Vous êtes sur la page 1sur 6

CAS PRATIQUE 2

Préparez une séquence didactique en plusieurs séances pour favoriser la prononciation du FLE compétence orthoépique. Voici les consignes : 1. TÂCHE FINALE = être capable de parler pendant une minute de ma routine matinale. 2. Préciser vos objectifs

I.-

ANALYSE DU CONTEXTE

1

II.-

LE CADRE LEGISLATIF

1

III.- CADRE THÉORIQUE

2

 

IV.- RÉSOLUTION

3

V.- CONCLUSION

6

VI.- SITOGRAPHIE

6

1.- ANALYSE DU CONTEXTE

Nous sommes dans une classe où il n’y a pas de difficulté particulière. Néanmoins, je me dois d’adapter ma méthodologie à mes apprenants. Celle-ci doit être inclusive, adaptée à leur rythme. Il s’agit ici de développer la compétence orthoépique qui fait partie de la compétence communicative en langues étrangères, en accord avec le Cadre Européen Commun de Référence.

  • 2.- LE CADRE LEGISLATIF

Le Décret 28/02/2014 LOMCE dit clairement dans ses objectifs en primaire qu’il faut acquérir dans au moins une langue étrangère la compétence communicative de base qui leur permettent de s'exprimer, de comprendre des messages simples et savoir s'en sortir dans des situations quotidiennes.

L’Arrêté ECD/65/2015, du 21 janvier, décrit les relations entre les compétences, les

contenus et les critères d’évaluation de l’éducation primaire : tous les domaines et matières doivent contribuer au développement des compétences. Annexe I : la compétence dans une communication linguistique comprend diverses dimensions: la lexicale, la grammaticale, la sémantique, la phonologique, l’orthographique et l’orthoépique comprise comme l’articulation correcte du son à partir de la représentation

graphique de la langue.

Le Décret 97/2015, de 3 mars, qui établit le curriculum de l’Éducation Primaire en Andalousie : Domaine des langues étrangères : dans l’Éducation Primaire on donne priorité au développement des habiletés communicatives, en accordant une préférence aux habiletés orales les premières années scolaires.

1

3.- CADRE THÉORIQUE

Il s’agit ici de développer la compétence orthoépique. Les élèves, amenés à lire un texte préparé à haute voix ou à utiliser dans un discours des mots rencontrés pour la première fois, sous leur forme écrite, devront être capables de produire une prononciation correcte à partir de la forme écrite. Cela suppose :

  • - la connaissance des conventions orthographiques

  • - la capacité de consulter un dictionnaire

  • - la connaissance des conventions qui y sont mises en œuvre pour représenter la prononciation

  • - la connaissance des implications des formes écrites, en particulier des signes de

ponctuation, pour le rythme et l’intonation.

  • - la capacité de résoudre les équivoques (homonymes, ambiguïtés syntaxiques…) à la

lumière du contexte.

OBJECTIFS DIDACTIQUES

  • - Parler de sa routine quotidienne

  • - Identifier des aspects phonétiques, de rythme, d'accentuation et d'intonation, ainsi que des structures linguistiques et des aspects lexicaux de la langue étrangère, en les utilisant comme éléments basiques de la communication.

  • - Prononcer correctement des mots nouveaux

  • - Associer la phonie et la graphie

  • - Utiliser le dictionnaire

  • - Manifester une attitude réceptive envers la langue française

CONTENUS Je travaillerai les contenus suivants :

BLOC 1 : Compréhension de textes oraux :

Description de personnes, d’activités, de lieux, d’objets, d’habitudes, de plans.

Participation active dans des représentations, chansons, récits, dramatisations

BLOC 2 : Production de textes oraux : expression et interaction Concevoir le message avec clarté, en distinguant son idée ou ses idées principales et sa structure de base Structures syntaxique-discursive = EXPRESSION DU TEMPS (PRÉSENT) BLOC 3 : Compréhension de textes écrits :

Lecture et compréhension de mots d’usage très communs d’un univers proche

Identification de l’information essentielle de textes très familiers à partir de la compréhension d’éléments linguistiques et visuels (Illustrations, graphiques…).

BLOC 4 : Production de textes écrits : expression et interaction Reproduction et écriture, sur papier ou support digital, de phrases très brèves et simples Lexique écrit de haute fréquence relatif aux activités de la vie quotidienne ; au travail et aux

occupations ; au temps libre.

