Vous êtes sur la page 1sur 6

Date :

Rapport d’entretien de la chaudière à


fioul 08/11/2021

Objectif
Suivant le type de la chaudière, l’entretien peut légèrement différer, mais la méthodologie est sensiblement
similaire pour tous les modèles. Voici les dix étapes d’un entretien de chaudière en bonne et due forme.

Les différentes étapes de l’entretien de la chaudière


I – Nettoyage du corps de chauffe et du foyer de la chaudière

Le technicien procède au nettoyage de l’intérieur de la chaudière. Car au fur et à mesure de son


utilisation, la combustion de la chaudière va produire des résidus. Le technicien va donc la nettoyer
avec des produits adaptés.
Le technicien retire le brûleur de la chaudière afin de pouvoir démonter la trappe d’accès au foyer
puis enfin la porte d’accès au foyer.
Inspection du foyer
Une fois la porte d’accès au foyer démontée, le
technicien inspecte le foyer de la chaudière afin de
vérifier qu’il est en bon état de fonctionnement. A
l’aide d’un hérisson de ramonage et de brosses, il va
gratter les résidus de combustion qui composent les
suies.
Ces suies sont évacuées à l’aide d’un aspirateur professionnel qui tolère les gravats. L’aspirateur est
un outil essentiel dans l’entretien de chaudière ; il aspire les suies et limite ainsi la création de
poussière dans la pièce où se situe la chaudière. Le hérisson de ramonage décolle les suies du corps
de chauffe de la chaudière par frottement.
Une fois le gros des suies enlevé avec les hérissons et aspiré, le technicien parfait le nettoyage de la
cuve avec une brosse métallique jusqu’à ce que les parois de la chaudière soient nettes et propres.
Une fois le corps de chauffe et les autres éléments propres, le technicien remonte les composants de
la chaudière et procède ensuite au nettoyage du brûleur.

II – Entretien du brûleur

Nettoyage du brûleur

Le brûleur est un des éléments principaux de la chaudière. C’est lui qui assure la combustion du
combustible (fioul, gaz). Le technicien vérifie que le brûleur est en bon état de marche, vérifie
l’absence de fuite, s’assure du bon fonctionnement de la pompe à fioul et du bon état des

Etablie par : Mr. Lahmar Khalid


1
électrodes. Ensuite, il procède au dépoussiérage du brûleur et à son nettoyage.
Démontage, contrôle du gicleur à fioul
et réglage de l’accroche flamme

Le gicleur est une pièce du dispositif de


chauffage qui permet d’approvisionner la
chaudière en combustible. Après avoir
démonté le gicleur, le technicien vérifie
l’état du gicleur et son bon
fonctionnement, car le gicleur fait partie
des pièces d’usure de la chaudière. Une
fois le gicleur nettoyé, le technicien le
remonte sur le brûleur. Ensuite il procède
au remontage de l’accroche flamme qu’il aura préalablement nettoyé.
L’accroche flamme est un élément important dans la combustion. On peut le considérer comme un
déflecteur d’air, il sert à retenir le fioul et l’air afin de conserver la flamme. Son rôle est également
d’assurer l’arrivée en bonne proportion du mélange air et fioul. On règle la quantité d’apport d’air en
positionnant l’accroche flamme plus ou moins loin sur la buse du gicleur.

III – Entretien des filtres

Le technicien démonte le filtre pour le nettoyer et le remettre en place afin d’assurer une bonne
alimentation en combustible du brûleur.
IV – Ramonage du conduit d’évacuation

Le conduit d’évacuation des fumées de combustion s’encrasse et doit être ramoné pour éviter une
surconsommation de fioul, voire un risque d’incendie. Le technicien démonte les trappes d’accès, et à
l’aide de hérissons de ramonage, Il nettoie le conduit afin d’éliminer les suies qui se sont accumulées
sur les parois. L’entretien d’un conduit d’évacuation doit se faire de bout en bout, de la chaudière
jusqu’au toit où le conduit débouche à l’air libre.

V – Récapitulatif de la périodicité de control des équipements et des appareillages de


régulation et de la sécurité

Anomalie Opération
Composant Control Moyen Périodicité éventuelle d’entretien
-Mise sous Localisation de la
Etanchéité pression 1 an Fuite fuite et réparation
-Manomètre
Canalisation -Manque de Localisation de
Libre passage -Débitmètre 1 an débit l’obstruction et
-Manomètre -Manque de nettoyage à la
pression réparation
Etanchéité -Mise sous Remplacement
externe pression 1 an Fuite des joints
-Manomètre

Etablie par : Mr. Lahmar Khalid


2
Etanchéité Remplacement
Vanne interne Manomètre 1 an Fuite des joints et
clapets internes
Libre Manœuvre Dégrippage ou
fonctionnement Manuel 1 an impossible remplacement du
des organes composant
Filtre à gaz 6
Filtre Encrassement -Visuel mois Chute de la Nettoyage ou
-Manomètre Filtre à air 1 pression remplacement
semaine
Décalage ou
Pression aval Manomètre 6 mois perturbation de Réglage
la pression aval
Etat de la Détente et
membrane Visuel 1 an régulation Remplacement
défectueuse
Détendeur Etanchéité Nettoyage ou
Régulateur interne Manomètre 1 an Fuite remplacement du
clapet
Etanchéité Eau 1 an Fuite Remplacement
externe savonneuse des joints
Libre Détente et
fonctionnement Manomètre 1 an régulation Nettoyage
des organes défectueuse
Encrassement -Visuel Selon
du filtre ou de la -Manomètre atmosphère Baisse de la Nettoyage
grille -Débitmètre ambiante pression
d’aspiration
Nettoyage en cas
Etat des pales -Manomètre 1 an Baisse de la d’encrassement,
Ventilateur -Débitmètre pression remplacement si
nécessaire
Vitesse de Vérifier la tension
rotation Compte tours 1 an Baisse de la des courroies
pression Vérifier l’état des
roulements
Visuel ou Selon Mauvaise Nettoyage de
Efficacité analyse des atmosphère combustion ou l’organe
fumées ou ambiante absence de d’obturation
débitmètre flamme
Mauvaise Nettoyage-
Registre d’air Libre Visuel 3 mois combustion déblocage des
fonctionnement mise en registres
sécurité
Liaison organe Mauvaise
de commande Visuel 1 an combustion Réparation de la
obturateur mise en liaison
sécurité
Remise en état
Décollement, du système
Aspect de la Visuel 3 jours rentrée, d’accrochage de
flamme instabilité, bruit, la flamme
couleur (ouvreau flamme
pilote, nez du
Brûleur brûleur)
Perte de
Visuel 3 jours rendement, Réglage de la
Qualité de la Analyseur et 1 mois surchauffe, combustion par
combustion débitmètre Emission de ajustement des
combustible suies ou débits d’air et de
d’imbrûlés, etc. combustible

Etablie par : Mr. Lahmar Khalid


3
Gicleur fioul Nettoyage par
(atomiseur + Encrassement Visuel 1 semaine Mauvaise solvant au
pastille) combustion pinceau

Rétablir la
Veilleuse ou Décollement, composition du
brûleur témoin Aspect de la Visuel 3 jours flamme trop mélange
à prémélange flamme longue, flamme Remettre en état
trop jaune etc. la tête de
veilleuse
Etalonnage du Visuel Détérioration du Changer le
Capteur de capteur Comparaison capteur composant
température Etat de la gaine avec appareils 3 à 6 mois Régulation défectueux si
de protection ou témoins perturbée nécessaire
du tube de visée
Capteur de Libre passage Régulations Nettoyage des
pression des conduits du Manomètre 6 mois perturbées conduits du
capteur capteur
Réglage des Manomètre ou Mauvaise
biellettes analyseur 3 à 6 mois combustion à Réglage des
d’entraînement certains biellettes
Servomoteur des vannes régimes
Temps de
Temps de Visuel 3 à 6 mois réponse trop Remise en état
réponse chronomètre long ou trop
court
Nettoyage ou
Electrovanne Etanchéité Manomètre 3 à 6 mois Fuite remplacement du
interne composant
défectueux
Registre Libre Visuel Surpression ou
d’évacuation fonctionnement Manuel 3 à 6 mois dépression Remise en état
des fumées et efficacité anormale
Signal de
détection en
Contrôle du absence de
Usure courant par 1 mois flamme Remplacement
Cellule ampèremètre Mise en
sécurité
intempestive
Encrassement
Propreté Visuel 1 mois diminuant Nettoyage
l’efficacité
Mauvaise
Usure ou Visuel 1 mois valeur du signal Remplacement
vieillissement Couple étalon Sécurité non
assurée
Thermocouple Mauvaise
valeur du signal Remise en
Emplacement Visuel 1 mois Sécurité position correcte
assurée
incomplètement

Essai de
dépassement
de la 6 mois maxi Défaut de Remplacement
Thermostat Efficacité température de coupure
limiteur consigne

Etablie par : Mr. Lahmar Khalid


4
Encrassement Nettoyage des
Essai de des prises prises de
Efficacité variation de 6 mois maxi Mécanisme et pression.
Pressostat pression de (ou) contact Remplacement
consigne électrique des contacts.
défectueux
Réglage Manomètre 6 mois maxi Mauvaise Nouveau réglage
réponse
Boîtier de
commande Temporisation Visuel 6 mois maxi Non-respect Remise en état
(Programmateur des séquences ou changement
d’allumage)
Essai de 6 mois maxi Non-détection Remplacement
Capteur de fuite Détection détection
de gaz Etalonnage 1 an maxi Dérive du seuil Etalonnage par
de détection le constructeur
Réfractaires
Ouvreau Etat des Visuel examen Suivant usage, déplacés,
réfractaire réfractaires complet maximum 1 an effondrés, Remplacement
érodés ou
fissurés
Etat et efficacité Visuel : Suivant usage, Echappements Remplacement
Joints du joint examen maximum 1 an anormaux
complet
Carneaux, Etanchéité des Visuel : Entrée d’air, Remise en état
gaines regards examen 6 mois refoulement de Remplacement
complet fumées des obturateurs
Organe
d’obturation Etanchéité du Entrée d’air, Remise en état
des ouvertures système de Visuel 6 mois refoulement de des étanchéités
(portes, fermeture fumées
couvercles,
clapets)

VI – Redémarrage de la chaudière

Une fois la chaudière et la cheminée nettoyées, le technicien procède au redémarrage de la


chaudière. C’est une étape cruciale dans l’entretien de la chaudière. Avec son expérience et son
savoir-faire, il est attentif aux éléments (bruits, fumées, vibrations) afin de diagnostiquer un éventuel
problème dans le fonctionnement de la chaudière. Si tout fonctionne correctement, il va procéder aux
mesures de pollution et aux réglages de combustion.

VII - Analyse des fumées et réglages de la chaudière

Mesure du taux de monoxyde de carbone (CO)


Avec un appareil adapté, le technicien vérifie que le taux de monoxyde
de carbone est conforme aux normes.
Pour information, si la teneur en monoxyde de carbone est comprise
entre 20 PPM (10PPM à partir du 1er juillet 2014) et 50 PPM (partie par
mille), la loi oblige le technicien à informer l’usager que des investigations
complémentaires concernant le tirage du conduit de fumée et la

Etablie par : Mr. Lahmar Khalid


5
ventilation du local sont nécessaires.

Réglage du brûleur par analyse des fumées

Une fois la mesure de monoxyde de carbone effectuée dans la pièce, le technicien procède au
réglage du brûleur à l’aide d’un analyseur de combustion. Cet appareil analyse les fumées grâce à
une sonde qui sera introduite via un trou dans le conduit d’évacuation des fumées. Il mesure, entre
autres, la teneur en dioxyde de carbone (CO2), en monoxyde de carbone (CO) et le rendement de la
chaudière afin de procéder aux réglages appropriés pour que la chaudière fonctionne au mieux et
dans des conditions de sécurité satisfaisantes.

VIII – Nettoyage et rangement du matériel

Les travaux d’entretien génèrent beaucoup de salissures causées par les suies et les éventuelles
traces de fioul. Un technicien consciencieux procédera au nettoyage de la pièce et de l’extérieur de la
chaudière, mais il peut néanmoins rester quelques traces que le technicien n’aura pas vues.

IX – Les outils pour entretenir une chaudière

Le technicien doit disposer d’un nombre important d’outils afin de procéder à l’entretien complet de la
chaudière.
Voici une liste des principaux outils :
 Une caisse à outils (pour démonter les éléments de la chaudière)
 Un aspirateur professionnel
 Des hérissons de ramonage
 Des brosses de nettoyage de différentes tailles
 Un chiffon
 Un appareil analyseur de fumées
 Une baladeuse afin d’éclairer la chaufferie
 Un masque avec filtration active
 Un casque anti-bruit

Etablie par : Mr. Lahmar Khalid


6