Vous êtes sur la page 1sur 3

LES AVANCES – LES CAUTIONS – LE NANTISSEMENT – LES PENALITES

Document de référence : code des marchés publics 2015, décret 15-247

1. Les avances – acomptes - règlements pour solde (Section 3 Modalités de paiement


art 108-123)
Le règlement financier des marchés s’opère par versement d’avances et/ou d’acomptes et par des
règlements pour solde (Toute avance est subordonnée à la fourniture d’une caution de garantie appelée
caution de restitution d’avance d’égale valeur émise par une banque de droit algérien ou par la Caisse de
Garantie des Marchés Publics CGMP).
Les versements sont bancaires et généralement par mandatement..
Les avances ne concernent pas le gré à gré.

1.1 Définitions
Avance : Toute somme versée avant exécution des prestations.

Acompte : Tout versement consenti pour une exécution partielle de l’objet du marché.

Règlement pour solde : paiement du prix prévu dans le marché après exécution entière et satisfaisante de
l’objet du marché.

Application : coulage d’un plancher en béton armé.

Délai de paiement : Il est fixé à 30 jours et peut être porté exceptionnellement à 2 mois, ce délai de
mandatement doit être précisé dans le contrat.

Application : cas de non respect des délais de paiement (intérêts moratoires).

1.2 Avances forfaitaires et avances sur approvisionnement.


Avances forfaitaires : Elles sont fixées à un maximum de 15% du prix initial du marché.

Applications : a) Cas d’un avenant, b) Peut-elle être égale à 15% ? c) Peut-elle être inférieure à 15% ? d) Qui
décide ? e) Est-elle versée en une seule fois ?).

Avances sur approvisionnement : il peut être exigé le dépôt sur site des dites matières et produits.

Le montant cumulé des deux types d’avances ne peut dépasser 50% du montant du marché.

Modèle de la demande des avances  : Par établissement d’une situation (facture non numérotée) appelée
situation d’avances forfaitaires ou situation d’avances sur approvisionnements.

Code Marchés Publics cautions et avances M.Tabet Aoul N. ecoletabet@gmail.comPage 1


Remboursement des avances : Les avances sont récupérées par voie de retenue sur situations de travaux.
Ces remboursements s’opèrent au plus tard lorsque le montant des sommes payées atteint 35% du
montant initial et soldés lorsque le montant cumulé des situations atteint 80% du montant initial du
marché. Le remboursement partiel peut faire l’objet de libération partielle équivalente de la caution de
restitution d’avances.

Applications : a) Etude du cas de la procédure de remboursement partiel, b) Modèle de présentation de


facture avec remboursement des avances).

Restitution des cautions sur avances : Les cautions sont restituées (partiellement ou totalement) une fois
ces avances remboursées et par demande écrite.

2. Les cautions
2.1 Définition

La caution est un document établi par la banque de droit algérien (du compte bancaire mentionné dans la
soumission et déclaration à souscrire) selon un modèle règlementaire qui engage la banque à rembourser
au contractant la somme mentionnée dans la caution bancaire si le cocontractant est reconnu défaillant.

2.2 Caution de soumission

Pour les marchés publics relevant de la commission sectorielle, les soumissionnaires doivent insérer sous
enveloppe fermée portant la mention « caution de soumission » à n’ouvrir qu’à l’occasion de l’ouverture
du pli financier, une caution de soumission supérieure à 1% du montant de l’offre si ce montant atteint les
seuils suivants :

- Un milliard de dinars (1 000 000 000 DA) pour les marchés de travaux.


- Trois cent millions de dinars (300 000 000 DA) pour les marchés de fourniture.
- Deux cent millions de dinars (200 000 000 DA) pour les marchés de services.
- Cent millions de dinars (100 000 000 DA) pour les marchés d’études.

Applications : a) Cas de l’avenant qui fait dépasser le seuil, b) Cas de l’estimation administrative ou celles
des offres.

2.3 Caution de bonne exécution CBE et retenue de bonne exécution

Pour les marchés publics, le cocontractant doit fournir une caution de bonne exécution. Elle doit être
constituée au plus tard à la remise de la première demande d’acompte. Le montant varie entre 1 et 5%
pour les marchés en dessous des seuls décrits précédemment et entre 5 et 10% pour les autres selon les
projets.
Dans le cas des marchés publics de travaux qui n’atteignent pas les seuils, des retenues de bonne exécution
de 5% sur le montant de la situation peuvent remplacer la caution, cette opération doit figurer dans le
cahier de charges. La caution est établie selon un modèle règlementaire.

Code Marchés Publics cautions et avances M.Tabet Aoul N. ecoletabet@gmail.comPage 2


2.4 Caution de garantie

Lorsqu’un délai de garantie est prévu dans le marché, la CBE est transformée à la réception provisoire en
caution de garantie.

2.5 Restitution des cautions

La caution du soumissionnaire non retenu est restituée un jour après l’expiration du délai de recours. Pour
celui qui a introduit un recours, elle est restituée à la notification du rejet. Celle du soumissionnaire
attributaire est libérée après la mise en place de la caution de bonne exécution.

La caution de garantie ou la retenue de garantie sont totalement restituées dans un délai d’un mois à
compter de la date de réception définitive du marché (la garantie décennale si elle est exigée est remise à
la réception définitive).

Applications : a) Cas de l’avenant, b) Cas de la caution de soumission, c) Exemple de retenue de garantie de


5% sur situation de travaux. d) Exemple pratique par date de l’application de la restitution.

3. Nantissement
Les marchés publics et leurs avenants sont susceptibles de nantissement qu’auprès d’une banque ou de la
CGMP. Le nantissement constitue un gage ou garantie de dette.
Le service contractant remet au cocontractant un exemplaire du marché revêtu de la mention spéciale
« exemplaire unique » à sa banque qui à son tour confirme auprès du contractant le caractère officiel du
nantissement du marché de son client.
Un marché nanti permet au cocontractant d’encaisser auprès de sa banque la presque totalité du montant
de sa situation réceptionnée auprès du contractant (le cachet du M.O. faisant foi) et déposée au niveau de
cette banque détentrice de l’exemplaire unique sans attendre les délais de paiement ou le mandatement.
L’obligation de dépossession de gage est réalisée par la remise de l’exemplaire unique au comptable
chargé du paiement. La mainlevée des significations de nantissement sera donnée par lettre recommandée
avec accusé de réception.

4. Pénalités
Le dépassement de délais d’exécution peut entrainer l’application des pénalités financières. Le contrat
précisera le taux des pénalités sous forme de formule (ce taux dépend du montant du marché et du
nombre de jour de retard) et les modalités d’application ou d’exemption.
La dispense de paiement des pénalités de retard relève de la responsabilité du service contractant. Elle
intervient lorsque le retard n’est pas imputable au cocontractant auquel il est délivré des ordres d’arrêt et
de reprise sous forme d’ODS.
En cas de force majeure, les délais sont suspendus et sans application de pénalités de retard.
La dispense des pénalités de retard donne lieu à l’établissement d’un certificat administratif.
En cas d’application des pénalités, celles-ci sont prélevées sans préavis directement sur les situations de
travaux déposées au-delà des délais contractuels.

Applications : a) ODS divers. b) Exemple de formule de pénalités de retard. c) Les cas de forces majeures.

Code Marchés Publics cautions et avances M.Tabet Aoul N. ecoletabet@gmail.comPage 3