n° 1 43 - décembre 201 5

www.fo38.fr

Bulletin d'information de l'Union départementale des syndicats Force Ouvrière de l'Isère

n ou vel l e
d yn am i q u e
Sommaire

Retraites : qui va payer
la réforme ?
p. 4

Véronique Clerc :
un métier passionnant
p. 1 2

Régie de quartier :
d'abord les bas salaires
p. 1 0

Directeur de publication : Jean-Pierre Gilquin - commission paritaire : 071 6 S 05801 ISSN 0338-5701 - Impression : Imprimerie Notre Dame - Montbonnot
UD FO Isère - bourse du travail - 32 avenue de l'Europe - 38030 Grenoble cedex 02 - tél. 04 76 09 76 36 - fax 04 76 22 42 55 - courriel : udfo38@fo38.fr
Prix le numéro : 0.80 € - Abonnement 1 an : 3,20 €

E d it o ri a l
Vive
les services publics

Les événements du 13 novembre
ont marqué à jamais notre pays.
Comme l’a souligné notre organisation, les services publics ont
démontré leur utilité. La population dans sa très grande majorité
les plébiscite, c’est un cinglant
désaveu à ceux qui les critiquent
sans cesse.
Les pouvoirs publics ont remis en
avant les valeurs républicaines.
Quand FO en parlait, certains
nous trouvaient "ringards". Si le
pacte sécuritaire doit l’emporter
sur le pacte budgétaire, alors les
annonces d’un renforcement rapide des forces de l’ordre et des
services de contrôles aux frontières deviendront vite une réalité.
Mais l’étau de la rigueur doit se
desserrer sur l’ensemble des services publics. Les collectivités locales n’en peuvent plus de ces
restrictions. Depuis la manifestation lancée par l’AMF (association
des Maires de France) en septembre, qui rassemblait des élus
de tous bords, les initiatives fleurissent.
À Grenoble, le maire a décidé le
25 novembre d’une journée "ville
sans services publics locaux".
Sans prendre part au débat politicien, nos camarades du syndicat des communaux de Grenoble
ont rappelé au maire qu’il ne faut
pas "affoler" les agents. Les rumeurs de faillite et de mise sous
tutelle circulent sans véritable démenti. À la veille de la discussion
sur le budget consacré au personnel, il ne faudrait pas que cela
devienne un moyen de pression.
Dans le privé, les négociations
salariales débutent. Là aussi
l’étau de l’austérité doit-être desserré.
Continuons le combat : l’indépendance d’abord, les revendications
maintenant, la république toujours.
Jean-Pierre Gilquin,
Secrétaire général.

Alpes FO - décembre 201 5 - n° 1 43

Isère

Priorité au développement
Depuis de nombreuses années notre Union
départementale souhaitait s’implanter chez
ST Microelectronics. Grâce à la ténacité des
camarades Pierre Pernot et Robert Gamez,
des listes FO ont pu être présentées au premier tour des élections qui ont eu lieu du 29
novembre au 2 décembre. Avec 7,6 % des
voix FO a obtenu un élu au comité d’entreprise et un élu délégué du personnel dans le
premier collège. Nous avons été handicapés
pour atteindre la barre des 10 %, car nous
n’avions aucun candidat dans le collègecadre qui, dans ce type d’entreprise, représente une part importante du personnel.
Le 4 décembre la fédération FGTA (alimentation, agriculture...) représentée par Patricia
Drevon et Richard Roze, avec les Unions
départementales 38 et 73, distribuaient des
tracts(*) pour rechercher des candidats aux
prochaines élections dans l’entreprise Jambon Aoste (plus de 800 salariés). Cette entreprise est détenue par Campofrio Food Group
(espagnol) qui possède aussi les marques
Cochonou, Jean Caby, Justin Bridou. À Pontde-Beauvoisin nous avons une Union locale à
seulement quelques kilomètres de l’entreprise basée en Isère. Elle servira de base pour
une rencontre avec le per-sonnel.
En 2016 il y aura des élections dans d’autres

