Vous êtes sur la page 1sur 168

Guide de classe

TipTop ! 1
TipTop !
1

Catherine Adam

Guide de classe TipTop ! 1 Catherine Adam

Crédits photographiques : p. 9 Philip Gatward/Dorling Kinderseley/Gettylmages – Aurélia Galicher – Jeffrey Coolidge/Iconica/GettyImages – Magalice – Fotolia.com – William Andrew/ Photographer’s Choice/Gettylmages – p. 44 (bg) Catarina Eric/Gamma/Eyedea – (hd) Stephane Reix/For Picture/Corbis – (hg) Collection ChristopheL.

Nous avons recherché en vain les auteurs ou les ayants droit de certains documents reproduits dans ce livre. Leurs droits sont réservés aux Éditions Didier.

Couverture et maquette intérieure : MASSIMO MIOLA Mise en page : TEXT’OH!

Illustrations : SYLVIE EDER, GABRIEL REBUFELLO, TOMEK GIOVANIS, LYNDA CORAZZA

« Le photocopillage, c’est l’usage abusif et collectif de la photocopie sans autorisation des auteurs et des éditeurs.

Largement répandu dans les établissements d’enseignement, le photocopillage menace l’avenir du livre, car il met en danger son équilibre économique. Il prive les auteurs d’une juste rémunération. En dehors de l’usage privé du copiste, toute reproduction totale ou partielle de cet ouvrage est interdite. »

« La loi du 11 mars 1957 n’autorisant, au terme des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part, que les copies ou reproductions strictement réservées à

l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droits ou ayants cause, est illicite. » (alinéa 1 er de l’article 40) – « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. »

© Les Éditions Didier, Paris 2010 – ISBN : 978-2-278-06647-6 Achevé d’imprimer par Jouve en juin 2010 – Dépôt légal : 6647/01

Introduction méthodologique

Tip Top ! est destiné à des élèves de fin de primaire à partir de 9 ans, les « préadolescents », débutant leur apprentissage du français en contexte scolaire.

La méthode Tip Top !, en accord avec les recommandations du Cadre Européen Commun de référence (CECR), propose un entraînement régulier dans les 5 compétences (compréhension orale, compréhension écrite, production orale individuelle, production orale en interaction, production écrite) pour un enseignement/apprentissage du français à la fois concret, porteur de sens, stimulant et motivant. Dans une démarche actionnelle, Tip Top ! favorise la communication orale par la réalisation de tâches en interaction en vue d’objectifs communicatifs clairs et réalistes. L’ensemble de la collection amène les élèves au niveau A1 du CECR sur deux niveaux : Tip Top ! 1 et Tip Top ! 2 (respectivement A1.1 et

A1.2).

Tip Top ! a été envisagé et conçu comme un ensemble pédagogique complet s’intégrant à la classe de langue et aux réalités quotidiennes des élèves et de l’enseignant à l’école primaire.

Les choix pédagogiques de Tip Top ! s’articulent autour de 4 axes majeurs :

1. Donner du sens à cet apprentissage

L’apprentissage d’une première ou d’une deuxième langue étrangère en contexte scolaire à l’école primaire résulte rarement d’un besoin immédiat de l’enfant. À nous de lui transmettre l’envie d’apprendre le français, de découvrir un univers nouveau, de s’ouvrir aux autres et à la différence.

Les « préadolescents » sont dans une période de construction du raisonnement, ils commencent à avoir une réflexion sur des idées abstraites. Ils arrivent à relier des hypothèses et des conclusions. Ils sont avides de savoirs, de savoir-faire, de savoir-être. Ils veulent souvent tout comprendre et surtout participer aux prises de décisions.

Les premiers objectifs de Tip Top ! sont alors qu’ils puissent se dire : « Je sais ce je vais apprendre/faire, je comprends pourquoi, j’adhère au projet et je participe avec plaisir ».

Pour cela, Tip Top ! propose aux élèves de comprendre à chaque étape ce qu’ils vont apprendre, pourquoi et comment grâce à :

La mise en place d’un pacte d’apprentissage entre l’enseignant et les

élèves dès les premières heures de français avec l’unité C’est parti ! :

Des contrats d’apprentissages pour chaque unité avec des objectifs

communicatifs et linguistiques rédigés dans un vocabulaire simple pour une meilleure compréhension.

Des thèmes sélectionnés en fonction de leurs goûts, de leurs centres

d’intérêt, de leurs besoins et de leurs attentes (l’école, les copains/copines,

les goûts, la nourriture, les loisirs, la famille…)

les goûts, la nourriture, les loisirs, la famille…) • 6 personnages de leur âge (Maé, Noé,
les goûts, la nourriture, les loisirs, la famille…) • 6 personnages de leur âge (Maé, Noé,
les goûts, la nourriture, les loisirs, la famille…) • 6 personnages de leur âge (Maé, Noé,

6 personnages de leur âge (Maé, Noé, Djamila, Martin, Camille et Wang) qui les accompagnent et auxquels ils peuvent s’identifier.

Des situations proches de leur vie quotidienne (dans la classe, jouer à la récréation, aller à la cantine, préparer un week-end, une sortie…).

Dans chaque unité, des tâches leur permettent d’« agir en français » et les

ateliers aboutissent à des réalisations concrètes et utiles au quotidien (la pochette de français, la boîte de jeux, l’emploi du temps, l’album photos…).

boîte de jeux, l’emploi du temps, l’album photos…). • Des éléments (inter)culturels intégrés dans les

Des éléments (inter)culturels intégrés dans les unités (de manière implicite) pour sensibiliser les élèves et leur permettre de porter un regard (nouveau) sur les autres et sur eux-mêmes. En complément, des encarts interculturels spécifiques nourrissent leurs réflexions par rapport au monde qui les entoure et les encouragent à s’ouvrir aux autres et à la différence.

3

2. L’élève au cœur de son apprentissage

Tip Top ! propose une pédagogie centrée sur l’élève pour le rendre acteur de son apprentissage et actif en classe de langue.

Les unités d’apprentissage de Tip Top ! proposent une structure pédagogique récurrente qui sécurise les élèves et les implique

à chaque étape. Cette structure comporte les phases nécessaires

à l’acquisition progressive et globale de cette langue de

communication par de jeunes élèves. L’apprentissage progressif et en spirale proposé respecte les rythmes d’apprentissage et les fonctionnements de chaque élève.

Les étapes-clés de l’unité didactique Tip Top ! • Découverte/sensibilisation • Compréhension (orale ou
Les étapes-clés de l’unité didactique
Tip Top !
• Découverte/sensibilisation
• Compréhension (orale ou écrite)
• Reproduction/systématisation
Évaluation(s) et
autoévaluation
• Production
• Réinvestissement

Découverte et sensibilisation

Les situations sont ancrées dans leur vie quotidienne. Elles font appel à leurs connaissances préalables, à leur vécu. Les illustrations leur permettent d’émettre des hypothèses sur les situations, de déduire un certain nombre d’éléments et de mieux comprendre les dialogues.

Compréhension orale et écoute active

Chaque unité propose plusieurs documents sonores (dialogues, chansons ou poésies, virelangues et activités phonétiques) accompagnés d’activités d’écoute active pour guider les élèves et les rendre actifs dès les premières phases de l’apprentissage de la langue. À cet âge, il est important d’accorder un temps suffisant à cette phase de l’apprentissage pour que les élèves s’imprègnent pleinement des structures linguistiques et phonétiques de la langue avant toute (re)production.

Compréhension écrite

Les consignes de Tip Top ! accompagnées des pictogrammes/personnages de la méthode sont rédigées dans un vocabulaire simple et clair pour une compréhension rapide et facile par les élèves. Elles leur fournissent également les expressions indispensables de la langue de la classe. Chaque pictogramme/personnage est associé à une phrase rédigée à la première personne : « J’écoute », « Je lis »… indiquant aux élèves l’action attendue. Pour l’enseignant, il permet un repérage rapide de la compétence visée.

Prends ton cahier ! p. 7
Prends
ton cahier !
p. 7

De brefs documents écrits (les chansons, les dialogues, les modes d’emploi, les recettes…) intégrant certaines structures de l’unité, accompagnés d’activités de « compréhension active » (lectures illustrées, messages codés, activités d’association graphie-phonie) guident l’élève pas à pas dans sa découverte de la langue.

Reproduction/Systématisation

Des activités variées et très guidées permettent de véritables ancrages des nouvelles structures et la création d’automatismes nécessaires à l’acquisition réelle de la langue. Elles sollicitent les élèves à chaque instant du processus d’acquisition.

Activités orales deux par deux avec la « Boîte à outils », activités rythmiques, activités d’appariement (associer) ou lacunaires (à compléter), messages codés, exercices structuraux, mots fléchés, activités de repérages, messages codés, opérations mathématiques…)

4

Production

De nombreuses activités de production individuelle ou en groupes ont été développées pour permettre à l’élève d’utiliser et de s’approprier la langue sans crainte et de manière ludique en contexte (jeux de rôles, jeux de plateau, interview, création de menus, de chansons, de poésies…).

interview, création de menus, de chansons, de poésies…). Réinvestissement Les ateliers sont des supports

Réinvestissement

Les ateliers sont des supports privilégiés dans Tip Top !. Ils offrent la possibilité aux élèves de s’impliquer pleinement dans des projets créatifs, multisensoriels, collaboratifs nécessitant le réinvestissement de tous leurs acquis dans des situations authentiques.

Des outils au service du développement de l’autonomie de l’élève

Plus tout à fait des petits mais pas encore des adolescents, les enfants, entre 9 et 11 ans, sont à un âge charnière :

« la préadolescence ». Tout l’enjeu est alors de répondre à leurs envies de grandir et d’autonomie tout en préservant leur enfance, leur sensibilité, leur imaginaire. Tip Top ! contient des outils personnalisés, adaptés à cette tranche d’âge, favorisant le développement de leur autonomie.

d’âge, favorisant le développement de leur autonomie. Pour le développement de l’autonomie • Un mode

Pour le développement de l’autonomie

Un mode d’emploi simplifié

Un portfolio

Un petit précis de grammaire

Un auto-dictionnaire

Un environnement adapté et chaleureux

La classe de français devrait être un lieu agréable, offrant un environnement sécurisant, familier, stimulant et motivant aux élèves mettant l’accent sur la notion de plaisir. Pour cela, Tip Top ! propose notamment d’accorder une place privilégiée à l’affichage dans la classe. L’affichage est à disposition et permet aux élèves de visualiser les nouveaux éléments, les acquis, de mémoriser les structures en cours d’acquisition, de se souvenir des bons moments et de s’approprier ce lieu comme l’univers premier de réalisation de leur(s) apprentissage(s).

Affichage dans la classe • Affiches Tip Top ! • Cartes-images du guide de classe
Affichage dans la classe
• Affiches Tip Top !
• Cartes-images du guide de classe
• Productions/Créations des élèves
• Documents authentiques
5

3. Vers une évaluation constructive

L’évaluation fait partie intégrante du processus d’apprentissage de la méthode Tip Top !. Elle intervient à toutes les étapes, sous différentes formes complémentaires dans une démarche constructive. Elle permet ainsi à l’élève et l’enseignant de comprendre, visualiser les progrès et poursuivre l’apprentissage de manière équilibrée. À cet âge, les élèves sont capables de raisonner de manière plus abstraite, d’avoir un regard sur leur apprentissage et leur manière d’apprendre. Aussi, les différents types d’évaluation proposés offrent la possibilité aux élèves d’apprendre à apprendre, de mieux gérer leur apprentissage et valorisent leur progrès dans une pédagogie de la réussite. Grâce à ces étapes d’une évaluation globale et positive, l’enseignant, lui, peut ajuster rapidement et régulièrement son enseignement en fonction des réelles avancées et des besoins de ses élèves.

L’évaluation formative Présente à chaque étape de l’apprentissage, elle permet de percevoir les points forts
L’évaluation formative
Présente à chaque étape de l’apprentissage, elle permet de
percevoir les points forts et les points faibles des élèves, les
acquis et les erreurs.
Elle offre alors la possibilité aux enseignants d’adapter/ajuster
leur enseignement en fonction des besoins de leurs élèves et
aux élèves de mieux gérer leur apprentissage.
(Observations, analyses et conseils au fil des activités, des
jeux, des bilans « Je fais le point ! »…)
L’auto-évaluation
Regard de l’enfant sur son propre apprentissage, c’est une
évaluation de ses progrès et faiblesses.
Elle développe l’autonomie de l’élève et le responsabilise par
rapport à son apprentissage.
(Bilans, activités de réflexions sur son apprentissage « retour
sur… », portfolio…)
Apprentissage
Certification : le DELF Prim
Le DELF Prim s’adresse à tous les enfants, de 8 à 12 ans,
débutants en français langue étrangère, scolarisés au niveau
de l’enseignement élémentaire ou de l’âge requis selon la
règlementation en vigueur dans leur pays.
Il permet d’évaluer les quatre compétences langagières : CO/
CE-PO/PE
Les thématiques sont adaptées à la classe d’âge du public.
Il donne droit à la délivrance d’un diplôme (source : http://
www.ciep.fr)
(Activités d’entraînement aux différentes étapes du DELF Prim :
Évaluation sommative
Située à la fin de l’apprentissage, elle contrôle les savoirs
acquis lors d’une séance, d’une séquence, d’une unité
d’apprentissage…
Souvent obligatoires à l’école, les résultats, traduits en
notes, attestent du niveau atteint à un moment donné par
chaque élève vis-à-vis d’un programme établi.
(Tests par unité dans le guide de classe comprenant des
exercices de CO/CE et PO/PE.)
« Je m’entraîne au DELF Prim ».)

Dans Tip Top !, vous trouverez :

• des exemples de grilles d’observation pour l’enseignant dans le guide de classe. • «
• des exemples de grilles d’observation
pour l’enseignant dans le guide de
classe.
• « Je fais le point ! » : des activités de
bilan dans le cahier d’activités,
associées à des grilles de
co-évaluation dans le guide.
• « Je m’entraîne au DELF Prim » : des exercices d’entraînement permettant de préparer
• « Je m’entraîne au DELF Prim » : des exercices
d’entraînement permettant de préparer les élèves aux
différentes épreuves officielles du DELF Prim par compétence.

6

• une page « Portfolio » par unité dans le cahier d’activités.
• une page « Portfolio » par unité dans
le cahier d’activités.
• Un test noté (facultatif) par unité avec corrigé et barème pour répondre aux attentes
• Un test noté (facultatif) par unité avec
corrigé et barème pour répondre aux
attentes et besoins de certaines écoles
en matière d’évaluation sommative.

4. L’enseignant(e) indispensable « responsable du projet »

Tip Top ! a été rédigé en pensant aux élèves mais aussi à l’attention des enseignant(e)s, qui œuvrent au quotidien avec leurs élèves et sans qui rien ne serait possible. Ils/Elles enseignent souvent plusieurs matières, font le choix de l’enseignement du français par passion, manquent parfois de temps, sont souvent très motivé(e)s et enthousiastes. Enseigner le français à leurs jeunes élèves est un nouveau projet/défi dont ils/elles sont responsables. Aussi, Tip Top ! a également été élaboré en fonction de leurs besoins, des exigences de terrain souvent complexes et de leurs situations d’enseignement si diverses.

