INSTITUT SUPERIEUR DE COMPTABILITE ET D¶ADMINISTRATION DES ENTREPRISES

RAPPORT DE STAGE
Effectué à la

District de Bizerte

Période :

du 01. 08. 2004 au 31. 08. 2004

Elaboré par :

CHERBIB TAHA

Niveau :

2 éme année

Spécialité :

Sciences comptables

Remerciement
Malgré la surcharge de travail, le temps très limité et le personnel manquant, à cause de la période de la séance unique et des congés annuels . Je me vois dans l·obligation de présenter des remerciements très distingués, pour m·avoir accueilli, initier et guidé tout au long de ce stage en m·apprennent les principes essentiels de la vie professionnelle et des connaissances inestimables. A tous les agents de la S.T.E.G du district de Bizerte et spécialement aux agents du service financier et comptable, je cite : ¥ Madame KAABI SAMIA

- Chef de l·unité budget et trésorerie ¥ Monsieur ADDAD FRAJ

- Chef de l·unité comptable et financière ¥ Monsieur AMRAOUI MESBAH

- Responsable de la comptabilité générale ¥ Monsieur ¥ Monsieur YAKOUBI MOHAMED GARCI RIDHA

Et tant d·autres méritants aussi bien d·être citées.

Cherbib Taha

2

SOMMAIRE 
Introduction » Présentation de la S.T.E.G. » Organigramme de la S.T.E.G. » Circuit suivit  Gestion budgétaire à la S.T.E.G. » Définition du budget » Elaboration du budget annuel » Les différents types de budgets  Immobilisations » L·immobilisation des projets réalisés » La mise à jour du fichiers des immobilisation » Les stocks  La comptabilité des fournisseurs » Prise en charge de la facture » Délais de recouvrement » Schéma de comptabilisation  La trésorerie » Compte de versement et compte de payement » Les différentes pièces de payement  La comptabilité générale » Les traitements réservés aux actifs » L·élaboration des états financiers » La présentation des états financiers  Conclusion

3

le développement du réseau de gaz et la réalisation d·une infrastructure électrique et gazière permettant un développement équilibré sur tout le territoire national.G.G une société qui nous faisait payer si cher la facture de l·électricité et qui nous facturait des sommes dont on ne comprenait pas la provenance. 4 .E. ce géant a pour dénomination sociale : la société Tunisienne de l·électricité et du gaz. je voyais en la S. qui d·entre nous ne connaît pas la société Tunisienne de l·électricité et du gaz. moi aussi.T. en qualité/prix.Présentation de la S.E.T. parait comme quelque chose d·inutile. La vision de la STEG consiste à fournir à ses clients un service comparable. à celui offert par les meilleures entreprises d·électricité et de gaz de la rive nord du bassin méditerranéen. Né le 3 Avril 1962 suite à la décision de l·état Tunisien de nationaliser les secteurs de l·électricité et du gaz. Au terme de ce stage j·ai une idée beaucoup plus évoluée de cette société.E. (677. C·est un établissement public à caractère non administratif.Chapitre I : Introduction 1 .G.000 D. Objet social : Production. : Présenter la S.T.000. Avant d·intégrer ce stage. ou devrais je dire ce géant de l·économie Tunisienne.) Depuis sa création. la STEG a pour mission essentielle l·électrification du pays. transport et distribution de l·électricité et du gaz Chiffre d·affaires annuel moyen : 677 M.D. la société qui constitue l·un des cauchemars des pères de familles.

E.T. 5 .000 aujourd·huis 2 ² Organigramme de la S.Le nombre de clients électricité est passé de 200.500.G.000 en 1962 à 2.

3 .Circuit suivit au sein du département 6 .

T.Unité budget et trésorerie 2immobilisa -tions et stocks 7Comptabilité générale 3Comptabilité approfondie 6tresorerie 4.1.G.E. 7 .Caisse 5Control caisse Chapitre II : Gestion budgétaire à la S.

