Vous êtes sur la page 1sur 4

Université M’hamed Bougara, Boumerdès Année Universitaire : 2019/2020

Département de Génie Mécanique Module : TP Commande


Spécialité : Electromécanique, L3 Enseignant : Chekari. T
Semestre : 6 Email : t.chekari@univ-boumerdes.dz

TP N⁰3 : Variation de vitesse du moteur


asynchrone par action sur la résistance rotorique et sur la tension d’alimentation

1. Introduction
Il s’agit dans ce TP de faire la simulation du fonctionnement de la machine asynchrone à cage
d’écureuil. Pour ce faire, nous utilisons le logiciel MATLAB auquel est intégré l’outil
SIMULINK qui englobe des bibliothèques telles que SimPowerSystems qui permet la
simulation directes des machines électriques.
2. Objectif
- Simuler le fonctionnement de la machine asynchrone à cage d’écureuil en utilisant
SimPowerSystems.
- Etudier l’influence de la variation de la résistance rotorique et de la tension d’alimentation
sur la vitesse de rotation du moteur asynchrone.
3. Principe et symbole
Le moteur asynchrone est très utilisé dans plusieurs applications industrielles comme la
production de l’énergie éolienne et les moyens de transport (TGV, Tramways) grâce à son
faible cout et son bon rendement. Le moteur asynchrone est constitué de deux parties
principales comme le montre la figure Fig. 1:

Fig.1 : Moteur asynchrone à cage

-Le stator : c’est la partie fixe sous forme d’une carcasse ferromagnétique feuilletée, il
comprend trois enroulements parcourus par un courant alternatif triphasé.
- Le rotor : c’est la partie tournante, il existe des rotors bobinés constitués d’un bobinage
analogue au stator fermé sur un rhéostat extérieur via des bagues et des balais et des rotors à
cage d’écureuil constituée de barres conductrices en court circuit. Ces derniers sont plus
robustes et moins couteux.
Le rotor à cage d’écureuil est schématisé sur la figure Fig. 2.

Fig.2 : Symbole du rotor à cage

4. Simulation du fonctionnement de la machine asynchrone à cage en utilisant


SimPowerSystems

Le moteur asynchrone prend la forme


d’un masque représenté par le bloc ci-contre :
 La tension d’alimentation triphasée du stator
est reliée aux connections A, B, C.
 L’entrée « Tm» est reliée au couple de charge.
 La sortie « m» est sous forme d’un vecteur et
contient les signaux mesurables de la machine.

Travail demandé
1) Réaliser le schéma ci-dessous (figure Fig.3 ), puis, paramétrer les blocs comme suit:
 L’amplitude de la tension d’alimentation est 460V, la fréquence est 60Hz.
 Le couple de charge est nul.
 Entrer les paramètres de la machine asynchrone selon la figure Fig.4
2) Simuler le modèle et interpréter les courbes obtenues.
3) Effet de la variation de la tension d’alimentation
 Simuler le modèle pour les valeurs suivantes de la fréquence de la tension d’alimentation :
60Hz, 45Hz, 30Hz.
 Relever les courbes et conclure.
 Simuler le modèle pour les valeurs suivantes de l’amplitude de la tension d’alimentation :
460V, 400V, 320V.
 Interpréter les courbes obtenues et conclure.

Page 2 sur 4 Proposé par : CHEKARI Tassadit


Fig.3 : Schéma bloc à réaliser

Fig.4 : Paramètres de la machine asynchrone


4) Effet de la variation de la résistance rotorique

Page 3 sur 4 Proposé par : CHEKARI Tassadit


Dans la machine asynchrone, en modifiant la résistance rotorique, on agit sur le
glissement tout en gardant un couple maximal.
 En remettant les paramètres de la tension d’alimentation aux valeurs nominales, simuler le
modèle précédent pour les valeurs suivantes de la résistance rotorique: R=1.083, R=2,
R=3.
 Relever les courbes de vitesse et du couple. Interpréter et conclure.
5) Conclure sur le travail effectué dans ce TP.
Remarque:
Avec ses propres phrases, le compte rendu doit contenir une introduction, les réponses aux
différentes questions, les figures bien illustrées et interprétées et une conclusion.

Page 4 sur 4 Proposé par : CHEKARI Tassadit