Il n’est pas toujours aisé de trouver une « recette » efficace et de la renouveler chaque jour, tout au long de l’année et des années pour enseigner une langue étrangère aux préadolescents. L’enseignant(e) a un rôle et une place qui évolue en permanence en fonction des objectifs fixés, des activités, des besoins des élèves, il/elle doit trouver un juste dosage entre ses différents rôles. À la fois guide, passeur de savoir, conseiller, inspirateur, accompagnateur, surveillant, arbitre, soutien…, Tip Top ! se doit de l’accompagner pas à pas dans sa démarche.

L’enseignant est aussi :

le garant d’un environnement riche,

stimulant et sécurisant dans lequel les élèves pourront s’épanouir et pratiquer la

langue sans crainte et sans a priori ;

le garant du choix de la langue de la

classe :

la langue de la classe peut/doit vraiment être la langue cible. C’est la meilleure façon pour l’enseignant(e) de s’assurer de la motivation des élèves qui utiliseront la langue lors des activités mais aussi pour tous les moments de classe. S’exprimer en langue cible donne aussi la possibilité aux élèves d’être plus autonomes et de vraiment réaliser des projets en français. L’enseignant(e) est le garant de l’utilisation du français pendant la classe : « Si vous le faites, ils le feront ! ». Dès le début, Tip Top ! permet à l’enseignant(e) de communiquer les phrases-clés aux enfants qui leur permettront de vivre tous les moments de classe en français (les salutations, les phrases de politesse…). Les supports visuels permettront également de soutenir cette communication authentique en français en rappelant aux élèves les phrases importantes, les consignes de classe (affiches « La langue de la classe », « La journée de Léo »…)

Recette de l’enseignant Tip Top ! Ingrédients : • une bonne méthode • une dose
Recette de l’enseignant Tip Top !
Ingrédients :
• une bonne méthode
• une dose de pratique
• un peu de théorie
• une part de créativité
• une louche de générosité
• un panel d’encouragements
• un temps de préparation
• un brin de fantaisie
• une pincée d’humour
• un grain d’auto-évaluation
• un soupçon d’auto-dérision
• beaucoup de motivation
Préparation :
Mélangez le tout ! C’est prêt !
Prenez plaisir à enseigner chaque jour !
« C’est en forgeant que l’on devient forgeron » !

La « parenthèse en langue maternelle »

Tip Top ! encourage vivement les enseignants à utiliser le français comme langue de la classe et à ne pas traduire systématiquement les nouveaux mots dès les premières petites difficultés. De nombreux conseils se trouvent dans le guide de classe pour contourner ces difficultés sans traduction. En revanche, il arrive parfois qu’un problème plus important freine, bloque ou place un/des élève(s) en difficulté. Tip Top ! propose alors de recourir à la « parenthèse en langue maternelle ». Cette parenthèse est un moment, signifié aux élèves par un geste, une image ou un bruit reconnaissable qui permet de s’exprimer en langue maternelle, un court instant, pour élucider le problème. La parenthèse est ensuite refermée de la même façon. À utiliser (sans en abuser). L’enseignant peut également prévoir un bilan en langue maternelle à la fin d’une séance ou d’une unité s’il en ressent le besoin chez ses élèves.

7

Le lien avec les parents

Certains enseignants expriment parfois leur difficulté à faire comprendre aux parents les finalités de l’enseignement d’une langue étrangère, à les sensibiliser à cet apprentissage, de surcroît le français (pas l’anglais). Impliquer les parents dans le processus d’apprentissage de leurs enfants est souvent un gage de réussite. Présenter

le programme, les objectifs, montrer le travail effectué,

les progrès réalisés par leurs enfants en matière de communication (pas seulement les notes), proposer

de soutenir les devoirs, participer à la préparation des ateliers, des événements en français sont des actions relativement simples à mettre en place et qui permettent à l’enseignant(e) de remporter l’adhésion des parents. Désormais, participants au processus, ils feront preuve de plus d’intérêts pour cette nouvelle matière auprès de leurs enfants. Ils pourront les soutenir dès le début de l’année et seront une aide précieuse si leurs enfants rencontrent de petites difficultés. Ils seront sûrement là aussi pour participer à l’organisation d’un projet tel qu’un voyage de classe s’ils sont impliqués.

Idées pour impliquer les parents

Réunion de rentrée (brise-glace, programme, rôle des parents, moments forts de l’année…).

Lettre explicative (démarche utilisée, programme, leur rôle…).

Lien école/parents par le biais de la pochette de français.

Journée « Classe ouverte » permettant de percevoir les progrès de leurs enfants en contexte (pas uniquement les notes).

Participation à la préparation d’événement (spectacle de fin d’année, anniversaire en français, échanges…).

Le lien avec l’institution et les collègues

Entretenir la communication régulière avec la direction de l’école à propos de son enseignement permet la plupart du temps à l’enseignant(e) de trouver le soutien nécessaire lorsqu’il/elle veut améliorer les conditions de travail des

élèves, organiser des activités nécessitant plus de matériel ou des moyens particuliers ou tout simplement quand il/elle

a besoin d’un conseil.

Malgré une certaine réticence pour certains, les enseignants qui se sont lancés et ont pratiqué des échanges, notamment sur les pratiques pédagogiques avec leurs collègues indiquent que c’est stimulant et enrichissant. De plus, confronter ses idées, partager, échanger du matériel, préparer des activités communes sont un gain de temps.

Idées de liens avec les collègues et l’institution

Présenter Tip Top ! à la direction et/ou à vos collègues.

Proposer d’assister à une séance (la réalisation d’un atelier par exemple).

Proposer d’afficher les créations ou de les présenter à d’autres classes (la maquette de la maison).

Impliquer d’autres collègues lors des ateliers (professeurs de sport, de SVT, d’arts plastiques…).

Échanger sur ses pratiques de classe avec Tip Top !

8

Tip Top ! 1 Comment ça marche ?

Les différents supports de la méthode Tip Top ! : le livre de l’élève, le cahier d’activités, le CD audio, le guide de classe, les affiches sont totalement complémentaires pour un enseignement/apprentissage du français progressif, et en spirale permettant un entraînement des 5 compétences orales et écrites avec un accent mis sur la communication orale en contexte.

Tip Top ! 1, c’est :

Le livre de l’élève constitué de 6 unités comportant chacune :

La page d’ouverture

Une illustration en lien direct avec le thème abordé dans l’unité permettant aux élèves d’émettre
Une illustration en lien direct avec
le thème abordé dans l’unité
permettant aux élèves d’émettre des
hypothèses. Elle développe leur
curiosité et leur motivation.
Elle développe leur curiosité et leur motivation. Un contrat d’apprentissage dans un vocabulaire simple à
Un contrat d’apprentissage dans un vocabulaire simple à la première personne indiquant à l’élève les
Un contrat d’apprentissage dans
un vocabulaire simple à la première
personne indiquant à l’élève les
objectifs communicatifs et
linguistiques de l’unité.
Des activités d’écoute pour
une compréhension globale
des dialogues.

La double page de découverte et compréhension

Des dialogues courts fonctionnels intégrant les nouvelles structures linguistiques à acquérir.
Des dialogues courts fonctionnels
intégrant les nouvelles structures
linguistiques à acquérir.

Compréhension orale et écoute active

Les documents sonores proposés dans chaque unité permettent aux élèves de découvrir en contexte les nouvelles structures linguistiques et phonétiques à acquérir. Des possibilités d’exploitations variées par unités sont détaillées dans le guide pédagogique. Les mélodies et activités associées aux chansons ont été choisies en fonction des goûts des « préadolescents » et pour ne pas les infantiliser à un âge où l’opinion de leurs camarades compte énormément et les bloque parfois.

9

Une boîte à outils comprenant les phrases-clés, le vocabulaire et la grammaire abordés dans l’unité
Une boîte à outils comprenant les
phrases-clés, le vocabulaire et la
grammaire abordés dans l’unité et
que l’élève pourra consulter à tout
moment.
Des activités de (re)production
orale en binôme pour l’exploitation
directe des nouvelles structures et la
création d’automatismes.

Grammaire et vocabulaire

La boîte à outils commence toujours par des phrases en situation de communication reprenant les structures et le vocabulaire à acquérir dans l’unité pour que les élèves comprennent l’intérêt et le fonctionnement des nouveaux éléments. Puis, elle met en valeur les éléments grammaticaux et lexicaux importants, séparément, pour leur permettre de les repérer. Des exercices de reproduction/ systématisation oraux et écrits sont à réaliser avec l’aide de cette boîte à outils pour fixer ces éléments. La langue est ainsi envisagée comme un outil dynamique et indispensable pour la communication.

Un code couleur, proche de celui utilisé dans les écoles primaires françaises, permet aux élèves de repérer rapidement les éléments de grammaire et de conjugaison qui structurent la phrase en français ; (bleu pour le masculin, rose pour le féminin, vert pour le pluriel, rouge pour les verbes, la négation est en gras). La boîte à outils ne contient pas de métalangage afin que les élèves puissent repérer les éléments structurants de la langue sans être perturbés par un vocabulaire technique complexe au moment des premières acquisitions. Ce métalangage se trouve dans leur « Petit précis de grammaire » et pourra être abordé avec l’enseignant lors d’activités particulières de fixation.

La page « Les sons »

Des activités d’écoute, d’observation et de répétitions sur les sons et la prononciation, l’intonation («
Des activités d’écoute,
d’observation et de répétitions
sur les sons et la prononciation,
l’intonation (« la musique du
français »).
« Méli-mélodie » : des virelangues
pour permettre aux élèves de jongler
avec les sons de manière ludique et
détendue.

Phonétique

Tip Top ! fait une large place dans le livre de l’élève et le cahier d’activités aux activités de phonétique, de prosodie et d’association graphie-phonie afin de permettre aux élèves de produire des énoncés oraux plus proches des réalités et d’améliorer leur compétences en CE et PE. Le choix des points abordés a été effectué en fonction des difficultés les plus fréquemment rencontrées chez les élèves apprenant le français au niveau international.

10

La double page « Jeu »

Un plateau de jeu reprenant les éléments de la séquence pour la production orale en
Un plateau de jeu reprenant les
éléments de la séquence pour la
production orale en binôme ou
petits groupes.
Des règles simples et illustrées pour permettre aux élèves de jouer et interagir en français.
Des règles simples et
illustrées pour permettre aux
élèves de jouer et interagir en
français.

Les jeux de plateau

Le jeu est un support idéal pour la production orale en binôme (deux par deux) ou en petits groupes. Pour participer à ces jeux et gagner, l’élève doit mobiliser les nouveaux acquis de la leçon. Les règles illustrées permettent aux élèves de jouer en autonomie. Cette approche ludique les stimule, dédramatise les erreurs qui sont envisagées comme une simple étape vers la réussite.

L’(inter)culturel

Ces encarts sont proposés aux élèves comme déclencheurs de discussions collectives ou de réflexions personnelles sur le monde qui les entoure, les différences culturelles, l’ouverture aux autres. Des pistes d’exploitation sont proposées à l’enseignant dans le guide de classe pour susciter l’intérêt, les remarques et les discussions des enfants.

La page « Atelier »

Une liste de matériel illustré.
Une liste de matériel illustré.
La tâche finale est illustrée pour permettre aux élèves de visualiser ce qu’ils vont accomplir
La tâche finale est illustrée pour
permettre aux élèves de visualiser ce
qu’ils vont accomplir et les motiver.
Un mode d’emploi à découvrir en
groupe, sous la forme d’un reportage
photos, présente les tâches
intermédiaires à réaliser, avec des
consignes brèves et fonctionnelles.

Les ateliers

Ils permettent le réinvestissement des nouveaux acquis dans une situation concrète et valorisante. Les créations proposées sont très guidées et à la portée de tous élèves. Ces ateliers demandent un travail en collaboration, suscitant l’entraide et la communication orale (et écrite). Les productions finales motivent les élèves dans la mesure où elles ont une utilité directe dans leur vie quotidienne.

Le matériel nécessaire est peu onéreux et peut se trouver facilement dans la majorité des écoles primaires des quatre coins du monde.

11

Le cahier d’activités

Complément indispensable du livre de l’élève, il propose des activités permettant d’ancrer les nouveaux apprentissages acquis/ connaissances grâce à des exercices complémentaires de systématisation et de production. Il propose un véritable entraînement en CO, phonétique, CE, EE ainsi que des outils pour le développement de l’apprentissage en autonomie.

Il contient pour chaque unité :

des activités de compréhensions orales et écrites complémentaires permettant une compréhension approfondies des documents sonores proposés dans le livre ;

des exercices de systématisation pour l’acquisition et l’ancrage des nouveaux éléments grammaticaux et lexicaux ;

des activités de production orales et écrites (interview, jeux de rôle, mise en situation, présentation, création…) ;

un bilan dans la rubrique « Je fais le point ! » ;

des exercices d’entraînement aux épreuves du DELF Prim par compétences ;

des outils pour chaque atelier (tâches intermédiaires) ;

une page portfolio.

L’élève est ensuite invité à lire et colorier et compléter la phrase reprenant les différents
L’élève est ensuite invité à lire et
colorier et compléter la phrase
reprenant les différents éléments
travaillés par compétences (CO/CE/
PO individuelle/PO en interaction/PE).
compétences (CO/CE/ PO individuelle/PO en interaction/PE). Les pages du portfolio Tip Top ! sont intégrées aux
compétences (CO/CE/ PO individuelle/PO en interaction/PE). Les pages du portfolio Tip Top ! sont intégrées aux

Les pages du portfolio Tip Top ! sont intégrées aux unités pour qu’elles puissent être réellement exploitées comme l’une des phases à part entière, de l’apprentissage de l’élève. Toutes les pages sont présentées de la même manière pour sécuriser les élèves. L’auto-évaluation est une activité particuliere qui nécessite le soutien du professeur avant de s’auto-évaluer et de l’autonomie pendant l’auto-évaluation. L’enseignant aide les élèves à comprendre la situation préliminaire et les items du tableau. Il invite ensuite les élèves à colorier les cases du tableau en fonction de ce qu’il pense personnellement de leur apprentissage. La première page du portfolio sera l’occasion d’expliquer le fonctionnement général, les objectifs du portfolio ainsi que les compétences analysées. L’illustration et les pictogrammes (symbolisant les compétences) seront précieux pour soutenir cette explication. Une « parenthèse en langue maternelle » sera sûrement nécessaire pour expliciter les termes « pas encore/souvent/ toujours ». La phrase à compléter est une production plus libre, comme une trace affective de leur apprentissage. La pochette de français viendra compléter leur portfolio à partir de la première unité. Ils pourront y mettre tous les documents en rapport avec leur apprentissage ou la langue et la culture française. Elle pourra aussi être un lien entre la classe de français et les parents.

12

En complément dans le livre et le cahier :

Un mode d’emploi au début du livre de l’élève

Ce mode d’emploi simplifié, rédigé dans un vocabulaire abordable, permet à l’élève de comprendre la structure de son livre, d’être plus autonome, de le manipuler facilement pour y (re)trouver des éléments importants et le responsabilise dans son apprentissage.