2

LES COMPÉTENCES CLÉS : Compétence linguistique (CL) ; Compétence d'apprendre à apprendre puisque plus on réfléchit à ce que l'on dit, mieux on s'exprimera ; Sens de l´initiative et esprit entrepreneur

MÉTHODOLOGIE

Les principes méthodologiques seront les suivants :

  • - Différents regroupements

  • - Climat de sécurité et de confiance

  • - Partir du niveau de développement des apprenants

  • - Apprentissage coopératif

  • - Inclusive = adaptés aux rythmes (d’où une pédagogie différenciée)

ÉLÉMENTS TRANSVERSAUX :

  • Compréhension lectrice, expression orale et écrite

  • L’esprit d’entreprise suppose créativité, innovation et prise de risques

  • Éducation civique et constitutionnelle: Acquisition des valeurs chez l’apprenant, la transmission du respect et des différents niveaux de langues

4.- RÉSOLUTION

Séance 1

J’introduis le lexique par l’image et je fais écouter la phrase qui correspond à l’image. Répétition de la phrase par la classe puis quelques élèves. Je projette ensuite une autre image et on procède de la même manière en reprenant à chaque fois les images qui viennent d’être dites afin d’en faciliter la mémorisation. A la fin les élèves doivent connaître les images par cœur. Vous observerez qu’on retrouve l’expression je me… ce qui se traduit en terme de compétence orthoépique d’une prononciation correcte à chaque fois qu’il vont trouver une expression avec je me .. Cette phase de mémorisation est très importante.

Je prends donc une séance complète à la mémorisation du lexique, en générale il y a une dizaine de phrases ! Pour éviter la lassitude, on fait divers jeux avec pour objectif la prononciation et la mémorisation.

Ex : les élèves sont en groupe de 4. Un groupe vient choisir une carte pour un groupe de son choix. Les élèves se consultent et désignent un rapporteur (différent à chaque fois) qui doit être capable de prononcer correctement la phrase donnée sous peine d’éliminer son équipe. L’élève rapporteur apprend ainsi à prononcer correctement la phrase car il est aidé de ses camarades et porté par eux et le jeu perd son stress ! L’oral est ainsi dédramatisé.

(apprentissage coopératif au passage)

Pour le lendemain raconter sa routine quotidienne avec des images imprimées à remettre en ordre. (On imprime les mêmes images projetées en classe)

Séance 2:

3

Activité 1 : Les apprenants ont les cartes/ images représentant les activités et doivent les remettent en ordre en écoutant leur camarade parler de leur routine. Certains en effet peuvent changer d’ordre : se doucher avant le petit déjeuner par exemple. Activité 2 : On passe au travail sur la phonologie. On écoute les phrases une par une et les élèves doivent retrouver le bon rythme. (Très important pour la compétence orthoépique) Ex je me brosse / les dents Ex je m’habille Ex je prends / mon petit déjeuner

Activité 3 : Je leur demande de classer ensemble tous les mots qui contiennent le même phonème : je ne travaille qu’à partir des images !!!! Ils n’ont pas le mot écrit ! [j] / /ʃ/ déjeuner /douche

Activité 4 : On recherche ensuite le symbole phonétique correspondant au son : Les élèves par 2 recherchent dans le dictionnaire/ manuel partie lexicale le symbole phonétique et doivent écrire derrière la carte image le phonème correspondant. (compétence orthoépique)

Puis on met en commun. Ce travail leur permet de développer leur capacité à mieux comprendre les symboles du dictionnaire. Travail à la maison : les élèves doivent être capables de prononcer correctement les mots pour la séance suivante. Je leur donne une fiche d’auto-évaluation pour les guider.

Je connais le lexique de toutes les images

Je sais très bien faire, je suis prêt(e) pour l’évaluation

Je suis presque prêt(e) pour mon évaluation

Je n’y arrive pas trop, j’ai encore besoin de

m’entraîner

Je

prononce

les

     

phrases

en

respectant les porteurs de sens

mots

Je respecte le rythme

     

Je

prononce

     

correctement

le

phonème.

Séance3 :

Évaluation orale du nouveau lexique à partir des images en fonction de la grille donnée.

Objectif de la séance: trouver des règles qui vont leur permettre de passer du son à

l’orthographe ou de l’orthographe au son.

Les élèves par groupe de 2, essaie de retrouver l’orthographe des mots qui se

prononcent de la même façon : son [e], Ex : mets / vais /déjeuner . On part du son pour aller

à l’orthographe. Les élèves concluent que le son [e] s’écrit avec la lettre e et ai, er

4

Quand on passe au mot réveille et lève, ils en concluent aussi que la lettre e finale ne se

prononce pas. CE QUI SERA IMPORTANT POUR LEUR APPRENTISSAGE CAR C’EST UNE FAUTE

TYPIQUE

Je leur demande de trouver une règle qui leur permettra de ne pas se tromper. (En espagnol)

Ex : en position finale le e ne se prononce pas, sauf si c’est un infinitif.

