Vous êtes sur la page 1sur 57

Introduction Générale

Une entreprise est une organisation permettant la mise en œuvre de ressources humaines,
financières et matérielles; pour satisfaire les besoins de clients en fabriquant des produits et en rendant des
services.
L’entreprise se trouve en communication avec son environnement avec lequel elle effectue des
échanges. Nous pourrons distinguer trois types de flux échangés :
 Les flux de matières : matières premières, articles d’emballage, consommables, énergie, produits
finis, …
 Les flux d’information : offres, commandes, factures, e-mail, réglementation, …
 Les flux financiers : mouvements de capitaux, emprunts, règlements clients, paiement
fournisseurs, salaires, …
De tels échanges de flux existent également au sein de l’entreprise entre les différents services
opérationnels et fonctionnels. Le rôle fondamental de la gestion de production consiste à gérer les flux des
matières et des informations qui s’y rapportent, selon les objectifs prioritaires de l’entreprise.

Le système J.D. Edwards Gestion des données techniques permet d'intégrer tous les aspects des
données techniques au reste des opérations de la société. Ce système fournit des données de base aux
autres systèmes de gestion de production.
C’est dans ce contexte que Richbond cherche à renforcer le paramétrage du module gestion de
production dans l’ensemble de ces département, y compris Filinge dans j’ai effectué mon projet de fin
d’études,
Tout projet GPAO nécessite des fichiers nommés données technique pour sa bonne organisation et
son bon déroulement. Ces fichiers sont élaborés toute au long des étapes suivantes :

 Découverte du milieu d’entreprise:

C’est une étape de cadrage du département Filinge, afin de mieux connaître les personnes à consulter,
l’organisation au sein des ateliers, et la description des différents processus de production du département.
Ces processus seront schématisés sous forme de flux, de telle sorte à faire ressortir les éléments rentrant
dans la fabrication des articles, et les différents produits et sous-produits fabriqués par opération.

 Détermination de la démarche du projet:

Cette étape est caractérisée par la définition de l’équipe du projet, fait par la direction système
informatique et la direction industrielle, ainsi qu’une programmation des réunions hebdomadaires pour
l’équipe du projet. A l’issue de chaque réunion on sort avec un procès-verbal qui détermine les points
soulevés, les responsables, les délais, et les observations.

 Extraction de la base article du système informatique et identification des articles


obsolètes :

 Reclassification de la base articles:

 Mise en propre de la Liste des magasins et emplacement:

1
Khalid DAABAJI 0
 Mise en propre des règles de codification:

 Etablissement de la nomenclature des articles Filinge:

 Détermination des centres de charge au sein du département Filinge:

 Preparation des gammes opératoires

1
Khalid DAABAJI 0
Partie I : Présentation de l’Etablissement et de la
mission de stage

Chapitre 1 : Présentation de Richbond

Section 1 : Fiche signalétique

 Raison sociale: RICHBOND

 Siège social : 265, Bd Moulay Ismail, Casablanca

 Forme juridique : société anonyme

 Propriété juridique : privée

 Chiffre d’affaire : 350 Millions DHS.

 Capital : 100 Millions DHS divisés en 70000 actions.

 Secteur d’activité : Textile, literie et ameublement.

 Nombre d’effectif : 1400 personnes.

 Adresse : Km 11.7 autoroute rabat casa 20400.

 Superficie : 90000m2 dont 60000 sont couverts.

 Dépôts au Maroc : Tanger, Tétouan, Marrakech, Agadir, Oujda, Fès

 Banks: BMCE, WAFABANK, BMCI, SGMB, CCP.

 Date de création: 1964

 Registre de commerce: 32097

 Identité fiscale: 615767

 Patente : 30700330

 Téléphone : 0522 75 48 88

 Fax : 0522 75 48 00

1
Khalid DAABAJI 0
Section 2 : Historique du groupe RICHBOND
Crée en 1964, RICHBOND est l’une des grandes sociétés marocaines qui opèrent dans le secteur
d’ameublement et de la literie.

Afin de bien maîtriser ses produits finis (matelas, salon …), la société RICHBOND s’est engagée
dans une politique d’autoproduction des matières premières qui entrent dans la composition de ses
produits. Dès la fin des années 60, RICHBOND a engagé un énorme investissement, en ressources humaines
comme en capital, pour devenir à la fois un filateur, tisseur, fabricant de mousses pour matelas,
confectionneur et menuisier. Les différents métiers sont exercés au sein de ses différents départements.

Cette politique lui a permis de bien maîtriser le cycle de production de ses produits finis et
prendre davantage sa place de Leader national au niveau des différents secteurs où elle opère.

Actuellement RICHBOND réalise un chiffre d’affaires de 800 millions de dirhams, et elle est dotée de
plus que 1500 employés, contre seulement 250, une vingtaine d’années plus tôt ainsi dont une
cinquantaine de cadres.

Anticipant une demande de ses produits (surtout les salons traditionnels) au niveau du marché
étranger, notamment par la communauté maghrébine intéressée par tout ce qui reflète leur culture et
origine et certains clients européens qui désire de créer au sein de leur maison des salons originaux,
RICHBOND a décidé de créer en 1995 un réseau de sept magasins en France, deux en Belgique, un au
Canada comme en Suisse, aux Etats-Unis et en Espagne. Ces magasins se spécialisent dans le salon
marocain et oriental.

Aujourd'hui, RICHBOND réalise une part de son Chiffre d’Affaires en Europe. Une part en constante
progression du fait du succès de ses meubles et accessoires.

Voici une liste de dates clés qui ont marquées l’histoire de la société RICHBOND :

Tableau 1 : Liste des dates clés de l’histoire de Richbond

Dates Evénement

1965 Mise en marche à Casablanca Ain Borja de la


première unité de fabrication de mousse
polyuréthane. Croissance rapide jusqu'en 1976.
1976 richbond opte pour l'intégration.

1977 Construction d'une unité à Casablanca Ain

1
Khalid DAABAJI 0
Sebaa : 36 000 m² au sol et 40 000 m² couverts.
1980 Renforcement de la flotte richbond par l'achat de
40 Camions.
1981 Mise en marche de l'unité Tissage, spécialisée
dans le coutil à matelas et dans l'ameublement.
1985 Création du département « Filature Open-End ».
1989 Mise en marche d'une unité-pilote de filature par
extrusion du polypropylène.
1991 Décentralisation de la structure en départements
autonomes.
1992 Inauguration du deuxième site, mise en marche
de la nouvelle grande unité « Extrusion » et
installation de l'unité « Matelas ».
1995 Extension de l'unité « Tissage ». Ouverture du
premier magasin de France à Argenteuil.
1997 Ouverture de deux magasins en France à Paris et
à Lyon.
Ouverture du magasin de Belgique.
Ouverture du magasin de Bordeaux.
Ouverture du magasin de Marseille.
Ouverture du magasin de Montréal.
2002 Ouverture du magasin de Rotterdam.
2003 Ouverture du magasin de Genève.

Section 3 : Organisation interne du groupe RICHBOND


Le groupe compte aujourd’hui 2000 personnes environ réparties sur les sociétés suivantes :

SIMEC avec un effectif de 570 personnes environ dont l’activité principale est la production des articles
en plastique.

BALTIMAR pour la production des graisses alimentaires et le chocolat à tartiner.

OMEGA pour la production des sachets en plastique.

SIMMONS avec un effectif de 150 personnes environ dont l’activité principale est la production des
produits en métallurgie et le salon contemporain (elle a été rachetée par le groupe en Avril 1999).

Richbond avec un effectif de 1200 personnes environ dont les activités principales sont :

• La production des matelas

• La production de la mousse

• Le filinge

• L’ameublement (menuiserie, salon marocain …)

1
Khalid DAABAJI 0
Section 4 : Organigramme du groupe RICHBOND
Richbond est organisé en six départements opérationnels qui se chargent de la production et la
commercialisation de ses différents produits épaulé par des fonctions supports transverses comme
l’indique l’organigramme ci-dessus :

Président
Directeur
Général

Directeur Service
Générale Juridique

Directio Directio
Direction Direction
n Directio Directio n Simmo
Industriell Commerci
Financiè n S.I n RH Marketin ns
e ale
re g

Direction Direction
Travaux Maintenan
Neuf ce

Direction Directio
Qualité n Achat

Direction
Sécurité

USINES

Départemen Départeme
t Mousse nt Filinge
Départeme
Départemen
nt
t Fil
Ameubleme
Synthétique
nt
Départem
Départemen
ent
t Tissage
Matelas

Figure 1 : Organigramme de Richbond

1
Khalid DAABAJI 0
Section 5 : Réseaux clients du groupe RICHBOND
Richbond dispose d’un réseau clients assez vaste et assez diversifié. Ainsi, on trouve :

a) Le réseau classique à travers tout le royaume qui regroupe prés de 300 clients. Il est
constitué principalement de revendeurs et détaillant pour lesquels le prix de vente
reste le principal élément de différenciation. Le marché de « Kriâa » de Casablanca
reste le bon exemple de ce type de clientèle.

b) Le réseau moderne, comme KITEA, MOBILIA, METRO, MARJANE…, est


constitué d’une clientèle plus exigeante pour laquelle la qualité du produit et du
service rendu est déterminante dans le choix du fournisseur.

c) Le réseau à l’export : est destiné à un consommateur final averti. Ce réseau nécessite


un effort particulier en matière de marketing, de communication et surtout de
logistique étant donné la nature des articles et la disparité des points de ventes.