Un petit précis de grammaire à la fin du livre de l’élève

Il récapitule les structures grammaticales et de conjugaison du niveau dans des tableaux les associant au métalangage (termes grammaticaux) approprié. À cet âge, l’introduction de ce métalangage lors d’activités particulières de structuration peut être utile pour la fixation des acquis, le développement de stratégies d’apprentissage, notamment par comparaison avec la langue maternelle ou d’autres langues apprises. Les élèves pourront se référer à leur petit précis de grammaire lors des diverses activités de (re)production orale et écrite.

Un auto-dico à la fin du cahier d’activités

Ce dictionnaire personnel est complété par l’élève, au fur et à mesure de son apprentissage de la langue par des mots ou expressions nouvelles qu’il choisit et qu’il illustre. L’auto-dico responsabilise l’enfant et développe son autonomie. Selon les séances et les situations, l’enseignant peut choisir d’attribuer un temps pour le compléter après de nouveaux apprentissages, à la fin d’une séquence, d’une séance ou demander aux élèves de le compléter à la maison…

Des annexes à la fin du cahier d’activités

Elles fournissent du matériel complémentaire pour certains jeux (cartes) et ateliers (étiquettes, symboles de la France…).

Le CD audio

Il reprend :

l’ensemble des activités de compréhension orale du livre de l’élève et du cahier d’activités ;

les chansons et les poésies de la méthode ;

les activités de compréhension orale des tests proposés dans ce guide.

Le guide de classe

Le guide de classe contient tous les éléments pour mettre en œuvre Tip Top ! dans la classe. C’est un réel guide de classe qui décrit pas à pas le déroulement des séquences, des séances et le fonctionnement des activités, en contexte. Il suggère les « rituels », les « transitions » pour le respect des rythmes d’apprentissage des élèves, la cohérence et la fluidité générale de l’enseignement.

Le guide de classe Tip Top ! a été conçu comme une partie essentielle de l’ensemble pédagogique complet. Il détaille au fil des unités toutes les activités. Il est rédigé simplement pour un enseignement adapté et flexible.

Les rituels

Tip Top ! propose des rituels pour chaque séance. Ces rituels sont structurants et formateurs pour les élèves. Au début de la séance, ils permettent aux élèves d’« entrer dans la langue » progressivement, de se rassurer et motiver en utilisant des éléments connus. Ils ont également une fonction sociale en apprenant aux élèves à respecter des règles, à vivre ensemble, à se repérer (salutations, réveil corporel, le calendrier, la météo…). En fin de séance, ils favorisent le retour au calme, le passage entre la séance et les leçons qui vont suivre en langue maternelle. Ils peuvent également annoncer des indices sur la prochaine séance pour attiser la curiosité des élèves. Les rituels évoluent petit à petit en fonction de la progression des élèves pour ne pas en faire des « train-train/routines » démotivant(e)s.

13

Pour chaque unité de la méthode, des séquences, divisées en séances, sont détaillées pour que tous les enseignant(e)s, mêmes débutants, puissent mettre en œuvre rapidement et facilement Tip Top ! dans leurs classes. Chaque activité décrite, accompagnée de conseils pratiques et de remarques pédagogiques, s’insère dans une séance reprenant le principe de l’unité didactique Tip Top ! pour de réels apprentissages. Libre ensuite à l’enseignant(e) de transformer, piocher, ajuster, en fonction de son expérience de terrain, de sa situation d’enseignement, de ses élèves, de sa créativité, de sa personnalité ou de sa motivation face à une activité. Nous vous encourageons d’ailleurs vivement, après imprégnation de la démarche pédagogique proposée, à vous approprier pleinement la méthode en allant plus loin.

Des activités complémentaires, du matériel (fiches photocopiables), des conseils, des suggestions, des « trucs et astuces » sont proposées dans chaque unité pour agrémenter, pimenter, renouveler son enseignement au fil des séances et des semaines, afin de faire vivre la classe de français au quotidien. L’objectif est avant tout que les enseignant(e)s aient autant de plaisir à utiliser Tip Top ! avec leurs élèves que ces derniers en auront à apprendre le français pendant leurs cours.

Les transitions

Dans une démarche actionnelle, visant l’apprentissage de la langue par les tâches chaque activité, chaque séance, chaque séquence sont envisagées comme un ensemble vers la production finale. Des transitions sont proposées entre les activités pour faire sens et pour que chaque tâche s’insère pleinement dans cet ensemble : l’enfant connaît les objectifs, ce que l’on attend de lui et ce qu’il doit faire et comprend pourquoi.

La durée des activités

Elle est donnée à titre indicatif. Elle variera en fonction des situations d’enseignement, des groupes et des choix de l’enseignant(e). Consciente de la diversité des situations d’enseignement et afin d’être proche des réalités de chacun, une ou deux indications de durée par activité sont fournies, en fonction des besoins, pour des séances soit de 45 minutes, soit de 60 minutes environ.

14

C’est parti ! Séances ( ≈ 45 min/ ≈ 60 min) 1 2 C’est parti

C’est parti !

Séances (45 min/60 min)

1

2

C’est parti !

La vie de la classe en français

Objectifs

Préparer les enfants à l’entrée dans

Découvrir le livre de l’élève Tip Top ! 1

ce nouvel apprentissage : les aider à comprendre pourquoi ils apprennent le français

Établir un pacte d’apprentissage

Connaître/comprendre le fonctionnement et les règles de la classe de français

Sensibiliser à la diversité linguistique et culturelle

Reconnaître le français parmi d’autres langues

Identifier ce que l’on connaît déjà de

la France, de la francophonie et des Français, et ce que l’on sait déjà dire en français

Découvertes

Quelques noms de pays, de nationalités et de langues

Les pictogrammes/personnages de la méthode

Les actions et 1 re phrases-clés de la classe

Le monde francophone

Épeler des prénoms

Des mots transparents

 

L’alphabet

Fiches photocopiables dans le guide

   

Fiche n° 1 (p. 22) : cartes Les personnages

Matériel complémentaire

Une carte du monde

L’affiche de TipTop ! (« La langue de la classe »)

(cf. http://www.carte-monde.org/)

Des feuilles blanches

15

La langue de la classe ») (cf. http://www.carte-monde.org/) • Des feuilles blanches 15 C’est parti !

C’est parti !

Déroulement C’est parti !

2 séances

Déroulement C’est parti ! 2 séances Séance 1 Objectifs Préparer les enfants à l’entrée dans ce

Séance 1

Objectifs

Préparer les enfants à l’entrée dans ce nouvel apprentissage : les aider à comprendre pourquoi ils apprennent le français. Sensibiliser à la diversité linguistique et culturelle. Reconnaître le français parmi d’autres langues. Identifier ce que l’on connaît déjà de la France, de la francophonie et des Français, et ce que l’on connaît déjà en français.

Matériel

Une carte du monde (cf. http://www.carte-monde.org).

10/15 min
10/15 min

Remarques et conseils : « C’est parti ! » est une unité qui va préparer les élèves à l’entrée dans la méthode Tip Top ! 1 et dans l’apprentissage d’une nouvelle langue : le français. Les premiers moments de classe en français sont essentiels pour motiver, rassurer, mettre en confiance, et démarrer l’apprentissage du français dans les meilleures conditions possibles.

À partir de cette unité, l’enseignant(e) va pouvoir établir un « pacte d’apprentissage » entre les élèves et lui/elle-même. Il va également leur transmettre les bases du fonctionnement et les règles de la vie de la classe de français qui seront à appliquer tout au long de l’année. Dans cette unité, il est primordial de les guider, de leur faire découvrir la structure de la méthode, les outils mis à leur disposition, et de ne pas hésiter à répéter, (re)montrer, rassurer.

Discussion en langue maternelle

Remarque : cette discussion en langue maternelle va permettre d’aider les élèves à comprendre pourquoi on apprend cette discussion en langue maternelle va permettre d’aider les élèves à comprendre pourquoi on apprend le français, et va également les impliquer dans leur apprentissage dès les premières minutes, de manière adaptée à leur âge.

Annoncer aux élèves que cette année, ils vont apprendre le français.

Pour recueillir leurs impressions, commencer par leur demander s’ils savent pourquoi ils vont apprendre le français cette année, et ce que cela va leur apporter selon eux.

cette année, et ce que cela va leur apporter selon eux. Remarque : à cet âge,

Remarque : à cet âge, ils ont déjà une réflexion sur leurs apprentissages et il est important de les impliquer, de répondre à leurs questions, de les rassurer.

Expliquer qu’aujourd’hui, c’est la première séance, qu’il s’agit d’une séance spéciale pendant laquelle ils découvriront pourquoi ils vont apprendre le français et ce qu’ils vont faire en français.

Afficher ou projeter au tableau une carte du monde.

• Afficher ou projeter au tableau une carte du monde. Conseil : si vous n’avez pas

Conseil : si vous n’avez pas de carte du monde, vous pourrez en télécharger une et/ou l’imprimer sur http://www.carte-monde.org/

Interroger les élèves au sujet de la carte (« Qu’est-ce que c’est ? »), puis confirmer en français : « C’est une carte du monde. »

Demander aux élèves de situer leur pays sur la carte, le nommer en français. Ensuite, demander quelle(s) langue(s) on parle dans leurs pays et s’ils connaissent d’autres pays où on parle la même langue.

connaissent d’autres pays où on parle la même langue. Conseil : toutes les réponses sont écoutées

Conseil : toutes les réponses sont écoutées et confirmées ou infirmées. Pour chaque proposition, identifier les pays sur la carte et les reprendre en français pour une première exposition.

Demander s’ils connaissent ou s’ils ont déjà été dans d’autres pays. Les inviter à les montrer sur la carte, et à les nommer.

16 16

30/40 min
30/40 min

Premiers contacts avec le livre et premières découvertes

Distribuer le livre de l’élève et laisser quelques minutes aux élèves pour le toucher, le regarder, le manipuler.

aux élèves pour le toucher, le regarder, le manipuler. Remarque : c’est un moment de plaisir

Remarque : c’est un moment de plaisir et de découverte.

Lire le titre de l’unité et l’expliquer en langue maternelle.

Annoncer qu’à partir de maintenant vous allez parler en français, mais qu’ils pourront répondre en langue maternelle.

Conseil : il est fortement recommandé de passer rapidement en français (langue cible) pour faire entrer les élèves dans ce nouvel univers et apprentissage. Ils ne comprendront pas tous les détails, mais ici c’est le sens général, l’imprégnation et la motivation qui priment. L’enseignant(e) devra faire des gestes explicites pour chaque activité, afin de bien faire comprendre ce qui est attendu. Bien entendu, pour cette unité, les passages en langue maternelle se feront en fonction du besoin des élèves et de l’enseignant(e).Conseil :

Activité 1, page 8, livre de l’élève : Voici des pays où on parle français.

Demander aux élèves s’ils connaissent déjà des pays où on parle français, et les inviter à les montrer sur la carte.

Demander aux élèves d’ouvrir leur livre à la page 8 du livre de l’élève et d’observer l’activité 1.

8 du livre de l’élève et d’observer l’activité 1. Conseil : pour une compréhension de tous,

Conseil : pour une compréhension de tous, faire les actions en même temps que les consignes.

Lire la consigne et le nom des pays tout en les montrant.

Demander aux élèves de venir situer ces pays sur la carte du monde, au tableau.

Conseil : faire en sorte que les élèves soient les plus actifs possible dès ces premiers moments de classe. Pour le plaisir, vous pouvez leur proposer de répéter les noms de pays en français, sans insister pour autant sur la prononciation.

Activité 2, page 8, livre de l’élève : Montre le drapeau français.

Lire la consigne et laisser quelques minutes pour observer les drapeaux.

Demander aux élèves s’ils connaissent ces drapeaux, et de les associer à un pays.

Précisions : dans l’ordre, de droite à gauche et de haut en bas, les drapeaux de l’activité sont : le drapeau anglais, le drapeau belge, le drapeau allemand, le drapeau italien, le drapeau grec, le drapeau polonais, le drapeau espagnol et le drapeau français.

Montrer la France (cf. activité 1) et demander aux élèves de désigner le drapeau français.

Si le drapeau de leur pays est présent, demander aux élèves de le montrer également. Sinon, proposer de le

dessiner ou afficher le drapeau au tableau.

Activité facultative : en fonction de la durée de vos séances, prendre le temps ici de faire dessiner les drapeaux aux élèves, et de les afficher dans la classe.

Activité 3, page 9, livre de l’élève : Qui est français ?

Lire la consigne et demander aux élèves de regarder les photos deux par deux.

Demander aux élèves s’ils connaissent ces personnalités/personnages, puis dire leurs noms avec les élèves.

Demander aux élèves s’ils savent qui est français (en montrant la carte de France pour la compréhension de tous).

Corrigé :

Astérix (personnage de BD d’Uderzo et Goscinny), Tony Parker (basketteur et mari d’Eva Longoria) et Vanessa Paradis (chanteuse et actrice, femme de Johnny Deep) sont français. Harry Potter est anglais. Les Tokio Hotel sont allemands.

Remarque : pour les élèves, l’important est de percevoir ce qui est sympathique dans l’apprentissage du français à leur niveau. Bien entendu, ça leur servira grandement plus tard, mais la motivation viendra dès à présent, s’ils perçoivent des intérêts immédiats et s’ils sont touchés par des éléments qui correspondent à leurs centres d’intérêt actuels, notamment le sport, la musique, les stars…

Demander aux élèves s’ils connaissent d’autres personnages français célèbres (BD, sportifs, hommes politiques, acteurs/actrices, artistes…).

17

C’est parti !

Activité 4, page 9, livre de l’élève : Trouve dans quelles langues ils chantent (CD piste 2).

Avant de faire l’activité, demander aux élèves de citer des chansons et/ou des chanteurs/chanteuses célèbres qu’ils apprécient, afin de toujours partir de leur vécu et de leurs connaissances.

Lire la consigne et faire observer les mots (« Bonjour » en différentes langues).

Demander aux élèves s’ils connaissent ces mots, ces langues, et préciser en langue maternelle qu’il s’agit du mot « Bonjour » en différentes langues.

Expliquer qu’ils vont écouter des chansons en plusieurs langues, et qu’ils devront dire à la fin de chaque chanson s’ils ont reconnu la langue.

Passer l’enregistrement et réaliser l’activité.

• Passer l’enregistrement et réaliser l’activité. Conseil : passer une première fois un extrait de chaque

Conseil : passer une première fois un extrait de chaque chanson, recueillir toutes les propositions sans confirmer les réponses, puis effectuer une deuxième écoute chanson par chanson.

Corrigé :

1. allemand – 2. arabe – 3. espagnol – 4. français – 5. italien – 6. anglais

Activité 5, page 10, livre de l’élève : Regarde et dis les mots que tu connais.

Expliquer aux élèves qu’ils connaissent sûrement déjà des mots en français, qu’il y a des mots qui sont proches de leur langue en français (si c’est le cas), ou des mots connus. Donner un exemple.

Demander aux élèves s’ils connaissent des mots en français.