Patricia Drevon et son équipe le 29 novembre.

entreprises. Dans certaines, nous sommes
implantés comme EDF. Dans d’autres, nous
ne sommes pas présents par exemple au
CEA. À la fin de l’année, il y aura l’élection
TPE. L’effort pour la réussite afin d’obtenir de
meilleurs résultats doit être supporté par tous
les adhérents. Nous sommes tous concernés.
Vous connaissez certainement des salariés
qui travaillent dans des entreprises où FO
n’est pas présent. Essayez de les convaincre
de s’engager. Avec leur accord donnez leurs
coordonnées à l’Union départementale. Une
simple information peut parfois tout changer,
comme la simple connaissance de la date des
prochaines élections professionnelles.

(*) voir la vidéo sur le site www.fo38.fr

Grenoble

ESRF Synchrotron : FO,
le syndicat qu’il leur faut

divisions de l’entreprise étaient représentées
ainsi que trois générations de militants
assurant la relève. Les femmes et les jeunes
étaient mis en avant.
FO a l’image d’un syndicat qui s’intéresse à ce
qui se passe. La communication est un axe de
développement important. Il y a la communication formelle, mais aussi plus informelle, la
discussion autour d’un café ou à table avec
les salariés.

"FO a progressé de 3,63 % entre 2013 et
2015 aux élections professionnelles chez
ERSF. Elle passe de 37,47% à 41,1%, avec
une hausse significative des cadres votant
pour FO-ESRF, 14,89% de plus. La CFDT
descend de 31,27 à 27,5%. Le syndicat maison, SAE (Syndicat autonome ESRF) passe de
30,94 % à 31,4%".
La recette d’un tel succès est simple, l’équipe
a travaillé tout au long du mandat. Toutes les

2

Les prochains sujets : la politique d’élitisme
de l’entreprise qui attire des cadres de très
haut niveau pèse sur l’enveloppe des augmentations. Les cadres représentent 55 %
des salariés et bénéficient des deux tiers du
total des augmentations. Un autre point d’inquiétude, les entretiens annuels d’évaluation.
Les critères utilisés ne sont pas assez
factuels et laissent trop de place à l’arbitraire.
Le slogan de l’équipe pour les élections est
emprunté à Coluche : "FO, le syndicat qu’il
vous faut !" Pour sûr cela leur a porté chance.
L’humoriste rajoutait : "FO, voilà un syndicat
qu'il est beau !"

La question

Temps de trajet : qui paye ?
Soudain, ces salariés silencieux et rarement
au fait de leurs droits nous interpellent. Alors,
le trajet, on va tout se faire payer  ? Ils l'ont lu
dans les journaux, sur Internet, entendu à la
radio, vu à la télé.
On va être payés in-té-gra-le-ment  ! Pour une
fois l'Europe serait associée à autre chose que
Bolkestein et au dumping social...

Mais que s'est-il passé  ?
La CJUE (Cours de justice de l'Union européenne) a rendu un arrêt le 10 septembre
2015.
La CJUE est une institution qui clarifie l ' interprétation du droit européen au niveau des
états de l'Union européenne. En l’occurrence,
elle était saisie par la Cour espagnole pour
savoir si les déplacements du domicile du
salarié à un client différent chaque jour, ainsi
que le retour d'un client différent au domicile,
constituait un temps de travail.
La réponse est qu'il s'agit de temps de travail
effectif.

Plus de détails

Quelles sont les conséquences  ?

A l'heure actuelle, le code du travail (article
L3121-4) précise que le temps de trajet
domicile-travail n'est pas du temps de travail
effectif mais doit faire, dans le cas présent,
l'objet d'une contrepartie financière ou d'un
repos. Concrètement, la législation française
ne colle pas à l'interprétation de la Cour de
justice européenne, pas plus que la jurisprudence française.
Comme la loi européenne est supérieure à la
loi française, la justice française devra appliquer l'interprétation de la CJUE.
Conséquence, les patrons sont inquiets,
comme d'habitude… Cependant, ceux qui gagnent de l'argent parce que leurs salariés ne
sont pas payés correctement sur leurs trajets
matin et soir ont légitimement des raisons
d'être préoccupés.
Concrètement, le temps de trajet concerné
devient du temps de travail effectif. En
conséquence, les seuils légaux en terme de
durée de travail et de temps de repos sont
modifiés. Ceci peut remettre en cause des
pratiques, voire l'organisation d'entreprises.