. En effet. au début du mois de Mai. les orientations de la S.E. direction ) est tenue d·établir son budget.G. Il définit l·ensemble des objectifs poursuivit par chaque unité. la S. le département budget lance l·enquête budgétaire par le biais d·une lettre d·instruction précisant.Définition du budget Le budget et une traduction quantitative et financière d·un programme d·action envisagé pour une période donnée. moyen et long terme et d·établir une adéquation entre les objectifs et les moyens qui en découlent.1. région. elle est tenue de planifier son développement à cour. Alors comment établit ² on un budget ? 2 ² Elaboration du budget annuel de la S. a mettre en uvre pour les atteindre.T. département. centrale. est tenue de remettre le budget de l·année ( N+1 ) au plus tard le 31 Août de l·année ( N ). Du fait que la S.E.T. détient le monopole dans le domaine. les objectifs globaux de 8 .G. » Budget d·investissement : comprend les projets.G.E. Selon le décret N° 89-9 de Février 1989. chaque unité ( District.T.G. La fonction du budget étant décentralisée. les acquisitions de grandes envergures à caractère durable et amortissable.E. Le budget se décompose en deux grandes rubriques : » Budget d·exploitation : retrace les dépenses à engager et les recettes à percevoir pendant l·exercice.T.

le matériel de bureau « » La direction de l·équipement qui évalue d·une part les besoin des unités responsables en matière de génie civil ( Constructions. les mobiliers. Cette lettre est suivie de notes spécifiques par lesquelles il est demandé à chaque UR de communiquer les éléments clés servant à l·établissement du budget global ( demande d·énergie. « ). Au début du moi de Juillet. consommation de combustibles.l·entreprise. préparent. discutent et consolident leur budget au niveau de leur direction et ce avant le 15 Juin de l·année ( N ) Les réunion et discussion budgétaires se font du 15 au 30 Juin au département budget avec la participation des unités suivantes : » Le département contrôle des performances pour ce qui concerne les objectifs fixés et leur comparaison avec ceux arrêtés dans le cadre du contrat programme. Les UR. dés la réception de la lettre d·instruction. les modalités et les délais de préparation du budget par unité de responsabilité et par direction. production en GWH. » La direction des affaires générales qui émet un avis technique sur les véhicules. le département budget procède à l·analyse et à la consolidation des informations reçues et établit :  Les objectifs  Le programme d·action  Les hypothèses  La demande d·énergie  La production d·électricité 9 . Aménagements ) et d·autre part l·enveloppe nécessaire pour la réalisation des projets de production et de transport de l·électricité .

10 . le département budget soumet l·avant projet de budget pour avis et arbitrage à la direction générale (discussion en comité de direction) Une fois les ajustements effectués. Il comprend principalement : y Les dépenses relatives à l·activité commune c'est-àdire. l·administration générale. au ministère des finances et à la chambre des députés. « La phase de consolidation fait dégager la situation financière prévisionnelle de l·entreprise. au ministère du plan et du développement régional.les différents types de budgets ILe budget d·exploitation A/ Budget de dépenses d·exploitation par UR / GOT ou UF / OT C·est ensemble des moyens à mobiliser par une unité de responsabilité pour le bon fonctionnement de ses différentes activités. La consommation et les achats de combustibles. En novembre le département budget procède à la notification du budget approuvé aux différentes unités et opérée avant la fin de l·année. le budget est suomis à l·approbation du conseil d·administration et du ministère de tutelle Suite à l·approbation du budget par le conseil d·administration. 3. formation du personnel« y Les dépenses occasionnées par l·utilisation et la maintenance des équipements« y Les dépenses occasionnées par l·activité des travaux et prestations remboursables. il est transmis pour information au premier ministère.

2. 1.Budget annexe des prestations internes Les dépenses des unités prestataires de services sont facturées à la charge des U.Les frais de personnel : salaires. c).Budget annexe personnel Concerne les prévisions en effectif et en masse salariale. b). II- Le budget travaux ou d·investissements Ce budget comprend .R.Budget annexe véhicules Il présente les prévisions de dépenses concernant la gestion des véhicules. bénéficiaires.les travaux de grand équipement électricité et gaz.Budget annexe des approvisionnements Ce sont les acquisitions de matières et de matériel destines à alimenter les stocks détenus par les diverses unités. recrutements et remplacements des départs définitifs. charges sociales et patronales.B/ Budget annexes a).Effectif : Les agents en activité. d). C/ Budget annexe des recettes Il englobe les prévisions des recettes relatives aux différentes catégories de recettes que chaque U.R. primes et indemnités. estime réaliser. 11 .

