Vous êtes sur la page 1sur 19

UNION REGIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES

« SOCIETE COOPERATIVE AVEC CONSEIL


D’ADMINISTRATION »
« COOP-CA » UNION……………………………………….
SIEGE ……………………… Coord. GPS………………….

CANTON …………………………………………………………………

PREFECTURE …………………………………………………………………

REGION …………………………………………………………………

TEL …………………………………………………………………

Email …………………………………………………………………

N° de COMPTE …………………………………………………………………

N° ATTESTATION D’IMMATRICULATION …………………………………………………………………

CAPITAL SOCIAL ………………………………………………………………….

STATUTS

Date AGC…………………………….

1
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
PREAMBULE
☞ Ressortir les problèmes et difficultés/besoins liés au développement de l’activité pour laquelle, les membres ont
décidé de se constituer en coopérative pour les résoudre (comment ces problèmes se présentent et quels
besoins ils créés et que le membre seul ne pas résoudre et c’est seulement au moyen de la coopérative en
mettant en commun les moyens que cela est possible !)
☞ Relevez ensuite les opportunités et atouts qui existent pour la promotion et le développement de l’activité ou de
l’idée concernée !
Problèmes ressentis Les causes de ces problèmes
Besoins ou solutions pour Opportunités1
résoudre ce problème
1 Faible accompagnement – Le renforcement MIFA
La faible maitrise des technique des éleveurs de capacités -Assez bonne
itinéraires techniques de Difficultés d’accès aux couverture des
techniques,
conduite des exploitations financements services vétérinaires
managériales et -Existence des
Insuffisance/ Faible couverture matériel des partenaires au
des centres de formation membres developpement
( ONG)

2 -
Manque d’hygiène -Former les éleveurs sur Existence du
Existence des maladies -
Climat chaud et humide l’’hygiène et les bonnes REMATO
(PPA) -
Divagation des animaux pratiques d’élevage -Existence du GVPR
-
Cout élevé des -Concevoir et Vulgariser des - Existence de l’ICAT
médicaments modèles des batiments -Existence des ONG
- Utilisation des d’élevage de porcs en
médicaments non fonction adapté aux
autorisés différentes zones
Absence d’identification et de -Encourager la commande
traçabilité groupée des produits et
intrants vétérinaires
-Encourager la commande
groupée des services
vétérinaires
-Renforcer le contrôle des
medicaments vétérinaires
(inspection inoppinée)
-Introduire l’identification et
la traçabilité dans la filière

3 Absence des moyens adéquats – Recherche de Existante d’une


Difficultés des débouchés de transport marché demande croissante
-Absence de marché spécifique
(débouché) aux
de vente de porcs
-Insuffisance des infrastrures produits des
collectives d’abattage, de membres.
stockage et de distribution de
vente
1
Opportunités= Quels sont les éléments qui existent ou conditions favorables au développement de l’activité ou à la concrétisation
de l’idée de création de la coopérative
2
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
De ce qui précède, Nous, Sociétés coopératives de2 ……………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………………………..
reconnaissons que seule une véritable union de nos coopératives serait à même de nous permettre de créer les
conditions favorables à la promotion et développement durable de nos activités en vue d’améliorer nos revenus et créer
des emplois.

C’est dans cette optique que réunis en Assemblée Générale Constitutive le ……………à
village……………………….., canton de ……………………., préfecture…………..Région…………, avons
décidé d’unir nos forces pour créer l’UNION des société coopérative sous forme une Société Coopérative
avec Conseil d’Administration dénommée « COOP-CA » UNION……………………………………………
conformément aux dispositions du 9 ème de l’Acte Uniforme de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique
des Droit des Affaires (OHADA) relatif au droit des sociétés coopératives adopté le 15 Décembre 2010 au
Togo (Lomé) par le Conseil des Ministres de l’OHADA et mis en vigueur le 16 Mai 2011.

2
Préciser le maillon de la chaîne de valeur de la filière concernée des sociétés coopératives qui ont constitué cette
union (Union des producteurs de ……. ; Union des transformateurs de………..Union des Distributeurs/
3
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
TITRE I : FORME - DENOMINATION – SIEGE SOCIAL- OBJET- LIEN COMMUN –
ACTIVITES – DUREE DE VIE

Article 1 : Forme


Il est créé entre les initiateurs signataires des présents statuts et les adhérents ultérieurs une UNION de société
coopérative sous la forme de Société Coopérative avec Conseil d’Administration « COOP-CA » régie par l’Acte Uniforme
relatif au droit des Sociétés Coopératives de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires
(OHADA), adopté le 15 décembre 2010 à Lomé.

Article 2 : Dénomination


La dénomination sociale est : UNION3 ……………….. DES4 ……………………. DE5 ………………………….« Société
coopérative avec Conseil d’administration » « COOP-CA ». en abrégé ….
U…………………………………………..

Article 3 : Objet social

La « COOP-CA » UNION……………………………………………………..………………………………….
a pour objet social de6 : ………………………………………………………………………………………..
Pour réaliser son objet social, la « COOP-CA » UNION………………………………………………………………
se propose de réaliser les activités principales ci-après7 :

- Recensement des besoins des sociétés coopératives en intrants (vétérinaires, alimentaires et


compléments alimentaires) et matériels de l’élevage
- Approvisionnement des sociétés coopératives en intrants (vétérinaires, alimentaires et
compléments alimentaires) et matériels de l’élevage
- Dotation des sociétés coopératives en géniteurs améliorés ;
- Organisation des séances de vaccination et de déparasitage des volailles au profit des
membres coopérateurs ;
- Organisation de la vente groupée des porcs ;
- Recherche et négociation des marchés ;
- Mobilisation des ressources internes et facilitation de l’accès au crédit ;
- Organisation des sessions de renforcement des capacités des membres coopérateurs ;
- Représentation et défense des intérêts des sociétés coopératives membres ;
- Information, sensibilisation et éducation coopérative des membres coopérateurs.