3

http://europa.eu/abouteu/institutions-bodies/courtjustice/index_fr.htm

http://curia.europa.eu/jcms/up
load/docs/application/pdf/201
5-09/cp150099fr.pdf

http://curia.europa.eu/juris/do
cument/document.jsf?text=&do
cid=167291&pageIndex=0&do
clang=fr&mode=req&dir=&occ
=first&part=1&cid=584019

Alpes FO - décembre 201 5 - n° 1 43

L’Afoc, pour qui, pour quoi ?
L’Afoc (Association FO consommateurs), association agréée de
défense de consommateurs et
des locataires est représentative au plan national.
A ce titre elle œuvre dans un
cadre bien défini :
- pour ses adhérents,
- pour les personnes physiques
dans le cas de litiges non professionnels,
- en matière de consommation
et logement,
- dans le but de trouver une
issue amiable et transactionnelle au conflit dont elle est
saisie.
L’Afoc a tenu son assemblée
générale le 6 novembre et a vu
l’élection d’un nouveau bureau
composé de :
Président : Yves Zarb
Secrétaire général: Serge Crosio
Trésorière : Renée Pinel
Trésorier-adjoint: François Corre
Administrateurs : Karine Gobale
et Bernard Gerhing .

Voir coordonnées Afoc en
page 5.

En savoir un peu plus

Retraites complémentaires

Vers une retraite à 63 ans

Le 30 octobre a eu lieu l’ultime réunion
de la négociation sur l’avenir des retraites
complémentaires.
Ce rendez-vous était consacré aux derniers détails d’un accord de principe
conclu le 16 octobre entre le patronat et
trois syndicats : CFDT, CFTC et CGC.

Qui va payer cette réforme ?

Jean Pierre Gilquin vous avez participé, dans
la délégation FO, aux négociations sur les
retraites. Comment se sont-elles déroulées?

La précédente négociation avait posé les
jalons d’un rééquilibrage pour 2030. Mais la
crise est arrivée et le chômage augmente.
Alors structurellement les régimes sont en
déséquilibre. Ce gouvernement qui fait tout ce
que lui demande le patronat, a fait pression
sur certains partenaires sociaux, plus ou
moins libres, et a obtenu que l’on aille vers
plus de concessions…

Le gouvernement s’y est invité et a rappelé
aux partenaires sociaux que les engagements
pris auprès de Bruxelles interdisaient toute
hausse des cotisations afin de ne pas
dépasser un certain seuil de
dépenses sociales.
En provisionnant
2 milliards d’économies, le gouvernement met à
mal le paritarisme,
puisque c’est aux
partenaires qu’il
incombe d’équilibrer les régimes.

L’accord est déséquilibré car les salariés vont
en payer 90 %, et le patronat 10 %. La part du
patronat sera intégralement compensée par
le gouvernement.

Pourquoi cette réforme a-t-elle été
nécessaire ?

Quel est l’esprit de cette réforme ?
On reste sur l’idée erronée que l’espérance de
vie augmentant on devrait travailler plus longtemps. C’est pour cela que la part complémentaire de la retraite sera renvoyée à 63
ans avec bonus, sinon un malus s’appliquera
pendant trois ans si on part à 62. A noter que
ce sont les plus "usés" par le travail qui ne
pourront pas différer leur départ, qui vont payer pour les autres catégories ou l’usure professionnelle est moins forte.

Isère

Calendrier des formations
2016

Le code du travail change profondément. Rester dans l'actualité, transmettre l'information
pertinente, défendre les sala- * Action en justice, montage de dossiers, lieu Grenoble avec l’IES, les 8 et 9 février
riés, sont des points essentiels
pour progresser, délivrer le bon * Découverte de FO et moyens d’action du syndicat, lieu Grenoble avec le CFMS FO
du 29 février au 4 mars
message, négocier avec l'emLegrand
ployeur... L'Union Pub
départementale (UD) organise des for- * Développement syndical, négocier les protocoles préélectoraux, lieu Grenoble avec l’IES
du 21 et 22 mars
mations à destination des adhérents et militants. Vous trou- * Connaitre ses droits, lieu Grenoble avec le CFMS FO les 11 au 15 avril
verez ci-contre les dates et
thèmes.
* Négocier, lieu Grenoble avec le CFMS FO du 17 au 19 mai
Contactez l'UD pour les conditions d'inscription, consultez le
site FO Isère.
Inscrivez-vous rapidement à
ces formations.
Les candidatures sont acceptées dans la limite des places
disponibles et conformément
aux conditions d'accès.

Pour plus d'informations : tél. 04
76 09 76 36
http://www.fo38.fr/?q=node/3
44
Alpes FO - décembre 201 5 - n° 1 43

* Découverte de FO et moyens d’action du syndicat, lieu Bourgoin avec le CFMS FO
du 30 mai au 3 juin
* Prud’hommes, lieu Voiron avec l’Afip du 6 au 10 juin (à confirmer)
* Les substances psychoactives au travail, lieu Grenoble avec la Carsat
du 20 au 21 juin (à confirmer)

* Communication écrite, lieu Grenoble avec l’IES les 26 et 27 septembre
* Connaitre ses droits, lieu Bourgoin avec l’IES les 10 et 11 octobre
* Journée d’échange Prud’hommes, lieu Voiron avec l’AFIP le 3 novembre (à confirmer)
* Découverte de FO et moyens d’action du syndicat, lieu Grenoble avec le CFMS FO
du 21 au 25 novembre

4

Isère

L'Union départementale pratique

L'union départementale (UD) est un regroupement de tous les syndicats et syndiqués d’un même département membres de la
confédération FO, indépendamment de leurs professions. Elles constituent les relais locaux de l’organisation nationale, appliquent
la politique confédérale et initient les politiques locales.
Elles sont relayées par les unions locales (UL), au plus près du terrain et par les syndicats dans les entreprises, administrations...
L'UD de l'Isère héberge dans ses bâtiments des syndicats qui assurent des permanences et renseignent leurs adhérents.

L'union départementale
• Permanences du lundi au jeudi
8h30/12h30 et 13h30/17h30 - Vendredi 9h/12h30 - 13h30/17h
tél. 04 76 09 76 36 - fax 04 76 22 42 55 - mel udfo38@fo38.fr
adresse
FO - bourse du travail - 32 avenue de l'Europe - 38030 Grenoble cedex 02
• juridique

sur rendez-vous

tél. 04 76 09 76 36

Les unions locales





Grenoble
Bourgoin
Tour-du-Pin
Tullins
Vienne
Voiron

tél. 04 76 09 76 36 mel udfo38@fo38.fr
tél. 04 27 54 17 09 mel : ulfobj@laposte.net
tél. 04 27 54 17 09
tél. 0970 468 469 ou 06 79 79 10 39 - mel : pl.ferretti@free.fr
tél.04 74 85 05 30 mel : fo.ulvienne@laposte.net
tél. 04 76 05 52 04

ouvert tous les jours
permanence mardi de 18h à 19h30
sur rendez-vous
sur rendez-vous
sur rendez-vous
permanence jeudi de 13h30 à 16h30

Les autres services
• Afoc (consommateurs)
• Atief (retraites italiennes)
• retraités

tél. 04 76 09 97 76 mel afoc38gre@laposte.net
lundi et vendredi de 9h à 11h30
tél.04 76 33 81 40 ou 09 63 04 06 12 mel grenoble@inas-atief.com
ouvert tous les jours de 9h/12h et 13h30/17h30
Gladys Blache tél. 06 21 51 25 30 mel blachegladys@free.fr
Bernard Gehring tél. 06 76 75 35 26 - mel b.gehring@bbox.fr