Ex : Pour la forme pronominale le e se prononce mais non accentué (caduc)

Pour schématiser tout cela je leur fais mettre ça en dessin à compléter. Ex : ils doivent partir de la lettre et retrouver les sons sous forme de fleurs:

Au milieu on marque la lettre /e/ et dans les feuilles on met les sons possible /é/ /è/ /eu/…

Séance 4 :

On passe ensuite au travail de Compréhension Orale qui me permettra par la suite un travail approfondi sur « la connaissance des implications des formes écrites, en particulier

des signes de ponctuation, pour le rythme et l’intonation ».

Activité 1. Compréhension Orale :

Pierre va parler de sa routine matinale. Quels mots espères-tu entendre ?

Un élève vient au tableau écrire les mots auxquels il s’attend. Puis ensemble ils doivent les

cocher quand ils les entendent réellement. Ce travail est facilité par tout le travail effectué sur la prononciation. En effet, lorsque les apprenants savent correctement prononcer les mots, ils ont plus de facilité à les reconnaître

à l’oral ! Ensuite ils doivent retrouver l’ordre des actions en repérant les marqueurs chronologiques :

d’abord, ensuite, alors, finalement.

Ils récapitulent la routine de Pierre en se prenant pour lui et je distribue le texte.

Activité 2 : objectif : repérer le rythme et l’intonation à partir du texte écrit.

Le texte me sert ensuite à faire prendre conscience aux élèves des implications des formes

écrites, en particulier des signes de ponctuation, pour le rythme et l’intonation.

Leur tâche : indiquer les pauses courtes en mettant un slache et les pauses longues en mettant avec 2 slaches.

Vérification par l’écoute et conclusion : la virgule entraîne une pause courte et le point une

pause longue.

J’essaie aussi de leur faire prendre conscience des groupes de sens / groupe de souffle, afin

de les habituer à ne pas faire des pauses entre les groupes de sens mais à mettre ensemble tout ce qui va ensemble.

Pour se faire, en groupes, je leur demande de me dire ce qui va ensemble et ce que l’on ne peut séparer, puis on vérifie par l’écoute.

5

Ensuite pour le travail, sur l’intonation, les élèves écoutent et indiquent par une flèche si la voix monte ou descend avant les pauses. On vérifie par l’écoute. Et on met en commun leurs

conclusions : la voix monte dans une énumération avant une virgule et baisse au point ;

Le travail ne s’arrête pas là. Ils doivent indiquer les liaisons à l’aide de flèche.

Séance 5 :

Evaluation : lecture d’un texte connu. Ils sont ensuite évalués sur leur lecture du texte en fonction des critères donnés en auto- évaluation. A la maison : Préparer un texte d’une minute sur sa routine en suivant le modèle de Pierre. -J’utilise les marqueurs chronologiques -Je réinvestis le nouveau lexique -J’accentue les mots porteurs de sens -Je respecte la syllabe accentuée -Je prononce correctement les phonèmes de la syllabe accentuée -Je respecte les pauses -Je baisse la voix en fin d’énumération et de phrases et la monte devant une virgule dans une énumération. -Je respecte les liaisons

Tout ce travail me permet de mettre en évidence chez les apprenants les différences entre la graphie et la phonie et à force de le faire, en fin d’année, ils se sont construit des connaissances certaines concernant la compétence orthoépique.

Le travail porte vraiment ses fruits. Les élèves ont acquis des règles très simples et sont de plus en plus autonomes ! Ils peuvent lire leur cahier et rechercher les mots dont ils ne connaissent pas la prononciation car je les ai outillés pour le faire.

5.- CONCLUSION

J’ai essayé de proposer des activités qui suivent ma méthodologie habituelle de classe

PRONONCER CORRECTEMENT fait partie intégrante de la compétence communicative. La compétence linguistique ne se limite pas à connaître des mots ou des structures grammaticales, mais elle repose aussi sur une prononciation adéquate et dans un apprentissage significatif

6- SITOGRAPHIE

CADRE EUROPÉEN http:// www.c.o.e.int

CADRE EUROPÉEN http://

www.c.o.e.int

http://www.adideandalucia.es/

http://www.adideandalucia.es/

CADRE EUROPÉEN http:// www.c.o.e.int http://www.adideandalucia.es/

6