Article 4 : SIÈGE SOCIAL ET DURÉE


Le siège social de la « COOP-CA » UNION ……………………………………………………….………est fixé à :
VILLAGE : ………………………………………….
3
Préciser : Union Cantonale/Union Préfectorale/Union Régionale
4
Préciser le statut de la société coopérative. (Autour de quelle activité principale et pour quel maillon de la CV,
l’union s’est constituée. Exemple : Union cantonale des producteurs d’ananas de Be. (UCPAB), union cantonale des
transformateurs de produits agricoles de Mota(UCTRAPAM)…..
5
Préciser la zone administrative : Exemple : Union cantonale des producteurs d’ananas de WLI
6
L’objet social est défini par la nature et le domaine de l’'activité économique que la société coopérative entreprend
7
Lister les activités principales en termes de services à rendre aux coopérateurs ou de produits à mettre à leur
disposition et qui vont concourir à la réalisation de l’objet social
4
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
CANTON : ………………………………………….
PREFECTURE : ………………………………………….
REGION : ………………………………………….
BOITE POSTAL : ………………………………………….
TELEPHONES : ………………………………………….

E-MAIL : ………………………………………….
Il peut être transféré en tout autre lieu, dans les limites du territoire national sur proposition du conseil d’administration à
l’Assemblée Générale Extraordinaire qui modifie les statuts en conséquence. Toutefois, le transfert du siège dans un
autre Etat ne peut résulter que d’une décision prise à l’unanimité des coopérateurs.

La durée de vie de la « COOP-CA » UNION ………………………………………………est de quatre-vingt-dix-neuf (99)


ans à compter du jour de son immatriculation au registre des sociétés coopératives, sauf le cas de dissolution anticipée
prévus aux présents statuts

Article 5 : LIEN COMMUN


Le lien qui rassemble les membres de la « COOP-CA » UNION ………………………………………….......…..
………………………………….est d’être une société coopérative de 8………………………………………………

Article 6: IDENTITE DES INITIATEURS (FONDATEURS)


Les noms, prénoms et adresses résidentielles des sociétés coopératives initiatrices signataires des présents
statuts figurent à la fin des statuts .
Article 7 : DECLARATION DE PRINCIPES.

La «COOP-CA» UNION ………………………………………………….est constituée et gérée selon les sept (07) principes
coopératifs universellement reconnus ; à savoir :

 l’adhésion volontaire et ouverte à tous ;


 le pouvoir démocratique exercé par les coopérateurs ;
 la participation économique des coopérateurs ;
 l’autonomie et l’indépendance ;
 l’éducation, la formation et l’information ;
 la coopération entre organisations à caractère coopératif ;
 l’engagement volontaire envers la communauté.
Toute discrimination fondée sur le sexe ou sur l’appartenance ethnique, religieuse ou politique est interdite (Art 6 de
l’OHADA).

TITRE II : MEMBRES COOPERATEURS - ADHESION - RETRAIT- EXCLUSION

Article 7 : MEMBRES COOPERATEURS

Peutx être membre de la «COOP-CA » UNION ………………………………….,…….


- Toute société coopérative n’ayant fait l'objet d'aucune incapacité juridique, conformément aux dispositions de la
loi nationale, partageant son objet social et le lien commun.

8
Préciser l’activité autour de laquelle l’Union s’est constituée : Lien commun Exemple : c’est d’être une société
coopérative de producteurs d’ananas
5
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
- Toute société coopérative possédant au Togo et particulièrement dans le9 ……………………………… des
intérêts liés et correspondants à l’objet de l’union.

Il est tenu obligatoirement, au siège de la société coopérative, un registre des membres dans lequel ceux-ci sont inscrits
par ordre chronologique.

Article 8 : ADHESION A LA « COOP-CA » UNION …………………………………………..

L’adhésion est libre et volontaire. Toutefois, toute société coopérative qui désire adhérer à la à la « COOP-
CA  » UNION …………………………………………………………………………………………..., doit accepter
remplir les conditions suivantes10 :
..

Le Conseil d’administration après étude, fixe l’adhésion du membre à la date de sa demande ou à une date ultérieure ne
dépassant pas trois (3) mois suivant la date de la réception de la demande. L’adhésion est entérinée par l’Assemblée
Générale de la « COOP-CA » UNION……………………………................................

Article 9 : DROITS ET OBLIGATIONS DES COOPERATEURS

Alinéa1 : Droits
Toute société coopérative membre de la « COOP-CA » UNION………………………………………………….
a des droits qui sont :
- le droit d’information permanent sur les affaires de l’UNION
- le droit de communication préalablement à la tenue des réunions de l’assemblée générale de l’UNION
sur tous les documents susceptibles d’éclairer les coopérateurs sur la gestion administrative et
financière de l’UNION et sur les résolutions proposées. Ces documents sont tenus à la disposition des
coopérateurs au siège de celle-ci ;
- le droit sur les excédents réalisés par de l’UNION lorsque leur répartition a été décidée conformément
aux dispositions statutaires ;
- le droit à tous les avantages et prestations de l’UNION;
- le droit de participer aux décisions collectives des associés et de voter. Chaque membre a droit à une
voix quel que soit le nombre de parts sociales dont il dispose ;
- le droit à la formation et à l’éducation.

