Vous êtes sur la page 1sur 2

Economie et actes économiques

La science économique est la science qui étudie, plus exactement, analyse et schématise,
comment les êtres humains satisfont leurs besoins en aménageant les ressources
rares dont ils disposent, « elle est ainsi la connaissance des activités humaines tendant à
transformer la nature et à échanger les produits ainsi obtenus, en vue de satisfaire les besoins
humains » Jean Fourastié, Pourquoi nous travaillons, « Que sais-je ? »

Ce sont les actes économiques qui constituent le domaine de l'économie qui ils
s'agissent, essentiellement, de la Production, de l'Echange et de la Consommation. Les
actions que ne venons de mentionner ne sont pas, en général, le fait d'individus isolé. La
Consommation à lieu, le plus souvent, au sein d'un petit groupe de personnes : le
Ménage. La Production est réalisée par un groupe plus au moins important, qui peut être
très grand : l'Entreprise. Les unités au sein desquelles se déroulent les opérations de
consommation ou de production, autrement dit les ménages et les entreprises, sont des
agents économiques.
1-La consommation : acte économique des ménages
Le ménage est l'unité économique de consommation. Il en existe de plusieurs sortes. Les
membres d'une famille qui habitent le même appartement et elle apparait bien comme une
unité sous l'angle de la consommation : les ressources dont elle dispose sont utilisées pour
satisfaire les besoins du groupe. Quelquefois, le ménage se réduit à une personne célibataire,
veuf ou veuve, divorcé(e) .Il arrive, en revanche, qui il soit constitué par un ensemble plus
important, ainsi par les membres d'une communauté religieuse ou les étudiants logés dans un
foyer collectif.

La consommation est l'acquisition de biens et de services marchands ou non marchands


pour satisfaire les besoins. Il s'agit de la consommation finale en opposition à la
consommation intermédiaire (liée au processus de production et aux activités
d'entreprise).

Le classement des besoins, par ordre d'importance décroissant, permet de distinguer


ceux relatifs au minimum vital physiologique, puis au minimum vital psychologique, puis
au confort.

Le Minimum vital physiologique est défini par ce qui est absolument nécessaire à la vie
Le Minimum vital psychologique est ce qui est considéré comme nécessaire pour mener une
vie décente, conforme aux habitudes de consommation.
Le confort est défini par les choses dont on peut éventuellement se passer, mais que
l'on s'efforce d'acquérir dés que l'on possède un revenu suffisant.

En réalité toutes les choses que nous consommons sont des créations du travail humain,
même celles que nous jugeons en général les plus « naturelles », comme le blé, les
pommes de terre ou les fruits, parce que la planète sur laquelle nous sommes, satisfait
libéralement et sans travail à un seul de notre besoin essentiel : la respiration.
L'oxygène est le seul produit naturel qui satisfasse entièrement et parfaitement l'un des
besoins de l'homme. Nous travaillons pour transformer la nature naturelle, qui satisfait
mal ou pas du tout les besoins humains.

La division du travail et sa spécialisation implique le groupement des travailleurs en


cellules de production que l'on appelle entreprises. Chaque entreprise produit ainsi, non
pas tous les produits nécessaires au groupe, mais certains seulement, ce qui conduit à
l'échange. Je produis des livres, mais je dois donc les échanger contre d'autres produits.
2-La production : acte économique de l'entreprise
Les entreprises créent des objets matériels : une armoire métallique, une motocyclette, un
jean, du pain. Ce sont les objets matériels qu'on appelle des biens. Elles fournissent aussi des
services : mettre des produits à la disposition du public : Transport …
Les entreprises sont donc les agents économiques dont la fonction principale est de produire
des biens ou des services destinés à la vente. Des biens destinés à la consommation des
ménages, qu'il s'agisse de biens périssables comme les denrées alimentaires, ou de biens
durables comme les appareils électroménagers et les automobiles. Des biens intermédiaires,
aussi, appelés à être transformés dans une autre entreprise. Des biens de production durables
destinés à être utilisés dans d'autres entreprises pour réaliser leur propre production : les
machine de production, les camions…. Outre ces objets matériels, les entreprises produisent
des services.
3-le circuit économique
Les ménages et les entreprises ne sont pas indépendants les uns des autres. Ils ont entre eux
des relations, qui sont la trame essentielle du fonctionnement d'une économie. Dans une
famille, les parents travaillent afin de se procurer les ressources nécessaires pour satisfaire
les besoins des ménages. Ils vendent leur travail à des entreprises, celles –ci leur versent une
rémunération. Comprendre ce processus par un schéma simplifié qui se compose de deux
agents économiques : L'Entreprise et le Ménage.
Schéma 1 : Circuit économique (Entreprise et Ménage)

Il faut noter que le ménage et les entreprises ne sont pas, en effet, les seuls agents
économiques. Ainsi, la monnaie apparait sur le schéma, certains institutions sont chargés de le
gérer (banques). D'autre part, la famille dont les enfants vont au lycée ne paie pas directement
les services d'enseignement : les professeurs sont rémunérés par l'Etat, pour être plus précis,
par l'Education national, qui est une administration publique.
Enfin, il se peut que les vêtements achetés par certains membres de la famille, viennent de
l'extérieur(Singapour) et que certaines entreprises puissent exporter de leurs produits vers
d'autres pays. Nous avons des échanges économiques avec d'autres pays et nous sommes en
relation avec l'extérieur