Section 6 : Gammes de produit du groupe RICHBOND


Le groupe Richbond est constitué de plusieurs départements qui s’occupent de produire différents
produits :

1
Khalid DAABAJI 0
• Le Matelas (Mésidor, Impérial, Duolux, Rosa….)

• Banquettes à ressort (Mésidor)

• Linge de maison : Couette (Mésidor et Rosa) + Parure de draps

• Lhifa

• Banquettes de mousse

• Flocon

• Mousse agglomérée

• Le coutil à matelas

• Salon marocain (en bois et tapissé)

• Tapisserie

• Ouate

• Oreillers

Section 7 : Métiers de RICHBOND


A travers ses nombreux départements, le Groupe Richbond dispose d’outils complémentaires pour
accomplir la mission qu’il s’est fixé. Ces métiers s’inscrivent pour la plupart, dans le cadre d’une
politique d’intégration de l’ensemble des processus d’exploitation et de valorisation des ressources.

§1 : La matelasserie

Richbond matelassier, est depuis 40 ans, au service du monde du sommeil (matelas à ressorts) et
de l’aménagement de foyer (banquettes à ressorts pour salon, séjour…). Ce métier consiste à combiner
des matières nobles pour créer des espaces associant bien être et convivialité.

Le département matelasserie est composé d’une équipe technique de 400 personnes, répartie entre
opérateurs, techniciens et ingénieurs spécialisés au service du consommateur. Des machines de
commande numérique de dernière génération permettent à la fois, créativité et rigueur de production. Des
instruments de mesure récents permettent d’effectuer un contrôle de qualité, tout au long du processus de
fabrication, afin de répondre aux normes internationales.

§2 : L’ameublement

1
Khalid DAABAJI 0
Le département ameublement, fort de près de 200 personnes (tapissiers, menuisiers, ébénistes et
couturières) produit des articles d’ameublement contemporain et traditionnel marocain. Le département
propose une palette de mobiliers : fauteuils, canapés, tables basses ; lits et sommiers.

Les matériaux utilisés sont soigneusement sélectionnés (bois massif, panneau de haute qualité,
tissus, mousses et autres garnissages) pour garantir une qualité irréprochable pour chaque pièce de
mobilier.

§3 : Le filinge

Ce département est le nouveau né de la société richbond. Il compte plus de 90 personnes et se


spécialise dans la fabrication du linge de lit et de maison, à savoir : les rideaux, les couettes, les protèges
matelas … etc.

§4 : La mousse

Le département mousse est spécialisé dans la fabrication de mousse de polyuréthane à


destinations diverses, notamment pour l’ameublement.

Section 8 : Sites de production du groupe RICHBOND


En ce qui concerne les sites de production, ils sont comme suit :

 NASCERIA : Départements Mousse, Filature, Ameublement et le non tissé.

 SAMADA : Département Fil synthétique

 BIG BED : Département matelas (SIMMONS + RICHBOND)

 TRAMEXTYL : Département Tissage

 TRANSIT12 : Département Filature (Effilochage), Non tissé (Oreillers)

1
Khalid DAABAJI 0
Section 9 : organigramme du département Filinge

DIRECTION INDUSTRIELLE

DIRECTION DIRECTION DE CHEF PROJET CHEF DE PROJET


COMMERCIALE PRODUCTION TRANSIT12 LINGE MAISON

CHEF
MAGASINIERS
D'ATELIER

1
Khalid DAABAJI 0
0.1 Chapitre 2: Présentation de la méthodologie de la
mission

Section 1 : Déroulement du stage

Ce stage est sous forme d’un projet, répartie en différentes étapes, avec un objectif fixe, et d’autres
objectifs partiels. Son périmètre géographique et fonctionnel s’étale sur le département Filinge. Ce dernier
a connu un état de transition, du fait qu’il était spécialisé dans la filature. Cette activité est remplacée par
le linge de maison. Ce qui a influencé les données techniques de Filinge.

Le système J.D. Edwards permet d'intégrer tous les aspects des données techniques au reste des
opérations de la société. Ce système fournit des données de base aux autres systèmes de gestion de
production. D’où l’importance des données techniques, afin d'assurer l'efficacité des systèmes associés,
notamment la gestion de la production.

Le système Gestion des données techniques permet d'effectuer le suivi des données fondamentales
nécessaires à la fabrication des composants, des sous-ensembles et des produits finis. Cela inclut les
nomenclatures, les gammes, les centres de charge.

Il est important de mentionner que mon projet ne va pas aborder explicitement la partie liée aux
gammes opératoires, vu la contrainte temporaire.

Section 2 : L’objectif du projet


Dans le cadre du développement de son système d’information JDEdwards Entreprise One
Oracle, Richbond cherche à paramétrer le module gestion de production dans l'activité Filinge. Pour cela
on va établir une étude pour la mise en place de la GPAO. Cela consiste à constituer et formaliser
l’information de cette activité, sous forme fonctionnelle métier, et regrouper toutes les données techniques
nécessaires pour le démarrage de la GPAO.

Section 3 : L’équipe du projet


Comme tout projet informatique la mise en place de la GPAO consiste à avoir une équipe du
projet formé de plusieurs parties avec des rôles bien attribués :

Tableau 2 : L’équipe du projet

Service Responsable membre Rôle

Industriel Le direction industrielle de Pilotage


Richbond
Chef de projet Filinge

informatique La directrice système d’information Pilotage


Chef de projet informatique
Responsable codification
Production le directeur de production Filinge
commercial le directeur commercial
contrôle de La directrice contrôle de gestion

1
Khalid DAABAJI 0
gestion

1
Khalid DAABAJI 0
Partie II : Implémentation de la gestion de
production assistée par ordinateur (GPAO):

Chapitre 1 : Oracle J.D. EDWARDS ENTREPRISEONE

JD Edwards EnterpriseOne est une suite complète d’applications d’entreprise modulaires pré
intégrées propres à un secteur, conçu pour un déploiement rapide et une administration simplifiée dans
une architecture tout Internet. Elle convient parfaitement aux entreprises qui se consacrent à la fabrication,
la construction, la distribution, l’entretien ou la gestion de produits ou de biens matériels.
C’est une solution complète réunissant des logiciels pré configurés, des services, des équipements
matériels et des fonctions de gestion de production et financière.

Section 1 : Les modules de J.D. EDWARDS ENTREPRISEONE

Tableau 3 : Les modules et paramétrages de JD Edwards Entreprise One

Modules de EDWARDS EntrepriseOne Paramétrage à Richbond

Gestion des stocks Paramétré

Gestion des achats Paramétré

Gestion des commandes clients Paramétré

Comptabilité Paramétré

Finance Paramétré

Gestion des ressources humaine Non paramétré

Programme directeur de production Non paramétré

Gestion des relations clients Non paramétré

Valorisation des produits et comptabilité Paramétré seulement à Big bed


industrielle
Gestion d'atelier Paramétré seulement à Big bed, tramextil, fil
synthétique, la mousse

Planification des Ressources Paramétré seulement à Big bed

Planification de la production Paramétré seulement à Big bed, tramextil, fil


synthétique, la mousse

1
Khalid DAABAJI 0
Section 2 : La gestion de production assistée par ordinateur
(GPAO)

§1 : Généralités
La fonction production qui consiste à produire, en temps voulu, les quantités demandées par les
clients dans des conditions de coût de revient et de qualité déterminés, envisage une organisation plus
développée en terme de technologie et de qualité.
En effet, la gestion de la production exige d’appréhender des paramètres portant essentiellement sur
l’estimation et le calcul des ressources humaines, matérielles et financières nécessaires à la production,
des étapes du processus de production et des normes à respecter.
De plus, les changements du marché et l’exigibilité de la demande ont réévalué la valeur de
l’information en terme de sa diffusion au sein de l’entreprise et en terme de son rôle permettant de mettre
en interaction l’ensemble des fonctions, d’où l’apparition de l’ « informatisation » de la gestion de
production.
Appelée la GPAO (Gestion de Production Assistée par Ordinateur), cette informatisation vise à
maîtriser les flux des matières et les flux d’information se rapportant à l’objectif de l’entreprise,
également à développer le système déjà retenu relatif aux types de production.

§2 : Projets GPAO à Richbond

Richbond a lancé un programme de paramétrage du module GPAO sur l’ensemble de ces


départements, ce programme a visé en premier lieu les départements qui disposent d’une organisation
assez stable.
Le premier lancement concernait le département Matelas en 2006, puis les départements Tramextil et
Fil synthétique en 2008, et au département Mousse en 2009, ensuite il est venu le rôle des départements
ameublement et Filinge qui serons lancer en 2011.

§3 : Les fichiers de la GPAO sur JDE

La GPAO sur JD Edwards Entrepriseone de Richbond est constitué des modules suivants :

 Gestion des données techniques :

1
Khalid DAABAJI 0
Le système J.D. Edwards Gestion des données techniques permet d'intégrer tous les aspects des
données techniques au reste des opérations de la société. Ce système fournit des données de base aux
autres systèmes de gestion de production. Exactitude des données techniques assurer l'efficacité des
systèmes associés, notamment la gestion d'atelier et le programme directeur de production.

Le module de la gestion des données technique à son rôle se répartie en plusieurs fonctions, ces
dernières sont liées à:
 La nomenclature

 Les gammes opératoires

1
Khalid DAABAJI 0
 Les centres de charge

 Gestion d’atelier :

Ce système utilise les nomenclatures et les gammes afin de traiter les ordres de fabrication et de
programmer l'activité d'une usine.