A/ le budget des investissements Ce sont des travaux d·investissement qui ont pour objectif l·amélioration de la capacité bénéficiaire des équipements de production et de transport et leur extension et les travaux de distribution à savoir l·électrification et l·assainissement du réseau électricité et l·alimentation des abonnés gaz.Les travaux de génie civil. engins. district et agence. « .Les acquisitions des biens mobiliers et immobiliers.. . ainsi que les ouvrages de gros aménagements des locaux de la S.Les travaux au profit des abonnés. C/ Budgets de logistique et divers Ils concernent les acquisitions de véhicules. .Les travaux de distribution.T. .E.. Chapitre III : Les immobilisations 12 . B/ Le budget de génie civil Ces travaux sont centralisés à la direction de l·équipement et visent les constructions de siéges.G. matériel et mobilier de bureau. ces investissements comprennent uniquement les besoins de l·exercice ( N + 1 ).

E.T.G.T.T. « Le bureau d·étude remet un devis très détaillé à l·administration qui va confier le projet en sous-traitance à l·un de ses prestataires de services en lui mettant à disposition tout le matériel nécessaire. le coût de réalisation approximatif du projet. étant de fournir du courant électrique et du gaz. de leur amortissement et de leur sotie du patrimoine. procède à l·introduction des installations dans son patrimoine. le matériel nécessaire pour sa réalisation. A/ L·entrée dans le patrimoine : Touts les projets d·électrification de la S. et la S.E.E. telles que les poteaux et les câbles électriques qui sont installé partout ou on va. Ces installations constituent des immobilisations de la S. Comment fait elle pour acheminer sa production vers les client ? C·est grâce à des installations techniques qu·on connaît très bien. le délais nécessaire. qui font l·objet d·un traitement comptable bien déterminé et font l·objet d·une section entière au sein du département comptabilité.G. suivent un circuit bien déterminé.E.G.G.T.L·activité de la S. un contrôleur confirme la compatibilité de la réalisation avec le projet confié. C·est l·immobilisation. En premier lieu vient la demande d·électrification cette demande passe alors au bureau d·étude qui fera une étude bien détaillée pour déterminer entre autres. Une foi le projet réalisé. B/ L·amortissement 13 . Cette section s·occupe entre autres de l·entrée de ces installations dans le patrimoine de l·entreprise.

et éoliennes Equipement gaz Matériel de production diesel Gros outillage Matériel de téléphonie Matériel de transport Equipement de bureau Matériel de sécurité Equipement informatique Durée de l·amortissement 50 ans 25 ans 25 ans 25 ans 20 ans 20 ans 10 ans 10 ans 10 ans 5 ans 5 ans 5 ans 5 ans C/ La sortie du patrimoine : 14 .Matériel à amortir Bâtiments Equipement de distribution Equipement de transport Equipement de production hydraulique Equipement de production T.V.

E. Une telle diversification demande une très grande organisation.E. les installations sont démontées et remplacées. ce qui facilite l·établissement de l·inventaire physique des stocks.G. sont composés de produits très variés qui vont du transformateur électrique à l·huile moteur des voitures. Mais toute cette organisation n·empêche pas la présence de différences entre le stock physique et le stock comptable.T.  Les retraits : Comme déjà motionné la mise hors service des installation dont la durée de vie et achevée constitue un retrait de l·actif de l·entreprise. et un suivit à la pièce pour cela la S. A l·intérieur des dépôts tous les articles sont rangés sur des étagères portant des étiquettes spécifiant le nom de l·article et des indications d·ordre technique.T. qui doivent être justifiées par le responsable des Chapitre IV : La comptabilité des fournisseurs 15 .G. ils peuvent aussi concerner des subventions accordées par des tiers ou des achats directs d·outillage et matériels. utilise des fiches de stock Alphanumériques qui permettent un suivit à long terme.Une fois leur durée de vie achevée. Les stocks : Les stocks de la S. La valeur comptable nette de l·immobilisation étant devenue nulle cette dernière doit sortir du patrimoine de l·entreprise » La mise a jour du fichier des immobilisations : La mise à jour et le résultat de deux événements :  Les ajouts : Les ajouts sont généralement suite aux clôtures de projets. leur démantèlement donne lieu généralement à des déchets valorisables.

5 . tous les calculs sont fait et refaits.5 .V. tous les prix unitaires sont comparés avec ceux énoncés par le contrat cadre et toutes les quantités sont vérifiées sur le bon ou l·avis réception.A/ La prise en charge des factures Les factures reçues des fournisseurs sont scrupuleusement examinées. 2.  Une retenue à la source de 1. 10 ou 15% qui sera déduite des impôts que le fournisseur aura à payer.A) Montant net à payer B/ le délais de recouvrement : 16 . Une foi les montant des retenues calculées on passe au calcul du montant net à payer qui est schématisé comme suit Montant total de la facture ± ² ² ² = différence constatée ( Retenue de garantie ) ( Retenue à la source ) ( Retenue de T.  Une retenue de 50% sur le montant de la T. Ces retenues sont :  Une retenue de garantie représentant 5% du montant brut.A. Après un examen au peigne fin commence le calcul des montants des retenues. facturée qui sera versée directement au service des finances au nom du fournisseur.V.

E..A déductible sur immobilisations«««.T.X Chapitre V : La trésorerie 17 .G. X 43680 Retenues à la source de T.. C/ schéma de comptabilisation Une fois toutes les vérifications et tous les calculs effectués on procède à la traduction comptable de l·opération qui n·est autre que l·écriture.«««««.G. X T.E. Mais vu la puissance de la société c·est elle qui impose ses propres règles et applique généralement un délai de 45 jours pour la plus part des cas. X Où Achats««««««««««««««.En général le délais de recouvrement des fournisseurs de la S. Cette dernière est généralement la suivante : 22 61 436605 436615 Immobilisations««««««««.«««..«..V. Normalement chaque approvisionnement chez un fournisseur a son propre délai et chaque fournisseur impose le délai qu·il juge convenable. Le payement du fournisseur doit avoir lieu le 46éme jour.A déductible d·exploitation. et énoncé par le contrat cadre que la société remet à tout intéressé. Ces 45 jours commencent le jour de la réception de la facture par le bureau d·ordre.V. X Où T. qui précise sur chaque facture la date exacte vu que généralement la date motionné sur la facture est antérieure à celle de sa réception par la S.«««.A«.T. X 40104 Fournisseurs d·exploitation ««X Où 40404 Fournisseur d·immobilisations«X 404704 Retenues de garantie«««««.X 43125 Retenues à la source ««««.V..

les dépôts monétaires constitués par le client et disponibles sur son compte.T.E.G ne possède pas un seul compte courrant mais deux : . Pour la S.N. Ce qu·il faut savoir c·est que la S.D.T.T.La mission de la trésorerie est de contrôler tous ce qui provoque une variation dans les liquidités et équivalents de liquidité de l·entreprise. d·une manière générale. La majorité des produits vendus sont payés par les abonnés en liquide dans l·une des caisses de la S. de garder et de rendre à vue. Ce qui implique directement les caisses et les comptes bancaires.O. Dans ce contrat les parties s·obligent.G.T.G. et même chez la S.. ou la poste.G.E. 1 /.Un compte de versement .Le compte de versement : 18 .E. à imputer au compte non seulement les opérations relatives au dépôts convenus mais également les opérations financières de toute nature intervenant entre elles en vue de leur règlement fusionné .E. Chaque jour toutes les recettes de toutes les caisses sont versées dans le compte courrant de la S.Un compte de payement En fait ce que c·est qu·un compte courrant ? Un compte courrant est un engagement par lequel le banquier accepte de recevoir.E.E. ce qui reflète l·immensité des recettes et l·importance du mouvement. les caisses représentent la rentrée principale de liquidité.

Le compte de payement : Ce compte est alimenté par les versements effectués par la direction générale à un certain district pour assurer ses besoins en financement (payement des fournisseurs). c'est-à-dire que le district ne fait que transmettre les recettes des ventes d·énergies à la direction générale Cette dernière s·occupera ensuite de transmettre les sommes nécessaires pour le payement de toutes les charges du district. Toutes ces sommes servent au payement des différentes pièces de payent délivrées par le district à ces fournisseurs. Tous les versements effectués transitent directement vers la direction générale placée à Tunis et en aucun cas le district ne peut utiliser ses encaissements pour faire de l·autofinancement. par le responsable de la trésorerie. Cette opération est effectuée grâce au compte de payement. très bien détaillés et justifiés. et ce en prenant en considération les prévisions budgétaires déjà développées dans le chapitre budget. Les sommes versées dépendent des besoins en liquidité formulés.L·ordre de virement .La traite I) Le chèque : 19 . Ces pièces sont de trois types : .Ce compte est alimenté par les différentes caisses des différents districts. 2 /.Le chèque .