Remarque : certains élèves connaissent sûrement des mots transparents et d’autres ont peut-être déjà entendu des mots certains élèves connaissent sûrement des mots transparents et d’autres ont peut-être déjà entendu des mots français en famille, en vacances, à la télévision ou à la radio. Pensez également aux marques de produits français.

Lire la consigne de l’activité et laisser le temps aux élèves d’observer les dessins et les mots.

Lire les mots et demander aux élèves qui comprennent de lever la main.

Demander aux élèves qui comprennent d’associer ce mot au mot équivalent dans leur langue, pour la compréhension de tous.

Remarque : si c’est un mot transparent, il sera identique dans les deux langues ; si c’est un mot différent, l’enfant qui le connaît donnera sa traduction aux autres comme première découverte et comparaison avec la langue maternelle.

Faire remarquer aux élèves que l’apprentissage est plus facile quand il y a des mots qu’ils connaissent déjà, et/ou qui sont identiques dans les deux langues.

Activité 6, page 11, livre de l’élève : Regarde la carte de France.

Remarque : cette activité est une activité d’observation et de découverte pour le plaisir, adaptée à leur tranche d’âge. Les élèves découvrent ce qu’est la France au niveau géographique, et ce qu’ils pourront y découvrir (des parcs d’attractions, des confiseries, les spécialités culinaires…).

Laisser aux élèves le temps d’observer la carte.

Demander aux élèves de décrire ce qu’ils voient. Poser des questions par catégorie pour les guider.

Reprendre quelques éléments en français.

Donner « l’eau à la bouche », motiver les élèves en décrivant quelques lieux, quelques spécialités du pays en langue maternelle.

Éléments culturels :

Les fleuves : la Seine, la Loire, le Rhône et la Garonne.

Les villes : Lille, Brest, Paris, Strasbourg, Orléans, Lyon, Clermont-Ferrand, Bordeaux, Perpignan et Marseille.

Les parcs d’attractions : le Futuroscope (dans le Poitou-Charentes), Vulcania (dans le Puy-de-Dôme), le parc Astérix (Picardie), Disneyland (Marne-la-Vallée), le parc animalier la Palmyre (à Royan).

Des spécialités régionales : les gaufres du Nord-Pas-de-Calais, les caramels au beurre salé en Bretagne, les rillettes du Mans, les berlingots de Nantes, le bretzel en Alsace, les pastilles de Vichy, les cannelés de Bordeaux, les pâtes de fruits de Provence, le nougat de Montélimar, la tarte Tatin (en Sologne), les pruneaux d’Agen, le roquefort.

18

 

Les fromages : le camembert en Normandie, le morbier en Franche-Comté, le fromage de brebis en Corse (style Brocciu).

Les sports : le surf à Lacanaux (côte Basque), le ski alpin en Haute-Savoie, l’accrobranche dans les Pyrénées.

8/10 min
8/10 min

Bilan en langue maternelle

Proposer aux élèves de faire un bilan des découvertes de cette première séance. Laisser le temps à chaque élève qui le souhaite de s’exprimer.

Demander aux élèves s’ils ont des questions ; les rassurer le plus possible.

Annoncer qu’à la séance suivante, ils vont découvrir ce qu’ils vont faire et apprendre en français, et comment va fonctionner la classe.

Proposer de finir par une première écoute du français, un premier passage en français pour la motivation. Faire l’activité 7, page 12 du livre de l’élève : Regarde l’alphabet.

Faire écouter la chanson de l’alphabet pour une première écoute « plaisir » (CD piste 3).

Conseil : en fonction du temps, vous pouvez la faire écouter une deuxième fois en

Conseil : en fonction du temps, vous pouvez la faire écouter une deuxième fois en proposant une 1 re répétition des élèves.

Féliciter les élèves pour leur bon travail.

La vie de la classe en français

Séance 2

 

Objectifs

Découvrir le livre de l’élève Tip Top ! 1. Établir un pacte d’apprentissage. Connaître et comprendre le fonctionnement et les règles de la classe de français.

Matériel

Des feuilles blanches. Fiche n o 1 : carte Les personnages, page 22. L’affiche Tip Top ! La langue de la classe.

5 min
5 min

Rituel de début de séance

Saluer les élèves en français.

Conseil : à ce stade, les élèves répondent en langue maternelle. Ils apprendront à saluer

Conseil : à ce stade, les élèves répondent en langue maternelle. Ils apprendront à saluer dès l’unité 1.

10/15 min
10/15 min

Découverte de leur livre

Expliquer aux élèves qu’aujourd’hui ils vont découvrir leur méthode de français Tip Top ! 1 et la classe de français (outils, règles, matériel…).

Demander aux élèves de prendre leur livre aux pages 6-7.

Lire le titre « Tip Top ! Comment ça marche ? »

Demander aux élèves d’observer le mode d’emploi. Laisser le temps à tous les élèves de bien le regarder. Faire travailler les élèves deux par deux ou en petits groupes.

Remarque : c’est une phase d’appropriation de la méthode, indispensable pour rendre les élèves acteurs de leur apprentissage. Dès ces premiers moments de classe, nous vous invitons à laisser les enfants manipuler leur livre comme un véritable outil pour apprendre en français, mais aussi à les inciter à chercher par eux-mêmes, et à s’entraider en toutes circonstances. Dès que l’occasion se présente, donnez-leur des techniques et des stratégies pour développer leur autonomie et pour « apprendre à apprendre ».

19

C’est parti !

 

Demander aux enfants s’ils comprennent les éléments présentés et faire un point rapide sur chaque élément (les détails seront vus au fur et à mesure de l’apprentissage).

Présenter les personnages/pictogrammes (de gauche à droite : Camille, Wang, Djamila, Noé, Maé, Martin, Mme Leroy) de la méthode en disant leurs prénoms.

Remarque : les phrases associées aux personnages seront découvertes et apprises lors de l’activité suivante.

Remarque : les phrases associées aux personnages seront découvertes et apprises lors de l’activité suivante.

Proposer aux élèves de repérer dans leur livre où se trouvent la boîte à outils, le jeu et l’atelier présentés (pour la manipulation).

Évoquer le cahier d’activités et annoncer qu’ils le recevront à la fin de la séance.

10 min
10 min

Compréhension orale des actions de classe

Afficher au tableau les cartes-personnages (fiche n° 1).

Montrer et nommer chaque personnage.

Faire remarquer que chaque personnage est associé à une action.

Lire et mimer chaque action tout en montrant le personnage correspondant.

Nommer et mimer les actions (sans montrer le personnage), et demander aux élèves de montrer les bons personnages sur le mode d’emploi page 6 du livre de l’élève, ou au tableau.

Nommer les actions en montrant les cartes au tableau, et inviter les élèves à les mimer.

Reprendre la même activité sans montrer les cartes au tableau.

Conseil : pour l’aspect ludique de l’activité, nommer les actions de plus en plus vite.

Conseil : pour l’aspect ludique de l’activité, nommer les actions de plus en plus vite.

Poursuivre l’activité jusqu’à ce que les élèves aient suffisamment assimilé les actions principales de classe.

Expliquer aux élèves que désormais, lorsqu’ils verront ces personnages, ils devront faire l’action correspondante.

Remarque : chaque personnage de la méthode correspond à une action à mener, reprenant les compétences du CECR et les actions récurrentes de la classe, formulées par une phrase-clé, simple pour les élèves, à la première personne (sing. ou plur.), que les élèves utiliseront au quotidien dans la classe (J’écoute, Nous jouons…).

Nommer à nouveau les personnages en les montrant et proposer de lire la lettre qu’ils ont écrite aux élèves

(cf. page 3, livre de l’élève).

Demander aux élèves de regarder la lettre et lire la lettre aux élèves.

Demander s’ils ont reconnu certains mots.

Remarque : les élèves ont déjà vu le mot « Bonjour » à l’écrit lors de la séance précédente (cf. activité 4, page 9, livre de l’élève), ainsi que les verbes des actions dans les consignes, et les prénoms des personnages. Bien entendu, il ne s’agit pas ici de faire une activité de compréhension orale et écrite mais de stimuler les élèves, en leur montrant que les personnages sont des enfants français qui leur ont écrit une lettre et qui vont les accompagner dans toutes les activités de Tip Top ! 1. Cette lecture et ce temps de découverte doivent être assez rapides.

10/15 min
10/15 min

Découverte de l’alphabet et première production orale

Activité 7, page 12, livre de l’élève : Regarde l’alphabet (CD piste 3). 1 re écoute :

Passer l’enregistrement en continu pendant que les élèves observent les lettres dans le livre.

Conseil : afficher l’alphabet au tableau pour aider les élèves à suivre.

Conseil : afficher l’alphabet au tableau pour aider les élèves à suivre.

2 e écoute :

Attribuer une lettre à chaque élève, qu’il écrit sur une feuille.

Repasser l’enregistrement avec une pause après chaque lettre. Les élèves dont la lettre est prononcée lèvent leur feuille.

Répéter tout l’alphabet collectivement.

Prononcer des lettres très rapidement ; les élèves en possession de ces lettres lèvent leur(s) feuille(s) et les nomment.

20

10/15 min
10/15 min

Activité 8, page 12, livre de l’élève : Épelle les prénoms (CD piste 4).

Piste 4
Piste 4

1. Martin : M-A-R-T-I-N

2. Noé : N-O-É

3. Camille : C-A-M-I-L-L-E

4. Maé : M-A-É 5. Djamila : D-J-A-M-I-L-A 6. Wang : W-A-N-G

Faire observer les personnages de la méthode et demander aux élèves s’ils savent comment ils s’appellent.

Passer l’enregistrement d’abord en continu, puis une deuxième fois avec une pause après chaque prénom.

Faire répéter chaque prénom en désignant les lettres sous chaque personnage avec le doigt.

Demander à chaque élève d’écrire son prénom sur une feuille puis de l’épeler.

Conseil : après un tour, proposer aux élèves d’échanger leurs feuilles. En fonction de la taille du groupe, vous pouvez donner plusieurs exemples collectivement puis faire des petits groupes, et circuler dans la classe pour aider les élèves à bien prononcer.

Découverte de l’environnement de la classe et des outils

(facultatif, 5/10 min)

Montrer aux élèves les éléments que vous avez affichés dans la classe et qui sont à leur disposition, comme l’affiche « langue de la classe » et les lieux de la classe dédiés à ce nouvel apprentissage.

En fonction du temps, présenter les premières phrases-clés de l’affiche « langue de la classe ».

Conseil : l’environnement qui entoure les enfants pour l’apprentissage de cette langue est très important. Il doit être riche et sécurisant. Dans la mesure du possible, nous vous conseillons vivement d’afficher les posters de français qui seront des outils précieux pour les élèves, mais également leurs productions personnelles, des documents authentiques etc. Inviter les élèves à regarder et à utiliser régulièrement ces outils pratiques, qui seront bien plus que des objets décoratifs. Dans l’idéal, si vous disposez d’une classe spécifique pour cet enseignement ou d’un peu de place dans la classe, pensez à faire un coin lecture, une étagère avec leurs jeux et leurs créations, un mur d’affichage etc.

Bilan en langue maternelle et pacte d’apprentissage

Proposer aux élèves de faire un bilan de la séance, de ce qu’ils ont appris et compris. Laisser le temps à chaque élève qui le souhaite de s’exprimer.

Demander aux élèves s’ils ont des questions, et les rassurer le plus possible.

Demander aux élèves ce qui leur plaît dans le fait d’apprendre le français cette année (leur donner des pistes).

Laisser aussi la possibilité d’exprimer ce qui leur déplaît et donner des arguments pour contourner les problèmes.

Conseil : pour des élèves qui manqueraient réellement de motivation, leur donner des indications sur toutes les choses sympathiques qu’ils feront dans la classe en français, notamment les ateliers. Puis, indiquez-leur qu’ils vont découvrir la suite, et qu’ils pourront au fur et à mesure de leur apprentissage donner leurs impressions et faire des propositions pour les activités. Il faut d’autant plus impliquer ces élèves-là dans l’apprentissage.Conseil :

Expliquer aux élèves qu’à partir de la séance suivante, ils vont commencer à communiquer en français, et que pour marquer le début de cet apprentissage et pour les féliciter de leur entrée dans cet apprentissage, ils reçoivent

aujourd’hui leur cahier d’activités personnel Tip Top ! 1.

Distribuer le cahier d’activités à chaque élève.

Conseil : faites en sorte que ce moment et cette distribution soient assez solennels, pour faire comprendre aux enfants qu’il font véritablement partie du projet, d’un nouveau projet important pour eux et pour qu’ils ressentent que vous leur remettez leur premier cahier d’activités avec fierté.

Demander d’apporter une photo ou de dessiner leur portrait sur la page d’ouverture pour la prochaine fois (qui sera complétée à la séance 1 de l’unité 1).

Clôturer la séance par une écoute de la chanson de l’alphabet (CD piste 3), ou par une chanson/comptine française célèbre pour la motivation (facultatif).

21

C’est parti !

Fiche n o 1 : Les personnages

Fiche n o 1 : Les personnages Je parle J’écoute Je lis J’écris Je fabrique Je
Je parle
Je parle
Fiche n o 1 : Les personnages Je parle J’écoute Je lis J’écris Je fabrique Je
J’écoute
J’écoute
Je lis
Je lis
Fiche n o 1 : Les personnages Je parle J’écoute Je lis J’écris Je fabrique Je
J’écris
J’écris
1 : Les personnages Je parle J’écoute Je lis J’écris Je fabrique Je chante Nous jouons
Je fabrique
Je fabrique
Je parle J’écoute Je lis J’écris Je fabrique Je chante Nous jouons Prends ton cahier !
Je parle J’écoute Je lis J’écris Je fabrique Je chante Nous jouons Prends ton cahier !
Je chante
Je chante
Nous jouons
Nous jouons
Je parle J’écoute Je lis J’écris Je fabrique Je chante Nous jouons Prends ton cahier !
Prends ton cahier ! p. 23
Prends
ton cahier !
p. 23

22 À PHOTOCOPIER

Unité 1 : Dans la classe

1

Séquence

Salutations

et présentations

Nombre de séances (45 min/60 min)

2 séances

Objectifs

Saluer/Se présenter

communicatifs

Dire et demander

Comment ça va ?

Dire et demander le nom de quelqu’un

Grammaire

Comment tu t’appelles ?

Je m’appelle

Les pronoms personnels je, tu

Lexique

Bonjour/Salut !

Au revoir

Ça va ?

Ça va (bien/ très bien) !

Phonétique

Interculturel

Fiches photocopiables dans le guide

Fiche n° 2 (p. 43) : cartes Les prénoms

Matériel

Un ballon (facultatif)

complémentaire

2

34

La classe

« Je fais le point ! »

Atelier :

en français

et portfolio

La pochette de français

3 séances

1 à 2 séances

1 à 2 séances

Identifier un objet

Rebrassage

Réinvestissement

Qu’est-ce que c’est ?

Rebrassage

Réinvestissement

C’est un/une + nom

Les articles indéfinis un/une

Les affaires de la classe

Rebrassage

Réinvestissement

Les couleurs : jaune,

rose, bleu, orange, rouge,

vert, fluo

Les expressions du jeu :

Lance le dé, à toi, à moi, Bravo tu as gagné !