1
Khalid DAABAJI 0
 Ordre de fabrication :

§4 : Utilités et enjeux des données techniques

Les données techniques de production au département Filinge constituent l’ensemble des informations
qui décrivent la structure du système de production. Notamment, celles nécessaires pour le calcul des
besoins nets, la planification des approvisionnements, les ordres de fabrication proprement dite. Ces
données vont former ensuite le squelette de la GPAO. On distingue parmi celles-ci:

 Les objets gérés: articles


 Les relations entre les objets: nomenclatures
 Les moyens de production: postes de charge
 Les processus de production: gammes opératoires

Tableau 4 : Utilités de la GPAO pour chaque service

services Utilité de la GPAO

Méthodes  développer et diffuser les exigences de production


 indiquer la méthode de construction du produit
 l'ordre des étapes
Planification et  planifier les articles fabriqués et achetés
gestion de stock  diminuer les délais
 éviter les ruptures de stock
 Déterminer quand chaque matière est sortie et consommée dans la
séquence de production
 permettre une meilleure prise de décision sur les points de
réapprovisionnement et les quantités
La comptabilité  calculer les coûts des composants articles.
industrielle  déterminer le coût et le prix du produit
 déterminer l'endroit, le moment et la quantité de pièces nécessaires
 déterminer les ressources et les centres de charge pour la réalisation
des ordres de fabrication
 mettre en place des prix de vente mieux adaptés

 L'utilisation d'un système unique est essentielle pour gérer les différentes méthodes de
fabrication :
Le logiciel J.D. Edwards offre un système intégré capable de s'adapter aux différents environnements
de gestion de production. Ce système gère la production en mode discret, répétitif et process. Il prend en
charge des gammes standard, de reprise, principales et de remplacement. Il permet d'utiliser les

1
Khalid DAABAJI 0
nomenclatures de lot, proportionnelles, process et répétitives. Toutes ces structures peuvent être
paramétrées, planifiées et exécutées au sein du système.

 L’organisations multisites: (Filinge, Non Tissee, Transit12 )


La planification multisite permet de définir, pour un même article, des nomenclatures et des gammes
dans chaque usine. Le système gère les matières, les nomenclatures et les gammes pour tous les centres de
coûts définis. L'encours de fabrication, le stock, les nomenclatures et les gammes courantes permettent
une planification précise dans les trois sites.
L'intégration des systèmes garantit l'efficacité et l'exactitude de la planification, un stock plus précis
et des délais plus courts. Tous ces facteurs améliorent le service client.
 La société doit savoir si elle est rentable :
Diverses fonctions de valorisation des produits et de comptabilité dans tous les systèmes J.D.
Edwards permettent une transparence totale de la valorisation et de la comptabilisation à tous les niveaux
de l'organisation. On peut obtenir des états résumés ou détaillés contenant les données comptables et de
valorisation, et effectuer des tris sur ces données.
Les coûts des produits et les enregistrements de valorisation, générés par les fonctions associés, sont
disponibles pour toute l'entreprise. Grâce à cette visibilité, la direction est mieux à même de prendre les
décisions qui s'imposent.
La valorisation des produits par article, heure et quantité est intégrée à la comptabilité industrielle. Le
coût d'un article peut être ramené aux éléments spécifiques qui l'affectent.
La comptabilité industrielle permet d'identifier les écarts. Des coûts plus visibles et plus exacts qui
offrent tous les éléments pour une meilleure prise de décision. Grâce à ces données, on peut mettre en
place des prix de vente mieux adaptés.
Lorsque la société achète et sort des articles dans différentes unités de mesure, des erreurs se
produisent lors de la conversion et de l'inventaire du stock.
Le système convertit toutes les unités de mesure en une unité standard ; la société peut alors effectuer
achats, consommation et production dans l'unité appropriée. Les données de stock sont exactes puisque le
système effectue les conversions nécessaires. Chaque article peut disposer d'un maximum de huit unités
de mesure.

Figure 3 : Le fonctionnement de la GPAO

Commandes Programmes de
fermes ventes

Fichiers Centre de
des charges
articles

Plan directeur de
production 1
Khalid DAABAJI 0
Programme de
production

Calcul des besoins bruts


Fichier des
nomenclature en composants et
s matières

Calcul des besoins


nets

Composants à Besoins nets en composants et


approvisionner matières

Ordres Fichier
achats fournisseur Composants à
s fabriquer

Réception Fichier des


gammes
s Calcule des charges
Fichier
moyen de
fabrication

Ordre de fabrication
Matières
première
s
Atelier Suivi
production
Semi
finis
Produits
finis

§5 : Intégration des systèmes pour la gestion des données techniques

Le module Gestion des données techniques est un des nombreux systèmes utilisés dans la gestion de
la supply chain. Cette dernière permet de coordonner le stock, les matières premières et les ressources en
main-d'oeuvre afin de livrer les produits finis conformément à un programme établi. Les modules le
composant sont entièrement intégrés, ce qui garantit des données actualisées et exactes tout au long des
opérations.

1
Khalid DAABAJI 0
Il s'agit d'un système de production à boucle fermée qui va formalisé les activités de Filinge et la
planification des opérations.
Un système unique gère toutes les données techniques et de production, améliorant l'efficacité du
paramétrage, de la planification et de l'exécution pour la fabrication des produits.
Le module Gestion des données techniques s'intègre aux autres systèmes J.D. Edwards afin de
bénéficier d'une saisie universelle, du partage des données et de leur cohérence sur tous les systèmes.

Tableau 4 : Les données partagées par rapport à chaque module


Modules de JD EDWARDS EntrepriseOne Les données partagées
Gestion des stocks  les codes articles
 les descriptions
 les unités de mesure
 le type de stockage
 la quantité en stock
 le code de type de sortie
 les emplacements et le contrôle des lots.
Gestion des achats  traitement des kits.
Planification de la  la fabrication des produits finis
production et de la  l'achat des matières premières et des pièces
nécessaires à la fabrication.
distribution  les commandes clients
 les nomenclatures pour déterminer les
exigences en matière de composants des
ordres planifiés et des ordres de fabrication
sans liste de composants.
Valorisation des produits et  la nomenclature
comptabilité industrielle  les instructions de la gamme
 les données des centres de charge
 calculer du coût total des matières, de
la main-d’œuvre, des machines et des coûts
indirects pour chaque unité principale du
composé.
Gestion des commandes  les nomenclatures définies pour le
clients traitement des kits
Gestion d'atelier  les nomenclatures et les gammes afin de
traiter les ordres de fabrication et de
programmer l'activité d'une usine.
Planification des  une nomenclature multiniveau pour les
Ressources articles du programme directeur de
production.
 les instructions de la gamme pour les
composants.

1
Khalid DAABAJI 0
Intégration De La Gestion De Production AvecLes Autres
Modules De JDE

Contrôle De Gestion

Gestion Des Stocks

Gestion Des
Gestion Des Achats
Commandes Clients

Gestion Des Données


Techniques

Gestion Des Équipements Gestion D’atelier

Planification Des
Ressources Et Des Prévisions
Capacités

Planification Des Besoins


Matières

Chapitre 2 : Préparation pour la mise en place de la


GPAO

La gestion des données technique est fortement liée à la gestion du stock, cette dépendance est
expliquer par la quantité importante d’information et de donnée partagée entre ces deux modules, toute au
long de notre projet GPAO on a consacré une partie importante de traitement aux données en commun
entre la gestion des données techniques et la gestion du stock, ce traitement a comme objectif la
réorganisation ses emplacements magasin, ainsi que le mise en propre de la base article et notamment la
classification des article et les règles de codification.

1
Khalid DAABAJI 0
Section 1 : La base article
Un article est une matière, un consommable, une pièce, un produit acheté ou un élément quelconque
entrant dans la composition d'un produit de l'entreprise. Il est au moins défini par une référence de classe,
un code et une désignation.
Chaque article est matérialisé par une fiche informatique dans laquelle sont introduits de données
générales (désignation, unité, matière…), des données de structure (code, classe, lien de nomenclature…),
des données de planification (stock mini, maxi, délais, stock de sécurité, stratégie de calcul des lots de
commande …), des données de transport (conditionnement, emballage, poids, volume…), des données de
stockage (magasin, emplacement…), des données comptables…
Une bonne organisation de la base article contribue à la réussite du projet GPAO, ce qui consiste à
identifier les articles obsolètes, et les mentionner sur le système, ensuite mettre en propre la codification
en proposant une calcification par famille adéquat.
Voici un aperçu sur la base articles avant de proposer une nouvelle classification :

Tableau 5 : La liste des Produits finis


Famille Sous famille
LINGE DE MAISON COUETTE
PARURE
RIDEAU
ALEZE
PROTEGE
HOUSSE DE COUETTE
SURMATELAS
TAIE D'OREILLER
TAIE TRAVERSIN
DRAP
COUVERTURE
HOUSSE DRAP
PACK
RELEVE JAMBE
OUATE Oreiller
HOUSSE
Traversin
Coussin
OUATE VRAC
NAPE
PACK
RESINE OUATE
DECHET POLYPROPYLENE
FIBRE AGGLO
FAUSSE LISSIERE

1
Khalid DAABAJI 0
DECHET STEPEX
CONFECTION LHIFA
FIBRE
MOLETION
MOUSSE CHUTE
NEGOCE COUETTE
SURMATELAS
BORD COTTE
FIL CONTINU
FIL DISCONTINU
FIL SYNTHETIQUE

