Vous êtes sur la page 1sur 24

Guide pratique

d’utilisation de la
Grammaire pédagogique
du français d’aujourd’hui

Jacqueline Fortin

avec la collaboration de
Suzanne-G. Chartrand
Guide pratique
d’utilisation de la
Grammaire pédagogique
du français d’aujourd’hui

Supervision du projet
Monique Daigle

Révision linguistique
Monique Daigle

Correction d’épreuves
Marielle Chicoine

Conception graphique
et infographie
Josée Brunelle

Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada


par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de
l’édition pour nos activités d’édition.

© Les publications Graficor ( 1989 ) inc., 1999


Tous droits réservés
ISBN 2 - 89242 - 761 - 4
Imprimé au Canada 1 2 3 4 5 6 7 8 - 5 4 3 2 1 0 9
Table des matières

De 1980 à 1995 ................................................ 4 8 LA PONCTUATION ..................................... 12

1 EXPLORATION DE LA GRAMMAIRE ........ 5 9 LE LEXIQUE................................................. 13

1.1 Exploration de la TABLE DES MATIÈRES ... 5 9.1 Initiation au lexique .......................... 13

1.2 Exploration de l’INDEX ....................... 6 9.2 Approfondissement des


connaissances ..................................... 13
1.3 Exploration de la page SYMBOLES,
ABRÉVIATIONS ET SIGNES .......................... 6 9.3 Activités d’enrichissement ................ 13

9.4 Les figures de style ............................. 14


2 AVANT D’ABORDER UNE NOTION
NOUVELLE OU UNE NOTION À
10 UTILISATION DU DICTIONNAIRE............ 14
APPROFONDIR ............................................ 6

2.1 Objectivation des connaissances ...... 6 11 AMÉLIORER SES COMPÉTENCES EN


LECTURE ET EN ÉCRITURE....................... 15
2.2 Activités d’observation ...................... 7

2.3 Activités d’intégration ....................... 7 12 GRAMMAIRE DU TEXTE ............................ 15

12.1 Reprise de l’information.................... 15


3 ÉVALUATION FORMATIVE EN COURS
D’APPRENTISSAGE ..................................... 7 12.2 Principaux organisateurs textuels et
leur valeur ........................................... 16
4 ERREURS FRÉQUENTES.............................. 8
12.3 Séquences textuelles........................... 16
4.1 Emploi fautif du pronom relatif ...... 8

4.2 Faute d’accord dans un GN ............... 9 Programme du Ministère : en bref ................... 17


4.3 Erreur dans l’emploi de la virgule.... 9 PREMIÈRE SECONDAIRE ............................................ 17

DEUXIÈME SECONDAIRE ........................................... 18


5 CONSTRUCTION ET CORRECTION DES
STRUCTURES DE PHRASES........................ 9 TROISIÈME SECONDAIRE ........................................... 20
5.1 La subordonnée relative .................... 9 QUATRIÈME SECONDAIRE ......................................... 21
5.2 Transformation de phrases ............... 10 CINQUIÈME SECONDAIRE ......................................... 23

6 CORRECTION DE L’ORTHOGRAPHE
GRAMMATICALE ........................................ 10

7 APPRENTISSAGE DE LA CONJUGAISON.. 11

7.1 Distinction des deux types de


conjugaison ( les verbes en -er et
les autres ) ............................................ 11

7.2 Classement des formes verbales ....... 11

7.3 Terminaisons des verbes.................... 12

7.4 Conjugaison ........................................ 12

© Les publications Graficor, 1999 3


De 1980 à 1995

Parmi les modifications importantes apportées au programme de français du


secondaire de 1995 par rapport à celui de 1980, on peut certainement mention-
ner une structure plus précise des contenus d’apprentissage. Ainsi, les objectifs
de chaque année du secondaire sont clairement identifiés et abordés avec les
élèves de façon progressive. Le transfert du savoir en savoir - faire sera fait par un
travail à effectuer sur le plan de la grammaire de la phrase et du texte, du lexi-
que, de l’orthographe d’usage et de l’orthographe grammaticale.

On enseigne la grammaire de la phrase et du texte en partant des groupes consti-


tutifs de la phrase, des subordonnées et de la phrase elle - même. On fait voir
également les liens dans et entre les phrases. Ces éléments combinés contri-
bueront à assurer la cohérence textuelle.

L’élève dispose de deux outils syntaxiques importants : la phrase de base et les


manipulations syntaxiques. À partir de ceux - ci, l’élève apprendra à construire des
phrases correctes. La maîtrise de la syntaxe est essentielle à la maîtrise de l’ortho-
graphe grammaticale.

On parle beaucoup de métalangage. Dans le programme de français de 1995,


dans la partie TERMINOLOGIE À EMPLOYER AVEC LES ÉLÈVES, on remarque
qu’il y a peu de termes nouveaux, une quinzaine tout au plus. C’est plutôt dans
l’approche de l’enseignement de la grammaire qu’il y a un renouveau. En effet,
on enseigne la syntaxe pour aider l’élève à bien construire ses phrases, à maîtri-
ser les règles d’accord et à assurer la cohérence de ses textes.

L’utilisation systématique de la Grammaire pédagogique du français d’aujourd’hui


vous aidera à assister vos élèves dans l’apprentissage de la langue. Dans les pages
qui suivent, vous trouverez plusieurs activités à faire avec vos élèves, selon vos
besoins.

4 © Les publications Graficor, 1999


1 EXPLORATION DE LA GRAMMAIRE

1.1 Exploration de la TABLE DES MATIÈRES

Dès le début de l’année, faire deux ou trois activités de 10 minutes chacune.

1. À la page V de la GPFA, faire observer aux élèves les cinq parties de la grammaire, leur en expliquer la
signification et leur faire remarquer les différentes couleurs, reprises ensuite sur la tranche, dans les
trames, les éléments surlignés et les pastilles pour faciliter le repérage de chaque partie.

Voici un court aperçu du contenu de chacune des cinq parties :

La communication orale et écrite : cette partie définit la langue comme un système bien organisé et en
décrit les composantes. On distingue la langue orale et la langue écrite. Cette grammaire s’attache
surtout à décrire la langue écrite. On présente, dans cette partie, la correspondance entre les principaux
phonèmes ( sons ) et graphèmes ( lettres ) de la langue française.

La grammaire du texte : cette partie regroupe l’ensemble des principes qui assurent la cohérence d’un
texte. Ces phénomènes se décrivent et s’expliquent à partir de leur fonctionnement dans un texte : la
répétition, la reprise, les marques graphiques, les organisateurs textuels, le point de vue, les structures
de texte, etc.

