Vous êtes sur la page 1sur 3

Document d’information

Pour diffusion immédiate

Le recrutement d’André Messier répond aux besoins identifiés lors des consultations stratégiques du CÉF

Regina, 11 août 2016 - L’embauche d’un cadre supérieur au sein du Conseil des écoles fransaskoises est un processus assujetti à une démarche rigoureuse qui trouve sa source dans l’identification de besoins spécifiques, de la démonstration de compétences acquises dans le cadre d’affectations pertinentes qui se sont soldées par des réussites confirmées. Dans sa démarche, le CÉF adopte des pratiques du secteur des ressources humaines qui correspondent ou excèdent les pratiques exemplaires adoptées dans les grandes institutions.

Après vérification minutieuse des antécédents et références du candidat, incluant ses aptitudes au travail en équipe, il ne faisait aucun doute que André Messier était le meilleur candidat. Vous trouverez ci-dessous une liste en dix points du référencement des preuves ventilées selon les éléments clés identifiés comme besoins du CÉF lors des consultations avec les élèves, les parents, le personnel et la communauté en vue de l’élaboration du nouveau plan quinquennal. Ces points ont été pris en considération dans la décision d’embauche.

Enjeux organisationnels

Forces

1. Apprentissage, qualité de la langue et construction identitaire

A travaillé en tant qu'en seign ant, directeur d'école, directeur des services éducatifs, toujours en ayant la préoccupation d'améliorer les apprentissages des élèves, de soutenir les directions et les enseignants en déployant de la formation et de l'accompagnement en lien avec les pratiques probantes.

Les résultats:

diminution de 22 à 14,7% du taux de décrochage (2012- 2013) ;

91,65% des élèves inscrits en 5e secondaire ont obtenu leur diplôme d'études seco n daires;

taux de diplomation est passé de 79,7% en 07- 08 à 85,3% en 2012- 13;

l es cibles en lecture ont été atteintes et dépassées, grâce au travail co ncerté avec les enseignants.

L'apprentissage de la lecture a été au coeur des efforts:

organisation de colloques et installation de partenariat avec les organismes communautaires du territoire, avec les centres éducatifs à la petite enfance, avec les centres de santé, avec les villes et les bibliothèques afin que toute la communauté intervienne dès la petite enfance pour aider l'enfant à apprivoiser la lecture.

Le large travail réalisé autour du profil de sortie de l'élève a permis d'identifier les cheminements porteurs pour l'avenir et favorisé la communication avec la communauté, qui s'est investie dans le

 

profil.

 

2.

Communication

Mise sur pied d'une infolettre à tous les parents, d'une lettre mensuelle avec les employés, d'un bulletin d'information sur les enjeux en relations de travail à l'intention des employés, capsules

hebdomad aires sur les ondes de la radi o locale réalisées par la coordination aux communications sur les activités dans les écoles.

(interne et externe)/ Restauration de la relation CÉ F - Communauté

Partenariat avec les villes, cégep et centres de santé pour l'amélioration des services aux élèves et partage d'infrastructures.

O

rganisation d'un colloque sur la gouvernance avec les villes, le

réseau de la santé et les écoles de la commission scolaire, auquel l a division scolaire franco - manitobaine a également participé.

Participation à de nombreux comités de travail pour faciliter la coopération avec les organi smes à la réussite de l'élève.

Présence dans les conseils d'école à leur demande, lorsque l'on souhaitait avoir des précisions sur des dossiers, participation régulière aux rencontres du comité de parents de la commission

scolaire

 

Résultats positifs au sondage de satisfaction à l'intention des parents et des élèves, mesurant leur taux de satisfaction face à l'école et à la commission scolaire.

3.

Vitalité

A

reçu un mandat de redressement : ramener la commission

organisationnelle et leadership

scolaire sur sa mission première, la réussite de l'élève.

A

proposé un nouveau mode de gouvernance, implanté la

gouvernance par politiques axées sur les résultats, les tableaux de bord, le monitorage de résultats, l'imputabilité des membres du personnel face aux résultats, signé des ententes avec les écoles et les conseils d'école sur les cibles à atteindre, et mis en place des mécanismes de reddition de comptes.

Diminution des coûts de gestion administrative qui sont passés de 4,5 à 4,17% grâce à un processus administratif rigoureux au niveau des services centraux.

Partenariats avec GE, IBM, Toyota pour des services aux élèves.

4. Équité

Révision des procédures, discussion et partage des ressources financières en fonction de critères établis de concert avec les directions .

5. Fidélisation/ rétention

Perte des élèves vers les écoles privées:

des élèves

 

mise en place de stratégie, révision programmation des écoles secondaires et le taux départ vers le privé est passé

 

de 25 à 20% en deux ans;

mise en place d'un consei l des commissaires - jeunes élèves du secondaire afin de les initier à la démocratie scolaire.

6. Petite Enfance

Augmentation du nombre d'écoles offrant la maternelle 4 ans (programme Pas se- partout);

soutien aux éducatrices;

invité au congrès provincial des enseignantes de maternelle du Québec pour ouvrir le congrès;

collaboration avec les organismes à la petite enfance afin d'avoir un soutien et une concertation pour mieux accompagner les petits lors de leur entrée à la maternelle;

collaboration avec les organismes de santé pour permettre les échanges d'infos sur les besoins des enfants en difficulté.

7. Programmation

Travail de répartition des programmes à option entre les écoles;

révision des secteurs scolaires et de l 'offre de cours au secondaire;

so utien aux initiatives locales.

8. Technologie

administratif :

mise sur pied d'un nouveau site web, d'une alerte sms pour les fermetures d'écoles, d'un compte twitter, linkedin, Youtube et F acebook pour la commission ;

O ptimisation des processus technologiques.

niveau pédagogique :

les services éducatifs ont implanté de nouve lles technologies (tableau blanc interactif) et donné de la formation aux enseignants.

9. Gestion de la diversité

Étroite collaboration avec l'organisme communautaire qui accueille les réfugiés et les immigrants: soutien financier et concertation afin de faciliter l'intégration des arrivants à l'école.

( les nouveaux arrivants et

les familles exogames)

10. Infrastructure

A négocié et obtenu de concert avec le conseil des commissaires scolaires le financement pour la construction de nouvelles écoles.

- 30 -

L’école de langue première aujourd’hui, francophone bilingue pour la vie! – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) accueille 1 900 élèves de la prématernelle à la 12 e année dans 14 écoles élémentaires et secondaires à travers la province. Financé par le ministère de l’Éducation, c’est le seul conseil scolaire en français langue première en Saskatchewan.

Renseignements :

Claude-Jean Harel Coordonnateur des communications (306) 719-7455 cjharel@cefsk.ca