Les syndicats à la bourse du travail



tél. 04 76 09 75 01
mel : foptt.38@wanadoo.fr ouvert tous les jours
JM Bidaux
tél. 06 70 93 49 46 foalpes.jmb@orange.fr
R Salvatore
tél. 06 81 72 19 60
usm.fo38@gmail.com
tél. 04 76 09 75 01
mel :
gdfoisere@laposte.net
Chérif Boutafa - tél. 06 17 59 31 33
tél.04 76 40 69 29 ou 07 82 37 00 01 - mel : snudifo38@free.fr
permanences : lundi 14/17h - mardi, jeudi, vendredi 9h/17h, mercredi 9h/12h
• SN FO LC (enseignants second degré) tél. 04 76 40 69 30 - mel snfolc38@free.fr
permanences mardi, vendredi 14/17h - par tél. mercredi et jeudi après-midi
FS FO Com Isère/Poste
FS FO Com Alpes/Télécom
Métaux
Services publics et santé
Services publics
• Snudi (enseignants 1er degré)

5

Alpes FO - décembre 201 5 - n° 1 43

Alpes FO - décembre 201 5 - n° 1 43

6

7

Alpes FO - décembre 201 5 - n° 1 43

Alpes FO - décembre 201 5 - n° 1 43

8

Echirolles

Carrefour : pourquoi
le travail du dimanche  ?
Françoise Bavuso et Frédéric Massicard, délégués du personnel (DP) FO à Carrefour
Echirolles, sont confrontés à la mise en place
du travail du dimanche. Ils s'interrogent sur
les réelles motivations du patron. Car ça coûte
cher, très cher. Les salariés sont payés 300  %,
et dans une entreprise où les étudiants et
parents isolés (très généralement des
femmes) sont nombreux, les candidats se
trouvent. Même si tout le monde a bien
conscience qu'à moyen terme, les conditions
risquent de ne pas être aussi avantageuses.
Le CHSCT (Comité d'hygiène, de sécurité et
conditions de travail) a repoussé la consultation faute d'autorisation d'ouverture de la
mairie. Pour des raisons de coûts, le personnel est réduit le dimanche. Les autres salariés
vont devoir préparer le samedi ce qu'il faut
pour le dimanche, et le lundi remettre tout en
ordre. Au tarif normal.

Ouvrir le dimanche n'est profitable
à personne
"Hors offres exceptionnelles il n'y pas de gain
à ouvrir le dimanche" reprend Frédéric.
Françoise ne comprend pas que les clients
viennent le dimanche : "on est ouvert de 8h30
à 21h30, on a le drive, ce n'est pas un pro-

Françoise Bavuso et Frédéric Massicard, DP à Carrefour Echirolle.

blème d'arriver à faire ses courses la semaine  !".
Ikéa a arrêté ses nocturnes car non rentables.
Pour être conforme au credo le décrétant rentable, l'employeur aura comme solution simple de proposer des réductions à ceux qui viennent le dimanche. Ceux qui en sont le plus demandeurs, les plus précaires, viendront participer à la destruction de la vie sociale d'autres
précaires, permettant aux patrons et aux actionnaires de sabler le champagne lors de leur
BBQ dominical… En attendant de constater
que les clients ne peuvent dépenser plus
d'argent qu'ils n'en ont.

UMG GHM et code du travail
Des élections pour désigner les
membres du CHSCT (comité
d'hygiène, sécurité et conditions
de travail) se sont déroulées au
Groupe hospitalier mutualiste
de Grenoble en juin.
Membre élue FO du comité
d’entreprise (CE) et déléguée du
personnel (DP), Patricia figurait
à ce double titre dans le collège
désignatif pour élire le CHS.
Elle a choisi de voter en qualité
d’élue au CE et devait être remplacée en DP.
Or sa suppléante, Laure, était
absente lors de cette élection.
Elisabeth, déléguée du personnel suppléante, également élue
dans le même collège sous l’étiquette FO s’est présentée pour
voter en remplacement de Patricia. L’employeur a refusé ce vote
au mépris de l’article L. 231430 du code du travail.
FO a perdu la majorité au CHS à
une voix près.
La section FO a donc saisi le
tribunal d’instance pour faire appliquer ce point de droit en demandant l’annulation des élections. La section a été déboutée
en instance mais porte le dossier en cassation.