Alinéa2  : Obligations

L’adhésion à la « COOP-CA » UNION ……………………………………………………………..……….


entraine pour le membre l’obligation de :
- participer aux réunions et assemblées générales
- participer aux activités de l’UNION
- s’engager à traiter avec l’UNION pour au moins ……… % de son activité ou de sa production
- se conformer aux dispositions des statuts, règlement intérieur et aux décisions de l’AG ;
- payer son droit d’adhésion et ses parts sociales souscrites ;

9
Préciser le canton ou la préfecture ou la région
10
Lister les conditions requises d’une société coopérative pour être membre de la COOP-CA UNION
6
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
- faire des transactions avec l’UNION, conformément à l’objet social de celle-ci ;
- ne pas être membre d’une autre organisation de personnes ayant le même objet social que l’UNION ;
- préserver les biens, l’image et patrimoine de l’UNION.

Article 10 : USAGER NON COOPERATEURS

La « COOP-CA » UNION……………………………………………………………………………...peut effectuer


des opérations, en vue de la réalisation de son objet social, avec des usagers non coopérateurs. Toutefois,
ces opérations ne pourront représenter plus de 20% de son chiffre d’affaires.
Après trois (3) années consécutives d’activités avec l’UNION, l’usager non coopérateur peut solliciter son
adhésion à la « COOP-CA » UNION…………………………………………………………………………………...

La « COOP-CA » UNION…………………………………………………………………………..peut également


échanger avec d’autres sociétés coopératives des produits et services en vue de réaliser son objet social.

Article 11 : RETRAIT DES ASSOCIES COOPERATEURS – DROIT AU REMBOURSEMENT

La société coopérative ne peut se retirer de l’UNION qu’après avoir avisé par écrit cette dernière. Le retrait
prend effet à la date indiquée dans l’avis ou à la date de sa réception, si celle-ci est postérieure.
Le conseil d’administration de l’UNION constate par écrit le retrait de la société coopérative.
Au cours de l’année suivant la date de prise d’effet du retrait, l’UNION rembourse au prix fixé conformément aux statuts,
toutes les parts sociales détenues par la société coopérative qui se retire.

L’UNION rembourse également à la société coopérative tous les prêts et les autres sommes portées à son crédit, le
solde des prêts qu’elle lui a consentis ainsi que les intérêts courus sur ces sommes jusqu’à la date du payement.
La société coopérative sortante n’a aucun droit sur les réserves constituées par la coopérative.
*

La société coopérative reste également et solidairement tenue à l’égard de l’union des dettes contractées par celle-ci
avant son retrait dans les conditions prévues aux articles 47 et 48 de l’AU SCOOP.

Article 12: EXCLUSION DES COOPERATEURS

La « COOP-CA » UNION…………………………………………………………………..………. peut, après un avis écrit à la


société coopérative membre, exclure celle-ci lorsque :
- une procédure de liquidation des biens a été ouverte ;
- elle ne fait pas volontairement de transactions avec l’UNION pendant deux (2) années consécutives ;

- il méconnaît aussi bien par son comportement que par ses actes, au sein ou en dehors de la coopérative, les
obligations qu’elle a contractées, conformément aux dispositions de l’Acte uniforme relatif au droit des sociétés
coopératives et aux présents statuts, notamment les obligations de loyauté et de fidélité envers la société
coopérative.

L’exclusion est prononcée par l’assemblée générale par une résolution spéciale dûment motivée.

L’exclusion peut également être prononcée suivant le cas par le Conseil d’Administration. Dans ce cas, l’exclusion ne
devient définitive que lorsqu’elle est entérinée par l’assemblée générale par une résolution spéciale dûment motivée.

Dans les dix (10) jours suivant la date de résolution spéciale de l’Assemblée Générale décidant ou confirmant
l’exclusion, l’UNION notifie à la société coopérative membre, un avis de son exclusion qui en précise les motifs. Cette
exclusion prend effet à la date précisée dans l’avis écrit, mais au plus tard trente jours après sa réception

La société coopérative exclue ne peut redevenir coopératrice de la « COOP-CA » ’UNION


……………………………………………………………………….... que par résolution spéciale de l’Assemblée Générale
des coopérateurs..
7
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
TITRE III : APPORTS – CAPITAL SOCIAL

Article 13 : LES APPORTS


Chaque société coopérative doit faire un apport à l’UNION. Elle est débitrice envers de l’UNION de tout ce qu’elle s’est
obligée à lui apporter en numéraire ou en nature ou en industrie.

Les apports en nature doivent faire l’objet d’une évaluation sous le contrôle de la FEDERATION par un commissaire ou
expert aux apports désignés par les initiateurs, de l’union. Les apports en industrie sont évalués dans les mêmes
conditions ou autre.

Article 14 : CAPITAL SOCIAL

Le capital social de l’UNION …………………………………………………………………………. composé des parts


sociales est fixé à …………………………………….FCFA
Il est divisé endivisé en …….…..parts sociales de ………………..FCFA chacune numérotée dans un ordre
chronologique et souscrites en totalité par les coopérateurs lors de la constitution de la « COOP-CA » UNION
…………………………………………………………………………………………………….
Les parts sont nominatives, individuelles, non négociables, insaisissables et ne peuvent être nantis, et cessibles
conformément aux dispositions de l’Acte uniforme de l’OHADA.
Les présents statuts fixent le minimum des parts sociales que doit détenir un coopérateur à …..…. et le
maximum à ………….

Article 15 : MODIFICATIONS DU CAPITAL SOCIAL


Le capital social est susceptible d’augmentation ou de diminution

Aliéna 1 : Augmentation du capital 

Le capital social peut être augmenté, soit par adhésion de nouvelles sociétés coopératives, soit par la souscription d’un
nombre proportionnel de parts en plus de celles déjà détenues par chaque associé coopérateur ou par l’augmentation
de la valeur nominale de la part sociale ou par l’incorporation des réserves libres d’affectation.

L’Assemblée générale extraordinaire est seule compétente pour décider une augmentation du capital sur le rapport du
Conseil d’administration, sur le rapport du commissaire aux comptes ou sur le rapport de la faîtière.
L’augmentation du capital doit être réalisée dans les trois ans de la décision, sous peine de nullité.

