Vous êtes sur la page 1sur 4

AMELIORATION DES PERFORMANCES SCOLAIRES/RESULTATS SCOLAIRES

Ce thème d’échanges se présente comme une piste de recherches de solutions aux


performances insuffisantes des apprenants de la région de l’Adamaoua. Classée 8 e au
classement DECC BEPC avec le plus faible effectif quand on exclut les régions du NOSO, classée
10e aux examens relevant de l’OBC, il y a effectivement lieu de se demander comment
améliorer les résultats scolaires dans notre région. Notre exposé avant de proposer des axes
de solutions fait le tour de quelques causes majeures de l’échec dans notre contexte.
I- QUELQUES CAUSES DE L’ECHEC SCOLAIRE DANS LA REGION DE L’ADAMAOUA
On peut citer de manière lapidaire
- L’insuffisance et l’absence de certains enseignants de certaines disciplines dans quelques
établissements
- Le manque de suivi des activités pédagogiques par les membres de l’administration
scolaire
- La pauvreté des familles
- Le manque ou l’insuffisance de manuels scolaires
- La démotivation des apprenants
- La mauvaise influence des réseaux sociaux
- Les mauvaises compagnies
- La consommation des stupéfiants
- L’enclavement de certains établissements
- L’absence d’infrastructures viables etc…

II- QUELQUES ACTIONS POUVANT AMELIORER LES RESULTATS SCOLAIRES


Face à ces réalités contre lesquelles les chefs d’établissement sont parfois impuissants, nous
proposons les quatre principales actions suivantes :
1- DONNER LE GOÛT DE L’ÉCOLE AUX APPRENANTS ET AUX ENSEIGNANTS
« Développer l’effet établissement pour que les acteurs de la chaine éducative travaillent
dans un climat propice aux apprentissages »
- Créer une culture, un esprit dans l’établissement
- Connaitre son personnel et ses élèves
- Améliorer les conditions de travail
- Motiver les élèves et le personnel
- Prêcher par l’exemple en étant soi-même un modèle de réussite scolaire (assiduité,
collaboration, compétence)
- S’investir dans les tâches régaliennes
- Faire confiance aux apprenants et leur en donner des signes
1
- Valoriser les primes de rendement dans la mesure du possible
- Augmenter les salaires dans l’enseignement privé
- Nommer les enseignants sur la base de la qualité du service rendu (moralité,
disponibilité, efficacité…)
- Mettre les APEE à contribution pour primer les élèves et les enseignants méritants

2- AMELIORER LA GESTION ADMINISTRATIVE


« Lutter sans merci contre l’absentéisme, les retards ; ils sont la peste de tout apprentissage et
la source de nombreuses déviances »
- Suivre et veiller à l’assiduité et la ponctualité des apprenants et des enseignants
 Faire des états hebdomadaires et interpeller au plus tôt les personnes en état
d’absence irrégulière
 Rendre compte à la hiérarchie
- Coordonner le travail des collaborateurs en faisant des réunions de coordination
administrative un espace constructif avec bilan et perspectives
- Etre soi-même présent, disponible et ouvert
- Ecouter et prendre en compte les constats, avis et recommandations de la hiérarchie à
l’occasion des contrôles administratif et pédagogique, des visites d’inspection-conseil ou
chiffrée,
- Respecter les textes en matière de gestion des ressources financières ;
- Lutter contre le passage fantaisiste en classe supérieure :
 Du fait des monnayages, des influences, des connivences de toutes sortes
 Du fait de la réussite au BEPC, plusieurs parents insistent pour que leurs enfants
aillent en classe supérieure alors qu’ils ne remplissent pas les conditions.
3- AMELIORER LA GESTION PEDAGOGIQUE
« Mettre la pédagogie au centre des préoccupations »
- Créer, soigner et renforcer la relation avec les inspecteurs pédagogiques régionaux ;
- Veiller à les associer dans l’organisation des conseils d’enseignement, et des animateurs
pédagogiques ;
- Veiller à la formation continue des enseignants en fonction des besoins en organisant
des journées pédagogiques internes et d’autres sessions de formation ;
- S’assurer de la régularité et de la conformité de la tenue des conseils d’enseignement ;
- Effectuer régulièrement des visites de classe ;
- Investir dans la pédagogie en garantissant la qualité des épreuves en terme de forme et
de fond ; en facilitant l’accès aux textes et autres documents susceptibles d’aider les
apprenants et les enseignants ;
- Acquérir le matériel de travail nécessaire en fonction de l’ordre d’enseignement :
- Veiller à l’équipement des salles spécialisées (laboratoires, bibliothèques, salle
informatique)

2
- Etre à l’écoute des élèves et des enseignants concernant leurs difficultés ;
- Assurer l’accompagnement des candidats aux examens officiels sur le plan
psychopédagogique jusqu’à la veille des examens ;
- Prendre en charge les élèves en difficultés d’apprentissage dès les résultats des
premières évaluations.

4- COOPÉRER SYSTÉMATIQUEMENT AVEC LES PARENTS


« Enseignants et parents doivent se tenir la main pour élever leurs enfants »
- Elaborer le répertoire des parents d’élèves ;
- Organiser les réunions des parents d’élèves des classes, des niveaux ou des cycles en
fonction des objectifs à atteindre ;
- En cas de constat de déviances ou de manquement chez un apprenant, contacter les
parents pour trouver des mesures ou des solutions concertées ;
- Faire vivre les APEE et les conseils d’établissement ;

Toutes ses actions sont ou pourraient être freinées par un certain nombre de pesanteurs :
- La répartition pas toujours rationnelle des personnels enseignants avec des cas de
carence et d’excès ici et là ;
- L’ingérence des personnalités administratives, politiques, culturelles ou militaires dans la
gestion des apprenants ;
- Le mode de gestion des ressources financières des établissements publics qui ne facilite
pas la planification dans les délais raisonnables des dépenses pour le bon
fonctionnement des établissements : les fonds sont parfois perçus à contretemps ;
- La mauvaise gouvernance en matière de ressources humaines et financières ;
- Les contextes culturels difficiles avec une prééminence des faits religieux ou socio-
économiques : xénophobie, marchés, activités agropastorales etc…
- L’insuffisance et le délabrement des structures devant accueillir les apprenants et les
enseignants ;
- L’absence de réseau électrique, internet ou des points d’eau potable.
CONCLUSIONS
L’amélioration des résultats passent par l’amélioration de la gestion administrative et
pédagogique des établissements.
Nous voulons des enseignants et des apprenants ponctuels et assidus, en tant que chef
d’établissement, soyons-le.
Nous souhaitons une couverture quantitative et qualitative des programmes et des
heures d’enseignement : contribuons-y en assurant le suivi régulier de cette activité.

3
Nous désirons soutenir les activités d’enseignement-apprentissage ; faisons appel aux
experts en la matière.
Mettons-nous à l’école des best practices en essayant de nous enrichir de l’expérience
des responsables d’établissement qui, malgré les conditions difficiles produisent des résultats
satisfaisants.
C’est le moment de mettre en pratique l’un des principaux enseignements de Mahamat
Gandhi à savoir : « Devenez le changement que vous souhaitez voir dans le monde ».
N’oublions de pas de prier le bon Dieu afin qu’il nous comble de sagesse dans l’exercice
de notre mission.
Je vous remercie.