L’intonation Les sons [y]/[u]

 

La classe en France

Fiche n° 3 (p. 44) : cartes

Fiche n° 6 (p. 47) :

Fiche n° 7 (p. 48) :

Les affaires de classe

Grille de co-évaluation

Lettre aux parents

Fiche n° 4 (p. 45) :

Étiquettes-mots

Fiche n° 5 (p. 46) :

Grille d’observation pour l’enseignant(e)

Test n° 1 (p. 49)

Un carton de couleur

bleue et un carton de

couleur rose par enfant

Des feutres

Des pions

Des dés

23

Liste de matériel de l’atelier (livre de l’élève, page 20)

 

Séquence 1 Salutations et présentations

2 séances

  Séquence 1 Salutations et présentations 2 séances

Séance 1

 

Objectifs

Apprendre à saluer l’enseignant(e). Comprendre la question Comment tu t’appelles ? et y répondre.

 

Matériel

Fiche n o 2 : cartes Les prénoms, page 43.

 
5 min
5
min

Rituel de début de séance

 

• Saluer collectivement les enfants en leur disant « Bonjour (les enfants) ! ».

Conseil : pour l’instant, encourager les enfants qui répondent mais inutile d’insister pour qu’ils répètent

Conseil : pour l’instant, encourager les enfants qui répondent mais inutile d’insister pour qu’ils répètent tous, ils le feront naturellement à la séance suivante.

Réactiver

• Reprendre l’alphabet tous ensemble (CD piste 3).

 

Distribuer aux élèves une carte avec un personnage de la méthode ou une des célébrités de l’unité précédente (fiche n° 2).

Demander aux élèves d’épeler le prénom du personnage ou de la personne sur la carte, chacun à leur tour. Les autres aident et corrigent.

Faire un exemple : montrer une carte et dire Djamila : D-J-A-M-I-L-A.

 
Conseil : inciter les élèves à s’entraider si certains ont oublié les prénoms. Laisser également

Conseil : inciter les élèves à s’entraider si certains ont oublié les prénoms. Laisser également un temps pour regarder les prénoms et l’alphabet dans leur livre avant de les faire épeler à voix haute.

Variante : demander aux élèves de se mettre par groupe de 3/4 et d’épeler leurs prénoms respectifs chacun à leur tour. Circuler dans la classe pour écouter, aider et corriger. Faire un exemple en groupe-classe avant de travailler en petit groupe.

5 min
5
min

Découverte/Présentation de l’unité

 

Page 13, livre de l’élève : Dans la classe.

Annoncer aux élèves qu’ils vont commencer une nouvelle unité : l’unité 1. Montrer le numéro 1 en haut à gauche.

Faire observer l’illustration. Demander aux élèves ce que représente l’image, ce qu’ils voient : « Qu’est-ce que vous voyez ? » Pour aider les élèves, accompagner cette question d’un geste explicite : montrer un œil avec l’index pour signifier « voir ». Aider à répondre en montrant différents éléments : l’école, les enfants, la maîtresse…

Remarque : à ce stade, les élèves répondent aux questions en langue maternelle. Le professeur

Remarque : à ce stade, les élèves répondent aux questions en langue maternelle. Le professeur confirme en français : « Oui, c’est l’école ! C’est la maîtresse ! C’est une maman ! »

Nommer les personnages de Tip Top ! : il y a Noé, Maé, Camille, Wang, Djamila et Martin et demander aux élèves

de les montrer sur l’image.

 

Répéter distinctement : « L’école. C’est l’école de Noé, Maé, Camille, Wang, Djamila et Martin. » Montrer le mot écrit

au-dessus de l’entrée. Faire le parallèle avec leur école : « Ici c’est l’école, l’école Paul Eluard. » (nom de leur école).

Parenthèse en langue maternelle : lors de cette première unité, les élèves doivent avoir une compréhension d’ensemble mais c’est tout à fait logique qu’ils ne comprennent pas tout. Dans ce nouvel environnement linguistique et communicatif, il est recommandé de ne pas traduire systématiquement et de faire du français la langue de la classe à part entière. Toutefois, la parenthèse en langue maternelle vous permet, surtout au début, de résoudre une petite difficulté, de transmettre une information capitale, de gérer un conflit ou de rassurer un élève. Ici, il s’agit d’inclure totalement les élèves dans le processus d’apprentissage en attirant leur attention sur les apports de cette nouvelle unité. L’enseignant(e) parle avec eux de ce qu’ils vont apprendre (se saluer, se présenter en français) et

24

attise leur curiosité à propos de la pochette de français, sans trop leur en dire…Ne
attise leur curiosité à propos de la pochette de français, sans trop leur en dire…Ne pas traduire le contrat
d’apprentissage, le lexique ou les structures de l’unité, ils vont les découvrir très vite en français.
Les contrats d’apprentissages sont rédigés dans un vocabulaire simple. Même si les élèves ne le comprennent pas
pour l’instant, il servira de repère au fur et à mesure des séances. Ils pourront y revenir, notamment avant de
compléter leur portfolio ou lors du bilan. En fonction des élèves, dans le cadre d’une parenthèse en langue maternelle,
l’enseigant(e) pourra en prolongement parler avec eux de ce qu’ils vont apprendre.
Faire remarquer le titre « Dans la classe » et inciter les élèves à émettre des hypothèses sur la signification du mot
pour attiser leur curiosité puis leur proposer de tourner la page pour savoir ce que cela signifie.
5
min
Découverte
Illustration, page 14, livre de l’élève : Bonjour les enfants !
Faire observer la nouvelle illustration et demander « Qu’est-ce que c’est ? » Soit les élèves ont retenu le titre, soit ils
répondent en langue maternelle pour l’instant.
• Reprendre les réponses en français et dire distinctement : « Oui, c’est la classe ! Les enfants sont dans la classe ! »
• Demander cette fois aux élèves de nommer les personnages en les montrant sur l’image.
5
min
Compréhension orale
Situation 1, page 14, livre de l’élève
Piste 5
MADAME LEROY : – Bonjour les enfants ! Je m’appelle Claire Leroy.
LES ÉLÈVES
: – Bonjour madame !
1 re écoute :
Passer l’enregistrement dialogue caché.
Demander aux élèves ce qu’ils ont entendu. Toutes les propositions sont écoutées, pas de confirmation pour
l’instant.
Demander de montrer sur l’image qui parle.
2/3 min
Compréhension orale guidée
Situation 1, page 14, livre de l’élève (CD Piste 5)
2 e écoute :
Avant l’écoute, montrer l’enseignante sur l’image et dire aux élèves de bien écouter pour savoir comment elle
s’appelle.
Conseil : pour les aider, montrer 2 ou 3 personnages et donner leurs prénoms puis désigner l’enseignante
et faire comprendre par un air interrogatif que vous ne savez pas comment elle s’appelle.
• Passer l’enregistrement avec le dialogue phrase par phrase.
• Pendant l’enregistrement, faire des gestes aidant à la compréhension.
1 re phrase : faire un geste de la main pour signifier « Bonjour », puis un cercle avec l’index pour désigner le groupe
d’enfants.
2 e phrase : « Je m’appelle Claire Leroy ». Montrer l’enseignante et demander aux élèves de répéter comment elle
s’appelle et valider la réponse.
3 e phrase : faire un geste pour montrer que ce sont les enfants qui parlent.
2/3 min
Écoute active
Activité 1, page 15, livre de l’élève : Montre le bon dessin (CD piste 5)
Faire observer les trois dessins et demander aux élèves de montrer le dessin correspondant à la situation 1.
Corrigé : 1. c
Unité 1
dessins et demander aux élèves de montrer le dessin correspondant à la situation 1. Corrigé :

252525

5 min Reproduction orale • Proposer aux enfants de répéter le dialogue avec vous. Vous
5
min
Reproduction orale
• Proposer aux enfants de répéter le dialogue avec vous. Vous êtes Madame Leroy, ils sont les enfants !
• Recommencer avec votre nom et prénom. Les élèves, eux, répondent « Bonjour madame/monsieur ! » Si c’est
« monsieur » quand ils répètent « madame », l’enseignant prend un air interloqué/amusé et dit : « madame ? Non, moi,
c’est monsieur. » Au besoin, remontrer les deux dessins de l’unité « C’est parti ! » (page 10)
Conseil : penser à encourager et féliciter vos élèves lors de ces premières phrases en français :
oui, très bien ! C’est ça !
5
min
Compréhension orale/Écoute active
Situation 2, page 14, livre de l’élève
Piste 6
MAÉ : – Bonjour monsieur !
MONSIEUR MARTIN : – Comment tu t’appelles ?
MAÉ : – Je m’appelle Maé.
MONSIEUR MARTIN : – Bonjour Zoé.
MAÉ : – Non, moi c’est Maé !
MONSIEUR MARTIN : – Au revoir Maé!
1 re écoute :
• Passer l’enregistrement dialogue caché.
• Demander aux élèves ce qu’ils ont entendu, combien de personnes ils pensent avoir entendu, à l’aide de gestes
explicites.
Toutes les propositions sont écoutées et reprises en français par l’enseignant(e), pas de confirmation pour l’instant.
Activité 1, page 15, livre de l’élève : Montre le bon dessin (CD piste 6, suite 1).
Faire observer les trois dessins et demander aux élèves de montrer le dessin correspondant à la situation 2. Au
besoin faire écouter une nouvelle fois le dialogue.
Corrigé :
2. a
8/10 min
Compréhension orale guidée/Reproduction orale
Situation 2, page 14, livre de l’élève (CD piste 6)
2 e écoute :
Passer à nouveau l’enregistrement avec le dialogue.
Procéder comme pour le dialogue 1 en accompagnant l’enregistrement de gestes explicites (Non = geste de l’index
de gauche à droite).
• Faire nommer les deux personnages : Monsieur Martin/Maé.
Jeu de rôle
• Regarder le dialogue de la situation 2 avec les élèves.
• Faire une 3 e écoute (CD Piste 6), dialogue découvert.
• Inviter les élèves à jouer la situation (chacun choisit un rôle).
Mise en situation
• Inviter les élèves à jouer à nouveau la situation 2 mais en remplaçant Maé par leur propre prénom.

26

5/8 min
5/8 min

Premier passage à l’écrit

Activité 1, page 4, cahier d’activités : Tu reconnais les personnages ? Écris leur prénom !

Remarque : cette première activité d’écrit est surtout un exercice de mise en confiance par

Remarque : cette première activité d’écrit est surtout un exercice de mise en confiance par rapport à l’expression écrite

Faire remarquer le pictogramme « J’écris » et indiquer que désormais lorsqu’ils le verront ils prendront un crayon à papier (ou un stylo) pour écrire.

• Coller au tableau la carte-pictogramme « J’écris ».

• Lire la consigne avec les élèves et leur demander d’écrire les prénoms.

• Circuler dans la classe pour vérifier et aider les élèves.

• Faire la vérification de manière individuelle ou collective à partir du livre de l’élève, page 12.

Corrigé :

1. Noé - 2. Maé - 3. Wang - 4. Camille - 5. Djamila - 6. Martin

Page de titre, cahier d’activités

Demander aux élèves de compléter la première page de leur cahier.

Guider les élèves avec des exemples au tableau et utiliser la structure désormais connue : « Je m’appelle…+ nom + prénom ; la classe s’appelle… ; l’école s’appelle… » accompagnés de gestes explicites.

2/3 min
2/3 min

Clôture/Rituel de fin de séance

• Féliciter les élèves pour leur bon travail.

• Dire aux élèves « Au revoir les enfants ! » et les inviter à vous répondre « Au revoir madame/monsieur ! »

Séance 2

 

Objectifs

Apprendre à saluer un(e) camarade. Dire Au revoir ! Poser les questions Comment tu t’appelles ? ça va ? et y répondre.

Matériel

Un ballon (facultatif).

5 min
5 min

Rituel de début de séance

En fonction du nombre d’élèves et de la durée de la séance :

Saluer collectivement les élèves en leur disant « Bonjour les enfants ! » et les inviter à vous répondre « Bonjour madame/monsieur ! »

Faire entrer les élèves dans la classe en file indienne. Leur serrer la main un par un en leur disant « Bonjour + prénom » et en les incitant à vous répondre « Bonjour madame/monsieur ! »

Réactiver – Jeu des présentations

Demander aux élèves de se mettre en cercle.

Prendre un ballon, dire « Je m’appelle + prénom » et lancer le ballon à un élève en lui demandant « Comment tu t’appelles ? »

Aider l’élève à répondre « Je m’appelle + prénom ».

Faire répéter la question collectivement puis inviter l’élève à lancer le ballon à un autre camarade en reposant la question.

Poursuivre l’activité avec plusieurs/tous les élèves.

27

Unité 1

Remarque : si vous n’avez pas de ballon, cette activité peut se réaliser avec une
Remarque : si vous n’avez pas de ballon, cette activité peut se réaliser avec une boule de papier ou une
balle imaginaire : les enfants font semblant de se lancer et de rattraper une balle imaginaire, l’avantage
étant qu’elle ne tombe jamais !
5
min
Compréhension orale
Situation 3, page 14, livre de l’élève
Piste 7
CAMILLE : – Salut Wang ! Ça va ?
WANG : – Salut Camille ! Oui, ça va très bien !
CAMILLE : – Salut Wang !
WANG : – Salut Camille !
Conseil : procéder de manière identique aux deux premières situations.
1 re écoute :
• Passer l’enregistrement dialogue caché.
• Demander aux élèves ce qu’ils ont entendu.
5
min
Compréhension orale guidée/Écoute active
Activité 1, page 15, livre de l’éléve : Montre le bon dessin (CD piste 7).
2 e écoute :
• Passer l’enregistrement avec le dialogue.
• Faire montrer le dessin correspondant à la situation 3.
• Demander aux élèves de nommer les personnages puis leur faire remarquer qu’ils se disent « Salut » et pas
« Bonjour ».
Observer à nouveau les trois dessins, et pour une meilleure compréhension de tous les élèves, faire remarquer
progressivement que le monsieur et Maé se disent « Bonjour », que la dame et les enfants se disent également
«
Bonjour », mais que Wang et Camille se disent « Salut ».
Corrigé :
3. b
5
min
Reproduction orale
Inviter les élèves à vous saluer en vous disant « Bonjour », puis à se saluer entre eux en utilisant « Salut » avec un
geste de la main ou une poignée de main.
5
min
Compréhension orale guidée/Reproduction orale
Situation 3, page 14, livre de l’élève (CD piste 7)
3 e écoute :
• Passer l’enregistrement phrase après phrase et associer un geste à chaque phrase.
• Faire répéter les phrases aux élèves avec les gestes appropriés.
• Faire remarquer la différence entre « Salut » et « Au revoir » en procédant de la même façon qu’avec « Bonjour » et
« Salut ».
Conseil : indiquer aux élèves que se saluer entre eux est facile puisqu’ils peuvent utiliser le terme « Salut » à
la fois pour « Bonjour » et « Au revoir ».

2828

5 min
5 min

Production orale guidée

• Demander aux élèves de se mettre en cercle, de regarder et d’écouter attentivement.