La grammaire de la phrase : cette partie est la plus imposante de la grammaire. On y présente les ou-
tils d’analyse, les différentes classes de mots, les différentes sortes de groupes, les fonctions, les phrases
et le système des accords.

La ponctuation : cette partie porte sur les fonctions syntaxique et sémantique de la ponctuation, la
ponctuation de la phrase, la ponctuation du texte et la ponctuation du mot.

Le lexique : comme le lexique joue un rôle à tous les niveaux du fonctionnement de la langue ( com-
binaisons de mots, syntaxe, etc. ), cette partie rassemble tous les éléments utiles à une bonne maîtrise
du lexique : l’origine de la langue, la variation géographique et sociale, les procédés de formation des
mots, le sens des mots, les relations de sens et les combinaisons de mots.

2. Pour que les élèves comprennent bien le fonctionnement de la grammaire, il serait intéressant de faire
le regroupement de certains chapitres dans la TABLE DES MATIÈRES :

• LA GRAMMAIRE DE LA PHRASE : Les outils d’analyse [ 9 ]


La phrase [ 10, 11, 12 ]
Les fonctions syntaxiques [ 13 ]
Les classes et les groupes [ 14 à 22 ]
La jonction de phrases, de groupes et de phrases subordonnées [ 23 ]
Les subordonnées [ 24, 25, 26 ]
Le système des accords [ 27 ]

• LA PONCTUATION : La ponctuation [ 28 ]

• LE LEXIQUE : L’histoire de la langue [ 29, 30, 31 ]


La formation des mots [ 32, 33, 34, 35 ]
Les familles de mots [ 36 ]
Le sens des mots [ 37 ]
Les figures de style [ 38 ]
Les relations entre les mots [ 39, 40 ]

© Les publications Graficor, 1999 5


1.2 Exploration de l’INDEX

Dès le début de l’année, faire deux ou trois activités de 10 minutes chacune.

1. Expliquer d’abord la légende à la page 388 : les chiffres en gras renvoient à une définition, les termes
en italique présentent une difficulté, la couleur magenta représente les règles d’orthographe grammati-
cale, les renvoient aux rubriques Attention ! ( qui relèvent surtout les erreurs fréquentes ) et l’abrévia-
tion REM. renvoie aux rubriques Remarque.

2. Demander aux élèves de chercher une ou deux notions dans la grammaire à partir de l’INDEX.

1.3 Exploration de la page SYMBOLES, ABRÉVIATIONS ET SIGNES

Dès le début de l’année, faire deux activités de 10 minutes chacune.

1. À la page XVI, faire la distinction entre les symboles et les abréviations :

• les symboles n’ont pas de point, comme en chimie, ils prennent une majuscule et ils regroupent les
termes utilisés pour les classes de mots, les groupes et les phrases ;

• les abréviations se terminent par un point.

2. Les signes conventionnels ( à la page XVII ) sont utilisés pour la syntaxe ( /, →, ø, ˘, * ), pour le lexi-
que ( =, ≠, <, >, °, in-, -tion ) et pour les différentes rubriques ( REM., , ). On y trouve également les
renvois à un chapitre, entre crochets et sur fond gris [XX] , ainsi que les trames de couleur servant à iden-
tifier les constituants de P. Les élèves devraient également bien reconnaître les différents pictogrammes,
car ils représentent les manipulations syntaxiques, outils indispensables à l’analyse.

2 AVANT D’ABORDER UNE NOTION NOUVELLE OU UNE NOTION À APPROFONDIR


( apprentissage systématique dans le programme )

Tous les chapitres portant sur une classe de mots et sur le groupe syntaxique correspondant sont construits
de la même façon. Il en est de même pour les chapitres portant sur les subordonnées. Plusieurs activités
peuvent être faites à l’intérieur de chacun de ces chapitres ; elles vous sont présentées sous cette rubrique
et à la rubrique suivante, ÉVALUATION FORMATIVE EN COURS D’APPRENTISSAGE.

À titre de modèle, nous utiliserons le chapitre 22, L’adverbe et le groupe adverbial, à la page 220. Les chapitres
14 à 22 pourront être traités de la même façon.

Vos choix se feront selon vos besoins, selon les connaissances que les élèves ont de la notion et selon leur
niveau scolaire. Il est à noter que, dans la GPFA, les rubriques DE PLUS, dans les chapitres de 1er niveau,
s’adressent aux élèves de troisième, quatrième et cinquième secondaire.

2.1 Objectivation des connaissances

Demander aux élèves de faire part de leurs connaissances spontanément sur la notion à l’étude, par exemple
l’adverbe, sans faire de discrimination entre ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas.

6 © Les publications Graficor, 1999


2.2 Activités d’observation

Faire lire aux élèves le texte d’observation à la page 220 et leur demander de dire pourquoi les mots
surlignés sont des adverbes.

2.3 Activités d’intégration

Toujours à partir du texte d’observation de la page 220, les élèves pourront analyser les adverbes surlignés
( sur les plans sémantique, morphologique et syntaxique ). Pour cela, il leur faudra consulter les pages 221,
222 et 223, où se trouvent les explications.

Par exemple, les élèves pourront dire de l’adverbe autrefois qu’il exprime le temps, qu’il est invariable, que
c’est un adverbe simple et que sa fonction syntaxique est d’être modificateur de l’adjectif.

Pour approfondir, on peut reprendre l’activité à partir de textes du matériel de base.

3 ÉVALUATION FORMATIVE EN COURS D’APPRENTISSAGE

Les activités proposées ici peuvent également être l’objet d’exercices en classe ou à la maison.
( Ces activités se font toujours à partir du chapitre modèle 22 portant sur l’adverbe et le groupe adverbial,
à la page 220. )

1. Demander aux élèves d’écrire un court texte ( descriptif, narratif, explicatif ou argumentatif, selon ce
que vous travaillez ), et leur donner des consignes parmi les suivantes :

• le texte devra contenir un certain nombre d’adverbes exprimant différentes valeurs sémantiques et
exerçant diverses fonctions ;

• utiliser certains adverbes selon leur rôle textuel, c’est - à - dire celui d’organisateur textuel ou celui de
substitut servant à la reprise d’information.

Les exigences devront naturellement être en rapport avec les difficultés reliées aux apprentissages de
chacune des classes du secondaire.

Par exemple, le texte descriptif, d’une dizaine de lignes, devra contenir cinq ou six adverbes exprimant au moins
trois valeurs différentes et exerçant des fonctions différentes.

2. À partir du tableau des pages 224 et 225, les élèves pourront construire quatre ou cinq exemples pour
chacun des éléments du tableau. Ce travail peut s’échelonner sur plusieurs jours et se répéter au cours
de l’année.