Le SAMETH (Service d’appui au Maintien dans l’emploi des travailleurs
Handicapés) intervient pour aider à trouver une solution sur mesure
pour permettre le maintien dans l’emploi, à l’occasion de l’apparition
ou de l’aggravation d’un handicap.
Pour le département de l’Isère, vous pouvez prendre contact :
- par téléphone : 04.76.23.40.68 ou 04.76.23.40.65
- par mail : info@sameth38.com
Ces coordonnées sont à disposition du personnel et des employeurs.

9

Alpes FO - décembre 201 5 - n° 1 43

Timbre UD 2016
La commission exécutive de
l’Union départementale (UD) FO
Isère réunie le 30 novembre a
voté : le prix du timbre mensuel
UD pour l’année 2016 est porté
à : 3,20 €.
Ce prix tient compte de la part
confédérale.

JC Decaux : La publicité
n’a pas bonne presse
à Grenoble
L’activité JC Decaux se déploie
sur l’affichage publicitaire. A
Grenoble l’agence emploie une
trentaine de personnes.
En avril la mairie de Grenoble a
demandé à JC Decaux de démonter tous ses panneaux sur
le domaine public, soit une perte de redevance pour la mairie
de 650 000 €. JC Degaux a dû
démonter ses vitrines, panneaux et colonnes.
François Gonzalez, délégué syndical FO, précise qu’il n’y a pas
eu de conséquence directe sur
l’emploi suite à deux départs en
retraite, et l’activité ayant été redéployée sur les autres localités environnantes.

Alpes FO - décembre 201 5 - n° 1 43

Grenoble

Malaise dans les écoles
de la ville de Grenoble
La rentrée scolaire 2015 a été marquée par
une grève de trois jours des agents municipaux travaillant dans les écoles de la Ville
de Grenoble. Les Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) et les
agents d’entretien, entendaient protester
contre un protocole de remplacement moins
favorable. Les agents malades étaient moins
bien remplacés que par le passé. Auparavant,
après 48h d’absence une atsem était remplacée sur la base d’un mi-temps et au bout de
15 jours d’absence sur la base d’un temps
complet. Aujourd’hui les remplacements se
font de façon aléatoire.
C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le
vase dans le contexte d’une réforme des
rythmes scolaires qui a contraint, depuis trois
ans, les personnels à accepter un recul sans
précédent de leurs conditions de travail.
Quand on sait que la ville de Grenoble doit
accueillir 200 à 300 nouveaux écoliers par an
et prévoir l’ouverture d’une dizaine de classes
supplémentaires à chaque rentrée scolaire, il
est impératif que les élus prennent en

10

considération ce personnel déjà malmené. A
l’époque, FO s’était mobilisée contre cette réforme absurde.
Le syndicat FO des territoriaux de Grenoble a
été partie prenante lors de ce mouvement de
grève intersyndicale.
La municipalité est restée sourde aux revendications du personnel qui a malgré tout obtenu le paiement d’un jour et demi de grève.

Isère

TPE : coiffure, esthétisme,
la campagne est lancée

Stéphanie Eymeric : "la majorité des salariés ne connaissent pas leur
convention collective".

