Vous êtes sur la page 1sur 32

Avec le soutien du

Programme d'Appui aux


Associations Professionnelles

10

Mars 2005

Les chantiers de l'autoroute


l'autoroute Settat-Marrakech
Les
es entreprises marocaines à l'honneur

Dans ce numéro
Technique
Risques sismiques
et gestion
des risques
naturels

Infos
Qualification
et Classification
des entreprises
EPRE
S O M M A I R E

03 ÉDITO
Visite des chantiers de l’autoroute Settat-Marrakech

N° 10 / MARS 2005 04 VIE DE LA FÉDÉRATION


Activités de la FNBTP - 1er trimestre
FÉDÉRATION NATIONALE DU
BÂTIMENT ET DES TRAVAUX
PUBLICS
432, rue Mostafa El Mâani - 20000 08 DOSSIER DU MOIS
Casablanca - Maroc L’autoroute Settat-Marrakech sera prête fin 2006
Tél. 022 20 02 69 / 022 27 96 56
Fax. 022 48 32 74 Une autoroute qui comprend 6 sections
Email : fnbtp@iam.net.ma Les entreprises marocaines en vedette
DOSSIER DE PRESSE
8/96
DÉPÔT LÉGAL 14 TECHNIQUE
147/96
Risques sismiques et gestion des risques naturels
ISSN
1113-7320

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION
M. Bouchaïb BENHAMIDA
18 REVUE DE PRESSE
ÉDITION
cameleonstudio (ex CAO services)
21 INFOS
IMPRESSION
Imprimerie Toumi Qualification et Classification des entreprises

BTP 1
É D I T O

La visite effectuée le 23 février dernier sur les chantiers de l’auto-


route Settat-Marrakech et celui du stade de Marrakech a été édi-
fiante à plus d’un titre.
En effet, les ministres, les parlementaires et les gens de la presse
présents ont pu se rendre compte de la qualité des prestations de
nos entreprises, des installations de chantiers et des moyens maté-
riels pour réaliser les projets dont elles ont la charge.
Ces entreprises ont gagné dans une compétition ouverte contre des
entreprises étrangères de différents pays.
Cette participation à la compétition a dû faire face à un préjugé
défavorable largement répandu parmi certains de nos responsa-
bles, qui croient que l’entreprise marocaine n’est pas digne de
confiance.
M. BENHAMIDA N’a-t-il pas fallu que la confiance vienne du Premier Ministre et du
Président de la Fédération Nationale Ministre de l’Equipement et du Transport, pour voir se lever les obs-
du Bâtiment et des Travaux Publics tacles à la participation des entreprises marocaines à la concurren-
ce pour la réalisation des infrastructures du Pays ?
Visite des chantiers Cette confiance est venue conforter les entreprises que le
de l’autoroute Gouvernement est décidé à concrétiser les engagements qu’il a
pris dans le Contrat Programme signé avec la FNBTP, pour per-
Settat-Marrakech mettre la mise en œuvre d’une stratégie de développement de l’en-
treprise marocaine du BTP.
Les entreprises marocaines, en contrepartie, ont mobilisé les
moyens nécessaires pour organiser les chantiers de manière
moderne et professionnelle et réaliser les projets dans les condi-
tions voulues par le Maître d’Ouvrage.
Elles ont, également, saisi l’opportunité de ces projets pour ouvrir
un autre chantier important, celui de l’alphabétisation de leurs
ouvriers.
Elles concrétisent les valeurs de l’entreprise citoyenne et s’inscri-
vent dans une perspective de mise à niveau, de professionnalisa-
tion, de performance et de qualité.
C’est le choix de la compétitivité tel qu’il a été tracé par la FNBTP
et consacré par le Contrat Programme pour la mise en œuvre d’u-
ne stratégie de développement de l’entreprise marocaine de BTP,
signé le 28 juin 2004 et déjà en chantier.
Dans la même direction, nos entreprises feront les efforts néces-
saires pour moderniser leurs moyens de production, réorganiser
leur structure financière et entamer la démarche qualité.
La FNBTP continuera ses efforts avec le Gouvernement pour met-
tre à niveau l’environnement législatif et réglementaire et approfon-
dir et institutionnaliser le partenariat avec l’Administration ■

BTP 3
V I E D E

ACTIVITÉS DE LA FNBTP - 1ER TRIMESTRE

MANIFESTATIONS PROFESSIONNELLES

Deuxième Journée Technique Secrétaire d’Etat chargé de la truction,


de la Construction Formation Professionnelle. ß Le recours à des professionnels
Cette manifestation a enregistré dont la compétence est reconnue
La 2ème Journée Technique de la une forte participation de parle- officiellement pour les habitations
Construction a eu lieu Sous Le mentaires des deux chambres, collectives ou destinées au public.
Haut Patronage de Sa Majesté le chefs de groupes et présidents de ß La généralisation de l’assurance
Roi, le Jeudi 17 Février 2005 au commissions, des autorités loca- garantie décennale.
Centre d’Accueil et de les, de présidents de communes Le Comité a décidé de saisir les
Conférences à Hay Ryad à et d’arrondissements, de maires organisations partenaires de la
RABAT sous le thème : "LA QUA- de grandes villes, de responsables journée pour les informer de la
LITE ET LA SECURITE DES de l’Administration Centrale et des mise en place du comité de suivi
CONSTRUCTIONS : UNE EXI- Administrations Régionales, les des recommandations des priori-
GENCE, UN ENJEU, ET LA RES- Présidents des Organisations tés retenues par celui-ci et d’enta-
PONSABILITE DE TOUS", et un Professionnelles des secteurs de mer rapidement le travail sur ces
sous-thème "l’entrepreneur pro- la Construction et des priorités.
moteur : un nouvel acteur". Assurances, des professionnels Parallèlement, la Direction
Cette importante manifestation de la Construction et divers Technique de l’Habitat et la
professionnelle a été organisée par experts nationaux et internatio- FNBTP ont convenu d’agir auprès
le Ministère de l’Equipement et du naux. de la CDG et de l’Agence des
Transport, le Ministère délégué Conformément aux recommanda- Logements et Equipements
auprès du Premier Ministre chargé tions de la Journée un Comité de Militaires pour l’application du sys-
de l’Habitat et de l’Urbanisme et la Suivi a été constitué le 28 mars tème de Qualification et de
Fédération Nationale du Bâtiment 2005 constitué des représentants Classification des entreprises.
et des Travaux Publics. de la FN BTP, de la Direction Le Comité a également décidé de
La cérémonie d’ouverture a été Technique de l’Habitat et de la soutenir le travail du Conseil
présidée par M. Driss JETTOU, Direction des Affaires Techniques National du génie parasismique
Premier Ministre accompagné de du Ministère de l’Equipement et de concernant l’actualisation du
MM. Karim GHELLAB, Ministre de l’Habitat. règlement parasismique RPS
l’Equipement et du Transport, Le Comité commencera son tra- 2000, la formation, la sensibilisa-
Ahmed Tawfiq HJIRA, Ministre vail en ordonnant les recomman- tion et les constructions vulnéra-
Délégué auprès du Premier dations par ordre de priorité et bles.
Ministre chargé de l’Habitat et de d’urgence en commençant par :
l’Urbanisme et Saïd OULBACHA, ß Le règlement général de la cons-

Visite des Chantiers res des deux Chambres du té des installations, les moyens
d’Autoroute Settat- Marrakech Parlement et de la presse. matériels et humains investis pour la
et du stade de Marrakech L’objectif de cette visite programmée réalisation des projets d’infrastructu-
lors de la signature du Contrat res du Pays par les entreprises
En collaboration avec le Ministère de Programme le 28 juin 2004, est de marocaines.
l’Equipement et du Transport et la vérifier et encourager les efforts A l’occasion de cette visite, une
Société des Autoroutes du Maroc, la entrepris par les entreprises marocai- convention de partenariat a été
FNBTP a organisé une visite des nes en matière d’organisation, d’hy- signée entre le Ministre de
chantiers de l’autoroute Settat- giène et de sécurité des chantiers, l’Equipement et du Transport, le
Marrakech et du stade de des moyens humains et matériels Secrétaire d’Etat chargé de
Marrakech, le 22 février 2005. mis en œuvre et des efforts pour la l’Alphabétisation et de l’Education
Cette visite présidée par M. Karim formation et l’alphabétisation des Non Formelle et le Président de la
Ghellab, Ministre de l’Equipement et salariés. FNBTP pour l’organisation de pro-
du Transport a vu la participation d’u- Le ministre, les parlementaires et les grammes d’alphabétisation des
ne forte délégation des parlementai- journalistes ont pu constater la quali- ouvriers sur les chantiers du BTP.

4 BTP
L A F É D É R A T I O N

Journée "Exportation de l’en- du BTP marocaines. Marocaine d’Assurances à


treprise" M. Mohamed BENAYAD, Secrétaire l’Exportation, a défini les techniques
Général du Conseil National du proposées par la SMAEX pour assurer
EUne journée d’information a été orga- Commerce Extérieur a souligné les pro- les exportateurs marocains contre les
nisée, le 10 mars 2005 au siège de la blèmes rencontrés par l’export au risques économiques, commerciaux et
FNBTP par la Commission de l’Export Maroc et notamment le manque des politiques.
et des Relations Internationales sous le données statistiques. M. Ahmed EL HASSANI, Chargé de
thème « l’Exportation de l’Entreprise du M. Ali ALAOUI, Secrétaire Général du Mission à l’Association Marocaine des
BTP : Réalités et Ambitions ». Centre Marocain de Promotion des Exportateurs a présenté la stratégie de
La réunion a été présidée par M. BEN- Exportations, a défini dans son inter- l’ASMEX pour défendre les intérêts des
HAMIDA et a été l’occasion pour les vention les services offerts par le CMPE exportateurs marocains.
intervenants qui font partie des organis- pour aider les entreprises à prospecter MM. MAHBOUB et OUHLISS ont pré-
mes concernés pour donner l’état des les marchés internationaux. senté des témoignages sur les difficul-
lieux concernant l’export des services, M. Abdelkader DRIOUACHE, Directeur tés rencontrées par les entreprises dési-
en général et du BTP en particulier, le Général Adjoint de la Société reuses d’exporter leurs services.
potentiel de l’export pour les entreprises