© Les publications Graficor, 1999 7


3. Dans un texte choisi dans le matériel de base, quand la notion à l’étude le permet, demander aux élèves
de relever tous les mots ( ici, des adverbes ) qui ont un rôle textuel : par exemple, trouver les adverbes
qui exercent un rôle de reprise ou d’organisateur textuel. Les élèves pourront consulter l’INDEX et y trou-
ver des références dans Reprise de l’information, par un GAdv, aux pages 33 et 226, et dans
Organisateur textuel, aux pages 51 et 226.

Cette activité permet à la fois de chercher dans la grammaire, d’apprendre à l’apprivoiser, à s’y repérer
facilement et à faire des liens ( ici, entre adverbe et reprise et entre adverbe et organisateur textuel ). Dans
cette recherche, l’élève trouvera une liste des principaux organisateurs textuels à la page 51.

Voici un texte dans lequel on trouve un organisateur textuel et une reprise par un GAdv :

Le vieil Angus a été surpris à sa sortie du métro, à la station Atwater… en pantoufles. On l’a ensuite vu se diriger
vers la Place Alexis Nihon et traverser en sifflotant le long corridor qui mène au Westmount Square. Rendu là, il
a pris l’ascenseur jusqu’au onzième étage où il habite avec son chien Nabuchodonosor qu’il surnomme, pour des
raisons pratiques, Nabu […].
Raymonde Lamothe, À propos du métro, LaSalle, Hurtubise HMH, 1993, p. 60.

Dans cet extrait, l’adverbe ensuite est un organisateur textuel et l’adverbe là est une reprise du GPrép [ au
Westmount Square ].

4. Tous les chapitres portant sur une classe de mots ou sur le groupe correspondant [ chapitres 14 et 16
à 22 ] comportent un résumé, que l’on retrouve d’ailleurs dans la brochure Résumés et tableaux synthèse.
À l’aide des énoncés qui résument la notion, les élèves pourront bâtir une dizaine d’exemples pour
chaque énoncé. Cette activité est intéressante quand il s’agit, par exemple, de réactiver une notion. Elle
l’est aussi pour s’assurer de la maîtrise d’une notion.

4 ERREURS FRÉQUENTES

Pour aider les élèves à utiliser efficacement l’INDEX, voici quelques exemples d’erreurs fréquentes dans leurs
textes et la façon de les corriger. L’élève doit d’abord déterminer le type de la faute commise, puis trouver
comment résoudre son problème à l’aide de l’INDEX.

Activités d’une dizaine de minutes à faire une ou deux fois par semaine.

4.1 Emploi fautif du pronom relatif

˘ Le film que je te parle n’est plus à l’affiche.

Ici, le pronom relatif est mal choisi. Comme cette erreur est fréquente, on peut guider les élèves en leur
rappelant que, dans l’INDEX, les termes en italique signalent ces difficultés. Ainsi, les élèves trouveront à
que / dont ou à dont / que une entrée qui les renverra aux pages 244 - 245 (Le choix du pronom relatif).

8 © Les publications Graficor, 1999


4.2 Faute d’accord dans un GN

˘ Un couple de canards sauvage niche dans l’étang.

Les élèves devront reconnaître ici une faute d’orthographe grammaticale. Un premier indice dans l’INDEX :
la couleur magenta indique ces règles d’orthographe. L’adjectif fait partie d’un GN. Les élèves devront
donc chercher Accords, dans le GN ou de l’adjectif, ce qui les mènera aux pages 265 à 267. À la page 265,
sous Les principales règles d’accord, se lit la mention L’accord de l’adjectif dans le GN : les élèves y
trouveront alors la marche à suivre pour faire le bon accord. Les inviter également à consulter le Tableau
synthèse présentant les règles générales d’accord aux pages 273 et 274 de la GPFA, ou aux pages 16 et 17
du document Résumés et tableaux synthèse.

4.3 Erreur dans l’emploi de la virgule

• Après le GN sujet de P : ˘ Les élèves, se rendent à leur cours.


• Entre le verbe et ses compléments : ˘ Les élèves se rendent, à leur cours.

Puisqu’il s’agit d’une faute de ponctuation, plus précisément d’une faute dans l’utilisation de la virgule, les
élèves regarderont sous Ponctuation, virgule, ce qui les conduira principalement aux pages 280 à 283.
Cette erreur est fréquente, il serait donc pertinent d’aller voir d’abord les . De fait, dès la page 281,
un explique ces deux erreurs.

5 CONSTRUCTION ET CORRECTION DES STRUCTURES DE PHRASES

5.1 La subordonnée relative

La maîtrise du choix du pronom relatif se fait de façon progressive dans le programme de 1995. À partir
de manipulations syntaxiques, les élèves de première secondaire devront observer et vérifier la relation
entre le choix du pronom relatif qui, que et le groupe du nom ( sujet, complément direct ) qu’il remplace. Les
élèves de deuxième secondaire devront, toujours à partir de manipulations, observer et vérifier la relation
entre le choix du pronom relatif où et le groupe qu’il remplace ; celui - ci désigne un lieu ou un temps.
Il leur faudra également faire la relation entre le choix du pronom relatif dont, lequel, avec qui, à quoi,
duquel… et le groupe prépositionnel qu’il remplace. De plus, les élèves devront pouvoir observer et
vérifier la variation du pronom relatif selon le caractère humain ou non de l’antécédent. En troisième
secondaire, on revoit en apprentissage systématique les notions de deuxième et, en quatrième, on
approfondit.

Activité à faire régulièrement tout au long de l’année.

À partir du tableau des pages 244 et 245 de la GPFA, ou du même tableau reproduit aux pages 14 et 15 de
la brochure Résumés et tableaux synthèse, demander aux élèves de construire plusieurs phrases en s’inspi-
rant des exemples qui y sont donnés. Le même exercice pourra être fait avec les subordonnées relatives
contenues dans les productions écrites des élèves, pour en vérifier la pertinence, ou encore avec les phrases
des textes de leur matériel de base. Il est important de respecter la progression définie dans le programme
pour faciliter la maîtrise du choix de chacun des pronoms relatifs.
© Les publications Graficor, 1999 9
5.2 Transformation de phrases

1. La notion de MODÈLE DE BASE est essentielle pour effectuer l’activité suivante ( voir GPFA, p. 64 et 65 ).
Les élèves doivent se référer à ce modèle abstrait pour vérifier la construction de leurs phrases. Cette
activité permettra de travailler tous les types et toutes les formes de phrases. À partir des exemples
fournis aux pages 82 à 98, demander aux élèves de reproduire le même schéma avec deux ou trois
exemples différents.

2. Au moment de la révision de leurs textes, les élèves pourront procéder de la même façon :

1° – ramener leurs phrases au MODÈLE DE BASE ;

2° – vérifier dans la grammaire si le procédé de transformation utilisé est le bon.

6 CORRECTION DE L’ORTHOGRAPHE GRAMMATICALE

Pour en arriver à améliorer la qualité de l’orthographe grammaticale dans leurs productions écrites, les
élèves devront utiliser la même méthode, efficace, rigoureuse, de la première à la cinquième secondaire.
Aux pages 273 et 274 de la GPFA, un tableau synthèse illustre cette méthode au moyen des trois grands
systèmes d’accord. On peut retrouver le même tableau synthèse dans la brochure Résumés et tableaux syn-
thèse aux pages 16 et 17. Les termes DONNEUR et RECEVEUR sont très importants, car ils indiquent d’où part
la flèche (DONNEUR) et où elle aboutit (RECEVEUR).

Voici un texte écrit par un élève. Nous vous proposons la démarche suivante qui vise à vérifier l’accord des
mots variables.

1. Vérifier le sens et choix des mots de chaque phrase d’un texte.

2. Identifier les constituants de chaque phrase par des couleurs ( analyse syntaxique ).

3. Appliquer l’approche D/R en tenant compte des difficultés de l’élève et des objectifs grammaticaux pour-
suivis. [ Cette procédure n’est pas à appliquer de façon systématique chaque fois que l’élève produit un texte ; elle peut
porter sur une difficulté en particulier, sur une portion du texte ou encore sur tout ce qui est en jaune par exemple, etc.}

• identifier les donneurs et inscrire D au - dessus de chacun d’eux ( peu importe qu’il ait ou non un R ) ;

• indiquer les trois traits grammaticaux à la droite de D de la manière la plus concise possible ( l’élève
a peu d’espace pour le faire sur sa copie ) ;

• pour chaque donneur repérer le/les receveurs potentiels et inscrire la lettre R sous chaque receveur ;

• relier chaque receveur à son donneur par une flèche qui va du D au R et indiquer les deux traits gram-
maticaux reçus du donneur à la droite de R ;

• vérifier si le receveur a les traits grammaticaux du donneur ;

• faire les corrections orthographiques qui s’imposent, s’il y a lieu ;

• porter attention aux mots qui sont des receveurs potentiels et qui n’ont pas de donneur.
Exemple : le participe passé employé avec avoir dont le complément direct est placé après le verbe
( elle avait aperçue une vieille dame ) ou le participe passé qui n’a pas de complément direct.

10 © Les publications Graficor, 1999


Près de la montagne se trouvait un lac, une forêt et d’étranges ami nocturnes. Le lac était situé juste derrière la
maison. À certain endroits, l’eau était recouvert de beau nénuphars où les grenouilles nous guettait avec leur
grands yeux. Chaque jour, une heure était consacré à la baignade. À la tombée de la nuit, la forêt semblait
habité par d’étranges personnage. Le jour, ils étaient caché, mais le soir ils sortaient pour nous faire peur. Un
jour, Monique était parvenu à un gros chêne, à deux cents mètre de l’orée du bois. Près d’un tas de roche
camouflé [ cas plus difficile, mais qu’il faut traiter ] par un bosquet d’arbustres, elle avait aperçue une vieille dame
qu’elle avait déjà rencontré au village. On ne pouvait la reconnaître tellement elle avait rajeunie. « Quelle [ cas
plus difficile à traiter, mais erreur fréquente ] est le secret de votre jeunesse ? » lui avait demandé Monique. « Je
prend des herbes que je ramasses à la tombée du jour et je les avalent [ erreur très fréquente chez les élèves}
après les avoir fait bouillir dans de l’eau de pluie. »

D3fs D3ms D3fs D3mp D3ms

Près de la montagne se trouvaient un lac, une forêt et d’étranges amis nocturnes. Le lac était situé juste derrière
Rfs R3p Rms Rfs Rmp Rmp Rmp Rms R3s Rms
D3fs D3mp D3fs D3mp D3fp

D1mp
la maison. À certains endroits, l’eau était recouverte de beaux nénuphars où les grenouilles nous guettaient
Rfs Rmp Rfs R3s Rfs Rmp Rfp R3p
D3mp D3ms D3fs D3fs D3fs D3fs D3fs

avec leurs grands yeux. Chaque jour, une heure était consacrée à la baignade. À la tombée de la nuit, la forêt
Rmp Rmp Rms Rfs R3s Rfs Rfs Rfs Rfs Rfs
D3mp D3ms D3mp D3ms D3mp

D1mp
semblait habitée par d’étranges personnages. Le jour, ils étaient cachés, mais le soir ils sortaient pour nous faire
R3s Rfs Rmp Rmp Rms R3p Rmp Rms R3p
D3ms D3fs D3ms D3ms D3fs D3ms D3ms

peur. Un jour, Monique était parvenue à un gros chêne, à deux cents mètres de l’orée du bois. Près d’un tas de
Rms R3s Rfs Rms Rms Rmp Rfs Rms Rms Rfp
D3ms D3mp D3fs D3fs D3fs D3fs

roches camouflé par un bosquet d’arbustres, elle avait aperçu une vieille dame qu’elle avait déjà rencontrée au
Rms Rms Rmp R3s PasR Rfs Rfs R3s Rfs Rms
D3ms D3ms D3fs D3ms D3fs

D3fs D3fs
village. On ne pouvait la reconnaître tellement elle avait rajeuni. « Quel est le secret de votre jeunesse ? » lui
R3s R3s PasR Rms Rms Rfs
D3fs D1fs D3fp D1fs D3fs D3ms D1fs

D3fp D3fp
avait demandé Monique. « Je prends des herbes que je ramasse à la tombée du jour et je les avale après les
R3s PasR R1s Rfp R1s Rfs Rms R1s
D3fs D3fs

avoir fait bouillir dans de l’eau de pluie. »


Rfs

© Les publications Graficor, 1999 11


7 APPRENTISSAGE DE LA CONJUGAISON

7.1 Distinction des deux types de conjugaison ( les verbes en - er et les autres )

Activités à faire une ou deux fois par semaine, pendant environ 15 minutes, avec les élèves de première et de
deuxième secondaire.

1. À la page 202 de la GPFA, au point 2.6, faire observer les quatre caractéristiques de la première conju-
gaison ( elle réunit les verbes dont l’infinitif se termine par - er ). Ces verbes sont tous rigoureusement
pareils. Les élèves pourront vérifier cette grande régularité sur des dizaines de verbes dans un diction-
naire de conjugaison.

2. Toujours à la page 202, au point 2.6, faire observer aux élèves les trois caractéristiques de la deuxième
conjugaison ( tous les autres verbes ) et leur faire relever des dizaines de ces verbes dans un dictionnaire
de conjugaison.

