha agotado su crédito.
Elle a acheté une nouvelle voiture.
Ella se ha comprado un coche nuevo.

3.4. Emploi de l’auxiliaire être


■ Il s’emploie avec tous les verbes pronominaux.
Nous nous sommes promenés sous la pluie.
Hemos paseado bajo la lluvia.
Ils se sont assis par terre.
Ellos se han sentado en el suelo.
Je me suis blessé avec cet outil.
Me he herido con esta herramienta.

■ Il s’emploie avec quelques verbes intransitifs.


Ces verbes peuvent se trouver en construction intransitive, c’est à dire
qu’ils n’ont pas de complément direct d’objet.
Ils expriment un mouvement, un déplacement d’un endroit à un autre,
ou bien un changement d’état.
LE VERBE 271

Aller / venir et ses composés (devenir, revenir...)


Marc est allé chercher des documents importants.
Marc ha ido a buscar unos documentos importantes.
Il est devenu tout pâle en apprenant la nouvelle.
Se ha puesto muy pálido al enterarse de la noticia.
Arriver / partir (repartir).
Le train est arrivé avec trois heures de retard.
El tren ha llegado con tres horas de retraso.
Entrer, rentrer / sortir.
« Il est entré dans mon coeur une part de bonheur ».
Ha entrado en mi corazón una parte de felicidad.
Monter / descendre.
L’ascenseur était en panne, nous sommes montés à pied.
Como el ascensor estaba estropeado, hemos subido andando.
Naître / mourir.
Je suis née la même année que vous.
Yo nací el mismo año que Vd.
Il est mort dans ce fameux accident d’avion.
Murió en ese famoso accidente de avión.
Rester.
Il est resté de longues années à l’étranger.
Permaneció muchos años en el extranjero.

Tomber.
L’enfant est tombé de sa bicyclette.
El niño se ha caído de la bicicleta.

3.5. Cas particuliers de changement d’auxiliaire


Certains verbes cités plus haut peuvent également se contruire
avec l'auxiliaire avoir quand ils ont un complément d’objet direct.

Comparez les phrases suivantes :


J’ai descendu les jouets des enfants (ils étaient au grenier).
He bajado los juguetes de los niños (estaban en el desván).
Je suis descendue très vite.
He bajado muy de prisa.
272 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

J’ai monté plusieurs bouteilles de Coca-Cola.


He subido varias botellas de Coca-Cola.
Je suis montée avec plusieurs paquets.
He subido con varios paquetes.
Ils ont sorti la table dehors pour dîner sous les arbres.
Han sacado la mesa afuera para cenar bajo los árboles.
Jacques n’est pas là, il est sorti.
Jacques no está, ha salido.

3.6. Accord du participe passé

3.6.1. Avec l’auxiliaire avoir

Le participe passé s’accorde avec le complément d’objet direct (c.o.d.),


lorsque celui-ci est placé avant le groupe verbal.

■ Le complément est un pronom personnel.


J’ai cherché la rue, je l’ai trouvée sans difficulté (j’ai trouvé la rue).
Busqué la calle, la encontré sin problemas.
Son lainage tout neuf, il l’a perdu hier (il a perdu son lainage).
Su jersey nuevo, lo perdió ayer.
Ses boucles d’oreilles, elle les a déjà perdues (elle a déjà perdu ses
boucles d’oreilles).
Sus pendientes, ya los ha perdido.

■ Le complément est un pronom relatif : on ne pense pas toujours


que le relatif transmet les marques de genre et de nombre de son
antécédent.
Les livres que j’ai consultés me sont utiles.
Los libros que he consultado me resultan útiles.
Les fleurs que nous avons achetées il y a huit jours sont encore bien
fraîches.
Las flores que compramos hace ocho días están todavía muy frescas.

■ Il n'y a pas de concordance lorsque le complément direct d'objet est


placé après le participe passé, ou bien, s'il n'y a pas de complément.
J'ai consulté des livres.
Nous avons acheté des fleurs.
Ils ont très peu dormi.
LE VERBE 273

3.6.2. Avec l’auxiliaire être

Le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet.


Elle est venue. Il est venu.
Ella ha venido. Él ha venido.
Elles sont parties. Ils sont partis.
Ellas se han marchado. Ellos se han marchado.
Ils sont arrivés et ils se sont installés.
Han llegado y se han instalado.

3.6.3. Cas des verbes pronominaux

■ On applique la règle de l’auxiliaire avoir, c’est à dire qu’il y a


concordance lorsque le pronom réfléchi complément direct
d’objet est placé avant le groupe verbal.
Annie s’est bien reposée cet été. (Annie a reposé... qui ? : elle = s’)
Annie ha descansado mucho este verano.
Les petites filles se sont cachées derrière la maison. (... ont caché...
qui ? : elles = se)
Las niñas se han escondido detrás de la casa.
Hélène dit : je me suis trompée, vous aviez raison. (... J’ai trompé ...
qui ? : moi = me)
Hélène dice: me he equivocado, tenía Vd. razón.

4. L’IMPÉRATIF

4.1. L’impératif présent


Présent : mange, come. Viens, ven.
La presque totalité des verbes forment leur impératif sur le
présent de l’indicatif.

Personnes
2ème personne du singulier parle, habla
1ère personne du pluriel parlons, hablemos
ème
2 personne du pluriel (+ le vous de politesse) parlez, hablad,
hable Vd.
274 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

4.1.1. Formation de l’impératif

4.1.2. Verbes terminés en -er

Radical + (-e, -ons, -ez)


Donner Apporter Manger Acheter
Donne Apporte Mange Achète
Donnons Apportons Mangeons Achetons
Donnez Apportez Mangez Achetez

Et également quelques verbes terminés en -ir qui suivent les


paramètres des verbes en -er, ex : ouvrir, offrir.
Ouvrir: tu ouvres / ouvr e
Offrir: tu offres / offr e

Très important dans le cas de l’impératif : on ne met jamais d'-S


à la 2ème personne du singulier.
Écouter: tu écoutes / écout e
Regarder: tu regardes / regard e
Couvrir: tu couvres / couvr e

4.1.3. Impératif des autres verbes

Radical + (-s, -ons, -ez)


Partir Voir Perdre Choisir Descendre
Pars Vois Perds Choisis Descends
Partons Voyons Perdons Choisissons Descendons
Partez Voyez Perdez Choisissez Descendez

Examinez d’autres exemples de verbes de ce groupe :


Boire : (tu bois) bois, buvons, buvez.
Choisir : (tu choisis) choisis, choisissons, choisissez.
Prendre : (tu prends) prends, prenons, prenez.

Attention à ces deux verbes :


Faire, fais, faisons, mais faites.
Dire, dis, disons, mais dites.
LE VERBE 275

4.1.4. Impératif irrégulier de certains verbes

La plupart d’entre eux sont formés sur le subjonctif :


Avoir : aie, ayons, ayez.
Être : sois, soyons, soyez.
Savoir : sache, sachons, sachez.

4.1.5. L’impératif et les pronoms compléments

L'emploi des pronoms compléments avec l'impératif est un point très


délicat.
Revoyez les explications qui figurent dans le Ch. 7. Les pronoms
personnels. Paragraphe 3.4.2.
Faites attention à la différence de pronoms employés et surtout
distinguez bien les emplois des pronoms disjoints et conjoints.

REMARQUES

■ L'impératif à la forme négative se construit de la même façon


qu'à la forme affirmative.
Il n’y a pas de changement de temps, ni de mode.
Ne lui dis pas que nous sommes ici (ne lui dises pas que nous
sommes ici).
No le digas que estamos aquí.
Ne sors pas seule le soir.
No salgas sola por la noche.

■ N'utilisez pas de pronom personnel avec les personnes de


l'impératif.
Fais ce que je te dis (fais tu)
Haz lo que te digo.
Ne l'appelle pas.
No le llames.

■ Employez correctement l'impératif du verbe avoir à la 2 ème


personne du singulier.
Aie du courage, n'aie pas peur (n’as pas peur).
Ten valor, no tengas miedo.
276 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

5. L’INFINITIF

5.1. L’infinitif présent

-ER -IR -OIR -RE


Aimer Finir Devoir Croire
Commencer Grandir Pouvoir Dire
Demander Partir Savoir Écrire
Monter Sortir Voir (et ses composés) Prendre
Terminer Venir Vouloir Vivre

Penser à acheter des enveloppes.


Pensar en comprar sobres.
Partir à la montagne vous fera du bien.
Irse a la montaña le vendrá muy bien.
Savoir ce que l’on veut dans la vie.
Saber lo que se quiere en la vida.
Répondre tout de suite à cette invitation.
Constestar en seguida a esta invitación.

5.2. L’infinitif correspond à un gérondif en espagnol


Ils passent leurs soirées à regarder des matchs de football (en regardant).
Se pasan las veladas viendo partidos de fútbol.
Je m’amuse à regarder les autres patiner.
Me divierto viendo patinar a los demás.
Tu continues à assister à tes cours de yoga ?
¿Sigues yendo a tus clases de yoga?

REMARQUES
Rappelez-vous que les pronoms personnels sont placés devant
l’infinitif.
Ils sont inversés pour des raisons euphoniques.
Il faut le lui dire tout de suite.
Hay que decírselo en seguida. Cf. ch. 7. § 3.4.2.
Les pronoms
Nous devons le leur rendre. personnels
Debemos devolvérselo.
LE VERBE 277

Les particules négatives sont groupées devant l’infinitif.


Ne pas toucher.
No tocar. Cf. ch. 11. § 7.2.
L’adverbe
Ne pas parler au conducteur.
No hablar con el conductor.
Ne jamais utiliser près d’une flamme.
No utilizar nunca cerca de una llama.

6. LE PARTICIPE PRÉSENT ET LE GÉRONDIF

6.1. Les formes verbales terminées en -ant peuvent


correspondre à :
• Un participe présent
Elle s’avançait souriant à tout le monde.
Caminaba sonriendo a todo el mundo.

• Un gérondif formé à l’aide du participe présent précédé de la


préposition en
Il écoutait en souriant.
Escuchaba sonriendo.
• Une seule forme espagnole correspond à deux formes en français : le
participe présent et le gérondif
Faisant (participe présent)
Haciendo
(que hace) En faisant (gérondif)
Les personnes désirant faire du tennis peuvent s'inscrire au bureau.
Las personas que quieran jugar al tenis pueden inscribirse en la oficina.
En faisant du tennis deux fois par semaine, vous arriverez à jouer
assez bien (gérondif).
Practicando el tenis dos veces por semana, conseguirá jugar bastante bien.

6.2. Le participe présent


Formation du participe présent
La terminaison -ant s’ajoute au radical de la 1ère personne du pluriel
du présent de l’indicatif.
278 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Nous chantons → chantant, nous finissons → finissant, nous voyons


→ voyant, nous disons → disant, nous prenons → prenant, nous
mangeons → mangeant.

Il y a quelques exceptions :
Avoir : nous avons → ayant.
Être : nous sommes → étant.
Savoir : nous savons → sachant.

REMARQUES
• Une forme en -ant suivie d’un complément d’objet direct est
toujours participe présent :
Les médecins ont décidé de supprimer ce traitement fatiguant le
malade.
Los médicos han decidido suprimir este tratamiento que cansa al
enfermo.

• La phrase qui contient un participe présent peut être


remplacée par une proposition subordonnée relative. Le
langage courant adopte cette formule. La traduction espagnole
préfère également cette solution.
Les personnes (désirant) qui désirent...
Las personas que quieran...
...ce traitement qui fatigue le malade.
...este tratamiento que cansa al enfermo.

6.3. Le gérondif
Le gérondif est formé de

en + participe présent

L’action exprimée par le gérondif est simultanée à celle du verbe


principal.

6.3.1. Le gérondif a la fonction d’un complément circonstanciel

■ De temps :
Ne parle pas en mangeant.
No hables comiendo (mientras comes).
LE VERBE 279

C'est en descendant d'un avion que j'ai rencontré mon futur mari.
Cuando bajaba de un avión conocí a mi futuro marido.

■ De cause :
Martine a guéri en buvant tous les soirs une tasse de cette tisane.
Martine se ha curado bebiendo todas las noches una taza de esta
tisana.
Tu as pris froid en restant si tard sur cette terrasse.
Cogiste frío por quedarte hasta tan tarde en aquella terraza.

■ De manière :
Elle se paie ses cours de dessin en travaillant comme serveuse dans
un restaurant.
Se paga sus clases de dibujo trabajando de camarera en un
restaurante.
Marc s’est coupé en ouvrant une boîte de conserves.
Marc se cortó abriendo una lata de conservas.

6.3.2. Différentes traductions du gérondif dans les deux langues

Le gérondif français est traduit en espagnol par

à + infinitif

En rentrant, il a trouvé la maison vide.


Al volver, se encontró la casa vacía.
En m’asseyant, je me suis aperçue que ma jupe avait une tache.
Al sentarme me di cuenta de que mi falda tenía una mancha.

Le gérondif espagnol correspond en français à

al + infinitif

Didier se pasa horas hablando por teléfono.


Didier passe des heures à téléphoner en téléphonant.
Me quedaré en casa leyendo este informe.
Je resterai à la maison à lire ce document en lisant.
280 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Remarquez la structure périphrastique française en train de si


difficile à assimiler pour les hispanophones qui se traduit par un
gérondif en espagnol.
Albert est en train de préparer un second livre de poèmes.
Albert está preparando un segundo libro de poemas.
L’athlète est en train de se concentrer.
El atleta se está concentrando.
Ne le dérangez pas, il est en train de dormir.
No le molestéis, está durmiendo.

7. LE FUTUR PROCHE ET LE PASSÉ RÉCENT


Le futur proche : aller + verbe à l’infinitif indique qu’une action va
avoir lieu immédiatement (tout de suite).
Il est huit heures, le magasin va fermer ses portes.
Son las ocho, la tienda va a cerrar sus puertas.
Nous allions partir quand il est arrivé.
Íbamos a marcharnos cuando llegó.
Le passé récent : venir de + verbe à l’infinitif, indique qu’une action
a eu lieu tout récemment.
Elle vient d’avoir son premier enfant.
Acaba de tener su primer hijo.
Denis vient de rentrer des Émirats.
Denis acaba de volver de los Emiratos.

8. LES VERBES IMPERSONNELS


Le verbe n’existe qu’à la forme impersonnelle. Le sujet est
toujours le pronom IL.

IL Y A :
■ Espace
Il y a beaucoup de magasins près de chez moi.
Cerca de mi casa hay muchas tiendas.
Il y a de très belles sculptures dans ce musée.
Hay esculturas muy bellas en este museo.
LE VERBE 281

■ Temps
Il y a très longtemps que tu n’es pas venue à la maison.
Hace mucho tiempo que no has venido a casa.
Il y a cinquante ans, on vivait plus tranquillement.
Hace cincuenta años se vivía más tranquilo.

■ Phénomènes météorologiques
Il fait beau, mauvais, chaud, froid, bon.
Hace buen tiempo, malo, calor, frío, bueno.
Il fait moins 15 au Québec, 30o à Rio.
Hace 15o bajo cero en Québec, 30o en Río.
Il pleut, il neige, il gèle.
Llueve, nieva, hiela.
Il y a de la neige, il y a de la brume, du brouillard, des nuages.
Hay nieve, bruma, niebla, nubes.

■ Obligation
Il faut.
Il faut absolument aller voir cette pièce de théâtre.
Tenemos que ir a ver sin falta esta obra de teatro.
Autre façon très courante d’exprimer l’obligation :

Français familier
Il n’y a qu’à (y a qu’à)…
Hay que
Il fait froid ici... Il n’y a qu’à allumer le chauffage.
Aquí hace frío... Sólo hay que encender la calefacción.

Traduction :
Rappelons-nous : Langue orale
C’est ou bien il est (déjà vu dans le chapitre des On emploie plutôt
démonstratifs). C’est.
C’est vrai, il parle bien
Il est important de mettre sa ceinture de sécurité. l’allemand.
C’est important, pour éviter les accidents.
EXERCICES. Chapitre 13
LE VERBE

I. Conjuguez les verbes suivants au présent de l’indicatif aux personnes


proposées en haut de chaque colonne :

JE (J’) TU IL / ELLE ILS / ELLES

Aller

Arriver

Avoir

Devoir

Dire

Être

Faire

Finir

Offrir

Perdre

Prendre

Savoir

Sortir

Venir

Vouloir
284 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

II. Mettez les phrases suivantes au futur :


Ex. : Sais-tu retrouver ton chemin ?
Sauras-tu retrouver ton chemin ?
1. Comment est-ce qu’on vit l’allongement de la durée de la vie?
2. Certains disent que les chercheurs doivent trouver une solution
rapidement.
3. Nous allons là où il y a du soleil.
4. Les jeunes suivent des études plus longues.
5. Je dois repasser mon permis de conduire.
6. Marthe veut que nous achetions un appartement.

III. Retrouvez l’infinitif des verbes suivants conjugués au futur :

FUTUR INFINITIF

Vous voudrez ...


Je viendrai...
Elle tiendra...
Nous mourrons...
Vous jetterez...
Elle appellera...
J’aurai...
Nous verrons...
Tu devras...
Ils feront...
Vous pourrez...

IV. Transformez les phrases suivantes selon l’exemple proposé (quand +


futur + futur) :
Ex. : Je veux connaître les dernières nouvelles / je lis le journal.
Quand je voudrai connaître les dernières nouvelles, je lirai le journal.
1. Vous recevez votre billet d’avion / vous me prévenez.
2. Je veux commencer les travaux / je le fais venir pour nous aider.
3. Il part en voyage / il a besoin de valises.
4. Il faut soulever cette pierre / tu m’appelles.
5. Vous voyez que ces fruits sont mûrs / vous pouvez les cueillir.
6. Nous venons/ nous réparons la grille d’entrée.
LE VERBE 285

V. Transformez les phrases suivantes selon l’exemple proposé :


Ex. : Nous avons votre nouvelle adresse / nous vous écrivons tout de suite.
Si nous avions votre nouvelle adresse, nous vous écririons tout de
suite.
1. Vous lui achetez d’autres livres / il est bien plus content.
2. Je peux me reposer un peu / je travaille mieux après.
3. Il est malade / sa famille vient le voir.
4. Vous voulez vous simplifier la vie / vous achetez des produits congelés.
5. Buvez du thé / vous prévenez les caries.
6. Nous ne sommes pas si pressés / nous faisons ce détour.

VI. Conjuguez les phrases suivantes au subjonctif :


Ex. : Vous connaissez les règles élémentaires de ce sport.
(Il faut que) vous connaissiez les règles élémentaires de ce sport.
Tu dois choisir tes amis avec soin.
(Je voudrais que) tu choisisses tes amis avec soin.
1. Je ne peux pas faire ce travail pour demain matin. (Je ne crois pas
que) ...
2. Tu dois aller le voir dès que tu pourras. (Il faut que tu) ...
3. Vous devez boire un verre d’eau toutes les deux heures. (Il est
indispensable que vous) ...
4. Vous ne dormez pas suffisamment. (Il faudrait que vous) ...
5. Faites ce que je vous dis, suivez mes conseils. (Il est urgent que vous) ...
6. Viens à la maison après tes cours. (Je voudrais que) ...

VII. Traduisez les phrases suivantes :


1. Ven mañana a las siete.
2. Haz las camas antes de ir al trabajo.
3. Toma, es un regalo para ti.
4. No busques otra explicación a su actitud.
5. Tenga siempre su documentación en el bolsillo.
6. Lee el artículo hasta el final; vale la pena.

VIII. Complétez les phrases suivantes en conjugant les verbes proposés au


passé composé. Attention au choix de l’auxiliaire [---] et à l’accord du
participe passé du verbe proposé à l’infinitif :
Ex. : Nous [--- recevoir] les paquets que vous [--- envoyer].
Nous avons reçu les paquets que vous avez envoyés.
1. Roger [--- aller] ce matin chez le dentiste.
2. Le directeur vous [---] –t-il [appeler], Mademoiselle ?
3. Les journaux que nous [--- lire] serviront pour allumer le feu.
286 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

4. [---]-vous [enregistrer] vos bagages ? – Oui, je les [--- enregistrer].


5. Mes cousines [--- venir] passer les fêtes à la maison.
6. Suzanne [--- passer] chez le teinturier en rentrant ?
7. — Les enfants, [---]-vous [envoyer] vos cartes de voeux ? — Non, nous
ne les [---] pas encore [envoyer].
8. Les photos que nous [--- coller] dans l’album sont celles des dernières
vacances.

IX. Donnez la forme négative de ces phrases au passé composé :


1. J’ai écouté attentivement les conseils qu’on me donnait.
2. Les spectateurs sont restés jusqu’à la fin du concert.
3. Les gagnantes sont montées sur la scène avec leur diplôme.
4. J’en ai collectionné des centaines [des timbres].
5. Bernard a pu obtenir un billet de première classe.
6. Les ouvriers sont tous allés à l’assemblée générale.

X. Traduisez les phrases suivantes en utilisant le gérondif ou le participe


présent :
1. Al entrar el humo la molestó.
2. Como Jean estaba enfermo, le llevamos al hospital.
3. Monique trabaja cantando.
4. El empleado rellenaba el impreso escribiendo deprisa.
5. La vi al llegar.
6. Al estar de vacaciones, los niños podían jugar todo el día.
7. ¡No hables comiendo!
8. Por favor, apaguen la luz al salir.
9. Al bajar la intensidad de la luz, tuvimos que irnos.

XI. Traduisez les phrases suivantes en utilisant les formes en train de,
venir de :
1. La familia está preparando su viaje.
2. Marcelle acaba de pintar su salón.
3. Mis vecinos están quejándose del ruido de la calle.
4. Philippe está escribiendo una novela policíaca.
5. Acabábamos de llegar cuando se declaró el incendio.
6. Estoy reflexionando sobre el tema.
7. Acababa de llover cuando salíamos del restaurante.
CHAPITRE 14
LES ACCENTS ORTHOGRAPHIQUES. LES
SIGNES AUXILIAIRES.
L’ÉLISION. L’ENCHAÎNEMENT
ET LA LIAISON

1. Les accents
1.1. Généralités
1.2. Le timbre de la voyelle e
1.2.1. L’accent aigu
1.2.2. La voyelle e prononcée [e] ou [ə] sans accent graphique sur la
voyelle
2. Les signes auxiliaires
2.1. Le tréma
2.2. La cédille
2.3. L’apostrophe
3. L’élision
3.1. Lettres qui s’élident
4. L’enchaînement et la liaison
4.1. L’enchaînement
4.2. La liaison
4.2.1. Fonctions de la liaison
4.2.1. Niveau de langue et liaisons
Exercices
1. LES ACCENTS
1.1. Généralités
Ce sont des signes diacritiques (orthographiques) qui se placent sur
certaines voyelles.
Il y a trois sortes d’accents : l’accent aigu (´), grave (`), circonflexe (^).
Ces accents indiquent une prononciation différente de la voyelle
non accentuée. Ils en précisent le sens.
L’accent aigu (´) est exclusivement placé sur la voyelle e.
L’accent grave (`) se place sur les voyelles a, e, u.
a) Dans le cas de la voyelle e, il correspond à un e ouvert [ε] Cf. § 1.2. Le timbre
Achète, chère, mère, père... de la voyelle e
Accès, après, succès.
b) Il distingue les homonymes : a / à, de / dès, sur / sûr, ou / où.
L’accent circonflexe (^) se place sur toutes les voyelles, sauf y.
a) Dans le cas de la voyelle e, cet accent ouvre la voyelle et augmente
la durée de sa prononciation.
Bête, fête, frêle, pêcheur, tête, vêtement.
b) Comme l'accent grave, il distingue les homonymes : sur / sûr.
■ Les accents grave (`) et circonflexe (^) servent également à
distinguer deux mots (homonymes) comme dans les exemples
suivants :
A (verbe avoir) Il a deux chiens.
Tiene dos perros.
À (préposition) Il va à la montagne.
Va a la montaña.
290 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Ou (conjonction) Tu veux du beurre ou de la confiture ?


¿Quieres mantequilla o mermelada?
Où (pronom relatif et adverbe de lieu)
Te souviens-tu de ce jour où il a tant plu ?
¿Te acuerdas del día en el que llovió tanto?
La (article défini) La matinée est ensoleillée.
La mañana está soleada.
Là (adverbe de lieu) Ce paquet, pose-le là.
Deja ese paquete ahí.
Du (article contracté) Il a du temps.
Tiene tiempo
Dû (participe passé du verbe devoir)
Nous avons dû annuler notre voyage.
Tuvimos que anular nuestro viaje.
Des (article indéfini pluriel) Il y a des souris dans la maison.
Hay ratones en casa.
Dès (préposition) Je vous préviens dès mon retour.
Le aviso en cuanto vuelva.
Mur (substantif) Le mur est en train de s’écrouler.
La pared está cayéndose.
Mûr (adjectif) Ces poires ne sont pas mûres.
Estas peras no están maduras.
Notre (adjectif possessif) Notre collection est très importante.
Nuestra colección es muy importante.
(le / la) Nôtre (pronom possessif)
La nôtre est plus importante que la leur.
La nuestra es más importante que la suya.
Sur (préposition) Les romans sont sur les étagères du haut.
Las novelas están en los estantes de arriba.
Sûr (adjectif) Êtes-vous sûr de ce que vous affirmez ?
¿Está Vd. seguro de lo que afirma?

1.2. Le timbre de la voyelle e


La prononciation de la voyelle e est très affectée par le phénomène de
l’accentuation.
Le e peut être :
• fermé
• ouvert
LES ACCENTS ORTHOGRAPHIQUES. LES SIGNES AUXILIAIRES... 291

• ouvert et allongé à la fois


• muet (e caduc [ə])

1.2.1. L’accent aigu (´)

C’est l’accent le plus utilisé. Il correspond à un e fermé.


■ Il se place sur un e qui se trouve en syllabe graphique libre, qu’il
soit situé au commencement, à l’intérieur ou en dernière lettre
du mot :
Amitié, beauté, électricité, éclair, époque, éternel, étudiant, été, éviter,
invité, léger, malgré, obéir, personnalité, réciter, séance, sûreté, trésor.

■ Devant un s final qui marque le pluriel.


Les étés.

■ Sur le e des terminaisons des participes passés des verbes en -er.


Apportés, jetés, emmenés.

1.2.2. La voyelle e prononcée [e] ou [ε] sans accent graphique


sur la voyelle

■ Son (e) fermé [e]. Les consonnes finales sont muettes.


Pie(d), chante(r), premie(r), e(t).

■ Son (e) ouvert [ε]. Les consonnes finales sont prononcées.


Appel, bec, chef, essentiel, fief, fier, sel, mer.

2. LES SIGNES AUXILIAIRES

2.1. Le tréma (¨)


Ce signe se met sur les voyelles, e, i, u. Il indique que la lettre sur
laquelle il est placé doit se prononcer isolée. La voyelle ne peut se combiner,
se lier avec d’autres voyelles.
Égoïste héroïque Noël
[e ɔíst] [eʁɔík] [nɔέl]
292 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

2.2. La cédille
Elle se place sous le c (ç). On appelle ce signe « c cédille ».
Ce signe se met sous le (c) (ç) devant les voyelles a, o, u, pour
indiquer que la prononciation doit avoir le son [s].
Sans façon reçu plaçait Ça va ?
[sɑ̃fasɔ̃´] [ʁəsý] [plasέ] [savá]
François, Français
[fʁɑ̃swá] [fʁɑ̃sέ]

2.3. L’apostrophe (’)


Ce signe marque l’élision d’une voyelle devant une autre voyelle
ou devant le « h muet » du mot suivant.
D’accord, d’abord, l’honneur, l’amour, l’huile, l’horreur.

3. L’ÉLISION
L’élision est l’effacement d’une voyelle devant une autre voyelle
ou un « h muet ».
Cette élision est marquée dans le code écrit par un apostrophe.
Il faudrait obtenir ce visa. Il faudrait l’obtenir.
Habría que obtener este visado. Habría que obtenerlo.

■ L’élision est possible devant un « h muet ».


L’habitant de ces régions est accueillant.
El habitante de estas regiones es acogedor.
L’Humanisme, ce grand mouvement de la Renaissance...
El Humanismo, ese gran movimiento del Renacimiento...

■ Par contre, elle est impossible devant un « h aspiré » (h qui ne


permet ni l’élision ni la liaison).
Le hasard fait bien les choses.
La casualidad hace bien las cosas.
Le haut de la maison n’est pas habitable.
La parte de arriba de la casa no es habitable.
La harpe est un très bel instrument.
El arpa es un instrumento muy bello.
LES ACCENTS ORTHOGRAPHIQUES. LES SIGNES AUXILIAIRES... 293

3.1. Lettres qui s’élident (l’apostrophe signale


la disparition de la voyelle)

Ex. : Je veux, mais j’apporte.

■ La lettre e est la voyelle qui s’élide le plus fréquemment


• L’article le : l’adjectif, l’amour, l’avion, l’espoir, l’effort.
• L’article de : je n’ai pas d’argent ; il n’y a pas d’eau ni d’électricité
dans la maison ; la tante d’une de mes amies.
• Les pronoms personnels, je, me, te, le, se : j’oublie; tu m’as donné ;
nous t’avons pardonné ; ils l’ont avoué ; les portes s’ouvriront à huit
heures précises.
• Le pronom démonstratif ce : c’est lui !...
• La négation ne : vous n’avez pas de pièce d’identité ?
• La conjonction que : n’en parlez qu’à vos enfants.

■ La lettre a
La France, mais l’Espagne
• L’article défini féminin : l’armoire, l’amie, l’âme, l’enveloppe.
• Le pronom personnel complément : la maison, je l’ai achetée très
bon marché. La situation, elle l’avait déjà prévue.

■ La lettre i
• Cette lettre s’élide uniquement en contact avec le pronom personnel
il / ils.
S’il prend ces médicaments, il s’en sortira.
S’ils conduisent sans ceinture, ils risquent une amende.

Attention ! Le pronom qui ne s’élide jamais

■ La lettre u
L’élision de cette lettre ne se produit que dans un français familier
(surtout à l’oral).
Tu as raison → T’as raison. Tu as vu ? → T’as vu ? Tu (n’) es pas allé
au concert ? → T’es pas allé au concert ?
294 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

4. L’ENCHAÎNEMENT ET LA LIAISON

4.1. L’enchaînement

La consonne finale d’un mot se prononce liée à la voyelle initiale


du mot suivant. Ce sont des cas de liaisons naturelles .
Avec∪elle tout∪est compliqué.
Con ella todo es complicado.
Partir∪à Venise.
Salir para Venecia.

4.2. La liaison
La consonne finale d’un mot se prononce liée avec le mot suivant
lorsque ce dernier commence par une voyelle ou un « h muet ».
C’est∪un voyage passionnant.
Es un viaje apasionante.
Trois∪amis.
Tres amigos.

4.2.1. Fonctions de la liaison


Elle aide à différencier le singulier du pluriel à certaines personnes, au
présent de l’indicatif.
Elle aide / elles∪aident.
Il apporte / ils∪apportent.

À l’oral, la liaison est parfois le seul indice différenciateur du singulier


ou du pluriel :
Quel aimable garçon !
Quels∪aimables∪garçons !
Il arrive demain matin. Cf. ch 13. § 1.4.1.
Ils∪arrivent demain matin. Le verbe

4.2.2. Niveaux de langue et liaisons

Le registre employé dans la conversation (de même que la syntaxe et


le lexique) dépend de la situation de communication des interlocuteurs.
LES ACCENTS ORTHOGRAPHIQUES. LES SIGNES AUXILIAIRES... 295

■ Le niveau est soutenu, surveillé, lorsqu’il s’agit d’un échange dans


lequel interviennent soit le respect, ou le protocole : discours d’un chef
d’État, d’un ministre, de personnes parlant en public.
Dans ce cas, il se produit un maximum de liaisons et un
minimum d’élisions.

■ Le niveau courant, français véhiculaire, est celui de toutes les


relations de communication de la vie quotidienne. Presse, médias,
débats, conversations.
Beaucoup de liaisons sont éliminées, cependant la plupart des liaisons
obligatoires se maintiennent. Par contre, les élisions sont considérables.

Je n’ sais pas quand # il va venir.


J’ sais pas quand y’ va / v’ nir.
Mais en principe le / u / de tu ne subit pas d’élision.
Tu as pris ton parapluie ?
T’ as pris ton parapluie ?
(I(l) n’)y a qu’ à l(e) lui demander [yaká].
Y’ a qu’ à l’ lui d’ mander.
I(ls)sont v(e)nus t(e)voir.
Y’ sont v’ nus t’ voir.

■ Le niveau familier fait de moins en moins la liaison et apocope de


plus en plus les groupes de mots.
J’ sais pas quand # il va venir.
T’ as pris ton parapluie ?
Y’ a qu’à l’lui demander.
C’ est # important.
EXERCICES. Chapitre 14
LES ACCENTS ORTHOGRAPHIQUES
LES SIGNES AUXILIAIRES
L’ENCHAÎNEMENT ET LA LIAISON

I. Accents aigus (´), graves (`) et circonflexes (^) : accentuez (‘, `, ^), si
nécessaire les mots suivants en italique (n’oubliez pas que certains
mots s’écrivent sans accent graphique) :
1. Il nous (a) raconté toutes ses vacances (a) l’étranger.
2. Je préfère plutôt aller (a) la mer qu’(a) la montagne.
3. Tu veux du thé (ou) du café.
4. Je serai en vacances (des) demain.
5. Ce travail, mais c’est le (votre) !
6. (Votre) travail finit (la) (ou) commence le mien.
7. Êtes-vous (sur) de vos corrections ?

II. Accents aigus (´), graves (`) et circonflexes (^) : accentuez (‘, `, ^), si
nécessaire les mots suivants en italique (n’oubliez pas que certains
mots s’écrivent sans accent graphique) :
1. Il y a une (boite) de (gateaux) sur l’(etagere).
2. Une (fete) au (chateau) sera (donnee) pour tous les gens de la (vallee).
3. Un (bateau) cherche (a) s’approcher de la (cote).
4. Tous les soins d’(hopital) sont gratuits pour son (frere).
5. (Mettez)-vous (a) table; les (pates seront (pretes) dans un instant !
6. Les sommes (dues) (seront) (payees) en (aout).

III. Accents aigus (´) et graves (`) : accentuez si nécessaire les « e » contenus
dans les mots en italiques présents dans les phrases suivantes :
1. La « (Fee electricité) » a (revolutionne) le monde moderne.
2. Les (etudiants) ont (acces) (a) la (bibliotheque) (des) la (premiere)
(annee) de (faculte).
298 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

3. (Liberte), (egalite), (fraternite) est la (devise) de la (Republique) française.


4. Il est (effraye) par le (proces) qu’on lui (prepare).
5. Le (reglement) s’ (effectue des) la (remise) des (clefs).
6. Ma (tres chere mere), mon (tres cher pere)...

III. Choisissez entre « c » et « ç » pour orthographier correctement les


mots en italique contenus dans les phrases suivantes :
1. Nous doutons de son intégrité : il devra nous signer un re...u.
2. Quelle chan...e il a eu de pouvoir pla...er son gar...on en apprentissage !
3. Avez-vous assez mangé ? ...a va ?
4. La ...inémathèque nous propose un ...ycle de ...inéma d’avant-garde.
5. Les commer...ants commen...aient à per...evoir les remboursements
promis par les assuran...es.
6. Tu m’a dé...u et tu ne t’en es même pas aper...u.

V. Effectuez l’élision, si nécessaire, des mots entre parenthèses :


1. (Le) homme à la tribune parlait de (le) honneur comme (si) il savait
ce que (ce) était.
2. Personne ne sait (si) Isabelle est d’accord pour vendre (le) appartement.
3. Range (la) enveloppe de (le) argent du voyage.
5. Si vous faites un pas de plus : (je) hurle !
6. Essayez (de) ouvrir la fenêtre.
7. (Le) un, (le) huit et (le) onze ont gagné un voyage (en) Italie.
8. (On) est (presque) en été.

VI. Signalez par [T] ou par [V] l’endroit et le phonème résultant des
liaisons obligatoires:
1. Quand ... il faut y aller, il faut y aller !
2. Il n’y a pas de grand ... homme pour son épouse.
3. Nous irons vers neuf ... heures.
4. Ces élèves ne travaillent que quand ... ils en ont envie.
5. Mon appareil photo est pourvu d’un grand ... angle.
6. Quand ... irez-vous à Paris ?
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 299

CORRIGÉS DES EXERCICES


18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 300
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 301

CORRIGÉS. Chapitre 1
LE SUBSTANTIF et L’ADJECTIF QUALIFICATIF

I. Formez le féminin des mots suivants :


Ex. : un traducteur travailleur / une traductrice travailleuse.
1. Un directeur calculateur une directrice calculatrice
2. Un cuisinier singulier une cuisinière singulière
3. Un époux jaloux une épouse jalouse
4. Un loup agressif une louve agressive
5. Un chien cruel une chienne cruelle
6. Un aristocrate démocrate une aristocrate démocrate
7. Un chat noir une chatte noire
8. Un hôte accueillant une hôtesse accueillante
9. Un bon lion une bonne lionne
10. Un amoureux audacieux une amoureuse audacieuse
11. Un chien blanc une chienne blanche
12. Un homme public une femme publique

II. Déterminez le genre des substantifs suivants :

Ex. : Pli M F M et F
1. Armoire x
2. Beauté x
3. Concierge x
4. Courage x
5. Dos x
6. Drap x
7. Esclave x
8. Foi x
9. Foie x
10. Fois x
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 302

302 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

M F M et F
11. Lit x
12. Meuble x
13. Oreille x
14. Poids x
15. Printemps x
16. Table x

III. Traduisez les substantifs suivants précédés de leur article :


Ex. : La pelota / le ballon
1. El calor / la chaleur
2. La labor / le travail
3. El color / la couleur
4. La primavera / le printemps
5. La felicidad / le bonheur
6. El dolor / la douleur
7. El coche / la voiture
8. El diente / la dent

IV. Traduisez les mots suivants précédés de leur article :


Ex. : Un critique / un crítico Une critique / una crítica
1. Un secrétaire / un escritorio une secrétaire / una secretaria
2. Un manche / un mango une manche / una manga
3. Un mode / un modo une mode / una moda
4. Un voile / un velo une voile / una vela
5. Un poêle / una estufa une poêle / una sartén
6. Un mémoire / un informe une mémoire / una memoria

V. Mettez au féminin les noms suivants en vous aidant du dictionnaire si


nécessaire :
Ex. : Un mari / une femme
1. Un neveu / une nièce
2. Un veuf /une veuve
3. Un roi / une reine
4. Un oncle / une tante
5. Un frère / une soeur
6. Un garçon / une fille
7. Un héros / une héroïne
8. Un dieu / une déesse
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 303

CORRIGÉS DES EXERCICES 303

VI. Choisissez l’article un / une pour accompagner les groupes de mots


proposés. Faites l’accord avec l’adjectif :
Ex. : Orchestre (européen) / Un orchestre européen.
Une armoire neuve ; un escalier étroit et raide ; un mur imposant ; une
souris peureuse ; une nappe blanche ; un matin lumineux ; un front
large ; un orage inattendu ; un nuage léger ; un visage joyeux ; une voiture
rapide ; une dent acérée ; un sang épais ; un drap doux ; une pensée
singulière ; une forêt mystérieuse ; un retour récent ; une longue année ;
un sel naturel ; une peur bleue ; un bois frais ; une mer cruelle ; une
fausse icône ; une obscurité protectrice ; un lit douillet.

VII. Écrivez au pluriel les groupes de mots proposés :


Ex. : un ballon rond / des ballons ronds
1. Une voiture neuve / des voitures neuves
2. Une belle fille / de belles filles
3. Un journal régional / des journaux régionaux
4. Un festival banal / des festivals banals
5. Un vitrail lumineux / des vitraux lumineux
6. Un travail monumental / des travaux monumentaux
7. Un récital génial / des récitals géniaux
8. Un émail spécial / des émaux spéciaux
9. Un château médiéval / des châteaux médiévaux
10. Un beau bateau / de beaux bateaux
11. Un beau morceau / de beaux morceaux

VIII. Traduisez les expressions suivantes en faisant attention au


changement de sens :
Ex. : Son ancienne voiture / su viejo coche
Une voiture ancienne / un coche antiguo
1. Une maison propre / una casa limpia
Sa propre maison / su propia casa
2. Une certaine fatigue / (un) cierto cansancio
Une fatigue certaine / un cansancio cierto
3. Un brave homme / un buen hombre
Un homme brave / un hombre valiente
4. Un fait certain / un hecho cierto
Un certain fait / (un) cierto hecho
5. Un seul ami / un único amigo
Une personne seule / una persona sola
6. Un simple regard / una sencilla mirada
Une fille simple / una chica sencilla
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 304

304 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

7. Une curieuse conclusion / una extraña conclusión


Une voisine curieuse / una vecina curiosa
8 Une légère erreur / un leve error
Une robe légère / un vestido ligero

IX. Traduisez les phrases suivantes :


1. Este libro es tan complicado como el otro.
Ce livre est aussi compliqué que l’autre.
2. El tigre es tan feroz como el león
Le tigre est aussi féroce que le lion.
3. Este jardín es tan florido como el jardín de mi vecina.
Ce jardin est aussi fleuri que celui de ma voisine.
4. Esta playa es tan bonita como las playas del Caribe
Cette plage est aussi belle que celles des Caraïbes.

X. Traduisez les phrases suivantes :


1. Ce joueur de volley est très grand
Este jugador de voleibol es muy alto.
2. Il fait très chaud.
Hace mucho calor.
3. Ce voyage aux Seychelles revient très cher.
Este viaje a las Seychelles sale muy caro.
4. Ces réfugiés ont très faim.
Estos refugiados tienen mucha hambre.
5. Je suis très fatiguée.
Estoy muy cansada.
6. J’ai très peur des examens.
Tengo mucho miedo a los exámenes.

XI. Traduisez les phrases suivantes :


1. Grand-père est de plus en plus sourd.
El abuelo está cada vez más sordo.
2. Il sort de moins en moins.
Sale cada vez menos.
3. Il devient de plus en plus dangereux de traverser les rues.
Hoy día, cruzar la calle va siendo cada vez más peligroso.
4. Claude nage de plus en plus loin.
Claude nada cada vez más lejos.
5. Moins on travaille, plus on est fatigué.
Cuanto menos se trabaja más se cansa uno.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 305

CORRIGÉS DES EXERCICES 305

6. La vie est de plus en plus chère.


La vida está cada vez más cara.

XII. Traduisez les phrases suivantes en choisissant entre l’adjectif meilleur (e)
et l’adverbe mieux :
1. Catherine es mi mejor amiga.
Catherine est ma meilleure amie.
2. Manuel está mucho mejor desde su operación.
Manuel est bien mieux depuis son opération.
3. Ahora veo mejor las cosas.
Maintenant, je vois mieux les choses.
4. El que mejor conduce es François.
C’est François qui conduit le mieux.
5. Este vino es mejor que el otro.
Ce vin est meilleur que l’autre.
6. Mi nota media es mejor este año.
Ma moyenne est meilleure cette année.

XIII. Complétez les phrases suivantes avec meilleur, mieux, pire, bien, bon,
mauvais (attention à l’accord !) :
1. Tes résultats seront meilleurs si tu te concentres mieux.
2. Ce gâteau était déjà bon sans chocolat, mais il est meilleur
maintenant.
3. Jacques travaille bien en classe mais il travaillera mieux avec un
professeur particulier.
4. Cet exposé est mauvais mais il serait encore pire sans préparation.
5. Ce restaurant était mauvais / pire avant. Il est bien mieux / meilleur
depuis l’année dernière.
6. C’est bien / mieux d’avoir du temps pour préparer les examens.
J’aime bien / mieux réviser tranquillement.

XIV. Complétez les phrases suivantes avec : bon, meilleur, le (la) meilleur(e),
bien mieux, le mieux. Faites les accords si nécessaire.
1. María parle bien le français.
2. Elle parle mieux le français que Paco.
3. Sa prononciation est bien meilleure que celle de Paco.
4. Cependant Paco est un bon élève; il travaille bien.
5. Son vocabulaire est meilleur qu’avant.
6. C’est María qui parle le mieux le français de toute la classe.
7. Le français de María est le meilleur que j’aie entendu.
8. María est la meilleure élève de tout le lycée.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 306
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 307

CORRIGÉS. Chapitre 2
LES ARTICLES

I. Traduisez en français les groupes de mots suivants :


Ex. : La pared blanca / le mur blanc
1. El año que viene / l’année prochaine
2. El hotel de la playa / l’hôtel de la plage
3. Los dientes largos / les dents longues
4. La escalera estrecha / l’escalier étroit
5. La tormenta violenta / l’orage violent
6. El armario nuevo / la nouvelle armoire

II. Complétez les phrases suivantes avec un article s’il y a lieu :


Ex. : Connais-tu (l)’Espagne ?
1. Aimes-tu la Suisse ?
2. Fait-il chaud au Maroc en janvier ?
3. Pensez-vous aller en Amérique ?
4. Parlez-vous --- français ?
5. Le climat du Portugal est-il semblable au climat français ?
6. Irez-vous cet été aux Baléares ?
7. Mon frère revient tout juste des Caraïbes.

III. Écrivez devant chaque mot l’article qui convient le, l’, la :
Ex. : (le) hibou
L’hommage ; le haricot ; l’hôtesse ; l’hypnose ; la hanche fracturée ; le
héros ; l’honnête homme ; l’horrible accident ; le honteux chantage ; le
hardi conquérant ; la hâte inutile.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 308

308 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

IV. Composez des phrases en rattachant les verbes ALLER ; RESTER ;


REVENIR avec les lieux : la France, l’Irlande, le Japon, l’Alaska,
l’Inde, l’Andalousie, Paris.
Ex. : Il va en France Il reste en France Il revient de France
Il va en Irlande Il reste en Irlande Il revient d’Irlande
Il va au Japon Il reste au Japon Il revient du Japon
Il va en Alaska Il reste en Alaska Il revient d’Alaska
Il va en Inde Il reste en Inde Il revient d’Inde
Il va en Andalousie Il reste en Andalousie Il revient d’Andalousie
Il va a Paris Il reste à Paris Il revient de Paris

V. Appliquez les formes qui conviennent au ; aux ; de ; de la ; de l’ ; du ;


des :
1. Il sort du Lycée à 4 heures.
2. Le jardinier savait comment parler aux oiseaux.
3. Montons les lainages d’hiver au grenier.
4. La statue de la Liberté est le symbole de New York.
5. Le commencement de l’année est toujours difficile.
6. Le campus des facultés se trouve au nord de la ville.

VI. Complétez les phrases suivantes avec les articles qui conviennent
(attention : tous les espaces en blanc ne comportent pas nécessaire-
ment d’article) :
Tous les matins, je me lève de bonne heure, mais le lundi matin, je me lève
plus tôt que les autres jours. Si je ne pars pas de la maison à ... huit
heures moins dix, je n’arrive pas à l’heure. Hier ... matin pour la première
fois, je suis parti cinq minutes plus tard. Le drame ! Heureusement ...
lundi prochain, c’est fête : je pourrai me lever au moins à ... neuf heures et
demie. Après les vacances, au début de l’année scolaire, tout le monde est
reposé ; mais au milieu et à la fin de l’année, quelle paresse de se lever le
matin !

VII. Traduisez les phrases suivantes :


1. Mañana por la tarde / demain après-midi
2. Ayer por la mañana / hier matin
3. El jueves que viene / jeudi prochain
4. El domingo pasado / dimanche dernier
5. El sábado por la noche / samedi soir
6. El lunes de la semana que viene / lundi prochain
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 309

CORRIGÉS DES EXERCICES 309

VIII. Traduisez ces phrases en utilisant l’article qui convient :


Ex. : Han comprado libros en Francia / Ils ont acheté des livres en France.
1. [Ellos] Ven películas mudas / Ils regardent des films muets.
2. Marc vende viejos diccionarios / Marc vend de vieux dictionnaires.
3. [Ellos] No tienen zapatos / Ils n’ont pas de chaussures.
4. [Ella] Llegó media hora más tarde / Elle est arrivée une demi-heure
plus tard.
5. Hoy es otro día / Aujourd’hui est un autre jour.
6. Hace falta valor ... / Il faut du courage...

IX. Choisissez entre l’article défini et l’article partitif pour compléter les
phrases suivantes :
Ex. : Il y a ...or dans cette montre ...or est un métal précieux.
Il y a de l’or dans cette montre. L’or est un métal précieux.
1. L’eau fait pousser les plantes. Je veux de l’eau minérale.
2. Il y a du sable fin sur cette plage. Le sable est très blanc ici.
3. Ils ont de la chance ; ils n’ont pas eu la grippe.
4. Le lait est nécessaire aux enfants. Prenez du lait, c’est du calcium.
5. Mangez du poisson. Le poisson est bon pour la santé.
6. Il faut de l’argent pour vivre, mais l’argent ne fait pas le bonheur.

X. Répondez négativement aux phrases suivantes :


1. Il y a du beurre dans la paëlla ?
Non, il n’y a pas de beurre dans la paëlla.
2. Il y a des carottes dans la soupe aux poireaux ?
Non, il n’y a pas de carottes dans la soupe aux poireaux.
3. Il y a de la sauce tomate dans la sauce béarnaise ?
Non, il n’y a pas de sauce tomate dans la sauce béarnaise.
4. Il y a des amandes dans ce gâteau
Non, il n’y a pas d’amandes dans ce gâteau.
5. Il y a des fraises pour le dessert ?
Non, il n’y a pas de fraises pour le dessert.

XI. Complétez les phrases suivantes :


D’abord vous choisissez la structure adéquate : Il (elle ou un « nom de
personne ou de chose ») a... / il y a ...
Puis vous choisissez le partitif adéquat :
Ex. : (...) (...) magie dans l’air ce soir.
Il y a de la magie dans l’air ce soir.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 310

310 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

François (...) (...) patience : il m’explique les choses sans se fâcher.


François a de la patience : il m’explique les choses sans se fâcher.
Ce vin n’(...) pas (...) goût.
Ce vin n’ (a) pas (de) goût.
1. Cécile a de la fièvre ce matin.
2. Il y a de la méfiance dans son regard.
3. Il y a de la mayonnaise dans le frigidaire.
4. Bertrand n’a pas de mémoire.
5. Elvire n’a pas de facilité pour les langues.
6. Mettez vos affaires ici : il y a de la place.
7. Il n’y a pas d’hygiène dans ce restaurant.
8. Paul n’a pas d’idées.

XII. Mettez au pluriel les phrases suivantes :


Ex. : C’est du thé de Chine / Ce sont des thés de Chine.
1. Ce sont de bonnes idées.
2. Ce sont des miels de Provence.
3. Ce sont des alcools forts.
4. Ce sont des farines biologiques.
5. Ce sont des eaux gazeuses.
6. Ce sont des beurres pasteurisés.

XIII. Modifiez les phrases suivantes en incorporant les adverbes de quantité


suivants assez, beaucoup, trop, peu :
Ex. : Nous mangeons du poisson beaucoup / nous mangeons beaucoup de
poisson.
1. Il a beaucoup de travail.
2. Ces enfants mangent trop de beurre.
3. Francis a peu de temps pour réaliser ce travail.
4. Cette pièce de théâtre a eu assez de succès.
5. Julien a beaucoup d’ennuis.
6. Il y a peu d’hygiène dans cet hôpital.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 311

CORRIGÉS. Chapitre 3
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS DÉMONSTRATIFS

I. Complétez les phrases suivantes avec l’adjectif démonstratif qui


convient ce, cet, cette, ces :
Ex. : Cet homme est mon oncle d’Amérique.
1. Ces animaux vivent en liberté.
2. À cet âge les enfants ont bon appétit.
3. Nous avons beaucoup voyagé cette année.
4. Ce livre est une réédition.
5. Cet arbre nous donne de l’ombre.
6. Lave mieux cette assiette, s’il te plaît.
7. Ces surprises sont agréables.

II. Mettez au singulier les groupes de mots en caractères gras en tenant


compte des accords. Attention au changement de personne du verbe !
Ex. : Tu as vu ces enfants comme ils s'amusent / Tu as vu cet enfant comme
il s'amuse.
1. Regarde ce fruit comme il est mûr !
2. Cet arbre n’a pas de feuilles.
3. Il n’y a pas de place dans cette armoire.
4. Cet hôtel est près de la route.
5. Cet escalier semble en mauvais état.
6. Cet orage est extrêmement violent.
7. Pourquoi cet étudiant est-il en retard ?

III. Complétez les phrases suivantes par ce qui, ce que, ce qu’ :


1. Je me demande ce que je vais lui raconter.
2. Sait-on ce que le destin nous réserve ?
3. Il affirme qu’il était chez lui ce jour-là, ce qui est impossible.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 312

312 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

4. Elle était accaparée par ses obligations, ce qui la fatiguait.


5. C’est tout ce qu’ il nous a raconté.
6. Ce qu’ elle fait la passionne.

IV. Remplacez les mots en italique par c’est... qui, c’est... que, c’est... qu’ en
reconstruisant les phrases suivantes :
Ex. : Cet écrivain a fait connaître le Surréalisme en France.
C’est cet écrivain qui a fait connaître le Surréalisme en France.
1. C’est Patrick qui a monté cette pièce de théatre.
2. C’est ton père que nous irons voir demain.
3. C’est son intelligence qui me séduit.
4. C’est avec vous que je veux rester.
5. C’est à la Bourse qu’ Eric a joué son argent.
6. C’est le Népal qu'ils ont visité cet été.
7. C’est Dominique qui consacre sa vie aux papillons.
8. C’est un nid d’oiseau que François a remarqué sur la branche.
9. C’est vous qui supportez mal les changements d’horaire.

V. Utilisez c’, ce, ça dans les phrases suivantes :


1. Ce sont les voyageurs de l’Eurostar.
2. Je ne savais pas que ça pouvait arriver.
3. Vous êtes fatigués ; c' est normal, vous dormez peu.
4. Ce sont les enfants de ma soeur.
5. Préparez-moi ça pour demain.
6. Quinze jours de vacances c'est court, mais c'est mieux que rien.

VI. Traduisez les phrases suivantes :


1. Es una realidad evidente / C'est une réalité évidente.
2. No es un Americano, es un Canadiense / Ce n’est pas un Américain,
c'est un Canadien.
3. Buenos días ¡soy yo! / Bonjour, c'est moi !
4. Es china : es la traductora del director / Elle est chinoise, c'est la
traductrice du directeur.
5. Está muy bien así. Está claro / C'est très bien ainsi. C'est clair.
6. Es Mélanie : está en España por vez primera / C'est Mélanie : elle est
en Espagne pour la première fois.

VII. Traduisez les phrases suivantes en utilisant la contraction ça :


1. ¿Qué tal? [aller] / Ça va ?
2. ¿Te gusta? [te...plaire] / Ça te plaît ?
3. ¿Funciona? [marcher] / Ça marche ?
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 313

CORRIGÉS DES EXERCICES 313

4. ¡Ya está! [y être] / Ça y est !


5. ¿Para qué sirve? [servir à] / Ça sert à quoi?
6. Me da igual. [être égal] / Ça m'est égal

VIII. Répondez aux questions en suivant l’exemple :


Ex. : De quelle nationalité est Octavio Paz ?
Il est mexicain. C’est un merveilleux écrivain mexicain.
1. De quelle nationalité est Catherine Deneuve.
Elle est française. C'est une excellente actrice française.
2. De quelle nationalité est Monserrat Caballé ?
Elle est espagnole. C'est une grande soprano.
3. De quelle nationalité est John Ford ?
Il est américain. C'est un cinéaste mondialement connu.
4. Qui est cet homme ?
C'est le professeur de ma fille. Il est anglais.

IX. Complétez les phrases suivantes par ce qui [səki], c’est…qui, [sεki]
ceux qui, [søki] puis essayez de les prononcer à voix haute :
1. Ce qui est gênant, c’est l’attente dans les aéroports.
2. C'est Jacques qui me préoccupe : il est à l’hôpital.
3. Ceux qui travaillent finissent toujours par obtenir des résultats.
4. Ce qui serait sympathique, c’est de se voir pendant les vacances.
5. Ceux qui ont commis cet acte sont des vandales.
6. Ce qui se passe ici est bien étrange.
7. C'est lui qui sait ce qui s’est passé.

X. Modifiez les phrases suivantes en suivant l'exemple proposé :


Ex. : Il est triste de se séparer de ses amis. / Se séparer de ses amis, c'est triste.
1. Il est obligatoire de montrer ses papiers à la frontière. / Montrer ses
papiers à la frontière, c'est obligatoire.
2. Il est vrai que les fruits sont chers cette saison. / Les fruits sont
chers cette saison, c'est vrai.
3. Il est fatigant de voyager pour son travail. / Voyager pour son travail,
c'est fatigant.
4. Il est utile de préparer un itinéraire avant de partir en voyage. /
Préparer un itinéraire avant de partir en voyage, c'est utile.
5. Il est facile de se tromper de chemin. / Se tromper de chemin, c'est
facile.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 314
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 315

CORRIGÉS. Chapitre 4[A]


LES ADJECTIFS POSSESSIFS

I.1. Placez l’adjectif possessif correspondant à un seul possesseur son, sa


ses devant les mots suivants :
Son entreprise ; sa discipline préférée ; ses ressources ; son atelier ; ses
enquêtes ; son interdiction ; ses nouvelles orientations ; sa semaine
thématique ; son local provisoire ; ses locaux provisoires ; son programme
de formation ; sa candidature ; ses effectifs croissants ; sa culture
scientifique ; son emploi ; sa politique générale ; son effort méritoire.

I.2. Placez maintenant l’adjectif possessif qui correspond à plusieurs


possesseurs leur, leurs devant les mots suivants :
Leur attente indéfinie ; leurs yeux bleus ; leur bon fonctionnement ;
leurs activités sportive ; leur délai d’inscription ; leur liberté de
conscience ; leurs notes ; leur rôle éducatif ; leurs équipes sportives ;
leurs obligations scolaires leurs autobus scolaires ; leur joie d’avoir
fini leurs études.

II. Complétez les phrases suivantes avec l’adjectif possessif qui convient :
Ex. : Le garçon de café est venu prendre ma commande.
1. Le concert a été merveilleux ; tout le monde était content de sa
soirée.
2. Laisse les enfants tranquilles ; ce sont leurs vacances !
3. Quand rendrez-vous vos devoirs à votre institutrice ?
4. Quand rendrez-vous votre travail à vos professeurs ?
5. La veille de son examen, Jacques prépare ses affaires et met son
réveil.
6. Elle a moins de temps pour faire ses devoirs.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 316

316 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

III. Complétez les phrases suivantes avec l’adjectif possessif qui


correspond au sujet de la phrase en faisant attention au genre du
substantif et à la lettre par laquelle il commence :
Ex. : Julien répare son escalier.
1. Elle tapisse l’intérieur de sa nouvelle armoire.
2. Elle tapisse l’intérieur de son armoire ancienne.
3. Tu dois reconnaître ton erreur.
4. Elle finit son histoire avant d’éteindre la lumière.
5. Elle finit de leur raconter sa belle histoire.

IV. Traduisez les phrases suivantes :


1. Su abrigo [de Vd.] no está encima de la butaca.
Votre manteau n’est pas sur le fauteuil.
2. Sus revistas [de ellos] no han llegado.
Leurs revues ne sont pas arrivées.
3. Pierre no sabe si va a decir la verdad a sus padres.
Pierre ne sait pas s’il va dire la vérité à ses parents.
4. ¿A qué hora vienen sus amigos [de Vd.]?
À quelle heure viennent vos amis ?
5. Me gusta su ciudad [de Vd.]
J’aime votre ville.
6. Su hermano [de ellos] trabaja con ellos.
Leur frère travaille avec eux.
7. Ponga usted sus documentos en su bolso.
Mettez vos papiers dans votre sac.
8. El niño tiene su mundo y sus problemas.
L’enfant a son monde et ses problèmes.

V. Complétez les phrases suivantes avec l’adjectif possesif qui convient :


1. Envoyez-lui vos coordonnées dès que vous pourrez.
2. Où ont-ils mis leurs affaires?
3. Elle a encore déchiré sa robe.
4. Monsieur, votre carte de crédit n’est plus valable.
5. L’équipe de basket attend ses bagages.
6. Ils sont inquiets : leurs enfants ne sont pas encore là.
7. Elle a perdu ses clés.
8. Il n’aime pas perdre son temps.
9. Avez-vous choisi votre menu, Messieurs-dames ?
10. Est-ce que je peux vous aider à porter vos paquets ?
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 317

CORRIGÉS DES EXERCICES 317

CORRIGÉS. Chapitre 4[B]


LES PRONOMS POSSESSIFS

I. Indiquez à côté de chaque adjectif possessif suivant, le pronom


possessif qui lui correspond :
Ex. : Mon chat / C’est le mien
1. Ma collection / C’est la mienne
2. Mon espace / C’est le mien
3. Notre bureau / C’est le nôtre
4. Notre habitude / C’est la nôtre
5. Nos amitiés / Ce sont les nôtres
6. Nos tableaux / Ce sont les nôtres
7. Ton problème / C’est le tien
8. Sa volonté [de Monique] / C’est la sienne
9. Son endroit préféré [de Jacques] / C’est le sien
10. Ses enfants [de Julie] / Ce sont les siens
11. Ses dettes [de Michel] / Ce sont les siennes
12. Leur enthousiasme / C’est le leur
13. Leur élégance / C’est la leur
14. Leurs procès / Ce sont les leurs

II. Remplacez les mots en caractères gras par le pronom possessif qui
convient :
Ex. : Il a quitté son logement de fonction.
Il a quitté le sien.
1. L’enseignant complète ses heures de cours par des travaux pratiques.
L’enseignant complète les siennes...
2. Il va changer son appartement contre une villa au bord de la mer.
Il va changer le sien...
3. Chaque professeur craint la difficulté pour ses élèves le jour de l’examen.
Chaque professeur craint la difficulté pour les siens...
4. Je ne parle pas de la voiture de Monique, je parle de votre voiture.
Je parle de la vôtre.
5. Votre manteau n’est pas sur le fauteuil.
Le vôtre n’est pas sur le fauteuil.
6. Ton attitude est inexplicable, je ne la comprends pas.
La tienne est inexplicable...
7. On ne connaît pas son identité.
On ne connaît pas la sienne.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 318
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 319

CORRIGÉS. Chapitre 5
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS NUMÉRAUX

I. Écrivez en toutes lettres les nombres suivants :


1. 21 voitures vingt et une voitures
2. 21 jetons vingt et un jetons
3. 40 quarante
4. 45 quarante-cinq
5. Il en prend 6 six
6. Prends ces 6 livres six
7. Donne m’en 7 sept
8. 7 fois de suite sept
9. 7 amis sept
10. 8 hommes huit
11. 9 enfants de 9 ans seront là le 9 avril à 9 heures neuf
12. 21 hommes et femmes vingt et un

II. Écrivez en lettres les nombres suivants :


1. 6 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . six
2. 16 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . seize
3. 17 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . dix-sept
4. 18 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . dix-huit
5. 19 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . dix-neuf
6. 20 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . vingt
7. 21 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . vingt et un
8. 22 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . vingt-deux
9. 23 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . vingt-trois
10. 200.000.000 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . deux-cent millions
11. 200.000 habitants . . . . . . . . . . . . . . . deux-cent-mille habitants
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 320

320 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

III. Écrivez les nombres suivants :


1. 61 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . soixante et un
2. 62 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . soixante-deux
3. 71 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . soixante et onze
4. 72 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . soixante-douze
5. 80 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . quatre-vingts
6. 81 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . quatre-vingt-un
7. 91 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . quatre-vingt-onze
8. 350 . . . . . . . . . . . . . . . . . . trois-cent-cinquante
9. 400 . . . . . . . . . . . . . . . . . . quatre-cents
10. 418 . . . . . . . . . . . . . . . . . . quatre-cent-dix-huit
11. 500 . . . . . . . . . . . . . . . . . . cinq-cents

Quelles remarques vous suggère cet exercice ?


— Traits d’union entre tous les nombres.
— S à la fin de quatre-vingts, de quatre-cents parce qu’il s’agit d’une fin de
nombre.
— Onze.
— À partir de 60, on compte de 10 à 20.
— Soixante et un : pas de trait d’union entre les nombres reliés par et.

IV. Écrivez les représentations suivantes :

1. Une 1/2 ... . . . . . . . . . . . . . une demi-bouteille

2. 1 heure 1/2 ... . . . . . . . . . . . une heure et demie

3. Minuit 1/2 . . . . . . . . . . . . . zéro heure trente

4. Midi 1/2 . . . . . . . . . . . . douze heures trente

5. 7 heures 45 . . . . . . . . . . . sept heures quarante-cinq

6. 3/4 de gâteau... . . . . . . . . . . . . trois quarts de gâteau


18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 321

CORRIGÉS DES EXERCICES 321

V. Écrivez :
1. L'an 738 . . . . . . . . . . . . . . sept-cent-trente-huit
2. L'an 1.000 . . . . . . . . . . . . . mille ou mil
3. L'année 1920 . . . . . . . . . . mille-neuf-cent-vingt
4. 80 ans . . . . . . . . . . . . . . . . quatre-vingts ans
5. 200 ans . . . . . . . . . . . . . . . deux-cents ans

VI. Écrivez en toutes lettres :


1. La concierge est au deuxième étage.
2. Le cinquième arrondissement est-il dans le Quartier Latin ?
3. Cet exercice se trouve à la vingt et unième page du livre.
4. Il s'agit de la trois centième [représentation] de « l'Avare ».
5. Voici des billets de seconde classe.
6. Il est né un premier mai et il est mort un deux octobre.

VII. Complétez les phrases à l'aide du mot « nombre », « numéro »,


« chiffre » :
1. Quel est votre numéro d'identité.
2. Le nombre de gagnants se monte à 25.
3. Le numéro gagnant est le 20 !
4. Écrivez le chiffre 2.510.
5. J'ai gagné une fortune aux cartes. Dites un chiffre pour voir.
6. Les nombres pairs me portent chance.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 322
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 323

CORRIGÉS. Chapitre 6[A]


LES ADJECTIFS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS
LA PHRASE INTERROGATIVE ET EXCLAMATIVE

I. Transformez les phrases suivantes en phrases exclamatives selon


l’exemple proposé :
Ex. : Ce tableau est horrible. / Quel horrible tableau !
1. Cette petite fille est adorable / Quelle adorable petite fille !
2. Cet accident est terrible / Quel terrible accident !
3. Ce garçon est gentil / Quel gentil garçon !
4. Cette histoire est triste / Quelle triste histoire !
5. Ce modèle est superbe / Quel superbe modèle !
6. Ces exploits sont fabuleux / Quels fabuleux exploits !

II. Écrivez correctement l’adjectif interrogatif qui convient quel ; quelle ;


quels ; quelles :
1. Quelles lectures me proposez-vous ?
2. Quelle heure est-il ?
3. Quel temps fait-il à Paris aujourd’hui ?
4. Quels élèves pensez-vous faire passer dans la classe supérieure cette
année ?
5. À quelle plage allez-vous vous baigner ?
6. Par quels chemins passerez-vous pour arriver chez nous ?

III. Traduisez les exclamations suivantes :


1. ¡Qué divertida es esta excursión! / Que cette excursion est amusante !
2. ¡Qué aburrida es esta película! / Que ce film est ennuyeux !
3. ¡Qué cara está la vida! / Que la vie est chère !
4. ¡Qué completo es un desayuno a la inglesa! / Que le petit déjeuner
anglais est complet !
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 324

324 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

5. ¡Qué barato es este restaurante! / Que ce restaurant est bon marché !


6. ¡Qué ambiciosas son estas personas! / Que ces personnes sont
ambicieuses !

IV. Construisez des phrases interrogatives en utilisant la structure


proposée (registre soutenu) :
Ex. : À (…) heure [vous venez] ?
À quelle heure viendrez-vous ?
1. À quelle date prévois-tu ce voyage ?
2. À quelle époque faut-il aller en Argentine ?
3. À quel endroit nous retrouvons-nous pour prendre un café ?
4. À quel âge a-t-il commencé à parler ?
5. Quel temps fait-il ?
6. Quelles horreurs me racontez-vous ?
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 325

CORRIGÉS DES EXERCICES 325

CORRIGÉS. Chapitre 6[B]


LES PRONOMS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS
LA PHRASE INTERROGATIVE ET EXCLAMATIVE

I. Indiquez la fonction du pronom interrogatif dans les phrases


suivantes sujet ; c.o.d ; c.o. ind. ; c. circonstanciel :
1. Qui est-ce qui est venu te voir ? s
2. Qu’est-ce que tu dis ? c.o.d
3. Par quoi est-ce que tu finis ton exposé ? c.c
4. De quoi est-ce qu’il s’agit ? c.o.ind
5. À qui dois-je m’adresser ? c.o.ind
6. Qu’est-ce que nous allons leur raconter ? c.o.d
7. Qui est-ce qui est le responsable ? s
8. Qu’est-ce qui ne va pas ? c.o.d

II. Transformez ces phrases interrogatives complexes en phrases


interrogatives simples :
Ex. : Qui est-ce qui fait la cuisine ce midi ? / Qui fait la cuisine ce midi ?
1. Qu’est-ce que vous racontez ? / Que racontez-vous ?
2. Qui est-ce qui fait ce bruit ? / Qui fait ce bruit ?
3. Combien est-ce qu’ils sont ? / Combien sont-ils ?
4. Quand est-ce que tu travailles ? / Quand travailles-tu ?
5. Pourquoi est-ce que tu pleures ? / Pourquoi pleures-tu ?
6. Où est-ce qu’il va ? / Où va-t-il ?
7. Où est-ce que vous allez? / Où allez-vous ?

III. Indiquez la fonction du pronom dans les phrases suivantes sujet ;


c.o.d ; c.o. ind ; complément circonstanciel :
Ex. : Qu’est-ce qu’ils veulent ? → [ils veulent quoi ?] → c.o.d
1. Qu’est-ce que tu penses des événements ? c.o.d
2. Qui êtes-vous ? s
3. Qu’est-ce qu’on pourrait faire ? c.o.d
4. Comment est-ce que tu as deviné ? c.c
5. Qui veut reprendre de la soupe ? s
6. Qu’est-ce qui se passe ici ? c.o.d
7. Qu’est-ce qu’on doit lui demander ? c.o.d
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 326

326 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

IV. Transformez ces phrases qui sont à la forme directe en forme indirecte :
Ex. : Qui est-ce qui vous dit le contraire ?
Je me demande … Je me demande qui vous dit le contraire.
1. Qu’est-ce que tu fais demain ? Je ne sais pas ce que tu fais demain.
2. Qui est-ce qui va s’en occuper ? On ne sait pas qui va s’en occuper.
3. Qu’est-ce qui leur arrive ? Personne ne sait ce qui leur arrive.
4. Qui vous l’interdit ? Je me demande qui vous l’interdit.
5. Est-ce qu’il en sera capable ? J’aimerais savoir s’il en sera capable.
6. Qu’est-ce qui fait ce bruit ? Je ne sais pas ce qui fait ce bruit.
7. Qui est-ce qui fait ce bruit ? Je ne sais pas qui fait ce bruit.

V. Complétez les phrases suivantes en utilisant le pronom interrogatif :


1. Dans ce tableau que remarquez-vous de spécial ?
2. Qui est-ce qui est venu chez vous hier soir ?
3. Sur quoi s’appuie l’avocat pour sa défense ?
4. Que fait-il dans la vie ?
5. Qui vous a raconté cette bêtise ?
6. Qu’est-ce qui les fait courir si vite ?
7. Comment lui faire comprendre son erreur ?
8. Pourquoi l’as-tu aidé ?
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 327

CORRIGÉS. Chapitre 7
LES PRONOMS PERSONNELS

I. Remplacez les mots en italique par les pronoms personnels conjoints


le, la, les, l’ (fonction de complément d’objet direct) :
Ex. : As-tu vu les hirondelles hier soir ?
Les as tu vues hier soir ?
1. Vous préviendrez Sophie demain matin.
Vous la préviendrez demain matin.
2. Je rencontre cette personne tous les jours dans le métro.
Je la rencontre tous les jours dans le métro.
3. Avez-vous terminé votre travail ?
L’avez-vous terminé ?
4. Il répète son rôle tous les soirs.
Il le répète tous les soirs.
5. Tu vas abîmer cette revue si tu n’en prends pas soin.
Tu vas l’abîmer si tu n’en prends pas soin.
6. Il faudrait améliorer ces programmes de radio.
Il faudrait les améliorer.
7. Je vais payer ce billet tout de suite.
Je vais le payer tout de suite.

II. Même exercice avec lui, leur (fonction de complément d’objet indirect) :
Ex. : Ils demandent à leurs étudiants de lire ce livre en premier.
Ils leur demandent de lire ce livre en premier.
1. Elle a fait part au directeur de sa surprise.
Elle lui a fait part de sa surprise.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 328

328 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

2. Il raconte à sa femme les détails du voyage.


Il lui raconte les détails du voyage.
3. Je conseille toujours aux visiteurs d’aller voir Versailles.
Je leur conseille toujours d’aller voir Versailles.
4. Stéphane a offert à Marie un joli foulard.
Stéphane lui a offert un joli foulard.
5. La compagnie d’aviation garantit à ses passagers un vol sans
retards.
La compagnie d’aviation leur garantit un vol sans retards.
6. François explique à sa soeur les raisons de son départ.
François lui explique les raisons de son départ.
7. Il faudra rendre visite à Grand-mère pour son anniversaire.
Il faudra lui rendre visite pour son anniversaire.

III. Même exercice avec le, la, les, l’ / lui, leur :


Ex. : Les rescapés apportent leurs témoignages aux journalistes.
Les rescapés leur apportent leurs témoignages.
1. Ils répondront par courrier à Pierre
Ils lui répondront par courrier.
2. Les historiens contestent l’authenticité de ces documents.
Les historiens la contestent.
3. Elle remet des lettres au facteur pour qu’il les poste.
Elle lui remet des lettres pour qu’il les poste.
4. Il oublie toujours son nouveau numéro de téléphone.
Il l’oublie toujours.
5. Où ai-je laissé mon agenda ?
Où l’ai-je laissé ?
6. Où est-ce que je pose ces fleurs ?
Où est-ce que je les pose ?
7. J’ai vu mon frère pendant les vacances de Pâques.
Je l’ai vu pendant les vacances de Pâques.
8. Répondez à ces clients par écrit.
Répondez-leur par écrit.
9. Ne parlez pas de cette affaire au directeur.
Ne lui parlez pas de cette affaire.
10. Ils habitent cette nouvelle maison depuis peu.
Ils l’habitent depuis peu.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 329

CORRIGÉS DES EXERCICES 329

IV. Complétez les phrases suivantes avec le pronom qui convient :


Ex : Tu es arrivé en retard / J’ai raté mon train à cause de toi.
1. C’est Pierre qui ira chercher nos amis à la gare ; il n’y a que lui de libre.
2. Donne-leur ton numéro de compte bancaire.
3. Jacques et toi vous êtes comme des frères.
4. J’en sais moins que lui sur le sujet.
5. Tu travailles autant qu’eux.
6. Tu conduis bien ; avec toi je n’ai pas peur.
7. Didier ne peut pas venir ; tant pis, nous irons sans lui.

V. Ce tableau présente 2 colonnes de verbes que vous mettrez à la


première personne de l’impératif et 8 substantifs que vous devrez
remplacer à chaque fois par le pronom complément d’objet direct
C.O.D correspondant, accompagné du pronom personnel complément
d’objet indirect C.O.IND qui convient pour chaque cas :

VERBE IMPÉRATIF + C.O.D. + C.O.IND

Ex. : La caméra : Donne-la-moi / montre-la-lui.

DONNER MONTRER
La caméra donne-la-moi montre-la-lui
Les livres donne-les-lui montre-les-lui
Ses tableaux donne-les-nous montre-les-moi
L’argent donne-le-lui montre-le-leur
Les vêtements donne-les-lui montre-les-lui
La voiture donne-la-leur montre-la-lui
L’objet donne-le-lui montre-le-leur
Ce timbre donne-le-lui montre-le-moi

VI. Même exercice avec la troisième personne de l’impératif :


Ex. : La valise : apportez-la-leur / rangez-la-lui.

APPORTER RANGER
La valise apportez-la-leur rangez-la-lui
Les livres apportez-les-lui rangez-les-moi
Ses documents apportez-les-lui rangez-les-leur
Les vêtements apportez-les-nous rangez-les-leur
Les passeports apportez-les-nous rangez-les-lui
La boîte apportez-la-moi rangez-la-nous
L’échelle apportez-la-lui rangez-la-moi
Le calendrier apportez-le-nous rangez-le-leur
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 330

330 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

VII. Transformez les phrases suivantes en remplaçant le texte entre


crochets par les 2 pronoms personnels adéquats. N’oubliez pas
l’inversion des pronoms en français à la troisième personne du
singulier et du pluriel, pour des raisons d’euphonie :
Ex. : Nous empruntons les DVDs. [à Pierre]. / Nous les lui empruntons.

VERBE + C.O.D. + C.IND.

1. Ils donnent ces adresses [à Pierre et à Jackie]. / Ils les leur donnent.
2. J’offrirai les dernières roses du jardin [à vous]. / Je vous les offrirai.
3. Ils achètent une superbe moto [à Hélène]. / Ils la lui achètent.
4. Vous communiquez la nouvelle [à vos amis]. / Vous la leur
communiquez.
5. Le directeur promet un bon salaire [à l’employé]. / Le directeur le lui
promet.
6. Ce candidat offre des garanties [aux électeurs]. / Ce candidat les leur
offre.

VIII. Transformez les phrases suivantes en utilisant « il faut ». N’oubliez


pas de changer le mode du verbe :
Ex. : Nous les lui empruntons. / Il faut les lui emprunter.

IL FAUT +C.O.D + C.IND. +VERBE

1. Ils les leur donnent / Il faut les leur donner.


2. Vous nous les proposez / Il faut nous les proposer.
3. Il te l’apprend / Il faut te l’apprendre.
4. Je vous les offrirai / Il faut vous les offrir.
5. Ils la lui achètent / Il faut la lui acheter.
6. Vous la leur communiquez / Il faut la leur communiquer.
7. J’aimerais le leur raconter / Il faut le leur raconter.
8. On ne le lui a pas dit / Il faut le lui dire.

IX. Remplacez les mots soulignés par le présentatif c’est... qui / que... et
utilisez les pronoms disjoints qui conviennent :
Ex. : Les enfants pleurent / Ce sont eux qui pleurent.
Ton oncle nous a écrit / C’est lui qui nous a a écrit.
1. J’appelle Jean / C’est moi qui appelle Jean.
2. Les inondations ont dévasté toute la région. / Ce sont elles qui ont
dévasté toute la région.
3. Tu vas voir Régine et Jeanne à Paris. / Ce sont elles que tu vas voir.
4. Les employées ont choisi leur représentante / Ce sont elles qui ont
choisi leur représentante.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 331

CORRIGÉS DES EXERCICES 331

5. Il veut te voir immédiatement. / C’est lui qui veut te voir


immédiatement.
6. Je vous confirmerai la date du rendez-vous. / C’est moi qui vous
confirmerai la date du rendez-vous.
7. Je lui donne de l’argent pour faire les courses. / C’est moi qui lui
donne de l’argent pour faire les courses.

X. Complétez les phrases suivantes par on ou par ont :


1. On ne compte plus les accidents arrivés à ce carrefour.
2. Le directeur leur a dit qu’ils ont des progrès à faire.
3. Il faut qu’on en parle à Sylvain.
4. Est-ce qu’on t’a invité au repas de fin d’année ?
5. Mes collègues ne m’ont pas encore répondu.
6. On ne sait jamais...
7. Ils ont reçu leurs notes de ce trimestre.
8. On dit que les élections ont été truquées.

XI. Utilisez en ou y pour remplacer les mots en italique :


1. Vous réfléchissez longuement à la meilleure solution. / Vous y
réfléchissez longuement.
2. Il faudrait consacrer plus de temps à ce projet. / Il faudrait y consacrer
plus de temps.
3. Jean participe au marathon de New york cette année. / Jean y participe
cette année.
4. Vous devriez vous charger de ces travaux. / Vous devriez vous en
charger.
5. L’établissement s’occupe de toutes les inscriptions. / L’établissement
s’en occupe.
6. Ne t’approche pas trop du bord de la piscine. / Ne t’en approche pas
trop.
7. Cet homme se consacre corps et âme à la politique. / Cet homme s’y
consacre corps et âme.
8. J’ai bien envie de prendre quelques jours de vacances. / J’ai bien envie
d’en prendre.
9. Mélanie s’intéresse beaucoup à la peinture. / Mélanie s’y intéresse
beaucoup.
10. Elle vient juste de s’apercevoir du vol de ses bijoux. / Elle vient juste de
s’en apercevoir.
11. Nous devons retirer de l’argent du distributeur. / Nous devons en
retirer.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 332
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 333

CORRIGÉS. Chapitre 8
LES PRONOMS RELATIFS

I. Employez le relatif qui convient qui, que pour compléter les phrases
suivantes :
1. Le toit qui a souffert de la tempête doit être arrangé.
2. Méfiez-vous des conseils que les gens vous donnent.
3. Il s'agit d'une personne qui connaît tout le monde.
4. Celles que la mécanique intéresse sont rares.
5. C’est moi qui ai téléphoné hier.
6. Qui va à la chasse perd sa place.
7. La valise qui était perdue vient d’être retrouvée.

II. Employez le relatif qui convient qui, que pour compléter les phrases
suivantes :
1. Les visiteurs qui contemplent l’exposition émerveillés...
2. Les visiteurs que l’exposition émerveille...
3. Celles que leur employeur exploite...
4. Celles qui travaillent à l’extérieur...
5. Vous qui étudiez la linguistique...
6. Vous que la linguistique intéresse...
7. Les bibliothèques qui ferment au mois d’août...
8. Les bibliothèques que nous trouvons fermées au mois d’août...

III. Choisissez le relatif qui convient qui, que, dont pour compléter les
phrases suivantes :
1. C'est une amie que je voulais vous présenter.
2. Voici un texte dont le contenu ne veut rien dire.
3. Mon amie dont la voiture a disparu est indignée.
4. Il s'agit de détails dont on ne se souvient jamais.
5. C'est un livre que je n'oublierai jamais.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 334

334 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

6. Les parents dont les enfants suivent un régime doivent apporter un


certificat médical.

IV. Déterminez la fonction de que (conjonction pronom relatif, ou pronom


interrogatif) dans les phrases suivantes en mettant une croix dans la
colonne correspondante :
Conj. Rel. Int.
1. L'enfant que j'étais a bien changé. x
2. Il faudra bien que je me décide. x
3. Que faisons-nous ce soir ? x
4. Le garçon que tu montres du doigt est mon fils. x
5. Je crois bien que c'est suffisant. x
6. Que penses-tu de cette réponse ? x
7. Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée. x

V. Indiquez si les mots en caractères gras sont des pronoms relatifs :


Oui Non
1. Il est plus grand que toi. x
2. Qui est là ? x
3. Les études que j'ai faites ne mènent à rien. x
4. C’est un détail qu’il faut étudier sérieusement. x
5. Où se trouvent les toilettes ? x
6. C'est le pays où je suis né. x
7. J'irai là où tu iras. x
8. C’est ce dont j’aimerais te parler. x
9. Que ferons-nous dimanche ? x

VI. Choisissez le pronom qui convient où, dont pour compléter les
phrases :
1 C'est impensable à l'époque où nous sommes.
2. Nous ne savons jamais où nous rangeons nos papiers.
3. C’est la saison où il pleut le plus.
4. Citez une cathédrale dont la tour n’a pas été restaurée.
5. Le Quartier Latin est un endroit où il y a beaucoup de cinémas.
6. L’édifice dont il avait posé la première pierre est terminé.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 335

CORRIGÉS DES EXERCICES 335

7. Elles regrettent cette situation dont elles ne sont pas responsables.


8. Les clés sont là où tu les as laissées.

VII. Indiquez quelle préposition de, à, en, par précède le pronom relatif
quoi dans les cas suivants :
1. Je voudrais savoir à quoi tu penses.
2. Il n’a pas de quoi vivre.
3. Nous ne savons pas par quoi commencer.
4. Ils ne voient pas en quoi cela dérange leurs amis.
5. Il n’y a pas de quoi protester.
6. Vous ignorez de quoi il s’agit.

VIII. Utilisez le relatif qui convient dans les phrases suivantes :


1. Ce sont des habitudes que nous devrions perdre.
2. Le vendeur dont je vous ai parlé n'est plus là.
3. Cette plante qui soigne bien des maladies se trouve en pharmacie.
4. Elle n'a plus de nouvelles des enfants dont elle s'occupait.
5. Cessez de rêver aux choses que vous auriez dû faire.
6. Je cherche le mode d’emploi qui était sur la table de la cuisine.
2. Ils veulent prendre cet avion qui fait escale à Madrid.
8. Vous trouverez au supermarché ce fromage dont on vous a parlé.
9. Les clients que nous recevons sont de plus en plus difficiles.

IX. Utilisez le relatif qui convient qui, que, lesquelles, où, dont pour relier
les phrases suivantes (A+B) :
1. Il y a une cabine téléphonique au coin de la rue qui ne marche pas et
que personne ne répare.
2. J’ai rencontré ce matin un ami que j’avais perdu de vue.
3. Donnez-moi une adresse où vous écrire.
4. C’est une maison dont le toit est en ruine.
5. J’ai perdu les clés avec lesquelles je dois ouvrir ma boîte à lettres.

X. Complétez les phrases suivantes avec lequel, laquelle, lesquels, auquel,


duquel, auxquels, auxquelles :
1. Un événement auquel personne ne s'attendait [s’attendre à] se
produisit dans la matinée.
2. Louis XIV fut un souverain sous lequel la France prit son essor.
3. On a établi une liste des gagnants parmi lesquels Alain se trouvait.
4. L'entreprise pour laquelle elle travaille se trouve dans le centre.
5. Les amis avec lesquels nous allons au cinéma sont très cinéphiles.
6. Les concessionnaires auxquels vous vous êtes adressés [s’adresser à]
pour votre voiture sont complètements nuls.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 336

336 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

7. Je ne reconnais pas la personne à laquelle il fait signe [faire signe à].


8. Les avocates auxquelles ils ont eu affaire [avoir affaire à] connaissent
bien leur métier.

XI. Complétez les phrases suivantes avec les relatifs qui conviennent en
tenant compte des prépositions :
1. Il n'existe rien à quoi il croit vraiment.
2. Je vais vous commenter ce à quoi j’ai pensé.
3. On a annulé la réunion à laquelle il ne pouvait assister.
4. Il n'a pas de quoi vivre.
5. Le médecin dont les malades étaient si mécontents [être mécontent
de] a fermé son cabinet.
6. Le médecin auquel je pense [penser à], n' exerce plus.
7. Les pommiers dont les fruits sont pourris devront être arrachés.

XII. Composez des phrases correctes à l'aide des pronoms dont, où, qui,
que, laquelle, lesquelles, auquel, etc... et des segments de phrase qui
vous sont proposés :
1. Martine connaît quelqu’un qui parle parfaitement le chinois.
2. Il s’agit du livre dont je t’ai parlé.
3. Est-ce que le programme auquel vous vous intéressez est fini ?
4. La maison que j’ai louée va être vendue.
5. C’est la faculté où Mélanie a fait ses études.
6. La jeune fille à laquelle j’écris est anglaise.
7. Je ne comprends pas les raisons pour lesquelles vous vous êtes
disputés.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 337

CORRIGÉS. Chapitre 9
LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INDÉFINIS
I. Transformez les phrases suivantes selon l’exemple proposé en
utilisant aucun, aucune :
Ex. : Tous les livres présentés méritent le premier prix. / Aucun livre présenté
ne mérite le premier prix.
1. Toutes les villes se ressemblent. / Aucune ville ne se ressemble.
2. Les médicaments lui font de l’effet. / Aucun médicament ne lui fait de
l’effet.
3. Il y a un arrêt d’autobus tout près d’ici. / Il n’y a aucun arrêt
d’autobus tout près d’ici.
4. Les séances débutent à midi. / Aucune séance ne débute à midi.
5. Plusieurs coups de téléphone ont été donnés depuis ce numéro. /
Aucun coup de téléphone n’a été donné depuis ce numéro.
6. J’ai envie d’aller au cinéma. / Je n’ai aucune envie d’aller au cinéma.

II. Complétez les phrases suivantes avec tous, tout, toutes :


Ex. : ... ses amis sont venus lui dire au revoir.
Tous ses amis sont venus lui dire au revoir.
1. Toute demande doit être présentée en traitement de texte.
2. Tous les soldats ont péri dans cette bataille.
3. [Annie et Valérie] Toutes les deux m’ont parlé de vous avec
admiration.
4. Tout le monde n'a pas ta chance.
5. Nous avons tout ce qu’il nous faut.
6. La nuit tous les chats sont gris.
7. Il est impossible de décrire tout ce que nous avons vu.
8. Qu’avez-vous fait durant tout ce temps ?
9. Il doit se lever toutes les trois heures.
10. Tous ceux qui ont passé l’examen seront reçus.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 338

338 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

III. Choisissez la fonction de tous, toutes dans les phrases suivantes


adverbe, adjectif, pronom :
Adv. Adj. Pro.
1. Tous les travaux sont à refaire. x
2. Nous irons tous ensemble à la plage. x
3. Elle a travaillé toute la nuit. x
2. Ces fresques sont toutes décolorées par l’humidité. x
5. Il s’est enfui à toute vitesse. x
6. On finit par s’habituer à tout. x
7. Venez tous jeudi pour mon anniversaire ! x
8. Parlez tout bas, elle se repose. x

IV Complétez les phrases suivantes par chaque, chacune, chacun :


Chaque année, les soldes attirent une énorme clientèle : chacun peut y
trouver ce qu’il cherche. Chaque portable coûte moins cher qu’une
bouteille de bon champagne. Chacun fait la queue car c’est chacun son
tour pour passer à la caisse ! Chaque fois que je peux, j’y vais avec mes
amies. Quel plaisir de fouiller partout : chacune d’entre nous trouve
toujours quelque chose à acheter.

V. Choisissez la fonction des indéfinis suivants, adjectif ou pronom :


Adj. Pro.
1. Ces quelques achats n’étaient pas prévus. x
2. Y a-t-il quelque chose d’intéressant à voir ? x
3. Est-ce que quelqu’un parle japonais dans la salle ? x
4. Jacques est quelqu’un de très susceptible. x
5. J’ai finalement pu rédiger quelques lettres avant
la levée du courrier.1 x
6. Nous avons vu quelqu’un rôder dans le jardin ! x
7. Il y a quelqu’un au téléphone qui demande à te parler ! x
8. Donne-moi quelques idées pour mon travail. x
9. Je reconnais quelques unes de mes erreurs passées. x

VI. Traduisez les phrases suivantes :


1. Alguien me preguntó por ti. / Quelqu’un m’a demandé de tes
nouvelles.
2. Algo se movía en la oscuridad. / Quelque chose bougeait dans
l’obscurité.

1
« Levée du courrier » : recogida de correo.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 339

CORRIGÉS DES EXERCICES 339

3. Tengo unos ahorros. / J’ai quelques économies.


4. ¿Hay algo interesante en este programa? / Y a-t-il quelque chose
d’intéressant dans ce programme ?
5. Realizó algunas entrevistas a políticos. / Il a réalisé quelques
interviews d’hommes politiques.
6. Vimos varios animales salvajes cruzar la carretera. / Nous avons vu
quelques animaux sauvages traverser la route.
7. Este hombre me recuerda a alguien conocido. / Cet homme me
rappelle quelqu’un de connu.

VII. Traduisez les phrases suivantes en utilisant : personne ... ne ; personne


n’... ; ne ... personne :
1. Antoine no ve a nadie desde hace una semana. / Antoine ne voit
personne depuis une semaine.
2. Mis hermanos no hablan con nadie. / Mes frères ne parlent à
personne.
3. No se presentó nadie al examen. / Personne ne s’est présenté à
l’examen.
4. No hay nadie preparado para este trabajo. / Personne n’est préparé
à ce travail.
5. Nadie es capaz de decírselo. / Personne n’est capable de le lui dire.
6. No se cree nadie lo que cuentas. Personne ne croit ce que tu
racontes.

VIII. Traduisez les phrases suivantes en utilisant : ne ... rien ; n’... rien ; rien :
1. No le digan nada. / Ne lui dites rien.
2. No hay nada real en toda esta historia. / Il n’y a rien de réel dans
toute cette histoire.
3. ¿Nada que declarar? / Rien à déclarer ?
4. No he visto nada de lo que pasó. / Je n’ai rien vu de ce qui s’est
passé.
5. ¿No tiene (Vd.) nada para mí? / Vous n’avez rien pour moi ?
6. Virginie no sabe nada acerca de estos envíos. / Virginie ne sait rien de
ces envois.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 340
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 341

CORRIGÉS. Chapitre 10
LES PRÉPOSITIONS

I. Traduisez les phrases suivantes :


1. J’ouvre une boîte de sardines à l’huile. / Abro una lata de sardinas en
aceite.
2. Je n’aime pas l’odeur de l’eau de Javel. / No me gusta el olor de la
lejía.
3. Cela sent le poisson. / Huele a pescado.
4. Cette glace a le goût de la fraise. / Este helado sabe a fresa.
5. Goûtez ces biscuits au chocolat. / Pruebe estas galletas de chocolate.
6. Le café au lait me fait mal au foie. / El café con leche me sienta mal
al hígado.
7. Ces photos sont à moi. / Estas fotos son // mías.
8. J’aime prendre un thé au lait au petit déjeuner. / Me gusta tomar un
té con leche en el desayuno.
9. Toutes ces histoires m’ont mis la tête à l’envers. / Todas estas historias
me pusieron la cabeza del revés.
10. Cette nappe est faite à la main. / Este mantel está hecho a mano.
11. Je l’ai vu à la télévision. / Lo he visto en la televisión.
12. À quoi ça sert ? / ¿Para qué sirve?

II. Traduisez les phrases suivantes :


1. Tengo que presentarte a una amiga nueva. / Il faut que je te présente
// une nouvelle amie.
2. Hay que llamar al fontanero. / Il faut appeler // le plombier.
3. Las ventanas de este piso dan a la calle. / Les fenêtres de cet
appartement donnent sur la rue.
4. Vamos a intentarlo. / Nous allons // essayer.
5. La cultura ha liberado a la mujer. / La culture a libéré // la femme.
6. Nos van a decir la verdad. / Ils vont // nous dire la vérité.
7. Necesitan a una dependienta en esta tienda. / Ils ont besoin // d’une
vendeuse dans cette boutique.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 342

342 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

8. Vimos a Pierre la semana pasada. / Nous avons vu // Pierre la semaine


dernière.

III. Complétez le texte suivant, s’il y a lieu, avec les prépositions qui
conviennent :
Michel et Claudine vivent en France ; ils habitent à Paris, dans le centre. Ils
pensent aller cet été en Italie. Ils aimeraient visiter // la Sicile à bicyclette et
s’arrêter plusieurs jours à Palerme pour se perdre à pied dans le dédale des
ruelles et découvrir enfin le Teatro Massimo pour voir l’endroit où a été
filmé la fin du « Parrain ».

IV. Complétez les phrases suivantes en utilisant les prépositions après,


dès, depuis, puis :
Ex. : Il a maigri depuis qu’il ne mange plus de pain.
1. Les électeurs n’écoutent plus les sondages depuis les dernières
élections.
2. Ils se sont séparés après cinquante ans de mariage.
3. Les prix continuent à monter depuis l’année dernière.
4. Viens dès que tu pourras.
5. Depuis hier, il est citoyen américain.
6. Écris-nous dès ton arrivée.
7. Depuis la terrasse, on domine toute la région.
8. Dès la nuit tombée, nous sommes envahis par les moustiques.
9. Depuis quand êtes-vous si fatigué ?
10. Le téléphone a sonné, puis on a raccroché.
11. Dès que je me lève, je me sens épuisé.
12. Il n’arrête pas de pleuvoir depuis huit jours.
13. On voyait l’avion il y a un instant, puis il a disparu dans les nuages.

V. Complétez les phrases suivantes en utilisant les prépositions en, chez,


dans, de, par, sous, sur, dessus :
Ex. : Marchez sur le trottoir et pas dans la rue.
1. Dormirez-vous dans votre lit cette nuit ?
2. Ne laissez pas cet enfant seul dans cette pièce.
3. N’oubliez pas de passer le chiffon sur les meubles.
4. Sa soeur habite en Auvergne.
5. Il vaut mieux ne pas juger sur les apparences.
6. Que vas-tu mettre dans cette boîte ?
7. Cet été, nous irons en Italie.
8. Il me téléphone en moyenne deux fois par semaine.
9. Tournez sur votre droite.
10. Il m’interroge sur mes projets futurs.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 343

CORRIGÉS DES EXERCICES 343

11. Il s’assied sur une chaise, moi je me laisse tomber dans mon fauteuil,
mais les enfants s’installent par terre.
12. Toutes mes fenêtres donnent sur la cour.
13. J’ai rendez-vous chez le docteur lundi.
14. Laisse-le tranquille, il est sous pression.

VI. Employez la préposition qui convient pour chaque verbe proposé :


Ex. : Se contenter de peu.
1. Médire de ses voisins
2. Persuader Paul de son erreur
3. Rêver de Jacques
4. Se battre avec un copain
5. Trébucher sur une pierre
6. Se déguiser en clown
7. Partir en vacances
8. Travailler à la maison
9. Entrer à la faculté
10. Entrer en première année
11. Entrer dans une pièce
12. Se reposer sur quelqu’un
13. Se reposer de ses efforts
14. Penser à ses parents
15. Éviter de parler
16. Manquer de courage

VII. Traduisez les phrases suivantes en fixant votre attention sur les
différentes constructions utilisées par le français ou par l’espagnol :
Ex. : Hay que juzgar a los responsables / Il faut juger // les responsables.
1. Queremos mucho a la hija de Agnès. / Nous aimons beaucoup // la
fille d’Agnès.
2. Vamos a probar un nuevo coche. / Nous allons // essayer une nouvelle
voiture.
3. Tienes que ir a verle. / Tu dois aller // le voir.
4. Iremos juntos a anunciarle la noticia. / Nous irons ensemble // lui
annoncer la nouvelle.
5. Vimos a Pedro la semana pasada. / Nous avons vu // Pedro la semaine
dernière.
6. Ellos han ido a buscar a Ana a la estación. / Ils sont allés // chercher //
Ana à la gare.
7. No se ha atrevido a decirle la verdad [a Solange]. / Dominique n’a pas
osé // dire la vérité [à Solange].
8. Los diputados van a comer juntos después del congreso. / Les députés
vont // manger ensemble après le congrès.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 344

344 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

VIII. Traduisez les phrases proposées :


1. Je rentre chez moi. / Vuelvo a casa.
2. Moi, je reste chez Julia. / Yo, me quedo en casa de Julia.
3. Pourquoi pars-tu de chez toi si tôt ? / ¿Porqué sales de casa tan
temprano?
4. Je passerai chez moi pour prendre mon sac de voyage. / Pasaré por
casa para recoger mi bolso de viaje.
5. « CHEZ JULES » / «CASA JULIO».
6. Venez chez nous quand vous voudrez. / Venga a casa cuando
quiera.
7. Chez nous en Bretagne, on mange du beurre avec tout. / En mi
tierra, en Bretaña comemos mantequilla con todo.
8. J’ai un rendez-vous chez le médecin. / Tengo hora con el médico.
9. Tu vas chez le coiffeur demain ? / ¿Vas a la peluquería mañana?
10. Nous dînons chez les Martin demain soir. / Cenamos en casa de los
Martín mañana por la noche.

IX. Complétez les phrases suivantes en choisissant entre les deux


prépositions (par et pour) :
1. Ce contrat est valable pour plusieurs années.
2. Ne prenez pas ce train pour aller en Bourgogne, il ne passe pas tous
les jours par Dijon.
3. Il vaut mieux passer par cette grande avenue.
4. J’ai démissionné pour des motifs personnels.
5. Tant pis pour toi !
6. Pour combien de temps habiterez-vous au Canada ?
7. J’espère terminer ce travail pour ce soir.
8. Il y avait un billet par personne.
9. Pour la première fois, il n’a pas réussi à les convaincre.
10. Nous nous sommes rencontrés par hasard.
11. Cesse de t’inquiéter autant pour elle.
12. Aidez-nous, par pitié !

X. Trouvez les prépositions qui correspondent aux verbes proposés :


Être : en forme Donner : à manger
de bonne humeur sans compter
en retard par obligation
sous pression pour recevoir
chez soi Partir : sans bagage
en uniforme sous la pluie
dans la misère à la tombée de la nuit
de zéro
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 345

CORRIGÉS DES EXERCICES 345

XI. Déterminez si les mots en caractères gras ont une fonction d’adverbe
ou de préposition :
Adv. Prép.
Le plombier viendra avant midi. x
Il aurait dû me prévenir avant. x
Tu lui diras tout après. x
Après moi, le déluge! x
Elle a cessé de travailler depuis l’été dernier. x
On ne sait rien d’elle depuis. x
Ceux qui étaient devant ont tout vu. x
Elle a fait un scandale devant tout le monde x
Il est monté seul dans l’avion. x
Une fois dedans, il a eu peur. x
En voiture, elle monte toujours derrière. x
« Derrière chez moi, il y a un étang. » x

XII. Quelle expression correspond exactement à la phrase proposée ? :


Ces lunettes sont contre les rayons du soleil. a) des lunettes pour le soleil
b) des lunettes de soleil
c) des lunettes contre le soleil
Je remplis cette tasse avec du thé a) une tasse à thé
b) une tasse pour le thé
c) une tasse de thé
Ces ciseaux sont pour le bois a) des ciseaux de bois
b) des ciseaux en bois
c) des ciseaux à bois
Un mur fait de milliers de briques a) un mur en brique
b) un mur à briques
c) un mur de briques
Un gâteau contenant du chocolat a) un gâteau de chocolat
b) un gâteau en chocolat
c) un gâteau au chocolat
Une boîte pour ranger des outils a) une boîte à outils
b) une boîte d’outils
c) une boîte avec des outils
Un verre contenant du vin a) un verre à vin
b) un verre de vin
c) un verre pour le vin
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 346
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 347

CORRIGÉS. Chapitre 11
L’ADVERBE ET LA PHRASE NÉGATIVE

I. Retrouvez les adjectifs qui ont permis la construction des adverbes


suivants :
Ex. : Facilement → facile
Gaiement → gai
Doucement doux
Facilement facile
Faussement faux
Franchement franc
Fréquemment fréquent
Méchamment méchant
Poliment poli
Vivement vif
Vraiment vrai

II. Complétez les phrases suivantes avec l’adverbe qui convient (l’adjectif
servant de base se trouve entre parenthèses ) :
Ex. : Les enfants jouent (bruyant) bruyamment dans la cour.
1. Faites rapidement vos bagages.
2. Elle affronte courageusement son infirmité.
3. Conduisez doucement j’ai mal au coeur en voiture.
4. Béatrice dormait si profondément qu’elle n’a pas entendu l’orage.
5. Ce que vous affirmez est complètement faux.
6. Ne traitez jamais un enfant durement.
7. Chacun doit répondre individuellement à ce questionnaire.
8. Parlez-lui différement, vous verrez comme il vous écoutera.
9. Et finalement, ils ont donné leur accord.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 348

348 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

III. Complétez toutes les cases du tableau suivant :

ADJECTIFS MASCULINS ADJECTIFS FÉMININS ADVERBES


franc franche franchement
heureux heureuse heureusement
aisé aisée aisément
clair claire clairement
vrai vraie vraiment
gai gaie gaiement
autre autre autrement
conscient consciente consciemment
dû due dûment
fou folle follement
franc franche franchement
rude rude rudement
abondant abondante abondamment
violent violente violemment

IV. Complétez les phrases proposées en plaçant correctement l’adverbe


indiqué entre parenthèses :
Ex. : (Bien) Il a voulu que ce projet se réalise. / Il a bien voulu que ce projet se
réalise.
(Assez) Tu as vu la télévision aujourd’hui. / Tu as assez vu la télévision
aujourd’hui.
1. Notre situation financière s’est bien améliorée.
2. Les petits ont mal mangé ce midi à la cantine.
3. J’ai beaucoup étudié ce sujet.
4. Nous avons vite ramassé nos affaires.
5. J’ai souvent visité ces ruines.
6. Tu as peu dormi cette nuit.

V. Mettez les phrases suivantes à la forme négative en utilisant les


adverbes de négation proposés :
Ex. : (ne...plus) Je peux monter les étages très vite. / Je ne peux plus monter
les étages très vite.
1. (ne… pas) Il n’ a pas le temps de passer chez le teinturier.
2. (ne... pas) Tout le monde ne veut pas faire du sport.
3. (ne... plus) Pourquoi ne plus faire partie de cette association ?
4. (ne... jamais) Il vaut mieux ne jamais intervenir dans les affaires des
autres.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 349

CORRIGÉS DES EXERCICES 349

5. (ne... rien) Le malade n’a rien mangé ce matin.


6. (ne... personne) Les gendarmes n’ont vu passer personne.

VI. Complétez les phrases suivantes en utilisant les adverbes de


comparaison aussi... que / autant... que / autant de... que :
Ex. : Il fait... sport que lorsqu’il était jeune. / Il fait autant de sport que
lorsqu’il était jeune.
Jean est… grand que Pierre. / Jean est aussi grand que Pierre.
1. Partez aussi vite que vous le pourrez.
2. Elle aime le café autant que le thé.
3. Ces poissons ne sont pas aussi frais que ceux de la semaine dernière.
4. Il y a autant de moustiques sur cette plage que sur celle d’à côté.
5. Ce matin, le vent est aussi frais qu’hier matin.
6. Mon ami a chez lui presque autant de livres que toi.
7. Manuel parle aussi lentement que Pierre.
8. Il mange autant de fruits qu’un végétarien.

VII. Complétez les phrases suivantes en utilisant les adverbes d’intensité :


si... que / tellement... que / tant... que... :
Ex. : Il fait ... froid que l’étang a gelé. / il fait si froid que l’étang a gelé.
1. Il parle si / tellement rapidement qu’on ne peut pas prendre de
notes.
2. Jacques a tant / tellement crié qu’il en avait mal à la gorge.
3. Suzanne est si jeune qu’elle ne peut vivre seule.
4. Il est si / tellement intelligent qu’il comprend immédiatement.
5. Ce reportage explique si / tellement bien la situation qu’on la
comprend immédiatement.
6. Il ment tellement qu’on ne le croit plus.

VIII. Classez les mots en italique en fonction de leur emploi, soit comme
adverbe, soit comme préposition :
Adv. Prép.
1. Il fait froid dehors. x
2. Rentre dans la maison, il va pleuvoir. x
3. Ne reste pas dehors. x
4. Jette cette boîte, il n’y a plus rien dedans. x
5. Il fait le guet devant sa porte. x
6. Passez devant, je vous suis. x
7. L’école est près de chez nous. x
8. Nous nous verrons après le déjeuner. x
9. Il m’en avait déjà parlé avant. x
10. On se rappelle avant lundi ! x
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 350

350 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Adv. Prép.

11. Après la représentation, on est tous allés


prendre un verre. x
12. Rangeons ces confitures derrière les boîtes
de conserves. x
13. Il pleut depuis trois semaines. x

IX. Traduisez les phrases suivantes :


1. Les étudiants n’ont jamais cours le lundi. / Los estudiantes nunca
tienen clase los lunes.
2. Notre fils vient souvent déjeuner avec nous. / Nuestro hijo viene a
comer con nosotros a menudo.
3. Il ne reste pas longtemps à table. / No se queda mucho tiempo en la
mesa.
4. Il apporte quelquefois des pâtisseries comme dessert. / A veces trae
pastelitos para el postre.
5. Sa femme nous appelle toujours le week end. / Su mujer nos llama
siempre los fines de semana.
6. Aujourd’hui elle a encore oublié ses papiers. / Hoy se ha vuelto a
olvidar de sus papeles.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 351

CORRIGÉS. Chapitre 12
LES CONJONCTIONS DE SUBORDINATION
ET DE COORDINATION

I. Complétez les phrases suivantes en choisissant entre et, es, est :


1. Il est trop tôt pour prendre une décision.
2. Elle est montée en ascenseur et elle est redescendue à pied.
3. Pouvez-vous me dire qui est au téléphone ?
4. Tu persistes et tu signes !
5. Elle est bien décidée à travailler et à réussir.
6. Si tu es malade, ne viens pas.
7. Il est bien ennuyé, maintenant.

II. Complétez les phrases suivantes en choisissant entre où et ou :


1. D’où venons-nous ? où allons-nous ?
2. Achète dea menudos fraises ou des framboises pour le dîner.
3. Prendrez-vous du fromage ou un dessert ?
4. Peux-tu me dire où tu as rangé mes papiers ?
5. Par où passe le train de Quimper ?
6. Où irons-nous cet été ?
7. Ou bien je vais te voir à Paris, ou bien tu viens à Madrid.

III. Complétez les phrases suivantes en choisissant entre donc et dont :


1. L’étudiante dont nous parlions hier n’est pas venue aujourd’hui.
2. Tu as pris ta décision : donc, tu pars lundi ?
3. Je suis perdue, dites-moi donc de quel exercice il s’agit.
4. « Si ce n’est toi, c’est donc ton frère ».
5. Ils sont partis pour ce voyage dont ils rêvaient depuis si longtemps.
6. Nous avons regardé ces photos dont j’avais oublié l’existence.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 352

352 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

IV. Déterminez dans les phrases suivantes la fonction de que conjonction


ou pronom relatif :
Conj. Pr.
1. Je crois que nous avons déjà abordé ce sujet. x
2. L’hôtel que tu as réservé est parfait. x
3. Les plages que nous aimons sont saturées en août. x
4. Il faut maintenant que tu fasses tes bagages. x
5. Notre professeur pense que nous faisons
des progrès. x
6. Ils sont contents que les événements aient
pris cette tournure. x
7. Est-ce votre soeur que j’ai vue ce matin? x
8. C’est le seul livre de mathématiques que
je possède. x

V. Complétez le texte suivant à l’aide des conjonctions avant qu’(e), car,


dès que, donc, et, ni… ni, pour qu’(e), si (s’) :
Dès que je suis malade et que j’ai de la fièvre, j’appelle le médecin avant
qu’il ne finisse sa journée pour qu’il puisse passer me voir si possible. Je ne
peux ni me lever ni sortir car la fièvre est très forte. S’il ne vient pas,
j’attendrai demain et j’en appelerai un autre. Donc, il me reste à être
patient et à rester bien au chaud.

VI. Complétez les phrases suivantes en conjuguant les verbes entre


parenthèses après avoir consulté le chapitre des verbes (chap. 13 ) :
1. Gilles sera content quand il apprendra la nouvelle.
2. Si je savais pourquoi tu pleures, je pourrais peut-être te consoler.
3. Nous voyagerons demain à moins qu’ il (ne) neige.
4. Elise est partie sans que personne (ne) lui dise au revoir.
5. Je vous écrirai quand j’arriverai.
6. Quand vous voudrez venir me voir, appelez avant.
7. Si tu conduisais on prendrait ma voiture.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 353

CORRIGÉS. Chapitre 13
LE VERBE

I. Conjuguez les verbes suivants au présent de l’indicatif aux personnes


proposées en haut de chaque colonne :

JE J’ TU IL /ELLE VOUS ILS /ELLES

Aller Je vais Tu vas Il / elle va Vous allez Ils / elles vont

Arriver J’arrive Tu arrives Il / elle arrive Vous arrivez Ils / elles arrivent

Avoir J’ai Tu as Il / elle a Vous avez Ils / elles ont

Devoir Je dois Tu dois Il / elle doit Vous devez Ils / elles doivent

Dire Je dis Tu dis Il / elle dit Vous dites Ils / elles disent

Être Je suis Tu es Il / elle est Vous êtes Ils / elles sont

Faire Je fais Tu fais Il / elle fait Vous faites Ils / elles font

Finir Je finis Tu finis Il / elle finit Vous finissez Ils / elles finissent

Offrir J’offre Tu offres Il / elle offre Vous offrez Ils / elles offrent

Perdre Je perds Tu perds Il / elle perd Vous perdez Ils / elles perdent

Prendre Je prends Tu prends Il / elle prend Vous prenez Ils / elles prennent

Savoir Je sais Tu sais Il / elle sait Vous savez Ils / elles savent

Sortir Je sors Tu sors Il / elle sort Vous sortez Ils / elles sortent

Venir Je viens Tu viens Il / elle vient Vous venez Ils / elles viennent

Vouloir Je veux Tu veux Il / elle veux Vous voulez Ils / elles veulent
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 354

354 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

II. Mettez les phrases suivantes au futur :


Ex. : Sais-tu retrouver ton chemin ?
Sauras-tu retrouver ton chemin ?
1. Comment est-ce qu’on vivra l’allongement de la durée de la vie ?
2. Certains disent que les chercheurs devront trouver une solution
rapidement.
3. Nous irons là où il y a du soleil.
4. Les jeunes suivront des études plus longues.
5. Je devrai repasser mon permis de conduire.
6. Marthe voudra que nous achetions un appartement.

III. Retrouvez l’infinitif des verbes suivants conjugués au futur :

FUTUR INFINITIF

Vous voudrez ... vouloir


Je viendrai ... venir
Elle tiendra ... tenir
Nous mourrons ... mourir
Vous jetterez ... jeter
Elle appellera ... appeler
J’aurai ... avoir
Nous verrons ... voir
Tu devras ... devoir
Ils feront ... faire
Vous pourrez ... pouvoir

IV. Transformez les phrases suivantes selon l’exemple proposé quand +


futur + futur :
Ex. : Je veux connaître les dernières nouvelles / je lis le journal.
Quand je voudrai connaître les dernières nouvelles, je lirai le journal.
1. Vous recevez votre billet d’avion / vous me prévenez.
Quand vous recevrez votre billet d’avion, vous me préviendrez.
2. Je veux commencer les travaux / je le fais venir pour nous aider.
Quand je voudrai commencer les travaux, je le ferai venir pour nous
aider.
3. Il part en voyage / il a besoin de valises.
Quand il partira en voyage, il aura besoin de valises.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 355

CORRIGÉS DES EXERCICES 355

4. Il faut soulever cette pierre / tu m’appelles.


Quand il faudra soulever cette pierre, tu m’appelleras.
5. Vous voyez que ces fruits sont mûrs / vous pouvez les cueillir.
Quand vous verrez que ces fruits sont mûrs, vous pourrez les cueillir.
6. Nous venons / nous réparons la grille d’entrée.
Quand nous viendrons, nous réparerons la grille d’entrée.

V. Transformez les phrases suivantes selon l’exemple proposé :


Ex. : Nous avons votre nouvelle adresse / nous vous écrivons tout de suite.
Si nous avions votre nouvelle adresse, nous vous écririons tout de
suite.
1. Vous lui achetez d’autres livres / il est bien plus content.
Si vous lui achetiez d’autres livres, il serait bien plus content.
2. Je peux me reposer un peu / je travaille mieux après.
Si je pouvais me reposer un peu, je travaillerais mieux après.
3. Il est malade / sa famille vient le voir.
S’ il était malade, sa famille viendrait le voir.
4. Vous voulez vous simplifier la vie / vous achetez des produits congelés.
Si vous vouliez vous simplifier la vie, vous achèteriez des produits
congelés.
5. Buvez du thé / vous prévenez les caries.
Si vous buviez du thé, vous préviendriez les caries.
6. Nous ne sommes pas si pressés / nous faisons ce détour.
Si nous n’étions pas si pressés, nous ferions ce détour.

VI. Conjuguez les phrases suivantes au subjonctif :


Ex. : Vous connaissez les règles élémentaires de ce sport.
(Il faut que) vous connaissiez les règles élémentaires de ce sport.
Tu dois choisir tes amis avec soin.
(Je voudrais) que tu choisisses tes amis avec soin.
1. Je ne peux pas faire ce travail pour demain matin. / Je ne crois pas
que je puisse faire ce travail pour demain matin.
2. Tu dois aller le voir dès que tu pourras. / Il faut que tu ailles le voir
dès que tu pourras.
3. Vous devez boire un verre d’eau toutes les deux heures. / Il est
indispensable que vous buviez un verre d’eau toutes les deux heures.
4. Vous ne dormez pas suffisamment. / Il faudrait que vous dormiez
suffisamment.
5. Faites ce que je vous dis, suivez mes conseils. / Il est urgent que vous
fassiez ce que je vous dis, que vous suiviez mes conseils.
6. Viens à la maison après tes cours. / Je voudrais que tu viennes à la
maison après tes cours.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 356

356 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

VII. Traduisez les phrases suivantes :


1. Ven mañana a las siete. / Viens demain à sept heures.
2. Haz las camas antes de ir al trabajo. / Fais les lits avant d’aller au
travail.
3. Toma, es un regalo para ti. / Tiens, c’est un cadeau pour toi.
4. No busques otra explicación a su actitud. / Ne cherche pas d’autre
explication à son attitude.
5. Tenga siempre su documentación en el bolsillo. / Ayez toujours vos
papiers dans votre poche.
6. Lee el artículo hasta el final ; vale la pena. / Lis l’article jusqu’au bout ;
ça vaut la peine.

VIII. Complétez les phrases suivantes en conjugant les verbes proposés au


passé composé. Attention au choix de l’auxiliaire [---] et à l’accord du
participe passé du verbe proposé à l’infinitif :

Ex. : Nous [--- recevoir] les paquets que vous [--- envoyer].
Nous avons reçu les paquets que vous avez envoyés.
1. Roger est allé ce matin chez le dentiste.
2. Le directeur vous a -t-il appelée, Mademoiselle?
3. Les journaux que nous avons lus serviront pour allumer le feu.
4. Avez-vous enregistré vos bagages ? – Oui, je les ai enregistrés.
5. Mes cousines sont venues passer les fêtes à la maison.
6. Suzanne est passée chez le teinturier en rentrant ?
7. Les enfants, avez-vous envoyé vos cartes de voeux ? – Non, nous ne
les avons pas encore envoyées.
8. Les photos que nous avons collées dans l’album sont celles des
dernières vacances.

IX. Donnez la forme négative de ces phrases au passé composé :


1. J’ai écouté attentivement les conseils qu’on me donnait. / Je n’ai pas
écouté les conseils qu’on me donnait.
2. Les spectateurs sont restés jusqu’à la fin du concert. / Les spectateurs ne
sont pas restés jusqu’à la fin du concert .
3. Les gagnantes sont montées sur la scène avec leur diplôme. / Les
gagnantes ne sont pas montées sur la scène avec leur diplôme.
4. J’en ai collectionné des centaines [des timbres]. / Je n’en ai pas
collectionné des centaines.
5. Bernard a pu obtenir un billet de première classe. / Bernard n’a pas pu
obtenir un billet de première classe.
6. Les ouvriers sont tous allés à l’assemblée générale. / Les ouvriers ne
sont pas tous allés à l’assemblée générale.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 357

CORRIGÉS DES EXERCICES 357

X. Traduisez les phrases suivantes en utilisant le gérondif ou le participe


présent :
1. Al entrar el humo la molestó. / En entrant la fumée la gêna.
2. Como Jean estaba enfermo, le llevamos al hospital. / Jean étant
malade, nous l’avons conduit à l’hôpital.
3. Monique trabaja cantando. / Monique travaille en chantant.
4. El empleado rellenaba el impreso escribiendo deprisa. / L’employé
remplissait l’imprimé en écrivant rapidement.
5. La vi al llegar. / Je l’ai vue en entrant.
6. Al estar de vacaciones, los niños podían jugar todo el día. / Étant en
vacances, les enfants pouvaient jouer toute le journée.
7. ¡No hables comiendo! / Ne parle pas en mangeant !
8. Por favor, apaguen la luz al salir. / S’il vous plaît, éteignez la lumière
en sortant.
9. Al bajar la intensidad de la luz, tuvimos que irnos. / L’intensité de la
lumière baissant, nous avons dû partir.

XI. Traduisez les phrases suivantes en utilisant les formes en train de,
venir de :
1. La familia está preparando su viaje. / La famille est en train de
préparer son voyage.
2. Marcelle acaba de pintar su salón. / Marcelle vient de peindre son
salon.
3. Mis vecinos están quejándose del ruido de la calle. Mes voisins sont
en train de se plaindre du bruit de la rue.
4. Philippe está escribiendo una novela policíaca. / Philippe est en train
d’écrire un roman policier.
5. Acabábamos de llegar cuando se declaró el incendio. / Nous venions
d’arriver quand l’incendie se déclara.
6. Estoy reflexionando sobre el tema. / Je suis en train de réfléchir sur
ce sujet.
7. Acababa de llover cuando salíamos del restaurante. / Il venait de
pleuvoir quand nous sortions du restaurant.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 358
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 359

CORRIGÉS. Chapitre 14
LES ACCENTS ORTOGRAPHIQUES
LES SIGNES AUXILIAIRES
L’ENCHAÎNEMENT ET LA LIAISON

I. Accents aigus (´), graves (`) et circonflexes (^) : accentuez (‘, `, ^), si
nécessaire les mots suivants en italique (n’oubliez pas que certains
mots s’écrivent sans accent graphique) :
1. Il nous a raconté toutes ses vacances à l’étranger.
2. Je préfère plutôt aller à la mer qu’à la montagne.
3. Tu veux du thé ou du café.
4. Je serai en vacances dès demain.
5. Ce travail, mais c’est le vôtre !
6. Votre travail finit là où commence le mien.
2. Êtes-vous sûr de vos corrections ?

II. Accents aigus (´), graves (`) et circonflexes (^) : accentuez (´, `, ^), si
nécessaire les mots suivants en italique (n’oubliez pas que certains
mots s’écrivent sans accent graphique) :
1. Il y a une boîte de gâteaux sur l’étagère.
2. Une fête au château sera donnée pour tous les gens de la vallée.
3. Un bateau cherche à s’approcher de la côte.
4. Tous les soins d’hôpital sont gratuits pour son frère.
5. Mettez-vous à table ; les pâtes seront prêtes dans un instant !
6. Les sommes dues seront payées en août.

III. Accents aigus (´) et graves (`) ; accentuez si nécessaire les « e »


contenus dans les mots en italiques présents dans les phrases
suivantes :
1. La « Fée électricité » a révolutionné le monde moderne.
18_corriges.qxd 2/11/78 18:27 Página 360

360 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

2. Les étudiants ont accès à la bibliothèque dès la première année de


faculté.
3. Liberté, égalité, fraternité est la devise de la République française.
4. Il est effrayé par le procès qu’on lui prépare.
5. Le règlement s’effectue dès la remise des clefs.
6. Ma très chère mère, mon très cher père...

IV. Choisissez entre « c » et « ç » pour orthographier correctement les mots


en italique contenus dans les phrases suivantes :
1. Nous doutons de son intégrité : il devra nous signer un reçu.
2. Quelle chance il a eu de pouvoir placer son garçon en apprentissage !
3. Avez-vous assez mangé ? Ça va ?
4. La cinémathèque nous propose un cycle de cinéma d’avant-garde.
5. Les commerçants commençaient à percevoir les remboursements
promis par les assurances.
6. Tu m’as déçu et tu ne t’en es même pas aperçu.

V. Effectuez l’élision si nécessaire des mots entre parenthèses :


1. L’ homme à la tribune parlait de l’ honneur comme s’il savait ce que
c’ était.
2. Personne ne sait si Isabelle est d’accord pour vendre l’appartement.
3. Range l’ enveloppe de l’argent du voyage.
4. Si vous faites un pas de plus : je hurle !
5. Essayez d’ ouvrir la fenêtre.
6. Le un, le huit et le onze ont gagné un voyage en Italie.
7. On est presqu’en été.

VI. Signalez par [T] ou par [V] l’endroit et le phonème résultant des
liaisons obligatoires :
1. Quand [T] il faut y aller, il faut y aller !
2. Il n’y a pas de grand [T] homme pour son épouse.
3. Nous irons vers neuf [V] heures.
4. Ces élèves ne travaillent que quand [T] ils en ont envie.
5. Mon appareil photo est pourvu d’un grand [T] angle.
6. Quand [T] irez-vous à Paris ?
19–index.qxd 2/11/78 18:31 Página 361

INDEX

Les chiffres en italique renvoient aux paragraphes des chapitres

A
À / aux / au : prép., expression du mouvement, ch. 2, 1.3.2 (p. 61),
ch. 2, 1.4 (p. 63)
A (esp.) : expression du mouvement, ch. 2, 1.3.2 (p. 61)
Afin que / que : conj. de subordination, ch. 12, 2.5 (p. 243)
Alguien (esp.) : indéfini, ch. 9, 3.2 (p. 187)
Après : adv. de temps, ch. 11, 3.3 (p. 222)
Assez de : ch. 2, 4 (p. 68).
Au : expression de temps, ch. 2, 1.3.3 (p. 62)
Au / aux : contraction à + de, ch. 2, 1.2 (p. 65)
Aucun (e) : pronom / adjectif indéfini, ch. 9, 1.1 (p. 181)
Aujourd’hui : adv. de temps, ch. 11, 3.1 (p. 221)
Aussi... que : comparatif (degré d’intensité), ch. 1, 5.1 (p. 47)
— adv. comparatif, ch. 11, 4.1.1 (p. 222)
Autant que : adv. comp., ch. 11, 4.1.1 (p. 222)
(L’) autre / les autres / d’autres : indéfini, ch. 9, 1.2 (p. 182)
Auxiliaire : emploi, ch. 13, 3.1 (p. 266), 3.3 (p. 270), 3.4 (p. 270)
– auxiliaire avoir (accord), ch. 13, 3.6.1 (p. 272)
– auxiliaire être (accord), ch. 13, 3.6.2 (p. 273)
Avant / après : prép., ch. 10, 1.1 (p. 197)
– adv., ch. 11, 2.2 (p. 220), 3.3 (p. 222)
Avant-hier : adv. de temps, ch. 11, 3.1 (p. 221)

B
Beaucoup : ch. 2, 4 (p. 68)
– adv. de quantité, ch. 11, 4.2 (p. 223)
19–index.qxd 2/11/78 18:31 Página 362

362 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Bien / mieux : comparatif, ch. 1, 5.4 (p. 49)


– adv. de manière, ch. 11, 1.1.4 (p. 219)
Bien que + subj. : conj., ch. 12, 2.6 (p. 243)
Bon / meilleur : comparatif, ch. 1, 5.4 (p. 49)
– adv. de manière, ch. 11, 1 (p. 219)

C
C’ + être : pr. démonstr. élidé, ch. 3, 2.3.2 (p. 87)
Cada (uno / a), esp. : indéfini, ch. 9, 2.1.1 (p. 186), 2.1.2 (p. 186)
Car : conj. coord., ch. 12, 1.4 (p. 240)
Ce : forme neutre, ch. 3, 2.3.1 (p. 81)
Ce que (esp. lo que) : ch. 3, 2.3.1 (p. 81)
Ceci, cela, ça : ch. 3, 2.3.3 (p. 85)
Celui / celle : pr. démonstr., ch. 3, 2.1 (p. 79)
Cent : accord numéraux cardinaux, ch. 5, 1.1.3 (p. 110)
Ces / ce : démonstr., ch. 3, 1.1 (p. 77), 1.2 (p. 78), 2.1 (p. 77)
Cet / cette : adj. démonstr., ch. 3, 1, 1.1 (p. 77)
Ceux (qui / que / qu’) : ch. 3, 2.1 (p. 79)
Chaque, chacun (e) : indéfini, ch. 9, 2.1.1 (p. 186), 2.1.2 (p. 186)
Chez : prép., ch. 10, 2 (p. 200)
-ci (celui / ci, ceux-ci / celle-ci) : ch. 3, 2.2 (p. 80)
Comme : conj. de subordination, ch. 12, 2.7.2 (p. 244)
– adv. de manière, ch. 11, 1.1.3 (p. 218)
Contraction de l’article défini : ch. 2, 1.2 (p. 65)

D
D’ : art. indéfini élision, ch. 2, 2.2 (p. 65)
D’abord : adv. temps, ch. 11, 3.3 (p. 222)
Dans : prép., ch. 10, 1.5 (p. 199)
De : prép., ch. 10, 3.2 (p. 203)
De (esp.) : trad. du / des / de, ch. 2, 1.3.2 (p. 61)
De plus en plus : adv. quantité, ch. 11, 4.2 (p. 224)
Dedans / dehors : ch. 11, 2.2 (p. 220)
Del / de los / de las (esp.) : contraction du / des, ch. 2, 1.2 (p. 60)
Demain : adv. temps, ch. 11, 3.1 (p. 221)
19–index.qxd 2/11/78 18:31 Página 363

INDEX 363

Depuis : prép., ch. 10, 1.3 (p. 198)


– adv., ch. 11, 2.2 (p. 220)
Des : art. indéfini pluriel, ch. 2, 2.1.1 (p. 65)
Dès : prép., ch. 10, 1.3 (p. 198)
Devant / derrière : prép., ch. 10, 1.2 (p. 197)
– adv., ch. 11, 2.2 (p. 220)
Donc : conj. de coord., ch. 12, 1.3 (p. 240)
Dont : pr. relatif, ch. 8, 1.2 (p. 168)
(Ce) dont : pr. relatif, ch. 3, 2.3.1 (p. 81)
Douze : numéral cardinal, ch. 5, 1.1.1 (p. 109)
Du / des : contraction de + le / de + les, ch. 2, 1.2, 5. (pp. 66, 68).
Du / de la : art. partitif, ch. 2, 3.1 (p. 66)
Duquel : pr. interrogatif, ch. 6, 2.2 (p. 126)

E
En : gérondif, ch. 10, 3.3.3 (p. 61)
– prép., ch. 10, 3.3.1 (p. 205), 3.3.2 (p. 206)
– pronom adverbial, ch. 7, 6.1 (p. 154), 6.2 (p. 155), 6.3 (p. 155), 6.4
(p. 156), 6.5 (p. 156)
– fonction d’adverbe de lieu, ch. 11, 2.3 (p. 221)
En (esp.) : adverbe de lieu, ch. 11, 2.3 (p. 221)
– expression de mouvement, ch. 2, 1.3.2 (p. 61)
– expression de temps, ch. 2, 1.3.3 (p. 62)
–prép., ch. 10, 3.3.2 (p. 206)
Éste, ése, aquél (esp.) : celui-ci / -là, ch. 3, 2.2 (p. 80)
Est-ce + que : ch. 6, 2.3 (p. 127), 3.1.1 (p. 128)
Et : conjonction de coord., ch. 12, 1.1 (p. 239)

G
Genre des noms de pays : ch. 2, 1.3.1 (p. 60), 1.3.2 (p. 61)

H
H « aspiré », « muet » : ch. 2, 1.1 (p. 59)
– élision, ch. 14, 3 (p. 292), 3.1 (p. 293)
Hier : adv. de temps, ch. 11, 3.1 (p. 221)
19–index.qxd 2/11/78 18:31 Página 364

364 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

I
Ici / là : adv. de lieu, ch. 11, 2.1 (p. 220)
– Ième : suffixe ordinal, ch. 5, 2.1 (p. 113 )

J
Jamais : adv. de temps, ch. 11, 3.2 (p. 222)

L
– Là : éste / ése / aquél ; -ci / là : forme d’insistance, ch. 3, 1.2 (p. 78)
(Celui)-là, (ceux)-là : formes composées, ch. 3, 2.2 (p. 80)
Là / là-bas : adv. de lieu, ch. 11, 2.1 (p. 220)
Le / la plus : devant superlatif, ch. 2, 1.3.4 (p. 62)
(Le) lendemain : adv. de temps, ch. 11, 3.1 (p. 221)
Lequel / laquelle : pr. interrogatif, ch. 6, 2.2 (p. 126)
– pronom relatif : ch. 8, 2 (p. 174)
Leur : pronom conjoint, ch. 7, 3.2 (p. 144), 3.4.1 (p. 147)
Leur (s) : Différence entre adj. possessif et pronom personnel, ch. 4,
1.4 (p. 96)
– Traduction «su(s)», ch. 4, 1.2.2 (p. 95)
Liaison : article et substantif, ch. 2, 1.1 (p. 59)
– un / une : ch. 2, 2.1.2 (p. 65)
– des : ch. 2, 2.1.2 (p. 65)
– mon : ch. 4, 1.3 (p. 95)
Lo (que) (esp.) : trad. « ce », ch. 3, 2.3.1 (p. 81)
Lo + adj. (esp.) : phrase exclamative, ch. 6, 4 (p. 132
Longtemps : adv. de temps, ch. 11, 3.2 (p. 222)
Los, las (esp.) : absence de l’article en français, ch. 2, 1.4 (p. 63)

M
Mal : comparatif, ch. 1, 5.4 (p. 49)
Malo / mala (esp.) : comparatif, ch. 1, 5.4 (p. 49)
Más (esp.): superlatif, ch. 1, 5.2 (p. 47)
Mauvais : comparatif, ch. 1, 5.4 (p. 49)
Meilleur / le meilleur : comparatif, ch. 1, 5.4 (p. 49)
Mejor (esp.) : comparatif, ch. 1, 5.4 (p. 49)
19–index.qxd 2/11/78 18:31 Página 365

INDEX 365

Mieux / bien mieux : superlatif absolu, ch. 1, 5.4 (p. 49)


Moins... que : comparatif, ch. 1, 5.1 (p. 47)
– adverbe de comparaison, ch. 11, 4.1.2 (p. 223)
(Le) moins, (la) moins : superlatif, ch. 1, 5.2 (p. 47)
Mucho, muy (esp.) : superlatif absolu, ch. 1, 5.3 (p. 48)
Muy (très) (esp.) : adv. de quantité, ch. 11, 4.3 (p. 224)

N
Nada (esp.) : pr. indéfini, ch. 9, 3.5 (p. 188).
Nadie (esp.) : pr. indéfini, ch. 9, 3.3 (p. 188)
Ne / ne... pas : adv. de négation, ch. 11, 7.2 (p. 228)
Ne... plus / ne... jamais : adv. de négation, ch. 11, 7.2 (p. 228)
Ne... que : adv. de négation, ch. 11, 7.4 (p. 230)
Ne... personne / ne... rien : adv. de négation, ch. 11, 7.3 (p. 230)
Non : adv. de négation, ch. 11, 7.1 (p. 227)
Notre / le nôtre : adj. / pr. possessif, ch. 4, 1.2.2 (p. 95), 2.2.2 (p. 99)

O
On : pr. indéfini, ch. 9, 3.1 (p. 187)
– pr. indéfini (personnel) : ch. 7, 5 (p. 152)
Onze : numeral cardinal, ch. 5, 1.1.2 (p. 110)
Otro / otra (esp.) : trad. de « un autre » / « une autre », ch. 2, 2.3
(p. 66)
Ou : conj. de coord., ch. 12, 1.2 (p. 240)
Où : pr. interrogatif, ch. 6, 2.3 (p. 126), 3.2 (p. 130)
– pr. relatif, ch. 8, 1.3 (p. 170)
–pr. relatif, ch. 14, 1 (p. 290)
Oui / non : adv., ch. 11, 7.1 (p. 227)

P
Par = por : prép., ch. 10, 4.1 (p. 207), 4.3 (p. 208)
Parce que : conj. de subordination / locution conjonctive, ch. 12, 2.1
(p. 241)
Pas... de : forme négative de l’article indéfini, ch. 2, 2.3 (p. 66)
– forme négative de l’article partitif, ch. 2, 3.2 (p. 67)
– modification des articles indéfini et partitif, ch. 2, 4 (p. 68)
19–index.qxd 2/11/78 18:31 Página 366

366 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Pas un / une : indéfini, ch. 9, 1.1.1 (p. 182)


Peor (esp.) : comparatif, ch. 1, 5.4 (p. 49)
Peu : adv. de quantité, ch. 11, 4.2 (p. 223)
Plus... que : comparatif, ch. 1, 5.1 (p. 47) ; ch. 11, 4.1.2 (p. 223)
(Le) plus / (la) plus : superlatif, ch. 1, 5.2 (p. 47)
(Bien) plus : superlatif, ch. 1, 5, 1 (p. 47)
(Non) plus : adv. de négation, ch. 11, 7.1 (p. 227)
Pour = para : prép., ch. 10, 4.2 (p. 207), 4.3 (p. 208)
– conj. de subordination, ch. 12, 2.5 (p. 243 )
Pourquoi : conj. de subordination, ch. 12, 2.1 (p. 241)
Puisque : ch. 6, 2.3 (p. 128) ; ch. 12, 2.1 (p. 241)

Q
Qu’est-ce que : pr. interrogatif, ch. 6, 2.1 (p. 124)
Qu’est-ce qui : pr. interrogatif, ch. 6, 2.1 (p. 124)
Quand + futur : conj. de subordination, ch. 12, 2.3 (p. 242)
Que : pr. relatif, ch. 8, 1.1.3 (p. 167), 1.1.4 (p. 167)
(Aussi)... que : conj., ch. 12, 2.7.1 (p. 243)
(Ne)... que : conj., ch. 12, 2.7.1 (p. 243)
Quelqu’un : pr. indéfini, ch. 9, 3.2 (p. 187)
Quelque chose : pr. indéfini, ch. 9, 3.4 (p. 188)
Quelquefois : adv. de temps, ch. 11, 3.2(p. 227)
Qui : pr. relatif, ch. 8, 1 (p. 165), 1.1.1 (p. 166), 1.1.2 (p. 167), 1.1.4
(p. 167); ch. 14, 3.1.
Qui est-ce que : pr. interrogatif, ch. 6, 2.1 (p. 125)
Qui est-ce qui : pr. interrogatif, ch. 6, 2.1 (p. 124)
Quinze : numéral cardinal, ch. 5, 1.1.1 (p. 109)
Quoi : pr. relatif, ch. 8, 1.4 (p. 171)
– pr. interrogatif, ch. 6, 2.1 (p. 124)

R
Rien : pr. indéfini, ch. 9, 3.5 (p. 188)

S
S’ : élision, ch. 14, 3.1 (p. 293)
Se : pr. personnel réflechi, ch. 7, 3.1 (p. 142), 3.2 (p. 143)
19–index.qxd 2/11/78 18:31 Página 367

INDEX 367

Second / deuxième : numéral ordinal, ch. 5, 2.1 (p. 113)


Seize : numéral cardinal, ch. 5, 1.1.1 (p. 109 ).
Ses : adj. possessif, ch. 4, 1.2 (p. 94)
Seul / seulement : adj. ou adv., ch. 11, 1.1 (p. 217)
Si (condition) : conj. de subordination, ch. 12, 2.7.3 (p. 244)
Si + imparfait : conj. de subordination, ch. 12, 2.2 (p. 242)
Si / tant / tellement : conj. de subordination, ch. 12, 2.4 (p. 242)
– adv. d’intensité, ch. 11, 5.1 (p. 224), 5.2 (p. 225)
Si / oui : ch. 6, 5 (p. 133)
Soi : pr. disjoint, ch. 7, 4.4 (p. 152), 5.5 (p. 153)
Solo / sólo (esp.) : adj. ou adverbe (ne... que), ch. 11, 1.1 (p. 217)
Souvent : adv. de temps, ch. 11, 3.2 (p. 222)
Su / sus (esp.) : trad. « son, sa, ses / votre, vos / leur, leurs », ch. 4, 1.4
(p. 96)
Sûr : adj., ch. 14, 1.1 (p. 289)
Sur / sous: prép., ch. 10, 1.4, ch. 14 (p. 198), 1.1.
Sur / dans : prép., ch. 10, 1.5 (p. 199)
Suyo / suya (esp.) : trad. : « le, la vôtre / le sien, la sienne / le leur, la
leur », ch. 4, 2.2 (p. 99), 2.3 (p. 100)

T
Tan / tanto (esp.) : ch. 11, 4.1.1 (p. 222), 5.1 (p. 224)
Tant / Tellement / si : conj. de subordination, ch. 12, 2.4 (p. 242)
– adv. d’intensité, ch. 11, 5 (p. 224)
Toujours : adv. temps, ch. 11, 3.2 (p. 222)
Tous (toutes) : indéfini, ch. 9, 1.3 (p. 184), 1.3.1 (p. 184), 1.3.2 (p. 184)
Tout (e) : indéfini, ch. 9, 1.3 (p. 184), 1.3.1 (p. 184), 1.3.2 (p. 184)
Treize : numéral cardinal, ch. 5, 1.1.1 (p. 109)
Très : superlatif absolu, ch. 1, 5.3 (p. 48)
– adv. de quantité, ch. 11, 4.3 (p. 224)
Trop de : ch. 2, 4 (p. 68)
– adv. de quantité, ch. 11, 4.2 (p. 223)

U
Un / une : article indéfini, ch. 2, 2.1.1 (p. 65), 2.1.2 (p. 65)
19–index.qxd 2/11/78 18:31 Página 368

368 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

V
Vingt : accord, ch. 5, 1.1.3 (p. 110)
Vite : adv. de manière, ch. 11, 1.1.3 (p. 218)
Vos : adj. possessif, ch. 4, 1.2.1 (p. 94), 1.2.2 (p. 95)
– langue orale, ch. 4, 1.3 (p. 95)

X
-x : pluriel en -aux, -eux, -eaux, ch. 1, 3.1 (p. 45)

Y
Y : pronom adverbial, ch. 7, 6.1 (p. 154), 6.2 (p. 155), 6.3, 6.4 (p. 156),
6.5 (p. 156).
– fonction d’adverbe de lieu, ch. 11, 2.3 (p. 218)

Z
-z : terminaison en -z, ch. 1, 3.1 (p. 44).
20–bibliogra.qxd 2/11/78 18:33 Página 369

BIBLIOGRAFÍA

Esta bibliografía –dado el carácter eminentemente práctico del manual–


concede una especial atención a los estudios más recientes publicados en el
ámbito del «francés lengua extranjera». Por dicho motivo, descartando los
estudios teóricos, se recogen exclusivamente los títulos que pueden servir de
ayuda a los alumnos, tanto para el estudio como para la consulta o refuerzo de
conocimientos, con objeto de que puedan ampliar y profundizar determinados
puntos expuestos en el manual. Asimismo, hemos procurado ofrecer un material
fácilmente localizable; la mayor parte de la bibliografía propuesta tiene la ventaja
de poder «descargarse» desde Internet, como por ejemplo www.fle.hachette.livre.fr.
Introducimos la dirección Internet de la editorial Clé international: www.cle-
inter.com, en la que también se puede recabar información en cuanto a los
niveles y métodos de francés lengua extranjera.

Los títulos propuestos en esta bibliografía están concebidos para un estudio


autónomo y disponen de CDs audio (ejercicios sonoros y escritos enfocados
igualmente a la autonomía junto con sus correcciones y frecuentemente, con la
transcripción de las grabaciones).

La mayor parte de los métodos propuestos tienen en cuenta le Cadre Européen


de Référence y, también en su mayoría, se dirigen a un « Niveau Débutant ».
Incluyen CDs, como ya hemos mencionado, así como « Cahiers d’activités », que
suponen un refuerzo de las estrategias de aprendizaje, dedicando al mismo tiempo
un importante espacio al estudio autónomo. Junto a algunas publicaciones de
eficacia ya probada, proponemos otras más recientes que vienen a completar y
mejorar las experiencias pedagógicas anteriores.

Méthodes
Alter Ego (1,2), Berthet, H.; Kizirian, M.; Sampsonis, W. (Alliance Française de
Paris). Hachette, Paris, 2006, (aproximadamente 120 horas).
Taxi (1,2.3) Capelle, G. ; Menande ; Johnson. Hachette, Paris, 2006, (entre 80 y
120 horas).
Forum (1,2), Baylon C. ; Murillo, J. ; Tost-Planet, M ; Campa Mestreit, C. Paris,
Hachette.
Connexions (1,2,3), Mérieux, R. ; Loiseau, Y. . Paris, Didier, Edelsa, 2004.
20–bibliogra.qxd 2/11/78 18:33 Página 370

370 L’ESSENTIEL. FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

Initial 1 (Débutants complets), Poisson-Quinton, S.; Sala, M, ; Beaulieu, Ch.;


Vallejos, N.; Paris, Clé International, 2004.
Festival (Débutants complets) Poisson-Quinton, S.; Mahéo-Le Coadic, M,; Sirieys,
A.; J. N. Rey (Vidéo) Paris, Clé International, 2005.

Grammaires
Grammaire pratique du français en 80 fiches, Delatour-Jennepin, Y. ; Léon-Dufour,
M. ; Teyssier, B. Paris, Hachette, 2000.
Grammaire du français, Bérard, E. Paris, Didier Collection At elier FLE, 2005.
Présent, passé, futur, Abry, D. ; Chalaron, M-L. ; Van Eibergen, J. Grenoble,
P.U.G, 1987
La grammaire autrement, Chalaron, M.L. ; Roesch, J. Grenoble, P.U.G.,1985.
Grammaire en dialogue. Miquel, C. (Niveau Débutant). Paris, Clé international.
2005.

Exercices
Dichos ejercicios pueden utilizarse desde el comienzo del estudio del francés.
La collection Mise en pratique. Paris. Hachette.
Les exercices de grammaire, Akyüz, A; Bazelle-Shahmaei, B; Bonenfant, J;
Gliemann, M.F. (Niveau A1et A2). Paris, Hachette 2005.
Les cahiers d’exercices Je pratique. Paris, Didier, 2006.
Sons et intonations (Exercices de prononciation), Mabilat, J.J.; Martins, C. Paris,
Didier, 2004.
Phonétique en dialogues (Niveau Débutant), Wachs, S.; Martinie, B. Paris, Clé
International, 2006.

Outils pratiques
Compétences. Expression écrite. Compréhension orale, Expression orale. Barféty,
M.; Beaujoin, P.; Mimran, R.; Poisson-Quinton, S. Paris, Clé international.
2005.
Internet, 150 activités (Niveau Débutant). Custers, G.; Pâquier, É.; Rodier, Ch.;
Paris, Clé international, 2004.
Por otra parte, los estudiantes pueden consultar el material didáctico
especializado en enseñanza del francés lengua extranjera publicado por la UNED:
20–bibliogra.qxd 2/11/78 18:33 Página 371

BIBLIOGRAFÍA 371

BOIXAREU, M.; POPA-LISEANU, D.; De SANTIAGO, C.; MARIÑO, A. (2003):


Cher Ami (Multimedia); méthode de français langue étrangère, Madrid: UNED.
BOIXAREU, M. (coord.); ARESTÉ, J.M.; JUAN, E.; De SANTIAGO, C. (2006):
Voyage, método de autoaprendizaje. Madrid: Ramón Areces.
DULIN, N.; OZAETA, M.R. (1993): Francés para universitarios. Madrid: UNED.
DULIN, N.; PALAFOX, S. (2000 reimp. 2004): Repères grammaticaux
fondamentaux en français. Français langue étrangère. Madrid: UNED.
POPA-LISEANU, D.; LEGUEN, B.; AMEYE, S. (2002-3): Répétition genérale (1ère
partie); Entrée en scène (Répétition genérale, 2ème partie). Madrid: UNED.

Traducción
YLLERA, A.; OZAETA, M.R. (2002): Estudios de traducción. Francés-Español.
Madrid: UNED.

Diccionarios
Es aconsejable que los alumnos manejen al menos un diccionario bilingüe,
uno de lengua francesa y uno de lengua española. De entre los diversos títulos,
hemos seleccionado los que hemos juzgado más útiles; las fechas de edición son
meramente orientativas, ya que se trata de obras que se reeditan constantemente.
Pueden consultar otros títulos y ediciones, como por ejemplo, en el caso del
español, algunos diccionarios ya clásicos (RAE, Casares, María Moliner…).
Grand dictionnaire Larousse espagnol-francés, français-espagnol. García Pelayo y
Gross, R.; Testas, J., et al. Paris: Larousse-Bordas, Barcelona: Spes. 2004.
Le nouveau petit Robert, dictionnaire alphabétique et analogique de la langue
française, Robert, P., nouvelle édition. Texte remanié et amplifié sous la
direction de Josette Rey-Debove et Alain Rey. Paris: Le Robert, 2004.
Diccionario del español actual. 2 vols. Seco, M.; Andrés, O.; Ramos, G. Madrid,
Aguilar, 1999.
20–bibliogra.qxd 2/11/78 18:33 Página 372
20–bibliogra.qxd 2/11/78 18:33 Página 373
20–bibliogra.qxd 2/11/78 18:33 Página 374
20–bibliogra.qxd 2/11/78 18:33 Página 375
20–bibliogra.qxd 2/11/78 18:33 Página 376
ISBN: 978-84-362-5300-9
46203

9 788436 253009