DEFENSE DE LA PROFESSION

Réunion avec Réunion avec le Directeur Règlements de Consultation et


les responsables de l’ONCF Général de l’Office National Des Cahiers des Charges de l’Office
Aéroports Nationale de l’Eau Potable
Le Directeur Délégué de la Fédération a
tenu, le 20 janvier 2005, une réunion de Le Président de la FNBTP a tenu le 15 A la demande de la FNBTP, une réuni-
travail avec MM. SMOUNI et EL mars 2005 une réunion de travail avec on s’est tenue,le 28 mars 2005, au siè-
AMRAOUI, respectivement Directeur le Directeur Général et les responsables ge de l’ONEP à Rabat pour discuter
Central Infrastructure et Circulation et de l’ONDA pour discuter des condi- des Règlements de Consultation et des
Directeur Stratégie et Développement à tions de passation de marché relatif à la Cahier des Clauses Administratives et
l’ONCF certaines dispositions du réfection de la piste aéroportuaire de
Financières de l’ONEP suite à leur exa-
Règlement de Consultation de l’Appel l’aéroport de Tétouan.
men par les entreprises et des problè-
d’Offres n°4476/DSD : relatif aux tra- En effet, la FNBTP avait émis des réser-
vaux de la liaison ferroviaire Tanger- mes soulevés par les Associations
ves quant au respect des conditions de
Oued Rmel. membres de la FNBTP quant à leur
transparence et de concurrence loyale
Les points discutés lors de cette réuni- par les procédures et les conditions application (cautions, marchés exoné-
on concernent : retenues pour cet Appel d’Offres. rés de la TVA, Assurance Garantie
- Les exigences à satisfaire par un grou- En réponse, les responsables de Décennale, taille de marché, application
pement, l’Office ont expliqué que les nécessités du système de Qualification et
- La possibilité de soumissionner aux d’exploitation opérationnelle de l’aéro- Classification, conditions de paiement,
deux lots, port ont conduit l’ONDA à lancer le acomptes sur approvisionnement, uni-
- Nature des travaux correspondant au marché dans ces conditions. formisation des procédures, conditions
Chiffre d’Affaires Moyen exigé. À l’issue de cette réunion, le Directeur de sélection des entreprises pour cer-
Les responsables de l'ONCF ont réaffir- Général de L’ONDA a réaffirmé l’enga- tains marchés, casse des prix et aux
mé leur engagement à privilégier les gement de l’Office à encourager le réceptions). Les responsables de
entreprises nationales et à apporter tout recours aux entreprises marocaines l’ONEP ont fait part des contraintes
éclaircissement souhaité par celles inté- dans les grands projets lancés par qu’ils doivent assumer notamment de
ressées par cet Appel d’Offres. l’ONDA et à veiller au respect des règles la part des bailleurs de fonds internatio-
de transparence et de libre et loyale naux. Ces contraintes induisent la diver-
concurrence. sité des documents demandés, des
critères parfois contraignants, etc. À l’is-
sue de cette réunion, une commission
mixte a été constituée pour examiner et
statuer sur les points remis en cause
par les entreprises.

BTP 5
V I E D E

LEGISLATION ET REGLEMENTATION

Règlements de Consultation Une commission a été constituée rents aspects du problème et défi-
Constatant les dérapages dans un cer- pour formaliser les propositions de ni les critères à mettre en place
tain nombre de règlements de consul- la FNBTP avant de les soumettre pour garantir à la fois la transpa-
tation, la FNBTP a entamé la réflexion aux responsables. rence et la libre concurrence et la
pour l’élaboration d’un Règlement de La Commission s’est réunie le 16 pertinence du choix des maîtres
Consultation type. janvier 2005 et discuté des diffé- d’ouvrages.

Réforme du système de d’amélioration du système en sui- res, introduction de qualifications «


Qualification et Classification des vant les orientations du Contrat entreprise générale », mise en place
entreprises Programme concernant toutes les progressive de nouveaux critères
La Commission de Qualification et dimensions de la réforme : unification concernant l’encadrement tech-
de Classification Générale a finalisé, et généralisation du système, créa- nique, le matériel et la structure finan-
le 11 février 2005, ses propositions tion de nouvelles classes supérieu- cière des entreprises…

DEFENSE DES INTERETS DES ENTREPRISES

Autoroute Marrakech- Agadir Karim GHELLAB a félicité les En conclusion, le Ministre a appe-
M. Karim GHELLAB, Ministre de entreprises marocaines qui sont lé les entreprises à se préparer
l’Equipement et du Transport a entrain de réaliser l’Autoroute pour la présélection qui aura lieu
reçu, le 18 mars 2005, les memb- Settat- Marrakech. en mai prochain et qui se déroule-
res de kla FNBTP pour les infor- Le Directeur Général de la ra dans les mêmes conditions que
mùzer sur les conditions de lance- Socioété des Autoroutes du Maroc celles qui ont prévalu pour la pré-
ment de l’autoroute Marrakech- a présenté à l’assistance les princi- sélection de l’Autoroute Settat-
Agadir. Au début de la réunion M. pales données sur le projet. Marrakech.

PARTENARIAT AVEC LES AUTRES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES

Création du réseau des tenaires du Programme PAAP. ces ainsi que le lobbying et la
Associations Professionnelles Les principales missions du recherche de financement pour les
partenaires du PAAP réseau sont la diffusion de l’infor- actions des Associations
Une réunion a rassemblé, le 18 mation parmi les Associations Professionnelles.
janvier au siège de la CGEM, 21 Professionnelles membre du La réunion a fixé les objectifs et
Associations Professionnelles, réseau, le partage d’informations choisi les animateurs du Réseau
pour la création du Réseau des susceptibles d’intéresser les dont le Directeur Délégué de la
Associations Professionnelles par- membres, l’échange d’expérien- FNBTP.

Deuxième Assises Nationales me "pour des associations profes- re pour crééer et renforcer les
des Associations Professionnelle sionnelles performantes au service synergies entre les associations
ANAPII des entreprises et de l’économie professionnelles partenaires..
Le Programme d’Appui des nationale". Les deuxièmes assises ont été
Associations Professionnelles Lors de ces assises, le Directeur l’occasion d’organiser le deuxième
(PAAP) géré par la CGEM a orga- Délégué de la FNBTP a présenté "Forum Associatif " qui a permis
nisé, le 27 janvier 2005, les le Réseau des Associations de faire connaître et de promou-
Deuxièmes Assises Nationales Professionnelles Partenaires du voir les Associations participantes.
des Associations Professionnelles PAAP, récemment créé, ses objec-
à l’Hôtel Hyatt Regency sur le thè- tifs et les axes de son action futu-

6 BTP
L A F É D É R A T I O N

RELATIONS INTERNATIONALES

Visite des représentants de la teur du BTP et les représentants de la entreprises membres de la fédération,
Fédération Mauritanienne du Fédération du Bâtiment de la le financement des entreprises du BTP,
Bâtiment et des Travaux Publics Mauritanie a effectué une visite de travail la formation continue, les marchés de
6 janvier à la FNBTP. concession ainsi que les problèmes
Dans le cadre d’une mission maurita- Les discussions ont porté sur différents dus aux matériaux de construction de
nienne officielle au Maroc, effectuée le 6 sujets comme l’évolution des services contrebande...
janvier dernier, une délégation compre- offerts par la FNBTP durant les vingt
nant des responsables publics du sec- dernières années, les avantages des

Rencontre des entreprises d’Espagne. ou en cours de réalisation au Maroc.


Maroco-Espagnoles Le Président de la FNBTP a été chargé Dans le même cadre, M. BENHAMIDA
19 janvier de modérer l’Atelier N°3 de la rencont- a également rappelé la nouvelle poli-
Dans le cadre de la visite du Roi re portant sur le secteur des tique du Gouvernement en matière
d’Espagne au Maroc, une rencontre Infrastructures, les Concessions d’Habitat social, à savoir l’accélération
maroco-espagnole a été organisée, le Publiques et l’Immobilier. des réalisations des programmes
19 janvier 2005, par la CGEM et le Sa présentation a porté sur les Grands d’Habitat Social et l’éradication de
Bureau Economique de l’Ambassade chantiers d’infrastructure programmés l’Habitat insalubre.

FORMATION PROFESSIONNELLE
MANIFESTATIONS
Réunion avec les Professionnelle. Réunion à l’OFPPT : • Samoter - Salon des
experts de l’Association Les deux experts ont Etat d’Avancement de Machines de Chantier et de
Nationale pour la for- présenté les grandes la création de la Construction-, du 5 au 8
mation des Adultes lignes du Rapport de L’ISMBTP mai, à Verona, Italie,
(AFPA) Formulation et de Une réunion a été tenue, • Le salon « Export Africa », du
Faisant suite à la mis- Faisabilité d’un Projet le 25 mars 2005, avec le 17 au 19 mai 2005 à
sion effectuée au de Formation Directeur Général de Gallagher Estate dans la ville
Maroc du 12 au 20 jan- Professionnelle dans le l’OFPPT pour examiner de Midraud, Afrique du sud
vier 2005 par les Secteur du BTP et les premiers résultats du • SED –Salon International
experts de l’AFPA, notamment les objec- travail des architectes de l’Industrie de la
chargés de la réalisa- tifs globaux, spéci- concernant l’implantation Construction-, du 17 au 19
tion de l’étude de défi- fiques et les résultats des bâtiments de cours, mai, à Fen Farm, Milton
nition des besoins en de ce projet. l’internat, les ateliers et Keynes, UK,
compétences des Le Directeur Délégué a les différentes parties de • CeMAT -Salon Mondial de
branches profession- fait part des remarques l’Institut Supérieur des la Manutention-, du 11 au
nelles, le Directeur préliminaires soulevés Métiers du BTP 15 octobre, à Hannover,
Délégué a tenu, le 28 par la première lecture (ISMBTP). Allemagne,
février 2005, une réuni- du Rapport. Les obser- Les architectes chargés • SAIE -Salon International
on au siège de la vations de la FNBTP du projet ont opté pour du Bâtiment-, du 12 au 16,
FNBTP avec Mme seront formulées après un choix d’implantation à Bologne, Italie
Maria DE MENDOÇA et l’examen du document qui tienne compte de la • Concerta -Exposition
M. Jean Claude par la Commission de forte déclivité du terrain et Internationale pour l’Industrie
PENOT, deux experts Valorisation des de son emplacement de la Construction-, Porto
de l’AFPA, accompa- Ressources Humaines stratégique à coté de (Portugal), du 26 au 30
gnés de M. AKESSABE de la FNBTP. l’autoroute. Octobre 2005
du Secrétariat d’Etat • BATIMAT 2005 -Salon
chargé de la Formation International de la
Construction-, du 7 au 12
novembre, à Paris, France.

