Vous êtes sur la page 1sur 18

Cours 3-a

Méthode des éléments finis 1D

• Notion d’affaiblissement : formes forte et faible


• Approximation par éléments finis
• Traitement des conditions aux limites
• Résolution

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 1


Étude comparative :
différences finies et éléments finis
Différences finies (rappels) Éléments finis

•Équation d’équilibre + C. aux L. = Forme FORTE

•Obtention forme faible intégrale

•Générer le maillage du domaine •Maillage


•Nœuds équidistants •Nœuds
•Éléments (connectivité)
•Obtention de l’équation discrète •Discrétisation de la forme
•Formules « toutes faites » intégrale sur chaque élément
•Idem pour les C. aux L. (matrice et vecteur élémentaires)
•Construction du système = Assemblage
•Résolution du système

•Post-traitement
Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 2
Formes forte et faible
Particularité de la méthode des éléments finis (MEF) :

Discrétiser, non pas la relation d’équilibre, mais une forme « affaiblie »


de cette équation.

Vocabulaire : cette forme est appelée sous des noms divers:


 Forme faible
 Forme intégrale
 Forme variationnelle …

Motivation : affaiblir pour réduire certaines contraintes mathématiques


(discontinuités …) empêchant l'utilisation d'outils classiques pour
sa résolution.

Conséquence : la solution d’une forme faible correspond à une solution


approchée ou « faible » en termes de continuité.

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 3


Technique d’affaiblissement
par la Méthode des résidus pondérés

d 2T  x 
Reprenons l’exemple de thermique 1D régi par : k 2
 f  0,  x  0, L 
dx cstt
T ( x  0)  30
( L)  h T  L   Text 
dT
q  L   k
dx

Définition : nous appelons résidu (noté Res), l’expression mathématique


de la forme forte du problème étudié.

d 2T  x 
Soit, dans notre cas : Re s T   k 2
f
dx

Ce résidu s’annule quand T(x) est solution.

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 5


Méthode des résidus pondérés
Méthode générale :

1. Pondération du résidu par une fonction-test

2. Intégration sur le domaine

3. Intégration par parties

4. Introduction des conditions aux limites

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 6


Application : équation de la chaleur en 1D

1. Pondération du résidu par une fonction-test :

 d 2T  x  
  x   k 2
 f   0,  x  0, L  ,    x  fonction - test
 dx 
résidu

2. Intégration sur le domaine

L
 d 2T  x  
W    x    k 2
 f  dx  0,  x   0, L  ,    x 
0  dx 

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 7


3. Intégration par parties :

d  x  dT  x  dT  x  
L
L
 L
W    x k dx    x  k     x  f dx  0
0 dx dx  dx  0 0
 x   0, L  ,    x 
Avantages :
1. Réduction de l’ordre maximum des dérivées présentes
2. Introduction « naturelle » des conditions aux limites

Rappels : intégrations par parties en 1D


L
dT  x  L
d  x 
  x  dx    T  x  dx    x  T  x   0
L

0 dx 0 dx
d 2T  x  d  x  dT  x  dT  x  
L
L L

  x 
0 dx 2
dx   
0 dx dx
dx    x 
 dx

0
Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 8
Technique d’affaiblissement
par la Méthode des résidus pondérés

4. Introduction des conditions aux limites :

L
d  x  dT  x  dT dT
L
W    x k dx    L  k   0 k    x  f dx  0
0 dx dx dx L dx 0 0

 h T

 L Text 
 x   0, L  ,    x 
dT
Traitement de :   0  k
dx 0

Deux possibilités :
dT
1. Introduction du flux inconnu en x=0 :   0  k    0 q  0
dx 0

2. Élimination en choisissant :   0  0

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 9


Discrétisation par éléments finis

•Maillage avec un seul élément fini à deux noeuds :

•Forme faible (ou intégrale) :


L
d  x  dT  x  L
W    x k dx    x  f dx   L  h T  L   Text     0  q  0   0
0 dx dx 0
W
Wint CL

L’intégration requiert une approximation des variables :   x  , T  x 

et de leurs dérivées : d , dT
dx dx

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 10


Approximation par éléments finis (Galerkin)

 Définition : une approximation au sens des éléments finis d’une


variable T(x) sur un élément à deux nœuds, s’écrit :

T  x   N1  x  T1  N 2  x  T2

 Vocabulaire : N1  x  , N 2  x  sont appelées fonctions d’approximation ou


fonctions de forme (fonctions polynomiales)

Propriétés : les fonctions de formes vérifient la relation générale :

1 si i  j Utile pour


Ni  x j   
0 si i  j les calculer

 N1  0   1  N 2  0   0
Application : pour un élément fini à deux noeuds  et 
 N1  L   0  N 2  L   1

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 11


Calcul des fonctions Ni : élément à deux noeuds

1. Choisir l’ordre d’approximation : deux nœuds ordre 1

N1  x   a1 x  b1 , N 2  x   a2 x  b2
2. Construction des deux systèmes d’équations

 N1  0   a1  0  b1  1  N 2  0   a2  0  b2  0
 , 
 N1  L   a1  L  b1  0  N 2  L   a2  L  b2  1

3. Résolution : x
N1  x   1  , N 2  x  
x
L L

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 12


Approximation de la fonction-test

Plusieurs formulations sont possibles :

1. Collocation par points ou par sous domaines


Hors programme
NF04
2. Moindres carrés

3. Galerkin Méthode des éléments finis

La fonction-test est approximée avec les mêmes Ni que T(x)

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 13


Discrétisation de la forme intégrale

 Réécriture des approximations sous la forme :


T1 
T  x   N1  x  T1  N 2  x  T2  N1  x  N2  x   
T2 
Vecteur ligne Vecteur colonne
 La fonction-test est approximée de la même manière :
 1 
  x   N1  x  1  N 2  x  2  N1  x  N 2  x   
 2 

Vocabulaire : si la variable inconnue et la fonction-test utilisent les mêmes


fonctions Ni, l’approximation est alors dite de type GALERKIN.

 Les dérivées se calculent selon :

dT dN1  x  dN 2  x  T1  d dN1  x  dN 2  x   1 


   ,   
dx dx dx T2  dx dx dx  2 

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 14


Discrétisation de la forme intégrale

 Rappel : W  Wint  WCL

 Introduction des approximations dans la forme intégrale :


L
 N ' T1  0
 N1 
Wint    1  2  1  k N1 ' N 2 '   dx    1  2   f dx
0  N 2 '  2
T 0  2
N

L   N1 '2 N1 ' N 2 ' T  0


 N1 
soit Wint    1 2 k  
2 
1
 dx    1  2   f dx
0  N1 ' N 2 '  N 2 '   2 
T 0  N2 

   L   T  dx  
 1 2 2
 1 1  x 
 L  L  f dx
L 0
Wint    1 2 k   T  
1
2  
   L  
1
 
2 2
x
 L 
0  L
1 1 2 0

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 15


Obtention du système
Soit :
k  1 1 T1  L 1
Wint   1  2         f
L  1 1  T2 
1 2
2 1

Pour le terme des conditions aux limites :

 0 0  T1   0  q1  
WCL   2 h T2  Text    1. q1   1  2         
flux  0 h  T2  hText   0  
inconnu

En regroupant les deux expressions :

 T  
W  Wint  WCL   1  2   K   1   F   R   0,   1  2
 T2  

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 16


Obtention du système
T1 
D’où :   T   F  R
K
 2

 k k   L 
 L 
avec : L   2  q1 
K    , F   , R  
 k k   L  hT   0 
  h
 L L   2 ext 

Vocabulaire : [K] = matrice de « rigidité »


{F} = vecteur des sollicitations externes
{R} = vecteur des réactions (ou flux) externes inconnus

Prise en compte de la condition à la limite : T(x=0)=T1=30


 1 0   30 
  T 
 1    {R} disparaît avec
 k k   L 
  L  h   2    hText 
T cette méthode !
L  2 

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 17


Affichage et post-traitement de la solution

 Résolution : outil informatique Matlab (séances TP de NF04)

 Post-traitement :

 Affichage de la température
 Calcul des réactions ou flux externes (ie inconnus)

T1 
R   K     F 
avant  2
T
C . L . solution
 Calcul du flux à l’intérieur du domaine

 Premier élément de validation :


 Respect ou non des conditions aux limites ?

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 18


Pour résumer …
 Mailler le domaine

 Obtention de la forme faible :


 En pondérant par une fonction-test quelconque
 En intégrant par parties avec les conditions aux limites

 Approximation des variables et des dérivées au sens éléments finis


 Calcul des fonctions d’approximations

 Discrétisation de la forme intégrale et calcul des matrices et vecteurs

 Résoudre le système (voir TP et TD encadrés sous Matlab)

 Post-traiter :
 Tracer la solution
 Calculer les variables dérivées : flux (thermique), contrainte (méca) …

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 19