3. Dans le dictionnaire de conjugaison, faire observer l’irrégularité des huit verbes mentionnés à la page
203, à la rubrique .

7.2 Classement des formes verbales

Le tableau de la page 197 indique le classement des formes verbales. Il est important pour les élèves de
maîtriser la correspondance entre un temps simple et son temps composé dès le début de la première
secondaire. Il faut donc faire observer la formation des temps composés à partir des temps simples et la
grande régularité de cette règle.

Activité à faire de façon régulière, selon les exigences du programme pour chaque année du secondaire.

7.3 Terminaisons des verbes

Le tableau « Les terminaisons écrites du verbe » donné aux pages 199 à 201 illustre les terminaisons écrites
de tous les verbes de la conjugaison. Demander aux élèves de trouver des exemples, soit une dizaine de
verbes pour toutes les séries de terminaisons. Les élèves se construiront ainsi des tableaux de conjugaison
à partir de leurs observations, tableaux dont il leur faudra vérifier l’exactitude dans un ouvrage de
référence. Les élèves remarqueront, du même coup, la régularité des terminaisons et l’irrégularité des
radicaux. Il n’est pas exclu de faire apprendre ce tableau de terminaisons…

Cette activité peut servir d’exercice ou d’évaluation formative.

7.4 Conjugaison

Donner aux élèves une liste de verbes et, à l’aide du tableau des pages 199 à 201, leur demander de les con-
juguer à tous les modes et à tous les temps. Les élèves devront observer les variations de radicaux et pour-
ront les inclure dans un tableau semblable à celui de la page 198 de la GPFA. Ces conjugaisons serviront
également à enrichir le « dictionnaire personnel » de conjugaison de l’élève ( voir 7.3 ).

N. B. Vous trouverez la liste des verbes à l’étude pour chaque année du secondaire dans la partie
« Orthographe grammaticale et conjugaison » du programme ministériel, aux pages 153 et 154.

12 © Les publications Graficor, 1999


8 LA PONCTUATION

S’assurer d’abord que les élèves comprennent bien les fonctions sémantique et syntaxique de la ponctua-
tion. Les activités proposées contribueront à assurer la maîtrise du point et des principales utilisations de
la virgule en première secondaire, de tous les emplois de la virgule en deuxième secondaire, de tous les
emplois de la virgule et des deux points en troisième secondaire, du point - virgule et des autres signes en
quatrième et en cinquième secondaire.

1. L’emploi de chaque signe de ponctuation est clairement expliqué et exemplifié dans le chapitre 28, La
ponctuation : fonctions et signes. Cela peut donc servir de point de départ ou de rappel pour l’enseigne-
ment de chacun de ces signes. On peut ensuite demander aux élèves de fournir d’autres exemples pour
les aider à maîtriser l’utilisation des signes de ponctuation.

2. Ce chapitre contient plusieurs qui signalent des erreurs fréquentes ou des remarques pertinentes.
Les élèves devraient consulter de façon systématique les rubriques correspondantes.

3. Un Tableau synthèse est proposé à la fin de ce chapitre, aux pages 287 et 288, ainsi qu’aux pages 18
et 19 de la brochure Résumés et tableaux synthèse. Les élèves pourront écrire plusieurs exemples pour
chaque signe.

9 LE LEXIQUE

Activité à faire une fois par semaine, 10 minutes, pour chaque année du secondaire.

9.1 Initiation au lexique

Lire des passages avec les élèves, les commenter. Cette partie est une mine de renseignements sur les
origines de la langue, la formation des mots, le sens des mots et les relations qu’ils entretiennent entre eux.
Il y a matière à nourrir plusieurs esprits curieux.

9.2 Approfondissement des connaissances

Cette partie comprend de nombreux tableaux. Les activités peuvent se multiplier par dizaines… On peut
demander aux élèves de refaire les tableaux en modifiant les exemples, d’ajouter des exemples, de jouer
avec les notions. Voici une liste de quelques - uns de ces tableaux :

Pages Pages
ANTONYMIE : EXEMPLES DE COMPLÉMENTAIRES ...... 371 PARONYMES ........................................................... 355
ANTONYMIE : EXEMPLES DE RÉCIPROQUES ............. 372 PARTICULARITÉS ORTHOGRAPHIQUES DE CERTAINS
PRÉFIXEs ................................................................. 313
CORRESPONDANCES ENTRE MOTS DE MÊME
FAMILLE .................................................................. 342 et 343 PÉRIPHRASES COURANTES ....................................... 386
DIFFÉRENCE DE CONSTRUCTION ENTRE QUELQUES PLURIEL DES NOMS ET DES ADJECTIFS
ADJECTIFS ............................................................... 382 COMPOSÉS ............................................................. 324 et 325
ÉLÉMENTS D’ORIGINE GRECQUE ............................. 329 à 332 PRINCIPAUX PRÉFIXES.............................................. 313 à 315
ÉLÉMENTS D’ORIGINE LATINE ................................. 328 PRINCIPAUX SUFFIXES ............................................. 317 à 319
HOMONYMES ......................................................... 354 PRINCIPAUX TERMES EMPLOYÉS POUR QUALIFIER
UN SENS ................................................................ 351
MODES DE FORMATION DES ANTONYMES ............. 374
PRINCIPAUX TYPES DE COMPOSITION..................... 322 et 323

© Les publications Graficor, 1999 13


9.3 Activités d’enrichissement

Les tableaux suivants donnent des exemples d’un verbe à plusieurs synonymes, d’un adjectif à plusieurs
antonymes, d’un champ lexical et de suites lexicales d’un nom. Les élèves pourraient trouver quelques
exemples supplémentaires pour chacun de ces cas, ce qui leur permettrait d’enrichir leur vocabulaire.

Pages Pages
CHAMP LEXICAL DU MOT LIVRE ....................................... 376 DIVERS SYNONYMES DU VERBE ÉLEVER ............................. 369
DIVERS ANTONYMES DE L’ADJECTIF SUITES LEXICALES DU NOM VITESSE ................................. 384
TRANQUILLE ..................................................................... 373

9.4 Les figures de style

Le chapitre 38, aux pages 359 à 365, est consacré aux principales figures de style. Plusieurs exemples vien-
nent illustrer chacune d’elles. Les élèves pourraient en bâtir d’autres ou en trouver dans les textes lus en
classe.

N. B. De façon à maintenir l’intérêt, il serait judicieux de varier la forme ( individuellement, en équipe, à


l’intérieur des cours, en devoir, oralement ) que prendront toutes ces activités. De plus, les élèves
pourront partager le fruit de leur travail, multipliant ainsi leurs trouvailles.