Le 27 novembre, l’Union départementale de
l’Isère lançait la campagne TPE (très petites
entreprises) 2016, à l’occasion de la réunion
sur les lois Macron et Rebsamen.
Le 3 novembre Stéphanie Eymeric, chargée
de mission sur les secteurs coiffure et esthétique auprès de la fédération alimentation,
agriculture (FGTA) venait à la rencontre des
salariés de l’Isère. Depuis 3 ans elle tourne
dans les salons de l’exagone pour développer
FO, expliquer leurs droits aux employés.
La région Rhône-Alpes occupait en 2013,

9153 salariés, avec une moyenne d’emploi de
2,2 employés par établissement. Difficile
dans ces conditions de s’organiser quand on
est en relation directe avec le patron, on ne
veut pas adhérer. Mais les problèmes existent et Stéphanie est très sollicitée. Elle voudrait que les salariés arrivent à faire confiance
à FO, à comprendre le bien-fondé d’une adhésion : "la confiance doit s’instaurer entre eux
et nous".
Elle aide les départements à développer ces
domaines. Pour cela, la FGTA assure des
permanences, a édité un guide du droit des
salariés dans la coiffure et esthétique, edite
tous les semestres des informations sur les
congés, le contrat de travail…
Elle voudrait que chaque adhérent(e) FO
intervienne auprès de son coiffeur et son
esthéticienne, leur parle de FO, leur donne un
tract pour qu’au moment des élections ils
sachent pour qui voter.
Aux dernières élection FO a fait 8 % sur le
secteur de l’esthétisme et 27 % en coiffure au
niveau national. Pour 2016 Stéphanie vise la
représentativité dans l'esthétisme et 30 %
dans la coiffure.

Voir la video : http://goo.gl/uDo4VB

Isère

La santé bien malade
Du 23 au 26 novembre s’est déroulé le 27e
congrès fédéral des services publics et des
services de la santé privée et publique à
Reims.

Le département de l’Isère, était largement
représenté par les hôpitaux de Vienne, Voiron,
Bourgoin, la santé privée et le syndicat des
médecins hospitaliers.
La semaine a été riche en rencontres et
interventions. Le constat est clair pour tous :
que ce soit du côté des services publics ou
celui de la santé, les réformes comme la loi
Touraine (GHT : Groupement hospitalier de
territoire) ou la loi Notre (nouvelle organisation
territoriale), rentrent bien dans un cadre de
réduction des déficits publics détruisant les
missions de service public, les conditions de
travail et le statut des fonctionnaires.
Dans l’Isère la Fonction publique hospitalière
n’est pas épargnée. Que ce soit sur Voiron
(voir article p. 4), mais aussi au CHU de
Grenoble, à St Laurent-du-Pont, si les services
ne peuvent plus offrir des prestations en
urgence, qu’adviendra-t-il du bloc opératoire,
de la maternité ? Le CH de Vienne a perdu
son service de psychiatrie au profit du Centre
psychiatrique du Nord-Dauphiné (privé) qui
permet, en passant, de faire du tri au niveau

du personnel.
A Grenoble, la direction du CHU en profite
également pour démanteler un service social,
le centre Hauquelin (voir article sur Alpes FO
n° 142 d’octobre).
Le gouvernement prône sans arrêt la
proximité des soins et en parallèle éloigne la
population des services de soins les plus
proches de leur foyer.
Le congrès a rappelé les valeurs républicaines
chères à notre organisation. Les militants
condamnent les politiques d’austérité. Ils sont
prêts à une grève interprofessionnelle en
2016 !

Elections professionnelles

ND Sport à Satolas
Les élections ont eu lieu en
septembre. Pour la première
fois FO s’est présentée aux élections dans cet établissement.
Si FO n’a pas obtenu d’élu titulaire en comité d’établissement, avec un score de 18,92 %
nous avons pu désigner un délégué syndical et avons un élu
suppléant. La CFDT a obtenu
81,08 % et 4 élus.

Cars Faure à Valencin
Le quorum n'a pas été atteint
au premier tour des élections
de la DUP (délégation unique du
personnel) titulaires. Mais FO,
seul syndicat présent, a recueilli
100 % des voix exprimées à ce
premier tour et reste représentative. Au deuxième tour FO obtient 6 élus et maintient son
score avec près de 86 % des
voix exprimées, la CGT, 1 élu
pour 1 voix, les sans étiquette 1
élu avec 8 voix.

Viséo technologies
à Grenoble
Elections en novembre en DUP
avec un collège unique. FO a fait
liste commune avec la CGC. Les
résultats ont donné 47 % des
voix réparties à 50/50, sans élu
toutefois puisque le quorum
n’était pas atteint. Au deuxième
tour les sans-étiquette ont obtenu 9 sièges. FO n’a pas voulu se
représenter à ce deuxième tour.
Mais avec 23,50 % des voix
exprimées au 1er tour nous
avons maintenu notre délégué
syndical.

Tecumseh la Mure
En novembre, FO a fait liste
commune avec la CFDT. Les résultats ont donné au 1er collège
en délégation unique du personnel :
FO/CFDT 38.78 % au 1er collège, soit par organisation :
16.67 % et 3 élus CFDT, CGT
58.80 % et 4 élus. FO n'a obtenu qu'un élu suppléant.

Carole Verdier.

11

Alpes FO - décembre 201 5 - n° 1 43

Véronique Clerc

Un métier culturel, filière technique
C’est à la suite de la réorganisation des
horaires de son service il y a quatre ans
que Véronique Clerc est arrivée à FO.
Pour elle, qui a souhaité avant tout faire
un métier manuel, c’était "l’occasion de
faire autre chose".
Elle est secrétaire générale adjointe de
son syndicat à la ville de Grenoble, elle
occupe le même poste au groupement
départemental. Elle siège également en
tant qu’élue au Comité administratif paritaire (CAP) et au Comité technique de la
ville (CT). Elle consacre le vendredi à
l’activité syndicale. Elle a environ 56 heures par mois d’heures de délégation. Ses
collègues de travail avaient déjà pressenti quelques années plus tôt son goût
pour la négociation et les compromis, ils
la surnommaient "l’avocate".

Un métier passionnant
Son métier est rare et passionnant, elle
est restauratrice de documents anciens
et documents graphiques à la bibliothèque d’étude et du patrimoine (BEP).
La BEP (*) n’est pas une bibliothèque de
prêt, mais seulement de consultation.

Deux personnes s’occupent de la restauration et deux de la reliure et de la dorure.
Après un baccalauréat et quelque temps
à la Fac, Véronique souhaite s’orienter
vers un métier manuel. Elle pratiquait à
titre de loisir la reliure. En 1998, une
annonce de la mairie de Grenoble qui
cherche des apprentis relieurs attire son
attention, il y a quatre candidats pour
deux postes, elle fera partie des personnes choisies.
Le travail consiste à réparer des livres. "il
y en a encore tellement en stock à réparer que je ne vais pas manquer de travail" dit Véronique. Les livres proviennent
de dons, de collections d’Etat (confiscation révolutionnaire), etc. Les livres du
16e au 18e siècles sont à restaurer,
ceux du 19e et 20e siècles sont concernés par la reliure. Les livres plus anciens
ne sont pas traités par le service. En plus
de la restauration, il faut également veiler à la conservation, d’où la fabrication
de pochettes et de boîtes sur mesure. Le
grand principe de la restauration, c’est
qu’elle est réversible.

En plus de l’activité de base, Véronique
s’occupe des expositions patrimoniales
dans les bibliothèques de la ville. Pour
ces expositions temporaires, elle fait la
mise en place, l’encadrement des documents, l’accrochage et ensuite le démontage et le rangement. La dernière exposition dont elle s’est occupée, s’intitulait
"nos rêves s'en iront par les chemins" (**).
Autre facette du métier, la formation pour
le réseau des bibliothèques pour "les petites réparations". La principale contrainte du métier, "c’est qu’il est beaucoup trop spécialisé, il devient donc impossible de changer de service, comme
une secrétaire par exemple."

Lien de la bibliothèque :

*http://www.bm-grenoble.fr/650bibliotheque-d-etude-et-d-information.htm
Dernière exposition :
(**) http://www.arald.org/nos-reves-s-eniront-par-les-chemins/pdf

Contact : clercvero@yahoo.fr

Un goût pour la négociation prononcé ont amené ses collègues à l'appeler l'avocate.

12

Alpes FO - décembre 201 5 - n° 1 43

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful