Vous êtes sur la page 1sur 7

Sciences de l’Ingénieur

Fiche de cours n°9b :


Dimensionnement des
professeur : J-Y Loussouarn guidages en rotation

B Fonctions du produit

B2 Transmettre l'énergie

B21 Les liaisons mécaniques

1 – Guidages en rotation par paliers lisses

Économiques, souvent utilisés, les coussinets sont des


bagues cylindriques, de forme tubulaire, avec ou sans
collerette, interposés entre un arbre et son logement
pour faciliter le mouvement de rotation en limitant
les pertes par frottement.
Construits à partir de matériaux présentant de bonnes
qualités frottantes (bronze, étain, plomb, graphite,
Téflon, PTFE, polyamide), ils peuvent être utilisés à
sec ou avec lubrification.

1-1 les principales familles

Les coussinets autolubrifiants

Ils sont fabriqués à partir de métal fritté à


base de bronze, poreux (porosités entre 15 et
35% en volume), avec incorporation de
lubrifiant (huile, graphite...) dans les
porosités. Dans le cas de l'huile, la structure,
comparable à une éponge, restitue l'huile en
fonctionnement et l'absorbe à l'arrêt.

Fiche de cours n°9b : Dimensionnement des guidages en rotation page 1


Les coussinets composites type "glacier"
Ils peuvent fonctionner à sec
ou avec un léger graissage au
montage sous des vitesses
périphériques inférieures à 3
m/s. Ils sont constitués de 3
couches différentes. La base
est une tôle d'acier roulée
recouverte d'une couche de
bronze fritté. La surface
frottante peut être en résine
acétal ou en PTFE avec
addition d'un lubrifiant solide:
plomb, graphite, bisulfure de
molybdène MoS2...

Fiche de cours n°9b : Dimensionnement des guidages en rotation page 2


Les coussinets polymères (Nylon, PTFE, acétal...)
Surtout utilisés lorsqu'il est nécessaire d'avoir une grande résistance chimique (acides, bases...).
Inconvénients: le fluage sous charge et un faible coefficient de conductivité thermique empêchant une
bonne évacuation des calories.

1-2 Le montage des coussinets

1–3 Évaluation des pertes par frottement


Considérons l'arbre 2, de rayon R.
Il est soumis aux actions mécaniques
extérieures suivantes:

Cm: Couple moteur minimum


entrainant la rotation de 2/1. (N.m)
F: Effort radial sur l'arbre 2.(N)
F1/2: action mécanique du palier 1 sur
l'arbre 2 (N) qui se décompose en une
composante normale au contact (N) et
une composante tangentielle (T).

Pendant la rotation en régime


permanent (vitesse constante et
glissement de 2/1) il y a équilibre des
moments et des résultantes.

Fiche de cours n°9b : Dimensionnement des guidages en rotation page 3


On peut alors déterminer la puissance perdue par frottement:

P = Cf x W

avec P: puissance exprimée en Watt (W)


Cf : couple de frottements (N.m)
W : vitesse angulaire (en rad/s)

cette puissance correspond à l'énergie qu'il faut évacuer pour chaque unité de temps sous forme de
chaleur. La chaleur s'évacue:
 par le bâti : Surface d'échange importante, faible élévation de la température.
 par l'arbre: Surface d'échange limitée, élévation de la température.
Cette élévation de la température modifie:
 les jeux de fonctionnement (risque de grippage pour jeu initial insuffisant).
 les qualités du lubrifiant.
 les caractéristiques physiques des matériaux.
Dans tous les cas le jeu initial installé au montage doit être supérieur à la réduction due à la dilatation.

1-4 Dimensionnement des coussinets (en régime non hydrodynamique)


La procédure de calcul varie sensiblement d'une famille à l'autre et d'un fabricant à l'autre. Pour des choix
précis utiliser les documents constructeurs. Cependant ces calculs (durée de vie, longueur du coussinet...)
font régulièrement intervenir les notions de pression diamétrale P et de produit PV.

Facteur PV
Ce facteur est déterminant dans le dimensionnement du coussinet. Sa valeur permet de mesurer la
capacité du matériau à supporter l'énergie engendrée par le frottement. En cas de dépassement, la
température du palier augmente et la destruction est rapide.

PV = Pression diamétrale (N/mm2) X Vitesse tangentielle (m/s)

Fiche de cours n°9b : Dimensionnement des guidages en rotation page 4


2 – Guidages en rotation par roulements

2-1 Mécanisme de l'écaillage de fatigue

En fonctionnement normal sous charge, les surfaces actives d'un


roulement sont soumises à des contraintes alternées très élevées
dues aux passages successifs des corps roulants sur les chemins.
Elles finissent par créer, à plus ou moins long terme, des
fissurations par fatigue de la matière.
Le chemin de roulement se trouve alors endommagé, le roulement
perd rapidement ses propriétés initiales, et n'est donc plus en
mesure d'assurer son service.
Ce phénomène est aléatoire: la durée de vie n'est pas une donnée
de précision, mais une notion statistique.

la charge P appliquée sur un roulement a une


influence sur la durée de vie en million de tours.

On appelle "C ", CAPACITE DE CHARGE


DYNAMIQUE d'un roulement, la charge sous
laquelle au moins 90 % des roulements
atteignent une durée de vie de 106 révolutions.

Fiche de cours n°9b : Dimensionnement des guidages en rotation page 5


2-2 Capacité de charge statique d'un roulement

Dans le cas d'une durée de vie en tours très faible


(vitesse de rotation très lente ou roulement soumis
seulement à des oscillations)
On est amené à limiter la charge P que peut supporter
dynamiquement un roulement, par une valeur Po,
fonction de la géométrie interne du roulement et de la
qualité de guidage que l'on veut assurer.

On appelle CAPACITE DE CHARGE STATIQUE et on note Co, la charge qui, appliquée sur un
roulement, provoque aux points de contacts de l'élément roulant le plus chargé, une déformation
permanente dont la dimension est égale à 1/10000 e du diamètre de l'élément roulant.

Détermination de la charge statique maximale PO admise par un roulement de capacité de


charge statique C0.

On utilise l'équation: Po = Fs.Co


avec Fs coefficient de charge statique qui tient compte de la déformation locale admise en fonction de la
précision de guidage et de la douceur de fonctionnement exigées.
 pour des exigences normales on choisira Fs voisin ou égal à 1.
 pour une grande précision Po doit être diminué, Fs peut être ramené à 0.8 , 0.6 voire 0.4.
 pour un fonctionnement quelconque Fs peut être supérieur à 1, et peut prendre des valeurs de 1,2
jusqu'à 2.
Remarques:
 Dans le cas d'un montage dans un logement a paroi mince, (risque de de formation globale de la
bague extérieure ) il faut diminuer la valeur de Fs.
 les butées à rotule sur rouleaux exigent pour un fonctionnement correct, une valeur de Fs<0,5

Fiche de cours n°9b : Dimensionnement des guidages en rotation page 6


2 – Analyse de la simulation de la suspension arrière du VTT

Données:
Effort appliqué sur l'essieu arrière : 1500 N
Raideur du ressort k = 138 N/mm
Longueur à vide du ressort L0 = 98 mm

Dimensions des roulements : 6 x 19 x 6 mm


Effort radial : 2911 N
La capacité de charge statique Co correspondant à ce roulement est égale à 105
daN, nous prendrons 1 comme valeur de Fs.
La charge statique maximale P0 admise par roulement est donc égale à 105 daN, or la
charge que reçoit les deux roulements vaut 291,1 daN soit 146 daN par roulement.
Ce roulement est donc sous dimensionné pour une exigence normale.

Diamètre de l'alésage: 8 mm
Longueur du coussinet: 20 mm
Effort radial : 4520 N

pression diamétrale :
P = F / ( D x L)
= 4520 / ( 8 x 20 )
= 28,3 MPa

Pour un coussinet en bronze-étain, la pression admissible en fonctionnement doit être


comprise entre 7 et 35 Mpa.
Le coussinet du pivot est donc correctement dimensionné.

Fiche de cours n°9b : Dimensionnement des guidages en rotation page 7