La souscription et la libération des parts sociales doivent donner lieu à une déclaration notariée ou sous seings privé de
souscription et de versements11.
L’augmentation du capital est réputée réalisée à compter du jour de l’établissement de la déclaration notariée ou sous
seings privé de souscription et de versements.
Lorsque les coopérateurs ne couvrent pas la totalité de l’augmentation du capital, l’assemblée générale ou le conseil
d’administration par délégation de l’assemblée peut, admettre la souscription de tiers.
L’augmentation du capital n’est pas réalisée lorsque le montant des souscriptions reçues n’atteint pas la totalité de
l’augmentation de capital ou le quart de cette augmentation.
Toute délibération contraire du conseil d’administration est réputée non écrite.
L’augmentation du capital fait l’objet des formalités de publicité au Registre des Sociétés Coopératives Agricoles.
11
Il est important que chaque coopérateur qui souscrit à des part sociale et libère sa souscription puisse remplir une
fiche de souscription qu’il signe contre un reçu à lui établi
8
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
Tant que le capital n’est pas entièrement libéré, l’UNION ne peut augmenter son capital minimum statutaire.
Aliéna 2 : Réduction du capital :

Sur proposition du conseil d’administration et du rapport du conseil de surveillance ou du commissaire aux comptes,
l’assemblée générale extraordinaire peut aussi décider la réduction du capital social, pour quelque cause et quelque
manière que ce soit, le tout en se conformant aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur.

Le projet de réduction du capital est communiqué aux commissaires aux comptes quarante-cinq jours au moins avant la
réunion de l’assemblée générale.
Article 16 : LIBERATION DES PARTS

Les parts sociales représentant les apports en numéraire, sont libérées lors de la souscription du capital d’un quart (1/4)
au moins de leurs valeurs nominales et doivent être entièrement souscrite avant la tenue de l’AGC. Le surplus (3/4) est
libéré dans un délai de12 …… ans à compter de la date d’immatriculation de la coopérative avec conseil d’administration
selon les modalités définies par le règlement intérieur.

Article 17 : DEPOT DES FONDS ET LEUR MISE A DISPOSITION


Les fonds provenant de la libération des parts sociales font l’objet d’un dépôt immédiat par les initiateurs ou l’un d’entre
eux dûment mandaté à cet effet dans une institution financière habilité à recevoir de tels dépôts contre récépissé dans
un compte ouvert au nom de Société coopérative avec conseil d’administration « COOP–CA » en formation.

Les fonds ainsi déposés sont indisponibles jusqu’au jour de l’immatriculation de la société au registre des sociétés
coopératives. A compter de ce jour, ils sont mis à la disposition du CA désigné dans les statuts ou dans un acte
postérieur.

Article 18 : LIMITATION DE LA RESPONSABILITE DES COOPERATEURS

La responsabilité des sociétés coopératives est au minimum égale au montant des parts sociales souscrites. Néanmoins
la « COOP-CA » UNION ………………………………….………….…………… prévoit une responsabilité plus étendue qui
ne peut excéder cinq (05) fois le montant des parts sociales souscrites.

Article 19 : TRANSMISSION- NANTISSEMENT DES PARTS SOCIALES


Aliéna 1 ; Transmission des parts sociales
Les parts sociales ne sont transmises que dans les conditions ci-après :
- La transmission des parts sociales à un tiers étranger à la « COOPS-CA »
UNION…………………………………………………………………..……….est faite à titre gratuit à
condition que ce tiers partage le lien commun sur la base duquel les coopérateurs se sont réunis.
Cette transmission est soumise à l’agrément de l’assemblée générale ordinaire des coopérateurs.
- Les transmissions de parts sociales ne peuvent s’opérer en cas de succession, de liquidation de
communauté de biens entre époux, ou de cession soit à un conjoint, soit à un ascendant ou un
descendant, que lorsque le bénéficiaire des parts sociales partage le lien commun sur la base
duquel les coopérateurs se sont réunis. A défaut, les parts sociales sont remboursées aux
sociétés coopératives concernées, au prorata de leur valeur nominale ;
- En cas de dissolution d’une société coopérative, l'admission d'une ou plusieurs sociétés
coopératives à l’UNION, ne peut s’opérer qu’à condition qu'ils partagent le lien commun.
L'admission ou le refus d'admission est prononcé dans un délai qui ne peut excéder trois (3) mois
à compter de la réception de la demande. A défaut de réponse dans le ce délai, l’admission est
réputée acquise.

12
Préciser le délai qui peut convenir pour mobiliser le reste du montant des parts sociales
9
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
La décision d'admission ou de rejet doit être notifiée à chaque société coopérative par tout
procédé laissant trace écrite.

Aliéna 2 ; Nantissement des parts sociales

Les parts sociales ne peuvent faire l’objet d’un nantissement. 


Lorsque l’assemblée générale délibère pour l’agrément, le cédant ne prend pas part au vote et sa voix est déduite pour
le calcul du quorum et de la majorité.
Article 20: OBLIGATIONS DES AYANTS DROITS DES COOPERATEURS
Les créanciers d’une société coopérative membre, ne peuvent sous aucun prétexte requérir l’apposition des scellés sur
les biens, papiers et valeurs de l’UNION, en demander le partage ou la licitation, ni s’immiscer de quelque manière que
soit dans les actes de gestion de l’UNION. Ils doivent pour l’exercice de leurs droits s’en rapporter aux inventaires
sociaux et aux décisions de l’assemblée générale.

TITRE IV : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA « COOP-CA »UNION ……………………………

Article 21 : Organes de la « COOP-CA  » UNION ……………………………………………………………..


