Vous êtes sur la page 1sur 24
Mécanique du contact - frottement - usure
Mécanique du contact - frottement - usure

I -

Introduction

II - Contact ponctuel

II.1 Cinématique du contact ponctuel II.2 Efforts transmis au contact - loi de Coulomb

II.3 Conclusion : critères de dimensionnement

III - Eléments de la théorie de Hertz -1881 : Contact ponctuel et linéique

III.1 Hypothèses III.2 Modélisation des déformations, zone de contact III.3 Répartition de pression

III.4 Contact sphérique : géométrie du contact, pression, critère de dimensionnement III.5 Contact linéique : géométrie du contact, pression, critère de dimensionnement

III.6 Tableau récapitulatif III.7 Quelques applications

IV - Contact surfacique : Surface de contact? Modélisation de la répartition de pression ?

V – Frottement, usure, lubrification : Notions de tribologie, Mécanismes et conséquences

I - Introduction

Exemple 1 : liaison pivot (articulation)

I - Introduction Exemple 1 : liaison pivot (articulation) Pb : Quelles dimensions donner à l'articulation?

Pb : Quelles dimensions donner à l'articulation? Quels matériaux choisir?

Exemple 2 : frein à disque

Quels matériaux choisir? Exemple 2 : frein à disque Pb : Quelles dimensions donner aux surfaces

Pb : Quelles dimensions donner aux surfaces de freinage? Quels matériaux choisir? Quelle est la force nécessaire au freinage?

Exemple 3 : liaison pivot par éléments roulants

Exemple 3 : liaison pivot par éléments roulants Pb : Quelle est la rigidité de la

Pb : Quelle est la rigidité de la liaison ainsi réalisée? Est-ce une liaison pivot ou une pivot glissant? Quelles sont les conséquences sur la durée de vie de la liaison?

II - Contact ponctuel

II.1 Cinématique du contact ponctuel r n r S1 1/2 r M x r V
II.1 Cinématique du contact ponctuel
r
n
r
S1
1/2
r
M
x
r
V M1/2
r
y
S2
r
z

M : point de contact entre S1 et S2 : plan tangent au contact

r n : normale au contact Mouvement relatif de S1 par rapport à S2 r
r
n
: normale au contact
Mouvement relatif de S1 par rapport à S2
r
r
V M1/2
et
1/2
  V x 1 2 / x 1 2 /   {V }
V
x 1 2
/
x
1 2
/
{V
}
:
V
1 2
/
y 1 2
/
y
1 2
/
M
xyz
0
z 1 2
/
M
xyz

Condition nécessaire au maintien du contact

r n S1 r r P 1/2 1/2 M r r V M1/2 R 1/2
r
n
S1
r
r
P
1/2
1/2
M
r
r
V M1/2
R
1/2
r
y
S2
r
z

r

x

r

V M 1/2 : Vitesse de glissement en M de S1 / S2 Contenue dans
V M 1/2 : Vitesse de glissement en M
de S1 / S2
Contenue dans le plan tangent
r
1/2
: Taux de rotation de S1 / S2
r
r
r
P
R
=
+
1/2
1/2
1/2

Projection suivant

r

Projection sur

Taux de rotation de pivotement (Spin)

n

Taux de rotation de roulement

r n S1 r r P 1/2 1/2 r M x r V r M1/2
r
n
S1
r
r
P
1/2
1/2
r
M
x
r
V
r
M1/2
R
1/2
r
y
S2
r
z

Conclusion :

Si

Si

r

r

P

/

12

P

/

12

r

π o

,

r

R

/

12

r

π o et V

r

M 12 /

r

π o

S1 pivote, roule et glisse par rapport à S2

r

π o

,

r

R

/

12

r

r

π o et V

M 12 /

r

= o

S1 pivote et roule sans glisser par rapport à S2

Si

r

P

/

12

r

= o

,

r

R

/

12

r

r

π o et V

M 12 /

r

= o

S1 roule sans glisser et sans pivoter par rapport à S2

etc

II.2 Efforts transmis au contact de S2 sur S1

r n S1 M r x N r 2/1 y S2 r z
r
n
S1
M
r
x
N
r
2/1
y
S2
r
z

Hypothèses :

Pas de frottement Solides indéformables

 0 0    {F } :  0 0 2 1 
0
0
{F
}
:
0
0
2
1
M xyz
N
0
21 /
M
xyz
Mais en réalité • Les solides sont déformables zone de contact
Mais
en réalité
• Les solides sont déformables
zone de contact

• Il y a du frottement

S1 S2 r n
S1
S2
r
n

Cas réel : frottement et solides déformables

 T M  x2/ 1 x2/ 1   { } :  T
T
M
x2/ 1
x2/ 1
{
}
: 
T
M
F 2
1
y2 /1
y2/ 1
M xyz
M
N 2
/1
z2/ 1
M xyz
avec
T x
t
dS
2/1 =
x
S
= ∫
t
dS
T y 2/1
y
S
p dS
N 2/1 = ∫
t x
S

M

x 2/1 =

S

y p

dS

M

y 2/1 =

S

x p

dS

M z2/1 =

S

(yt x + xt y )dS

p Zone de contact S r x dS t y S2 r y r z
p
Zone de contact S
r
x
dS
t y
S2
r
y
r
z
p, t x , t y (en N/mm 2 )

Loi de Coulomb :

r

r V o si glissement r M1/2 π r n T 2/1 r x r
r
V
o
si glissement
r
M1/2 π
r
n
T 2/1
r
x
r
V M1/2
r
S2
y
r
z
r
r
si non glissement
V
o
M1/2 =

avec f coefficient de frottement entre

S1 et S2

f ne dépend que des matériaux en contact

r r V M 1 / 2 T = r f N 2 1 /
r
r V
M
1 / 2
T
=
r
f
N
2 1
/
2 1
/
V
M
1 / 2

r

T 2/1

r N 2/1 Tan( ) = f
r
N 2/1
Tan( ) = f
r T f N 2 1 / 2 1 /
r
T
f N
2 1
/
2 1
/

II.2 Conclusion :

Objectifs de la mécanique du contact
Objectifs de la mécanique
du contact
II.2 Conclusion : Objectifs de la mécanique du contact Données : Deux solides S1 et S2
Données : Deux solides S1 et S2 : géométrie, matériaux ( f , E, ),
Données :
Deux solides S1 et S2 : géométrie, matériaux ( f , E, ),
Des efforts à transmettre
Ré t Quelle est la zone de contact ? su lt a s : Quelle
t
Quelle est la zone de contact ?
su
lt
a s :
Quelle est la répartition de pression? p max ?
Quel est le rapprochement global des deux solides?
Quelle est la puissance dissipée au contact ?

III - Eléments de la théorie de Hertz -1881

III.1 Hypothèses

Solides massifs

déformations négligeables en dehors de la zone de contact Déformations élastiques réversibles Pas de frottement
déformations négligeables en dehors de la zone de contact
Déformations élastiques
réversibles
Pas de frottement
pas d’effort tangentiel
Pas de mouvement relatif des deux solides
r
r
r
r
V
=
0
et
=
0
M12
/
12
/

III.2 Modélisation des déformations, zone de contact

Avant

chargement

r

nr r

n n r

n

A

M

S1

S1

r

y

r

z r r

z z

r

z

B

S2

S2

S2

Rapprochement Avant chargement des deux solides :

A

A'

B

B'

= AB A' B'
= AB A' B'

Zone de contact, elliptique,dans : a , b ,

r

nr n n r

 

Après

r

n

chargement

S1

S1

r

x

A'

N 1/2

M

B'

r

y

r

z r r

z z

r

z

S2

S2

S2

M

b

Avant chargement -b

-a

r

y

r

y

a

1

r

x

1

r

x

r

x

III.3 Répartition de pression

Zone de contact

r

zr r z z r x 1 Avant chargement -b a r M x -a
zr
r
z z
r
x
1
Avant chargement -b
a
r
M
x
-a
b
r
y
r
1

y

Répartition de pression suivant un ellipsoïde

p max -b M -a a b r y 1
p max
-b
M
-a
a
b
r
y
1

r

x 1

3 N 3 12 / = = p p max i moyen 2 ab 2
3 N
3
12 /
= =
p
p max i
moyen
2 ab
2

III.4 Contact sphérique (

=0) : géométrie du contact, pression, dimensionnement

S1 matériau N 1/2 2 E N mm ( / 1 R 1 M r
S1 matériau
N 1/2
2
E N mm
(
/
1
R
1
M
r
x
S2 matériau
R
2
E N mm
(
/
r
2
z
-a
r
x
-a
M
a
a
r

y

),

2 ),

1

2

Géométrie du contact

13 /  3 R  13 / a = (   N )
13 /
 3 R 
13 /
a =
(
N
)
12 /
 4
*
E

Rapprochement des deux solides

 13 /  9 1 23 / =  N ) 12 / 
 13 /
 9
1
23 /
=
N
)
12 /
 16
*2
  (
RE

Pression maximale

avec

  3  N 12 / p =      max
3  N
12 /
p
= 
max
2 
2
a 
1
R =
(1/
R
+
1/
R
)
1
2
2
2
 1
+ 1
1
2
E * =
E 1
E 2

1

Critère de dimensionnement

p max <

p adm

p adm = Pression admissible par le matériau

 

E

p

adm

(statique)

N/mm 2

 

N/mm 2

acier

200000

0,3

600 à 700

alu

80000

0,35

350

 

fonte

100000

0,3

500

 

bronze

130000

0,35

100

 

téflon

130000

0,35

10

Remarques : R 2 Concavité inverse R 1 Attention au signe! R= (1/ R 1/
Remarques :
R
2
Concavité inverse
R
1
Attention au signe!
R=
(1/
R
1/
R
)
1
1
2

III.5 Contact linéique : géométrie du contact, pression, dimensionnement

N 1/2 S1 matériau 2 E N mm ( / 1 R 1 M r
N 1/2
S1 matériau
2
E N mm
(
/
1
R
1
M
r
x r
x
r
y
R
l
2
R
2
r
r
z
z
S2 matériau
2
E N mm
(
/
),
2
2
-a
l
r
x
a
-a
a
M
r

y

),

1

Géométrie du contact

4R

  

1/ 2

N 1/ 2

1 / 2

a =

E *

l

Rapprochement des deux solides

??? à déterminer expérimentalement
???
à déterminer
expérimentalement

Pression maximale

2 N  12 / p =    max  al 
2
N
12 /
p
= 
max
al 

Critère de dimensionnement

p max <

p adm

Remarque sur le rapprochement des deux solides

Cas d'un roulement à rouleaux : un rouleau chargé

bague intérieure S1 N 1/2 Contacts linéiques rouleau S3 bague extérieure S2
bague
intérieure S1
N 1/2
Contacts
linéiques
rouleau S3
bague
extérieure S2

rapprochement des solides S1 et S2

09 , = K (N ) 12 /
09 ,
= K (N
)
12 /

K coefficient qui dépend de la géométrie et des matériaux

III.6 Tableau récapitulatif des résultats de la théorie de Hertz (extrait de Systèmes mécaniques, Dunod)

ki =

1

2

i

Ei

récapitulatif des résultats de la théorie de Hertz (extrait de Systèmes mécaniques, Dunod) k i =

III.7 Quelques applications

Problème 1 :

On souhaite comparer 4 contacts ponctuels différents

a) contact entre deux sphères de rayon R

b) contact entre une sphère de rayon R et un plan

c) contact entre une sphère de rayon R et une surface sphérique concave de rayon 4R

d) contact entre une sphère de rayon R et une surface sphérique

concave de rayon 4/3 R

Les deux solides sont en acier, l'effort presseur est de 1000 N et le rayon R a pour valeur 25 mm. Quel rapport existe-t-il entre les valeurs des différentes pressions maximum au niveau du contact?

Problème 2 :

On considère une pompe hydraulique

a) Effectuer le schéma cinématique minimal de l'appareil

b) Déterminer en fonction de la pression de refoulement P et de

l'angle d'inclinaison piston et du plateau

c) Calculer la pression maximale au contact. Est-elle admissible ?

du plateau, l'expression de l'effort au contact du

Données : P=100 bar, rayon du piston r = 5 mm, rayon de la partie sphérique au contact R=17,5 mm, les matériaux en contact sont en acier (E=200000 MPa et =0,3), inclinaison du plateau = 18°

au contact R=17,5 mm, les matériaux en contact sont en acier (E=200000 MPa et =0,3), inclinaison

IV -

Contact surfacique : Modélisation de la répartition de pression?

Surface de contact? Aspérités
Surface de contact?
Aspérités
répartition de pression? Surface de contact? Aspérités Quelle est la surface réelle de contact ? La

Quelle est la surface réelle de contact ? La surface réelle est différente de la surface théorique Quelle répartition de pression ?

exemple : Articulation, clavette, frein

QUEL MODELE CHOISIR ?
QUEL MODELE CHOISIR ?

a. Pression uniforme

p(M)= p = constante

0

b. Pression fonction de la déformation

p( M ) = K ( M )

Critère à respecter

p

max

p

matage

Pression conventionnelle de matage

Pressions conventionnelles de matage utilisées couramment en bureau d’études:

Pressions conventionnelles de matage utilisées couramment en bureau d’études: