Vous êtes sur la page 1sur 10

Rapport de stage Master 1 géologie de l'ingénieur et géotechnique 2018/ 2017

Introduction:
Le département de STU proposé un stage de la 1emeannée master de géologie de l’ingénieur et
géotechnique qui à durée de 02jours dans quelque régions de la wilaya de Jijel en premier
jour 12/04/2018 (Tamentout, Djimla, benyajis,) et le deuxième le 14/04/2018 (chahna, kalea,
taher el achouat)
Le but de stage  : reconnaitre ou savoir quelque domaine et réaliser des coupes lithologiques et
(faire une coupe régional et une corrélation litho-stratigraphique).

 Faite la description lithologique des formations géologique.


 Connue les contacts entre les différents domaines.

 Matériel utilisé :
 Marteau
 boussole
 la carte topographique

SITUATION GEOGRAPHIQUE DE LA REGION DETUDE  :

La wilaya de Jijel, dont fait partie la zone d’étude est située à l’Est de l’Algérie, à environ 360
km à l’Est de la capitale Alger (Fig. 1), plus précisément entre la latitude 36.30°36.55° Nord et
la longitude 5.20°6.22° Est. Elle couvre une superficie de 2398,69 km2, 82% de cette surface
se situe dans des zones montagneuses avec une façade maritime de 120 km.
Elle est limitée au nord par la mer Méditerranée à l’ouest par la wilaya de Bejaïa, à l’est par
la wilaya de Skikda, au sud-ouest la wilaya de Sétif, au sud par la wilaya de Mila et enfin au sud-
est par la wilaya de Constantine.

Figure 1 Carte de limite administrative de Jijel (Google Earth, 2015).

1
Rapport de stage Master 1 géologie de l'ingénieur et géotechnique 2018/ 2017

Présentation Générale de la Géologie de Jijel/Texenna/Tamentout .

I - Géologie régionale.

La région de Jijel /Texenna./Tamentoùt, localise sur la terminaison occidentale des massifs


de la Petite Kabylie. Sur le plan géologique, cette zone est directement située sur plusieurs
contacts tectoniques d'âge alpin, Ayant servi à l'édification des reliefs telliens qui longent d
'Est on Ouest la côte algérienne, Depuis Jijel jusqu'aux confins algéro-tunisiens. Ces contacts
tectoniques représentent en Fait des accidents ayant servi aux transports puis à la
superposition anormale des différentes unités tectoniques qui composent ces reliefs. Le plus
important d'entre eux ou contacte frontal sud kabyle Sépare les unités profondes
métamorphiques du socle kabyle de celles des zones externes alpines.
A ce titre on peut d'emblée énoncer que la région recèle; en conséquence les accidents
Géologiques les plus importants de la chaine alpine nord algérienne.
Rappelons que le Socle Kabyle est connu pour être le représentant d'un des nombreux
Fragments continentaux, d'origine interne, résultant de la fragmentation, au cours du
Paléogène (entre- 65 à - 15 millions d'années) de la microplaque ALKAPECA, initialement
localisée, durant les temps mésozoïques, entre la plaque africaine au Sud et la plaque
eurasienne au Nord (Durand Delga and Fontboté,1 980; Bouillin 1986,Vergès and
Fernandez 2012 ).
Ce socle ainsi que ses équivalents latéraux (Alboran, Bétique, Rifains et Siculo-
Calabrais) a été tectoniquement transporté sur des centaines de kilomètres, durant les temps
tertiaires, depuis les zones externe situées plus au nord vers les zones externe d'affinité
africaine, initialement localisées, plus au sud ; dans des bassins situés sur la marge nord de
la plaque africaine (Andrieux l97I ; Balanyà and Garcia Duënas 1987).
L'arc. De Gibraltar résulte, entre autre, de la collision au Cénozoïque entre le bloc d’Alboran,
la microplaque ibérique et l'Afrique. Il en de même des chaines rifaines au Maroc, tellienne
en Algérie et Siculo-calabraise en Italie qui doivent leur configuration et leurs reliefs à la
Collision entre les blocs ou terraines issus de la fragmentation du domaine ALKAPECA et la
Marge africaine (Andrieux et al. l97l ; Balanyà and Garcia Duënas 1987 ; Booth-Réa et al.
2007; Vergés and Femandez2012) une des conséquences de ce télescopage qui a juxtaposé de
façon tectonique plusieurs ensembles géologiques différents, est la genèse de structures et
microstructures (contacts anormaux, failles, décrochements plis) anciennes, car congénères
Du transport des unités de L’époque, mais qui restent susceptible d'être réactivées à chaque
Fois que le contexte géodynamique (disposition du champ de contrainte régional) devient
Favorable. La région de Texenna/Tamentout est située sur le front de charriage des massifs
Anciens kabyles. Elle offre I ‘avantage géologique de montrer un édifice tectonique complet
où l'.ensemble des unités déplacée est déformées en conséquence sont présentes
L'organisation Tectonique des unités de cette région témoigne en effet, de façon remarquable,
comme nous Allons le voir, des longs et complexes processus tectonique sa ayant conduit au
rapprochement Entre les deux plaques: africaine, au sud, et eurasienne au nord.

2
Rapport de stage Master 1 géologie de l'ingénieur et géotechnique 2018/ 2017

Figure 2 : Carte simplifiée montrant la géologie de la petite Kabylie.

Stratigraphie Sommaire des Grandes Unités Structurales de la Région.

L'édifice structural de la région de Jijel/Texenna/ Tamentout proprement dit


S’articule autour du socle métamorphique ou socle kabyle, dont l'âge est
antérieur au
Trias. au cours des phases de compression alpin est tertiaires, ce socle qui s'est
comporté au sein de l'édifice structural comme un bloc homogène a été
transporté en l'état, ne subissant que peu ou pas de déformation interne (Djellit
et al. 2012 soumis Journal .International de Géodynamique).Vers le sud, sous ce
socle, on trouve les unités qui appartiennent au domaine tellien. au cause de leur
situation structurale, sous le socle ,ces unités sont appelée les unités < infra
kabyle >, par opposition, aux unités qu'il supporte sur sont toit, plus au nord, et
qui sont qualifiées de < supra kabyle >.
Le socle kabyle et les unités < infra > de type externe, d'affinité africaine, qu'il
chevauche constituent le compartiment structural inférieur.
Et, les nappes supérieures en position (supra) qui scellent ou recouvrent
cartographique- ment parfois les contacts majeurs des unités du compartiment
inferieur, définissent le second .compartiment, ou .compartiments supérieur. De
haut. En bas dans l’édifice structural.
On reconnait dans le compartiment inférieur, en plus du socle kabyle, un
complexe

3
Rapport de stage Master 1 géologie de l'ingénieur et géotechnique 2018/ 2017

volcan-sédimentaire d'âge jurassique résumé une série argilo-quartzitique


regroupant des
termes de I'Albo-Aptien et du Sénonien ou flysch massylien des auteurs (Bouillin
et al., 1970)
et, enfin, en position inférieure, les séries telliennes. Dans le deuxième
compartiment ou Compartiment supérieur on a de bas en haut :
- un olistostrome d’âge Oligo-Miocène à blocs exotiques;
- une nappe à matériel flysch regroupant des termes allant du Crétacé au
Paléogène un flysch Maurétaniene, et enfin, en position haute, viennent ensuite
La nappe du flysch Numidien puis les dépôts post-nappes discordants du
Miocène Terminal, du Pliocène t du Quaternaire u bassin de Jijel.

- Le Socle Kabyle.' Comprend deux grands ensembles qui sont de base en


haut:
Un complexe de gneiss d'âge précambrien probable, et un complexe de
phyllades d 'âge paléozoïque Le complexe gneissique est formé d'un ensemble
poly métamorphique ayant initialement cristallisé dans le facies des granulites.
L’analyse pétrographique du différent assemblage présent dans ses niveaux,
permet de reconnaitre (Djellit, 1987):
- des termes acides: gneiss leptynites et gneiss plagioclasiques des termes
Basiques: Clinopyroxénites à grenat, amphibolites banales ou à reliques de
pyroxènes, Des Ferro-gabbros lités, et enfin, des marbres à intercalations de
gneiss a amphibole et allanite.
La série paléozoïque est largement développée dans la forêt d'El Maida (région
des Béni-Affeur) située au nord du site du barrage de Tabellout. Elle est épi
métamorphique et montre de bas en haut : un puissant terme d'âge Cambro-
ordovicien Schistosé et métamorphisé montrant: 20m de schistes satinés à
intercalations de niveaux calcaire , 50m de porphyroïdes oilles , 300 à 350 m de
schistes satinés et des schistes ardoisiers admettant des intercalations de grès
et quartzites ainsi que des sills et dykes doléritiques au-dessus 50 à 70 m des
niveaux non schistosé est non métamorphiques des calcaires et schistes noires
riches en fossiles( graptolites et orthocères) d 'âge Silurien comprenant des
schistes noirs , des psammites et des calcaires.
- Les unités infra-kabyles: sont ductilement déformées car schistosé et
Métamorphisées dans le faciès des schistes verts. Elles regroupent la série du
flysch Massylien d'âge essentiellement Crétacé et celle du Complexe volcan-
sédimentaire d'âge jurassique présumé Bouillin 1978).
- Le complexe volcano-Sédimentaire.
Cette formation qui comporte de bas en haut dans la cluse de I ‘Oued Djendjen:
Un ensemble basal (de 200-300m d'épaisseur) composé d'un empilement de
roches volcaniques à texture variable, aphyrique à grains fins, porphyrique à
grands cristaux de plagioclases ou encore grenues macro ophitiques.
C’est ensemble débute localement par des pillow-lavas aux quels sont associées
des radiolarites. Les roches volcaniques sont d’épaisseur.
Métrique et alternent avec des calcschistes et/ou des silts verdâtres à bleuâtres.
Un ensemble sommital (de 200 m d'épaisseur environ) que I ‘on peut

4
Rapport de stage Master 1 géologie de l'ingénieur et géotechnique 2018/ 2017

Subdiviser en deux termes:


(i) terme 1 : constitue d'une série volcano-sédimentaire peu puissante ( 50 m) .
Elle comporte notamment des niveaux quartzo-pélitiques de teinte vert-jaune ou
noir violacés et des basaltes en coussins passant latéralement a des basaltes
doléritiques. Quelque fois les
laves en coussins se présentent en blocs isolés, déformées partiellement
Broyées;
(ii) terme 2 : il est essentiellement constitué d'une alternance de calcaires
centimétriques à décimétriques, de teinte claire à cassure sombre et des
calcschistes satiné.

2)- Le flysch massylien(ou flysch schisto-gréseux " Albo-aptien" à Sénonien) :


Structuralement cette unité est, selon les endroits, tantôt chevauchée par le socle
kabyle,
Tantôt par le complexe volcano-sédimentaire Là. Série du flysch massylien
montre base en haut
- à la base (150-200m) un flysch fin rythmique, constitué d'une alternance d
'argiles
Compactes schistosées (pélites) en minces niveaux (centimétriques;)
par-dessus (2 0 m), de marnes gris-verdâtres consolidées, à débits feuilletés, à
intercalations gréseuses micro conglomératique;
En suite (10 m) de phtanites noires blanches en bancs s’errés d'épaisseur
Centimétrique;- puis, des marnes (30-40 m) jaunâtres, à intercalations de
calcaires micro
Conglomératiques;
Enfin, au sommet, quelques mètres de pélites de couleur verdâtre à jaunâtre
localement renfermant de minces niveaux de micro brèches.

3)- La série Tellienne


La série tellienne est caractérisée par des formations lacuneuses et à
nombreuses Discordances Elle est composée de dépôts allants du Lias au
Lutétien. Les séries du Jurassique et du Crétacé inférieur affleurent dans la
région des Béni Yadjis, au sud et en Dehors de la zoné étudiée .Elles n'ont pas
été suffisamment observées pour être décrites dans le détail dans ce rapport.
Toutefois, les quelques données sommaires récoltées sur les Affleurements
proches du contact tectonique qui les séparent des flysch combinées aux
descriptions données par Durand Delga (1955) montrent que le contenu de ces
séries peut être résumé de la manière suivante, de bas en haut :
a) une série liasique (300-400 m), avec un Lias inférieur composée de dolomies
grises, massives béchiques au sommet ; un Lias moyen constitué de calcaires
massifs entroques, oncolithes et trochamminides ; un Lias supérieur montrant
des calcaires gris feuilletés ou lits, bio-détritiques, couronnés par des niveaux à
Filaments, renfermant des radiolaires ‫ة‬débris de calcaires et du quartz. Les
formations du Lias sont surmontées par du Crétacé inferieur, discordant jusque
sur le Lias inférieur, débutant par un conglomérat galets de silex composé
essentiellement de schistes et calschistes bruns.
Dans la zone de Djimla/Tamentout où nous avons mené nos investigations, le
Jurassique et le Crétacé inférieur précédemment décrits sont surmontés par une
série essentiellement Composée de marnes et calcaires du Crétacé supérieur-
Eocène. Cette série du Crétacé supérieur-Eocène qui est chevauchée par les
5
Rapport de stage Master 1 géologie de l'ingénieur et géotechnique 2018/ 2017

flysch kabyles est caractérisé par un ensemble(1 00 m environ)d u Campanien-


Maestrichtien composé de marnes à lits de microbrèches riches en
globotruncana, des lentilles conglomératiques et des boules jaunes. les marno-
calcaires du Campanien contiennent des inocérames et le sommet de la série
maestrichtienne est carbonaté et montre des conglomérats à galets
dolomitiques. Ensuite, un terme du Paléocène composé de marno-calcaires à
Globigérines surmontés par des marnes noires à boules jaunes et à miches de
calcaires jaunâtres contenant .
également des Globigérines sur les quels vient ensuite des calcaires lités à
cassure sombre t à Globigérines de I 'Yprésien admettant à leur sommet des
calcaires à faciès <<Suessonien> > à silex. Les termes 2 , 3 et 4 totalisent entre
250 et 300 m D’épaisseur. sur le terme( 4) que l 'on rattache à I 'Yprésien a
arrivent enfin environ 80 à 100m des marnes de noires à passer calcaires à
globigérines localement en forme De boules jaunes, à globigérines du Lutétien
terminent cette succession.
- Les Unités du Compartiment Supérieur .' le flysch maurétanien et
I'olistostrome de I ‘Oligo-Miocène.

Les flyschs maurétaniens


Ils sont relativement épais et occupent une position interne dans le bassin de dépôt des
flyschs (Bouillin, 1977). Selon J.-P. Gélard (1969), ils forment des séries variées allant du
Néocomien au Lutétien et regroupent particulièrement, le flysch albo-aptien de Guerrouch.
Les flyschs maurétaniens montrent dans les séries médianes les plus typiques, de bas en
haut (Vila, 1980) :
- un complexe de base flyshoïde à petits bancs de micrites du Néocomien ;
- un flysch argilo-gréseux qui atteint l’Albien moyen ;
- un Vracono-Cénomano-Turonien calcaire, conglomératique ou micro-
conglomératique.
Localement la série commence par des radiolarites rouges du Dogger-Malm et se termine
par des niveaux conglomératiques du Paléocène.

L’Oligo-Miocène Kabyle (OMK) et les Olistostromes.

Les formations de l’Oligo-Miocène Kabyle (OMK) formant la couverture sédimentaire


transgressive et discordante du socle kabyle. Elles comportent des grès micacés, admettant
des conglomérats à leur base d’âge Oligocène supérieur, et des silexites à leur sommet qui
atteint l’Aquitanien (Miocène inférieur) (Bouillin, 1977). A cet Oligo-Miocène kabyle
succèdent des Olistostromes, formations tectono-sédimentaires à débris de flysch , dont
l’âge de mise en place s’étale de l’Oligocène supérieur à l’Aquitanien inférieur (Raoult,
1974 et Bouillin; 1971, 1974, 1977).
Ces Olistostromes montrent dans une matrice marneuse à passées gréseuses molassiques
Dilacérées de couleurs jaunes et vertes où l’on n’observe pas de stratification, des blocs de
taille, d’âge et de nature variés. Certains, formés par des éléments de la série gréso-
micacée. D’autres correspond au classique Numidien « aquitano-burdigalien ». D’autres
enfin sont suffisamment
volumineux pour constituer de véritables nappes et présentent l’intérêt de comporter un
flysch alboaptien : ce sont l’unité du flysch dissocié et la nappe de Guerrouch (H. Djellit,
1987).

6
Rapport de stage Master 1 géologie de l'ingénieur et géotechnique 2018/ 2017

- Les olistostromes  :
Les Olistostromes sont des formations tectono-sédimentaires à débris de flysch Maurétanien
et Massylien et tous les formations géologiques dans la région. Reposant sur une matrice
olistostromique formé par des argiles marneux et des bancs de grés.
Ces formations, ont été décrites pour la première fois en Algérie par Durand Delga(1955) au
Sud du massif de Chenoua (région d’Alger), puis par Raoult et Bouillin (1971) en Petite
Kabylie.
L’âge de ces formations est supposé Aquitanien à Burdigalien inférieur probable (Bouillin;
Raoult, 1971 ; Bouillin et al ,1973 ; et Bouillin,1977).
-On a trouvé un olistostromes de type flysch Massylien à Djbel Sandoh, a une superficie
presque de 9 mètre carré , il est formé par des alternance entre schiste et des bancs
centimétriques de quartzite
-On a trouvé aussi un autre olistostrome de type Numidien .Ill constituée par des bancs
métrique à décimétrique de grés à ciment siliceuse,les couches sont orientées .

Figure 3 Schéma structural simplifié montrant les différentes unités tectoniques des régions de Texenna-Tabellout-Dimjla.

7
Rapport de stage Master 1 géologie de l'ingénieur et géotechnique 2018/ 2017

8
Rapport de stage Master 1 géologie de l'ingénieur et géotechnique 2018/ 2017

9
Rapport de stage Master 1 géologie de l'ingénieur et géotechnique 2018/ 2017

Conclusion:
Dans ce stage qu’on a fait 02 jour on à avoir des différents terrains que on a fait et permet de
connaitre plusieurs information du dépôt sur la région de Jijel; par l’observation et
l’interprétation des constitutions des différent facies est la tectonique de la région (type,
couleur, les différent minéraux et différent forme de déformations…ex) et les principaux
caractéristique géologique de terrain pour obtenir le but de ce stage.
Et on à avoir comment faire des coupe géologique et déterminer les différents contacts pour
fait la cartographie de la carte.

Les références bibliographiques


1- BAGHDAD Abdelmalek ,2017 . CARACTERISATION GEOLOGIQUE,
GEOTECHNIQUE ET TECHNOLOGIQUE DES ARGILES DE LA WILAYA
DE JIJEL (ALGERIE NORD ORIENTALE),Thèse de Doctorat en sciences ,
Université Mohamed Seddik BenYahia, Jijel . p 41 ,51-52.
2- DJELIT hamou ,2014. IERE ECOLE DE TERRAIN SUR LA GÉOLOGIE DES
MAGHRÉBIDES Jijel, 24-27 novembre 2014 <<En hommage au professeur
Michel Duran-Delga> >, p 7-17.

10