10 UTILISATION DU DICTIONNAIRE

Les références au dictionnaire sont abondantes dans la GPFA. Elles sont amenées par un pictogramme ,
présenté dans les signes conventionnels à la page XVII. Voici la liste des pages où on trouve ce picto-
gramme et le thème qu’il exploite. Vous pourrez utiliser cette liste avec les élèves pour leur faire voir la
multitude de renseignements que contiennent ces ouvrages de référence.

Pages Pages
ANALOGIE ...................................................................... 377 MOTS COMPOSÉS .......................................................... 321
ANTONYMIE ................................................................... 375 NÉOLOGISME ................................................................. 297
ARCHAÏSME .................................................................... 296 POLYSÉMIE ..................................................................... 350
CHOIX DE LA PRÉPOSITION ............................................ 383 POLYSÉMIE ..................................................................... 352
COMPOSITION SAVANTE ................................................ 328 PRONONCIATION ........................................................... 10
EMPLOI DU MODE ......................................................... 205 PROVERBES ET PÉRIPHRASES ............................................ 386
ÉTYMOLOGIE .................................................................. 291 RÉGIONALISME ............................................................... 300
FAMILLES DE MOTS ........................................................ 341 SUITES LEXICALES ........................................................... 385
GENRE ET NOMBRE DU NOM ........................................ 126 SYNONYMIE ................................................................... 370
HOMONYMIE ................................................................. 353 TRAITS SÉMANTIQUES ..................................................... 350
LOCUTIONS.................................................................... 322 VARIÉTÉS DE LANGUE ..................................................... 303

14 © Les publications Graficor, 1999


11 AMÉLIORER SES COMPÉTENCES EN LECTURE ET EN ÉCRITURE

Voici une liste des encadrés ( sur un fond de la couleur correspondant à la partie dans laquelle ils sont
insérés ) les plus pertinents susceptibles d’aider les élèves à améliorer leurs compétences en lecture et en
écriture. Les élèves pourront s’y référer selon leurs besoins.

Pages Pages
DÉRIVATION ........................................................ 311, 315, MOTS-VALISES..................................................... 335
.......................................................................... 344, 345, 346 OUTILS POUR TRAVAILLER LA PHRASE .................. 70
FAMILLES DE MOTS ............................................. 341 PARONYME.......................................................... 355
GENRE DES NOMS .............................................. 141 RÉDUCTION DES SUBORDONNÉES ...................... 253
GROUPE NOMINAL ............................................. 137 TYPES DE TEXTES ET SÉQUENCES TEXTUELLES ..... 58
IMPROPRIÉTÉS ..................................................... 349 - 350, UTILISATION DES TYPES ET DES FORMES DE
.......................................................................... 384, 385
PHRASES.............................................................. 81, 85, 87,
INTÉRÊT DE LA RELATIVE...................................... 243 .......................................................................... 89, 92, 94, 97
MOTS ANALOGIQUES .......................................... 377 VALEUR DES ADJECTIFS ........................................ 164
MOTS COMPOSÉS SAVANTS ................................ 327 VARIÉTÉS DE LANGUE .......................................... 302

12 GRAMMAIRE DU TEXTE

12.1 Reprise de l’information

1. Le chapitre 4 (La reprise de l’information), p. VI de la TABLE DES MATIÈRES, présente et explique les différents
phénomènes de reprise. Pour chaque élément mentionné dans ce chapitre, trouver ( dans le matériel de
base ) ou produire un court texte qui illustre le phénomène. Ce chapitre contient de nombreux textes
d’observation qui peuvent servir de modèles pour vos activités. Cette notion de grammaire du texte
s’enseigne de façon systématique pendant les cinq années du secondaire.

Voici un exemple de reprise par un pronom :

Raymonde prêta l’oreille. De nouveau et par deux fois le bruit se fit entendre, assez net pour qu’on pût le
détacher de tous les bruits confus qui formaient le grand silence nocturne, mais si faible qu’elle n’aurait su dire
s’il était proche ou lointain, s’il se produisait entre les murs du vaste château, ou dehors, parmi les retraites
ténébreuses du parc.
Maurice Leblanc, L’aiguille creuse, Paris, © Leblanc et Librairie générale française, 1964, p. 5.

2. Pour chacune des entrées du tableau synthèse reproduit aux pages 37 et 38 de la GPFA, ou encore aux
pages 10 et 11 de la brochure Résumés et tableaux synthèse, faire écrire deux ou trois exemples qui vien-
dront l’illustrer.

© Les publications Graficor, 1999 15


12.2 Principaux organisateurs textuels et leur valeur

Vous trouverez le tableau des principaux organisateurs textuels regroupés selon leur valeur à la page 51 de
la grammaire. Les élèves peuvent en repérer dans des textes de leur matériel de base et en indiquer la
valeur, ou encore construire des textes dans lesquels il leur faudra utiliser certains de ces organisateurs.

12.3 Séquences textuelles

En travaillant un texte, faire refaire le plan de l’organisation des séquences de chaque type dans un texte :

• séquence narrative, page 52 ;

• séquence descriptive, page 53 ;

• séquence explicative, page 55 ;

• séquence argumentative, page 58.

16 © Les publications Graficor, 1999


Programme du Ministère : en bref
Références aux notions du programme (par année du secondaire)

PREMIÈRE SECONDAIRE

Grammaire de la phrase

1. * Le groupe du nom ( GN )
Chapitre 14, p. 123 (Le nom)
Chapitre 15, p. 132 (Le groupe nominal)
Chapitre 16, p. 139 (Le déterminant)
Chapitre 17, p. 148 (Le pronom)

2. Le groupe prépositionnel ( GPrép )


Chapitre 21, p. 213 (La préposition et le groupe prépositionnel)

3. * Les types de phrases


Chapitre 11, p. 81 (Les transformations de type et de forme)

4. * La phrase non verbale


Chapitre 12, p. 101 (Les phrases à construction particulière)

5. * La subordonnée relative avec qui et que


Chapitre 24, p. 239 (La subordonnée relative)

6. * La subordonnée circonstancielle de temps et les autres façons d’exprimer la temporalité


Chapitre 26, p. 253 (Les « circonstancielles » : des subordonnées compléments de P et des
corrélatives)

7. * Le discours rapporté direct


Chapitre 5, p. 39 - 40 (Le discours rapporté)

Grammaire du texte
8. Les éléments qui assurent la lisibilité et la cohérence du texte
Chapitre 3, p. 18 (Introduction à la grammaire du texte)
Chapitre 4, p. 23 (La reprise de l’information)
Chapitre 7, p. 46 (Les marques d’organisation du texte)
Chapitre 8, p. 49 (L’organisation textuelle)

Orthographe grammaticale

9. * Les accords dans le GN, l’accord du sujet, du verbe et du participe passé


Chapitre 27 (Le système des accords)
dans le GN : p. 265 à 267
régis par le sujet : p. 267 à 269
du participe passé : p. 267 à 272
N. B. TABLEAU SYNTHÈSE, p. 273 - 274

* La maîtrise de ces éléments doit être assurée à la fin de l’année en cours.