• Répéter la question « Ça va ? » (avec un pouce vers le haut et l’air intéressé en les regardant) puis dire « Ça va très

bien ! » (deux pouces vers le haut et large sourire), « Ça va bien ! » (un pouce levé), et « Ça va ! » (main qui montre que c’est moyen, comme ci, comme ça).

Reprendre la question « Ça va ? » et inviter un élève à vous répondre. Aider en faisant les gestes et en répétant les propositions possibles pour qu’il puisse répondre facilement.

Poursuivre avec plusieurs élèves. Progressivement, demander aux autres élèves de poser la question.

Conseil : vous pouvez ajouter « Ça va mal ! » (pouce vers le bas

Conseil : vous pouvez ajouter « Ça va mal ! » (pouce vers le bas et air triste).

8/10 min
8/10 min

Systématisation

Activité 2, page 4, cahier d’activités : Complète les bulles !

• Demander aux élèves de compléter les bulles à l’aide des dialogues du livre de l’élève page 14.

• Inviter les élèves à recopier, s’entraider, vérifier ensemble.

Remarque : les activités écrites associées aux dialogues permettent aux élèves de mieux intégrer les nouvelles structures communicatives en contexte. Il est intéressant de les laisser recopier et s’entraider. Les exercices d’ancrage du lexique, de l’orthographe et de la grammaire viendront ensuite.

• Corriger : demander à certains élèves de dire ce qu’ils ont écrit. Un élève peut par exemple écrire sa réponse au

tableau, et le professeur valide les bonnes réponses au fur et à mesure de la correction. Avec un TBI, faire compléter directement dans les bulles.

Corrigé :

a. Bonjour/Monsieur – b. Madame – c. Comment tu t’appelles ? – d. Ça va ?

Activité 3, page 4, cahier d’activités : Relie les phrases !

• Faire remarquer le pictogramme « Je lis ».

• Faire lire la consigne et montrer les puces à relier.

• Demander aux élèves de relier les phrases.

• Corriger : demander aux élèves de vérifier leurs réponses deux par deux, à partir des dialogues du livre. Puis,

effectuer une correction collective en demandant à certains élèves de lire une phrase de la colonne de gauche et à d’autres de donner la bonne réponse (colonne de droite).

Corrigé :

1. c – 2. a – 3. d – 4. b

5/8 min
5/8 min

Production orale

Répéter les nouvelles questions « Comment tu t’appelles ? », « Ça va ? » et demander aux élèves de répondre tous ensemble.

Demander aux élèves de marcher dans la classe et d’aller saluer leurs camarades (« Salut + prénom »), de se présenter à eux et de leur demander comment ils vont.

Commencer par un exemple.

Conseil : pour rythmer cette activité vous pouvez mettre de la musique, comme par exemple la chanson de l’alphabet (CD Piste 3). Lorsque la musique s’arrête, les élèves s’arrêtent devant un camarade, ils se saluent et se présentent. Quand la musique reprend, ils recommencent à marcher et se dirigent vers un autre camarade etc.

2/3 min
2/3 min

Clôture/Rituel de fin de séance

Féliciter les élèves pour leur bon travail et les encourager.

Dire « Au revoir les enfants ! », puis les inciter à répondre « Au revoir madame/monsieur ! » et à saluer leurs voisins de droite et de gauche en se disant « Salut + prénom », accompagné d’un geste de la main ou d’une poignée de main.

29

Unité 1

Séquence 2 La classe en français 3 séances Séance 1 Objectifs Connaître des couleurs et
Séquence 2
La classe en français
3 séances
Séance 1
Objectifs
Connaître des couleurs et des noms d’affaires de classe.
Apprendre la question Qu’est-ce que c’est ?
Découvrir une chanson française moderne.
Matériel
7 cartons de couleurs : bleu, rose, orange, rouge, jaune, vert, fluo.
Fiche n o 3 : cartes Les affaires de classe, page 44.
Des affaires de classe : un cahier, un stylo, une règle, une trousse, une gomme,
un livre.
5 min
Rituel de début de séance
• Reprendre les salutations collectives « Bonjour les enfants ! Bonjour madame/monsieur ! »
• Demander aux élèves de se saluer entre eux : « Salut + prénom » avec un geste de la main ou une poignée de main.
Réactiver
Reprendre l’activité de production orale de la séance précédente avec ses voisin(e)s de gauche et de droite (se
présenter, demander comment ça va et répondre).
Remarque : le fait de commencer et de terminer les séances par des salutations collectives « Bonjour les
enfants !/Au revoir les enfants ! » permet d’attirer l’attention des élèves et de les avertir du début de la
séance, et/ou permet un retour au calme.
Conseil : il est également possible de prévoir un mot ou un petit signal (clochette, tambourin, extrait de
musique…) pour indiquer aux élèves le début/la fin d’une activité, d’une parenthèse en langue maternelle,
ou d’une séance. Ce petit signal évite les passages réguliers en langue maternelle pour obtenir le silence,
« remettre de l’ordre » et apprend aux élèves à se recentrer et à mieux gérer leur temps.
8/10 min
Découverte/Compréhension orale
Chanson, page 15, livre de l’élève : Chante en couleurs !
Avant la classe
Préparer sur le bureau les affaires de classe citées dans la chanson (un cahier, un stylo, une règle, une trousse, une
gomme, un livre).
Afficher au tableau des cartons des 7 couleurs de la chanson (bleu, rose, orange, rouge, jaune, vert, fluo) et la
carte-image du sac à dos préalablement colorié au marqueur fluo (ou, si vous en avez un, un vrai sac à dos serait
encore mieux).
Piste 8
Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que c’est ?
Un cahier bleu ? Un stylo rose ?
Non, ça c’est mon sac à dos fluo !
Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que c’est ?
Une règle orange ? Une trousse rouge ?
Non, ça c’est mon sac à dos fluo !
Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que c’est ?
Une gomme jaune ? Un livre vert ?
Non, ça c’est mon sac à dos fluo !

30

   

Remarque : la chanson « Chante en couleurs ! » introduit la question « Qu’est-ce que c’est ? », le lexique des affaires de classe et les adjectifs de couleurs. Elle permet aux élèves d’acquérir de nouvelles structures, de percevoir la mélodie et les intonations du français de manière rythmée et ludique.

1 re écoute : écoute-plaisir et découverte de la chanson par les élèves.

Annoncer qu’ils vont écouter une nouvelle chanson qui s’appelle « Chante en couleurs ! » et leur dire d’écouter attentivement (accompagner la consigne d’un geste : main sur l’oreille, comme sur le pictogramme de Camille).

• Passer l’enregistrement sans le texte.

• Après l’écoute, demander aux élèves ce qu’ils ont entendu. Toutes les propositions sont acceptées et reprises

distinctement en français par l’enseignant(e). Si des couleurs ou le mot « sac à dos » sont nommés, confirmer et associer les mots aux cartes affichées au tableau.

 

2 e écoute :

Dire aux élèves d’écouter attentivement et de bien regarder les objets montrés.

Passer l’enregistrement (avec le texte) phrase après phrase et présenter les affaires de classe nommées, au fur et à mesure de la chanson.

Petit à petit, inviter les élèves à répéter la question « Qu’est-ce que c’est ? » sur le rythme de la chanson.

5 min
5
min

Compréhension orale guidée/Écoute active

• Demander aux élèves de bien regarder les objets sur le bureau.

• Prendre les objets un par un, les nommer et demander aux élèves de chercher les mêmes objets dans leur trousse,

dans leur cartable, dans leur tiroir ou dans la classe, puis de les poser sur leur table.

Nommer à nouveau les objets un par un et demander aux élèves de prendre le bon objet sur leur table, puis de le montrer (en le levant en l’air).

5 min
5
min

Compréhension orale guidée

Chanson, page 15, livre de l’élève : Chante en couleurs ! (CD Piste 8) 3 e écoute :

• Repasser la chanson phrase après phrase.

• Demander aux élèves de bien écouter et de lever le bon objet quand ils entendent un nom d’affaire de classe.

• Arrêter l’enregistrement après chaque objet, observer tous ensemble les objets levés puis valider la bonne réponse.

• Faire ensuite associer l’objet à la bonne couleur, à l’aide du texte et des cartes au tableau.

• Poursuivre l’enregistrement jusqu’à la fin.

5 min
5
min

Reproduction orale

Montrer la carte-image du sac à dos (ou un vrai sac à dos) et demander aux élèves : « Qu’est-ce que c’est ? »

Deux possibilités :

soit les élèves ont retenu le mot « sac à dos » grâce aux écoutes et ils répondent (même de manière approximative). Dans ce cas-là, reprendre en disant « Oui, très bien, c’est un sac à dos ! » et leur demander de répéter. Puis, montrer à nouveau le sac à dos en demandant « C’est une trousse rouge ? » et les inviter à répondre « Non ! (c’est) un sac à dos ! ». Recommencer en posant d’autres questions avec différents objets de la chanson.

Remarque : les réponses approximatives ou incomplètes (Non/sac/sac à dos…) sont les bienvenues. Les élèves ne feront pas de phrases complètes naturellement et immédiatement. À vous de reprendre leurs réponses dans des phrases complètes et de les inviter à les répéter, pour les habituer à ce que vous attendez d’eux.

soit ils ne connaissent pas du tout la réponse. Dans ce cas-ci, commencer par poser des questions du type « C’est une trousse rouge ? » et les inviter à répondre « Non ! » ; les aider en montrant la différence entre la carte sac à dos et la trousse sur votre bureau. Poursuivre avec plusieurs questions puis annoncer « C’est mon sac à dos fluo. », et montrer la phrase dans la chanson. Poser à nouveau la question « Qu’est-ce que c’est ? » et inviter cette fois les élèves à répondre « (un) sac à dos ».

31

Unité 1

5 min
5
min

Systématisation

 

Boîte à outils, page 16, livre de l’élève

• Montrer aux élèves qu’ils peuvent trouver tous les nouveaux mots dans leur boîte à outils.

• Nommer les affaires de classe, les couleurs et demander aux élèves de les montrer du doigt dans leur boîte à outils.

5/8 min
5/8 min

Passage à l’écrit/Ancrage

 

Activité 6, page 6, cahier d’activités : Regarde et complète les mots fléchés.

Remarque : les élèves se familiarisent avec l’écrit de certains mots de l’unité.

Remarque : les élèves se familiarisent avec l’écrit de certains mots de l’unité.

• Faire observer le pictogramme et lire la consigne.

• Faire réaliser l’activité individuellement ou collectivement au tableau.

Corrigé :

 

De gauche à droite : sac à dos, cahier, trousse, livre, feuille, gomme. De haut en bas : crayon, stylo, règle.

5/8 min
5/8 min

Créativité et production orale

 

Activité 5, page 5, cahier d’activités : Colorie et trouve les affaires de classe.

Conseil : en fonction de la durée de votre séance, cette activité pourra être réalisée en deux fois ; d’abord, demander aux élèves de réaliser le coloriage à la maison et ensuite, faire une activité de production orale guidée à la séance suivante pour énoncer les affaires de classe qu’ils auront découvertes.

2/3 min
2/3 min

Clôture/Rituel de fin de séance

• Nommer et faire ranger les affaires de classe qui se trouvent sur les tables, et les cartes au tableau.

• Penser à féliciter et à encourager les élèves.

• Reprendre les salutations pour se dire « Au revoir ».

Séance 2

 

Objectifs

 

Poser la question Qu’est-ce que c’est ? et y répondre. Utiliser les articles indéfinis un/une. Chanter une chanson française moderne.

Matériel

 

7 cartons de couleurs : bleu, rose, orange, rouge, jaune, vert, fluo. Fiche n o 3 : cartes Les affaires de classe, page 44. Des affaires de classe : un cahier, un stylo, une règle, une trousse, une gomme, un livre. Des cartons bleus et roses en nombre suffisant (un par élève).

   
    Conseil : avant la séance, penser à replacer le matériel nécessaire au tableau et

Conseil : avant la séance, penser à replacer le matériel nécessaire au tableau et sur le bureau.

5 min
5
min

Rituel de début de séance

Reprendre les salutations.

32

Réactiver Reprendre « Chante en couleurs ! » (CD piste 8) : les élèves chantent
Réactiver
Reprendre « Chante en couleurs ! » (CD piste 8) : les élèves chantent la question « Qu’est-ce que c’est ? » avec
l’enregistrement et montrent les bons objets au moment où ils sont nommés.
5 min
Reproduction orale et systématisation
Activité 4, page 5, cahier d’activités : Lis à haute voix les paroles de Chante en couleurs !
• Faire observer le pictogramme et lire la consigne.
• Mettre les élèves deux par deux pour lire les paroles illustrées de la chanson.
• Circuler dans la classe pour écouter et aider à la bonne prononciation.
Proposer à quelques élèves de faire cette lecture devant toute la classe et/ou chanter tous ensemble la chanson
(certains chantent/disent les questions, d’autres chantent/disent la réponse).
10/15 min
Systématisation/Ancrage
• Commencer par terminer l’activité 5 page 5 du cahier d’activités, si cela n’a pas été fait à la séance précédente.
Boîte à outils, page 16, livre de l’élève
• Faire observer aux élèves l’encart de grammaire sur les articles indéfinis « un/une ».
• Montrer parmi les mots de la boîte à outils qu’il y a des mots avec « un » et des mots avec « une ».
Faire remarquer les deux couleurs et annoncer que l’on utilisera toujours le bleu pour « un » (marque du masculin)
et le rose pour « une » (marque du féminin).
Remarque : la boîte à outils ne contient pas de métalangage pour ne pas surcharger l’apprentissage. Un
code couleur permet aux élèves de repérer les structures grammaticales importantes. Toutefois, en fonction
de l’âge des élèves et de leur parcours, le professeur décidera de la manière, du moment et de la nécessité
d’introduire ce métalangage dans son enseignement. Les élèves le retrouveront dans leur petit précis de
grammaire à la fin de l’ouvrage. Ce précis récapitule les éléments de grammaire et de conjugaison abordés
dans le niveau. Notez qu’à cet âge, il est utile pour ces élèves de pouvoir faire des comparaisons avec les
structures de leur langue maternelle.
Activité 1, page 16, livre de l’élève : Montre la bonne couleur.
Piste 9
1. Une gomme
2. Un chocolat
3. Un menu
4. Une trousse
5. Une guitare
6. Un stylo
7. Un cahier
8. Une feuille
• Distribuer deux cartons de couleur à chaque élève.
• Faire observer le pictogramme et lire la consigne.
• Laisser le temps aux élèves de regarder encore une fois le code « un = bleu/une = rose ».
• Expliquer qu’ils vont entendre des mots qu’ils connaissent et qu’ils devront montrer la bonne couleur.
• Donner un exemple, puis valider les bonnes réponses au fur et à mesure.
• Faire un 2 e tour ou poursuivre avec d’autres mots de l’unité.
Faire remarquer le pictogramme de l’enseignant(e), qui indique toujours de prendre son cahier d’activités et la
bonne page.
Corrigé : cf. transcription.
Activité 8, page 6, cahier d’activités : Complète avec un ou une et colorie en bleu ou en rose selon
le code.
• Faire observer le pictogramme et lire la consigne.
• Demander aux élèves de prendre un stylo et deux feutres : un bleu et un rose.
• Faire observer l’exemple et compléter l’activité.
• Vérifier et faire la correction deux par deux, en utilisant la boîte à outils ou collectivement au tableau.
Unité 1
et faire la correction deux par deux, en utilisant la boîte à outils ou collectivement au

33

Corrigé : Une trousse (rose), un crayon (bleu), un cahier (bleu), une règle (rose), un
Corrigé :
Une trousse (rose), un crayon (bleu), un cahier (bleu), une règle (rose), un livre (bleu), une gomme (rose).
5
min
Systématisation/Production orale guidée
Activité 2, page 16, livre de l’élève : Montre un objet et demande à un(e) camarade.
Faire réaliser l’activité deux par deux : chacun à leur tour, les élèves montrent un objet et demandent à leur
camarade : « Qu’est-ce que c’est ? » Le camarade répond : « C’est + nom de l’objet + couleur ». Les élèves s’aident
de la boîte à outils.
Circuler dans la classe pour écouter, aider et soutenir les productions de chacun.
Remarque : dans cette unité, on ne travaille pas encore sur l’accord des adjectifs mais si la question se
pose, vous pouvez leur donner la formulation correcte à l’oral.
5
min
Ancrage
Activité 9, page 7, cahier d’activités : Qu’est-ce que c’est ?
• Demander aux élèves de compléter l’activité individuellement et sans le livre.
• Procéder à une correction collective. Noter les bonnes réponses au tableau.
Auto-dictionnaire (5/8 min)
Mon auto-dico, page 52, cahier d’activités
• Présenter « Mon auto-dico » aux élèves à l’aide du mode d’emploi page 52.
• Inviter les élèves à écrire leur premier mot et à l’illustrer (pendant la séance ou à la maison).
• Indiquer qu’ils peuvent continuer leur auto-dico dès qu’ils le souhaitent.
Conseil : dans la pratique, prévoir des temps spécifiques pour permettre aux élèves de compléter cet
auto-dico (après les activités de systématisation ou en fin de séance, de séquence…). En effet, ils peuvent
choisir les mots mais ils ont l’obligation de le compléter régulièrement et devraient le consulter dès qu’ils
cherchent à se souvenir d’un mot des unités précédentes. Il peut être intéressant de prévoir une parenthèse
en langue maternelle pour détailler l’utilité et les usages de cet auto-dico à la fin de cette séance ou lors du
bilan de l’unité.
8/10 min
Phonétique
L’intonation (1)/Les sons [y]/[u]
Activité 1, page 17, livre de l’élève : Répète les phrases.
Piste 10
1. Je m’appelle Lola.
2. Qu’est-ce que c’est ?
3. Salut Camille !
4. C’est une trousse.
5. Ça va ?
6. Bonjour les enfants !
• Faire remarquer les pictogrammes et lire la consigne.
• Passer l’enregistrement et faire répéter les 6 phrases, une par une.
• Faire observer les marques de ponctuation et les associer à l’intonation correspondante avec l’aide des flèches :
– Le point « . » représente l’affirmation - flèche descendante
– Le point d’exclamation « ! » représente l’exclamation – flèche descendante
– Le point d’interrogation « ? » représente l’interrogation – flèche montante (intonation montante)
Corrigé : cf. transcription.

34

Remarque : ces activités de phonétique permettent d’insister sur des éléments de prononciation, abordés au
Remarque : ces activités de phonétique permettent d’insister sur des éléments de prononciation, abordés
au travers des documents sonores précédents, qui posent souvent problème aux élèves. Elles leur
permettent de mieux s’imprégner des caractéristiques phonétiques de la langue française et ensuite de
produire plus facilement des énoncés oraux plus proches des réalités sonores du français.
Faire remarquer le pictogramme de l’enseignante et demander aux élèves de prendre leur cahier d’activités à la
bonne page (page 7).
Activité 10, page 7, cahier d’activités : Complète les cases.
Piste 12
1. Comment tu t’appelles ?
2. Je m’appelle Djamila.
3. Qu’est-ce que c’est ?
4. Salut Martin !
5. Oui, ça va très bien !
6. C’est un sac à dos.
• Passer l’enregistrement deux fois : une fois pour compléter, une fois pour une vérification personnelle.
• Laisser suffisamment de temps entre chaque phrase pour compléter les cases.
• Procéder à une correction collective avec l’enregistrement et/ou la transcription.
Corrigé : cf. transcription.
2/3 min
Clôture/Rituel de fin de séance
• Encourager et féliciter les élèves.
• Reprendre les salutations pour se dire « Au revoir ».
Séance 3
Objectifs
Utiliser les structures apprises en contexte.
Ancrage phonétique de l’intonation et des sons [u]/[y].
Matériel
Des pions, des dés en nombre suffisant.
Fiche n o 4 : Étiquettes-mots, page 45.
Fiche n o 5 : Grille d’observation du jeu, page 46.
5 min
Rituel de début de séance
• Reprendre les salutations pour se dire « Bonjour ».
Réactiver
• Reprendre « Chante en couleurs ! » avec ou sans la bande sonore (CD piste 8).
• Faire trois groupes: un pour chaque couplet.
• Chaque groupe pose ses questions ; le groupe 1 commence et les deux autres groupes chantent la réponse
(exemple : le groupe 1 chante « Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que c’est ? Un cahier bleu ? un stylo rose ? » et les
groupes 2 et 3 chantent « Non, ça, c’est mon sac à dos fluo ! » puis c’est au tour du groupe 2…).
Mise en contexte
Expliquer aux élèves qu’aujourd’hui, ils vont jouer au jeu de l’Oie et que pour bien parler et gagner, ils vont avoir
besoin d’utiliser tout ce qu’ils ont appris depuis le début de Tip Top ! 1. Pour cela, ils vont commencer par quelques
activités d’échauffement…
Unité 1
depuis le début de Tip Top ! 1. Pour cela, ils vont commencer par quelques activités

35

8/10 min Ancrage phonétique L’intonation (1)/Les sons [y]/[u] Activité 2, page 17, livre de l’élève
8/10 min
Ancrage phonétique
L’intonation (1)/Les sons [y]/[u]
Activité 2, page 17, livre de l’élève : Lis les phrases avec la bonne intonation.
• Faire remarquer les pictogrammes et lire la consigne.
• Demander aux élèves de bien regarder la ponctuation.
• Faire lire les phrases avec la bonne intonation, en groupe ou deux par deux.
• Aider, soutenir et corriger les productions.
Remarque : à la suite de la chanson, cette activité permet de vérifier l’ancrage des nouveaux acquis
phonétiques chez tous les élèves.
Méli-mélodie, page 17, livre de l’élève
Piste 11
Bonjour Moussa, ça va ?
Salut Ursule ! Comment vas-tu ?
Faire écouter et répéter ces deux premiers virelangues qui font travailler l’intonation et les sons [u]/[y] de manière
ludique et amusante.
Remarque : Méli-mélodie propose des « virelangues », c’est-à-dire des phrases amusantes faisant
prononcer certains points de phonétique abordés dans l’unité. Elles sont à répéter avec la bonne
prononciation et de plus en plus vite.
Faire remarquer le pictogramme de l’enseignante et demander aux élèves de prendre leur cahier d’activités à la
page 7.
Activité 11, page 7, cahier d’activités : Complète et dis les phrases.
Terminer par cette activité individuelle sur l’association graphie-phonie qui aidera les élèves, notamment pour la
compréhension écrite et la lecture à haute voix.
Vérifier et corriger collectivement.
Corrigé :
Bonjour Louis !
Tu t’appelles Lulu ou Loulou ?
8/10 min
Systématisation/Ancrage des nouvelles structures
• Demander aux élèves de prendre leur boîte à outils page 16 du livre de l’élève.
• Faire relire les phrases communicatives de l’encadré vert (en haut).
Désigner le pictogramme de l’enseignante et laisser les élèves comprendre qu’ils doivent prendre leur cahier
d’activités page 6.
Activité 7, page 6, cahier d’activités : Mets les étiquettes dans l’ordre.
Remarque : à cet âge, la prise de conscience des structures écrites par le biais d’activités d’ancrage,
notamment de manipulation, leur permet de mieux s’en souvenir et de faire des parallèles avec leur langue
maternelle.
Avant l’activité
• Préparer les étiquettes-mots identiques à celles de l’exercice, en nombre suffisant (fiche n° 4).
• Faire des groupes de 4 élèves.
• Distribuer les étiquettes de l’exercice à chaque groupe.
• Demander aux élèves de manipuler les étiquettes pour reconstituer les bonnes phrases (faire un exemple).
Corriger tous ensemble en regardant les réalisations de chaque groupe. Demander à certains élèves de lire leur
phrase.
Demander aux élèves d’écrire les bonnes phrases dans leur cahier d’activités.

36

 

Corrigé :

1. Qu’est-ce que c’est ?

2. Comment tu t’appelles ?

 

3. C’est une trousse.

4. Je m’appelle Martin.

Remarque : c’est l’occasion pour l’enseignant(e) de percevoir les difficultés et d’aider les élèves à

Remarque : c’est l’occasion pour l’enseignant(e) de percevoir les difficultés et d’aider les élèves à les visualiser et à les résoudre.

15/20 min
15/20 min

Production orale

Le jeu de l’Oie, pages 18-19, livre de l’élève

• Présenter le jeu aux élèves : faire lire le titre et remarquer le pictogramme « Nous jouons ».

• Identifier les cases « Départ » et « Arrivée ».

• Faire lire les règles à haute voix et les expliciter grâce aux illustrations et à des exemples.

Insister sur l’importance de réaliser le jeu en français et faire répéter les phrases-clés : à toi, à moi, lance le dé, lis, parle etc.

Pendant le jeu, observer les productions orales des élèves (évaluation formative) à l’aide de la grille d’observation (fiche n° 5).

• Encourager les productions.

• Être l’arbitre en cas de litige et aider à comprendre les nouvelles cases comme :

– « passe un tour ! » = l’élève attend un tour avant de jouer. – « retourne à la case départ » = l’élève retourne sur la case « Départ » du jeu.

À la fin du jeu, identifier les gagnants et inviter tous les élèves à les féliciter : « Bravo ! Tu as gagné ! » (règle 5) avec applaudissements.

Remarque : participer à un jeu de société apprend à l’enfant à respecter des règles simples, à se socialiser et à agir en français. Les règles illustrées lui permettent de jouer de manière quasi autonome. La grille d’observation vous permettra de percevoir les progrès et difficultés de vos élèves dans le cadre d’une évaluation formative, afin d’ajuster régulièrement votre enseignement à la situation et aux réels besoins de vos élèves.

5/8 min
5/8 min

Interculturel

Une classe en France, page 19, livre de l’élève Cette photo authentique d’une situation de classe française à l’école primaire est un déclencheur permettant d’aborder un élément de la civilisation et de la culture française. Lors d’un retour au calme après le jeu, elle permet de ramener les élèves au thème général de l’unité « La classe ». Elle offre aux élèves la possibilité d’observer une situation habituelle dans une classe française. Cela leur permet également de faire un parallèle avec leur propre situation. L’enseignant pourra alors proposer aux élèves de désigner les différences et les ressemblances avec leur propre classe.

Pour aller plus loin… Dans le cadre d’une parenthèse en langue maternelle ou lors d’une autre leçon interdisciplinaire, une discussion plus poussée pourra être menée sur l’école en France et l’école dans leur pays. Penser alors à faire observer à nouveau l’illustration de la page d’ouverture, pour une comparaison plus approfondie.

5 min
5 min

Clôture/Rituel de fin de séance

Finir la séance par une activité de retour au calme : un bilan. Féliciter les élèves pour leur travail, préciser les avancées remarquées de chacun.

Réutiliser les salutations pour dire « Au revoir ».

37

Unité 1

 

Séquence 3

1 à 2 séances

  Séquence 3 1 à 2 séances

Bilan : Je fais le point ! et Portfolio

 

Remarque préliminaire : la séquence bilan est conçue pour permettre aux élèves de percevoir le chemin parcouru, leurs progrès, leurs difficultés et comment s’améliorer grâce à une partie ‹‹ Je fais le point ! ›› (bilan et co-évaluation) et une partie ‹‹ Portfolio ›› (auto-évaluation). Cette séquence est présentée comme une grande séance qui pourra être divisée en deux en fonction de la situation d’enseignement de chacun. Le temps par activité est donné à titre indicatif.

Objectifs

Rebrassage des nouveaux acquis de l’unité : Bilan – auto/co-évaluation.

 

Matériel

Fiche n o 6 : Grille de co-évaluation, page 47.

 
3/5 min
3/5 min

Rituel de début de séance

 

• Saluer les élèves et les inviter à se saluer entre eux.

 

Réactiver

• « Réveil phonétique » : commencer la séance en s’échauffant les oreilles et la voix grâce à une activité de

 

phonétique ludique. Pour cela, prendre le cahier d’activités à la page 7, et faire l’activité 12 : « Répète la phrase très très vite avec ton/ta voisin(e) » (CD piste 13).

Réaliser l’activité deux par deux, puis tous ensemble.

 
15/20 min
15/20 min

Bilan oral

Activité 1, page 8, cahier d’activités : Je fais le point !

 

• Demander aux élèves de bien regarder les cinq images et de dire ce qu’ils voient.

• Faire des groupes de deux et demander aux élèves d’imaginer les dialogues.

• Les élèves commencent par imaginer et répéter des dialogues pour chaque image, à voix basse (pas d’écrit).

Demander aux élèves de choisir l’image qu’ils préfèrent, puis de bien répéter leur dialogue avant de le jouer devant leur camarade.

• Insister sur l’importance de l’entraide et de la coopération.

 

Retransmission orale et co-évaluation

• Distribuer aux élèves la grille de co-évaluation (fiche n° 6) et la leur expliquer.

Remarque : pour cette première co-évaluation, une parenthèse en langue maternelle peut s’avérer nécessaire. Insister sur l’importance de cette co-évaluation qui est constructive et positive ; ce n’est pas pour critiquer mais pour aider ses camarades à progresser.

• Faire présenter les dialogues par groupe de deux et co-évaluer par les autres élèves.

 

• Chaque groupe est écouté et évalué par les autres élèves sur la compréhension (c’est clair et audible), l’expression

(le vocabulaire et les structures utilisées), et sur la prononciation.

 

Discussion finale à partir des grilles (inciter les critiques constructives et encouragements) et faire applaudir chaque prestation.

Remarque : dans un premier temps, cette discussion peut se faire en langue maternelle. Elle

Remarque : dans un premier temps, cette discussion peut se faire en langue maternelle. Elle se fera en français au fur et à mesure des unités.

38

10/15 min
10/15 min

Production écrite/Bilan

Je fais le point ! Activité 2, page 8, cahier d’activités : Écris les dialogues dans les bulles.

• Demander aux élèves d’écrire individuellement les dialogues pour chaque image (sans regarder le livre).

• Corriger : procéder soit de manière collective avec une correction au tableau, soit par petits groupes en se montrant

ses productions respectives et en s’entraidant pour corriger. Les élèves peuvent vérifier les mots et structures dans leur boîte à outils ou dans leur petit précis de grammaire. L’enseignant(e) circule dans la classe pour aider et vérifier.