Tableau 6 : La liste des Matières premières


Code famille Description Sous famille
TS TISSU TISSU AMEUBLEMENT
COUTIL A MATELAS
JAQUARD LAUBER
TISSU IMPRIME
HOUSSE TISSU MOUSSE
COTON
CARCASSE
TINT
POLYCOTON
BOUCLETTE A FACON
BIAIS
ETENDOIR
TISSU TEINT
FB FIBRE ACRYLIQUE
DRILLES ET CHIFFONS
REGENERE
GRILLE
BLOUSSE
POLYESTER
COTON
VISCOSE
EFFILOCHE
KAPOK
DUVET
PLUME
FC FIL CONTINU POLYESTER
TRANSPARENT
POLYCOTON
POLYAMIDE
NT NON TISSE CONCENTRE
FEUTRE
1
Khalid DAABAJI 0
DOUBLURE
EM EMBALLAGE TRAVERSIN
HOUSSE
FIL DE FER
COUSSIN
CARTON
NON TISSE
PLASTIQUE
SCOTCH
CB CONSOMMABLE ETIQUETTE
AUTOCOLLANTE
AIGUILLE
CORDE
ENSIMAGE
PAPIER
PARAFFINE
AC ACCESSOIRE ETIQUETTE
POSTER
ANNEAU
COUETTE
ELASTIQUE
PLAQUE
GA GANCE SERGE
QUINCAILLERIE QU POLYPROPYLENE
FERMETURE
AIGUILLE
DECHET DC
POLYPROPYLENE
POLYESTER
MECHE (DECHET)
FIBRE (DECHET)
FIL (DECHET)
FIBRE AGGLO
FAUSSE LISSIERE
LAINE
DECHET STEPEX
COLORANT CL ENCRE
HOUSSE MOUSSE MO NUE
NUE CONTINUE
CHUTE
MATIERE PLASTIQUE MP POLYETHYLENE
PP AGGLOMERE
NEGOCE NG
OUTILLAGE OU PETIT OUTILLAGE
PRODUITS CHIMIQUES PC
SOLVANT
COLLE
LIQUIDE
1
Khalid DAABAJI 0
LIANT
PRODUITS METALLIQUES PM RESSORT
PROTEGE PR HOUSSE
SERVICE ET SF MARKETING
FOURNITURE
REPARATION

§1 : L’identification des articles obsolètes

Le département Filinge comptait dans son magasin produit fini 1800 articles, et 1200 articles dans son
magasin matières premières. Ces chiffres ne correspondent pas au volume d’activité du département
Filinge, du fait qu’il a connu un changement d’activité, l’idée est de mentionner les articles obsolètes sur
le système. Ce qui a diminué les articles produit fini à 700 et la matière première à 1100. Pour cela on a
procédé de la manière suivante :
 Extraction de la base article du système.
 Analyse des articles sur la base de leurs mouvements en stock.
 identification des articles inactifs (zéro stock et pas de mouvement pendant les dernières 18
mois).
 validation de la liste par la direction Filinge ; les contrôleurs de gestion ; et les magasiniers.
 Communiquer la liste dûment validée, au service informatique.
 Rendre les articles obsolètes sur le système : voir figure
 Auditer la nouvelle base article.

Interface JDE : Fichier article

1
Khalid DAABAJI 0
§2 : La réorganisation du produit fini

La phase d’identification des articles obsolètes nous a permet de mieux connaitre les articles, ainsi de
les reclassés on suivant les critères suivantes :
 Prendre en considération les recommandations du service commercial

 Regrouper les articles qui requièrent les mêmes ressources matérielles et humaines

 La création d’une nouvelle famille qui va regrouper les articles rembourrage

 L’éclatement de la sous famille housse en trois sous famille (Housse oreiller, Housse traversin,
Housse coussin)

L’idée de la création d’une nouvelle famille rembourrage est venue suite à plusieurs besoins :

 Une organisation qui va permettre de facilité les traitements statistique pour le service
commercial et de production

 Identification visuel de ses articles

 Regrouper des familles qui ont des caractéristiques en commun dans une seule famille
( Ouate, déchet)

Tableau 7 : description des produits finis

Description Sous famille


Couette
LINGE DE MAISON
Parure
Rideau
Aleze
Protege
Housse de Couette
Surmatelas
Taie
Draps
OUATE Oreiller
Traversin Sommeil
Coussin
Traversin Beldi
Housse oreiller
Housse traversin
Housse coussin
REMBOURRAGE Macedoine
Norafor

1
Khalid DAABAJI 0
Ouate Rosa
Ouate Mesidor
Kapok
Plumarelle
Fibrelle
Ouate Mesidor Siliconée

§3 : La réorganisation de la matière première

La matière première au département Filinge est constituée dans une grande partie du tissu et de la Fibre,

Afin d’analyser la base articles matières premières on a procédé de la manière suivant :

 Extraction de l’ensemble des articles matières premières du système.

 Classification des articles par familles et sous-familles.

 Identification des actions à mener.

Après cette analyse on a réussie à proposer une nouvelle organisation :

Tableau 8 : Nouvelle organisation des matières et produits

Famille Sous famille REMARQUE


TISSU TISSU IMPRIME REPARTIR EN IMPRIME ET IMPRIME
ENFANT
TEINT FUSIONNE AVEC TISSU TEINT
BOUCLETTE A FACON DEPLACE VERS COTON
TISSU TEINT DEPLACE VERS TENTE
FIBRE DUVET DEPLACE VERS PLUME
FIL CONTINU POLYESTER DEPLACE VERS CONSOMMABLE
NON TISSE CONCENTRE DEPLACE VERS DOUBLURE
EMBALLAGE TRAVERSIN REPARTIR SELON LE PRODUIT FINI
HOUSSE
CARTON
PLASTIQUE
NON TISSE
GANCE SERGE DEPLACE VERS ACCESSOIRE
QUINQUILERIE AIGUILLE PLACE DANS LA FAMILLE CONSOMMABLE
FERMETURE PLACE DANS LA FAMILLE ACCESSOIRE
TRAVAIL A FACON OREILLER REPARTIR SELON LE SEMI FINI

1
Khalid DAABAJI 0
TRAVERSIN
COUSSIN
HOUSSE COUETTE
HOUSSE MATELAS
CL ENCRE PLACE DANS CONSOMMABLE
LIQUIDE PLACE DANS CONSOMMABLE

Section 2 : Emplacements et magasins


La notion des magasins et emplacement dans la GPAO est fondamentale. Elle permet de rechercher
les articles plus facilement, et de fournir une bonne organisation visuelle et informatique, il existe sur
JDE une hiérarchie des emplacements de l'entrepôt.
Le département Filinge compte deux magasins, l’un est pour les produits finis codé sur JDE par
M031, et l’autre pour la matière première codé par M032, ce dernier contient aussi le semi fini.
Suite à une étude des différents emplacements magasins sur le système, en contactant les différents
magasiniers concernés par chaque emplacement magasin, on a recueilli les donnés relatives à chaque
emplacement en suivant ces étapes :
 Extraction d’un état des emplacements pour les deux magasins
 Collecte des explications au prêt des magasiniers
Tableau 8 : Magasin matière première M032

Emplacement Description JDE Utilisation actuelle


NCF/ Stock non-conforme Stock non-conforme
DRM/ Stock dormant Stock dormant
STR/ Emplacement chez sous-traitant anonyme Emplacement chez sous-traitant STR
OMR/ Emplacement chez sous-traitant OMAR Emplacement chez sous-traitant OMAR
ITX/ Emplacement chez sous-traitant ITX Emplacement chez sous-traitant ITX
CHB/ Emplacement chez sous-traitant CHAIMBA Emplacement chez sous-traitant CHAIMBA
AYR/ Emplacement chez sous-traitant AYOUR Emplacement chez sous-traitant AYOUR
323/ Déchets PP Linge de maison semi-fini
320/ Filature MP Prod Linge de maison matières premières
ZN / Emplacement dans transit-12 matière première filing fibre
ATL/ Atelier Atelier
ZN1/ Matière Première TRANSIT 12 Matière Première TRANSIT 12
ZN2/ Matière Première Non tissé Matière Première Non tissé
321/ Filature Effilochage Transi-12 matière première steppex
CHT/ Emplacement dans CHUT Emplacement dans CHUT
322/ Chiffon non Conforme Non utilisé

Tableau 9 : Magasin produit fini M031

1
Khalid DAABAJI 0
Emplacement Description JDE Utilisation actuelle
DRM/ Stock dormant Stock dormant
NCF/ Stock non-conforme Stock non-conforme
SOM/ Simmons Simmons
ZN / Emplacement dans transit-12 Transit-12 Rembourrage
314/ Filature Magasin PF 4 Linge de maison Parur - Rideau
315/ Filature Magasin PF 5 Linge de maison Couette
316/ Filature Magasin PF 6 Linge de maison Oreiller
317/999 Filature Magasin PF 7 Linge de maison Traversin som
318/ Filature Magasin PF 8 Linge de maison Coussin
319/ Filature Magasin PF 9 Linge de maison Traversin beldi
ZNA/ Transit-12 PP Transit-12 PP
CAM/ Emplacement CAMION Transit-12 Rembourrage
CHT/ Emplacement dans CHUT non utilisé
31A/999 Filature Tricotage PF non utilisé
31B/ Filature Tricotage PF Prod non utilisé
31C/ Filature Tricotage PF Grattage non utilisé
31F/ Entrée pour Rectification non utilisé
31M/ Filature Murata non utilisé
31O/ Filature Ouate non utilisé
31R/ Filature Retordeuse non utilisé
31S/ Filature sous-Traitance non utilisé
31T/ Sortie pour Réctification non utilisé
311/ Filature Magasin PF 1 non utilisé
312/ Filature Magasin PF 2 non utilisé
324/ Filature Magasin PF 5 2CHX non utilisé

Après l’analyse des deux tableaux on a constaté que :


 L’emplacement semi-fini est dans le magasin matière première
 La répartition actuelle des emplacements ne correspond pas au besoin de la classification
recommandée par le service commercial
 Des emplacements non utilisés
 Des emplacements qui datent de l’ancienne activité (la filature)
 Les codes des emplacements relatifs à la sous-traitance ne correspondent pas au besoin du
contrôle de gestion
 Les codes ne donnent pas une idée sur le contenu de chaque emplacement

§1 : La redéfinition des emplacements magasins

Après avoir analysé l’état des emplacements magasins, la décision est de redéfinir les emplacements
selon les critères suivants :
 Prendre en considération les regroupements par familles des produits finis proposés par le service
commercial.
1
Khalid DAABAJI 0
 Définir les emplacements matières premières selon les besoins de la production.

 Mettre en place une codification significative, qui prend en considération le contenu des
emplacements

1.L’emplacement semi fini sur JDE

Les oreillers et les coussins représentent une partie majeure du chiffre de vente dans le département
Filinge, afin d’augmenter la réactivité de la production, il s’est avéré utile d’avoir un stock semi-fini
composé des housses d’oreillers, coussins, et traversins.
Vu la diversité des marques et la fluctuation des consommations, un travail minutieux a été mené pour
bien géré et optimisé le stock semi fini, c’est pour cette raison qu’on a décidé de mettre en place une
nouvelle gestion : celle du mode min max.
Le semi fini est fortement lié à la matière première, vue l’activité de sous-traitance qui exige des
mouvements de transfère de la matière première vers les emplacements sous-traitances.
Pour faire le choix du magasin qui va contenir l’emplacement semi fini, on fait une analyse comparative
entre les deux choix à prendre :

2.Regrouper avec la matière première :

 Faciliter la gestion qui est plus lié à la matière première qu’au produit fini 90% sous-traitance

 Risque de surcharger le magasinier produit fini.

3.Regrouper avec le produit fini :

 Avoir le calcul des besoins en matière première du semi fini

 Pouvoir planifier la consommation des composantes du semi fini

 Avoir les ordres d’achat ou les ordres de fabrication

Suite à cette analyse comparative, on déduit que le faite de garder l’emplacement du semi-fini avec la
matière première est en désaccord avec le bonne fonctionnement de la GPAO, puisque le système va
considérer le semi-fini comme étant une matière première.

Ainsi la discision est de préparé le transfère du semi vers l’emplacement M031 on suivant ces étapes :
 Validation de la liste d’article semi-fini avec le contrôle de gestion
 Déclaration du semi fini dans le magasin M031
 Transfère de la quantité en stock du magasin M032 au magasin M031
 Rendre la liste obsolète sur M032

1
Khalid DAABAJI 0
Les emplacements magasin produit fini :

Emplacement
Emplacement actuel Famille Sous Famille
proposé
ORL1 316 Oreiller mesidor
imperial
rosa
diwan
TR SOM 317999 Traversin sommeil Mesidor
Imperial
rosa
diwan
CSSN 318 Coussin mesidor
imperial
rosa
yakout
diwan
TR BL 319 Traversin beldi 80*40 imperial
rosa
diwan
RB zn ou 316 Rembourrage Norafor
Macidoine
FB 319 Rembourrage Kapok
Fibre boule
plumarelle
ouate mésidor
500g
PARR 314 Parrure
Housse
Rideau
ORL2 316 Oreiller confor
Kapok
Dupon
Som Som Simmons
CTT 315 Couette
DRM DRM Stock dormant
CAM CAM camuion
NCF NCF Non conforme
31A/999 31A/999 M.G ECHANTILLON Couleur
SF 323 Semi-fini Filinge

Les emplacements magasin matière première:

Emplacement
Emplacement actuel Famille
proposé
NCF NCF/ Stock non-conforme
DRM DRM/ Stock dormant
STR STR/ Emplacement chez sous-traitant anonyme
STR OMR OMR/ Emplacement chez sous-traitant OMAR
STR ITX ITX/ Emplacement chez sous-traitant ITX
STR CHB CHB/ Emplacement chez sous-traitant CHAIMBA

1
Khalid DAABAJI 0
STR AYR AYR/ Emplacement chez sous-traitant AYOUR
MP FILINGE 320/ Linge de maison matières premières
MP FIBRE ZN / matière première filing fibre
ATELIER ATL/ Atelier
MP TRANSIT12 ZN1/ Matière Première TRANSIT 12
MP NON TIESSE ZN2/ Matière Première Non tissé
MP STEPEX 321/ matière première steppex
CHUT CHT/ Emplacement dans CHUT

La codification des articles :

Généralités :

Lorsque la base de données article comporte une quantité élevée de références, l’utilisation d’un
système de codification est essentielle. Il n’est en effet pas aisé de gérer tous ces articles en utilisant à
chaque fois leur désignation. Par ailleurs, pour des articles hétérogènes, l’utilisation de la référence du
fabricant n’est pas une solution appropriée. Chaque entreprise doit mettre en place son propre système de
codification, ce qui permet :

 Une recherche rapide et structurée des articles


 Une bonne communication entre les services commerciaux et la production
 Une base statistique puissante et simple à exploiter
 faciliter le travail du magasinier et pour l’organisation d’un magasin de stockage.

Une codification robuste des articles va permettre de poser les bases d'un projet de GPAO. Il faut
savoir que cette étape n'est facultative car si l'informatique repose sur une codification "aléatoire" celle-ci
sera simplement inexploitable
Le respect d'une codification stricte est la garantie de la réussite du projet GPAO de une entreprise.
Les principaux systèmes de codification utilisés sont les suivant :

 Le système séquentiel : code numérique ou alphanumérique, sans signification particulière,


affecté aux articles de façon chronologique ou aléatoire.
 Le système analytique : code numérique ou alphanumérique, ordonnée et significatif, chaque
partie du code décrit les caractéristiques de l’article (dimensions, sous-ensemble, article ou
équipement parent…)
 Le système de codification mixte : code numérique ou alphanumérique ayant une partie
significative et une autre séquentielle.

1
Khalid DAABAJI 0
Remarque :

Le code affecté à un article est unique (deux articles ne doivent en aucun cas porter le même code).

Codes de catégorie des articles :


Les articles ayant les mêmes caractéristiques sont regroupés, afin de traiter tout le groupe
simultanément. Par exemple, le groupement d'articles permet de fournir des données intéressantes lors de
l'analyse des ventes.
L’affectation des codes de catégorie de fait lorsqu’on saisie les données dans le fichier Articles ou
dans le fichier Articles par magasin/usine. Dans chaque cas, on affecte les codes de catégorie dans l'écran
Codes de catégorie. Les champs sont similaires.
Il existe différents groupes de codes de catégorie. Chaque groupe correspond à une catégorie d'article
ou à un type de propriété, par exemple les conditions d'expédition. Dans les codes de catégorie des
conditions d'expédition, vous pouvez paramétrer une condition telle que Fragile pour un article.
Prenons l’exemple suivant pour mieux comprendre la saisie des codes catégories sur JDE :

1
Khalid DAABAJI 0
La codification au département Filinge

Dans le cas du département Filinge, la majorité des articles suivent un système de codification
analytique, et les autres articles suivent un système de codification mixte. Chaque famille d’article est
caractérisée par sa propre règle de codification.
Quel que soit le mode de codification convenu, chaque article est bien renseigné dans le système par les
codes catégories, ces derniers permettent de classifier les articles. Ils sont très utiles dans la requête
d’information. Ils sont repris tels qu’ils se présentent dans l’environnement actuel pour les articles
existants.

La codification de la matière première

Après l’étape de l’identification des articles obsolètes, la base article matière première à passer de
1200 article à 700, cette diminution est due au changement d’activité du département Filinge.
Les articles matières premières suivent le système de codification analytique, le nombre de caractère
varie d’une famille à une autre entre 9 et 15.
FAMILLE MATIERES CODE FAMILLE NOMBRE DE
PREMIERES CARACTERES DU CODE
ARTICLES
Tissu TS 15
Fibre FB 14
Fil continu FC 14
Non tissé NT 14
Emballage EM 15
Consommable CB 14
Accessoires AC 13
Gance GA 9
Travail à façon TF 11

Exemple :

La Famille Tissu (TS) : codé sur 15 caractères

Nombre de
Eléments composants le code Valeur fixe Valeur variable
caractère

1
Khalid DAABAJI 0
Code Famille 2 TS Valeur faisant référence au code
catégorie famille

Code sous Famille 2 Valeur faisant référence au code


catégorie sous Famille

Duitage/ Grammage 2 Valeur faisant référence au code


catégorie Grammage

Code Couleur 2

Référence Dessin 3 Valeur faisant référence à la


référence dessin du tissu

Laize 2

Code Nature 2 Valeur renseignée en cas d’achat de


l’extérieur

Article : TISSU POLYCOTON BLANC 250

Code Code Sous Duitage/ Code Référence


Laize Code Nature
Famille famille Grammage Couleur Dessin
T S F 5 A 4 0 3 0 0 0 2 5 A 2

La codification des produits finis :

Après l’étape d’identification des articles obsolètes, la base article produit fini est devenue assez
propre, l’étape suivante et de refaire la classification par famille selon le besoin de la direction de
production et la direction commercial, ce qui leurs permettra de mieux gérer les articles.
Avant de passer à la création de la nouvelle famille, il est important de décrire le système de
codification existant.
FAMILLE PRODUIT FINI CODE FAMILLE NOMBRE DE
CARACTERES DU CODE
ARTICLES
LINGE DE MAISON LG 14

1
Khalid DAABAJI 0
OUATE OT 15
REMBOURRAGE RB 10
Exemple :
La Famille Lingerie (LG) : est codifiée sur 14 caractères
Eléments composants le Nombre de
Valeur fixe Valeur variable
code caractère

Code Famille 2 LG Valeur faisant référence au code catégorie Famille

Code Marque (Voire tableau Valeur faisant référence au code catégorie


2
paragraphe 4) Marque, exp. (MS : MESIDOR)

Sous famille (Voire tableau Valeur faisant référence au code catégorie sous
2
paragraphe 4) Famille, exp. (CO : COUETTE)

Type (Voire tableau Valeur faisant référence au code catégorie Type,


2
paragraphe 4) exp. (CX : COULEURS)

Longueur (Voire tableau Valeur faisant référence au code catégorie


3
paragraphe 4) Longueur, exp. (075 : 75)

Largeur (Voire tableau Valeur faisant référence au code catégorie


3
paragraphe 4) Largeur, exp. (045 : 45)

Article : SURMATELAS MAJESTIC 190X080

Code Code Code Sous


Type Longueur Largeur
Famille Marque famille
L G L 3 S M C U 1 9 0 2 8 0

La nouvelle famille rembourrage aux produits finis :

Suite à un besoin d’une nouvelle classification par famille, la décision a été de regrouper des sous
familles de la famille Ouate (Ouate vrac ; Nappe Norafor), et les articles de la famille Déchet, cette
nouvelle classification va permettre de mieux identifier les articles

Il y a plusieurs actions à mener :


 Identification des sous familles qui vont faire objet de la nouvelle famille Rembourrage : (Ouate
vrac ; Nappe Norafor ; Déchet)
 Détermination d’une nouvelle règle de codification pour la famille Rembourrage.
 Génération des nouveaux codes avec le système de codification mixte.
 Identification des magasins et emplacement qui contient les articles de la nouvelle famille
rembourrage.
 Création des articles dans tous les magasins et emplacement concernés.

1
Khalid DAABAJI 0
 Déclarer le tarifié pour les nouveaux codes et rendre échu le tarif des anciens codes pour que les
administrateurs des ventes (ADV), magasins, départements clients et dépôts ne puissent
commander sur les anciennes codifications ADV
 L’ADV, magasins, départements clients et dépôts vont livrer et solder les commandes avec
anciennes codifications
 le contrôle de gestion va reclasser les articles concernés des différents magasins vers les
nouveaux codes, et rendra les anciens codes obsolètes.
Règle de codification de la famille rembourrage :

Eléments Nombre de Valeur Valeur variable


composants le code caractère fixe

Famille 2 RB Valeur faisant référence au code


catégorie Famille

Sous-famille 2 Valeur faisant référence au code


catégorie Sous Famille, exp.
(05:ouate vrac)

Valeur numérique 6 Valeur numérique incrémenté non


significatif

La correspondance entre les anciens codes et les nouveaux codes :

Produit Ancien Code Article Nouveau Code Article


SAC FIBRELLE 5KGS OT05EL5KG RB05000001
OUATE VRAC ROSA DUOLUX OT05GN000000000 RB05000002
SAC KAPOK 5KGS OT05KPCA0 RB05000003
SAC OUATE VRAC MESIDOR 5KG OT05MS5KG RB05000004
OUATE VRAC MESIDOR CA OT05MSCA0 RB05000005
NORAFOR 240G*075CM OTNPNF0000750K5 RBNP000001
PLAQUE NORAFOR 250*89x003x200C OTNPNF0000890J8 RBNP000002
PLAQUE NORAFOR 250*93x003x200C OTNPNF0000930J8 RBNP000003
PLAQUE NORAFOR 250*97x003x200C OTNPNF0000970J8 RBNP000004
PLAQUE NORAFOR 250*99x003x200C OTNPNF0000990J8 RBNP000005
PLAQUE NORAFOR 250*102x003x200 OTNPNF0001020J8 RBNP000006
PLAQUE NORAFOR 250*107x003x200 OTNPNF0001070J8 RBNP000007
PLAQUE NORAFOR 250*109x003x200 OTNPNF0001090J8 RBNP000008
PLAQUE NORAFOR 250*113x003x200 OTNPNF0001130J8 RBNP000009
PLAQUE NORAFOR 250*117x003x200 OTNPNF0001170J8 RBNP000010

1
Khalid DAABAJI 0
PLAQUE NORAFOR 250*119x003x200 OTNPNF0001190J8 RBNP000011
PLAQUE NORAFOR 250*123x003x200 OTNPNF0001230J8 RBNP000012
PLAQUE NORAFOR 250*127x003x200 OTNPNF0001270J8 RBNP000013
NORAFOR 120G*150CM OTNPNF000150041 RBNP000014
NORAFOR 60G*150CM OTNPNF000150077 RBNP000015
NORAFOR 150G*150CM OTNPNF000150080 RBNP000016
NORAFOR 300G*150CM OTNPNF0001500C5 RBNP000017
NORAFOR 200G*150CM OTNPNF0001500E2 RBNP000018
NORAFOR 250G*150CM OTNPNF0001500J8 RBNP000019
NORAFOR 80G*150CM OTNPNF0001500K2 RBNP000020
PLAQUE NORAFOR 250*178x003x200 OTNPNF0001780J8 RBNP000021
PLAQUE NORAFOR 250*186x003x200 OTNPNF0001860J8 RBNP000022
PLAQUE NORAFOR 250*194x003x200 OTNPNF0001940J8 RBNP000023
PLAQUE NORAFOR 250*198x003x200 OTNPNF0001980J8 RBNP000024
NORAFOR 150G*200CM OTNPNF000200080 RBNP000025
NORAFOR 400G*200CM OTNPNF000200088 RBNP000026
NORAFOR 200G*200CM OTNPNF0002000E2 RBNP000027
PLAQUE NORAFOR 250*204x003x200 OTNPNF0002040J8 RBNP000028
NORAFOR 150G*210CM OTNPNF000210080 RBNP000029
NORAFOR 200G*210CM OTNPNF0002100E2 RBNP000030
PLAQUE NORAFOR 250*214x003x200 OTNPNF0002140J8 RBNP000031
PLAQUE NORAFOR 250*218x003x200 OTNPNF0002180J8 RBNP000032
NORAFOR 150G*220CM OTNPNF000220080 RBNP000033
NORAFOR 400G*220CM OTNPNF000220088 RBNP000034
NORAFOR 300G*220CM OTNPNF0002200C5 RBNP000035
NORAFOR 200G*220CM OTNPNF0002200E2 RBNP000036
NORAFOR DOUCE 250G*220CM OTNPNF0002200J8 RBNP000037
PLAQUE NORAFOR 250*226x003x200 OTNPNF0002260J8 RBNP000038
PLAQUE NORAFOR 250*234x003x200 OTNPNF0002340J8 RBNP000039
PLAQUE NORAFOR 250*238x003x200 OTNPNF0002380J8 RBNP000040
NORAFOR 300G*240CM OTNPNF0002400C5 RBNP000041
NORAFOR 250G*240CM OTNPNF0002400J8 RBNP000042
PLAQUE NORAFOR 250*246x003x200 OTNPNF0002460J8 RBNP000043
PLAQUE NORAFOR 250*254x003x200 OTNPNF0002540J8 RBNP000044
FLOCON MACEDOINE DCSX0030 RBSX000001
FLOCON MACEDOINE MULTICOUCHE DCSX0032 RBSX000002
La codification des semi finis :

Après la mise en œuvre de l’application min max pour la gestion du stock semi fini, il s’est avéré que
la codification actuel ne permet pas d’identifier la quantité min max pour chaque article à cause de :
 La gestion des couleurs et motifs se fait par lot
 L’application min max identifiée les articles par code et non pas par lot
 La quantité min max de chaque lot d’article reste confondue avec les autres lots du même
article
 Mentionner la sous famille Housse sur le code ne permet pas de connaitre quel est le type de
la housse
Afin d’éviter toute confusion entre la quantité min max d’un article, les couleurs et les motifs doivent
être renseigné sur le code articles, ainsi d’éclater la sous famille Housse en trois nouveaux sous famille
(Housse oreiller, Housse coussin, Housse traversin).
1
Khalid DAABAJI 0
La nouvelle règle de codification du semi-fini :
Eléments Nombre de Valeur Valeur variable
composants le code caractère fixe

Famille 2 OT Valeur faisant référence au code


catégorie Famille

Sous-famille 2 Valeur faisant référence au code


catégorie Sous Famille, exp. (HO:
HOUSSE OREILLER)

Marque 2 Valeur faisant référence au code


catégorie Marque, exp. (KP :
KAPOK)

Longueur 3 Valeur exprimée en (cm)

Largeur 3 Valeur exprimée en (cm)

Hauteur 3 Valeur exprimée en (cm)

Article : HOUSSE OREILLER DIWAN 80X50 BC


Code Code Sous Code
Longueur Largeur Couleur
Famille famille Marque
O T H O D I 0 8 0 0 5 0 0 0 3

Chapitre 3 : Fonctions de la gestion des données


techniques de Filinge

Section 1 : La nomenclature

Les nomenclatures identifient la fabrication de produits finis, de sous-ensembles et de


composants. Avant de créer une nomenclature explicitement, on doit connaître les types de nomenclature
et leur mode d'utilisation. Ensuite on peut créer une nomenclature, définir ses composants et entrer des
données de référence, de classe et de titre, ainsi que des informations sur les composants de substitution.

1
Khalid DAABAJI 0
Après la saisie des nomenclatures, on peut déterminer les effets d'une rupture de stock, ou évaluer
la capacité, la main-d'oeuvre, les besoins en équipement et autres ressources.
Une nomenclature permet d'effectuer les opérations suivantes :
 Détailler les articles et les quantités spécifiques utilisés pour assembler le composé.
 Définir les articles comme composés ou composants d'un ensemble.
 Fournir la base des programmes Valorisation des produits et Programme directeur de production.

Une nomenclature correctement structurée présente les caractéristiques suivantes :


 Elle optimise le stockage et la gestion des données de nomenclature.
 Elle reflète les flux de matières et le mode d'élaboration du produit.
 Elle facilite la saisie des commandes.
 Elle permet au système d'afficher le programme de production en présentant le moins de produits
finis possibles.
 Elle permet l'inclusion de prévisions relatives aux variantes disponibles des produits.