© Les publications Graficor, 1999 17


Conjugaison

10. * Les verbes énumérés à la page 153 du programme en plus des verbes fréquents étudiés au primaire
Chapitre 20, p. 192 (Le système verbal)
LA CONJUGAISON, p. 196

Orthographe d’usage

11. * Le trait d’union dans les cas courants, les normes de la division des mots en fin de ligne et l’apostrophe
pour marquer l’élision
Chapitre 2, p. 15 (Les phonèmes et les graphèmes)
Chapitre 32, p. 313 (La formation des mots par dérivation)

Consultation

12. L’utilisation d’ouvrages de référence


La grammaire
Tous les pictogrammes indiquant la consultation d’un dictionnaire

DEUXIÈME SECONDAIRE

Grammaire de la phrase

1. * Le groupe du verbe ( GV )
Chapitre 19, p. 173 (Le verbe et le groupe verbal)

2. * Le groupe de l’adverbe ( GAdv )


Chapitre 22, p. 220 (L’adverbe et le groupe adverbial)

3. * Le groupe prépositionnel ( GPrép )


Chapitre 21, p. 213 (La préposition et le groupe prépositionnel)

4. La subordonnée relative avec où, dont, lequel, avec qui, à quoi, duquel, etc.
Chapitre 24, p. 243 (La subordonnée relative)
LE CHOIX DU PRONOM RELATIF, p. 244 - 245

5. * La subordonnée complétive ( complément du verbe )


Chapitre 25, p. 247 (La subordonnée complétive)

6. * La subordonnée de but
Chapitre 26, p. 254 - 255 (Les « circonstancielles » : des subordonnées compléments de P et des
corrélatives)

7. Les marques de l’interrogation directe et indirecte


Chapitre 11, p. 81 (Les transformations de type et de forme)
Chapitre 25, p. 248 2.1.3 (La subordonnée complétive)

8. * La phrase négative
Chapitre 11, p. 89 à 92 (Les transformations de type et de forme)
Chapitre 16, p. 143 4.2 [ ] (Le déterminant)

18 © Les publications Graficor, 1999


9. * La phrase passive
Chapitre 11, p. 92 à 94 (Les transformations de type et de forme)

10. * La phrase impersonnelle


Chapitre 11, p. 97 - 98 (Les transformations de type et de forme)

11. * La juxtaposition et la coordination


Chapitre 23, p. 229 à 235 (La jonction de phrases, de groupes et de phrases subordonnées)
Chapitre 28, p. 281 - 282 (La ponctuation : fonctions et signes)

12. Le discours rapporté indirect


Chapitre 5, p. 41 (Le discours rapporté)

Grammaire du texte

13. Les éléments qui assurent la lisibilité et la cohérence du texte


Chapitre 3, p. 18 (Introduction à la grammaire du texte)
Chapitre 4, p. 23 (La reprise de l’information)
Chapitre 7, p. 46 (Les marques d’organisation du texte)
Chapitre 8, p. 49 (L’organisation textuelle)

Orthographe grammaticale et conjugaison

14. * Les accords au pluriel ( adj. en -eau, -eu, -al ; pronom leur )
Chapitre 18, p. 166 (L’adjectif et le groupe adjectival)
Chapitre 17, p. 152 (Le pronom)

15. Les accords au féminin des adjectifs qui se terminent en - er et en - c


Chapitre 18, p. 165 (L’adjectif et le groupe adjectival)

16. * L’accord du verbe


Chapitre 27, p. 267 et 268 - 269 [ Cas particuliers ] (Le système des accords)
TABLEAU SYNTHÈSE, p. 273

17. * L’orthographe des verbes particuliers en - er


Chapitre 20, p. 196 (Le système verbal - 2 LA CONJUGAISON)

18. L’orthographe des temps composés des verbes réguliers et irréguliers courants
Chapitre 20, p. 196 (Le système verbal - 2 LA CONJUGAISON)

Orthographe d’usage

19. * Les adverbes en - ment


Chapitre 22, p. 222 - 223 (L’adverbe et le groupe adverbial)

20. * Le trait d’union


Chapitre 2, p. 15 (Les phonèmes et les graphèmes)
Chapitre 32, p. 313 (La formation des mots par dérivation)

21. L’utilisation d’ouvrages de référence


La grammaire
Tous les pictogrammes indiquant la consultation d’un dictionnaire

© Les publications Graficor, 1999 19


TROISIÈME SECONDAIRE

Grammaire de la phrase

1. * L’emploi des verbes pronominaux ainsi que des prépositions qui introduisent le complément indirect du
verbe et la coordination des compléments indirects
Chapitre 19, p. 177 (Le verbe et le groupe verbal)
Chapitre 21, p. 215 (La préposition et le groupe prépositionnel)
Chapitre 40, p. 383 (La combinatoire lexicale)

2. * La subordonnée relative avec où, dont, lequel, avec qui, à quoi, duquel, etc.
Chapitre 24, p. 243 (La subordonnée relative)
LE CHOIX DU PRONOM RELATIF, voir Tableau, p. 244 - 245

3. * La subordonnée sujet
Chapitre 25, p. 250 (La subordonnée complétive)

4. * La subordonnée de cause, de conséquence, de comparaison


Chapitre 26, p. 255 - 256 (Les « circonstancielles » : des subordonnées compléments de P et des
corrélatives)

5. La forme emphatique
Chapitre 11, p. 94 à 97 (Les transformations de type et de forme)

6. * La phrase à présentatif
Chapitre 12, p. 100 - 101 (Les phrases à construction particulière)

7. * La phrase infinitive
Chapitre 12, p. 99 - 100 (Les phrases à construction particulière)

8. * Les signes de ponctuation pour détacher des éléments


Chapitre 25, p. 250 3 (La subordonnée complétive)
Chapitre 28, p. 280 - 281 (La ponctuation : fonctions et signes)
TABLEAU SYNTHÈSE, p. 287

9. * Les deux points


Chapitre 28, p. 283 - 284 (La ponctuation : fonctions et signes)
TABLEAU SYNTHÈSE, p. 288

10. Le discours rapporté direct ou indirect


Chapitre 5, p. 40 - 41 (Le discours rapporté)
Chapitre 28, p. 284 - 285 (La ponctuation : fonctions et signes)

Grammaire du texte

11. Les éléments qui assurent la lisibilité et la cohérence du texte


Chapitre 3, p. 18 (Introduction à la grammaire du texte)
Chapitre 4, p. 23 (La reprise de l’information)
Chapitre 7, p. 46 (Les marques d’organisation du texte)
Chapitre 8, p. 49 (L’organisation textuelle)

20 © Les publications Graficor, 1999


Orthographe grammaticale et conjugaison

12. * Les accords dans le groupe prépositionnel


Chapitre 21, p. 217 [ , ] (La préposition et le groupe prépositionnel)

13. * Les accords au féminin des adjectifs qui se terminent en - et et en - c


Chapitre 18, p. 165 (L’adjectif et le groupe adjectival)

14. * L’accord des adjectifs précédés d’un déterminant qui n’en révèle ni le genre ni le nombre
Chapitre 16, p. 143 [ ] (Le déterminant)

15. * L’accord des adjectifs indiquant la couleur ainsi que des adjectifs possible, tel, même, et quelque
Chapitre 18, p. 167 (L’adjectif et le groupe adjectival)

16. * Le pronom tout


Chapitre 17, p. 161 (Le pronom)

17. * L’accord du verbe


Chapitre 27, p. 267 et 268 - 269 [ Cas particuliers ] (Le système des accords)
TABLEAU SYNTHÈSE, p. 273 - 274

18. * L’accord du participe passé du verbe pronominal


Chapitre 27, p. 267 [ ] (Le système des accords)
Chapitre 19, p. 177 (Le verbe et le groupe verbal)

19. * L’orthographe des verbes irréguliers


Chapitre 20, 2 LA CONJUGAISON, p. 196 à 203 (Le système verbal)

20. * L’orthographe des désinences verbales homophones


Chapitre 20, 2 LA CONJUGAISON, p. 196 (Le système verbal)

21. * L’orthographe des homophones courants


Chapitre 37, p. 354 [ Généralités ] (Le sens des mots)

Orthographe d’usage

22. * Les abréviations

Consultation

23. L’utilisation d’ouvrages de référence


La grammaire
Tous les pictogrammes indiquant la consultation d’un dictionnaire

QUATRIÈME SECONDAIRE

Grammaire de la phrase

1. * La subordonnée complétive complément du nom


Chapitre 25, p. 250 (La subordonnée complétive)

2. * L’attribut du complément
Chapitre 13, p. 114 - 115 (Les fonctions syntaxiques)
© Les publications Graficor, 1999 21
3. * L’emploi d’auxiliaires d’aspect et de modalité
Chapitre 19, p. 178, 187 (Le verbe et le groupe verbal)
Chapitre 20, p. 195 [REM.], 196 [REM.] (Le système verbal)
Chapitre 6, p. 44 (La modalisation)

4. * La subordonnée de concession, d’opposition et d’hypothèse


Chapitre 26 (Les « circonstancielles » : des subordonnées compléments de P et des corrélatives)
la concession : p. 258 - 259
l’opposition : p. 258
l’hypothèse : p. 257

5. * La forme emphatique
Chapitre 11, p. 94 à 97 (Les transformations de type et de forme)

6. * La réduction des subordonnées complétives et circonstancielles


Chapitre 26, p. 253 (Les « circonstancielles » : des subordonnées compléments de P et des
corrélatives)

7. * Le point - virgule
Chapitre 23, p. 229 (La jonction de phrases, de groupes et de phrases subordonnées)
Chapitre 28, p. 283 (La ponctuation : fonctions et signes)

8. * Le remplacement des deux points et du point - virgule par un marqueur de relation


Chapitre 23, p. 232 (La jonction de phrases, de groupes et de phrases subordonnées)

9. * Le discours rapporté direct ou indirect


Chapitre 5, p. 40 - 41 (Le discours rapporté)
Chapitre 28, p. 284 - 285 (La ponctuation : fonctions et signes)

Grammaire du texte

10. Les éléments qui assurent la lisibilité et la cohérence du texte


Chapitre 3, p. 18 (Introduction à la grammaire du texte)
Chapitre 4, p. 23 (La reprise de l’information)
Chapitre 7, p. 46 (Les marques d’organisation du texte)
Chapitre 8, p. 49 (L’organisation textuelle)

Orthographe grammaticale et conjugaison

11. * L’accord de l’adjectif attribut du complément direct


Chapitre 27, p. 272 (Le système des accords)

12. * L’accord de l’adjectif composé


Chapitre 18, p. 167 (L’adjectif et le groupe adjectival)
Chapitre 33, p. 324 (La formation des mots par composition)

13. * L’accord du verbe dont le sujet est un groupe du nom avec un déterminant de quantité
Chapitre 27, p. 268 - 269 (Le système des accords)

22 © Les publications Graficor, 1999


14. * L’emploi de la majuscule pour les noms propres composés de plusieurs mots
Chapitre 14, p. 126 (Le nom)

Consultation

23. L’utilisation d’ouvrages de référence


La grammaire
Tous les pictogrammes indiquant la consultation d’un dictionnaire

CINQUIÈME SECONDAIRE

Grammaire de la phrase

1. * L’emploi de l’auxiliaire de modalité


Chapitre 19, p. 178, 187 (Le verbe et le groupe verbal)
Chapitre 20, p. 196 [REM.] (Le système verbal)
Chapitre 6, p. 44 (La modalisation)

2. * La subordonnée complétive complément du nom


Chapitre 25, p. 250 (La subordonnée complétive)

3. * La subordonnée de concession, d’opposition et d’hypothèse


Chapitre 26 (Les « circonstancielles » : des subordonnées compléments de P et des corrélatives)
la concession : p. 258 - 259
l’opposition : p. 258
l’hypothèse : p. 257

Grammaire du texte

4. * Les éléments qui assurent la lisibilité et la cohérence du texte


Chapitre 3, p. 18 (Introduction à la grammaire du texte)
Chapitre 4, p. 23 (La reprise de l’information)
Chapitre 7, p. 46 (Les marques d’organisation du texte)
Chapitre 8, p. 49 (L’organisation textuelle)

Orthographe grammaticale et conjugaison

5. * Les noms composés, les sigles et les acronymes


Chapitre 14, p. 129 (Le nom)
Chapitre 33, p. 322 à 325 (La formation des mots par composition)
Chapitre 28, p. 286 (La ponctuation : fonctions et signes)
Chapitre 35, p. 335 à 337 (La formation des mots par télescopage, abrègement et emprunt)

Consultation

23. L’utilisation d’ouvrages de référence


La grammaire
Tous les pictogrammes indiquant la consultation d’un dictionnaire

© Les publications Graficor, 1999 23


MEMBRE DU GROUPE MORIN

171, boul. de Mortagne, Boucherville (Québec) J4B 6G4 SM 125


Tél. : (450) 449 -2369 Téléc. : (450) 449 -1096 ISBN 2-89242-761-4