Corrigé (exemples de productions possibles) :

Vignette 1 : – Salut Julie ! – Salut Louis ! – Ça va ? – Oui, ça va très bien ! Vignette 2 : – Comment tu t’appelles ? – Je m’appelle Louna. Vignette 3 : – Qu’est-ce que c’est ? – C’est un cahier. Vignette 4 : – Bonjour les enfants ! – Bonjour monsieur ! Vignette 5 : – Salut/Au revoir Léo ! – Salut/Au revoir Camille !

10/15 min
10/15 min

Auto-évaluation

Portfolio, page 9, cahier d’activités : J’apprends le français !

Remarque : Pour ce premier contact avec l’outil « portfolio », nous vous conseillons de prévoir un temps suffisant pour permettre aux élèves de bien s’en imprégner, de comprendre son fonctionnement, ainsi que la démarche de l’auto-évaluation et son utilité. Dans la mesure où il s’agit d’une auto-évaluation, l’explication doit être bien comprise et ressentie positivement par l’élève, afin de l’aider à progresser et à devenir acteur de son apprentissage. C’est pourquoi l’explication peut se faire directement en langue maternelle. Toutefois, de nombreuses étapes vous sont proposées ci-dessous pour permettre un déroulement et une compréhension majoritairement en langue cible.

Pour cette première approche du portfolio Tip Top ! 1, il est proposé de compléter la page après le bilan car les élèves viennent de percevoir leurs acquis par rapport à l’unité. Par la suite, l’enseignant(e) choisira s’il/elle souhaite faire compléter le portfolio au fur et à mesure des séances par petits moments, ou lors de temps plus importants en fin de séquence ou d’unité. En revanche, par souci de lisibilité, le mode d’emploi détaillé de la page portfolio de chaque unité sera donné après chaque séance de bilan dans ce guide.

Les pictogrammes repris dans le tableau illustrent les 5 compétences évaluées :

J’écoute = compréhension orale (CO) Je lis = compréhension écrite (CE) Je parle = production orale individuelle (PO) Nous jouons = production orale en interaction (PO) J’écris = production écrite (PE)

• Faire observer l’illustration et lire le titre « J’apprends le français ».

Lis et parle avec tes camarades et ton professeur.

• Montrer Noé et faire lire le contenu de la bulle ; nommer les personnages et lire les consignes associées.

• Répéter chaque consigne et demander aux élèves de la mimer pour vérifier la compréhension de tous.

Ajouter que Noé fait tout cela en français, puis leur demander « Et vous ?, Et toi ? », en désignant plusieurs élèves un par un.

Demander aux élèves ce qu’ils ont fait dans la classe de français : accepter toutes les propositions et reprendre distinctement les plus importantes en français.

Et toi ? Lis, colorie et complète.

• Faire observer le tableau.

• Lire et expliquer la consigne.

• Montrer la correspondance entre les pictogrammes dans la bulle et les pictogrammes dans le tableau.

• Montrer la flèche de progression et lire les mots : « Pas encore/souvent/toujours ». Faire une parenthèse en langue

maternelle pour expliquer le caractère de fréquence de ces trois mots : à la différence d’une appréciation notée, ici, ils pourront progresser dans le temps et revenir colorier cette flèche en fonction de leur progrès.

Lire chaque phrase du tableau une par une et laisser chaque élève colorier individuellement. Les guider en fonction

des questions et des difficultés. Si un élève se sous/surévalue, aider l’élève à s’interroger, proposer une petite activité

3939

Unité 1

 

ou poser une question qui lui permette de voir plus juste. Pour cette première séance ils vont colorier entre 1 et 4 compétences, au choix de l’enseignant(e) par rapport aux avancées de ses élèves et du parcours effectués. La CE (compréhension écrite) ne pourra être complétée qu’après l’atelier.

Inviter les élèves à compléter la phrase sous le tableau en classe ou à la maison.

 

S’ils le souhaitent, les élèves peuvent montrer ce qu’ils on fait et/ou écrit à leur camarade, mais ce n’est pas une obligation. Le portfolio est personnel.

Auto-dictionnaire (5/8 min)

 
 

Mon auto-dico, page 52, cahier d’activités

Inviter les élèves à écrire dans leur auto-dico des mots de l’unité 1 qui leur semblent importants, et à l’illustrer (pendant la séance ou à la maison).

2/3 min
2/3 min

Clôture/Rituel de fin de séance

 

Reprendre les salutations pour se dire « Au revoir ».

Séquence 4 Atelier : La pochette de français

1 à 2 séances

Séquence 4 Atelier : La pochette de français 1 à 2 séances

Objectifs

 

Réinvestissement des acquis de l’unité dans un atelier créatif et collaboratif en français.

 

Matériel

 

Liste de matériel pour l’atelier (livre de l’élève, page 20). Fiche n o 7 : Lettre aux parents, page 48.

 
2/3 min
2/3 min

Rituel de début de séance

 

• Reprendre les salutations.

 

Réactiver

• Reprendre « Chante en couleurs ! » (CD piste 8).

de 40 min à 1 h 30
de 40 min
à
1 h 30

Création/réinvestissement

 

Atelier, page 20, livre de l’élève : Fabrique ta pochette de français !

 

Remarque : les ateliers permettent aux élèves de réinvestir les acquis de l’unité et d’interagir en français. Ces activités manuelles offrent également la possibilité de réaliser des objets utiles pour eux et pour la vie quotidienne de classe, tout en développant leur créativité. Ce premier atelier est une production individuelle ; chacun fabrique sa pochette de français. Toutefois, c’est déjà l’occasion pour l’enseignant(e) de transmettre des valeurs positives, d’inciter les élèves à collaborer et s’entraider en français : « celui qui a compris montre aux autres. On ne rit pas de celui qui ne sait pas, mais on l’aide… » En fonction de l’âge de vos élèves, de leur dextérité et de la durée de vos séances, cette réalisation pourra se faire sur une ou deux séances.

• Lire le titre et montrer le pictogramme « Je fabrique ».

 

• Faire observer la production finale, motiver et attiser la curiosité des élèves.

40

• Faire lire la liste du matériel et associer chaque élément à une photo.

• Demander aux élèves de prendre le matériel dont ils ont besoin pour la fabrication (les étiquettes et les symboles seront utilisés à la fin : voir l’étape 7).

• Laisser aux élèves le temps de parcourir le mode d’emploi une fois dans son ensemble, individuellement.

• Lire le mode d’emploi collectivement.

• Réaliser les différentes étapes : les modalités de l’étape 7 sont indiquées à la page 10 du cahier d’activités (avec du matériel à découper en annexe).

• À la fin de l’étape 7, retourner dans le livre de l’élève pour la conclusion : « Bravo ! Mets tes affaires de français dans ta pochette et montre ta pochette à tes copains ! »

• Inviter les élèves à mettre leurs cartons (bleu et rose) dans leur pochette.

• Expliquer que c’est leur pochette personnelle, qu’ils pourront y mettre toutes les choses qu’ils vont apprendre,

fabriquer ou qu’ils aiment en rapport avec le français.

• Proposer aux élèves de la montrer à leurs copains.

• Facultatif : distribuer une lettre à l’attention des parents expliquant l’utilité de cette pochette, et demander aux élèves

de présenter leur pochette à leurs parents (fiche n° 7).

Auto-évaluation

Portfolio Cahier d’activités, page 9 : J’apprends le français !

• Faire colorier la ligne de CE du portfolio.

Clôture/Rituel de fin de séance

• Encourager et féliciter les élèves pour leur bon travail.

• Demander à tous les élèves de mettre dans leur pochette une petite photo ou une image qu’ils aiment, pour la prochaine séance.

• Reprendre les salutations pour dire « Au revoir ».

Test de l’unité 1

Remarque : sachant que la délivrance de notes est souvent obligatoire dans les écoles pour attester du niveau atteint à un moment donné par chaque élève vis-à-vis d’un programme établi, un test noté vous est proposé à titre facultatif pour chaque unité. Il propose 4 exercices pour évaluer les 4 compétences CO/CE/PO/PE. Les tests ne comportent pas de pièges et reprennent les éléments principaux de l’unité

Conseil : penser à mettre les élèves en condition avant le test, à les rassurer et à bien expliquer les consignes avant.

Activité 1 :

et à bien expliquer les consignes avant. Activité 1 : Piste 58 Écoute et coche la

Piste 58

Écoute et coche la bonne case :

– Salut Tristan !

– Salut Cécile ! Ça va ?

Corrigé :

Activité 1 : dessin b.

Activité 2 :

1. b – 2. c – 3. d – 4. a

Activité 3 : C’est une trousse orange.

41

Unité 1

Activité 4 :

1. C’est un livre. 2. C’est une gomme. 3. C’est un cahier. 4. C’est un stylo.

Activité 5

Circuler dans la classe et poser deux questions à chaque enfant. Demander d’abord « Comment tu t’appelles ? » puis, lorsque l’enfant a répondu, poser la question « Qu’est-ce que c’est ? » en montrant un objet de la classe (changer régulièrement d’objet).

Barème : chaque exercice est noté sur 4 points.

42

Fiche n o Fiche N

2 : Les prénoms

o

Fiche n o Fiche N 2 : Les prénoms o À PHOTOCOPIER 43

À PHOTOCOPIER

43

Fiche n o 3 : Les affaires de classe

Fiche n o 3 : Les affaires de classe 4 4 À PHOTOCOPIER

44 À PHOTOCOPIER

Fiche n o 4 : Étiquettes-mots

Fiche N

o

Comment

tu

t’

appelles

?

Je

m’

appelle

Martin

.

Qu’

est-

ce

que

c’

est

?

C’

est

une

trousse

.

 

À PHOTOCOPIER

45

Elève Il/Elle comprend les règles du jeu. : ( l: Il/Elle prononce correctement les sons
Elève
Il/Elle
comprend les règles
du jeu.
:
(
l:
Il/Elle prononce
correctement les sons
lors de la lecture
des cases à haute voix.
:
)
:
(
l:
Il/Elle a mémorisé
et utilise le
vocabulaire et les
structures de l’unité 1.
:
)
:
(
l:
:
)
Il/Elle répond
aux questions simples
et se fait comprendre.
:
(
l:
:
)
Observations

46 À PHOTOCOPIER

Fiche n o 6 : Grille de co-évaluation

Fiche N

o

J’écoute Je parle Je comprends Tu utilises la boîte à outils Tu prononces Groupe 1
J’écoute
Je parle
Je comprends
Tu utilises la boîte à outils
Tu prononces
Groupe 1
Prénoms :
:
)
Groupe 2
l:
Prénoms :
:
(
:
)
Groupe 3
Prénoms :
l:
:
(
Groupe 4
:
)
Prénoms :
l:
:
(
Groupe 5
Prénoms :

À PHOTOCOPIER

47

o

Exemple de lettre pour les parents à traduire en langue maternelle.

Madame, Monsieur,

Votre enfant vient de réaliser sa pochette de français en classe de français avec ses camarades. Il va vous présenter sa première création en français.

Cette pochette est personnelle. Votre enfant y conservera les traces de son apprentissage, de ses découvertes en français et de ses découvertes interculturelles.

Cette pochette est également un lien entre l’école, la classe de français et la maison. Vous pourrez découvrir avec lui les créations qu’il aura réalisées en classe et les documents qu’il aura placés dans sa pochette (des textes, des poésies, des dessins, des photos…).

Nous vous invitons à l’encourager dans son apprentissage, notamment en lui faisant remarquer les éléments (inter)culturels qu’ils rencontrent au quotidien (recette de cuisine, visite d’un musée, lm international…) et à l’aider à compléter régulièrement sa pochette (un menu de restaurant, un ticket de cinéma, une photo de vacances, une chanson…).

La découverte d’une langue étrangère, c’est aussi l’ouverture à l’autre et à la différence. Si dans votre famille ou entourage proche, des personnes parlent d’autres langues, pensez à le valoriser auprès de votre enfant. Il sera très certainement heureux et er de nous en parler ensuite en classe.

Le plaisir d’apprendre une nouvelle langue passe aussi par la mise en place d’un lien privilégié entre l’école et la famille. Votre enfant comprend ainsi que vous adhérez à ce projet et que vous le soutenez dans son apprentissage.

Au plaisir de vous rencontrer prochainement,

Signature

48

Test 1 Nom : Prénom : J’écoute 1 Coche la bonne case. Fiche N o
Test 1
Nom :
Prénom :
J’écoute
1
Coche la bonne case.
Fiche N o
/4
a
b
c
2
Relie les phrases.
Je lis
1. – Comment tu t’appelles ? •
2. – Bonjour Pierre ! •
3. – Qu’est-ce que c’est ? •
4. – Salut Sophie ! •
• a. – Salut Vincent !
• b. – Je m’appelle Stéphane.
/4
• c. – Bonjour Madame !
• d. – C’est une règle !
3
J’écris
Remets les étiquettes dans l’ordre.
trousse
/4
.
4
Qu’est-ce que c’est ?
J’écris
1. C’
un
2. C’
une
/4
3. C’
un
4. C’
un
5
Réponds à ton professeur.
Je parle
– Comment tu t’appelles ?
/4
– Qu’est-ce que c’est ?
/20
À PHOTOCOPIER
49

Unité 2 : Dans la cour

 

1

2

34

Séquence

Tu as quel âge ?

Tu joues avec moi ?

« Je fais le point ! »

Atelier :

 

et portfolio

La boîte de jeux

Nombre de séances (45 min/ 60 min)

3 séances

2 séances

1 à 2 séances

1 à 2 séances

Objectifs

Compter jusqu’à 12

Dire ce qu’on

Rebrassage

Réinvestissement

communicatifs

Demander et dire son âge

fait dans la cour de

 

Nommer les objets qu’on a

récréation

 

Proposer à quelqu’un de jouer avec soi

Grammaire

Tu as quel âge ?

Tu joues avec moi ?

Rebrassage

Réinvestissement

« J’ai, tu as, il/elle a + âge/nom »

À la récré, je joue…

 

Lexique

Les nombres

Les jeux de la

Rebrassage

Réinvestissement

de 0 à 12

récréation : jouer

 

Compte, danse, bouge

aux billes/à la corde à sauter/au foot/à l’élastique/à cache- cache

 

Les expressions du

jeu : Compte à haute voix ! Mange le joueur ! Oh non, j’ai perdu !

 

Phonétique

Les liaisons

(Inter)culturel

Les jeux du monde

 

Fiches photocopiables

Fiche n° 1 (p. 22, cf.

Fiche n° 11 (p. 71) :

Fiche n° 6 (p. 47,

dans le guide

unité C’est parti ! ) : cartes

Fabrique ta toupie !

cf. unité 1) : Grille de

Les personnages

Fiche n° 13 (p. 73) :

Fiche n°3 (p. 44, cf. unité1):

co-évaluation Test n° 2 (p. 74)

cartes Les affaires de classe

Grille d’observation pour l’enseignant(e)

 

Fiche n° 8 (p. 69), cartes Les nombres de 0 à 12

Fiche n° 9 (p. 70) : cartes Les nombres et les affaires de classe

Fiche n° 10 (p. 71) : carte Le gâteau d’anniversaire

Fiche n° 12 (p. 72) :

Étiquettes-mots