Une nomenclature inexacte peut avoir les conséquences suivantes :


 Mauvaise planification des besoins matières
 Ruptures de stock
 Valorisation incorrecte des produits
 Augmentation des coûts de production
 Retards d'expédition
 Ventes perdues
 Stocks trop importants ou obsolètes
 Mauvais contrôle des spécifications
 Augmentation des charges de production

Les fonctionnalités associées aux nomenclatures permettent d'effectuer les opérations suivantes :
 Remplacement de toutes les occurrences d'un composant par un autre
 Planification du rebut de composant dans les systèmes Valorisation des produits et Gestion
d'atelier
 Substitution d'un composant
 Affichage de la quantité d'un produit fini pouvant être produite avec la quantité de composants
spécifiée
 Impression de l'intégralité des données de nomenclature
 Copie d'une nomenclature existante et adaptation à un nouvel article

1
Khalid DAABAJI 0
 Déduction de la date requise d'un composant d'un ordre de fabrication d'après la date de début de
l'ordre
 Recherche de toutes les nomenclatures faisant appel à une pièce spécifique
 Création de plusieurs versions d'une même nomenclature afin de présenter les données dans des
formats adaptés aux besoins de différents services de la société
 Suivi du statut de toutes les modifications apportées aux nomenclatures
 Définition de l'emplacement d'un composant au sein d'un ensemble donné
 Vérification des codes de niveau inférieur d'un article
 Consultation d'une nomenclature de format mono niveau ou multi niveau

Dans un environnement multi site, les nomenclatures permettent de définir les données de
production d'un article, telles que la politique d'approvisionnement ou la taille de lot, spécifiques aux
magasins où l'article est utilisé.
Vous pouvez spécifier les dates d'effet des composants d'une nomenclature ainsi que des articles
hors stock, en vrac ou de consommation intermédiaire. Vous pouvez également ajouter des remarques
relatives aux outils nécessaires.
La nomenclature sert de liste principale lors de la génération de la liste de composants des ordres
de fabrication, ainsi que lors du calcul des coûts et des délais, de la génération du PDP/CBN/PBD et du
traitement des kits pour les commandes clients.

§1 : Types de nomenclature

Selon vos besoins en matière de gestion, le système Gestion des données techniques propose
plusieurs types de nomenclature. Par exemple :
 Nomenclature de planification
 Nomenclature de lot
 Nomenclature proportionnelle
 Nomenclature industrielle

§2 : Nomenclature Filinge

Pour mieux organiser la préparation de la nomenclature et la collecte d’information, on a décidé


de commencer par la sous famille coussin de la famille linge de maison, vue un besoin urgent de l’analyse
de son coût de revient. La procédure de préparation est la suivante:

 Préparation d’une liste des différentes familles de la matière première.


1
Khalid DAABAJI 0
 Triage par familles et sous famille pour faciliter l’identification des articles matières premières.

 Préparation d’un tableau qui sera le model de la nomenclature, et l’identification des champs
appropriés.

 Identification des composantes et de leurs codes.

 Définir la méthodologie du calcule de la quantité pour chaque composante.

 Identification des unités de mesures prédéfinies sur JDE.

Exemple :

COUSSIN DIWAN 90X60


%
Code Description Code Description U
Qté reb
composé composée composante composante M
ut
OTHSDI090060000 HOUSSE COUSSIN TSF581070001505 TS TEINT 70G/M2 PES BCIEL 150 0,752 ML 2%
DIWAN 90X60
OTA9DI090060000 COUSSIN DIWAN OTHSDI090060000 HOUSSE COUSSIN DIWAN 90X60 1,000 UN
90X60
FC564533MI0003 FIL A COUDRE POLY 2/40 BLANC 0,040 GR
AC64DICI00778 ENCART COUSSIN DIWAN 1,000 UN
295*210
EMPL36000000893 SACHET PLASTIQUE 100X62 0,070 KG
FB5602CC03G564 FB PES CR VG SILIC BL 1,200 KG
6DN/64MM
FB5602NC018464 FIBRE PSF VIERGE NS 15D 64MM 1,200 KG

Section 2 : Les centres de charge du département Filinge

Lors de l’étude de la répartition adéquate à mettre en œuvre pour définir les centres de coût au
département Filinge, on a pris deux exemples de répartition, celle établie par les ressources humaines, et
une autre faite par la gestion de la maintenance :
Les centres de charge permettent d'effectuer les opérations suivantes :
 Paramétrage des groupes homogènes rassemblant les services qui effectuent des opérations
semblables.

1
Khalid DAABAJI 0
 Spécification d'une opération en tant que point de comptage pour les matières, la main-d'oeuvre
ou les deux.
 Définition de la taille de l'effectif par centre de charge.
 Spécification de l'efficience par centre de charge en vue de la valorisation des articles.
 Définition des coûts de main-d'oeuvre, des coûts machine et des coûts de préparation.

§1 : Subdivision de la gestion de la maintenance

Cette subdivision se base sur la classification par famille d’article


Département Centre de charge
LINGE DE MAISON COUETTE
OREILLER/COUSSIN
TRANSIT 12 EFFILOCHAGE
THERMOFIXE
NON TISSE OUATE
COMMUN FILINGE LOGISTIQUE
BATIMENT
SECURITE
INFORMATIQUE

§2 : Subdivision des ressources humaines

Cette subdivision se base sur les grandes opérations de production au sein de Filinge

Département Centre de charge


LINGE DE MAISON BATTAGE
COMMERCIAL
CONFECTION
EMBALLAGE
GENERAUX
LOGISTIQUE EXTERNE
LOGISTIQUE INTERNE
MAINTENANCE
OREILLER/COUSSIN
QUALITE
BATTAGE
TRANSIT 12 CARDAGE
EFFILOCHAGE
GENERAUX
LOGISTIQUE INTERNE
MAINTENANCE
CARDAGE
NON TISSE LOGISTIQUE INTERNE

1
Khalid DAABAJI 0
Subdivision proposée :

Département Centre de charge


LINGE DE MAISON BATTAGE
CARDAGE
CONFECTION
FINITION CONTROLE EMBALLAGE
DECOUPE
MANUTENTION
MAINTENANCE
TRANSIT 12 BATTAGE
CONTROLE EMBALLAGE
CARDAGE
EFFILOCHAGE
THERMOFIXE
MANUTENTION
MAINTENANCE
NON TISSE BATTAGE
CONTROLE EMBALLAGE
CARDAGE
MANUTENTION
MAINTENANCE
COMMUN FILINGE LOGISTIQUE
BATIMENT
SECURITE
INFORMATIQUE

Section 3 : Les gammes opératoires

Après avoir défini la nomenclature de l'article à produire et l'emplacement d'exécution des opérations
en atelier (c'est-à-dire le centre de charge), on doit définir la séquence des opérations nécessaires à la
fabrication de l'article (c'est-à-dire les instructions de la gamme).
Les instructions de la gamme sont essentielles pour le pilotage d'atelier, la planification des besoins en
capacité, la valorisation des produits, ainsi que pour la mesure de la productivité.
Pour chaque article, vous devez définir des instructions de la gamme traitant des données suivantes :
 Procédures de fabrication

 Equipement

 Niveau de qualification des opérateurs

 Critères de contrôle

 Opérations

 Séquence

1
Khalid DAABAJI 0
 Centres de charge impliqués

 Valeurs standard pour le temps de préparation, le temps machine et le temps de main-d’œuvre

Voici les étapes de la préparation des gammes opératoires :

 L’observation de la production dans les trois ateliers (Filinge, Non tissé, Transit12)

 Identification des lignes de production (Zones, articles)

 Identification des opérations (Nom, description, machine appropriée)

 Détermination des processus de production pour chaque article

Exemple :

COUSSIN

Centre de
Input Opération Output machines
charge

Ouate ouvert
Ouvraison
Balle de et Distribution de mélangé Chargeuse Battage
fibre ouate fibre
Flocon (PES)

Ouate Ouate ouvert


Mélange et pesage matière
ouvert Chargeuse cardage
mélangé Mélangé
peseuse
Flocon (PES) Pesé

Ouate
ouvert coussin Remplisseus
Cardage
mélangé remplie e

housse non
tissée
Remplissage et Contrôle poids

1
Khalid DAABAJI 0
coussin coussin Piqueuse Confection

remplie confectionné
Confection

Finition
coussin Table
coussin contrôle
d’emballage
Sachet emballage
fini
emballage Manuelle
Finition et emballage

1
Khalid DAABAJI 0
Chapitre 4 : Paramétrage des données technique sur JD
Edwards EnterpriseOne

Section 1 : Paramétrage de la nomenclature

Une nomenclature définit un article en tant que composé ou composant d'un ensemble. Elle donne le
détail des composants et des quantités utilisés pour assembler le composé et sert de base au calcul des
coûts ainsi qu'à la planification des besoins.

Lorsqu’on définisse une nomenclature, vous combinez des données provenant des fichiers Constantes de
gestion de production (F3009), Articles (F4101) et Articles par magasin/usine (F4102). La
nomenclature obtenue est stockée dans le fichier Nomenclatures (F3002). Les modifications apportées à
cette nomenclature sont stockées dans le fichier Historique des nomenclatures (F3011).

Lorsqu’on supprime la nomenclature d'un composé, celles des composants de niveau inférieur et des sous-
ensembles ne sont pas affectées.

§1 : Saisie d'une nomenclature

Un composé est le résultat final d'une nomenclature. Une fois le composé entré, on va spécifier les
composants et les quantités utilisés pour l'assembler. Dans le cas d’une production par lot, on peut
également définir la quantité de lot. La nomenclature affiche les données spécifiées pour les composants
dans les programmes Fichier Articles (P4101) et Fichier Articles par magasin/usine (P41026), telles
que le type de code de sortie et le délai.

Pour entrer des nomenclatures pour le même composé mais destinées à plusieurs magasins/usines, on peut
copier la nomenclature d'origine. Rechercher la nomenclature concernée, sélectionner Copier et entrer le
nouveau magasin/usine.

On utilise le programme Saisie et modification des nomenclatures (P3002) afin d'entrer les articles de
substitution, si nécessaire. On peut utiliser des articles de substitution si le composant d'origine présente
des problèmes de qualité, de rupture de stock ou de livraison côté fournisseur. Pour rechercher les articles
de substitution, on utilise les références croisées paramétrées dans le programme Références croisées des
articles (P4104).

1
Khalid DAABAJI 0
§2 : Saisie des données de base des nomenclatures

Dans le menu Données techniques quotidiennes – Mode Discret (G3011), on sélectionne Saisie et
modification des nomenclatures.

1. Dans l'écran Accès aux nomenclatures, on remplit les champs suivants, puis on clique sur Ajouter :

 Mag./Usine
 Code article
 Date Au
2. Dans l'écran Saisie des données de la nomenclature, on remplit les champs suivants :

 Code Article
 Quantité
 UM
 FV
 Ty So
 Effet Du

1
Khalid DAABAJI 0
 Effet Au
 % Rebut
3. Pour indiquer des références, on remplit les champs suivants :

 Ty Ln
 Séq. Bulle
 Remarques
4. Le type d'article est indiqué dans les champs suivants :

 Type Article
 N° Plan
5. Cliquez sur OK.

§3 : Saisie d’un article de substitution

Dans le menu Données techniques quotidiennes – Mode Discret (G3011), sélectionnez

Saisie et modification des nomenclatures.

1. Dans l'écran Accès aux nomenclatures, on remplit les champs suivants, puis cliquez sur Rechercher :

 Magasin/Usine
1
Khalid DAABAJI 0
 Code article

2. On choisit l'article, puis cliquez sur Sélectionner.

3. Dans l'écran Saisie des données de nomenclature, sélectionnez un composant, puis substituts dans le
menu Ligne.e

4. Dans l'écran Saisie des composants de substitution, remplissez les champs suivants, puis cliquez sur
OK :

 Composant Substitution
 Quantité
 UM
 Effet Du
 Effet Au
 Séq. Composant
 % Rebut
 FV
 Cl. Du
 Cl. Au
 Titre Du
 Titre Au
5. Cliquez sur OK.

§4 : Remplacement de composants

Il peut s'avérer nécessaire de remplacer un composant par un autre dans la nomenclature. Vous avez le
choix entre la mise au rebut de l'ancien composant ou la consommation totale du stock. Les directives
suivantes permettent de spécifier un composant de remplacement :

 Paramétrage d’un délai de 0 (zéro).


 Dans l'enregistrement du magasin/usine, on paramètre le code d'approvisionnement à la valeur lot
pour lot.
 Dans la nomenclature, indiquez que le nouveau composant est issu de l'ancien composant.
 Paramétrez le type d'article approprié.

Lorsque le CBN épuise la quantité en stock de l'ancien composant, celle-ci passe à zéro. Le système lance
un ordre planifié puisqu'il existe toujours des besoins. Cet ordre planifié devient la source des besoins en
nouveau composant sur la même période (puisqu'un délai de zéro a été spécifié pour l'ancien composant).

1
Khalid DAABAJI 0
Le CBN planifie le nouveau composant, indiquant au planificateur que l'ancien composant doit être
supprimé de la nomenclature.

Section 2 : Paramétrage des centres de charges

Les centres de charge permettent de définir chaque installation de production des trois ateliers du
département Filinge, où sont effectuées les opérations des gammes. Une fois les centres de charge
paramétrés sur le système. Pour chaque centre de charge, on peut définir les données suivantes :
 Numéro, description et centre de coûts associé
 Temps d'attente et de déplacement
 Capacité de main-d'oeuvre, capacité machine et nombre d'heures de travail par jour
 Coûts de préparation, coûts de main-d'oeuvre, coûts machine et coûts indirects

§1 : Saisie des centres de charge

Pour le module Gestion des données techniques, on sélectionne Saisie et modification des centres de
charge dans le menu Données techniques quotidiennes – Mode discret (G3011).

1
Khalid DAABAJI 0
1. Dans l'écran Accès aux centres de charge, on clique sur Ajouter.
2. Dans l’écran Révision du fichier Centres de charge, remplissez les champs suivants dans l’en-tête :

 Centre charge
 Magasin/usine
3. Sous l'onglet Fichier Centres de charge, on remplit les champs facultatifs suivants :

 Type charge
 Taille équipe
 Nombre employés

Remarque
Si on paramètre un centre de charge comme chaîne de production, on remplit aussi les champs
suivants :
 Section homogène
 Empl. - sorties
 Magasin empl.
 Type C/C
 Point comptage
 C/C critique
 Nombre machines
4. Cliquez sur l'onglet Capacités et équipes de travail, puis remplissez les champs suivants :

 Heures
 Equipe
Remarque
Si vous paramétrez un centre de charge comme chaîne de production, remplissez aussi les champs
suivants :
 Capacité standard
 UM capacité
 Capacité minimum

1
Khalid DAABAJI 0

Capacité maximum

5. Cliquez sur l'onglet Temps et productivité, puis remplissez les champs facultatifs suivants :

 Heures attente
 Heures dépl.
 Temps réappro.
 Productivité
 Utilisation
6. Cliquez sur OK.

1
Khalid DAABAJI 0
§2 : Saisie des données de valorisation et de comptabilité

Après avoir entré un centre de charge, on peut entrer les taux simulés pour les temps machine et de
main-d’œuvre. Ces taux sont utilisés par les systèmes Valorisation des produits et Comptabilité
industrielle lors de la génération des états, des calculs de coûts et des écritures de journal. Le programme
Calcul des coûts utilise toutes ces valeurs pour calculer les coûts simulés.
Dans le module Gestion des données techniques, on sélectionne Saisie et modification des centres de
charge dans le menu Données techniques quotidiennes – Mode discret (G3011).
1. Dans l'écran Accès aux centres de charge, remplissez le champ suivant, puis cliquez sur
Rechercher :
 Centre Charge
2. Choisissez le centre de charge, puis sélectionnez Taux dans le menu Ligne.

3. Dans l'écran Accès aux taux par centre de charge, cliquez sur Ajouter.

4. Dans l'écran Révision des taux par centre de charge, remplissez les champs suivants, puis cliquez
sur OK :
 Méthode coût
 M.O. directe
1
Khalid DAABAJI 0
 M.O. préparation
 Coûts indirects var. M.O.
 Coûts indirects fixes M.O.
 Temps exécution machine
 Coûts indir. var. machine
 Coûts indir. fixes machine
5. Cliquez sur Annuler.
6. Dans l’écran Accès aux taux par centre de charge, cliquez sur Rechercher afin de confirmer les
données entrées.

Section 3 : Paramétrage des instructions de la gamme

Une fois que vous avez entré une nomenclature, vous devez définir les données relatives aux
instructions de gamme pour chaque article et pour chaque magasin/usine. Les instructions de gamme
définissent la séquence des opérations nécessaires à la fabrication d'un article. Elles sont stockées dans le
fichier Gammes (F3003).
Pour inclure une étape de remplacement dans la gamme, vous devez renseigner le champ Opération
de sous-traitance dans la zone-détails. Si vous associez manuellement la gamme à un ordre de fabrication,
le système inclut des étapes de remplacement dans les instructions de l'ordre de fabrication. Si vous
utilisez le programme Traitement des ordres de fabrication (R31410) pour associer la gamme et
l'ordre de fabrication, le système n'inclut pas les étapes de remplacement.
Vous pouvez définir une opération de la gamme tant qu'opération de sous-traitance, le cas échéant.
Les opérations de sous-traitance exigent une commande fournisseur. Vous pouvez la générer lors de
l'exécution du programme Traitement des ordres de fabrication. Vous pouvez également entrer une
commande fournisseur de manière interactive après avoir associé la gamme et l'ordre de fabrication.
Si vous utilisez la comptabilité par activités, vous pouvez entrer un code d'activité pour chaque
séquence d'opération afin d'indiquer comment l'opération doit être comptabilisée.
Pour activer le champ Code de comptabilité analytique, vous devez activer la comptabilité par
activités dans le programme Constantes de gestion des coûts (P1609).
Vous pouvez imprimer toutes les instructions de la gamme pour un article avec l'état Données de
gammes standard (R30430).

Dans le menu Données techniques quotidiennes – Mode Discret (G3011), sélectionnez Saisie et
modification des gammes.
1. Dans l'écran Accès aux opérations de la gamme, remplissez les champs suivants :
 Magasin/usine

1
Khalid DAABAJI 0
 Code article
 Type gamme
 Rév. art
2. Cliquez sur Ajouter.
3. Dans l'écran Saisie des données de la gamme, remplissez le champ suivant :
 Centre Charge
4. Remplissez les champs facultatifs suivants :
 Séq. opér.
 Description
 Code activité
 Temps M.O.
 Tps Machine
 M.O. Prép.
 Cons Prod
 Heures Att.
 Heures Dépl.
 Effet Du
 Effet Au
 Taille Effect.
 Frns
 Type Coût
 Type Opé.
 N° éqpmt
 Desc. Standard
 PC
 Type Poste
 Cmde frns (Y/N)
 Opér. Suiv.
 % Rndmt
 % rndmt Cumulé
 % Chevt
 Base Hres
 Emplacement Consommation
 Capa. Théoriques
 UM Cap.

1
Khalid DAABAJI 0
 N° Employé
 Type Compétence
 Code Compétence
 Niveau Du
 Niveau Au
 Corr. Règle
5. Cliquez sur OK.

1
Khalid DAABAJI 0