BTP 7
D O S S I E R D U

L’AUTOROUTE SETTAT–MARRAKECH
SERA PRÊTE FIN 2006
Un budget colossal de près de 3,5 milliards de dirhams a été débloqué pour que l’autoroute Settat-
Marrakech soit ouverte au trafic dans moins de deux ans. Il s’agira d’un des maillons principaux de la liai-
son autoroutière Nord-Sud du pays.
Suivra ensuite l’autoroute Marrakech-Agadir qui sera mise en service en 2009.
prises de travaux. cé et avaient pour objectif d’as-
surer un équilibre des mouve-
Cet axe autoroutier facilitera les ments des terres. En section
échanges dans une région pré- courante, l’autoroute est en
sentant des atouts touristiques, léger remblai ou déblai pour évi-
industriels et agricoles impor- ter de coller au terrain naturel. Le
tants. Il permettra également de volume global des terrasse-
relier, de façon moderne, deux ments atteint plus de 60 millions
métropoles jouant un grand rôle de m3.
économique à l’échelle régionale A ce jour, les travaux de cette
et nationale, Settat étant une autoroute concernent le
ville dynamique de la région du contournement de Settat et sont
centre du Maroc, et Marrakech réalisés à près de 80%. Ce
Le 19 juillet 2002, la Société des étant une ville impériale et le pre- contournement est financé à
Autoroutes du Maroc a procédé mier pôle touristique du nord de hauteur de 55% par le fonds
à l’ouverture des plis de l’auto- l’Afrique. Avec cette nouvelle d’Abou Dahbi.
route de contournement de autoroute, plusieurs objectifs Le Fonds Koweitien de
Settat, donnant ainsi le coup seront satisfaits : amélioration du Développement Economique
d’envoi à la réalisation de l’axe niveau de la sécurité routière, Arabe, FKDEA, financera 47%
autoroutier Settat-Marrakech, réduction des temps et des du coût total des travaux, y
long de 162 kilomètres. Un coûts du voyage… compris les aléas physiques et
important projet dont le coût de Les échanges commerciaux et les révisions des prix de la sec-
réalisation total s’élève à 3.447 industriels seront nettement tion Skhour Rhamna–Benguerir
millions de dirhams, soit 21,5 améliorés entre les deux et 100% du coût de contrôle et
millions de dirhams le kilomètre. régions. Le trafic attendu sur de suivi des travaux des sec-
cette autoroute s’appuie sur une tions Settat–Skhour Rhamna et
La suite de l’axe a suivi à la évolution modérée du PIB de Skhour Rhamna–Benguerir.
deuxième moitié de l’année 3%. Dès 2007, 5.000 véhicules
2004, en 5 tronçons, dont 3 sont attendus sur la première Le Fonds Arabe de
seront réalisés par des groupe- section, 4.080 sur la seconde et Développement Economique et
ments d’entreprises marocai- la troisième, 3.840 sur la quatriè- Social, FADES se chargera de
nes, qui ont pu gagner la com- me et 3.780 sur la cinquième et financer 63% du coût total des
pétition face aux nombreuses la sixième. En 2010, ces prévi- travaux, y compris les aléas et
entreprises étrangères dans la sions sont revues à la hausse : les révisions des prix de la sec-
course. 7.000 sur la première, 4.740 sur tion Settat–Skhour Rhamna.
Notons que les coûts de cons- la seconde et la troisième, 4.460
truction des autoroutes marocai- sur la quatrième et 4.280 sur la La Banque Européenne
nes figurent parmi les plus bas cinquième et la sixième. d’Investissements, BEI, a fixé le
du monde. En effet, c’est ce que La zone traversée par le projet montant de sa participation au
la Banque Mondiale a relevé est caractérisée par un relief financement du projet à 1.980
dans son rapport sur la partici- assez diversifié (plat, vallonné, millions de dirhams.
pation du secteur privé dans les montagneux) et par les contrain-
infrastructures. Cette caractéris- tes géotechniques et hydrau-
tique s’explique par une concur- liques rencontrées. Ces derniè-
rence très forte entre les entre- res ont influencé le choix du tra-

8 BTP
M O I S

UNE AUTOROUTE QUI COMPREND


6 SECTIONS
L’axe Settat-Marrakech, long de 162 kilomètres est composé de 6 sections. L’astuce à été de lancer les
travaux de cinq des six sections simultanément afin que cette autoroute soit prête en deux ans. Le
Ministère de l’Equipement a également tenu à partager cet axe en plusieurs sections afin de les dimen-
sionner en fonction des moyens matériels et financiers des entreprises marocaines. C’est ce qui explique
pourquoi 63% du montant global du projet ont été remportés par des entreprises marocaines. Une pre-
mière. Détails tronçon par tronçon.

Le contournement de Settat (17 échangeur est prévu. Il dessert


km) dont le marché pour la réalisa- la ville de Benguerir ainsi que la
tion des travaux principaux a été zone d’El Kalâa à l’est et de
adjugé à l’entreprise turque Dogus Youssoufia à l’ouest.
Insaat Es depuis le 17 juillet 2002.
Le financement est assuré par le Benguerir–Route provinciale
fonds d’Abou Dhabi à hauteur de 2002 : D’une longueur de 28
20 millions de dollars US. Se déve- km, cette section a été adjugée
loppant sur un linéaire de près de au groupement d’entreprises
17 kilomètres, cette section auto- marocaines Houar-Seprob-
routière est située entre 3 et 4 kilo- SNCE-Somagec pour un délai
mètres à l’est de la route nationale Rhamna et desservira la région de réalisation de 29 mois. Son
n°9. Le tracé ne comporte pas de de Mechraâ Ben Abbou. Le financement est assuré par la
difficultés majeures. Les terrains financement de ces deux sec- BEI.
traversés sont légèrement vallon- tions est assuré par la BEI et le Route provinciale 2002–Marrakech :
nés. Enfin, la section autoroutière FADES. La section est dotée D’une longueur de 25 km, cette
traverse deux oueds importants. d’un échangeur. Celui-ci assure section a été adjugée au grou-
La ville de Settat sera desservie les échanges avec la ville de pement d’entreprises marocai-
par un échangeur situé sur la rou- Skhour Rhamna d’une part et nes El Hajji––Sefiani–Handassa
te régionale n°308 avec une gare dessert la région de Mechraâ en association avec Arab
de péage sur bretelle, en plus de Ben Abbou d’autre part. Contractors pour un délai de
celui situé au niveau nord de Settat Cette section a été également réalisation de 29 mois.
dont une grande partie des tra- adjugée à l’entreprise serbo-
vaux a été réalisée dans le cadre monténégrine Planum pour un
de l’autoroute Casablanca-Settat. délai d’exécution de 29 mois et
un montant de 430 Mdh.
Settat-Oued Oum Rbia : D’une
longueur de 38 km, cette section a Skhour Rhamma–Benguerir :
été adjugée à l’entreprise serbo- Sur une longueur de 31 km, cet-
monténégrine Planum pour un te section emprunte le tracé de
délai de réalisation de 29 mois. la RN 9 et s’infléchit vers l’ouest
Cette section prend son origine à à l’approche de Benguerir, ainsi
l’extrémité sud-ouest du tracé de que la zone d’El Kalâa à l’est et
contournement de Settat. de Youssoufia à l’ouest. Sa
construction a été confiée au
Oued Oum Rbia–Skour Rhamna : groupement d’entreprises maro-
D’une longueur de 20 Km entou- caines Sintram–Sotravo–La rou-
rant les zones sensibles d’habi te du Nord–Megec pour un délai
de réalisation de 29 mois. Son
tat et de retenues de barrages. financement est assuré par le
Un échangeur assurera la jonc- FKDEA et la BEI à hauteur
tion par l’ouest à Skhour respectivement de 530 Mdh et
266 Mdh. Pour ce tracé, un seul

BTP 9
D O S S I E R D U

Projet Date de lancement Délai Date de mise en service Entreprises adjudicataires Montant

Contournement de 19/07/2002 30 24/10/2005 Dogus E.S 246 Mdh


Settat mois (Turquie)
(17 Km)

Autoroute Settat- 8/03/2004 29 24/12/2006 Planum 565 Mdh


Oued Oum Rbia mois (Serbo-monténégrine)
(38 Km)

Viaduc sur Oued 10/05/2004 20 19/04/2006 Houar 30 Mdh


Zouar mois (Maroc)

Viaduc sur Oued 10/05/2004 26 18/10/2006 Megec (Maroc) 55 Mdh


Oum Rbia mois

Autoroute Oum 08/03/2004 29 24-12-2006 Planum 430 Mdh


Rbia-Skhour mois (Serbo-monténégrine)
Rhamna
(20 Km)

Echangeur Skhour 10/05/2004 20 18/04/2006 Ser-Hat 30 Mdh


Rhamma mois (Turquie)

Autoroute Skhour 08/03/2004 29 26/12/2006 Sintram-Sotravo-La Route du 564 Mdh


Rhamna-Benguerir mois Nord–Megec
(31 Km) (Maroc)

Echangeur de 10/05/2004 20 06/05/2006 Sintram–Megec 24 Mdh


Benguerir mois (Maroc)

Viaduc de Oued 10/05/2004 18 06/03/2006 Houar 27 Mdh


Benguerir mois (Maroc)

Autoroute 8/03/2004 29 26/12/2006 Houar – Seprob – SNCE – 515 Mdh


Benguerir-PK 30 (28 mois Somagec
Km) (Maroc)

Autoroute PK 30- 8/03/2004 29 26/12/2006 El Hajji–Arab–Contactors– 495 Mdh


Marrakech (25 Km) mois Sefiani–Handassa
(Maroc-Egypte)

10 BTP
M O I S

LES ENTREPRISES MAROCAINES


EN VEDETTE
C’est la première fois que la présence des entreprises marocaines est aussi massive dans la
construction d’une autoroute. Les groupements marocains ont ainsi remportés près de 63% du
montant global du projet. Ce qui fait dire à Bouchaïb Benhamida, Président de la FNBTP : « les
entreprises marocaines ont démontré leur compétitivité et leur aptitude à affronter la concur-
rence étrangère, dès qu’on leur a fait confiance et permis d’entrer en compétition. Nous en
sommes fiers ! ».
La réalisation des travaux de construction des six sections de l’autoroute Settat-Marrakech a
été confiée aux entreprises ou groupements d’entreprises suivants.

Tronçon Skhour Rhamnas-Benguerir


Données sur le projet :
Longueur : 31,113 Km
Profils en travers : 2 x 2 voies de 3,5 m avec TPC
Ouvrages d’art : 63 unités
Ouvrages d’assainissement : 43 unités
Quantités de déblais : 4 300 000 m3
Quantités de remblais : 4 450 000 m3
Quantités de GNT et GNF : 271 200 m3
Quantités de GBB et EB : 236 000 m3

Les entreprises et les moyens mis en œuvre :


Les entreprises SINTRAM, La Route du Nord, SOTRAVO et MEGEC.
Moyens humains : 500 personnes dont 15% d’encadrement et 43% de
personnel de maîtrise
Moyens matériels : 9 bulldozers, 11 pelles mécaniques, 7 chargeurs, 7
compacteurs, 6 niveleuses, 39 camions et 6 camions toupies.
Installations : installation de concassage de 220 tonnes par heure et
centrale à béton de 100 m3 par heure

Les entreprises et les moyens mis en œuvre


Les entreprises HOUAR-SEPROB-SNCE et SOMAGEC

Moyens humains : 14 cadres (dont 10 ingénieurs), 50 agents de maîtri-


se et 350 agents d’exécution
Moyens Matériels :
Terrassements : 4 ateliers de déblais alimentant 4 ateliers de remblais
pour la mise e et Dn place de 10 000 m3 de remblai compacté (maté-
riel utilisé : niveleuses, bulls D6, D8 et D9, Pelles Hydrauliques, com-
pacteurs V4-V5, chargeuses, camions et camions bennes et citernes).
Production de matériaux pour couche de réglage, chaussée et bétons
: 2 stations de capacités de 1000 m3 / jour et 2000 m3 /jour.
Ouvrages d’Art et Assainissement : 2 centrales à béton (une de
secours) de 100 m3 /heure chacune, grues mobiles, compresseurs,
pelles hydrauliques et mécaniques, tractopelles, machine COMAGO,
compacteurs, groupes électrogènes, bennes, camions …
Travaux de chaussée : niveleuses, compacteurs, autograde, camions,
répandeuses d’émulsion, alimentateurs, finisseurs et tandems…

BTP 11
D O S S I E R D U

Tronçon Ben Guerir- RP 2002 (point kilométrique 30) Tronçon : Point Kilométrique 30-Marrakech
Données sur le projet : Données sur le projet :
Longueur : 30 Km Terrassement
Terrassements Déblais 2 400 000 m3
Déblais : 1 228 500 m3 Remblais 2 500 000 m3
Remblais : 3 131 300 m3 Emprunt 590 000 m3
Couche de réglage : 214 300 m3 Couche Réglage (CDR) 162 000 m3
Ouvrages d’art Assainissement
Passages supérieurs 10 unités Buses 3 200 ml
Passages véhicules 07 unités Drains 30 000 ml
Dalots 21 unités Fosses, Cunettes 45 000 ml
Ouvrages d’assainissements Enrochements, Gabions 7 000 m3
Ouvrages busés 28 unités Chaussée
Demi traversée 50 unités GNF-GNT 190 000 m3
Buses GBB-BB 193 000 T
5048,22 ml RS 150 000 m2
Collecteurs 2595,00 ml Bitumes 11 500 T
Fossés non revêtus 5091,16 ml
Fossés en béton et fibre synthétique 23 065,20 ml Ouvrages d’Art
Bétons 22 500 m3
Chaussée Acier 2 600 T
Couche en grave non traitée GNF 10 500 m3 Coffrages 56 000 m2
Couche en grave non traitée GNT 232 500 m3
Couche de fondation ou de base GB 132 000 tonnes Ouvrages
BB de roulement 94 200 tonnes Longueur du tronçon 22,6 kms
Bitume pur 40/50 12 000 tonnes Passages supérieurs 06
Revêtement bicouche 207 000 m3 Passages inférieurs (voie ferrée) 01
Passages véhicueles 03
Passages piétons 03
Les entreprises HOUAR-SEPROB-SNCE et SOMAGEC Dalots 32
Aires de service 02
Gare de péage 01
Moyens humains : 14 cadres (dont 10 ingénieurs), 50 agents de maîtri-
se et 350 agents d’exécution
Moyens Matériels : Les entreprises et les moyens mis en œuvre :
Terrassements : 4 ateliers de déblais alimentant 4 ateliers de remblais
pour la mise e et Dn place de 10 000 m3 de remblai compacté (maté- El Hajji–ArabContactors–Sefiani–Handassa (Maroc-Egypte)
Moyens humains : au démarrage 13 ingénieurs et cadres, 25
riel utilisé : niveleuses, bulls D6, D8 et D9, Pelles Hydrauliques, com-
techniciens, 60 ouvriers spécialisés et 120 ouvriers. Au rythme de
pacteurs V4-V5, chargeuses, camions et camions bennes et citernes).
croisière, le projet mobilisera 400 à 500 personnes dont 10%
Production de matériaux pour couche de réglage, chaussée et bétons d’encadrement.
: 2 stations de capacités de 1000 m3 / jour et 2000 m3 /jour. Moyens matériels : 60 engins, 55 camions, 2 centrales d’enrobé,
Ouvrages d’Art et Assainissement : 2 centrales à béton (une de 2 centrales à béton ( une de secours) et 2 concasseurs.
secours) de 100 m3 /heure chacune, grues mobiles, compresseurs,
pelles hydrauliques et mécaniques, tractopelles, machine COMAGO,
compacteurs, groupes électrogènes, bennes, camions …
Travaux de chaussée : niveleuses, compacteurs, autograde, camions,
répandeuses d’émulsion, alimentateurs, finisseurs et tandems…

12 BTP
M O I S

>> Une autoroute réalisée en un temps record

La réalisation d’un réseau autoroutier sous-entend l’engagement de moyens considéra-


bles aussi bien humains, matériels que financiers. La somme des travaux à effectuer à
partir de l’adjudication jusqu’à la mise en service d’une autoroute est énorme : études de
détail et d’adaptation, libération de l’emprise, déplacement des contraintes (réseau
d’eau, d’électricité, de téléphone, terrassements, assainissements…). Ainsi, il ne faut pas
moins de quatre années pour réaliser un tronçon de 25 à 40 kilomètres et ce constat est
fait sur le plan international. Le Ministère de l’Equipement et ADM ont pris le pari d’a-
dopter des plannings serrés pour la réalisation des sections d’autoroutes programmées
en construction. Ainsi le délai de réalisation de la section Settat-Marrakech est de 29
mois, y compris les 4 mois de période de préparation.

>> Un système d’assurance qualité de type C

Les contrats de construction de l’autoroute Settat-Marrakech prévoient la mise en place


d’un système d’assurance qualité de type C, c’est-à-dire qui incluent un contrôle inté-
rieur de l’entreprise et un contrôle extérieur du maître-d’œuvre.
Le contrôle intérieur comprend un contrôle interne sous l’autorité des différents direc-
teurs de travaux des entreprises présentes. Le contrôle externe est, quant à lui, rattaché
à la Direction de la Qualité et des entreprises afin d’assurer une indépendance certaine
de fonctionnement des chargés « qualité » vis-à-vis de la production.
Les différents essais nécessaires pour s’assurer de la qualité des travaux réalisés sont
effectués au sein du laboratoire du contrôle externe, d’autres essais de contrôle sont faits
par le laboratoire du contrôle extérieur pour vérifier l’efficacité du contrôle externe.
Le système d’assurance qualité impose aux entreprises d’établir une note d’organisation
générale, des notes d’organisation spécifiques à chaque secteur d’activité, un plan d’hy-
giène et de sécurité, un rapport relatif à la protection de l’environnement, des procédu-
res d’exécution relatives à chaque tâche, des rapports d’exécution des travaux ainsi
qu’un rapport sur la signalisation du chantier.
De même, le maître d’ouvrage est tenu d’établir un plan qualité régissant son fonction-
nement avec les différentes interfaces et les autres intervenants sur le projet.

>> Les appels d’offres seront lancés dès mai 2005 pour l’autoroute Marrakech-Agadir

D’une longueur de 233 kilomètres, l’autoroute Marrakech-Agadir constitue le dernier maillon de la liaison nord-sud définie par le schéma
d’armature national. Ce projet permettra de lier deux pôles touristiques important du pays : Marrakech et Agadir. Il assurera ainsi la liaison
avec le pôle économique du grand Casablanca et la desserte de la ville de Chichaoua et du centre urbain d’Imintanout.
Cet axe sera divisé en 7 sections : le contournement ouest de Marrakech ; Marrakech ouest-RN 8 ; RN 8–Chichaoua ; Chichaoua–Imintanout
; Imintanout–Argana ; Argana-Ameskroud et enfin Ameskroud–Agadir.
Le coût des travaux est estimé à 6.500 Mdh, soit 640 Mdh pour la section 1 ; 320 Mdh pour la section 2 ; 595 Mdh pour la section 3, 538
Mdh pour la section 4, 2.360 Mdh pour la section 5, 1.842 Mdh pour la section 6 et enfin 205 Mdh pour la section 7.
Une convention a été signée entre ADM et le Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social en juin 2004 pour la participa-
tion de ce dernier au financement de l’autoroute Marrakech-Agadir sous forme d’une augmentation de capital de ADM de 1.500 millions de
dirhams en trois tranches entre 2005 et 2007. Pour compléter ce montage financier de ce projet, des requêtes ont été introduites auprès
du FADES, du FKDEA, de la BEI, de la BID et de la JBIC.
Les études d’exécution sont en cours et il est prévu de lancer l’appel d’offres relatif à la section Marrakech-Chichaoua en mi-2005. Le démar-
rage des travaux étant prévu pour octobre 2005. Et il est probable que les travaux relatifs à la section Ameskroud-Agadir démarrent en même
temps que ceux de Marrakech-Chichaoua, à savoir en octobre 2005.

BTP 13
T E C H N I Q U E

RISQUES SISMIQUES ET GESTION DES


RISQUES NATURELS

INTRODUCTION facteurs déclenchant, et à estimer la


vulnérabilité du milieu et des établis-
En réponse à de nombreuses ques-
sements menacés. Cette analyse a
tions qui m’ont été posées par nos
pour but de sélectionner les solu-
lecteurs concernant le dossier
tions les plus rentables et les actions
« Prise en compte du risque sis-
prioritaires, pour réduire la probabili-
mique dans le BTP », j’ai le plaisir de
té d’occurrence et particulièrement
faire partager cette double réflexion
les effets des catastrophes naturel-
technique et réglementaire avec eux
les prévisibles,au moyen d’analyses
en les remerciant de m’avoir donner
coût-avantages permettant de défi-
envie de m’étaler sur ce sujet d’ac-
nir les moyens de prévention ;
tualité.
■ Moyens de prévention et de
Cet article se veut aussi un prolon-
gement du dossier paru sur le der- réduction des effets
nier numéro de notre revue, Ils s’articulent autour des mesures
suivantes :
À cette occasion il m’a semblé judi-
Par Hafid EL HAJJI, Directeur Général cieux de traiter la gestion de la crise • Orientation de l’urbanisation dans
de l’Entreprise EL HAJJI plutôt que de détailler des questions les zones les moins exposées et
techniques relatives aux séismes. les moins fragiles ;
C’est pourquoi cet article se divise • Modification de l’action anthro-
en deux parties : pique génératrice de risque ;
• Une première partie qui comporte • Mise en place de normes de cons-
des réponses aux questions truction parasismiques adaptées ;
posées par nos lecteurs suite à la • Réalisation d’ouvrages correctifs
parution de mon dernier article. comme stabilisation de
• Une deuxième partie représentant pentes,régulation des cours
une proposition d’une réflexion d’eau,lutte contre l’érosion etc. ;
générale sur la prévention efficace • Installation de réseaux d’ausculta-
contre les risques naturels. tion des phénomènes dange-
1-RÉPONSES AUX QUESTIONS DE reux;organisation de systèmes
NOS LECTEURS d’alarme et de secours ;entraîne-
ment des services techniques
1.1 Interprétation du diagramme chargés de la protection et des
En réponse à une question posée, secours ;
je me permets donc de revenir sur la Analyse des risques et moyens de
boucle présentée en conclusion du prévention sont les bases indispen-
dernier dossier en donnant les pré- sables d’une planification préventi-
cisions dans le paragraphe répon- ves dans les zones exposées.
ses ci après.
• Mise en place des mécanismes de
La maîtrise des risques s’appuie sur gestion du risque
les quatre actions complémentaires
suivantes : • Le niveau politique doit fixer la
nature et l’intensité des risques
■ Analyse des risques pris en compte, les degré de pro-
Consiste à combiner l’identification tection et la couverture du risque
et l’évaluation de l’intensité des désirée ;
aléas et de la chaîne temporelle des • Le niveau juridique et administratif

14 BTP
T E C H N I Q U E

assure la mise en place des orga- tion de sa période ;l’ensemble des l’amplitude peut être quasi illimitée.
nes de planification, de finance- valeurs R(T) pour une valeur d’amor-
Les sols liquéfiables sont énumérés
ment et d’exécution des actions tissement et pour T variable,consti-
ci-après :
préventives,des actions de tue le spectre de réponse de la sol-
secours et des actions d’indemni- licitation sismique. a) Sables vasards et sites ayant les
sation des victimes,basées sur caractéristiques suivantes :
Two coefficient d’amplification topo-
une politique d’assurance contre
graphique • degré de saturation voisin de 100 %,
les catastrophes naturelles.
Two = 1 + 0,8 ( I- i – 0,4) avec 1< • granulométrie uniforme avec un
■ L’information, la formation et two< 1,4 coefficient d’uniformité Cu =
l’éducation D60/D10 < 15, diamètre à 50%,
H ensemble de paramètres dépen-
Paramètres essentiels de cette bou- D50, compris entre 0,05 mm et
dant uniquement de la structure (
cle. la population comme les autori- 1,5 mm
répartition des masses,ductili-
tés territoriales locales et les orga- b) Sol argileux ayant les caractéris-
té,…).044332817
nismes techniques doivent être sen- tiques suivantes :
sibilisés et informés. Le coefficient R(T) dépend de la
nature géotechnique du site, on • Diamètre à 15%,D15 supérieur à
1.2 Importance de la géotech- 0,005 mm,
dénombre quatre sites types définis
nique dans le parasismique
par :
• Limite de liquidité,WL inférieure à
En parasismique l’Ingénieur doit 35%,
• Site S0 : sol rocheux ou sol de
avoir deux compétences obligatoire
bonnes caractéristiques méca-
:une bonne maîtrise de la géologie • Point représentatif sur le diagram-
niques sur une épaisseur inférieure à
et de la géotechnique. me de plasticité situé au dessus
15 m,
de la droite A du diagramme.
Pour une modélisation, on peut
• Site S1 : sol de bonnes caracté-
assimiler le fonctionnement des Peuvent être considérés comme
ristiques mécaniques en épaisseur
couches superficielles du sol à un exemptes de risques :
supérieur à 15 m ou sol de caracté-
oscillateur excité à sa base par les Les sols dont la granulométrie pré-
ristiques moyennes en épaisseur
déplacements du rocher sous- sente un diamètre à 10%, D10
inférieure à 15m,
jacent ; C’est ainsi qu’un sol de fai- supérieur à 2 mm.
bles caractéristiques mécaniques • Site S2 : sol de caractéristiques
ou de grande épaisseur amplifie mécaniques moyennes en épais-
plus les bases fréquences tandis seur comprise entre 15 m et 50 m
qu’un sol de bonnes performances ou sol de caractéristiques médioc-
mécaniques ou s’il est rocheux le res en épaisseur inférieure à 10m,
séisme a plutôt un signal de hautes • Site S3 : sol de caractéristiques
fréquences. moyennes en épaisseur supérieur à
L’amplification dynamique de cet 50 m ou sol de caractéristiques
oscillateur dépend de sa période mécaniques médiocres en épais-
naturelle et des propriétés dyna- seur comprise entre 10 m et 100 m.
mique du sol. Il en résulte que l’ac-
■ Liquéfaction des sols
tion du séisme dépend directement
des caractéristiques mécaniques du Je reviens sur cet effet induit qui a
sol. suscité des questions et particuliè-
rement sur le chantier de la rocade 2-PRÉVENTION EFFICACE CONTRE
C’est ainsi que les nouvelles règles LES RISQUES NATURELS.
au niveau des ponts de oued Ghis et
parasismiques expriment le coeffi-
celui de oued Nekkour construit en Une instance internationale a pré-
cient sismique horizontal par l’ex-
zone sismique susceptible à la liqué- senté un ensemble de mesures
pression :
faction. basées sur une doctrine de la pré-
_ = aN R(T).Two.H vention en 16 mesures visant à har-
Je rappelle que la liquéfaction d’un
aN est l’accélération nominale résul- sol est la perte totale de résistance moniser et à équilibrer les dispositifs
tant de la réglementation ou de l’é- au cisaillement par augmentation de la prévention, de secours et d’
tude d’aléas sismique local de la pression interstitielle .elle s’ac- indemnisation. Elles sont regrou-
compagne de déformations dont pées sous trois thèmes :
R(T) réponse de la structure en fonc-

BTP 15
T E C H N I Q U E

Thème 1 : Objectif :prévenir les accidents en développant l’information,la communication et la responsa-


bilité.

Former immédiatement après chaque « catastrophe Pour mobiliser tous les acteurs et suivre l’exécution
1
» un groupe local de propositions des mesures de prévention

Créer une agence d’analyse des accidents,indépen- Pour organiser le retour d’expérience et entretenir la
2
dante mémoire des risques

Pour évaluer les enjeux économiques et constituer


3 Etablir les comptes annuels des risques naturels
un outil de décision pour la prévention

Renforcer l’expertise et les conditions de son exerci- Pour que toutes les parties puissent y trouver un
4
ce appui qualifié et indépendant
Déclarer la vulnérabilité des terrains et ouvrages par
Pour informer et inciter à l’amélioration des perfor-
5 référence à des normes et agréer les dispositifs de
mances
mise en sécurité
Faire participer l’assurance à la gestion globale des
6 risques,en particulier par l’ajustement des primes et Pour que chacun participe à la prévention
franchises
Développer une logique de responsabilité et ouvrir le
7 débat public Pour que chacun participe à la pré- Pour que chacun participe à la prévention
vention

Thème 2 : Objectif :mobiliser les efforts de tous sur six programmes réaménagés.

De façon à aligner leur performances sur les possibi-


Réviser la conception,l’équipement et la gestion des
8 lités de la technologie moderne,et assurer une com-
dispositifs de surveillance et d’alerte
munication appropriée

Prendre en compte les risques dans l’aménagement De façon à orienter l’aménagement en considération
9
du territoire du développement durable
Réaliser en 10 ans la couverture au 1/25000 de tou- De façon à constituer les références pour les popu-
10 tes les zones à risques et adapter les plans d’occu- lations et les entreprises ainsi que les professionnels
pation de sol du foncier,de la construction et de l’assurance
Recadrer et dynamiser les programmes d’entretien
De façon à engager les travaux qui réduisent le plus
11 des milieux et de maintenance des ouvrages de pro-
efficacement la vulnérabilité
tection
Mettre en œuvre des programmes prioritaires de pré-
Pour informer et inciter à l’amélioration des perfor-
12 vention dans les communautés gravement mena-
mances
cées

De façon à abaisser leur vulnérabilité à un niveau


13 Développer les programme de recherche appliquée
acceptable

16 BTP
T E C H N I Q U E

Thème 3 : Objectif :mieux organiser la contribution des trois groupes d’acteurs :Etat,Collectivités territo-
riales et société civile.

Créer les conditions propres à inciter les acteurs De façon à pouvoir compter sur la capacité spéci-
14
potentiels à s’associer à la prévention fique de chacun d’entre eux

Pour qu’elles puissent assurer pleinement leurs fonc-


Développer les formes communes d’action des col-
15 tions aux divers échelles géographiques des bassins
lectivités territoriales
de risque

De façon à réaliser une meilleure unité d’action au


16 Moderniser l’Etat
niveau central et au niveau local

CONCLUSION ET PERSPECTIVES Les récents séismes démontrent Le parasismique n’est qu’un point
une première évidence : il faut ren- qui découle d’un plan de préven-
Concernant les effets induits, des
forcer la prévention des risques tion global tel que proposé au para-
études de site ont prouvé que la
naturels par la création de plans de graphe 2 du présent article.
liquéfaction a tendance à se repro-
prévention des risques,l’affichage
duire dans les mêmes zones au J’espère qu’il arrive à bonne oreille.
rapide des risques (cartographie
cours des séismes successifs tans
réglementaire,information préventi-
que les conditions géologiques et
ve), renforcement modernisation
hydrogéologiques inchangées. C’est
des équipements de surveillance et
pourquoi il est d’une part important
la collecte et traitement des don-
de bien ,ceci et valable pour les aut-
nées sur les zones à risque.
res effets sismiques induits.

BTP 17
R E V U E

18 BTP
D E P R E S S E

BTP 19
R E V U E D E P R E S S E

20 BTP
I N F O S

Qualification et classification des entreprises


Entreprise Ville Qualification (Classification)

Les Certificats des entreprises suivantes sont à retirer au siège de la FNBTP


>> Commission National de Qualification et Classification de L'Equipement Réunion du 06 Janvier 2005
NEW BUILDING REALISATION CASABLANCA 5,5 (4)
TRACOVI MEKNES 5,5 (4)
ANOUAL CASABLANCA 5,5 (3)
SOMANA CASABLACA 5,18 P(1), 5,5 (1), 7,1;7,5 (3),8,1 (4) ,10,1 (3),12,1(3),13,1(3)14,1 (2)
Sté AL ASSALA DE CONSTRUCTION ET CASABLACA 5,5 (4)
DE BATIMENT
ANNAKHIL SETTAT 4,10 (4),5,5 (5)
ESSAMAG KENITRA 2,12 P (5), 3,2 P (5)
EL HAMDANI HASSAN FES 5,5 P (5)
ANABARIA CASABLANCA 5,5 (5)
FES PLANCHER FES 5,5 P(5)
ABDELMALKI HASSAN MISSOUR 5,5 (5)
CONSTRUCTION TRAVAUX DIVERS FES 3,1 (3),4,10 (3) , 5,5 (4), 22,8 (4)
TOUZANI ABDELALI FES 3,1 (5),5,5 (5)
VO BEC DU SUD DAKHLA 5,5 P (5)
ENAKOJE DE CONSTRUCTION DAKHLA 5,5 P (5),12,1 P (3)

ELEAZ QUASSAM ABDENBI RABAT 5,5 P(5) ,10,1 P (4)

MAHO BAT FES 5,5 P(5)

>> Commission Nationale de Qualification et Classification de l'Habitat Réunion le 10 Janvier 2005


Sté MAROC REVETEMENT CASABLANCA 18,1; 18,2;18,3; 18,4. (6)
Sté AL MALQUY MARRAKECH 9,1(3)
BELECTRABAT RABAT 4,1; 4,2 (3), 14,1;14,2; 14,3 (4)
Sté SOCOIFSAN TINGHIR 5,2 (1) ; 9,1(1)

ENTREPRISE NOUVELLE D'EQUIPEMENT


CASABLACA 3,1 P (1); 5,2 (1);6,2 (3)
"ENNEQUIP"

>> Commission Nationale de Qualification et Classification de l'Equipement Réunion le 13 Janvier 2005


TIRDOUINE CASABLACA 5,5 (4) ; 7,1. 7,5 (3)
3EC MARRAKECH 5,5 P (5)
ENACA TIZNIT 2,1 .2,2 . (3) ; 22,1 (3) . 4,10 (4) . 5,5 (5)
SGTM CASABLACA 2,1. 2,2. 2,4. 2,12. (1) / 2,3 ; 2,5; 2,13; 2,14; 2,15; P(1)
SBAYOU LAAYOUNE 2,1. 2,2. 2,4. 2,12. 2,14 (1) / 2,3; 2,5; 2,6; 2,7; 2,8; 2,13; P(1) 22,1; 22,8 P(4), 3,2 P(5)
CTR TANGER 2,1. 2,12. (4) 3,2 ; 5,5; 22,1 (4)
ETPE RABAT 13,1.22,1.22,3.22,8. 22,9. 22,10 (3) /1,1; 1,4; 2,1; 2,12; 8,1; 2,13 P(4) 3,1 (5)
MGM CASABLACA 5,5 (5); 7,4 (3)
MAGHREB ASFLAT NADOR 1,1 .1,6. P(5); 2,1.2,12.2,13 (3); 5,5 P(5). 14,1P(3)
TABAT GEC CASABLACA 5,5 P (5); 12,1 P(3)
EL AZZAOUI MOHAMED TAN TAN 1,1; 22,1(5); 5,18 P (5)
AWRACH ZEMMOUR KHEMISSET 5,5 (5) ; 8,1 (4)

>> Commision de Qualification et Classification des entrepries dans


le scteur de l'Aménagement Hydro-Agricole Ruénion du 14 Janvier
COGEPRA CASABLACA 9,1 . 10,6 P

CHARIKAT EL WIDAD TATA 4,1

BTP 21
I N F O S

Qualification et classification des entreprises


Entreprise Ville Qualification (Classification)

SOBETAC RABAT 4,1


SIGHTRAD OUARZAZATE 4,1. 4,2 P

JPGC MARRAKECH 7,1; 7,2


LA GENERALE DES RESEAUX RABAT 4,1 P

ROUDAINA D'AMENAGEMENT ET TRAVAUX


SALE 4,1 P
DIVERS

>> Commission Nationale de Qualification et Classification de l'Equipement Réunion du 19 Janvier 2005


TAFAOUT CASABLACA 5,5 (4)
SERAVE SALE 2,13; 2,14 P(3); 2,1. 2,2. 2,12. (3); 3,2 (4); 5,5 (3) ; 12,1. 14,1 (3)
KHOUADER RABAT 5,5 (5) ; 12,1 (2) ; 13,1 (3)
SOMATROK RABAT 5,5 P (5) ; 12,1 P(3)
BELKHIRI DES TRAVAUX ERFOUD 5,5 (4)
OUAOUICHA MEKNES 5,5 (4); 12,1;14,1 P (3)
BARKIA MILOUD KHEMISSET 10,1 P (4)

ROCHE ET FIL D'ORT KENITRA 5,5 P (5)

BOUGAMEX FQUIH BEN 5,5 (5)


SALAH
PUZZLE CONSTRUCTION SKI NADOR 5,5 P (5); 12,1 P(3)

ETABLISSEMENT AZHAIRI EL JADIDA 1,1; 5,5 P (5) ; 2,1 (5)

ELECTRO CONNECT CASABLACA 10,1 . 10,3 P (4)

ALIF METAL SALE 5,5 (5) ; 7,5 (4); 5,20 P (4) 12,1 (3)

LAMKADDEM KHENIFRA 2,12 P (5), 5,5 (5)

KATRAVA CASABLACA 2,2 P (3) ; 2,1; 2,12 ;2,13 (3) ; 3,1;3,2 (4)

BAKKAOUI ALI AZILAL 10,1 P (4)

ABDELOUHAB MOHAMED OUJDA 2,12 P (5) ; 5,5 (3), 5,20 (3) 12,1 (3)

GENERALE MAROCAINE BIDAOUIA CASABLACA 5,5 (3)

>> Commission Nationale de Qualification et Classification de l'Equipement Réunion du 27 Janvier 2005


MLY AHMED RADI RABAT 5,5 (4) ; 12,1 (3)
SOBETAC RABAT 5,5 (4) ; 13,1P (3)
MASTERBA RABAT 5,5 P (5)
JOUR DE LUMIERE RABAT 5,5 (5); 10,1 (4) ; 12,1 (3)
OUBAMI CONSTRUCTION RABAT 2,1; 2,13 (4) ; 4,10 (4); 5,5 (3)
BINA MAAMOUR FKIH BEN SALEH 1,1;1,6 (5) ; 2,1; 2,2; 2,12 (4) ; 5,5 (3) ; 7,1; 7,5 (4) ;8,1 (4) 10,1 (4) ; 12,1 (3) ; 13,1 (3); 14,1 (3)
SYSTHERM RABAT 11,7 (1)
COLAS EMULTION CASABLACA 2,11 (3)
FARIA M'HAMED OUARZAZATE 5,5 (3)
COMPTOIR BIR RAMI KENITRA 2,1 P (3) ; 2,12; 2,13 (3) . 3,1 (5)
WESTCO KENITRA 5,5 P (5) ; 10,1;10,4;10,5 (3)
HAMDAOUI AHMED AZROU 3,1 P (5) ; 5,5 (5) ; 2,12 (5)

Sté EL HAMSS DES EQUIPEMENTS PUBLICS TAZA 1,1.1,5 (3) ; 2,13. 2,14 P(2). 2,1 ; 2,2; 2,12 (2) ; 3,1.3,2 (2); 5,5 (4) ; 22,1 P (2) ; 22,8. 22,9. 22,11. 22,12
ET BATIMENT (2)

ERELAB MEKNES 1,1 .1,6 P (4) ; 2,4 P (2); 2,1.2,2 (2) ; 22,2 P (2); 2,2. 2,3. 22,1 (2)
AIT HRIZ OUARZAZATE 2,1. 2,12 P (5) ; 3,1. 3,2. (3) ; 7,4 P (3); 5,5. 7,1. 7,5 (3) ; 12,1.13,1 (3) ; 22,1 P (4); 22,8 (4)
LAMOD’ART MEKNES 5,5 (5) ; 3,1 (5)

22 BTP
I N F O S

Entreprise Ville Qualification (Classification)

>> Commission National de Qualification et Classification de L'Habitat Réunion du 01 Février 2005


SEREA CASABALCA 4,1. 4,2. 4,3 (4); 14,1.14,2.14,3 (4)

ATEMA RABAT 1,1 (1);2,1.2,2.2,3.2,7 (4) ; 8,1 (2)

IES AGADIR 6,1.6,2(5) ; 3,1(1); 5,1 (1); 4,1.4,2 (3)


ASSOKOR RABAT 1,1 (1); 2,1. 2,3. 2,7 (2) ; 3,1 (1) ;10,1 (4); 11,3 (3) ; 16,1.16,4 (4)
SOMELECAD AGADIR 3,1.3,2.3,3.3,4 (3) ; 5,1(3) ;7,1P (4); 6,2 (4) ; 9,1 P(1)

>> Commission National de Qualification et Classification de L'Equipement Réunion du 03 Février 2005


CHECOBAT TANGER 5,5 (3) ; 2,1 (5)
POLYDECO SAHARA LAAYOUNE 2,2 P (5) ; 3,2 (5); 5,5. 5,18 (4); 12,1; 13,1 (3) ; 14,1(2) ; 7,1.18,1.10,1 (4)
NOVASER TANGER 10,1. 10,6 P (4)
EMRA TANGER 10,1. 10,2.10,3 (1)
ANIBLEC OUED ZEM 9,8 P (4); 9,10(4) ; 10,4.10,7 P(4)

ENTREPRISE SABNI D'ELECTRONIQUE ET KHOURIBGA 3,1 P(5)


TRAVAUX DIVERS

COBATIP KENITRA 2,1(5) ; 5,5 (5)


BADR BETON FES 5,6 P (1) ; 5,5. 5,18 (1); 7,1. 7,4. 7,5 (1) ; 8,1 (3); 10,1. 13,1. 14,1(2) ; 22,6 (1); 12,1 (2); 13,1 (1) ; 14,1(1)
CLIMALUX CASABLACA 8,3 (3)
BENSMIL ET CIE MEKNES 5,5 P (5)
ATEMA RABAT 2,1. 2,2. 2,3.2,4. 2,12. 2,13. 2,14. 2,15 (2) ; 3,2 P (5) ; 5,5 (5)
SOBODAR RABAT 5,5 P (5); 13,1 P (3); 14,1 P (3)
ETACER KENITRA 3,1; 3,2 P(5)

>> Commission National de Qualification et Classification de L'Habitat Réunion du 08 Février 2005


ELECTRO-KOUTOUBIA CASABLACA 4,1. 4,2. 43 (6)
SIGMA CONSTRUCTION MOHAMMDIA 11,7 (4)
COTER-STE DE CONSTRUCTION TERHZAZ RABAT 9,1 (4) ; 10,1 P ( 4) ; 17,1 (6)
Ese ESSABBANE & KHORSSA RABAT 5,1 (3) ; 13,1.13,2.13,3. 13,4.13,5.13,6 (6)

>> Commission National de Qualification et Classification de L'Equipement Réunion du 09 Février 2005


BENTAHR ABDELHAMID LARACHE 5,5 (3); 13,1.14,1 (3) ; 22,1.10,1 (4)

ZITOUNI MOHAMED RABAT 12,2 P(2) ; 12,1.12,5 (2)


SERVASCON LAAYOUNE 3,1 P(5); 5,5 P (5)
ELECTRIMAR CASABLACA 10,1. 10,2. 10,4. 10,5.10,6 .10,7 (1)
OUDINAR TRAVAUX LAAYOUNE 2,12 P (5) ; 5,5 P (5)

CHAFIK ISSAM AZILAL 5,5 P (5)


FISOBAT SAFI 5,5 P (5)
Sté ATAAZIZ EL JADIDA 5,5 P (5)
ETABLISSEMENT OUADIA AZILAL 5,5 P (5) ; 12,1P (3) ; 14,1 (3)

EL FAKIR DE CONSTRUCTION ET DE TRA- MEKNES 2,13 (4); 3,2 (4) ; 5,5 (5)
VAUX DIVERS
MOUKAWALAT RABAT 5,5 P (5)

ENTREPRISE KHARMOUD LARBI BENI MELLAL 3,1 (5) ; 5,5 (5) ; 22,8 (4)

GEFUTCO FES 5,5 P (5)

BTP 23
I N F O S

Entreprise Ville Qualification (Classification)

SECOUSUD LAAYOUNE 2,12. 2,1 (4); 5,5 (3); 9,8 (4) ; 22,8 (4)

SEEG OUARZAZATE 2,12 P (5) ; 3,2 P (5); 22,1.22,8 (3)

ALIAT KENITRA 5,5 P (5) ; 10,1 P (4)

SO, CHAI,T,EL FES 9,8 (4) ; 10,1. 10,4. 10,7 (3)

AIT HRIZ OUARZAZATE 22,1 P (4); 22,8 ( 4)

OUMHIA ABDELAZIZ AZILAL 5,5 P (5)

>> Commission National de Qualification et Classification de L'Equipement Réunion du 17 Février 2005


AL MADMAD FARID OUJDA 2,1 .2,2 P (3); 2,12. 2,13. 2,14 (3); 3,2 (5) ; 5,5 (5)

MIF MAROC CASABLACA 8,1 .8,2. 8,3. 8,4.8,5 (1); 11,7 (3) ; 17,1 (3)

KETRA FES 2,1 P (5); 2,12 (5) ; 3,2 P (3); 3,1 (3); 4,16 (4); 5,5 (4) ; 9,8 (4); 22,8 P (4)

TELETCOM RABAT 11,1 .11,2. 11,6 (1)

MOA MOHAMED KHENIFRA 5,5 (5)

RITEL RABAT 10,1. 10,2. 10,3.(3) ; 11,1. 11,6 (3)

OSS MAROC CASABLACA 6,7; 6,9; 6,12; 6,13; 6,14 (3)

SACODROC FES 5,5 (5)

C.F.D.C.P CASABLACA 8,3 P (4)

BAT- EV TANGER 5,5 P (5)

CHEBROUNI CONSTRUCTION TANGER 5,5 P (5)

TAKHIDA TRAVAUX AZILAL 5,5 P (5)

MLY AHMED RADI RABAT 5,5 . 5,7 (4) ; 12,1 (3)

UNITRAL SAFI 2,1. 2,12 P (3) ; 5,5 (5)

EXPERT DES OUVRAGES TECHNIQUES RABAT 3,1 P (5) ; 5,5 P (5)

BYA DE TRAVAUX DIVERS ET EXPLOITATION KHOURIBGA 5,5 (5)


DE CARRIERRE
EL ADLI ABDELLATIF M'HAYA 3,1 (4) ; 5,5 P (5)

TAHARIF KENITRA 5,5 P (5)

>> Commission National de Qualification et Classification de L'Equipement Réunion du 17 Février 2005


PATRABL LTD CASABLACA 3,1 (5) ; 9,8 P (4)

JIBAL AL ALPI RABAT 4,1 P (4)

ECHAFI MEKNES 5,5 P (5) ; 14,1 P (3)

CHRIT ZOUHAIR KHENIFRA 5,5 P (5)

ZAID HASSAN KHENIFRA 5,5 P (5) ; 12,1 P (3); 2,12 P (5)

SEAGRIME RABAT 3,1 (5) ; 5,5 P (5) ; 22,8 (4)

MARMAR MEKNES 3,1 (5) ; 5,5 (5) ; 14,1 (3) ; 15,1 (3)

G.A CONSTRUCTION MEKNES 5,5 P (5) , 2,12 P (5) ; 14,1 P (3)

AJRINIJA MILOUD MARRAKECH 5,5 P (5) ; 3,1 (5)

KERAMI MOHAMED KHENIFRA 2,12 ( 5); 5,5 (5)

KLAOUA ET FILS MEKNES 8,1 . 8,3 (3) ; 10,1 (4)

SOCOTRE CASABLACA 8,1 (3)

ABATOUI AHMED TETOUN 2,12 (5) ; 5,5 (5)

LES GRANDS CHANTIERS EL GUARHI MEKNES 5,5 P (5)


"SOGRACHE "

24 BTP
I N F O S

Qualification et classification des entreprises


Entreprise Ville Qualification (Classification)

BENBACHIR DE TRAVAUX DIVERS FES 5,5 P (5)

EL MIMOUNI MUSTAPHA AZILAL 5,5 P (5)

COMAROSE FES 5,5 P (5)

SANOSTRAC FES 5,5 P (5)

ENTREPRISE BEN MAHJOUB CASABLACA 5,5 P (5)

ET- TYJANY MUSTAPHA FES 5,5 P (5) . 12,1 (3)

ELBAM CONSTRUCTION DE BATIMENT ET SETTAT 5,5 (4) ; 13,1 (2)


GENIE . CIVIL ASSINISSEMENT

ENTREPRISE CONSTRUCTION ELECTRO- FES 10,1 P (3) ; 10,7 (3) ; 11,1 ; 11,6 P (3)
NIQUE ET APPAREILLAGE DE COPTAGE
LAABIDI AHMED MEKNES 5,5 (5) , 13,1 (3) ; 12,1 (3)

TRANSPORT MIDAN NADOR 1,1 P(5) ; 2,1. 2,13 P (5)

HASSINI M'HAMED BENI MELLAL 5,5 P (5)

TGCC CASABLACA 5,5. 5,6 .5,7. 5,8. 5,15 (1) ; 22,1. 22,8. 22,9. 22,10 (1) ; 1,1(2) ; 2,1. 2,12. 3,2. 2,13 P (5)

ARCO TRAVAUX SPECIAUX CASABLACA 3,1. 3,2 (4) ; 4,3 (4) ; 9,7. 9,8. 9,9. 9,10 P (4)

EQUIPEMENT INDUSTRIES CASABLACA 9,7. 9,8. 9,9. 9,10 (3)

ENNACODE DHAKHLA 5,5 (3) ; 10,1. 12,1(3) ; 14,1 (3)

ARCOBETON CASABLACA 5,7. 5,8 (3) ; 22,8 P (3) ; 22,3 (3)

FLEXTOURS AGADIR 3,2 P (3) ; 3,1 (3); 9,8 (4) ; 22,8. 22,9. 22,11(4) ; 4,10 (4)

LAHNAOUI HAFID TAROUDANT 3,1 (5)

BOURHAL BACHIR MARRAKECH 8,1 (4) ; 3,1 (5)

Sté ATLAS ETUDES CONSEILS ET TRAVAUX MARRAKECH 3,1 P (5) ; 5,5 P (5) ; 14,1 P (3)
PUBLICS "AECTP "
KATRAVE SERVICE RABAT 8,1 P (4) ; 3,1 (5) ; 5,5 (5) ; 12,1 (3)

AZIZ FADLI KHENIFRA 5,5 P (5)

EL YOUSSOFI BEN CHAD KHENIFRA 2,12 (5) ; 5,5 (5)

ENTIB DE TRAVAUX RABAT 1,1 P(5)

SPROGEC CASABLACA 1,1 P (5) , 5,5 P (5) ; 14,1P (3)

PEDEGE RABAT 12,1 . 12,5 (2)

>> Commission Nationale de Qualification et Classification de la DAHA Réunion du 25 Février 2005


SALBI ERRACHIDIA 1,1 . 4,1. 5,1. 7,1

CONSTRUCTION BENZAH TANGER 4,7. 7,2. 1,1. 5,1. 7,1

SOBETC RABAT 1,1; 4,1; 2,1 P

LARACOBEN LARACHE 4,1 P

S.T.T KENITRA 7,1. 7,2

B.T.P OULINE CHTOUKA AIT 4,1


BAHA
HNION SUD D'AZLI MARRAKECH 7,1. 7,2 P; 4,1 P

BTP 25
I N F O S

Entreprise Ville Qualification (Classification)

>> Commission National de Qualification et Classification de L'Habitat Réunion du 01 Mars 2005


Sté TILMI OUARZAZATE 6,2 (4) ; 9,1 (2)

C.E.A.C FES 6,1. 6,2. (3)

EBER RABAT 1,1 (1) ;2,1. 2,3 (3) ; 3,1(2)

KATRAVA CASABLACA 2,1. 2,3. 2,4. 2,7 (3) ; 3,1 (2) ; 5,1 (2)

SOGECTA BENI MELLAL 2,7 (2) ; 3,1 (2) ; 5,1 (1) ; 6,2 (4) ; 9,1(2)

RAOUI CASABLACA 9,1 (4) ; 17,1 (4); 18,1 (5) ; 2,3 (1) ; 3,1 (1) ; 10,1 (3) ; 7,1 (4)

>> Commission National de Qualification et Classification de L'Equipement Réunion du 03 Mars2005


SOPIGE TETOUN 3,1 (4)

OULBAZ AGADIR 2,12 P(5) ; 3,1 P (5); 5,5 (5) ; 22,1 (4) reserve

BUILCO CASABLACA 5,5 (4); 13,1. 14,1 (3) ; 22,1 P (4)

OUARRACH HAMID SIDI KACEM 2,1 . 2,2. 2,12 (1) ; 2,13. 2,14 P (1) ; 5,5 (2) ; 22,1 .22,8 (2) ; 3,1. 3,2 (3)

ERE MAROC SALE 3,2 (5)

SOGEBAC RABAT 3,1 (3)

RITRAVA NODOR 5,5 (5)

IHABELEC CASABLACA 10,2 P (3) ; 10,1 (3) ; 11,5 . 11,7 (3)

SOCHTRAP EL HAJEB 3,2 P (3) ; 3,1 (3) ; 9,8 (4)

M.H.T BUILDING TANGER 1,1 P (5) ; 5,5 P (5)

Sté CHANTIERS UNIVERSELS MARRAKECH 2,12 P(5) ; 5,5 P (5) ; 4,8 P (4)

SOUIFELAC CASABLACA 5,5 (5) ; 12,1 (3)

ETABLISSEMENT ZEMMOURI TAHAR RABAT 10,1 P (4) ; 8,1. 8,3 (4)

MARJANE TRAVAUX TANGER 5,5 P (5); 12,1 P (3)

EL OUAFY SANAA AZILAL 5,5 P (5)

EL BOUHASSANI MUSTAPHA MEKNES 5,5 P (5) ; 12,1 P (3)

HASSINI MOHAMED BENI MELLAL 5,5 P (5)

AILOUL RABAT 5,5 P (5) ; 12,1 P (3)

ERRADY SAID BENI MELLAL 5,5 P (5)

GARTAG TRAVAUX CASABLACA 2,12 P (5) ; 5,5 P (5)

ENTREPRISE AMAHROUCH KHENIFRA 3,1. 3,2 P (5)

TRAMICO MEDELT 2,12 (5) ; 5,5 P (5); 1,1 (5)

SOCOFOR TAROUDANT 3,1 (5); 5,5 (4); 9,8 (4) ; 22,1 P (3); 22,8 (3); 4,10 (4)

EMCOQ RABAT 12,1 (3) ; 13,1 (3) ; 14,1 (3); 22,1 (4); 5,5 (4)

THERMO PLOMBORIE CASABLACA 8,1 (3)

ETABLISSEMENT MOKRINI DE CONSTRUC- MEKNES 5,5 (5) ; 12,1 P (3) ; 13,1 P(3)
TION ET DE FOURNITURE "ETMOCOF "
D.I.P.E.C SETTAT 5,5 P (5) ; 12,1 P (3)

AL ATMIOUI KAMAL M'DIQ 5,5 (5) ; 8,1 (4); 10,1 (4); 12,1. 13,1 (3); 14,1 (3) ; 2,12 P (5)

SADRAP CASABLACA 12,1 (3) ; 15,4 (2)

SOZMA TRAVAX KHEMISSET 14,1 P (3); 5,5 (5)

EAACT RABAT 5,5 P( 5); 14,1 P (3)

26 BTP
I N F O S

Entreprise Ville Qualification (Classification)

>> Commission National de Qualification et Classification de L'Equipement Réunion du 10 Mars 2005


RODAMCH AGADIR 5,5 (5); 22,8 (4) ; 12,1 P(3)

NAJI EL IDRISSI MOHAMED KOURIBGA 3,1P (5)

CHAHBOUN HICHAM TANGER 2,1 .2,12 (5) , 5,5 (5)

URBAGEC RABAT 1,1 P (5) ; 3,2 (5); 5,5 (3)

ECHAFAKI ABDESSDEK KENITRA 5,5 P (5)

SIGHTRAD OUARZAZATE 4,10 P (4); 5,5 (5) ; 12,1 P (3) ; 14,1 P (3)

3 SR CASABLACA 19,1P (2); 19,2 (2)

AZIZI ALAOUI MY RACHID ERRACHIDIA 5,5 (5); 14,1 P (3)

CHAREF ABDERRAHIM ET CHAREF YOUSSEF TAOUNATE 5,5 P (5)

AFOURNOU HASSAN OUARZAZATE 5,5 (5)

AMGHRASS TRAVAUX AL HAOUZ 5,5 P (5)

ANDEL SAID OUARZAZATE 2,12 (5); 3,2 P (4); 3,1 (4), 5,5 (5); 22,8 (4)

SOBENCO LAAYOUNE 5,5 P (5)

SOVETRAC CASABLACA 5,5 (5)

ENTREPRISE BATIMENT EXTRA AGADIR 5,5 (5); 12,1.14,1 P (3)

CBR CASABLACA 5,5 (5)

OUHIDA KHALAFA TRAVAUX DIVERS ET AZROU 5,5 (5)


NEGOCIANT

Sté GROS ŒUVRE,VOIRIE, MEKNES 5,5 P(5)


ASSAINISSEMENT ,TERASSEMENT
MAKKOUDI AUTOMATION CASABLACA 10,5. 10,6 (3)

SALTRACOM KHENIFRA 5,5 P(5)

MOUJAHID M'BAREK ASSAOUIRA 5,5.7,1 (3); 8,1. 10,1(4); 12,1 . 13,1. 13,3. 14,1 (3)

FOTRAK TAZA 4,10 (4); 5,5 (5); 2,8 (4)

>> Commission National de Qualification et Classification de L'Habitat Réunion du 15 Mars 2005


HYDRO CHALLENGE RABAT 3,1 . 3,2 (5) ; 5,1 (1)

Sté de REVETEMENT AMLIL "SOREVEMLIL " SALE 11,1. 11,7 (4); 18,1 (6)

ENTREPRISE TOUMA D'ELECTRICITE KHOURIBGA 4,1. 4,2. 4,3 (6)


GENERALE "ENTEG "
LES ENTREPRISES SBAYOU LAAYOUNE 2,7 P(5); 1,1 (2); 2,1. 2,2. 2,3. 2,4. 2,5 (5)

COMPAGNIE DE BATIMENT ET T.R "LBM- BTR" RABAT 6,1.6,2 P (3) ; 1,1. 1,2. 1,4 (3) ; 2,1. 2,3. 2,4. 2,6. 2,7 (3); 3,1 (1) ; 8,1. 8,2. 8,4. 8,5. 8,6. 8,9 (4); 9,1.
9,2. 9,4 . 9,11 (3)

FLEXTOURS DU SUD AGADIR 2,3 P (1), 3,1 P (1) ; 5,2. 5,3 (2)

Sté LAGLITA MARRAKECH 9,1 (2)

LARAKI KACEM "E.L.T.G " CASABLACA 18,1 (6)

Sté IMANE DE CANALISATIONS DIVERSES AGADIR 3,1P (1) ; 5,1 P (1)


"SIMCAW "
Sté GROS ŒUVRES, VOIRIE, ASSAINI, TER " MEKNES 9,1 P(1)
GOVAT "
SEMEMA MARRAKECH 10,2 P (5) ; 11,7 (4) ; 10,1 (5);11,3 (4)

ENTREPRISE ESALAM OUBARKA " E.S.O" TAN TAN 2,7 (7) ; 9,1 (2); 7,1 (4) ; 7,2 (4)

RIFFI JILALI FES 1,1 (2); 2,1.2,3 (2) ; 3,1 (2)

BTP 27
I N F O S

Entreprise Ville Qualification (Classification)

LA COMPAGNIE DES TRAVAUX HYDRAU-


TANGER 2,3 (1) ; 3,1 (2); 5,1 (3)
LIQUES DU MAGHREB "CTHM "

>> Commission National de Qualification et Classification de L'Equipement Réunion du 17 Mars2005


C.T.R TANGER 2,1. 2,12 (4) ; 3,2. 5,5 (3) ; 22,1 (4)

SIMCAN AGADIR 3,1 P (5) ; 5,5 P(5)

NEURONES TECHNOLOGIES CASABLACA 11,1 P (1); 11,6 (1)

ALAZHAR AGADIR 1,1 (3) ; 2,1. 2,2. 2,3. 2,14 (2); 3,2 (3); 5,5. 5,7. 5,20 (2); 7,1. 10,1 (4) ; 12,1. 14,1(3); 22,1 (3)

TAHASSOUNE MEKNES 2,12 P (5) ; 5,5 (5)

BO.CO.STAR RABAT 5,5 P (5); 12,1 P (3)

BENAAMMOUCH OMAR RABAT 5,5 (5); 12,1 (3)

AZAMOUZ MOHAMED RABAT 5,5 P(5)

ENTREPRISE BEL HASSANE OMAR ERRACHIDIA 2,1. 2,12. 2,13. 2,14 (4); 3,1.3,2 (4); 5,5 (5)

SUDALEC RABAT 10,1 (3); 10,4 (3); 10,5 (3)

AISSAOUI PERE ET FILS FES 2,1 P (5)

ENTREPRISE EL OUFIR RABAT 5,5 (5); 12,1 (3) ; 14,1 (3)

SEAMARI MOHAMED AL HOCEIMA 2,2 P(4); 2,1.2,12. 2,13. 2,14 (4); 5,5 (5)

ENTREPRISE TABRIKT MARRAKECH 13,1. 14,1. 12,1 (3)

BAKADDOURI MEKNES 5,5 (5)

E.T.C OUJDA 2,12 (5); 5,5 (5)

MLY AHMED RADI RABAT 5,5 P(5)

MATJER MNISSIR SMARA 5,5 P(5)

Sté DE CONSTRUCTION D'EQUIPEMENT ET RABAT 5,5 P(5)


DE PRODUCTION DE SABLE INDUSTRIEL
EDRAK RABAT 5,5 P(5); 12,1 P (5)

>> DAHA Réunion du 18 Mars 2005


ENTREPISE DE TRAVAUX DE BATIMENTS ESSAOUIRA 4,1; 2,1 P ; 7,1. 7,2 P
"BADRA TAHAR "

OMINIUM MAGHREBIN DES CONDUITS D'EAU RABAT 1,1. 3,1. 4,1. 4,2. 4,3 .4,4. 5,1. 7,1. 7,2 . 8,2. 1,2; 5,3. 6,2 P
"ONCE"
Sté MAGHREBINE DE TRAVAUX "SOMT" RABAT 1,1 . 4,1; 5,1. 7,1. 7,2 P

CHARIKAT AL WIDAD TATA 4,1; 2,1P

>> Commission National de Qualification et Classification de L'Habitat Réunion du 22 Mars 2005


KHAMOU SAID MARRAKECH 9,1 P(1)

CHAFI DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS MEKNES 9,1 (1); 2,7 (1); 18,1 (4); 17,1 (4)

ENTREPRISE DE CONSTRUCTION "EL OILLAF AGADIR 9,1 (5); 10,1 (4); 16,1. 16,4 (4);17,1 (5); 11,7.11,3 (3)
" "E.C.E "
Sté SABG BOUARFA 2,1.2,7 (1); 3,1. 3,4 (2); 5,1(1); 9,1 (2)

NAAMAOUI FRERES ERRACHIDIA 4,1. 4,2. 4,3 (5)

CONEL CASABLACA 4,1. 4,2. 4,3 (5) ; 14,1.14,2. 14,3 (3)

Sté PLOMBERIE GUELIZ MARRAKECH 13,3. 13,5 P (4); 5,1 (1); 13,1. 13,2 (4)

28 BTP
VOUS ÊTES UN OPÉRATEUR DU BTP ?
Vous souhaitez mieux faire connaître votre entreprise, ses réalisations et ses capacités à tous les
Professionnels du BTP à travers «BTP Magazine» ?
Insertion Publicitaire :
2ème, 3ème et 4ème de Couverture 15,000 DH
Page Interne 10,000 DH
Page de Couverture 24,000 DH
1/2 page 5,000 DH
Conception :
Une page 3,000 DH
1/2 page 2,000 DH
Prix promotionnel pendant une période de six mois de -35%

Bon de Commande
Entreprise : ________________________________________
Tél : ________________________________________
Fax : ________________________________________
Adresse : ________________________________________________________________________________

Pour de plus amples informations,


veuillez contacter notre Département Communication.
Adressez votre bon de commande à la FNBTP

432 rue Mustapha Maâni, Casablanca


Tél. : 022 20 02 69 – 27 96 56 • Télécopie : 022 48 32 74 • Email : fnbtp@iam.net.ma