La « COOP-CA » UNION ……………………………………………………….. est administrée par les organes qui sont :
- L’Assemblée Générale (AG)
- Le Conseil d’Administration (CA)
- La Conseil de surveillance (CS)

Article 22 : ASSEMBLEE GENERALE (AG)


L’Assemblée Générale est la réunion de tous les coopérateurs membres. Elle est l’organe suprême de décisions et ses
décisions sont souveraines et exécutoires.
Aliéna 1 : Assemblée Générale Constitutive (AGC)
L’Assemblée Générale Constitutive consacre la naissance de la « COOP-CA » UNION …………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………..
Elle s’est tenue le……………………..….à village……………………….Canton……………………………dans la
Préfecture de ……………………………Région……………………………………………..

Aliéna 2  : Assemblée Générale Ordinaire (AGO)


L’assemblée générale ordinaire annuelle se réunit au premier semestre de l’année qui suit la clôture de l’exercice sur
convocation du président du conseil d’administration.
Le Conseil d’Administration peut demander une prolongation de ce délai à l’autorité compétente ou, à défaut, au tribunal
compétent, qui doit donner suite dans les quinze jours suivant la réception de la requête.
L’assemblée Générale Ordinaire a le pouvoir de :
- recevoir et apprécier les rapports moral, d’activités et financier de l’exercice antérieur ;
- définir les grandes orientations de l’UNION ;
- déterminer les objectifs prioritaires de l’UNION ;
- adopter le plan d’action et les programmes d’activités de l’UNION ;
- voter le budget annuel de l’UNION ;
- apprécier les demandes d’adhésion, les suspensions et les exclusions ;
- élire les membres du CA et du CS de l’UNION ;
- commettre un audit externe ;
- créer des commissions techniques spécialisées en cas de besoin ;
- sanctionner ou exclure les membres défaillants ;

10
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
- statuer sur toute autre question portée à son ordre du jour.
Les décisions sont prises à la majorité absolue (moitié plus 1) des sociétés coopératives membres présents ou
représentés. En cas d’égalité de voix, un deuxième tour est organisé. Au cas où la parité persiste, la voix du Président
est prédominante.

Aliéna 3  : Assemblée Générale Extraordinaire


L’Assemblée Générale a un caractère Extraordinaire lorsqu’elle statue sur une modification des statuts ou lorsqu’elle est
convoquée exceptionnellement pour débattre des problèmes urgents demandant une prise de décision rapide telle que :

- modification du Règlement Intérieur ;


- engagement de l’UNION et / ou de ses membres (sociétés coopératives) dans un programme
d’investissement ;
- sanction ou exclusion d’un membre ;
- dissolution de l’UNION ;
- transformation de l’UNION.
Elle se réunit à la majorité des deux tiers (2/3) des membres et ses décisions sont prises à la majorité des trois quarts
(3/4) des membres présents ou représentés.
Elle est convoquée par le Président du Conseil d’Administration, par la Commission de Surveillance ou par le quart (1/4)
des membres coopérateurs.
Aliéna 4  : Convocation de l’Assemblée Générale

La convocation est adressée à chaque société coopérative, membre au moins quinze jours avant la date de la tenue de
l'assemblée générale par lettre, par affichage, oralement ou par tout autre moyen de communication approprié. La
preuve de la convocation incombe au président du conseil d’administration. Elle comporte la date, l’heure, le lieu et
l’ordre du jour de l’AG.

A peine de nullité, la convocation indique l'ordre du jour. Toute réunion de l’assemblée générale irrégulièrement
convoquée peut être annulée. Toutefois, l'action en nullité n'est pas recevable lorsque tous les membres coopérateurs
étaient présents et/ou représentés.
L’AG se réunit à la majorité des deux tiers (2/3) des sociétés coopératives membres inscrites au registre à la date de la
réunion. Si le quorum n’est pas atteint, l’assemblée est convoquée à nouveau dans les 15 jours qui suivent. Elle pourra
se tenir valablement et délibérer quel que soit le nombre de membres présents.
Les réunions de l’AG peuvent se tenir en présence physique des délégués des sociétés coopératives membres ou par
toutes autres voies de communication permettant aux membres de pouvoir échanger.

Article 22 : CONSEIL D’ADMINISTRATION (CA)


Le conseil d’administration est l’organe de gestion de la société coopérative avec conseil d’administration. Il
est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en toutes circonstances au nom de la société coopérative
avec conseil d’administration.

La société coopérative avec conseil d’administration « COOP-CA » UNION………………………………………


…………………………………est administrée par un conseil d’administration composé de 13 …….membres élus
en assemblée générale pour une durée de 14 …….. ans renouvelable ….. fois.
Les membres du conseil d’administration sont 15 :

13
La société coopérative avec conseil d’administration est dirigée par un conseil d’administration composé de trois
membres au moins et 12 au plus
14
Préciser la durée du mandat et le nombre de fois qu’on peut renouveler ce mandat
11
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
- un(e) président (e)
- un(e) vice-président (e)
- un (e) secrétaire général(e)
- un (e) secrétaire général(e) adjoint(e)
- un (e) trésorier(e) général(e)
- un (e) trésorier(e) général(e) adjoint(e)
- X Conseillers

 Le (La) Président (e) du CA

- Le (La) Président (e) du CA est le (la) premier(e) représentant(e) légal(e) de la coopérative devant
les membres et les tiers. Il (elle) est mandaté(e) pour signer au nom de la coopérative tout accord ou
contrat avec des personnes ou organismes pour des services ou assistance à apporter à la
coopérative.
- Il (elle) convoque et préside les Assemblées Générales et les réunions.
- Le(la) Président(e) ordonnee) ordonne les dépenses et signe conjointement avec le (la) Trésorier(e)
et/ou le (la) Secrétaire les chèques et tout autre document financier et comptable.

- Il (elle) est le (la) premier(e) responsable et le (la) garant(e) de l’autorité de la coopérative et la


bonne application des décisions des Assemblées Générales.
- Le (la) président(e) nomme des conseillers pour l’assister dans l’exercice de ses fonctions.

 Le/La Vice-Président(e) du CA: Il/Elle aide le Président dans sa fonction et le/la remplace en cas
d’empêchement.

 Le/La Secrétaire(e) Général (e) du CA

- Le (la) Secrétaire rédige toutes les correspondances.


- Il (elle) tient les documents administratifs et juridiques.
- Il (elle) rédige les procès-verbaux de délibérations et assure la transcription sur les registres.
- Il (elle) rédige les convocations pour les Assemblées Générales et pour les réunions.
- Il (elle) présente le rapport d’activités à l’AG.
- Il (elle) cosigne les chèques avec le (la) Président(e) en cas d’absence du (de la) trésorier(e).
- Il (elle) peut présider les assemblées générales en cas d’empêchement du (de la) président (e).

 Le/La Secrétaire(e) Général (e) Adjoint(e) du CA: Il/Elle aide le/la Secrétaire Général(e) dans sa
fonction et le/la remplace en cas d’empêchement.

 Le (la) Trésorier (ière) Général (e) du CA 

- Le (la) Trésorier (ière) gère le patrimoine matériel et financier de la coopérative.


- Il (elle) est chargé(e) de veiller au respect des engagements financiers entre la coopérative et les
tiers.
- Il (elle) tient les documents de gestion financière.
- Il (elle) cosigne les chèques avec le Président.
- Il (elle) présente le rapport financier à l’Assemblée Générale.
- Il (elle) peut présider les assemblées générales en cas d’empêchement du (de la) président (e)

15
Par rapport au nombre retenu pour le CA, on peut avoir 1 vice-président, 1 secrétaire général adjoint, 1 Trésorier
général adjoint et des conseillers
12
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
 Le (la) Trésorier (ière) Général(e) Adjoint(e) du CA: Il/Elle aide le/la Trésorier Général(e) dans sa
fonction et le/la remplace en cas d’empêchement

 Les Conseillers(ères) du CA. Chaque conseiller (ère) du CA dans son domaine de compétence
apporte ses conseils et savoir-faire pour la bonne marche de la coopérative

Le conseil d’administration se réunit une fois par mois, en cas de besoin ou à la demande d’au moins deux (2)
de ses membres.

Les décisions du conseil d’administration sont prises à la majorité simple de ses membres.

Article 23 : POUVOIRS ET RESPONSABILITES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Dans les rapports entre coopérateurs et en l’absence de détermination de ses pouvoirs par les statuts, le
conseil d’administration peut faire tous les actes de gestion dans l’intérêt de la «  COOP-CA »
UNION……………………..
………………………………………………………………………………………………………………………..

Dans les rapports avec les personnes autres que les coopérateurs, le conseil d’administration engage la  
« COOP-CA » UNION ……………………………………………………………………………………. par les actes
entrant dans son objet social.

Le (la) Président (e) et les autres membres du conseil d’administration sont responsables envers la ou envers
les personnes autres que les coopérateurs, soit des infractions aux dispositions législatives et réglementaires
applicables aux sociétés coopératives, soit des violations des statuts, soit des fautes commises dans leur
gestion

Article 24 : CONSEIL DE SURVEILLANCE (CS)

Le Conseil de surveillance est l’organe de contrôle de la société coopérative avec conseil d’administration. Elle agit
dans le seul intérêt des coopérateurs.
Le Conseil de surveillance est composée de trois (03) membres physiques élues par l'assemblée générale pour un
mandat de16 ……… ans renouvelable …….. fois par l’assemblée générale des coopérateurs à savoir :
- un(e) président(e),
- un premier rapporteur,
- un deuxième rapporteur.

Ne peuvent être membres du conseil de surveillance :


1) les membres des organes d'administration et de gestion et les personnes qui leur sont liées ;
2) les personnes recevant, sous une forme quelconque, un salaire ou une rémunération de la société coopérative avec
conseil d’administration ou de ses organisations faîtières.
Le conseil de surveillance se réunit en cas de besoin ou à la demande d’au moins deux de ses membres. Les
décisions du conseil de surveillance sont prises à la majorité simple de ses membres.

 Attributions du Conseil de surveillance

Le Conseil de Surveillance veille au bon fonctionnement de la coopérative, et exerce ses activités dans le
respect et la cordialité mais avec impartialité. Elle est chargée notamment de :
- vérifier les procès-verbaux du Conseil d’administration
16
Préciser la durée du mandat et le nombre de fois qu’on peut renouveler ce mandat
13
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
- s’assurer de l’application des Statuts, Règlement Intérieur et des décisions des Assemblées
Générales ;
- faire le suivi des différentes procédures ;
- vérifier l’encaisse et les autres valeurs détenues par la coopérative ;
- veiller à l’application des principes coopératifs ;
- vérifier la tenue des livres comptables ainsi que les rapports financiers soumis par le
Trésorier Général;
- présenter en Assemblée Générale un rapport écrit de ses activités ;
- convoquer en cas de nécessité des Assemblées Générales Extraordinaires.
Le Conseil de Surveillance se réunit tous les trois (03) mois sur convocation de son Président pour analyser
les activités réalisées par le conseil d’administration. Le quorum est de deux tiers (2/3) des membres.
Les décisions sont prises à la majorité absolue des voix exprimées
 Rôle du président du CS
Le Président du conseil de surveillance convoque et préside les rencontres du conseil de surveillance,
contrôle avec les autres membres toutes les actions de la coopérative, opère à toute époque de l’année, les
vérifications qu’il juge opportunes et peut se faire communiquer tous les documents qu’il estime utiles à
l’accomplissement de leur mission. Il vérifie et contrôle la régularité et la sincérité des écrits, les livres de
compte, la caisse, les inventaires et bilan

 Rôle du premier rapporteur du CS

Le rapporteur joue le rôle du secrétaire du conseil de surveillance à cet titre il rédige les procès-verbaux des
rencontres du conseil et les classe. Il prépare l’ordre du jour en accord avec le Président et rédige les procès-
verbaux, les avis de réunion, et les correspondances qu’il soumet à la signature du président.

 Rôle du deuxième rapporteur du CS

Le deuxième rapporteur  joue le même rôle que le premier rapporteur et le remplace en cas d’absence.
Les deux rapporteurs dressent un rapport de vérification et de contrôle en fin de mandat à l’attention de
l’assemblée générale sur vérification du président.

Article 25 : VACANCE DE SIEGE DES MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Lorsque le nombre des membres du conseil d’administration est devenu inférieur au minimum statutaire, le Conseil
d’Administration doit, dans le délai de trois mois à compter du jour où se produit la vacance, coopter de nouveaux
membres en vue de compléter son effectif. Les délibérations du conseil d’administration prises durant ce délai
demeurent valables. Ceux-ci sont désignés à titre provisoire, jusqu’à la réunion de la prochaine assemblée générale.
Lorsque le nombre des membres du conseil d’administration est devenu inférieur au minimum légal, les membres
restants doivent convoquer immédiatement une assemblée générale en vue de compléter l'effectif du conseil
d’administration.
Lorsque le conseil d’administration ne procède pas aux nominations requises ou ne convoque pas l'assemblée générale
à cet effet, tout intéressé peut demander, par requête adressée au président de la juridiction compétente, la désignation
d'un mandataire chargé de convoquer l'assemblée générale, à l'effet de procéder aux nominations prévues au présent
article ou de les confirmer.
Article 26 : REMBOURSEMENT DES FRAIS
Les fonctions de président et des autres membres du conseil d’administration et du Conseil de surveillance ne sont pas
rémunérées.

14
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
Toutefois, les membres du conseil d’administration et du conseil de surveillance ont droit au remboursement
des frais de déplacement et des frais occasionnels de missions ou de mandats qui peuvent leur être confiés
par le conseil d’administration dans l’intérêt de la société coopérative. Ces frais doivent être justifiés.

Article 27 : FIN DE MANDAT DES MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DU CONSEIL DE


SURVEILLANCE

Le mandat des membres du conseil d’administration et ceux du conseil de surveillance prend fin par :
- la perte de la qualité de coopérateur ;
- la fin de l'assemblée générale ordinaire ayant statué sur les comptes de l'exercice tenue dans l'année
au cours de laquelle expire leur mandat.
Les membres du conseil d’administration et des autres organes peuvent être révoqués à tout moment par l’assemblée
générale.
La démission ou la révocation d'un membre du conseil d’administration doit être publiée au Registre des Sociétés
Coopératives.
Article 28 : PROCES – VERBAUX
Les délibérations des réunions et des AG sont constatées par des procès-verbaux établis sur un registre
spécial tenu au siège social de la « COOP-CA »
UNION………………………………………………………………………
Les procès-verbaux mentionnent la date, le lieu de ces réunions ou AG et indiquent les noms des membres
présents, représentés ou absents non représentés.
Ils font également état de la présence ou de l'absence des personnes convoquées à la réunion ou AG en vertu
d'une disposition légale et de la présence de toute autre personne ayant assisté à tout ou partie de la réunion.

Les copies ou extraits des procès-verbaux des délibérations des coopérateurs sont valablement certifiées
conformes par le président du conseil d’administration.
Article 29 : Direction générale (art 329 à 333 AU/OHADA)
Article 30 : Commissaire au compte (art 121 AU/OHADA)

TITRE V : DISPOSITIONS FINANCIERES

Article 31 : RESSOURCES
*

Les ressources de la « COOP-CA » UNION ……………………………………………………………. sont constituées par :


- les droits d’adhésion ;
- les parts sociales ;
- les cotisations ;
- la rémunération des services aux membres et usagers
- les produits des sanctions des membres
- les produits des placements financiers ;
- les subventions, les dons et legs,
- et17c
Article 32 : BANQUE

Un compte est ouvert au nom de la « COOP-CA » UNIION………………………………………………………..


dans une institution financière où les fonds sont déposés.

Tout retrait à l’institution financière est subordonné à des signatures co-signées.

17
Compléter par autre provenance de ressources pour la COOP-CA
15
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
Article 33 : CAISSE
La « COOP –CA » UNION ……………………………………………………………………… doit avoir au niveau local une
caisse dont le montant maximum ne doit pas dépasser …………………………………………Fcfa.
Article 34 : ETATS FINANCIERS ANNUELS
La gestion financière et comptable de la coopérative se fait suivant l’Acte Uniforme relatif au droit comptable et
des manuels de procédures de gestion de la coopérative. Les états financiers, les rapports d’activités et les
rapports moraux doivent être systématiquement vérifiés par le conseil de Surveillance avant la tenue de
l’Assemblée Générale.
L’exercice comptable commence du 1er janvier et prend fin le 31 décembre de la même année.
Article 35 : Affection et répartition des résultats
Les produits nets de l’exercice, déduction faite des frais généraux et autres charges de la société y compris
tous amortissements et provisions, constituent les bénéfices nets (excédents nets d’exploitation).
Aliéna 1 : Réserves
Sur ces bénéfices nets diminués, le cas échéant, des pertes antérieures.il est prélevé avant toute autre
affectation :
- Au moins 20 % pour la constitution d’une réserve générale et
- Au moins 20 % pour la constitution d’une réserve destinée pour la formation, l’éducation et la
sensibilisation aux principes coopératifs.
Tant que chacune de ces réserves légales n’atteint pas le montant du capital fixé par les présents statuts, les
prélèvements opérés au titre de chaque réserve ne peuvent être inférieurs à vingt pour cent (20%) des
excédents nets d’exploitation.
Les coopérateurs démissionnaires ou exclus ne peuvent prétendre à aucun droit sur les sommes affectées à
la réserve générale et à la réserve de formation, d’éducation et de sensibilisation. De même, les réserves
facultatives ne peuvent être réparties entre les coopérateurs.
*Aliéna 2  : Ristournes
Lorsqu’il existe des excédents disponibles, l’assemblée générale attribue aux coopérateurs, à proportion des
opérations réalisées avec la société coopérative, ou des services fournies à celle-ci, des excédents nets de
gestion en tant que ristournes.
Aucune somme provenant des activités réalisées avec des tiers ne peut être ristournée.
Une partie des ristournes sont versées dans les trois mois après délibération l’Assemblée Générale en
espèces directement aux membres de droit ou convertie pour augmenter les parts sociales des membres, ou
destinées à l’investissement ou autre financements.

TITRE VI : TRANSFORMATION-FUSION-SCISSION-DISSOLUTION-LIQUIDATION

Article 36 : TRANSFORMATION

La «COOP-CA» UNION ………………………………………………………………..…………..ne peut qu’être transformée


en une société Coopérative Simplifiée (SCOOPS).

La transformation de la COOP-CA» UNION ……………………………………………..….. ne peut être réalisée que si elle


a, au moment où la transformation est envisagée, des capitaux propres d'un montant au moins égal à son capital social
et si elle a établi et fait approuver par les coopérateurs les bilans de ses deux derniers exercices.

La transformation ne peut être faite qu'au vu d'un rapport d'expert choisi par le président du conseil d’administration. Ce
rapport peut être également établi par l’organisation faîtière lorsqu’elle existe.
Toute transformation réalisée en contravention de ces dispositions est nulle.
16
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
Article 37 : FUSION – SCISSION
Lorsque la fusion est réalisée par apport à une société coopérative avec conseil d’administration nouvelle, celle-ci peut
être constituée sans autre apport que celui des sociétés qui fusionnent.

Lorsque la scission est réalisée par apport à des sociétés coopératives avec conseil d’administration nouvelles, celles-ci
peuvent être constituées sans autre apport que celui de la société scindée.

Dans les cas prévus aux deux alinéas précédents, les coopérateurs des sociétés coopératives qui disparaissent peuvent
agir de plein droit en qualité d’initiateurs des sociétés nouvelles

Article 38 : DISSOLUTION

La « COOP-CA » UNION…………………………………………………………………………peut être dissoute pour les


causes communes applicables à toutes les sociétés coopératives (cf articles77 à 179 l’AU/OHADA relatif au droit des
sociétés coopératives).

Article 39 : Liquidation.

La liquidation est décidée au cours d’une Assemblée Générale. Elle peut se faire à l’amiable avec désignation d’un
liquidateur. Au cas contraire, la liquidation judiciaire sera privilégiée.
En cas de liquidation, lorsque la «COOP-CA » UNION…………………………………………………..……… aurait épuisé
ses réserves destinées à éponger ses dettes, elle pourra faire appel à ses membres dans la limite de leurs
responsabilités telles que fixées par les présents statuts.
Au cas où il subsiste un actif net après extinction du passif et remboursement du capital effectivement versé, il est
dévolu à d’autres sociétés coopératives poursuivant le même but. Le solde ne peut en aucun cas être partagé entre les
membres.

Somme toute la liquidation est effectuée conformément aux dispositions des articles 223 à 241 de l’acte uniforme de
l’AU/OHADA relatif au droit des sociétés coopératives.

TITRE VII : DISPOSITIONS GENERALES


Article 40 : CONSTITUTION DE LA SOCIETE

La présente société ne sera définitivement constituée qu’après l’accomplissement des formalités prescrites par la loi.
L’assemblée générale constitutive sera convoquée quinze jours au moins à l’avance par lettre au porteur contre
récépissé ou par lettre recommandée avec avis de réception, portant mention de l’ordre du jour, du lieu, de la date et
l’heure de l’assemblée, adressées à tous les souscripteurs lesquels auront le droit de se faire représenter par des
mandataires coopérateurs ou non.
L’assemblée générale constitutive peut se réunir sans que soit observé le délai de quinze jours précité, si tous les
actionnaires sont présents ou représentés.

Article 41 : MODIFICATION DES STATUTS

Les statuts peuvent être modifiés par l’Assemblée Générale Extraordinaire sur proposition du conseil d’administration ou
des autres organes ou des deux tiers (2/3) des coopérateurs.

Article 42 : REGLEMENT INTERIEUR

Un règlement intérieur établit par le conseil d’administration et approuvé par l’assemblée générale, détermine les
conditions d’application des présents statuts. Il peut être modifié par le conseil d’administration, sauf ratification par la
plus prochaine assemblée générale. Tous les membres sont tenus de s’y soumettre au même titre qu’aux statuts. Il peut

17
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
également être modifié ou amendé sur proposition du conseil d’administration ou de celle des deux tiers (2/3) des
membres de la coopérative.

Article 43 : ENTREE EN VIGUEUR

Les présents statuts entrent en vigueur pour compter de la date de leur adoption.

Fait à ………………, le …………

Ont approuvé et signé, les coopérateurs initiateurs

N° Dénom Nom et OP de Sexe Age Fonctio Adress Contac Signatu


ination Préno proven n e t re
des ms de ance (Domic
Unions l’élu ile)

CONSEIL D’ADMINISTRATION (CA)

CONSEIL DE SURVEILLANCE (CS)

18
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….
19
Statuts « COOP-CA » UNION………………………………………………….