Concrètement il désigne l·opération consistant à débiter et créditer . jusqu·à concurrence les avoirs portés au crédit d·un compte du tireur auprès d·un dépositaire déterminé.E. le cheque n·est qu·un instrument de payement . les chèques à remettre aux fournisseurs sont détaillés dans un état journalier. Mais à la différence de la traite.G. ordonne à son banquier de faire un virement dans un compte bien déterminé.T. comme en témoigne d·ailleurs le trait qu·il est obligatoirement payable à vue.Le chèque peut être définit comme un titre de propriété mandataire permettant au bénéficiaire de se faire servir. Au sens large de précédé identifiable. corrélativement et successivement.G. Les chèques sont remplis automatiquement par l·ordinateur. III) La traite 20 . détenus en forme scripturale.E. le virement qualifie un couple d·écritures algébriques inverses mais causalement reliées.T. deux comptes de la même valeur : le second étant crédité exactement de ce dont le premier est débité. A la S. II) L·ordre de virement : Comme son nom l·indique l·ordre de virement et un ordre par lequel la S. l·émission d·un chèque crée donc un rapport triangulaire comparable à celui qui sous tend la lettre de change. l·ordre de virement est un procédé de transfert comptable d·avoirs disponibles. Mais cela n·empêche pas l·existence des carnets de chèques ordinaires au cas ou ces carnets de chèques doivent êtres barrés dés leur réception chèque par chèque et doivent faire l·objet d·une liste de tous les numéros de chèque disponibles chez le trésorier. Technique banale de l·activité bancaire.

Contrôle de le fiche facture . bon de livraison. Les payements à effectuer doivent faire l·objet d·une vérification préalable.T.Control du bon de commande .Contrôle de la facture . bon de réception.Control du bon de réception Chapitre VI : La comptabilité générale 21 .E.Du responsable de la comptabilité . Pour être valable. A chaque support de paiement sont obligatoirement annexées des pièce justificatives (facture. Ce mode de payement est délivré à la demande de l·intéressé (fournisseur). bon de commande. doit être effectué sur la base d·un support de paiement (pièce de paiement ou fiche facture).Effet de commerce par lequel le tireur donne l'ordre au tiré de payer une somme à une personne désignée avant une date butoir.G. le support de paiement doit être revêtu des signatures : .E. semble trop long et qui préfèrent l·escompter chez leur banque moyennant des intérêts.«).Du responsable du règlement à la trésorerie Deux contrôles sont à effectuer : A/ Contrôle de l·ordonnancement Le responsable du règlement à la trésorerie doit disposer de la liste des personnes habilitées à ordonnancer les pièces de paiement et leur spécimen de signature. Tout règlement à la S.De l·ordonnateur responsable . Il est généralement réclamé par des fournisseurs dont le délais de 45 jours imposé par la S. B/ Contrôle des documents .G.T.

Les immobilisations produites par la STEG sont évaluées au coût de production majoré d·une quote-part frais indirect de 10%. A la date de clôture de l·exercice ils sont évalués à leur valeur intrinsèque ou boursière. 22 . y Evaluation des participations : Comptabilisés à leur prix d·acquisitions abstraction faite des charges connexes telle que les commission les honoraires et les frais de la banque. y Evaluation des immobilisations : Les Acquisitions à titre onéreux évaluées à leur coût d·acquisition.I) Traitement des actifs de l·entreprise : Les actifs sont quasiment composés d·immobilisations corporelles de services ou encours de réalisation et de titres. y Evaluation des stocks : Les stocks à destination mixte compteur et transformateur sont valorisés au coût d·acquisition soit le prix hors taxes et les frais accessoires d·achat déduction faite des réductions commerciales La provisions pour dépréciation des stocks et faite comme suit : Pour les combustibles la provision et calculée sur la base de 15% du stock jugé impompable par les technicien des centrales Pour les autres matières et matériels la provision est constituée en fonction de la période de couverture et de la nature du matériel. Les immobilisations acquises sont évaluées sur un coût d·acquisition majoré d·une quote-part des frais indirects de 1%.

23 . III).Toutes les charges ne répondant pas aux critères sus indiqués sont imputées à l·activité électricité.En premier lieu on dégage les charges reliées a l·activité de gaz celles de l·activité électricité sont déterminées par déduction .La cession gaz pour la production de électricité est calculée à sa valeur comptable (prix coûtant). .T.E. applique depuis des décennies.L·élaboration des états financiers : Les états fin sont établis conformément aux conventions. principes et méthodes comptables prescrits par le système comptable des entreprises à l·exception de la convention des dettes en monnaie étrangère que la S. A/. La direction de la S.G.G.Les charges de financement sont identifiées sur la base de la destination de l·empreint contracté. GPL. el Borma ). Il est à noter que l·endettement libellé en devise affecte le résultat et la situation fin de l·entreprise. . s·est limitée l·établissement d·un état de résultat pour chaque activité.Détermination des charges : Identifiées par destination Gaz ou Electricité (compte général).II).E.T. direction gaz. La STEG recourt dans une large mesure à l·endettement extérieur pour financer ses investissements. .Présentation des états financiers : Le ministère de l·industrie a demandé des états financiers par activité (gaz et électricité). Identifiées par les UR (région Gaz.

.R.P.E. y Pour les charges indirectes au prorata de l·effectif personnel gaz par rapport à l·effectif global B/-Détermination des produits : Les produits : Ils regroupent les revenus et les gains.G.P... .E.T. constitue des provisions en couverture des pertes probables. de l·agent. des travaux et prestations remboursables et de la fraude. . . 24 . Face aux incertitudes relatives au recouvrement des créances découlant des produits la S.Les charges nettes d·exploitation relatives à l·activité correspondent à la différence entre la dotation à la provision et la reprise sur les clients gaz M.Les frais du siége sont déterminés par la comptabilité analytique Les frais administratif sont entièrement déduits du coût des ventes de l·activité électricité.La charge du personnel est déterminée : y Pour les charges directes par l·U. Les gains sont les produits des activités périphériques ou incidentes.La dotation aux provisions pour dépréciation des stocks est déterminée au prorata du stock de l·activité Gaz par rapport au stock global de l·exploitation. et H. Les revenus sont les produits des activités principales de la S. ils se composent de vente d·énergie.Le Chiffre d·affaires : Il est déterminé à partir des comptes spécifiques aux deux activités tel qu·ils apparaissent sur la balance générales des comptes.G.T.

E. .La détaxe sur investissement relative à l·activité gaz et déterminée au prorata des immobilisations affectées à l·activité gaz par rapport aux immobilisations S.. et B.. .Les produits relatifs au rétablissement du gaz sont déterminés proportionnellement au chiffre d·affaire B.T.Les produits affectes a l·activité électricité sont déterminés par déduction.T.R.P.Les produits financiers imputés à l·activité gaz comprennent une quote-part des intérêts sur la clientèle et sur les prêts accordés au personnel de l·activité gaz.Les autres comptes de produits sont déterminés par U.G. . . les produits des comptes courants et les produits sur cession d·immobilisation sont imputés à l·activité Electricité.Les produits accessoires de l·exploitation sont calculés au prorata du chiffre d·affaire de l·activité gaz. 25 . .Les titres de placements. .

tellement il y a de choses à apprendre par instants j·ai l·impression d·être surmené. En fin de compte je trouve que c·est normal vu l·ampleur de l·activité de l·entreprise et la complexité de certains aspects de sa comptabilité. quoi qu·on puisse apprendre en théorie.. je n·ai pu retenir que le strict minimum de tout ce que j·ai eu la chance de voir et d·écouter à la S.T. l·appliquer en pratique serait beaucoup plus difficile vu la présence de contraintes telles que le temps.G. je n·arrivais plus à saisir.E. les relations inter firmes et les retards qui peuvent en découler.Conclusion Malgré toute l·attention dont j·a bénéficie et tout le temps qui m·a était consacré.« Et si une aussi grande firme prospère depuis des décennies c·est en grande partie grâce au personnel qui travaille dur et dont le dévouement et l·amour de leur firme m·a vraiment étonné. l·espace. 26 . En fait j·ai réalisé la différence majeure qui séparait la théorie et la pratique.

27 .

28 .

29 .

30 .

31 .

32 .

33 .

34 .

35 .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful