Vous êtes sur la page 1sur 2

Citoyenneté, lois et règles

· Objectifs
Réfléchir sur les concepts de loi, de règle, sur leur utilité et, pour les élèves comme pour les
enseignants, se situer par rapport à la manière dont on les respecte et on les fait respecter dans un
établissement scolaire.

· Niveaux : tous niveaux (adultes compris, en adaptant la situation à chaque public).

· Situation-problème

Choisir un règlement (règlement intérieur d’école, de collège ou de lycée, règles de


vie de classe, règlement de jardin public…) qui concerne les élèves (ou les
enseignants).
Et si on relevait tout ce qui est interdit et tout ce qui est autorisé ?

· Rupture
La plupart des règlements mettent beaucoup plus en évidence les interdits que les possibilités
offertes ! Choisir en priorité l’un de ceux-là.

- Discussion.
On n’aborde que ce qui est interdit et pas ce qui est autorisé ! Cela est-il pertinent ou même
acceptable ?
Et si les interdits n’avaient de valeur que par ce qu’ils autorisent ?

· Autre situation-problème
- « Mais, au fond, si on ne les respectait plus, ces lois ? Et si, tout simplement, il n’y avait
plus de lois ? »
ou
L’enseignant prive brutalement et autoritairement certains élèves de leurs droits et
accorde des passe-droits à d’autres… puis on en discute !

· Nouvelle rupture

Aucune civilisation, aucun pays, aucune ville, aucun groupe d’individus vivant ensemble peut se
passer de lois ! Nul ne peut vivre sans lois.

Et si c’était les lois qui étaient le meilleur garant de notre liberté ?

· Autre situation-problème

· Objectif

Se situer par rapport à un débat actuel qui divise les enseignants et les éducateurs :
· Niveau : adultes.

· Situation-problème
Faut-il imposer les lois, les règles ou faut-il les négocier, les élaborer avec les élèves,
les jeunes ?

· Rupture
Et si cela constituait un "faux problème" ? (Un vrai-faux problème ! Vrai puisque les adultes se le
posent, faux parce qu’il est peut-être mal posé !).
Certaines lois ne sont pas négociables. On doit les imposer. Mais, partant de ce fait indéniable, on
n’aidera pas les jeunes à les accepter… puisque ce sont les adultes qui les leur imposent !
Une éducation à la citoyenneté ne doit pas seulement "apprendre à respecter les règles et les lois"
mais aussi à les produire et à les faire évoluer.
Elle ne doit pas faire entrer les élèves dans une démarche de docilité et d’obéissance ; elle doit
apprendre à chacun à devenir non pas passif mais actif et même acteur, pour qu’il prenne
conscience qu’il a des devoirs mais aussi des droits, pour qu’il apprenne à être responsable de ses
actes.

Et si c’était en élaborant ensemble certaines règles de vie moins importantes qu’on aidait le mieux
les enfants et les jeunes à accepter celles qui ne sont pas négociables ?

D’après : Gérard De Vecchi, Nicole Carmona-Magnaldi, Faire vivre de véritables situations-


problèmes, Hachette Education, 2002.